Souvent, après avoir effectué divers types d'opérations chirurgicales, les patients auront une rééducation difficile et longue. Pour réduire le temps de récupération, il est recommandé d'utiliser un bandage postopératoire. Si vous comprenez comment choisir un pansement postopératoire et l'utiliser correctement, le produit pourra fournir un bon effet de rééducation..

Les bénéfices du bandage postopératoire se traduisent par les effets suivants:

  • soutien des organes internes du patient en position anatomique, empêchant leur éventuel déplacement;
  • assurer une cicatrisation plus rapide des coutures;
  • prévention des hernies;
  • réduction des poches et des hématomes;
  • prévention de l'infection des coutures;
  • restauration de l'élasticité de la peau;
  • limitation légère de la mobilité, qui ne permet pas de faire des mouvements brusques dangereux;
  • réduction de la douleur;
  • élimination des charges accrues agissant sur le dos.

Le plus typique est la nomination de bandages de ce type après des opérations sur le tractus gastro-intestinal, ainsi qu'après des opérations pour enlever les hernies, l'utérus, le plastique (liposuccion) et d'autres types d'interventions. Cependant, seul le médecin traitant du patient décide si un bandage est nécessaire après la chirurgie..

Bandage postopératoire Krate B-3333

Le bandage est en matériau perforé. Hauteur - 28 cm. A 3 valves et 2 nervures métalliques amovibles à l'arrière. Ruban en latex antidérapant. Panneau souple dans l'abdomen.

Un bandage abdominal postopératoire doit être utilisé pour la prévention des hernies postopératoires, des traumatismes abdominaux ou lombaires, après chirurgie rénale, pendant la période de rééducation après liposuccion ou césarienne, avec faiblesse de la paroi abdominale ou divergence des muscles abdominaux.

Le bandage postopératoire remplit de nombreuses fonctions: · soutient doucement la paroi abdominale et, indirectement, les organes internes situés dans la cavité abdominale; · Réduit le syndrome de la douleur; · Prévient les complications postopératoires: divergence des sutures, apparition de hernies; · Aide à former une cicatrice postopératoire minimale et esthétique; · Empêche l'apparition d'hématomes et d'œdèmes; · Empêche l'infection des coutures; · Restaure l'élasticité de la peau; · Maintient l'activité motrice du patient; · Élimine le stress accru sur le dos; Favorise une récupération rapide.

Que sont-ils

Aujourd'hui, plusieurs types de bandages postopératoires peuvent être utilisés. Ils sont prescrits pour différents types de chirurgie. Les modèles les plus courants qui sont prescrits aux patients après des opérations effectuées sur divers organes de la cavité abdominale.

Ils sont fabriqués sous la forme d'une large ceinture qui est étroitement enroulée autour de la taille du patient. Son matériau est un tissu élastique spécial. Les bandages peuvent être équipés d'un système de réglage spécial à plusieurs étages, qui permet d'ajuster avec précision le produit à la silhouette. Certains types sont produits pour soutenir divers organes internes..

Il existe des modèles spéciaux pour les patients stomisés. Ils sont prescrits après différents types d'interventions sur les intestins. Ils ont un compartiment pour l'élimination des matières fécales.

Un autre type distinct est les bandages postopératoires anti-hernie. Ils peuvent être utilisés après la chirurgie pour enlever les hernies, ainsi que pour effectuer une fonction préventive, empêchant leur apparition.

Comment choisir la hauteur de la bande

Les bandages postopératoires peuvent avoir différentes hauteurs, ce qui est associé aux caractéristiques physiologiques des patients: caractéristiques corporelles, différentes hauteurs et poids. La tâche principale du bandage est de fermer le foyer douloureux. Nous vous recommandons de choisir des produits qui chevauchent la couture d'au moins 5 cm du haut et du bas. Vous pouvez voir les photos de l'attelle postopératoire B-332 à titre de comparaison, elle est présentée dans des hauteurs de 20, 25, 30 cm.

Mode de port de la ceinture abdominale

Il est généralement recommandé de porter le produit après une intervention chirurgicale pendant 7 à 15 jours. Cette période est nécessaire pour assurer la position stable des organes internes et pour éviter la menace d'une éventuelle divergence des coutures. Ce mode de port est recommandé après des opérations effectuées de petite et moyenne complexité. Après des interventions complexes, le port d'un bandage est généralement prescrit pendant au moins un mois. La décision de refuser de porter une ceinture abdominale n'est prise que sur recommandation d'un médecin. La période maximale pour cela ne dépasse généralement pas 3 mois. Une utilisation prolongée du produit peut entraîner une atrophie des tissus musculaires.

La durée totale de port pendant la journée doit être de 6 à 8 heures. Toutes les 2 heures, il est nécessaire de faire des pauses et de retirer la ceinture pendant une demi-heure. Le produit est également amovible la nuit. Le mode d'utilisation exact, en tenant compte de l'état de santé du patient, est déterminé par le médecin en charge de la rééducation..

Habituellement, la ceinture abdominale est portée sur des sous-vêtements en coton. Les sous-vêtements sans couture sont préférés. Parfois, le médecin prescrit de porter la ceinture directement sur le corps.

Dans la première période du cours, immédiatement après l'opération, le bandage est mis par le patient en position couchée. Avant de mettre, il est important de se détendre complètement - cela permettra aux organes internes de prendre la bonne position anatomique. Au fur et à mesure que le corps récupère au stade final du cours de rééducation, il sera possible de mettre la ceinture en position debout.

Il est recommandé de refuser de porter une ceinture abdominale progressivement. En effet, l'arrêt brutal du soutien supplémentaire devient stressant pour le corps. Cela peut avoir des conséquences négatives sur la santé du patient..

Pourquoi les bandages ont un nombre de valves différent

Dans le catalogue des bandages postopératoires, il existe des modèles avec différents nombres de valves, de un à trois. Plusieurs valves vous permettent de prendre en compte les particularités des différents types de figurines et d'ajuster le degré de fixation de la bande à différentes hauteurs. Nous vous recommandons de choisir un modèle pour le confort de port. 1 valve: Bandage postopératoire Caisse B-332 2 valves: Bandage postopératoire Caisse B-330 3 valves: Bandage postopératoire Caisse B-333

Le but fonctionnel du bandage


Photo - bandage après le retrait de l'utérus.
Un bandage est une ceinture ou un corset médical qui comporte des attaches ou des éléments de serrage (les éléments de fixation de ce moyen dépendent du modèle). Ce remède est recommandé pour une utilisation dans la période postopératoire, avant ou pendant l'accouchement, après l'accouchement, pour maintenir les organes dans le petit bassin.

Le bandage postopératoire est indiqué pour améliorer le fonctionnement des organes de la femme après la chirurgie. Mais cet effet ne sera observé qu'en cas de port prolongé de ce produit..

De plus, le corset de fixation offre un certain nombre de propriétés positives:

  • réduit la douleur, qui est particulièrement prononcée pendant les premières heures après la chirurgie pour enlever l'utérus, les ovaires, les appendices;
  • protège les sutures chirurgicales de la divergence;
  • assure la fixation des organes internes;
  • renforce les muscles du vagin;
  • conçu pour fixer les os pelviens. Cette fonction protège le bassin d'une éventuelle surcharge;
  • réduit le développement de processus pathologiques dans les organes du système digestif, qui peuvent se manifester au cours du processus chirurgical;
  • prévient les hernies incisionnelles.

Ces fonctions permettent à une femme de supporter beaucoup plus facilement la période postopératoire et réduisent également la douleur et l'inconfort intenses..

Il convient de garder à l'esprit que les bandages ont plusieurs variétés. Par exemple, après la laparotomie et l'ablation vaginale de l'utérus, il est montré qu'il porte un bandage-pantalon, cette version du dispositif de fixation sera la plus pratique, mais avec la laparoscopie, une ceinture post-partum sera une option appropriée.

De nombreux médecins appellent le bandage une ceinture gynécologique, cela est dû à son objectif. Mais en même temps, le bandage gynécologique présente des traits distinctifs par rapport aux moyens de ce type.

Quel pansement choisir: avec ou sans panneau souple

Nous vous recommandons de choisir des bandages avec un panneau souple. Le panneau souple a une grande surface, grâce à laquelle il répartit correctement la pression de compression dans la zone de la suture postopératoire et rend le produit plus confortable à porter. Si votre budget est serré, nous vous suggérons de choisir un modèle sans panneau rembourré. L'absence de cet élément rend le produit plus économique sans perte de fonctionnalité. Panneau souple: Pansement postopératoire Caisse B-333 Sans panneau souple: Pansement postopératoire Caisse B-334

Comment et combien porter un bandage après avoir retiré l'utérus

La rééducation après une hystérectomie peut prendre plusieurs mois. Un bandage postopératoire gynécologique après le retrait de l'utérus doit être porté pendant cette période.

Mais lorsque vous portez cet outil, vous devez suivre certaines recommandations importantes:

  • Habituellement, la période de port est déterminée par le médecin en fonction de l'état du patient;
  • Le jour, la ceinture gynécologique ne doit pas être portée plus de 12 heures, sinon des troubles de la circulation sanguine peuvent survenir;
  • Après avoir retiré ce remède, il vaut la peine de rester en position horizontale pendant un moment. Dans ce cas, les jambes doivent être au niveau du cœur;
  • Si vous rencontrez soudainement des difficultés lorsque vous portez une ceinture ou un corset, vous devriez consulter un médecin avant de refuser de porter ces fonds..

Caractéristiques du bandage gynécologique


Contrairement aux autres bandages postopératoires, les modèles pour femmes présentent un certain nombre de caractéristiques distinctives:

  • lors de l'abaissement de l'utérus, un bandage-pantalon est utilisé, qui couvre non seulement les hanches, mais aussi le périnée et est fixé avec des attaches;
  • la conception des orthèses gynécologiques est telle que beaucoup d'entre elles peuvent être portées sous les vêtements et ne perturberont pas le rythme de vie habituel.

Types de bandage abdominal

  • Orthèse lombaire. Il est fait de tissu extensible. Dans la zone superposée au bas du dos, le bandage est renforcé par des nervures supplémentaires qui peuvent être en silicone, en plastique ou en métal. Ils sont nécessaires pour fixer le bas du dos dans la bonne position..
  • Orthèse lombo-sacrée. Il est utilisé pour réparer et soulager la colonne lombo-sacrée et prévenir les spasmes musculaires. Le patient peut fixer un tel bandage sur différentes parties du bas du dos grâce à des liens élastiques. Ce type est prescrit pour porter avec une radiculite, des maux de dos dus à un spasme musculaire, une arthrose, une arthrite ou pour maintenir les reins avec une néphroptose.

Néphroptose - une maladie dans laquelle les reins d'une personne tombent en dessous de leur position anatomique normale.

Critères de choix

Le principal critère de sélection est le but du corset: après quelle opération il devra être porté. Le deuxième indicateur le plus important est la taille du produit. Le plus difficile est de choisir un pansement pour les femmes après la césarienne, car elles l'achètent à l'avance, ne sachant pas combien le volume de l'abdomen diminuera après l'accouchement.

La meilleure façon de choisir est la mise en forme. Les femmes enceintes doivent essayer le produit sur la région pelvienne, car après la chirurgie, la largeur de la taille ne sera probablement pas plus étroite que les hanches. Il vaut mieux que le corset soit conçu pour plusieurs tailles. Vous en aurez peut-être besoin plus tard pour la mise en forme du corps. Il est nécessaire de prendre en compte le fait qu'en position verticale, l'abdomen tombe et devient plus grand, par conséquent, le bandage est mesuré en position couchée. Vous devez essayer un corset dans les vêtements dans lesquels vous devrez le porter. Cela peut être un T-shirt ou un T-shirt léger.

Pour les corsets postopératoires, le matériau dont ils sont faits est important. Le tissu naturel est le meilleur choix. Cela coûte plus cher que les synthétiques, mais le risque de suppuration au niveau de la couture est beaucoup plus faible. Si c'est l'été dehors, vous devez acheter un corset en coton, car vous devrez le porter pendant deux mois et les synthétiques devront être lavés ou enlevés souvent pour que le corps puisse se reposer et ne pas transpirer.

Faites attention au type de fermeture: boutons, boutons, laçage, Velcro, crochets. Il est nécessaire que le fermoir ne frotte pas la peau, car cela pourrait l'endommager. La qualité du Velcro affecte la durée de vie du produit. Dans les corsets bon marché, il est fin, ce qui affectera bientôt le confort de port. Le Velcro commencera à se fermer plus mal après le lavage.

Parfois, le bandage est trop joli et coûte très cher. Il n'est pas nécessaire d'acheter de tels produits, car la moitié de l'argent devra être payée pour la conception.

Comment prendre soin de votre bandage

Un dispositif médical doit être correctement entretenu. Cela l'empêchera d'échouer prématurément et préviendra l'infection de la plaie. Règles d'entretien:

  1. Lavage à la main à l'eau tiède (jusqu'à 40 ° C). Ne pas laver, sécher, essorer dans la machine à laver.
  2. Rincez soigneusement le détergent.
  3. Sécher le bandage après le lavage à température ambiante, en le lissant doucement.
  4. Stocker uniquement dans un placard, ne pas laisser au soleil.
  5. N'utilisez pas d'agents de blanchiment.
  6. Ne peut pas être repassé ou cuit à la vapeur.

Un soin approprié prolongera la durée de vie du produit et maintiendra son élasticité.

Le chirurgien décide de quel pansement postopératoire le patient a besoin et combien de temps le porter. Vous devez acheter le bon type de pansement et faire votre premier essai avec l'aide de votre médecin. Il est important de suivre les recommandations d'utilisation du bandage et de prendre soin du produit..

À quoi ressemble-t-il

À l'extérieur, le produit est une large bande très dense aux bords arrondis. Il est cousu à partir de matériaux synthétiques de haute technologie, équipé d'inserts élastiques et de velcro de fixation. La couleur peut être n'importe laquelle, mais les modèles de nuances noir et blanc sont plus courants.

Il est conseillé d'essayer le modèle que vous aimez dans le salon où les fournitures médicales sont vendues, car elles diffèrent toutes par la coupe, le nombre de degrés de réglage. Le mauvais article peut être trop grand ou trop petit et ne peut pas être retourné..

Important: vous ne pouvez pas acheter de bandages usagés. A l'usage, ils s'étirent et perdent leur élasticité d'origine. Un tel produit ne pourra plus apporter d'avantages.

ORLIMAN BE-305 - un bandage universel à quatre bandes avec une hauteur accrue

Le bandage corset postopératoire d'une hauteur de 32 cm est indiqué à la fois après une chirurgie mineure et après des opérations avec une grande zone de traumatisme à la paroi abdominale.

La conception à quatre sangles vous permet d'ajuster la pression optimale sur chaque partie de la cavité abdominale, et les attaches Velcro assurent une fixation fiable même pendant le mouvement.

Avantages:

  • le corset est entièrement fabriqué en matériau élastique respirant, ce qui assure une répartition uniforme de la pression, à la fois de l'abdomen et du dos;
  • effet supplémentaire de déchargement et de soutien de la colonne lombaire;
  • le tissu ne contient pas de latex, de sorte que, même lorsqu'il est porté pendant longtemps sur un corps nu, le bandage provoque rarement des irritations et des allergies.

Désavantages:

  • coûteux. Le prix de ce modèle commence à partir de 2800 roubles;
  • en raison de l'absence de nervures de renforcement, avec une usure prolongée, le bord inférieur est tordu en un rouleau.

Un corset ou un bandage postopératoire est un large bandage élastique avec des boutons ou des crochets qui aide le patient à récupérer plus rapidement après la chirurgie. Le but de ce produit est d'éviter les complications et de se déplacer plus rapidement afin que le processus de guérison ne soit pas accompagné de douleur. Le corset ne permet pas à la peau de s'étirer et peut être utilisé pour la mise en forme du corps, mais le bandage postopératoire ne doit pas serrer les organes afin de ne pas perturber la circulation sanguine et d'éviter la suppuration.

Selection de produit

Le médecin traitant après la chirurgie fait des médicaments et dit combien il faut porter le bandage après la chirurgie abdominale. Par conséquent, choisir le bon dispositif médical permettra à la période de rééducation de se dérouler confortablement..

Critères pour choisir le bon produit:

  • La première étape consiste à trouver la bonne taille. Si la ceinture est petite, une forte compression des organes internes entraînera une perturbation de leur travail. En raison du port d'une petite ceinture, l'approvisionnement en sang des tissus est interrompu, ils commencent à mourir. Si le produit acheté est plus grand, l'effet souhaité ne sera pas, la cavité abdominale sera laissée sans support. Pour sélectionner une taille, vous avez besoin d'un tour de taille. Lors de la mesure, essayez de ne pas serrer le ruban;
  • La hauteur du produit n'a pas peu d'importance. Il devrait être suffisant de fermer complètement la suture, empêchant l'entrée de micro-organismes pathogènes dans une plaie fraîche;
  • Le choix du matériau utilisé pour fabriquer le pansement après la chirurgie est également important. Les produits médicaux sont faits de tissus hypoallergéniques qui laissent passer l'air et ne retiennent pas l'humidité. En conséquence, un microclimat est créé sous le bandage, ce qui ne permet pas à la peau de transpirer beaucoup. Les points postopératoires ne sont pas couverts d'humidité, mais restent secs et continuent à guérir. Les tissus sont caoutchoutés avec une bonne capacité d'étirement - ce sont du latex, de l'élasthanne, du lycra;
  • Il n'est pas souhaitable d'acheter une ceinture à l'avance. Une personne peut perdre du poids ou prendre du poids. Par conséquent, il est préférable d'acheter immédiatement après l'opération;
  • Fermoirs. La commodité de l'emplacement des pièces de fixation. Lorsqu'elles sont portées, l'emplacement des attaches ne doit pas frotter. Il est souhaitable que la fixation ait lieu à plusieurs niveaux, la charge sera alors répartie uniformément;
  • Lors de l'achat d'une ceinture amincissante, vous devez l'essayer en plusieurs poses afin de comprendre le confort du produit;
  • Il ne vaut pas la peine de décider du coût du modèle. Un prix élevé ne signifie pas toujours un produit de haute qualité et confortable. Une caractéristique distinctive de la qualité d'un bracelet est sa densité, mais pas sa rigidité. Pendant la période d'usure, il conserve sa forme, les bords ne se plient pas. L'abdomen est soutenu, il n'y a pas de sensation de pression, le sang circule en quantité suffisante;
  • L'achat d'un pansement usagé peut avoir des inconvénients cachés. Le bandage peut ne plus remplir ses fonctions, le tirage n'est pas aussi efficace qu'avec le nouveau.

Tout produit doit être correctement entretenu, puis il servira longtemps. Il en va de même pour le bandage. S'il est correctement entretenu, le produit conservera ses propriétés utiles pendant longtemps. Conseils pour prendre soin d'un pansement amincissant:

  • Les produits en tissu caoutchouté doivent être bien lavés à l'eau tiède et au savon. Ceci est suffisant pour assurer la propreté de la surface de la bande;
  • Les modèles en coton ne doivent pas être lavés en machine. Pour enlever la saleté, vous avez besoin de savon pour bébé ou de lessive en poudre conçue pour les vêtements de bébé. Lavage à la main seulement;
  • Le produit est pré-fixé avec toutes les pinces. Il est beaucoup plus pratique de laver de cette façon et le modèle ne perdra pas sa forme;
  • Lors de l'entretien du bandage, vous ne devez pas utiliser de produits contenant des agents de blanchiment agressifs, car ces substances affecteront négativement la peau, provoquant des allergies;
  • Le produit ne durera pas longtemps si l'essorage est effectué dans le tambour de la machine à laver. Rincez soigneusement avec vos mains pour éliminer tous les résidus de détergents. Faites tourner à la main, doucement, pas dur. Vous ne pouvez pas suspendre la ceinture pour qu'elle sèche. Il doit reposer sur une surface plane, sans s'étirer. Le produit n'a pas besoin d'être repassé.

La chirurgie est stressante pour le corps. La période de rééducation peut durer longtemps. Un bandage est utilisé pour aider le corps à faire face à la régénération et à la récupération plus rapidement. Il aide à réduire la charge sur les organes internes, à soulager les maux de dos et à permettre à la suture postopératoire de se resserrer plus rapidement. Choisir le bon bandage n'est pas difficile, mais aidera à raccourcir la période de rééducation..

Comment choisir un bandage postopératoire par taille - un aperçu des dispositifs médicaux avec une description et un coût

Après la chirurgie, il est difficile de se passer de ce produit. Le bandage postopératoire est un produit médical spécial sous la forme d'une ceinture, d'un corset ou d'un sous-vêtement, destiné à être utilisé en rééducation pour la guérison rapide des sutures, la prévention des hernies. Une orthèse est nécessaire pour accélérer la récupération après une chirurgie abdominale chez l'adulte et l'enfant, une césarienne chez la femme. Il aide à soulager la tension musculaire, la douleur dans la zone de couture.

Qu'est-ce qu'un bandage postopératoire

Après toute intervention chirurgicale, une longue période de rééducation commence. Points de suture douloureux, gonflement, hématomes et hernies - presque tous les patients présentant ce signe après la chirurgie. Les bandages postopératoires sont capables d'accélérer le processus de récupération. Il s'agit d'un bandage serré à haute élasticité avec des attaches confortables, conçu pour soutenir les organes internes.

Il est produit sous la forme d'une ceinture, d'un corset, d'une jupe, d'une culotte, d'une grâce pour une utilisation dans les zones de la poitrine, de l'abdomen et de l'aine. Les modèles post-partum sont en demande. Les bandages postopératoires sont faits de matériaux hypoallergéniques qui laissent passer l'air. La composition comprend: coton naturel, élasthanne, lycra, viscose, microfibre. La combinaison de ces matériaux fournit le degré de compression requis, donnant à l'orthèse une fonctionnalité élevée.

Il est important de consulter votre médecin avant d'acheter une orthèse. Ce dispositif médical a un certain nombre de contre-indications, il n'est donc pas souhaitable de s'automédiquer. Non recommandé dans de tels cas:

  • avec des maladies du tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal), en particulier avec un ulcère du duodénum ou de l'estomac;
  • avec des affections dans certaines zones de la peau (eczéma, tumeurs, plaies profondes);
  • si le patient a une maladie rénale qui provoque un gonflement;
  • s'il y a une réaction allergique aux matériaux à partir desquels l'orthèse est fabriquée;
  • quand il y a certains types de coutures fraîches sur le corps.

À quoi sert un bandage?

Le but principal est de raccourcir la période nécessaire à la cicatrisation de la suture chirurgicale. Lorsqu'elle est portée régulièrement, l'orthèse répartit uniformément la pression des organes internes sur la zone lésée. Chaque produit a un certain degré de compression. L'effet de soutien aide à protéger le patient de la manifestation de hernies postopératoires et le fait d'assurer l'immobilité de la cicatrice en formation contribue au fait qu'elle commence rapidement à guérir. Les principales indications d'utilisation sont: la période postopératoire, après liposuccion, avant et après l'accouchement.

Il existe de nombreux pansements en pharmacie, mais lequel vous conviendra en termes de caractéristiques, de coût? Sur cette question, vous pouvez consulter votre médecin ou étudier de manière indépendante les avis sur le réseau. Toutes les orthèses sont divisées dans les types suivants:

  1. Bandage abdominal post-partum ou postopératoire. Pertinente après une intervention chirurgicale de l'abdomen, conçue pour accélérer la période de rééducation.
  2. Postopératoire pour la région thoracique. Fixe et stabilise la position de la poitrine après des blessures ou des chirurgies. Utilisé dans le traitement de la myalgie, de la névralgie intercostale, de la myosite.
  3. L'anti-hernie est un agent prophylactique efficace. Fixe les parois abdominales, les zones de l'aine. Empêche la saillie des organes internes lorsque des hernies apparaissent dans des zones désignées.

Dimensions

Il est important d'aborder le choix de la taille de manière responsable, sinon l'orthèse ne parviendra pas seulement à faire face à la tâche à accomplir, mais pourra également être nocive. Les grands modèles ne fournissent pas une fixation fiable, les petits pressent les tissus, perturbant la microcirculation, ralentissant le processus de guérison. Les fabricants mettent sur le marché des orthèses de différentes tailles. Trouver l'option qui vous convient n'est pas difficile.

Comment porter un bandage après une chirurgie

Quand pouvez-vous commencer à porter un bandage après une chirurgie abdominale? Il est important que le patient écoute les recommandations du médecin et ne s'auto-traite pas. Il est conseillé d'utiliser ce dispositif médical immédiatement après la fin de l'opération, jusqu'à ce que la suture soit complètement guérie. Il est important de porter une orthèse postopératoire en permanence, en ne faisant une pause que la nuit en l'absence d'activité physique.

Comment utiliser correctement les bandages postopératoires? Il est préférable de le faire en position couchée, lorsque les muscles sont le plus détendus possible. L'attelle doit être placée sur la zone opérée avec une expiration incomplète. Gardez à l'esprit que vous ne devez pas le fixer trop étroitement, sinon le tissu cicatriciel en formation peut être endommagé. Après avoir mis l'orthèse, testez vos sentiments. Si vous ressentez une gêne ou une douleur, la fixation doit être desserrée.

Acheter un bandage postopératoire

Auparavant, l'importance de l'utilisation de ces dispositifs médicaux était sous-estimée. On leur a même conseillé de les fabriquer soi-même. Aujourd'hui, la vente d'orthèses est en demande. Veuillez noter qu'avant d'acheter, vous devez sélectionner soigneusement la taille et la qualité du matériau. Un petit produit pressera le corps, apportera de l'inconfort, un tissu de mauvaise qualité ne permettra pas à la peau de respirer.

Bandage abdominal

Les médecins prescrivent le port d'une orthèse à tous les patients qui ont subi une chirurgie abdominale. Cela est nécessaire pour réduire la charge sur la couture afin d'éviter les complications, l'apparition de hernies:

  • nom: PO-25P Ecoten;
  • prix: 1 860 roubles;
  • caractéristiques: deux panneaux drainants, perméables à l'humidité et à l'air, ont des inserts en plastique qui empêchent la torsion;
  • avantages: s'adapte parfaitement à la silhouette, le panneau en coton n'irrite pas la zone blessée.

L'orthèse abdominale, en raison de l'élasticité et de l'élasticité du matériau, fournit un effet de soutien. Souvent, parallèlement au port d'une orthèse, les patients sont prescrits pour faire de la gymnastique et des massages. Ces produits sont fixés à la taille avec un ruban de contact solide, tiré ensemble par un étirement:

  • nom: PA-30 Ecoten;
  • prix: 2 620 roubles;
  • caractéristiques: 100% coton, il y a un insert "anti-curl", un panneau coulissant bifurqué;
  • avantages: adapté à la période de rééducation après toute intervention chirurgicale sur la cavité abdominale, abordable.

Gynécologique postopératoire

Ce dispositif de soutien pendant la période de rééducation est conseillé à toutes les femmes présentant différents types de pathologies utérines. Une boutique en ligne avec livraison du courrier vous aidera à le commander à Saint-Pétersbourg ou à Moscou à un prix avantageux. Après une hystérectomie (ablation de l'utérus), les produits de compression aident à réduire la douleur, à prévenir la divergence des sutures, à protéger les os pelviens contre les surcharges et à réduire le risque de pathologies. Faites attention à ce modèle:

  • nom: B-637 Caisse:
  • prix: 1290 roubles;
  • caractéristiques: adapté au type de figurine "pomme", composé de coton, élasthanne et polyamide, la partie supérieure est en caoutchouc élastique;
  • avantages: maintient de manière fiable les organes pelviens dans la bonne position.

Les modèles gynécologiques sont destinés aux femmes qui ont subi une intervention chirurgicale des organes pelviens. Ils ont leurs propres caractéristiques distinctives:

  • lorsque l'utérus descend, des sous-vêtements spéciaux sont utilisés qui saisissent à la fois les cuisses et le périnée, en se fixant fermement avec des agrafes;
  • la conception des modèles gynécologiques prévoit leur port confortable sous les vêtements, dans la vie, ils ne causent pas d'inconfort.

Regardez de plus près cette option, qui n'est pas trop chère et fait un excellent travail de ses fonctions:

  • nom: OBO-445 Ecoten;
  • prix: 2 610 roubles;
  • caractéristiques: gousset détachable, pelot dans la zone de l'aine et dans une poche dans la partie inférieure;
  • avantages: la structure du matériau offre un niveau de compression optimal, le produit n'apporte pas d'inconfort lors du port, en raison de l'hypoallergénicité, de l'humidité et de la perméabilité à l'air.

Ombilical herniaire postopératoire

Ils sont utilisés non seulement après la chirurgie, mais aussi pour la prophylaxie. Protège efficacement contre l'apparition de hernies, prévient le prolapsus des organes internes:

  • nom: Trives T-1442;
  • prix: 1290 roubles;
  • caractéristiques: a des nervures de renfort dans la zone de la colonne vertébrale, coussin amovible, 6 positions dans la grille dimensionnelle.
  • avantages: réduit la charge sur la cavité abdominale, restaure le tonus des muscles abdominaux.

En période postopératoire, l'orthèse aide le patient à minimiser le risque de complications et de rechutes. Mettez un corset élastique en position couchée, en plaçant le bassin à un niveau au-dessus des épaules. La quantité de bandage à porter après une chirurgie abdominale doit être convenue avec le médecin:

  • nom: GP-20 Ecoten;
  • prix: 1960 p.;
  • caractéristiques: 100% coton, a un lien supplémentaire pour ajuster la compression, il y a un coussin mobile pour assurer une pression uniforme;
  • avantages: aide à raccourcir la période de rééducation, à éviter les rechutes.

Bandage après appendicite

Il est recommandé d'appliquer le produit sur la cavité abdominale immédiatement après l'opération. La particularité réside dans le fait que la densité élevée requise pour une rétention de haute qualité des parois internes de l'abdomen n'exerce pas de pression sur les organes:

  • nom: Caisse B-320;
  • prix: 960 roubles;
  • caractéristiques: en caoutchouc mousse hypoallergénique;
  • avantages: améliore le tonus des muscles de la paroi abdominale, réduit la douleur dans la zone de la cicatrice, empêche la formation de hernies.

Une telle orthèse aide le tissu musculaire à récupérer plus rapidement, empêche la formation d'adhérences, de hernies et de tissu cicatriciel. Il protège également contre les vergetures, les irritations cutanées, la pénétration d'infections. Certains patients rapportent que le produit les a aidés à soulager la douleur pendant l'activité physique:

  • nom: Caisse B-352;
  • prix: 1440 roubles;
  • caractéristiques: en bandage élastique respirant;
  • avantages: améliore le tonus musculaire, réduit la douleur après la chirurgie.

Pour les patients stomisés avec un trou

Ces patients nécessitent un pansement spécial. Une stomie est une ouverture spéciale dans les organes qui permet au corps d'interagir avec l'environnement. Ces patients après la chirurgie ont besoin d'une orthèse spéciale avec une fente:

  • nom: Orliman COL-165/167/169;
  • prix: 5244 roubles;
  • caractéristiques: a 8 nervures de renforcement, un insert serré dans la zone de stomie;
  • les plus: le matériau respire et ne provoque pas d'inconfort, une large grille dimensionnelle est disponible sur commande.

Le diamètre du trou est standard - 9 cm. Le produit fixe de manière fiable la partie opérée du corps, empêchant les muscles de se fatiguer pendant le mouvement:

  • nom: Orlett AB-412 (S);
  • prix: 3 390 roubles;
  • caractéristiques: un système anti-torsion est prévu, qui empêche l'orthèse de bouger;
  • avantages: facile à réparer, a un effet de compression uniforme, empêche l'apparition de hernies.

Bandage après une chirurgie cardiaque

Le produit appartient aux corsets de poitrine élastiques. Les avantages de ces bandages postopératoires sont les suivants:

  • fixation douce de la région thoracique;
  • réduction de la douleur avec une respiration intense;
  • protection de la couture, accélération de sa cicatrisation;
  • réduire la charge sur les organes internes, la colonne vertébrale.

L'un des modèles féminins les plus populaires, qui est présenté en 7 tailles et a des critiques positives:

  • nom: Orlett CB-201;
  • prix: 1590 roubles;
  • caractéristiques: se compose de deux matériaux, dont l'un ne restreint pas la respiration du patient, le second garantit un ajustement parfait du produit au corps;
  • avantages: invisible sous les vêtements, ne cause pas d'inconfort lorsqu'il est porté.

Une telle orthèse est demandée par les hommes - elle a un degré de fixation facile et est relativement peu coûteuse:

  • nom: Orlett AB-206 (M);
  • prix: 1 930 roubles;
  • caractéristiques: se fixe facilement grâce à une fermeture Velcro pratique, en tissu élastique durable;
  • avantages: 5 positions dans une grille dimensionnelle, soutient doucement et ne serre pas la poitrine.

Bandage masculin

Il est recommandé pour une utilisation après une chirurgie thoracique ou en cas de hernie inguinale. Le bandage supérieur du torse fournit une fixation élastique, réduit la douleur qui peut survenir après une intervention chirurgicale ou une blessure et favorise la guérison des sutures:

  • nom: Orlett CB-200;
  • prix: 1590 roubles;
  • caractéristiques: composé de deux types de tissus: 1 - à faible élasticité au niveau de la poitrine, pour ne pas restreindre la respiration, 2 - tissu hautement élastique pour une fixation ferme sur le corps;
  • avantages: facilite la période de rééducation après de graves blessures à la poitrine, est invisible sous les vêtements.

Pour les hommes souffrant de hernies inguinales, une orthèse est prescrite temporairement. Il réduit l'inconfort causé par la maladie, mais n'empêche pas la progression de la maladie:

  • nom: modèle double face Orlett HB-484:
  • prix: 4 100 roubles;
  • caractéristiques: double face, équipé de pilotes amovibles;
  • avantages: aide à prévenir les hernies inguinales et la récidive de la maladie.

Bandage féminin

Les médecins conseillent de porter des corsets de ce type pendant la grossesse s'il existe un risque de développer des pathologies utérines. Le terme est déterminé par le médecin. Cette option convient:

  • nom: BD-111 ORTO;
  • prix: 1 700 roubles;
  • caractéristiques: en matériau élastique élastique, renforcé à l'arrière avec un tissu dense, a un profil anatomique et des liens latéraux élastiques;
  • avantages: décharge la région lombo-sacrée de la colonne vertébrale, élimine les douleurs lombaires, aide à éviter les vergetures, crée des conditions optimales pour le développement correct de l'enfant.

Il n'est pas recommandé d'utiliser le produit sans consulter un gynécologue, surtout s'il y a des inserts en plastique. Ils exercent une pression sur le péritoine et le fœtus, ce qui peut entraîner le développement de pathologies chez l'enfant. Une orthèse populaire et fiable de ce groupe:

  • nom: Nera-Lux 9902 TONUS ELAST;
  • prix: 1550 roubles;
  • caractéristiques: composé de 90% de coton, 10% de polyamide, la partie avant est en microfibre, qui fixe en douceur le ventre en croissance, sans limiter le développement du fœtus;
  • avantages: soulage le stress de la colonne vertébrale, du bas du dos, des organes pelviens.

Bandage gros ventre

Ces orthèses sont en demande chez les hommes et les femmes dont la silhouette est loin d'être idéale et le ventre ressemble à un sac. La particularité d'un tel bandage réside dans l'utilisation d'un tissu de serrage spécial dans le processus de production, qui assure une libre circulation de l'air. Par exemple, dans le modèle:

  • nom: Orto BPA-140;
  • prix: 5 390 roubles;
  • caractéristiques: le dos est en matériau non extensible, les parties abdominale et latérale sont en matériau élastique;
  • avantages: corrige la silhouette, renforce la faible paroi abdominale antérieure avec l'obésité.
  • inconvénients: gardez à l'esprit qu'un tel pansement ne résout pas le problème du surpoids sans ajuster le régime.

Le produit ne provoque pas d'inconfort lorsqu'il est porté, il vous permet de former une silhouette normale. Grâce à une compression prolongée, il est possible d'obtenir une réduction progressive du volume. Il vaut la peine d'utiliser un tel produit avec précaution afin de ne pas stresser le corps. Regardez de plus près ce modèle:

  • nom: Orto BB 208;
  • prix: 6 340 roubles;
  • caractéristiques: le produit est renforcé avec des raidisseurs métalliques;
  • avantages: façonne la silhouette, soulage les maux de dos.

Comment choisir un bandage postopératoire

Que considérer lors de l'achat? Tout d'abord, décidez combien coûte le bandage postopératoire. Lorsque vous avez trouvé un modèle qui correspond à votre budget, il est temps de faire attention aux principaux critères de sélection:

  • matériau - les produits en coton sont chers, vous pouvez donc regarder des synthétiques de haute qualité, qui sont hypoallergéniques. La gamme de prix des bandages postopératoires aidera chacun à trouver une option qui lui conviendra parfaitement. N'oubliez pas qu'un produit de qualité ne peut pas être bon marché;
  • attaches - les patients de grande taille devraient opter pour du velcro à plusieurs niveaux;
  • coutures - elles doivent être nettes et ne pas frotter la peau;
  • taille - doit s'adapter parfaitement au corps, mais ne pas le pincer. Ça devrait être confortable.

Comment choisir un bandage postopératoire par taille

L'ajustement habituel aidera à déterminer ce paramètre. Lorsqu'il n'y a pas le temps d'acheter un pansement abdominal postopératoire dans une pharmacie et que vous envisagez de passer une commande en ligne, vous pouvez choisir une orthèse confortable en étudiant les informations du fabricant sur l'emballage. Avant cela, mesurez la circonférence de votre taille, de votre poitrine ou de vos hanches (selon le type de produit) au point le plus large, puis comparez vos paramètres avec la grille dimensionnelle généralement acceptée. Par exemple, les modèles de bande sont de tailles S, M, L. La largeur est choisie en fonction de la hauteur et de la construction. Il est important que le bandage recouvre 1 à 2 cm de tissu sain autour de la couture.

Vidéo

Commentaires

Maxim, 32 ans Je me suis acheté un pansement dans un magasin de matériel médical après une opération pour enlever un appendice. Le médecin a indiqué que de cette façon, la suture guérirait plus rapidement et que le risque de hernies et d'adhérences serait minimisé. J'ai trouvé une option peu coûteuse, je l'ai utilisée pendant 2 mois. Le bandage laissait passer l'air, n'appuyait pas sur le ventre, portait et ne remarquait même pas sa présence.

Julia, 36 ans J'ai dû penser à l'achat après avoir subi une césarienne. J'ai longtemps douté que ce soit à l'aise, mais je n'ai pas osé désobéir aux recommandations du médecin, la santé est plus importante. J'ai été agréablement surpris par le manque d'inconfort lors du port, l'orthèse n'était pas visible à travers les vêtements. La guérison des points de suture a été rapide, presque indolore.

Alina, 23 ans, je l'ai trouvé utile pendant la grossesse. Depuis que j'ai eu des jumeaux, mon ventre était si gros pour ma corpulence dans les derniers mois de grossesse que le mal de dos est devenu mon fidèle compagnon. Et seule l'orthèse, que j'ai achetée sur les conseils d'un gynécologue, m'a aidé à faire face au problème. J'avais peur qu'elle mette une pression sur mon ventre, mais non, tout a fonctionné.

Quel type de bandage est nécessaire après le retrait de l'utérus

L'hystérectomie est une opération d'ablation de l'utérus, qui en elle-même fait peur aux femmes avec son nom, mais cette mesure est pratiquée depuis longtemps en Europe et se fait principalement pour les femmes qui ont atteint l'âge de 40 ans. Cette opération est réalisée afin de protéger une femme de l'apparition de maladies oncologiques du système reproducteur à l'avenir..

La question principale et fréquemment posée est le port d'un corset postopératoire (bandage). En fait, c'est le pansement après ablation de l'utérus qui fait partie intégrante de la période de rééducation après la chirurgie. Les experts soulignent que le corset postopératoire doit être porté dès les premières minutes après l'opération. Cela est nécessaire pour maintenir les organes internes dans une certaine position et, surtout, dans les premiers jours, pour éviter la divergence des sutures postopératoires. Une partie intégrante de l'effet du bandage postopératoire est de réduire le syndrome douloureux chez les patients, mais pour qu'il remplisse ses fonctions, il est nécessaire de sélectionner exactement celui qui correspondra à la situation.

Le but fonctionnel du bandage médical

Le bandage postopératoire a un effet positif sur le corps de la femme après l'opération, uniquement s'il est porté correctement et pendant longtemps:

Toutes ces fonctions du corset postopératoire aident une femme à transférer la période postopératoire sans aucun problème..

Pour le bon choix du type de produit gynécologique, une consultation spécialisée est requise. La quantité de corset à porter est également déterminée par un spécialiste.

Les spécialistes appellent le corset postopératoire gynécologique, précisément en raison de son objectif direct. Le bandage gynécologique pour femme présente des traits distinctifs caractéristiques par rapport à d'autres types de produits.

Il existe plusieurs types de bandages postopératoires pour femmes.

Des variétés de corsets postopératoires permettent à la patiente de choisir un modèle dans lequel elle sera à l'aise, peu importe combien elle porte, et qui ne restreindra pas les mouvements. C'est un bandage correctement sélectionné qui permet à une femme de vivre une vie bien remplie à un moment où le processus de rééducation bat son plein..

Contre-indications à l'utilisation d'un corset

Lors du choix d'un produit après une intervention chirurgicale, vous devez consulter un médecin, car le produit présente un certain nombre de contre-indications pour la santé d'une femme, en particulier celles qui ont subi une ablation de l'utérus. Le produit, de par sa conception, remplit non seulement la fonction de fixation et de support, mais également de serrage, provoquant ainsi diverses contre-indications au port pour certains patients. Les médecins incluent de telles contre-indications:

Dans le cas où il existe de telles contre-indications au port d'un bandage, les médecins peuvent recommander un bandage fabriqué à partir d'un type de tissu différent, ou choisir un autre modèle qui n'aggravera pas l'état de la femme. En outre, les médecins spécifieront exactement combien vous devez porter un corset, en fonction de l'état de santé individuellement.

La durée de port du bandage est déterminée uniquement par le médecin.

La taille correcte du produit de fixation est essentielle. Si la taille n'est pas choisie correctement et qu'elle est trop petite ou trop grande pour le patient, le bandage n'aura pas d'effet positif sur le corps, mais au contraire aggravera la situation. Bien sûr, la meilleure solution lors du choix d'une taille est l'ajustement le plus ordinaire. Dans le cas où cela est impossible pour une raison quelconque, vous devez prendre des mesures dans la zone la plus large possible des hanches et de la taille. Ensuite, les données obtenues sont vérifiées avec les données sur l'emballage..

Bon choix

Lors du choix d'un bandage postopératoire qui sera confortable à porter, vous devez suivre des règles simples.

Pour que le produit remplisse pleinement ses fonctions, c'est le look correct et le port à long terme qui aideront une femme à supporter la période postopératoire sans complications. Dans tous les cas, si vous avez des questions, vous devez absolument demander conseil à un spécialiste. N'attendez pas les conseils de femmes qui occupaient le même poste, car chacune d'elles est individuelle.

Quand l'hystérectomie est-elle indiquée??

Le retrait de l'utérus est effectué en présence de tels changements pathologiques:

  • cancer de l'utérus ou du col de l'utérus;
  • saignements prolongés abondants avec adénomyose ou endométriose;
  • néoplasme bénin (myome) pendant la ménopause;
  • l'utérus est très bas ou abandonné;
  • douleur constante dans le petit bassin;
  • complications pendant le travail (dans de rares cas).

Comment est l'opération pour retirer l'utérus?

Avant de prescrire une intervention chirurgicale, le chirurgien prend en compte toutes les raisons qui ont provoqué cette condition. Le choix du type de chirurgie dépend également de l'état général de la femme..

Il existe de tels types de chirurgie:

  • abdominal. L'intervention chirurgicale est réalisée par une petite incision pratiquée par un médecin dans la paroi abdominale antérieure - cavité;
  • vaginal. L'opération est réalisée avec des sutures à l'intérieur du vagin;
  • laparoscopique. De petites incisions sont faites dans l'abdomen à travers lesquelles un laparoscope et des instruments chirurgicaux sont insérés dans la cavité abdominale.

Le type d'intervention chirurgicale est déterminé par la forme de la maladie (fibromes, etc.) et le stade de son développement, ainsi que par l'état de la femme. Quel que soit le type de chirurgie, elle est réalisée sous anesthésie générale. Il convient également de noter que le fonctionnement de la méthode laparoscopique n'est pas toujours possible, y compris en présence de fibromes.

Bien sûr, s'il n'y a pas de contre-indications, la laparoscopie de l'utérus présente de nombreux avantages par rapport à la chirurgie abdominale, notamment: moins de traumatisme pour une femme, une période de récupération plus rapide, des douleurs après une intervention chirurgicale de moindre intensité, en plus, le risque d'infection est beaucoup plus faible.

Les premiers jours après la chirurgie

Après l'opération, la femme sera sous la surveillance de médecins d'un hôpital. Selon la méthode par laquelle l'intervention chirurgicale a été réalisée, la durée du séjour du patient dans les murs de l'hôpital sera:

  • 8-10 jours (méthode vaginale ou incision de la paroi abdominale antérieure);
  • 3-5 jours (méthode laparoscopique).

Le plus difficile sera le premier jour après le jour de l'opération pour retirer l'utérus.

Le patient peut ressentir une douleur intense dans le bas de l'abdomen et dans les points de suture. Dans ce cas, le médecin prescrit des médicaments qui soulagent la douleur..

En période postopératoire, ne retirez pas les bas de compression ou le bandage élastique pour éviter la thrombophlébite.

Les médecins recommandent que le patient soit actif après la chirurgie. Ainsi, après la laparoscopie en présence de fibromes utérins et d'autres néoplasmes, vous pouvez sortir du lit en quelques heures et après une chirurgie abdominale - après une journée. Si la femme bouge, cela stimulera les intestins..

Le premier jour après l'opération pour enlever l'utérus, dans lequel des fibromes ou une autre pathologie sont présents, la nutrition doit être douce, en purée, les bouillons prévalent et parmi les boissons - eau minérale sans gaz, boissons aux fruits, thé faible. Une telle nutrition améliore la motilité intestinale en stimulant la vidange naturelle. Les selles indépendantes parlent de la normalisation de la fonction intestinale. Après cela, vous pouvez manger de la nourriture régulière..

La douleur et la sensibilité de l'abdomen resteront pendant 3 à 10 jours supplémentaires, mais le syndrome douloureux diminuera progressivement.

Il est important de noter que la période postopératoire après la chirurgie pour retirer l'utérus sera plus facile si la femme commence à être active le plus tôt possible. Il minimise également le risque d'éventuelles complications postopératoires..

Conséquences et complications postopératoires

Au cours de l'opération pour enlever l'organe génital dans lequel des fibromes ou une autre pathologie étaient présents, la cause de la maladie est éliminée. De plus, sans utérus, une femme ne pourra plus accoucher et ses organes pelviens sont légèrement déplacés.

Si l'opération a été effectuée à temps et qu'il n'y a pas de complications, la femme récupère assez rapidement. Si cela commence à faire mal dans le bas de l'abdomen, des saignements du vagin apparaissent, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Les raisons pour une attention médicale immédiate sont également:

  • inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux;
  • pureté des coutures;
  • saignement sévère;
  • augmentation de la température corporelle;
  • difficulté à uriner;
  • rougeur et douleur dans la jambe inférieure;
  • incontinence urinaire;
  • des fistules;
  • prolapsus du vagin;
  • sensations douloureuses de nature chronique.

Après une intervention chirurgicale pour retirer l'utérus, l'intestin et la vessie sont repositionnés et les muscles du plancher pelvien s'affaiblissent pour soutenir le vagin.

Comment vivre après la chirurgie?

Les femmes qui ont subi une ablation de l'utérus (fibromes, cancer, endométriose) pensent que c'est là que leur vie sexuelle se terminera, ce qui est la cause de la dépression.

Très souvent, après une chirurgie pour enlever l'utérus, les femmes présentent des symptômes de ménopause (anxiété, dépression, bouffées de chaleur, dysfonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins, ostéoporose). Pour aider une femme à surmonter ces symptômes, un traitement hormonal substitutif est prescrit dans la période postopératoire en utilisant des médicaments contenant des œstrogènes ou des œstrogènes avec des gestagènes dans la composition. En règle générale, le traitement avec des médicaments hormonaux est prescrit par un médecin 1 à 2 mois après la chirurgie..

Afin de prévenir le développement de l'ostéoporose et de l'athérosclérose, les femmes ayant un utérus enlevé se voient prescrire un traitement plusieurs mois après la chirurgie. De plus, il faut suivre un régime pour ne pas prendre de poids rapidement, une activité physique est nécessaire.

Les problèmes sexuels ne peuvent survenir que si une hystérectomie complète a été réalisée. Ils se traduisent par une diminution de la libido, une sécheresse vaginale.

Lorsque le corps est complètement rétabli après l'opération, la femme peut vivre une vie sexuelle complète. Si pendant l'opération, il était nécessaire de retirer une partie du vagin, la femme peut ressentir de la douleur pendant les rapports sexuels..

Le plus gros problème est l'état psychologique de la femme. Ainsi, certaines femmes peuvent complètement perdre tout intérêt pour le sexe, tandis que d'autres, au contraire, éprouvent un fort désir sexuel..

L'avantage de la situation actuelle est qu'une femme ne peut plus tomber enceinte, il n'est donc plus nécessaire d'utiliser des contraceptifs.

Actions préventives

Pour réduire les risques de développer des pathologies du système reproducteur chez la femme, dans lesquelles il devient nécessaire de retirer l'utérus, il convient de respecter des règles simples:

  • subir des examens gynécologiques périodiques;
  • vivre une vie saine;
  • traiter en temps opportun les pathologies gynécologiques diagnostiquées;
  • le traitement ne doit être prescrit que par un médecin, l'automédication est inacceptable;
  • assurez-vous de suivre les règles d'hygiène intime;
  • contrôlez votre poids;
  • obtenir régulièrement des projections.

Il est évident que la vie d'une femme en période de rééducation après une intervention chirurgicale après l'ablation de l'utérus va changer. Avec une évolution positive de la période postopératoire précoce, il est nécessaire de restaurer votre santé et de prendre des mesures préventives visant à prévenir les complications.

Prenez soin du bandage. Lors du choix d'un bandage qu'il est recommandé de porter pendant la période postopératoire, vous devez être guidé par une règle simple: pas d'inconfort. Il est impératif que la largeur du bandage recouvre la cicatrice de 1 cm des deux côtés.

Améliorer la vie sexuelle. Dans les 4 à 6 semaines suivant le retrait de l'utérus, il y aura un écoulement vaginal. Pendant cette période, les relations sexuelles sont interdites..

Ne soulevez pas de poids. Après l'opération pour retirer l'utérus pendant 1,5 à 2 mois. il est interdit de soulever des poids (plus de 3 kg), ainsi que d'effectuer des travaux liés à un effort physique intense. Le danger est que les coutures internes peuvent se séparer et que des saignements se produisent..

Activités sportives. Après l'opération, il est nécessaire de renforcer les muscles du vagin et du plancher pelvien, ce qui nécessite une série d'exercices spéciaux (exercices de Kegel). Un minimum de 300 exercices est requis par jour. En mettant ces muscles dans le ton, vous pouvez éviter le prolapsus du vagin, l'incontinence urinaire. Le modelage, la danse, la natation, le Pilates, le yoga sont efficaces après la chirurgie, mais seulement après 3 mois et en l'absence de complications. Le plus important est que les cours doivent être agréables, ils ne doivent pas être fatigants et épuisants.

Vous ne pouvez pas visiter les bains et les saunas, prendre un bain et nager en eau libre pendant 1,5 mois. après l'opération.

Lors du frottis de décharge après la chirurgie, il est interdit d'utiliser des tampons.

Quelle devrait être la nutrition pendant la période suivant le retrait de l'utérus? Une bonne nutrition pendant la période postopératoire doit également faire l'objet d'une attention particulière. Pour éviter les excès de gaz et la constipation, vous devez manger des aliments riches en fibres et boire beaucoup de liquides. Le café, le thé fort et les boissons alcoolisées sont contre-indiqués. Vous devrez également renoncer au frit, au gras et au fumé. La nutrition après le retrait de l'utérus doit être riche en vitamines.

Sans aucun doute, personne ne veut se faire opérer, mais même si l'ablation de l'utérus est indiquée en raison de la présence de fibromes ou d'une autre pathologie, l'attitude psychologique de la femme est très importante. Il est important de comprendre que la vie ne se termine pas après la chirurgie. Et la récupération après le retrait de l'utérus sera plus facile si vous suivez les recommandations du médecin et menez une vie saine..

L'hystérectomie ou extirpation (ablation) de l'utérus est l'une des opérations les plus courantes en gynécologie. Elle est pratiquée par 25 à 40% des femmes en âge de procréer tardif, c'est-à-dire après 40 ans. L'intervention affecte considérablement la santé du patient, même si les ovaires sont préservés. La qualité de la période postopératoire détermine le taux de récupération du corps, la présence de complications et le bien-être psychologique dans le futur. Un confort maximal après une chirurgie ouverte sera assuré par le port d'un bandage spécial.

Causes de l'hystérectomie et conséquences possibles

L'ablation de l'utérus, de son cou, des tubes, des ovaires (appendices) n'est effectuée qu'en dernier recours, si d'autres méthodes se sont avérées inefficaces ou si le patient a besoin d'une aide d'urgence. La raison la plus courante d'une telle intervention est une tumeur maligne, beaucoup moins souvent des lésions lors d'une intervention chirurgicale sur un autre organe, des saignements sévères, un développement rapide ou un stade avancé d'une tumeur bénigne, comme les fibromes.

Les femmes en âge de procréer subissent une chirurgie laparoscopique de l'organe lui-même, des trompes et des ovaires dans des cas exceptionnels en cas de menace directe de mort.

L'hystérectomie se fait par voie abdominale (gloutonnerie, laparoscopie de l'utérus avec le col de l'utérus ou les appendices par ponction dans la paroi abdominale antérieure) ou par la méthode vaginale. Après toute intervention, diverses complications peuvent se développer:

  • processus purulent-inflammatoire dans la plaie, les trompes de Fallope;
  • violation de la miction;
  • prolapsus des parois du vagin;
  • l'endométriose du rumen;
  • douleur pelvienne chronique;
  • le développement du syndrome de posthystérectomie;
  • au fil du temps, le travail des ovaires, du cœur et du système squelettique est perturbé.

Des études ont montré que la survenue de complications postopératoires pendant la laparoscopie, ainsi que lors d'interventions ouvertes, contribue au développement d'autres affections à l'avenir, en particulier, il s'agit d'une violation de la circulation sanguine, d'une atrophie ovarienne, de la formation de kystes.

Genèse des complications après intervention

Des complications peuvent survenir immédiatement après l'extirpation (processus purulents-inflammatoires, saignements) et plus tard. Les premières manifestations sont observées dans la période allant de 1 mois à un an. Chez 30 à 70% des femmes, les médecins diagnostiquent le syndrome de posthystérectomie. Ce terme combine un ensemble de symptômes caractéristiques qui sont le plus souvent remarqués après l'ablation de l'utérus avec le col de l'utérus, mais avec la préservation des appendices: maux de tête, insomnie, bouffées de chaleur, dépression, irritabilité, prise de poids.

Le syndrome associe des troubles métaboliques endocriniens, psycho-émotionnels, neurovégétatifs. On pense que cela se produit en raison d'une violation de l'apport sanguin aux ovaires après la disparition de l'organe, de drogues injectées, d'un traumatisme pendant l'intervention et de complications après celle-ci.

Attention! Les informations sur le site sont présentées par des spécialistes, mais sont à titre informatif uniquement et ne peuvent pas être utilisées pour l'auto-traitement. Assurez-vous de consulter un médecin!

L'ablation de l'utérus par chirurgie est également connue sous le nom d'hystérectomie. Cette opération est réalisée pour de nombreuses femmes après 40 ans. La procédure n'est pas rare, même si elle effraie la plupart des femmes avec des conséquences possibles..

L'opération est réalisée afin d'éviter la formation d'une tumeur et la croissance de fibromes ou de cancer des ovaires, de l'utérus et du col de l'utérus. La fibrose, les fibromes, l'endométriose, les saignements utérins post-partum ou l'infection post-partum peuvent également provoquer une hystérectomie..

Le traitement postopératoire est associé à la restauration de l'équilibre hydro-lipidique et sanguin. Les temps de récupération, comme dans tout autre cas, sont individuels. La plupart des femmes ont besoin de 25 à 45 jours pour se rétablir, c'est pendant cette période qu'un congé de maladie est généralement délivré.

Caractéristiques de la période postopératoire lors du retrait de l'utérus

Lors de l'opération sous anesthésie générale, le patient éprouve une sensation de nausée pendant plusieurs heures après l'ablation de l'utérus. L'eau potable est autorisée après deux heures et la nourriture peut être prise au plus tôt quatre heures plus tard. En cas de nausées prolongées, vous pouvez manger dès qu'elles disparaissent. Très probablement, dans les premiers jours, la vidange de la vessie se fera à l'aide d'un cathéter inséré dans celle-ci..

Le patient pourra sortir du lit le jour de l'opération si celle-ci a été réalisée par laparoscopie. Si une opération abdominale a été effectuée, vous pouvez vous lever dans 2 jours. Le plus tôt après le retrait de l'utérus, une femme peut se lever et commencer à marcher, mieux c'est..

Les patients qui mentent un peu et bougent beaucoup accélèrent considérablement la période de récupération et réduisent le risque de conséquences négatives et de toutes sortes de complications.

Après une intervention chirurgicale pour retirer l'utérus, des douleurs abdominales sévères peuvent survenir. Ils peuvent être à la fois à l'intérieur de l'abdomen et dans la zone de la suture chirurgicale. La douleur est principalement causée par le processus inflammatoire. C'est la première étape de la cicatrisation des plaies..

Habituellement, pendant la période de récupération, les femmes sont prescrites pour prendre des analgésiques (ibuprofène, No-Shpa). Si ces médicaments n'aident pas, des stupéfiants (Vicodin, Morphine) sont prescrits.

De nombreux patients notent qu'après l'ablation de l'utérus, la douleur peut être présente pendant plusieurs mois supplémentaires. Ils ne seront plus aussi intenses et tireront ou picoteront, ce qui est également la norme..

Ces douleurs sont causées par des terminaisons nerveuses perturbées pendant l'opération. Mais vous ne pouvez pas vous passer de les violer lors d'une opération..

Le temps que le patient passera à l'hôpital est également individuel. Cela dépendra du type d'opération, du bien-être du patient et de la raison de l'opération..

Si l'intervention a été réalisée par la méthode de la laparoscopie, alors, si vous vous sentez bien, vous pouvez attendre la sortie de l'établissement de santé le lendemain. Si une grande incision a été pratiquée dans la peau, la période de séjour à l'hôpital peut s'étirer pendant 3-4 jours. Mais vous ne devez pas arrêter de prendre les médicaments prescrits, étant donné qu'après ce délai, la récupération et le traitement sont interrompus.

La récupération complète dépend du type d'hystérectomie:

  • hystérectomie abdominale;
  • hystérectomie vaginale;
  • hystérectomie laparoscopique.

Avec une hystérectomie abdominale, la récupération prend jusqu'à 50 jours. Cette opération est caractérisée par une grande suture dans l'abdomen. Dans ce cas, il est permis d'effectuer de longs voyages ou voyages en avion au plus tôt deux mois après le retrait de l'utérus.

Avec l'hystérectomie vaginale, la période de récupération postopératoire peut aller jusqu'à 1 mois. Avec la méthode laparoscopique, la période de récupération sera réduite à un demi-mois à l'hôpital. Quant à la possibilité de longs voyages, dans ces cas, elle sera autorisée au plus tôt un mois après l'opération..

L'abstinence sexuelle est requise après cette procédure. Le contact sexuel est autorisé au plus tôt deux mois après l'opération.

La nécessité d'un pansement et les complications possibles après la chirurgie

Après avoir retiré l'utérus, la question se pose de la nécessité de porter un bandage. Il est utilisé, en règle générale, après une chirurgie abdominale, qui est une hystérectomie..

Le bandage après le retrait de l'utérus est bénéfique pour les intestins. Il aide à supprimer les syndromes douloureux pendant la période de récupération..

Il ne sera pas possible de s'en débarrasser complètement à l'aide d'un bandage, mais si vous le portez constamment, en suivant les recommandations, il est possible d'étouffer dans une large mesure le syndrome douloureux. En outre, le bandage empêche la divergence des sutures chirurgicales.

Il est inconfortable de le porter, en particulier les jours chauds de l'été, car il provoque une transpiration accrue et des démangeaisons cutanées. Mais en même temps, il convient de rappeler que l'importance du bandage est énorme et que la durée de la rééducation en dépend directement. Pour réduire l'inconfort, il est important de simplement maintenir l'hygiène et de le laver rapidement..

Les femmes sont souvent intéressées par la durée pendant laquelle elles doivent porter un bandage depuis leur sortie de l'hôpital. La période de port d'un bandage spécial est déterminée exclusivement par le médecin et non par la patiente elle-même.

La quantité de vêtements à porter dépend en grande partie de l'état général du corps et de l'état des coutures. Habituellement, cette période est d'un à deux mois. Quelle que soit la raison pour laquelle ne pas porter ses chaussettes, ne le faites pas sans l'autorisation d'un spécialiste.

Dans les premiers jours suivant le retrait de l'utérus, la température corporelle peut être légèrement élevée, mais c'est tout à fait normal. De plus, il ne faut pas avoir peur de cela en raison du fait que le patient est sous la surveillance d'un spécialiste et, si nécessaire, il prescrira les médicaments nécessaires pour corriger la situation (ibuprofène, paracétamol, Analgin, etc.).

La fièvre est l'une des complications les plus courantes après l'ablation de l'utérus. Une cause fréquente d'augmentation est une réaction à une anesthésie générale ou rachidienne..

Si la température de la femme pendant la période postopératoire a augmenté à 38 degrés, cela peut indiquer que les coutures sont enflammées. S'il atteint 40 degrés ou est proche de cette marque, cela indique très probablement une péritonite associée à une nécrose du nœud myome.

Après la décharge, la température corporelle peut être de 37,5 degrés, ce sera dans les limites normales. Cela ne vaut pas la peine de la faire tomber sans consulter un médecin.

Si quelque chose vous dérange, il est préférable de demander l'aide de spécialistes qui vous diront pendant combien de temps les symptômes vous dérangeront et quels médicaments il vaut mieux prendre. En outre, si cette valeur a dépassé la barre des 37,5 degrés ou si d'autres symptômes apparaissent, vous devez immédiatement en informer votre médecin..

Comment accélérer le processus de récupération et éviter les conséquences négatives?

Le processus de récupération du corps sera accéléré si les exigences et les conseils du médecin traitant sont suivis. Si la patiente prend les médicaments qui lui ont été prescrits, porte un bandage et est de bonne humeur, la période postopératoire sera courte.

Après une hystérectomie abdominale, la suture est souvent assez large. Cela signifie qu'il devra être soigneusement soigné jusqu'à ce qu'il soit complètement guéri..

Si le matériel avec lequel la suture a été placée ne se dissout pas tout seul, le chirurgien fixera une date à laquelle il sera nécessaire de se rendre à l'hôpital pour retirer les sutures.

Dans les premiers jours postopératoires, il sera nécessaire de traiter la suture afin d'éviter un éventuel processus inflammatoire. La bétadine est bonne pour cela.

N'oubliez pas l'hygiène. Vous pouvez vous doucher dans les premiers jours après l'opération. Si la couture cuit ou devient engourdie, vous devez la lubrifier avec une lotion ou une crème dans un mouvement circulaire. Ces étapes aideront à soulager les démangeaisons..

Il est préférable de vérifier auprès de votre médecin quels médicaments prendre après une maladie, mais un traitement hormonal substitutif est généralement nécessaire après une hystérectomie. Cela doit être fait car le corps lui-même ne produit pas suffisamment d'hormones..

Avec l'hormonothérapie, des médicaments sont utilisés:

  • gestagène (Norkolut, Norgestrel);
  • œstrogène (Livial, Proginova);
  • androgène (propionate de testostérone).

Mais rappelez-vous que seul un spécialiste pourra dire quels médicaments prendre au patient dans chaque cas, car ils ont un certain nombre de contre-indications.

Quelle activité physique est autorisée, le patient doit également être informé après l'opération. L'exigence la plus importante est la performance de telles charges que le patient pourra faire. L'exercice est interdit après l'opération. Pendant la période de rééducation, le poids soulevé par une femme ne doit pas dépasser 5 kilogrammes.

Toutes sortes de sports sont interdits jusqu'à ce que les points de suture soient complètement guéris ou que le corps se rétablisse après avoir retiré l'utérus.

Lorsque les points de suture ont guéri et que la femme revient au sport, il est important de se rappeler que vous devez commencer les cours progressivement et de manière cohérente, sans donner immédiatement d'énormes charges sur le corps.

Une fois que le médecin vous a dit quels médicaments prendre, combien porter un bandage et quelle activité physique est autorisée, toute rééducation ultérieure est confiée au patient..

De nombreuses femmes subissent un stress après la chirurgie, ce qui nuit à la guérison. Il est important de comprendre que cette opération n'affecte en aucun cas la vie complète d'une femme, dans certains cas, elle aide même à résoudre de nombreux problèmes de santé préexistants..

La nécessité de porter un bandage gynécologique postopératoire survient après toute opération abdominale, car il empêche la rupture des sutures postopératoires, le prolapsus des organes internes, la pénétration de micro-organismes pathogènes et l'infection ultérieure. De plus, l'attelle minimise la charge sur la colonne vertébrale, donc pour ceux qui ont des problèmes de dos, l'utilisation d'une attelle est un véritable salut..

Comme il existe de nombreux types de bandages, leur orientation fonctionnelle est différente et le besoin d'utilisation se manifeste à divers degrés - une consultation avec un spécialiste est nécessaire. Le médecin vous expliquera comment choisir et utiliser correctement un pansement. Si nous parlons spécifiquement de bandages postopératoires, alors il y a certaines nuances qui doivent être connues et prises en compte lors de l'achat.

Comment choisir le bon bandage après la chirurgie?

  • Il est impossible d'acheter le bon bandage sans l'essayer. Dans les magasins spécialisés, ils sont autorisés à essayer des bandages sans aucun problème, car à quoi sert de les utiliser, si cela ne leur convient pas, si cela presse ou interfère. Après une opération abdominale (surtout aussi difficile que la vôtre), une femme ne devrait pas ressentir d'inconfort du tout. Les bandages sont essayés en position horizontale, c'est-à-dire couché, le portant sur des vêtements. L'attelle correcte doit s'ajuster parfaitement autour du corps, comme si elle la soutenait. Cependant, l'essentiel ici est de ne pas en faire trop avec rigidité: le bandage ne doit pas glisser, mais il est également inacceptable de serrer fortement l'estomac. Pour corriger la taille du bandage, certains fabricants utilisent divers dispositifs (fermetures éclair, crochets, boutons, laçage, etc.). Cela permet une correction individuelle de la dureté.
  • Un bandage gynécologique, qui est porté après la chirurgie, doit être fait de tissus naturels (par exemple, du coton). Naturellement, cela augmente le coût du produit, mais dans ce cas, la question n'est pas de prix, mais d'efficacité. En plus des tissus naturels, ceux qui donneront de l'élasticité au produit (par exemple, lycra, élasthanne) doivent également être utilisés. Le bandage gynécologique postopératoire, en raison de son élasticité, fixe de manière fiable la cavité abdominale, soutenant les organes internes et empêchant la couture de se séparer.
  • Faites particulièrement attention à la largeur du bracelet. Elle doit recouvrir la suture postopératoire de moins de 1 à 2 cm; cela ne vaut pas la peine d'acheter un bandage trop large: les bords d'un tel bandage peuvent s'enrouler, provoquant une gêne et même des sensations douloureuses.
  • Le bandage ne doit pas interférer avec la circulation sanguine - ceci est très important au stade de la récupération postopératoire du corps féminin. Aussi, l '«effet de serre» ne doit pas être autorisé, car il ne s'agit pas d'une ceinture amincissante, où la libération de liquide des tissus adipeux sur l'abdomen est la bienvenue. Après l'opération, la peau doit «respirer», ce qui accélère considérablement ses processus de régénération et réduit le risque d'irritation.

Il faut savoir qu'il faut mettre un bandage en position couchée sur des sous-vêtements en tissu naturel. Vous ne pouvez pas porter le produit plus de 8 heures par jour. Les bandages de haute qualité après le lavage ne perdent absolument pas leurs propriétés de compression. Le séchage du produit doit être effectué sur une surface plane horizontale sous une forme aplatie.

Si nous parlons de la durée du port du bandage, vous devez discuter de cette question avec votre médecin, car tout est très individuel et dépend de la récupération du corps, de la nature des blessures postopératoires, de la gravité des complications. En moyenne, la durée du port d'un bandage après des opérations gynécologiques est de 1 à 3 mois.

Sincèrement, Natalia.

En règle générale, un bandage postopératoire est une large ceinture qui soutient votre dos et s'adapte autour de votre abdomen. La fixation s'effectue à l'aide d'une ou plusieurs bandes Velcro. Le tissu pour la production de tels bandages est de haute qualité, respirant, de sorte que les plaies guérissent calmement dans les conditions les plus naturelles.

En plus de la rupture des coutures, il existe un risque de perte d'organes internes: ils doivent être en bon état et à leur place. Étant donné que les muscles en période postopératoire sont faibles et ne peuvent pas soutenir correctement les organes, une aide sous la forme d'un bandage est nécessaire.

De plus, il est difficile pour une femme de marcher pour la première fois après la chirurgie, et le bandage gynécologique postopératoire soutient le dos, soulageant l'excès de stress et maintenant la posture.

Comment choisir un bandage postopératoire?

Laissez-vous guider par les conseils de votre médecin et par vos propres sentiments. Avant d'acheter, il est préférable de mesurer le bandage. Malgré l'ajustement de la taille avec du velcro, certains types de corsets peuvent ne pas fonctionner pour vous et causer de l'inconfort. Il existe des bandages de culotte postopératoires, mais si vous avez peur de vous tromper avec la taille, il est préférable de choisir un type universel - une ceinture large. Il couvre l'abdomen et le dos, est bien ajusté, tout en étant assez élastique. À l'aide du fermoir, vous pouvez ajuster le modèle en largeur, en l'ajustant à votre convenance. Un autre avantage est un retrait rapide, une facilité d'entretien et des matériaux agréables qui n'irritent pas la peau.

Il convient de noter que le bandage après une chirurgie gynécologique abdominale peut réduire considérablement la douleur. Peu à peu, il raffermira la peau, tonifiera les muscles et, par conséquent, les organes internes seront en place sans déplacement. Si vous portez une ceinture de bandage, la récupération après le retrait de l'utérus sera plus rapide, les sutures guériront plus activement et les tissus acquerront de l'élasticité..

De tels bandages sont également portés après l'accouchement, la césarienne et pas seulement après les opérations. L'effet minceur et le soutien du dos facilitent la période d'adaptation et amènent les femmes qui ont accouché à se mettre en forme plus rapidement.

Dans notre assortiment, vous trouverez des bandages gynécologiques sous forme de ceinture de différentes couleurs afin que vous puissiez les porter sous n'importe quel vêtement. Tons: noir, chair et blanc, selon votre préférence. Lorsque vous êtes complètement rétabli, vous pouvez continuer à utiliser la ceinture de bandage pour restaurer la silhouette à son ancienne minceur..

Indications pour l'ablation de l'utérus

Les indications de l'hystérectomie sont:

  • Fibromes utérins multiples ou un seul nœud myomateux de plus de 12 semaines avec une tendance à une croissance rapide, accompagnée de saignements utérins répétés, abondants et prolongés.
  • La présence de fibromes chez les femmes de plus de 50 ans. Bien qu'ils ne soient pas sujets à la malignité, le cancer se développe beaucoup plus souvent sur leur fond. Par conséquent, l'ablation de l'utérus après 50 ans, selon de nombreux auteurs, est souhaitable afin de prévenir le développement d'un cancer. Cependant, une telle opération à peu près à cet âge est presque toujours associée à de graves troubles psychoémotionnels et végétatifs-vasculaires ultérieurs en tant que manifestation du syndrome de post-systérectomie..
  • Nécrose ganglionnaire du myome.
  • Noeuds sous-séreux à haut risque de torsion sur le pédicule.
  • Nœuds sous-muqueux poussant dans le myomètre.
  • Polypose généralisée et menstruations abondantes persistantes compliquées par une anémie.
  • Endométriose et adénomyose 3-4 degrés.
  • Cancer du col de l'utérus, du corps utérin ou des ovaires et radiothérapie associée. Le plus souvent, l'ablation de l'utérus et des ovaires après 60 ans est effectuée précisément pour un cancer. Dans cette période d'âge, l'opération contribue à un développement plus prononcé de l'ostéoporose et à une évolution plus sévère de la pathologie somatique..
  • Le prolapsus de l'utérus de 3-4 degrés ou son prolapsus complet.
  • Douleur pelvienne chronique qui ne répond pas aux autres traitements.
  • Rupture utérine pendant la grossesse et l'accouchement, placenta accreta, développement d'une coagulopathie de consommation pendant le travail, endométrite purulente.
  • Hypotension utérine non compensée pendant le travail ou dans la période post-partum immédiate, accompagnée de saignements abondants.
  • Changement de sexe.

Bien que la mise en œuvre technique de l'hystérectomie se soit améliorée à bien des égards, cette méthode de traitement est encore techniquement difficile et se caractérise par de fréquentes complications pendant et après la chirurgie. Les complications sont des lésions des intestins, de la vessie, des uretères, la formation d'hématomes étendus dans la zone paramétrique, des saignements et autres..

De plus, de telles conséquences de l'ablation de l'utérus pour le corps ne sont pas rares, telles que:

  • restauration à long terme de la fonction intestinale après la chirurgie;
  • maladie adhésive;
  • douleur pelvienne chronique;
  • le développement du syndrome de posthystérectomie (ménopause après ablation de l'utérus) est la conséquence négative la plus fréquente;
  • développement ou évolution plus sévère de troubles endocriniens et métaboliques et immunitaires, cardiopathie ischémique, hypertension, troubles neuropsychiatriques, ostéoporose.

À cet égard, une approche individuelle dans le choix du volume et du type d'intervention chirurgicale est d'une grande importance..

Types et méthodes de retrait de l'utérus

Selon le volume de l'opération, les types suivants sont distingués:

  1. Sous-total ou amputation - ablation de l'utérus sans appendices ou avec eux, mais en préservant le col de l'utérus.
  2. Total ou extirpation de l'utérus - ablation du corps et du col de l'utérus avec ou sans appendices.
  3. Pangystérectomie - ablation de l'utérus et des ovaires avec des trompes de Fallope.
  4. Radical - pangystérectomie en combinaison avec la résection du 1/3 supérieur du vagin, avec retrait d'une partie de l'épiploon, ainsi que du tissu pelvien environnant et des ganglions lymphatiques régionaux.

Actuellement, la chirurgie abdominale pour enlever l'utérus est réalisée, en fonction de l'option d'accès, de la manière suivante:

  • abdominale ou laparotomique (incision médiane des tissus de la paroi abdominale antérieure de l'ombilical à la région suprapubienne ou incision transversale au-dessus du sein);
  • vaginal (ablation de l'utérus par le vagin);
  • laparoscopique (par ponction);
  • combiné.

Accès abdominal

Il est utilisé le plus souvent et pendant très longtemps. Il est d'environ 65% lors d'opérations de ce type, en Suède - 95%, aux États-Unis - 70%, au Royaume-Uni - 95%. Le principal avantage de la méthode est la possibilité d'effectuer une intervention chirurgicale dans toutes les conditions - à la fois en chirurgie planifiée et en cas de chirurgie d'urgence, ainsi qu'en présence d'une autre pathologie (extragénitale).

Dans le même temps, la méthode de laparotomie présente également un grand nombre d'inconvénients. Les principaux sont le traumatisme grave de l'opération elle-même, un long séjour à l'hôpital après l'opération (jusqu'à 1 à 2 semaines), une rééducation à long terme et des conséquences esthétiques insatisfaisantes..

La période postopératoire, à la fois courte et lointaine, est également caractérisée par une fréquence élevée de complications:

  • récupération physique et psychologique à long terme après le retrait de l'utérus;
  • la maladie adhésive se développe plus souvent;
  • la fonction intestinale est rétablie pendant une longue période et le bas-ventre fait mal;
  • élevé, par rapport à d'autres types d'accès, la probabilité d'infection et d'augmentation de la température;

La mortalité avec accès par laparotomie pour 10000 opérations est en moyenne de 6,7 à 8,6 personnes.

Ablation vaginale

C'est une autre approche traditionnelle utilisée pour retirer l'utérus. Elle est réalisée par une petite dissection radiale de la muqueuse vaginale dans ses parties supérieures (au niveau des fornices) - colpotomie postérieure et éventuellement antérieure.

Les avantages indéniables de cet accès sont:

  • beaucoup moins de traumatismes et le nombre de complications pendant la chirurgie, par rapport à la méthode abdominale;
  • perte de sang minimale;
  • courte durée de la douleur et meilleure santé après la chirurgie;
  • activation rapide d'une femme et restauration rapide de la fonction intestinale;
  • courte période d'hospitalisation (3-5 jours);
  • bon résultat esthétique, dû à l'absence d'incision dans la peau de la paroi abdominale antérieure, ce qui permet à une femme de cacher le fait même de la chirurgie à son partenaire.

Les durées de la période de rééducation avec la méthode vaginale sont beaucoup plus courtes. De plus, l'incidence des complications à court terme et leur absence dans les périodes postopératoires tardives sont également faibles, et la mortalité est en moyenne 3 fois inférieure à celle d'un accès abdominal..

Dans le même temps, l'ablation vaginale de l'utérus présente un certain nombre d'inconvénients importants:

  • le manque de surface suffisante du champ opératoire pour l'inspection visuelle de la cavité abdominale et les manipulations, ce qui complique considérablement l'ablation complète de l'utérus dans l'endométriose et le cancer, en raison de la difficulté technique de détecter les foyers endométrioïdes et les limites tumorales;
  • risque élevé de complications peropératoires en termes de lésions des vaisseaux sanguins, de la vessie et du rectum;
  • difficultés, si nécessaire, à arrêter le saignement;
  • la présence de contre-indications relatives, qui incluent, en plus de l'endométriose et du cancer, des tailles importantes de formation de type tumoral et des opérations antérieures sur les organes abdominaux, en particulier sur les organes de l'étage inférieur, qui peuvent entraîner des modifications de l'emplacement anatomique des organes pelviens;
  • difficultés techniques liées à la descente de l'utérus dans l'obésité, les adhérences et chez les femmes nullipares.

En raison de ces restrictions, en Russie, l'accès vaginal est principalement utilisé lors des opérations de prolapsus ou de prolapsus d'un organe, ainsi que lors du changement de sexe.

Accès laparoscopique

Ces dernières années, il est devenu de plus en plus populaire pour toutes les opérations gynécologiques dans le petit bassin, y compris l'hystérectomie. Ses avantages sont largement identiques à l'approche vaginale. Ceux-ci incluent un faible degré de traumatisme avec un effet cosmétique satisfaisant, la possibilité de dissection des adhérences sous contrôle visuel, une courte période de récupération à l'hôpital (pas plus de 5 jours), une faible incidence de complications dans l'immédiat et leur absence dans la période postopératoire à long terme..

Cependant, les risques de complications peropératoires telles que la possibilité de lésions des uretères et de la vessie, des vaisseaux sanguins et du gros intestin demeurent. Les inconvénients sont également les limitations associées au processus oncologique et à la grande taille de la formation tumorale, ainsi qu'à la pathologie extragénitale sous la forme d'insuffisance cardiaque et respiratoire même compensée..

Voir aussi: Ablation laparoscopique de l'utérus

Méthode combinée ou hystérectomie vaginale assistée

Il consiste en l'utilisation simultanée d'approches vaginales et laparoscopiques. La méthode permet d'éliminer les inconvénients importants de chacune de ces deux méthodes et de réaliser une intervention chirurgicale chez les femmes présentant:

  • l'endométriose;
  • adhérences dans le petit bassin;
  • processus pathologiques dans les trompes de Fallope et les ovaires;
  • nœuds myomateux de taille significative;
  • une histoire d'interventions chirurgicales sur les organes abdominaux, en particulier le petit bassin;
  • Difficulté à faire tomber l'utérus, y compris les femmes nullipares.

Les principales contre-indications relatives obligeant à privilégier l'accès par laparotomie sont:

  1. Foyers communs d'endométriose, en particulier l'endométriose postérieure avec invasion de la paroi rectale.
  2. Processus d'adhésion prononcé, entraînant des difficultés de dissection des adhérences lors de l'utilisation de la technique laparoscopique.
  3. Lésions ovariennes volumétriques dont la nature maligne ne peut être exclue de manière fiable.

Se préparer à la chirurgie

La période préparatoire à la chirurgie planifiée consiste à effectuer d'éventuels examens au stade préhospitalier - analyses sanguines cliniques et biochimiques, analyse d'urine, coagulogramme, détermination du groupe sanguin et du facteur Rh, études de la présence d'anticorps contre les virus de l'hépatite et les infections sexuellement transmissibles, y compris y compris syphilis et infection par le VIH, échographie, fluorographie thoracique et ECG, examen bactériologique et cytologique des frottis du tractus génital, colposcopie prolongée.

À l'hôpital, si nécessaire, une hystéroscopie est en outre réalisée avec curetage diagnostique séparé du col de l'utérus et de la cavité utérine, échographie répétée, IRM, sigmoïdoscopie et autres études.

1 à 2 semaines avant l'opération, s'il existe un risque de complications sous forme de thrombose et de thromboebolies (varices, maladies pulmonaires et cardiovasculaires, surpoids, etc.), une consultation avec des spécialistes spécialisés et la prise de médicaments appropriés, ainsi que des agents rhéologiques et agents antiplaquettaires.

De plus, afin de prévenir ou de réduire la gravité des symptômes du syndrome de posthystérectomie, qui se développe après l'ablation de l'utérus chez 90% des femmes de moins de 60 ans (principalement) et de gravité variable, une intervention chirurgicale est prévue pour la première phase du cycle menstruel (le cas échéant).

1 à 2 semaines avant l'ablation de l'utérus, des procédures psychothérapeutiques sont effectuées sous la forme de 5-6 conversations avec un psychothérapeute ou un psychologue, visant à réduire le sentiment d'incertitude, d'incertitude et de peur de l'opération et de ses conséquences. Des sédatifs phytothérapeutiques, homéopathiques et autres sont prescrits, un traitement pour une pathologie gynécologique concomitante est effectué et il est recommandé d'arrêter de fumer et de boire des boissons alcoolisées..

Ces mesures permettent de faciliter considérablement le déroulement de la période postopératoire et de réduire la gravité des manifestations psychosomatiques et végétatives du syndrome climatérique provoquées par l'opération..

À l'hôpital, la veille de l'opération, les repas doivent être exclus, seuls les liquides sont autorisés - du thé mal infusé et de l'eau plate. Le soir, un laxatif et un lavement nettoyant sont prescrits, avant le coucher, un sédatif est pris. Le matin du jour de l'opération, il est interdit de prendre tout liquide, la prise de tout médicament est annulée et le lavement nettoyant est répété.

Avant l'opération, mettez des collants de compression, des bas ou bandez les membres inférieurs avec des bandages élastiques, qui restent jusqu'à ce que la femme soit complètement activée après l'opération. Ceci est nécessaire pour améliorer l'écoulement du sang veineux des veines des membres inférieurs et pour prévenir la thrombophlébite et la thromboembolie..

Tout aussi important est la fourniture d'une anesthésie adéquate pendant l'opération. Le choix du type de soulagement de la douleur est effectué par l'anesthésiste, en fonction du volume prévu de l'opération, de sa durée, des maladies concomitantes, de la possibilité de saignement, etc., ainsi qu'en accord avec le chirurgien opérant et en tenant compte des souhaits du patient.

L'anesthésie lors de l'ablation de l'utérus peut être une endotrachéale générale associée à l'utilisation de relaxants musculaires, ainsi que sa combinaison (à la discrétion de l'anesthésiste) avec une analgésie péridurale. De plus, il est possible d'utiliser l'anesthésie péridurale (sans anesthésie générale) en association avec une sédation médicamenteuse intraveineuse. Le placement d'un cathéter dans l'espace péridural peut être prolongé et utilisé pour le soulagement de la douleur postopératoire et une récupération plus rapide de la fonction intestinale.

Le principe de la technique opératoire

La préférence est donnée à l'hystérectomie vaginale subtotale ou totale laparoscopique ou assistée avec préservation des appendices sur au moins un côté (si possible), ce qui, entre autres avantages, contribue à réduire la gravité du syndrome post-systérectomie.

Comment se déroule l'opération?

L'intervention chirurgicale avec accès combiné comprend 3 étapes - deux laparoscopiques et vaginales.

La première étape est:

  • introduction dans la cavité abdominale (après insufflation de gaz dans celle-ci) par de petites incisions de manipulateurs et d'un laparoscope contenant un système d'éclairage et une caméra vidéo;
  • réalisation de diagnostics laparoscopiques;
  • sectionner les adhérences existantes et excréter les uretères, si nécessaire;
  • l'imposition de ligatures et l'intersection des ligaments utérins ronds;
  • mobilisation (décharge) de la vessie;
  • ligature et transection des trompes de Fallope et des propres ligaments de l'utérus ou ablation des ovaires et des trompes de Fallope.

La deuxième étape consiste en:

  • dissection de la paroi antérieure du vagin;
  • transection des ligaments vésico-utérins après déplacement de la vessie;
  • incision de la membrane muqueuse de la paroi postérieure du vagin et imposition de sutures hémostatiques sur celle-ci et sur le péritoine;
  • l'imposition de ligatures sur les ligaments sacro-utérins et cardinaux, ainsi que sur les vaisseaux de l'utérus, suivie de l'intersection de ces structures;
  • enlever l'utérus dans la zone de la plaie et le couper ou le diviser en fragments (avec un grand volume) et les retirer.
  • suture des moignons et de la muqueuse vaginale.

Au troisième stade, un contrôle laparoscopique est à nouveau effectué, au cours duquel la ligature des petits vaisseaux saignants (le cas échéant) est effectuée et la cavité pelvienne est drainée.

Combien de temps dure l'opération de retrait de l'utérus?

Cela dépend de la méthode d'accès, du type d'hystérectomie et du montant de la chirurgie, de la présence d'adhérences, de la taille de l'utérus et de nombreux autres facteurs. Mais la durée moyenne de l'ensemble de l'opération est, en règle générale, de 1 à 3 heures.

Les principaux principes techniques de l'ablation de l'utérus par laparotomie et par voie laparoscopique sont les mêmes. La principale différence est que dans le premier cas, l'utérus avec ou sans appendices est retiré par une incision dans la paroi abdominale, et dans le second, l'utérus est divisé en fragments dans la cavité abdominale à l'aide d'un instrument électromécanique (morcellateur), qui sont ensuite retirés à travers un tube laparoscopique (tube ).

Période de rééducation

Des taches modérées et mineures après l'ablation de l'utérus sont possibles pendant au plus 2 semaines. Afin de prévenir les complications infectieuses, des antibiotiques sont prescrits.

Dans les premiers jours suivant la chirurgie, des dysfonctionnements intestinaux se développent presque toujours, principalement associés à des douleurs et à une faible activité physique. Par conséquent, la lutte contre la douleur est d'une grande importance, surtout le premier jour. A cet effet, des analgésiques non narcotiques injectables sont régulièrement administrés. L'analgésie péridurale prolongée a un bon analgésique et améliore la motilité intestinale..

Au cours des 1-1,5 premiers jours, des procédures de physiothérapie, des exercices de physiothérapie et une activation précoce des femmes sont effectuées - à la fin du premier ou au début du deuxième jour, il est recommandé de se lever du lit et de se déplacer dans le service. 3-4 heures après l'opération, en l'absence de nausées et de vomissements, il est permis de boire de l'eau plate et du thé "faible" en petites quantités, et à partir du deuxième jour - de manger.

Le régime alimentaire doit inclure des aliments et des plats faciles à digérer - des soupes avec des légumes hachés et des céréales râpées, des produits laitiers fermentés, du poisson et de la viande bouillis faibles en gras. Sont exclus les aliments et plats riches en fibres, les poissons et viandes gras (porc, agneau), la farine et les produits de confiserie, y compris le pain de seigle (le pain de blé est autorisé du 3e au 4e jour en quantité limitée), le chocolat. Du 5e au 6e jour, la 15e table (commune) est autorisée.

L'une des conséquences négatives de toute chirurgie abdominale est le processus adhésif. Il se déroule le plus souvent sans aucune manifestation clinique, mais peut parfois entraîner de graves complications. Les principaux symptômes pathologiques de la formation d'adhérences après le retrait de l'utérus sont les douleurs pelviennes chroniques et, plus gravement encore, la maladie adhésive..

Ce dernier peut se présenter sous la forme d'une obstruction intestinale adhésive chronique ou aiguë due à une violation du passage des matières fécales à travers le gros intestin. Dans le premier cas, il se manifeste par des crampes périodiques, une rétention de gaz et une constipation fréquente, des ballonnements modérés. Cette condition peut être résolue par des méthodes conservatrices, mais nécessite souvent un traitement chirurgical comme prévu..

L'obstruction intestinale aiguë s'accompagne de crampes et de ballonnements, d'absence de selles et d'écoulement de gaz, de nausées et de vomissements répétés, de déshydratation, de tachycardie et, dans un premier temps, une augmentation puis une diminution de la pression artérielle, une diminution de la quantité d'urine, etc. En cas d'obstruction intestinale adhésive aiguë, elle doit être résolue de toute urgence par un traitement chirurgical et une thérapie intensive. Le traitement chirurgical consiste en une dissection des adhérences et, souvent, une résection intestinale.

En raison de l'affaiblissement des muscles de la paroi abdominale antérieure après toute intervention chirurgicale sur la cavité abdominale, il est recommandé d'utiliser un bandage gynécologique spécial.

Combien porter un bandage après le retrait de l'utérus?

Le port d'un bandage à un jeune âge est nécessaire pendant 2 à 3 semaines, et après 45 à 50 ans et avec des muscles abdominaux peu développés - jusqu'à 2 mois.

Il favorise une guérison plus rapide des plaies, une réduction de la douleur, une amélioration de la fonction intestinale et une diminution du risque de formation de hernie. Le bandage est utilisé uniquement pendant la journée et plus tard - avec une marche prolongée ou un effort physique modéré.

Étant donné que la disposition anatomique des organes pelviens change après l'opération et que le tonus et l'élasticité des muscles du plancher pelvien sont perdus, des conséquences telles qu'un prolapsus des organes pelviens sont possibles. Cela conduit à une constipation constante, à une incontinence urinaire, à une aggravation de la vie sexuelle, à un prolapsus vaginal et également au développement d'adhérences..

Afin de prévenir ces phénomènes, des exercices de Kegel sont recommandés, visant à renforcer et augmenter le tonus des muscles du plancher pelvien. Vous pouvez les sentir en arrêtant la miction commencée ou l'acte de défécation, ou en essayant de presser le doigt inséré dans le vagin avec ses parois. Les exercices sont basés sur une compression similaire des muscles du plancher pelvien pendant 5 à 30 secondes, suivie de leur relaxation pendant la même durée. Chacun des exercices est répété en 3 séries, 10 fois dans chaque.

L'ensemble d'exercices est effectué dans différentes positions de départ:

  1. Les jambes sont écartées à la largeur des épaules et les mains sont sur les fesses, comme pour soutenir ces dernières.
  2. En position à genoux, inclinez le corps vers le sol et posez votre tête sur vos bras pliés au niveau des coudes.
  3. Allongez-vous sur le ventre, mettez votre tête sur les bras pliés et pliez une jambe au niveau de l'articulation du genou.
  4. Allongez-vous sur le dos, pliez vos jambes au niveau des articulations des genoux et écartez les genoux sur les côtés pour que les talons reposent sur le sol. Mettez une main sous la fesse, l'autre sur le bas de l'abdomen. Tout en serrant les muscles du plancher pelvien, tirez légèrement les bras vers le haut.
  5. Position - assis les jambes croisées sur le sol.
  6. Mettez vos jambes un peu plus larges que vos épaules et posez vos bras tendus sur vos genoux. Dos droit.

Serrez les muscles du plancher pelvien dans toutes les positions de départ vers l'intérieur et vers le haut, suivi de leur relaxation.

Vie sexuelle après le retrait de l'utérus

Au cours des deux premiers mois, l'abstinence des rapports sexuels est recommandée pour éviter les infections et autres complications postopératoires. Dans le même temps, indépendamment d'eux, l'ablation de l'utérus, en particulier en âge de procréer, devient en soi très souvent la cause d'une diminution significative de la qualité de vie en raison du développement de troubles hormonaux, métaboliques, psychonévrotiques, autonomes et vasculaires. Ils sont interconnectés, s'exacerbent et affectent directement la vie sexuelle, ce qui, à son tour, augmente le degré de leur gravité..

La fréquence de ces troubles dépend notamment du volume de l'opération pratiquée et, notamment, de la qualité de sa préparation, de la gestion de la période postopératoire et du traitement dans une période plus éloignée. Le syndrome anxieux-dépressif, qui se déroule par étapes, est noté chez une femme sur trois qui a subi une ablation de l'utérus. Le moment de sa manifestation maximale est la période postopératoire précoce, les 3 mois suivants et 12 mois après l'opération..

L'ablation de l'utérus, en particulier totale avec unilatéral, et encore plus avec une ablation bilatérale des appendices, ainsi que réalisée dans la deuxième phase du cycle menstruel, conduit à une diminution significative et rapide de la teneur en progestérone et en estradiol dans le sang chez plus de 65% des femmes. Les troubles les plus prononcés de la synthèse et de la sécrétion des hormones sexuelles sont détectés au septième jour après la chirurgie. La restauration de ces troubles, si au moins un ovaire a été conservé, n'est notée qu'après 3 mois ou plus.

De plus, en raison de troubles hormonaux, non seulement la libido diminue, mais de nombreuses femmes (tous les 4 à 6) développent des processus d'atrophie dans la muqueuse vaginale, ce qui conduit à leur sécheresse et à des troubles urogénitaux. Cela affecte également la sexualité..

Quels médicaments devraient être pris pour réduire la gravité des conséquences négatives et améliorer la qualité de vie?

Compte tenu de la nature échelonnée des troubles, il est conseillé d'utiliser des médicaments sédatifs et neuroleptiques, des antidépresseurs au cours des six premiers mois. À l'avenir, leur accueil devrait être poursuivi, mais des cours intermittents.

À des fins préventives, ils doivent être prescrits aux périodes les plus probables de l'année d'exacerbations du processus pathologique - en automne et au printemps. De plus, afin de prévenir les manifestations de la ménopause précoce ou de réduire la gravité du syndrome de posthystérectomie dans de nombreux cas, en particulier après une hystérectomie avec des ovaires, il est nécessaire d'utiliser un traitement hormonal substitutif..

Tous les médicaments, leurs dosages et la durée des traitements doivent être déterminés uniquement par un médecin du profil approprié (gynécologue, psychothérapeute, thérapeute) ou en collaboration avec d'autres spécialistes.

Pourquoi avez-vous besoin d'un pansement après la chirurgie


Les situations dans lesquelles l'aide d'un bandage spécial sera indispensable sont divers types de pathologies de l'utérus (prolapsus, prolapsus), son retrait, ainsi que l'accouchement par césarienne.

Les complications les plus courantes de l'utérus surviennent après l'accouchement, lorsque les muscles qui le maintiennent perdent leur élasticité. Dans certains cas, le tissu musculaire est capable de récupérer tout seul. Lorsqu'il y a une menace potentielle que cela ne se produise pas, un bandage spécial après l'accouchement vient à la rescousse, ce qui aide les muscles à tenir l'organe et améliore le tonus musculaire de l'utérus lui-même..

Le bandage ne gêne pas le mouvement et les inserts en plastique exercent une pression sur la paroi abdominale, empêchant ainsi les organes internes de changer de position.

Après une hystérectomie (ablation de l'utérus), il est également recommandé d'utiliser un bandage pendant toute la phase de rééducation, qui dure plusieurs mois. Il aidera:

  • réduire la douleur après la chirurgie;
  • empêcher la divergence des sutures postopératoires;
  • fournira un soutien fiable pour les organes internes,
  • renforce les muscles du vagin;
  • réparera les os pelviens et leur fournira une protection contre la surcharge;
  • réduira le risque de pathologies intestinales et de hernies.

Pour éviter les pathologies de l'utérus après la grossesse, vous devrez peut-être porter un bandage pendant toute la période. Cependant, cela ne doit être fait qu'après une consultation qualifiée avec un gynécologue, car un bandage avec des inserts en plastique peut exercer une pression excessive sur le péritoine et le fœtus et, par conséquent, des pathologies dans le développement de l'enfant sont possibles.

Caractéristiques du bandage gynécologique


Contrairement aux autres bandages postopératoires, les modèles pour femmes présentent un certain nombre de caractéristiques distinctives:

  • lors de l'abaissement de l'utérus, un bandage-pantalon est utilisé, qui couvre non seulement les hanches, mais aussi le périnée et est fixé avec des attaches;
  • la conception des orthèses gynécologiques est telle que beaucoup d'entre elles peuvent être portées sous les vêtements et ne perturberont pas le rythme de vie habituel.

Comment choisir le bon bandage


Afin de ne pas perturber la circulation sanguine, ce qui peut entraîner une hypoxie (manque d'oxygène) et des pathologies dans le développement de l'enfant, ainsi que de ne pas provoquer une compression excessive de la cavité abdominale et des complications postopératoires, un bandage de la partie souhaitée de la densité abdominale doit être choisi. Il sera déterminé par le matériau à partir duquel le modèle est cousu et la conception du cadre en plastique..

Le bandage gynécologique peut être en latex, élastine et polyester et comporter des inserts en plastique médical de diverses configurations. Il est important que les matériaux soient aussi naturels que possible et ne causent pas d'inconfort lors du port du bandage.

La sélection est basée non seulement sur la configuration (ceinture ou culotte), mais aussi sur la taille. Les fabricants n'adhèrent pas à une grille unidimensionnelle, de sorte qu'une femme doit mesurer indépendamment le tour de taille (pendant la grossesse - sous le ventre), ainsi que la circonférence des hanches.

La largeur typique du produit est de 23 cm.Vous pouvez également trouver des ceintures d'une largeur de 20, 25, 28 et 30 cm en vente.N'oubliez pas que la ceinture doit être d'au moins 1 cm de chaque côté pour fermer la suture postopératoire.

Le médecin devra choisir un modèle en tenant compte de ses fonctions, de l'état et de l'équipement du patient, du succès de l'opération.

Comment et combien porter un bandage après avoir retiré l'utérus


La période de rééducation après hystérectomie dure en moyenne 2 mois. Le bandage après le retrait de l'utérus doit être porté pendant toute cette période..

Cependant, la durée d'utilisation quotidienne ne doit pas dépasser 12 heures, afin de ne pas perturber la circulation sanguine..

Après l'avoir retiré, vous devez être en position horizontale pendant un certain temps, en plaçant vos jambes au niveau du cœur.

Le bandage postopératoire gynécologique contribuera à la récupération précoce du corps, réduira la douleur et donnera plus de confiance à la femme. L'efficacité de son utilisation sera élevée si le patient a l'intention de suivre strictement les conseils du médecin traitant.

Slips

Ce modèle saisit les os pelviens avec le périnée pour une fixation serrée des organes internes. Le produit est fixé avec des attaches qui peuvent être ajustées. Vous devez porter le modèle dès les premières heures après l'opération.

Short bandage

Modèle pratique et pratique conçu pour la saison froide. Le plus souvent, la fixation se fait avec du velcro, mais des modèles avec des fermetures à glissière peuvent également être trouvés en vente..

Bandage de bande

C'est une large bande élastique qui fixe solidement les organes. Ce modèle ressemble à une ceinture post-partum, mais il doit également être porté dans les premières heures après la chirurgie. C'est l'option la plus pratique pour la période de rééducation précoce. Le modèle est fixé avec du Velcro.

Un modèle correctement sélectionné doit s'asseoir confortablement sur une femme, sans gêner les mouvements..

Il existe un certain nombre de contre-indications au port du produit. Étant donné que le bandage gynécologique postopératoire après retrait de l'utérus remplit une fonction de resserrement, il ne peut pas être porté par les patients souffrant de:

  • certaines maladies du tractus gastro-intestinal: par exemple, avec des ulcères de l'estomac et du duodénum;
  • une réaction allergique individuelle au matériau de fabrication;
  • les maladies dermatologiques, ainsi que celles avec des plaies sur la peau;
  • maladie rénale accompagnée d'œdème.

Dans tous ces cas, le médecin peut recommander un modèle différent ou un autre fabricant qui fabrique des produits à partir d'un matériau différent..

Un corset régénérateur de haute qualité, avec le bon choix, ne causera aucun dommage à la santé. Les propriétés de support du produit sont fournies par un matériau dense et élastique de haute qualité. De nombreux modèles ont un maillage de ventilation spécial dans la conception. Lors du choix d'un bandage confortable, vous devez respecter les règles suivantes:

  • Le meilleur choix est les tissus naturels. Bien qu'un corset en coton coûtera plus cher qu'un corset synthétique, il sera beaucoup plus confortable à porter..
  • Vous ne devez porter le corset que pendant le temps recommandé par le médecin.
  • Si un modèle de bandage cause de l'inconfort, vous devez absolument en essayer un autre lorsque vous le portez. par exemple, si la ceinture ne vous va pas, changez-la en short. La douleur ne peut être tolérée lorsqu'elle est portée.
  • Étant donné que la femme après l'opération va s'allonger pendant un moment, vous devez également essayer le produit uniquement allongé pour choisir un modèle confortable..
  • Les cravates pour corsets peuvent être très différentes: des cravates en coton aux fermetures à glissière. Il est très important de choisir le type de fixation qui peut causer de l'inconfort. Le meilleur choix serait les fermoirs réglables, avec lesquels vous pouvez ajuster librement le produit si nécessaire..
  • En aucun cas, vous ne devez acheter un pansement usagé, car, d'une part, il n'est plus hygiénique et, d'autre part, ses propriétés de serrage se sont détériorées..
  • Le pansement doit être lavé au fur et à mesure qu'il se salit, surtout en été, afin qu'il ne devienne pas un terrain fertile pour les bactéries pathogènes.
  • La taille du bandage doit être choisie de manière à ne pas trop serrer la suture postopératoire. En largeur, le produit doit être choisi de manière à ce que le bord supérieur soit à quelques centimètres au-dessus et au-dessous de la couture, mais ne la frotte pas. La bonne taille est très importante. Sinon, le produit peut même aggraver la situation. Vous devez sélectionner un produit par des mesures sur la partie la plus large des hanches.

Seul un bandage correctement sélectionné et un port à long terme pendant toute la période recommandée par le médecin aideront une femme à endurer cette période postopératoire difficile sans complications..

Après le retrait, la période de rééducation dure environ 2 mois. Après le retrait de l'utérus, le bandage postopératoire est porté pendant toute la période. Vous pouvez porter le bandage tous les jours de 6 à 12 heures, selon le modèle, afin que la circulation sanguine ne soit pas perturbée. Après avoir retiré le bandage, la femme doit s'allonger en position horizontale et s'allonger un peu pour que ses jambes soient au niveau du cœur. Dans certains cas, le port d'un bandage n'est pas nécessaire: si les tissus sont bien restaurés ou si le patient a la peau lâche.

Vous devez mettre le bandage en position couchée. Il est nécessaire de le redresser pour que le milieu de la bande se trouve au milieu de l'abdomen. Ensuite, en tenant un bord, vous devez tirer sur l'autre et connecter les deux parties de la fixation. La ceinture doit créer une pression perceptible sur l'abdomen, mais pas douloureuse.

Vous pouvez porter un corset sur un t-shirt fin. Cela empêchera la ceinture d'irriter la cicatrice et de frotter la peau. Si soudainement il y a une sensation de douleur et de démangeaisons, ou si la cicatrice devient rouge et s'est agrandie, vous devez consulter un médecin, une infection peut pénétrer dans la cicatrice.

Le but fonctionnel du bandage

Un bandage est une ceinture ou un corset médical qui comporte des attaches ou des éléments de serrage (les éléments de fixation de ce moyen dépendent du modèle). Ce remède est recommandé pour une utilisation dans la période postopératoire, avant ou pendant l'accouchement, après l'accouchement, pour maintenir les organes dans le petit bassin.

Le bandage postopératoire est indiqué pour améliorer le fonctionnement des organes de la femme après la chirurgie. Mais cet effet ne sera observé qu'en cas de port prolongé de ce produit..

De plus, le corset de fixation offre un certain nombre de propriétés positives:

Ces fonctions permettent à une femme de supporter beaucoup plus facilement la période postopératoire et réduisent également la douleur et l'inconfort intenses..

Il convient de garder à l'esprit que les bandages ont plusieurs variétés. Par exemple, après la laparotomie et l'ablation vaginale de l'utérus, il est montré qu'il porte un bandage-pantalon, cette version du dispositif de fixation sera la plus pratique, mais avec la laparoscopie, une ceinture post-partum sera une option appropriée.

De nombreux médecins appellent le bandage une ceinture gynécologique, cela est dû à son objectif. Mais en même temps, le bandage gynécologique présente des traits distinctifs par rapport aux moyens de ce type.

Ai-je besoin d'un bandage après avoir retiré l'utérus

Habituellement, il est recommandé de porter un bandage postopératoire après le retrait de l'utérus, mais est-il vraiment nécessaire pendant cette période? Il est généralement prescrit après une opération abdominale, à savoir une hystérectomie..

Le port d'un pansement après avoir retiré l'utérus a un effet positif sur le système digestif. De plus, il soulage les douleurs désagréables dans la région intestinale, qui dérangent au début.

Mais bien sûr, il ne sera pas possible de les éliminer complètement, mais si vous portez un corset pendant longtemps et que vous suivez également les recommandations nécessaires, vous pouvez étouffer en grande partie le syndrome douloureux. Une autre propriété importante est le support des organes, empêchant la divergence des sutures. Lors de la première fois après l'opération, de nombreuses femmes, lorsqu'elles appliquent même une petite charge, peuvent diverger les sutures, et la présence d'un dispositif de fixation les protégera contre cela.

Mais le bandage après le retrait de l'utérus et des ovaires (appendices) présente certains inconvénients - il est très peu pratique à porter en été. Le fait est qu'en cas de chaleur extrême, il provoque une séparation accrue de la sueur et provoque également une sensation de démangeaison désagréable. Mais en même temps, ce dispositif de fixation est d'une grande importance, la période de rééducation après la chirurgie en dépend..

Mais bien sûr, tous ces inconvénients seront désagréables. Afin de les réduire, il est nécessaire d'observer la hyène et de laver en temps opportun la ceinture gynécologique.

Comment et combien porter un bandage après avoir retiré l'utérus

La rééducation après une hystérectomie peut prendre plusieurs mois. Un bandage postopératoire gynécologique après le retrait de l'utérus doit être porté pendant cette période.

Mais lorsque vous portez cet outil, vous devez suivre certaines recommandations importantes:

Comment choisir le bon bandage postopératoire après avoir retiré l'utérus

Lors du choix d'une ceinture, d'un corset pour soutenir la cavité abdominale et les organes internes après le retrait de l'utérus, il convient de considérer un certain nombre de recommandations importantes:

Contre-indications

Malgré le fait que le bandage postopératoire est conçu pour accélérer la récupération du corps après une hystérectomie de l'utérus, des ovaires, des fibromes, il est préférable de consulter d'abord un médecin. Cet outil présente un certain nombre de contre-indications, dans lesquelles il n'est pas recommandé de le porter..

Les contre-indications de ce produit sont les suivantes:

Si le patient présente soudainement les contre-indications ci-dessus, le médecin doit choisir le produit le plus approprié. Il peut choisir une version d'une ceinture en tissu naturel, si elle serre, il est préférable d'acheter un dispositif de fixation d'une taille plus grande. De plus, le médecin doit choisir la période optimale pour porter la ceinture pendant la journée, au maximum elle devrait être de 4 à 5 heures.

Il est important de choisir le bon bandage gynécologique postopératoire après une chirurgie utérine. Le produit doit être confortable, il doit soutenir les organes internes, protéger les coutures des divergences. Il est impératif dans ces cas qu'il ne soit sélectionné que par le médecin traitant, en fonction de l'état du patient, ainsi que de la complexité de l'opération..

Vidéo: bandage postopératoire

Vidéo: les conséquences de l'ablation de l'utérus pour le plancher pelvien. Pourquoi cela vaut-il la peine d'entraîner les muscles intimes après avoir retiré l'utérus.

Pourquoi utiliser un bandage après une hystérectomie?

Les médecins insistent pour que le bandage soit mis immédiatement après l'opération. Ceci est impératif pour plusieurs raisons:

  • Confinement des organes internes aux mêmes endroits où ils se trouvaient avant l'opération.
  • Prévention de la divergence des sutures chirurgicales.
  • Réduire l'intensité de la douleur.
  • Le bandage postopératoire après le retrait de l'utérus aide à renforcer les muscles du vagin.
  • Il aide à soutenir les os pelviens sous tension. La ceinture prend en charge une partie de la charge, évitant la surcharge des os pelviens.
  • Aide à protéger les intestins des complications postopératoires.
  • Empêche au maximum la formation de hernies après la chirurgie.

De telles propriétés du bandage le rendent indispensable pour les patients en convalescence après le retrait de l'utérus..

Il existe plusieurs types de bandages pour les maladies gynécologiques. Pour un effet maximal, vous devez choisir le bon look et la bonne taille. Il est préférable de consulter votre médecin..

Quand utiliser le bandage après la chirurgie?

Le cours du traitement avec ce sujet est déterminé par le médecin. La durée de son utilisation dépendra de plusieurs facteurs:

  • L'état du patient après l'opération, le médecin évalue les données externes et le bien-être de la femme.
  • Taux de guérison des sutures. Vous ne pouvez pas retirer le bandage plus tôt qu'avant la restauration complète des tissus du corps féminin. Cela peut avoir des conséquences désastreuses..
  • Y a-t-il des complications? Avec diverses complications, le médecin détermine l'opportunité d'utiliser le bandage afin de ne pas aggraver l'état du patient.
  • Si la pathologie du prolapsus vaginal est diagnostiquée, une meilleure fixation peut être obtenue à l'aide d'un collant. Ils réparent le périnée, contribuant à une meilleure qualité de vie pour la femme. Attaché au corps du patient avec des fermoirs.

Comment choisir le bon bandage?

Avant de choisir un bandage, vous devez étudier les caractéristiques de ce bandage élastique. Une compression excessive de certaines parties du corps peut entraîner une altération de la circulation dans les tissus affectés. Pour cette raison, il est important de connaître votre taille, de choisir le bon tissu de pansement et de l'habiller correctement..

Le bandage est en élastine, polyester, latex. Il comporte du plastique de qualité médicale pour soutenir votre dos et votre bas-ventre.

Choisissez un bandage élastique avec une maille spéciale qui "respire". Si la ceinture comprend un revêtement de gaze, il est préférable de ne pas acheter un tel bandage, car il est de courte durée.

Les fabricants n'ont pas de grille unidimensionnelle. Pour naviguer en taille, vous devez mesurer votre taille et vos hanches à l'avance. Ceci est particulièrement important lors du choix de la culotte. Le modèle final du bandage gynécologique est sélectionné par le médecin, il évalue l'état du patient, la probabilité de prolapsus vaginal et détermine le modèle.

Pour garder l'incision opératoire propre et hygiénique, il est recommandé d'acheter plusieurs bandages. En outre, différents modèles sont utilisés en fonction du degré de récupération du corps dans le domaine de la chirurgie. Il convient également de rappeler que la largeur du bandage doit être choisie de manière à ce que son bord soit 2 cm plus haut que la couture..

Règles de sélection de base:

  • Le produit doit être fabriqué uniquement à partir de tissus naturels.
  • Une femme doit s'y sentir à l'aise, même en cas de port prolongé..
  • Pour tout inconfort, vous devez changer le type de bandage d'une ceinture à une culotte, d'une culotte à un short.
  • Vous devez l'essayer uniquement en décubitus dorsal afin de fixer naturellement tous les organes internes.
  • Il est important de trouver une attache confortable. Il y en a beaucoup de fabricants. Ce sont des cravates, des velcro, des fermetures éclair et autres. Toute fixation doit être confortable, ne pas frotter ou écraser. Un corset est un choix commun des femmes. C'est bien car il a des attaches à plusieurs niveaux, ce qui vous permet d'ajuster confortablement la position du bandage sur le corps.
  • N'utilisez pas de bandages après quelqu'un d'autre. Il est strictement interdit d'utiliser des pansements de fixation usagés sur des sutures chirurgicales. Il a non seulement perdu son hygiène, mais aussi ses propriétés amincissantes, qui n'auront pas l'effet thérapeutique nécessaire..

Comment utiliser la ceinture élastique?

La période de récupération du corps après l'opération pour retirer l'utérus dure environ 2 mois, selon les caractéristiques du corps de la femme. L'utilisation d'un bandage est prescrite pour toute cette période. Combien d'heures par jour porter après l'ablation de l'utérus? Pour un effet thérapeutique, il suffit de ne pas l'utiliser plus de 12 heures par jour. Une utilisation de 24 heures entraîne une altération de la circulation sanguine dans les tissus corporels.

Vous devez le mettre en position couchée, après l'avoir retiré, il est également recommandé de s'allonger pendant quelques minutes, en plaçant vos jambes au même niveau que le muscle cardiaque.

Bandage bricolage

Si une femme est allergique à certains tissus, qu'elle a une silhouette non standard ou que les bandages prêts à l'emploi ne s'adaptent pas étroitement au corps, il devient nécessaire de faire un bandage indépendamment après l'hystérectomie.

De quoi avez-vous besoin pour faire un pansement? Instructions de couture.

  1. Préparez les accessoires pour la couture: tissu, fils, aiguille, ciseaux, épingles pour fixer le tissu avant la couture, centimètre, attaches, inserts durs, motif.
  2. Nous décidons du matériau: pour soutenir les organes internes, le matériau doit être naturel et dense. Le tissu gaufré plié plusieurs fois est idéal.
  3. Il est important de sélectionner et de coudre correctement les éléments de fixation. Ils peuvent être en métal, en plastique et autres..
  4. Il est également important de choisir les bonnes attaches et de les coudre. Ils peuvent être quelconques, mais il est nécessaire de coudre en plusieurs rangées de crochets, avec une réserve de velcro, laisser le tissu pour que la fermeture à glissière ajuste l'étanchéité du produit au corps. Un exemple peut être vu sur la photo.
  5. Détermination des tailles en fonction des mesures prises, construction d'un motif approximatif. Comme base pour le motif, vous pouvez prendre un motif d'un body, d'une culotte ou d'un corset.
  6. Après avoir construit un motif approximatif, le matériau est découpé. Il est important de placer le motif dans le sens du fil partagé. Cela ne donnera pas d'étirement inutile lors de l'utilisation..
  7. Après le badigeonnage, assurez-vous d'essayer le produit. Une seule couture à l'avant ou sur le côté n'est pas cuite pour un ajustement facile. Ensuite, le produit est adapté à la silhouette de la femme, toutes les coutures sont traitées à l'aide d'une machine à coudre.
  8. Tous les éléments de fixation supplémentaires sont cousus.

Où acheter un bandage postopératoire?

Une ceinture de fixation ou une culotte doit être portée dans les premières heures suivant la chirurgie. Vous devez vous occuper de son achat à l'avance, en coordonnant votre achat avec votre médecin. Où est le meilleur endroit pour acheter un pansement?

Les orthèses de qualité, disponibles en plusieurs tailles, sont vendues dans les salons orthopédiques ou dans les pharmacies spécialisées. Vous pouvez trouver certains types dans les pharmacies régulières, mais il existe un nombre limité de produits.

Parfois, des points de vente au détail sont ouverts dans l'établissement médical où l'opération a été effectuée. Mais les prix peuvent être plus élevés que dans une pharmacie ou un salon. Dans le salon orthopédique, un médecin vous conseillera de choisir la bonne ceinture élastique, en fonction des recommandations du médecin traitant.

Le fabricant "Unga" diffère par des prix abordables, les prix de leurs produits commencent à 500 roubles. Le prix moyen des bandages est de 1200 roubles et plus.

Production

Après le retrait de l'utérus, le bandage est essentiel pour la récupération du corps. Les courroies élastiques sont différentes en matière de matériau, de type et de coût. Le choix correct de la ceinture est la clé d'un rétablissement rapide après la chirurgie.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte