Résumé: La douleur dans la jambe de la hanche au pied est appelée sciatique, car elle survient lorsque le nerf sciatique est pincé. Dans 95% des cas, cette condition est causée par une hernie discale de la colonne lombaire. Si un tel symptôme apparaît, vous devriez consulter un médecin et faire une IRM.

douleur à la jambe de la hanche au pied, sciatique.

La douleur dans la jambe jusqu'au pied est un symptôme qui survient souvent chez nos patients atteints de maladies de la colonne vertébrale diagnostiquées. Dans la littérature médicale, cette combinaison de symptômes est appelée «sciatique». La sciatique est un terme qui comprend tous les symptômes de douleur causés par une irritation du nerf sciatique. Tout ce qui irrite ce nerf peut causer des douleurs, d'intensité modérée à sévère. Habituellement, la douleur à la jambe est associée à la compression de la racine nerveuse dans la colonne lombaire. Souvent, le terme sciatique est confondu avec le mal de dos. Cependant, la sciatique ne se limite pas à la colonne vertébrale.

Le nerf sciatique est le nerf le plus long et le plus large de notre corps. Il commence dans le bas du dos, traverse les fesses et descend jusqu'aux jambes, se terminant juste en dessous du genou. Ce nerf contrôle plusieurs muscles de la jambe et apporte une sensibilité à cette zone..

En fait, la sciatique n'est pas une maladie en tant que telle, mais un ensemble de symptômes indiquant un nerf sciatique pincé. Selon le MediLexicon English Medical Dictionary, sciatique signifie «douleur dans le bas du dos et la hanche, descendant de l'arrière de la cuisse jusqu'à la jambe, qui était à l'origine directement associée à un dysfonctionnement du nerf sciatique (d'où le nom: nerf sciatique, sciatique), mais on sait maintenant que cette douleur est généralement causée par une hernie intervertébrale de la colonne lombaire, comprimant une racine nerveuse, le plus souvent la cinquième racine lombaire (L5) ou la première racine sacrée (S1) ".

Types de sciatique

Il existe deux types de sciatique:

Aigu (court terme)

La sciatique aiguë ne nécessite pas toujours un traitement professionnel. Les symptômes peuvent être soulagés par des analgésiques en vente libre, des applications de froid et de chaleur et de l'exercice.

Sciatique chronique (à long terme)

Avec la sciatique chronique, le patient doit subir un diagnostic et un traitement. Faites une IRM de la colonne lombaire pour comprendre ce qui cause le piégeage du nerf sciatique.

La sciatique aiguë dure 4 à 8 semaines.

Les raisons

La sciatique est un symptôme courant de plusieurs conditions médicales différentes, dont la plus courante est une hernie discale..

La colonne vertébrale se compose de trois parties:

  • vertèbres (les os de la colonne vertébrale qui protègent les nerfs)
  • nerfs;
  • disques intervertébraux.

Une hernie discale survient lorsqu'une partie du contenu mou et gélifié du disque (nucleus pulposus) traverse la membrane fibreuse du disque (annulus fibrosus). Le contenu du disque comprime le nerf sciatique, ce qui conduit au syndrome douloureux.

Le disque est constitué d'un tissu élastique solide (cartilage), agit comme un absorbeur de friction et assure également la mobilité de la colonne vertébrale. Il y a un disque intervertébral entre chaque paire de vertèbres.

Les autres causes de sciatique comprennent:

  • la sténose du canal rachidien dans la colonne lombaire est un rétrécissement du canal rachidien dans la colonne lombaire, ce qui peut entraîner un pincement du nerf sciatique;
  • spondylolisthésis - une condition dans laquelle l'une des vertèbres glisse sur l'autre, ce qui peut entraîner un pincement du nerf sciatique;
  • les tumeurs de la colonne vertébrale peuvent également entraîner un pincement de la racine du nerf sciatique;
  • infections de la colonne vertébrale;
  • Blessure de la colonne vertebrale;
  • Syndrome de la queue de cheval, une maladie rare et dangereuse qui affecte les nerfs de la moelle épinière inférieure nécessite une attention médicale immédiate. Le syndrome de la queue de cheval peut entraîner des lésions nerveuses permanentes et même une paralysie.

Dans de nombreux cas, identifier la cause profonde de la sciatique n'est pas facile, car tout ce qui peut potentiellement irriter le nerf sciatique peut être la cause de la sciatique.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque sont les facteurs qui augmentent la probabilité de développer une maladie ou une condition particulière. Par exemple, le tabagisme augmente le risque de nombreux types de cancer, c'est pourquoi le tabagisme est un facteur de risque de cancer..

Les principaux facteurs de risque de sciatique comprennent:

  • âge. En raison de processus dégénératifs dans les disques, les personnes de plus de 30 ans ont un risque accru de développer une sciatique;
  • profession. Travail qui nécessite un effort physique constant associé au levage et au transport d'objets lourds;
  • mode de vie passif. Les personnes qui s'assoient constamment et ne font pas l'activité physique nécessaire sont plus susceptibles de développer une sciatique.

Symptômes de la sciatique

Le principal symptôme de la sciatique est une douleur lancinante dans toute zone innervée par le nerf sciatique, de la région lombaire inférieure aux orteils. Habituellement, la douleur est ressentie dans une seule jambe. La douleur sciatique peut aller d'une légère douleur à une douleur aiguë et à un inconfort sévère, et s'aggrave si la personne reste assise pendant une longue période.

D'autres symptômes courants de la sciatique comprennent:

  • engourdissement dans la jambe le long du nerf; Parfois, un engourdissement dans une partie de la jambe peut être accompagné de douleur dans l'autre;
  • sensations de picotements dans la jambe, le pied, les orteils.

Diagnostique

La sciatique parle toujours d'une pathologie grave, vous devez donc consulter un médecin.

Un historique médical détaillé peut aider à accélérer le diagnostic. Le médecin peut vous demander de faire des exercices (en accordant une attention particulière aux jambes où passe le nerf sciatique). Si, pendant ces exercices, vous ressentez une douleur lancinante qui irradie dans la jambe, cela indique généralement une sciatique.

Votre médecin peut vous prescrire des tests de diagnostic tels que des rayons X, une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM). La procédure de diagnostic la plus informative est l'IRM. Avec l'aide de l'IRM, vous pouvez créer des images détaillées non seulement des os de la colonne vertébrale, mais également de ses tissus mous. Des tests diagnostiques sont utilisés pour déterminer la cause de la sciatique.

Traitement

Regardons les options de traitement pour la sciatique aiguë et chronique.

Sciatique aiguë

Dans la plupart des cas, la sciatique aiguë répond bien au traitement à domicile, qui peut inclure:

  • Les analgésiques en vente libre soulagent les symptômes de la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également souvent utilisés pour réduire l'inflammation. Les analgésiques et les anti-inflammatoires ont un effet à court terme et peuvent provoquer divers effets secondaires, nous ne recommandons donc pas de les prendre de manière continue;
  • faire des exercices (marche, étirements légers);
  • appliquer des compresses froides ou chaudes pour soulager la douleur.

Essayez de rester actif pendant le traitement.

Sciatique chronique

Le traitement de la sciatique chronique implique généralement une combinaison de mesures d'auto-soins et de traitements médicaux:

  • l'utilisation de médicaments contre la douleur. N'abusez pas de médicaments et prenez-les à l'avance. Essayez d'utiliser des analgésiques uniquement pour la douleur aiguë;
  • le médecin vous apprendra des exercices pour renforcer les muscles du dos et améliorer sa mobilité;
  • traction vertébrale. La traction sans charge de la colonne vertébrale peut être recommandée pour les personnes souffrant de hernies intervertébrales;
  • divers types de massage pour soulager les tensions musculaires.

Dans certains cas, si les méthodes conservatrices ont échoué ou si le patient est menacé de déficit neurologique persistant, une chirurgie de la colonne vertébrale peut être indiquée..

Les types d'opérations les plus courants sont:

  • la laminectomie lombaire (décompression ouverte) est l'ablation d'un petit fragment du tissu osseux vertébral au-dessus de la racine nerveuse, ainsi qu'une partie du disque intervertébral;
  • discectomie - ablation partielle ou complète d'une hernie intervertébrale.

En fonction de la cause de la sciatique, le neurochirurgien calculera le rapport bénéfice / risque dans votre cas spécifique et suggérera la meilleure option.

N'oubliez pas que les chirurgies de la colonne vertébrale ne doivent être pratiquées qu'en dernier recours, car elles ne font souvent qu'aggraver la maladie et peuvent entraîner des complications irréversibles..

La préférence doit être donnée au traitement complexe conservateur. Par exemple, nous n'envoyons pas plus de 1% des patients qui viennent chez nous pour une chirurgie.

Prévention de la sciatique

Dans certains cas, il est impossible d'empêcher le développement de la sciatique. Cependant, les changements de mode de vie peuvent réduire vos chances de le développer. Par exemple, des exercices réguliers pour renforcer les muscles du bas du dos et de l'abdomen sont essentiels pour développer une posture correcte. Gardez le dos droit en position debout ou assise, soulevez correctement les objets lourds et choisissez un oreiller et un matelas qui soutiennent votre colonne vertébrale.

L'article a été ajouté à Yandex Webmaster 26/07/2016, 16:41.

Dessiner une douleur dans la jambe de la hanche

Les jambes subissent beaucoup de stress pendant la journée. Par conséquent, si un problème survient même avec une jambe, les performances de la personne sont considérablement réduites. De plus, il peut même ne pas s'agir de douleur, mais de diverses sensations inconfortables. Par exemple, de nombreuses personnes vont chez le médecin pour se plaindre d'avoir une traction sur la jambe droite de la hanche au genou ou au pied. Cette condition peut être le symptôme d'une grande variété de pathologies. Par conséquent, vous ne devez pas vous soigner vous-même, car il est très difficile de déterminer par vous-même ce qui a causé de telles sensations..

caractéristiques générales

S'il y a une gêne dans les jambes, il est difficile pour une personne de bouger. Cela réduit considérablement la qualité de vie. Et la zone de l'articulation de la hanche a également une charge en position assise. La plupart des gens mènent maintenant une vie sédentaire, car de nombreux emplois sont effectués à ce poste. Dans le même temps, une pression est constamment exercée sur la région du nerf sciatique. Par conséquent, son inflammation se retrouve souvent, exprimée par l'apparition de douleurs tirantes le long de l'arrière de la cuisse. Les employés de bureau, les chauffeurs, les scientifiques sont sensibles à cette pathologie..

De plus, des douleurs similaires peuvent survenir dans divers processus pathologiques de la colonne vertébrale. Les racines nerveuses partant de la moelle épinière lombaire innervent les membres inférieurs. S'ils sont endommagés, ce qui peut se produire en raison d'un déplacement des vertèbres, d'une hernie ou d'un processus inflammatoire, une douleur et un engourdissement dans la jambe se produisent, généralement dérangeants d'un côté.

Les femmes qui préfèrent des chaussures à talons hauts inconfortables sont également sujettes à des douleurs similaires. Après tout, il y a de nombreuses terminaisons nerveuses dans les pieds. Si elles sont endommagées, des sensations douloureuses peuvent se propager à la cuisse..

La douleur peut varier en nature et en intensité. Les patients se plaignent de sensations fortes, coupantes, poignardées ou cuites au four. Ils ne durent généralement pas longtemps, mais passent ou deviennent chroniques. Dans cette condition, des sensations douloureuses tiraillent ou font mal. De plus, beaucoup ont des douleurs aux jambes périodiquement après un stress accru. Si l'inconfort disparaît le matin, cette condition ne nécessite pas de traitement..

Les sensations douloureuses peuvent être localisées dans différentes parties de la jambe. Il peut tirer des douleurs sur toute sa surface ou seulement dans le dos. Parfois, la douleur est ressentie à l'extérieur ou à l'intérieur de la cuisse. Cela dépend des parties du membre touchées. Une douleur généralement diffuse dans toute la jambe apparaît avec des lésions des fibres nerveuses, une inflammation musculaire ou des pathologies articulaires graves.

Symptômes

Afin de poser un diagnostic correct, il est important de considérer tous les symptômes. Après tout, les pathologies qui provoquent des douleurs dans la jambe peuvent être accompagnées de différentes manifestations:

  • L'œdème est le plus fréquent. C'est à cause de lui que des sensations douloureuses peuvent survenir. Un gonflement se développe généralement près des articulations, indiquant une blessure ou une inflammation. Mais il peut apparaître dans n'importe quelle zone, entraînant une altération de la circulation sanguine et un pincement des racines nerveuses..
  • Avec des pathologies de la colonne vertébrale ou des lésions des fibres nerveuses de la cuisse, des engourdissements, une perte de sensibilité de la peau et une sensation de fuite de la peau apparaissent souvent. Elle est associée à des lésions nerveuses périphériques..
  • Une rougeur cutanée peut apparaître non seulement avec un traumatisme ou une inflammation. Une condition dangereuse se développe lorsque des stries rouges apparaissent. Cela se produit avec la thrombophlébite. Si la rougeur s'étend sur une grande surface, il peut s'agir d'un érysipèle..
  • Déformation du membre, l'apparition de bosses indique également des pathologies graves. Peut-être une tumeur, des processus dégénératifs ou un traumatisme.
  • Avec les processus inflammatoires, la température peut augmenter.

Les raisons

Lorsque la jambe est tirée de la hanche et plus bas, cela réduit considérablement les performances de la personne. Les sensations douloureuses interfèrent non seulement avec les déplacements, mais aussi avec le repos. La douleur peut varier en intensité et en nature. Souvent, la mobilité des articulations est altérée, il y a une douleur à la palpation. Les médecins utilisent ces caractéristiques pour des diagnostics préliminaires. Après tout, un problème similaire peut apparaître avec une variété de pathologies..

Une douleur aiguë et aiguë survient lorsqu'un nerf est soudainement pincé ou traumatisé. S'il n'y avait pas de blessures visibles avant son apparition, il est possible de suspecter une hernie intervertébrale ou une thrombophlébite. Les processus inflammatoires purulents s'accompagnent également de douleurs aiguës. Dans ce cas, les patients indiquent la présence d'une sensation de contraction, d'une sensation de ballonnement et de chaleur.

Des douleurs chroniques apparaissent dans de nombreux processus pathologiques. De telles sensations peuvent accompagner une personne tout au long de sa vie. Il peut s'agir d'ostéochondrose du rachis lombaire, d'ostéomyélite ou d'ostéoporose, de troubles circulatoires. Une douleur de tiraillement dans la hanche se produit également avec une tension musculaire constante ou une assise prolongée sur des surfaces dures. Habituellement, dans ce cas, il disparaît tout seul après le repos..

Plusieurs facteurs peuvent conduire au développement de processus pathologiques et à l'apparition de douleurs de traction dans la jambe droite. Ce sont des blessures, des maladies infectieuses, des processus dégénératifs de la colonne vertébrale et des articulations, une altération de la circulation sanguine ou des processus métaboliques.

Le plus souvent, les raisons suivantes de cette condition sont trouvées:

  • ostéochondrose de la colonne lombaire;
  • hernie intervertébrale;
  • phlébévrysme;
  • myosite;
  • entorses ou déchirures des ligaments ou des muscles;
  • sciatique;
  • arthrite ou arthrose;
  • pathologie osseuse - des fractures à l'ostéomyélite.

Sciatique

De nombreuses personnes connaissent cette pathologie après 35 ans. La sciatique est une inflammation du nerf sciatique qui provoque une douleur de traction dans la jambe de la hanche au pied. Ils se propagent le long de l'arrière de la jambe. Après tout, le nerf sciatique commence dans la colonne lombaire et s'étend de la fesse à la jambe inférieure. Par conséquent, ses dommages surviennent le plus souvent avec une hernie d'environ la 5ème vertèbre lombaire. De plus, cela peut être des blessures ou une inflammation..

En plus des sensations douloureuses, les patients atteints de sciatique se plaignent d'engourdissements, de perte de sensibilité cutanée, de picotements et de paresthésies. Les muscles des jambes s'affaiblissent et ses fonctions sont altérées. Tous ces symptômes peuvent être vus des fesses aux orteils. Habituellement, les douleurs sciatiques sont douloureuses, sourdes. Mais ils peuvent augmenter avec le mouvement, ainsi qu'avec la toux et les éternuements. En l'absence de traitement, l'intensité de la douleur augmente. Dans ce cas, ils parlent d'une forme chronique de la maladie..

Maladies de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose de la colonne lombaire est la pathologie la plus courante qui peut provoquer des douleurs de traction dans la jambe droite. Cette maladie est courante, car le bas du dos a une charge assez importante.De plus, en raison d'une mauvaise nutrition chez de nombreuses personnes, les processus métaboliques sont perturbés. Dans ce cas, les disques intervertébraux commencent à s'affaisser. Et la convergence des vertèbres conduit à une violation des racines nerveuses, qui se produit généralement d'un côté. Cela s'accompagne d'un engourdissement du membre, d'une paresthésie, d'une faiblesse musculaire, de douleurs.

Troubles circulatoires

Le plus souvent, les varices entraînent de tels problèmes. Cette maladie est récemment devenue plus courante, en particulier chez les femmes. Cela est dû à un mode de vie sédentaire, à l'amour des talons hauts, à un long séjour sur les pieds. Les varices sont caractérisées par un gonflement des veines à l'arrière de la jambe. Il est généralement plus prononcé d'un côté. Dans les derniers stades de la maladie, la jambe peut faire mal non seulement du pied au genou, mais aussi à la hanche.

En plus des varices, des sensations douloureuses peuvent provoquer d'autres pathologies vasculaires. La thrombose et la thrombophlébite sont particulièrement graves. Ils se caractérisent par une douleur aiguë qui se propage dans toute la jambe, une décoloration de la peau. Il est également possible le développement d'une thromboembolie vasculaire, un rétrécissement de la lumière des artères en raison de l'athérosclérose.

Traumatisme

Une douleur de traction qui se propage dans toute la jambe vers le bas à partir de la hanche est le plus souvent observée lorsque l'articulation de la hanche ou le cou de la cuisse est endommagé. Les fractures, luxations ou ecchymoses graves, ainsi que les entorses et ligaments dans cette zone, peuvent endommager les fibres nerveuses. Cela provoque des sensations douloureuses qui se propagent le long de la jambe. Au début, ils ont un caractère attirant, mais s'intensifient à chaque mouvement. La douleur peut augmenter si elle n'est pas traitée.

De tels signes sont également accompagnés d'une lésion vertébrale dans la région lombo-sacrée. Les sensations douloureuses dans ce cas peuvent être partout sur la jambe, elles descendent de l'arrière de la cuisse jusqu'au pied même. La douleur après une blessure s'accompagne d'un gonflement des tissus mous, d'une rougeur, d'une diminution de la force musculaire et d'une altération de la fonction de soutien de la jambe. De plus, ces symptômes peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais quelque temps après la blessure.

Pathologies articulaires

Habituellement, avec l'arthrite ou l'arthrose, la douleur est ressentie dans la zone de l'articulation elle-même. Mais dans les cas avancés, il peut se propager au-dessus ou en dessous. Avec l'arthrose, il peut y avoir une altération de la circulation sanguine ou une atteinte des racines nerveuses. Pour cette raison, les tissus mous sont impliqués dans le processus pathologique. Dans ce cas, la douleur se propagera le long des fibres musculaires ou nerveuses. Surtout souvent, l'arthrose de l'articulation de la hanche est si difficile..

L'arthrite est une maladie inflammatoire. Il s'accompagne d'un œdème sévère, de sorte que l'apport sanguin aux tissus est également perturbé. L'arthrite affecte souvent une articulation, mais l'inflammation peut se propager et causer des douleurs dans toute la jambe. Ils augmentent avec le mouvement, la nuit, avec l'hypothermie..

Autres pathologies

Certaines autres maladies peuvent également être accompagnées de douleurs tiraillantes de la hanche au genou ou même au pied. Cela se produit avec l'ostéomyélite, la tuberculose, l'ostéoporose et les tumeurs malignes. De plus, la douleur peut être observée non seulement dans la jambe droite, mais également dans la jambe gauche..

De plus, des tiraillements tout au long de la jambe peuvent être observés chez les personnes âgées en réaction à un changement de temps ou après une charge, chez les adolescents en période de croissance intensive, chez les femmes enceintes atteintes de diabète sucré. De telles sensations peuvent survenir par intermittence chez les personnes souffrant de longue date de blessure au genou ou à la hanche..

Traitement

Beaucoup ne font pas attention aux douleurs légères dans la jambe et ne vont pas immédiatement chez le médecin. L'automédication peut entraîner de graves complications, car il est impossible de déterminer les causes de la pathologie sans examen. Et dans de nombreux cas, un traitement spécial est nécessaire..

Il est particulièrement important de consulter un médecin dès que possible si la jambe tire de la hanche au pied après une blessure et que la douleur ne disparaît pas après la prise d'analgésiques. Il est nécessaire d'être examiné lorsque la douleur survient le matin, il est impossible de marcher sur la jambe, un engourdissement ou une paresthésie se fait sentir.

Il est permis de traiter indépendamment ces douleurs uniquement si elles sont causées par un surmenage. Un bain chaud aux huiles essentielles ou au sel de mer, des massages, des onguents anesthésiques et du repos vous aideront. Dans les cas extrêmes, vous pouvez prendre une pilule d'un médicament anesthésique, par exemple l'ibuprofène ou Ketanov. Mais si ces mesures n'aident pas et que les douleurs reviennent, il vaut toujours mieux consulter un médecin. Seul un spécialiste peut vous dire quoi faire pour vous débarrasser de l'inconfort pour toujours.

Une thérapie complexe est généralement prescrite, comprenant des analgésiques ou des anti-inflammatoires et des mesures spéciales visant à éliminer la cause de la douleur. Avec une hernie ou un nerf pincé, un blocage de la novocaïne, une traction vertébrale, des médicaments, des antispasmodiques sont utilisés. Pour normaliser la circulation sanguine, des vasodilatateurs, des anticoagulants, des phlébotoniques sont nécessaires. Après des blessures, l'utilisation de plâtres ou de bandages spéciaux est obligatoire.

Pour que la jambe ne fasse pas mal avec la sciatique, les AINS, la thérapie par l'exercice, la traction vertébrale et les compresses chauffantes sont utilisés. Et en cas d'ostéochondrose ou d'arthrose, il est très important de restaurer le tissu cartilagineux, pour lequel des chondroprotecteurs et des vitamines sont prescrits. En plus de toutes les méthodes thérapeutiques, la physiothérapie est souvent utilisée. Ils aident à accélérer la récupération, car ils améliorent la circulation sanguine et les processus métaboliques, soulagent l'inflammation et restaurent le tonus musculaire.

La prévention

La douleur à la jambe est assez grave, mais évitable.

Pour ce faire, il vous suffit de suivre quelques règles:

  • surveillez votre poids pour éviter son augmentation;
  • pendant le travail sédentaire, faites périodiquement de la gymnastique;
  • renforcer les muscles des jambes;
  • manger correctement, à l'exclusion des aliments malsains et de l'excès de graisse;
  • traiter en temps opportun les pathologies de la colonne vertébrale et les troubles circulatoires.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles des douleurs de traction dans la jambe droite de la hanche et du dessous peuvent être observées. Ce symptôme peut apparaître non seulement avec des pathologies des membres inférieurs, mais également avec d'autres maladies. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin à temps, qui aidera à déterminer pourquoi la jambe fait mal et à prescrire un traitement approprié..

Douleur pelvienne irradiant vers la jambe

L'articulation de la hanche prend la plus grande charge. En outre, la fonction principale de l'articulation est de fournir du mouvement et de maintenir l'équilibre. Lorsque la douleur apparaît dans l'articulation qui irradie vers la jambe ou le bas de la jambe, le traitement doit être immédiat.

Les causes les plus dangereuses du syndrome douloureux de l'articulation de la hanche, les médecins modernes incluent la nécrose (aseptique) de la tête fémorale ou diverses fractures. Heureusement, ces pathologies ne sont pas très courantes..

Si la douleur est apparue dans le contexte d'une lésion de l'articulation de la hanche, elle n'est pas toujours localisée. Le plus souvent, le syndrome douloureux affecte toute la cuisse et le bas de la jambe. Parfois, un syndrome douloureux dans la zone réelle se produit en raison de la pathologie de la colonne lombaire.

Entre autres facteurs de provocation, il faut souligner:

  • arthrite;
  • tendinite;
  • bursite;
  • élongation;
  • pathologie du ménix;
  • blessure articulaire;
  • infection dans l'articulation.

Arthrite

L'arthrite est une pathologie courante chez les personnes âgées. Cela est dû au fait qu'une personne qui a franchi le seuil des soixante ans souffre souvent de processus inflammatoires, dystrophiques et dégénératifs qui affectent les articulations. L'articulation de la hanche est le plus souvent la cible de la maladie. Cette pathologie se caractérise par une douleur localisée dans l'aine et irradiant sur le côté ou à l'avant de la cuisse. Parfois, le syndrome douloureux est ressenti au genou. La nature des sensations douloureuses est vive, «tirante». Attaque la douleur en se levant.

Tendinite

Il s'agit d'une inflammation des ligaments. Les personnes qui sont professionnellement impliquées dans le sport sont à risque de cette pathologie. Si la maladie progresse, une douleur survient dans l'articulation de la hanche, qui augmente à la fois avec le stress et lors de mouvements intenses.

Bursite

L'inflammation du sac de liquide trochantérien situé au-dessus de la saillie du fémur est appelée bursite. Cette pathologie est caractérisée par l'apparition d'un syndrome douloureux dans la zone fessière (région externe). La douleur s'intensifie lorsqu'une personne se retourne du côté où se trouve le foyer et se couche de ce côté pendant une longue période.

Infection articulaire

La pathologie peut être déclenchée par des virus streptocoques, staphylocoques ou grippaux et dans la plupart des cas évolue à la vitesse de l'éclair. Les symptômes de la maladie sont assez spécifiques..

  • changement de température corporelle;
  • fièvre;
  • l'apparition d'un gonflement dans la zone douloureuse;
  • douleur intense dans la zone réelle (se produit à la fois pendant le mouvement et au toucher).

Parfois, l'articulation de la hanche est affectée par l'arthrite tuberculeuse. Si cette maladie se développe, les symptômes apparaissent progressivement..

  • l'apparition d'un léger syndrome douloureux en marchant
  • limitation de la mobilité de la hanche
  • gonflement caractéristique de la zone touchée.

Luxation et fracture

La luxation est considérée comme une blessure assez rare, car elle survient à la suite d'une chute d'une personne de grande hauteur ou d'un accident de voiture.

La fracture du col fémoral est un problème grave et urgent pour les personnes âgées. Le danger est que la douleur dans l'articulation de la hanche s'accompagne souvent de thrombose, d'infections et d'autres complications.

Nécrose aseptique

À la suite de l'arrêt de l'apport sanguin à la partie articulaire du fémur, sa destruction et sa mort se produisent. Cette pathologie est appelée nécrose aseptique. Dans certains cas, il s'agit d'une complication associée à l'utilisation de médicaments hormonaux.

Tumeurs des tissus mous et des os

Une douleur, caractérisée par un caractère douloureux, peut survenir dans le contexte de l'apparition de néoplasmes bénins ou malins dans les tissus osseux et musculaires. L'intensité du syndrome douloureux de l'articulation de la hanche dépend de la nature des néoplasmes.

Prédisposition génétique

Le groupe à risque de développer la maladie de Legg Calve Perthes comprend les garçons d'âge préscolaire plus jeune. Il y a un syndrome douloureux dans l'articulation de la hanche gauche ou droite.

Diagnostique

Malheureusement, l'idée de consulter un rhumatologue, un traumatologue ou un physiothérapeute qualifié ne vient pas à toutes les têtes. Il est important de se rappeler que les douleurs articulaires sont un symptôme inquiétant et dangereux..

Vous devriez oublier l'auto-traitement avec des remèdes populaires, ainsi que la consommation incontrôlée d'analgésiques puissants..

Étant donné que le syndrome douloureux survient dans le contexte d'une grande variété de maladies, le diagnostic différentiel doit être effectué sans faute. Les types d'examens les plus informatifs comprennent:

  • radiographie;
  • tomographie magnétique nucléaire;
  • tomodensitométrie;
  • angiographie;
  • dopplerographie;
  • électromyographie;
  • analyses biochimiques;
  • analyses bactériologiques;
  • tests immunologiques.

L'aide du médecin

Après avoir établi un diagnostic précis, un traitement est prescrit. Si le syndrome douloureux a une intensité prononcée, le médecin décide de la nomination de médicaments analgésiques très efficaces. Dans la plupart des cas, ils sont administrés au patient sous forme d'injections..

Si la cause du syndrome douloureux aigu était une hernie intervertébrale, le médecin traitant prescrit un blocage de la novocaïne. Il est important de se rappeler que le succès d'une stratégie de traitement dépend à la fois de l'état de la zone endommagée et du facteur provoquant la douleur. Une stratégie de traitement conservatrice est la suivante:

  1. Prescription de médicaments à la fois sur ordonnance et en vente libre (l'utilisation de corticostéroïdes, d'analgésiques et d'anti-inflammatoires est pertinente).
  2. Exercice régulier qui implique peu d'activité physique.
  3. Utilisation de semelles orthopédiques.
  4. L'utilisation de bandes de fixation (importantes pour soulager le syndrome douloureux et améliorer la mobilité).

Pour réduire le stress sur l'articulation, il est extrêmement important de contrôler le poids, ainsi que de subir des procédures de massage et de physiothérapie. L'activité physique individuelle doit également être évitée. Après avoir monté les escaliers, quel que soit le nombre de volées d'escaliers, il est nécessaire de donner le repose-jambes.

Causes possibles de douleur dans l'articulation de la hanche, irradiant vers la jambe et la fesse; traitement des maladies possibles

La douleur est une sensation qui ne se produit jamais d'elle-même. C'est la réponse du corps aux influences négatives exercées sur lui. C'est une sorte de réaction défensive. Avec ce symptôme, notre corps communique le danger. Par conséquent, il ne peut pas être ignoré. Surtout si une telle sensation désagréable survient dans la région lombaire et s'intègre dans d'autres parties du corps. Cela peut indiquer une variété de problèmes et de maladies. Ils peuvent être associés à la fois à une hypothermie ordinaire et parler de maladies graves des os, des articulations et des organes internes..

Muscles de la cuisse et articulation de la cuisse

description générale

Une douleur douloureuse dans l'articulation de la hanche droite ou gauche est généralement associée à une inflammation, un pincement ou une irritation du nerf sciatique. De plus, elle peut céder dans la jambe, la hanche et la fesse. Une telle douleur est particulièrement prononcée lors de la marche et de l'effort..

Une telle douleur se propage souvent, à partir de l'articulation de la hanche et du coccyx, se déplaçant progressivement vers le muscle fessier, l'arrière de la cuisse et le mollet, s'intégrant dans le pied, mais n'affectant pas les orteils. Ainsi, il se propage sur tout le membre inférieur. Habituellement, cette sensation n'affecte que le côté droit ou gauche. Mais dans certains cas, cela peut affecter les deux membres à la fois..

Un symptôme similaire se reflète souvent dans l'état général et la démarche d'une personne. Le patient ressent un inconfort sévère en marchant et, essayant de réduire la charge sur le membre affecté, commence à boiter.

Causes des douleurs non articulaires

Il existe différentes raisons pour lesquelles une douleur dans l'articulation de la hanche peut apparaître, irradiant vers la jambe et la fesse. Le traitement d'un tel problème dépend en grande partie des facteurs qui ont contribué à son apparition..

Les causes de l'inconfort peuvent résider dans des maladies des articulations ou des organes internes, ou pas du tout associées à des maux.

D'où vient la douleur si les articulations sont saines:

  1. La grossesse est l'un des facteurs responsables des maux de dos. De plus, dans ce cas, un tel sentiment est causé par un certain nombre de facteurs. Il s'agit d'une restructuration du corps, de la pression de l'utérus enceinte sur les organes et de la charge sur l'articulation. Par conséquent, dans une position intéressante, même les jeunes femmes éprouvent ce genre d'inconfort..
  2. Les affections infectieuses et inflammatoires affectant les nerfs et les tissus peuvent également provoquer ce type de douleur. De plus, il peut être à la fois aigu et douloureux.
  3. En outre, l'excès de poids exerce une charge importante sur la colonne vertébrale, à cause de laquelle les sensations décrites peuvent apparaître.
  4. L'hypothermie banale est également source d'inconfort sévère. De plus, en raison d'une telle nuisance, des maladies des os et des articulations surviennent souvent..
  5. En outre, un certain nombre de raisons possibles devraient inclure des néoplasmes dans la colonne vertébrale. De plus, l'inconfort peut être causé à la fois par des tumeurs malignes et bénignes..
  6. Les maladies musculaires sont également des causes courantes de maux de dos, de fesses et de jambes..
  7. Les maladies qui affectent le métabolisme, comme le diabète sucré, sont souvent accompagnées de symptômes similaires.

La douleur dans le bas du dos et les membres inférieurs peut être causée par un nerf sciatique pincé. Même un mode de vie sédentaire et couché et un matelas inconfortable peuvent entraîner un problème similaire..

De plus, l'âge et ses maladies inhérentes sont souvent la cause du problème. Par exemple, la même ostéochondrose.

Variétés de douleur

Les maux de dos lors de la marche peuvent varier en gravité et en caractère. Cela dépend de ce qui l'a causé, ainsi que du défaut douloureux d'une personne en particulier et de la négligence du problème..

La douleur peut être forte ou faible. Ils font également la distinction entre la nature douloureuse, tranchante, poignardante, terne et tirante de cette sensation. Lors du rendez-vous chez le médecin, vous devriez essayer de décrire quel type de douleur est inhérent à un cas particulier..

Types de sensations douloureuses:

  1. La douleur aiguë est très prononcée, mais ne dure pas longtemps. De plus, il est le plus fortement ressenti dans la zone à problème; cette sensation passe à la jambe et à la fesse sous une forme plus faible. Le moyen le plus simple de gérer cet inconfort est.
  2. Avec une douleur douloureuse, la sensation est assez uniformément intégrée dans les membres situés près du site de la lésion. La douleur peut faire mal et tirer. Cela rend difficile le diagnostic du problème..
  3. Le syndrome de la douleur chronique est le plus douloureux. Il peut être présent à tout moment pendant plusieurs mois. Le traitement d'un tel inconfort est le plus difficile.
Types de douleur

Maladies articulaires et leurs symptômes caractéristiques

Souvent, la colonne vertébrale fait mal à cause de problèmes osseux et articulaires. Ces facteurs sont la cause la plus courante d'inconfort. De plus, les blessures et les maladies du système musculo-squelettique peuvent causer un problème similaire..

Maladies articulaires qui causent des douleurs dans l'articulation:

  1. Avec l'arthrose, la douleur survient principalement le matin. Il s'estompe progressivement au cours de la journée. Cependant, il revient sous des charges. Plus le stade de la maladie est avancé, plus le syndrome douloureux ne disparaît pas longtemps.
  2. La bursite se fait sentir avec des crampes. Avec ce problème, il semble que l'inconfort provienne du plus profond des tissus..
  3. La coxarthrose est typique des personnes âgées. Une telle maladie pendant une longue période ne se fait sentir douloureuse qu'en marchant. Et ce n'est qu'après une destruction sévère des articulations qu'il commence à se manifester au repos.
  4. Avec l'arthrite, l'inconfort se traduit par une douleur intense.
  5. Avec l'inflammation des ligaments, la douleur est très prononcée et atroce. Ils apparaissent à la moindre charge.
  6. La névralgie du nerf fémoral cutané se traduit par une douleur intense et brûlante. De plus, la cuisse et les fesses peuvent faire mal..

En plus des symptômes douloureux, plusieurs autres signes peuvent signaler la présence de problèmes articulaires. Parmi eux, un crunch dans l'articulation, une perte de souplesse et de mobilité du dos, température générale ou locale, changement de démarche.

Diagnostic de pathologie

La douleur peut être le signe d'une grande variété de maladies. Par conséquent, il est inutile d'éliminer ce symptôme à l'aide de comprimés, de pommades ou de thérapie manuelle jusqu'à ce que sa véritable cause soit identifiée..

Les médecins utilisent diverses méthodes pour déterminer quel facteur est à l'origine de cet inconfort. Tout d'abord, il s'agit bien sûr d'un examen visuel du patient, d'une palpation de la zone malade, ainsi que d'un interrogatoire oral sur la nature de la douleur et les symptômes qui l'accompagnent. Sur cette base, le médecin tire des conclusions sur les méthodes d'examen qui conviennent le mieux au patient..

Les examens les plus fréquemment prescrits:

  1. Analyses générales de sang et d'urine. Cette méthode de recherche vous permet de vérifier dans les fluides biologiques le nombre de corps responsables de l'inflammation et des processus pathogènes dans le corps..
  2. Un groupe de tests sanguins pour les différents composants qu'il contient. Nous parlons d'une étude biochimique, ainsi que de la vérification de la présence de divers corps pathogènes dans le sang..
  3. Diagnostic par rayons X. Cette méthode de recherche est la principale dans le diagnostic des maladies associées au système musculo-squelettique. Il vous permet d'examiner l'articulation en détail pour les dommages aux ostéophytes.
  4. Faire un test rhumatismal. Une telle étude vous permet de déterminer avec précision la présence ou l'absence de rhumatisme..
  5. Protéinogramme.
  6. IRM et CT. Ces types de diagnostics vous permettent d'examiner en détail les ligaments et les muscles et d'identifier l'inflammation et les autres problèmes qui y sont présents..
  7. Vérification de la perméabilité des vaisseaux sanguins.
  8. Diagnostic du reflux tendineux.

Le type de diagnostic requis dans un cas particulier est choisi par le médecin. Cependant, si le spécialiste soupçonne que la cause de l'inconfort ne réside pas dans des maladies des os et des articulations, il peut alors prescrire d'autres tests et examens. Par exemple, il demandera de donner du sang pour la quantité de sucre qu'il contient.

Il est très important de consulter un médecin avant de commencer le traitement. En effet, en raison de l'immensité des causes possibles d'inconfort, il est impossible de déterminer indépendamment la maladie qui l'a causé..

Caractéristiques du traitement de la douleur de nature différente

Les traitements de la douleur dépendent de la cause sous-jacente. Bien sûr, des analgésiques peuvent être pris pour soulager temporairement le symptôme. Cependant, cela ne résoudra pas le problème et, après la fin de l'action du médicament, la sensation douloureuse reviendra. De plus, ces médicaments présentent de nombreuses contre-indications, en présence desquelles ils ne peuvent pas être pris..

Pour les maladies articulaires, un traitement médicamenteux est souvent prescrit. Il comprend les anti-inflammatoires stéroïdiens ou non stéroïdiens, les vasodilatateurs, les chondroprotecteurs, etc. De plus, en combinaison avec des médicaments, la physiothérapie peut être prescrite..

Aux stades avancés, un traitement conservateur peut être inutile. Dans ce cas, une intervention chirurgicale est prescrite. De plus, diverses techniques peuvent être utilisées. Dans les cas extrêmement avancés, un remplacement articulaire complet est utilisé.

La douleur est un signe qu'il y a un problème dans le corps. Par conséquent, vous ne devez pas traiter l'élimination de ce symptôme sans identifier sa cause. Ne vous soignez pas et restez en bonne santé.

Le bas du dos fait mal et tire les jambes

Le plus souvent, il tire le bas du dos et les jambes en cas de lésions dégénératives dégénératives des tissus cartilagineux des disques intervertébraux. Ce sont les parties structurelles de la colonne vertébrale qui assurent une répartition uniforme de la charge d'absorption des chocs et protègent les nerfs radiculaires de la compression pendant le mouvement..

Si le bas du dos fait mal et que les jambes tirent, un examen de la colonne lombo-sacrée est nécessaire. Cela peut être le signe clinique d'une pathologie grave - une sténose vertébrale. De la même manière, une hernie intervertébrale se manifeste, qui tombe dans la lumière du canal rachidien. Une cause d'inconfort plus sûre peut être l'ostéochondrose, compliquée par une protrusion diffuse circulaire du disque intervertébral. Dans ce cas, il existe une pression non critique uniforme sur les nerfs radiculaires des deux côtés. Avec une surcharge compensatoire des muscles du bas du dos, une situation similaire peut durer assez longtemps..

Pour établir un diagnostic précis et exclure les causes potentielles plus dangereuses de l'apparition d'un symptôme clinique, il est nécessaire de consulter un neurologue. Ce médecin, à l'aide d'un examen manuel et de tests fonctionnels diagnostiques, sera en mesure d'identifier la cause de la pathologie et de poser un diagnostic précis. Prescrire un traitement efficace et sûr.

Dans cet article, vous pouvez découvrir les causes les plus courantes des douleurs lombaires et des jambes qui tirent. Ces informations sont à titre informatif uniquement, vous ne pouvez pas les utiliser pour l'autodiagnostic de votre état et pour le traitement à domicile. Si vous présentez ces symptômes, consultez rapidement votre médecin. Les éditeurs du site ne sont pas responsables de vos actions en cas d'utilisation de ces informations à des fins de traitement.

Raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal et tire les jambes

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le bas du dos et les jambes sont tirés, principalement des maladies de la colonne vertébrale, dans lesquelles la conduction de l'influx nerveux à travers les cellules des nerfs radiculaires est perturbée.

L'ostéochondrose est la raison la plus courante pour laquelle le bas du dos fait mal et tire les jambes. Il s'agit d'une maladie dystrophique dégénérative associée à la destruction du tissu cartilagineux des disques intervertébraux. La colonne vertébrale est la base du système musculo-squelettique du corps humain. Il est responsable de la flexibilité du corps, de la mobilité des membres, assurant la sécurité de la moelle épinière.

Les disques intervertébraux sont situés entre les corps vertébraux. Ils sont constitués de cartilage et n'ont pas leur propre circulation sanguine. Les disques cartilagineux ne peuvent recevoir toute la nutrition et le volume de liquide nécessaire qu'au cours d'un échange diffus avec les muscles paravertébraux situés à proximité. Lorsque ces muscles se contractent, ils libèrent un fluide enrichi en oxygène et en nutriments. Lorsqu'il est comprimé, le disque intervertébral libère du liquide contenant des produits de désintégration. Ainsi, un échange diffus se produit. S'il n'y a pas assez de stress physique régulier sur la structure musculaire du dos, alors ce processus est perturbé.

Tout d'abord, les tissus de l'anneau fibrosus (la membrane externe dense du disque intervertébral) sont affectés. La surface est recouverte d'un réseau de fissures dans lesquelles se déposent des sels de calcium. Cela empêche une nutrition diffuse à part entière du tissu cartilagineux. Lorsque le disque perd son élasticité et ses propriétés d'amortissement, sa hauteur commence à diminuer en raison du fait que l'annulus fibrosus prend progressivement l'eau des tissus du nucleus pulposus (le corps gélatineux situé à l'intérieur de l'annulus fibrosus).

L'ostéochondrose se déroule en plusieurs étapes:

  • les changements dystrophiques dégénératifs initiaux dans les tissus cartilagineux donnent un syndrome douloureux de faible intensité, les douleurs tiraillantes dans le bas du dos et les jambes peuvent être de nature réflexe;
  • protrusion du disque intervertébral - avec une diminution de sa hauteur, une compression périodique du nerf radiculaire et une inflammation des tissus mous environnants se produisent - une sensation que les jambes tirent peut être présente presque constamment;
  • extrusion ou rupture de l'anneau fibreux sans perte d'une partie du noyau pulpeux - une inflammation et une surcharge compensatoire des muscles environnants se produisent;
  • hernie discale - rupture de l'anneau fibreux et sortie d'une partie du noyau pulpeux, a un fort effet irritant sur les tissus environnants, provoque un grand nombre de symptômes neurologiques.

Les autres causes de traction des jambes et du bas du dos comprennent:

  1. dystrophie de la structure musculaire du dos (les groupes musculaires atrophiés ne font pas face à leur fonction et donnent l'effet d'une tension excessive des muscles des membres inférieurs);
  2. sténose du canal rachidien, y compris celles provoquées par l'instabilité de la position des corps vertébraux dans la colonne lombaire;
  3. rétrécissement du canal rachidien dans la colonne vertébrale sacrée en raison de la formation de déformations cicatricielles dans les membranes durales dans le contexte d'un processus inflammatoire chronique;
  4. syndrome de la queue de cheval - le pincement de ce plexus nerveux peut être le résultat de la destruction de l'articulation coccygienne-sacrée, d'une lésion du coccyx, de fissures et de fractures de cette partie de la colonne vertébrale;
  5. L'arthrose déformante ilio-sacrée est une maladie dégénérative entraînant une répartition inégale de la charge d'amortissement;
  6. courbure de la colonne vertébrale dans les régions thoracique et lombaire et autres types de troubles posturaux, par exemple, dos voûté ou arrondi;
  7. instabilité de la position des corps vertébraux, compliquée de rétrolisthésis et d'antélisthésis (déplacement avant et arrière avec compression des membranes durales de la moelle épinière);
  8. spondylarthrose déformante;
  9. spondylose ankylosante ou spondylose ankylosante;
  10. lupus érythémateux disséminé et sclérodermie, autres pathologies rhumatoïdes;
  11. lésions de la colonne lombaire de la colonne vertébrale (ecchymoses et entorses, ruptures, luxations et subluxations, fractures et fissures);
  12. violation de la microcirculation du sang et du liquide lymphatique avec le début du processus d'ischimisation des tissus de la colonne vertébrale.

Les raisons pour lesquelles les femmes tirent les jambes et le bas du dos peuvent être cachées dans la cavité pelvienne. L'annexite, l'endométriose, les fibromes utérins, la grossesse extra-utérine, la prolycystose et d'autres pathologies graves peuvent se manifester de cette manière. Il n'est pas nécessaire d'exclure la présence de processus tumoraux avec douleur tirante dans le bas du dos et les jambes. Il peut s'agir de néoplasmes de la colonne vertébrale et de la moelle épinière, de divers types d'hémangiomes et de névromes. En outre, des sensations similaires apparaissent souvent chez les patients en oncologie avec métastases dans le tissu de la colonne vertébrale dans la région lombaire..

Si vous avez mal au dos et une jambe qui tire, n'essayez pas d'utiliser diverses pommades et préparations chauffantes contenant du cobra ou du venin d'abeille. Ce sont les stimulants biologiques les plus puissants de la croissance. Si votre bas du dos tire et donne à la jambe dans le contexte de la croissance du néoplasme, ces médicaments accéléreront le processus et conduiront à un triste résultat, ne vous laissant aucune chance de traiter avec succès la maladie sous-jacente..

Comme vous pouvez le voir, ce symptôme peut indiquer des changements pathologiques très graves. Par conséquent, ne laissez pas tout suivre son cours, contactez un médecin qui diagnostiquera et traitera rapidement.

Douleur au bas du dos, tirant la jambe gauche ou droite

Si le bas du dos et la jambe droite sont tirés, la probabilité d'endommagement de la fibre nerveuse de ce côté est élevée. Si tire le bas du dos et la jambe gauche, la maladie doit être recherchée du même côté.

Dans le cas où le bas du dos fait mal et tire la jambe droite, le médecin exclura progressivement les maladies suivantes:

  1. modifications dystrophiques dégénératives dans les tissus cartilagineux de la colonne vertébrale (ostéochondrose, protrusion accompagnante, extrusion et hernie discale);
  2. spondylarthrose déformante des articulations intervertébrales;
  3. destruction et inflammation de la jonction iliaque sacrée des os;
  4. luxation ou subluxation de l'articulation entre le sacrum et le coccyx;
  5. lésion de la colonne vertébrale (fracture ou fissure);
  6. syndrome du piriforme, dans lequel se produit une compression du nerf sciatique;
  7. tuberculose vertébrale et autres infections dangereuses.

Si le bas du dos fait mal et tire la jambe gauche, la protrusion et la hernie discale, la spondylose, les troubles posturaux, les lésions de la hanche et des articulations ilio-sacrées sont exclues de la même manière.

Si les jambes tirent et que le bas du dos fait mal, une radiographie de la colonne lombo-sacrée doit être prise. En cas de difficulté à poser un diagnostic, une IRM est recommandée. En outre, pour exclure la pathologie de l'articulation ilio-sacrée, un neurologue peut effectuer un blocage diagnostique de la novocaïne. Un anesthésique est injecté dans la capsule articulaire. Si, après la procédure, toutes les sensations désagréables disparaissent chez le patient, un diagnostic approprié est posé. Avec une telle maladie, un certain traitement est nécessaire, qui diffère du traitement de l'ostéochondrose. Par conséquent, un diagnostic différentiel minutieux doit être effectué..

Que faire si le bas du dos vous fait mal et vous tire les jambes

La première chose à faire si le bas du dos fait mal et que les jambes tirent les femmes est de consulter un gynécologue. Ce médecin aidera à exclure les pathologies des organes internes de la cavité pelvienne. Ensuite, vous devez consulter un vertébrologue ou un neurologue. Ces spécialistes trouveront la raison pour laquelle le bas du dos tire et la jambe devient engourdie et établiront un diagnostic précis.

Si le bas du dos et les jambes chez les hommes sont tirés, la probabilité de développer un adénome de la prostate est élevée. Par conséquent, il est conseillé de consulter un urologue ou un andrologue. Si le dos fait mal, le bas du dos et tire les jambes, mais que la pathologie urologique est exclue, la colonne lombaire doit être examinée. Il s'agit d'une radiographie, d'une échographie des vaisseaux sanguins du canal rachidien, d'une tomodensitométrie et d'une IRM. Une échographie des muscles du dos peut être réalisée au besoin.

Le traitement est effectué en fonction de la pathologie identifiée. S'il s'agit d'ostéochondrose et de ses conséquences, il est préférable de pratiquer une thérapie en utilisant les méthodes d'ostéopathie, de kinésiothérapie, de gymnastique thérapeutique. Le massage et la réflexologie aideront à restaurer rapidement tous les tissus endommagés et à prévenir le risque de rechute de la pathologie. Lorsque les grosses articulations des membres inférieurs sont détruites, il est également préférable d'utiliser des méthodes de thérapie manuelle.

Nous vous recommandons de trouver une clinique de thérapie manuelle sur votre lieu de résidence et d'y postuler pour un examen et un traitement complets..

Il y a des contre-indications, l'avis d'un spécialiste est nécessaire.

Vous pouvez utiliser le service d'un rendez-vous gratuit avec un médecin de premier recours (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la clinique du libre mouvement. Lors de la consultation gratuite initiale, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de radiographie, il analysera les images et posera un diagnostic. Sinon, il écrira les instructions nécessaires.

Pourquoi l'articulation de la hanche fait-elle mal et la donne à la jambe

Avec le rythme de vie d'aujourd'hui, les douleurs dans l'articulation de la hanche, irradiant vers la jambe et la fesse, inquiètent souvent les gens. Dans la phase initiale de la maladie, l'inconfort ne se manifeste que dans l'articulation. Lorsque les tissus périarticulaires (muscles, terminaisons nerveuses, tendons) sont touchés, la douleur commence à se faire sentir à l'extérieur.

Ces symptômes sont une manifestation de diverses pathologies et blessures qui limitent le mouvement de l'articulation et entraînent une perte de performance humaine. Les violations peuvent même conduire à un handicap. L'articulation de la hanche est fortement sollicitée, il y a donc un risque élevé d'usure.

Causes de la douleur dans l'articulation de la hanche

Les principales causes de douleur irradiant vers la jambe et la fesse:

1. Fractures du col du fémur (les personnes âgées souffrent plus souvent des modifications de la structure du tissu osseux liées à l'âge), articulation du sacrum et du pubis, fracture par compression de la colonne vertébrale.

2. Blessures: ecchymoses de l'os pelvien, entorses des muscles et ligaments de l'articulation de la hanche.

3. Activité physique intense régulière, en raison de laquelle le cartilage est effacé.

4. Inflammation des tendons et irritation du nerf sciatique. Il est difficile pour le patient de se tenir debout et de s'asseoir pendant une longue période.

5. Pathologie du développement ou spécificité de la structure de l'articulation de la hanche, des muscles et des ligaments.

6. Pathologies: névralgie du nerf cutané latéral, hernie inguinale, arthrose dysplasique.

7. Maladies de la colonne vertébrale: ostéochondrose, arthrose des disques intervertébraux, sténose du canal rachidien.

8. Maladies: arthrite, fibromyalgie, spondylarthrite ankylosante, coxarthrose.

9. Infarctus articulaire et nécrose avasculaire.

10. Maladies du système endocrinien.

11. Maladies vasculaires, varices et mauvaise irrigation sanguine de l'articulation.

12. Ostéomyélite, tuberculose.

Au stade initial, la douleur se manifeste sporadiquement, sans traitement, elle augmente progressivement.

Maladies possibles

Dans la pratique médicale, on distingue les maladies qui provoquent des douleurs lors de la marche, de la course, au repos, irradiant vers la jambe et la région fessière, du côté droit et du côté gauche. Connaissant les symptômes des maladies, vous pouvez consulter un médecin à temps et éviter les complications. Les principales pathologies des articulations sont:

1. Arthrite. Auparavant, les personnes âgées souffraient d'une inflammation de l'articulation de la hanche. Aujourd'hui, cette maladie touche des personnes d'âge moyen présentant un surpoids, des défenses corporelles faibles et une faible mobilité. La personne ressent une douleur douloureuse à la jambe ou à l'aine. Ils apparaissent plus nettement si le patient veut s'asseoir ou se lever, en marchant et le matin. Un exercice modéré régulier aidera à soulager la douleur. CT, IRM, échographie, rayons X, arthroscopie et tests sanguins sont utilisés pour poser le diagnostic.

2. Arthrose. Cette maladie affecte la plupart de la population. Cela se produit en raison de la destruction du cartilage articulaire. La douleur survient lorsque la position du corps change. Ils s'arrêtent après le départ de la personne. À un stade avancé, l'articulation fait également mal au repos. Pour déterminer le diagnostic, vous devez subir une échographie, une radiographie et une IRM, ainsi que faire un don de sang et d'urine pour des tests.

3. Coxarthrose. La maladie progresse constamment, des changements irréversibles se produisent dans l'articulation, la personne devient handicapée. La plupart des patients sont des femmes après 40 ans, des sportifs et des personnes génétiquement sujettes à cette pathologie. Les symptômes, comme l'arthrose, aux stades ultérieurs, la douleur affecte l'articulation, la jambe et la fesse. Le mouvement est limité. Le diagnostic est effectué par des méthodes standard.

4. Bursite. L'inflammation des capsules articulaires se produit après une blessure ou une bactérie. Manifesté par un œdème de la membrane synoviale. Le fluide croissant provoque un processus pathologique dans les tissus et tendons environnants. Une douleur pulsatile irradie vers la jambe, s'intensifie vers la fin de la journée ou avec une immobilité prolongée. L'articulation gonfle et des rougeurs apparaissent, une faiblesse et une élévation de température s'ajoutent. Pour déterminer le diagnostic, il suffit de palper, de faire un don de sang pour déterminer les processus inflammatoires dans le corps, de prendre une radiographie avec une coloration de contraste de l'exsudat.

5. Tendinite. Les athlètes sont plus sensibles à l'inflammation des tendons en raison de lourdes charges. La manifestation de cette maladie est une douleur aiguë, couvrant tous les ligaments, jusqu'aux orteils, avec des charges croissantes, elle augmente. Diagnostiquer avec des rayons X, des tests sanguins, une échographie et une IRM.

6. Modifications de l'anatomie de l'articulation. La dysplasie et les anomalies de croissance osseuse provoquent également des douleurs articulaires. Au début de l'évolution de la maladie, une gêne apparaît après l'effort, si la pathologie affecte les terminaisons nerveuses, la douleur devient plus aiguë. Le diagnostic est effectué à l'aide de rayons X, d'échographie, de tomographie et de tests sanguins.

7. Maladies d'autres organes et systèmes. La douleur peut être le reflet de pathologies dans les organes voisins. Par exemple, système génito-urinaire, rein et intestins.

8. Tumeurs des tissus et des os. Diverses excroissances provoquent des douleurs à la hanche. La nature de leur manifestation dépend de la zone de localisation et du taux de croissance tumorale..
Maladies - causes de douleur dans le bassin et les jambes

Traitements recommandés

Malgré des symptômes similaires (douleurs osseuses, lombaires, douleurs à gauche ou à droite, à la marche ou au repos), le traitement de chaque maladie est spécifique. Par conséquent, des conseils spécialisés sont nécessaires.

L'auto-traitement ne peut qu'aggraver le processus..

Une fois que l'orthopédiste ou le rhumatologue a décidé du diagnostic, vous devez commencer le traitement. La première étape consiste à réduire la charge sur le membre malade, il est recommandé de se reposer davantage. Ensuite, le médecin prescrit des anti-inflammatoires, des analgésiques et des onguents chauffants. Pour éliminer les spasmes, des relaxants musculaires sont utilisés. Pour la régénération des tissus et du cartilage, des chondroprotecteurs sont introduits dans l'articulation. Il est recommandé de prendre des complexes vitaminiques pour le renforcement général du corps..

Pendant la période de rémission stable, des interventions physiothérapeutiques (inductothermie ultra-haute fréquence, laser et magnétothérapie), des massages et des exercices de physiothérapie sont effectués. Les bains de radon et de boue ont fait leurs preuves.

La chirurgie est réalisée s'il y a du sang dans la cavité articulaire et une inflammation purulente. Les tumeurs malignes sont également supprimées. Avec les tissus et le cartilage détruits, une arthroplastie est réalisée - remplacement articulaire.

Après cela, le patient doit effectuer des exercices spéciaux pour maîtriser l'articulation..

Méthodes de soulagement de la douleur

Souvent, les patients prescrivent leurs propres analgésiques. Mais ils n'arrêtent la douleur que pendant un certain temps et le problème ne disparaît pas..

Tout d'abord, vous pouvez essayer des méthodes non médicamenteuses de soulagement de la douleur:

limiter l'activité physique;

massez la zone touchée;

appliquer du froid si la cause de la douleur est un traumatisme.

Si ces méthodes n'ont pas apporté de soulagement, les médicaments suivants sont utilisés:

les anti-inflammatoires non stéroïdiens réduisent non seulement l'inflammation, mais soulagent également la douleur;

analgésiques non narcotiques;

analgésiques narcotiques, délivrés strictement sur ordonnance.

Mesures préventives

Pour prévenir les pathologies et les douleurs dans l'articulation de la hanche, vous devez mener une vie active, faire des exercices matinaux, abandonner les mauvaises habitudes et bien manger. Comme prescrit par les médecins, vous pouvez utiliser des additifs biologiquement actifs et des médicaments homéopathiques qui renforcent les os et les tissus périarticulaires. Évitez l'hypothermie et la surchauffe. Publié par econet.ru.

P.S. Et rappelez-vous, simplement en changeant votre conscience - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte