La douleur à la hanche est assez courante et peut être causée par divers problèmes. Identifier la douleur à la hanche peut fournir des indices précieux sur sa cause sous-jacente..

Causes de la douleur à la hanche

La maladie de la hanche provoque généralement des douleurs dans la région de la hanche ou de l'aine. La douleur externe de la hanche, la douleur qui descend le long de la cuisse et des fesses, est généralement causée par des problèmes avec les muscles, les ligaments, les tendons et autres tissus mous entourant l'articulation de la hanche.

Parfois, la douleur à la hanche peut être causée par des maladies et des problèmes dans d'autres zones de votre corps, telles que la colonne lombaire ou les genoux. Ce type de douleur est appelé douleur «réfléchie». La plupart des cas de douleur à la hanche peuvent être gérés à domicile.

Pathologie de l'articulation de la hanche

La douleur à la hanche peut provenir de structures dans l'articulation de la hanche ainsi que de structures autour de la hanche. L'articulation de la hanche est un espace potentiel, ce qui signifie qu'il y a une quantité minimale de liquide à l'intérieur pour permettre au col du fémur de glisser dans la cavité de l'acétabulum. Toute maladie ou traumatisme associé à une inflammation entraîne le remplissage de cet espace avec du liquide ou du sang. En conséquence, la capsule fémorale s'étire, ce qui entraîne l'apparition de symptômes douloureux..

Le col fémoral et l'acétabulum sont recouverts de cartilage articulaire, ce qui permet aux os de se déplacer dans l'articulation avec un minimum de friction. De plus, la zone de la cavité de l'acétabulum est recouverte d'un cartilage dur appelé acétabulum. Comme tout autre cartilage articulaire, ces zones peuvent se frotter ou se rompre, provoquant des douleurs..

Il existe des groupes de tissus épais qui entourent l'articulation de la hanche pour former une capsule. Ils aident à maintenir la stabilité des articulations, en particulier pendant les mouvements..

Le mouvement dans l'articulation de la hanche est effectué par les muscles entourant la cuisse et les ligaments attachés à l'articulation de la hanche. En plus de contrôler les mouvements, ces muscles travaillent également ensemble pour maintenir la stabilité des articulations. Il existe de grandes bourses (sacs fermés remplis de liquide) qui entourent la région de la cuisse et permettent aux muscles et aux ligaments de glisser plus facilement sur les crêtes osseuses. Chacune de ces structures peut devenir enflammée..

Douleur à la cuisse avec hernie intervertébrale de la colonne lombaire

Une douleur à la hanche peut survenir avec une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Les hernies discales sont associées à des problèmes avec le disque métevertebral situé entre les os de la colonne vertébrale (vertèbres), "enfilés" les uns sur les autres et formant la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral ressemble à un beignet en gelée avec un centre en forme de gel enfermé dans une coque externe plus dure. Une hernie discale survient lorsque des contenus mous sortent de la dure-mère. Une hernie peut irriter les nerfs voisins. Si nous avons affaire à une hernie de la colonne lombaire, l'un de ses symptômes peut être une douleur à la hanche. La douleur va le long du nerf sciatique. Douleur à l'arrière de l'avant ou sur le côté de la cuisse.

En présence d'une hernie discale, une jambe est le plus souvent touchée. La douleur peut être d'intensité variable, allant d'une douleur légère à une douleur intolérable. Le plus souvent, la douleur est associée à une douleur dans le bas du dos, l'aine, la jambe et le pied. Un engourdissement de la cuisse, du bas du dos, du bas de la jambe et du pied est également caractéristique. S'améliore généralement avec le mouvement si la hernie discale est petite à moyenne.

On pense que la propagation de la douleur à la jambe avec une hernie vertébrale (sciatique) indique une taille plus grande que si la douleur était uniquement dans le bas du dos.

La douleur à la hanche avec hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente de douleur à la hanche avant 60 ans, après 60 ans, la coxarthrose prévaut. En deuxième lieu se trouvent divers types de blessures. Les autres raisons sont rares.

D'autres types de lésions nerveuses peuvent également provoquer des douleurs à la hanche, par exemple pendant la grossesse, souvent associées à une inflammation du nerf cutané latéral de la cuisse. La douleur de la hernie inguinale peut également «résonner» dans la cuisse.

Dans tous les cas, la douleur à la hanche peut être causée par diverses raisons, ce qui oblige le médecin à rechercher la source du problème, qu'il s'agisse d'une blessure ou d'une maladie. En l'absence de blessure traumatique, l'approche du diagnostic de la douleur à la hanche nécessite une large compréhension de la situation..

Causes de la douleur traumatique à la hanche

Fracture de la hanche

La chute est la cause la plus fréquente de fracture de la hanche chez les personnes âgées. La fracture dans ce cas survient à la suite de deux problèmes associés au vieillissement: l'ostéoporose (amincissement des os) et la perte d'équilibre. Dans certains cas, l'os peut se briser spontanément en raison de l'ostéoporose, ce qui provoque à son tour une chute.

Une «fracture de la hanche» est une fracture de la cuisse proximale ou supérieure.

Il est nécessaire de connaître l'emplacement exact de la fracture, car c'est la base de la décision du chirurgien concernant une intervention chirurgicale adéquate pour réparer les lésions osseuses.

À part une chute, toute blessure peut potentiellement provoquer une fracture de la hanche. Selon le mécanisme de la blessure, le fémur peut ne pas se casser; au contraire, une partie du bassin (le plus souvent, une branche de l'os pubien) peut être cassée. Au départ, la douleur peut être ressentie dans la région fémorale, mais l'examen et la radiographie peuvent révéler une autre source de douleur. Un traumatisme peut également provoquer un déplacement de la hanche, dans lequel le col du fémur dépasse de l'acétabulum. Elle est presque toujours associée à une fracture acétabulaire (pelvienne); cependant, chez les personnes ayant subi une arthroplastie de la hanche, la hanche artificielle peut bouger spontanément.

Blessures fermées (ecchymoses)

Les blessures fermées (ecchymoses), les entorses et les entorses des muscles et des tendons peuvent résulter d'un traumatisme, et même si l'os reste intact, peuvent causer une douleur intense. L'entorse ligamentaire se produit lorsque les ligaments sont blessés, tandis que l'entorse musculaire et tendineuse est associée à des dommages à ces structures. Lors de la marche ou du saut, ainsi que lors de toute activité vigoureuse, une pression significative est exercée par le poids corporel sur l'articulation de la hanche. Les muscles, bourses et ligaments sont «conçus» pour protéger l'articulation du stress. Lorsque ces structures sont enflammées, la hanche ne peut pas fonctionner correctement, ce qui entraîne des douleurs..

Blessures de surcharge

La douleur à la hanche peut également être associée à des blessures par surutilisation, qui enflamment les muscles, les tendons et les ligaments. Ces blessures peuvent être causées par des activités quotidiennes normales entraînant une tension excessive dans l'articulation de la hanche ou par des mouvements vigoureux spécifiques. Une surcharge peut également provoquer une usure progressive du cartilage de l'articulation de la hanche, entraînant une arthrite (arthrose = articulation + itis = inflammation).

D'autres structures qui peuvent devenir enflammées et provoquer des douleurs à la hanche méritent également d'être mentionnées. Le tractus ilio-tibial va de la crête de l'os pelvien à l'extérieur de la cuisse et au genou. Ce groupe de tissus peut devenir enflammé et causer des douleurs à la hanche, au genou ou aux deux. Ce type de blessure par surcharge commence progressivement et se manifeste par une tension dans les groupes musculaires entourant le genou et la hanche. Le syndrome du piriforme, dans lequel le muscle piriforme irrite le nerf sciatique, peut également provoquer une douleur qui se propage à l'arrière de la cuisse.

Inflammation de la bourse (bursite)

La bourse acétabulaire est un sac à l'extérieur de la cuisse qui protège les muscles et les tendons là où ils traversent le trochanter du fémur (la saillie osseuse du fémur).

La bursite acétabulaire est associée à une inflammation de la bourse. La bourse peut devenir enflammée pour diverses raisons, y compris des blessures mineures ou une surutilisation.

Causes de la douleur à la hanche non traumatique

La douleur à la hanche peut être causée par diverses conditions médicales. Tout ce qui provoque une inflammation systémique dans le corps peut également affecter l'articulation de la hanche. La synoviale est le tissu épithélial («doublure») qui recouvre les parties de l'articulation de la hanche qui ne sont pas couvertes par le cartilage. La synovite (syno = membrane synoviale + itis = inflammation) ou l'inflammation de ce tissu de la muqueuse provoque une infiltration de liquide dans l'articulation, provoquant un gonflement et une douleur.

Arthrite

L'arthrose est la cause la plus fréquente de douleur à la hanche chez les personnes de plus de 50 ans; cependant, il existe d'autres types d'arthrite. Ceux-ci inclus:

  • polyarthrite rhumatoïde;
  • spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante - Strumpell - Marie);
  • arthrite associée à une maladie inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn ou colite ulcéreuse).

Certaines maladies systémiques sont associées à des douleurs à la hanche, telles que la drépanocytose, dans laquelle une articulation peut devenir enflammée lors d'une crise falciforme, avec ou sans infection sous-jacente. L'articulation de la hanche n'est pas la seule articulation qui peut provoquer une inflammation de la hanche. Les exemples incluent la maladie de Lyme, le syndrome de Reiter et les infections par intoxication alimentaire.

Une nécrose avasculaire du col fémoral peut survenir chez les personnes qui prennent des corticostéroïdes (tels que la prednisone) pendant une longue période. Dans cette situation, le col fémoral perd son apport sanguin, s'affaiblit et provoque des douleurs à la hanche..

La maladie de Legg-Calvet-Perthes (maladie de Perthes, ostéochondrite de la tête fémorale) est associée à une nécrose avasculaire idiopathique du col fémoral chez l'enfant. Le plus souvent, il affecte les garçons âgés de 4 à 8 ans.

La fibromyalgie est un syndrome de douleur systémique associé à la douleur et à la tension qui peuvent causer un inconfort sévère dans le corps et affectent également la hanche. La fibromyalgie a également des troubles du sommeil, des spasmes et des crampes musculaires, des douleurs dans de nombreux groupes musculaires dans tout le corps et de la fatigue..

Douleur à la hanche "réfléchie"

La douleur à la hanche peut ne pas être associée à la hanche elle-même, mais peut être causée par une violation des structures adjacentes.

Un autre exemple de douleur réfléchie est la maladie de Roth-Bernhardt (névralgie du nerf cutané latéral de la cuisse).

Symptômes de la douleur à la hanche

Il est souvent difficile de décrire la douleur à la hanche et les patients peuvent se plaindre de n'avoir qu'une douleur à la hanche. Localisation, nature, intensité de la douleur, les facteurs influençant l'amélioration / la détérioration de l'état dépendent de la structure endommagée et de la cause exacte de l'inflammation ou de la blessure.

  • La douleur de l'articulation de la hanche peut être ressentie comme une douleur «avant» dans l'aine ou comme une douleur «arrière» dans les fesses. Parfois, les patients peuvent se plaindre d'une douleur au genou qui provient en fait de la hanche.
  • Blessure à la hanche: la douleur survient presque immédiatement lors d'une chute, d'un impact direct, d'une luxation ou d'une entorse.
  • Blessure due à une surutilisation: la douleur peut apparaître après quelques minutes ou quelques heures lorsque les muscles endoloris entourant le spasme de l'articulation de la hanche ou la surface articulaire deviennent enflammées, provoquant une accumulation de liquide.
  • Douleur: Le plus souvent, la douleur est ressentie à l'avant de la cuisse, mais l'articulation a trois dimensions. La douleur peut également courir le long de la cuisse extérieure ou même être ressentie dans les fesses..
  • Boiterie: La boiterie est un moyen de compenser, en essayant de minimiser le poids que la hanche doit supporter lors de la marche. La boiterie n'est jamais normale. La boiterie provoque un stress inapproprié sur d'autres articulations, y compris le dos, les genoux et les chevilles, et si la boiterie persiste, ces zones peuvent également devenir enflammées et provoquer d'autres symptômes.
  • Avec une fracture de la hanche, une douleur aiguë survient instantanément et s'aggrave à presque chaque mouvement. Les muscles de la cuisse font bouger la fracture, ce qui fait paraître la jambe plus petite ou tournée vers l'extérieur. S'il n'y a pas de déplacement, la jambe peut sembler normale. Les fractures pelviennes provoquent la même douleur que les fractures de la hanche, mais la jambe semble normale.
  • Hernie discale: la douleur commence généralement dans la colonne lombaire et irradie vers les fesses et vers les côtés avant, arrière ou latéraux de la cuisse. Il peut être décrit de différentes manières en raison d'un nerf pincé. Certains termes typiques utilisés pour décrire la sciatique comprennent la douleur aiguë ou coupante et la brûlure. La douleur peut s'aggraver lors du redressement du genou, car cette action provoque une tension sur le nerf sciatique, ce qui rend difficile la position assise ou la marche rapide. Des sensations d'engourdissement et de picotements peuvent également être présentes. La perte de contrôle de la miction et de la défécation peut indiquer la présence d'un syndrome de la queue de cheval. Si cette affection n'est pas reconnue et traitée, il existe un risque de lésion médullaire irréparable..
  • Arthrite: la douleur arthritique a tendance à s'aggraver après une période d'inactivité et à diminuer avec l'activité, mais si l'activité augmente, la douleur réapparaît.

Diagnostic de la douleur à la hanche

S'il n'y a pas d'antécédents traumatiques et que la douleur est combinée ou précédemment combinée avec une lombalgie, le premier type d'examen doit être une imagerie par résonance magnétique de la colonne lombo-sacrée et consulter un neurologue.

Après une blessure, vous devez contacter un traumatologue.

Si vous suspectez une coxarthrose, vous devez consulter un chirurgien.

Traitement de la douleur à la hanche

Le traitement dépend de la cause. Ainsi, avec une hernie intervertébrale, il est préférable de choisir un traitement conservateur et, avec une cosarthrose, un traitement chirurgical.

Que faire si le muscle de la jambe dans la région de la cuisse fait mal

La douleur à la hanche survient souvent chez les personnes de tout âge. Ils peuvent être causés par de nombreux facteurs. Des sensations douloureuses peuvent apparaître en raison d'un effort excessif ou être une conséquence du développement de la maladie. Dans cet article, nous examinerons les causes et les traitements de la douleur dans les muscles de la cuisse..

Qu'est-ce qui peut causer des douleurs musculaires à la cuisse

Il existe de nombreuses causes de douleur dans le muscle de la cuisse. Cela peut survenir en raison de lésions du tissu musculaire, de l'articulation de la hanche ou de la colonne vertébrale. La douleur peut être directement liée à la pathologie de la hanche ou être "réfléchie" par d'autres organes et systèmes du corps.

Les causes de la douleur à la hanche peuvent être:

  • surcharge physique due au travail acharné ou au sport;
  • blessures associées à une rupture musculaire, une entorse, un tendon ou des lésions articulaires;
  • pathologies associées à des processus dégénératifs, par exemple, ostéoporose, ostéochondrose de la colonne lombaire, hernie intervertébrale;
  • maladies cardiovasculaires, varices;
  • maladies du système nerveux, inflammation du nerf sciatique;
  • maladies infectieuses;
  • pathologies inflammatoires, myalgie, myosite du biceps fémoral;
  • tumeurs.

Selon l'endroit où la douleur est localisée, vous pouvez déterminer le type de pathologie:

  • si la partie antérieure de la cuisse fait mal par le haut, elle est associée à l'articulation de la hanche, à la colonne vertébrale et aux disques intervertébraux, à l'artère et aux veines fémorales, aux ganglions lymphatiques de l'aine ou aux organes pelviens chez la femme. Chez les personnes âgées, la douleur peut être associée à une fracture de la tête fémorale, une luxation de la tête de l'articulation de la hanche;
  • si vous ressentez des douleurs dans les muscles de la cuisse de la jambe à l'avant, cela est probablement dû à des problèmes de rotule, des lésions des ligaments ou du cartilage;
  • si les muscles de la cuisse font mal dans le dos, cela indique des maladies du muscle fessier, de son fascia, du nerf sciatique ou de l'articulation sacro-iliaque;
  • s'il tire le muscle de la cuisse par le côté, cela peut être un signe d'arthrose ou d'inflammation du muscle semi-tendineux de la cuisse;
  • si les muscles internes de la cuisse ou de l'aine font mal, cela indique la présence d'une hernie de la colonne vertébrale, d'une fracture ou d'une luxation de l'articulation de la hanche.

Examinons plus en détail certaines maladies.

Les blessures associées à des douleurs dans les muscles de la cuisse peuvent être les suivantes:

  • contusion du bassin, de l'articulation de la hanche, du haut de la cuisse;
  • fracture dans la zone du trochanter du grand fémur;
  • fracture dans la région du sacrum;
  • luxation du fémur;
  • rupture et entorse des ligaments, des tendons;
  • fractures du col fémoral;
  • fracture de compression vertébrale.

En outre, il convient de noter que non seulement les traumatismes, mais également les processus dégénératifs de destruction des tissus peuvent entraîner une rupture du ligament. La rupture est caractérisée par une douleur aiguë qui interfère avec le mouvement articulaire.

L'arthrose ou coxarthrose de l'articulation de la hanche est une maladie dégénérative qui est une cause fréquente de douleur dans la hanche droite ou gauche. Avec cette maladie, la douleur se propage à la région de l'aine, le long des côtés intérieur et avant de la cuisse. Parfois, la douleur peut être donnée à la fesse ou au genou en se levant d'une chaise ou en mouvement.

Les signes caractéristiques de la coxarthrose sont:

  • incapacité à tourner dans l'articulation de la hanche, à tirer la jambe vers la poitrine ou à la mettre sur le côté;
  • craquement caractéristique de l'articulation;
  • diminution de la longueur des jambes (au dernier stade de l'arthrose).

Certains types d'arthrite provoquent des douleurs dans les articulations de la hanche. L'arthrite se distingue par une douleur intense la nuit. La douleur diminue lorsque le patient se disperse ou après l'entraînement, puis réapparaît.

Environ 5% des plaintes de douleur dans la région articulaire sont associées à une crise cardiaque de l'articulation de la hanche. Le plus souvent, les hommes en souffrent. La pathologie se développe rapidement, en 1 à 3 jours. La douleur augmente rapidement, hante la nuit et s'intensifie vers 4 h 5 du matin..

Une inflammation des tendons de la hanche est diagnostiquée chez un quart des personnes souffrant de douleurs à la hanche. C'est typique pour les femmes ménopausées, lorsqu'il y a des changements dans les processus métaboliques. La pathologie se développe en 3 à 15 jours. Les sensations de douleur sont localisées du côté de la cuisse le long de la surface externe ou interne. Dans le même temps, l'articulation ne perd pas sa mobilité, mais la douleur inquiète même au repos, lorsqu'une personne est allongée sur le côté.

Le syndrome du piriforme se produit également, généralement d'un côté. Ses causes sont des pathologies de la colonne vertébrale causées par le stress, le levage de charges lourdes ou des mouvements brusques. Des sensations douloureuses se développent en 1 à 3 jours. Ils se propagent dans la fesse, le bas du dos et le sacrum, peuvent être donnés à l'arrière de la jambe jusqu'au talon.

Diagnostic des causes de la douleur

Étant donné que les causes de la douleur musculaire peuvent être différentes maladies, une approche différenciée est utilisée pour le diagnostic. Il vous permet d'exclure toutes les pathologies possibles et de poser le bon diagnostic.

Référence. Pour prélever l'anamnèse, le patient est examiné par plusieurs médecins: un neurologue, un orthopédiste, un chirurgien, un rhumatologue, un oncologue.

Des tests sanguins sont effectués pour détecter l'inflammation. S'il y a un foyer d'inflammation purulente, l'articulation est perforée pour collecter le liquide synovial et déterminer le type de microbes pathogènes.

La radiographie de l'articulation de la hanche et de la colonne lombaire montre l'état des os et la présence de blessures ou de troubles dégénératifs.

Par exemple, en cas d'arthrose aux stades ultérieurs, il est possible de trouver des excroissances osseuses - ostéophytes. Dans les pathologies accompagnées de destruction du tissu cartilagineux, un rétrécissement de l'espace inter-articulaire est diagnostiqué.

L'imagerie par résonance magnétique est réalisée pour une analyse détaillée de l'état des muscles, ligaments, tendons, tissus mous, vaisseaux sanguins et fibres nerveuses.

Quand voir un médecin

Que faire si le muscle droit fémoral fait mal avant de contacter un médecin?

  1. Si la douleur survient pendant l'exercice, arrêtez de faire de l'exercice, laissez le corps se reposer et revenir à la normale.
  2. Prenez une position horizontale ou soulevez votre jambe sur une surface plane horizontale.
  3. Appliquez du froid sur la zone touchée.

La recherche tardive d'une aide médicale est lourde de complications et de difficultés de traitement ultérieur. Si vous ressentez une douleur ou un inconfort dans la région du bassin ou de la hanche et que cela a été précédé d'une blessure, une douleur aiguë à la hanche est apparue et il est devenu impossible de marcher, contactez immédiatement les urgences pour déterminer la cause et vérifier l'état des dommages..

Si votre membre est enflé ou enflé, votre peau devient rouge, une fièvre a commencé ou le muscle de la jambe dans la région de la cuisse vous fait mal sans raison, vous devez demander l'aide d'un chirurgien ou d'un thérapeute qui, après examen, déterminera la direction du traitement et vous prescrira un examen par d'autres spécialistes..

Traitement de la douleur dans les muscles de la cuisse

Le traitement de la douleur à la hanche dépend directement du type de pathologie. Initialement, il vise à éliminer les symptômes. Pour cela, des méthodes conservatrices sont utilisées, notamment la pharmacothérapie, la physiothérapie, la thérapie par l'exercice, le massage et la thérapie manuelle. Dans de rares cas, un traitement chirurgical est nécessaire. Cela peut être un traumatisme, des troubles vasculaires, une inflammation purulente ou un remplacement articulaire.

Médicaments

En fonction du système corporel affecté par la maladie, des médicaments sont prescrits.

Avec les maladies du système vasculaire, des médicaments veinotoniques sont pris, ce qui améliore la perméabilité vasculaire et la circulation sanguine..

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens complexes (AINS) soulagent la douleur, éliminent l'inflammation, l'œdème et réduisent la fièvre si le patient a de la fièvre. Mais une prise de fonds à long terme et incontrôlée peut provoquer des effets secondaires, de sorte qu'ils ne peuvent être utilisés que selon les directives d'un médecin..

Avec les syndromes douloureux sévères et l'inefficacité du traitement de base, des blocages locaux sont utilisés. Ce sont des injections d'anti-inflammatoires et d'analgésiques, parfois avec l'utilisation d'hormones.

Important! Si une infection est détectée, un traitement antibiotique est prescrit. Les médicaments peuvent être utilisés sous forme de comprimés, de pommades ou de gels par voie topique.

Avec des pathologies de nature destructrice, des complexes vitamines-minéraux et des chondroprotecteurs sont prescrits pour éviter la destruction des tissus articulaires. Pour obtenir un résultat positif, ils sont utilisés pendant longtemps dans les cours, car la restauration des joints est un long processus.

Les relaxants musculaires sont également utilisés pour détendre les muscles spasmodiques et soulager la douleur..

Procédures de physiothérapie

Les procédures de physiothérapie telles que l'électrophorèse et la phonophorèse avec des médicaments, la thérapie au laser, la cryothérapie et la magnétothérapie donnent de bons résultats dans la récupération et la rééducation du patient..

L'effet local a un effet décongestionnant et anti-inflammatoire, améliore la circulation sanguine, le flux lymphatique, déclenche des processus de régénération dans les tissus et améliore la pénétration du médicament actif dans les cellules.

Thérapie par l'exercice et massage

Les exercices de physiothérapie et les massages font partie intégrante du processus de traitement. Ils sont nécessaires pour restaurer et développer la mobilité des membres et empêcher l'apparition de processus stagnants..

La thérapie par l'exercice est utile dans le traitement de l'ostéoporose, des traumatismes et de l'ostéochondrose.

Les principales règles d'efficacité de la thérapie par l'exercice sont:

  • formation régulière;
  • bonne technique d'exercice;
  • manque d'inconfort et de douleur;
  • augmentation progressive de l'activité physique.

Le massage de rééducation ne doit être effectué que par un professionnel qualifié. Des mouvements brusques et brusques ne peuvent que nuire et aggraver la situation..

Un bon massage améliore qualitativement l'état des muscles, rend les tissus mous, élastiques, améliore la circulation sanguine et les processus métaboliques, et aide également à éliminer les toxines après une maladie.

Intervention chirurgicale

Les méthodes de traitement chirurgical vous permettent de vous débarrasser rapidement et efficacement des lésions sévères. L'arthroscopie et les opérations intravasculaires mini-invasives nécessitent une intervention chirurgicale minimale et sont les moins traumatisantes.

Les opérations sont effectuées pour les blessures graves, l'ostéoporose ou l'ostéochondrose dans les derniers stades, et elles sont également nécessaires lors du remplacement d'une articulation par un implant.

La prévention

Pour prévenir les maladies de la hanche, il est nécessaire de maintenir un mode de vie sain: faire de l'exercice régulièrement, éviter les surcharges et utiliser des vêtements de protection et de compression pour le sport. Pour assurer une nutrition adéquate, vous devez diversifier votre alimentation avec des aliments bons pour les os et les tissus musculaires..

Conclusion

Aux premiers signes de douleur ou de gonflement des membres inférieurs, vous devez demander l'avis d'un spécialiste et découvrir la cause de la maladie. Trouver les raisons qui ont provoqué le développement de la pathologie est un point important, car plus une personne sollicite une aide médicale tôt, plus le diagnostic sera posé avec précision et en temps opportun..

Douleur à la hanche

Parfois, une douleur aiguë dans la hanche survient de la gauche et de la droite. Les causes et les formes de douleur sont variées.

La douleur dans la région de la cuisse survient brusquement et soudainement, parfois progressivement, augmentant avec le temps. La douleur est localisée dans le haut de la cuisse, irradie dans l'aine, sous le genou, dans le pied. La douleur à la hanche affecte les hommes et les femmes avec la même fréquence, les causes de la douleur sont différentes et sont dues à des caractéristiques anatomiques et physiologiques..

La sensation de douleur s'accompagne souvent de troubles de la sensibilité tels que dysesthésie ou paresthésie. Dans le premier cas, la perception du froid, de la chaleur et d'autres influences est altérée. Dans le second, le patient se sent rampant, engourdissant dans la zone touchée. Les symptômes sont causés par la compression des troncs nerveux par des tissus musculaires ou des ligaments enflammés. Un engourdissement de la peau est possible. Consultez votre médecin avec de telles plaintes.

Consultez un professionnel, décrivant en détail les symptômes, les sensations. Le médecin déterminera les causes de la douleur, vous indiquera quels tests, examens doivent être effectués et vous prescrira un traitement. En fonction des résultats de l'examen et du diagnostic, un orthopédiste, un angiosurgeon, un spécialiste des maladies infectieuses, un phthisiatre (par exemple, avec une tuberculose de la hanche charte) sera engagé dans le traitement de la douleur dans la région de la hanche.

Où la douleur à la hanche est-elle localisée?

Localisation de la douleur aiguë ou douloureuse à la hanche:

  1. La partie supérieure avant de la cuisse fait mal en raison d'anomalies de l'articulation de la hanche. Sources de douleur - muscles de la cuisse et de l'articulation de la hanche droite, troubles des disques intervertébraux, articulations. Artère et veine fémorales, ganglions lymphatiques de l'aine, organes pelviens chez la femme. La cause de la douleur à l'aine est une fracture de la tête fémorale chez le sujet âgé, luxation de la tête de l'articulation de la hanche avec un déplacement de la tête vers l'avant sur l'os pubien.
  2. Douleurs musculaires de la cuisse dues à des troubles du bas du dos et de la colonne vertébrale sacrée.
  3. L'arrière de la cuisse fait mal en raison de problèmes avec le muscle grand fessier, son fascia, la pathologie du nerf sciatique, l'articulation sacro-iliaque.
  4. Avec des hernies, des fractures, des luxations de l'articulation de la hanche, des douleurs dans l'aine apparaissent.

La douleur est douloureuse, tiraillante, pire la nuit. Elle est associée à des troubles neurologiques. Peut-être, avec l'oncopathologie des tissus mous ou des os. La douleur est associée à l'activité physique, cette douleur disparaît la nuit, pendant le repos. Les causes courantes de douleur sont l'arthrose déformante de l'articulation de la hanche ou du genou. Avec la pathologie neurologique, il y a des violations de la sensibilité aux changements de température, des paresthésies cutanées.

Avec une hernie du ligament inguinal du côté droit, une pathologie des vaisseaux de la région fémorale et iliaque, une douleur tirante dans l'aine se développe.

Principaux facteurs étiologiques

Causes de la douleur à la hanche:

  1. Blessures au fémur ou à l'articulation de la hanche après une chute, un impact. Les athlètes professionnels, les personnes associées à une activité physique sont susceptibles de subir des blessures.
  2. Fracture de la partie supérieure ou médiane du col fémoral. Les personnes âgées sont sensibles, on les retrouve chez les femmes, en relation avec des troubles climatériques. Les changements hormonaux chez les femmes mûres et âgées entraînent le développement de l'ostéoporose. Les fractures apparaissent après un mouvement imprudent, tombant d'une hauteur de leur propre croissance. Le traitement est long et n'apporte pas toujours l'effet souhaité. Dans certains cas, la formation d'une fausse articulation se produit.
  3. Fracture de la partie sacrée de l'os pelvien, os pubien. Elle se caractérise par une vive douleur à l'aine. Une radiographie est prise pour le diagnostic différentiel de la luxation de l'articulation de la hanche.
  4. Blessure par compression dans la première vertèbre lombaire après une chute de grande hauteur, atterrissant sur les fesses.
  5. Contusions pelviennes.

La douleur à la hanche est causée par une activité physique qui détruit le cartilage et les tissus mous. L'inflammation des tissus mous, après une blessure, irrite le nerf sciatique. Cela provoque des douleurs dans le grand fessier et à l'arrière de la cuisse. La douleur atteint la zone du talon. Le patient ne peut pas rester debout ou assis longtemps.

La douleur à la traction peut être causée par des caractéristiques de l'articulation de la hanche, des modifications des tissus mous. La douleur dans la hanche au-dessus du tiers moyen ou dans l'aine est causée par une pathologie de la colonne vertébrale - ostéochondrose, arthrose discale, rétrécissement du canal rachidien. La courbure de la colonne vertébrale provoque des spasmes, des douleurs dans le muscle de l'avant de la cuisse.

Si la douleur à la jambe n'est pas traitée, la fréquence et la nature de la douleur s'aggravent.

Les blessures à la hanche et à la hanche sont souvent traitées par chirurgie. En cas de fracture par déplacement, les fragments osseux sont fixés avec des fils spéciaux, des plaques de titane. Dans la période postopératoire, la gymnastique est effectuée. Faites des exercices pour le haut du torse et le membre sain.

En cas de fractures chez les personnes âgées, le traitement chirurgical n'est dans certains cas pas effectué, en raison de contre-indications. Soins aux patients et prévention des escarres.

Pour quelle raison il y a une douleur tiraillante dans la hanche

La cause de la douleur de traction dans la hanche, en particulier à droite, est l'ostéochondrose de la colonne lombaire ou sacrée. La détérioration de la condition est associée à un travail sédentaire, à une mauvaise posture. La courbure de la colonne vertébrale provoque des douleurs dans l'articulation de la hanche gauche.

Douleur tirante dans la jambe, à l'intérieur et à l'avant, causée par des varices. Sa localisation est beaucoup plus basse, plus proche de la surface interne de la cuisse et du bas de la jambe..

Si la jambe fait mal à l'extérieur et à l'arrière de la cuisse, sous le genou et au pied, la raison est le pincement du nerf sciatique par une masse de muscle enflammé et spasmodique. La douleur dérange le patient par derrière le long de la surface externe de la jambe et a le caractère d'un lumbago sur toute la longueur. En bougeant, la nature de la douleur change.

Ces douleurs sont traitées en combinaison avec des procédures de physiothérapie:

  • Électrophorèse avec des substances médicinales.
  • Magnétothérapie.
  • Courants ultra-haute fréquence.
  • Applications de paraffine.
  • Massage et gymnastique de rattrapage.

Ce traitement améliorera la circulation sanguine dans la région de la cuisse, soulagera l'enflure et l'inflammation..

Si le côté droit de la cuisse fait mal et qu'un engourdissement apparaît à l'arrière de la jambe et au-dessus dans la région fessière externe, même avec un léger mouvement, cela est dû à des troubles de la colonne vertébrale. Avec la courbure de la colonne vertébrale due à la scoliose, des changements dégénératifs se produisent dans les articulations de la hanche. La violation des racines nerveuses s'accompagne d'un engourdissement ou d'une paresthésie du côté gauche.

La courbure de la colonne vertébrale est traitée avec des exercices de gymnastique. La gymnastique thérapeutique renforce le corset musculaire des régions fémorales et vertébrales. Faites de l'exercice immédiatement après le soulagement de la maladie aiguë.

Si votre hanche vous fait mal en marchant

Ils se plaignent souvent de douleurs dans la région de la hanche lors de la marche, d'inconfort et de difficultés de mouvement. Le plus souvent, cette pathologie est due à des lésions des tissus mous. La douleur est localisée en surface et profondément dans les tissus mous.

L'articulation ne fait pas toujours mal, le plus souvent la surface externe de la cuisse et du bas de la jambe est affectée au-dessus du milieu.

Causes d'inconfort dans la région de la hanche lors de la marche:

  1. Fracture de la tête ou du cou du fémur.
  2. Arthrite de l'articulation de la hanche.
  3. Polyarthrite rhumatoïde.
  4. Processus inflammatoires dans les tendons.
  5. Processus tuberculeux dans l'articulation de la hanche. Dans ce cas, des accumulations purulentes se forment dans l'articulation de la hanche et sous le genou. Les groupes régionaux de ganglions lymphatiques augmentent et s'infectent. La température locale du joint est abaissée.

Un traitement complet des douleurs de la hanche et de la fesse est effectué par un neurologue ou un vertébrologue. Pour le diagnostic, un examen aux rayons X, un scanner, une IRM sont effectués. Si des troubles dégénératifs ou dystrophiques, des lésions osseuses ou des tissus mous sont détectés, une consultation avec un orthopédiste, un rhumatologue, un spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire.

Le traitement complet comprend:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il s'agit notamment du Diclofenac, Ortofen, Voltaren et un certain nombre d'autres..
  2. Médicaments anti-inflammatoires hormonaux. Souvent, dans la pratique rhumatologique, un médicament injectable à libération prolongée, Diprospan, est utilisé. Le médicament Kenalog est administré par voie intra-articulaire.
  3. Chondroprotecteurs. Les préparations pour restaurer la structure et les fonctions du cartilage sont la chondroïtine et la glucosamine. Il est possible d'administrer des médicaments par voie intramusculaire ou orale. Traitement à long terme et régulier.
  4. Compresse sur la cuisse touchée. Soulage les sensations douloureuses et l'inflammation Dimexide. Des compresses avec Dimexidum sont faites sur les zones touchées.
  5. Traitement de physiothérapie.
  6. Exercices de massage et de physiothérapie. La gymnastique thérapeutique est effectuée dans la période de récupération précoce sous la direction d'un instructeur de physiothérapie.

Après l'élimination de l'inflammation aiguë, des massages thérapeutiques, des techniques de thérapie manuelle, de la gymnastique pour étirer le muscle quadriceps fémoral, le dos et les muscles et ligaments internes sont effectués.

La tuberculose est traitée par chirurgie. Dans le même temps, des médicaments antibactériens du spectre antituberculeux sont prescrits. Le traitement de la coxite tuberculeuse est à long terme et systématique. Après l'opération, le port d'une orthèse, un traitement de physiothérapie, un long traitement antituberculeux est prescrit.

Pathologie vasculaire

La douleur à la cuisse peut être causée par une thrombose ou une thrombophlébite de l'artère fémorale ou iliaque. La thrombose aiguë de l'artère iliaque se traduit par une douleur dans le bas-ventre ou dans l'aine. Avec la thrombose de l'artère fémorale, la douleur se propage sur la surface interne de la cuisse. La jambe, souvent gauche, tout en gonflant et bleue, en particulier la partie interne.

Le patient doit être hospitalisé d'urgence. Dans la période aiguë, on lui injecte de l'héparine, des médicaments thrombolytiques. Afin de prévenir les complications infectieuses et le développement de la septicémie, des médicaments antibactériens à large spectre d'action sont prescrits.

La thrombose aiguë et la thromboembolie sont traitées par chirurgie. Au-dessus de la zone de localisation du thrombus, un vaisseau est ligaturé ou un dispositif est installé à l'intérieur, ce qui empêche le thrombus de se déplacer plus loin le long du lit vasculaire. Il est recommandé de porter des sous-vêtements de compression ou de bander les membres avec des bandages élastiques. Bandez la jambe de la cheville vers le haut pour éviter la stagnation du sang dans le réseau veineux et la formation de caillots sanguins.

Méthodes de médecine traditionnelle

Compléter les traitements médicaux, physiothérapeutiques et chirurgicaux - moyens et méthodes de la médecine traditionnelle. Un traitement alternatif propose une recette à base d'infusion de bourgeons de pin pour traiter l'inflammation de la hanche et de l'articulation de la hanche. Pliez quelques jeunes boutons de pin dans un bocal en verre foncé et couvrez de sucre granulé. La banque est à moitié pleine. Le dessus de la canette doit être libre. Il est bien fermé et maintenu au chaud pendant 7 jours. Lorsque le mélange est infusé, un sirop se révèle dans un bocal, qui est frotté dans la zone touchée. Frottez la surface de la cuisse et prenez le mélange en interne. Vous devez boire 3 cuillères à soupe par jour. Durée du traitement - jusqu'à trois mois.

La douleur et l'inflammation de la jambe sont soulagées à l'aide de la teinture de la plante sabre. Versez quelques cuillères à soupe d'herbe de sabre séchée avec un demi-litre de vodka, fermez bien le récipient et placez-le dans un endroit sombre pendant un mois. Après avoir filtré le mélange et l'avoir bu avant les repas, 30 gouttes. Utilisez également une teinture pour frotter la cuisse.

Soulage la douleur dans la région de l'articulation de la hanche, de la colonne vertébrale et de la cuisse avec de la teinture d'alcool de feuilles de ficus. Pour le préparer, vous avez besoin de trois feuilles de ficus fraîches. Broyez-les soigneusement, mettez-les dans un récipient en verre foncé et versez 500 ml de vodka. Insistez pendant deux semaines. Filtrez le mélange et frottez-le dans des endroits où une douleur aiguë aiguë est dérangeante.

Les suppléments biologiques sont utilisés pour traiter la douleur et l'inflammation des articulations. Le traitement local est effectué avec la crème Collagen Ultra. Cette crème soulage la douleur et l'inflammation, sert de source supplémentaire de collagène pour les articulations.

Pour restaurer la structure du cartilage affecté, ils incluent dans le régime des repas riches en collagène et en gélatine - gelée, gelée, gelée. Prenez une cuillerée de gélatine dissoute dans de l'eau tiède le matin à jeun. Ajoutez du miel et du jus de citron pour améliorer le goût.

Ceux qui sont obligés de se tenir debout pendant une longue période doivent se réchauffer et changer la position de leurs jambes toutes les heures. Lors d'un travail sédentaire, vous pouvez enlever vos chaussures et marcher pieds nus dans la pièce. Faites rouler une balle en caoutchouc avec des pointes sur la cuisse. Ces balles sont vendues dans la chaîne de pharmacies.

L'auto-massage des jambes se fait le matin. Cela se fait avec de légers mouvements de caresses des paumes le long de la cuisse. Massage du genou à l'aine, en évitant le lieu d'accumulation de ganglions lymphatiques.

Prenez soin de chaussures confortables qui ne restreignent pas les mouvements. Les personnes en surpoids doivent penser à le corriger avec un régime alimentaire, des exercices de gymnastique. En cas de troubles métaboliques sévères, consulter un endocrinologue, subir un examen et un traitement pour corriger le poids.

Douleur dans les muscles de la cuisse et de la jambe

La douleur, l'engourdissement, la brûlure des muscles de la région de la cuisse sont l'un des symptômes courants des maladies de la colonne vertébrale, du fémur et des muscles, du bassin. À l'hôpital Yusupov, les médecins identifient la cause de la douleur musculaire dans la cuisse à l'aide de méthodes d'examen modernes. Des diagnostics complets vous permettent de déterminer la cause et d'arrêter la maladie à temps.

Toutes les conditions ont été créées pour le traitement des patients:

  • Chambres du niveau de confort européen;
  • L'utilisation des derniers médicaments avec un minimum d'effets secondaires;
  • Méthodes innovantes de thérapie de rééducation.

Les médecins abordent individuellement le choix de la méthode de traitement pour chaque patient. Des professeurs, des médecins de la plus haute catégorie discutent de tous les cas de douleur intense dans le muscle de la cuisse lors d'une réunion du conseil d'experts, prennent une décision collégiale concernant les tactiques ultérieures de gestion des patients.

Causes de la douleur à la hanche

Lorsque la douleur survient dans le muscle de la cuisse, les causes peuvent être différentes. Compliquée par des hernies intervertébrales, l'ostéochondrose provoque une douleur intense, un engourdissement, une brûlure des muscles de la cuisse. Ces problèmes surviennent généralement chez les jeunes et les âges moyens..

Les maladies de l'articulation de la hanche se manifestent par une douleur à la hanche. Cela se produit avec un mouvement ou un stress sur l'articulation. Les patients ont une mobilité limitée. Lorsque vous essayez d'écarter les jambes, les articulations sont bloquées et tout mouvement supplémentaire est impossible. La maladie se développe plus souvent après 65 ans. Le traitement à l'hôpital Yusupov vous permet d'arrêter la dégénérescence du cartilage et de réduire la douleur dans les muscles de la cuisse.

Avec des longueurs de jambe différentes, la charge sur les membres inférieurs n'est pas la même, c'est la cause de la douleur à la hanche. Le patient commence à boiter, le torse est incliné, les épaules sont placées à différentes hauteurs, un torticolis se développe et une douleur intense dans le muscle du mollet se produit. Souvent, un faux raccourcissement de la jambe provoque une inclinaison du bassin.

Des douleurs musculaires dans la hanche surviennent avec le syndrome du piriforme. Il est localisé entre le sacrum et la fesse. Il est difficile pour le patient de s'asseoir. La douleur augmente avec le mouvement, au fil du temps, la jambe devient engourdie et son volume diminue. La démarche change. Le problème se pose dans le contexte de la pathologie de la colonne vertébrale ou du bassin.

Le syndrome iliopsoas est l'une des causes de la douleur à la hanche. Il commence profondément dans l'abdomen, moins souvent dans le bas du dos et se propage le long de l'avant de la cuisse. Chez les femmes, il peut apparaître lors des rapports sexuels. Il y a un redressement de la lordose lombaire, périodiquement il y a des maux de dos. Si vous n'effectuez pas de traitement, le muscle maintient l'articulation de la hanche en tension constante, sa destruction se produit, la quantité de cartilage diminue et une arthrose déformante se développe.

Les causes de la douleur dans les muscles de la cuisse et de la jambe sont les maladies suivantes:

  • syndrome du canal obstructif - une douleur aiguë irradie vers l'intérieur de la cuisse et de l'aine;
  • Maladie de Bernhardt-Roth, ou meralgie paresthésique - douleur dans le muscle de la cuisse de la jambe à l'avant, qui augmente lorsque vous essayez d'appuyer la jambe pliée contre l'estomac;
  • radiculopathie ou radiculite des racines nerveuses de la colonne lombaire - une douleur intense dans les muscles de la cuisse se produit en raison de lésions des nerfs de la colonne lombaire;
  • sciatique, lumboischialgie, sciatique - la douleur commence dans le bas du dos et s'intensifie dans la région de la cuisse.

Les douleurs musculaires de la cuisse peuvent être le symptôme d'une pathologie du système nerveux central, d'une ostéomyélite, d'ecchymoses, d'un étirement ou d'une rupture du muscle de la cuisse. Douleur dans la hanche lors de la montée des escaliers se produit avec une tendinite iliopsoas.

Traitement de la douleur dans les muscles de la cuisse

Avant de commencer le traitement, les médecins de l'hôpital Yusupov déterminent la cause de la douleur musculaire de la hanche à l'aide de méthodes de diagnostic modernes:

  • imagerie par résonance magnétique de la colonne lombaire;
  • Radiographie de l'articulation de la hanche;
  • examen échographique des vaisseaux des membres inférieurs.

Les traitements de la douleur dans les muscles de la cuisse et de la jambe dépendent de la cause sous-jacente. Les médecins de l'hôpital Yusupov, ayant déterminé la cause du syndrome douloureux, l'éliminent, arrêtent la progression de la maladie, mènent une thérapie de rééducation visant à renforcer la colonne vertébrale, les muscles et les ligaments.

Comment soulager les douleurs musculaires de la cuisse? La douleur musculaire dans la hanche peut être soulagée en étirant les muscles du membre affecté le long de la surface où il y a de la douleur et sur la jambe opposée - la surface du dos. Si la douleur est localisée le long de la surface arrière de la jambe droite, étirez la surface arrière à droite et l'avant à gauche. Avec l'arthrose des articulations du genou, nous faisons des étirements sur toute la surface de la cuisse. Si vous êtes préoccupé par la douleur des rayures sur la surface externe de la cuisse, faites l'exercice suivant: couché sur le dos, sans soulever l'épaule du même nom de la surface, jetez le membre inférieur affecté du côté opposé et laissez-le pendre, détendant les muscles. Faites l'exercice pendant 5 à 6 minutes.

Frottez une pommade chauffante ou analgésique sur votre cuisse. Fournissez du repos au membre malade - prenez une position horizontale avec la jambe levée à 30 degrés (vous pouvez mettre un oreiller ou un rouleau sous la jambe). Si la cause de la douleur à la hanche est des varices des membres inférieurs, les phlébologues recommandent le matin, sans baisser les jambes hors du lit, de mettre des bas de contention ou des collants. En présence d'inflammation des muscles de la cuisse, la douleur diminue après la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, diclofénac, nimésulide).

Pour les tensions musculaires et les douleurs à la cuisse, les rééducateurs utilisent des bandes. Afin de coller le ruban adhésif sur l'articulation de la hanche, le patient doit s'allonger sur le dos. Les deux jambes sont écartées, les pliant au niveau des articulations du genou (pose de la grenouille). Tournez la jambe vers l'extérieur pour étirer la zone de l'aine (groupe musculaire adducteur de la cuisse). Fixez la bande de stabilisation sur le haut de la cuisse et étalez la bande de l'intérieur, en terminant juste au-dessus du genou. Appliquez le ruban sur la cuisse avec peu ou pas de tension.

Exercices de physiothérapie pour les douleurs musculaires de la cuisse

L'instructeur-méthodologiste principal de la thérapie par l'exercice à l'hôpital Yusupov sélectionne individuellement une série d'exercices pour chaque patient souffrant de douleurs dans les muscles de la cuisse et de la jambe, qui visent à soulager les spasmes musculaires et à augmenter le tonus musculaire. Il existe un réflexe physiologique qui détend un muscle s'il est étiré pendant une longue période. Il s'allume après environ 2 minutes avec une tension musculaire continue. La relaxation dure environ 6 heures. Cet ensemble d'exercices est basé sur l'effet de ce réflexe. Ils n'affectent pas la cause de la maladie, mais ont un effet symptomatique - soulagent les douleurs musculaires de la hanche.

Debout sur votre bonne jambe, pliez le membre inférieur affecté au niveau du genou. Saisissez la cheville avec la main appropriée et tirez-la vers l'arrière, en étirant l'avant de la cuisse de la jambe affectée. Maintenez la tension en continu pendant 2-3 minutes, puis relâchez lentement votre jambe. Cet exercice aide à soulager la douleur dans les muscles de la cuisse à l'avant..

Pour étirer les muscles à l'arrière de la cuisse, faites l'exercice suivant:

  • debout sur une jambe saine, placez une jambe douloureuse redressée sur une chaise;
  • inclinez autant que possible vers la jambe douloureuse, créant une tension le long de l'arrière de la cuisse;
  • maintenez la tension continuellement pendant 2-3 minutes, puis retirez lentement votre jambe de la chaise.

Pour les douleurs dans les jambes le long de l'arrière de la cuisse, l'étirement des muscles de la jambe inférieure aide. Marchez jusqu'à un mur ou n'importe quelle surface verticale. Placez le pied de la jambe affectée contre le mur - talon sur le sol, semelle sur le mur. Tirez le genou du membre inférieur douloureux et tout le torse aussi près que possible du mur, en étirant le muscle du mollet. Maintenez l'étirement continuellement pendant 2-3 minutes, puis retirez lentement votre jambe. Cet exercice aide à soulager les douleurs aux jambes sous le genou..

La cause de la douleur musculaire doit être déterminée par le médecin. Si dans la semaine, malgré le traitement et la gymnastique, la douleur ne diminue pas ou n'augmente pas, appelez l'hôpital Yusupov. Après un examen complet, les médecins détermineront la cause de la douleur dans les muscles de la cuisse et de la jambe, effectueront un traitement médicamenteux pour la maladie et prescriront des procédures de physiothérapie. Un ensemble individuel d'exercices, compilé par des rééducateurs, de l'acupuncture, des techniques de thérapie manuelle innovantes permettront au patient de se débarrasser de la douleur dans le muscle fémoral, quelles qu'en soient les raisons.

Santé et yoga

Les muscles endoloris affectés par les points de déclenchement peuvent provoquer des douleurs à la hanche. Dans cette publication, nous examinerons de plus près les points de déclenchement de la cuisse, ainsi que d'autres muscles affectés qui peuvent provoquer des douleurs le long de l'avant, du côté, de l'intérieur et de l'arrière de la cuisse..

Douleur à la hanche avant (le long de l'avant de la cuisse)

Points de déclenchement situés à:

- muscles adducteurs longs et courts de la cuisse;

- un gros muscle adducteur;

- le muscle large intermédiaire;

- rectus femoris.

Douleur dans la hanche et le bassin sur la surface externe

Les sensations de douleur sur la surface externe de la cuisse et du bassin peuvent provoquer des points de déclenchement de la cuisse, de la région fessière et du bas du dos, situés dans:

- muscle large latéral;

- le muscle carré du bas du dos;

- tendeur du large fascia;

- le muscle large intermédiaire;

- muscle large latéral.

Douleur à l'intérieur de la cuisse

Les sensations douloureuses à l'intérieur de la cuisse provoquent des points de déclenchement dans:

- le muscle large médial;

- un gros muscle adducteur;

Douleur à l'arrière de la cuisse

Une douleur à la hanche le long de la surface du dos peut provoquer des points de déclenchement situés à:

- muscle grand fessier;

- muscle semi-tendineux et semi-membraneux;

- biceps fémoral;

- muscle obturateur interne.

Vous pouvez regarder des exercices thérapeutiques pour éliminer la douleur dans la région de la hanche dans les vidéos publiées ci-dessous..

Recommandé pour la visualisation

Accéder à d'autres articles intéressants

Vêtements de yoga de créateurs d'Inde ॐ

laissez un commentaire Annuler la réponse

Abonnez-vous aux articles

Vidéos de hatha yoga

Vêtements pour le yoga et...

Le menu de navigation

Détails du contact

Le yoga est la science la plus ancienne du développement holistique et de l'amélioration harmonieuse du corps physique, de l'esprit et de l'univers intérieur de chaque personne. Plusieurs siècles de cristallisation et de sélection rigoureuse des techniques les plus efficaces ont fait du yoga l'un des systèmes d'entraînement les plus efficaces..

Grâce à la pratique persistante et régulière d'exercices de yoga, une santé solide, un esprit contrôlé et une forte volonté sont atteints, ce qui crée une base solide pour une vie heureuse et consciente..

Douleur dans la hanche et la fesse. J. Murta. Manuel du médecin généraliste.

Informations de base.
Chaque groupe d'âge a ses propres maladies de l'articulation de la hanche. (Fig. 1)

◾ Les enfants ont des maladies graves telles que la luxation congénitale de la hanche, l'ostéochondropathie de la tête fémorale, l'épiphysiolyse de la tête fémorale, la tuberculose et d'autres arthrites infectieuses. Ils nécessitent tous une détection et un traitement précoces..
◾ L'épiphyseolyse de la tête fémorale est généralement observée chez les enfants obèses âgés de 10 à 15 ans. Les plaintes de douleur au genou et de boiterie légère sont fréquentes..
◾La luxation congénitale de la hanche est exclue chez tous les nouveau-nés. Un traitement à temps peut prévenir complètement les graves conséquences de cette maladie..
◾ La cause la plus fréquente de boiterie est la maladie de la hanche.
◾ La maladie de la colonne vertébrale est la cause la plus fréquente de douleur fessière chez l'adulte.
◾ Dans les maladies de l'articulation de la hanche, une douleur au genou est souvent observée, tandis que la douleur à la hanche est extrêmement rare dans les maladies de l'articulation du genou.
◾ Chez les femmes multipares, présentant des plaintes de douleurs bilatérales dans les fesses, l'arthrose des articulations sacro-iliaques est exclue.

Diagnostique
Le diagnostic différentiel de la douleur à la hanche et à la fesse est présenté dans le tableau. 1.
Tableau 1.
Diagnostic différentiel de la douleur à la hanche et à la fesse

La raison la plus probable

◾ Dommages musculaires
◾ Douleur reflétée dans les maladies de la colonne vertébrale
◾Ostéoarthrite de l'articulation de la hanche

Les maladies les plus dangereuses

Maladies cardiovasculaires
◾ sténose artérielle
◾Tumeurs malignes
◾ métastases
Les infections
◾ arthrite infectieuse
Ostéomyélite
Tuberculose
◾ abcès pelvien
◾ maladies inflammatoires des organes génitaux féminins
Chez les enfants
◾ luxation congénitale de la hanche
Ostéochondropathie de la tête fémorale
Épiphyseolyse de la tête fémorale
◾ arthrite transitoire de la hanche
Polyarthrite rhumatoïde juvénile

Sources de diagnostic erroné
- Pseudopolyarthrite rhizomélique
- Fractures
◾ fractures de fatigue du col fémoral
◾fractures médiales du col du fémur
◾ fractures du sacrum
- Arthrose des articulations sacro-iliaques
- Hernies inguinales et fémorales
- Tendinite du fessier moyen
- Bursite trochantérienne
- Claudication pseudo intermittente
- Gelure
- Causes rares
◾ Maladie de Paget
Neuropathies tunnel
- Pathologie
◾ nerf sciatique (syndrome de la poche postérieure)
◾ nerf obturateur
Nerf cutané latéral de la cuisse

Les sept principaux prétendants
◾Dépression
◾Diabète sucré
◾Effets secondaires des drogues et de l'intoxication
◾Anémie
◾ Maladies de la glande thyroïde
◾ Maladies de la colonne vertébrale
◾ Infection des voies urinaires
haut

Troubles mentaux et simulation

Les personnes atteintes d'arthrite ont très peur de devenir handicapées.
La douleur peut être psychogène

La raison la plus probable
Les causes les plus courantes de douleur à la hanche et à la fesse sont l'ostéochondrose et l'arthrose de la colonne lombaire et sacrée et, moins fréquemment, les maladies des articulations sacro-iliaques..
La douleur dans ces maladies irradie presque toujours le long de la surface externe de la fesse et de l'arrière de la cuisse (Fig. 2);

Le lumbago, la fibromyalgie et les rhumatismes sont souvent mal diagnostiqués.
La douleur dans la hanche et la fesse peut également être causée par des dommages aux muscles et aux ligaments de l'articulation de la hanche.
L'arthrose de l'articulation de la hanche est courante; elle débute généralement après 50 ans, les traumatismes et l'arthrite contribuent à l'apparition précoce de l'arthrose.

Les maladies les plus dangereuses

Des douleurs à la hanche et à la fesse peuvent être observées avec des maladies cardiovasculaires, des néoplasmes et des infections sévères.

Sténose et occlusion de l'aorte et des artères iliaques

Des douleurs et des boiteries sont observées: elles sont souvent interprétées comme un signe de lésion de l'articulation de la hanche. Un symptôme caractéristique de la sténose artérielle est un souffle sur les artères, surtout après l'effort.

Les tumeurs primaires du fémur et des os pelviens sont rares: généralement lymphosarcome et foyers de myélome multiple.
Les métastases osseuses sont beaucoup plus fréquentes (dans le cancer de la prostate et le cancer du sein).
Parmi les autres os pelviens, l'ilion est le plus souvent touché..

L'ostéomyélite affecte généralement la métaphyse proximale du fémur.
L'ostéomyélite est principalement exclue chez les enfants souffrant de douleurs intenses, de boiterie sévère et de fièvre.
La tuberculose est également plus fréquente chez les enfants (généralement moins de 10 ans) que chez les adultes. Ses manifestations peuvent ressembler à une ostéochondropathie de la tête fémorale..
La cause la plus fréquente de boiterie et de douleur à la hanche chez les enfants est l'arthrite transitoire de l'articulation de la hanche, qui peut être de nature virale..
Des douleurs à la hanche et une boiterie sont observées avec un abcès pelvien (par exemple, avec une appendicite compliquée), des maladies inflammatoires des organes génitaux féminins, en particulier le pyosalpinx, et des abcès de la fosse sciatique-rectale. La douleur dans ces conditions semble être causée par une irritation du nerf obturateur..
L'hématome rétropéritonéal se caractérise par une douleur reflétée dans la hanche et des symptômes d'une lésion du nerf fémoral.

Les maladies les plus dangereuses chez les enfants:

◾dysplasie de l'articulation de la hanche, sa forme la plus grave est la luxation congénitale de la hanche,
Ostéochondropathie de la tête fémorale,
Épiphyseolyse de la tête fémorale,
◾ fractures de fatigue du col fémoral.
L'arthrite de l'articulation de la hanche est observée dans les maladies suivantes:
Polyarthrite rhumatoïde,
Polyarthrite rhumatoïde juvénile,
Rhumatisme (polyarthrite migratoire),
Spondylarthropathie.

Sources de diagnostic erroné

Dans le diagnostic différentiel de la douleur à la hanche et à la fesse, des erreurs se produisent fréquemment. Cela est particulièrement vrai des maladies de l'articulation de la hanche chez les enfants et des fractures médiales du col fémoral.
La sacro-iliite et l'arthrose des articulations sacro-iliaques, la tendinite du tendon fessier moyen et la bursite trochantérienne restent souvent non reconnues.
La polymyalgie rhumatismale est observée chez les personnes âgées, se manifeste souvent par une douleur dans la ceinture scapulaire, un peu moins souvent dans la hanche.
Lors de la conduite par temps froid, les engelures surviennent souvent dans le tiers supérieur de la cuisse, dont la principale manifestation est la douleur.
Les neuropathies tunnel nécessitent une attention particulière.
Avec névralgie du nerf cutané latéral de la cuisse (meralgie paresthésique), des douleurs et des paresthésies surviennent le long de la surface externe de la cuisse.
Le syndrome de la poche postérieure récemment décrit - compression du nerf sciatique avec un portefeuille rempli de cartes de crédit dans la poche arrière de votre pantalon (Fig.3) est particulièrement intéressant..

Ce syndrome doit être suspecté pour les plaintes de douleur dans la fesse et l'arrière de la cuisse sans mal de dos; on le voit généralement chez les personnes assises dans une voiture pendant une longue période, comme les chauffeurs de taxi.
La maladie de Paget affecte généralement le fémur proximal et l'os pelvien.

◾ Examen inattentif des nouveau-nés et manque de suivi pour luxation congénitale de la hanche.
◾ Non-reconnaissance de la douleur réfléchie dans les maladies de l'articulation de la hanche.
◾ Schéma d'examen incorrect en cas de suspicion d'épiphyse de la tête fémorale ou de fracture de fatigue du col du fémur chez les adolescents: si la zone lésée n'est pas clairement visible à la radiographie, une scintigraphie osseuse au 99mTc doit être réalisée. Les fractures de fatigue sont souvent compliquées par une nécrose ischémique de la tête fémorale.

Les sept principaux prétendants

L'ostéochondrose est l'une des causes les plus courantes de douleur à la hanche et à la fesse..
La peau des fesses est innervée par les racines L1-L3, S2-S4. La douleur lorsque la racine L3 est pincée s'étend de la surface latérale de la fesse à la surface antérieure et médiale de la cuisse et jusqu'à la surface médiale du genou.
La même localisation de la douleur est caractéristique de l'arthrite de l'articulation de la hanche. Une violation de la racine L1 est assez souvent observée. Dans ce cas, la douleur irradie vers le quadrant externe supérieur des fesses (Fig. 2) et vers l'aine. Avec l'arthrose de la colonne vertébrale et des articulations sacro-iliaques, il y a une douleur reflétée dans la fesse.
Troubles mentaux et simulation

On pense que la hanche, avec le bas du dos et la ceinture scapulaire, appartient aux zones de fixation psychologique.
La douleur à la hanche peut être le résultat d'une surcharge émotionnelle ou d'un désir de bénéficier matériellement de votre maladie..
Ces patients entrent généralement dans le cabinet du médecin avec une boiterie sévère et s'appuyant sur un bâton épais..
Lors de l'examen, il y a une limitation de la flexion active de la hanche à 90 ° avec une rotation préservée (avec une arthrite de l'articulation de la hanche, la rotation interne est principalement perturbée).
Assurez-vous d'examiner les mouvements passifs de l'articulation - ils sont également généralement conservés intégralement.

Un autre type de difficultés psychologiques est observé chez les patients souffrant d'arthrose et d'arthrite..
Ils ont peur de devenir paralysés et confinés dans un fauteuil roulant..
Il faut beaucoup d'attention et de patience pour traiter de tels patients pendant longtemps..

Anamnèse
La douleur dans les maladies de l'articulation de la hanche est généralement douloureuse, aggravée par le mouvement, localisée dans l'aine et le long de la surface antéromédiale de la cuisse supérieure, parfois dans la région du genou. La boiterie est courante.
Une histoire obstétricale peut aider à diagnostiquer des lésions des articulations sacro-iliaques..
Questions clés
- Quand la douleur est apparue?
- Décrivez la douleur.
- Montrez le site de la plus grande douleur.
- La douleur apparaît-elle en marchant?
- Est-ce qu'elle disparaît en se reposant?
- Vous sentez-vous raide le matin?
- Êtes-vous préoccupé par la douleur au bas du dos??
- Avez-vous des difficultés à bouger?
- Vous boitez?
- Êtes-vous préoccupé par la douleur et la raideur de vos épaules??
- Avez-vous eu des blessures telles que des chutes?
- Avez-vous perdu du poids récemment??
Examen physique
L'examen des articulations est effectué dans l'ordre suivant: examen, palpation, évaluation des mouvements actifs et passifs, mesures, tests physiques, examen des zones adjacentes, radiographie.
Inspection
Le patient se déshabille sur ses sous-vêtements.
Ils vous demandent de localiser le lieu de la plus grande douleur, faites quelques pas.
Si le patient boit, la jambe est amenée et légèrement tournée vers l'extérieur, alors il souffre très probablement d'arthrose de la hanche.

Lorsqu'elle est vue après une blessure (telle qu'une chute ou un accident de voiture), la position de la jambe est considérée en premier..
S'il est raccourci et tourné vers l'extérieur (Fig. 4a), il s'agit très probablement d'une fracture médaillée du col fémoral; si la jambe est tournée vers l'intérieur, la luxation postérieure de la hanche (Fig. 4b). Avec la luxation antérieure de la hanche, la jambe est tournée vers l'extérieur.

Ensuite, le patient se couche sur le dos pour que les épines iliaques antérieures supérieures soient au même niveau. Évaluer la longueur et la position des jambes.
Palpation
Palper la surface antérieure de l'articulation de la hanche (1 à 2 doigts sous le milieu du ligament inguinal) et la région du grand trochanter du fémur.
Une sensibilité dans la région du grand trochanter est observée avec une bursite trochantérienne et une tendinite du tendon fessier moyen.
Évaluation des mouvements actifs et passifs
Les mouvements passifs et actifs sont évalués des deux côtés.
Le volume des mouvements passifs est normal (la position du patient sur le dos):
◾ flexion (avec bas de jambe plié) - 140 °,
Rotation externe (chez les adultes avec une jambe redressée) - 45-50 °,
Rotation interne (chez l'adulte avec une jambe redressée) - 45 °,
Abduction (le médecin tient le bassin) - 45 °,
◾ adduction - 25 ° (lorsque la jambe amenée croise l'autre, la rotule de cette dernière doit être visible).
Chez les enfants, tout d'abord, le volume de rotation, d'abduction et d'adduction est évalué avec la hanche et la jambe pliées..
Ces études permettent d'identifier les manifestations précoces d'ostéochondropathie et d'épiphysiolyse de la tête fémorale.

Le volume des mouvements passifs est normal (la position du patient sur le ventre):
◾ extension (le médecin tient le bassin avec sa main) - 25 °.
Dans l'arthrose de la hanche, la rotation interne, l'extension et l'abduction sont principalement affectées.
Des mesures
La longueur du membre inférieur est mesurée de l'épine iliaque antérieure supérieure à l'apex de la malléole médiale.
La longueur inégale des jambes est généralement observée dans les maladies de l'articulation de la hanche, tandis que la lésion est localisée du côté du raccourcissement.
Une longueur inégale mesurée du nombril à l'apex de la cheville médiale en l'absence de changement de la longueur du membre inférieur indique une pathologie pelvienne.
À la palpation, la position du grand trochanter du fémur par rapport à l'épine iliaque antérieure supérieure est évaluée. Cela nous permet de clarifier si le raccourcissement de la jambe est associé à une maladie de l'articulation de la hanche..

Tests physiques
◾Test de Trendelenburg
- évaluation de l'état des muscles qui enlèvent la cuisse,
- petit et moyen fessier.
◾Tomas test - pour identifier les contractures de flexion.

Inspection des zones adjacentes

Examiner la colonne vertébrale lombaire et sacrée, les articulations sacro-iliaques et du genou, les zones de l'aine.
Les hernies sont exclues et chez les femmes - maladies inflammatoires des organes génitaux.

Recherche en laboratoire et instrumentale
◾ Test sanguin pour le facteur rhumatoïde.
◾Détermination de l'ESR.
◾ Examen aux rayons X:
- en projection frontale et latérale,
- chez les enfants - dans la position d'une grenouille,
- Tomodensitométrie.
◾ Scintigraphie osseuse.
◾ Échographie de l'articulation de la hanche.
◾Ponction de l'articulation de la hanche.
L'échographie est informative pour l'épanchement dans la cavité de l'articulation de la hanche, est utile dans le diagnostic de l'arthrite infectieuse, permet de déterminer la localisation du foyer de fusion osseuse dans l'ostéomyélite, d'évaluer la position de la tête fémorale chez les nouveau-nés.
Douleur à la hanche et à la fesse chez les personnes âgées

Chez les personnes âgées, la douleur dans la hanche et la fesse est généralement causée par:
Arthrose de l'articulation de la hanche,
Sténose et occlusion de l'aorte et des artères iliaques - claudication intermittente,
Ostéochondrose de la colonne vertébrale - douleur radiculaire ou réfléchie et claudication pseudo-intermittente,
Pseudopolyarthrite rhizomélique,
Bursite trochantérienne,
◾ fracture du col fémoral,
◾ métastases tumorales.

Fractures du col du fémur

Avec les fractures perforées médiales du col fémoral, le patient peut marcher, la déformation de la jambe est souvent absente.
Le signe le plus constant d'une fracture perforée est une douleur à la hanche et à l'aine, de sorte que les radiographies sont toujours prises pour les personnes âgées lorsqu'elles se plaignent de douleurs à la hanche. Lorsque la fracture est "éclatée", la victime tombe soudainement, il n'y a généralement pas de douleur.
Les fractures médiales du col fémoral avec déplacement dans 40% des cas sont compliquées par une nécrose ischémique de la tête fémorale; le risque de nécrose ischémique augmente avec l'âge, par conséquent, les endoprothèses de la tête fémorale sont indiquées chez les patients de plus de 70 ans présentant des fractures médiales.
Si les données radiographiques sont douteuses si une fracture est suspectée, un scanner ou une scintigraphie osseuse est réalisée.

Arthrose de l'articulation de la hanche

L'arthrose est la maladie la plus courante de l'articulation de la hanche.
Attribuer l'arthrose primaire et secondaire.
L'arthrose primaire est causée par une dégénérescence du cartilage articulaire, la secondaire se développe après des blessures, une arthrite, une luxation congénitale de la hanche, une épiphysiolyse de la tête fémorale, etc..
L'arthrose primaire commence généralement après 50 ans, la lésion est bilatérale, bien que la maladie commence généralement d'un côté.
Image clinique
◾ Début progressif.
◾Au début, la douleur survient après l'effort et s'atténue au repos, puis elle devient constante, des soucis la nuit.
◾Brève raideur le matin.
◾Déformités des articulations de la hanche.
Les principales manifestations peuvent être une raideur, des déformations articulaires et une boiterie, et la douleur peut être mineure..
◾ Recherche physique:
- troubles de la marche,
- atrophie des muscles fessiers et quadriceps de la cuisse,
- au repos, la hanche est en position de flexion et de rotation vers l'extérieur (première),
- la restriction des mouvements se produit dans l'ordre suivant: la rotation interne, l'extension, l'abduction, l'adduction, la flexion, la rotation externe sont perturbées.
Traitement
◾ Le patient est informé en détail de sa maladie.
◾En cas de surpoids, il est recommandé de perdre du poids.
◾Dans la période aiguë, un alitement strict, des analgésiques et des AINS sont prescrits.
◾Il est recommandé d'utiliser une canne.
◾ Physiothérapie indiquée (charges isométriques), hydrothérapie.

En cas de douleur intense, de dysfonctionnement articulaire sévère et d'inefficacité du traitement conservateur, la chirurgie est indiquée.
Chez les personnes âgées, la méthode de choix est le remplacement de la hanche.
Chez les jeunes, l'ostéotomie est généralement pratiquée, cependant, l'émergence de méthodes modernes de prothèse permet de l'utiliser plus largement, même chez les patients âgés de 20 à 30 ans..

Maladies des articulations sacro-iliaques

La douleur dans les maladies des articulations sacro-iliaques est généralement terne, douloureuse, localisée dans la région fessière, elle peut irradier vers l'aine ou le long de l'arrière de la cuisse, elle peut être unilatérale ou bilatérale, elle peut ressembler aux manifestations de maladies de la colonne lombaire et sacrée et de l'articulation de la hanche.
Dans les cas graves, une douleur intense et douloureuse survient dans le haut de la cuisse.
Les paresthésies et l'hypesthésie sont généralement absentes.
Les principales maladies des articulations sacro-iliaques sont énumérées ci-dessous:
Spondylarthropathie,
◾ arthrite infectieuse, telle que tuberculeuse, staphylococcique (rare),
◾ostéite sclérosante de l'ilion,
◾ arthrose primaire et secondaire.

Examen des articulations sacro-iliaques

Les tests physiques suivants sont utilisés pour examiner les articulations sacro-iliaques: ◾ Pression directe
- le patient est allongé sur le ventre, le médecin appuie fortement avec sa main sur les parties supérieure et inférieure du sacrum.
◾Élevage d'ailes d'Ilium
- le patient est allongé sur le dos, le médecin essaie d'étendre les ailes des os iliaques sur les côtés, en tenant les épines, tandis que les articulations sacro-iliaques sont comprimées.
◾ Compression des ailes de l'ilion
- le médecin place ses mains sur les crêtes iliaques, les pouces sont sur les épines iliaques antérieures supérieures et essaie de rapprocher les crêtes, les articulations sacro-iliaques sont étirées.
◾ Test de Patrick (test de FABERE - formé à partir de flexio - flexion, abductio - abduction, externa rotatio - rotation externe, extensio - extension).
Un test positif est typique des maladies des articulations sacro-iliaques et de la hanche.
Le patient est allongé sur le dos.
Le pied de la jambe affectée est posé sur le genou de l'autre (avec la hanche pliée, tournée vers l'extérieur et en abduction).
Le médecin appuie simultanément sur le genou de la jambe pliée et sur l'épine iliaque antérieure supérieure du côté opposé (Fig.5).

Le test est positif s'il y a des douleurs dans le bas du dos ou les fesses.
◾Asymétrie des mouvements du sacrum.
Le médecin est assis.
Le patient lui tourne le dos.
Le médecin place ses mains sur les crêtes iliaques, avec les pouces sur les épines postérieures supérieures.
Le patient est invité à se pencher lentement et à atteindre le sol avec ses mains.
Si une épine iliaque monte plus haut, il y a de ce côté une raideur de l'articulation sacro-iliaque.

Troubles de la mobilité des articulations sacro-iliaques
Les troubles de la mobilité des articulations sacro-iliaques sont fréquents.
Distinguer la rigidité et l'instabilité des articulations sacro-iliaques.

Une raideur des articulations sacro-iliaques est observée chez les jeunes après une blessure, chez les femmes après l'accouchement, en particulier les articulations répétées ou compliquées, avec une jambe raccourcie.
La douleur survient lorsque le torse est tordu, comme lors du tennis ou de la danse.
La thérapie manuelle est efficace.

L'instabilité des articulations sacro-iliaques survient secondairement avec l'instabilité de la symphyse pubienne, observée après une blessure pelvienne grave (par exemple, après un accident de voiture ou une chute de cheval, lorsqu'il n'est pas possible de libérer la jambe de l'étrier), chez la femme - après l'accouchement.
Caractérisé par une douleur intense dans le bas du dos, les fesses et le haut de la cuisse.
Le traitement consiste à créer un repos relatif, à prescrire des analgésiques et à porter un bandage spécial.
La thérapie manuelle n'est pas effectuée.

Tendinite du tendon du fessier moyen et bursite trochantérienne

La tendinite du gluteus medius et la bursite trochantérienne sont fréquentes.
Les personnes âgées souffrent.
Caractérisé par une douleur le long de la surface latérale de la cuisse, qui survient lors de la marche, du tennis.
Comme la tendinite sus-épineuse et la bursite sous-acromiale, la tendinite du gluteus medius et la bursite trochantérienne résultent de changements dégénératifs et de traumatismes persistants.
Il est difficile de différencier la tendinite du tendon fessier moyen et la bursite trochantérienne, apparemment, ces maladies sont souvent associées les unes aux autres.
La douleur associée à la bursite trochantérienne survient généralement la nuit, et pour les tendinites, lors d'une longue marche ou du jardinage.

Traitement
Le traitement est le même pour les deux maladies.
Les injections d'anesthésiques locaux et de corticostéroïdes sont efficaces.
L'injection est réalisée de la manière suivante: ◾Déterminer les points de plus grande douleur sur la région du grand trochanter du fémur.
En cas de tendinite, ce point est immédiatement au-dessus de l'apex du grand trochanter (Fig.6).

Un mélange composé de 1 ml de solution de corticostéroïde à action prolongée et de 5 à 7 ml de solution anesthésique locale est injecté dans le point trouvé.
Par la suite, il est conseillé aux patients de dormir avec un petit oreiller sous la fesse du côté affecté et de faire des exercices pour étirer les muscles fessiers (par exemple, ramener les genoux vers la poitrine).
Parfois, avec un intervalle de 6 à 12 mois, 1 à 2 injections répétées supplémentaires sont effectuées.
Un traitement chirurgical est rarement nécessaire.

Clics dans l'articulation de la hanche

Certains vont chez le médecin avec des plaintes de clics dans l'articulation de la hanche, il n'y a pas de douleur.
Les clics peuvent être causés par les éléments suivants:
Friction du tractus ilio-tibial contre le grand trochanter du fémur,
Frottement du tendon iliopsoas contre l'élévation ilio-pubienne,
Frottement du muscle grand fessier contre le grand trochanter du fémur,
◾ instabilité de l'articulation de la hanche.

◾ pour calmer le patient,
Recommander des exercices pour étirer le tractus ilio-tibial:
- couché sur un côté sain,
le genou du côté affecté est étendu,
dans la zone de l'articulation de la cheville, la charge est renforcée (Fig.7), le patient fléchit la hanche jusqu'à ce qu'elle se sente étirée, l'exercice est effectué pendant 1-2 minutes 2 fois par jour.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte