Selon les statistiques, environ 80% des habitants du monde au moins une fois dans leur vie ont ressenti une douleur aiguë dans le bas du dos qui pénètre dans tout le corps. Ce symptôme est appelé lumbago en médecine. L'attaque peut durer de quelques minutes à plusieurs semaines. Le syndrome de la douleur s'accompagne parfois d'une mobilité limitée, d'un engourdissement dans le bas du corps et d'autres symptômes alarmants.

Des maux de dos sévères peuvent survenir en raison de maladies de la colonne vertébrale ou d'autres organes, de blessures, etc. Pour vous débarrasser de l'inconfort, vous devez consulter un médecin qui vous aidera à identifier sa cause et à élaborer un plan de traitement. De plus, le patient doit savoir comment s'aider lui-même et soulager le syndrome douloureux si l'attaque est détectée soudainement..

Causes de douleur intense

Les médecins divisent la douleur au bas du dos en primaire et secondaire. La première catégorie provient de problèmes de colonne vertébrale et la seconde est provoquée par des maladies d'autres organes, des tumeurs, des blessures, etc..

Si vous souhaitez savoir pourquoi une lombalgie sévère apparaît, consultez la liste de ses causes courantes, qui sera présentée ci-dessous..

Causes de la douleur primaire dans le bas du dos, associée à des changements dégénératifs de la colonne vertébrale:

  • Étirement des ligaments, des muscles. Une douleur soudaine survient après des mouvements brusques, la levée d'objets lourds ou la pratique d'un sport. Ensuite, il y a un étirement excessif des ligaments, une déchirure des fibres musculaires.
  • Blessures de la région lombaire. Le dos peut faire mal après un coup violent dans le bas du dos, une chute, des microtraumatismes fréquents mais faibles, des sports de puissance, etc..
  • Ostéochondrose du segment lombaire. Avec la maladie, les coussinets cartilagineux entre les disques sont détruits. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le syndrome douloureux augmente, l'inconfort peut se propager aux membres inférieurs. Si non traitée, l'ostéochondrose provoque la formation de protubérances, de hernies intervertébrales.
  • Hernie discale. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle le noyau pulpeux du disque entre les vertèbres est déplacé, l'annulus fibrosus se brise. Une douleur aiguë survient lorsque le renflement comprime les faisceaux nerveux ou la moelle épinière.
  • Fractures par compression (lésion des vertèbres comprimées). Se produit généralement lors d'un saut ou avec un traumatisme minime lié à l'ostéoporose. Ensuite, la colonne vertébrale est endommagée, il y a une douleur lancinante dans le bas du dos qui se propage aux jambes..
  • Sclérose sous-chondrale. Avec une maladie, la plaque entre la vertèbre et son disque se déforme, puis le risque de formation de croissances augmente. Cela peut causer de la douleur..
  • Spondylose. La pathologie est caractérisée par le déplacement des vertèbres, la formation de croissances osseuses (ostéophytes).
  • Spondyloarthrose. Les disques intervertébraux sont touchés, ainsi que les articulations des facettes de la colonne vertébrale. La douleur apparaît dans les étapes ultérieures.
  • Maladie de Forestier. La pathologie est caractérisée par une formation excessive de tissu osseux, une ossification de l'appareil ligamentaire, la formation d'ostéophytes.
  • Rétrécissement du canal rachidien. Lorsque les faisceaux nerveux sont comprimés, une douleur apparaît, une pulsation.

En règle générale, les troubles structurels de la colonne vertébrale provoquent une douleur vive dans la région lombaire..

Les douleurs secondaires ne sont pas associées à des changements dégénératifs de la colonne vertébrale, elles sont provoquées par de telles maladies:

  • Maladies infectieuses: ostéomyélite de la colonne vertébrale ou des os pelviens, syphilis, abcès paraspinal (inflammation purulente près du canal rachidien), kyste du coccyx, inflammation de l'espace interdiscal, infections des voies urinaires (colique rénale, pyélonéphrite), etc..
  • Pathologies oncologiques: métastases de cancer de la colonne vertébrale, myélome (tumeur des plasmocytes), lymphome rachidien (tumeur du tissu lymphoïde), etc..
  • Maladies associées à des troubles métaboliques: ostéoporose (augmentation de la fragilité des os due à une carence en calcium), ostéomalacie (diminution de la minéralisation osseuse), hémochromatose (violation du métabolisme du fer).
  • Maladies rhumatismales: lésions des articulations, des ligaments de la colonne lombaire, inflammation de la membrane articulaire, etc..
  • Inflammation du nerf sciatique.
  • La courbure de la colonne vertébrale, comme la scoliose ou la cyphoscoliose, peut également causer des douleurs dans le bas du dos.
  • Maladies du tube digestif. Une douleur aiguë peut apparaître avec une pancréatite à évolution atypique, une cholécystite, une colite ou une obstruction intestinale, des tumeurs malignes des organes digestifs.
  • Maladies des organes pelviens: endométriose (prolifération de la couche interne de l'utérus), inflammation des appendices, prostatite, etc..

Dans de rares cas, une douleur dans la région lombaire survient avec la maladie de Paget (augmentation de la résorption (destruction) du tissu osseux), la fibromyalgie (douleur musculo-squelettique), la douleur résultant d'un traumatisme mental.

Vous pouvez découvrir les causes et les méthodes pour éliminer la douleur d'un personnage endolori, terne et brûlant ici.

Types de douleur

Le syndrome douloureux de la région lombo-sacrée est divisé en 3 types: aigu, chronique, intermittent.

La douleur dans différentes pathologies présente les caractéristiques suivantes:

  • Lorsque les muscles sont étirés, le bas du dos fait mal, une raideur apparaît, l'inconfort augmente avec le mouvement, diminue lorsque le patient se repose.
  • Avec une fracture par compression, la douleur la plus folle apparaît, de sorte que le patient ne peut pas se tenir debout. Un inconfort peut apparaître à gauche et à droite.
  • La spondylose provoque une douleur intense à droite.
  • Si une personne a une douleur vive dans le bas du dos du côté droit, cela peut être une conséquence de la spondylarthrose.
  • Le syndrome douloureux au-dessus du bas du dos apparaît soudainement avec une inflammation purulente de l'espace épidural (l'espace entre la dure-mère et les os de la colonne vertébrale). Avec l'inflammation du segment thoracique, l'inconfort peut se propager au bas du dos.
  • Avec une maladie de l'articulation de la hanche (coxoarthrose), la douleur du bas du dos sur le côté gauche se propage aux fesses et à la jambe.
  • Une hernie intervertébrale se manifeste par une douleur sévère dans le bas du dos, qui irradie vers les jambes, une personne ne peut pas se redresser. L'inconfort est pire en position assise ou après avoir dormi. Parfois, il y a des picotements, des engourdissements dans les membres inférieurs.

Le syndrome de la douleur dans le bas du dos dans les maladies à évolution chronique se manifeste par les caractéristiques suivantes:

  • La spondylose s'accompagne de douleurs, qui augmentent avec la flexion-extension du dos, un affaiblissement des muscles des membres inférieurs, une violation de leur sensibilité.
  • Avec la spondyloarthrite ankylosante, le syndrome douloureux de la région lombo-sacrée apparaît au repos, s'intensifie plus près du matin, s'affaiblit avec le mouvement.
  • Les formations oncologiques de la colonne lombaire provoquent une douleur intense lorsque la tumeur comprime les racines nerveuses.
  • Avec l'ostéomyélite, une douleur intense apparaît d'abord dans la zone endommagée et la température peut augmenter. Lorsque la maladie devient chronique, une douleur douloureuse apparaît.

Le syndrome de la douleur intermittente apparaît soudainement. Les patients se plaignent d'une douleur lancinante et lancinante qui peut s'étendre à tout le dos.

Établissement du diagnostic

Si vous avez mal au dos, vous devriez consulter un orthopédiste; vous pouvez également avoir besoin d'une consultation avec un rhumatologue, un neurologue ou un vertébrologue. La lombalgie nécessite un diagnostic complet. Cela commence par l'analyse des plaintes du patient, la prise d'anamnèse, l'examen visuel de la colonne lombaire.

Pour identifier les causes du syndrome douloureux aigu, les études suivantes sont utilisées:

  • Les rayons X aident à évaluer l'état du tissu osseux et des disques entre les vertèbres.
  • La tomodensitométrie et l'IRM permettent d'examiner la colonne vertébrale, les disques entre eux, les tissus environnants (muscles, ligaments, nerfs, vaisseaux sanguins, moelle épinière).
  • L'électroneuromyographie est utilisée pour identifier les pathologies des muscles, des nerfs.
  • La scintigraphie des os du squelette à l'aide d'un agent de contraste vous permet d'identifier les changements structurels et fonctionnels de la colonne vertébrale.
  • La densitométrie est une méthode d'analyse de la densité minérale osseuse. Aide à identifier l'ostéoporose.
  • Des tests de laboratoire de sang et d'urine sont utilisés pour identifier les processus inflammatoires.

Si vous suspectez une maladie des organes pelviens ou de l'espace abdominal, une échographie est prescrite.

Maux de dos sévères en se penchant: causes possibles

Une douleur dans la colonne lombaire lors de l'exécution de virages indique un problème avec la colonne vertébrale. Certes, cela signale souvent le développement d'un certain nombre d'autres maladies. Vous ne pouvez pas ignorer l'inconfort. Sinon, la condition peut s'aggraver considérablement. Il est extrêmement important de découvrir en temps opportun les causes de la lombalgie sévère en se penchant et de prendre des mesures pour l'éliminer.

Causes de la manifestation du syndrome douloureux

Des douleurs lombaires après un virage serré peuvent être observées pour diverses raisons. Souvent, son apparence est due à des changements pathologiques de la colonne vertébrale, mais les sensations de douleur sont également provoquées par des troubles de l'activité de divers organes et systèmes.

Ostéochondrose

Avec cette maladie, il y a un échec de l'activité des disques intervertébraux et des vertèbres. Le syndrome douloureux est de nature chronique et augmente considérablement lors des virages. Les symptômes d'accompagnement suivants sont également observés:

  • engourdissement dans la région des jambes;
  • chaire de poule.

La douleur dans l'ostéochondrose s'intensifie souvent avec des changements climatiques soudains.

Hernie intervertébrale

L'inconfort est causé par la compression des terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Il se manifeste en riant, en parlant à voix haute et même en éternuant. Lorsqu'une personne se penche, l'inconfort devient intense. À ce moment, vous pouvez ressentir une balle dans les jambes..

Radiculite

Avec cette maladie, il y a une douleur aiguë dans le bas du dos lors de la flexion, irradiant vers le membre inférieur. Il s'avère problématique d'effectuer n'importe quel mouvement. La personne se fige dans une position. Un inconfort prononcé est déclenché par l'hypothermie, le levage de charges lourdes, mais il peut survenir sans raison.

Déplacement des vertèbres

Le plus souvent, les vertèbres changent de position en raison d'une blessure. Cette condition est considérée comme extrêmement dangereuse. Lors de mouvements brusques, les vertèbres peuvent se casser ou s'écailler. En règle générale, les parties inférieures de la colonne vertébrale sont affectées. Avec le déplacement, des sensations de douleur aiguës sont observées, irradiant vers la jambe.

Syndrome des facettes

Au début du processus inflammatoire dans la zone des terminaisons nerveuses et des articulations intervertébrales, une douleur est notée non seulement dans le bas du dos, mais également dans l'aine, le sacrum et la cuisse. En se pliant et en tournant, cela devient plus prononcé. L'inconfort augmente avec l'activité physique et diminue avec le repos.

Sténose spinale

La condition est également connue sous le nom de syndrome radiculaire. Cela se produit en raison de la compression du canal rachidien. Dans ce cas, le pincement des terminaisons nerveuses dans la région du sacrum n'est pas non plus exclu. Une douleur insupportable survient dans la région lombaire, irradiant vers la jambe. L'inconfort peut même s'étendre aux orteils des membres inférieurs.

Spondylolisthésis

Avec cette maladie, au moins une vertèbre est déplacée, mais plusieurs peuvent changer de position à la fois. La cause la plus fréquente du développement de la pathologie est une prédisposition génétique. Dans le même temps, il n'y a tout simplement pas d'os dans la colonne vertébrale conçus pour maintenir les vertèbres dans une position anatomiquement correcte..

Avec un changement brusque de posture, la douleur commence à apparaître. Parmi les signes spécifiques du spondylolisthésis figurent les suivants:

  • lors de la marche, des sensations de traction apparaissent dans la zone des jambes;
  • lors des virages, la douleur est localisée dans le bas du dos;
  • à la palpation des vertèbres, ils se déplacent.

Crampe

Avec ces blessures, les muscles sont incapables de s'étirer correctement. En conséquence, tout mouvement, y compris l'inclinaison, est douloureux. Rougeur et gonflement dans la zone touchée.

Névralgie

Le processus pathologique se développe pour les raisons suivantes:

  • hypothermie;
  • stress transféré;
  • exacerbation des maladies infectieuses.

Certes, la névralgie se développe parfois sans raison apparente. La douleur dans ce cas est notée lors de l'exécution de virages arrière et de virages serrés. Il peut être observé simultanément dans la région lombaire et dans d'autres parties du corps. Au cours de l'évolution chronique de cette maladie, en règle générale, ils ont recours à une intervention chirurgicale..

Maladie de Bechterew

En outre, la pathologie est connue sous le nom de spondylarthrite ankylosante. La maladie se développe lentement. Dans ce cas, les articulations de la colonne vertébrale sont affectées. Selon l'une des versions, le début du processus pathologique est observé avec des anomalies génétiques entraînant un durcissement et un collage des articulations..

Le syndrome douloureux se manifeste le matin et a un caractère douloureux. Lors de l'inclinaison, il devient net, amélioré. Il n'est pas possible de guérir la spondylarthrite ankylosante aujourd'hui.

Myosite

Avec cette pathologie, les muscles du dos sont impliqués dans le processus inflammatoire. Au stade initial du développement, la douleur est mal perceptible. Lorsque l'inflammation est observée dans de grandes zones de tissu musculaire, l'inconfort augmente considérablement, des spasmes sont observés.

Le traitement de la myosite doit être instauré sans délai. Si les mesures ne sont pas prises en temps opportun, cela prendra une forme chronique. Dans ce cas, des exacerbations seront observées même avec un effort physique mineur, en cas d'hypothermie.

Ostéoporose

Avec le développement de l'ostéoporose, l'état des tissus osseux s'aggrave, ils sont détruits beaucoup plus rapidement qu'ils ne sont restaurés. La concentration de calcium en eux est considérablement réduite. En conséquence, des fractures fréquentes survenant plus de deux fois par an sont souvent diagnostiquées chez les femmes pendant la ménopause..

Néoplasmes

Avec la croissance des tumeurs dans la colonne vertébrale, les racines nerveuses sont comprimées et des cellules atypiques peuvent apparaître à l'intérieur. En conséquence, l'apparition d'un syndrome douloureux prononcé est notée. Sa manifestation augmente considérablement avec l'effort physique..

Traumatisme

Avec des fractures, un déplacement des vertèbres, une douleur intense se produit. Il n'est pas possible de l'éliminer même avec des analgésiques puissants. Les blessures continuent de se rappeler même des années plus tard. La douleur observée lors de la flexion est causée par des dommages aux terminaisons nerveuses. La zone touchée présente un hématome, un gonflement et une rougeur.

Syndrome de douleur myofasciale

L'activité du tissu musculaire est altérée par les facteurs suivants:

  • hypothermie;
  • séjour prolongé dans une position inconfortable;
  • spondylolisthésis;
  • ostéochondrose.

Dans les muscles, il existe un spasme, un syndrome douloureux prononcé, qui présente un certain nombre de caractéristiques:

  • localisé à un certain point;
  • se manifeste profondément, sous les tissus musculaires;
  • diminue lorsque les muscles sont étirés.

À la palpation, il est possible de détecter un sceau dans la zone dont la douleur est la plus prononcée.

Épidurite

Il se développe à la suite de la pénétration de l'infection dans l'espace épidural. Il s'agit d'une pathologie chronique qui provoque l'apparition de douleurs lors de la flexion. S'il n'est pas traité rapidement, il existe un risque de complications graves. Le processus pathologique peut impliquer le tissu cérébral.

Parmi les manifestations cliniques de l'épidurite, on distingue:

  • douleur dans la région lombaire lors de l'exécution de virages;
  • hyperthermie;
  • la mobilité des jambes devient limitée.

La symptomatologie est à bien des égards similaire à celle qui se manifeste avec la sciatique. Le traitement de l'épidurite est effectué par l'utilisation de médicaments et d'une intervention chirurgicale.

Spondylarthrite

Avec cette maladie, la densité osseuse diminue, un processus inflammatoire purulent s'y développe. La pathologie est extrêmement dangereuse et peut provoquer de graves complications. Parmi les raisons de son apparition, on trouve:

  • immunité affaiblie;
  • pénétration d'une infection bactérienne dans le corps;
  • traumatisme.

Vous pouvez reconnaître la spondylarthrite avec les symptômes suivants:

  • douleur aiguë et brûlante dans la colonne lombaire;
  • hyperthermie;
  • engourdissement dans les membres inférieurs;
  • incapacité à redresser complètement le dos;
  • Fatigue extrême;
  • la zone touchée devient rouge, devient chaude.

Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de douleurs dans la région lombaire, qui se manifestent en se penchant. Afin d'éliminer l'inconfort, il est impératif de le découvrir. Ce n'est qu'après cela qu'il sera possible de choisir les tactiques de thérapie optimales..

Que faire si le bas du dos fait mal en se penchant et en marchant

Avec les maladies de la colonne vertébrale, les racines nerveuses souffrent, les muscles s'affaiblissent, les disques intervertébraux deviennent plus minces. Pour cette raison, le dos dans la région lombaire fait souvent mal en marchant et en se penchant. Si un tel symptôme apparaît, il est nécessaire de consulter un orthopédiste ou un neurologue..

Pourquoi la douleur au bas du dos apparaît-elle lors du déplacement?

La colonne lombaire a une charge importante, mais un corps sain la répartit et la compense uniformément. Avec les pathologies de la colonne vertébrale, des problèmes surviennent avec la répartition correcte de la charge, à la suite de quoi il y a une douleur dans le bas du dos en marchant et debout, en flexion ou dans une certaine position du corps. Des sensations désagréables peuvent apparaître lorsque les disques intervertébraux sont endommagés, les vertèbres sont blessées ou déplacées, la courbure de la colonne vertébrale, la présence d'ostéophytes, la faiblesse du corset musculaire.

Diverses maladies de nature inflammatoire, déformante, dégénérative-dystrophique, ainsi que des blessures peuvent provoquer une gêne dans la région lombaire.

Les principales raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal en marchant:

  • ostéochondrose;
  • rétrolisthésis (déplacement des vertèbres);
  • arthrose;
  • rachiocampsis;
  • protrusion, hernie intervertébrale;
  • inflammation musculaire.

Tous ces troubles peuvent se développer à tout âge. Sans attention médicale, ils provoquent un syndrome douloureux progressif, une diminution de la mobilité, une atténuation de la sensibilité et des complications des organes internes. Avec des pathologies avancées, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire et la guérison finale n'est plus possible. À temps, le traitement commencé permet de restaurer complètement les tissus, d'éliminer les symptômes désagréables, de restaurer une sensibilité normale et une liberté de mouvement..

Les raisons du développement de maladies de la colonne vertébrale

En plus de la prédisposition génétique, de nombreux facteurs conduisent à des maladies de la colonne vertébrale..

La douleur dans le bas du dos peut être causée par:

  • levage saccadé de poids;
  • transport fréquent d'objets lourds dans une main ou sur une épaule;
  • microtraumatismes répétitifs pendant le travail acharné ou le sport;
  • hypothermie;
  • obésité (provoque une augmentation du stress sur la colonne vertébrale);
  • une mauvaise nutrition;
  • déshydratation;
  • maladies infectieuses;
  • hypodynamie.

Avec une faible activité motrice, la circulation sanguine est perturbée, les muscles et les ligaments s'affaiblissent, la nutrition des tissus se détériore, les disques intervertébraux s'amincissent progressivement et les vertèbres sont déplacées. Les exercices quotidiens et les promenades qui donnent aux muscles la charge nécessaire sont des éléments importants de la prévention des pathologies de la colonne vertébrale..

Douleur dans l'arthrose et l'ostéochondrose

L'ostéochondrose est la raison la plus courante pour laquelle le bas du dos fait mal après avoir soulevé des poids. Avec cette maladie dégénérative-dystrophique, le cartilage s'amincit, les racines nerveuses et les vaisseaux sanguins souffrent. Un tableau clinique similaire est donné par l'arthrose, mais avec elle, le tissu cartilagineux est remplacé par des excroissances osseuses - ostéophytes. À cause d'eux, la colonne vertébrale «se raidit», perd sa mobilité.

Sans traitement, ces pathologies conduisent à:

  • douleur croissante;
  • diminution de la sensibilité des membres;
  • détérioration de la mobilité;
  • le développement de complications, y compris la constipation, l'impuissance, l'énurésie;
  • lésion de la moelle épinière, paralysie.

Remarque: les maladies de la colonne vertébrale n'apparaissent pas pendant longtemps. Au début, le bas du dos fait mal après avoir soulevé des poids ou avoir marché pendant une longue période. Ensuite, il y a une douleur dans le bas du dos en se penchant en avant et en tournant. Peu à peu, les sensations douloureuses deviennent constantes et s'intensifient à partir de presque n'importe quel stimulus. Une douleur au bas du dos peut survenir même avec une respiration profonde. De plus, l'arthrose et l'ostéochondrose se caractérisent par l'apparition de craquements et de clics lors du mouvement et une diminution progressive de la fonction motrice..

Que faire si le bas du dos fait mal après un effort physique?

Si des douleurs dans le bas du dos apparaissent, la consultation d'un médecin est impérative, cependant, certaines mesures pour soulager la condition en l'absence de contre-indications peuvent être prises indépendamment:

  • enlever les vêtements serrés;
  • boire un analgésique;
  • allongez-vous dans une position confortable;
  • prenez un bain chaud;
  • réchauffez votre dos avec un coussin chauffant ou une écharpe en laine.

Lors d'une exacerbation, il faut éviter de soulever des objets lourds et de marcher longtemps. Si la douleur ne disparaît pas pendant plus d'un jour ou si la douleur dans le bas du dos est si intense que, comme on dit, elle ne permet pas de se redresser, le traitement doit être commencé d'urgence. Dans ces cas, les tentatives d'auto-assistance ne seront pas bénéfiques et peuvent même aggraver la condition..

Diagnostic et traitement

Lors de la réception, il est nécessaire de dire au médecin ce qui a précédé l'apparition de la douleur (ecchymose, entraînement). Les informations sur votre mode de vie sont également importantes: un travail sédentaire, une station debout fréquente, un travail physique intense peuvent provoquer des pathologies de la colonne vertébrale. Précisez l'emplacement et la nature de la douleur:

  • douloureux;
  • tournage;
  • pressage;
  • avec une sensation de chaleur;
  • poignarder ou couper;
  • augmentant avec un changement de position du corps;
  • persistant ou paroxystique.

Après l'examen, le médecin vous référera aux procédures de diagnostic:

  • radiographie;
  • IRM, CT;
  • Échographie vasculaire;
  • tests de laboratoire;
  • autre.

Une fois le diagnostic établi, un traitement sera prescrit. Une intervention chirurgicale n'est nécessaire qu'aux stades ultérieurs du développement des maladies de la colonne vertébrale. Dans les premiers stades, les méthodes thérapeutiques sont suffisantes pour une guérison complète:

  • prendre des médicaments;
  • physiothérapie;
  • massage;
  • gymnastique médicale;
  • thérapie manuelle;
  • réflexologie (acupuncture).

Habituellement, avec les maladies évolutives de la colonne vertébrale, des anti-inflammatoires, des chondroprotecteurs, des relaxants musculaires, des complexes vitaminiques et certains autres médicaments sont prescrits.
Au tout début du développement des pathologies de la prise de médicaments, il est souvent possible d'éviter. Toutes les violations sont éliminées à l'aide de la physiothérapie:

  • Thérapie IR;
  • Thérapie UV;
  • thérapie par ondes de choc;
  • magnétothérapie;
  • bains thérapeutiques;
  • et autres procédures.

Dans les derniers stades, la physiothérapie n'est pas la seule, mais l'une des principales méthodes thérapeutiques. Il vise à supprimer les processus inflammatoires, à soulager la douleur et la tension musculaire excessive, à normaliser la circulation sanguine et à accélérer la régénération des tissus..

La thérapie par l'exercice rétablit les fonctions motrices, améliore l'apport sanguin tissulaire et renforce le corset musculaire.

Pour éviter les maladies de la colonne vertébrale, essayez de bouger davantage, mais ne vous fatiguez pas trop. Faites de l'exercice, faites de l'exercice, nagez. Évitez les mouvements saccadés lorsque vous soulevez des poids. Pour répartir uniformément la charge, essayez de transporter des sacs à dos plutôt que des sacs..

Toutes les cliniques du "Hello!" situé à proximité des stations de métro, ce qui est très pratique pour les patients qui ressentent des douleurs en marchant. Le dernier équipement de diagnostic aide les médecins expérimentés à reconnaître les pathologies de la colonne vertébrale et des articulations à un stade précoce. Un haut niveau de diagnostic professionnel, combiné à l'utilisation de techniques médicales modernes, aide à soulager rapidement les patients de la douleur dans le bas du dos et à obtenir une restauration complète de la santé de la colonne vertébrale..

Pourquoi le dos fait-il mal en se penchant en avant

Le mal de dos en se penchant en avant est l'une des plaintes courantes de nombreux patients. La colonne lombaire est la zone la plus vulnérable. Cela est dû à la faiblesse des muscles dans cette zone de la colonne vertébrale, au stress élevé et au levage soudain de charges lourdes. L'inconfort de flexion lombaire survient chez la plupart des adultes.

Caractère, manifestation de douleur

Le mal de dos en se penchant peut se manifester de différentes manières:

  • douleur sourde et douloureuse - souvent due à des spasmes musculaires et devient souvent chronique en l'absence de traitement;
  • douleur aiguë - provoque de graves souffrances et fait geler le patient dans une certaine position;
  • zona - peut provoquer des maladies des organes internes ou une inflammation de certains groupes musculaires.

La douleur peut également être primaire ou secondaire. Le syndrome de la douleur primaire se manifeste parfois à la suite de modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale. La douleur secondaire peut être causée par une blessure, une inflammation, une infection.

Le syndrome de la douleur diffère en durée. La douleur chronique peut durer plus de 3 à 4 mois. Douleur aiguë - jusqu'à 1,5 mois, subaiguë - de 1,5 à 3 mois.

Une faible douleur douloureuse après une dure journée de travail, qui s'arrête avec un bon repos, n'est pas encore une raison de s'inquiéter, mais si les sensations douloureuses surviennent constamment et s'intensifient lorsque vous vous penchez, vous devriez consulter un médecin. Le spécialiste précise l'emplacement, la nature de la douleur, dans quelle position elle survient le plus souvent.

Causes de la douleur en se penchant en avant

La douleur vertébrale lors de la flexion vers l'avant ou vers l'arrière au milieu du dos peut être déclenchée par diverses raisons. Cela se produit souvent avec les pathologies suivantes:

  • diverses blessures à la colonne vertébrale;
  • certains processus infectieux et inflammatoires;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • névralgie;
  • myosite;
  • radiculite;
  • déplacement des vertèbres;
  • spondylarthrite, ostéochondrose, hernie intervertébrale.

Parfois, le dos peut faire mal lorsque vous travaillez dans un virage, ce qui entraîne une fatigue musculaire.

Fatigue musculaire, blessure au dos

Avec des blessures du cadre musculo-squelettique, des douleurs peuvent apparaître lors de la flexion vers l'avant et lors de la rotation du corps.

Lorsque vous vous penchez en arrière, la colonne vertébrale fait mal dans la région lombaire et le sacrum. Les fractures et luxations des articulations, les lésions des tissus paravertébraux mous (étirement des muscles et des tissus) peuvent provoquer des douleurs..

La particularité de la douleur traumatique est qu'elle a une évolution aiguë et une intensité élevée. En plus de la douleur, le patient note une augmentation des symptômes lors de la flexion, de la rotation, de la position assise et de la position debout. Dans les cas graves, une incontinence urinaire et fécale survient.

Maladie de Bechterew

La pathologie progresse assez lentement et affecte les articulations. La maladie se développe à la suite d'anomalies génétiques. En conséquence, les joints endommagés collent ensemble et durcissent complètement. Avec cette maladie, la douleur commence le matin, augmente avec la flexion.

Myosite

La myosite commence par une douleur légère et n'est souvent pas prise au sérieux par le patient. À mesure que la maladie se développe, elle augmente, elle peut se transformer en une maladie aiguë, capturer complètement le muscle et les tissus adjacents. En l'absence de traitement approprié, le muscle peut s'atrophier complètement. La nature de la douleur dans la myosite est faible, douloureuse, accompagnée d'une faiblesse dans les membres inférieurs. Provoque souvent des spasmes musculaires.

Processus infectieux et inflammatoires

Les pathologies les plus courantes de la douleur lors de la flexion en avant sont l'épidurite et la spondylarthrite..

L'épidurite est un processus inflammatoire purulent du tissu conjonctif qui remplit l'espace épidural. La maladie peut endommager les terminaisons nerveuses, parfois l'inflammation atteint le cerveau. Dans les cas graves, un abcès épidural rachidien se forme, pour le traitement duquel une intervention chirurgicale est nécessaire.

La spondylarthrite est une maladie chronique caractérisée par une diminution de la densité osseuse et une déformation de la colonne vertébrale. Peut entraîner une septicémie lorsque les bactéries provoquent l'inflammation. La douleur avec cette pathologie est poignardante, brûlante. Il s'intensifie lors de la flexion, de la rotation, accompagné d'une augmentation de la température, de la raideur des muscles.

Syndrome radiculaire

La cause principale du syndrome est l'ostéochondrose et ses complications sous la forme d'une hernie, une protrusion. Cette pathologie est caractérisée par une douleur aiguë, la «chair de poule», un engourdissement des membres et une douleur dans ceux-ci. Chez certains patients, le syndrome radiculaire se développe sous l'influence d'autres pathologies - ostéomyélite, fracture par compression de la colonne vertébrale, ostéoporose et certaines infections.

Rachiocampsis

La douleur survient lorsque les vertèbres du nerf sont comprimées, entraînant un syndrome. Dans ce cas, la douleur est assez forte, tiraillante. Se produit avec une activité physique, y compris se pencher en avant. Le symptôme disparaît souvent dès que le patient change de posture.

Les tumeurs bénignes et malignes de la colonne vertébrale provoquent souvent des sensations douloureuses si elles compriment le nerf ou s'y développent. Selon l'évolution de la maladie, ils peuvent être très aigus. L'activité physique ne fait qu'aggraver la douleur.

Ostéoporose

La maladie est caractérisée par une faiblesse osseuse. Cela conduit à des fractures fréquentes, des fissures. La pathologie ne cause pas de douleur, mais les conséquences de la maladie provoquent de la douleur. Les raisons du développement de la maladie sont diverses. Plus souvent, les femmes sont exposées à l'ostéoporose.

Névralgie

La particularité de la pathologie est que le nerf fait mal sans aucun impact sur lui. Les causes courantes du développement de la maladie sont l'hypothermie, l'infection, les situations stressantes. La douleur est sévère, paroxystique. L'évolution de la maladie, comme la douleur, est longue.

Mesures diagnostiques

Vous devez vous dépêcher de consulter un médecin présentant les symptômes suivants:

  • une douleur en se penchant en avant est apparue après une blessure;
  • prédisposition au cancer;
  • histoire de la pathologie vertébrale;
  • la douleur s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle;
  • restriction de mouvement;
  • engourdissement des membres inférieurs;
  • troubles de la miction et des selles.

Une consultation urgente avec un médecin est également nécessaire si la douleur persiste pendant plus de 2-3 jours.

Le médecin prescrit les méthodes de diagnostic suivantes:

  • analyse d'urine générale;
  • test sanguin général et biochimique;
  • radiographie;
  • dans certains cas, pour clarifier la localisation et une image détaillée de la pathologie - IRM ou CT;
  • Échographie des organes internes.

Dans les cas plus graves, afin de s'assurer du diagnostic correct, des types d'examens supplémentaires peuvent être prescrits, ainsi que des consultations de spécialistes étroits - un neurologue, un oncologue, un vertébrologue, un endocrinologue.

Douleur au bas du dos en se penchant en avant

Le mal de dos affecte de nombreuses personnes, en particulier celles de plus de 40 ans. La plupart des gens se plaignent de douleurs lombaires. Son caractère diffère, de tiraillant à douloureux, de constant à vif et fugace. Chaque type de telles sensations indique la raison principale de son apparition..

L'apparition d'inconfort lors de l'inclinaison indique également la présence de certaines maladies de la colonne vertébrale et pas seulement. Peu de gens consultent un médecin immédiatement après avoir eu une gêne dans le dos en se penchant en avant. Certaines personnes endurent jusqu'à ce que l'inconfort augmente. Bien que la bonne décision soit d'aller chez le médecin immédiatement après l'apparition de la douleur.

Raisons possibles

Les gens n'ont pas toujours la possibilité de consulter un médecin à temps. Le mode de vie rend parfois difficile de prêter attention à votre santé. Cependant, c'est complètement faux. Étant donné que les causes de la douleur au bas du dos lors de la flexion en avant peuvent être diverses maladies.

La lombalgie est de nature différente. En se penchant en avant, elle parle de:

  • radiculite;
  • myosite;
  • déplacement des vertèbres lombaires;
  • hernie;
  • maladie du rein;
  • traumatisme;
  • métastases dans le cancer.

Les symptômes possibles peuvent aider à déterminer la cause exacte de la douleur au bas du dos en se penchant en avant. En fonction de la nature et de la localisation des sensations désagréables, le médecin pourra diriger une personne vers un diagnostic et établir un diagnostic précis..

De par la nature de la douleur, ils sont divisés en types:

  • Primaire. Cela se produit à la suite d'une blessure au tissu musculo-squelettique ou en raison de modifications du tissu cartilagineux.
  • Secondaire. Habituellement associé aux conséquences d'un traumatisme, en particulier au niveau de la colonne vertébrale. De plus, il peut parler d'une infection des reins ou de symptômes de présence d'oncologie. Cela est particulièrement vrai pour les sensations en se penchant en avant..

Chaque variété parle d'un cas spécifique. La cause exacte de l'inconfort dans la colonne lombaire peut être déterminée par un spécialiste.

Blessures musculo-squelettiques

Si une personne a mal au bas du dos après s'être penchée en avant, cela peut indiquer que ses muscles ne sont pas préparés, sont affaiblis et, avec un certain effort physique, réagissent au mouvement avec des sensations désagréables. Cela est particulièrement vrai pour les personnes de plus de 50 ans et celles qui mènent une vie sédentaire. Les muscles s'habituent à garder une position et lorsqu'elle change brusquement ou s'incline, en particulier vers l'avant, un inconfort sévère se produit.

La douleur ne se limite pas au bas du dos. Avec certains maux, il s'étend au coccyx, à la zone des bourgeons et aux fesses. Ce symptôme indique le plus souvent une possible raideur musculaire. Dans ce cas, une personne devrait, après avoir consulté un médecin, en l'absence de contre-indications, commencer à faire de l'exercice dans un centre de remise en forme ou au moins faire de la gymnastique régulière pour renforcer et soutenir le corset musculaire..

Il arrive également que lorsque les vertèbres sont déplacées dans une certaine zone, une personne ressent un mal de dos. Selon la localisation des sensations, ils parlent de la présence ou de l'absence de certaines maladies. Ainsi, par exemple, avec l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, des maux de dos surviennent souvent, et pas nécessairement lors de la flexion. Ils se produisent également en restant debout pendant une longue période ou en marchant.

Les blessures et fractures reportées peuvent également se manifester par une gêne ultérieure dans la région lombaire et d'autres parties de la colonne vertébrale. On pense que la douleur en se penchant en avant parle de vertèbres endommagées. L'ostéochondrose se manifeste par une déformation de l'espace intervertébral et des disques eux-mêmes, et provoque un inconfort sévère même à un jeune âge.

Les dommages aux os ne sont pas la seule cause de douleur dans le bas du dos lors de la flexion vers l'avant. L'hypothermie contribue également à l'apparition de douleurs aiguës et modérées. Dans ce cas, la douleur peut survenir soudainement, avec un mouvement brusque ou une rotation du corps, et peut également être monotone et prolongée.

Pathologies dégénératives-dystrophiques

Les processus dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale peuvent survenir non seulement à l'âge adulte, mais également à un jeune âge. De nombreuses personnes ne sont confrontées à un tel problème qu'à un âge avancé, et certaines déjà à 15 ans souffrent d'inconfort dans le dos. Tout cela indique une différence dans le mode de vie des personnes, ainsi que la présence de maladies concomitantes..

Cette pathologie se manifeste, à la suite de laquelle il y a une dégénérescence de la colonne vertébrale, du cartilage et des fibres, qui doivent toujours être dans un état stable. Avec ce problème, une personne ressent une vive douleur lorsqu'elle se penche en avant ou en arrière. De plus, les pathologies de la colonne vertébrale se manifestent sous la forme de douleurs fréquentes ou même constantes lors de la marche, de la position debout prolongée ou de la position assise..

Dans le cas où les muscles d'une personne ne sont pas assez forts, les vertèbres prennent tout le poids du poids corporel. Puis des problèmes surgissent. Les disques commencent à rétrécir, progressivement la colonne vertébrale rétrécit également et l'espace entre les disques devient de moins en moins. Pour cette raison, certaines maladies surviennent, telles que l'ostéochondrose. L'inclusion des cellules peut affaiblir et en raison d'une nutrition inadéquate de celles-ci et du tissu cartilagineux. Cela est également dû à une compression excessive des disques vertébraux et à une violation de l'espace entre eux..

De tels processus pathologiques provoquent une douleur intense dans le bas du dos lors de la flexion vers l'avant, vers l'arrière ou sur les côtés..

Processus inflammatoires infectieux

Les processus inflammatoires entraînent souvent des douleurs lombaires lors de la flexion en avant. Ceux-ci incluent l'épidurite, la spondylarthrite. La douleur dans de telles pathologies est causée par une diminution de la densité osseuse et une déformation de la colonne vertébrale..

Avec l'épidurite, il se produit une inflammation de la cellulose de nature purulente, qui résulte de nombreux facteurs. Ceux-ci inclus:

  • tuberculose vertébrale;
  • traumatisme;
  • hernie;
  • infection;
  • maladies auto-immunes.

L'épidurite est de plusieurs types. Le plus souvent, cela se produit non seulement dans la région lombaire, mais peut également affecter d'autres parties de la colonne vertébrale..

La spondylarthrite est une maladie chronique et survient à la suite de bactéries dans une zone spécifique. De plus, la maladie est assez grave, car elle a souvent des conséquences imprévues. Ayant cette maladie, une personne ressent des douleurs vives et brûlantes dans le dos, une température élevée apparaît, supérieure à 38 degrés, et une sensibilité altérée des membres, en particulier des membres inférieurs, apparaît..

Si des processus infectieux et inflammatoires sont détectés à un stade précoce, une guérison est tout à fait possible. Vous devez contacter un médecin qui vous prescrira les tests nécessaires et diagnostiquera les maladies.

Épidurite

L'épidurite est une maladie chronique. Il apparaît à la suite d'une infection ou de réactions auto-immunes du corps. En l'absence de traitement rapide, il entraîne des conséquences assez graves, jusqu'à l'infection du cerveau.

La cause de la maladie est l'infection dans la région épidurale de la moelle épinière. Les facteurs influençant l'apparition de la maladie sont les suivants:

  • hernie;
  • allergie;
  • tuberculose;
  • pathologies dégénératives;
  • amygdalite;
  • pathologie en gynécologie;
  • blessure au dos.

La maladie apparaît à tout âge. Dans ce cas, une personne ressent une douleur dans le bas du dos, en particulier lorsqu'elle se déplace, se penche, en avant ou en arrière. La température monte au-dessus de 38 °. Il y a des sensations désagréables dans les membres, telles que la raideur et l'engourdissement. Le mal de dos ressemble souvent à une radiculite..

Dans le même temps, le diagnostic de cette pathologie est difficile, car les tests chez une personne souffrant d'une maladie chronique sont généralement normaux. Les médecins essaient toujours de prescrire un traitement thérapeutique, mais dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale est effectuée.

Spondylarthrite

La spondylarthrite est causée par des bactéries présentes dans le corps vertébral. Ils se propagent dans tout le pilier, affectant les zones saines. Le plus souvent, il apparaît à la suite de la tuberculose. Mais d'autres facteurs ont également un impact. Ceux-ci inclus:

  • bactéries dans le corps;
  • actinomycose;
  • diminution de l'immunité;
  • blessure au dos.

Lorsque les bactéries pénètrent dans les tissus, elles commencent à se déformer et à mourir en conséquence. Des zones nécrotiques apparaissent, ce qui provoque des processus de putréfaction dans toute la colonne vertébrale. Dans le même temps, une personne ressent une douleur intense, ne peut pas se redresser complètement et ressent une fatigue constante. Il peut également y avoir une forte fièvre, des frissons, une faiblesse.

Dans le même temps, les signes extérieurs se font souvent sentir. Des rougeurs apparaissent sur la zone touchée du dos, cette zone devient plus chaude que les autres zones.

Habituellement, les médecins essaient de guérir la maladie à l'aide de médicaments et de physiothérapie, mais dans les cas plus graves, ils ont recours à une intervention chirurgicale..

Syndrome radiculaire

L'un des syndromes de douleur neurologique les plus courants est le syndrome radiculaire. Il apparaît à la suite de la compression des racines des terminaisons nerveuses spinales. Manifesté par des douleurs lombaires sévères dans d'autres domaines. Le soi-disant syndrome du nerf pincé peut survenir chez n'importe quelle personne. Ceci est particulièrement fréquent chez les personnes atteintes d'ostéochondrose. Cette maladie est la cause la plus fréquente de ce syndrome..

Au cours des processus dégénératifs à long terme, une hernie se produit dans la colonne vertébrale. Il se développe et commence à serrer les terminaisons nerveuses. Dans ce cas, une réaction inflammatoire se produit et, par conséquent, ce syndrome.

Les tumeurs

La douleur au bas du dos avec flexion survient également parfois avec des néoplasmes qui se produisent dans les cellules de la colonne vertébrale. Les tumeurs et métastases atteignent parfois la moelle épinière et s'y développent, entraînant une douleur intense dans le bas du dos ou dans une autre partie du dos.

Les troubles génétiques sont courants et sont les principales causes de l'apparition d'une tumeur, mais il existe d'autres facteurs qui affectent son apparence. Ceux-ci inclus:

  • mauvais style de vie;
  • rayonnement radioactif;
  • Travail «nocif» dans l'industrie chimique;
  • fumeur;
  • exposition fréquente au soleil ou bains de soleil.

Les tumeurs de la colonne vertébrale ne sont pas seulement malignes. Souvent, des formations bénignes se forment, qui sont traitables et assez efficaces. Contrairement aux maladies bénignes, les maladies oncologiques affectent le corps rapidement et commencent à progresser à un rythme accéléré, capturant de plus en plus de tissus sains.

La force de la douleur dépend directement de sa cause. Avec les tumeurs malignes, la douleur commence à être assez intense. La localisation des sensations désagréables dans ce cas se produit dans n'importe quelle partie de la colonne vertébrale. Avec le mal de dos, qu'il soit incliné ou non, vous devez confier votre santé à un spécialiste afin de ne manquer l'apparition d'aucune affection désagréable.

Autres symptômes possibles de radiculopathie

La radiculopathie, ou communément la radiculite, se développe à la suite de complications en présence d'ostéochondrose. La maladie provoque des protubérances, des hernies, des lésions des disques intervertébraux. Le plus souvent, la radiculite n'est pas une maladie indépendante. Il apparaît en conjonction avec d'autres facteurs.

Les symptômes de radiculopathie n'apparaissent pas immédiatement. Souvent, au début de la maladie, une personne ne connaît même pas l'existence de cette pathologie. Il est initialement asymptomatique. Plus tard, au fur et à mesure que la maladie progresse, des douleurs aiguës ou légères apparaissent, survenant souvent précisément pendant le mouvement..

Dans le bas du dos, la douleur apparaît principalement lors de la flexion vers l'avant ou vers l'arrière. Il y a souvent des soi-disant «lumbago», irradiant vers les membres inférieurs. Une personne ne peut pas se plier et se redresser, il devient difficile de bouger. De plus, une faiblesse et une tension du corset musculaire apparaissent. Cela se produit et il y a une violation de la sensibilité des membres ou de certaines parties du dos, à l'endroit touché par la maladie.

Que faire si vous avez mal au dos en vous penchant

En fonction de la cause de l'apparition de sensations désagréables, vous pouvez parler exactement de la manière d'agir lorsqu'elles apparaissent. Si la douleur est associée à un mode de vie sédentaire et que le bas du dos fait mal en se penchant en avant, mais qu'il n'y a pas d'anomalies dans la colonne vertébrale, alors nous pouvons parler de faiblesse musculaire. Dans ce cas, vous devez prendre soin de votre santé, commencer à faire de la gymnastique, faire des exercices de physiothérapie ou visiter la salle de sport. Dans tous les cas, la consultation d'un médecin est nécessaire, même pour qu'il puisse l'orienter vers les cours nécessaires.

Il y a des douleurs dans le bas du dos lors de la flexion et en cas d'effort physique excessif. Souvent, ceux qui s'entraînent au gymnase et utilisent des poids lourds dans leurs entraînements ressentent de la raideur et des douleurs dans le bas du dos lorsqu'ils se penchent vers l'avant. Dans ce cas, ils sont associés à une tension musculaire et ils peuvent être éliminés soit en réduisant l'intensité de la charge, soit par massage relaxant et thérapeutique de cette zone..

Si une douleur au bas du dos en se penchant en avant apparaît en cas de maladie, vous devez commencer à la traiter, après avoir consulté un médecin, qui, d'une part, établira un diagnostic précis, et d'autre part, il vous enverra pour les examens nécessaires et vous prescrira un traitement..

Caractéristiques de puissance

Lorsqu'ils sont combinés avec des médicaments, une thérapie physique et d'autres traitements, les médecins prescrivent un régime spécial. En effet, si une personne manque d'un certain groupe de minéraux et de vitamines, cela affecte considérablement l'état de son corps, y compris le dos..

Ce régime implique la présence dans l'alimentation d'aliments contenant du calcium, tels que le fromage cottage, le kéfir, les produits laitiers. La présence de volaille et de bœuf dans l'alimentation est obligatoire. Seules les viandes grasses et le saindoux doivent être exclus. Cependant, la graisse ne doit pas être complètement éliminée..

Il est recommandé de manger des complexes vitaminiques supplémentaires, sélectionnés avec le médecin traitant, en fonction des besoins du corps.

Comment gérer la douleur chronique avec l'exercice

Il existe des exercices spéciaux visant à soulager la douleur dans le bas du dos et d'autres parties de la colonne vertébrale avec et sans flexion. Les principaux exercices sont effectués en décubitus dorsal, afin de ne pas nuire davantage au bas du dos déjà douloureux.

Avec l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, il est recommandé de faire des mouvements d'étirement, mais très doucement et en douceur, sans mouvements brusques. Allongé sur le dos, tirez une jambe, pliée au genou, vers vous et amenez-la par la cuisse opposée. En même temps, essayez de garder le dos au sol. Le match retour est au sol, droit. Allongez-vous dans cette position pendant quelques secondes, puis changez doucement de jambe.

Les exercices visant à soulager les douleurs lombaires lors de la flexion aident à soulager la tension musculaire et à renforcer le corset, mais ils ne doivent être pratiqués qu'après consultation d'un médecin..

Que faire si vous vous inquiétez d'un mal de dos aigu

Presque toutes les personnes de plus de 30 ans ont souffert de douleurs dans le bas du dos et une personne sur deux a fait face à une douleur intense, qui peut tout aussi brusquement reculer ou rester longtemps, se rappelant constamment d'elle-même.

Si les phrases que je ne peux pas me lever ou bouger vous sont familières, cet article vous sera utile.

Mal de dos sévère et causes de son apparition

Les douleurs lombaires sévères ne sont pas le signe de certaines maladies, mais sont causées par de nombreuses raisons et facteurs.

Certains d'entre eux peuvent être corrigés, mais beaucoup sont des signes de changements pathologiques dans le corps et nécessitent un diagnostic sérieux et un traitement ultérieur..

De telles douleurs apparaissent lorsque la mécanique de la colonne vertébrale est perturbée, c'est-à-dire anatomiquement ou fonctionnellement quelque chose est cassé et ne fonctionne pas correctement. Les dommages mécaniques peuvent toucher les os de la colonne vertébrale, les disques, le cartilage reliant la colonne vertébrale aux côtes, aux muscles, aux tendons et aux ligaments.

Blessure à la colonne vertébrale

Avec des blessures à la colonne vertébrale, des entorses et des déchirures des ligaments, des tendons et des muscles se produisent. Ils peuvent être minimes, mais assez douloureux. Les blessures à la colonne vertébrale sont courantes dans les accidents, les chutes, les bosses, les ecchymoses.

Le microtraumatisme est un cas courant lors de la pratique de l'acrobatie et de la gymnastique. Lors d'un saut de hauteur, d'un atterrissage sur pieds, dans l'eau, des fractures de compression de la colonne vertébrale se produisent. Les sports d'équipe contribuent également aux blessures.

Charge de choc

Souvent, après une activité physique intense, même après quelques jours, les muscles n'ont pas le temps de revenir à leur état normal, restent tendus ou trop détendus et ne remplissent pas leur fonction de soutien de la colonne vertébrale. Dans cet état, même une inclinaison élémentaire derrière quelque chose peut provoquer une attaque de douleur vive..

Feuilleter

Avec un mouvement brutal incorrect, des microfissures peuvent également se former, à partir desquelles une douleur coupante se produit. Ce mouvement peut se produire dans n'importe quelle situation: un talon haut cassé, un cri inattendu, une peur, etc..

Le travail lié au travail physique, sur des convoyeurs, le fait d'être dans une position inamovible entraîne souvent de telles blessures. Les sports tels que le tennis, le badminton, le golf, qui utilisent des pentes torsadées, entraînent également des blessures.

Bien que la cause apparente se réfère à des facteurs externes, l'essence des phénomènes douloureux se trouve à l'intérieur. Des dommages mécaniques se produisent avec un corset musculaire affaibli, des muscles atrophiés, des articulations initialement endommagées, du cartilage et des disques intervertébraux.

Une douleur intense due à des mouvements brusques, des sauts et des virages peut résulter de:

  • hypodynamie,
  • obésité,
  • travail sédentaire,
  • hérédité,
  • Mauvaise posture,
  • malnutrition,
  • âge.

Tout cela conduit à des modifications pathologiques de la colonne vertébrale et des tissus paravertébraux. Les pathologies de la colonne vertébrale sont formées d'influences mécaniques, mais elles peuvent également être classées comme maladies.

Maladies de la colonne vertébrale

Protubérances

Entre chaque vertèbre, il y a un disque intervertébral, composé d'un noyau à l'intérieur et d'un anneau fibreux. Le noyau est une substance gélatineuse, l'anneau fibrosus est des fibres denses torsadées en spirale.

Les disques fixent étroitement les vertèbres ensemble et quand ils parlent de disques volants dans la douleur, c'est initialement incorrect. Le disque ne peut ni voler ni bouger, mais très souvent il se déforme.

La déformation des disques est causée par les mêmes signes mécaniques qui exercent une pression sur la colonne vertébrale Les disques compensent la pression en se contractant et en se desserrant, ce qui donne de la flexibilité à la colonne vertébrale.

Au fil du temps, avec l'âge ou un effort physique trop important sur la colonne vertébrale, des microfissures apparaissent dans l'anneau, le noyau se déplace sur le côté, de plus en plus près de la membrane du disque.

Le matériau du noyau remplit les fissures et commence progressivement à se gonfler ou à s'échapper de la coque du disque. Des renflements se forment qui font saillie dans le canal rachidien et affectent, pincent les terminaisons nerveuses qui s'y trouvent.

C'est le pincement des terminaisons nerveuses qui provoque une inflammation et une douleur intense dans le bas du dos. La saillie peut-elle être corrigée? Si le disque est en état de fonctionnement, pas sec ou épuisé, mais que la contraction musculaire et la compression du disque se sont simplement produites, mais que les muscles ne se sont pas relâchés et que le disque est resté dans un état bombé, il est alors possible de le remettre à sa place en relaxant les muscles..

Si la saillie se produit en raison de l'usure et de la déshydratation du disque, la saillie ne se réinitialise pas, la particule saillante ne peut pas être renvoyée, mais il est possible de réduire, de renforcer le disque afin d'éviter une hernie, qui est la prochaine étape du développement de la saillie.

Si la protubérance est petite, quelques millimètres, elle n'apporte aucune gêne et est invisible. Augmentées et continuant de croître, les saillies doivent être traitées. Il est totalement impossible de s'en débarrasser..

Une méthode de traitement conservatrice est prescrite, qui consiste en l'élimination primaire de l'inflammation, de la douleur et de l'inconfort. Puis les masseurs et les manuels entrent en action. Leur tâche est de soulager les spasmes et les tensions musculaires et de reprendre la circulation sanguine. Aux mêmes fins, la réflexologie peut être prescrite, nécessairement une thérapie par l'exercice.

Hernie intervertébrale

Il résulte du développement de la saillie. La saillie se développe, la coque du disque ne peut pas résister à la contrainte que le disque crée, se brise et le corps du noyau suinte. Ce sac tombé pénètre dans le canal rachidien et commence à irriter les cellules de la moelle épinière, les fibres nerveuses, ce qui entraîne une douleur intense, un engourdissement, des spasmes.

Il est impossible de corriger la hernie. Très souvent, suspectant une hernie, une opération est prescrite. Toute interférence extérieure dans le corps humain est un événement très risqué, avec un effet positif d'une part, d'éventuelles conséquences négatives d'autre part.

Si un médecin prescrit une intervention chirurgicale, consultez d'autres spécialistes. Si le rendez-vous n'est pas ambigu, vous devrez accepter d'être opéré.

Le traitement conservateur comprend plusieurs étapes. Au premier stade, la douleur est soulagée par des médicaments, sans lesquels il est impossible de commencer le traitement.

À la deuxième étape, le traitement commence. Il existe de nombreuses méthodes d'influence, il existe également un grand nombre de développements d'auteurs, sur la base desquels sont basées des cliniques spéciales, offrant leurs propres méthodes magiques et un ensemble de mesures: acupuncture, maxothérapie (échauffement), hirudothérapie (sangsues), thérapie aux pierres (banques), stimulation électrique percutanée, chimionucléolyse, thérapie manuelle, massages et thérapie par l'exercice.

Il faut garder à l'esprit que l'impact de chacune des méthodes est purement individuel. Si l'un d'eux n'apporte pas de résultats, alors la faute n'est pas dans la méthode, mais dans les particularités de la perception du corps. La récupération dépend de la capacité de payer, du corps et de la détermination du patient.

Lumbago

Ce n'est pas une maladie, mais un symptôme de nombreuses maladies différentes. Synonyme de lumbago - maux de dos insupportables.

Pour établir des signes de douleur, il est impératif de subir un examen, car la cause peut être à la fois des dommages mécaniques, qui finissent par passer par eux-mêmes au repos, et des pathologies et maladies graves des organes internes.

Lors du traitement du lumbago, la principale préoccupation est le soulagement de la douleur. Vous ne devez pas vous laisser emporter par des médicaments puissants, souvent de simples analgésiques, qui se trouvent dans chaque trousse de premiers soins, apporteront un soulagement.

Aussi, n'attendez pas un effet immédiat, le soulagement vient les jours 2-3. Si cela ne vient pas, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Il est à noter que le lumbago, même s'il passe rapidement, apparaît comme une cloche sur la nécessité de faire attention à la santé physique de la colonne vertébrale, pour renforcer la charpente musculaire. Il est utile de suivre quotidiennement un cours de thérapie manuelle, de massage et d'exercice.

Si, après la disparition de la douleur, continuez le mode de vie précédent, il reviendra à nouveau dans la forêt.

Déplacement des vertèbres

En terminologie médicale, ce phénomène est appelé spondylolisthésis. Cette pathologie, accompagnée d'une douleur intense dans ses symptômes, s'apparente à une hernie. Tout comme une hernie, le déplacement des vertèbres ne se produit pas simultanément et seul, mais est causé par des blessures antérieures, des maladies existantes ou peut être congénital.

La cause du déplacement des vertèbres est tout de même des disques intervertébraux détruits, des impacts dans des accidents ayant entraîné une fracture du pédicule vertébral, une ostéochondrose.

D'abord, les lombalgies apparaissent lors de l'extension, puis elles s'intensifient, les mouvements deviennent contraints, la radiculopathie. Avec un déplacement supplémentaire de la vertèbre, des changements de démarche, une boiterie caractéristique apparaît, des dysfonctionnements de la vésicule biliaire et de la vessie et du tractus gastro-intestinal commencent.

La douleur soudaine est causée par la pression de la vertèbre déplacée sur le tissu et le pincement des fibres nerveuses. Les vertèbres peuvent se déplacer vers l'arrière ou vers l'avant.

Après l'élimination de la douleur aiguë, les médecins privilégient les méthodes de traitement conservatrices: thérapie manuelle, massages, méthodes ostéopathiques, exercices de physiothérapie, etc. Dans les cas particulièrement avancés, lorsque le traitement conservateur est inutile, le problème est éliminé par une intervention chirurgicale.

Fracture par compression de la vertèbre

À la suite d'un saut de hauteur, d'un saut dans l'eau, d'accidents, l'effet de la compression, de l'étirement et de la déviation simultanés dans différentes directions est plus fort que les os vertébraux, les tissus osseux sont déchirés et fissurés en fragments.

Les personnes atteintes d'ostéoporose sévère, en particulier les personnes âgées et les personnes qui ne reçoivent pas suffisamment de nourriture, sont également susceptibles de subir des fractures. Une ou plusieurs vertèbres peuvent être endommagées. Les vertèbres sont sujettes aux blessures dans les virages, c'est-à-dire là où la région thoracique passe dans le lombaire.

La douleur pénètre immédiatement après la blessure, s'étendant sur tout le dos avec un recul dans les bras et les jambes, ce qui peut devenir engourdi.

Il est difficile de respirer, la mobilité de la colonne vertébrale est limitée. Il est plus dangereux que l'os cassé soit enfoncé dans la moelle épinière, entraînant une paralysie.

Un traitement conservateur est préférable, mais pour les fractures compliquées, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Et avec un traitement conservateur, lorsque vous n'avez besoin de rester allongé que dans une position fixe pendant environ un mois, et après l'opération, un long cours de rééducation est nécessaire, mené par des spécialistes.

Sténose spinale

Il s'agit d'un rétrécissement du canal rachidien qui se produit à la suite d'autres maladies: hernies, blessures, tumeurs, arthrite, ostéophytes, ligaments épaissis. Une moelle épinière pincée perturbe l'approvisionnement en sang et la nutrition, provoquant faiblesse et douleur.

La sténose se développe assez lentement et peut être corrigée à l'aide d'exercices et de procédures spéciales. Dans les cas particulièrement avancés, avec l'inefficacité du traitement conservateur, une opération est indiquée, au cours de laquelle le chirurgien coupe les éléments appuyant sur la moelle épinière et les fibres nerveuses:

  • arcades vertébrales,
  • disque ou une partie de celui-ci,
  • tissu endommagé,
  • ligaments et muscles.

La probabilité de succès de l'opération est assez élevée, en tout cas ce ne sera pas pire.

Spasme musculaire

Les muscles sont fortement contractés afin de protéger et de prévenir les blessures, les blessures, la douleur. Spasme musculaire dans les maladies inflammatoires, le corps essaie de se protéger de la douleur.

Aussi, dans les états de stress, les muscles se contractent pour se battre, mais avec un stress prolongé, la tension musculaire reste constamment, ce qui conduit au fait qu'ils ne peuvent pas se détendre.

Les spasmes musculaires provoquent de la douleur, s'ils surviennent souvent, la douleur peut devenir chronique et provoquer des frissons.

Les spasmes musculaires se soulagent facilement, la douleur disparaît assez rapidement. Vous avez juste besoin de vous détendre, de vous calmer, de vous allonger sur une surface plane et dure, de poser vos pieds sur une estrade et de lever la tête vers une estrade.

Si le spasme est dû à une maladie, vous devrez prendre des analgésiques..

Pathologies d'organes internes

Les douleurs lombaires sévères sont causées non seulement par des problèmes de la colonne lombaire, mais également par la douleur dite réfléchie, dans laquelle les organes internes ont subi la maladie. La colonne vertébrale est reliée par des fibres nerveuses à tous les organes du tractus gastro-intestinal, qui est interconnecté avec tous les organes du corps.

Avec les pathologies des organes internes, la douleur ne s'atténue pas lors du changement de posture, du repos, du massage. Les AINS sont peu efficaces pour réduire la douleur.

Tube digestif

L'appendicite aiguë peut comprimer les racines nerveuses de la moelle épinière, provoquant des douleurs dans le bas du dos. Intervention chirurgicale indiquée.

Péritonite

Avec un ulcère gastro-duodénal, une fistule se forme dans l'intestin grêle de l'estomac, qui s'accompagne d'une douleur intense dans la cavité abdominale, irradiant vers le dos. Hospitalisation immédiate requise.

Une occlusion intestinale provoque une douleur éclatante sévère accompagnée de spasmes. Appelez une ambulance immédiatement.

Rectocolite hémorragique

Les douleurs de la faim et les douleurs après avoir mangé dans les intestins irradient vers le bas du dos, fusionnant en un tout. Une consultation médicale est requise. L'automédication est inacceptable.

Un rein

La pyélonéphrite provoque des douleurs lombaires. Mais la colique rénale présente certaines différences par rapport à la douleur ressentie dans les maladies de la colonne vertébrale..

Il est nécessaire de se rappeler si le bas du dos a soufflé ou si tout le corps gèle.

Avec une maladie rénale, il n'y a pas de lumbago, ne donne pas aux jambes, il n'y a pas d'engourdissement.

Une sensation de douleur à l'intérieur, comme en témoigne le tapotement. Consultez un médecin pour un diagnostic.

Omission

Cela se produit avec une hypothermie, accompagnée de maux de dos dans la région des reins. La différence avec la douleur lombaire est un net excès de miction. Opération laparoscopique indiquée.

Glomérulonéphrite

Il se manifeste après un rhume, une grippe, des infections, se manifeste par une douleur dans le bas du dos, mais avec eux des nausées, de la fièvre, des vomissements apparaissent. Avec de tels symptômes, vous devez consulter d'urgence un médecin..

Si vous suspectez une maladie rénale, une consultation médicale est requise.

Foie

Les processus métaboliques des tissus cartilagineux sont régulés par le foie. La relation est visible immédiatement, si le foie est perturbé, la colonne vertébrale en souffre immédiatement. Le cartilage est détruit, la colonne vertébrale perd sa stabilité et une soi-disant sciatique apparaît.

Glandes surrénales

Si un kyste se forme sur la glande surrénale, il peut provoquer des douleurs dans le bas du dos, les reins et une élévation de la pression artérielle. Un kyste est une tumeur bénigne, un sac rempli de liquide qui est enlevé chirurgicalement.

Pancréas

La douleur avec la pancréatite est très similaire à la douleur avec la radiculite. Parfois, c'est le mal de dos persistant qui pousse une personne à se rendre à l'hôpital et à découvrir que le dos n'est pas le cas. Le pancréas est entouré de nombreuses terminaisons nerveuses, lorsque des maux de dos irrités et insupportables surviennent.

Les cancers du pancréas provoquent également de graves maux de dos dans la région lombaire, qui irradient vers les fesses. La douleur survient la nuit lorsque le corps se repose. Les symptômes sont similaires à ceux de l'arthrite et de l'arthrose. S'il n'y a pas de confirmation claire de l'un de ces diagnostics, un oncologue doit être vérifié..

Vessie

L'urolithiase se traduit par une douleur lancinante très forte, si particulière qu'elle est difficile à confondre et nécessite très souvent d'aller aux toilettes. Voir un docteur.

L'inflammation de la vessie et le dysfonctionnement de la prostate chez l'homme provoquent un déplacement de la deuxième vertèbre lombaire.

Comment la douleur se manifeste

Une douleur intense est rarement constante. Fondamentalement, ils attrapent, tiennent, puis relâchent pour revenir à nouveau..

Lors du levage de poids

La douleur survient à la suite d'une sensibilité nerveuse, avec étirement des muscles du dos, ostéochondrose, scoliose, hernies.

Soulever et déplacer des objets lourds accélèrent l'évolution de la maladie, entraînent des microfissures, des spasmes. Lorsque vous soulevez des poids de manière incorrecte, une pression est appliquée sur le dos, ce qui irrite les récepteurs nerveux, provoquant de la douleur.

Levage incorrect d'objets avec une charge de choc sur le dos, en raison de la flexion et de l'extension du dos.

Le dos a de nombreuses fonctions et est surchargé à lui seul. Il faut garder à l'esprit que les jambes sont beaucoup plus fortes et plus sensibles à l'activité physique.

Pour soulever non seulement des poids, mais aussi tout autre objet doit être accroupi. Tout d'abord, on s'accroupit avec un dos droit devant le sujet.

Si l'objet est lourd, avancez légèrement une jambe pour stabiliser la position. Ensuite, en redressant vos jambes, nous élevons l'objet. Plus l'objet est lourd, plus nous l'appuyons contre le corps. Nous abaissons l'objet en effectuant toutes les actions dans l'ordre inverse..

Après l'apparition de la douleur, la levée de poids doit être arrêtée au moins temporairement, jusqu'à la fin des procédures pour restaurer et renforcer le corset musculaire.

Lorsqu'il est incliné

Des douleurs lors de la flexion, de la flexion et de l'extension du bas du dos peuvent être suspectées de sciatique. C'est l'événement le plus courant. Mais même avec toute une liste d'autres maladies, il y a une douleur aiguë dans le bas du dos..

Avec le syndrome radiculaire, le nerf est irrité, provoquant une douleur lors de la flexion du bas du dos, il fait mal lorsque la presse est tendue, en essayant d'atteindre la poitrine avec le menton, en soulevant d'une position horizontale. Avec le syndrome radiculaire, après avoir éliminé la cause même de la douleur, la douleur continue de déranger.

La cause de ce phénomène est la contraction des muscles. Cette condition s'appelle le syndrome myofascial, qui se manifeste dans les maladies suivantes:

  • ostéochondrose lombo-sacrée (avec convulsions),
  • spondylarthrose,
  • spondylarthrite ankylosante (au début, il est difficile, puis généralement insupportable de se pencher et de tourner),
  • myosite,
  • l'ostéoporose,
  • fracture par compression (douleur très vive),
  • dislocations,
  • subluxation,
  • faiblesse musculaire commune.

En conduisant

Ou même des douleurs soupirantes sont causées par l'exposition aux fibres nerveuses. Cela se produit avec des hernies, une ostéochondrose, une ossature musculaire faible, une pancréatite, des ulcères, des processus inflammatoires dans les organes pelviens et une lithiase urinaire.

Avec des blessures anciennes, des douleurs pendant le mouvement peuvent également survenir périodiquement..

En se levant

Après une longue journée de travail, des douleurs dans le bas du dos sont souvent ressenties. Le diagnostic est simple: resté debout, debout. Les muscles s'habituent à une posture constante, s'y adaptent, puis ne veulent pas réagir instantanément à son changement, se tendant et résistant, ce qui provoque des douleurs.

Une cause plus grave est la déchirure des ligaments et des fibres musculaires suite au levage de charges lourdes. Des maladies telles que l'ostéochondrose et la luxation des vertèbres entraînent également des douleurs en position debout, mais d'autres types de douleurs s'y ajoutent, il semble donc que cela fait toujours mal.

Caractéristiques de la douleur à droite et à gauche

Le mal de dos dans la région lombaire à gauche indique la possibilité de maladies des organes qui se trouvent à gauche: le rein gauche, l'ovaire, les maladies de la vessie et du pancréas.

Quand ça commence à faire mal à droite, les maladies menacent de se développer en.

En outre, la douleur est ressentie avec les maladies du rein droit, les maladies pulmonaires.

Sous la longe

Ça fait mal chez les femmes enceintes et c'est dans les limites normales. Mais si les douleurs deviennent vives, poignardantes, cela peut indiquer une menace de fausse couche..

Douleur chez les femmes

Chez les femmes, en plus des maladies de la colonne vertébrale et des organes internes, des douleurs lombaires sévères sont causées par:

  • cystite,
  • jours critiques,
  • grossesse,
  • porter des poids de tous les jours,
  • talons hauts inconfortables.

Les causes de la douleur sous la colonne lombaire peuvent être révélées des maladies de la colonne vertébrale, des blessures, des modifications du cadre musculaire, une douleur reflétée dans des maladies qui affectent les organes du petit bassin.

Comment diagnostiquer

Maintenant, il y a plus de 35 maladies de la colonne vertébrale, si nous ajoutons des maladies qui donnent une douleur réfléchie à la colonne vertébrale, leur nombre augmente plusieurs fois. Le résultat du traitement dépend de l'exactitude du diagnostic..

Dès le début, le médecin demande quand et comment les douleurs sont apparues, où elles se sentent, comment elles font mal, quand elles font particulièrement mal et quand elles disparaissent. Renseigne sur les symptômes supplémentaires accompagnant la douleur.

Ensuite, on leur demande de reproduire divers mouvements: se pencher, s'asseoir, lever ou laisser une jambe et rapporter les sensations. Après avoir ressenti des endroits douloureux, vérifiez les dommages des nerfs avec un marteau.

Après la suspicion présumée du diagnostic, le patient est envoyé pour des tests plus détaillés:

  • analyses,
  • radiographie,
  • tomodensitométrie,
  • imagerie par résonance magnétique (IRM),
  • électromyographie,
  • angiographie,
  • discographie,
  • doppler à ultrasons.

Si le diagnostic présumé est nié et qu'il n'y a pas de pathologies prononcées de la colonne vertébrale, le patient est référé à des spécialistes plus étroits spécialisés dans les maladies des organes internes.

Vidéo utile

Apprenez-en davantage sur la douleur aiguë et regardez la vidéo.

Conclusion

Le diagnostic initial est très important.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte