Les maux de dos sous le lombaire avec des degrés d'intensité variables et les symptômes d'accompagnement des manifestations cliniques devaient bien sûr être ressentis par toute personne de plus de 35 ans. Dans la plupart des cas, les gens ne font pas attention à la douleur dans le bas du dos, jusqu'à ce que les crises de douleur commencent à irradier vers les segments musculo-squelettiques de la colonne vertébrale et d'autres organes anatomiques de la vie humaine..

Souvent, la gravité du syndrome douloureux ne correspond pas à la gravité de la maladie en termes de signes symptomatiques. En d'autres termes, des douleurs parfois légères et périodiquement douloureuses dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, qui ne causent pas beaucoup d'inconfort à une personne, peuvent être le signe de troubles pathologiques graves qui constituent un danger pour la santé et la vie du patient..

De plus, les signes symptomatiques et les causes de la lombalgie chez les femmes diffèrent de la lombalgie chez les hommes, en raison de différences dans la structure anatomique et le développement physiologique. Considérez les plus courants dans la pratique neurologique, les conditions cliniques et les signes diagnostiques dans lesquels des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos surviennent.

Lombalgie avec ostéochondrose

Les douleurs dorsales sous le lombaire peuvent être le plus souvent une relation causale due à l'apparition d'une ostéochondrose dans la colonne lombaire, dans laquelle des troubles complexes de nature dégénérative-dystrophique se produisent, lorsqu'il y a une réduction du lit vasculaire dans le cartilage articulaire des vertèbres et des disques intervertébraux provoquant une intensité variable de la douleur sous le lombaire à droite ou à gauche. Dans ce cas, chez les hommes et les femmes, cela peut faire mal non seulement à la colonne vertébrale au-dessus du coccyx, mais également en dessous, dans la région des segments pelviens du système musculo-squelettique du cadre squelettique, dans les zones fessières et la cuisse. Déterminez les principales causes de maux de dos sous le bas du dos dans l'ostéochondrose:

  • changements liés à l'âge chez une personne;
  • perturbation hormonale chez les femmes;
  • manque de saturation du corps en microcomposants et vitamines;
  • prédisposition génétique;
  • en surpoids;
  • violation des fonctions métaboliques, à la suite d'une infection ou d'une intoxication des éléments articulaires du système vertébral;
  • blessures et ecchymoses de la colonne lombaire;
  • stress physique et dynamique excessif sur la colonne vertébrale;
  • séjour prolongé de la colonne lombaire en position statique;
  • tension nerveuse et autres facteurs indésirables.

Un symptôme de douleur dans le bas de la colonne vertébrale est une douleur constante d'une évolution tiraillante, douloureuse ou aiguë. S'il est établi que le dos fait mal sous le lombaire en raison d'une destruction dégénérative, alors un complexe de traitement thérapeutique approprié est nécessaire, qui fournit non seulement un effet médicamenteux sur les éléments articulaires, mais implique également des procédures de physiothérapie, des massages, une thérapie manuelle, etc..

Une complication critique après une déformation dégénérative des articulations est la protrusion des disques intervertébraux de la colonne lombo-sacrée, leur déplacement nucléaire pulpeux avec destruction de l'anneau fibrosus, la courbure de la colonne vertébrale inférieure, le rétrécissement de la lumière de l'organisation creuse du canal rachidien, ainsi que des dommages de compression chronique au système radiculaire nerveux trouble du mouvement de toute la ceinture lombaire.

Causes possibles de douleurs aiguës du dos droit ou gauche

Une douleur aiguë survenant sous le lombaire à droite ou à gauche, tout en limitant l'activité motrice des articulations, nécessite un examen diagnostique immédiat. Seulement selon les résultats des diagnostics de laboratoire et instrumentaux, il est possible avec un degré élevé de probabilité de déterminer pourquoi le dos fait mal à droite ou à gauche. Il existe plusieurs explications possibles de la lombalgie aiguë:

  • Le syndrome des facettes lombaires survient assez souvent chez les personnes âgées. Il y a une augmentation des facettes supérieure et inférieure (postérieure) des articulations intervertébrales dans la région lombaire, entraînant une compression des racines au point de sortie du canal rachidien. En d'autres termes, ce terme neurologique est appelé spondylarthrose déformante.
  • La douleur sous le lombaire gauche ou droit peut être fournie par la partie épidurale de l'espace rachidien, causée par une inflammation purulente dans le corps de la colonne vertébrale, et diagnostiquée comme un abcès épidural rachidien. La cause de la douleur dorsale aiguë sous le lombaire gauche ou droit est une lésion infectieuse de l'espace sous-dural de la colonne vertébrale. L'agent causal de l'infection peut être des streptocoques, des staphylocoques, du bacille tuberculeux, d'autres micro-organismes anaérobies.
  • Une douleur dorsale aiguë à droite sous le lombaire ou à gauche peut être fournie par le déplacement des disques intervertébraux dans les vertèbres L1-L5 de la colonne lombaire. La douleur qui en résulte à gauche ou à droite dans le bassin et le bas du dos limite la mobilité du corps et oblige une personne à adopter une position corporelle forcée. Une protrusion unilatérale du disque indique une douleur radiculaire. De plus, une personne a une violation des fonctions génito-urinaires et une compression du rectum. Il y a certaines difficultés et douleurs pendant la miction et la défécation.

De plus, une douleur aiguë dans le côté gauche du dos sous la région lombaire, ou dans la partie opposée de celle-ci, est le résultat d'une entorse, d'une ecchymose grave ou d'une fracture de la vertèbre lombo-sacrée. Un signe caractéristique de dommages mécaniques aux composants articulaires de la colonne vertébrale est l'immobilité partielle ou complète de tous les composants musculo-squelettiques du bas du dos.

Un autre problème est l'ostéomyélite, qui est un processus purulent-nécrotique qui affecte la structure osseuse de la zone lombo-sacrée de la colonne vertébrale. La forme aiguë de la maladie commence à se manifester à un âge précoce. L'enfant se plaint de maux de dos, des nausées et des vomissements apparaissent, la température corporelle atteint 39-40 degrés Celsius, une jaunisse hémolytique est également possible. Douleur dorsale localisée sévère, obligeant le bébé à limiter l'activité motrice. Une telle contracture douloureuse devrait alerter les parents et fournir à l'enfant des soins médicaux urgents. La cause de la forme aiguë de l'ostéomyélite est la pénétration de bactéries pyogènes dans les structures os-articulaires de la colonne vertébrale.

Lombalgie chronique

Lorsque les articulations osseuses font constamment mal dans le côté, légèrement plus bas que le dos, ou que la fesse répond par une douleur tirante, il est probable qu'il y ait une évolution chronique d'une sorte de maladie neurologique. Considérez les cas les plus probables de crises de douleur dans le bas du dos dans diverses situations neurologiques associées à une maladie chronique de la colonne vertébrale:

  • La spondylose déformante est une maladie chronique causée par des modifications dystrophiques du cartilage articulaire de la vertèbre lombaire, qui forme une prolifération osseuse et tissulaire sur le corps de la colonne vertébrale. À la suite d'une ostéochondrose avancée, une dystrophie des fibres externes de la colonne vertébrale et des parties latérales de l'anneau fibrosus se produit, perturbant ainsi la relation anatomique et topographique des éléments du canal rachidien..
  • La croissance osseuse (ostéophytes) le long de la ligne axiale de la colonne vertébrale exerce une pression de compression sur les branches nerveuses (racines), ce qui fournit à une personne des symptômes neurologiques pendant le mouvement et les actions actives. Le patient a perturbé non seulement l'activité motrice du système de soutien, mais également une perte de sensibilité dans la région pelvienne et les extrémités inférieures du cadre ostéo-articulaire, une boiterie et une posture non naturelle apparaissent lors de la marche.
  • La spondylarthrose ankylosante est un autre type de pathologie neurologique observée chez les personnes âgées. Cependant, les symptômes de la lombalgie sont de plus en plus diagnostiqués chez des patients relativement plus jeunes. Les plaintes symptomatiques de douleur constante dans le bas du dos, avec la radiographie, déterminent la destruction de l'articulation sacro-iliaque, la formation de la colonne dite «en bambou» se produit.
[stextbox Tous ces symptômes de douleur sont la preuve que le traitement de l'ostéochondrose n'a pas commencé à temps. [/ stextbox]

Causes de douleur symptomatique chez les femmes

Si le dos d'une femme fait mal et que le diagnostic neurologique n'est pas confirmé, il est probable que la douleur chez les femmes dans le dos, sous la taille, soit causée par d'autres problèmes internes du corps, y compris ceux de nature gynécologique. Les facteurs causaux les plus probables de la formation de douleurs lombaires symptomatiques dans le corps féminin:

  • Lésion infectieuse dans la gonorrhée, lorsque les bactéries à Gram négatif pénètrent non seulement dans la membrane muqueuse des organes génitaux, mais attaquent également la membrane muqueuse du rectum, c'est pourquoi, et ça fait mal sous le bas du dos chez les femmes.
  • La chlamydia est une autre maladie infectieuse qui peut endommager non seulement les organes reproducteurs du système reproducteur, la membrane muqueuse des voies respiratoires, le cœur et les vaisseaux sanguins, mais également affecter la muqueuse synoviale des segments ostéoarticulaires de la colonne lombo-sacrée.
  • Un fibrome utérin est une croissance bénigne du myomètre qui provoque des crises de douleur dans la hanche, le bas du dos ou le dos.
  • Avec une grossesse extra-utérine, il peut également y avoir une douleur à droite ou une douleur au dos à gauche sous le bas du dos. Les raisons de cette condition sont l'attachement utérin hors bande d'un ovule fécondé.
  • Les maladies des organes anatomiques internes peuvent également contribuer au développement de symptômes de douleur dans le bas du dos, le segment lombo-sacré et les membres inférieurs.
[stextbox Tout syndrome douloureux aigu de la hanche et / ou de la région lombaire chez la femme doit être diagnostiqué pour éviter le risque possible de privation de maternité. [/ stextbox]

Recommandation de spécialiste

Pour éviter d'éventuelles complications cliniques avec des symptômes de douleur dans la région lombaire, des actions thérapeutiques et prophylactiques aideront, qui visent à améliorer les propriétés protectrices du corps et à renforcer la structure musculo-squelettique de la colonne vertébrale. Si nous excluons le facteur causal des symptômes de la douleur dans les formes chroniques et aiguës de conditions pathologiques des organes systémiques internes de l'activité vitale, et considérons le problème à travers le prisme du risque neurologique des conditions cliniques, la prévention thérapeutique est la suivante:

  • Vous devez constamment surveiller votre posture..
  • Évitez de soulever des objets lourds, en particulier pour les femmes.
  • Effectuer des exercices d'échauffement quotidiens pour le dos et d'autres segments structurels de la colonne vertébrale.
  • Observez une alimentation saine lorsque le corps reçoit une quantité suffisante de composants minéraux et vitaminiques.
  • Un bon sommeil est l'une des conditions clés pour une colonne vertébrale saine. Un matelas orthopédique vous aidera non seulement à bien dormir, mais fournira également à vos articulations des conditions de repos confortables.

Les aliments avec une teneur optimale en calcium, potassium et vitamines B9, B12, C et D, qui se trouvent en grande quantité dans les aliments végétaux, aideront à dynamiser les tissus articulaires. Vous ne devez pas abuser des aliments gras, marinés, épicés et fumés, et vous abstenir de boire des boissons alcoolisées, à faible teneur en alcool et de fumer. Passer du temps dans la piscine, le terrain de jeu ou le tapis roulant est une bonne idée. Effectuez vous-même la prévention de vos articulations et apprenez aux enfants à le faire.

Mal de dos sous le bas du dos à gauche

Douleur au dos gauche, bas du dos sur le côté gauche

Diagnostic et évaluation de l'état du bas du dos

La douleur dans le bas du dos à gauche, dans le bas du dos sur le côté gauche est due à une irritation des fibres nerveuses, à une tension musculaire ou à un symptôme éloigné de dommages à un organe interne. Les problèmes de colonne vertébrale sont la cause la plus fréquente de cette douleur. système musculo-squelettique.

La clinique du Dr Ignatiev est spécialisée dans le diagnostic et le traitement des douleurs de la colonne vertébrale, des problèmes du système nerveux. La réception est sur rendez-vous!

La lombalgie est également fréquente à droite et à gauche. Plus de 27% de la population adulte identifie la plainte comme la principale qui les inquiète (nos enquêtes d). Malheureusement, environ 70% ont des maladies de la colonne vertébrale avancées.

Quels organes sont à gauche, ce que dit la douleur. ↑

À gauche, dans la région lombaire, les organes abdominaux sont projetés, à savoir: le rein gauche, les intestins, le pancréas, la rate, l'estomac, chez la femme - l'ovaire gauche.

Dans les maladies aiguës des organes internes, en règle générale, avec douleur, il y a une température, des frissons, une rétention de matières fécales ou de la diarrhée, des changements d'urine, une douleur tirante dans le bas de l'abdomen apparaît, un échec menstruel, etc..

Les femmes souffrant de douleurs lombaires devraient consulter un gynécologue, les hommes - un urologue. Il est également nécessaire de procéder à une échographie des organes internes, de passer une analyse générale de l'urine, du sang. L'ECG est recommandé pour les personnes de plus de 45 ans.

Si aucun problème significatif avec les organes internes n'est révélé lors d'examens supplémentaires, il est nécessaire d'examiner la colonne vertébrale. Les méthodes de diagnostic les plus fiables sont l'examen par un médecin par un vertébrologue. IRM de la colonne lombaire.

Quel type de douleur dans la colonne vertébrale inférieure du côté gauche indique des problèmes de dos. ↑

Il existe généralement 2 types de douleur:

1) Douleur douloureuse, sourde et tiraillante. Parle généralement d'une évolution chronique, un signe fréquent de spondylarthrose. Cette douleur survient souvent la nuit, après avoir dormi ou après une position assise prolongée..

2) Douleur vive, insupportable, coupante, brûlante et intense dans le bas du dos. C'est un signe de lumbago aigu, restreint généralement les mouvements et survient après une baisse de température. Souvent, les patients remarquent une telle douleur après avoir pris une douche, un massage intense ou une hypothermie. Cette douleur est pire en bougeant, en se baissant, en toussant ou en respirant profondément.

Si la douleur dans le bas du dos irradie vers la jambe ou la fesse, cela indique des dommages aux racines nerveuses de la colonne lombaire inférieure. La douleur lointaine parle d'une maladie grave, qui se reflète déjà dans toute la racine.

Douleur dans le bas du dos, qui est combinée à une douleur dans l'aine, l'abdomen indique la défaite des vertèbres lombaires supérieures.

La douleur à long terme peut se transformer en engourdissement des jambes, entraînant une perte de fonction et une paralysie.

La douleur lors de la marche ou de la course peut indiquer une inflammation du nerf sciatique. la survenue du syndrome du piriforme.

Diagnostic de la mobilité de la colonne lombaire vers le côté gauche

Douleur au bas du dos à gauche pendant la grossesse

La lombalgie pendant la grossesse indique l'incapacité de la colonne vertébrale à résister à un stress accru. Si les problèmes s'aggravent, la grossesse peut être compliquée par une hypertonicité utérine ou un travail prématuré..

Dans certains cas, le traitement doit être instauré même pendant la grossesse, ce qui contribue à un rétablissement rapide..

Une douleur intense dans le bas du dos à gauche de la colonne vertébrale, dans l'abdomen, irradie vers la jambe gauche # 8212; en fin de grossesse, indique souvent une tension dans le muscle lombo-iliaque gauche.

Après l'accouchement, les femmes enceintes doivent subir une correction de la colonne vertébrale pour éviter les problèmes de dos chroniques.

Caractéristiques de la douleur chez un enfant

La lombalgie n'est pas typique chez les enfants; la scoliose doit être exclue. cyphose, maladies aiguës. Plus le premier mal de dos apparaît tôt, plus le pronostic du traitement est mauvais..

Comment traiter la douleur au dos gauche?!

Tout d'abord, vous devez déterminer la cause de la douleur. Les femmes consultent un gynécologue, les hommes un urologue.

Le diagnostic de la colonne vertébrale vous permet de déterminer la véritable cause. Il n'est pas rare de trouver des néoplasmes dans le système nerveux, la moelle épinière, des lésions inflammatoires, un accident de la moelle épinière, etc..

Si une hernie intervertébrale, une protrusion ou une autre maladie est détectée, le traitement dure de 10 à 45 jours, dans la plupart des cas, le traitement est non chirurgical.

Les maladies de la colonne vertébrale en cours d'exécution sont moins sensibles au traitement, si une douleur dans la jambe, les côtes ou l'abdomen apparaît, une chirurgie est alors possible pour restaurer les fonctions des jambes.

Le bas du dos fait mal sur le côté gauche du dos

Les plaintes adressées au médecin au sujet des douleurs lombaires sont un phénomène très courant de la part des patients.

Comme l'indiquent les statistiques, ce sont ces symptômes qui viennent au deuxième rang après les plaintes de signes de maladie respiratoire. Dans la plupart des cas, les plaintes concernent des douleurs du côté gauche du bas du dos, dont les causes peuvent être diverses pathologies associées au processus inflammatoire des organes internes ou des blessures courantes.

Le traitement de ces symptômes implique d'établir la véritable cause du syndrome douloureux, sinon la thérapie ne sera tout simplement pas efficace. Pourquoi le bas du dos fait-il mal exactement du côté gauche du dos? Quelles sont les causes et les complications dans ce cas?

Douleur au bas du dos à gauche: quelles sont les raisons?

Tout d'abord, rappelons-nous l'anatomie. Au bas du dos, dans la région lombaire, il y a un certain nombre de gros muscles qui remplissent une fonction de soutien par rapport à la colonne vertébrale et à l'ensemble du corps au moment du mouvement. Dans cette partie du corps, il y a une zone réflexe dans laquelle des sensations douloureuses associées à des pathologies des organes internes sont reçues. Par conséquent, le patient peut sentir que le bas du dos fait mal par derrière et donne également sur les côtés.

Si le bas du dos fait mal au dos, à droite ou à gauche, le médecin peut suspecter les maladies suivantes:

  • pathologies chroniques du système urinaire, coliques rénales, formation de calculs;
  • pneumonie de type gauche, où la plèvre est affectée en cours de pathologie;
  • processus inflammatoire dans les ovaires ou maladies des gonades en phase aiguë;
  • constipation chronique, colite, perturbation du tractus gastro-intestinal;
  • avec des processus pathologiques dans le pancréas (pancréatite);
  • maladies du tractus gastro-intestinal (érosion ulcéreuse, gastrite);
  • maladies du système musculo-squelettique, en particulier de la colonne vertébrale, associées à des modifications dystrophiques ou au développement d'oncopathologies.

En outre, la douleur au bas du dos, à la fois à gauche et à droite chez la femme, est caractéristique de la période de grossesse, car c'est sur cette zone du dos que commence la charge augmentant progressivement avec la croissance du fœtus..

Le traitement de cette symptomatologie dépendra de la pathologie qui a provoqué le syndrome douloureux. La thérapie peut impliquer l'utilisation de médicaments ou de chirurgie.

Lombalgie: pathologie de la colonne vertébrale

Les maux de dos dans le bas du dos dans le contexte d'un processus inflammatoire dans les muscles ou de maladies de la colonne vertébrale sont considérés comme un phénomène assez courant. Dans le même temps, les pathologies de la colonne vertébrale peuvent être congénitales ou acquises. La maladie congénitale est caractérisée par la présence de hernies dans les disques intervertébraux, un développement musculaire insuffisant et diverses anomalies de la colonne vertébrale. En ce qui concerne le type de maladie acquise, il comprend le plus souvent divers types d'ostéochondrose, de scoliose, de maladies infectieuses et de processus oncologiques.

Si nous parlons de douleur associée à un processus inflammatoire de nature dystrophique, nous parlons d'un amincissement des disques intervertébraux, ainsi que d'une atteinte des vaisseaux sanguins et des nerfs. Tout cela provoque une inflammation des racines nerveuses qui «poussent» à partir de la moelle épinière et, par conséquent, un syndrome douloureux se développe..

Dans ce cas, la lombalgie peut avoir un caractère complètement différent: de type constant et douloureux, puis de type aigu paroxystique. Lorsqu'un nerf est pincé, le patient ressent non seulement une douleur dans le bas du dos, mais également une raideur dans les mouvements, ainsi qu'une détérioration générale.

Dans le cas où les nerfs de la région lombaire inférieure sont endommagés, le patient se plaint d'une douleur sourde dans le dos droit, qui descend plus bas dans la région des fesses et affecte également la jambe gauche. L'accès intempestif à un spécialiste peut entraîner une violation de la sensibilité du membre, qui devient par la suite permanente. En outre, ce phénomène est dangereux et le développement d'une inflammation du nerf sciatique, ce qui peut entraîner la formation d'une douleur constante et d'autres complications nécessitant une intervention chirurgicale..

En cas d'hypothermie du corps, par exemple en hiver ou en cas d'exposition prolongée à un courant d'air, cela peut entraîner un processus inflammatoire dans les muscles - la myosite. Cette maladie peut également être provoquée par une activité physique prolongée, ainsi que par une diminution des fonctions protectrices du système immunitaire. Avec la myosite, le patient se plaint de douleurs de type douloureux, qui sont permanentes et s'intensifient même avec une respiration profonde ou en se penchant. Dans ce cas, aucun médicament spécial n'est requis. Il suffit d'utiliser un frottement avec Menovazin, de la chaleur et quelques jours de repos. De plus, vous pouvez boire des médicaments pour augmenter l'immunité.

Lombalgie comme cause de pathologies d'organes

La cause de la douleur au bas du dos peut être une inflammation et des maladies des organes internes. Ainsi, les processus pathologiques dans les reins provoquent des douleurs de type terne, qui sont constantes et tirantes dans la nature. Avec la lithiase urinaire au moment du mouvement des formations rocheuses, la douleur devient de nature coupante, aiguë, il y a une violation de l'écoulement de l'urine. Une fois diagnostiqué, vous pouvez remarquer une augmentation de l'organe (rein).

Si le patient observe que le bas du dos fait mal par l'arrière du côté droit, ainsi que du côté gauche, il y a très probablement une pneumonie du côté gauche. Il est à noter qu'avec cette pathologie, une augmentation de la température centrale du corps et une légère toux s'ajoutent aux principaux symptômes..

Les douleurs lombaires peuvent également indiquer des maladies du pancréas, en particulier une pancréatite. Le syndrome douloureux est localisé dans le bas du dos, douloureux, mais pas intense. Au fil du temps, la douleur dans le bas du dos gauche à l'arrière du dos devient de nature ceinture et commence à être accompagnée de constipation. Il a été noté qu'après avoir mangé des aliments trop épicés, salés ou acides, le syndrome douloureux était complété par le développement de nausées et une détérioration de l'état général du patient..

Diverses maladies du tractus gastro-intestinal, y compris des lésions ulcéreuses et une gastrite, peuvent également provoquer le développement de douleurs dans la région lombaire (arrière et gauche), mais dans le contexte d'une occlusion intestinale ou d'autres troubles. La douleur dans la région lombaire peut indiquer des pathologies de la rate, son élargissement. En plus du syndrome de la douleur, la maladie s'accompagne de modifications pathologiques des tissus hépatiques, d'un jaunissement de la peau, d'une augmentation de la température centrale du corps, ainsi que d'un malaise général..

Un phénomène courant lorsque les femmes ont des douleurs au dos et au dos gauche pendant la grossesse, elles acquièrent une intensité particulière à la fin du deuxième semestre. Ce phénomène est associé à une augmentation de la pression à l'intérieur du péritoine, due à la croissance de l'utérus. La pression passe à la colonne vertébrale et, en conséquence, un syndrome douloureux se développe. Dans ce cas, la douleur peut avoir un caractère légèrement douloureux et être constante. Dans ce cas, tout médicament doit être prescrit exclusivement sur l'avis d'un médecin. Le plus souvent, le port d'un bandage spécial est prescrit, ce qui soulage considérablement la pression sur la colonne vertébrale, ce qui soulage la douleur.

Comment traiter la lombalgie?

Comme mentionné ci-dessus, il est nécessaire de commencer le traitement d'un tel symptôme uniquement après avoir établi la cause, à savoir la maladie qui l'a provoqué. Il est fortement déconseillé, après avoir remarqué que vous avez mal au dos dans le bas du dos, commencez votre propre traitement en utilisant diverses pommades ou compresses. Puisqu'il existe de nombreuses pathologies pouvant provoquer de telles douleurs, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin généraliste. Le spécialiste procédera à un examen visuel, collectera l'anamnèse et prescrira la liste des études nécessaires, après quoi le patient pourra être redirigé vers un médecin spécialisé.

Le dos fait mal sous la taille

La douleur au bas du dos peut survenir pour plusieurs raisons. Le symptôme douloureux a une origine physiologique ou pathologique. Pour que l'inconfort ne vous rappelle pas, vous devez découvrir les raisons de leur apparition.

Causes de la douleur

Les principales causes de sensations douloureuses à gauche ou à droite sous le bas du dos sont les dysfonctionnements des muscles et du squelette d'une personne. La douleur la plus courante survient après un effort physique important. Habituellement, l'inconfort disparaît d'elle-même après quelques jours..

Il existe des causes pathologiques de lombalgie. Le plus souvent, ils sont associés à l'ostéochondrose, à la spondylarthrose. Dans le cas de l'ostéochondrose, les modifications dystrophiques concernent les disques intervertébraux, à la suite desquelles se forme une spondylose. Avec la spondyloarthrose, le tissu cartilagineux des articulations vertébrales devient plus mince, leur mobilité est perdue et des excroissances particulières se forment.

D'autres raisons de l'apparition de sensations douloureuses sous le bas du dos sont associées à des pathologies résultant d'influences externes ou de maladies d'autres organes ou systèmes:

  • tumeurs ou métastases de la colonne vertébrale, des organes pelviens;
  • maladies infectieuses de la colonne vertébrale (ostéomyélite, tuberculose, brucellose);
  • l'ostéoporose;
  • scoliose;
  • arthrite;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • fractures osseuses;
  • pathologies neurologiques (sciatique, spondylose, lumbago, radiculopathie);
  • mauvaise circulation dans la moelle épinière (accident vasculaire cérébral).

En plus des pathologies répertoriées, les maux de dos sous le bas du dos peuvent provoquer des raisons liées au travail des organes abdominaux, du petit bassin. Nous parlons de douleurs irradiantes (réfléchies) dans les coliques rénales, les maladies gynécologiques et inflammatoires, les pathologies du système urinaire, l'appendicite, la prostatite, les maladies intestinales. L'accouchement imminent chez une femme, la menace d'interruption prématurée de la grossesse peut être accompagnée de sensations douloureuses dans le bas du dos et en dessous.

Caractère et intensité

La douleur sous le bas du dos avec une variété de pathologies a une localisation et une intensité différentes. Les sensations désagréables à gauche, à droite sous le bas du dos sont temporaires ou permanentes. Tout dépend de la maladie qui a provoqué le symptôme.

Le développement de l'ostéochondrose, de la spondylarthrose, de la scoliose, de l'ostéoporose, de l'arthrite aux stades initiaux se manifeste sous forme d'inconfort ou de douleur mineure. Plus tard, la mobilité diminue fortement. La raideur se produit lorsque le mouvement commence à causer une douleur intense.

Les maladies neurologiques sont caractérisées par un lumbago à droite ou à gauche. Une douleur aiguë irradie vers la fesse, la cuisse ou le genou. Avec la sciatique, le lumbago, une personne peut souvent se figer dans une position forcée. Une tentative de changement de position du corps provoque un nouveau lumbago.

Les maladies infectieuses de la colonne vertébrale provoquent des douleurs d'intensité variable. Parfois, les sensations sont similaires à celles qui se produisent avec la radiculopathie. Caractérisé par une augmentation de la température corporelle d'indicateurs subfébriles à fébriles ou pyritiques (au-dessus de 39 ° C). Le danger de la maladie est que l'automédication ne vous permet de masquer les symptômes qu'à un moment où la maladie envahit le corps.

Les pathologies des organes internes se manifestent par des douleurs dans le bassin à gauche, à droite ou dans toute la région située sous le bas du dos. Tout dépend de l'emplacement anatomique de l'organe à l'origine des sensations douloureuses. La pire douleur est dans les coliques rénales, les pathologies gynécologiques. Une attaque d'appendicite est caractérisée par une douleur dans le bas du dos inférieur droit, si l'appendice est situé derrière le caecum.

La localisation des sensations douloureuses à gauche ou à droite sous le bas du dos est caractéristique des maladies gynécologiques. Annexite, kystes ovariens, grossesse extra-utérine, cancer provoquent des douleurs insupportables. Selon que le foyer de l'inflammation est situé à droite ou à gauche, les sensations douloureuses y sont plus prononcées.

Comment gérer la douleur

Lorsque la douleur apparaît à droite ou à gauche sous le bas du dos, il est inacceptable de recourir aux conseils d'amis et de se guérir. Pour connaître les causes de la pathologie, vous devez vous rendre dans un établissement médical. Une telle approche pour résoudre le problème permettra de ne pas aggraver l'état du patient, de suivre le traitement nécessaire en temps opportun.

Pour réussir à faire face à la douleur sous le bas du dos, il est impératif de suivre les recommandations du médecin. La plupart des analgésiques ne sont pas en mesure de traiter la cause sous-jacente. Ces fonds soulagent l'état du patient, mais la pathologie dans la plupart des cas se développe davantage.

Le médecin peut recommander des préparations chondroprotectrices pour les changements dégénératifs et dystrophiques des articulations. La durée du traitement est d'au moins six mois. Pendant cette période, le tissu cartilagineux est capable de récupérer, l'inflammation diminue, la douleur diminue.

La plupart des problèmes associés à une altération de la fonction du système musculo-squelettique (pathologies neurologiques, arthrite, spondylose) peuvent être éliminés en utilisant des médicaments du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des vitamines B. Ils permettent de se débarrasser de la douleur en peu de temps.

Sans médicaments antibactériens, il est impossible de mener un traitement pour l'ostéomyélite, la tuberculose, la brucellose, les maladies gynécologiques infectieuses, les maladies rénales, la prostatite. Les antibiotiques, les médicaments antituberculeux éliminent la cause sous-jacente de la douleur. La thérapie est généralement complexe dans de telles situations et comprend des médicaments anti-inflammatoires, des procédures de physiothérapie.

Parfois, le traitement des pathologies qui provoquent des sensations désagréables dans la région lombaire inférieure nécessite une intervention chirurgicale. Nous parlons de certains néoplasmes et pathologies gynécologiques, appendicite, maladies du système urinaire.

Symptômes menaçants: comment agir

Il y a des situations où vous ne pouvez pas hésiter une minute à demander de l'aide médicale. Cela doit être rappelé afin que la douleur dans le bas du dos n'ait pas de conséquences tragiques. La référence en temps opportun à un spécialiste dans certains cas peut sauver la vie d'une personne.

Si des douleurs sous le bas du dos surviennent pendant la grossesse, chez les jeunes enfants, il est nécessaire d'appeler une ambulance dès que possible pour une hospitalisation supplémentaire. Vous devez également le faire lorsque la douleur s'intensifie, de nouveaux symptômes se rejoignent (malaise général, fièvre, intoxication). Je ne peux pas être indifférent aux douleurs lombaires.

Maintenant, répondez à la question: combien d'argent avez-vous déjà dépensé pour un traitement inefficace des maladies articulaires? Ça te va? N'est-il pas temps d'en finir avec eux! C'est pourquoi nous avons décidé de publier une interview du professeur Bubnovsky. dans lequel il révèle en détail son secret universel du traitement des maladies articulaires et de l'ostéochondrose. Lire l'article.

Pourquoi le dos fait-il mal sous le bas du dos

Stock!

Consultation médicale gratuite

Valable lors de la visite à la clinique.

La colonne vertébrale sacro-lombaire a une charge colossale, cette zone souffre donc très souvent de diverses pathologies. Vous ne pouvez pas supporter la douleur: sans soins médicaux, cela peut devenir insupportable après un certain temps, et les raisons qui la provoquent peuvent entraîner un handicap.

Les principales causes de douleur juste en dessous du bas du dos

L'inconfort dans cette partie du dos est dû soit à des maladies de la colonne vertébrale, soit à des maladies des organes internes (douleur réfléchie).

Le plus souvent, la douleur survient après:

  • position assise prolongée;
  • soulever des poids;
  • longue marche;
  • blessures et ecchymoses;
  • infections passées.

Ainsi, le plus souvent, la douleur est associée à une charge inappropriée ou malsaine sur la colonne vertébrale. Moins souvent, la zone du coccyx fait mal en raison de pathologies du tractus gastro-intestinal et du système génito-urinaire: constipation, gastrite, cholécystite, pyélonéphrite, cystite. Des signes tels que:

  • mictions douloureuses, fréquentes ou peu fréquentes;
  • douleur abdominale basse;
  • nausées, vomissements, diarrhée ou constipation;
  • ballonnements;
  • augmentation de la température.

Chez les femmes, le dos sous le bas du dos peut faire mal pour d'autres raisons. Il:

  • grossesse;
  • ménopause;
  • se sentir mal pendant la menstruation.

L'absence d'autres symptômes indique le plus souvent le lien entre une douleur dans le sacrum et des problèmes du système musculo-squelettique. Il faut garder à l'esprit que si le dos fait mal dans la région lombaire et le bassin, cela peut être une conséquence de maladies de l'articulation de la hanche.

Types de sensations de douleur avec pathologies de la colonne vertébrale

La douleur peut être aiguë (survenant pour la première fois) ou chronique, c'est-à-dire déranger une personne pendant une longue période. Dans les maladies de la colonne vertébrale, la nature de la douleur peut changer périodiquement sous l'influence de divers facteurs (fatigue, infections, nerfs pincés). Parfois, la douleur se reflète dans le dos, les jambes, l'aine ou les fesses.

Types possibles de sensations douloureuses:

  • douleur douloureuse causée par la tension musculaire;
  • douleur vive lors du déplacement;
  • crampes;
  • une sensation de chaleur lors de l'inflammation, parfois accompagnée de l'apparition d'un œdème;
  • douleur avec engourdissement ou sensation de courant dans le corps causée par des racines nerveuses pincées;
  • sensations désagréables avec froideur concomitante, frissons des jambes, provoquées par des troubles circulatoires;
  • "Lumbago".

En outre, les violations de la région lombo-sacrée sont indiquées par l'apparition d'un craquement, de craquements ou de clics lors du déplacement: flexion, marche, rotation du corps. De plus, avec les maladies de la colonne vertébrale, il y a une raideur croissante..

Les principales raisons pour lesquelles le bas du dos peut faire mal

L'inconfort dans la région sacrée est associé à des blessures et des microtraumatismes répétitifs, par exemple dus à une mauvaise organisation de l'entraînement sportif. Sans traitement approprié, les blessures au dos peuvent provoquer le développement d'arthrose ou d'ostéochondrose, la formation de protubérances et de hernies..

Avec l'arthrose, les disques intervertébraux sont considérablement affectés et, au fil du temps, ils commencent à «remplacer» le tissu osseux en croissance - les ostéophytes. Ces formations rendent la colonne vertébrale "engourdie", réduisent la mobilité. Ils endommagent également les vaisseaux sanguins et les nerfs, provoquant une douleur intense..

Avec l'ostéochondrose, les disques intervertébraux sont également touchés en premier lieu. Ils s'amincissent et la colonne vertébrale commence à «s'affaisser», ce qui provoque une tension musculaire anormale, des troubles circulatoires et un pincement des racines nerveuses. En conséquence, non seulement des maux de dos apparaissent, mais aussi des engourdissements, des jambes coquines.

Ils peuvent provoquer des douleurs et des déformations de la colonne vertébrale: lordose, scoliose et autres maladies. Il convient de garder à l'esprit que les violations de l'anatomie de la colonne vertébrale peuvent entraîner un déplacement des organes internes, par exemple le prolapsus du rein, qui provoquera également des douleurs.

Presque toutes les maladies de la colonne vertébrale sont progressives. Sans traitement, les blessures et les pathologies dégénératives-dystrophiques entraînent une diminution de la mobilité, la formation de hernies intervertébrales et des lésions de la moelle épinière, par conséquent, ignorer la douleur dans la colonne vertébrale inférieure ou dans le sacrum est dangereux pour la santé et parfois la vie..

Procédures de diagnostic

Pour connaître les causes de la douleur, vous devez consulter un neurologue ou un orthopédiste. Le spécialiste étudiera l'histoire, procédera à un examen, puis prescrira des procédures de diagnostic. N'abandonnez pas: sans diagnostics instrumentaux et de laboratoire, il sera difficile de trouver les causes de la douleur et de prescrire le traitement approprié.

Les tests suivants sont généralement nécessaires:

  • radiographie;
  • IRM;
  • CT;
  • Échographie des organes internes;
  • analyses;
  • et autres types d'enquêtes.

Traitement des maux de dos et de la colonne vertébrale sacrée

Si vous ne parvenez pas à consulter rapidement un médecin, il est permis de prendre des analgésiques en urgence. Avec une douleur légère, les analgésiques conventionnels suffisent, et avec des signes prononcés de maladies ODA, il est préférable d'utiliser l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ces médicaments éliminent non seulement la douleur, mais aussi l'enflure et l'inflammation et abaissent la température. Remarque: les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont beaucoup plus de contre-indications d'utilisation que les analgésiques simples, alors assurez-vous de lire la liste des contre-indications dans les instructions du médicament. Il faut se rappeler que l'utilisation d'analgésiques ne fait qu'atténuer la douleur, mais n'aide pas à se débarrasser de ses causes, par conséquent, la prise de ces médicaments seuls ne remplace pas les soins médicaux..

Dans les premiers stades, toutes les maladies de la colonne vertébrale sont traitées de manière conservatrice. Les conditions pathologiques négligées nécessitent souvent une intervention chirurgicale, c'est pourquoi il est si important de consulter un médecin immédiatement lorsque les premiers signes de malaise apparaissent..

Une assistance thérapeutique complète permet:

  • restaurer une anatomie saine de la colonne vertébrale;
  • normaliser la circulation sanguine;
  • améliorer la nutrition des tissus;
  • éliminer la compression des racines nerveuses;
  • renforcer le corset musculaire;
  • supprimer le déplacement des organes;
  • normaliser la mobilité;
  • éliminer l'inflammation et l'œdème;
  • restaurer les tissus endommagés;
  • éliminer la douleur.

Pour atteindre ces résultats, une combinaison de trois méthodes thérapeutiques principales est nécessaire: la physiothérapie, la thérapie par l'exercice et les médicaments (anti-inflammatoires, chondroprotecteurs et autres). La thérapie manuelle, l'acupuncture et le massage sont utilisés comme méthodes auxiliaires pour accélérer la récupération..

Le réseau de cliniques "Hello!" traite du traitement des pathologies des articulations et de la colonne vertébrale. Un équipement de diagnostic moderne est utilisé pour déterminer les causes des maux de dos et pour identifier les complications. Pour le traitement, les dernières techniques thérapeutiques classiques et éprouvées sont utilisées. Un haut niveau de qualification des médecins et du personnel infirmier permet une guérison complète ou le début d'une rémission stable chez la grande majorité des patients.

Nous sommes spécialisés dans le traitement du système musculo-squelettique, même en cas de maladie grave. Nous aidons des milliers de patients à éviter la chirurgie depuis 10 ans!

Nos médecins

C'est l'équipe d'experts la plus solide qui enseigne au département RUDN. Nous sommes une base clinique d'universités de premier plan, où les meilleurs médecins de Moscou, des spécialistes uniques de Russie et de l'étranger obtiennent leur diplôme..

Normes

Les experts et les enseignants de notre réseau, ainsi que les principaux spécialistes israéliens, ont développé des protocoles de traitement uniques basés sur les normes médicales approuvées par le ministère de la Santé de la Fédération de Russie.

Syndrome de douleur dans le bas du dos gauche: causes, diagnostic et traitement

Lorsqu'une personne a une douleur dans le dos gauche du bas du dos, cela apporte un inconfort important et réduit la qualité de vie. Cette situation peut être associée à un grand nombre de raisons: du surmenage musculaire à la suite d'un effort physique à de graves problèmes avec les disques intervertébraux..

Les patients présentant des symptômes similaires doivent contacter rapidement les établissements médicaux pour un examen complet et une sélection de traitements efficaces. L'automédication est inacceptable, car elle peut entraîner la progression de la maladie sous-jacente ou le développement d'effets secondaires des médicaments utilisés.

Raisons principales

La plupart des patients se demandent pourquoi le dos fait mal en bas à gauche ou à droite. Les médecins soulignent que des symptômes similaires sont associés à diverses conditions qui surviennent chez des personnes d'âges différents. Le plus souvent, un tel syndrome douloureux survient pour les raisons suivantes:

  1. Ostéochondrose avec perturbation de la relation normale entre les disques vertébraux, les corps vertébraux et les nerfs spinaux. Des changements dystrophiques dans le tissu cartilagineux sont observés chez les patients principalement âgés, conduisant souvent au fait qu'ils ont des douleurs du côté gauche ou droit à la taille du dos.
  2. Si un syndrome de douleur aiguë survient, la cause peut être la formation de hernies discales intervertébrales ou une inflammation des racines des nerfs spinaux.
  3. Chez les femmes, des douleurs récurrentes dans la région lombaire peuvent être les manifestations d'un cycle menstruel perturbé..
  4. Les lésions inflammatoires des structures de la colonne vertébrale, par exemple, la polyarthrite rhumatoïde, les maladies infectieuses conduisent au fait que les patients ont des douleurs lombaires à gauche ou à droite.
  5. Maladies des organes internes tels que les reins ou le tractus gastro-intestinal.

Pour poser un diagnostic précis, le patient doit contacter le médecin traitant, qui lui prescrira l'examen nécessaire et pourra également interpréter ses résultats.

Découvrez ce qu'est la dorsopathie: pathologies de la colonne cervicale.

Mesures diagnostiques

Lorsqu'un patient a un mal de dos sous le lombaire gauche ou droit, l'étape la plus importante dans le choix du traitement est le bon diagnostic, car c'est lui qui détermine l'éventail des techniques thérapeutiques utilisées. Le diagnostic est effectué selon l'algorithme suivant:

  1. Le médecin recueille soigneusement les plaintes du patient et découvre également les détails de son mode de vie, y compris son travail. Il est nécessaire d'identifier la durée du syndrome douloureux, les caractéristiques de son apparition et le traitement antérieur. La clarification des maladies concomitantes est d'une grande importance..
  2. Effectuer un test sanguin et urinaire vous permet d'identifier les changements inflammatoires dans le corps, ainsi que d'exclure les lésions rénales de toute cause, qui peuvent également être accompagnées de douleurs dans le bas du dos.
  3. La radiographie simple, la tomodensitométrie et l'IRM sont des méthodes importantes pour diagnostiquer l'ostéochondrose et d'autres lésions de la colonne vertébrale. La radiographie simple vous permet d'obtenir des informations générales sur l'état des os, ainsi que d'identifier leurs blessures traumatiques. La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique vous permettent d'obtenir une image volumétrique de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux, afin de détecter les changements pathologiques en eux.
  4. Tous les patients doivent consulter un neurologue pour identifier les déficits neurologiques et les symptômes similaires.

Il convient de noter que seul un médecin doit interpréter les résultats de toute méthode d'examen. En essayant de déchiffrer par eux-mêmes, les patients peuvent poser un diagnostic incorrect, ce qui entraînera la nomination d'un traitement inefficace et la progression de la maladie..

Traitement

Une fois que les médecins ont pu répondre au patient qu'il faisait mal du côté gauche ou droit du dos, la thérapie commence. Le traitement est basé sur la cause identifiée du syndrome douloureux et peut inclure l'utilisation de médicaments et d'approches non médicamenteuses. Il est important de dire que le traitement doit toujours être effectué après consultation du médecin traitant, car toutes les méthodes ont des indications et des contre-indications.

Utilisation de médicaments

Lorsqu'un patient a mal au dos sous le bas du dos à gauche, la méthode clé de la pharmacothérapie est l'utilisation d'analgésiques. En règle générale, des médicaments appartenant au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés, par exemple le kétorolac, le nimésulide. Ces médicaments permettent un soulagement rapide de la douleur et restent efficaces pendant 5 à 6 heures. Les analgésiques sont utilisés sous forme de comprimés, de solutions injectables ou de pommades et de gels topiques. Avec une douleur intense, il est possible de combiner ces types de médicaments.

Les relaxants musculaires sont très efficaces pour éliminer la douleur, vous permettant de détendre les muscles tendus du bas du dos. En règle générale, les médicaments suivants sont utilisés: Sirdalud, Midocalm. Avec l'ostéochondrose et l'implication dans le processus pathologique du système nerveux, des vitamines B sont utilisées, ainsi que des nootropiques (Piracetam, Nootropil). Ces médicaments améliorent le métabolisme dans le tissu nerveux et réduisent les manifestations cliniques des maladies..

Approches non médicamenteuses

Des méthodes de traitement non médicamenteuses sont prescrites à presque tous les patients en raison du niveau élevé de sécurité et d'efficacité. Les procédures suivantes sont les plus couramment utilisées:

  1. Porter des corsets pour réduire le stress sur les muscles du bas du dos et assurer leur relaxation.
  2. Méthodes de physiothérapie telles que l'électrophorèse avec des médicaments, la phonophorèse, le laser et les thérapies magnétiques. Ces approches permettent d'améliorer l'état des tissus, en activant les processus métaboliques en eux et en apportant un effet anti-inflammatoire et analgésique prononcé..
  3. Les exercices de physiothérapie et les massages sont utilisés en dehors de la période aiguë et permettent une rééducation de haute qualité pour le patient. En aucun cas, vous ne devez choisir vous-même des exercices physiques ou pratiquer des massages en dehors des hôpitaux..

Le choix d'une méthode thérapeutique spécifique est toujours fait par le médecin traitant, car les médicaments et les approches non médicamenteuses présentent un certain nombre de limites pour leur utilisation..

En savoir plus sur les causes de la douleur au bas du dos et au coccyx chez les femmes: diagnostic et traitement.

Résumer

La lombalgie, qu'elle soit aiguë ou progressive, peut indiquer un problème de santé grave. À cet égard, les patients doivent toujours contacter un médecin généraliste ou un neurologue lorsqu'ils se présentent à l'hôpital. Seul un médecin peut prescrire les mesures de diagnostic nécessaires et sélectionner des méthodes de traitement efficaces, y compris des médicaments, des exercices de physiothérapie, de la physiothérapie.

Pourquoi la douleur au bas du dos (bas du dos) survient-elle chez les femmes?

La douleur peut être de nature différente et localisée à droite ou à gauche avec la même fréquence. Tout dépend du facteur causal de la pathologie.

Quel est le sacrum?

Le sacrum est de forme triangulaire, se compose de cinq vertèbres, fusionnées ensemble. Il est représenté par deux surfaces - avant et arrière, base et haut de deux bords sur les côtés. Avec une paire d'os pelviens, il forme la région pelvienne supérieure. D'une part, il se connecte avec le coccyx et, d'autre part, avec la dernière vertèbre du bas du dos. La partie croisée antérieure est généralement appelée partie pelvienne. Sur celui-ci, cinq vertèbres du sacrum se développent ensemble sous la forme de quatre lignes transversales. Les terminaisons nerveuses, ainsi que les veines artérielles, les vaisseaux et les capillaires, pénètrent dans la région pelvienne à quatre endroits.

La douleur dans la région du sacrum est diagnostiquée par les médecins à la suite d'une maladie plus grave. Les symptômes apparus dans le sacrum sont généralement appelés sacrodynie (du latin os sacrum - sacrum). Ils peuvent être activés en raison de dommages aux structures osseuses ou de maladies progressives des organes internes.

Raisons et symptômes de l'exacerbation

Divers facteurs peuvent provoquer des douleurs dans la région sacrée, mais le principal est le déplacement que les patients subissent à la naissance ou un traumatisme. Les déplacements sont divisés en deux groupes:

  • dans la région des os pelviens droits;
  • dans la zone des os pelviens gauches, les symptômes sont différents pour chaque côté.

En cas de blessure du côté gauche, il y a des perturbations dans le travail du flux sanguin dans la jambe gauche, un gonflement et une douleur intense, des crises périodiques, un travail instable du cœur et des systèmes respiratoires, de la constipation et un surpoids sont possibles. En cas de blessure du côté droit, des douleurs surviennent dans la jambe droite, des crampes à court terme, des troubles du système digestif, des dérives et une perte de poids importante.

Un malaise général et une douleur aiguë au niveau du coccyx et du sacrum peuvent être causés par des traumatismes vécus dans le passé - une chute, un coup, une ecchymose, c'est-à-dire un traumatisme à la colonne vertébrale, qui a entraîné un pincement des nerfs. Sensations de douleur - assez fortes, crampes ou douleurs. En l'absence de dommages graves, la douleur disparaît d'elle-même après un certain temps, à condition que le repos soit observé. Parfois, des symptômes de douleur peuvent apparaître plus tard..

Habituellement, après un traitement et une rééducation, la douleur dans le sacrum résultant d'une blessure disparaît. Si les sensations douloureuses persistent après le traitement, vous devriez consulter votre médecin..

La sacrodynie peut être déclenchée par:

  • un long séjour en position assise (travail de bureau);
  • activité physique;
  • être en surpoids;
  • le stress et le stress émotionnel;
  • problèmes digestifs;
  • la formation de caillots sanguins;
  • varices prématurées.

Docteur Alekseev en vidéo:

C'est tout le temps douloureux

Dans le cas d'une inflammation bilatérale, le symptôme de la douleur «ceinture» le bas du dos. Vous pouvez distinguer un symptôme de douleur d'un inconfort d'étiologie différente en tapotant légèrement sur la côte du bas du dos. Si la douleur est causée par des maladies rénales, la douleur s'intensifiera et sera administrée à l'intérieur..

Des crampes, des douleurs, des tiraillements, des brûlures, des coupures, des douleurs insupportables à droite ou à gauche dans les segments inférieurs du bas du dos montrent une pathologie intestinale:

  • symptôme du côlon irritable,
  • problèmes dans la section épaisse ou mince,
  • appendicite.

Remarque! Les stades aigus de la maladie sont actifs. La douleur apparaît brusquement, pliant une personne, dure longtemps.

Oncologie

L'intensité de la manifestation du syndrome douloureux dépend de la forme d'oncologie, de la présence et du nombre de métastases. La seule forme qui donne immédiatement un symptôme de douleur insupportable est une tumeur de la colonne vertébrale. Au début, la maladie se manifeste:

Symptômes de la douleur dans la zone touchée, à l'avenir, le symptôme de la douleur se développe, se propage et devient:

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le syndrome douloureux cesse d'être arrêté par les analgésiques..

Maladies associées à des douleurs dans le sacrum

Chez les femmes et les hommes, des douleurs du côté droit et en même temps du dos peuvent indiquer des maladies graves dont le traitement nécessite une intervention chirurgicale (hépatite, pyélonéphrite, pneumonie, etc.). Il existe diverses raisons qui n'ont pas de lien direct avec le sacrum, mais peuvent se manifester par une douleur dans cette zone. Parmi eux sont les suivants:

    l'ostéochondrose provoquée par le déplacement des plaques vertébrales provoque des complications sous forme de pincement des terminaisons nerveuses et d'un rétrécissement important des canaux vertébraux - sténose. La douleur survient après un effort physique, un surmenage et recule après le repos. Les affections sont généralement observées dans la région du sacrum et du coccyx, car elles ont un lien direct avec la vertèbre;

  • anomalies de la colonne vertébrale. Les processus destructeurs dans la colonne vertébrale peuvent être congénitaux ou acquis. Anomalie - vertèbres lombo-sacrées et de transition malformées. Cela peut être la formation d'une nouvelle vertèbre (lombarisation), la non-fermeture de l'arc vertébral, la fusion des vertèbres avec une diminution de leur nombre (sacralisation). Facteurs qui affectent la violation de la structure de la colonne vertébrale - séjour prolongé dans la mauvaise position du corps, travail sédentaire. La douleur avec de telles violations est périodique;
  • colmatage des veines dans les vaisseaux pelviens et iliaques. Les stades avancés des pathologies vasculaires, la thrombophlébite, les varices internes - dans ces conditions, une douleur peut apparaître dans la région sacrée. Les symptômes peuvent inclure une température corporelle élevée, une peau bleue et un gonflement sévère à l'endroit où un caillot sanguin s'est formé;
  • les maladies inflammatoires de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal s'accompagnent de douleurs dans le sacrum. Les sensations douloureuses s'étendent également à l'abdomen, irradient vers la moitié inférieure du dos. Le processus inflammatoire peut affecter le cycle menstruel, le fonctionnement du système nerveux, du cœur et des vaisseaux sanguins. En plus de la douleur, d'autres symptômes sont possibles: fièvre, frissons, maux de tête;
  • maladies infectieuses, par exemple, tuberculose, staphylocoque. Ils sont provoqués par des bactéries et s'accompagnent de douleurs qui ne disparaissent pas même après le repos et la prise d'analgésiques. Les attaques de sacrodynie s'intensifient aux moindres mouvements et charges;

    maladies métaboliques des os. Ceux-ci incluent l'ostéoporose, le rachitisme, l'ostéomalacie. Le premier symptôme de ces pathologies est une douleur aiguë qui survient dans les zones du petit bassin, du bas du dos et du sacrum. L'apparition d'inconfort dans les membres inférieurs est également possible;

    formations ressemblant à des tumeurs. Avec tout type de tumeur (bénigne et maligne), des douleurs sous le bas du dos chez les femmes surviennent toujours. Il a un caractère permanent et persistant. Chez les hommes, de telles attaques peuvent être causées par une prostatite chronique;

    Dans certains cas, l'apparition de douleurs dans le sacrum chez la femme peut être la seule manifestation de la maladie et un signal pour le développement d'un cancer du sein ou de l'utérus, car la tumeur peut se développer de manière asymptomatique..

    • l'endométriose. Les douleurs lombaires chez les femmes peuvent causer des problèmes gynécologiques, dont l'un est l'endométriose. La pathologie résulte de la prolifération de l'endomètre - l'épithélium muqueux interne du corps de l'utérus - au-delà de ses limites. Dans cet état, une femme a des douleurs douloureuses dans le bas-ventre et dans le sacrum, qui s'intensifient pendant la menstruation, le cycle menstruel est perturbé;

  • la paramétrite est une autre «maladie féminine» courante. Cette pathologie est caractérisée par un processus infectieux et inflammatoire de paramètres - tissu conjonctif entourant l'utérus. Son développement est provoqué par des opérations passées, des avortements infructueux et des complications post-partum. La maladie s'accompagne de coupures aiguës, de douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le sacrum et le bas du dos. Cela conduit à une violation du cycle menstruel, accompagnée d'une augmentation de la température, de tremblements dans le corps et de migraines;
  • règles. Les sensations de douleur les jours critiques sont paroxystiques, peuvent être données aux membres inférieurs;
  • maladies gastro-intestinales. Troubles digestifs, maladies de l'intestin grêle, apparition de lourdeur dans l'estomac - tout cela peut affecter l'apparition de la sacrodynie. Les autres symptômes secondaires de ces pathologies sont les troubles des selles (constipation ou diarrhée), l'augmentation de la production de gaz, les coliques intestinales..
  • Caractéristiques de la douleur au bas du dos chez les femmes

    La principale différence dans le mécanisme de développement de la lombalgie chez les femmes réside dans les changements fréquents des niveaux hormonaux tout au long de la vie. Ils surviennent pendant l'adolescence, la période prémenstruelle, pendant la gestation et la ménopause naturelle. Dans le corps, le niveau d'hormones augmente ou diminue - des substances biologiquement actives produites par des cellules spécialisées des glandes endocrines. Après être entrés dans la circulation sanguine, ils se lient aux récepteurs des cellules cibles, puis participent aux processus de métabolisme et de régulation du travail de presque tous les systèmes vitaux.

    Une augmentation ou une diminution de la quantité de substances bioactives est physiologique, mais dans certains cas, elle peut provoquer le développement de la maladie. Les changements des niveaux hormonaux peuvent prédisposer à l'apparition de pathologies du système musculo-squelettique, des organes internes. Beaucoup d'entre eux manifestent précisément des douleurs dans le bas du dos..

    La grossesse comme raison

    La douleur sous le bas du dos sur le dos droit chez une femme est le plus souvent observée pendant la grossesse. L'augmentation du poids met beaucoup de stress sur la colonne vertébrale et les muscles lisses du dos. Le ventre qui grandit progressivement déplace le centre de gravité, la femme enceinte doit se plier le dos dans le bas du dos. Cela affecte négativement la colonne vertébrale sacrée et provoque la survenue d'une sacrodynie..

    Les sensations désagréables pendant la gestation s'expliquent également par des déséquilibres hormonaux, une pression fœtale sur le sacrum ou un changement de position du bébé dans l'utérus. Après l'accouchement, la douleur devrait disparaître d'elle-même.

    Quel médecin contacter

    Si les douleurs pelviennes et lombaires persistent pendant plusieurs jours ou plus, rendez-vous immédiatement à l'hôpital. Tout d'abord, montrez-vous à un vertébrologue. Ce spécialiste vous examinera et vous proposera un moyen de sortir de la situation. Si la nature de la maladie qui vous inquiète n'est pas clairement déterminée par le vertébrologue, vous devrez passer un examen neurologue. Si des signes d'inflammation sont détectés, la consultation d'un néphrologue et d'un urologue sera nécessaire. L'aiguillage vers un gastro-entérologue, un cardiologue et un pneumologue pour les douleurs dans le bas du dos et le bassin chez la femme est extrêmement rare.

    Diagnostique

    L'apparition de toute sensation douloureuse dans le sacrum est une raison de consulter un médecin. Étant donné que les causes de la sacrodynie sont assez diverses, un examen complet est nécessaire. Nous avons besoin d'une consultation de spécialistes au profil étroit: un traumatologue, un neurologue, un orthopédiste, un urologue et un gynécologue. Un examen physique avec anamnèse est nécessaire: clarification de la localisation de la douleur, de la nature, de la force et de l'intensité des sensations douloureuses, où elle donne, lorsqu'elle augmente et diminue, la présence de symptômes concomitants.

    Les tests de laboratoire et instrumentaux pour la sacrodynie sont les suivants:

    • analyses sanguines et urinaires générales et détaillées;
    • Radiographie pour déterminer l'état des structures osseuses de la colonne vertébrale, pour détecter les hernies, le déplacement des disques et d'autres pathologies;
    • l'imagerie par résonance magnétique est généralement prescrite pour détecter les pathologies gynécologiques;
    • une tomodensitométrie des organes pelviens, de la colonne lombo-sacrée et des os pelviens est nécessaire pour leur étude détaillée, la détection des formations tumorales;
    • examen échographique des organes pelviens;
    • densitométrie pour déterminer la densité osseuse.

    Physiologie du corps féminin

    La structure du corps féminin diffère de celle du mâle par ses caractéristiques essentielles. Les organes du système génito-urinaire possèdent un grand nombre de récepteurs de la douleur et réagissent à tout changement de température corporelle, du degré de circulation sanguine, provoquant une sensation de douleur dans les zones environnantes.

    1. La déformation de l'utérus (coudes), la proximité de l'ovaire par rapport à la paroi de l'utérus sont également la cause de fortes douleurs dans l'aine et le dos lombaire.
    2. Les changements hormonaux (le cycle menstruel abaisse le seuil de la douleur; perturbation du système endocrinien et des ovaires), les processus pathologiques dans les organes reproducteurs provoquent des douleurs dans les organes pelviens et dans le dos.
    3. Une mauvaise nutrition des cellules du corps, des os de la colonne vertébrale et des processus de déformation ultérieurs entraînent non seulement des douleurs dans le dos, mais également la formation de maladies telles que l'ostéochondrose, la hernie intervertébrale.

    Traitement de la sacrodynie

    Que faire en cas de douleur au bas du dos chez la femme? La thérapie de guérison de Sacrodynia devrait éliminer la source de la douleur. L'automédication n'est pas recommandée. Le schéma thérapeutique doit être établi par le médecin traitant, en tenant compte du diagnostic établi, de la présence de maladies concomitantes et de l'état général du patient.

    Les principaux éléments de la thérapie comprennent:

    • prendre des médicaments. Sous forme de comprimés ou d'injections, des analgésiques sont prescrits, un blocage de la novocaïne anesthésique (pour les crises sévères), des AINS, des médicaments pour soulager les spasmes musculaires, des antibiotiques, des sédatifs, des vitamines B, des médicaments hormonaux;
    • impact local. L'utilisation de patchs médicinaux réduit les spasmes musculaires, détend les muscles, soulage l'enflure et la douleur;

    Le cours de la prise de médicaments et de pommades locales est strictement choisi par le médecin après avoir découvert la cause de la douleur sous le bas du dos chez la femme.

    • physiothérapie. Thérapie UHF, courants Bernard, électrophorèse à l'hydrocortisone, massage, acupuncture, applicateur Lyapko. Ces procédures réduisent l'intensité des sensations douloureuses, soulagent la tension musculaire, suppriment le processus inflammatoire, améliorent la circulation sanguine, rétablissent la position correcte des organes pelviens et renforcent le système immunitaire;
    • physiothérapie. Il n'est prescrit qu'après le soulagement de la lombalgie aiguë, lorsque le patient a besoin de repos complet. Un ensemble d'exercices pour la douleur est sélectionné individuellement par le médecin traitant et comprend des exercices pour le développement de la région lombo-sacrée;
    • corset orthopédique. Cette conception est un bandage de soutien pour la colonne vertébrale, ce qui limite sa mobilité et réduit la charge sur les structures osseuses et cartilagineuses;
    • intervention chirurgicale. La douleur atroce dans le sacrum, qui ne peut être éliminée avec l'utilisation d'analgésiques et de blocs médicamenteux, nécessite une approche plus sérieuse - la chirurgie. Au cours de l'intervention, la partie affectée de la jonction lombaire et coccyx est restaurée ou les structures et tissus osseux et cartilagineux sont complètement remplacés.

    Le traitement de la douleur lombo-sacrée ne doit pas se limiter aux analgésiques et aux traitements topiques. Dans la plupart des cas, la sacrodynie est un symptôme de pathologies plus graves qui nécessitent un diagnostic et une thérapie rapides. Ensuite, vous pouvez espérer un résultat favorable et l'élimination des sensations douloureuses.

    La médecine traditionnelle

    Il existe plusieurs façons principales de traiter les maux de dos: la chirurgie, la thérapie non médicamenteuse et divers médicaments.

    Lequel est le mieux adapté que seul un médecin peut déterminer après un examen complet du corps. Si le patient ressent une douleur dans le dos sous le lombaire, son traitement doit être prescrit et réalisé uniquement sous la surveillance d'un médecin.

    Les médecins utilisent souvent diverses pommades chauffantes, du pansement au poivre ou des analgésiques pendant le traitement. Les pommades sont utilisées pour le massage. La physiothérapie est également utilisée pour les maux de dos. C'est l'électrophorèse et l'analgésie.

    Le port de corsets, de ceintures et de bandages spéciaux aidera à réduire le stress sur la zone enflammée. Le corset correct sera sélectionné par un orthopédiste, qui tiendra compte du diagnostic et de la taille requise. Changer le matelas pour un matelas plus dur aidera également..

    Si cela fait moins mal, utilisez la physiothérapie, la thérapie thérapeutique et manuelle, les bains thérapeutiques ou de boue.

    Afin d'éliminer la principale cause de douleur, vous devez consulter un médecin qui fera les tests nécessaires et vous orientera vers des spécialistes: un neurologue, un orthopédiste.

    Lignes directrices générales pour la gestion des traumatismes

    1. Appliquez une compresse froide sur la blessure immédiatement après la blessure. Cela empêchera le développement du processus inflammatoire..
    2. Élimine l'activité physique, limite la mobilité de la zone blessée.
    3. Utilisez des analgésiques et des anti-inflammatoires comme médicaments. L'utilisation de pommades locales et de suppositoires rectaux à base d'AINS est autorisée.
    4. À mesure que la douleur diminue, après 3-4 jours, des exercices légers du cours de thérapie par l'exercice sont autorisés à réchauffer la région lombo-sacrée.

    Si la blessure s'est déroulée sans fracture, dans 2-3 semaines, il y a un rétablissement complet: la douleur disparaît et la personne reprend sa vie habituelle.

    Méthodes traditionnelles de traitement

    Il est strictement contre-indiqué d'utiliser la médecine alternative sans le consentement d'un médecin, car cela peut causer de graves dommages à la santé. S'il n'y a pas de contre-indications et que la cause de la douleur dans le sacrum est déterminée, la phytothérapie peut être utilisée.

    Infusion aux herbes

    1. Mélangez 1 c. fleurs séchées d'immortelle et de calendula, feuilles d'épilobe, pousses de bruyère, mélilot, reine des prés, agripaume, prêle et racine de pissenlit.
    2. De la collection résultante, prenez 8 g et broyez en poudre.
    3. Versez 400 ml d'eau bouillante sur le feu pendant 3 minutes et laissez reposer 1,5 à 2 heures sous une serviette.
    4. Filtrer et boire 100 ml une demi-heure avant les repas.
    5. La durée du traitement est de 2 mois.

    Composition "Avicenne" pour le broyage

    1. Placez 15 lames de rasoir dans 96% d'essence de vinaigre.
    2. Insistez 2 semaines pour se dissoudre complètement.
    3. Mélangez ensuite la térébenthine purifiée, le camphre et le chlorure d'ammonium (50 g chacun).
    4. Ajouter au mélange 5 g de goudron de bouleau, 100 ml d'alcool de vin à 96% et 100 ml d'essence de vinaigre prêt à l'emploi avec du fer.
    5. Utiliser pour frotter la région lombo-sacrée, en secouant au préalable.

    Teinture pour le broyage

    1. Dans 1 l. huile d'olive ajouter 300 g de feuilles et de fleurs de lilas.
    2. Insister sur le rebord de la fenêtre pendant un mois, filtrer.
    3. Frottez le bas du dos deux fois par jour pendant un mois.

    Infusion d'alcool

    1. Versez 100 g de feuilles d'eucalyptus avec ½ l d'alcool (alc. Pas moins de 40%).
    2. Insister 7-10 jours.
    3. Utiliser pour frotter.

    Teinture pour compresses

    1. 5 cuillères à soupe mélanger le jus de radis noir avec 1 c. miel chaud, ½ cuillère à soupe. alcool (40% alc.) et 1 c. l. sel cuit à la vapeur.
    2. Bien agiter.
    3. Frottez la zone douloureuse en appliquant du papier compressé sur le dessus pendant 2 heures.

    Infusion sur feuilles de laurier

    1. Moudre la feuille de laurier, verser de l'huile végétale dessus de manière à recouvrir complètement la matière première sèche.
    2. Insister 2 semaines à température ambiante.
    3. À utiliser pour les compresses, à conserver 3 à 6 heures. Répétez tous les deux jours pendant un mois.

    Décoction de bain

    1. 500 g de bourgeons de pin versez 5 litres d'eau et laissez cuire 10 minutes, filtrez.
    2. Verser dans le bain en diluant avec de l'eau pour que la température ne dépasse pas 37 degrés.
    3. Prenez un tel bain pendant 20 minutes tous les deux jours.

    Bain aromatique aux huiles essentielles

    1. Mélangez 8 gouttes d'huile de camomille, de gingembre et de citron.
    2. Ajouter ¼ cuillère à soupe au mélange. lait ou crème.
    3. Ajouter la composition dans un bain rempli d'eau à 37 degrés.
    4. Prenez un bain pendant 20-30 minutes 3 fois par semaine.

    Il n'est pas recommandé d'effectuer les procédures suivantes à la maison sans examen préalable par un médecin:

    • réchauffer la zone de localisation de la douleur, car si sa cause est un processus inflammatoire;
    • ajuster indépendamment les vertèbres;
    • prendre des analgésiques.

    La prévention

    Pour prévenir la sacrodynie, il est recommandé de suivre des mesures préventives simples:

    • vivre une vie saine;
    • Manger une alimentation équilibrée, ce qui est très important pour renforcer les muscles et les os. Les aliments contenant du calcium, des vitamines et des minéraux sont particulièrement utiles - produits laitiers fermentés, herbes, noix, légumes et fruits frais;
    • en cas d'inconfort douloureux dans la région sacrée, vous ne pouvez pas faire de mouvements brusques, pratiquer une activité physique et faire du sport;
    • évitez le stress, reposez-vous davantage;
    • faire attention aux conditions de travail, ajuster les charges physiques et sportives, surveiller la posture;
    • visiter régulièrement des médecins et diagnostiquer en temps opportun.

    L'apparition de douleurs débilitantes dans la région lombaire inférieure chez la femme est causée par diverses pathologies. Par conséquent, en cas de tels troubles, vous ne devez pas retarder la recherche d'une aide médicale. Il est extrêmement important de déterminer correctement l'étiologie de la douleur et de prendre des mesures pour traiter la maladie. Après tout, une maladie détectée en temps opportun est la garantie d'un traitement réussi et d'un résultat favorable..

    Qu'est-ce qu'il est permis de faire avec la douleur et que vaut-il mieux ne pas?

    La liste des traitements approuvés est discutée avec votre médecin, car elle dépend de la cause du mal de dos..

    Mais il existe un certain nombre de contre-indications qui peuvent aggraver la maladie, augmenter la douleur:

    • Réchauffer le dos.
    • Compresses froides.
    • Prendre des analgésiques puissants.
    • Massage.
    • Gymnastique active.

    Recommandé pour la visualisation:

    Si la douleur et la lourdeur dans le bas du dos ne disparaissent pas pendant plusieurs jours et qu'il n'y a pas de bonne raison à cela, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin et le traitement professionnel..

    Il Est Important De Savoir Sur La Goutte