La sciatique lombaire est une complication de l'ostéochondrose, de la spondylose, de l'instabilité de la position des corps vertébraux, de la fracture par compression, de la courbure de la colonne vertébrale et d'autres maladies. Ce n'est pas une pathologie indépendante, elle ne se développe que lorsque l'intégrité de la colonne vertébrale est violée.

Afin de comprendre ce qu'est la sciatique lombaire, vous devez vous familiariser avec les fondements de base de l'anatomie et de la physiologie de cette colonne vertébrale. Des informations plus détaillées sur les symptômes et le traitement de la sciatique lombaire sont présentées dans cet article. Vous trouverez ici des informations sur les causes potentielles et les méthodes de traitement efficace..

La sciatique lombaire se développe lorsque le nerf radiculaire est endommagé. Si nous traduisons le terme littéralement du latin, il s'avère que radiculum est la désignation du nerf radiculaire s'étendant à travers les ouvertures foraminales de la colonne vertébrale à partir de la moelle épinière, et la terminaison -c'est l'inflammation.

Anatomiquement, la colonne lombaire commence au point où les arcades costales se fixent aux corps vertébraux. Il se termine à la fusion des vertèbres sacrées en un seul os. Comprend cinq vertèbres, qui sont désignées par la lettre latine L.

Les nerfs radiculaires qui partent ici sont responsables de l'innervation des parties suivantes du corps:

  • L1 et L2 - appendice, organes abdominaux, petit et gros intestins, haut de la cuisse (hernies inguinales secondaires, constipation suivie de diarrhée, entérite et colite peuvent survenir pendant l'inflammation);
  • L3 - organes génitaux féminins et masculins, parois de la vessie, articulation du genou (syndrome de la vessie hyperactive, dysfonction érectile, impuissance, infertilité, impuissance, douleur au genou, arthrose déformante de l'articulation du genou);
  • L4 - prostate, utérus, tissus mous de la jambe et du pied (avec radiculite, varices des membres inférieurs, douleur dans les jambes, les pieds, paresthésie, lumbodynie, manque de miction ou envie trop fréquente de vider la vessie);
  • L5 - innerve les tissus mous de la jambe inférieure, du pied, est responsable de la motilité des orteils (en cas de dysfonctionnement, œdème, crampes et douleurs spasmodiques dans les chevilles apparaissent, les pieds plats ou le pied bot se forment progressivement).

La radiculite de la colonne lombaire se développe si l'intégrité de la gaine de myéline du nerf radiculaire est rompue. Lorsqu'il passe à travers l'ouverture foraminale du corps vertébral, il est protégé de manière fiable de la compression par le disque intervertébral. S'il y a une diminution de la hauteur du disque intervertébral, un stress physique est exercé sur le nerf radiculaire. Il commence à s'enflammer et il y a une violation partielle de l'intégrité de sa coquille. Dans une telle situation, il est important de commencer à effectuer un traitement correct et efficace dès que possible. Une violation prolongée du nerf radiculaire peut entraîner une atrophie partielle de la fibre nerveuse. Ceci est lourd avec le développement de la parésie de ces organes pour l'innervation dont il est responsable.

Pour le diagnostic et le traitement, il est nécessaire de contacter un neurologue ou un vertébrologue. Malheureusement, un thérapeute local avec de telles plaintes diagnostiquera une exacerbation de l'ostéochondrose et prescrira un traitement anti-inflammatoire, qui n'est pas destiné à guérir la maladie, mais à remettre le patient au travail le plus tôt possible, car le temps passé en congé de maladie avec un tel diagnostic est limité à 10 jours. Il est physiquement impossible de guérir la radiculite et ses conséquences en 10 jours, car il est nécessaire non seulement de trouver sa cause et d'éliminer son action, mais aussi de restaurer la structure et la fonctionnalité de la fibre nerveuse endommagée. Cela peut prendre beaucoup plus de temps..

Causes de la sciatique lombaire

La sciatique lombaire peut provoquer diverses raisons, dont certaines seront analysées en détail plus loin dans l'article. Tout d'abord, il convient de préciser que la radiculite ne peut pas survenir chez une personne ayant une colonne vertébrale complètement saine. Pour l'apparition du processus d'inflammation, l'action de facteurs irritants est nécessaire. Normalement, la colonne vertébrale protège de manière fiable la moelle épinière et les racines qui en découlent contre la compression, l'infection, l'hypothermie et d'autres facteurs négatifs.

Lorsque l'intégrité des tissus de la colonne vertébrale est violée, cet équilibre est perdu. Les nerfs radiculaires sont à risque. Ils peuvent être soumis à une compression, ce qui perturbe le processus de leur apport sanguin. La réaction d'ischémie et de nécrose est déclenchée. Si la structure du nerf radiculaire est gravement endommagée, une parésie ou une paralysie se développe. Cette condition est dangereuse pour la santé humaine. Par exemple, la parésie intestinale peut être mortelle en raison d'une invagination et d'un volvulus. La paralysie de la vessie entraînera l'incapacité d'uriner indépendamment. Le patient devra recourir à une procédure de cathétérisme. La parésie ou paralysie des membres inférieurs est une capacité épineuse de mouvement indépendant. Comme vous pouvez le voir, les conséquences de la radiculite de la colonne lombaire peuvent être très graves. Par conséquent, abordez les problèmes de diagnostic et de traitement avec le maximum de responsabilité..

Maladies dans lesquelles une sciatique lombaire peut se développer:

  1. ostéochondrose (maladie dystrophique dégénérative des disques intervertébraux);
  2. complications de l'ostéochondrose, telles que protrusion, extrusion et hernie discale;
  3. la spondylose et la spondylarthrose avec mobilité réduite;
  4. spondylarthrite ankylosante;
  5. le lupus érythémateux disséminé;
  6. polyarthrite rhumatoïde de la colonne vertébrale;
  7. fracture par compression du corps vertébral;
  8. fissure de l'apophyse épineuse;
  9. entorse, rupture ou déformation cicatricielle du ligament longitudinal court ou long de la colonne vertébrale;
  10. tumeurs de la colonne vertébrale, de la moelle épinière, des membranes durales ou des tissus mous paravertébraux environnants;
  11. instabilité de la position des corps vertébraux, compliquée de rétrolisthésis;
  12. scoliose et autres types de courbure de la colonne vertébrale;
  13. déformation de l'arthrose des articulations de la hanche;
  14. destruction des articulations sacro-iliaques des os, symphysite, etc..

Les facteurs de risque prédisposant au développement de la sciatique lombaire sont:

  • en surpoids;
  • mauvais placement du pied (pied bot ou pieds plats);
  • courbure des membres inférieurs;
  • porter les mauvaises chaussures;
  • courbure et autres types de troubles de la posture;
  • travail physique dur;
  • soulever des poids inhabituels;
  • manque d'activité physique régulière sur les muscles du dos et de la région lombaire.

Pour la prévention, il est nécessaire d'exclure l'utilisation de boissons alcoolisées, le tabagisme, l'utilisation de médicaments sans prescription médicale, l'exposition à des conditions de température excessivement élevées et basses.

Signes et symptômes de sciatique de la colonne lombaire

Les symptômes cliniques de la sciatique lombaire apparaissent soudainement. Habituellement, les premiers signes de radiculite de la colonne lombaire surviennent après un effort physique sérieux ou un long séjour en position statique. Par exemple, si après une journée de travail, une raideur et une douleur sourde dans le bas du dos apparaissent, il s'agit de signes typiques de sciatique lombaire, auxquels il convient de prêter attention en temps opportun et de commencer à effectuer un traitement efficace..

Les symptômes cliniques de la radiculite de la colonne lombaire sont subdivisés en inflammatoires et neurologiques, locaux et distants.

La douleur associée à la radiculite de la colonne lombaire est causée par un pincement de la fibre nerveuse, une tension excessive des muscles du dos et une réaction inflammatoire qui provoque un gonflement des tissus mous, en comprimant les petites terminaisons nerveuses. Les signes supprimés suggèrent que la douleur se propage le long du nerf radiculaire affecté et de ses branches. Il peut être observé dans la zone de l'articulation de la hanche, de la cuisse, de l'aine, du bas de la jambe et du pied.

Les symptômes neurologiques de la sciatique lombaire sont:

  • engourdissement de certaines zones des membres inférieurs, du bas du dos et de la paroi abdominale antérieure;
  • paresthésies sur la peau des jambes, du dos, dans la région de l'aine;
  • diminution de la force musculaire;
  • sentir que les jambes n'obéissent pas, cèdent en marchant;
  • la pâleur de la peau des jambes est due au fait que l'innervation du lit vasculaire est perturbée et que son tonus change, à la suite de quoi une insuffisance de l'apport sanguin capillaire se développe.

La radiographie, l'échographie, l'examen IRM, etc. sont utilisés pour le diagnostic..

Sciatique lombaire aiguë et chronique

La sciatique lombaire aiguë est un complexe de symptômes cliniques apparus pour la première fois et pouvant être complètement soulagés en 7 à 12 jours. Si pendant ce temps, il n'était pas possible de vaincre la maladie, elle passe au stade d'évolution récurrente chronique.

La radiculite lombaire chronique se déroule avec une destruction constante de la gaine de myéline du nerf radiculaire. En l'absence de traitement rapide de la maladie sous-jacente pendant plusieurs années, cela peut entraîner une perturbation complète de l'innervation des zones dont le nerf radiculaire affecté est responsable.

Avec une exacerbation de la radiculite lombaire, un tableau clinique d'un processus inflammatoire aigu se produit. Pendant la rémission, les symptômes peuvent être complètement absents ou seulement légers..

Premiers secours pour la radiculite de la colonne lombaire

Seul un vertébrologue ou un neurologue qualifié peut fournir les premiers soins pour la radiculite de la colonne lombaire. N'allez pas dans les salons de massage. Dans certains cas, le massage au stade initial n'est pas autorisé, car il peut provoquer une détérioration de l'état du patient.

La première chose à faire avec la sciatique lombaire est de réaliser des séances de traction traction de la colonne vertébrale. Cette procédure vous permet de supprimer rapidement et en toute sécurité la compression du nerf radiculaire. Ainsi, la cause du développement de la réaction inflammatoire est éliminée. Le syndrome de la douleur est soulagé à l'aide de la traction par traction.

Pour les premiers soins, vous pouvez également conseiller de contacter un ostéopathe. C'est le thérapeute manuel qui peut éliminer en toute sécurité la pression du nerf radiculaire et lancer le processus de réparation de tous les tissus endommagés..

À la maison, si vous avez une douleur aiguë au bas du dos, vous devez vous allonger sur une surface dure du dos et essayer de détendre les muscles trop tendus. Ensuite, vous devez consulter un médecin dès que possible. L'auto-traitement dans de telles situations n'est pas acceptable..

Traitement de la sciatique de la colonne lombaire

Un neurologue ou un vertébrologue doit traiter la radiculite aiguë de la colonne lombaire. Après avoir examiné le patient, ce spécialiste prescrit des méthodes d'examen supplémentaires et établit un diagnostic précis. Puis il développe un traitement individuel de la sciatique lombaire utilisant la physiothérapie, les exercices thérapeutiques, la réflexologie, etc..

Le traitement pharmacologique de la radiculite de la colonne lombaire ne donne un résultat positif qu'en combinaison avec les méthodes de thérapie manuelle. Vous ne pouvez utiliser que des chondroprotecteurs et des complexes vitaminiques. Il est préférable de refuser les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les relaxants musculaires. Il existe des méthodes de soulagement de la douleur plus sûres et plus efficaces.

L'acupuncture vous permet d'éliminer la douleur sans médicaments pharmacologiques. La traction par traction de la colonne vertébrale élimine non seulement le syndrome douloureux, mais déclenche également les processus de restauration des tissus endommagés.

Le traitement de la sciatique de la colonne lombaire à l'aide de kinésiothérapie et d'exercices thérapeutiques vous permet de restaurer la santé des disques intervertébraux et de prévenir le risque de récidive de la pathologie dans les années à venir. En outre, l'ostéopathie, le massage, l'exposition au laser, la physiothérapie et bien plus encore peuvent être utilisés pour le traitement..

Il y a des contre-indications, l'avis d'un spécialiste est nécessaire.

Vous pouvez utiliser le service d'un rendez-vous gratuit avec un médecin de premier recours (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la clinique du libre mouvement. Lors de la consultation gratuite initiale, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de radiographie, il analysera les images et posera un diagnostic. Sinon, il écrira les instructions nécessaires.

Causes, signes et symptômes de la sciatique

Qu'est-ce que la sciatique?

La sciatique est une inflammation des racines nerveuses qui pénètrent dans le foramen intervertébral. La radiculite apparaît soudainement et la douleur est si forte qu'il est impossible de l'imaginer sans la ressentir.

Dans 95% des cas, la radiculite est une conséquence de l'ostéochondrose, dans les 5% restants - le résultat de blessures, hernies, usure et déformation de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux.

Les personnes qui font du sport et qui mènent une vie sédentaire sont à risque de contracter cette maladie..

Il existe les types de radiculite (radiculopathie) suivants:

La radiculite peut être aiguë - elle apparaît soudainement, à la suite d'une blessure ou d'un surmenage, et après un traitement rapide, une personne l'oublie pendant longtemps ou chronique. Cette dernière forme se produit avec le temps, en raison de l'ignorance de la maladie.

Jusqu'à récemment, on pensait que les personnes âgées souffraient principalement de radiculite, mais aujourd'hui, cette maladie est de plus en plus diagnostiquée chez les personnes d'âge moyen. Cela est dû au mode de vie sédentaire inapproprié, au travail sédentaire, au stress. Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, cette pathologie est observée chez un habitant sur huit de la planète qui a atteint l'âge de quarante-cinq ans..

Symptômes de la sciatique

Le principal symptôme de la sciatique est, bien sûr, la douleur. La douleur dépend de l'endroit où votre colonne vertébrale a été blessée:

Sciatique cervicale - lorsque votre cou vous fait mal et que tout mouvement de votre tête aggrave la douleur. Et bien sûr, il peut y avoir des cas particuliers associés à cette maladie, par exemple, vous pouvez vous sentir étourdi, l'audition se détériore, vous ne marchez pas en douceur.

Sciatique thoracique. Il se caractérise par ce qui suit: une douleur qui a littéralement inondé toute la poitrine.

Radiculite lombo-sacrée. Maux de dos en marchant, en se penchant.

La douleur peut s'éteindre pendant un certain temps, après quoi elle reprend avec plus de force. L'emplacement principal des sensations de douleur dépend de l'endroit où se trouve le centre de l'inflammation ou du pincement des fibres nerveuses. Si les nerfs sont affectés dans la partie supérieure de la colonne vertébrale, la douleur n'apparaîtra pas seulement dans le cou et les épaules, mais également à l'arrière de la tête. Si la sciatique est au milieu de la colonne vertébrale, la douleur peut ceinturer la poitrine, ressentie dans les mains. Avec la radiculite lombo-sacrée, le syndrome douloureux atteint les fesses, les cuisses, les pieds.

Le prochain symptôme courant de la radiculite est la perte sensorielle, qui peut être partielle ou complète. Une perte partielle de sensation apparaît dans la zone de ces endroits où se trouve le nerf affecté. Dans les cas graves, un engourdissement des membres est observé. Des symptômes tels qu'une faiblesse musculaire, des dysfonctionnements pouvant aller jusqu'à l'atrophie, des brûlures et des picotements dans les tissus mous, des maux de tête, des étourdissements, des troubles de l'audition et de la vision sont également courants, la raison en est une altération de l'apport sanguin au cerveau. Avec la radiculite de la colonne vertébrale inférieure, des dysfonctionnements des intestins et de la vessie peuvent apparaître.

Signes de sciatique

Souvent, la radiculite peut être confondue avec des manifestations d'autres maladies: varices, pieds plats, traumatismes ou maladies des organes internes, également caractérisées par des douleurs aux ceintures.

La radiculite se distingue par les caractéristiques suivantes:

la douleur survient soudainement. Il peut également disparaître brusquement et après la reprise, la douleur est plus forte;

augmentation de la douleur lorsqu'une personne, couchée sur le dos, lève une jambe redressée;

la jambe se plie par réflexe lorsque le patient essaie de s'asseoir à partir d'une position couchée;

douleur aiguë lors des éternuements et de la toux;

augmentation de la douleur lors de l'inclinaison de la tête vers l'avant;

il est difficile d'être dans la même position pendant longtemps, mais dans un état immobile, la douleur diminue;

la nuit, l'état du patient s'aggrave;

la transpiration apparaît, la pâleur du visage.

Causes de la sciatique

La sciatique n'étant pas une maladie distincte, mais seulement un syndrome, elle peut être provoquée par de nombreuses raisons. Comme vous le savez, notre colonne vertébrale contient la moelle épinière. De ce cerveau, il existe de nombreuses terminaisons nerveuses qui coordonnent et contrôlent les mouvements de notre corps. Dès que les terminaisons nerveuses subissent des dommages ou une inflammation, une maladie telle que la sciatique survient..

Selon les statistiques, dans environ 95% des cas, la radiculite est une manifestation de l'ostéochondrose, et dans les 5% restants, elle est le résultat d'une ancienne lésion vertébrale, y compris une hernie intervertébrale..

Au cours de la vie, une personne sur deux est confrontée aux symptômes de cette maladie, «rajeunie» ces dernières années (aujourd'hui on la retrouve souvent chez les enfants). L'ostéochondrose apparaît en raison de modifications dystrophiques de la colonne vertébrale, qui, à leur tour, sont causées par un mode de vie sédentaire, une mauvaise répartition de l'activité physique. Si vous ne traitez pas le traitement de cette maladie, au fil des ans, elle se transforme en une forme plus sévère, provoquant de nombreux inconvénients et sensations désagréables.

La radiculite peut également être causée par une hernie intervertébrale, des ostéophytes (excroissances osseuses sur les vertèbres), une sténose du canal rachidien, l'apparition de tumeurs, le développement de l'arthrite. Les maladies des organes internes, des systèmes cardiovasculaire et génito-urinaire peuvent également provoquer des modifications de la colonne vertébrale, ce qui entraîne une radiculite aiguë ou chronique.

Quoi d'autre peut provoquer une sciatique?

La radiculite peut également être provoquée par:

Maladie métabolique;

Souvent, la sciatique apparaît chez les personnes en bonne santé à la suite de blessures et d'efforts physiques - soulever des poids, par exemple. Une pression excessive sur les vertèbres entraîne des nerfs pincés, provoquant une inflammation et des douleurs.

La radiculite survient également chez les femmes enceintes, lorsque les muscles non préparés et la colonne vertébrale subissent une tension due à une forte prise de poids. En outre, les changements hormonaux et les troubles métaboliques peuvent provoquer une radiculite..

Les processus inflammatoires et infectieux dans le corps peuvent provoquer une inflammation des racines nerveuses, ce qui est souvent le résultat de l'hypothermie, du rhume et de la grippe. La radiculite est fréquente et les personnes déprimées sont souvent stressées.

Une mauvaise alimentation affecte également le développement de ce syndrome. Si une personne mange une grande quantité de sel, il se dépose dans la colonne cervicale, exerçant une pression sur les fibres nerveuses.

Diagnostic de la sciatique

Dès que vous ressentez une douleur dans la vertèbre, vous devez vous rendre chez le médecin, et plus particulièrement chez le neurologue. Un neurologue vous écoutera et vous examinera. Sa tâche est d'identifier la maladie pour laquelle il vous enverra à une radiographie. Après cela, le spécialiste pourra dire plus précisément ce qui cause votre mal de dos. Une radiographie révélera également à quel point et où exactement votre colonne vertébrale est endommagée, après quoi un traitement sera prescrit.

Les maladies de la colonne vertébrale sont diagnostiquées par un neuropathologiste. La première étape est l'examen et la collecte de l'anamnèse, le spécialiste interroge le patient afin d'identifier les symptômes et les causes de la maladie.

Après l'examen, le médecin prescrit des tests et des études. La méthode principale est l'examen aux rayons X, si cela ne suffit pas, l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie, la numérisation des radionucléides (scintigraphie) sont prescrites. En plus d'étudier le tissu osseux du patient, un examen échographique de la cavité abdominale et du bassin, une radiographie des poumons et un ECG peuvent être effectués. Obligatoire - analyses de sang et d'urine.

Le Dr Evdokimenko, académicien de l'Académie russe des sciences médicales, auteur de 12 livres sur la santé, vous dira ce qu'est un lumbago et ce que vous devez faire:

Comment traiter la sciatique?

Tout d'abord, lors du traitement de la sciatique, le patient doit assurer la paix, limiter au maximum son activité physique. Pendant plusieurs jours, une personne doit renoncer à toute activité physique, passer la plupart du temps au lit. Dans ce cas, le lit doit être plat et non plié sous la personne. Habituellement, une base rigide est placée sous le matelas. Il est important de restreindre le mouvement de la partie de la colonne vertébrale qui a été endommagée, pour cela, il est pratique d'utiliser un corset de fixation.

Pour réduire l'intensité du syndrome douloureux, des analgésiques, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, des relaxants musculaires (diclofénac, naproxène, nimésulide, ibuprofène et autres) sont utilisés. Pour les douleurs intenses, les analgésiques sont administrés par voie intramusculaire, dans les cas plus légers, ils sont limités aux comprimés, suppositoires, crèmes et pommades. Dans un établissement médical, un blocage de la novocaïne du nerf endommagé peut être effectué. Mais l'anesthésie de la zone touchée est la première étape de l'assistance, après le soulagement de la douleur, un traitement est effectué, des procédures sont prescrites.

Il est important de se rappeler que l'utilisation prolongée d'analgésiques irrite le tube digestif, entraîne une ulcération de la muqueuse gastrique et augmente le risque de crise cardiaque et de maladie rénale. Et certains analgésiques puissants créent une dépendance. Par conséquent, il est si important d'effectuer un traitement précis et non d'éliminer les symptômes..

Méthodes modernes de traitement de la sciatique

Les méthodes modernes comprennent: le traitement médicamenteux, les procédures de physiothérapie, divers types de thérapie. Un médicament efficace contre la sciatique est une pommade à base de venin de serpent (par exemple, «Viprosal B»). L'outil soulage les douleurs articulaires, a un effet antiseptique, soulage l'inflammation. Le résultat est une amélioration de l'apport sanguin dans les tissus, un soulagement de l'état général du patient, un soulagement de la maladie. D'autres pommades / gels à effet d'irritation locale, un patch médicinal sont également utilisés.

La thérapie manuelle est efficace dans le traitement de la radiculite - flexion, étirement de la colonne vertébrale à l'aide de la force des mains, massage. De telles procédures libèrent les nerfs pincés, augmentant l'espace entre eux. Mais vous ne devriez demander cette aide qu'à un spécialiste, car absolument toute manipulation de la région vertébrale nécessite de la prudence. Vous ne pouvez pas étirer la colonne vertébrale vous-même à l'aide d'une barre horizontale - cela peut entraîner une exacerbation des maladies. La traction doit être effectuée par un médecin.

Parallèlement aux médicaments et à la thérapie manuelle, des traitements alternatifs sont utilisés: acupuncture, réflexologie, thérapie au laser, utilisation du courant galvanique, phonophorèse (traitement par ultrasons), applications de paraffine chaude et de boue, bains de radon, échauffements divers. Dans les cas graves, lorsque le patient a été tourmenté par la douleur pendant une longue période, un traitement antidépresseur est prescrit. En règle générale, la radiculite, selon le stade, guérit en une période de plusieurs jours à plusieurs semaines..

Intervention opératoire

Si dans les 3-4 mois suivant le traitement, l'état du patient ne s'est pas amélioré, le médecin suggère une intervention chirurgicale. Une petite opération ouverte (microdiscectomie) est l'ablation de l'un des disques intervertébraux qui appuient sur le nerf vertébral. La laminectomie (chirurgie lombaire) est prescrite si une sténose du canal rachidien est détectée et que le patient ne peut même pas tolérer une activité physique normale.

Pendant l'opération, la partie de l'os qui pince le nerf est enlevée. Mais ils essaient d'éviter le traitement chirurgical, en l'utilisant dans les cas extrêmes - lorsque le patient perd le contrôle des fonctions des intestins et de la vessie, il a du mal à bouger.

Les conséquences de la sciatique

Si vous ne traitez pas à temps le traitement des maladies de la région vertébrale, la maladie peut prendre un caractère chronique et déranger une personne tout au long de sa vie. Le patient ressentira un inconfort sévère, ce qui nuira gravement à ses performances..

À l'avenir, il existe un risque de complications menant à un infarctus de la moelle épinière ou à une paralysie des membres, ce qui se termine souvent par une invalidité. Avec des exacerbations régulières, il est préférable de ne pas expérimenter avec des remèdes populaires, mais de contacter un spécialiste qui établira les causes de la maladie et prescrira un traitement..

Prévention de la sciatique

En prophylaxie de la sciatique, il est recommandé de réaliser des exercices thérapeutiques (mais pas lors d'une exacerbation). Cela est nécessaire pour renforcer les muscles, ce qui supprimera le stress inutile de la colonne vertébrale, créera un corset musculaire naturel. La natation est bénéfique pour la colonne vertébrale, mais dans ce cas, il faut éviter l'hypothermie et les mouvements brusques. Il est conseillé de lutter contre le surpoids, ce qui augmente la pression sur les vertèbres. Il est préférable de faire un travail physique lourd dans un corset, essayez de ne pas soulever de poids, ne restez pas longtemps en position inclinée.

Il est également important de surveiller votre posture et une bonne nutrition. Tout d'abord, réduisez la quantité de sel dans l'alimentation, augmentez l'apport en fibres (mangez plus de crudités, de salades fraîches). Il est préférable de cuire à la vapeur en évitant les gras, les frits, les épicés. Les sucreries, le café et le thé fort, si possible, doivent également être exclus. L'ail, le jus de citron, les bananes sont utiles. Parfois, la sciatique est exacerbée en raison d'un manque de vitamine B12 dans le corps - il est conseillé de l'ajouter avec d'autres additifs alimentaires au régime..

Éducation: En 2005, il a effectué un stage à la première université médicale d'État IM Sechenov de Moscou et a reçu un diplôme en neurologie. En 2009, a terminé des études de troisième cycle dans la spécialité "Maladies nerveuses".

Comment traiter la sciatique efficacement et en toute sécurité - les meilleurs conseils et recommandations

Avez-vous déjà été dans une situation aussi désagréable lorsque la capacité de bouger librement et de contrôler votre propre corps à volonté a soudainement disparu, vous laissant faible et impuissant??

Cela semble intimidant, n'est-ce pas?

Mais c'est exactement ce que ressent une personne enchaînée par une attaque de sciatique..

Même les personnes les plus en bonne santé et les plus actives physiquement devraient être conscientes des symptômes de cette maladie insidieuse et être prêtes à y faire face pleinement armées..

Aujourd'hui, nous allons parler de la façon de traiter la sciatique et de se protéger à l'avenir de telles situations.

Tout d'abord, essayons de découvrir ce qu'est cette maladie et qui est le plus à risque..

Dans cet article, vous apprendrez:

Comment traiter la sciatique et qu'est-ce que c'est?

Les modifications des tissus des disques intervertébraux peuvent être le résultat de troubles du métabolisme des sels d'eau ou d'autres processus pathologiques dans le corps.

Malheureusement, mais le syndrome radiculaire de la région lombo-sacrée affecte le plus souvent les personnes âgées de 30 à 55 ans les plus actives et les plus valides..

Ce phénomène est associé au fait qu'après 30 ans, des signes physiologiques de vieillissement des structures de la colonne vertébrale commencent à apparaître, particulièrement prononcés dans les lieux de stress accru..

En règle générale, un tel endroit devient la colonne lombo-sacrée..

Une évolution à prédominance chronique de la maladie est caractéristique, qui se fait périodiquement sentir par des périodes douloureuses d'exacerbation.

C'est à ces moments-là que nous faisons de notre mieux pour trouver des moyens de nous débarrasser de la douleur en utilisant toutes les méthodes que nous connaissons..

Causes et symptômes des exacerbations - comment reconnaître le syndrome radiculaire ?

Les principales causes de la sciatique:

  • Dans la plupart des cas, une crise aiguë de sciatique survient après un effort physique excessif, par exemple, un soulèvement soudain d'un objet lourd ou une rotation du corps.
  • Avec un mouvement aussi soudain, un étirement brutal des muscles du dos et une violation de la circulation sanguine locale dans les tissus entourant la colonne vertébrale peuvent se produire..
  • Le disque intervertébral déformé comprime les racines des nerfs spinaux, provoquant le développement d'une attaque.

Les principaux signes que vous avez développé un syndrome radiculaire sont les suivants:

Le principal symptôme d'une crise aiguë de radiculite est une douleur aiguë dans la région lombaire, qui peut irradier vers la jambe ou a un zona dans la nature..

La zone de douleur est liée au niveau du disque problématique, d'une vertèbre déformée ou d'une hernie..

Dans certains cas, il peut y avoir une perte de sensibilité cutanée à l'arrière de la cuisse, à l'extérieur de la jambe et même aux orteils.

Chaque mouvement apporte de la souffrance, donc une personne cherche à limiter autant que possible toute activité, tout en se penchant de force vers le côté malade - cela facilite la douleur..

Premiers secours et comment traiter la sciatique?

Premiers secours pour la radiculite - le plus rapide, le plus efficace!

Points forts:

  1. Tout d'abord, il est nécessaire de fournir au patient un repos absolu et d'exclure même les charges les plus minimes de la colonne lombaire..
  2. Pour soulager une crise douloureuse à la maison, vous pouvez prendre n'importe quel analgésique. Mais il est important de se rappeler que cet événement ne remplace pas un traitement à part entière et ne peut être utilisé que comme moyen de soulager une douleur aiguë.
  3. Le fait est que la douleur est un limiteur naturel de l'activité, ce qui ne permet pas aux mouvements brusques de blesser davantage les racines comprimées des nerfs spinaux.

Par conséquent, les premiers soins en cas de crise de radiculite consistent à immobiliser et à anesthésier le patient. Un bandage large et dense sur la région lombaire donnera un bon résultat..

Une approche intégrée est la clé d'un traitement réussi

Lors du démarrage du traitement du syndrome radiculaire, il est important de comprendre qu'une amélioration durable ne peut être obtenue qu'avec une approche individuelle globale avec un strict respect de toutes les recommandations du médecin..

Traitement anti-inflammatoire de la radiculite

Le traitement anti-inflammatoire est le principal objectif du traitement.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens agissent rapidement et efficacement, éliminant non seulement les symptômes de la sciatique, mais aussi, dans une certaine mesure, affectant la cause de son apparition.

Attention: les comprimés peuvent irriter la muqueuse gastrique, donc ceux qui souffrent de gastrite ou d'ulcère gastroduodénal doivent faire attention au choix du médicament.

Le plus efficace et le plus sûr pour le tractus gastro-intestinal est l'injection de médicaments.

Blocus d'injection

À propos, au début du processus de traitement, un blocage correctement effectué avec l'utilisation d'analgésiques modernes facilite grandement la condition et simplifie le traitement ultérieur..

D'autres remèdes peuvent être utilisés avec les injections, dont beaucoup sont disponibles si vous êtes traité à domicile.

Pommades et compresses pour la radiculite

La thérapie de remède populaire est restée populaire pendant des siècles.

Les pommades et gels anti-inflammatoires, tels que "Diclofenac", "Fastum-gel" ou leurs analogues, donnent un bon effet, bien qu'ils soient prescrits avec prudence pendant la grossesse.

Pour les compresses sur la région lombaire, le médicament "Dimexide" est parfait: étant une sorte de "conducteur", il aide les substances médicinales à pénétrer à travers la peau jusqu'à leur destination.

Emplâtres anti-douleur pour la sciatique et les maux de dos

Un patch anesthésique est l'un des moyens les plus efficaces qui vous permet d'affecter médicalement l'inflammation et d'éliminer la douleur..

Vous pouvez acheter ce patch hydrogel unique qui procure un soulagement fiable et durable de la douleur.

Les composants actifs ici sont le camphre et le menthol, et la structure élastique et la faible épaisseur rendent l'utilisation de ce patch pratique et confortable. Il élimine parfaitement non seulement la douleur, mais aussi le gonflement, en réchauffant doucement et en relaxant les muscles.

Un tel remède est tout simplement irremplaçable si la douleur vous envahit à l'extérieur de la maison - le plâtre est invisible même sous les vêtements d'été et peut être utilisé à tout moment.

Méthodes traditionnelles de traitement de la sciatique

Remèdes populaires - le salut dans une situation critique.

De nombreuses années d'expérience dans l'utilisation des méthodes de médecine traditionnelle permettent aujourd'hui d'utiliser avec succès des moyens simples et abordables: banques, emplâtres à la moutarde, sel.

Des compresses chaudes aident à activer la circulation sanguine dans les zones touchées, et un bain, selon de nombreux patients «expérimentés», pourrait bien remplacer une pilule analgésique.

Ne négligez pas les méthodes les plus simples, mais efficaces: essayez de «décorer» la peau sur le point sensible avec un filet d'iode - et le résultat ne sera pas long à venir!

Les thérapies de soutien sont d'une grande importance: exercices thérapeutiques, massage, divers exercices visant à renforcer le corset musculaire du dos.

Vidéo sur la façon de traiter la sciatique

Assurez-vous de regarder cette bonne vidéo, qui vous permettra de mieux comprendre toutes les causes de la maladie et comment y faire face correctement..

Prévention d'une attaque de sciatique

Si vous êtes attentif à votre santé, ne laissez pas la maladie se transformer en processus inflammatoire chronique. "Que faire?" - tu demandes.

La réponse est simple: la mise en œuvre régulière d'une thérapie physique simple (exercices de physiothérapie) fournira une mobilité et une flexibilité suffisantes à votre colonne vertébrale, et une circulation sanguine accrue aidera à renforcer les muscles et les ligaments..

Je vous serais reconnaissant de partager cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux et je serai très heureux que si dans cet article vous avez trouvé par vous-même la réponse à la question: comment traiter la sciatique?

Alena Yasneva était avec vous, soyez en bonne santé et prenez soin de vous!

REJOIGNEZ MES GROUPES SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

Radiculite

La radiculite lombo-sacrée est définie comme un ensemble de symptômes qui surviennent lorsque les racines de la moelle épinière sont endommagées. Ce processus est pathologique, la lombalgie est secondaire..

La sciatique est une conséquence des dommages aux tissus de la colonne vertébrale. Au moment où les disques intervertébraux ne peuvent pas recevoir une nutrition suffisante, des changements de type dystrophique se produisent progressivement dans leurs tissus - protrusion. Dans ce processus, les cordons du tissu conjonctif sont considérablement affaiblis. Pour éviter le déplacement des vertèbres, les bords sont envahis par des excroissances osseuses - ostéophytes.

Les disques déplacés et les tissus irrités par les ostéophytes appuient sur les terminaisons nerveuses. Il existe donc un syndrome douloureux qui irradie vers différents membres du corps..

Ce que c'est?

La sciatique est une inflammation des racines nerveuses qui pénètrent dans le foramen intervertébral. La radiculite apparaît soudainement et la douleur est si forte qu'il est impossible de l'imaginer sans la ressentir. Dans 95% des cas, la sciatique est une conséquence de l'ostéochondrose, dans les 5% restants - le résultat de blessures, hernies, usure et déformation de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux. Les personnes qui font du sport et qui mènent une vie sédentaire sont à risque de contracter cette maladie..

La radiculite peut être aiguë - elle apparaît soudainement, à la suite d'une blessure ou d'un surmenage, et après un traitement rapide, une personne l'oublie pendant longtemps ou chronique. Cette dernière forme se produit avec le temps, en raison de l'ignorance de la maladie.

Raisons de développement

La sciatique n'est pas une maladie distincte, mais plutôt une conséquence de problèmes de santé plus graves. C'est pourquoi de nombreux facteurs peuvent influencer son apparence. La sciatique est due à une inflammation ou à des lésions des terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Toutes ces racines nerveuses sont responsables du mouvement et de la coordination corrects de tout le corps. Dès que leur travail est perturbé, il y a une douleur vive, qui peut devenir chronique..

Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de la radiculite, les médecins distinguent les principales:

  • mode de vie sédentaire;
  • grande activité physique sur la colonne vertébrale;
  • hernie intervertébrale;
  • l'apparition de croissances osseuses à la surface de la colonne vertébrale;
  • maladies oncologiques;
  • arthrite;
  • les modifications de la colonne vertébrale provoquent des maladies des organes internes, tels que le système cardiovasculaire et génito-urinaire;
  • situation stressante transférée;
  • soulever des objets lourds;
  • maladie métabolique;
  • déséquilibre hormonal;
  • faiblesse du système musculaire;
  • maladies infectieuses (FLU, ARI);
  • consommation excessive de sel.

Évidemment, il existe de nombreuses raisons à l'apparition de la radiculite, il est donc important de faire des efforts pour éviter l'apparition de la maladie..

Sciatique lombo-sacrée

Les principaux syndromes réflexes de l'inflammation lombo-sacrée des racines vertébrales sont le lumbago, la lumboischialgie, le syndrome du piriforme, ainsi que la périarthrose des articulations de la cheville, de la hanche et du genou..

Le développement du lumbago est souvent causé par la levée de poids, des mouvements brusques ou maladroits, son premier signe est une douleur soudaine et lancinante que les patients ressentent pendant un court instant ou plusieurs minutes, la douleur peut aussi avoir un caractère «déchirant» ou pulsant et s'intensifier lors des éternuements et de la toux. Le lumbago provoque une mobilité réduite dans la région lombaire. Dans le même temps, la sensibilité et les réflexes des tendons restent normaux. Le patient s'inquiète de l'inconfort, de la douleur, parfois ce phénomène dure plusieurs jours.

La lumbodynie se produit dans un contexte d'hypothermie, de tremblements au volant, d'une posture inconfortable prolongée, d'un effort physique important. Un symptôme de la lumbodynie sera une douleur sourde et douloureuse qui évolue lors du changement de position du corps (marche, assise, flexion). La douleur peut irradier vers la jambe ou la fesse. La douleur est notée lors de la palpation des ligaments interépineux et des apophyses épineuses dans la zone touchée. En se penchant en avant, les muscles du dos du patient sont fortement tendus et en se penchant en arrière, la douleur est éliminée. Les réflexes des tendons du talon et les réflexes du genou sont préservés. Souvent, le processus a une évolution subaiguë ou chronique..

Avec la lumboischialgie, une douleur de compression profonde se développe dans l'articulation et les fesses, irradiant vers la jambe. La douleur peut augmenter avec les éternuements, la toux, le changement de position du corps. De plus, les patients ont une sensation de chaleur ou de froid dans la jambe. À la palpation de ces zones, une neuroosteofibrose douloureuse est notée; lors du processus de palpation du tissu musculaire, des formations de consistance dense qui n'ont pas de limites claires sont diagnostiquées.

Le signe clinique de la sciatique dans cette forme de radiculite est une douleur localisée dans le nerf sciatique, ainsi qu'une fonte musculaire avec une diminution du réflexe d'Achille. Des symptômes similaires peuvent indiquer une autre maladie - névrite du nerf sciatique, une caractéristique distinctive de cette maladie est la nature des douleurs, car avec la sciatique, elles sont aiguës, paroxystiques, brûlantes, accompagnées d'une position forcée (généralement sur le côté avec une jambe pliée).

Symptômes de la sciatique

À partir de la longue liste des symptômes de la maladie, les trois principaux peuvent être distingués:

  1. Syndrome de la douleur. Des douleurs sourdes ou vives peuvent irradier vers diverses parties du corps reliées par des fibres nerveuses à la zone touchée de la colonne vertébrale.
  2. Diminution de la sensibilité. Les dommages aux terminaisons nerveuses provoquent un engourdissement partiel, des brûlures ou des picotements dans les tissus.
  3. Faiblesse musculaire. Les modifications physiologiques du tissu nerveux entraînent une conduction intermittente de l'influx nerveux, ce qui perturbe le fonctionnement normal des muscles, jusqu'à une atrophie complète.

Autres signes de sciatique

  • changement de démarche, raideur, manque de confiance dans les mouvements;
  • flexion spontanée de l'articulation du genou lorsqu'une personne essaie de s'allonger ou de s'asseoir;
  • diminution de la sensibilité dans le domaine de l'inflammation;
  • sensations de picotements et de brûlures dans les tissus mous près de la zone touchée;
  • augmentation de la transpiration;
  • pâleur de la peau du visage;
  • affaiblissement des fibres musculaires;
  • augmentation du syndrome de la douleur la nuit;
  • vertiges;
  • perte auditive;
  • détérioration de l'appareil visuel;
  • dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, des systèmes génito-urinaire et cardiovasculaire.

La douleur avec radiculite a des caractéristiques très diverses - il s'agit de tiraillements chroniques, de douleurs douloureuses et d'un syndrome de douleur intolérable et brûlant, en raison duquel le patient est pratiquement immobilisé. La douleur modifie considérablement le tonus musculaire du cou, du dos et du bas du dos. Le patient s'efforce involontairement d'obtenir une position dans laquelle la douleur est minimisée. La personne peut bouger en position pliée, se tourner sur le côté ou se pencher.

Sciatique lombo-sacrée: symptômes

  1. Douleur aiguë dans le coccyx et le bas du dos, lors de la flexion, de la rotation, de l'accroupissement et d'autres charges dynamiques et statiques.
  2. Une forte augmentation de la douleur lors des éternuements, de la toux et d'autres tensions involontaires dans la région lombo-sacrée.
  3. Rigidité des mouvements du corps et des membres inférieurs.
  4. Incapacité de plier les orteils ou de grimper sur les orteils du pied.

La durée de la période aiguë de radiculite dépend de la pathologie qui a provoqué l'inflammation de la racine de la moelle épinière et de l'exactitude des mesures thérapeutiques prises. L'indicateur moyen de la durée des symptômes de la sciatique lombaire est de 7 à 10 jours, conformément aux médicaments utilisés pour les lombalgies.

Diagnostique

Le traitement de la sciatique est de la compétence d'un neuropathologiste. Mais si l'évolution de la maladie est compliquée par des blessures, des hernies intervertébrales ou est de nature discogène, l'intervention de spécialistes plus étroits peut être nécessaire, tels que:

  • traumatologues orthopédiques;
  • vertébrologues;
  • neurochirurgiens.

Pour établir un diagnostic précis, il est nécessaire de procéder à un examen médical, comprenant un certain nombre de procédures:

  • Clarification des symptômes - détermination de l'intensité et des différences caractéristiques du syndrome douloureux, sa durée, la présence de troubles de la sensibilité.
  • Examen physique - vous permet d'établir l'amplitude des mouvements et la force musculaire du moment.
  • Examen neurologique - les réactions réflexes du patient, l'activité et la sensibilité de diverses parties du corps sont vérifiées.
  • X-ray - donne une image complète des processus dégénératifs en cours.
  • CT, IRM - vous permettent de déterminer avec précision le degré d'impact de la compression sur les racines nerveuses.
  • EMG - visualise la nature et l'étendue des dommages aux fibres nerveuses.

Après avoir identifié tous les symptômes de la sciatique lombaire, un traitement est prescrit, des médicaments et en utilisant diverses technologies thérapeutiques modernes.

Complications

Les complications de la radiculite sont rares, mais avec un diagnostic et un traitement intempestifs, avec compression prolongée des racines nerveuses, altération du trophisme nerveux (nutrition) et ralentissement de la circulation sanguine, le plus souvent se développent:

  1. Ischémie vertébrale et infarctus.
  2. Inflammation des méninges - épidurite rachidienne ou arachnoïdite de la moelle épinière.
  3. Hémiparésie ou paraparésie (paralysie partielle des membres).
  4. Paralysie atrophique - se développe à la suite d'une compression prolongée du nerf spinal et d'une violation de l'innervation des extrémités.

Traitement de la radiculite

Chez l'adulte, le traitement de la sciatique est un complexe de procédures médicales et physiothérapeutiques visant non seulement à éliminer la douleur, mais également à restaurer le fonctionnement normal des vertèbres..

Le traitement de la maladie doit être effectué dans un environnement convivial pour le patient. Lors du traitement de la sciatique, il doit assurer la paix. L'endroit sur lequel il repose ne doit pas se plier, c'est pourquoi un bouclier rigide est placé en dessous. Le patient doit restreindre le mouvement de l'endroit de la colonne vertébrale où l'inflammation de la racine vertébrale s'est produite. Pour cela, le médecin peut recommander un corset de fixation rigide, mais vous ne pouvez pas le porter plus de 3 heures par jour..

Pour réduire la douleur, les patients se voient prescrire un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien. Si la douleur est caractérisée par une intensité accrue, des analgésiques sont injectés par voie intramusculaire, s'ils sont faibles - utilisez des suppositoires ou des comprimés de médicaments. Dans un hôpital, pour soulager la douleur, un médecin peut effectuer un blocage à la novocaïne du nerf endommagé.

Les méthodes locales sont également efficaces dans le traitement de la sciatique, qui incluent l'utilisation de plâtre au poivre, de pommades anti-inflammatoires et chauffantes avec des huiles essentielles, du venin d'abeille et de serpent..

Dans un cadre hospitalier ou ambulatoire, le patient peut se voir prescrire des procédures d'acupuncture et de physiothérapie. Après le soulagement du syndrome douloureux, une traction de la colonne vertébrale est parfois nécessaire. Cette procédure est réalisée exclusivement dans un hôpital par un spécialiste qualifié..

Je voudrais porter une attention particulière à la question de la thérapie manuelle, qui est très efficace dans le traitement de la radiculite. Avant la nomination d'une thérapie manuelle, une consultation avec un neurologue et un examen aux rayons X sont nécessaires. Le traitement par des méthodes manuelles est catégoriquement contre-indiqué en présence d'une grande hernie discale, car pendant la procédure, elle peut se détacher.

Régime alimentaire et nutrition

La nourriture pour la radiculite doit être fractionnée et réutilisable. Le régime se compose des produits suivants:

  1. Poisson et viande maigres
  2. Légumes et fruits
  3. Les aliments qui contiennent des fibres
  4. Gruaux - sarrasin, riz, orge perlé
  5. Légumineuses: haricots, pois.
  6. Vous devez boire suffisamment de liquides tout au long de la journée.

Non recommandé: saindoux, viandes et poissons gras, pâtisseries, confiseries, produits fumés. La nourriture sèche n'est pas autorisée. Il est conseillé aux personnes souffrant de sciatique ou à risque de mener une vie active.

La prévention

En prophylaxie de la sciatique, il est recommandé de réaliser des exercices thérapeutiques (mais pas lors d'une exacerbation). Cela est nécessaire pour renforcer les muscles, ce qui supprimera le stress inutile de la colonne vertébrale, créera un corset musculaire naturel. La natation est bénéfique pour la colonne vertébrale, mais dans ce cas, il faut éviter l'hypothermie et les mouvements brusques. Il est conseillé de lutter contre le surpoids, ce qui augmente la pression sur les vertèbres. Il est préférable de faire un travail physique lourd dans un corset, essayez de ne pas soulever de poids, ne restez pas longtemps en position inclinée.

Il est également important de surveiller votre posture et une bonne nutrition. Tout d'abord, réduisez la quantité de sel dans l'alimentation, augmentez l'apport en fibres (mangez plus de crudités, de salades fraîches). Il est préférable de cuire à la vapeur en évitant les gras, les frits, les épicés. Les sucreries, le café et le thé fort, si possible, doivent également être exclus. L'ail, le jus de citron, les bananes sont utiles. Parfois, la sciatique est exacerbée en raison d'un manque de vitamine B12 dans le corps - il est conseillé de l'ajouter avec d'autres additifs alimentaires au régime..

Prévoir

Un pronostic favorable est possible en cas de diagnostic rapide et de traitement détaillé, y compris toutes les directions possibles.

Ce n'est qu'avec cette approche que l'on peut s'attendre à un rétablissement sans crainte de rechute. Dans le cas de l'ischémie et, par conséquent, de l'infarctus de la moelle épinière, il est impossible de prédire une guérison complète, car la conséquence de telles complications est souvent une violation des fonctions motrices et sensorielles du corps..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte