L'articulation du coude est une articulation plutôt intéressante du corps humain qui relie l'épaule et l'avant-bras. Trois os sont impliqués dans sa formation: l'humérus, le cubitus et le radius..

Compte tenu des caractéristiques structurelles de l'articulation du coude, on parle d'articulations complexes et combinées. Ces fonctionnalités vous permettent d'effectuer 4 types de mouvements: flexion et extension, pronation et supination..

Une articulation complexe est une telle articulation des os, dans la construction de laquelle plus de 2 surfaces articulaires sont impliquées.

Une articulation combinée est une articulation composée de plusieurs articulations séparées, unies par une capsule articulaire. L'articulation du coude en comprend 3 distinctes:

  • brachio-ulnaire,
  • brachioradial,
  • radio-ulnaire proximal.

Il faut savoir que chacune de ces articulations a une structure différente: l'articulation brachioradiale appartient à l'articulation en forme de bloc, l'articulation brachioradiale - à la sphérique, l'articulation radio-ulnaire proximale - à l'articulation cylindrique.

Considérons en détail la structure de l'articulation du coude.

Anatomie du coude

Comme déjà mentionné, l'articulation du coude se compose de trois articulations séparées, qui sont enfermées dans une capsule. Toutes les surfaces articulaires sont recouvertes de cartilage.

Articulation de l'épaule

Se compose d'un bloc de l'os de l'épaule et d'une encoche en forme de bloc du cubitus. Il est en forme de bloc, ce qui permet un mouvement le long d'un axe de l'ordre de 140 °.

Articulation de l'épaule

Se compose des surfaces articulaires de la tête condylienne de l'humérus et de la fosse glénoïde de la tête radiale. De par sa forme, il appartient à sphérique, mais les mouvements y sont effectués non pas selon trois, mais seulement selon deux axes - vertical et frontal.

Articulation radio-ulnaire proximale

Relie l'encoche radiale de l'ulna et la circonférence de la tête de rayon. Il est de forme cylindrique, ce qui permet un mouvement autour de l'axe vertical.

La structure complexe du coude lui fournit des types de mouvements tels que la flexion et l'extension, la supination et la pronation de l'avant-bras.

Capsule articulaire

La capsule d'articulation entoure solidement les trois articulations. Il est attaché autour de l'humérus. Il tombe sur l'avant-bras et est solidement fixé autour du cubitus et du radius. À l'avant et à l'arrière, la capsule est mince et mal étirée, ce qui rend l'articulation vulnérable aux blessures. Sur les côtés, il est bien renforcé avec des ligaments du coude.

La synoviale forme plusieurs plis et des poches séparées (fraises). Ils participent aux mouvements, les adoucissent et assurent la protection des structures articulaires. Mais, malheureusement, ces bourses peuvent être endommagées et enflammées, ce qui s'accompagne du développement d'une bursite du coude..

Appareil ligamentaire

L'articulation est renforcée avec les ligaments suivants:

  • Collatéral ulnaire. S'étend de l'épicondyle interne de l'humérus, descend et se fixe à l'encoche en forme de bloc du coude.
  • Garantie contre les radiations. Il provient de l'épicondyle latéral de l'épaule, descend, se plie autour de la tête du radius en deux faisceaux et est attaché à l'échancrure radiale du cubitus.
  • Rayon annulaire. Il s'attache à la partie antérieure et postérieure de l'encoche radiale du cubitus et ses fibres encerclent le rayon autour de la circonférence. Ainsi, ce dernier est maintenu en place près du cubitus..
  • Carré. Relie l'encoche radiale du coude et le col de la poutre.
  • Bien que la membrane interosseuse de l'avant-bras n'appartienne pas aux ligaments de l'articulation du coude, elle participe au processus de fixation des os de l'avant-bras. Il se compose de fibres de tissu conjonctif très solides et s'étend entre les bords intérieurs du radius et du cubitus sur toute leur longueur..

Cadre musculaire

L'articulation du coude est protégée par une bonne armature musculaire, qui se compose d'un grand nombre de muscles fléchisseurs et extenseurs. C'est leur travail bien coordonné qui vous permet d'effectuer des mouvements délicats et précis dans le coude..

Méthodes d'évaluation de l'état de l'articulation du coude

Plusieurs méthodes de diagnostic aideront à évaluer l'état de l'articulation du coude..

Examen et palpation

La peau sur l'articulation est normalement lisse et élastique. Dans la position du coude étendu, il se plie facilement et tire un peu. Dans le cas de certaines maladies, vous pouvez voir un changement de couleur de la peau (cyanose, rougeurs), la peau peut devenir chaude au toucher, tendue et brillante. Vous pouvez également remarquer un gonflement, des nodules, une déformation.

La palpation est effectuée lorsque le bras est plié dans l'articulation de l'épaule et que les muscles sont complètement détendus. Lors de la palpation, il est nécessaire d'évaluer l'état de la peau, la présence d'un œdème, l'intégrité des éléments osseux, leur forme, leur douleur et leur amplitude de mouvement, la présence d'un craquement dans l'articulation.

radiographie

La radiographie de l'articulation du coude est la principale méthode de diagnostic de ses maladies. En règle générale, les images sont prises en deux projections. Cela permet de voir presque tous les changements pathologiques dans les os qui forment l'articulation. Il est important de se rappeler que la pathologie des composants des tissus mous du coude (ligaments, cartilage, fraises, muscles, capsules) ne peut pas être détectée sur une radiographie.

Tomographie

La tomodensitométrie ou l'imagerie par résonance magnétique vous permet d'étudier plus précisément la structure de l'articulation et de ses composants individuels, pour identifier même les plus petits changements pathologiques. Et ce qui est plus important - la tomographie vous permet de visualiser parfaitement non seulement les structures osseuses, mais tous les tissus mous.

L'articulation du coude est superficielle, elle est donc parfaitement accessible pour l'examen échographique. La facilité de réalisation de l'échographie, sa sécurité, le manque de préparation spéciale à l'examen et le contenu élevé en informations rendent cette méthode indispensable dans le diagnostic de la plupart des pathologies du coude.

Arthroscopie

Il s'agit d'une méthode moderne hautement informative mais invasive pour examiner l'état de l'articulation du coude. L'essence de la méthode est la suivante. Sous anesthésie locale, un chirurgien ou un traumatologue orthopédiste fait une petite incision dans la projection du coude, à travers laquelle une mini caméra conductrice spéciale est insérée dans sa cavité. L'image est transférée sur un grand moniteur médical et agrandie plusieurs fois. Ainsi, le médecin peut voir de ses propres yeux comment fonctionne l'articulation de l'intérieur et s'il y a des dommages à ses structures individuelles..

Si nécessaire, la procédure d'arthroscopie peut passer d'un diagnostic à un traitement thérapeutique. Si un spécialiste détecte une pathologie, des instruments chirurgicaux supplémentaires sont introduits dans la cavité articulaire, à l'aide desquels le médecin élimine rapidement le problème.

Ponction du coude

La ponction (ponction) de l'articulation du coude est effectuée afin de clarifier la nature des raisons de l'accumulation d'exsudat dans sa cavité (pus, sang, liquide séreux, écoulement fibrineux) avec l'identification ultérieure de l'agent causal de l'inflammation, et cette procédure, en plus du diagnostic, a un effet thérapeutique. Avec son aide, l'excès de liquide est évacué de l'articulation, ce qui a un effet positif sur l'évolution de la maladie et le bien-être du patient. De plus, de cette manière, divers médicaments sont injectés dans la cavité articulaire, par exemple des médicaments antibactériens.

Maladies possibles

De nombreuses personnes ressentent de temps à autre une douleur dans l'articulation du coude, mais pour certaines, elle est chronique et prononcée, accompagnée d'autres signes pathologiques et d'un dysfonctionnement de l'articulation. Dans de tels cas, vous devez penser à l'une des affections possibles du coude. Considérez les maladies les plus courantes.

Arthrose

L'arthrose du coude affecte relativement rarement l'articulation, par rapport à l'ampleur de la pathologie avec localisation dans les articulations du genou et de la hanche. Les personnes à risque sont les personnes dont le travail est associé à un stress accru sur l'articulation, à un traumatisme antérieur ou à une intervention chirurgicale au coude, aux patients atteints de troubles endocriniens et métaboliques primaires, ayant des antécédents d'arthrite..

Parmi les principaux symptômes de la pathologie, il convient de souligner:

  • douleur douloureuse d'intensité modérée, qui apparaît après une surcharge de l'articulation, à la fin de la journée de travail et disparaît après le repos;
  • l'apparition de clics ou de craquements lors du déplacement dans le coude;
  • limitation progressive de l'amplitude des mouvements, qui dans les cas graves peut atteindre le niveau de l'ankylose et s'accompagne d'une perte de la fonction du bras.

Le diagnostic comprend des méthodes de recherche en laboratoire pour exclure l'étiologie inflammatoire des symptômes actuels, l'examen aux rayons X, dans certains cas, le recours à l'IRM ou à l'arthroscopie.

Le traitement est à long terme et complexe avec l'utilisation de médicaments (anti-inflammatoires, analgésiques, chondroprotecteurs) et de méthodes non médicamenteuses (physiothérapie, exercices de physiothérapie). Dans les cas graves, ils recourent à la chirurgie reconstructrice ou même aux endoprothèses de l'articulation du coude.

Arthrite

L'arthrite est une lésion inflammatoire de l'articulation. Il est important de noter qu'il existe plusieurs causes d'arthrite. Il s'agit d'infections (bactériennes, virales, fongiques), de réactions allergiques dans le corps et de processus auto-immuns (polyarthrite rhumatoïde). L'arthrite peut être aiguë ou chronique.

Malgré l'étiologie différente, les symptômes de l'arthrite sont assez similaires les uns aux autres:

  • douleur persistante intense;
  • hyperémie de la peau;
  • œdème;
  • mobilité limitée en raison de la douleur et de l'enflure.

Le plus souvent, l'articulation du coude est affectée par la polyarthrite rhumatoïde. La maladie doit être envisagée dans de tels cas:

  • la présence de raideur dans l'articulation le matin;
  • arthrite symétrique, c'est-à-dire que les deux articulations du coude deviennent enflammées en même temps;
  • la maladie est caractérisée par une évolution chronique ondulante avec des périodes d'exacerbations et de rémissions;
  • d'autres articulations sont souvent impliquées dans le processus pathologique (petites articulations des mains, chevilles, poignets, genoux).

Épicondylite

L'épicondylite est la cause la plus fréquente de douleur au coude. À risque sont les personnes qui, en service, portent des poids, effectuent souvent des mouvements de rotation avec leurs mains, les athlètes (en particulier le tennis, le golf, la lutte à la main).

Il existe deux types d'épicondylite:

  1. Le latéral est une inflammation de la zone du tissu osseux où les tendons des fibres musculaires de l'avant-bras sont attachés à l'épicondyle latéral de l'épaule.
  2. Médial - se développe en cas d'inflammation de l'épicondyle médial de l'humérus dans la région du coude.

Le principal symptôme de l'épicondylite est une douleur qui survient dans la zone de l'épicondyle endommagé et se propage au groupe musculaire antérieur ou postérieur de l'avant-bras. Premièrement, la douleur survient après une surcharge physique, par exemple après l'entraînement chez des athlètes, puis des sensations de douleur se développent même en raison de mouvements minimes, par exemple, lever une tasse de thé.

Bursite

Il s'agit d'une inflammation de la capsule articulaire, située à l'arrière du coude. Le plus souvent, cette maladie se développe chez les personnes souffrant de traumatismes chroniques à la surface postérieure de l'articulation du coude..

  • douleur lancinante ou contractuelle dans la région du coude;
  • rougeur et développement d'un œdème;
  • la formation d'une tumeur le long de la surface postérieure de l'articulation, qui peut atteindre la taille d'un œuf de poule;
  • limitation de l'amplitude des mouvements du coude en raison de la douleur et de l'enflure;
  • des symptômes communs apparaissent souvent - fièvre, faiblesse générale, malaise, maux de tête, etc..

La bursite du coude nécessite un traitement urgent, car si le pus n'est pas évacué de la bourse à temps, il peut se propager aux tissus adjacents avec le développement d'un abcès ou d'un phlegmon.

Traumatisme

Les blessures traumatiques de l'articulation du coude surviennent assez souvent chez les adultes et les enfants. Avec une lésion articulaire, les conditions pathologiques suivantes ou leur combinaison peuvent être observées:

  • luxation des os de l'avant-bras;
  • fractures intra-articulaires de l'humérus, du cubitus ou du radius;
  • entorse, rupture partielle ou complète des ligaments;
  • hémorragie dans l'articulation (hémarthrose);
  • dommages aux muscles attachés à la région du coude;
  • rupture de la capsule articulaire.

Seul un spécialiste sera en mesure de poser le bon diagnostic après l'examen et les méthodes d'examen supplémentaires décrites ci-dessus.

Plus de maladies rares

Il existe également des maladies plus rares de l'articulation du coude. Ceux-ci inclus:

  • chondrocalcinose;
  • hygroma ou kyste synovial;
  • dommages aux fibres nerveuses dans la région du coude;
  • infections spécifiques (arthrite tuberculeuse, syphilitique, brucellose);
  • fasciite diffuse;
  • ostéochondrite disséquante.

Ainsi, l'articulation du coude est une liaison complexe d'os, qui est particulièrement solide, mais en raison de certaines caractéristiques anatomiques et fonctionnelles, cette articulation est sujette à une surcharge et, par conséquent, à un grand nombre de maladies. Par conséquent, avec l'apparition de douleurs fréquentes dans la région du coude, il est impératif de consulter un médecin spécialisé..

Articulation du coude - Site sur les blessures et leur traitement

Anatomie

Compte tenu de la structure de l'articulation du coude, sa complexité est notée, car elle comprend des os avec des articulations simples supplémentaires. L'articulation relie l'épaule et l'avant-bras, fournit la flexion et l'extension du bras et facilite le pivotement et d'autres mouvements.

Si nous divisons conditionnellement les structures tissulaires incluses dans le complexe de l'articulation du coude, les groupes suivants peuvent être distingués:

  1. Formations osseuses.
  2. Articulations et ligaments.
  3. Muscle.

L'interaction complexe de tous ces groupes principaux, ainsi que de certains groupes auxiliaires, assure la libre circulation des membres supérieurs.

Les articulations du coude jouent un rôle important dans le système musculo-squelettique humain. Chaque jour, les mains sont exposées à des charges intenses dont les valeurs peuvent dépasser le maximum autorisé. Ils sont en mouvement constant, participent à la levée de poids, participent à la flexion et à l'extension du coude - les articulations des mains doivent faire face à tout ce travail difficile..

La cause de la douleur au coude peut être une lésion du cartilage articulaire, une rupture du tendon, des entorses musculaires et ligamentaires, des maladies cardiovasculaires et même des pathologies du système nerveux. Tous les problèmes doivent être pris au sérieux, car toute complication peut causer des dommages irréversibles au membre..

En raison de sa structure atypique, l'articulation du coude appartient à des articulations complexes, puisque 3 os sont impliqués dans sa formation: l'humérus, l'ulnaire et le radius. Ils forment un composé de plusieurs articulations situées dans une capsule:

  • brachio-ulnaire;
  • brachioradial;
  • radio-ulnaire proximal.

Tous les composants qui composent l'articulation du coude sont recouverts de cartilage hyalin, grâce auquel l'articulation ne perd pas sa mobilité et est protégée contre les dommages.

Le cubitus joue un rôle important dans la structure de toute l'articulation. Il a une forme triangulaire avec expansion aux extrémités. Sur les surfaces extérieure et intérieure de celui-ci, il y a des découpes spéciales pour la connexion avec le rayon et l'humérus. Ces encoches sont limitées des deux côtés par des processus: antérieur ou coronaire et postérieur - ulnaire.

Il existe également des pattes spéciales avec une surface bosselée pour attacher les tendons des muscles du bras. La connexion avec le radius tombe sur la partie inférieure du cubitus, à la place de son épaississement. C'est un endroit important et vulnérable appelé la tête du cubitus..

En cas de blessures et de blessures à cette partie, la capacité motrice de la main est perdue: le processus de flexion et d'extension devient impossible. Il y a un processus styloïde sur la face postérieure de cette tête. Une personne peut facilement sentir cet os sous la peau..

L'humérus est tubulaire et de structure longue. Il remplit des fonctions importantes malgré sa structure simple. Il part de l'articulation de l'épaule et se poursuit jusqu'au pli du coude. Sa partie inférieure a une forme triangulaire.

L'endroit où le cubitus et l'humérus se rejoignent s'appelle un bloc. Au-dessus du bloc, l'humérus présente une fosse coronale, au-dessus du condyle - le radial, et en arrière - l'ulnaire, auquel l'olécrane est adjacent. La forme de l'hémisphère, que possède l'extrémité supérieure de l'os de l'épaule, est tournée vers l'omoplate. Cet appareil est la tête de l'humérus. Il présente des saillies nécessaires pour attacher les muscles et les ligaments. Vous pouvez facilement les sentir avec votre main..

L'un des os de l'avant-bras est le rayon. Elle a une anatomie simple. Son extrémité inférieure est large, se rétrécissant progressivement vers le milieu. L'endroit le plus étroit - le cou, a une surface bosselée à laquelle les tendons sont attachés. Pour se connecter avec les saillies de l'humérus, il y a des encoches spéciales dans la partie supérieure, l'extrémité inférieure du rayon est articulée avec les os du poignet.

À la jonction avec le poignet, il y a un processus styloïde qui peut être ressenti avec votre main à travers la peau. Un autre point important est la limitation de l'espace interosseux de l'avant-bras, il est fourni par le cubitus et le rayon, qui avec des arêtes vives sont dirigés l'un vers l'autre.

L'articulation du coude est composée de 3 petites articulations: l'épaule, radiale et proximale. Ils sont unis par une capsule commune. L'articulation du coude est responsable de la rotation du bras. Ils sont réalisés par des groupes musculaires spéciaux appelés pronateurs et supports de cou-de-pied. La différence entre ces muscles est qu'ils contrôlent les mouvements du bras chacun dans sa propre direction avec une amplitude de 140 degrés..

Ils jouent un rôle énorme, car au moindre mouvement de la main, ils entrent au travail. Si le fonctionnement de l'articulation est altéré, les actions ne seront pas exécutées correctement. Si le tonus du tissu musculaire chez une personne est faible, il peut être possible de plier le coude dans l'autre sens. Chez une personne aux muscles développés, l'extension ne se produit pas complètement, car le tonus musculaire est augmenté.

La structure de l'articulation du coude détermine ses capacités. Il relie 3 os:

  • l'extrémité proximale du cubitus;
  • bord distal de l'humérus;
  • extrémité proximale du radius.

La connexion de ces os forme trois articulations, situées dans un sac commun.

Anatomie de la bourse du coude:

  • humeroulnaris (jonction brachio-ulnaire);
  • humeroradialis (articulation brachioradiale);
  • radioulnaris proximalis (articulation radio-ulnaire proximale).

La dernière articulation est l'antagoniste de l'articulation distale. Fonctionnant ensemble, ils forment un joint combiné.

L'anatomie de l'articulation du coude du corset musculaire est un mécanisme complexe, sans lequel le mouvement ne serait pas possible. La plupart des muscles sont fixés dans la région des épaules.

  • pronateur;
  • biceps;
  • muscles brachiaux et brachioradialis.

La rotation vers l'intérieur se produit en raison de:

  • pronateur;
  • muscle brachioradialis;
  • pronateur carré.

La rotation vers l'extérieur est assurée par:

  • soutien du cou-de-pied;
  • muscle brachioradial;
  • les biceps mangent.

Dans l'anatomie de l'articulation du coude humain, ces groupes sont appelés muscles agonistes. Ils sont responsables de se déplacer dans une direction. Les groupes musculaires qui fournissent un mouvement dans des directions opposées sont appelés antagonistes..

L'épiphyse distale de l'humérus comporte un bloc et une tête condylienne. L'extrémité proximale du cubitus présente un bloc et une encoche radiale. Le rayon a une tête et une circonférence articulaire, que l'on peut voir en regardant le dessin. L'articulation humérale est formée par l'articulation du bloc huméral et de l'encoche en forme de bloc du cubitus.

L'articulation du coude peut se déplacer dans deux plans:

  • Flexion et extension (plan frontal);
  • Rotation (plan vertical). Ce mouvement est assuré uniquement par l'articulation brachioradiale..

Comme vous pouvez le voir sur l'atlas anatomique de la photo, la capsule articulaire entoure les trois articulations. Il prend naissance devant le bord de la fosse radiale et coronaire, sur les côtés presque au bord du bloc et du condyle de l'humérus, derrière juste en dessous du bord supérieur de l'olécrane et se fixe au bord du radius et des encoches en forme de bloc sur le cubitus et au col du radius.

L'articulation du coude est une articulation plutôt intéressante du corps humain qui relie l'épaule et l'avant-bras. Trois os sont impliqués dans sa formation: l'humérus, le cubitus et le radius..

Compte tenu des caractéristiques structurelles de l'articulation du coude, on parle d'articulations complexes et combinées. Ces fonctionnalités vous permettent d'effectuer 4 types de mouvements: flexion et extension, pronation et supination..

Une articulation complexe est une telle articulation des os, dans la construction de laquelle plus de 2 surfaces articulaires sont impliquées.

Une articulation combinée est une articulation composée de plusieurs articulations séparées, unies par une capsule articulaire. L'articulation du coude en comprend 3 distinctes:

  • brachio-ulnaire,
  • brachioradial,
  • radio-ulnaire proximal.

Considérons en détail la structure de l'articulation du coude.

Comme déjà mentionné, l'articulation du coude se compose de trois articulations séparées, qui sont enfermées dans une capsule. Toutes les surfaces articulaires sont recouvertes de cartilage.

De nombreuses personnes ressentent de temps à autre une douleur dans l'articulation du coude, mais pour certaines, elle est chronique et prononcée, accompagnée d'autres signes pathologiques et d'un dysfonctionnement de l'articulation. Dans de tels cas, vous devez penser à l'une des affections possibles du coude. Considérez les maladies les plus courantes.

L'arthrose du coude affecte relativement rarement l'articulation, par rapport à l'ampleur de la pathologie avec localisation dans les articulations du genou et de la hanche. Les personnes à risque sont les personnes dont le travail est associé à un stress accru sur l'articulation, à un traumatisme antérieur ou à une intervention chirurgicale au coude, aux patients atteints de troubles endocriniens et métaboliques primaires, ayant des antécédents d'arthrite..

Parmi les principaux symptômes de la pathologie, il convient de souligner:

  • douleur douloureuse d'intensité modérée, qui apparaît après une surcharge de l'articulation, à la fin de la journée de travail et disparaît après le repos;
  • l'apparition de clics ou de craquements lors du déplacement dans le coude;
  • limitation progressive de l'amplitude des mouvements, qui dans les cas graves peut atteindre le niveau de l'ankylose et s'accompagne d'une perte de la fonction du bras.

Le diagnostic comprend des méthodes de recherche en laboratoire pour exclure l'étiologie inflammatoire des symptômes actuels, l'examen aux rayons X, dans certains cas, le recours à l'IRM ou à l'arthroscopie.

Le traitement est à long terme et complexe avec l'utilisation de médicaments (anti-inflammatoires, analgésiques, chondroprotecteurs) et de méthodes non médicamenteuses (physiothérapie, exercices de physiothérapie). Dans les cas graves, ils recourent à la chirurgie reconstructrice ou même aux endoprothèses de l'articulation du coude.

L'arthrite est une lésion inflammatoire de l'articulation. Il est important de noter qu'il existe plusieurs causes d'arthrite. Il s'agit d'infections (bactériennes, virales, fongiques), de réactions allergiques dans le corps et de processus auto-immuns (polyarthrite rhumatoïde). L'arthrite peut être aiguë ou chronique.

Malgré l'étiologie différente, les symptômes de l'arthrite sont assez similaires les uns aux autres:

  • douleur persistante intense;
  • hyperémie de la peau;
  • œdème;
  • mobilité limitée en raison de la douleur et de l'enflure.
  • Humérus - relie l'épaule et le coude, a une forme arrondie et à l'extrémité inférieure se transforme en forme triangulaire.
  • Ulna (extenseur) - sert à connecter le coude et la main, se dilate aux deux extrémités et a une structure triangulaire en forme.
  • Le radius est également impliqué dans l'articulation de la main et du coude. Dans la partie supérieure, il a la forme d'une tête, au milieu, il devient plus mince et renflé, et vers le bas, il devient plus épais.
  • Épaule - se compose d'un bloc de l'humérus et d'une partie du cubitus, peut se déplacer dans les 1400 dans un vecteur;
  • Brachioradial - formé par l'approfondissement de la tête de la tête radiale et condylienne de l'humérus, a la forme d'une charnière sphérique, mais ne se déplace que selon deux degrés de liberté;
  • Radial ou proximal - relie la fosse du cubitus et la charnière radiale, a une forme cylindrique, permettant un mouvement vers l'extérieur et dans la main.
  • compression de l'un des nerfs;
  • entorse;
  • dislocation;
  • arthrite - inflammation de l'articulation et de la chambre;
  • arthrose - lésion du cartilage articulaire, résultant de charges lourdes, d'un traumatisme ou d'une prédisposition génétique;
  • bursite - inflammation dans la cavité de l'ouverture synoviale (sacs). Dans ce cas, la composition du liquide change, il devient en excès;
  • Et enfin, regardez la vidéo à partir de laquelle vous apprendrez toutes les subtilités de l'anatomie et de la structure de l'articulation.

Pathologies possibles

Le développement de processus pathologiques peut avoir lieu en relation avec des blessures, ainsi que des maladies qui se développent à l'intérieur du corps. Si nous considérons les blessures pouvant survenir dans la zone de l'articulation du coude, les ecchymoses sont considérées comme courantes, se manifestant sous la forme d'hématomes, de luxations et de fractures de l'un des trois os..

Il existe certaines maladies qui provoquent une inflammation, une déformation, une destruction ou une nécrose des tissus qui composent les articulations de l'articulation du coude. Ceux-ci incluent divers types d'arthrite, y compris l'arthrite rhumatoïde et réactive, l'arthrose, la bursite, la goutte et autres. L'infection de diverses étiologies peut également provoquer un processus inflammatoire dans toutes les articulations, y compris le coude.

La structure anatomique de l'articulation du coude n'est pas difficile à comprendre et, par exemple, lorsqu'une blessure est reçue, on peut supposer quelle partie a été endommagée. Dans tous les cas, en cas de gonflement, de douleur et de problèmes, bougez votre main librement, vous devez contacter un thérapeute, chirurgien ou traumatologue.

Lorsque les personnes ressentent des douleurs dans la région du coude, cela indique un dysfonctionnement du fonctionnement normal de l'articulation..

Les sensations fortes, si elles ne sont pas correctement traitées, peuvent se transformer en inconfort permanent. Très probablement, à ce moment-là, la pathologie devient chronique..

Considérez les principales maladies de l'articulation du coude:

  • La synostose est une pathologie des os de l'articulation du coude humain. La maladie entraîne une violation, un arrêt complet de l'activité de l'avant-bras. L'influence à long terme de la pathologie conduit au fait que la main perd la capacité d'effectuer certains mouvements. Cela provoque une invalidité partielle..
  • La chondromatose fait référence à des pathologies dont l'étiologie n'est pas entièrement comprise. Au cours du développement de la maladie, la capsule intra-articulaire forme une forme sphérique de formation. Dans la plupart des cas, la cause est des troubles de la croissance intra-utérine. Une caractéristique de la maladie est qu'elle affecte les deux coudes en même temps. Les symptômes comprennent la douleur, l'enflure, la rougeur de la peau, l'accumulation de liquide dans l'articulation.
  • La bursite est un processus inflammatoire dans les tissus autour de l'olécrane. Le plus souvent, il se développe en raison de la présence d'arthrite chez une personne de toute étiologie ou en raison d'un traumatisme. Inflammation aiguë du cartilage, bourse, accumulation d'exsudat et provoquer une bursite. Un traitement opportun préviendra la perte de fonctionnalité articulaire.
  • L'épicondylite est une pathologie de la nature inflammatoire de l'épicondyle de l'humérus. La maladie se développe en raison d'une charge excessive sur le corset musculaire. La pathologie provoque des modifications dégénératives-dystrophiques du lieu de fixation des tendons. Les ligaments de l'articulation du coude sont endommagés lors de l'épicondylite et le contenu purulent s'accumule dans le sac articulaire.
  • L'arthrose est une pathologie dégénérative-dystrophique. La maladie provoque une déformation et une dégradation du tissu cartilagineux. Les causes sont le plus souvent des traumatismes et des troubles métaboliques. Les signes clairs d'arthrose du coude sont des douleurs, des craquements lors du mouvement, un gonflement.
  • Blessures - lésions physiques des éléments de l'articulation du coude sous l'influence de facteurs externes (fracture, luxation, tension musculaire, déchirure ligamentaire, lésions du système circulatoire ou nerveux dans cette zone). En conséquence, il y a violation de l'intégrité des tissus. Les blessures entraînent une perte de fonctionnalité à court ou à long terme. La structure du coude subit dans certains cas des modifications qui provoquent le développement de pathologies telles que la bursite, l'arthrose, l'épicondylite et la synostose.

Vous pouvez garder votre articulation du coude en bonne santé en suivant les conseils de vos médecins. Ils recommandent un traitement rapide des pathologies infectieuses et virales, mènent une vie active et mangent correctement.

La prévention des maladies de l'articulation du coude est le dosage de l'activité physique. Essayez de ne pas trop refroidir et d'éviter les situations traumatiques.

En raison des caractéristiques structurelles de l'articulation du coude, l'activité physique agit constamment sur l'articulation. La monotonie et la gravité de la charge provoquent divers processus inflammatoires dans l'articulation.

En plus du stress, l'articulation du coude souffre souvent de blessures mécaniques. Ce sont des ecchymoses, des luxations, des subluxations, des entorses et des ruptures de l'appareil ligamentaire, des fractures, des hémorragies dans la cavité articulaire. Les conséquences des blessures fréquentes sont une inflammation, qui se transforme en maladies chroniques de la zone où se trouve le coude..

Le développement de l'arthrose est provoqué par des blessures mécaniques, des troubles métaboliques.

L'arthrose se manifeste par les symptômes suivants:

  1. La douleur dérange après une charge sur l'articulation de l'épaule et disparaît au repos.
  2. Un craquement se fait entendre avec n'importe quel mouvement de l'avant-bras.
  3. Le bras perd progressivement sa mobilité.

Le traitement de l'arthrose est à long terme et consiste en un traitement médicamenteux, une gymnastique réparatrice et des procédures de physiothérapie. À un stade avancé du développement de la maladie, une intervention chirurgicale est indiquée.

L'arthrite survient avec des infections bactériennes ou virales qui provoquent une inflammation. La maladie peut être aiguë ou chronique. Une radiographie est prise pour poser un diagnostic et la description des images confirme le diagnostic.

Les symptômes de l'arthrite sont les suivants:

  • douleur constante;
  • rougeur de la peau;
  • gonflement dans la région du coude;
  • la douleur et l'enflure rendent difficile l'exécution des mouvements normaux de la main.

L'épicondylite ulnaire se développe chez les athlètes jouant au tennis, au golf, ainsi que chez les personnes dont la profession est associée à des mouvements constants et monotones du coude. Ce sont des ouvriers du bâtiment, des couturières.

L'épicondylite est de deux types:

  1. Latéral ou externe, dans lequel le processus inflammatoire se développe dans le tissu osseux.
  2. Médial ou interne. L'inflammation affecte l'épicondyle médial de l'os de l'épaule.

Le principal symptôme de l'épicondylite est la douleur. Au stade initial de l'inflammation, la douleur ne survient qu'après un effort physique. Si la maladie n'est pas traitée, les douleurs deviennent permanentes et tout mouvement peut être effectué avec difficulté..

Les blessures chroniques à la surface postérieure de l'articulation du coude provoquent une bursite. La capsule articulaire devient enflammée.

  1. Le coude fait mal. Douleur pulsatile.
  2. Gonflement et rougeur de l'articulation.
  3. Gonflement à l'arrière du coude. La taille de la tumeur est à peu près la taille d'un œuf de poule.
  4. La douleur et l'enflure interfèrent avec le mouvement.
  5. La température peut augmenter. Une faiblesse générale est ressentie, des maux de tête, des soucis d'inconfort.

Si le traitement n'est pas commencé à temps pour la bursite, l'inflammation affectera les tissus et les articulations adjacents. Un abcès peut commencer.

Approvisionnement en sang

Dans la structure du coude humain, le rôle de la nutrition pour tous les éléments est attribué au système circulatoire. Le réseau artériel dans cette zone est formé de 8 branches, elles sont situées le long de la capsule articulaire.

Les branches partent des grandes artères (radiales et ulnaire). En anatomie, cette structure s'appelle une anastomose. Le réseau est capable de fournir un apport suffisant de sang à l'articulation aux moments où une artère cesse de fonctionner.

Dans ce cas, l'anastomose a son point faible: sa structure augmente la probabilité d'une perte de sang importante en cas de violation de l'intégrité des vaisseaux du maillage. Il est beaucoup plus difficile d'arrêter de tels saignements que dans d'autres régions..

L'écoulement est effectué par les veines. Leur nom coïncide avec les artères qui fournissent des éléments vitaux au coude..

Le sang peut couler dans l'articulation du coude humain grâce à 8 branches d'artères situées à la surface de la chambre articulaire commune - c'est tout un réseau artériel. Les branches proviennent de grandes artères - radiales, brachiales et ulnaire. Cet apport sanguin abondant au coude présente des avantages et des inconvénients..

L'écoulement du sang veineux se produit par le même nom, les veines, comme les artères, dans les veines profondes et superficielles. Les couches fibreuses et synoviales de la chambre ulnaire ont un réseau de capillaires lymphatiques, à partir desquels se forment les vaisseaux lymphatiques de drainage, allant avec les artères et se déversant dans les collecteurs lymphatiques. La lymphe des collecteurs est transportée vers les ganglions lymphatiques du coude, axillaires et cervicaux.

La nutrition complète de l'articulation du coude est réalisée en raison du puissant réseau circulatoire qui l'entoure. Le sang artériel pénètre dans les fibres musculaires adjacentes à la surface articulaire à partir des artères ulnaire collatérales supérieures et inférieures, ainsi que des artères récurrentes, médianes et radiales. Ayant enrichi les cellules et les tissus en oxygène et en nutriments nécessaires au maintien des fonctions physiologiques, il est envoyé à travers les veines du même nom vers les bassins des veines des membres supérieurs - brachial, ulnaire et radial. Le flux lymphatique de l'articulation du coude passe de la même manière, se déplaçant à travers les vaisseaux lymphatiques jusqu'aux ganglions lymphatiques du coude.

L'innervation de la capsule qui unit les sections de l'articulation du coude est réalisée par les plus grosses fibres nerveuses de la main - les branches des nerfs ulnaire, radial et médian. Ceci explique la grande sensibilité des tissus adjacents au coude et la douleur particulière des blessures reçues..

Muscles responsables du mouvement de l'articulation du coude

Les muscles de l'articulation du coude qui se déplacent dans l'articulation du coude comprennent un groupe de fléchisseurs, d'extenseurs, de pronateurs et de supports de cou-de-pied, grâce auxquels la structure de l'articulation du coude permet le mouvement des mains humaines.

Articulation de l'épaule, articuldtio brûleur-oulndris. L'articulation est formée par l'articulation du bloc d'épaule et l'encoche en forme de bloc du coude. Selon la forme des surfaces articulaires, il s'agit d'une articulation lokoïde. L'évidement existant sur le bloc facilite un déplacement de la vis avec un léger écart par rapport à la ligne centrale du bloc.

Articulation radiale de l'épaule, articuldtio humeroradidlis. Il représente l'articulation de la tête de l'épaule et la fosse articulaire de la tête de l'os radial..

La capsule articulaire de l'articulation du coude est commune à trois articulations, relativement libre, légèrement étirée.

La capsule est attachée à l'humérus de telle manière que la fosse veineuse et ulnaire de l'humérus se trouve dans la cavité articulaire. La capsule est plus épaisse sur les côtés qu'à l'avant et à l'arrière.

Particulièrement mince au niveau de la fosse olécrânienne. Cette partie de la capsule représente la zone la plus faible de la capsule articulaire..

La capsule articulaire de l'articulation du coude est renforcée par trois ligaments. Des ligaments collatéraux solides sont tissés dans la capsule sur les côtés de l'articulation. Collatéral ulnaire c dans la langue a, lig.

collaterale ulnare, part de la base de l'épicondyle médial de l'épaule, se dilate en éventail vers le bas et se fixe au bord interne (médial) de l'incision en forme de bloc de l'ulna. Ligament collatéral radial, lig. collaterale radiale, ferme épaisse, sur l'humérus à partir de l'épicondyle latéral.

Descendant jusqu'à la tête du radius, il est divisé en deux faisceaux: antérieur et postérieur. Le faisceau antérieur va en avant, et le faisceau postérieur passe derrière le col du radius, le recouvrant en forme de boucle.

Le faisceau antérieur est attaché au bord antéro-externe de l'encoche en forme de bloc de l'ulna, le faisceau postérieur est tissé dans le ligament annulaire du radius, lig. rayons anulare.

L'articulation du coude peut se déplacer autour de l'axe frontal et autour de l'axe longitudinal le long de l'axe du radius L'axe frontal coïncide avec l'axe du bloc humérus. Autour de l'axe frontal de l'articulation du coude, une flexion et une extension de l'avant-bras sont possibles, tandis que l'encoche en forme de bloc de l'os ulnaire se déplace autour du bloc humérus.

Avec lui, le rayon se déplace, glissant le long de la tête du condyle de l'humérus. En raison de la présence d'une rainure sur le bloc et d'une crête sur l'encoche en forme de bloc, qui sont à un certain angle par rapport à l'axe transversal du bloc, lors de la flexion de l'articulation du coude, il y a une légère déviation de l'avant-bras vers le côté médial (la main ne repose pas sur l'articulation de l'épaule, mais sur la poitrine).

Ceci est également facilité par la position oblique de l'axe du bloc par rapport à l'axe longitudinal du bras. Extension - l'extension dans l'articulation du coude est d'environ 170 °. À l'extension maximale, le processus olécrânien repose contre la fosse du processus olécrânien de l'humérus et l'épaule avec l'avant-bras est presque sur la même ligne droite.

Si la taille de l'olécrane est petite et que l'appareil ligamentaire est faible, une hyperextension de l'articulation du coude est possible (observée plus souvent chez les enfants et les femmes).

Radiographie de l'articulation du coude en projection directe, la surface articulaire de l'humérus a la forme d'une ligne courbe selon les contours de la tête et du bloc condyliens. La fissure articulaire radiographique totale des articulations de l'épaule et de l'épaule est en zigzag, l'épaisseur de la bande est de 2-3 mm.

L'ombre de l'olécrane de l'os du même nom y est superposée et l'espace articulaire de l'articulation lombaire proximale est visible.

Dans la projection latérale, lorsque l'avant-bras est à un angle de 90 ° avec l'épaule, la ligne de l'espace articulaire du coude est limitée par l'articulation de l'humérus, et d'autre part, par l'encoche en forme de bloc du coude et de la tête du radius.

Muscle de l'épaule, m.brachialis Fonction: fléchit l'avant-bras dans l'articulation du coude Innervation: n. musculocutaneus. Approvisionnement en sang: aa. collaterale ulnares supérieur et inférieur, a. brachialis, a. reccurens radialis.

Muscle triceps de l'épaule, m.triceps brachii. Fonction: déplie l'avant-bras au niveau du coude Innervation: n. radialis. Approvisionnement en sang: a. Circumflexa humeri postérieur, a. profunda brachii, aa. collateralis, a. reccurens radialis.

Muscle brachioradialis, m.brachioradialis Fonction: plie l'avant-bras dans l'articulation du coude, fait tourner le radius. Innervation: n radialis. Approvisionnement en sang: a. Radialis, a. collateralis radialis, a. recurrens radialis

Les caractéristiques de la structure et l'énorme fonctionnalité des membres supérieurs sont largement possibles en raison des particularités de l'anatomie de l'articulation du coude humain. C'est cette articulation qui soutient la mobilité et assure la pleine activité du membre supérieur, par conséquent, l'appareil musculo-ligamentaire du coude ne peut tout simplement pas avoir une structure simple. Considérons chacun de ces éléments afin de comprendre la relation entre la structure anatomique et les capacités physiologiques de l'articulation du coude..

Il y a des articulations osseuses inhabituelles dans l'anatomie humaine, et l'articulation du coude est une telle articulation. L'articulation protège le squelette du tissu musculaire. La connexion osseuse fonctionne grâce aux muscles qui fournissent les mouvements suivants:

  1. Le membre se plie et se déplie.
  2. Rotation ou supination de l'articulation du coude, dans laquelle la paume peut tourner vers le haut.
  3. Rotation de l'articulation de l'épaule ou pronation de l'avant-bras.

Les muscles de la ceinture scapulaire, responsables du mouvement, sont formés par les fléchisseurs, les extenseurs et les pronateurs (rotateurs) de l'avant-bras. Lors de la rotation, les fléchisseurs de l'avant-bras sont divisés en deux types: antérieur et postérieur.

Le groupe musculaire antérieur est formé par:

  • le muscle de l'épaule, en partant de la partie inférieure de l'os de l'épaule. Ce muscle est responsable de la flexion du bras dans l'avant-bras;
  • muscle biceps brachial avec deux épaississements. Le muscle biceps est un fléchisseur de l'épaule et de l'avant-bras.

Le groupe musculaire postérieur est formé par:

  • muscle triceps de l'épaule avec trois épaississements, situé à l'arrière de la surface de l'épaule. Ce muscle joue un rôle important dans le mouvement de l'épaule avec l'avant-bras. Mais par rapport aux autres muscles fléchisseurs, cette variété est la plus faible;
  • le muscle du coude responsable de la fonction extenseur de l'articulation.

Le tissu musculaire de l'avant-bras, comme les muscles de la ceinture scapulaire, est représenté par deux groupes. Le premier groupe comprend:

  1. Pronateurs ronds, grâce auxquels le membre se plie.
  2. Muscles plats sous la forme d'un fuseau allongé situé sur la surface articulaire sous la peau.
  3. Fléchisseur du poignet.
  4. Muscles palmaires fusiformes avec un tendon allongé.
  5. Muscles superficiels responsables de la flexion des doigts.

Le deuxième type de tissu musculaire de l'avant-bras se forme:

  1. Le muscle de la fosse brachioradiale permet à l'avant-bras de se plier et de tourner.
  2. Extenseur long du poignet de type radial, partiellement responsable de l'abduction de la main.
  3. Extenseur de poignet court, similaire au long, mais avec moins de rotation.
  4. Le muscle adjacent à la surface du cubitus est responsable de l'extension de la main.
  5. Le muscle responsable de l'extension des doigts.

Si au moins un des muscles décrits est endommagé, la personne ne peut pas bouger le bras.

Points faibles

L'articulation du coude a plusieurs zones vulnérables. Au lieu de fixation du radius au sac fibreux de la synoviale, un volvulus est formé vers le bas. La capsule fibreuse dans cette zone est très fine. Lorsqu'un processus inflammatoire se produit dans l'articulation, un exsudat purulent s'accumule dans cette zone. Si l'intégrité de la capsule est violée, le contenu se propage le long de l'avant-bras.

Il y a un autre point faible dans la structure de l'articulation du coude. Dans la partie supérieure, l'articulation recouvre le tendon, dans la zone inférolatérale elle est également protégée. Et le côté médial de la capsule n'est couvert que par sa propre fixation, il n'y a pas de muscles ici.

Appareil de fixation et amplitude de mouvement

La fonction principale des ligaments est de maintenir l'articulation du coude. Il existe deux ligaments collatéraux principaux:

  1. Ulnaire - situé entre la saillie interne à la surface du condyle de l'épaule et l'encoche osseuse du cubitus, ne permet pas au coude de se tordre. Une blessure à un tel ligament se manifeste par une entorse ou une déchirure. Lorsqu'ils sont étirés, la douleur survient, lorsqu'ils sont rompus, ils ne fonctionnent pas.
  2. Radial - provient de l'épicondyle externe de l'humérus, puis diverge en deux parties: un faisceau de fibres recouvre la base du radius, formant un ligament annulaire, et l'autre est fixé sur l'ulna.

Les ligaments collatéraux bloquent le déplacement latéral du coude humain.

Grâce aux muscles de l'articulation du coude, des mouvements tels que:

  • extension et flexion de l'avant-bras;
  • supination et pronation de l'avant-bras (ou rotation).

Sur cette base, les muscles impliqués dans la production de mouvements dans l'articulation du coude sont divisés en 4 groupes fonctionnels. Certains muscles remplissent plusieurs fonctions, ils peuvent donc être inclus simultanément dans différents groupes fonctionnels.

Muscles de l'épaule et de la ceinture scapulaire

L'articulation du coude n'est pas seulement faite d'os. L'articulation complexe du tronc comprend le tissu musculaire, l'appareil ligamentaire, la capsule synoviale. En raison du travail général des tissus qui composent l'articulation, une personne peut effectuer divers mouvements des membres supérieurs.

En raison des tissus complexes et combinés de l'articulation du coude, une personne peut effectuer une variété de mouvements avec les membres supérieurs. C'est la flexion et l'extension, la rotation de la ceinture scapulaire. La rotation articulaire est appelée pronation et supination..

Les mouvements se produisent en raison des nerfs médians et radiaux qui pénètrent à l'avant du coude.

L'anatomie de l'articulation du coude humain assure la stabilité de l'articulation. Les ligaments sont communs à l'ensemble de l'appareil, ils limitent les mouvements, ne permettant pas de surcharge. Ainsi, la flexion latérale au coude n'est pas disponible pour l'homme..

L'articulation du coude, grâce au dispositif de fixation, est renforcée et protégée. La structure offre une fonctionnalité stable. Dans l'anatomie des ligaments de l'articulation du coude, on distingue les tendons annulaires et 2 collatéraux (latéraux). La combinaison avec trois articulations simples permet une flexion et une extension du bras.

L'action combinée des articulations radio-ulnaire distale et proximale permet une rotation vers l'extérieur et vers l'intérieur.

De quels os et ligaments l'articulation est-elle constituée?

Il y a 3 petites articulations qui forment 1 articulation du coude:

Tous ces 3 éléments sont situés à la jonction de 3 os et sont enfermés dans 1 capsule. Ensemble, ils composent l'appareil complexe de l'articulation du coude. L'articulation d'épaule appartient au groupe des éléments en forme de vis. Sa forme ressemble à une vis et il a un axe de rotation. Cet appareil a la forme d'une boule. Chez l'homme, il se forme au site d'interaction de l'humérus et du radius.

L'articulation du coude est responsable de la capacité du bras à bouger. De plus, il est responsable de la pronation et de la supination. Ces actions ne sont possibles que si le fonctionnement de l'appareil n'est pas perturbé. Ensuite, l'articulation du coude défilera correctement. La rotation doit être faite par le milieu de la charnière et continuer l'axe du bloc de l'os adjacent.

L'articulation du coude est soutenue par 2 ligaments. Le ligament collatéral ulnaire est situé entre l'épicondyle médial et la cavité osseuse. Le ligament collatéral radial est fixé d'un côté à l'épicondyle, puis divisé en 2 parties, recouvre la base de l'os radial et se termine à la base du tissu osseux le plus proche. L'articulation du coude limite tout mouvement latéral. Leur accomplissement devient impossible en raison de la présence de ligaments collatéraux.

La structure de la main humaine comprend la musculature. La force de l'extension et de la flexion de l'articulation du coude dépend du degré de son développement. Chez les athlètes, le processus osseux est beaucoup plus développé et les muscles sont considérablement augmentés. Cela empêche la personne de faire une extension complète..

Caractéristiques de l'articulation du coude

Quels sont les os de l'articulation du coude? Le coude se compose de trois os tubulaires, triangulaires et cylindriques.

L'humérus fait référence au squelette de la partie supérieure du bras, au radius et au cubitus de la courbure du coude au début de la main. Le corps de l'humérus est appelé la diaphyse, les bords sont appelés la glande pinéale, proximale et distale. Dans la partie supérieure, la diaphyse prend une rondeur, à l'épiphyse distale elle devient triangulaire.

Le cubitus est un os apparié de l'avant-bras, formé de trois bords: antérieur, postérieur et latéral et de deux épiphyses. Le cou passe devant entre le corps et l'extrémité supérieure. Le bord supérieur du coude continue avec le processus olécrânien. Ci-dessous se trouve la tête avec une surface articulaire pour la connexion avec le poignet. La tête du cercle articulaire s'articule en dehors du rayon. Sur le côté intérieur de la tête se trouve le processus styloïde.

Le radius est un os triangulaire apparié dans l'avant-bras, il est immobile. L'extrémité supérieure constitue une tête circulaire avec une fosse glénoïde plate pour l'articulation avec la tête du condyle de l'épaule. Le bord intérieur pointu est dirigé vers le cubitus. Les tendons de l'épaule sont attachés à la partie inférieure de la tête - le cou.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte