L'articulation du genou est formée par: les condyles du fémur, les condyles du tibia et de la rotule. Dans la moitié des cas, la longueur des condyles fémoraux est égale, dans la seconde moitié, la longueur du condyle externe prévaut. Le condyle médial est dans tous les cas plus large et plus haut que celui externe. Les plates-formes articulaires du tibia ont les dimensions suivantes: au condyle médial - longueur 4,1-5,3 cm, largeur - 2,8-3,8 cm, au condyle latéral - longueur 3,3-4,9 cm, largeur - 3, 0-4,1 cm L'épaisseur de la couverture cartilagineuse au niveau des condyles du fémur au centre est de 1,6 à 6 mm et diminue progressivement vers la périphérie. La rotule a en moyenne: 3,3-5,3 cm de long, 3,6-5,5 cm de large et 2-2,8 mm d'épaisseur.

La surface articulaire des condyles fémoraux est convexe, la surface articulaire supérieure du tibia est concave. La congruence des surfaces articulaires est augmentée par les ménisques cartilagineux. Le ménisque latéral est plus large et plus court que le ménisque médial, ressemble à un anneau incomplet, mais il peut avoir la forme d'un disque (1,6%), divisant complètement les surfaces articulées, ou s'en approcher en forme (6,5%), ayant un trou au centre. Meniscus medialis, de forme lunaire, a une largeur inégale, se rétrécissant au milieu. Les cornes du ménisque antérieur sont fixées par les ligaments antérieurs au tibia et sont interconnectées par lig. transversum (survient de 56 à 73,5% des cas). En outre, le ménisque médial à l'aide de lig. méniscofemorale anterius, qui part du ménisque antérieur et se fixe sur la surface interne du condyle latéral en avant du ligament croisé postérieur (survient de 20,6 à 45,3% des cas). Ménisque latéral à l'aide de lig. méniscofemorale postérieur (survient de 33,3 à 60% des cas), qui part du bord postérieur du ménisque latéral derrière le ligament croisé postérieur et se fixe à la surface externe du condyle médial du fémur. Le bord interne et fin du ménisque est libre, le bord externe est fusionné avec la capsule articulaire, à l'exception de la surface postéro-latérale du ménisque latéral, qui est en contact direct avec le tendon du muscle poplité, recouvert par la membrane synoviale dans le récessus sous-poplité. La longueur de cette section est en moyenne égale à 1/5 de la circonférence externe du ménisque..

Figure. 150. Articulation du genou ouverte; vue de face.

La cavité de l'articulation du genou est un complexe complexe de fissures communicantes délimitées par les os articulés, les ménisques, la capsule de l'articulation, recouverte de ligaments synoviaux et de saillies graisseuses. La capacité de la cavité articulaire chez l'adulte au genou plié varie de 75 à 150 cm3. La capacité limite de la cavité articulaire chez l'homme est de 150 cm3, chez la femme 130 cm3.

La capsule de l'articulation du genou a une membrane synoviale externe fibreuse et interne (couches). La synoviale se fixe le long des bords des ménisques et du cartilage articulaire et, attenant dans certaines zones au fémur et au tibia, à la surface interne de la couche fibreuse de la capsule articulaire, au tissu adipeux, aux ligaments intra-articulaires et au tendon du muscle quadriceps fémoral, forme à divers endroits des saillies - boucles. La membrane fibreuse de la capsule sur le tibia est attachée, s'éloignant quelque peu du cartilage articulaire et atteignant l'avant de la tubérosité tibiale; il est fermement fixé aux bords de la rotule, au-dessus desquels la capsule est attachée au tendon du muscle quadriceps fémoral, puis passe de manière significative au-dessus du cartilage articulaire vers les surfaces antéro-latérales du fémur, descend le long de celles-ci, se courbe par le bas, puis derrière l'épicondyle et est attachée au-dessus des condyles le long de la linea intercondylaris.

L'articulation du genou a neuf tours: cinq à l'avant et quatre à l'arrière. La saillie de la membrane synoviale, située au-dessus de la rotule et formant le volvulus rotulien supérieur, est limitée: en avant - par le quadriceps fémoral, en arrière - par le fémur, au-dessus et en partie sur les côtés - par un pli résultant de la transition de la synoviale de l'arrière du muscle quadriceps de la cuisse à la face antérieure du fémur des os. Selon les données, dans 90,5% des cas, dans l'arc de la verticille supérieure, il y a une ouverture plus ou moins grande à travers laquelle la verticille communique avec la bourse suprapatellaris et forme parfois une saillie articulaire qui s'élève au-dessus de la rotule de 10 à 12 cm. La longueur de la verticille supérieure est de 5 à 8 cm. (moyenne 6,4 cm), largeur - 3-10 cm.

Au-dessus, des côtés et de l'arrière, le pli supérieur est entouré de fibres. D'en haut, m convient à la membrane synoviale du volvulus. genre articularis. Les parties inférolatérales du volvulus supérieur passent du côté médial au volvulus médial antérieur supérieur, du côté latéral au volvulus latéral antéro-supérieur. Les deux dernières tensions sont situées sur les côtés et au-dessus de la rotule, respectivement, devant les surfaces antéro-médiale et antérolatérale des condyles fémoraux et derrière la couche fibreuse de la capsule articulaire, recouverte de mm. vastus medialis et lateralis, ainsi que retinacula patellae mediale et laterale. Sur les côtés des surfaces articulaires du fémur, ces spires descendent jusqu'aux ménisques. Les espaces entre les ménisques et la surface articulaire du tibia, ils communiquent avec les verticilles inférieures, et les espaces entre les surfaces externes des condyles et la capsule de l'articulation et entre les surfaces internes des condyles et les ligaments croisés, recouverts de la membrane synoviale, communiquent avec les verticilles supérieures postérieures. Dans ce cas, l'espace condylo-capsulaire médial est plus large que celui latéral. La partie la plus étroite de l'espace condyle-ligamentaire est située à l'éminence intercondylienne du tibia, et les espaces condylo-ligamentaires eux-mêmes sont plus petits et plus courts que le condylo-capsulaire.

Figure. 151. Surfaces articulaires, ménisques et ligaments de l'articulation du genou en coupe transversale au niveau de l'espace articulaire (3/4).
Plis exprimés individuellement - les plicae alares font saillie dans la partie antérieure de la cavité articulaire sur les côtés de la rotule, à partir de laquelle ou de l'apex de la rotule au ligament croisé antérieur plica synovialis infrapatellaris est dirigé. Ces plis de la membrane synoviale sont formés par la saillie du tissu adipeux - corpus adiposum infrapatellare, situé sous la rotule et derrière le lig. rotules et membrane fibreuse de la capsule articulaire, se séparant de la cavité articulaire bursa infrapatellaris profunda.

Figure. 152. Ligaments qui renforcent le sac de l'articulation du genou; vue arrière.

Sous les ménisques médial et latéral entre la capsule articulaire et les parties antérieure supérieure-médiale et supérieure-latérale du tibia, se trouvent respectivement le volvulus latéral antérieur inférieur médial et antérieur inférieur. En haut, les deux volvulus par l'écart entre le ménisque et la surface cartilagineuse du tibia communiquent avec la cavité commune de l'articulation du genou. Les extrémités des inversions, faisant face à la ligne médiane de l'articulation, sont fermées et délimitées en avant par le corps adiposum infrapatellare. Les inversions antérieure inférieure médiale et latérale passent chacune de leur côté dans les inversions postérieures inférieures médiales et latérales, limitées, comme les antérieures, d'en haut par les ménisques, de l'avant et des côtés par le tibia, et de l'arrière par la bourse de l'articulation. Les extrémités des inversions faisant face à la ligne médiane de l'articulation sont fermées: à l'inversion médiale le long du bord interne du ligament croisé postérieur, dans le latéral - un peu vers l'extérieur à partir du bord latéral du même ligament.

Les spires médial et latéral postérieur supérieur sont situées chacune de son côté au-dessus des ménisques, entre les parties postérieures des condyles médial et latéral et les sections de la capsule articulaire du genou les recouvrant. Les virages supérieurs arrière, comme les inférieurs, ne communiquent pas entre eux. Ils sont séparés par le tissu de la fosse intercondylienne recouverte d'une membrane synoviale des côtés médial et latéral. En face, cette fibre est adjacente aux ligaments croisés et ménisco-fémoraux, et en arrière - à la membrane fibreuse de la capsule articulaire. Le tendon ischio-jambier est adjacent au volvulus latéral postérieur supérieur et inférieur, qui est ici recouvert à l'avant et sur les côtés par la membrane synoviale, qui forme le recessus subpopliteus. Cette poche avec des ouvertures plus ou moins grandes peut communiquer avec les plis latéraux postérieurs supérieurs et inférieurs, ce qui fait que les deux plis communiquent entre eux par un canal, ce qui se produit dans 85% des cas. Dans d'autres cas, ce canal est fermé et représenté par une saillie du côté de l'inversion latérale postérieure supérieure. L'extrémité inférieure du recessus subpopliteus dans 88% des cas est directement adjacente à la face postérieure de l'articulatio tibiofibularis, et dans 18,5% des cas communique avec elle, reliant les cavités du genou et les articulations tibiale et péronière. Les communications de la cavité articulaire du genou avec les poches musculaires synoviales, qui sont les points faibles de la capsule articulaire du genou, sont d'une grande importance pratique (pénétration de pus lors de la conduite à l'extérieur de l'articulation, apparition de phlegmon para-articulaire). Selon les observations de V.M. Ambardzhanyan, de tels messages se trouvent entre le volvulus médial postérieur supérieur de l'articulation du genou et la bourse sous-tendineuse m. gastrocnemii medialis (80%) ou bursa m. semimembranosi (10%) et entre le volvulus latéral postérieur supérieur et la bourse sous-tendineuse m. gastrocnemii lateralis (24%). Les points faibles de la capsule articulaire du genou comprennent également le recessus subpopliteus et le volvulus rotulien supérieur. Franchissant les points faibles, le pus peut former des fuites antérieures profondes de la cuisse sous la forme de phlegmons inter et sous-fasciaux sous la tête m. quadriceps femoris. Avec les fuites poplitées, le pus de la fosse poplitée peut se propager à la fois à la cuisse et à la jambe. La capsule de l'articulation du genou renforce les tendons des muscles adjacents, des ligaments internes et externes. En plus des ligaments ménisto-fémoraux décrits ci-dessus, les ligaments croisés du genou sont situés entre les membranes synoviale et fibreuse de l'articulation. Lig. cruciatum anterius part de la partie postérieure de la surface interne du condyle latéral du fémur, descend, avant et médialement et se fixe à la partie postérieure de la zone intercondylaris antérieure et à la partie antérieure du tuberculum intercondylare médiale du tibia.

Figure. 153. Articulation du genou ouverte; vue arrière.
La longueur du ligament le long du bord médial est de 3,3 cm, le long du bord latéral - 2,6 cm. cruciatum posterius part de la surface externe du condyle médial du fémur, descend et légèrement en arrière et, croisant avec le ligament croisé antérieur, se fixe à la zone intercondylaris postérieure et au bord postérieur de la face articulaire supérieure du tibia. La longueur du ligament le long du bord latéral est de 3,9 cm, le long du bord médial - 2,9 cm.

Figure. 154. Articulation du genou ouverte; vue médiale.

Figure. 155. Articulation du genou ouverte; vue latérale.

En face, l'articulation est renforcée par lig. rotules, allant de la rotule à la tubérosité tibiale. Avant et médial - rétinaculum rotulien médial, constitué de fibres transversales allant de l'épicondyle médial à la rotule et de fibres longitudinales. En avant et latéralement, se trouve le rétinaculum rotulien latéral, dont les fibres transversales vont de l'épicondyle latéral à la rotule, et les fibres longitudinales de la rotule au bord antérolatéral du tibia et au tractus iliotibialis. Sur le côté latéral, l'articulation est renforcée par lig. collaterale fibulare. Le ligament circonférentiel péronier part de l'épicondyle latéral du fémur et se fixe à la tête du péroné sous la forme d'un cordon plat et arrondi. La longueur du ligament est de 4 à 7 cm, l'épaisseur de 2 à 8 cm Le ligament est isolé du sac articulaire. En bas, à la tête du péroné, il est recouvert d'un étui ou simplement adjacent derrière ou à l'extérieur se trouve le tendon du biceps fémoral. Du côté médial, la capsule de l'articulation du genou est renforcée par lig. collaterale tibiale. Il part de l'épicondyle médial de la cuisse et se fixe à la surface médiale du tibia. Longueur du ligament 7,1-12,5 cm, largeur 5-15 mm. Dans près de la moitié des cas, le ligament ressemble à une large bande limitée, parfois (22%) seule la partie antérieure du ligament est développée, parfois (13%) l'ensemble du ligament n'est pas suffisamment développé. Derrière le sac articulaire de l'articulation du genou est renforcé par le ligament poplité oblique, isolé de l'extérieur, mais intimement lié au sac. Lig. le popliteum obliquum va du bord postéro-médial du tibia au condyle latéral du fémur; le plus souvent bien exprimé. Le ligament est une continuation du faisceau latéral du tendon semi-membraneux. Un autre paquet est lig. popliteum arcuatum - recouvre arcuately l'arrière de la partie latérale supérieure du muscle poplité et fait partie de son vagin fibreux. L'articulation du genou est de forme sphérique de bloc et de fonction de rotation de bloc.

Figure. 156. Coupe sagittale de l'articulation du genou.

L'apport sanguin à l'articulation du genou est du genre rete articulare. À partir du réseau artériel de l'articulation du genou, se forment des réseaux de la membrane synoviale, situés dans la couche sous-synoviale et dans l'épaisseur de la membrane synoviale. Les ménisques sont alimentés en vaisseaux sanguins provenant des sections adjacentes de la membrane synoviale, des artères médiale et latérale moyenne et inférieure du genou. Les ligaments croisés sont alimentés en sang par l'artère moyenne du genou, qui, près des ligaments, est divisée en branches ascendantes et descendantes, qui alimentent non seulement les ligaments, mais aussi les épiphyses du fémur et du tibia, des fibres, de la synovie, des ménisques. La branche descendante du ligament croisé antérieur forme une anastomose permanente avec des branches pénétrant la plica synovialis infrapatellaris à partir des artères inférieures du genou et de l'artère récurrente tibiale antérieure.

Figure. 157. Coupe frontale de l'articulation du genou.

Les veines de toutes les parties de l'articulation du genou proviennent de réseaux capillaires. Les petites veines circulent indépendamment des artères et les grandes - une ou deux accompagnent les artères. Les petites veines des condyles du fémur sont combinées en un seul plexus, à partir duquel se forment des veines plus grosses, s'étendant jusqu'à la surface de l'os le long des surfaces latérales des condyles au-dessus du faciès patellaire, dans la région de la fosse intercondyle et dans la partie inférieure de la surface poplitée. Dans les condyles du tibia, les veines intra-osseuses sont situées dans le plan frontal perpendiculaire au grand axe de la diaphyse et avec 8-10 troncs s'étend à la surface de l'os dans la région des surfaces latérales des condyles.

La lymphe de l'articulation du genou traverse les vaisseaux lymphatiques qui accompagnent les vaisseaux sanguins. À partir de la partie médiale supérieure du sac de l'articulation du genou, les vaisseaux lymphatiques le long du a. genre descendens et a. femoralis vont aux ganglions lymphatiques inguinaux profonds. De la zone de ramification des artères médiales et latérales supérieures et inférieures du genou et de l'artère récurrente tibiale antérieure, la lymphe s'écoule dans les ganglions lymphatiques poplités. Des parties postérieures du sac articulaire, des ligaments croisés, la lymphe s'écoule dans le ganglion lymphatique situé sur la capsule, le plus souvent à proximité d'un. genre media.

De nombreuses branches des nerfs fémoral, obturateur et sciatique se rapprochent de l'articulation du genou. La capsule et les ligaments de la surface antérieure de l'articulation innervent: I) dans la région des quadrants médiaux - branches de rr. cutanei anteriores et la branche musculo-cutanée du nerf fémoral (parfois très grande - de 0,47 à 1,2 mm de diamètre), descendant m. vastus medialis et se divisant en 3-5 branches. Parfois, des branches plus petites de cette branche pénètrent dans le quadrant inférieur-latéral antérieur; 2) les troncs de la branche musculaire innervant m. vastus medialis; 3) M. infrapatellaris de n. saphenus innerve les quadrants inférieurs médiaux et latéraux inférieurs de la capsule articulaire. Les branches d'Infrapatellaris peuvent également pénétrer dans les quadrants supérieurs de la capsule. Branches du nerf obturateur, qui font partie de n. saphenus, innervent plus souvent la partie supérieure médiale et moins souvent les quadrants latéraux supérieurs de la capsule; 4) la capsule et les ligaments du quadrant supérieur-latéral innervent les branches de la branche musculaire à m. vastus lateralis du nerf fémoral et une branche du nerf sciatique s'étendant sous le biceps fémoral au-dessus de l'épicondyle latéral du fémur; 5) le quadrant inférieur-latéral de la face antérieure de l'articulation est également innervé par les branches n. peroneus communis, se ramifiant dans la zone de la tête de la fibula, et les branches de l'article peroneus profundus, accompagnant les branches d'un. recurrens tibialis antérieur.

La surface postérieure de la capsule articulaire est innervée par: 1) quadrants latéraux - branches du nerf sciatique, s'étendant de 6 à 8 cm au-dessus du niveau de division du nerf sciatique à sa division basse, et du nerf tibial - en division haute. Les branches sont situées latéralement au faisceau vasculaire. Les branches partent du nerf péronier commun dans la zone de la tête fibulaire, qui reviennent en arrière et innervent la capsule articulaire dans ses parties inférieures. Les branches de l'articulation peuvent également bifurquer des branches musculaires vers la tête courte du biceps fémoral; 2) les quadrants médiaux de la capsule sont innervés par les branches du nerf tibial et la branche postérieure du nerf obturateur qui émerge de l'adducteur magnus et le long de sa face postérieure atteignant la capsule articulaire.

L'appareil nerveux intraorganique le plus développé se trouve dans le retinaculum patellae mediale, lig. collaterale tibiale et dans la région de la surface médiale de la capsule du genou. Dans les membranes fibreuses et synoviales de la capsule, il y a un seul plexus nerveux. Les nerfs pénètrent dans les ménisques à partir de la synoviale et, dans une moindre mesure, des ligaments croisés. Au niveau des ligaments, les éléments nerveux sont localisés principalement dans le périténonium et l'endothénonium. Les nerfs des ligaments, des ménisques et des capsules reliés les uns aux autres forment un appareil nerveux intégral de l'articulation du genou.

Anatomie chirurgicale de l'articulation du genou. Ponction et arthrothymie de l'articulation du genou: indications, complications possibles.

L'articulation du genou est formée par l'épiphyse du fémur avec les deux condyles, l'épiphyse supérieure du tibia avec ses condyles et la rotule. Entre les extrémités articulaires sont incluses des formations cartilagineuses spéciales situées sur les condyles du tibia - ménisques.

En avant, l'articulation est recouverte par des formations qui composent l'ensemble de l'appareil de maintien rotulien, formé par les éléments tendineux du muscle quadriceps fémoral. Le long de la ligne médiane, vers le bas à partir de la rotule, s'étend son propre ligament - lig. rotule. Sur les côtés de la rotule se trouvent les ligaments de retenue de la rotule (rétinaculum), issus des sections latérales du tendon du muscle quadriceps. Au-dessus de ces formations se trouve le propre fascia de la région du genou, épaissi dans la section externe en raison des fibres tendineuses du tractus ilio-tibial, et dans la section interne en raison des fibres tendineuses du muscle sartorius. Tout cela constitue l'appareil fascio-aponévrotique de l'articulation du genou.

Appareil ligamentaire: en plus des ligaments rotuliens, il est représenté par les ligaments suivants:

lig. collaterale tibiale et fibulare

lig. popliteum obliquum et lig. popliteum arcuatum

lig. cruciatum anterius et posterius

La capsule articulaire se compose des membranes fibreuses et synoviales.

La cavité articulaire est agrandie en raison du fait que la membrane synoviale forme une série de saillies - spires. Le plus grand volvulus supérieur (recessussuperior). Il est rapporté dans 85% des cas avec le sac synovial du muscle quadriceps - bursasynovialissuprapatellaris. autres inversions: antérieure supérieure (latérale et médiale), antérieure inférieure (médiale et latérale), postérieure supérieure et inférieure (médiale et latérale).

Le liquide pathologique s'accumule dans le volvulus. Les virages arrière retiennent le pus, car ils sont délimités par l'avant. Les plis postérieurs (supérieurs) communiquent avec les bourses: la bourse peut s'ouvrir dans le pli externe. poplitei, et l'intérieur est bursam. semimembranosi et bursacapitismedialism. gastrocnemii.

Ponction de l'articulation du genou: indications: objectif diagnostique (détermination de la nature du contenu) et thérapeutique (élimination du contenu et introduction de solutions aseptiques et d'antibiotiques).

La ponction du volvulus supérieur de l'articulation du genou est réalisée au bord latéral de la base de la rotule; l'aiguille est avancée perpendiculairement à l'axe de la cuisse sous l'extension tendineuse du muscle quadriceps de 3-4 cm. à partir de ce point, il est possible de percer l'articulation elle-même, pour cela l'aiguille est dirigée vers le bas vers l'intérieur entre la face postérieure de la rotule et la face antérieure de l'épiphyse inférieure de la cuisse. également la ponction peut être réalisée au niveau du milieu de la rotule de l'extérieur et de l'intérieur.

Arthrotomie du genou: Indications: Pour effectuer des opérations aseptiques à l'intérieur de l'articulation, élimination des corps étrangers, drainage de l'articulation dans l'empyème et pour le traitement chirurgical primaire de l'articulation endommagée.

technique de chirurgie de l'empyème articulaire: le genou est légèrement plié, deux incisions verticales sont pratiquées des deux côtés de la rotule, pénétrant dans la cavité articulaire. L'incision commence 4-5 cm au-dessus de la rotule et se poursuit jusqu'au niveau des tuberisitastibiae. La rotule est tirée vers l'avant, la cavité est drainée et des drains sont insérés. Pour drainer le volvulus postérieur de l'articulation, il est recommandé d'ajouter une cotraperture le long du bord médial de la fosse chauffée jusqu'à l'arthrotomie parapatellaire. Il n'est pas recommandé de faire une contre-ouverture le long du bord latéral, car le nerf péronier peut être endommagé.

Ablation du ménisque de l'articulation du genou: l'opération est indiquée pour les lésions du ménisque ou du kyste du ménisque. Lors du retrait du ménisque interne, une courte incision oblique est souvent utilisée vers le bas et en dedans de la rotule.Si, en même temps que le retrait du ménisque, une révision de l'articulation est prévue, une incision parapatellaire est utilisée. technique: coupe à travers la peau, le tissu sous-cutané, l'aponévrose, le ligament rotulien et la capsule fibreuse de l'articulation. la synoviale est soulevée avec deux forceps et entre eux

Rotule.

1. Holotop. Étouffe le genou

2.Skelktotopia: articulation du genou

1) sur la fibre autour de l'ischion n. --- le tissu à l'arrière de la cuisse --- région fessière. et bassin

2) à travers le chiatus adductorius le long du poplité. navires --- cage. avant. zone de la cuisse

3) un trou sous l'arcade tendineuse du soléaire m - - cl. Profond pr-va shins = fosse de jober

4.Structure: 4.1 Bordures: dans et l-tendon 2 tête m. Cuisse; dans et m-tendon, semi-membraneux et semi-tendineux m; n et l- plus tard. tête de veau m. et plantaire m; n et m-miel. tête de veau.

Bas = 1) planum (faciès) popliteum 2) l'arrière du sac de l'articulation du genou avec lig.popliteum obliquum 3) poplité m.

4.2 Contenu: graisse, fibre; faisceau neurovasculaire (de la surface vers l'intérieur et de l'extérieur vers l'intérieur) = n.tibialis, v.poplitea, a.poplitea.

Dans le coin supérieur de la fosse poplitée, le nerf sciatique est divisé en n.tibialis (va vers le coin inférieur de la fosse poplitée et sous l'arc tendineux du soléaire m. Passe avec les vaisseaux tibiaux postérieurs à l'arrière de la jambe dans le canal cheville-poplité) et n. peroneus communis (le long du bord intérieur du m à 2 têtes passe sur le côté latéral de la fibula et à l'avant de la jambe)

a.v.poplitea pénètre dans la région par le canal d'adduction. Ota.poplitea bifurque dans le poplité: aa.genus superiores (med, lat), media, inferiores (med, lat) = rete articulare genus. Ils sont impliqués dans les branches du fémur a. dans la création d'arcs collatéraux dans la zone commune.

En outre, l'artère pénètre dans le canal cheville-poplité et est divisée en antérieure et postérieure. artère b tibia.

Organisation du ruissellement des eaux de surface: la plus grande quantité d'humidité sur le globe s'évapore de la surface des mers et des océans (88 ‰).

Les motifs papillaires des doigts sont un marqueur de la capacité athlétique: les signes dermatoglyphiques se forment à 3-5 mois de grossesse, ne changent pas au cours de la vie.

Conditions générales pour le choix d'un système de drainage: Le système de drainage est choisi en fonction de la nature du.

Articulation du genou: anatomie et physiologie

Le cerf est la plus grande et peut-être l'une des articulations les plus complexes du corps humain. D'une part, il doit assurer la flexion et l'extension de la jambe, sa mobilité, et dans toutes les directions, pour maintenir la coordination et la bonne position du corps dans l'espace. D'autre part, l'articulation du genou, en tant que l'une des pièces de liaison des membres inférieurs, doit être aussi stable et solide que possible afin de supporter le poids du corps humain, de ne pas se déformer et de ne pas être blessée sous des charges intenses. La nature a pris soin de cet équilibre, après avoir réfléchi à l'anatomie de l'articulation du genou dans les moindres détails: il n'y a pas un seul détail superflu dans la structure de cette articulation, donc chaque défaillance ou blessure, même la plus petite, conduit à une limitation sérieuse des fonctions normales de tout le membre. Comment fonctionne le genou, qu'est-ce qui détermine sa fonctionnalité et comment maintenir la santé de l'articulation la plus complexe et la plus importante, en évitant les blessures et les changements liés à l'âge? Un petit programme de formation médicale aidera à trouver des réponses à ces questions brûlantes de l'orthopédie moderne!

Anatomie du genou: caractéristiques structurelles et physiologiques de la plus grande articulation du corps humain

La structure anatomique de l'articulation du genou comprend tous les éléments clés du système musculo-squelettique: les fibres nerveuses, les muscles, l'appareil ligamentaire et, bien sûr, les structures ostéochondrales. Pour comprendre le fonctionnement de ce mécanisme, vous devez étudier attentivement chacun de ces éléments, ses caractéristiques structurelles et le rôle dans la mobilité des membres inférieurs..

Os et cartilage formant l'articulation du genou: anatomie et fonctions clés

Il y a trois os dans le genou:

  • Fémoral. Il rejoint l'articulation à l'extrémité distale et sert de support de jambe.
  • Tibial. Cet os tubulaire est adjacent au genou à l'extrémité proximale et est principalement responsable de la mobilité des membres..
  • La rotule ou rotule. Le plus gros os sésamoïde du corps humain protège l'articulation du genou d'éventuelles blessures résultant d'un déplacement latéral (par exemple, en cas de luxation infructueuse, de torsion de la jambe et d'autres blessures similaires).

À propos, une rotule normale ne se forme pas immédiatement chez une personne: dans l'enfance, cet os n'est pas encore suffisamment développé et est représenté par des formations cartilagineuses élastiques. Une caractéristique anatomique similaire protège les mouvements mobiles des blessures graves: lors de rampes actives et de chutes fréquentes, les cartilages élastiques empêchent les dommages osseux, cependant, le risque de fracture de la rotule est considérablement réduit.

De dessous, l'anatomie du genou est représentée par des condyles cartilagineux, qui sont en contact avec la surface du plateau tibial, contribuant à la formation correcte d'une dépression particulière. C'est cette dépression qui est le maillon clé du mécanisme de flexion et d'extension de l'articulation du genou..

Étant donné que les os tubulaires adjacents qui forment le genou ne sont disproportionnés ni en superficie ni en forme de surface, il faut quelque chose entre eux qui compensera cette incompatibilité, remplissant la fonction d'une sorte d'amortisseur. C'est précisément le rôle joué par les ménisques - de petites formations flexibles qui soutiennent la stabilité de l'articulation, répartissant uniformément la charge sur les surfaces adjacentes des os. Les bords libres leur permettent de se déplacer librement dans la cavité du joint.

Malgré le fait que la structure anatomique des ménisques ressemble au tissu cartilagineux et que dans de nombreux ouvrages de référence, ils sont appelés cartilage, les formations elles-mêmes sont légèrement différentes des cartilages ordinaires: elles sont plus flexibles, car elles comprennent un pourcentage élevé de fibres d'élastine. C'est grâce à cela qu'ils parviennent à assurer l'interaction totale des os sous forte contrainte, empêchant leur abrasion et leur déformation. Par conséquent, avec la moindre blessure aux ménisques, toute l'articulation en souffre, y compris les structures osseuses..

Ligaments du genou

L'appareil ligamentaire de l'articulation du genou est le mécanisme le plus puissant qui maintient chaque os dans une certaine position, sans limiter la trajectoire possible des mouvements. C'est grâce aux ligaments que le genou ne «s'envole» pas au premier pas infructueux, tout en conservant sa configuration et sa fonctionnalité.

Les ligaments situés dans la zone de l'articulation du genou sont représentés par les groupes suivants:

  • latéral - collatéral petit et tibial;
  • postérieur - rotule, support médial et latéral, poplité, arqué;
  • intra-articulaire - transversal et deux cruciformes.

Malgré le fait que chacun de ces groupes soit fonctionnel et irremplaçable à sa manière, les ligaments croisés - antérieur et postérieur - sont de la plus grande importance pour la mobilité articulaire. Les fibres ligamentaires croisées antérieures maintiennent l'articulation du genou, fixent le condyle externe de la surface tibiale et empêchent un déplacement excessif vers l'avant de la jambe inférieure, ce qui, à son tour, aide à protéger l'articulation contre les blessures graves. Le ligament postérieur, en revanche, limite le déplacement postérieur du tibia et se fixe sur la fosse condylienne postérieure. Cet équilibre permet une rotation physiologique raisonnable de l'articulation du genou, tout en empêchant la mobilité pathologique..

Il est assez difficile d'étirer et encore plus de casser les ligaments croisés: ils sont situés à l'intérieur du genou lui-même et sont protégés de manière fiable par les tissus adjacents. Néanmoins, avec une activité physique inadéquate et une trajectoire de mouvement pathologique, une telle blessure est tout à fait possible.Par conséquent, vous devez être prudent et aborder raisonnablement la planification des cours, car la restauration du genou dans ce cas est un processus extrêmement long et laborieux..

Articulation du genou: anatomie et physiologie de l'appareil musculaire

La contraction et la relaxation alternées des muscles obligent le genou à se déplacer dans trois plans, assurant ainsi mobilité et stabilité du membre inférieur. C'est pourquoi la classification principale de l'appareil musculaire n'est pas basée sur l'anatomie ou la localisation de chaque groupe, mais sur les fonctions qui lui sont assignées:

  1. Flexion du genou. Ce mouvement est fourni grâce au travail équilibré et complet du groupe musculaire le plus étendu de l'articulation du genou. Il comprend les muscles biceps, semi-tendineux, semi-membraneux, poplité, gastrocnémien, plantaire, tailleur et mince.
  2. Extension de l'articulation. Cette fonction est attribuée à un seul, mais au plus grand muscle de la jambe - le quadriceps. Il se compose de fibres musculaires larges droites, latérales, médiales et intermédiaires.
  3. La pronation est le mouvement de la jambe vers l'intérieur. Un «affaissement» limité de la partie inférieure de la jambe par rapport à l'axe interne est assuré par le poplité, le semi-tendineux, mince, tailleur, semi-membraneux, ainsi que la tête médiale du muscle gastrocnémien.
  4. La supination est un mouvement vers l'extérieur. L'inversion de la jambe est possible en raison de la contraction du biceps et de la tête latérale du muscle gastrocnémien.

Innervation des tissus adjacents à l'articulation du genou

Les fibres nerveuses de l'articulation du genou sont un réseau interconnecté complexe, grâce auquel le fonctionnement complet des membres inférieurs est assuré. Malgré le fait que le réseau d'innervation du genou ne soit pas trop développé, chacun de ses éléments joue un rôle clé, ce qui signifie qu'à la moindre défaillance, tout le système de mobilité articulaire est désactivé..

Le système nerveux, localisé dans la région du genou, est représenté par les fibres suivantes:

  • Les faisceaux de nerfs ménisques pénètrent dans les tissus le long de la périphérie du corps du cartilage lui-même, le long des vaisseaux sanguins du genou. Ces nerfs contribuent à la formation de fibres molles et pulpeuses, maintenant l'innervation normale des tissus articulaires.
  • Le nerf tibial à travers les branches articulaires offre une sensibilité à l'arrière du genou.
  • Le nerf péronier innerve l'avant du genou, y compris le calice.

Anatomie des vaisseaux sanguins du genou

Deux vaisseaux sanguins clés situés dans la zone de l'articulation du genou sont localisés sur la surface postérieure, c'est-à-dire sous le genou (c'est pourquoi la veine et l'artère sont appelées poplitées dans les livres de référence anatomiques). L'artère transporte de manière transitoire le sang du cœur vers les parties inférieures de la jambe - la jambe et le pied, et la veine du même nom, à son tour, renvoie le sang appauvri vers le cœur. Cependant, ces vaisseaux ne représentent pas tout le système circulatoire du genou: de nombreux vaisseaux de plus petit diamètre, reliés par un réseau d'anastomoses, en partent. Grâce à eux, les muscles et les tissus adjacents à l'articulation du genou sont nourris..

Physiologie et pathologie du genou: une réaction en chaîne à une blessure

Les blessures au genou sont considérées comme l'une des plus difficiles en orthopédie, et pour cause: chaque muscle ou fibre ligamentaire, chaque cartilage ou os affecte la fonctionnalité et la mobilité de l'articulation. Même une déviation mineure, par exemple une légère inflammation d'un ligament ou une ecchymose, peut déclencher des processus destructeurs dont le traitement nécessitera une thérapie longue et sérieuse..

Comme vous le savez, les surfaces des os ne peuvent pas se connecter comme un puzzle, offrant une mobilité totale. Par conséquent, si l'appareil ligamentaire, les muscles ou le ménisque, qui maintiennent l'articulation dans une position physiologique, fonctionnent mal, les tissus cartilagineux commencent à s'user progressivement. En règle générale, une telle destruction ne devient clairement prononcée qu'aux étapes finales: au début, les sensations au cours du processus pathologique peuvent être attribuées aux conséquences d'une luxation ou d'un surmenage. C'est pourquoi toute douleur, son atypique lors de la flexion / extension ou de l'inconfort lors de l'exercice nécessite un diagnostic détaillé de l'articulation du genou et une assistance qualifiée en temps opportun..

Torsions du genou

La chose la plus importante sur le sujet: "Tours de l'articulation du genou" de professionnels pour des personnes avec une description complète et des commentaires d'experts.

JOINT DE GENOU

L'articulation du genou est formée par: les condyles du fémur, les condyles du tibia et de la rotule. Dans la moitié des cas, la longueur des condyles fémoraux est égale, dans la seconde moitié, la longueur du condyle externe prévaut. Le condyle médial est dans tous les cas plus large et plus haut que celui externe. Les plates-formes articulaires du tibia ont les dimensions suivantes: au condyle médial - longueur 4,1-5,3 cm, largeur - 2,8-3,8 cm, au condyle latéral - longueur 3,3-4,9 cm, largeur - 3, 0-4,1 cm L'épaisseur de la couverture cartilagineuse au niveau des condyles du fémur au centre est de 1,6 à 6 mm et diminue progressivement vers la périphérie. La rotule a en moyenne: 3,3-5,3 cm de long, 3,6-5,5 cm de large et 2-2,8 mm d'épaisseur.

Figure. 150. Articulation du genou ouverte; vue de face.

La cavité de l'articulation du genou est un complexe complexe de fissures communicantes délimitées par les os articulés, les ménisques, la capsule de l'articulation, recouverte de ligaments synoviaux et de saillies graisseuses. La capacité de la cavité articulaire chez l'adulte au genou plié varie de 75 à 150 cm3. La capacité limite de la cavité articulaire chez l'homme est de 150 cm3, chez la femme 130 cm3.

La capsule de l'articulation du genou a une membrane synoviale externe fibreuse et interne (couches). La synoviale se fixe le long des bords des ménisques et du cartilage articulaire et, attenant dans certaines zones au fémur et au tibia, à la surface interne de la couche fibreuse de la capsule articulaire, au tissu adipeux, aux ligaments intra-articulaires et au tendon du muscle quadriceps fémoral, forme à divers endroits des saillies - boucles. La membrane fibreuse de la capsule sur le tibia est attachée, s'éloignant quelque peu du cartilage articulaire et atteignant l'avant de la tubérosité tibiale; il est fermement fixé aux bords de la rotule, au-dessus desquels la capsule est attachée au tendon du muscle quadriceps fémoral, puis passe de manière significative au-dessus du cartilage articulaire vers les surfaces antéro-latérales du fémur, descend le long de celles-ci, se courbe par le bas, puis derrière l'épicondyle et est attachée au-dessus des condyles le long de la linea intercondylaris.

L'articulation du genou a neuf tours: cinq à l'avant et quatre à l'arrière. La saillie de la membrane synoviale, située au-dessus de la rotule et formant le volvulus rotulien supérieur, est limitée: en avant - par le quadriceps fémoral, en arrière - par le fémur, au-dessus et en partie sur les côtés - par un pli résultant de la transition de la synoviale de l'arrière du muscle quadriceps de la cuisse à la face antérieure du fémur des os. Selon les données, dans 90,5% des cas, dans l'arc de la verticille supérieure, il y a une ouverture plus ou moins grande à travers laquelle la verticille communique avec la bourse suprapatellaris et forme parfois une saillie articulaire qui s'élève au-dessus de la rotule de 10 à 12 cm. La longueur de la verticille supérieure est de 5 à 8 cm. (moyenne 6,4 cm), largeur - 3-10 cm.

Au-dessus, des côtés et de l'arrière, le pli supérieur est entouré de fibres. D'en haut, m convient à la membrane synoviale du volvulus. genre articularis. Les parties inférolatérales du volvulus supérieur passent du côté médial au volvulus médial antérieur supérieur, du côté latéral au volvulus latéral antéro-supérieur. Les deux dernières tensions sont situées sur les côtés et au-dessus de la rotule, respectivement, devant les surfaces antéro-médiale et antérolatérale des condyles fémoraux et derrière la couche fibreuse de la capsule articulaire, recouverte de mm. vastus medialis et lateralis, ainsi que retinacula patellae mediale et laterale. Sur les côtés des surfaces articulaires du fémur, ces spires descendent jusqu'aux ménisques. Les espaces entre les ménisques et la surface articulaire du tibia, ils communiquent avec les verticilles inférieures, et les espaces entre les surfaces externes des condyles et la capsule de l'articulation et entre les surfaces internes des condyles et les ligaments croisés, recouverts de la membrane synoviale, communiquent avec les verticilles supérieures postérieures. Dans ce cas, l'espace condylo-capsulaire médial est plus large que celui latéral. La partie la plus étroite de l'espace condyle-ligamentaire est située à l'éminence intercondylienne du tibia, et les espaces condylo-ligamentaires eux-mêmes sont plus petits et plus courts que le condylo-capsulaire.

Figure. 151. Surfaces articulaires, ménisques et ligaments de l'articulation du genou en coupe transversale au niveau de l'espace articulaire (3/4).
Plis exprimés individuellement - les plicae alares font saillie dans la partie antérieure de la cavité articulaire sur les côtés de la rotule, à partir de laquelle ou de l'apex de la rotule au ligament croisé antérieur plica synovialis infrapatellaris est dirigé. Ces plis de la membrane synoviale sont formés par la saillie du tissu adipeux - corpus adiposum infrapatellare, situé sous la rotule et derrière le lig. rotules et membrane fibreuse de la capsule articulaire, se séparant de la cavité articulaire bursa infrapatellaris profunda.

Figure. 152. Ligaments qui renforcent le sac de l'articulation du genou; vue arrière.

Sous les ménisques médial et latéral entre la capsule articulaire et les parties antérieure supérieure-médiale et supérieure-latérale du tibia, se trouvent respectivement le volvulus latéral antérieur inférieur médial et antérieur inférieur. En haut, les deux volvulus par l'écart entre le ménisque et la surface cartilagineuse du tibia communiquent avec la cavité commune de l'articulation du genou. Les extrémités des inversions, faisant face à la ligne médiane de l'articulation, sont fermées et délimitées en avant par le corps adiposum infrapatellare. Les inversions antérieure inférieure médiale et latérale passent chacune de leur côté dans les inversions postérieures inférieures médiales et latérales, limitées, comme les antérieures, d'en haut par les ménisques, de l'avant et des côtés par le tibia, et de l'arrière par la bourse de l'articulation. Les extrémités des inversions faisant face à la ligne médiane de l'articulation sont fermées: à l'inversion médiale le long du bord interne du ligament croisé postérieur, dans le latéral - un peu vers l'extérieur à partir du bord latéral du même ligament.

Figure. 153. Articulation du genou ouverte; vue arrière.
La longueur du ligament le long du bord médial est de 3,3 cm, le long du bord latéral - 2,6 cm. cruciatum posterius part de la surface externe du condyle médial du fémur, descend et légèrement en arrière et, croisant avec le ligament croisé antérieur, se fixe à la zone intercondylaris postérieure et au bord postérieur de la face articulaire supérieure du tibia. La longueur du ligament le long du bord latéral est de 3,9 cm, le long du bord médial - 2,9 cm.

Figure. 154. Articulation du genou ouverte; vue médiale.

Figure. 155. Articulation du genou ouverte; vue latérale.

Figure. 156. Coupe sagittale de l'articulation du genou.

L'apport sanguin à l'articulation du genou est du genre rete articulare. À partir du réseau artériel de l'articulation du genou, se forment des réseaux de la membrane synoviale, situés dans la couche sous-synoviale et dans l'épaisseur de la membrane synoviale. Les ménisques sont alimentés en vaisseaux sanguins provenant des sections adjacentes de la membrane synoviale, des artères médiale et latérale moyenne et inférieure du genou. Les ligaments croisés sont alimentés en sang par l'artère moyenne du genou, qui, près des ligaments, est divisée en branches ascendantes et descendantes, qui alimentent non seulement les ligaments, mais aussi les épiphyses du fémur et du tibia, des fibres, de la synovie, des ménisques. La branche descendante du ligament croisé antérieur forme une anastomose permanente avec des branches pénétrant la plica synovialis infrapatellaris à partir des artères inférieures du genou et de l'artère récurrente tibiale antérieure.

Figure. 157. Coupe frontale de l'articulation du genou.

Les veines de toutes les parties de l'articulation du genou proviennent de réseaux capillaires. Les petites veines circulent indépendamment des artères et les grandes - une ou deux accompagnent les artères. Les petites veines des condyles du fémur sont combinées en un seul plexus, à partir duquel se forment des veines plus grosses, s'étendant jusqu'à la surface de l'os le long des surfaces latérales des condyles au-dessus du faciès patellaire, dans la région de la fosse intercondyle et dans la partie inférieure de la surface poplitée. Dans les condyles du tibia, les veines intra-osseuses sont situées dans le plan frontal perpendiculaire au grand axe de la diaphyse et avec 8-10 troncs s'étend à la surface de l'os dans la région des surfaces latérales des condyles.

La lymphe de l'articulation du genou traverse les vaisseaux lymphatiques qui accompagnent les vaisseaux sanguins. À partir de la partie médiale supérieure du sac de l'articulation du genou, les vaisseaux lymphatiques le long du a. genre descendens et a. femoralis vont aux ganglions lymphatiques inguinaux profonds. De la zone de ramification des artères médiales et latérales supérieures et inférieures du genou et de l'artère récurrente tibiale antérieure, la lymphe s'écoule dans les ganglions lymphatiques poplités. Des parties postérieures du sac articulaire, des ligaments croisés, la lymphe s'écoule dans le ganglion lymphatique situé sur la capsule, le plus souvent à proximité d'un. genre media.

La surface postérieure de la capsule articulaire est innervée par: 1) quadrants latéraux - branches du nerf sciatique, s'étendant de 6 à 8 cm au-dessus du niveau de division du nerf sciatique à sa division basse, et du nerf tibial - en division haute. Les branches sont situées latéralement au faisceau vasculaire. Les branches partent du nerf péronier commun dans la zone de la tête fibulaire, qui reviennent en arrière et innervent la capsule articulaire dans ses parties inférieures. Les branches de l'articulation peuvent également bifurquer des branches musculaires vers la tête courte du biceps fémoral; 2) les quadrants médiaux de la capsule sont innervés par les branches du nerf tibial et la branche postérieure du nerf obturateur qui émerge de l'adducteur magnus et le long de sa face postérieure atteignant la capsule articulaire.

L'appareil nerveux intraorganique le plus développé se trouve dans le retinaculum patellae mediale, lig. collaterale tibiale et dans la région de la surface médiale de la capsule du genou. Dans les membranes fibreuses et synoviales de la capsule, il y a un seul plexus nerveux. Les nerfs pénètrent dans les ménisques à partir de la synoviale et, dans une moindre mesure, des ligaments croisés. Au niveau des ligaments, les éléments nerveux sont localisés principalement dans le périténonium et l'endothénonium. Les nerfs des ligaments, des ménisques et des capsules reliés les uns aux autres forment un appareil nerveux intégral de l'articulation du genou.

Topographie du genou.

Lisez aussi:
  1. III, IV et VI paires de nerfs crâniens. Caractéristiques fonctionnelles des nerfs (leurs noyaux, régions, éducation, topographie, branches, zones d'innervation).
  2. Aorte et ses divisions. Branches de l'arc aortique, leur topographie, les zones d'approvisionnement en sang.
  3. La veine porte. Ses affluents, leur topographie; ramification de la veine porte dans le foie. Anastomoses de la veine porte et de ses affluents.
  4. Voies ascendantes, leur topographie dans la moelle épinière et diverses parties du cerveau.
  5. Organes lymphoïdes secondaires. Rate. Topographie, structure, fonction. Caractéristiques d'âge. Innervation et approvisionnement en sang.
  6. Principaux canaux lymphatiques. Education, topographie, zones de drainage lymphatique.
  7. Pharynx. Sa topographie, sa structure, sa fonction. Zev. Anneau lymphoïde pharyngé de Pirogov-Valdeyer. Caractéristiques d'âge. Approvisionnement en sang, innervation et drainage lymphatique.
  8. Pharynx. Sa topographie, sa structure, sa fonction. Les muscles du pharynx, leur apport sanguin et leur innervation. Caractéristiques d'âge.
  9. Mouvement du genou
  10. Estomac. Sa topographie, ses parties, sa structure, ses fonctions. Caractéristiques d'âge. Attitude envers le péritoine. Innervation, apport sanguin et drainage lymphatique

L'articulation du genou est formée par: l'épiphyse inférieure du fémur avec les deux condyles, l'épiphyse supérieure du tibia avec ses condyles et la rotule. Le péroné ne participe pas à la formation de l'articulation, bien que l'articulation entre la tête du péroné et le condyle externe du tibia dans environ 20% des cas soit associée à l'articulation du genou.

La ligne du genou est mieux définie à l'avant, avec le genou plié, par les rainures transversales situées sur les côtés du ligament rotulien. L'espace articulaire peut ici être facilement déterminé par palpation du bord supérieur des condyles tibiaux; l'écart correspond à l'écart entre eux et les condyles du fémur.

À l'arrière du genou, la ligne articulaire correspond approximativement au pli transversal, qui se forme sur la peau avec une légère flexion du membre.

Les surfaces articulaires des os qui forment l'articulation du genou sont couvertes de cartilage presque partout. Entre les extrémités articulaires, il existe des formations cartilagineuses spéciales situées sur les condyles du tibia - ménisques, qui sont reliées par la surface externe à la capsule articulaire; parmi eux, celui extérieur a la forme de la lettre O, celui de l'intérieur est la lettre C. Entre les bords avant convexes, un faisceau de fibres fibreuses - lig. genre transversum.

À l'avant, l'articulation est recouverte de formations qui composent tout l'appareil de maintien rotulien, formées principalement en raison des éléments tendineux du muscle quadriceps de la cuisse. Sur la ligne médiane vers le bas de la rotule s'étend son propre ligament - lig. rotules. Sur les côtés de la rotule et de ses ligaments se trouvent les ligaments de maintien de la rotule (rétinacula), issus des sections latérales du tendon du muscle quadriceps. Au-dessus de ces formations se trouve le propre fascia de la région du genou, épaissi dans la section externe en raison des fibres tendineuses du tractus iliaque, et dans la section interne - en raison des fibres tendineuses du muscle sartorius. Tout cela constitue l'appareil fascio-aponévrotique de l'articulation du genou..

Derrière l'articulation est protégée par les muscles, les tendons et autres tissus mous de la fosse poplitée.

L'appareil ligamentaire de l'articulation, en plus des ligaments rotuliens, est représenté par les ligaments suivants.

Lig. collatéral tibiale et fibulaire étirés sur la surface latérale de l'articulation entre l'épicondyle du fémur et le tibia.

Lig. Popliteum obliquum et lig. popliteum arcuatum renforce la capsule articulaire à l'arrière.

Lig. cruciatum anterius et posterius, ligaments croisés, sont l'appareil ligamentaire interne de l'articulation du genou et deviennent visibles lorsqu'il est ouvert. Ils relient fermement le fémur et le tibia, étant les principaux dans l'appareil ligamentaire de l'articulation. Le ligament croisé postérieur et le condyle médial de la cuisse sont reliés au ménisque latéral par un ligament (lig.meniscofemorale).

La capsule articulaire est constituée des membranes fibreuses et synoviales. Le premier est mieux exprimé à l'arrière du joint. À l'avant, les plis ptérygoïdes de la membrane synoviale (plicae alares) font fortement saillie dans la cavité articulaire, qui s'étendent le long des côtés de la rotule de sa base aux bords antérieurs des ménisques.

La fixation de la bourse à la cuisse se produit à une distance de 1 à 2,5 cm des bords de la couverture cartilagineuse et atteint le niveau des ligaments latéraux (l'épicondyle reste à l'extérieur de la bourse). En se dirigeant plus bas, il se fixe au tibia, juste en dessous du bord articulaire.

La ligne épiphysaire du fémur se situe dans la cavité articulaire, et seules ses sections latérales sont à l'extérieur de la cavité. Les lignes épiphysaires des os du tibia descendent sous l'articulation et sont à l'extérieur de la cavité de celle-ci.

La cavité articulaire est agrandie du fait que la membrane synoviale forme une série de saillies - les soi-disant spires, dont cinq sont situées dans la partie antérieure de la cavité articulaire, quatre - dans la partie postérieure. Le plus grand est situé à l'avant - le pli supérieur (recessus supérieur). Il est formé de la surface arrière du tendon du quadriceps au fémur. Dans 85% des cas, il communique avec le sac synovial du muscle quadriceps - bourse synoviale suprapatellaire. En plus de la partie antérieure supérieure (médiane), il existe les inversions suivantes: antérieure supérieure (médiale et latérale), antérieure inférieure (médiale et latérale), postérieure supérieure et inférieure (médiale et latérale).

La signification pratique du volvulus est que, en augmentant la cavité articulaire, ce sont des lieux d'accumulation de fluides pathologiques (pus, sang, etc.). Le volvulus postérieur, étant délimité des antérieurs (dans les processus inflammatoires), peut être des lieux de rétention de pus. Il faut garder à l'esprit que les plis postérieurs (supérieurs) communiquent avec la bourse synoviale: la bourse peut s'ouvrir dans le pli externe. poplitei, et celle interne est bursa m. semimembranosi et bursa capitis medialis m. gastrocnemii. Avec une inflammation purulente de l'articulation du genou, du pus peut s'écouler dans ces poches.,

Date d'ajout: 2015-01-29; vues: 20; violation de copyright

Involutions de la synoviale

Les inversions de la membrane synoviale représentent un certain nombre de saillies, il y en a neuf (V.K. Lyamina, 1953), dont trois ont la plus grande taille et la plus grande importance: une médiane antéropostérieure et deux latérales postérieures.

La torsion supérieure est située sur la face avant de la cuisse au-dessus de la rotule; sa face avant tapisse la surface arrière du tendon du quadriceps, et la face arrière recouvre une épaisse couche de tissu adipeux situé dans le fémur inférieur.

Son bord supérieur forme un dôme 3 à 4 cm au-dessus de la rotule, et lors de la communication avec la muqueuse supra-patellaire (qui est observée chez 85% des personnes), il s'élève jusqu'à la cuisse de 10 à 12 cm.

Les spires postérieures se forment lorsque la membrane synoviale passe de la partie postérieure des condyles fémoraux aux condyles inférieurs de la jambe, mais comme la membrane synoviale recouvre simultanément les surfaces supérieure et inférieure des ménisques, il n'y a en fait pas deux postérieurs (latéraux et médiaux), mais quatre - deux postérieurs supérieurs, plus volumineux et deux plis bas du dos.

En outre, deux autres paires de spires antérolatérales sont distinguées: les supérieures - pendant la transition de la synoviale de la surface antérieure du condyle fémoral au ménisque et la inférieure - pendant la transition du ménisque au tibia.

Le volvulus antérolatéral (au milieu) communique avec les volvulus antérolatéraux supérieurs et, en outre, tous les volvulus antérolatéraux - supérieurs et inférieurs - communiquent avec le même volvulus postérieur. Dans de rares cas, le volvulus latéral postéro-inférieur communique avec l'articulation tibis-fibulaire.

En plus des inversions, la membrane synoviale forme plusieurs plis contenant une grande quantité de graisse, qui font saillie dans la cavité articulaire, créant des irrégularités entre les extrémités articulaires des os sous forme d'oreillers. Cela comprend principalement les plis ptérygoïdes étendus (plicae alares), convergeant à un angle au bord inférieur de la rotule (voir figure ci-dessous).

Coupe sagittale de l'articulation normale du genou

a - incision médiane à travers la rotule; la cavité articulaire, divisée horizontalement par le pli ptérygoïdien et le ménisque; spires antéro-postérieures et postérieures; b - incision à travers le condyle interne de la cuisse; la cavité articulaire est divisée par le bord du pli ptérygoïde; fixation du ligament croisé postérieur (photo de l'échantillon).

Ils, sous forme de grumeaux graisseux, comblent l'espace entre le bord antérieur de la jambe et le ligament de la rotule; à partir de la confluence des deux moitiés du pli, profondément en saillie dans l'articulation, il y a un mince faisceau de tissu conjonctif (plica synovialis patellaris), qui pénètre profondément dans la fosse intercondylienne de l'épiphyse fémorale et est attaché devant le ligament croisé (voir figure ci-dessous).

Articulation du genou ouverte

La masse graisseuse infrapatellaire est partiellement disséquée et remontée. Plis ptérygoïdiens et ligament rotulien synovial attachés à la face médiale du condyle latéral. Ligaments croisés (photo de l'échantillon). Dans le cadre en haut à gauche se trouve l'articulation du genou ouverte de l'extérieur. Le cartilage tégumentaire du fémur avec les vaisseaux qui l'alimentent. Antérieurement - ligaments ptérygoïdiens et rotuliens.

Le pli infrapatellaire, qui a un système spécial d'approvisionnement en sang et d'innervation, est d'une grande importance dans le fonctionnement de l'articulation et dans sa pathologie..

Une autre accumulation de graisse sous la forme d'une doublure plate est située au-dessus de la rotule - suprapatellaire, sous la membrane synoviale de la verticille supérieure. La troisième accumulation graisseuse remplit la fosse poplitée à l'extérieur de la capsule fibreuse et entoure les groupes de vaisseaux et de nerfs situés ici..

En plus des grands plis, il existe sur la synovie des villosités petites et nombreuses, dont le nombre est directement proportionnel à la charge fonctionnelle de l'articulation (IP Callistov, 1951); chez les jeunes enfants, le nombre de villosités est insignifiant.

La structure histologique des plis et des villosités diffère de la structure de la synoviale par la présence d'un réseau plus riche de capillaires ou de glomérules vasculaires spéciaux (T.G. Oganesyan, 1952).

"Clinique et traitement de la tuberculose ostéoarticulaire",
P.G.Kornev

Torsions du genou

L'articulation du genou est la plus grande et la plus complexe de toutes les articulations. Trois os participent à sa formation: l'extrémité inférieure de la cuisse, l'extrémité supérieure du tibia et la rotule. Les surfaces articulaires des condyles fémoraux s'articulant avec le tibia sont convexes dans les directions transversale et sagittale et représentent des segments d'un ellipsoïde. Le condyle médial est plus large que le latéral.

Le faciès articularis supérieur du tibia, s'articulant avec les condyles fémoraux, se compose de deux zones articulaires légèrement concaves recouvertes de cartilage hyalin. Ces derniers sont complétés par deux cartilages intra-articulaires, ou ménisques de l'articulation du genou, ménisque lateralis et medialis, situés entre les condyles de la cuisse et les surfaces articulaires du tibia (Fig.4.20).

Chaque ménisque de l'articulation du genou est une plaque triangulaire pliée le long du bord, dont le bord périphérique épaissi est épissé avec le sac articulaire, et le bord pointu tourné vers l'intérieur de l'articulation est libre. Le ménisque latéral du genou est plus fléchi que le ménisque médial; ce dernier est de forme similaire à la lettre C, et le latéral s'approche d'un cercle. Les extrémités des deux ménisques du genou sont attachées en avant et en arrière à l'eminentia intercondylaris.

Un faisceau fibreux appelé lig est étiré à l'avant entre les deux ménisques de l'articulation du genou. genre transversum.

Capsule de genou. Capsule articulaire du genou.

La capsule articulaire de l'articulation du genou sur la cuisse à l'avant se lève, contournant les évanouissements patellaris, sur les côtés, elle passe entre les condyles et les épicondyles, et à l'arrière, elle descend jusqu'aux bords des surfaces articulaires des condyles. Sur le tibia, la capsule est fixée le long du bord des surfaces articulaires des condyles. En raison de la fusion de la circonférence externe des ménisques avec la capsule articulaire, la cavité de l'articulation du genou est divisée en sections plus grandes (ménisque fémorale) et plus petites (ménisque plus tibiale). Sur la rotule, il pousse jusqu'aux bords de sa surface cartilagineuse, à la suite de quoi il semble être inséré dans la partie antérieure du sac, comme dans un cadre.

4.7 Topographie de l'articulation du genou (genre articulatio)

L'articulation est formée par les condyles du fémur et du tibia et de la rotule. Les surfaces articulaires des os sont couvertes de cartilage presque partout. Entre les surfaces articulaires, des ménisques cartilagineux spéciaux sont situés sur les condyles du tibia, qui sont reliés par la surface externe à la capsule articulaire; parmi eux, celui externe a la forme de la lettre O, celui de l'intérieur - la lettre C. Les deux ménisques sont reliés entre eux au moyen de lig. genre transversum.

DANS appareil ligamentaire l'articulation comprend les ligaments suivants: intra-articulaire et extra-articulaire.

ligaments croisés antérieur et postérieur (lig.cruciatum anterius et posterius) - relient le fémur et le tibia.

ligament de la rotule (lig. patelles);

ligaments de soutien rotulien médial et latéral;

le ligament tibial collatéral (lig. collaterale tibiale) renforce l'articulation du côté médial (il est fusionné avec la capsule articulaire et le ménisque médial, par conséquent, la rupture du ligament s'accompagne d'une lésion de la capsule articulaire et d'une rupture du ménisque);

le ligament collatéral péronier (lig. collaterale fibulare) renforce la capsule articulaire du côté latéral;

Vidéo (cliquez pour lire).

les ligaments poplités obliques et arqués (lig.popliteum obliquum et lig.popliteum arcuatum) renforcent la capsule derrière.

Aux endroits où la membrane synoviale se transforme vers les os qui composent l'articulation du genou, des torsions se forment, ce qui augmente considérablement la cavité articulaire, et dans les processus inflammatoires, elles peuvent être des lieux d'accumulation de sang, de pus, de liquide séreux.

Il y a 9 tours (5 à l'avant et 4 à l'arrière):

supérieur (genre recessus supérieur) - entre la cuisse et la rotule;

spires supérieures avant - médiales et latérales (genre recessus anteriores superiores medialis et lateralis) - entre les condyles fémoraux et les ménisques;

spires inférieures antérieures - médiales et latérales (genre recessus anteriores inferiores medialis et lateralis) - entre les ménisques et les condyles du tibia;

spires supérieures postérieures - médiales et latérales (genre recessus posteriores superiores medialis et lateralis) - entre les condyles de la cuisse et des ménisques;

spires inférieures postérieures - médiales et latérales (genre recessus posteriores inferiores medialis et lateralis) - entre les ménisques et les condyles du tibia.

L'articulation du genou est alimentée en sang par de nombreuses artères qui, par anastomose, forment le réseau articulaire du genou (genre rete articulare):

l'artère descendante du genou (a. genre descendens) de l'artère fémorale (quitte le canal d'adduction);

cinq branches de l'artère poplitée (artères supérieures latérales et médiales du genou, genou moyen, artères inférieures latérales et médiales du genou);

branches récurrentes de l'artère tibiale antérieure: artères récurrentes tibiales antérieure et postérieure (aa. reccurrentes tibiales anterior et posterior);

l'artère qui enveloppe le péroné (c.-à-d. circonflexe fibulae) de l'artère tibiale postérieure.

L'innervation de l'articulation du genou est réalisée par les branches du nerf péronier commun (n. Peroneus communis), tibial (n. Tibialis) et saphène (n. Saphenus).

Bourses au genou

Dans la région antérieure du genou dans le tissu sous-cutané et à proximité des sites d'insertion des tendons, il existe un grand nombre de bourses synoviales.

Au-dessus de la rotule, entre le quadriceps et le fémur, se trouve la bourse suprapatellaire. Il communique avec la torsion supérieure de l'articulation du genou.

Devant la rotule se trouvent les sacs pré-patellaires suivants (aucun d'entre eux ne communique avec la cavité articulaire):

sous-cutané (bourse prépatellaire sous-cutanée) - entre le fascia superficiel et large;

sous-fascial (bursa prepatellaris subfascialis) - entre le fascia large et le tendon du muscle quadriceps;

subtendineux (bursa prepatellaris subtendinea) - entre le tendon du muscle quadriceps et le périoste.

En descendant de la rotule au niveau de la tubérosité, les poches sous-cutanées et profondes sous-patellaires (bb.infrapatellares subcutanea et profunda) sont localisées, elles ne communiquent pas avec la cavité articulaire.

Les poches situées derrière les condyles de la cuisse communiquent avec la cavité articulaire: la bourse du muscle poplité (bm poplitei) (communique avec le volvulus latéral postérieur supérieur), la bourse sous-tendineuse médiale du muscle gastrocnémien (b. Subtendinea m. Gastrocnemii medialis) et la poche du muscle semi-membraneux. semimembranosi) ouvert dans le volvulus médial postérieur supérieur.

La ponction est réalisée au niveau de la base ou de l'apex de la rotule, en s'écartant de 1 à 2 cm.

Diagnostic de l'articulation du genou

L'articulation du genou (Fig. 170) est une articulation mobile du fémur et du tibia avec la participation de la rotule. L'articulation appartient aux articulations bloc-rotationnelles avec deux types de mouvements - flexion-extension, et avec un volume beaucoup plus petit - rotation.

L'extrémité distale du fémur a deux condyles - latéral et médial, le médial est plus puissant, une grande charge statique tombe dessus.

Les condyles du fémur et du tibia sont recouverts de hyaline dans la plage des mouvements actifs. L'articulation du genou a deux ménisques - latéral et médial, reliés à l'avant par le ligament transverse du genou. Les ménisques augmentent la zone de contact et la congruence des surfaces articulaires du fémur et du tibia, et remplissent en partie une fonction tampon.

La capsule articulaire de l'articulation du genou se compose de deux gaines (membranes) - la synoviale interne et la fibreuse externe. Le synovial débute au bord du cartilage articulaire et recouvre toutes les formations anatomiques de l'articulation. La membrane fibreuse remplit une fonction mécanique, par endroits elle s'épaissit et se développe, ce qui ressemble à des ligaments. La synoviale a 13 tours, dont certains communiquent avec l'articulation.

Il y a plus de dix bourses autour de l'articulation, les suivantes sont de la plus grande importance clinique:
• supra-patellaire;
• pré-adhésion sous-cutanée;
• sous-patellaire profonde;
• sac de tendon semi-membraneux.

La bourse supra-patellaire (volvulus supra-patellaire) est située entre les condyles de la cuisse et le tendon du muscle quadriceps au-dessus de la rotule; chez l'adulte, elle communique presque toujours avec la cavité de l'articulation du genou et est en fait son volvulus. Le sac sous-cutané pré-perforé se situe entre la peau et la rotule, il peut être de taille considérable.

La bourse patellaire profonde est localisée entre le ligament rotulien et le tibia au niveau de la tubérosité. Au-dessus, sous la peau, il y a un sac rotulien sous-cutané. Le sac du tendon semi-membraneux se trouve dans la partie médiale de la fosse poplitée entre la tête interne du muscle gastrocnémien et le tendon semi-membraneux.

L'articulation du genou a un appareil ligamentaire puissant, les ligaments sont divisés en externe et interne. Les ligaments collatéraux tibiaux bien développés sont situés sur les surfaces médiales des articulations et les ligaments péroniers collatéraux sont situés sur les surfaces latérales. Les sections antérieures de la capsule articulaire du genou sont renforcées par des ligaments liés au tendon du muscle quadriceps fémoral, qui s'approche de la rotule et est fixé à sa base.

Une partie des faisceaux tendineux continue vers le bas et atteint le tibia, formant le ligament rotulien sous la rotule, le reste des faisceaux forme les ligaments qui soutiennent la rotule médialement et latéralement. Il y a 5 ligaments à l'intérieur de l'articulation, les plus grands d'entre eux sont les ligaments croisés antérieur et postérieur, le antérieur empêche le fémur de reculer lorsque le membre est étendu, le postérieur limite le déplacement vers l'avant du fémur.

Outre les ligaments, les muscles sont également liés à l'appareil de renforcement de l'articulation: dans la plage des mouvements actifs, seuls les muscles maintiennent l'articulation, en dehors des mouvements actifs - principalement les ligaments.
La rotule est le plus gros os sésamoïde humain, situé au-dessus de l'articulation du genou et se situe dans l'épaisseur du tendon du muscle quadriceps fémoral. La rotule est impliquée dans le transfert des forces de ce muscle lors de l'extension de la hanche, c'est-à-dire qu'elle joue le rôle d'un bloc, ce qui augmente la force du muscle.

Le calice protège l'articulation du genou des blessures. La face postérieure du calice est recouverte de cartilage hyalin. Le tendon du muscle quadriceps est attaché à la base de la rotule, le propre ligament de la rotule est attaché à l'apex, il est également maintenu du déplacement vers les côtés par des ligaments de soutien verticaux et horizontaux.

Les maladies de l'articulation du genou sont très diverses. Comme toute autre articulation, elle est souvent sujette à des blessures et surtout à des processus infectieux-allergiques et dégénératifs.

En cas de traumatisme, des ecchymoses, des fractures des os, de la rotule, des ruptures des ligaments externes et internes, des capsules articulaires, des ménisques, des luxations des os, de la rotule se produisent. Il est très important en traumatologie d'examiner le patient dès les premiers stades, lorsqu'il est possible d'identifier le "point de douleur", et à partir de celui-ci de déterminer la localisation et la nature du dommage. Plus tard, avec l'apparition d'un spasme musculaire réflexe, d'une inflammation réactive et d'un épanchement articulaire, le problème du diagnostic devient beaucoup plus compliqué. En plus de la douleur, la plupart des blessures de l'articulation du genou provoquent une hémarthrose - une hémorragie dans l'articulation, ainsi qu'un dysfonctionnement de l'articulation.

Les lésions inflammatoires de l'articulation du genou couvrent tout le spectre étiologique de la pathologie articulaire. C'est à partir des articulations du genou que commencent souvent des types de pathologie courants tels que les rhumatismes et l'arthrite réactive. Les articulations du genou sont impliquées dans le processus de nombreuses infections (brucellose, dysenterie, gonorrhée, syphilis), ainsi que dans la goutte, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Reiter et les maladies du tissu conjonctif. La gonarthrite peut être tuberculeuse, purulente.

Avec tous les types d'arthrite des articulations du genou, la douleur, l'enflure et le dysfonctionnement seront à divers degrés de gravité. Cependant, presque chaque variante étiologique de la gonarthrite a ses propres caractéristiques, qui peuvent se manifester par la gravité du syndrome douloureux: par exemple, avec la goutte, même lorsqu'un drap touche la peau de l'articulation, une douleur insupportable survient, tandis qu'avec la syphilis, malgré un épanchement important dans l'articulation, il n'y aura presque pas de douleur, et le patient peut bouger assez activement.

Certaines arthrites se manifestent par une évolution persistante et prolongée - polyarthrite rhumatoïde, gonorrhée, maladie de Reiter, goutte, lésions dégénératives, d'autres disparaissent après quelques jours - arthrite réactive, allergique, rhumatisme, rhumatisme palipdromique. Après une certaine gonarthrite, après la disparition de l'inflammation, la fonction de l'articulation est complètement restaurée - rhumatisme, arthrite réactive, syphilis, rhumatisme palindromique, arthrite allergique, après que d'autres se développent, ankylose - polyarthrite rhumatoïde, gonorrhée, brucellose, traumatisme.

Avec polyarthrite rhumatoïde, rhumatoïde, psoriasique, avec maladies du tissu conjonctif diffus, avec arthrite sur fond d'infections, y compris les infections intestinales, avec maladie de Crohn, colite ulcéreuse, avec vascularite systémique telle que la maladie de Shenlein-Genoch, avec arthrite tuberculeuse de Ponce, avec non métastatique arthrite gonorrhée, maladies du sang, lymphogranulomatose, spondylarthrite ankylosante, le processus sera bilatéral avec atteinte d'articulations symétriques.

La pathologie articulaire unilatérale est caractéristique d'un processus local: tous types de blessures, hémarthrose, ostéochondropathie, purulente, tuberculeuse, gonorrhée métastatique, arthrite fongique, tumeurs. L'arthrite unilatérale ou bilatérale survient avec la syphilis, la maladie de Reiter, la maladie de Lyme, le rhumatisme paliidromique, l'arthrose déformante, la goutte.

Parmi la goiarthrite, la lésion articulaire tuberculeuse occupe une place particulière. Elle peut se présenter sous la forme de deux options: la première est l'arthrite allergique toxique de Popse («rhumatisme tuberculeux») avec un foyer tuberculeux à l'extérieur de l'articulation, elle présente les mêmes manifestations cliniques que toute autre arthrite infectieuse-allergique. La deuxième option est la gonarthrite avec localisation du foyer tuberculeux dans l'articulation avec lésion de l'os, de la membrane synoviale, de la rotule.

Ce processus est unilatéral, accompagné de douleurs, d'un dysfonctionnement de l'articulation, d'un épanchement dans l'articulation, d'une augmentation de la température locale, un symptôme positif d'Aleksandrov. L'articulation touchée est hypertrophiée, il y a une "tumeur blanche", une flexion ou une contracture des extenseurs, les mouvements de l'articulation sont très douloureux, des fistules, des cicatrices, un mauvais positionnement des jambes, une atrophie des muscles de la cuisse est possible.

I.A. Reutsky, V.F. Marinin, A.V. Glotov

La structure de l'articulation du genou humain, la déformation en valgus et varus

L'articulation du genou, avec l'articulation de la hanche, est l'articulation la plus grande et la plus puissante du squelette humain. Il combine les os de la cuisse et du bas de la jambe pour offrir une gamme de mouvements lors de la marche. L'articulation a une structure complexe complexe, dans laquelle chaque élément assure le fonctionnement du genou en particulier et la capacité de marcher en général.

Le dispositif de l'articulation du genou humain explique la cause des pathologies émergentes, aide à comprendre l'étiologie et l'évolution des maladies inflammatoires et dégénératives. Même de petits écarts par rapport à la norme dans n'importe quel élément de l'articulation peuvent causer de la douleur et une mobilité limitée..

Trois os de l'articulation du genou sont impliqués dans la formation de l'articulation: le fémur, le tibia et la rotule. À l'intérieur de l'articulation, sur le plateau du tibia, se trouvent des ménisques - des coussinets cartilagineux absorbant les chocs qui augmentent la stabilité de la structure et assurent une répartition rationnelle de la charge. Pendant le mouvement, les ménisques sont élastiques - comprimés et desserrés, procurant une démarche douce et protégeant les éléments d'articulation de l'abrasion. Malgré la petite taille, la valeur des ménisques est très élevée - lorsqu'ils sont détruits, la stabilité du genou diminue et une arthrose se produit inévitablement.

Outre les os et les ménisques, la capsule articulaire, qui forme les torsions de l'articulation du genou et des poches synoviales, et les ligaments, sont les éléments constitutifs de l'articulation. Les ligaments qui forment l'articulation du genou sont formés par le tissu conjonctif. Ils fixent les os, renforcent les articulations et limitent l'amplitude des mouvements. Les ligaments assurent la stabilité de l'articulation et empêchent le déplacement de ses structures. Les ligaments sont étirés ou déchirés en cas de blessure.

Le genou est innervé par le nerf poplité. Il est situé derrière l'articulation et fait partie du nerf sciatique qui va jusqu'au pied et au bas de la jambe. Le nerf sciatique procure sensation et mouvement à la jambe. L'artère et la veine poplitées sont responsables de l'apport sanguin, répétant le cours des branches nerveuses.

La structure de l'articulation du genou

Les principaux éléments formant joints sont considérés comme les suivants:

  • condyles fémoraux
  • plateau tibial
  • genouillère
  • ménisques
  • capsule articulaire
  • ligaments

L'articulation du genou elle-même est formée par les têtes du fémur et du tibia. La tête du tibia est presque plate avec une petite dépression et s'appelle un plateau, dans lequel se distinguent la partie médiane, située le long de la ligne médiane du corps, et la partie latérale.

La tête fémorale se compose de deux grandes projections sphériques arrondies, chacune étant appelée condyle du genou. Le condyle de l'articulation du genou situé à l'intérieur est appelé médial (interne), et l'opposé est appelé latéral (externe). Les têtes articulaires ne coïncident pas en forme, et leur congruence (correspondance) est obtenue grâce à deux ménisques - médial et latéral, respectivement.

La cavité articulaire est un espace délimité par les têtes des os, les ménisques et les parois des capsules. Le liquide synovial est situé à l'intérieur de la cavité, ce qui permet un glissement optimal pendant le mouvement, réduit les frottements du cartilage articulaire et les nourrit. Les surfaces d'articulation des os sont recouvertes de cartilage.

Le cartilage hyalin de l'articulation du genou est blanc, brillant, dense, de 4 à 5 mm d'épaisseur. Son but est de réduire les frottements entre les surfaces articulaires lors du mouvement. Le cartilage du genou sain a une surface parfaitement lisse. Diverses maladies (arthrite, arthrose, goutte, etc.) entraînent des dommages à la surface du cartilage hyalin, ce qui, à son tour, provoque des douleurs lors de la marche et une amplitude de mouvement limitée.

Bonnet de genou

L'os ou la rotule sésamoïde recouvre l'avant du genou et le protège des blessures. Il est situé dans les tendons du muscle quadriceps, n'a pas de fixation, a une mobilité et peut être déplacé dans toutes les directions. La partie supérieure de la rotule a une forme arrondie et s'appelle la base, la partie inférieure allongée s'appelle l'apex. À l'intérieur du genou, il y a une patte d'oie - la jonction des tendons de 3 muscles.

Capsule articulaire

Le sac articulaire de l'articulation du genou est une gaine fibreuse qui limite l'extérieur de la cavité articulaire. Il se fixe au tibia et au fémur. La capsule a une faible tension, en raison de laquelle une large gamme de mouvement est fournie dans le genou dans différents plans. La capsule articulaire nourrit les éléments d'articulation, les protège des influences extérieures et de l'usure. Située sur la face interne du genou, la partie postérieure de la capsule est plus épaisse et ressemble à un tamis - les vaisseaux sanguins passent à travers les nombreux trous et l'apport sanguin à l'articulation est fourni.

La capsule de l'articulation du genou a deux coquilles: une synoviale interne et une externe fibreuse. La membrane fibreuse dense a des fonctions protectrices. Il a une structure simple et est fermement fixé. La synoviale produit un fluide qui a reçu le nom approprié. Il est recouvert de petites excroissances - des villosités qui augmentent sa surface.

Dans les endroits de contact avec les os de l'articulation, la synoviale forme une légère saillie - une torsion de l'articulation du genou. Au total, 13 volvulus sont distingués, classés en fonction de l'emplacement: volvulus médial, latéral, antérieur, inférieur, supérieur. Ils augmentent la cavité articulaire et, dans les processus pathologiques, servent de lieux d'accumulation d'exsudat, de pus et de sang.

Sacs genoux

Les bourses sont un complément important qui permet aux muscles et aux tendons de bouger librement et sans douleur. Il y a six bourses principales, qui ressemblent à de petites cavités fendues formées par le tissu de la membrane synoviale. À l'intérieur, ils contiennent du liquide synovial et peuvent communiquer avec la cavité articulaire ou non. Les sacs commencent à se former après la naissance d'une personne, sous l'influence de charges dans la zone de l'articulation du genou. Leur nombre et leur volume augmentent avec l'âge..

Biomécanique du genou

L'articulation du genou soutient l'ensemble du squelette, prend le poids du corps humain et subit le plus grand stress lors de la marche et du mouvement. Il effectue de nombreux mouvements différents, et a donc une biomécanique complexe. Des mouvements de flexion, d'extension et de rotation circulaire sont disponibles pour le genou. L'anatomie complexe de l'articulation du genou humain offre sa large fonctionnalité, un travail bien coordonné de tous les éléments, une mobilité optimale et une absorption des chocs.

Pathologie du genou

Les modifications pathologiques du système musculo-squelettique peuvent être causées par des anomalies congénitales, des blessures et des maladies. Les principaux signes signalant la présence de violations sont:

  • processus inflammatoire;
  • sensations douloureuses;
  • limitation de la mobilité.

Le degré d'endommagement des éléments d'articulation, ainsi que la cause de leur apparition, déterminent la localisation et l'intensité du syndrome douloureux. La douleur peut être diagnostiquée périodiquement, être permanente, apparaître lorsque vous essayez de plier / redresser le genou ou être le résultat d'un effort physique. L'une des conséquences des processus inflammatoires et dégénératifs en cours est la déformation de l'articulation du genou, conduisant à des maladies graves pouvant aller jusqu'au handicap..

Anomalies du développement de l'articulation du genou

Il existe des déformations en valgus et varus des articulations du genou, qui peuvent être congénitales ou acquises. Le diagnostic est fait avec une radiographie. Normalement, les jambes d'une personne debout sont droites et parallèles les unes aux autres. Avec hallux valgus, ils sont incurvés - un angle ouvert apparaît à l'extérieur dans la zone du genou entre la jambe et la cuisse.

La déformation peut toucher un ou deux genoux. Avec une courbure bilatérale des jambes, leur forme ressemble à la lettre "X". La déformation en varus des articulations du genou plie les os dans la direction opposée et la forme des jambes ressemble à la lettre «O». Avec cette pathologie, l'articulation du genou se développe de manière inégale: l'espace articulaire diminue de l'intérieur et se dilate de l'extérieur. Ensuite, les changements affectent les ligaments: les externes sont étirés et les internes s'atrophient.

Chaque type de courbure est une pathologie complexe qui nécessite un traitement complexe. Si elle n'est pas traitée, le risque de mobilité excessive du genou, de luxations habituelles, de contractures sévères, d'ankylose et de pathologies rachidiennes est assez élevé..

Déformations en valgus et varus chez l'adulte

C'est une pathologie acquise et apparaît le plus souvent avec une arthrose déformante. Dans ce cas, le tissu cartilagineux de l'articulation est sujet à une destruction et à des modifications irréversibles conduisant à une perte de mobilité du genou. En outre, la déformation peut être le résultat de traumatismes et de maladies inflammatoires dégénératives qui ont provoqué des changements dans la structure des os, des muscles et des tendons:

  • fracture complexe avec déplacement;
  • rupture ligamentaire;
  • luxation habituelle du genou;
  • maladies immunitaires et endocriniennes;
  • arthrite et arthrose.

Chez l'adulte, le traitement d'une articulation du genou déformée est inextricablement lié à la cause sous-jacente et est symptomatique. La thérapie comprend les points suivants:

  1. anti-douleurs;
  2. AINS - anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  3. glucocorticostéroïdes;
  4. médicaments vasorégulateurs et venotoniques;
  5. les chondroprotecteurs;
  6. Thérapie par l'exercice;
  7. traitement de physiothérapie;
  8. massage.

Le traitement médicamenteux vise à éliminer la douleur, à restaurer le cartilage, à améliorer le métabolisme et la nutrition des tissus, à maintenir la mobilité de l'articulation.

Hallux valgus et déformation varus chez les enfants

Le varus ou hallux valgus acquis des articulations du genou chez les enfants, qui se manifeste entre 10 et 18 mois, est associé à des déviations dans la formation du système musculo-squelettique de l'enfant. En règle générale, la déformation est diagnostiquée chez les enfants faibles souffrant d'hypotonie musculaire. Il apparaît à la suite de la charge sur les jambes dans le contexte d'un appareil musculo-ligamentaire faible. La raison de cette déviation peut être la prématurité de l'enfant, la malnutrition intra-utérine, la faiblesse congénitale du tissu conjonctif, la faiblesse générale du corps, le rachitisme souffert.

La cause de la pathologie secondaire qui a provoqué des anomalies dans la formation de l'articulation du genou est les maladies neuromusculaires: polyneuropathie, paralysie cérébrale, myodystrophie, poliomyélite. La déformation de l'articulation provoque non seulement une courbure des jambes, mais a également un effet extrêmement néfaste sur tout le corps.

Assez souvent, les pieds et les articulations de la hanche sont affectés, avec l'âge, des pieds plats et une coxarthrose se développent.

Le traitement de l'hallux valgus et du varus chez les enfants comprend:

  • limitation des charges;
  • porter des chaussures orthopédiques;
  • l'utilisation d'orthèses et d'attelles;
  • massage;
  • physiothérapie, le plus souvent enveloppements de paraffine;
  • thérapie par l'exercice.

Conclusion

Vidéo supprimée.
Vidéo (cliquez pour lire).

L'articulation complexe du genou supporte une lourde charge et remplit de nombreuses fonctions. Il participe directement à la marche et affecte la qualité de vie. Une attitude attentive à votre corps et prendre soin de la santé de tous ses éléments constitutifs vous permettront d'éviter les douleurs au genou et de maintenir un mode de vie actif pendant longtemps.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte

Douleur au poignet

Colonne vertébrale