Une hernie de la colonne lombaire n'interfère pas avec la conception, mais peut sérieusement compliquer le déroulement de la grossesse et de l'accouchement. Le déplacement du nucleus pulposus se produit également lors de la naissance d'un enfant, mais il devient beaucoup plus souvent la conséquence d'une maladie déjà existante de la colonne vertébrale. Immédiatement après la détection d'une protrusion herniaire, un traitement conservateur est effectué, l'une de ses tâches est d'améliorer le bien-être de la femme.

L'essence du problème

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre les douleurs articulaires." En savoir plus.

De nombreuses femmes prennent la planification de la grossesse au sérieux. En présence de pathologies chroniques, ils tentent d'obtenir une rémission stable. Cela vous permet d'éviter de prendre des médicaments pharmacologiques avec des effets secondaires graves pendant la gestation. Dans la plupart des cas, cette approche contribue au bon déroulement de la grossesse et à un accouchement sans problème. Mais il existe des pathologies chroniques et lentes de la colonne vertébrale, qui ne se prêtent pas encore complètement au traitement. Pour éviter leur exacerbation, seule la prévention aide, le respect de toutes les recommandations médicales.

Pendant la grossesse, des douleurs lombaires tiraillantes et douloureuses peuvent survenir pour des raisons naturelles et physiologiques. Ils compliquent considérablement la vie de la future mère, qui est obligée de passer du temps au lit au lieu d'une promenade utile au grand air. Une augmentation de la taille de la protrusion herniaire entraîne une augmentation multiple de l'intensité de la douleur, jusqu'à l'apparition d'un «lumbago».

Raisons de l'apparition d'une hernie pendant la grossesse

Pendant 9 mois, le corps subit un stress important, qui augmente à chaque trimestre. Le volume de l'utérus et le poids de l'enfant augmentent progressivement, des hormones sont produites pour préparer le canal génital. Si une femme n'avait pas de corset musculaire solide avant la grossesse, les disques intervertébraux lombaires ne peuvent pas résister au stress. Il y a d'abord une saillie, puis l'anneau fibreux se brise et le noyau pulpeux s'écoule.

Habituellement, une hernie se forme dans le contexte de femmes qui ont déjà des problèmes de bas du dos. L'ostéochondrose devient le principal facteur provoquant le déplacement du disque. En raison de dommages importants aux structures cartilagineuses, l'anneau fibreux n'est pas en mesure de maintenir le noyau pulpeux dans ses limites. Une condition préalable au développement est en cours de création:

L'ostéochondrose se développe de manière asymptomatique, de sorte que la femme enceinte ne demande pas d'aide médicale. Et pendant la grossesse, sous l'influence de nombreux facteurs, elle progresse rapidement, provoquant une protrusion, puis une hernie lombaire.

Symptômes

Au stade initial de la formation d'une protrusion herniaire, aucun symptôme n'apparaît. Ensuite, il y a une gêne dans le bas du dos, plus souvent après un effort physique intense. Au fil du temps, elle est remplacée par des douleurs épisodiques associées à la compression de la hernie des racines spinales. S'il n'y a pas d'intervention médicale, la gravité des symptômes augmente. La douleur au bas du dos devient constante, ne disparaît pas même au repos.

Une hernie qui se forme pendant la gestation d'un enfant peut se manifester cliniquement beaucoup plus tôt. La douleur est ressentie avec toute charge statique ou dynamique, compliquée par une augmentation du tonus musculaire.

Hernie de la colonne cervicale

La douleur à la nuque n'est pas le signe le plus dangereux de déplacement des disques intervertébraux. À mesure que la taille de la protrusion herniaire augmente, la probabilité de développer un syndrome de l'artère vertébrale augmente. Des étourdissements, des maux de tête se produisent, la coordination des mouvements est altérée. La raison des symptômes spécifiques à la pathologie de la colonne vertébrale est une carence en oxygène et en nutriments dans diverses parties du cerveau. Au fil du temps, le tableau clinique est reconstitué avec une diminution de l'acuité visuelle et auditive, torticolis.

Hernie de la colonne thoracique

Une hernie se forme rarement dans la région des vertèbres thoraciques en raison de leur stabilité accrue, de leur forte fixation aux côtes. Mais si le déplacement des disques s'est produit, alors les symptômes semblent extrêmement difficiles à diagnostiquer. La douleur est localisée non seulement dans la partie centrale du dos, mais se propage également aux organes internes. Un patient souffrant d'une hernie thoracique se tourne souvent pour obtenir de l'aide non pas vers un vertébrologue ou un neurologue, mais vers un gastro-entérologue, un néphrologue, un cardiologue. Il se plaint de douleurs au cœur, aux reins, au foie, à l'estomac. Une telle clinique s'explique par l'innervation commune des vertèbres thoraciques et des organes internes..

Hernie de la colonne lombaire

Une manifestation clinique typique d'une hernie lombaire est le «lumbago», ou lumbago. Avec un mouvement maladroit (tourner, basculer), une douleur aiguë survient. Il est si fort qu'une personne a peur de se redresser, se fige littéralement sur place. Plus la pathologie progresse rapidement, plus les symptômes du lumbago apparaissent souvent. Pour minimiser la probabilité de leur apparition, le patient évite délibérément de se pencher ou de se tourner, prend une position corporelle forcée. Et cela conduit déjà à une violation de la posture et de la démarche..

L'évolution de la maladie pendant la grossesse

Une protrusion localisée dans la région cervicale ou thoracique ne complique pas autant le déroulement de la grossesse que le déplacement des disques lombaires. Cette partie de la colonne vertébrale prend les charges principales en raison de l'augmentation du poids fœtal. De plus, l'utérus comprime les organes pelviens et les terminaisons nerveuses sensibles qui les innervent. Cela conduit à une destruction accélérée des tissus cartilagineux, une perte de stabilité des disques et des corps vertébraux.

Trimestres de grossesseCaractéristiques du développement et des symptômes des disques intervertébraux lombaires herniés
La premièreAu début de la grossesse, le taux de progestérone commence à augmenter dans le corps, augmentant la circulation sanguine dans le bas du dos. Dans le contexte de fluctuations hormonales, un œdème se produit, comprimant les racines vertébrales. Le résultat de leur violation est la douleur, que de nombreuses femmes considèrent comme une condition naturelle de la grossesse.
SecondeC'est pendant cette période qu'une exacerbation de la pathologie est observée. La taille de l'utérus est déjà considérablement augmentée et le fond hormonal subit des changements encore plus importants. Les femmes qui ont des grossesses multiples ou qui portent un enfant de grande taille ressentent des douleurs particulièrement sévères
TroisièmeDans les derniers stades, le taux sanguin de relaxine, une hormone produite pour préparer le canal génital, augmente. Il détend l'appareil ligamentaire pour faciliter l'accouchement. Mais en même temps, la relaxine affecte également les structures du tissu conjonctif situées dans la région lombaire, provoquant une saillie encore plus grande de l'anneau fibreux.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Méthodes de diagnostic

La méthode la plus informative pour diagnostiquer le déplacement du disque lombaire est l'IRM. Toutes les structures endommagées sont clairement visualisées sur les images obtenues: disques intervertébraux, vertèbres, tissus mous, racines vertébrales, vaisseaux sanguins. Avec l'aide de l'IRM, vous pouvez établir la localisation de la protrusion, évaluer sa forme et sa taille. En outre, l'étude révèle les signes typiques de l'ostéochondrose lombaire, qui a provoqué la formation d'une hernie dans ce service..

La grossesse n'est pas une contre-indication à l'IRM. Il n'y a eu aucun cas d'impact négatif du champ magnétique sur le développement intra-utérin du fœtus. Mais pendant la procédure de diagnostic, une augmentation de la température du liquide amniotique est possible. Par conséquent, l'IRM n'est pas réalisée au 1er trimestre, lorsque les organes de tous les systèmes vitaux de l'embryon sont posés.

Dans les premiers stades de la naissance d'un enfant, cette méthode de diagnostic n'est utilisée que pour des raisons de santé. Le déplacement des disques est généralement détecté lors d'un examen échographique sûr, en tenant compte des résultats des tests cliniques généraux.

Traitement autorisé

Pendant la grossesse, les femmes enceintes, craignant pour la santé de l'enfant, refusent de prendre des médicaments pharmacologiques. Mais le déplacement vertébral des disques s'accompagne de symptômes si intenses qu'on ne peut se passer de l'utilisation d'analgésiques. Le confort psychologique d'une femme n'est pas moins important pour le bon développement du fœtus que le physique. Si elle souffre de douleur, s'attend constamment à ce qu'elle réapparaisse, cela peut devenir un déclencheur pour l'apparition d'autres pathologies..

Récemment, de nouveaux médicaments plus sûrs ont été synthétisés. Les médecins les prescrivent pendant la grossesse aux doses les plus faibles possibles. La fréquence de réception est également considérablement réduite. Le respect du schéma posologique déterminé par le neurologue exclut complètement tout préjudice causé à l'enfant. La réduction de la charge pharmacologique sur l'organisme et de l'intensité du syndrome douloureux permet la mise en œuvre de recommandations médicales:

  • porter des bandages prénataux pour stabiliser les disques afin d'éviter le déplacement;
  • promenades quotidiennes au grand air, physiothérapie ou gymnastique;
  • marcher dans des chaussures confortables à talons bas avec une semelle amortissante;
  • un changement de position du corps toutes les demi-heures, surtout en cas d'inconfort.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire à la femme enceinte des médicaments à effet sédatif sous forme de comprimés ou de sirops. Vous ne pouvez pas les remplacer indépendamment par des infusions ou des décoctions de plantes médicinales. Presque toutes les «herbes inoffensives» sont strictement interdites pendant la grossesse en raison de la forte probabilité de développer une réaction allergique.

Hernie spinale et accouchement

Lors de l'accouchement, la colonne lombaire est soumise à un stress important. Sous leur influence, même des femmes en parfaite santé peuvent développer ultérieurement des problèmes de dos. Et en présence d'une protrusion herniaire, en particulier de grande taille, la probabilité de complications se développant directement lors du passage de l'enfant dans le canal génital augmente. Il existe un risque d'atteinte de la racine vertébrale lors de la poussée, se manifestant cliniquement par un dysfonctionnement des organes pelviens, une douleur aiguë et perçante, une diminution de la sensibilité des jambes.

La décision d'accouchement naturel ou d'une césarienne est prise par un tandem de spécialistes - gynécologues, neurologues, vertébrologues, obstétriciens, anesthésiologistes. Ils prennent en compte l'état de santé général de la femme, la localisation de la hernie, son type et sa taille..

Césarienne

La césarienne est une opération dans laquelle le nouveau-né est retiré par une incision dans l'utérus. Il est prévu de le réaliser, ce qui exclut complètement toute charge sur les disques lombaires et les vertèbres. Les indications absolues d'une césarienne sont une grande protrusion, une localisation lombo-sacrée, un risque élevé de compression des racines vertébrales et (ou) des vaisseaux sanguins. L'opération sera également réalisée si une progression rapide de la pathologie est détectée. Une femme est également préparée à une intervention chirurgicale pour des hernies compliquées par des symptômes neurogènes graves, par exemple avec une diminution des réflexes et de la sensibilité.

Dans certains cas, l'indication d'une césarienne est une ostéochondrose lombaire de 2 ou 3 degrés de gravité. Elle précède toujours la formation d'une hernie et se caractérise par ses propres symptômes spécifiques. Avec l'ostéochondrose lombo-sacrée, non seulement les disques, mais aussi les ostéophytes (excroissances osseuses) peuvent comprimer les terminaisons nerveuses.

Accouchement naturel

Une femme est autorisée à accoucher naturellement lorsqu'elle est diagnostiquée avec une petite protrusion herniaire. Le déplacement antérieur ou antérolatéral des disques intervertébraux n'est généralement pas non plus une contre-indication. Dans certains cas, après une série d'études instrumentales et en laboratoire, l'accouchement naturel est autorisé même avec une hernie de taille moyenne. Surtout si la femme enceinte n'a pas pris beaucoup de poids pendant la grossesse et que la douleur au bas du dos a été observée assez rarement.

Grossesse après élimination de la hernie intervertébrale

Si le traitement conservateur est inefficace, une opération est effectuée pour retirer la protrusion herniaire. La durée de la période de rééducation dépend du type d'intervention chirurgicale. En moyenne, il faut 5 à 10 mois pour restaurer complètement l'activité fonctionnelle de la colonne vertébrale. Ensuite, le médecin examine la patiente et donne des recommandations sur la planification d'une grossesse. Il est nécessaire de renforcer le corset musculaire du dos pour porter un enfant, empêchant la formation d'une nouvelle hernie. Ceci est aidé par la thérapie quotidienne d'exercice, le yoga, la natation et les procédures de massage..

Actions préventives

Dans la plupart des cas, le déplacement du disque est une complication de l'ostéochondrose. Le traitement opportun de toutes les pathologies articulaires, l'absence d'effort physique accru et un mode de vie actif aident à prévenir son développement. Il faut exclure du régime les aliments riches en graisses (viandes fumées, produits semi-finis), en sel et en épices. Vous devriez privilégier les légumes et fruits frais, les soupes, les viandes maigres. Et pour éliminer les sels minéraux nocifs, les toxines et les toxines du corps, les médecins recommandent de boire au moins 2 litres d'eau pure non gazeuse chaque jour..

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et une vie épanouie...
  • Vous êtes inquiet de l'inconfort, des craquements et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Hernie spinale et grossesse

Pour que la grossesse d'une femme se déroule sans moments désagréables, son corps doit être parfaitement préparé pour cette période importante. Toute maladie (même la plus bénigne) peut changer radicalement son cours pendant la gestation d'un enfant. Par conséquent, les médecins prennent au sérieux l'état de santé de la femme enceinte, car la croissance et le développement du bébé à naître en dépendent. Dans le même temps, une attention particulière est accordée aux maladies du système cardiovasculaire et reproducteur chez la femme enceinte..

Dans le même temps, la pathologie du système musculo-squelettique est souvent contournée, étant donné que les maladies des os et des articulations n'affectent pas le déroulement de la grossesse. Mais n'oubliez pas que ce groupe comprend les maladies de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose n'est pas un processus séparé, par conséquent, avec un long cours, elle provoque toute une liste de complications. Et ils sont capables d'influencer les vaisseaux et les nerfs, dont le travail normal est nécessaire pendant la grossesse..

La complication la plus désagréable est une hernie intervertébrale, qui résulte d'une ostéochondrose de la colonne lombaire. Sa présence ou son apparition pendant la grossesse aggrave considérablement le pronostic des naissances ultérieures. Son diagnostic est également difficile - sans exacerbation, cette maladie se déroule imperceptiblement. Par conséquent, la femme enceinte doit savoir comment prévenir l'apparition d'une hernie de la colonne vertébrale..

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale?

Cette pathologie d'origine et d'évolution est une lésion dans laquelle le disque intervertébral est impliqué. Son apparition est typique de la région lombaire, qui supporte la charge principale de la colonne vertébrale. Normalement, il résiste calmement au poids du corps d'une personne et adoucit tous les chocs pendant le mouvement. Mais si sa récupération est perturbée, ce qui se produit sous des charges excessives, elle commence à s'effondrer progressivement:

  • Chez un adulte, le cartilage intervertébral n'a pas de vaisseaux sanguins, il ne reçoit donc la nutrition que des tissus environnants.
  • Une forte pression sur elle perturbe ce processus et conduit également à sa compression. Cela se produit généralement lorsque vous soulevez des poids avec un dos plié - à partir d'une position d'inclinaison.
  • Dans ce cas, il y a une forte pression sur le segment antérieur de la colonne vertébrale. Le noyau mou du disque cartilagineux commence à se déplacer vers l'arrière, étirant la membrane.
  • Si cet effet se répète pendant une longue période, de petites fissures apparaissent sur les bords du disque intervertébral. Avec un autre épisode de dur labeur, ils grossissent.
  • Le résultat du processus est le prolapsus du noyau mou à travers les dommages les plus importants - le plus souvent, il apparaît dans les sections postéro-latérales. Dans cette zone, le disque cartilagineux de la colonne lombaire ne recouvre pas les ligaments.
  • La hernie qui en résulte commence à exercer une pression sur les racines nerveuses, perturbant le travail des organes et des systèmes auxquels elles transmettent des signaux.

Pour les femmes enceintes, l'apparition d'une hernie est dangereuse car elle peut exercer une pression sur les nerfs allant vers l'utérus..

Causes d'une hernie de la colonne lombaire chez la femme

Actuellement, il y a une augmentation de la fréquence de l'ostéochondrose vertébrale chez les jeunes. Les femmes ont moins souvent des modifications de la colonne lombaire, ce qui est dû aux particularités de leur travail. Travail monotone, corvées dans la maison - tout cela est propice à une position longue du dos dans une position. Et lorsque cette pose «poursuit» la fille tous les jours, après quelques années, la mobilité des articulations intervertébrales est altérée..

Souvent, les femmes effectuent certaines actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage intervertébral. Ceux-ci incluent à la fois les activités quotidiennes des filles modernes et la particularité du travail et du repos:

  1. Certaines filles sont occupées à un travail acharné dans lequel elles doivent soulever et transporter des objets. Le dos d'une femme n'est pas toujours prêt pour de telles charges, ce qui peut entraîner le développement d'une hernie après quelques années. Par conséquent, lors de la planification d'un enfant, ces conditions de travail doivent être abandonnées..
  2. La conduite automobile augmente également le risque de cette maladie, car certaines femmes essaient de réparer la voiture elles-mêmes. Même lever la roue de secours est dangereux pour un dos faible et mal préparé. Une femme enceinte devrait abandonner complètement la conduite pour se débarrasser des nombreux dangers qui la guettent au volant..
  3. Les activités sportives doivent également être modérées et correspondre aux capacités du corps. La gymnastique légère et l'éducation physique seront même utiles pour la grossesse et l'accouchement planifiés. Mais vous devriez oublier l'entraînement actif au gymnase..
  4. Lorsque vous faites le ménage, vous devez éviter les charges lourdes - pendant la grossesse, un homme peut vous aider. Apporter des sacs lourds du magasin, remplir un seau d'eau pour nettoyer le sol - cette activité doit être évitée. Mais le reste du travail sera même utile, car il détournera l'attention des mauvaises pensées..

La grossesse est rarement compliquée par une exacerbation d'une hernie, mais si elle survient, la future mère devra endurer des symptômes désagréables jusqu'à l'accouchement.

Hernie discale et grossesse

Ce dommage est rare chez les femmes «en position», mais sa survenue peut grandement affecter l'accouchement futur. Le moment même de la naissance d'un enfant dépend en grande partie de l'état du système nerveux de la femme. Si une maladie de la colonne vertébrale telle qu'une hernie accompagne la fille tout au long de la grossesse, des problèmes peuvent survenir dans son issue. Il existe des mécanismes d'action d'une hernie qui se réalisent précisément lors du port d'un bébé:

  • Les dommages au disque cartilagineux lui-même commencent à agir sur les tissus environnants, provoquant une irritation. Pendant cette période, une femme a une paroi postérieure de l'utérus adjacente à la colonne vertébrale, qui reçoit également une part de l'impact.
  • La pression sur les racines nerveuses entraîne une violation de la conduction des impulsions le long d'elles. Certaines de leurs fibres vont aux muscles du bassin, ainsi qu'aux organes génitaux. L'irritation conduit à une constriction de leurs vaisseaux, ce qui affecte la nutrition de l'enfant à naître..
  • La douleur constante pendant le mouvement oblige la fille à limiter ses activités quotidiennes. Cela conduit à une diminution du tonus de tous les organes et systèmes, ce qui affecte la croissance et le développement du bébé..
  • Les sensations douloureuses deviennent insupportables pour une femme, surtout si elles durent longtemps. Chez les femmes enceintes, des conditions dépressives sont plus souvent observées et des symptômes désagréables ne peuvent qu'aggraver la condition. Et l'enfant ressent bien l'humeur de la mère, qui sera également "nerveuse".
  • Une exacerbation prolongée peut même aggraver l'accouchement, car elle limitera les tentatives de la mère. Les complications développées chez l'enfant peuvent nécessiter une césarienne d'urgence.

Par conséquent, il est important que le médecin connaisse l'origine de la maladie, car avant la conception, une exacerbation peut être évitée.

Si la hernie est survenue avant la grossesse

Dans ce cas, l'issue est toujours favorable si la femme connaît sa pathologie. Elle pourra en informer le médecin traitant afin qu'il puisse la faire examiner et consulter un autre spécialiste. Il est nécessaire de suivre la procédure pour inclure le traitement de la hernie dans la période de préparation à la conception:

  1. Vous devez contacter la clinique prénatale, qui dispose d'un bureau de planification familiale. Le médecin de ce centre vous aidera avec le plan d'examen, en vous référant au spécialiste nécessaire.
  2. De plus, sur la base de vos plaintes et d'un examen objectif, le médecin vous enverra à un examen de la colonne vertébrale. Les méthodes de rayonnement sont généralement utilisées - l'imagerie par résonance magnétique est la plus appropriée pour détecter une hernie. Il reflète pleinement l'état des tissus mous de la colonne vertébrale.
  3. Après avoir reçu les résultats, le résultat dépendra de l'étendue de la lésion du disque intervertébral - la taille et l'emplacement de la hernie. Si le défaut est latéral et s'accompagne également de symptômes sévères, un traitement chirurgical sera indiqué. Les opérations sont désormais effectuées à l'aide de mini-équipements spéciaux, ce qui accélère les temps de récupération.
  4. Le plus souvent, les femmes enceintes se débrouillent avec des méthodes conservatrices, car la taille de leur hernie est petite. Si vous excluez les facteurs provoquants (musculation), alors avant la conception, le défaut peut être guéri. Mais pendant toute la période de gestation, il ne faut pas perdre de vigilance - la violation du régime entraînera une aggravation.

Pendant la grossesse, ces patientes sont entièrement surveillées pour éviter le retour de symptômes désagréables.

Si une hernie survient pendant la grossesse

De telles situations ne sont pas rares en pratique, ce qui est dû à l'augmentation du poids corporel d'une femme «en position». Le centre de gravité se déplace vers l'avant, ce qui est associé à la croissance de l'enfant dans l'estomac de la mère. Cela conduit à une augmentation de la charge sur les sections antérieures des disques intervertébraux. Si la femme enceinte présentait les premiers signes d'une hernie (anomalies du cartilage), toute action de gravité provoquera l'apparition de la maladie..

Dans le même temps, il existe une "impasse" pour la femme et le médecin traitant - pendant cette période, de nombreux types de traitement sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Une double situation se présente: une hernie intervertébrale et une thérapie sont également dangereuses pour le bébé. Par conséquent, vous devez suivre certaines règles si vous êtes dépassé par une douleur au bas du dos pendant cette période:

  1. Après l'apparition de la douleur, vous devez arrêter toute activité et vous mettre en position allongée. Vous devez vous asseoir sur une surface dure et plane sans oreiller. Dans les derniers stades, il est presque impossible de se coucher sur le dos, vous devez donc vous tourner du côté où la douleur est ressentie le plus faible.
  2. Avant de consulter le médecin, vous devez créer un support pour le bas du dos à l'aide d'un corset souple. Il peut être fabriqué à partir des outils à portée de main à l'aide d'une longue serviette. L'essentiel n'est pas de serrer le ventre avec cette ceinture, mais de le fixer dans l'aine.
  3. Les méthodes de diagnostic radiologique pendant la grossesse sont contre-indiquées (en particulier celles qui visent l'abdomen). Par conséquent, le médecin ne s'appuie que sur une étude objective du patient..
  4. Le traitement est généralement symptomatique - des analgésiques et des onguents chauffants sont utilisés, ainsi que des méthodes de physiothérapie.
  5. En fin de compte, la question de savoir comment la femme va accoucher est décidée. Une exacerbation sévère, accompagnée de symptômes sévères, peut nécessiter une césarienne.

Un examen complet et un traitement d'une hernie se produisent lors de l'accouchement et de la récupération après celle-ci - la grossesse limite considérablement le choix des méthodes par le médecin.

Hernie discale et accouchement

Cette maladie peut avoir les conséquences les plus dangereuses au moment où une femme est prête à accoucher. Puisqu'une hernie affecte directement les racines nerveuses, elle peut perturber le travail des muscles de l'utérus et du périnée. Cela peut entraîner diverses complications, entraînant souvent des problèmes de santé du bébé:

  • Le principal est généralement la faiblesse du travail, qui est causée par l'effet irritant de la hernie sur les racines nerveuses. Un nombre suffisant d'impulsions ne parvient pas aux muscles de l'utérus et du périnée, ce qui affaiblit leur force. Les fibres musculaires ne se contractent pas symétriquement, formant une poussée, mais le font de manière désordonnée. Cela ne permet pas à une femme d'accoucher normalement - elle pousse avec force, mais n'obtient pas le résultat souhaité.
  • Retarder le bébé dans le canal génital contribue à la pénétration de liquide amniotique et de mucus dans ses voies respiratoires. Et son échange avec sa mère à ce moment est minime, ce qui lui cause une privation aiguë d'oxygène. Même si l'enfant survit, de graves lésions cérébrales subsisteront.
  • Des douleurs lombaires intenses et un lumbago empêcheront la fille de se concentrer sur l'acte d'accouchement. Il lui sera difficile de prendre une position normale dans le fauteuil gynécologique, car son dos s'y plie. Et pendant les tentatives, une douleur accrue dans le dos la distraira des actions correctes.
  • Après l'accouchement, ces patientes présentent un risque accru de saignement utérin associé à un faible tonus musculaire. La raison en est la perturbation des fibres nerveuses irritées par la hernie. L'utérus se contracte plus lentement après l'accouchement, ce qui favorise l'écoulement du sang des vaisseaux dilatés.

Par conséquent, en cas de maladie avec laquelle une femme «atteint» la fin de la grossesse, les médecins essaient d'accorder une attention particulière au processus de l'accouchement. Cela est dû au danger pour l'enfant, ainsi que pour la mère - la négligence peut ruiner deux vies à la fois avec des complications.

Que faire avec une hernie pendant la grossesse

Chez l'homme, la colonne vertébrale est soumise à un stress important. Une pression particulièrement prononcée sur les disques intervertébraux se produit pendant la période de naissance d'un enfant. Il est possible que la grossesse et une hernie de la colonne lombaire en coexistence puissent avoir un effet négatif sur le corps, provoquer un certain nombre de complications et une exacerbation de pathologies chroniques.

Mais cela ne signifie pas que la protrusion discale est incompatible avec la conception et la portance du fœtus. Il est nécessaire de comprendre la complexité de la situation et les risques éventuels. Par conséquent, lors de la planification d'une grossesse pour une issue favorable, il est important de renforcer la couche musculaire du corps, d'augmenter l'endurance de la colonne vertébrale..

Caractéristiques de l'évolution de la maladie pendant la grossesse

La colonne vertébrale chez un adulte se compose de 24 disques: 7 vertèbres cervicales, 12 thoraciques et 5 lombaires. Leur fonction est d'assurer la stabilité de la colonne vertébrale aux charges verticales, sa mobilité et sa flexibilité, l'absorption des chocs lors de la course, de la marche, du saut.

Les disques intervertébraux de tous les départements ont la même structure: un noyau gélatineux entouré d'un anneau fibreux, qui est fixé à un certain nombre de corps vertébraux et de ligaments intervertébraux adjacents. Sous l'influence de certains facteurs (charges dépassant le potentiel), l'anneau fibreux rompt le nucleus pulposus et une hernie intervertébrale se forme.

Plus souvent, une protrusion discale se produit dans la colonne lombo-sacrée. Il existe de rares cas de hernie dans les régions thoracique et cervicale. En raison de la saillie des disques dans le canal rachidien, une compression de la moelle épinière ou de la racine nerveuse se produit. Les patients présentent un syndrome radiculaire - les douleurs lombaires, la sensibilité est perturbée, une parésie ou une paralysie des membres inférieurs se développe.

L'état de grossesse peut provoquer une exacerbation des processus dégénératifs-dystrophiques. Au stade du développement fœtal, des changements hormonaux se produisent dans le corps de la femme - le taux de progestérone augmente progressivement. Cette hormone réduit la fréquence et l'intensité des contractions utérines, fournit des changements de sécrétion dans l'endomètre de l'utérus, bloque la réponse immunitaire, ce qui évite le rejet fœtal.

L'effet positif de la progestérone sur l'utérus est évident. De plus, l'effet sur les autres organes n'est pas le plus favorable. Sous l'action de l'hormone, le tonus des vaisseaux sanguins diminue, le liquide est retenu dans le corps, un gonflement se produit, ce qui augmente la pression sur les racines nerveuses.

En fin de grossesse, une augmentation du niveau de l'hormone relaxine est observée. Il prépare le corps féminin à l'accouchement, détend les muscles du dos et du bassin. Dans le même temps, le corset musculaire s'affaiblit et la charge sur la colonne vertébrale augmente, la maladie progresse. Une femme se plaint que le bassin fait mal en fin de grossesse.

Référence! L'exacerbation de la pathologie discale est plus souvent observée au milieu du deuxième trimestre de la grossesse, mais lors du port de jumeaux, le moment est décalé à 14-16 semaines.

Est-il possible d'accoucher avec une hernie de la colonne vertébrale? Oui, et même un processus de livraison naturel est possible.

Les indications de la césarienne sont les suivantes:

  • localisation d'une hernie dans la partie inférieure de la colonne vertébrale ou avec un déplacement sur le côté;
  • risque élevé de pincement du sac herniaire dans l'orifice herniaire;
  • grande éducation;
  • la progression rapide de la maladie;
  • d'autres conditions pathologiques pouvant compliquer l'accouchement avec une hernie de la colonne vertébrale.

En l'absence d'anomalies du développement de la colonne vertébrale, de maladies du système musculo-squelettique, il n'y a pas de risque de hernie intervertébrale..

Diagnostique

Il est important de diagnostiquer correctement la pathologie du disque. Les manifestations initiales de la maladie ne sont pas très spécifiques et ont une clinique similaire avec une forme non compliquée d'ostéochondrose. Le neurologue doit différencier la protrusion discale de la spondylarthrose, d'une tumeur ou d'un hématome de la colonne vertébrale, de la plexopathie, de la myosite.

La méthode de recherche la plus informative est l'imagerie par résonance magnétique. Au moyen de l'IRM, visualisation haute précision des structures des tissus mous, de l'emplacement et du degré de progression de la pathologie, le diamètre du rétrécissement du canal intervertébral est fourni.

Référence! Un médecin peut détecter une hernie chez la femme enceinte à un stade précoce sur la base des résultats d'une échographie et d'un test sanguin clinique..

L'IRM est contre-indiquée entre les semaines 1 et 20. La tomographie modifie le régime de température du liquide anatomique à l'intérieur des membranes fœtales, ce qui peut nuire à l'état de l'enfant. L'IRM est autorisée au 3ème trimestre. Une mise en œuvre précoce nécessite des indications strictes.

Caractéristiques du traitement

Si chez les patients dans un état normal l'accent principal est mis sur les médicaments, la plupart des produits pharmaceutiques pendant la grossesse sont contre-indiqués. Le choix des analgésiques doit être discuté individuellement avec le médecin traitant. Pour réduire l'intensité du syndrome douloureux, Nurofen, Ibuprofen, Paracetamol peuvent être prescrits.

Dans le processus de traitement, des moyens de thérapie locaux sont utilisés - pommades, gels, crèmes à effet anesthésique. En termes de gravité et de durée de l'effet thérapeutique, ils sont inférieurs aux formes orales, mais ils ne provoquent pas d'effets secondaires systémiques, ils permettent à la substance active d'être délivrée directement dans la zone pathologique.

Dans les 1er et 2ème trimestres de la grossesse, prescrit localement "Voltaren Emulgel", "Finalgon", "Fastum gel". Parmi les produits homéopathiques, la crème Traumeel S est largement utilisée. Il s'agit d'un médicament à base de plantes à composants multiples qui traite efficacement la douleur et l'inflammation sans provoquer de réaction allergique. L'état du patient s'améliore après le premier jour d'utilisation.

Référence! La pommade pour les douleurs articulaires pendant la grossesse est prescrite 3 à 4 fois en 24 heures. La durée du cours ne doit pas dépasser 10-14 jours.

Pendant la période d'exacerbation de la maladie, la tâche principale est d'obtenir un déchargement maximal du vêlage lombaire de la colonne vertébrale, ce qui est possible dans les circonstances suivantes:

  1. Conformité au repos semi-alité.
  2. Changements systématiques de la position du corps.
  3. Limiter les charges dynamiques et statistiques.
  4. Porter un corset, un bandage.
  5. Sélection des chaussures orthopédiques correctes, avec une hauteur de talon ne dépassant pas 3 cm.

Pendant la période de rémission après le soulagement du syndrome douloureux, la marche dosée, la marche à l'air frais, la thérapie par l'exercice sont indiquées. Il est important d'organiser correctement le lieu de couchage: le lit doit être plat et moyennement ferme, la meilleure option est un matelas orthopédique.

La pharmacopuncture (acupuncture) est une direction prometteuse dans le traitement de la protrusion discale chez la femme enceinte. L'essence de la technique est d'injecter le médicament dans les couches sous-cutanées au-dessus des points actifs biologiques.

L'administration directe d'ingrédients actifs dans la zone focale de la lésion fournit un effet anti-inflammatoire et analgésique instantané.

L'eau ou la traction sèche est l'un des moyens de corriger une hernie intervertébrale.

À l'aide de la force de traction, les muscles lisses du corps sont détendus, le déplacement et la rotation des éléments ostéochondraux du squelette axial sont éliminés, l'allongement de la colonne vertébrale est obtenu, sa fixation dans la bonne position.

Hernie discale et grossesse: conséquences

L'état de protrusion des disques intervertébraux aggrave la santé de la mère, dans une moindre mesure, constitue un danger pour le fœtus.

Dans le contexte de la compression des racines des nerfs spinaux, une vasoconstriction se produit, la circulation sanguine se détériore, l'enfant ne reçoit pas la quantité nécessaire de nutriments et d'oxygène, assurant sa croissance, la formation d'organes vitaux.

Pour une femme, la présence d'une hernie intervertébrale lors du port d'un enfant peut être compliquée par des manifestations douloureuses qui réduisent l'activité physique, déstabilisent l'état mental.

Les conséquences néfastes comprennent l'opération de l'accouchement artificiel, car les tentatives et un stress excessif peuvent provoquer une compression du sac herniaire avec les complications qui en découlent: perte de sensibilité et de flexibilité des jambes, dysfonctionnement des organes pelviens, exacerbation de pathologies chroniques.

Comment porter un enfant avec une hernie de la colonne vertébrale et éviter les complications

La meilleure façon de prévenir les complications de la protrusion discale est de suivre des mesures préventives. S'il existe des antécédents de pathologies associées à des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale, il est nécessaire d'en informer le médecin. À l'aide d'une IRM, le médecin déterminera la gravité et le degré de protrusion des disques.

Référence! Si nécessaire, un orthopédiste est impliqué dans le processus de diagnostic, dont la compétence est d'identifier la présence de pathologies concomitantes.

Pour minimiser le risque de développer des conséquences indésirables, pour renforcer le corset musculaire, le médecin peut prescrire un traitement médical ou non médicamenteux. Pour la prévention de la hernie intervertébrale, sa récidive, le yoga, l'aquagym, la natation, le Pilates, le complexe d'exercice de Bubnovsky seront utiles.

Si la pathologie discale a été vérifiée au moment de la grossesse, une observation systématique par un vertébrologue aidera à prévenir les conséquences négatives. Des contrôles réguliers peuvent détecter les changements à un stade précoce et prendre les mesures appropriées.

Pour les femmes en position qui ont reçu un diagnostic de hernie intervertébrale, il est important de revoir le régime alimentaire et le régime alimentaire, de ne pas autoriser de kilos en trop.

La quantité de nourriture doit être suffisante, mais pas excessive. Il est conseillé d'exclure les aliments gras, les conservateurs, le sucre, le sel et autres aliments qui ont un effet néfaste sur l'état des tissus osseux et cartilagineux.

La base du régime devrait être des aliments protéinés. La source de protéines est le bœuf, le porc, la volaille, les fruits de mer, les œufs, le fromage cottage, les noix, les noisettes, les légumineuses, le sarrasin, le riz.

Pour renforcer les os, vous devez consommer une quantité suffisante de calcium (légumes verts, légumes et fruits, fromages de différentes variétés, kéfir, crème sure, fromage cottage).

Il est recommandé de boire plus de liquides pour maintenir l'équilibre eau-sel. Les décoctions à base de plantes, les jus de légumes et de fruits, les boissons aux fruits sont également utiles.

Conseil: la nicotine a un effet néfaste sur l'état des tissus osseux et cartilagineux, perturbe les processus métaboliques, c'est pourquoi l'arrêt du tabac est si important.

Une certaine attention doit être portée à l'organisation du lieu de travail (hauteur de la chaise, hauteur de la table). Si le travail nécessite un long séjour en position fixe, il est conseillé de faire de courtes pauses pour réchauffer la colonne vertébrale et le cou. Et le plus important est de suivre les recommandations du médecin traitant, de ne pas s'automédiquer.

Conclusion

La grossesse avec une hernie rachidienne comporte un certain risque de développer une menace pour la santé de la mère et de l'enfant. Il est difficile de prédire l'issue du travail et des complications. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, du stade de protrusion discale, de la présence de pathologies concomitantes, de la qualité des soins médicaux et des qualifications d'un spécialiste..

Hernie de la colonne lombaire et grossesse

La grossesse met à rude épreuve tout le corps féminin, y compris la colonne vertébrale. En ce moment, il y a une exacerbation des maladies existantes et la formation de nouvelles. Si une femme enceinte a une hernie intervertébrale, elle commence à s'aggraver dans les derniers stades.

Une hernie est une maladie très grave qui interfère avec le flux normal d'un bébé. Les médecins disent que si vous organisez la bonne approche du traitement, vous pouvez accoucher avec une hernie.

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale et en quoi est-elle dangereuse?

Cette pathologie a la forme d'une blessure dans laquelle un disque intervertébral est présent, non seulement par l'éducation, mais aussi par le flux. Une zone commune de dommages est la région lombaire, car la plupart de la charge est placée sur ce département particulier. Lorsque la colonne vertébrale est normale, la colonne lombaire peut facilement supporter le poids d'une personne, mais avec des charges excessives, la colonne vertébrale commence à s'effondrer.

Chez l'homme, le cartilage situé entre les vertèbres n'a pas de vaisseaux et reçoit la nutrition des tissus environnants. Avec un fort impact, ce processus est perturbé et le cartilage commence à rétrécir. Très souvent, cela se produit lorsque vous soulevez des poids en position pliée..

À un tel moment, une forte pression se produit sur le segment antérieur de la colonne vertébrale, à la suite de laquelle le noyau du disque commence à se déplacer et à étirer la membrane. Lorsqu'elles sont exposées à cette zone pendant une longue période, des microfissures se forment sur les bords du disque..

En conséquence, le noyau tombe par la plus grande blessure, le plus souvent dans les régions postéro-latérales, car c'est là que le disque cartilagineux n'est pas recouvert de ligaments. La hernie qui en résulte commence à exercer une forte pression sur les terminaisons nerveuses et à perturber le fonctionnement des organes vers lesquels ces nerfs vont.

La formation de hernie chez la femme enceinte est dangereuse car une pression se produit sur les nerfs responsables du travail de l'utérus.

Causes d'une hernie de la colonne lombaire chez la femme

À l'heure actuelle, l'ostéochondrose apparaît moins souvent chez l'homme. Chez les femmes, les tâches ménagères et le travail monotone obligent la colonne vertébrale à rester longtemps dans la même position. Être dans la même position tous les jours peut entraîner des troubles des articulations vertébrales..

Très souvent, une fille effectue des actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage entre la colonne vertébrale. Cela comprend à la fois les activités quotidiennes et les activités de loisirs..

Il y a des femmes dont le travail consiste à soulever et porter des poids, mais le corps féminin ne peut pas toujours faire face à de telles charges. En conséquence, après plusieurs années d'un tel travail, une hernie intervertébrale peut survenir. Lors de la planification d'une grossesse, il est recommandé de refuser un tel travail..

Pendant la grossesse, une exacerbation d'une hernie ne se produit pas toujours, mais si elle se produit, la femme devra vivre avec des symptômes avant l'accouchement.

Conduire une voiture est également la cause de la formation de la maladie, surtout si la fille elle-même est engagée dans des réparations automobiles. Soulever la roue de secours peut affecter négativement la colonne vertébrale, car elle n'est pas préparée pour une telle charge. Et une femme enceinte devrait arrêter de conduire afin de se protéger des facteurs qui peuvent survenir au volant..

Vous pouvez faire des tâches ménagères, mais si vous avez besoin de travailler dur, par exemple, apporter des achats au magasin ou obtenir un seau d'eau pour nettoyer les sols, il est préférable de vous abstenir et de demander à d'autres membres de la famille à ce sujet..

Diagnostic de pathologie

Une hernie de la colonne lombaire est diagnostiquée par IRM, mais cette procédure n'est pas recommandée au premier et au deuxième trimestre. Pendant la procédure, un fort échauffement du liquide amniotique peut se produire, ce qui peut entraîner des conséquences dangereuses. Par conséquent, pour le moment, il est recommandé de procéder uniquement à une échographie et à des tests sanguins..

Une IRM est possible au troisième trimestre, mais seulement si le patient a une douleur intense, des symptômes de compression des terminaisons nerveuses sont apparus et la mobilité a commencé à être limitée. Une telle étude vous permet de décider des moyens de prise en charge ultérieure de la femme enceinte et de la résolution de l'accouchement.

Traitement de grossesse

Une hernie de la colonne vertébrale et une grossesse sont très mal combinées entre elles et procurent un inconfort sévère à la future mère. Par conséquent, il est nécessaire de commencer à traiter la maladie avant même le début de l'accouchement. Une étude complète de la maladie et du traitement a lieu après l'accouchement, car pendant la grossesse, le médecin est très limité dans les méthodes de diagnostic et de traitement.

Lorsque vous faites du sport, vous devez calculer votre force. La gymnastique légère sera très utile au stade de la planification de la grossesse et de l'accouchement, mais il vaut mieux arrêter de se rendre au gymnase.

Pour vous débarrasser d'une hernie, utilisez des méthodes sûres qui ne nuiront pas au bébé à naître. Le plus souvent, la médecine traditionnelle est utilisée, mais un tel traitement prend beaucoup de temps..

La grossesse avec une hernie de la colonne lombaire complique considérablement le choix des méthodes de traitement, en particulier des médicaments, car tous les médicaments ne peuvent pas être utilisés.

Pommades et massage

Lorsqu'une femme attend un bébé, le massage n'est pas recommandé, car il détend considérablement tous les tissus sur le site de la procédure.

Il est possible d'utiliser des pommades uniquement avec une douleur très intense, puis avec beaucoup de soin. Dans la plupart des cas, le traitement médicamenteux est remplacé par la médecine traditionnelle..

Remèdes populaires

Hernies discales et grossesse, bien qu'elles soient incompatibles, des méthodes de traitement existent toujours.

Pendant la grossesse, pour soulager les douleurs, une femme se voit prescrire des onguents et des compresses folkloriques, qui impliquent l'utilisation uniquement d'ingrédients naturels. Bien entendu, on ne peut pas s'attendre à un effet rapide d'un tel traitement, mais il est tout à fait possible d'atténuer l'inconfort..

Opération

L'opération pour enlever une hernie pendant la grossesse n'est pas autorisée, car il existe un risque de nuire non seulement à la femme enceinte, mais également au bébé. L'intervention chirurgicale n'est possible qu'après l'accouchement.

Hernie discale et accouchement

Très souvent, une femme qui a formé ou aggravé une hernie pendant la grossesse se demande s'il est possible d'accoucher avec une hernie discale et quelles pourraient en être les conséquences.

Une hernie peut avoir des conséquences dangereuses au moment de l'accouchement. Le fait est que la maladie comprime les terminaisons des nerfs responsables du travail des muscles de l'utérus et du périnée. Cela entraîne des conséquences qui peuvent nuire à la santé du bébé:

  • La principale complication à un tel moment est un fort affaiblissement du travail, car la hernie irrite considérablement les terminaisons nerveuses. En conséquence, les muscles de l'utérus et du périnée ne reçoivent pas le nombre d'impulsions requis et les contractions ne se produisent pas de manière symétrique, mais de manière aléatoire. Cet état ne permet pas à une femme d'obtenir des résultats lors des contractions et des tentatives..
  • Avec l'affaiblissement du travail, le bébé s'attarde plus longtemps dans le canal génital et le liquide amniotique pénètre dans ses voies respiratoires. Au moment de l'accouchement, il ne reçoit pas une nutrition adéquate de sa mère et même s'il survit, il subit de graves perturbations dans le travail du cerveau..
  • La douleur causée par la maladie distraira grandement la femme du processus d'accouchement, car la position du dos dans la chaise d'accouchement est très pliée et très souvent la douleur dans le bas du dos ne coïncide pas avec la douleur des contractions et il est difficile pour une femme de se concentrer.
  • La maladie provoque un faible tonus musculaire, de sorte que des saignements utérins graves peuvent survenir après l'accouchement. Étant donné que la hernie irrite grandement le système nerveux et que l'utérus commence à se contracter beaucoup plus faible, le sang commence à s'écouler intensément des vaisseaux dilatés.

La grossesse peut être compliquée par toutes les maladies et exacerbations, donc si une femme en travail atteint la fin du terme, une attention particulière est toujours accordée au processus de l'accouchement. Car à un tel moment, le risque de complications et de danger augmente non seulement pour le bébé, mais aussi pour la mère.

Une maladie telle qu'une hernie discale est contrôlée tout au long de la grossesse. Et s'il existe un risque de complications pendant l'accouchement, les médecins ont recours à une césarienne. Étant donné qu'avec une telle autorisation générique, il existe un risque minimal de nuire à la santé des deux, ainsi que de compliquer la maladie elle-même.

Hernie de la colonne lombaire pendant la grossesse

Une hernie discale est un diagnostic assez courant et extrêmement désagréable pour tout patient. Indépendamment de l'emplacement, du sexe et de l'âge du patient, cela provoque un inconfort et une douleur graves. Dans le même temps, la médecine moderne propose un large éventail de techniques efficaces et éprouvées qui vous permettent de vous débarrasser de tous les symptômes de la maladie sans chirurgie. Ainsi, le patient a la possibilité de mener une vie active et absolument épanouissante..

Compte tenu du fait que la grossesse est l'une des périodes les plus importantes, anxieuses et excitantes de la vie de chaque femme, même les plus petits problèmes de santé peuvent affecter de manière significative l'état général de la mère et de l'enfant à naître. Malheureusement, le corps d'une femme enceinte n'est pas protégé des menaces standard, mais au contraire devient beaucoup plus vulnérable et sensible aux maladies. Les hernies discales de la colonne lombaire, qui se développent souvent après la conception ou réapparaissent pendant la période de gestation, ne feront pas exception dans ce cas. C'est pourquoi il est si important de connaître les principaux problèmes auxquels les patientes enceintes sont confrontées, les moyens de maintenir la santé et le traitement..

Questions fréquemment posées

Aujourd'hui, de nombreuses sources parlent de grossesse, de gestation et d'accouchement avec une hernie rachidienne dans la colonne lombaire. Les plus courants sont les suivants:

  • est-il possible d'ignorer le problème;
  • est-il autorisé à suivre un traitement médicamenteux utilisant des anti-inflammatoires non stéroïdiens?
  • est-il nécessaire de faire une césarienne;
  • quelles techniques de physiothérapie peuvent être utilisées pour renforcer le dos;
  • comment une hernie discale dans la colonne lombaire peut affecter la conception et le développement du fœtus.

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup de questions et chacune d'elles nécessite une réflexion professionnelle. Ainsi, il est très important d'écouter les recommandations de médecins qualifiés, cependant, il faut comprendre que la décision finale en faveur d'une méthode de traitement particulière est prise par la mère, qui en est responsable envers son enfant à naître..

Nos lecteurs recommandent

Pour la prévention et le traitement de la HERNIE, notre lecteur régulier utilise la méthode de plus en plus populaire de traitement NON-CHIRURGICALE recommandée par les principaux orthopédistes allemands et israéliens. Après l'avoir soigneusement examiné, nous avons décidé de le proposer à votre attention..

Traiter ou ignorer

Notez que les hernies sont très mal associées à la grossesse..

Bien sûr, chaque hernie de la colonne vertébrale a ses propres caractéristiques anthropométriques, et son effet sur le bien-être d'une patiente enceinte, et le fœtus lui-même, dépend de nombreux facteurs:

  • tailles;
  • emplacement;
  • la période d'apparition (avant la conception, pendant la grossesse ou après l'accouchement);
  • le poids du patient, son style de vie.

D'une manière ou d'une autre, une hernie discale de la colonne lombaire doit être traitée. Sinon, le problème peut s'aggraver, ce qui a conduit à plusieurs reprises à l'immobilisation complète de la patiente ou à l'échec de la grossesse. Il est d'autant plus important de se rappeler que la croissance, le poids et la taille du fœtus augmentent inévitablement la charge sur les disques spinaux, et augmente également la compression des terminaisons nerveuses..

Apprenez à connaître l'ennemi de vue

Ainsi, si pendant la grossesse vous êtes confrontée à une douleur inhabituelle dans la région lombaire, la première chose à faire est d'établir le bon diagnostic. Une hernie intervertébrale dans la colonne lombaire est accompagnée des symptômes suivants:

  • Douleur. Il s'agit d'un symptôme permanent et principal d'une hernie. Il peut changer de caractère, de force, de localisation, mais il accompagnera la maladie à tous les stades de son développement. Les premiers stades, lorsque la taille de la hernie n'a pas encore atteint une taille significative, se caractérisent par une douleur mineure ou simplement une gêne. Au fil du temps, les sensations désagréables s'intensifient, accompagnant tout mouvement brusque, levage de charges lourdes ou position stationnaire prolongée du corps. En règle générale, la douleur disparaît complètement en position couchée. Pendant la grossesse, une compression encore plus intense des membranes et des racines de la moelle épinière se produit, ce qui entraîne un mouvement de douleur dans tout le dos, vers le bassin et les jambes..
  • Syndrome vertébral. En raison d'une douleur constante, les muscles du dos sont dans un état spasmodique, ce qui réduit leur élasticité, leur flexibilité et leur mobilité. L'extension et la flexion complètes du dos deviennent presque impossibles, ce qui provoque une courbure, un bossu ou une autre asymétrie du dos.
  • Syndrome radiculaire. Une pression constante sur les racines de la moelle épinière entraîne une perturbation de l'approvisionnement en sang et la mort. Parallèlement à cela, il existe une atrophie musculaire partielle, une sensibilité cutanée altérée, des capacités fonctionnelles des organes pelviens et parfois une paralysie..

Alors, que faire si vous ressentez des symptômes similaires pendant la grossesse? Le premier est de vous assurer que vous avez bien affaire à une hernie discale. Pour ce faire, le médecin doit vous prescrire une référence pour une IRM dont les résultats vous permettront de formuler avec précision un diagnostic, ainsi que de planifier le traitement.

Méthode de traitement acceptable

Compte tenu de la position du patient, le médecin refusera très probablement d'utiliser des médicaments, car cette approche peut nuire considérablement à la santé de l'enfant à naître. C'est pourquoi il est important de se préparer au fait que le processus de soulagement de la douleur peut être retardé pendant une longue période. Les médicaments vraiment efficaces ne seront probablement pas utilisés pour une femme enceinte, et la thérapie physique active n'est pas non plus une solution très utile. Cela est particulièrement vrai dans les derniers mois de la grossesse. L'exercice peut provoquer une naissance prématurée.
Le traitement est plus facile si la hernie survient avant la conception ou au début de la grossesse. La situation est beaucoup plus compliquée avec les hernies, qui se sont formées à la suite de lourdes charges dans les derniers stades. Ici, le recours à un traitement non médicamenteux complexe devient pertinent, conçu pour aider à la fois l'enfant et la mère..
En général, toutes les méthodes de traitement d'une hernie discale chez les femmes enceintes diffèrent des schémas standard. Ils se caractérisent par une faible intensité et une durabilité. Toute approche à action rapide est exclue en raison de l'effet négatif sur le fœtus. Les mêmes principes ne permettent pas le massage.
Dans le même temps, toutes sortes de méthodes de traitement alternatives sont activement utilisées, qui ne causent aucun dommage, mais sont également moins efficaces. Même dans le cas où la hernie intervertébrale s'est formée au cours du dernier mois de grossesse, la pression sur les disques augmente constamment, vous devez accoucher rapidement, mais il n'y a pas de temps pour le traitement. Un médecin professionnel trouvera toujours un ensemble de procédures appropriées pour assurer la sécurité de la mère et de l'enfant..

N'ignorez pas le problème. N'oubliez pas que votre santé et celle de votre enfant dépendent de la mise en œuvre en temps opportun de procédures préventives et de la fourniture d'un traitement. Pendant la grossesse, la tâche principale est de transporter le fœtus en toute sécurité et, après l'accouchement, vous pouvez utiliser les traitements médicamenteux nécessaires..

Vous avez une hernie intervertébrale?

  • Tous les remèdes ont été essayés et rien n'a aidé?
  • Tu souffres constamment?
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute opportunité qui vous donnera la bonne santé tant attendue.!

Un recours efficace existe. Les médecins recommandent Lire la suite >>!

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte