Lire dans l'article:

Selon les données modernes, si des sensations douloureuses surviennent dans le corps humain, il s'agit du premier signal d'alarme qui indique une manifestation défavorable. Néanmoins, les mères expérimentées et les obstétriciens-gynécologues savent que la grossesse s'accompagne de changements graves dans le corps de la femme enceinte..

Le premier trimestre d'une période importante est considéré comme "le plus responsable", puisque le processus de développement est remplacé un par un. Il est important de savoir que les douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos aux premiers stades ont leurs propres causes. Heureusement, les sentiments douloureux ne deviennent pas toujours une raison de s'inquiéter et de s'inquiéter des pathologies. Afin de ne pas s'inquiéter et de porter le bébé avec plaisir, il convient de comprendre quelles douleurs surviennent avec la pathologie et dans la norme..

Tirer le bas de l'abdomen et le bas du dos peut être dû à de nombreux processus normaux dans le corps pour les douleurs lombaires pendant la grossesse:

  1. À un stade précoce de la grossesse (1 à 2 semaines), l'œuf est attaché à la muqueuse utérine. Parfois, le processus peut être accompagné de douleurs mineures et souvent imperceptibles dans le bas de l'abdomen pour une femme. À ce stade, la femme enceinte ne soupçonne même pas la grossesse et prend de telles douleurs pour les signes avant-coureurs de la menstruation..
  2. Pendant 3-4 semaines, le chorion est formé - le tissu à partir duquel le placenta est ensuite formé. À ce stade, les villosités sont attachées à l'utérus, des vaisseaux apparaissent et l'apport sanguin à l'embryon se produit. Cette période peut être accompagnée d'une sensation douloureuse dans le bas et le bas du dos..
  3. Après encore 2 semaines, la lumière des vaisseaux qui nourrissent l'embryon change de manière significative. Le diamètre des veines et des artères s'épaissit et s'épaissit. La couche musculaire disparaît complètement. À ce stade, sa défense biologique naturelle est formée. Le flux sanguin vers l'utérus et les organes externes augmente, car le flux sanguin dans cet organe est le même que dans les composants vitaux du corps: le cerveau, les reins, le cœur. Une telle marée peut être accompagnée d'une légère douleur en sirotant le bas de l'abdomen et le dos..
  4. À 7-8 semaines, la biosynthèse de la relaxine se produit, se développant non seulement à l'intérieur des ovaires, mais également dans le chorion. C'est une autre raison qui peut faire mal dans le bas du dos dans les premiers stades..
  5. À 9-10 semaines, les fibres musculaires commencent à augmenter considérablement en taille. La masse de l'utérus et sa taille pendant cette période augmentent plusieurs fois. Pendant cette période, l'appareil ligamentaire est étiré, ainsi que des ligaments importants. Ces changements anatomiques deviennent progressivement plus denses, denses et fiables. Pendant cette période, la douleur se manifeste dans le coccyx..
  6. À 11 et 12 semaines, le premier trimestre de grossesse se termine. Tous les systèmes d'organes sont entièrement et correctement formés. Parfois, l'utérus rétrécit autant que possible pendant cette période, mais ne vous inquiétez pas. De telles réductions, si elles ne dépassent pas 8 fois par jour, ne sont pas dangereuses. Le tonus survient souvent pendant la période d'activité, rarement pendant le sommeil et le repos. La sortie de sang pendant cette période se produit spontanément, l'utérus se contracte par étapes, ce qui empêche les varices.

Les sensations douloureuses affectent considérablement le système urinaire de la femme. la charge sur les reins augmente, ils commencent à fonctionner plus intensément, les maux de dos deviennent donc aussi typiques que possible. N'oubliez pas l'envie fréquente et spontanée d'aller aux toilettes..

Malgré les nombreuses sensations douloureuses normales, n'oubliez pas que cela peut faire mal même avec une pathologie.

De telles manifestations pendant la grossesse nécessitent une attention accrue:

  1. Si des sensations douloureuses intenses apparaissent, cela peut indiquer la possibilité d'une fausse couche. Si vous ne prenez pas de mesures pour préserver la grossesse à temps, le processus peut progresser considérablement. Si l'auto-avortement a déjà commencé, la douleur sera régulière et suffisamment forte. Beaucoup pensent que la menace est impossible sans saignement, mais ce n'est pas le cas. C'est pourquoi, si la douleur commence à vous déranger sérieusement, il est préférable de demander l'aide d'un médecin..
  2. Le bas du dos pendant cette période peut faire mal avec une grossesse gelée. Un processus inflammatoire se développe à l'intérieur de l'embryon, passant aux parois de l'utérus. La période est caractérisée par une augmentation de la température et des douleurs aiguës sévères caractéristiques de l'appendicite.
  3. Une douleur intense peut également indiquer une grossesse extra-utérine. Avec cette pathologie, l'embryon se développe en dehors de la cavité utérine, souvent dans le tube. Souvent, une femme souffre d'un côté. Dans ce cas, des mesures urgentes doivent être prises, car la possibilité d'un résultat mortel en cas de rupture de tuyau est maximale.
  4. La dérive des bulles est un phénomène rare mais dangereux dans lequel le fœtus renaît, ses tissus dégénèrent. La femme ressent de la douleur et de la toxicose.
  5. Les fibromes utérins existants pendant la grossesse commencent à se développer rapidement. L'apport sanguin à l'utérus augmente, des douleurs apparaissent, en particulier dans le bas du dos et le sacrum.
  6. Si une femme avait des problèmes avec le système urinaire avant la grossesse, alors l'exacerbation de la maladie est possible au maximum. La pyélonéphrite, la lithiase urinaire se développent et s'aggravent plus souvent que d'autres. Cela est dû à une augmentation de l'acidité de l'urine et du sang. Ce développement s'accompagne de maux de dos et d'enflure, ainsi que d'un changement d'urine.

Au cours de cela, les conclusions suivantes peuvent être tirées: la douleur au premier stade de la grossesse peut être normale, se manifestant en raison du développement de l'embryon et pathologique. Au cours du premier trimestre, une femme doit prendre soin d'elle-même et de l'embryon, car le fœtus se développe et a besoin de soutien. En cas de sensation douloureuse, il convient de contacter un médecin qui diagnostiquera et comprendra ce qui se passe exactement dans le corps et si ces changements sont normaux..

Lombalgie pendant la grossesse - tiraillements, sévères, aux premiers stades, au premier trimestre

Si une femme a mal au dos pendant la grossesse au cours du premier trimestre, cela est normal dans la plupart des cas. De telles sensations font partie intégrante de la période de naissance d'un bébé. L'apparition de la douleur peut être associée à des processus physiologiques dans le corps de la mère. Les changements dans les conditions de vie et le mode de vie peuvent également contribuer à une gêne au dos..

Mais la douleur survient souvent pour des raisons beaucoup plus dangereuses. Cela peut être un symptôme de maladies du système musculo-squelettique ou des organes des systèmes digestif et génito-urinaire. Ces pathologies peuvent être bénignes ou constituer une menace pour la vie de la mère et du fœtus..

Quand le mal de dos au premier trimestre est-il normal?

Si le mal de dos ne s'accompagne d'aucun symptôme supplémentaire, les raisons de son apparition sont probablement les suivantes:

  1. Pression de l'utérus sur la colonne vertébrale, tension du corset musculaire du dos. Le mal de dos commence généralement au deuxième ou au troisième trimestre, mais certaines femmes éprouvent ce symptôme dès 2-3 mois de grossesse.
  2. Relaxine, progestérone - ce sont des hormones responsables de la relaxation des muscles de l'utérus, empêchant ainsi les fausses couches. Cependant, avec l'utérus, d'autres fibres musculaires détendent, en particulier le muscle du dos. Par conséquent, le degré de soutien de la colonne vertébrale diminue, la douleur se produit.
  3. Matelas non orthopédique dur ou mou. Ou mauvaise posture pendant le sommeil, séjour prolongé dans la même position au repos.
  4. En outre, le dos peut faire mal après l'exercice, une longue assise devant l'ordinateur, debout sur vos pieds, une journée active passée dans des chaussures à talons hauts.

L'inactivité physique et le manque de vitamines et de substances minérales peuvent également contribuer à l'apparition de la douleur..

Un facteur défavorable peut causer une gêne dans le dos, alors la douleur n'est généralement pas forte, tolérable. Et parfois plusieurs facteurs agissent simultanément, et la douleur s'intensifie parfois.

Quelles pathologies peuvent se manifester par des maux de dos

La grossesse est une période où le corps d'une femme est non seulement reconstruit, mais devient également plus vulnérable à l'apparition ou à l'exacerbation de diverses pathologies. Par exemple, si une femme avait une scoliose avant la conception, elle pourrait être asymptomatique. Et la charge qui en résulte sur le bas du dos pendant la période de mise au monde devient un facteur déterminant de la progression rapide de la pathologie. Et c'est là que la scoliose commence à se manifester sous forme de maux de dos..

Si, en plus de la douleur, une femme présente des symptômes supplémentaires, cela peut indiquer le développement de maladies:

  1. Symptômes de dyspepsie et de troubles digestifs, perte de poids, douleurs sous les côtes - pathologies du système digestif.
  2. Violation de la miction, sang dans les urines, augmentation de la température corporelle, douleur aiguë dans les lombaires et le bas de l'abdomen - pathologies du système urinaire.
  3. Douleurs vives et fulgurantes dans le dos, la poitrine, le cou. Ainsi que des mouvements limités, un engourdissement des membres, des étourdissements - des maladies du système musculo-squelettique.

Si la douleur dans le bas du dos s'accompagne d'un saignement du vagin, cela peut être le symptôme d'une fausse couche imminente. Dans tous les cas, si une femme est inquiète et alarmée par des symptômes, vous devez consulter un médecin. Seul un spécialiste peut répondre à la question de savoir pourquoi le dos fait mal, prendre des mesures rapides et adéquates pour éliminer le symptôme.

Que faire si vous êtes constamment dérangé par des maux de dos au cours du premier trimestre

Le traitement des maux de dos au cours du premier trimestre consiste principalement à normaliser le mode de vie, à améliorer les conditions de vie et à utiliser des thérapies sûres. En dernier recours, le médecin peut prescrire des analgésiques légers et approuvés pour une femme enceinte..

Que faire pour soulager votre maladie par vous-même:

  1. Faites de la gymnastique simple, du yoga pour les femmes enceintes. Il est conseillé que les cours aient lieu en présence d'un instructeur. Peut être pratiqué individuellement ou en groupe avec d'autres femmes enceintes.
  2. Reposez-vous, faites des promenades au grand air.
  3. C'est vrai, mangez bien. Mieux vaut passer à une alimentation riche en calcium. Ce sont les produits laitiers et le lait aigre, les noix, le poisson et la viande, les légumes verts. L'essentiel est de s'assurer que les allergies alimentaires n'ajoutent pas aux maux de dos, il est donc préférable d'exclure les aliments exotiques.
  4. Prenez un complexe vitamino-minéral pharmacologique ou des phytopréparations enrichies prescrites par le médecin traitant.
  5. Choisissez le bon matelas orthopédique (mi-ferme, élastique, fabriqué à partir de matériaux naturels).
  6. Discutez avec votre médecin de la meilleure position de sommeil. Habituellement, les experts recommandent de dormir sur le côté gauche avec des oreillers sous la tête et entre les genoux. À mesure que l'utérus se développe, un oreiller est également placé sous le ventre..
  7. Pour soutenir votre dos, vous pouvez porter un bandage individuel qui ne serre pas la zone abdominale.
  8. Mettez de côté toutes vos chaussures, bottes à talons hauts jusqu'à l'année prochaine. Préférence pour les chaussures plates et légères.
  9. Commencez à visiter la piscine.
  10. Il est utile de prendre un bain chaud relaxant avant de se coucher, peut être combiné avec de l'aromathérapie.
  11. Certaines femmes bénéficient d'un massage doux du dos en utilisant un léger jet d'eau tiède sous la douche..
  12. La plaie peut être traitée avec des préparations topiques (pommades, crèmes). L'essentiel est que ces fonds soient approuvés pour une utilisation pendant la grossesse..

Le meilleur conseil qu'une femme enceinte puisse obtenir pour les maux de dos est celui d'un médecin. Après tout, les experts savent tout sur la grossesse et peuvent suggérer des solutions inattendues pour soulager la condition de la femme enceinte..

Quel spécialiste contacter pour les maux de dos au premier trimestre

Afin d'exclure immédiatement la menace de fausse couche, il est préférable de consulter d'abord un gynécologue. Si tout va bien à cet égard, vous pouvez contacter un thérapeute qui procédera à un examen, puis référer la femme à un spécialiste étroit..

Si la femme enceinte a mal au dos, un examen peut être nécessaire:

Vous devrez peut-être passer des tests, faire une IRM afin de concrétiser la cause du symptôme désagréable.

Ce qu'il ne faut pas faire pour les maux de dos au premier trimestre

L'automédication est strictement interdite pendant la grossesse. Prendre n'importe quel médicament, même à petites doses, signifie mettre la santé de l'enfant en danger. Mais vous ne pouvez pas non plus ignorer votre état, car certaines pathologies nécessitent un traitement urgent, parfois chirurgical.

De plus, il n'est pas recommandé pour une femme enceinte:

  1. Massez fortement la zone du sacrum par vous-même, demandez à un être cher de masser - cela peut provoquer une augmentation dangereuse du tonus de l'utérus.
  2. Prenez un bain chaud pour vous détendre.
  3. Travailler dur, y compris les tâches ménagères.
  4. Appliquer sur la région lombaire toutes préparations à usage externe à effet chauffant. Utilisez un coussin chauffant avec de l'eau chaude, faites des compresses chauffantes - c'est-à-dire réchauffez de quelque façon la région lombaire et le sacrum.

Les maux de dos pendant la grossesse inquiètent de nombreuses femmes enceintes. Et généralement, son apparition n'est pas associée au déroulement des processus pathologiques. Le corps d'une femme réagit de cette manière aux changements qui se produisent dans son corps pendant la période de portage d'un bébé, ou une femme enceinte dort simplement sur un matelas inconfortable, porte des chaussures à talons hauts. Chaque cas est individuel, afin d'établir la cause de la douleur, d'exclure le développement de maladies dangereuses, vous devez consulter un gynécologue et lui parler du problème qui s'est posé.

Pourquoi le bas du dos fait-il mal pendant la grossesse

Pourquoi le bas du dos fait-il mal pendant la grossesse au premier trimestre?

Dans les premiers stades, le dos peut faire mal, mais pas gravement et pas constamment. Cela est considéré comme normal lorsqu'une femme, éprouvant un léger inconfort, change de position corporelle et que la douleur disparaît..

La raison de ce phénomène est la production de l'hormone progestérone, qui affecte les muscles et le tissu conjonctif, provoquant une gêne due à:

  • répartition inhabituelle de la charge sur le corps;
  • divergence du bassin;
  • élargissement progressif de l'utérus;
  • augmentation systématique de la pression sur les organes pelviens.

En conséquence, il y a un léger inconfort qui passe rapidement et ne dérange pas la femme. Ceci est la norme et n'est pas une raison de panique et de visites imprévues chez le médecin..

Le bas du dos fait mal pendant la grossesse au deuxième trimestre: causes

Au début du deuxième trimestre, la charge sur le système musculo-squelettique est déjà assez importante et les organes internes de la femme sont visiblement déplacés. Cela peut causer de l'inconfort et des maux de dos. Outre:

  • l'utérus exerce déjà une pression assez forte non seulement sur les organes internes, mais aussi sur les os pelviens;
  • en raison d'une augmentation de l'abdomen, le centre de gravité général est déplacé, c'est pourquoi le corps essaie de "reconstruire";
  • l'inconfort commence par un long séjour dans une position ou un travail monotone;
  • si une femme a l'habitude de se reposer sur le dos, la grande veine cave est périodiquement pincée, ce qui a également des conséquences sous forme de maux de dos.

Normalement, une femme peut ressentir un inconfort ou une douleur supportable, mais si les sensations deviennent insupportables, il est nécessaire de consulter un médecin pour prescrire un traitement.

Pourquoi le bas du dos fait-il mal au troisième trimestre?

Au troisième trimestre, le dos fait le plus souvent mal, et il y a des explications à cela:

  • L'enfant commence à grandir rapidement, à accumuler de la graisse, c'est pourquoi le poids corporel de la femme augmente rapidement. Le système musculo-squelettique peut difficilement faire face à une telle charge.
  • Une femme accumule de la graisse sous-cutanée, ce qui affecte également la prise de poids.
  • La quantité de sang dans le corps augmente fortement, ce qui non seulement crée une charge supplémentaire sur les os et les muscles, mais entraîne également des changements dans le fonctionnement des organes internes. Cela peut entraîner des maux de dos..
  • L'utérus exerce une forte pression sur les intestins, ce qui ralentit la digestion, et les déchets sont excrétés de moins en moins souvent, créant une charge supplémentaire sur le corps.
  • Le corps se prépare progressivement à la naissance à venir, ce qui rend les os plus doux et plus mobiles, ce qui peut aggraver l'inconfort et les douleurs lombaires.

Si la douleur devient insupportable dans les derniers stades, votre médecin peut vous prescrire des analgésiques sans danger. Le bas du dos ne commence pas toujours à faire mal pendant la grossesse. Si une femme mène une vie saine, contrôle son poids corporel, pratique périodiquement une éducation physique, elle peut ne pas ressentir d'inconfort dans le dos. Si une femme n'a jamais mené une vie sportive, en moyenne, des douleurs peuvent apparaître vers le milieu de la grossesse.

Causes courantes

À tout stade de la grossesse, le bas du dos peut faire mal en raison d'un mode de vie inapproprié, en particulier, les facteurs provoquant sont:

  • manque d'activité physique;
  • manque de promenades au grand air;
  • suralimentation incontrôlée;
  • activité physique excessive;
  • stress constant et tension nerveuse.

Dans tous les cas, cette condition peut être corrigée à l'aide de séances de massage thérapeutique, d'exercices physiques, d'exercices thérapeutiques, de port d'un bandage et d'autres méthodes recommandées par le médecin traitant..

Panneaux de signalisation

Parfois, l'inconfort et la douleur dans le bas du dos ne sont pas seulement le résultat de changements dans le corps pendant la grossesse. En particulier, un besoin urgent de se rendre à l'hôpital dans les cas suivants:

  • Si le bas du dos et l'abdomen "font mal" en même temps, surtout au début de la grossesse, cela peut être le signe d'une fausse couche imminente. Vous devez appeler une ambulance.
  • Si le bas du dos fait mal et que la douleur irradie vers le coccyx et le pubis pendant une longue période, vous devez consulter un médecin, car ce sont des signes d'hypertonie pouvant entraîner une fausse couche.
  • Si la douleur irradie vers la partie supérieure de l'abdomen et le long de la colonne vertébrale, une pancréatite peut l'avoir provoquée. Un besoin urgent d'aller à l'hôpital - l'automédication est strictement interdite.
  • Pour la douleur qui se propage à tout le dos, il est logique de se faire tester pour les maladies du système squelettique. Pendant la grossesse, ils peuvent entraîner une naissance prématurée, ce qui est dangereux pour la femme et le bébé..
  • Si la douleur dans la région lombaire irradie vers la droite ou vers la gauche, il y a probablement eu une défaillance du fonctionnement des reins. Il est facile à guérir, mais seulement avec une admission rapide à l'hôpital et un diagnostic.

Afin d'éviter les complications de tels symptômes, vous devez consulter un médecin - il vaut mieux jouer la sécurité que de traiter plus tard les pathologies à un stade avancé.

Que faire et comment traiter la lombalgie

Si vous ressentez un peu d'inconfort dans la région lombaire, ce qui ne vous cause pas d'inconvénients importants, vous n'avez pas besoin de consulter un médecin d'urgence. Une raison d'aller à l'hôpital se produit lorsque la douleur commence à aggraver la qualité de vie, par exemple, à cause de cela, vous dormez mal, perdez l'appétit ou êtes incapable de faire vos activités habituelles.

Après l'entretien initial, le médecin décidera quoi faire ensuite. Pour certaines pathologies, un examen est suffisant, et parfois un examen complet du corps est nécessaire. Chaque maladie a ses propres caractéristiques de traitement - par exemple, parfois le massage peut aider, et parfois il peut aggraver la situation. Ne pas se soigner soi-même - cela peut entraîner des problèmes de santé pour la mère et l'enfant.

Mode de vie de grossesse

Quelle que soit la raison qui a causé une gêne dans la région lombaire, une femme devrait améliorer son mode de vie. En particulier, tenez compte des points suivants:

  • Procurez-vous une chaise ou une chaise confortable pour travailler. Si vous êtes dans la même position pendant une longue période, vous devez faire un petit échauffement toutes les demi-heures. Asseyez-vous droit, gardez le dos droit.
  • Si vous êtes constamment en mouvement, faites des pauses toutes les heures - vous pouvez simplement vous allonger pendant 10 à 15 minutes.
  • Obtenez un oreiller de sommeil spécial pour les femmes enceintes. Dormez de votre côté uniquement, surtout après les 3 premiers mois.
  • Faire du sport. Un entraînement excessif en force est nocif pendant la grossesse. Cependant, les sports tels que la natation, le yoga, l'aquagym peuvent renforcer la santé d'une femme et préparer son corps à l'accouchement..
  • Mangez bien, portez une attention particulière aux aliments riches en calcium - cet élément est nécessaire au bon fonctionnement du système squelettique.

Si une action s'avère inutile, le médecin peut vous prescrire le port d'un bandage prénatal - il s'agit d'un équipement spécial qui vous permet de redistribuer la charge en déplaçant le centre de gravité. Il est invisible sous les vêtements, mais vous apprécierez ses bienfaits dès les premières heures de port..

Le bas du dos fait mal en début de grossesse

L'inconfort et la douleur dans la région lombaire sont une condition à laquelle de nombreuses femmes enceintes sont confrontées. Dans quels cas de telles sensations peuvent-elles être considérées comme normales pour les femmes enceintes et quand ne doit pas être retardée avec une visite chez le médecin?

Causes de la lombalgie pendant la grossesse

La douleur dans le bas du dos qui survient jusqu'à 12 semaines peut être vive et tirante, modérée ou simplement insupportable. La douleur peut se faire sentir à tout moment de la journée, aggravant considérablement le bien-être de la future mère. Les experts identifient plusieurs facteurs affectant la formation du syndrome douloureux.

La menace d'interruption de grossesse

De toutes les pathologies accompagnées de lombalgies, ce problème mérite le plus d'attention. Dans cette condition, le bas du dos tire, comme avec les menstruations. Les douleurs dans le bas de l'abdomen et dans la région de l'aine se rejoignent souvent. Un écoulement sanglant du tractus génital est possible, indiquant qu'une fausse couche a commencé. Pour les maux de dos associés à la menace d'interruption de grossesse, la femme enceinte doit immédiatement demander l'aide d'un médecin.

Tout peut être la cause d'une fausse couche. Processus infectieux, maladies du sang et même des anomalies génétiques du fœtus - tout cela peut provoquer une hypertonicité de l'utérus et l'apparition de maux de dos. Souvent, un défaut de l'ovule ou des spermatozoïdes, ainsi qu'une mauvaise implantation (fixation de l'embryon à la paroi de l'utérus), conduisent à la menace d'interruption de grossesse.

Maladies des reins et des voies urinaires

Pendant la grossesse, les maladies chroniques sont souvent exacerbées. La pyélonéphrite ou la lithiase urinaire peuvent se présenter avec des maux de dos sévères, presque insupportables (le plus souvent unilatéraux). Peut-être une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39-40 degrés, l'apparition de frissons. La plupart des femmes connaissent leur maladie avant même la grossesse et, dans de rares cas, la maladie se manifeste précisément pendant la période d'attente pour le bébé. Pour un diagnostic précis, vous devriez consulter un médecin généraliste. Une analyse d'urine de routine ainsi qu'une échographie rénale peuvent aider à trouver la cause de la douleur au bas du dos pendant la grossesse.

Ostéochondrose

Les maladies de la colonne vertébrale sont une autre cause fréquente de maux de dos. Dans ce cas, la femme ressent une raideur prononcée des mouvements. Il lui est difficile de faire un pas, de sortir du lit ou de se retourner sur le côté. Une exacerbation de l'ostéochondrose se produit généralement avec l'hypothermie, ainsi qu'avec une charge excessive sur la colonne vertébrale.

Compression du nerf sciatique

Les dommages à l'un des plus gros nerfs du corps humain peuvent provoquer des douleurs lombaires sévères et presque insupportables. La douleur est toujours localisée d'un seul côté, s'intensifiant au repos et pendant le sommeil. Une exacerbation de la maladie se produit pendant la saison froide, après la baignade dans la piscine ou en faisant du sport. Si vous soupçonnez un piégeage du nerf sciatique, vous devez contacter un neurologue ou un chirurgien.

Cependant, la lombalgie en début de grossesse n'indique pas toujours le développement d'une pathologie grave. De nombreuses femmes enceintes s'habituent à un certain inconfort dans la région du dos et ne considèrent pas cela comme une source de préoccupation. Ces douleurs lombaires s'expliquent assez simplement. Pendant la grossesse, le fond hormonal change et dès les premières semaines après la conception, le ramollissement des os pelviens et l'étirement des ligaments commencent. Tout cela conduit à l'apparition de douleurs modérées dans le bas du dos, dans l'aine et le bas de l'abdomen. Sensations douloureuses à court terme qui ne s'aggravent pas avec le temps et disparaissent d'elles-mêmes après le repos ou le sommeil, ne constituent pas une menace pour la femme enceinte et ne nécessitent pas de traitement spécial.

Que faire si le bas du dos fait mal en début de grossesse?

Tout d'abord, il faut comprendre les raisons conduisant à l'apparition du syndrome douloureux. Si la douleur ne s'atténue pas avec le temps, une femme devrait absolument consulter un médecin. En fonction de la pathologie identifiée, le médecin prescrira un traitement et donnera des recommandations pour la prévention d'une telle affection.

La lombalgie causée par la menace d'interruption de grossesse est soulagée par des médicaments antispasmodiques. Un bon effet est vu de l'utilisation de la drotavérine ("No-shpy") dans les comprimés. Pour les maladies de l'estomac et des intestins, il n'est pas recommandé d'utiliser la forme de comprimé. Alternativement, des suppositoires rectaux de papavérine peuvent être utilisés. Les deux médicaments détendent bien les muscles de l'utérus, soulageant l'augmentation du tonus et éliminant ainsi les douleurs lombaires.

En plus des antispasmodiques, un soutien hormonal est souvent effectué en cas de fausse couche menaçante. Les préparations de progestérone ("Duphaston", "Utrozhestan") aident à maintenir la grossesse et à maintenir l'équilibre hormonal jusqu'à 14-16 semaines. Après 16 semaines, le placenta se forme et il n'y a pas besoin de progestérone.

Les préparations de magnésium (par exemple, "Magnelis" ou "Magne B6") sont devenues très populaires pour le traitement des douleurs de tirage. Ces fonds réduisent efficacement le tonus de l'utérus, éliminent la douleur et suppriment la menace d'interruption de grossesse. La durée du traitement est de deux semaines à un mois. Les préparations de magnésium sont interdites pour les saignements du tractus génital en début de grossesse.

La lombalgie causée par une maladie rénale peut nécessiter une antibiothérapie. Un médecin qualifié doit traiter la pyélonéphrite, aggravée pendant la grossesse. Avec une augmentation de la température corporelle et une détérioration de l'état général, une hospitalisation peut être nécessaire.

La chaleur sèche aidera à soulager les douleurs lombaires liées à l'ostéochondrose. Vous pouvez envelopper votre dos avec une écharpe chaude ou simplement vous envelopper dans une couverture. Les gels chauffants et anti-inflammatoires pour la région lombaire au premier trimestre de la grossesse ne sont pas recommandés. De plus, vous ne devez pas prendre d'analgésiques sous forme de pilules - beaucoup d'entre eux peuvent avoir un effet négatif sur l'état du fœtus. En cas de douleur insupportable, vous devriez consulter un neurologue.

La lombalgie non associée à une maladie ne nécessite aucun traitement. Le repos, un sommeil réparateur ou même un changement de position du corps aideront à soulager la condition. Pour plus de commodité, pendant le sommeil, vous pouvez mettre des oreillers sous le bas du dos - cela soulagera la tension des muscles du dos et éliminera la douleur. La gymnastique réparatrice ou le yoga ne feront pas de mal. Il est préférable de s'entraîner dans des groupes spéciaux pour femmes enceintes, sous la direction d'un formateur expérimenté. Pendant l'entraînement, vous ne devez en aucun cas effectuer des exercices par la force. Une charge disproportionnée sur le corps peut entraîner une détérioration de l'état général, ce qui entraînera une nouvelle attaque de douleur au bas du dos.

Nager dans une piscine ou dans un plan d'eau ouvert aidera à prévenir l'apparition de douleur. Il est important de surveiller la température de l'eau et de l'air - l'hypothermie peut entraîner une exacerbation de l'ostéochondrose ou de la pyélonéphrite. Pour le reste, être dans l'eau permet de soulager les tensions du bas du dos et des muscles abdominaux et de supprimer toute gêne dans cette zone. Si ces recommandations ne vous aident pas, vous devriez consulter un médecin pour clarifier le diagnostic et sélectionner le schéma thérapeutique optimal.

Pourquoi le bas du dos fait-il mal en début de grossesse?

La nouvelle tant attendue de la grossesse est l'un des événements les plus importants de la vie de chaque femme. Mais lorsqu'une nouvelle vie commence à grandir et à se développer dans le corps de la femme enceinte, son corps subit de nombreux changements qui peuvent affecter le bien-être général. Toute sensation désagréable provoque des sentiments forts et du stress. Au début de la grossesse, le beau sexe est souvent confronté à des douleurs lombaires. Pour que cela ne provoque pas de panique, vous devez traiter la cause de leur apparition..

Les sensations douloureuses dans la région lombaire apparaissent principalement pour des raisons physiologiques, associées à de nombreux changements dans le corps. Ce n'est pas dangereux pour la santé de la femme et de son bébé à naître. Par conséquent, vous devez déterminer ce qui provoque exactement une telle douleur:

  • Dans les toutes premières semaines de grossesse, le corps commence déjà à se préparer progressivement au fait que le fœtus augmentera constamment. Tout d'abord, la structure de la colonne vertébrale dans la région lombaire change, car après une courte période de temps, toute la charge ira à ce service particulier.
  • Dans la sixième semaine, la section sacrée subit des changements. Au fil du temps, il devient beaucoup plus élastique afin que la femme ne ressente pas à l'avenir une forte gêne due à la pression de la masse de l'enfant sur la colonne vertébrale. Pendant cette période, des sensations douloureuses apparaissent périodiquement et n'affectent pas le bien-être général de la future mère..
  • L'utérus commence à augmenter considérablement en taille et monte un peu plus haut, c'est pourquoi le bas du dos est en forte tension.
  • Vers la dixième semaine de grossesse, la douleur au bas du dos est associée à la croissance rapide du fœtus, ce qui provoque une forte augmentation de la charge sur tout le corps. Pendant cette période, la femme n'a toujours pas le temps de s'habituer à la gravité de l'abdomen, en marchant, pour plus de commodité, il faut trop plier la colonne vertébrale.
  • Dans les derniers jours du premier trimestre, les ligaments commencent à s'étirer intensément sous la pression du bébé. Ces sensations créent un inconfort sévère, mais il ne devrait y avoir aucune raison de s'inquiéter, car il s'agit d'un processus naturel..

Lombalgie pendant la grossesse: causes et traitement

Si une femme doute qu'un changement de bien-être soit de nature physiologique ou que les sensations de douleur lombaire deviennent vives et intenses, alors elle doit absolument consulter un obstétricien-gynécologue qui observe sa grossesse..

Les raisons

Les maux de dos pendant la grossesse touchent la moitié des femmes. Habituellement, l'inconfort est associé à une charge accrue sur la colonne vertébrale et à un étirement des muscles abdominaux. Le plus souvent, une telle douleur apparaît vers la fin du deuxième trimestre et ne peut être atténuée avant l'accouchement. Des lombalgies au début de la grossesse peuvent également survenir. À chaque trimestre, les femmes enceintes font face à ce symptôme pour différentes raisons..

Dans les premiers stades

Le bas du dos fait mal au début de la grossesse, le plus souvent pour des raisons physiologiques:

  1. Déjà au cours des premières semaines de naissance d'un enfant, le corps d'une femme se prépare progressivement au fait que le fœtus augmentera constamment. La colonne vertébrale lombaire subit des modifications, car très bientôt toute la charge y ira.
  2. Après 1,5 mois à compter du moment de la fécondation, les changements affectent la région sacrée. Au fil du temps, il devient plus élastique afin que la femme ne ressente pas d'inconfort sévère dû à la pression de la masse de l'enfant sur la colonne vertébrale. À ce stade, les douleurs apparaissent généralement périodiquement et n'affectent pas beaucoup le bien-être général de la femme enceinte..
  3. Le bas du dos est particulièrement tendu lorsque l'utérus se développe et change de position.
  4. Vers la fin du premier trimestre, la lombalgie est associée à une croissance fœtale dynamique. À ce stade, la femme n'a toujours pas le temps de s'habituer à la gravité de l'abdomen, donc en marchant, pour plus de commodité, la colonne vertébrale se plie fortement.
  5. À 12 semaines, les ligaments commencent à s'étirer intensément sous la pression de l'enfant. Une femme peut ressentir un inconfort sévère, mais le plus souvent, il n'y a pas de raison de s'inquiéter, car tout se passe dans le cadre physiologique..

Chez certaines femmes, le bas du dos tire au début de la grossesse peu après la fécondation. Après la conception, l'embryon passe des trompes de Fallope à l'utérus en 4 à 5 jours. Il est ensuite implanté dans l'endomètre (membrane muqueuse). Lors de l'introduction de l'embryon dans la muqueuse de l'utérus, sa couverture est partiellement détruite, ce qui provoque une douleur de traction. Après une implantation réussie de l'œuf, la sensation désagréable disparaît d'elle-même. En plus des nausées et des taches légères, les douleurs lombaires peuvent être considérées comme un signe de grossesse..

À une date ultérieure

Le dos fait mal pendant la grossesse au deuxième trimestre pour les raisons suivantes:

  • déplacement du centre de gravité;
  • augmentation du poids corporel;
  • l'action de l'hormone relaxine sur les ligaments et les tissus;
  • changements hormonaux;
  • augmentation de la charge sur certains groupes musculaires;
  • exacerbation de maladies chroniques (système musculo-squelettique, système génito-urinaire);
  • pathologies survenues avant même le début de la grossesse (maladies dégénératives de la crête).


Au troisième trimestre, les maux de dos pendant la grossesse sont le plus souvent dus au fait qu'une femme prend du poids de manière dynamique. Dans le même temps, la charge sur la colonne vertébrale augmente et les déformations de la colonne lombaire augmentent. Les hormones, pour leur part, préparent le bassin à l'accouchement en ramollissant les ligaments conjonctifs. La jonction des os pelviens avec la colonne vertébrale devient mobile, ce qui rend le bas du dos encore plus douloureux pendant la grossesse au troisième trimestre.

Si une femme tire le bas du dos dans la période de 37 à 40 semaines, cela peut également être dû aux raisons suivantes:

  1. Avant l'accouchement, la tête du bébé tombe et appuie sur la zone du sacrum, provoquant des douleurs lombaires.
  2. Rupture du placenta. Si, en plus de douleurs lombaires, la femme enceinte a des écoulements sanglants et qu'il y a également un tonus utérin, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le médecin. Il est préférable de se rendre immédiatement au service de pathologie de la grossesse. Une séparation trop précoce du placenta de la paroi utérine a de graves conséquences pour la mère et le bébé.
  3. Contractions de Braxton Hicks. Avant la naissance prochaine, le corps s'entraîne avec de fausses contractions. Ils n'ont pas de rythme clair, ils peuvent donner à la région lombaire.
  4. Le début du processus générique. Si, avec des spasmes lombaires, un bouchon muqueux part, du liquide amniotique fuit et que le bas-ventre fait mal à intervalles réguliers, alors, très probablement, le processus d'administration est proche. Il devrait être attendu à partir de la semaine 38.

Avant l'accouchement, les douleurs lombaires douloureuses ne sont pas rares, elles ont le plus souvent une explication physiologique, mais peuvent également indiquer des maladies chroniques graves qui se sont aggravées avec le début de la grossesse.

Symptômes d'anxiété associés et nature de la douleur

La douleur au bas du dos après la conception n'est pas toujours inoffensive. Si votre dos vous fait mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre et que la femme note également une faiblesse, une tachycardie, une orientation spatiale altérée, vous devez appeler de toute urgence une ambulance. De tels signes peuvent signifier le début d'une interruption pathologique spontanée de la grossesse..

Au 2ème trimestre, une femme doit être alertée des douleurs à la ceinture irradiant vers le coccyx, le pubis ou l'os de la cuisse. Si, après une demi-heure en position couchée, ils ne passent pas ou ne deviennent pas rythmés, vous devez également appeler un médecin. Ces symptômes peuvent être dus au fait que le processus de livraison a commencé à l'avance..

Si pendant la grossesse il y a une douleur lombaire unilatérale - à droite ou à gauche - cela indique un processus inflammatoire des reins. Dans ce cas, le système tubulaire du rein ou des glomérules est souvent affecté et les symptômes commencent généralement unilatéralement, le dos fait mal du côté droit ou gauche. Une femme doit se plaindre à un néphrologue. Si de telles pathologies ont été exclues par un médecin, il existe plusieurs autres causes possibles de douleur:

  1. Tire le bas du dos pendant la grossesse sur le côté droit ou gauche avec un complexe de troubles dystrophiques dans le cartilage articulaire. Les femmes enceintes se plaignent que le plus souvent le matin après une nuit de repos, leur dos est très douloureux.
  2. Des douleurs lombaires aiguës et sourdes sévères à droite ou à gauche indiquent une exacerbation de la sciatique. La douleur irradie vers la fesse, la cuisse et la surface externe de la jambe inférieure. Augmentation en marchant, en essayant de changer la position du corps et aussi lors d'une quinte de toux.
  3. Les maux de dos pendant la grossesse peuvent indiquer une lumbodynie. Cela se produit dans le contexte d'un surmenage ou d'un long séjour au froid, ainsi que lors de processus infectieux. La femme enceinte prend une position pliée forcée. C'est très dur pour elle de bouger.
  4. Une douleur de tirage à droite ou à gauche peut également indiquer une myosite (inflammation des muscles lombaires). En sentant, les fibres musculaires sont compactées et la femme décrit la douleur comme prolongée, douloureuse, étouffée. Le plus souvent, cette pathologie se développe si une femme a soufflé ou si elle est très gelée.
  5. Pancréatite Une femme peut confondre inflammation du pancréas avec toxicose. Cette maladie se caractérise par une violation prononcée des processus digestifs. Les maux de dos chez les femmes enceintes associés à la pancréatite sont de nature zona. Plus ressenti dans le haut de l'abdomen, mais irradie également vers le côté gauche du bas du dos.
  6. Ostéochondrose, radiculite, hernie intervertébrale. Avec divers processus dégénératifs-destructeurs du système musculo-squelettique, la douleur peut être reflétée. Souvent, avec de telles pathologies, le côté gauche du bas du dos fait mal.

Des maux de dos sévères pendant la grossesse peuvent être associés à des hernies rachidiennes. Une telle pathologie sévère est caractérisée par une myalgie, une raideur des mouvements, une posture altérée, une sensation d'engourdissement et une «chair de poule» dans les membres inférieurs.

Une femme enceinte a également mal au dos avec symphysite. Il s'agit d'une maladie associée à la discordance des os de l'articulation pubienne. La femme enceinte ressent une douleur pubienne sévère et un œdème tissulaire..

Quel médecin dois-je contacter si mon bas du dos me fait mal pendant la grossesse?

Si la douleur au bas du dos se fait sentir dans les premiers stades de la grossesse ou si elle commence à déranger avec le temps au cours du deuxième / troisième trimestre, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le gynécologue. Le médecin qui dirige la femme la référera pour consultation à des spécialistes concernés (néphrologue, neurologue, gastro-entérologue), s'il y a des raisons pour cela.

Diagnostique

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre, dans certains cas, un spécialiste a besoin d'un examen de routine pour établir la cause de cette symptomatologie. Mais si le médecin soupçonne une source pathologique d'inconfort, la femme enceinte sera recommandée:

  • passer un test sanguin et urinaire général;
  • subir une échographie.

Les méthodes de recherche aux rayons X dans son cas sont contre-indiquées.

Traitement

Pendant la grossesse, les maux de dos doivent être traités sous surveillance médicale. Une femme enceinte ne doit choisir aucun médicament pour elle-même. Le plus souvent, les femmes qui portent un enfant se voient recommander diverses méthodes de soulagement de la douleur, à l'exclusion de l'utilisation de médicaments.

Si une femme enceinte a de graves douleurs lombaires, les recommandations suivantes aideront à soulager la maladie:

  1. Un massage doux du dos est indiqué pour détendre les muscles tendus. Une femme peut le faire elle-même. Elle doit s'allonger sur le côté et masser le bas du dos le long de la colonne vertébrale avec les deux mains. Mais il est préférable pour un spécialiste certifié de masser une femme enceinte..
  2. Si votre dos vous tire, vous pouvez essayer de prendre une douche ou un bain tiède (pas chaud). Du sel et des huiles essentielles sont également ajoutés au bain pour une meilleure relaxation des muscles du bas du dos..
  3. Le dos cessera de vous faire mal si vous portez un bandage de maternité spécial. Il aide à soutenir l'abdomen et soulage le stress sur les muscles du dos. Il est conseillé de porter un pansement selon les directives d'un gynécologue à partir de 5-6 mois de grossesse.
  4. Si vous avez mal au dos, vous devez utiliser des oreillers orthopédiques spéciaux sous la forme d'un grand fer à cheval. Ce produit soutient le corps des deux côtés. Même sur le dos, le sommeil devient beaucoup plus agréable.
  5. Des exercices d'exercices thérapeutiques pour les femmes enceintes doivent être effectués régulièrement. Ils aident à renforcer les muscles, à augmenter leur endurance à l'activité physique. Si un gynécologue recommande un certain complexe de thérapie par l'exercice à une femme, elle doit se conformer strictement à ses recommandations. Ne rompez pas la séquence des exercices et le nombre d'approches..
  6. Il est important de faire attention à une posture correcte tout au long de la journée. Ce sont ses violations qui provoquent souvent des douleurs lombo-sacrées chez la femme enceinte. Une femme doit se contrôler et essayer de ne pas trop se pencher en arrière. Si elle passe beaucoup de temps assise, vous devez pour cela utiliser des chaises orthopédiques spéciales et mettre un oreiller sous son dos.

Si une femme enceinte a mal au bas du dos et qu'il n'y a pas de contre-indications, elle devrait visiter la piscine. Pendant la natation, les muscles du dos se détendent, la distance entre les corps vertébraux augmente. La natation améliore également la respiration, augmente la circulation sanguine et augmente les processus métaboliques..

La prévention

Si une femme a déjà des douleurs lombaires au cours du premier trimestre, mais que cela n'est pas associé à des maladies graves, elle devrait reconsidérer son mode de vie à des fins préventives:

  1. Si une femme a un travail sédentaire, elle doit prendre soin d'une chaise ou d'un fauteuil confortable. Il est recommandé de se lever et de se réchauffer toutes les heures. Assise à la table, une femme doit garder le dos droit, pas en reste. Sinon, la lordose ou la cyphose s'aggraveront, et tout en portant un enfant, cela est complètement inapproprié.
  2. Les femmes enceintes qui passent beaucoup de temps debout devraient faire des pauses fréquentes. Vous devez vous reposer couché ou à moitié assis. Dans ce cas, les membres inférieurs doivent être légèrement surélevés et un oreiller doit être placé sous le dos. Cette technique détendra la colonne lombaire..
  3. Les femmes enceintes devraient dormir principalement sur les côtés, en utilisant un oreiller spécial. Une femme portant un enfant ne doit marcher que dans des chaussures confortables avec des talons bas et avec le bon dernier.
  4. L'exercice tout en portant un enfant doit être modéré. Une femme ne devrait établir aucun record sportif. Sa tâche: renforcer le corps, augmenter son endurance, mais sans stress excessif. Si la femme enceinte a mal au bas du dos, les exercices impliquant des charges verticales sur la colonne vertébrale doivent être minimisés.

Toutes les causes de douleur lombaire chez les femmes enceintes sont divisées en 2 grands groupes. Le premier groupe comprend toutes les conditions physiologiques possibles associées à la naissance d'un enfant. Le deuxième groupe comprend les maladies qui se sont manifestées avant la grossesse ou celles qui étaient à l'état latent et ont été provoquées lors du port d'un enfant..

Dans tous les cas, s'il y a une douleur dans le bas du dos au début de la grossesse ou à une date ultérieure, un tel symptôme ne peut être ignoré. Pour que la grossesse se poursuive en toute sécurité, une femme doit consulter un obstétricien-gynécologue et se conformer à toutes les recommandations médicales..

Auteur: Miroslava Gromova, médecin,
spécialement pour Vertebrolog.pro

Vidéo utile sur la façon de se débarrasser des douleurs lombaires pendant la grossesse

Liste des sources:

  1. Gynécologie. Guide de démarrage rapide. Ed. G.M. Savelyeva, G.T. Sukhikh, I.B. Manukhin. Année d'émission: 2013.
  2. Obstétrique. Leadership national. Ed. acad. RAMS E.K. Ailamazyan, prof. V.E. Radzinsky, acad. RAMS V.I. Kulakov, Acad. RAMS G.M. Saveliev. Année d'émission: 2014.
  3. Neurologie. Manuel du médecin pratique. Ed. D.R.Shtulman, O.S. Levin. Année d'émission: 2016.
  4. L'évolution et la gestion de la grossesse par trimestre. Ed. EST. Sidorov, I.O. Makarov. Année d'émission: 2009.
  5. Fausse couche. Ed. V.M. Sidelnikova, G.T. Sec. Année d'émission: 2010

Lombalgie en début de grossesse

La grossesse est un moment à la fois heureux et anxieux, une sorte de test de l'organisme "pour la force": c'est alors que tous les points faibles apparaissent. Et, comme le dit la sagesse populaire: «Là où c'est maigre, là ça casse» - les maladies chroniques s'aggravent et celles dont la femme ne soupçonnait même pas l'existence.

Pourquoi le bas du dos fait-il mal pendant la grossesse

Des douleurs de traction dans la région lombaire d'intensité et de localisation variables surviennent périodiquement chez la moitié des femmes enceintes en début de grossesse. Ce phénomène est dû, tout d'abord, à une modification du fond hormonal. Le système endocrinien produit de manière intensive l'hormone relaxine, qui aide à détendre les ligaments jusqu'alors immobiles des articulations de la hanche, du sacrum et de l'utérus. Un léger inconfort ressenti par une femme enceinte est de nature physiologique et n'est pas préoccupant.

Si une femme avait des problèmes avec le système musculo-squelettique avant la grossesse, dans 50% des cas, ils ne feront que s'intensifier en portant un enfant. Cependant, toutes les filles qui sont en bonne santé à cet égard, la douleur contourne le côté: l'utérus en croissance déplace le centre de gravité dans le corps, la position habituelle des vertèbres change, parfois le sang stagne dans les muscles et, par conséquent, une douleur dans le bas du dos est fournie.

Quand il y a une raison de consulter un médecin

  • Une douleur qui acquiert le caractère de spasmes avec une tendance à augmenter peut indiquer le début d'une symphysite. Un étirement sévère des muscles de la poitrine, à l'origine de la symphyse, peut entraîner une hémorragie interne. La symphysite est traitée dans un hôpital sous la surveillance étroite de médecins.
  • Avec des lombalgies associées à une forte fièvre, un gonflement, une décoloration de l'urine, des maux de tête, il y a tout lieu de suspecter la présence de processus infectieux ou inflammatoires du système génito-urinaire ou de la vésicule biliaire. Si une femme a des antécédents de pyélonéphrite, de pancréatite ou de lithiase urinaire, elle doit se rendre d'urgence à l'hôpital;
  • La pire chose qui puisse laisser présager une douleur dans la colonne lombaire, une croissance, des crampes - l'apparition d'une fausse couche. Une condition similaire, accompagnée de pertes vaginales atypiques, brunes ou brunâtres, est une raison d'appeler une ambulance.

Comment soulager la douleur?

La lombalgie de nature physiologique peut être prévenue ou réduite en intensité par les méthodes suivantes:

Le slogan "Le mouvement c'est la vie!" pendant la grossesse revêt une importance particulière. Gymnastique, yoga, natation, aquagym ou longues promenades - il s'agit d'une liste incomplète des médicaments autorisés en attendant le bébé. Une activité physique raisonnable soulagera non seulement la douleur dans la région lombaire, mais facilitera également le processus d'accouchement à l'avenir et aidera à l'avenir à retrouver rapidement la silhouette pré-enceinte.

Ce postulat doit également être observé pour les femmes qui n'ont pas de problèmes avec le système musculo-squelettique. Les produits laitiers, si riches en calcium, doivent être présents dans l'alimentation de toutes les femmes enceintes. Dans certains cas, selon les indications, le médecin peut prescrire un apport supplémentaire de médicaments contenant du calcium.

Le massage en tant que tel n'est pas une panacée pour les maux de dos, mais il apporte certainement un soulagement. Les séances avec des mouvements légers et caressants sont mieux faites à la fin de la journée de travail - cela aidera à soulager les tensions et à détendre les muscles raides.

Un sommeil sain et sain est un gage de bonne humeur et de bien-être général. Idéal lorsqu'une femme enceinte dort sur un matelas orthopédique qui répartit uniformément la charge sur la colonne vertébrale. Lorsqu'il est éveillé, il est également important de profiter de chaque occasion pour reposer les muscles du dos et des vertèbres, pour lesquels vous devez simplement vous allonger pendant un moment en vous relaxant sur une surface dure..

Méthodes de médecine alternative: homéopathie, acupuncture, réflexologie, ostéopathie et thérapie manuelle - ne peuvent être utilisées qu'après consultation d'un spécialiste et de votre médecin!

Dans la plupart des cas, les douleurs lombaires aux premiers stades de la grossesse ne représentent aucune menace pour la santé de la future mère et du bébé. Néanmoins, la nature de la survenue de ces douleurs doit être clarifiée avec le médecin observateur afin d'exclure tous les risques possibles. Surveillez votre santé et laissez l'inconfort dans le bas du dos ne vous déranger pas à un moment aussi incroyable - la grossesse!

Journaliste, diplômé de l'École de journalisme médical, travaille avec l'Institut des médias pour la santé publique. Spécialisé dans les sujets suivants: obstétrique, gynécologie, médecine reproductive, urologie, psychologie

Causes de la lombalgie au début de la grossesse

Le symptôme en question survient dans l'écrasante majorité des femmes à différentes périodes de naissance d'un enfant. Les lombalgies au début de la grossesse ne se manifestent pas souvent. Plus près du moment de l'accouchement, le fœtus adulte exerce une pression sur la colonne lombaire et sacrée, ce qui provoque une douleur de force, de durée et de caractère variables.

Comment traiter les lombalgies si la plupart des médicaments destinés aux femmes enceintes sont contre-indiqués? Comment distinguer les maux de dos courants des maladies plus graves des organes et systèmes internes? Quand et à quel médecin est-il préférable de contacter la femme enceinte?

L'origine de la douleur au premier trimestre de la grossesse

Le premier trimestre est un moment important et responsable tant pour la mère que pour l'enfant à naître, dont la durée est de la 1ère à la 12ème semaine. C'est la période de la pose des organes et des systèmes de l'enfant, et de l'adaptation de la future mère à son nouvel état.

La douleur dans la colonne lombaire et sacrée est considérée par les obstétriciens comme une condition complètement physiologique.

Les mêmes douleurs et changements «normaux» pendant la grossesse comprennent:

  • Picotements et gonflement des glandes mammaires;
  • Modifications des organes génitaux externes - cyanoticité et gonflement dus à une augmentation du flux sanguin vers les organes sanguins vers les organes pelviens;
  • La miction peut augmenter;
  • Augmentation de la fatigue, de la somnolence;
  • Nausées et vomissements - surtout le matin;
  • Vertiges;
  • Changements des sens - le sens de l'odorat devient plus aigu qu'il ne l'était avant la grossesse. Les sensations gustatives changent.

La mobilité osseuse est assurée par l'hormone des femmes enceintes - la relaxine. Il est synthétisé par les ovaires et le placenta du bébé (placenta). Grâce à sa production, les tissus conjonctifs (ligaments) acquièrent une élasticité accrue, les os pelviens deviennent plus mobiles. La douleur au bas du dos peut résulter d'un déplacement du centre de gravité.

Changements corporels chez les femmes au premier trimestre

Les 4 premières semaines pour une femme enceinte sont généralement calmes. Il y a des changements mineurs dans l'état - changements d'humeur, fatigue fréquente. Le bien-être d'une femme enceinte change d'autant plus qu'elle porte le fœtus longtemps..

À 6-7 semaines, la constipation survient souvent, à partir de laquelle des douleurs dans le bas-ventre peuvent apparaître. Dans de tels cas, il est recommandé de reconsidérer le régime alimentaire de la femme enceinte - boire plus et manger suffisamment de fibres.

L'utérus se développe, exerçant une pression sur la vessie, ce qui provoque non seulement des mictions fréquentes, mais parfois des douleurs dans le bas de l'abdomen et le bas du dos.

À la 10-12e semaine, une douleur au bas du dos survient en raison de cordons utérins excessivement étirés - ligaments spéciaux sur lesquels l'organe est suspendu.

En général, le bas du dos au premier trimestre se fait rarement sentir - la douleur est légère et de courte durée et disparaît souvent complètement à la 20-21e semaine.

Que peut dire la lombalgie aux premiers stades?

La grossesse n'affecte pas la sensibilité du corps aux agents infectieux. Sinon l'inverse, le risque de développer des maladies inflammatoires chez la femme enceinte est plus élevé, car les fonctions de barrière de l'organisme sont réduites. Des maladies inflammatoires de nature infectieuse peuvent survenir quelle que soit la période de gestation. Dans leur tableau clinique, ils ont un symptôme tel que le mal de dos. Les maladies des organes pelviens de nature infectieuse comprennent la cystite, la pyélonéphrite, des organes du système reproducteur - vaginite, vulvovaginite.

Seul un spécialiste aidera à établir le diagnostic final, après avoir préalablement désigné un diagnostic complet - un certain nombre de méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales approuvées pour une utilisation chez les femmes enceintes.

Avec la pyélonéphrite, en plus des douleurs lombaires, des mictions fréquentes, de la fièvre, des frissons et un œdème des tissus mous sont observés. La turbidité de l'urine est fortement perturbée en raison de la présence de cellules bactériennes.

Vous pouvez commencer l'examen en visitant l'obstétricien avec qui vous êtes observé. Cela peut être fait comme prévu, mais en cas de douleur aiguë ou de complications survenues, consultez en dehors de votre tour ou appelez l'aide d'urgence. Lors du rendez-vous, informez le médecin en détail de la nature et de l'emplacement de la douleur. Après avoir recueilli l'anamnèse, l'obstétricien décidera de vous référer à des spécialistes restreints pour un diagnostic plus approfondi.

Si une maladie inflammatoire est détectée, des antibiotiques sont prescrits. Après avoir terminé le traitement antibactérien complet, les symptômes de l'inflammation disparaissent, y compris les douleurs lombaires.

Douleur d'origine non inflammatoire

Une douleur croissante dans le bas du dos et le bas du dos devrait alerter la future mère et devenir une raison sérieuse de consulter le médecin, car dans les premiers stades de la gestation, il existe des conditions qui menacent non seulement sa santé, mais également la santé du bébé à naître. Une grossesse précoce est souvent compliquée par une grossesse extra-utérine et des fausses couches..

La menace de la sous-peau

Le risque de cette affection augmente chez les femmes de plus de 30 à 40 ans, qui ont déjà eu des grossesses avec des complications similaires ou qui ont des antécédents gynécologiques chargés. Des études montrent que dans plus de la moitié des cas, des fausses couches surviennent en raison d'anomalies congénitales développées chez le fœtus..

Le corps de la femme le perçoit comme un objet étranger, après quoi il est expulsé de la cavité utérine bien avant sa formation complète. Les facteurs suivants peuvent entraîner une menace de fausse couche:

  1. Conflit rhésus entre la mère et le fœtus;
  2. Facteur génétique ou héréditaire;
  3. Malformations fœtales;
  4. Déséquilibre hormonal chez la mère;
  5. Structure anatomique incorrecte de l'utérus.

Pour clarifier le diagnostic et mener une thérapie appropriée, vous devez contacter immédiatement la clinique prénatale ou une autre institution spécialisée. Les saignements mettent la vie en danger non seulement pour le fœtus, mais aussi pour la femme qui porte.

Grossesse extra-utérine

Une autre complication dans laquelle le fœtus n'entre pas dans la cavité utérine, mais continue de se développer dans la trompe de Fallope. Au fur et à mesure que le fœtus se développe, la douleur abdominale de la femme s'intensifie, acquérant un caractère pointu et semblable à un poignard. En cas d'appel intempestif d'une femme enceinte à un médecin, une rupture de la trompe de Fallope se produit - une complication qui comporte un risque pour la vie. La douleur d'une trompe de Fallope rompue irradie parfois vers le cou et les épaules. En plus du signe clinique principal - la douleur - lorsque le tube se rompt, des saignements se produisent, comme des saignements menstruels. Si l'un des symptômes énumérés survient, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

L'origine de la douleur au deuxième trimestre

Les douleurs lombaires au deuxième trimestre surviennent beaucoup plus souvent qu'au premier. Cela est dû à la charge croissante sur la colonne vertébrale et à un déplacement du centre de gravité du corps de la femme enceinte. En raison du fait que l'estomac commence à se développer et à faire saillie vers l'avant, le bas du dos fléchit, ce qui provoque un stress supplémentaire sur la région lombaire. Les autres causes de douleur lombaire peuvent être:

  • Déséquilibre des hormones;
  • Augmentation de la charge sur certains groupes musculaires;
  • Augmentation du poids corporel d'une femme enceinte;
  • Exacerbations de maladies chroniques déjà présentes dans le corps qu'une femme avait avant la grossesse - pathologie de la colonne vertébrale, sciatique.

Types de syndromes lombalgiques

Les douleurs accompagnées d'un tonus utérin sont appelées contractions fausses ou de Braxton-Hicks. De telles contractions «d'entraînement» sont considérées comme préparant le corps d'une femme à l'accouchement. Il convient toujours de prêter attention aux intervalles entre la tension de l'utérus..

La lordose - la courbure lombaire de la colonne vertébrale - devient encore plus courbée, car à mesure que le fœtus grandit, la charge tombe sur des zones autres qu'avant la grossesse. Des maux de dos au deuxième trimestre, tiraillants, prolongés, peuvent survenir même la nuit. La raison d'un tel syndrome douloureux peut également être le poids corporel croissant d'une femme enceinte, un œdème des tissus mous, un travail alterné des muscles abdominaux.

La douleur lombaire dans la région sacrée est également fréquente au cours du deuxième trimestre. Un signal de charge accrue et prolongée est une douleur de caractère terne ou douloureux, de force modérée, avec irradiation (recul) aux fesses, au bas du dos, aux articulations de la hanche.

Lombalgie à différentes semaines du deuxième trimestre

  1. De la 13e à la 15e semaine - si, en plus des douleurs abdominales et des douleurs lombaires, des saignements d'intensité variable se produisent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les crampes et douleurs abdominales pendant cette période peuvent indiquer le tonus de l'utérus. Si la douleur est présente sans autres complications, il est recommandé de porter des chaussures confortables et de se reposer plus souvent pour la femme enceinte.
  2. De la 16e à la 19e semaine, des douleurs lombaires caractéristiques surviennent en raison d'une augmentation de l'entorse et de la tension au dos. L'utérus se développe à un rythme élevé, ce qui augmente la charge sur la colonne vertébrale. Si une femme enceinte note des saignements même mineurs, accompagnés de douleurs abdominales aiguës et prolongées, vous devez immédiatement demander de l'aide..
  3. De la 20e à la 25e semaine - des douleurs lombaires irradiant vers le coccyx et les fesses accompagnent la femme enceinte pendant presque toute la période, à l'exception de la 24e semaine. Tout cela se produit pour la même raison - la croissance intensive de l'utérus, le poids de la femme enceinte.
  4. De la 26e à la 28e semaine - le centre de gravité continue de se déplacer, la mère peut déjà sentir les mouvements du bébé à l'intérieur de l'utérus. En outre, une douleur peut survenir du côté de l'abdomen - cela est dû à la tension accrue des ligaments utérins. Une douleur aiguë et paroxystique à la fin du 2ème trimestre peut devenir un symptôme du début du travail prématuré - dans ce cas, une consultation urgente avec un spécialiste est nécessaire.

Techniques de gestion de la douleur

Lorsque vous contactez un obstétricien, il est important d'expliquer la nature et la fréquence des sensations douloureuses. S'il existe des preuves de cela, il orientera la femme enceinte vers un neurologue pour une consultation. En utilisant la tomodensitométrie ou l'IRM, ce dernier diagnostiquera et prescrira un traitement, tout en évaluant l'effet des médicaments et des méthodes de physiothérapie sur la mère et le fœtus.

Le traitement et la prévention des lombalgies au deuxième trimestre sont réduits à l'observance du travail et au repos, à une alimentation appropriée (pour maintenir le poids dans les limites normales), limitant l'augmentation du stress chez la femme enceinte. Il est recommandé d'effectuer des charges de gymnastique dosées (séries spéciales d'exercices pour les femmes enceintes), d'abandonner les talons hauts et de ne porter que des chaussures confortables. En plus des méthodes répertoriées pour traiter la lombalgie, sont présentées:

  • Massage;
  • Acupuncture;
  • Aromathérapie;
  • Réflexologie;
  • Ostéopathie;
  • L'utilisation de remèdes homéopathiques;
  • L'utilisation d'agents locaux à effet anesthésique;
  • Porter un corset ou un bandage.

Toutes ces méthodes doivent être convenues avec l'obstétricien que vous consultez..

Syndrome de la lombalgie au 3ème trimestre

Pendant cette période, la charge sur la région lombaire est plus élevée que dans le reste, car l'utérus, avec le fœtus, atteint sa taille maximale à la fin de la gestation. Si l'on considère qu'à l'approche de l'accouchement, certains nouveau-nés atteignent 5 kilogrammes, on peut supposer qu'un tel poids à exposition constante est une charge considérable pour la colonne vertébrale..

Trois semaines avant l'accouchement, la teneur élevée en hormones de grossesse dans le sang rend les os du bassin et ses articulations (symphyse pubienne, articulations sacrées) encore plus élastiques et mobiles. Cela garantira le déroulement normal du fœtus dans le canal génital et éliminera le risque de complications pendant l'accouchement..

Cependant, de tels processus ne sont pas toujours favorables pour la mère - une douceur accrue des articulations (disques) peut provoquer le développement d'une hernie de la colonne vertébrale et de l'ostéochondrose. Ces conditions surviennent avec une douleur intense et prolongée..

Pathologie lombaire

Le remplacement du tissu osseux par du tissu cartilagineux ou conjonctif, avec compression sur les racines nerveuses en raison de la prolifération, est appelé ostéochondrose. Les raisons de son apparition sont souvent le surpoids (pendant la grossesse, il est préférable de suivre un régime), ainsi qu'un manque d'activité physique.

Avec l'ostéochondrose chez la femme enceinte, un traitement conservateur est applicable, mais dans les cas particulièrement avancés, lorsque le processus de destruction des racines a commencé, une opération est indiquée. Le premier d'entre eux est une césarienne afin de protéger le fœtus, le second vise la décompression des racines de la moelle épinière.

La scoliose, formée à l'âge scolaire, peut entraîner de graves complications chez la femme enceinte.

À partir de la charge exercée par le fœtus sur la partie lombaire, il commence à se développer encore plus rapidement, tout en endommageant les tissus environnants et en provoquant un syndrome douloureux persistant.

La hernie est une violation de l'intégrité du disque intervertébral. Des élévations caractéristiques y apparaissent, dont le contact avec les fibres nerveuses provoque des douleurs vives et fulgurantes. Le syndrome douloureux devient plus intense avec le poids croissant de la femme enceinte. Le traitement dépend de la période - s'il y a 37 à 38 semaines de gestation, une césarienne est effectuée. Ce n'est qu'après cela que la chirurgie du dos peut être effectuée. Le traitement conservateur consiste à prendre des analgésiques et des anti-inflammatoires, en tenant compte de la possibilité d'utilisation chez la femme enceinte.

Pour éviter les complications indésirables au troisième trimestre et pendant l'accouchement, il est important de consulter un médecin à temps.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte