La goutte est une maladie métabolique courante entraînant le dépôt de sels d'acide urique dans le tissu avec la formation de tophus sur le tissu articulaire et cartilagineux. La première étape diagnostique est la consultation d'un thérapeute ou d'un rhumatologue, où le spécialiste procède à un examen, interroge le patient.

Au cours de l'enquête, l'anamnèse de la vie est découverte - conditions de vie, risques professionnels au travail et antécédents médicaux du patient - les premiers signes de la maladie, quand et comment les premières plaintes sont apparues. Des tests de dépistage de la goutte sont prescrits immédiatement. Pour un examen complet, le patient est hospitalisé dans un service spécialisé.

La recherche diagnostique de la goutte comprend des analyses sanguines biochimiques générales, une sérologie du sang et du liquide synovial, une radiographie de la zone articulaire touchée, une analyse générale de l'urine, une échographie - examen de l'espace rétropéritonéal et de la zone articulaire, test de Zimnitsky.

Des analyses de sang

Voici les principaux tests sanguins utilisés dans le diagnostic du processus pathologique..

Analyse biochimique

En biochimie de la goutte, les indicateurs suivants sont d'une importance particulière:

  • glucose;
  • cholestérol;
  • HDL, LDL;
  • bilirubine;
  • protéines totales;
  • acides sialiques;
  • séromucoïde;
  • acide urique;
  • créatinine;
  • Protéine C-réactive.

Une semaine avant de donner du sang, il est nécessaire d'arrêter de boire et de fumer, de réduire l'intensité de l'activité physique et d'arrêter de prendre des médicaments. Les analyses de la goutte évoluent vers une dysprotéinémie, une augmentation des taux de cholestérol et de lipoprotéines. C - protéine réactive - un indicateur d'inflammation dans le corps - a considérablement augmenté.

IndiceValeur normaleAvec la goutte
Protéines totales55 à 85 g / l
Glucose3,3 à 5,5 mmol / l
Cholestérol3,3 à 6,5 mmol / l
HDL LDL1,3-3,3 1,0-2,0↑ ↑
Bilirubine totale4 à 15 mmol / l
Protéine C-réactive0,1 à 8,5 mmol / l↑↑↑
Acide sialique0,055-0,099 mmol / L↑↑↑
Sérumokoïde22 à 27 mmol / l↑↑
Créatinine50 à 180 mmol / l↑↑
Acide urique160 à 360 μmol / l↑↑↑

Analyse générale

Dans le contexte de modifications inflammatoires de la goutte dans le test sanguin général, de la leucocytose, de la neutrophilie, d'une augmentation des formes jeunes et blastiques de la lignée leucocytaire.

Diagnostic de la goutte - méthodes de recherche, quels tests doivent être passés?

Les maladies articulaires sont parmi les plus courantes au monde. Et la goutte est aussi la plus douloureuse d'entre elles. La maladie affecte les patients jeunes et âgés. Et cela est dû à une mauvaise alimentation et à un abus de restauration rapide..

La principale raison du développement de la maladie est une violation des processus métaboliques dans le corps. La teneur accrue en acide urique et ses sels conduit à la formation de cristaux, qui détruisent le tissu cartilagineux de l'articulation et conduisent à la formation de tophus.

Les pathologies du système nerveux central (système nerveux central), de la glande thyroïde et du cerveau peuvent provoquer une arthrite goutteuse.

Un diagnostic incorrect ou tardif de la goutte et l'absence de traitement adéquat augmentent le risque de complications.

Diagnostic de la goutte

Il est assez difficile d'identifier la goutte par vous-même. Seul un spécialiste expérimenté peut exclure d'autres maladies présentant des symptômes similaires et diagnostiquer la goutte. Le diagnostic commence par un examen visuel du patient et la collecte de l'anamnèse.

Entretien avec le patient

Lors de l'interrogatoire du patient, le médecin découvre quels symptômes le gênent, comment ils se manifestent. Au stade initial de la maladie, les petites articulations des jambes et des bras sont touchées, puis la maladie se propage aux grosses articulations.

Le critère diagnostique de la goutte est la présence d'un déterminisme génétique. Si les proches parents d'un patient ont reçu un diagnostic de goutte, le risque de développer cette maladie particulière augmente.

En outre, le médecin découvre des maladies précédemment transmises qui peuvent provoquer une arthrite goutteuse. Ceux-ci inclus:

  • Opérations chirurgicales;
  • Dysfonctionnement rénal;
  • Utilisation à long terme d'antibiotiques ou de stéroïdes.

En outre, il s'avère que le patient a de mauvaises habitudes, des addictions alimentaires.

Recherches cliniques

Un médecin expérimenté peut identifier la goutte sans test. Cependant, il est possible de poser enfin un diagnostic, de déterminer la forme aiguë ou chronique de l'évolution de la maladie uniquement sur la base des résultats des tests. Pour le diagnostic différentiel, les examens suivants sont prescrits:

  • Test sanguin biochimique pour la goutte pour l'acide urique, les acides sialiques, la fibrine et la présence de protéines (avec C-réactivité). Un tel autodiagnostic est utilisé pour quantifier les urates et leur présence dans le sang. Pour les hommes, la norme d'acide urique est de 460 μM / L, pour les femmes, les valeurs normales sont inférieures - 330 μM / L. Guidé par une analyse biochimique, il est impossible de diagnostiquer la goutte des articulations. Mais une augmentation du taux d'urate indique un dysfonctionnement des voies urinaires et une altération de la fonction rénale. Une diminution des taux de créatinine indique également une pathologie rénale (elle est normalement de 115 mmol / l). De plus, l'analyse biochimique montre la quantité d'azote, d'ammoniaque, de glucose, de lipides et de bilirubine. Une forte augmentation de leurs indicateurs indique une perturbation du fonctionnement de divers systèmes corporels;

Avec le développement de la goutte, les résultats d'une analyse biochimique ressemblent à ceci: la quantité de protéines lors d'une attaque dépasse considérablement la norme, dans certains cas, une augmentation du glucose et de la créatinine est perceptible. De plus, les indicateurs de calcium, de lipides, de lipoprotéines seront surestimés.

  • Test sanguin général. Les indicateurs quantitatifs des neutrophiles dans un test sanguin pour la goutte aident à identifier l'inflammation dans l'articulation. Cette méthode de recherche est efficace pour le dysfonctionnement rénal. Un indicateur de la goutte dans le test sanguin général est la présence d'urates cristallins dans le sédiment résultant;

Une concentration élevée d'urate dans le sang indique le développement de la goutte des articulations..

  • L'analyse de l'urine pour la goutte vous permet de clarifier la cause de la pathologie. Les résultats du test montrent la quantité d'acide urique et le niveau d'acidité total. L'urine est administrée pendant la journée. Cela permet d'étudier le changement des résultats d'acidité tout au long de la journée..

Une augmentation des indicateurs indique le développement de la lithiase urinaire.

  • Ponction du liquide synovial. Cette méthode vous permet de diagnostiquer la goutte des articulations. Chez une personne en bonne santé, le liquide synovial est incolore et ressemble à de l'eau en consistance. Un changement de couleur et une diminution de la fluidité indiquent une augmentation de l'acidité, des troubles métaboliques. L'analyse montre également le niveau de lymphocytes neutrophiles;
  • Les rayons X sont utilisés pour diagnostiquer la goutte dans les articulations des membres inférieurs ainsi que les doigts. La photo montre le développement du processus pathologique dans l'articulation, le dépôt de sels. Les signes radiographiques de la goutte comprennent des plaques blanches d'un diamètre de 0,5 millimètre à 3 centimètres. Ils sont dus à la présence de tofus résultant du dépôt de sels d'acide urique dans les tissus périarticulaires. Tofus prend environ cinq ans pour se former. L'exacerbation de la goutte peut accélérer leur formation. Parfois, une photographie aux rayons X enregistre la destruction complète ou partielle de la glande endocrine, et ses cellules sont remplacées par des cristaux d'acide urique. L'examen aux rayons X sera efficace pour toutes les articulations. Il aide à déterminer le type de goutte, à corriger la transition de la maladie vers le sac ou les tendons périarticulaires et l'apparition d'une inflammation dans ceux-ci. Dans ce cas, une analyse de biopsie supplémentaire est prescrite;

Le symptôme d'un coup de poing dans la goutte est connu comme un phénomène de maladie à un stade avancé. C'est «l'os» sur lequel repose l'articulation à la base ou à la tête de la phalange. Un tel défaut peut atteindre jusqu'à 5 millimètres de diamètre. Dans la plupart des cas, il est situé dans la première articulation métatarsophalangienne du pied.

  • Échographie et tomographie - cette technique n'est utilisée que lors d'une exacerbation de la goutte. Lors d'une attaque, l'écart inter-articulaire augmente sensiblement, il y a gonflement, compactage et inflammation des tissus mous près de l'articulation touchée. Un tel tableau clinique peut être observé une semaine après une crise aiguë de goutte. Mais pendant la rémission, l'échographie n'enregistrera pas les changements. Dans la goutte chronique, l'échographie peut détecter une déformation articulaire, ainsi que la présence d'un processus inflammatoire. En outre, l'analyse vous permet de déterminer le dépôt de sels dans les reins et l'uretère;
  • Une biopsie est une analyse très précise qui quantifie les dépôts d'acide urique dans les articulations. Le liquide intra-articulaire est prélevé pour analyse. Cette technique vous permet de clarifier la cause du développement de la goutte..

Quels tests doivent être effectués pour la goutte, le médecin traitant vous le dira. Il élaborera un schéma de recherche qui clarifiera le diagnostic, en particulier avec la goutte secondaire.

Règles de préparation aux analyses

Les analyses de l'arthrite goutteuse sont prises de manière exhaustive. Sinon, leurs résultats peuvent ne pas être fiables. Ce qui entraînera un diagnostic erroné et un traitement inefficace. Pour que les analyses soient les plus informatives, les règles suivantes doivent être respectées:

  • Évitez de boire de l'alcool pendant au moins un jour avant de passer des tests;
  • Réduire la consommation d'aliments contenant de fortes doses de vitamine C, sinon les écarts par rapport à la norme pourraient être surestimés;
  • La caféine peut également interférer avec les résultats des tests. Par conséquent, il est recommandé d'abandonner le café et le thé 8 à 10 heures avant l'accouchement;
  • L'aspirine augmente le niveau d'acidité, il vaut donc la peine d'y renoncer;
  • Les diurétiques abaissent les niveaux de test;
  • Tous les tests de dépistage de la goutte doivent être effectués à jeun. Le dernier repas ne doit pas avoir lieu avant 8 à 10 heures avant l'accouchement;
  • Le respect du régime alimentaire pendant 2-3 jours avant le test minimisera la distorsion des résultats du test. L'utilisation de produits végétaux et d'acide lactique est recommandée;
  • Vous devez également éviter les exercices excessifs avant de faire des recherches..

Le respect des règles de préparation des analyses est une garantie de la fiabilité des résultats, du diagnostic correct et de la nomination d'un traitement adéquat.

Faux résultats

Le non-respect des règles de préparation à la livraison des tests peut entraîner une modification de leurs résultats:

  • Les valeurs d'acide urique sont surestimées;
  • Une radiographie ou une échographie avant le test peut affecter leurs résultats;
  • L'abus d'aliments gras, la consommation d'alcool provoquent une distorsion des résultats de la recherche;
  • Les tests ne fonctionneront pas pendant le traitement de la goutte.

Le patient doit être conscient que la goutte chronique des articulations ne peut pas être complètement guérie. Mais avec l'aide de méthodes thérapeutiques, vous pouvez réduire le nombre de crises aiguës, réduire la douleur..

L'automédication pour l'arthrite goutteuse des articulations est inacceptable. Cela peut entraîner la progression de la maladie et le développement de complications. La prise incontrôlée de médicaments peut fausser les résultats des tests, réduisant artificiellement leurs performances.

La nomination d'un traitement adéquat contre la goutte n'est possible que par un spécialiste, sur la base des résultats des analyses et des études instrumentales. L'arthrite goutteuse n'a pas toujours de manifestations visuelles, il est donc très difficile de la diagnostiquer uniquement avec un examen médical. Un examen complet vous permet de diagnostiquer la maladie, d'identifier son stade, la présence de maladies concomitantes.

Quels tests sont effectués pour la goutte?

Des taux élevés d'acide urique sanguin asymptomatiques surviennent chez 10 personnes sur 100 et ne constituent pas une maladie. Les analyses de la goutte aideront à diagnostiquer correctement la maladie, à déterminer son stade et les causes possibles de son apparition. Après tout, l'hyperuricémie peut être à la fois une maladie indépendante des troubles métaboliques et une complication après d'autres pathologies.

Quand se faire tester pour la goutte?

Les principales causes d'apparition de la maladie sont l'arthrite, les troubles du fonctionnement des reins et du système urinaire. Si une douleur, un gonflement, une rougeur dans la zone d'inflammation ou une augmentation de la température apparaissent, vous devez être testé pour la goutte. Les patients atteints de diabète, d'obésité, de psoriasis, de pathologies rénales, ainsi que ceux qui ont une prédisposition héréditaire doivent également être diagnostiqués. Les patients qui ont subi des maladies infectieuses et virales complexes sont à risque, car avec la mort cellulaire massive, les purines sont détruites, ce qui entraîne la libération active d'acide urique.

Préparation de la procédure

Pour que les résultats des tests soient aussi objectifs que possible, il convient de faire ce qui suit:

  • Éliminer complètement la consommation d'alcool, réduire la quantité de caféine.
  • Arrêtez les médicaments qui abaissent les taux d'urée dans le corps, y compris les diurétiques et l'aspirine.
  • Augmenter la consommation d'aliments végétaux dans l'alimentation, à l'exception des légumineuses et des agrumes, ainsi que des produits laitiers fermentés.
  • Les tests sanguins, à la fois généraux et biochimiques, ne doivent être effectués qu'avant ou 3 jours après le traitement et toujours à jeun. Ne mangez pas pendant au moins 10 heures.
Retour à la table des matières

Analyses et indicateurs clés

Pour que le diagnostic de la goutte soit objectif, vous devez faire un don d'urine et de sang pour la recherche. À cette fin, il suffit de faire des analyses générales, ainsi que d'étudier leurs composants biochimiques. En fonction des résultats de l'étude, les médecins recevront une image complète de la pathologie, ce qui aidera à choisir le bon traitement.

Analyse sanguine générale

Tout d'abord, la présence d'un processus inflammatoire dans le corps doit être identifiée. Les indicateurs de recherche importants sont le niveau d'ESR dans la goutte et les leucocytes, qui sont les premiers à protéger le système immunitaire, ainsi que les neutrophiles, qui détruisent la source de l'infection. Les résultats du test peuvent indiquer le développement d'une inflammation s'ils dépassent les normes indiquées dans le tableau:

IndiceNorme
HommesFemmesEnfants de moins de 12 ans
Vitesse de sédimentation des érythrocytes1 à 10 mm / h2 à 15 mm / h4 à 12 mm / h
Les leucocytes4,0 à 9,0 × 1094,5 à 10,0 × 109
NeutrophilesPoignarder1 à 6%0,5 à 5%
Segmenté47 à 72%36 à 65%
Retour à la table des matières

Analyse d'urine générale

L'étude déterminera le niveau d'acide urique. Dans le corps de toute personne, il est présent et des indicateurs accrus n'indiquent pas toujours une maladie. Les résultats sont en partie subjectifs, car il y a des personnes qui ont naturellement leurs propres niveaux d'acide urique spécifiques. Une étude biochimique est prescrite dans le cas où un test urinaire général pour la goutte sur les jambes a révélé un écart par rapport aux normes présentées dans le tableau:

CatégorieNorme, μmol / l
Enfants de moins de 14 ans140-340
Homme de moins de 65 ans220-420
Femmes de moins de 65 ans40-340
Personnes de plus de 65 ansjusqu'à 500
Retour à la table des matières

Biochimie de l'urine

C'est cette analyse qu'il faut effectuer pour établir la véritable source de l'augmentation des taux d'acide urique. Une telle étude de la dose quotidienne d'urine (volume normal 300-750 ml) suppose que le patient la collecte dans un récipient médical spécial contenant une petite quantité de conservateurs dans les 24 heures..

  • Des résultats inférieurs à 587 mmol par jour indiquent une hyperuricémie.
  • L'acide urique est normalement de 0,4 à 1 gramme par jour, l'excès est une preuve de goutte.
  • Quant au niveau de pH, il est de 5,0 à 7,0. Le changer vers une réaction acide si le pH est inférieur à 5 confirme le diagnostic.
  • Une attention particulière doit être portée aux oligo-éléments tels que le potassium, le chlore, le sodium et le calcium. Ils participent activement aux processus métaboliques du système excréteur et, en cas d'écart par rapport à la norme, indiquent des échecs.
Retour à la table des matières

Chimie sanguine

La biochimie est nécessaire pour déterminer le niveau de protéines, de glucides, d'enzymes, de lipides, de vitamines et de minéraux et les indicateurs du métabolisme de l'azote. Un excès indique une inflammation, une nécrose et même une dégradation du tissu cartilagineux. Un test sanguin biochimique révèle le niveau des composants suivants:

  • Protéine C-réactive (5 mg / l);
  • séromucoïde (0,13-0,2 unités);
  • fibrine (2-4 g / l);
  • acides sialiques (620-730 mg / l).
Retour à la table des matières

Conclusion

Des niveaux également élevés d'acide urique dans le sang et l'urine ne sont pas des motifs suffisants pour le diagnostic de la goutte.

Des résultats d'urée identiques dans les deux tests n'indiqueront aucun problème rénal. Si l'indicateur dans le sang est plus élevé, cela indique un mauvais fonctionnement du système excréteur. Une radiographie de l'articulation enflammée est nécessaire pour évaluer la zone de la lésion. La détection d'une protéine C-réactive élevée indiquera une possible crise de goutte. Pour exclure d'autres maladies articulaires, des tests rhumatoïdes doivent être effectués en plus. La cytologie du liquide synovial n'est indiquée que dans les cas graves. Normalement, cela ressemble à de l'eau. Une consistance visqueuse et une couleur changée du liquide signaleront la présence d'une maladie.

Quels tests doivent être effectués pour la goutte

La goutte est un trouble métabolique dans lequel l'acide urique se dépose dans divers tissus du corps. La pathologie se manifeste par une arthrose aiguë récurrente et s'accompagne d'un syndrome douloureux sévère. Des tests de dépistage de la goutte sont effectués avant de prescrire un traitement afin que le médecin puisse obtenir des données fiables sur une telle maladie.

Méthodes de diagnostic des maladies

Avec la goutte, les sels commencent à s'accumuler dans les articulations des jambes et des bras. Cette pathologie se développe souvent chez les hommes, mais survient souvent chez les femmes. La maladie se manifeste par un grand nombre de symptômes. La goutte a plusieurs étapes. Le premier est appelé prémorbide, le second est intermittent, le troisième est chronique.

Le diagnostic de la goutte peut être difficile même pour des spécialistes expérimentés, car les patients se plaignent principalement de douleurs articulaires, caractéristiques d'autres maladies. Le médecin interroge le patient, évalue le tableau clinique de l'évolution de la maladie et l'oriente vers des études de laboratoire et instrumentales.

La prise d'une anamnèse est importante pour poser un diagnostic car elle permet d'exclure les maladies articulaires qui présentent des symptômes similaires. En interrogeant le patient, le médecin clarifie les premiers signes de la maladie. Facilite le diagnostic des cas existants d'arthrite goutteuse dans la famille, car la pathologie a une prédisposition héréditaire.

Le spécialiste identifie également certains facteurs pouvant provoquer le développement de la goutte. Il:

  • opérations chirurgicales transférées;
  • utilisation à long terme de stéroïdes ou d'antibiotiques;
  • altération de la fonction rénale.

Pour diagnostiquer une maladie, vous devez passer des tests.

Ils permettent de poser un diagnostic précis et de déterminer sous quelle forme, aiguë ou chronique, la maladie évolue. Les tests à effectuer sont déterminés par le médecin. Il:

  • analyse sanguine générale;
  • chimie sanguine;
  • Analyse d'urine.

De plus, le patient est référé pour des examens radiographiques et un prélèvement de liquide synovial par ponction.

Analyse sanguine générale

Si la goutte est suspectée, le médecin ordonnera au patient de faire un test sanguin général. Il montre la teneur en hémoglobine et le nombre d'érythrocytes, ainsi que la vitesse de sédimentation des érythrocytes, le nombre de leucocytes et la formule des leucocytes. De plus, cette analyse vous permet de déterminer la concentration d'urate. Le sang d'une personne en bonne santé contient 3 à 6 mg d'acide urique par 100 ml. Le dépassement de cette valeur indique la probabilité de développer une arthrite goutteuse..

Lors d'une attaque aiguë de la maladie, les leucocytes immatures pénètrent dans le foyer de l'inflammation, ce qui provoque une augmentation de la VS dans la goutte. Un taux élevé de leucocytes dans un test sanguin et un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche indiquent que l'inflammation commence à se développer. Dans la forme aiguë de la maladie, le nombre de lymphocytes dans le sang du patient diminue, ce qui est responsable de la formation de l'immunité. Si la goutte s'accompagne du développement de symptômes de polyarthrite rhumatoïde, les taux sériques de monocytes augmentent.

Biochimie

Un test sanguin biochimique vous permet de déterminer le niveau de certains composants du sang. Le plus important:

  • acides sialiques;
  • fibrine;
  • séromucoïde;
  • haptoglobine.

Avec la goutte, leur concentration dans le sang augmente et la protéine C-réactive apparaît.

Grâce à cette analyse, la concentration d'urine est déterminée. Ses performances varient considérablement selon le sexe de la personne. Pour un homme, la norme est de 460 μM / L, pour une femme - 330 μM / L. Le dépassement de cette valeur indique que la fonction rénale est altérée. De plus, ce test sanguin de laboratoire détermine le niveau de créatinine. Normalement, son indicateur est de 115 mmol / l. Une valeur inférieure indique une maladie rénale..

Avec la goutte, les indicateurs biochimiques suivants augmentent:

  • protéine;
  • glucose;
  • les lipoprotéines;
  • cholestérol total;
  • ions calcium.

Analyse de l'urine

L'urine contient des acides et le principal est l'acide urique, par conséquent, l'étude de l'analyse d'urine aide le médecin à identifier la maladie. Lors de l'examen d'un fluide biologique, un spécialiste prête attention aux indicateurs suivants:

  • composition chimique (glucose, protéines, etc.);
  • réponse urinaire et densité relative;
  • indice de couleur, transparence;
  • la présence de mucus et d'épithélium cylindrique;
  • impuretés sanguines.

Pour déterminer la concentration d'acide urique dans l'urine, étudiez le volume d'urine collecté par jour. Si une personne est en bonne santé, ce chiffre est normalement de 250 à 750 mg. Avec des reins fonctionnant normalement, la valeur obtenue de l'analyse d'urine ne dépasse pas la plage normale. Une diminution ou une augmentation significative de l'indicateur quantitatif dans un sens ou dans un autre indique le développement d'une pathologie rénale, ce qui conduit à l'apparition de la goutte.

La couleur de l'urine est normalement jaune paille et le poids spécifique est de 1010 à 1022 g / l. En cas de développement d'insuffisance rénale, la densité relative est inférieure à 1010 g / l. Le médecin examine également la réaction de l'urine. La norme est de 5,5 à 7,0 pH. Le dépassement de cette valeur indique une forme sévère de goutte..

Normalement, l'urine ne contient pas de nitrites. Ils se forment sous l'influence de bactéries lors de la stagnation de l'urine dans le détrusor. Une augmentation de la concentration de nitrites est observée avec une évolution asymptomatique de la goutte. Dans l'analyse de l'urine, la norme des leucocytes est de 0-3 dans le champ de vision.

Remarque! Le dépassement de cette valeur indique le développement du processus inflammatoire..

De plus, l'analyse de l'urine pour la goutte révèle:

  • particules de protéine d'albumine, qui fait partie du sang;
  • épithélium cylindrique;
  • impuretés sanguines.

radiographie

Les rayons X sont utilisés pour diagnostiquer la goutte dans les doigts ou les articulations des jambes. La photo montre le dépôt de sels et les processus pathologiques dans l'articulation. Lors de l'examen, l'arthrite goutteuse est déterminée par des taches blanches d'un diamètre de 0,5 mm à 3 cm, ce sont des tophus résultant du dépôt de sels d'acide urique dans les tissus périarticulaires. Ils sont formés sur 5 ans. Accélère leur formation, exacerbation de la goutte.

Les rayons X sont activement utilisés pour la goutte chronique. Si cette maladie dure longtemps, elle peut affecter les poches et les tendons périarticulaires. Dans ce cas, un processus inflammatoire se produit souvent. Dans ce cas, le médecin prescrit une biopsie.

Ponction de liquide synovial

La ponction du liquide synovial, situé dans la cavité articulaire, aide à poser un diagnostic précis. Sa composition chimique est similaire à celle du plasma sanguin, mais il existe également un composant supplémentaire - l'acide hyaluronique, qui est responsable de sa viscosité. Chez une personne en bonne santé, le liquide est incolore et ressemble à de l'eau en consistance. Avec la goutte, les leucocytes et les cristaux d'urate y sont déterminés.

La ponction est douloureuse, mais le soulagement de la douleur n'est pas effectué. La novocaïne affecte négativement le contenu du noyau cellulaire. Le liquide est retiré de la cavité articulaire pour un examen bactériologique. Le médecin fait attention aux paramètres suivants de la substance:

  • indice de transparence et de couleur;
  • le degré de formation d'un caillot de mucine;
  • indicateurs de viscosité et de densité.

L'analyse permet au médecin de déterminer quels processus se produisent dans le tissu cartilagineux et son état morphofonctionnel. Chez une personne malade, le liquide synovial devient trouble, devient verdâtre, sa viscosité diminue et la présence de phagocytes indique le début du processus inflammatoire.

Biopsie

La goutte est caractérisée par la présence de sel dans les articulations, une biopsie est donc effectuée pour déterminer leur quantité. Pour cela, un peu de liquide intra-articulaire est prélevé.

Règles de préparation aux tests

Pour établir la cause, le stade et le type de goutte, des tests sont effectués. Mais dans certains cas, les résultats peuvent être faussés, ce qui conduit à un diagnostic erroné et, par conséquent, à un traitement incorrect. Par conséquent, il est important de bien se préparer aux tests:

  1. Vous ne pouvez pas boire d'alcool 1-2 jours avant la procédure.
  2. Les aliments contenant de grandes quantités de vitamine C doivent être exclus de l'alimentation. Sinon, un test sanguin biochimique montrera des écarts excessifs.
  3. Limitez votre consommation de caféine, un médicament puissant qui affecte de nombreux organes. 8 heures avant le test, il est complètement exclu du menu, tout comme le thé.
  4. Vous ne pouvez pas prendre d'aspirine, qui déforme les résultats du test dans le sens d'une augmentation de la concentration d'acide.
  5. Il est interdit de prendre des diurétiques qui modifient la composition de l'urine en raison de son excrétion accrue.
  6. Vous ne devriez rien manger 8 heures avant le test. La procédure elle-même est effectuée à jeun..
  7. Avant la livraison de matériel biologique, un régime doit être suivi 2-3 jours avant. Cela minimisera l'influence des produits sur les résultats des tests. Il est conseillé de consommer des produits laitiers et des aliments végétaux. Les légumineuses sont interdites.
  8. Vous devez abandonner les mauvaises habitudes et les efforts physiques excessifs.

Grâce à la préparation correcte des tests, le médecin établira le bon diagnostic et prescrira un traitement adéquat.

Comment comprendre et que faire si les tests sont faux?

Si le patient ne respecte pas les règles avant de passer les tests, les résultats de la recherche peuvent être faussés. Cela conduit à un diagnostic erroné. Le plus souvent, une concentration plus élevée d'acide urique est trouvée dans les tests, c'est pourquoi le médecin évalue incorrectement les résultats..

Une telle distorsion est également causée par des examens préliminaires, dans lesquels le corps a eu un fort effet, par exemple les rayons X. Si une personne prend des médicaments pour une pathologie, le résultat du test est considérablement déformé. Par conséquent, vous devez suivre un régime, refuser de prendre de l'alcool, réduire la consommation de café, de thé, faire une pause dans le traitement.

Comment identifier la goutte sans tests?

Avec la goutte, le gros orteil est le plus souvent touché, puis la fréquence des articulations du genou et de la cheville. L'arthrite des articulations du coude et des petites articulations des mains survient beaucoup moins fréquemment. Une telle maladie présente un grand nombre de signes par lesquels le développement de la pathologie peut être supposé. La première étape se produit sans aucun symptôme. L'accumulation de sels dans les articulations entraîne une exacerbation de la maladie. Le deuxième stade de la maladie s'accompagne de signes plus prononcés.

Les premiers symptômes qui suggèrent la goutte incluent la douleur et l'enflure dans la zone où se trouve l'articulation touchée. Ensuite, la maladie commence à progresser avec des exacerbations périodiques et des périodes de rémission. L'aggravation est observée le matin et tard le soir. La peau de la zone pathologique devient rouge et devient brillante. Il y a un gonflement des tissus articulaires et périarticulaires. Lorsque vous appuyez sur l'articulation, une douleur intense se produit et la température augmente. Une personne est fatiguée et malade.

Le syndrome de la douleur peut être si fort qu'une personne ne peut pas bouger sa jambe et toucher l'articulation touchée entraîne des tourments insupportables. La peau devient bleue, devient chaude au toucher et l'articulation grossit rapidement. Dans le même temps, les analgésiques n'aident pratiquement pas. Avec la goutte, des symptômes d'intoxication corporelle sont observés, car le niveau de médiateurs inflammatoires dans le sang augmente.

La forme chronique est caractérisée par la formation de tofus sous la peau, qui s'adoucissent avec l'exacerbation. Ce sont des sels d'acide urique qui s'accumulent dans l'articulation. Grâce à cette fonctionnalité spécifique, vous pouvez diagnostiquer avec précision la goutte sans tests..

Dans les cas avancés, ces formations peuvent atteindre plusieurs centimètres de diamètre. Sous les tophus, des ulcères trophiques se développent souvent, à partir desquels une masse blanche pâteuse est libérée. La douleur dans la goutte chronique est vive, fréquente et peut durer plusieurs heures par jour.

La crise de goutte disparaît en 4 à 9 jours, tous les symptômes disparaissent et l'état de santé s'améliore. Une deuxième attaque survient le plus souvent après 2-3 mois.

Tests sanguins pour la goutte: préparation à l'accouchement, évaluation des résultats, recommandations importantes

Quels tests dois-je passer pour la goutte? Nous examinerons ce problème dans l'article.

Une pathologie articulaire telle que la goutte est connue de l'humanité depuis longtemps et était auparavant appelée la «maladie des rois», car seules les personnes majestueuses qui avaient accès à une nourriture grasse et dense souffraient d'une telle maladie..

La goutte est maintenant une maladie courante et affecte diverses couches sociales.

L'essence de la maladie est déterminée par la violation du métabolisme des protéines dans le corps humain, en relation avec laquelle l'acide urique y est retenu. Il cristallise avec le temps, détruit les articulations et devient par la suite la cause d'une désorganisation du système musculo-squelettique du patient..

Tests de goutte

La médecine moderne distingue deux types de goutte, qui sont le résultat d'une exposition à certains facteurs causaux: la maladie primaire et secondaire.

La goutte primaire peut apparaître dans le corps pour les raisons suivantes:

  1. Le patient produit trop d'acide urique, son excès affecte les reins, qui sont incapables de le traiter et de l'excréter. Le reste dans ce cas va directement dans le corps, se déposant dans les tissus mous et les articulations..
  2. Le patient a une activité rénale altérée, le corps ne peut pas traiter le volume normal d'urate (sels d'acide urique), ce qui rend impossible leur élimination du corps.

La goutte secondaire n'est pas une maladie indépendante. Ce sont les conséquences des pathologies transférées (défaillance des reins, psoriasis, etc.), c'est-à-dire une sorte de complication.

Mauvaises habitudes et mauvaise alimentation

Les raisons contribuant à l'apparition de la goutte primaire chez une personne sont principalement la présence de mauvaises habitudes et une mauvaise alimentation..

Par exemple, en mangeant beaucoup d'aliments gras, cela provoque une augmentation du taux d'acide urique dans le corps et les reins, malgré un fonctionnement normal, ne peuvent pas le traiter..

Et les mauvaises habitudes réduisent en principe le fonctionnement de tous les organes humains, y compris les reins. C'est pourquoi, même si les urates sont contenus en quantités normales, ils s'accumulent et se déposent dans l'organisme..

Symptômes

L'inconfort au doigt est souvent le premier signe de goutte. Cette douleur dure plusieurs minutes et disparaît. Ces symptômes ne doivent pas être ignorés, sinon tout se reproduira après un certain temps, mais la douleur s'intensifiera. Cette maladie passe par plusieurs étapes..

  1. La phase initiale est caractérisée par une douleur régulière dans l'orteil. Ils sont généralement accompagnés d'un gonflement des articulations, d'une rougeur de la peau et de la fièvre. De plus, à ce stade, les attaques apparaissent la nuit et durent périodiquement de deux à huit jours. La maladie persiste même après l'arrêt de la douleur.
  2. L'étape suivante est définie comme subaiguë, dans laquelle le doigt ne fait pas trop mal. Mais en même temps, le gonflement maximal des articulations se produit, l'inflammation augmente..
  3. Le stade de la goutte rhumatoïde passe déjà avec des douleurs articulaires dans les bras, elles peuvent s'atténuer de temps en temps.
  4. Une douleur très intense associée à un processus inflammatoire important, ainsi qu'une augmentation de la température, sont caractéristiques du stade pseudophlegmique, similaire à la monoarthrite.
  5. L'étape suivante ressemble à la polyarthrite dans les symptômes. Il n'y a pas de zone de douleur spécifique, la peau devient violette, les articulations gonflent. Lorsque la douleur dans les membres n'est pas ressentie, c'est une étape avec peu de symptômes. C'est pourquoi ils consultent rarement un médecin..
  6. Une sensation douloureuse dans les tendons, une difficulté de mobilité des membres et leur durcissement sont des symptômes de la forme arthrique. Dans ce cas, les muscles commencent à s'atrophier, car les membres sont immobiles, et également en raison de la teneur excessive en sel, un craquement osseux est noté.

La goutte pouvant être à la fois une maladie indépendante et une complication après les maladies subies par le patient, le traitement d'une telle pathologie ne peut être prescrit qu'après le diagnostic. Avec la goutte, les analyses sont supposées complexes, car elles permettent de déterminer à la fois le stade et les symptômes de la maladie, ainsi que la cause de son apparition. Ces méthodes de diagnostic comprennent:

  • Analyse d'urine;
  • chimie sanguine;
  • ponction du liquide synovial;
  • analyse sanguine générale;
  • biopsie;
  • examen radiographique.

Chimie sanguine

Cette analyse de la goutte doit être prise le matin. À cette fin, 5 à 10 millilitres de sang sont prélevés dans la veine cubitale.

L'analyse biochimique montre la quantité d'urée. Son taux admissible (limite) est de 8,7 mmol par litre. En raison de la goutte, cette quantité augmente et provoque en outre une perturbation des reins, le développement de leur échec.

La valeur de la norme de créatinine dans un test sanguin pour la goutte (c'est-à-dire une substance qui se forme au cours des processus métaboliques des protéines) est de 115 mmol par litre. La maladie rénale causée par la goutte réduit la quantité de ce composant.

Étant donné que les conditions pathologiques de certains organes peuvent être notées avec la goutte, ce type d'analyse vous permet de déterminer le niveau de bilirubine, d'azote résiduel, de lipides, de glucose, de calcium et de lipoprotéines.

Analyse de l'urine

L'analyse d'urine joue un rôle très important dans la goutte. Il aide à déterminer ou à clarifier le diagnostic, et s'il y a un risque de goutte, à surveiller le processus et à ajuster les méthodes de traitement. Un tel diagnostic est très important, car il peut déterminer une maladie qui se déroule sans autres signes et avec un tableau clinique mal défini..

Pour poser un diagnostic, les indicateurs suivants de l'urine sont examinés: transparence, couleur, réaction et densité relative.

L'analyse biochimique de la goutte sur les jambes reflète le niveau d'acide urique dans le corps humain. La couleur de l'urine due à l'augmentation de la teneur en urates dans la goutte est principalement brune ou orange sale (normalement elle devrait être jaune clair).

Le poids spécifique de l'urine chez une personne en bonne santé varie de 1010 à 1022 grammes par litre. Insuffisance rénale cet indicateur réduit.

Le niveau de pH est normalement de 5,5 à 7,0. Avec une fonction rénale altérée à un stade ultérieur de la goutte, une augmentation de l'alcali se produit de plus de sept.

La stagnation de l'urine provoque la formation de nitrines dans le détrusor (absentes dans la norme). La concentration normale de leucocytes dans l'analyse de l'urine dans le champ de vision est de 0 à 3. Si ce nombre est augmenté, on peut parler d'un processus inflammatoire et de l'apparition de calculs dans l'uretère.

Ponction de liquide synovial

Pour la goutte, les analyses comprennent souvent une étude du liquide synovial, dont la composition est similaire à celle du plasma sanguin, mais qui contient également de l'acide hyaluronique. Une étude est réalisée par ponction de la cavité articulaire, sans anesthésie (en raison de la novocaïne, il y a un effet négatif sur la chromatine, qui est contenue dans le noyau cellulaire).

Tout d'abord, la détermination des cristaux d'urate de sodium aide à diagnostiquer la pathologie. En outre, le contenu de la poche commune est vérifié pour la transparence, la couleur, la viscosité, la densité, la présence de caillots de mucine.

Les indicateurs de la norme sont les suivants: lymphocytes - 42,6%, synoviocytes - 37, histiocytes - 12,5, monocytes - 3,2, neutrophiles - 2,0. De plus, ce fluide contient des particules de déchets de tissu articulaire. Le cholestérol doit être de 3,8 ± 0,4 mmol par litre. Et le pH est normal - de 7,3 à 7,6. En raison d'une condition causée par la goutte, ces indicateurs subissent des changements dans l'analyse..

L'inflammation est déterminée par la présence de phagocytes, une diminution des lymphocytes (de 0 à 8%), une augmentation des neutrophiles (de 50 à 93%). Le même liquide synovial peut devenir trouble, acquérir une couleur vert-jaune. Quel type d'analyse de la goutte peut-on encore passer?

Analyse sanguine générale

En cas d'exacerbation de la maladie, un test sanguin général est également prescrit (il peut ne pas déterminer les changements au stade initial). À ce stade, le nombre de nouveaux myélocytes et de neutrophiles matures augmente avec un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche. Le processus d'inflammation augmente également le taux de sédimentation érythrocytaire.

Avec une exacerbation de la maladie, le nombre de lymphocytes diminue, qui forment et régulent le statut immunitaire.

D'autres modifications ne sont caractéristiques que pour les lésions rénales concomitantes avec la goutte secondaire ou sa forme sévère dans le contexte de pathologies graves du système hématopoïétique.

Seul un spécialiste doit déchiffrer tout test sanguin pour un tel diagnostic..

Avant le test sanguin, une activité physique intense est interdite (peu importe s'il s'agit d'un entraînement sportif ou d'un travail), vous ne pouvez pas boire de café, de thé et d'alcool, prendre des médicaments et fumer. La clarté du diagnostic est affectée négativement par le stress.

Le sang doit être donné à jeun ou au moins huit heures après un repas - la veille du test, il doit s'agir de lait et de légumes. Des recommandations plus précises sur les tests nécessaires pour la goutte seront données par le médecin traitant.

Examen aux rayons X

La vérification de l'état des articulations des mains et des pieds peut également se faire à l'aide d'un examen aux rayons X, qui sert à la fois à établir et à clarifier le diagnostic en cas de maladie chronique..

La radiographie permet de voir les endroits détruits sur les os affectés par la pathologie et d'établir l'état des tofus. Ce terme généralisé est appelé les foyers de phoques pathologiques dans le tissu sous-cutané..

Grâce à une telle étude, avec la goutte sur les jambes, y compris le gros orteil, il est possible de déterminer le degré de lésions cartilagineuses et osseuses. Les radiographies des mains montrent des patients atteints de goutte si la goutte est en phase chronique.

Entre autres, selon les indicateurs d'analyse de la goutte, il est possible de déterminer la période de prescription du processus d'inflammation.

Biopsie

Cette méthode est basée sur l'élimination des cristaux d'acide urique. Grâce à son utilisation, il est possible de déterminer avec précision le type de maladie, y compris la goutte..

Faux indicateurs

Vous savez déjà quels tests vous devez passer pour la goutte. Mais si le patient ignore les règles de préparation à son accouchement, il montrera une augmentation de la teneur en acide urique dans le corps. Autrement dit, le mauvais diagnostic peut être posé et, en conséquence, le mauvais traitement peut être effectué..

Lorsque le patient a commencé à guérir de lui-même et à prendre des médicaments qui réduisent le degré d'urate dans son corps, la teneur en cette substance lors de la réussite du test sera inférieure à ce qui est réellement disponible..

Pour obtenir ces indicateurs de test pour déterminer la goutte, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  1. Vous ne pouvez rien manger huit heures avant un test sanguin biochimique ou général.
  2. Il est interdit de passer des tests pendant le traitement. Cela doit être fait soit avant sa nomination, soit après.
  3. Il faut abandonner complètement la consommation d'alcool, tout stress, réduire la quantité de thé, café, légumineuses prises.
  4. Quelques jours avant la prétendue étude, vous devez adhérer à un régime alimentaire et inclure des produits à base d'acide lactique et des aliments végétaux dans votre menu.

Malgré le fait que la goutte chronique ne peut être guérie, un diagnostic correct réduira la douleur, éliminera les symptômes externes de la pathologie et augmentera la période entre les exacerbations de la maladie.

En sachant quels tests effectuer pour la goutte et comment le faire correctement, vous pouvez éviter les actions indésirables qui peuvent «brouiller» l'image lors du diagnostic.

Quels tests doivent être effectués pour la goutte

La goutte est une maladie chronique qui reste longtemps asymptomatique. L'apparition de signes caractéristiques de pathologie doit alerter une personne et la pousser à consulter un médecin pour examen. Quels tests sont effectués et ce qui doit être fait pour bien s'y préparer?

Le développement de la bursite

Causes et symptômes de la maladie

L'augmentation de la teneur en acide urique et l'incapacité des reins à l'éliminer complètement du corps entraînent une accumulation de sels (urates) sur les articulations. Des topus (nœuds) se forment, qui deviennent enflammés et peuvent entraîner une perte complète de la mobilité des membres. La maladie s'appelle la goutte et se manifeste par:

  • gonflement autour de l'articulation touchée;
  • rougeur de la peau;
  • forte douleur;
  • durcissement de la peau dans la zone d'inflammation;
  • hausse de température.

L'accumulation peut être importante, entraînant une déformation des articulations et une raideur des jambes.

  • dépendance aux aliments riches en purata (viande, légumineuses, champignons, café, thé, chocolat);
  • insuffisance des reins et du foie - incapacité à éliminer complètement l'acide urique du corps;
  • Troubles métaboliques;
  • hérédité.

Classification de la pathologie

Avec l'aide du diagnostic différentiel, vous pouvez identifier le problème et ne pas confondre la goutte avec des maladies similaires. Le médecin diagnostique le degré de négligence du processus inflammatoire. Il existe 7 options pour le développement de la goutte:

  1. Attaque classique. Les symptômes sont ressentis la nuit. Une faiblesse des membres inférieurs, des frissons, une douleur intense dans la région du gros orteil apparaissent. L'articulation touchée devient enflée et la peau devient rouge. Le patient ne peut pas mettre de chaussures, car cela lui cause une douleur intense. Parfois, la température corporelle augmente. L'attaque dure 3-7 jours, après quoi la douleur disparaît, l'articulation gagne en mobilité.
  2. Stade subaigu. Le gros orteil fait mal, mais pas aussi mal. Les articulations deviennent enflammées et enflées. Le traitement commence par la neutralisation du processus inflammatoire..
  3. Goutte rhumatoïde. Les douleurs affectent les petites articulations des mains. Les sensations douloureuses durent plusieurs jours d'affilée.
  4. Stade pseudophlegmoneux (comme la monoarthrite). Il y a une douleur intense dans une articulation séparée, une augmentation de la température corporelle. Si vous faites un test sanguin pour la goutte, cela montrera un processus inflammatoire.
  5. Polyarthrite allergique. Il n'y a pas d'endroit précis où la douleur se manifeste. Les articulations gonflent et la peau devient violette.
  6. Cours malosymptomatique. Les sensations douloureuses sont tolérables, de sorte que la personne ne demande pas l'aide d'un médecin.
  7. Forme arthrique. La douleur est ressentie dans les tendons. La mobilité des membres est altérée. Les os des doigts craquent en raison de l'accumulation de sels. Atrophie musculaire.

Diagnostique

Quels tests devez-vous obtenir pour la goutte? Schéma d'enquête:

  • Analyse sanguine générale. Avec l'inflammation, le niveau de leucocytes augmente, la formule leucocytaire se déplace vers la gauche, l'ESR accélère.
  • Niveau d'acide urique. Dans le sang avec goutte, l'indicateur peut être supérieur à 420 μmol / l (pour les hommes) et 360 μmol / l (pour les femmes). Pour suivre l'efficacité du traitement et de la dynamique, il est nécessaire d'évaluer l'indicateur avant et après le traitement..
  • Tests rhumatoïdes. Dans le sang, la protéine C-réactive augmente avec une exacerbation de la maladie. Cet indicateur signale le développement du processus inflammatoire. Le facteur rhumatoïde aide à exclure d'autres maladies.
  • Une analyse d'urine générale est effectuée pour rechercher une néphropathie goutteuse. Si l'urine est brune ou rouillée, cela indique une grande quantité de sels (urates). Des complications sous forme de pyélonéphrite secondaire sont possibles (le taux de leucocytes, de mucus et de sels augmente dans l'urine). Avec le développement de la lithiase urinaire dans le matériel biologique, les érythrocytes, les protéines.
  • Un test sanguin biochimique aidera à déterminer la teneur en acide urique dans le corps. Selon les résultats de cette étude, il est déterminé dans quelle mesure les reins fonctionnent correctement chez le patient..
  • Analyse du liquide synovial et ponction des tophus (nœuds). Le matériau est prélevé lors de la ponction des articulations. S'il n'y a pas de flore pathogène dans le liquide et qu'il y a des cristaux de monourate de sodium, la personne est malade. Les sels d'acide urique sont déterminés lors de la ponction du tofus.

Comment préparer?

Règles de don de sang et d'urine pour analyse:

  • Le sang est donné à jeun ou 8 heures après avoir mangé.
  • La veille du test, le patient doit passer aux produits végétaux et laitiers.
  • Avant les procédures, vous devez arrêter de boire des boissons alcoolisées, exclure l'activité physique.
  • Pas besoin de manger des légumineuses, du thé, du café (ils contiennent beaucoup de purines).
  • Avant l'examen, vous devez arrêter de prendre des médicaments qui affectent les résultats de l'analyse (en accord avec le médecin).
  • Un test sanguin doit être effectué avant et après le traitement. Cela montrera la dynamique du développement de la maladie..

Tests de goutte: déterminer la maladie

La goutte est une maladie articulaire connue depuis l'antiquité. Les gens riches qui avaient la possibilité de bien manger des aliments riches en calories en ont souffert. De nos jours, très peu de gens ne peuvent pas se le permettre. Par conséquent, la goutte affecte des personnes de tous horizons..

La maladie survient lorsque le métabolisme est perturbé, ce qui fait que l'acide urique n'est pas complètement excrété du corps. Il cristallise progressivement, s'accumule sur les articulations, perturbant leur mobilité.

Variétés de la maladie

Le diagnostic de la goutte indique deux types de maladie - la goutte primaire et secondaire. Le DIF (diagnostic différentiel de la goutte) permet de l'identifier parmi des maladies similaires.

La goutte primaire est une maladie dans laquelle l'excès de substances nocives n'a pas le temps d'être traité par les reins et excrété par l'organisme. Ensuite, les cristaux d'acide obstruent les articulations et se déposent dans les tissus mous. En raison d'une fonction rénale altérée, l'urate n'est pas complètement traité et l'acide urique n'est pas excrété du corps.

Souvent, ce type de goutte survient avec une consommation excessive d'aliments gras. Lorsqu'il est absorbé, la teneur en acide urique augmente, ce dont les reins ne peuvent pas faire face. L'alcoolisme et le tabagisme peuvent également déclencher la maladie. Les mauvaises habitudes affaiblissent le travail de tous les organes internes et peuvent provoquer une goutte primaire.

La goutte secondaire est une conséquence ou un trouble concomitant du psoriasis, un dysfonctionnement rénal. En outre, la cause du dysfonctionnement des organes conduisant à la goutte peut être une maladie cardiaque, un faible taux d'hémoglobine, des maladies du sang, accompagnées d'une dégradation cellulaire..

Un certain nombre de médicaments peuvent déclencher la goutte. Ce sont des médicaments qui affectent négativement le travail des organes internes - salurétiques, cytostatiques, riboxine et autres.

Détection des maladies

Pour identifier la maladie, il est nécessaire de faire un certain nombre de tests de laboratoire et d'autres mesures de diagnostic. Les analyses de la goutte sont effectuées de manière complexe. Les critères diagnostiques du DIF permettent de clarifier le stade de la maladie et d'identifier les causes de son apparition, et de prescrire le bon traitement. Quels tests doivent être passés:

  • Chimie sanguine. Permet de connaître la composition du sang et de calculer l'excès d'urine. Pour les hommes, la norme est de 460 μM / L, pour les femmes - 330 μM / L. Mais cette analyse à elle seule ne peut pas identifier avec précision la goutte..
  • Analyse d'urine. Révèle le niveau d'acide urique et la teneur en autres acides dans l'urine. Une analyse complexe détermine son contenu quotidien. Les critères diagnostiques vous aident à choisir la bonne stratégie de traitement.
  • Ponction du liquide synovial. Dans un corps sain, ce liquide est transparent, comme l'eau. Si la couleur du liquide synovial change et que sa consistance devient plus épaisse, on peut conclure qu'il y a un manque de fonction articulaire.
  • Analyse sanguine générale. Pris pour étudier le niveau de neutrophiles, montrant la présence d'une inflammation articulaire.
  • Radiographie. Il est prescrit pour les maladies des articulations des jambes. Sur la photo, les lieux d'accumulation d'acide urique sont indiqués en blanc..
  • Biopsie. Les cristaux de sel sont extraits et examinés pour l'apparition de la maladie.

Les résultats fiables du WPPT dépendent en grande partie de leur échantillonnage et de leur préparation corrects..

Comment bien se préparer au test de goutte

Avant de prendre l'analyse DPF, vous ne devez pas manger d'aliments contenant de la vitamine C, prendre de la caféine, de l'alcool, des diurétiques. Si ces règles ne sont pas respectées, le résultat montrera une teneur surestimée en substances nocives et le diagnostic sera incorrect. Si le patient a commencé le traitement seul et prend des médicaments qui réduisent la teneur en urate, les tests montreront un niveau sous-estimé d'acide urique. Plus précisément, comment se comporter avant de tester la goutte:

  • 8 heures avant de prélever du sang pour des études générales et biochimiques, vous devez vous abstenir de manger;
  • L'analyse n'est pas effectuée pendant la prise de médicaments. Ils peuvent présenter des critères de diagnostic incorrects pour la maladie..
  • 2-3 jours avant l'analyse proposée, vous devez manger des produits diététiques d'origine végétale. Vous pouvez inclure des produits laitiers fermentés dans l'alimentation.
  • Vous devez vous abstenir de tout effort physique intense - de l'entraînement et du travail acharné. Ne buvez pas de boissons alcoolisées, de café, de thé fort et de légumineuses.

Des tests diagnostiques précis aideront à déterminer l'étendue de la maladie. Les indicateurs qui en résultent détermineront les critères exacts de la maladie et il sera plus facile de choisir un traitement. Même avec la goutte chronique, la douleur peut être réduite et les défauts articulaires externes peuvent être minimisés.

Une teneur accrue en acide urique, non compliquée par des symptômes douloureux, n'indique pas les critères de la maladie. Avec une attaque, le niveau de neutrophiles et de VS augmente dans le sang, ce qui indique un processus inflammatoire. La goutte est généralement accompagnée de lithiase urinaire et de néphropathie. Ces maladies doivent être traitées.

Les symptômes de la goutte

La goutte est une maladie grave où les articulations deviennent raides et enflées. La douleur dans les membres inférieurs est très intense. Ce sont des critères clairs pour la goutte..

En cas de violation de l'échange de purines dans le corps, un manque d'ADN se produit, qui est remplacé par de l'acide urique.

La catégorie la plus vulnérable est celle des hommes de plus de 40 à 45 ans. Une maladie survient en raison d'un défaut en développement dans le chromosome masculin. En effet, les femmes de cet âge souffrent de la maladie 20 fois moins que les hommes.

Une mauvaise fonction rénale peut être la cause de la maladie. La connexion est compréhensible et évidente. Si les reins ne parviennent pas à nettoyer les protéines du sang, le flux sanguin devient plus lent et les tissus ne sont pas suffisamment nourris..

Avec une fonction rénale insuffisante, la teneur en acide urique dans le sang augmente. Ses cristaux se déposent sur les articulations et les tissus mous. La douleur lors du déplacement des articulations est très intense. Les tissus qui les entourent deviennent enflés et enflammés. Les personnes souffrant de problèmes rénaux doivent surveiller le taux d'acide urique et, en cas de goutte, passer immédiatement des tests de diagnostic DIF et commencer le traitement..

Les médecins distinguent 7 stades de la goutte

Il est important de comprendre ce qui arrive au corps à chaque étape et d'identifier les critères de diagnostic à l'aide du DIF à tous les stades du développement de la maladie.

  • Attaque classique. Les signes caractéristiques de la goutte sont évidents. Une attaque se produit la nuit. Il se manifeste par une faiblesse des jambes, des frissons, des maux de tête sévères. Un signal qu'une personne a dépassé la goutte sera une douleur aiguë à la base du gros orteil. L'articulation gonfle, d'abord cet endroit devient rouge, puis il acquiert une teinte bleuâtre, la peau durcit. Le doigt répond au toucher avec une douleur intense. Il est impossible de mettre des chaussures. La température monte.

Il y a un foyer d'inflammation auquel le sang réagit immédiatement. Il contient une protéine C-réactive, la protéine apparaît dans le sang en réaction à l'inflammation.

Divers facteurs peuvent pousser le corps à un état d'attaque - une suralimentation banale d'aliments gras malsains, de l'alcool à fortes doses, des blessures.

L'attaque peut durer 3 à 7 jours. Ensuite, tout disparaît pendant un moment, mais la maladie ne disparaît pas. L'articulation retrouve son ancienne mobilité, l'inflammation disparaît.

Les crises apparaissent différemment chez les hommes et les femmes. Chez les hommes, les articulations d'une partie du corps peuvent devenir enflammées - les poignets, les coudes et les articulations du pied. Douleur moins courante à la hanche, à la poitrine ou à la clavicule.

Les femmes souffrent de douleurs dans de nombreuses articulations lors d'une crise. Les os sur les jambes font mal et gonflent, plus souvent.

  • Stade subaigu. Le gros orteil fait mal, mais pas aussi mal que lors d'une crise aiguë. Les articulations individuelles des jambes ou des bras peuvent gonfler. Le traitement doit commencer par éliminer l'inflammation des tissus..
  • La goutte rhumatoïde peut affecter les petites articulations des mains. La douleur ne disparaît pas pendant plusieurs jours.
  • Le stade pseudophlegmoneux se manifeste par une monoarthrite. L'inflammation et la douleur sont concentrées dans une articulation individuelle et dans les tissus qui l'entourent. La température monte. Un test sanguin montre une inflammation.
  • Stade avec des symptômes de polyarthrite allergique. C'est rare. Il est similaire à la polyarthrite, mais n'a pas de localisation claire (et cela est détecté à l'aide du DIF), se déplace vers les articulations et les tissus. Les articulations douloureuses deviennent enflées et deviennent violettes.
  • Stade à faible symptôme. Les douleurs articulaires ne dérangent pas beaucoup une personne, elles sont supportables. Le patient voit rarement un médecin. Et cela est dangereux pour le développement de la goutte et complique son traitement..
  • Forme arthrique. La douleur n'est pas concentrée dans l'articulation, mais dans les tendons. Ils durcissent, gênent le mouvement. Les os des doigts craquent, les articulations ne bougent pas et des dépôts de sel s'y sont accumulés. Atrophie musculaire. Les critères diagnostiques de la maladie peuvent être déterminés par les signes énumérés selon DIF.

Que sont les tophus et comment les traiter?

C'est la preuve d'une goutte chronique visible à l'œil nu. Ce sont des nœuds durs dans les articulations. Ce sont des tissus qui se sont formés autour des grumeaux de sel. Ils peuvent survenir sur les membres, les oreilles, l'arête du nez. Ils ne peuvent être confondus avec rien d'autre. Ils ont une teinte jaunâtre. Les topus apparaissent chez les personnes atteintes de goutte depuis plus de 5 ans.

Pendant les crises, les joints se transforment en liquide, qui s'écoule de la fistule.

Traitement de la goutte

La goutte est une maladie complexe et a des critères diagnostiques variés. Ils sont identifiés par le WPPT. Et le traitement est un long processus laborieux. Il a des causes profondes d'occurrence associées à une violation au niveau génétique, ainsi qu'à des processus métaboliques.

La maladie ne peut pas être complètement guérie, mais vous pouvez l'empêcher de se développer. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les phénomènes qui provoquent la maladie. Vous devez changer votre alimentation, prendre un repos actif ou changer votre profession pour une activité plus mobile. Vous ne pouvez pas geler et surchauffer dans le bain ou au soleil.

Naturellement, vous devez appliquer le médicament prescrit par votre médecin..

Remèdes populaires pour le traitement de la goutte

Si les méthodes de diagnostic DIF ont révélé la goutte, des recettes alternatives peuvent être utilisées pour le traitement.

  • Cuire les pieds à la vapeur dans l'urine tous les jours
  • Compresses - miel-sel (mélanger le sel et le miel en quantités égales, mettre un bandage et fixer sur l'articulation douloureuse);
  • Mélangez de l'argile rouge avec du vinaigre de vin, enduisez le joint douloureux. La douleur disparaîtra.
  • Teintures et décoctions d'airelle rouge, violette, agropyre, racine de bardane, Veronica officinalis
  • Un mélange d'iode et d'aspirine aide à soulager la douleur. Pour ce faire, mélangez 10 mg d'iode et 5 comprimés d'aspirine. Lubrifiez une articulation douloureuse.

Les critères d'âge ne sont pas décisifs dans l'apparition de la goutte.

Tests sanguins pour la goutte - comment faire, évaluation des résultats

La goutte est caractérisée par des troubles métaboliques dans le corps, le développement d'un processus inflammatoire dans les articulations, des lésions des organes du système urinaire. Pour diagnostiquer la maladie, des études de laboratoire et instrumentales sont prescrites. Les tests sanguins pour la goutte reflètent tous les changements pathologiques qui se produisent et sont d'une grande valeur diagnostique..

Comment diagnostiquer la goutte

Le complexe des études diagnostiques commence par un interrogatoire et un examen approfondis du patient. Au cours de la conversation, le médecin découvre des points importants:

  1. Plaintes subjectives des patients avec détails.
  2. Quand exactement la maladie a-t-elle commencé et quelles circonstances l'ont précédée.
  3. Quels symptômes sont apparus en premier.
  4. S'il y a eu des cas de maladies articulaires chez les proches du patient.
  5. Quelles maladies, blessures et opérations le patient a-t-il subies dans le passé.

Il est obligatoire de connaître le mode de vie du patient. Cette information est importante, car une mauvaise alimentation et le respect de mauvaises habitudes provoquent des crises de goutte.

Sur la base des données obtenues, le médecin prescrit un ensemble de procédures de diagnostic pour le patient. Il comprend des études en laboratoire des fluides biologiques et des méthodes de diagnostic instrumentales.

Aux premiers stades de la maladie, les méthodes instrumentales peuvent ne pas être informatives. Dans ce cas, les résultats des tests de laboratoire ont une plus grande valeur diagnostique..

Tests sanguins diagnostiques

Lors du diagnostic de goutte, les tests sanguins de laboratoire ne sont pas de peu d'importance. Il vous permet d'identifier les signes non spécifiques du processus inflammatoire, ainsi que les changements inhérents à cette pathologie particulière.

Analyse sanguine générale

Lors d'une crise aiguë, un processus inflammatoire se développe dans les articulations. Dans l'analyse clinique générale, des signes non spécifiques d'inflammation apparaissent.

Tout d'abord, le nombre de neutrophiles change. Dans le sang d'une personne en bonne santé, ces éléments façonnés représentent 45 à 70% du nombre total de leucocytes. Dans un processus inflammatoire aigu, le nombre de neutrophiles dépasse ce maximum, il y a un soi-disant déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche.

Le deuxième signe d'inflammation goutteuse aiguë est une diminution du nombre de lymphocytes. Ces cellules sont responsables de la formation du système immunitaire..

Avec la goutte secondaire, qui se développe dans le contexte de la polyglobulie vraie, une augmentation du nombre de globules rouges (érythrocytose) se produit.

Chimie sanguine

La recherche biochimique est la plus fiable et la plus significative. L'indicateur avancé est la détermination du niveau d'acide urique dans le corps. Chez une personne en bonne santé, la teneur varie de 0,27 à 0,48 mmol / L pour les hommes et de 0,18 à 0,38 mmol / L pour les femmes. La goutte est caractérisée par une teneur accrue en urates - hyperuricémie.

Un test sanguin pour la teneur en urates est effectué avant le début du traitement et après le cours pour surveiller l'efficacité.

De plus, des changements non spécifiques de la biochimie sont possibles avec la goutte:

  • augmentation des taux de glucose - hyperglycémie, qui est causée par des troubles héréditaires de la production d'enzymes;
  • augmentation des niveaux de protéine C-réactive;
  • une augmentation de la quantité de lipides;
  • une augmentation du niveau d'urée et de créatinine;
  • augmentation des taux de calcium sérique.

Augmentation de l'ESR

Une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes est un signe non spécifique du processus inflammatoire dans le corps. Chez un adulte, cet indicateur peut varier de 2 à 15 mm / heure, chez un enfant, il change en fonction de l'âge. L'augmentation de l'ESR est due à l'apparition dans le plasma de protéines-globulines, qui contribuent à l'adhésion des érythrocytes et à leur précipitation.

Cet indicateur n'est pas spécifique à la maladie et n'a une valeur diagnostique qu'en combinaison avec d'autres résultats de test..

Mesure de la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR)

Émergence de la protéine C-réactive

C'est le nom d'une protéine qui appartient aux protéines de la phase aiguë de l'inflammation. L'apparition de ce marqueur permet de distinguer l'arthrite des lésions articulaires non inflammatoires. La teneur en protéine C-réactive vous permet d'évaluer:

  • le degré d'activité inflammatoire;
  • réponse au traitement;
  • la probabilité de progression de la maladie et de complications.

Autres tests de laboratoire

En plus des analyses de sang, d'autres méthodes de recherche en laboratoire ont une valeur diagnostique. En cas de lésions rénales goutteuses, les changements suivants dans l'analyse générale de l'urine sont possibles:

  • albuminurie - l'apparition dans l'urine de la fraction albumine des protéines plasmatiques;
  • cristallurie - précipitation de cristaux d'urate dans les sédiments urinaires;
  • hématurie - l'apparition de globules rouges dans l'urine;
  • cylindrurie - le contenu des cellules de l'épithélium cylindrique dans le sédiment urinaire.

L'analyse biochimique de l'urine vous permet de déterminer le niveau d'acide urique qu'elle contient. Le taux de clairance (excrétion) de l'acide urique est important. Normalement, il varie de 250 à 750 mg.

Si une grande quantité de bases puriques pénètre dans le corps avec de la nourriture, l'excrétion d'acide urique augmente. Dans les lésions rénales et urinaires chroniques, ce rapport peut diminuer en raison d'une altération de la filtration rénale.

L'étude prélève également du liquide synovial des articulations touchées. Le matériau contient une teneur accrue en neutrophiles (10 - 16x109 / l). La microscopie dans un liquide biologique montre des cristaux d'acide urique jusqu'à 10 microns de taille, ainsi que des leucocytes individuels, dans le cytoplasme desquels des microcristaux d'urate de sodium peuvent être vus.

Aux derniers stades de la maladie, selon les indications, une ponction de tophus est pratiquée. Ils contiennent une poudre cristalline blanche ou une substance pâteuse à haute teneur en urate.

Comment bien se préparer aux tests

Pour obtenir des informations fiables sur la quantité d'acide urique contenue dans le corps, vous devez vous préparer correctement aux tests. Pendant plusieurs jours avant une visite au laboratoire, vous devez vous abstenir des aliments et médicaments suivants:

  • breuvages alcoolisés;
  • aliments riches en acide ascorbique;
  • thé, café et autres boissons forts à forte teneur en caféine;
  • légumineuses, graines de soja;
  • Aspirine, diurétiques;

La veille des tests, vous devez vous abstenir de toute activité physique et de subir des radiographies et d'autres procédures de radiation.

Les tests doivent être effectués le matin à jeun. Quelques jours avant l'accouchement, vous devez adhérer à un régime laitier afin d'exclure l'influence de la nutrition sur les résultats du test.

Lorsque les résultats peuvent être biaisés

Si les règles générales ne sont pas respectées, les résultats peuvent être faussés, ce qui entraînera la nomination d'un régime de traitement incorrect. Les facteurs suivants peuvent affecter la fiabilité des analyses:

  1. Boire des boissons alcoolisées, des aliments riches en purines.
  2. Faire des tests après avoir mangé.
  3. Examen aux rayons X ou aux ultrasons avant l'échantillonnage du matériel biologique.
  4. L'utilisation de diurétiques, d'aspirine.
  5. Travail physique intense ou sport.

Tous ces facteurs contribuent à une augmentation des taux d'acide urique et affectent négativement la fiabilité des résultats. La prise de médicaments anti-goutte diminue l'acide urique et peut également fausser les résultats des tests.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Le diagnostic instrumental aux premiers stades du développement de la pathologie est moins informatif, mais il permet d'exclure d'autres maladies des articulations. Les méthodes les plus couramment utilisées sont:

  1. Radiographie des articulations. Au cours de l'évolution chronique du processus, une déformation des articulations des jambes et des bras peut être détectée.
  2. Tomodensitométrie - l'étude vous permet de déterminer la localisation de la lésion, le compactage des tissus mous autour de l'articulation malade, le degré de déformation en évolution chronique.
  3. Examen échographique - vous permet de voir l'expansion de l'espace articulaire, l'œdème des tissus mous. En cas de lésions rénales, des accumulations d'urates dans le bassin et la vessie sont détectées.
  4. La scintigraphie au pyrophosphate de technétium permet de voir les lieux de la plus grande accumulation de sels d'acide urique.

Échographie rénale

Prévention de la goutte

Pour prévenir le développement de la maladie, les experts recommandent de respecter les règles suivantes:

  1. Mangez bien - mangez plus de produits végétaux et laitiers.
  2. Limitez l'utilisation d'aliments qui augmentent le risque de développer la maladie - aliments épicés, salés, gras et fumés, ainsi que des confiseries et du café fort.
  3. Refuser des mauvaises habitudes.
  4. Boire 2 à 2,5 litres de liquide par jour.
  5. Limitez l'utilisation de sel de table.
  6. Faites de l'éducation physique et du sport.

Conclusion

Le diagnostic de la goutte comprend des tests de laboratoire de sang, d'urine et de liquide synovial, ainsi que des méthodes instrumentales. Un test sanguin reflète une modification de l'acide urique, ainsi que des signes non spécifiques d'un processus inflammatoire.

Quels tests doivent être effectués pour la goutte?

Auparavant, la goutte était considérée comme une maladie du génie et des citoyens dignes et affectait principalement la noblesse. La maladie est courante. Dans 95 cas sur 100, les hommes sont sensibles à cette maladie. Les premiers signes de dommages chez les femmes sont notés à l'âge d'environ 50 ans, chez les hommes - plus tôt, jusqu'à 45 ans. Rarement à un plus jeune âge.

Causée par une augmentation des taux d'acide urique, la maladie évolue avec une augmentation des purines dans le sang. Étant donné que l'un des indicateurs - l'acide urique - a un niveau accru non seulement dans ce cas, mais également dans d'autres maladies, un examen complet et une clarification des tests de la goutte doivent être effectués pour poser un diagnostic..

Qu'est-ce que la goutte?

Cette maladie est systémique. Elle est causée par des troubles métaboliques dans le corps. Les articulations sont les premières à souffrir. Cela est dû à une augmentation de l'acide urique en eux, qui se dépose également à l'état cristallin dans les tissus..

La goutte est souvent associée à des complications qui peuvent être mortelles si elle n'est pas traitée. La maladie affecte les organes et les tissus, ce qui affecte la santé globale.

Les manifestations de la maladie sont les suivantes - douleur, rougeur et gonflement près de l'articulation touchée, les lieux d'inflammation acquièrent une dureté de la peau, éventuellement une augmentation de la température. L'accumulation qui en résulte entraîne une déformation supplémentaire et une mobilité limitée..

Contribuer au développement de la maladie:

  • déséquilibre nutritionnel, consommation élevée de purata (prédominance des plats de viande, viandes fumées, graisses animales, légumineuses);
  • une augmentation de la dissimilation des nucléotides puriques, non seulement alimentés en nourriture, mais également produits par le corps lui-même;
  • des perturbations du système excréteur et des processus métaboliques, souvent observées dans les maladies rénales chroniques;
  • hérédité accablée par la présence de fermentopathie.

Avec la progression du développement de la maladie, même les reins en bonne santé ne font plus face à l'élimination de l'acide urique du corps, ce qui aggrave encore la situation.

Méthodes de diagnostic

Les mesures diagnostiques comprennent de tels examens:

  • méthodes instrumentales;
  • recherche en laboratoire;
  • astuces physiques.

Parmi les aspects physiques, il y a un examen du patient lui-même, une enquête pour clarifier les plaintes, une description des premiers symptômes et une prédisposition héréditaire à la maladie. Dans ce cas, le médecin analyse les facteurs qui peuvent provoquer le développement de la goutte et peuvent affecter son évolution, les maladies oncologiques et concomitantes.

Ces problèmes de santé comprennent les chirurgies antérieures, la pathologie rénale, l'utilisation à long terme de certains médicaments. Parmi les raisons qui contribuent au développement de la maladie, on trouve une alimentation déséquilibrée et de mauvaises habitudes. Quels tests doivent être passés et quels examens subir sont prescrits individuellement par le médecin.

Dans la plupart des cas, le stade initial de la maladie peut ne se manifester d'aucune façon et les premiers symptômes commencent par des lésions des petites articulations des jambes et des bras..

Recherche instrumentale

En cas de plaintes concernant les articulations, les patients sont soumis à des méthodes d'examen instrumentales. Plus le patient demande de l'aide tôt, plus la maladie peut être diagnostiquée avec précision à un stade précoce. Cette étude de l'état de santé permet d'exclure le développement d'autres problèmes de santé, y compris l'arthrite..

Les méthodes d'examen comprennent la tomodensitométrie, l'échographie, la radiographie et la scintigraphie. Le médecin détermine lequel des examens doit être effectué. Ainsi, l'échographie ne donne une efficacité élevée qu'au stade de l'état aigu. Dans le même temps, l'expansion de la fente articulaire et l'inflammation avec compactage des tissus mous adjacents sont perceptibles.

Une semaine et demie après l'exacerbation, cette étude ne sera plus informative.

Dans la forme chronique de la maladie, cette méthode peut détecter la déformation, déterminer les lieux d'inflammation. En outre, à l'aide d'ultrasons, les accumulations d'urates (composés spécifiques formés avec un excès d'acide urique) dans la vessie et les reins sont clarifiées.

Les urates sont de minuscules cristaux formés par la combinaison de calcium et d'acide urique. Ils ont la propriété de s'accumuler sous forme de dépôts dans les tissus au niveau des articulations et dans les organes urinaires..

Tests sanguins pour la goutte

Le diagnostic de laboratoire de la goutte permet au médecin d'obtenir une image informative des processus qui se produisent dans le corps du patient. Cela permet de contrôler la formation et l'excrétion d'acide urique à tous les stades. En outre, les analyses de sang et d'urine peuvent réduire la probabilité d'autres maladies présentant des symptômes similaires..

Quels tests sont effectués pour la goutte? Pour commencer, le patient devra passer un test sanguin général. Au stade initial de la maladie, il peut n'y avoir aucun changement dans la composition du sang. Avec l'inflammation, la composition des leucocytes augmente et le taux d'ESR augmente. En présence de maladies concomitantes, d'autres écarts de composition sanguine sont possibles avec la goutte..

Un test sanguin biochimique pour la goutte est une étude importante. En raison de cela, une hyperuricémie et des niveaux d'acide urique sont établis, une augmentation qui est caractéristique de la maladie. Cet indicateur est l'un des plus courants pour les diagnostics. Il est nécessaire de prendre cette analyse pour la goutte sur les jambes non seulement avant le traitement, mais aussi après.

Un test sanguin pour la goutte détecte une augmentation de la créatinine, de l'urée, du sucre et des protéines réactives. Dans le même temps, le médecin analyse les indicateurs de calcium, de lipoprotéines, d'enzymes et de lipides. Cela vous permet d'avoir une image assez complète des caractéristiques du travail du corps, y compris sous la forme secondaire.

Test d'acide urinaire

L'analyse biochimique de l'urine pour la goutte est effectuée pour connaître le niveau d'acide urique. L'indicateur peut varier en fonction des causes de la maladie. Avec une fonction rénale normale, les changements de l'acide urique sanguin correspondront aux niveaux dans l'urine.

Sur la base des résultats de la biochimie, l'efficacité des reins est déterminée. L'analyse examine également les indicateurs de couleur, de densité, etc..

Examen aux rayons X aux derniers stades de la maladie

Cette méthode de recherche est activement utilisée lors du diagnostic. Les articulations des mains et des pieds sont examinées. L'examen radiographique du gros orteil donne au médecin une image de l'état des os et du cartilage. Sur les mains, les tophus seront perceptibles dans la nature chronique de la maladie.

La tomodensitométrie permet un examen de haute qualité à l'aide d'une série de rayons X précis. Dans le même temps, le degré de déformation articulaire et la localisation de la zone d'inflammation sont déterminés avec une grande précision..

Même au stade initial de la maladie, les phoques tissulaires près de l'articulation seront visibles..

Un examen aux rayons X est nécessaire pour déterminer le diagnostic et exclure la probabilité de développer d'autres maladies pouvant également affecter les articulations.

Pour clarifier le diagnostic dans les premiers stades, le patient peut se voir attribuer une scintigraphie. Une telle étude aide à établir un diagnostic avec une image floue de la maladie. La procédure consiste en l'introduction dans le sang d'une substance spéciale - le pyrophosphate de technétium, qui a la propriété de se concentrer dans les lieux de dépôt d'urate.

Examen du contenu de la cavité articulaire

La ponction de l'articulation avec la collecte de liquide synovial vous permet d'établir le niveau de sels d'acide urique et de leucocytes. Si de l'urate de sodium est détecté dans le cytoplasme, la pathologie goutteuse est confirmée.

Lors de l'étude des formations denses sous la peau, on trouve un contenu pâteux ou des substances cristallines, ce qui permet de prescrire ces tests aux patients en cas de suspicion de maladie. La ponction est réalisée sans anesthésie, ce qui peut affecter la fiabilité de l'examen du contenu de l'articulation.

Le liquide synovial est étudié de manière approfondie pour de nombreux paramètres. Entre autres, l'attention est attirée sur l'entrée de phagocytes, qui parle d'inflammation. Dans ce cas, le niveau de lymphocytes est réduit et le niveau de neutrophiles est augmenté..

Le diagnostic d'une maladie, qui comprend des analyses d'urine, des tests sanguins et d'autres tests, peut être difficile en raison de la présence d'autres maladies présentant des symptômes similaires. La détermination précise du diagnostic n'est possible que par un médecin après un examen complet.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte