L'omoplate est un os triangulaire tridimensionnel qui relie l'humérus et la clavicule. Il doit son nom à sa ressemblance extérieure avec un outil bien connu - une pelle de jardin. La cavité de l'omoplate et la tête de l'humérus forment l'articulation de l'épaule, qui est l'articulation la plus flexible du squelette humain.

La douleur sous l'omoplate droite du dos du dos indique dans la plupart des cas une pathologie des éléments articulaires de l'épaule, de la colonne vertébrale ou des structures paravertébrales (paravertébrales). D'autres causes possibles sont des dommages aux organes internes - les bronches, les poumons, les reins et la vésicule biliaire. Une douleur persistante dans la zone de l'omoplate indique presque toujours un problème grave qui nécessite un traitement médical et parfois chirurgical.

Étirement musculaire et inflammation

Un grand nombre de muscles sont attachés à l'omoplate: sous-scapulaire, coracohuméral, petit et grand rhomboïde, deltoïde. Le plus souvent, cela fait mal sous l'omoplate droite en raison d'un étirement ou d'un processus inflammatoire.

Les étirements musculaires peuvent causer un stress sévère sur le dos, soulever et porter des poids, des mouvements brusques et une position inconfortable prolongée du corps. Cependant, comme le montre la pratique, dans plus de la moitié des cas, la cause est un effort physique excessif de la part d'une personne non préparée et un exercice inapproprié..

Les symptômes d'un étirement sont:

  • douleur aiguë d'intensité variable;
  • augmentation de la douleur lors de la rotation et de l'inclinaison du corps;
  • soulagement de la condition pendant le repos;
  • gonflement et ecchymose (avec de graves dommages).

Le principe de base du traitement des entorses est le repos complet et l'élimination de tout stress. Immédiatement après la blessure, de la glace ou une compresse froide doit être appliquée sur le point sensible, si nécessaire, prenez une pilule anesthésique.

Avec l'inflammation musculaire - myosite - des douleurs douloureuses, qui augmentent avec la pression et le mouvement. Parfois, il y a un léger gonflement et une rougeur. Souvent, l'état général s'aggrave: la température corporelle augmente, la tête fait mal, de petits phoques douloureux se font sentir dans les muscles.

Les causes de la myosite sont diverses, mais le plus souvent, elles se développent dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës, de grippe ou d'amygdalite. Il convient de noter que dans la région thoracique, les muscles deviennent relativement rarement enflammés, car la myosite est localisée principalement dans le haut du dos ou dans le bas du dos.

L'une des variétés est la myosite ossifiante ou la fibrodysplasie - une forme extrêmement rare de la maladie. Ce trouble congénital de l'ostéogenèse (formation osseuse) se développe rapidement et se manifeste dans l'enfance.

La fibrodysplasie est la formation de points ossifiés dans la structure musculaire qui grossissent progressivement et blessent les tissus environnants. Le processus d'ossification (ossification) peut être localisé presque n'importe où - à côté de la colonne vertébrale, sur les membres ou dans la région pelvienne.

Syndrome myofascial

Les douleurs musculaires dans le dos sont les plus fréquentes après les maux de tête. Plus de 40% des personnes souffrent du syndrome de douleur chronique, dont la plupart sont des femmes.

Le syndrome myofascial est une affection progressive caractérisée par la formation de points de déclenchement (douleur) dans les muscles. Le diamètre de chaque point varie de 1 à 3 mm, l'accumulation de points peut créer une zone douloureuse de 1 cm2. Ces points se forment sous l'influence d'un traumatisme et d'une surcharge musculaire.

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer ce processus:

  • anomalies squelettiques - scoliose (courbure de la colonne vertébrale vers la gauche ou la droite), asymétrie pelvienne, raccourcissement de l'un des membres, pieds plats;
  • blessures au dos;
  • maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, spondylarthrose, ainsi que hernie et protrusion;
  • utilisation à long terme de médicaments - β-bloquants, glycosides cardiaques, antagonistes du calcium, antiarythmiques, anesthésiques (Novocaïne, Lidocaïne);
  • dommages au tissu conjonctif dans les maladies auto-immunes - rhumatismes, lupus érythémateux, etc..

Cholélithiase

Avec les pathologies de la vésicule biliaire, la douleur irradie souvent vers l'omoplate droite. Cela est dû à un spasme des muscles lisses lorsque les parois de la vessie sont irritées par les calculs formés (calculs). Une crise de colique biliaire survient généralement soudainement et se concentre sur le côté droit sous les côtes.

Le syndrome douloureux a un caractère aigu et tranchant et survient dans la plupart des cas après avoir consommé des aliments gras, frits, épicés, des boissons alcoolisées. L'attaque peut être causée par un effort physique intense, une tension nerveuse ou une position inclinée prolongée.

S'il y a un blocage dans le canal biliaire, la douleur est ressentie comme terne et tirante. Un symptôme concomitant est une lourdeur dans l'abdomen à droite, ainsi que des nausées, se transformant en vomissements. Une augmentation de la température corporelle est possible, parfois à des valeurs élevées. Avec le blocage du canal cholédoque et l'obstruction du sphincter d'Oddi, la jaunisse se développe et les selles se décolorent.

Le traitement de la maladie des calculs biliaires peut être conservateur et chirurgical. En l'absence de complications, aucun traitement spécifique n'est effectué. Les pierres simples peuvent être retirées par lithotritie par ondes de choc.

Abcès sous-phrénique

La douleur du dos dans la région des omoplates peut être expliquée par la formation d'un abcès sous-phrénique - un abcès localisé sous le dôme du diaphragme. Le plus souvent, il apparaît après une chirurgie abdominale, lorsque la péritonite se développe. L'agent causal peut être le staphylococcus aureus, le streptocoque ou E. coli.

L'infection pénètre dans le corps après ablation partielle ou complète de l'estomac, résection du pancréas, suture de l'ulcère perforé, ablation de la rate. La cause peut être une pathologie inflammatoire des organes internes, un traumatisme abdominal ouvert ou fermé, ainsi que des lésions pulmonaires sévères, une ostéomyélite des os vertébraux et des côtes.

Les premiers symptômes généraux apparaissent - faiblesse, transpiration et fièvre. L'augmentation de la température corporelle peut être maintenue constamment ou augmenter périodiquement. Ensuite, il commence à faire mal dans le tiers supérieur de l'abdomen et le bas de la poitrine du côté affecté. Un syndrome douloureux d'intensité variable irradie souvent sous l'omoplate, l'épaule ou la clavicule.

Un signe caractéristique d'un abcès est l'essoufflement, la toux sèche, le hoquet et une douleur accrue lors des mouvements, de la respiration profonde, de la toux et des éternuements. Le patient respire fréquemment et peu profondément, essaie de prendre une position semi-assise.

Le traitement de l'abcès sous-phrénique consiste en une ouverture chirurgicale et un drainage de l'abcès, après quoi un traitement antibactérien, anti-intoxication, anti-inflammatoire et réparateur est effectué.

Pleurésie

La douleur près de l'omoplate peut être causée par des maladies broncho-pulmonaires - pneumonie ou bronchite, compliquées par une pleurésie. Dans ce cas, cela peut faire mal à la fois sous et sur l'omoplate. Cependant, la principale source de douleur est la poitrine et le haut de l'abdomen..

La pleurésie est toujours une complication d'une autre maladie, y compris des néoplasmes malins. Elle peut être causée par une infection bactérienne, virale ou fongique, un traumatisme et une chirurgie thoracique.

Dans certains cas, la pleurésie se développe dans le contexte de maladies auto-immunes - sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux, vascularite, ainsi que thromboembolie pulmonaire, infarctus du myocarde, pancréatite.

Chez 25% des patients atteints de pleurésie, une tumeur maligne est diagnostiquée - mésothéliome ou métastases d'autres organes (sein, ovaires). La pleurésie métastatique a généralement des symptômes bénins et se manifeste souvent uniquement par les douleurs derrière le sternum.

Avec l'accumulation d'une grande quantité d'exsudat, il est nécessaire de percer pour son évacuation ou son drainage. En fonction de la raison pour laquelle la pleurésie s'est développée, un traitement spécifique est prescrit. Il peut inclure des antibiotiques, des stéroïdes, des anti-inflammatoires. La forme tuberculeuse est traitée avec la rifampicine, l'isoniazide, la streptomycine.

Maladie d'urolithiase

La formation de calculs dans le système urinaire se produit le plus souvent chez les personnes d'âge moyen - de 25 à 50 ans. La maladie se déroule de différentes manières: dans certains cas, les symptômes se limitent à un seul épisode désagréable, tandis que d'autres se plaignent d'exacerbations régulières. Dans certains cas, la lithiase urinaire a une évolution chronique et prolongée.

Le principal symptôme est la colique rénale lorsque l'uretère est bloqué. La localisation du syndrome douloureux dépend de l'emplacement de la pierre et son intensité dépend de sa taille. La douleur dans l'omoplate droite survient lorsque le rein droit est affecté. Si la pierre est plus basse, le bas du dos ou le bas-ventre fait mal.

Les symptômes typiques de la lithiase urinaire sont des envies fréquentes et une sensation de brûlure lors de la miction, de la fièvre, des nausées.

La méthode de traitement peut être conservatrice et chirurgicale. Le plus souvent, une opération est requise, les indications pour sa mise en œuvre sont:

  • grosses pierres;
  • le développement de l'insuffisance rénale;
  • localisation du tartre dans le rein, le bassinet rénal ou l'uretère;
  • pyélonéphrite purulente.

La chirurgie peut être ouverte ou endoscopique. La méthode la plus sûre pour réduire le pourcentage de complications postopératoires est la lithotritie par ondes de choc..

Pendant l'opération, les pierres sont écrasées au moyen d'un réflecteur qui émet des ondes électro-hydrauliques. Après le concassage, les particules de pierre et le sable sont excrétés dans l'urine. Parfois, leur mouvement le long de l'uretère provoque des coliques rénales, qui sont facilement soulagées avec des médicaments.

Névralgie intercostale

La névralgie intercostale (thoracalgie) se caractérise par des symptômes sévères et se manifeste le plus souvent par une douleur aiguë et lancinante dans les côtes, à la fois à l'avant et à l'arrière. Il peut apparaître par intermittence ou constamment déranger. Le syndrome douloureux est douloureux, brûlant ou terne, mais toujours difficile à supporter.

Un signe caractéristique de la névralgie est une forte augmentation de la douleur lors de l'inhalation, du changement de position du corps ou des éternuements. Souvent, lors d'une attaque douloureuse, les muscles se contractent, la transpiration augmente, la peau devient rouge ou, au contraire, pâlit. Un engourdissement se produit sur le site de lésions des terminaisons nerveuses.

La cause immédiate de la pathologie est le pincement des racines nerveuses, facilité par divers facteurs et maladies:

  • ostéochondrose;
  • la spondylarthrite;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • tumeurs primaires et métastatiques;
  • perturbation de l'estomac (gastrite);
  • changements liés à l'âge dans les vaisseaux sanguins;
  • maladie métabolique;
  • traumatisme thoracique;
  • grippe, SRAS;
  • hypothermie et courants d'air;
  • stress nerveux prolongé ou sévère;
  • activité physique élevée;
  • rotation infructueuse du corps, séjour prolongé en position statique.

La direction principale du traitement est le soulagement du syndrome de la douleur, pour lequel des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits - Diclofénac, Ibuprofène, Nimésulide, Piroxicam. Pour les douleurs sévères, un blocage thérapeutique avec des anesthésiques et des stéroïdes est effectué. Pour augmenter le seuil d'excitabilité du SNC, des sédatifs sont utilisés.

Un traitement spécifique dépend de l'origine de la névralgie et peut inclure des antiviraux, des antihistaminiques et des relaxants musculaires.

Néoplasmes

Les tumeurs osseuses de l'omoplate sont très rares et peuvent être à la fois bénignes et malignes. Le premier comprend l'ostéome et le chondrome, le dernier - le chondrosarcome et le sarcome d'Ewing. L'ostéome se caractérise par une croissance lente et une évolution favorable. Affecte principalement les enfants et les jeunes de 5 à 20 ans.

L'ostéome peut se développer de manière asymptomatique et se manifester uniquement lorsque les structures environnantes sont comprimées - racines nerveuses et vaisseaux sanguins. Le traitement est uniquement chirurgical, il n'y a pratiquement pas de rechutes.

Le chondrome est une tumeur bénigne provenant du tissu cartilagineux. Il est à noter que lorsque le chondrome est localisé dans l'omoplate, la tumeur dégénère souvent en une tumeur maligne. En raison du risque élevé de malignité, ces formations sont supprimées radicalement.

Le chondrosarcome, comme le chondrome, est formé par le tissu cartilagineux, mais il est malin et répandu. Sa croissance s'accompagne d'une douleur et d'un gonflement croissants dans la zone touchée..

Le chondrosarcome survient chez les personnes de tout âge, même chez les enfants, mais le plus grand pourcentage se situe à l'âge moyen - de 40 à 60 ans. La plupart des hommes en souffrent. La principale méthode de traitement est l'ablation de la tumeur, s'il est impossible d'effectuer l'opération, une chimiothérapie et une radiothérapie sont effectuées.

Le sarcome d'Ewing est l'une des tumeurs malignes les plus agressives sujettes aux métastases précoces. Affecte les enfants et les jeunes, se manifeste par des symptômes sévères - douleur, gonflement et rougeur.

La tumeur étant très agressive, un traitement chirurgical et thérapeutique est effectué. Tant avant qu'après l'opération, une chimiothérapie et une radiothérapie sont effectuées, et avec l'utilisation de doses élevées et de plusieurs médicaments. Le pronostic de la maladie est conditionnellement défavorable.

La douleur sous l'omoplate droite peut être un symptôme totalement inoffensif ou indiquer une maladie grave. Pour vous débarrasser de la douleur et éviter d'éventuelles complications, vous avez besoin d'une consultation et d'un examen spécialisés. Sur la base de ses résultats, le médecin prescrira un traitement et donnera les recommandations nécessaires. être en bonne santé!

Douleur sous l'omoplate droite - diagnostic et traitement

La douleur sous l'omoplate droite peut être très effrayante pour une personne. Sans surprise, beaucoup ont entendu dire qu'une crise cardiaque peut irradier dans n'importe quelle partie du dos. Mais les conditions préalables à de telles sensations sont beaucoup plus diverses - il vaut la peine de consulter un médecin pour clarifier la nature du problème..

Causes de la douleur dans l'omoplate

Si une personne a mal, pique sous l'omoplate droite, les symptômes peuvent être directs ou reflétés. Dans le premier cas, il provient de l'os lui-même ou des tissus environnants, dans le second, il est associé à des impulsions douloureuses passant le long des racines nerveuses d'autres organes.

La douleur à droite dans la région de l'omoplate peut être causée par des maladies du tissu osseux, plus souvent - par des blessures. Les pathologies suivantes sont de nature traumatique:

  • Fracture. Un type de blessure assez rare, car seul un coup violent directement sur cette zone peut provoquer des lésions osseuses. Même en cas de chute, la zone scapulaire souffre beaucoup moins souvent que la colonne vertébrale, à moins qu'il ne s'agisse d'une chute de grande hauteur. Vous pouvez également casser l'omoplate en tombant sur une main tendue..
  • Blessure. C'est plus fréquent, c'est une lésion traumatique des tissus mous, des os due à un impact. En cas de blessure, le dos fait mal, mais le bras conserve sa fonction normale. Lorsque le bras bouge, le syndrome douloureux devient plus fort..
  • Inflammation du sac scapulaire - bourse. Cette pathologie se produit rarement seule. Habituellement, le patient a des antécédents de fracture ou de blessure osseuse et le processus inflammatoire est provoqué en soulevant des poids, en faisant du sport.

La douleur dans l'omoplate droite signale parfois le développement de la «scapula ptérygoïdienne». Il survient généralement chez les personnes qui ont déjà blessé la ceinture scapulaire. La raison en est la parésie des muscles environnants, un traumatisme des troncs nerveux. Parmi les pathologies inflammatoires et infectieuses de cette zone anatomique, on peut citer:

  • ostéomyélite - des lésions purulentes de l'os peuvent survenir avec des plaies (coup de couteau, coup de feu);
  • tuberculose - survient dans le cadre d'un processus systémique - tuberculose osseuse.

Les néoplasmes osseux dans cette zone sont extrêmement rares. Différents types de sarcomes et d'ostéomes peuvent être des tumeurs malignes. Le patient aura besoin d'un scanner ou d'une radiographie pour confirmer le diagnostic.

Problèmes du péritoine et d'autres organes

Lorsque des douleurs dans l'omoplate droite du dos surviennent régulièrement, les causes peuvent concerner les organes de la poitrine, le péritoine. L'inconfort se propage le long des troncs nerveux, à travers les tissus spinaux sont transmis à des parties éloignées du corps. C'est ce qu'on appelle la répercussion (irradiation).

La liste des maladies dans lesquelles ça fait mal, gémit sous l'omoplate droite derrière, est impressionnante:

  • Pathologies du système hépatobiliaire. Chez les personnes souffrant de dyskinésie, de cholécystite chronique, de telles sensations peuvent devenir habituelles. L'inflammation, en particulier lors de l'exacerbation, se manifeste par des douleurs, une lourdeur, une gêne à l'avant et à l'arrière à droite. Ces maladies sont caractérisées par une transpiration constante, des vomissements périodiques. Les calculs de la vésicule biliaire sont une autre cause «populaire» de douleur. Ils peuvent même provoquer de graves coliques, par exemple, lorsqu'ils sont coincés dans les conduits. L'inconfort s'étend à la zone de l'omoplate, donne sous les côtes.
  • Maladies pulmonaires. Il est impossible de ne pas remarquer de telles maladies, presque toutes se développent sous une forme aiguë. Par exemple, une douleur dans la région de l'omoplate, associée à une température anormale, une toux hachée est un symptôme de pneumonie, de bronchite, de pleurésie. De plus, le médecin écoute une respiration sifflante dans les poumons, une respiration lourde, le patient a un essoufflement, une production d'expectorations. Avec une bronchite à long terme due à une toux sévère, le syndrome douloureux peut se propager à toute la poitrine, au dos.
  • Problèmes rénaux. La pyélonéphrite, la glomérulonéphrite en tant que pathologies inflammatoires se manifestent par des douleurs dans la zone rénale du dos, ainsi que de la fièvre, des troubles urinaires et un malaise général. L'urolithiase se manifeste par des coliques lorsque les calculs bougent, au cours desquels la douleur intense d'une personne se propage à l'estomac, sur le côté, au dos.

Une cause plus rare de problèmes est un abcès dans le diaphragme à côté du foie, qui est caractéristique d'une évolution compliquée de l'ulcère gastroduodénal, la pancréatite. Parfois, la douleur est donnée à l'omoplate droite avec angine de poitrine (stable, instable), crise cardiaque - si vous soupçonnez ces pathologies, vous devez prendre de toute urgence de la nitroglycérine ou appeler une «ambulance».

Pendant de nombreuses années, luttez-vous sans succès contre les douleurs articulaires? "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera dans 30 jours. Ce remède naturel fait quelque chose que seule la chirurgie a déjà fait."

Douleur sous l'omoplate droite - prérequis vertébrologiques

L'ostéochondrose est une maladie très courante qui provoque des sensations désagréables au milieu du dos. La dégénérescence des disques intervertébraux liée à l'âge affecte toutes les personnes, en particulier après 70 ans. Peu à peu, le cartilage des disques devient plus mince, plus faible et leur élasticité diminue. Cela provoque une convergence inégale des vertèbres entre elles, leur instabilité, la croissance des ostéophytes marginaux. Il y a une douleur régulière sous l'omoplate droite ou à gauche, mais pas loin de la colonne vertébrale.

Lorsque l'ostéochondrose est compliquée par une hernie intervertébrale, la nature de la douleur change. Au stade de la saillie, cela peut rester le même, mais lorsque le dos est surchargé, des sentiments plus nets et plus forts sont possibles. Une grosse hernie comprime les racines nerveuses et les vaisseaux sanguins, la nutrition des vertèbres en souffre gravement et la douleur devient prononcée. La séquestration du disque peut provoquer des douleurs lancinantes et une incapacité à continuer comme d'habitude.

Autres causes de maux de dos sous l'omoplate à droite:

  • Scoliose. C'est dans cette partie de la colonne vertébrale que la courbure se forme le plus souvent chez l'enfant. Si, dans l'enfance, le dos se fait rarement sentir avec la douleur, des vertèbres incorrectement jointes plus tard provoqueront régulièrement des douleurs, des tiraillements et parfois des symptômes aigus. Le virage du côté droit arrive plus souvent d'un ordre de grandeur, car c'est à droite que le sac est porté, la main droite est plus souvent surchargée.
  • Névralgie. Le syndrome radiculaire avec névralgie de cette localisation dans la très grande majorité des cas a un caractère vertébrogène. Sa cause immédiate est la scoliose ou l'ostéochondrose des segments supérieurs de la colonne vertébrale. Une crise de névralgie peut survenir même en cas de port banal de vêtements serrés, de position assise prolongée dans une position inconfortable, etc. Moins fréquemment, la névralgie se développe après une maladie virale, par exemple après l'herpès.

Douleur aiguë - causes

Si une personne a déjà reçu un diagnostic de pathologies vertébrales, une douleur aiguë sous l'omoplate droite peut donner des signaux sur:

  • déplacement du disque intervertébral vers la droite ou vers l'arrière;
  • impact soudain et fort de la racine nerveuse.

Chez une personne en bonne santé, de tels problèmes ne se posent pas, seulement avec une évolution chronique et prolongée de maladies de l'appareil locomoteur, de telles complications sont possibles. Entre autres, la douleur est souvent donnée à la main droite, elle devient engourdie, il y a une sensation de "chair de poule". Le traitement du problème principal et le port de corsets spéciaux aideront.

Une douleur intense sous l'omoplate droite peut irradier des organes internes, elle est caractéristique de:

  • pancréatite aiguë;
  • cholécystite aiguë;
  • ulcère gastro-intestinal.

Une inflammation aiguë du pancréas survient principalement chez l'adulte. Dans 70% des cas, elle est associée à l'alcoolisme. La douleur est ceinturée ou unilatérale, mais elle est toujours assez intense, parfois en forme de poignard. Les sentiments changent à peine lors d'un changement de position. La maladie est dangereuse, nécessite une admission d'urgence à l'hôpital!

La cholécystite aiguë est familière à tous les patients qui l'ont sous une forme chronique. La maladie est aggravée par la prise d'alcool, d'aliments gras, après un travail physique. Presque toujours, la pathologie est associée à un jaunissement de la peau, des vomissements, des nausées..

Une douleur aiguë sous l'omoplate droite est caractéristique des blessures qui surviennent après un coup, une chute et est également inhérente au pneumothorax - une lésion soudaine de la plèvre. Une complication similaire peut être observée dans les pathologies pulmonaires sévères. La douleur dans ce cas est complétée par des sensations insupportables au centre de la poitrine. À peu près les mêmes symptômes, associés à une douleur accrue à l'inspiration, sont caractéristiques d'un abcès sous le diaphragme..

Douleur chronique - pourquoi elle apparaît?

Les maladies persistantes à long terme des organes internes entraînent souvent des douleurs régulières sous l'omoplate droite en combinaison avec un certain nombre d'autres symptômes. Par exemple, la pyélonéphrite chronique avec une longue progression passe au stade de la sclérose tubulaire rénale. Ça fait mal dans le dos et les côtés d'une personne de temps en temps, les sensations sont ternes, tirantes. Un gonflement, un état subfébrile, des sensations désagréables lors de la miction sont souvent observés. Souvent, cette pathologie est compliquée par une lithiase urinaire..

Les douleurs paroxystiques, mais légères et sourdes, sont caractéristiques des pathologies chroniques du système hépatobiliaire. Ils ne causent pas beaucoup d'inconfort, mais parfois ils deviennent un peu plus intenses et, pour ainsi dire, transpercent une personne de l'estomac à l'omoplate. Moins souvent, une douleur sourde dans l'omoplate droite apparaît avec des tumeurs malignes du foie, du pancréas, de la glande surrénale, des reins, de la vésicule biliaire.

Les sensations de picotements mineurs et rares qui disparaissent rapidement sont des symptômes de troubles neurogènes, en particulier au stade initial de la névralgie intercostale. En présence d'ostéochondrose et de scoliose sans exacerbation, une personne peut constamment ressentir des «injections» ou une sensation de corps étranger dans la zone de l'omoplate.

Une sensation de brûlure dans la zone anatomique décrite est également caractéristique des pathologies de la colonne vertébrale, mais elle peut parfois indiquer la progression de la bronchite et sa transition vers la pneumonie. Chez les personnes affaiblies, la pneumonie peut survenir d'elle-même et être accompagnée uniquement de légers maux de dos, d'une sensation de brûlure et d'un état subfébrile, même sans toux. Le syndrome de traction et le "pleurnicher" sont caractéristiques de l'ostéochondrose, des protubérances, du syndrome musculo-tonique, de l'hypertonicité. Surtout souvent, les sensations apparaissent le matin et après le sommeil, elles disparaissent progressivement. Si des symptômes sont observés après avoir mangé, bu de l'alcool, il vaut la peine de rechercher des problèmes dans le foie, les conduits.

Traitement de la douleur

Pour savoir pourquoi une personne a mal au dos sous l'omoplate droite, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi sous la direction d'un thérapeute, d'un neurologue et d'un gastro-entérologue. En fonction de la symptomatologie, le médecin orientera le patient vers les examens suivants:

  • Échographie des organes péritonéaux;
  • IRM ou TDM de la colonne vertébrale;
  • tests sanguins et urinaires;
  • Échographie des reins;
  • ECG;
  • radiographie pulmonaire.

En cas de blessures et de maladies aiguës des organes internes, le patient est soumis à une hospitalisation urgente et tous les examens nécessaires sont effectués dans un hôpital. Le traitement dépendra complètement de la cause de la douleur dans l'omoplate et le bras, l'épaule et d'autres symptômes. Un point commun de traitement dans tous les cas est la prise d'AINS (cétonal, ibuprofène) pour soulager l'inconfort et arrêter le processus inflammatoire. Ces fonds sont particulièrement efficaces pour l'ostéochondrose, ils sont donc prescrits en cours (comprimés, injections).

Les pathologies des organes internes sont traitées avec:

  • antispasmodiques (Revalgin, Droverin);
  • médicaments contre les nausées (Motilium, Metaclopromide);
  • antibiotiques (Amoxiclav, Ofloxacine), etc..

Pour la pneumonie, la bronchite, les antibiotiques sont utilisés dans les injections, les antitussifs, les expectorants, les infusions à base de plantes. Dans la plupart des cas, pour les pathologies chroniques de la colonne vertébrale et des organes internes, la physiothérapie est indiquée - microcourants, magnétothérapie, UHF, laser. Le massage, la thérapie par l'exercice aide à restaurer la circulation sanguine dans les tissus. Il est possible d'éviter des conséquences graves en consultant un médecin en temps opportun et en empêchant le passage de toute maladie à un stade grave, en mangeant correctement et en abandonnant les mauvaises habitudes.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "Le moyen le plus efficace de traiter les articulations et les problèmes de dos" Lire la suite >>>

Maux de dos sous les omoplates du dos - causes, symptômes et traitement

Anatomie de la poitrine

La zone scapulaire appartient à la colonne thoracique et se situe au niveau de la poitrine. Il est nécessaire d'étudier l'anatomie de cette zone afin de comprendre quels organes peuvent perturber le patient directement et indirectement..

Les principales caractéristiques anatomiques comprennent:

  1. Colonne vertébrale - comprend la moelle épinière et les vertèbres, les disques intervertébraux. C'est une partie importante de tout le système musculo-squelettique, protège la moelle épinière des dommages.
  2. Les omoplates droite et gauche font référence aux structures osseuses de la ceinture scapulaire supérieure. Ils ressemblent à un triangle et sont des os plats. Cette structure osseuse comporte de nombreuses fosses et dépressions. Ce sont les points d'attache des ligaments, des tendons et des muscles. Les lames ont une résistance élevée, de sorte qu'elles peuvent facilement résister à des charges statiques constantes.
  3. Clavicule - l'os qui assure la connexion entre l'omoplate et la poitrine.
  4. Coeur - est responsable de la fonctionnalité du système cardiovasculaire, pompe le sang dans les veines et les artères.
  5. Les poumons sont un organe respiratoire apparié responsable des processus d'échange gazeux.
  6. Oesophage, estomac - se référer aux organes digestifs.
  7. Côtes - assurent une fonction protectrice de la poitrine. Ce sont des os plats qui se fixent à l'arrière de la colonne vertébrale et devant le sternum..

La nature de la douleur

Les omoplates sont situées à l'arrière du dos et sont proches de l'humérus et de la clavicule. Il s'agit d'un os triangulaire apparié, auquel sont attachés les muscles rhomboïde et partiellement trapèze. Ces groupes musculaires rendent la ceinture scapulaire supérieure mobile. Les omoplates sont jointes avec les côtes pour former un solide cadre de torse. Tout inconfort dans cette zone peut entraîner un inconfort important et une limitation partielle de la mobilité du haut du dos. Pour cette raison, la douleur ne peut être tolérée et vous devez consulter immédiatement un médecin..

Le type de sensation de douleur est divisé en plusieurs classifications:

  1. La douleur et sa nature en fonction de la localisation des sensations désagréables - au milieu des omoplates, à gauche ou à droite, qu'il y ait irradiation à la poitrine ou entre les côtes, la douleur est ressentie plus haut ou plus bas.
  2. Par la nature des sensations - sensations désagréables, tiraillantes, douleur aiguë, gémissements, irradiation, pulsation.
  3. Durée de la douleur - attaques épisodiques, elle se fait constamment sentir, elle augmente fortement, un inconfort survient après une activité physique.

Le plus souvent, les douleurs de traction indiquent des problèmes de colonne vertébrale et signalent rarement d'autres problèmes connexes.

Raisons principales

Des symptômes de douleur sous les omoplates surviennent en raison de tels troubles:

  • douleur à l'estomac (ulcère d'estomac, gastrite);
  • troubles digestifs (brûlures d'estomac, reflux œsophagien);
  • troubles du travail du système cardiovasculaire (infarctus du myocarde, péricardite);
  • problèmes pulmonaires (bronchite, pneumonie);
  • troubles dégénératifs de la crête, de la colonne vertébrale;
  • traumatisme, inflammation, entorses, myosite;
  • troubles neurologiques.

Dans 90% des cas, selon les statistiques, l'inconfort au niveau des omoplates est causé par des maux de dos. La colonne vertébrale humaine est responsable de la marche verticale, donc une charge importante lui tombe dessus. Prendre soin de sa santé contribue à améliorer son bien-être lorsque l'inactivité physique et une mauvaise posture provoquent de l'inconfort. La situation empire avec l'âge de la personne.

Traumatisme

Si le patient a une ecchymose ou une entorse, une douleur sous l'omoplate peut survenir avec un mouvement ou une tension. Dans la période aiguë, les sensations douloureuses sont constantes et se font sentir même au repos. Selon l'emplacement de la blessure, la douleur survient du côté gauche ou droit des omoplates. Les types de dommages les plus courants sont les os ou le corset musculaire.

Autres types de blessures traumatiques:

  1. Blessure. Il se caractérise par une douleur superficielle. Le plus souvent, les tissus mous superficiels, la couche musculaire supérieure et le tissu adipeux sous-cutané souffrent d'ecchymoses. Des sensations désagréables apparaissent sous les omoplates et en dessous, des poches et un processus inflammatoire localement localisé apparaissent. En général, aucun traitement spécifique n'est requis. Cette douleur disparaît d'elle-même en quelques semaines..
  2. Fracture ou fissure - la douleur est vive et n'a pas de reflet et est concentrée sur le site de la blessure. Même le moindre mouvement de la main provoque des sensations atroces. Dans une telle situation, on montre au patient un repos complet afin de ne pas aggraver la situation avec la fracture..
  3. Luxations, déplacement des vertèbres. Dans ce cas, la douleur sera localisée non seulement dans la zone de l'omoplate, mais également dans le dos au niveau de la région thoracique. Souvent, la douleur survient en raison de la compression des terminaisons nerveuses dans le canal rachidien, ce qui indique des dommages aux disques intervertébraux.

Le traumatisme n'est pas difficile à définir. Pendant le mouvement, un craquement se fait sentir, il y a un gonflement du tissu sur le site de la blessure.

Ostéochondrose

La manifestation classique de l'ostéochondrose thoracique est une douleur interscapulaire au niveau de la crête. Les sensations désagréables proviennent du pincement des terminaisons nerveuses. Si la région thoracique est affectée dans la partie supérieure, le patient ressent une douleur scapulaire aiguë irradiant vers le bras. Le côté dépend de la lésion des racines nerveuses spécifiques. Lorsque les vaisseaux sont pressés, une augmentation de la pression, des maux de tête et des étourdissements se produisent..

Si la partie inférieure de la région thoracique est affectée, le patient donne une gêne au bas du dos de l'omoplate. Il donne également à la main gauche ou droite, selon l'emplacement du nerf pincé. Au fil du temps, la douleur devient plus intense, le patient commence à ressentir une gêne non seulement pendant l'activité physique, mais également au repos. Une situation difficile - l'inconfort se fait sentir 24 heures sur 24, même la nuit. Souvent, dans le contexte de l'ostéochondrose, des saillies ou des hernies se produisent.

La scoliose

Les troubles de la posture sont la maladie de la crête la plus courante qui survient à un âge précoce. Les premiers problèmes sont observés dès les premières années d'école - les enfants ne contrôlent pas la bonne posture et ne comprennent pas pourquoi les adultes exigent qu'ils soient assis uniformément. De mauvaises habitudes motrices se développent avec le temps. Une personne est assise dans une position qui lui est confortable, mais cette position provoque une surcharge musculaire statique et le développement d'un déséquilibre. Si la colonne vertébrale reste dans une position antalgique pendant une longue période, une courbure se produit, ce qui est lourd de conséquences.

À l'âge adulte, de nombreuses personnes font l'expérience de l'inactivité physique - un état de faible activité physique lorsqu'une personne mène une vie exclusivement sédentaire. Le résultat est un mal de dos persistant dû à une faiblesse musculaire. S'il y a une courbure dans la région thoracique, la douleur est localisée dans la zone des omoplates. Parfois, il y a un inconfort irradiant dans la région cervicale. La différence caractéristique entre la scoliose est qu'une épaule est plus haute que l'autre dans un état debout et détendu.

Lors de l'examen initial, le thérapeute peut voir la maladie. Il faut beaucoup de temps pour traiter la maladie et utiliser une approche intégrée. Pour soulager la condition douloureuse, vous devez établir un style de vie, cesser d'être nerveux et commencer à bouger. En cas de stress, le tonus musculaire peut augmenter, ce qui peut entraîner une détérioration du bien-être. Le massage aide beaucoup, il est également utile de pratiquer une thérapie par l'exercice pour le dos.

Hernies et saillies

L'apparition d'une hernie intervertébrale est une affection grave caractérisée par une saillie du canal rachidien à travers l'anneau fibreux. La condition précédente de la hernie est la protrusion. Pendant la saillie, le disque est partiellement endommagé et l'anneau fibreux est étiré. Les hernies surviennent avec un effort physique intense, en raison du levage de charges lourdes. Un rôle important dans leur apparence est joué par un facteur héréditaire. Si la famille a des parents proches avec des hernies ou des saillies, il est fort probable qu'elles surviennent avec l'âge chez les enfants.

Si une hernie ou une saillie est située au niveau de la région thoracique, des sensations douloureuses surviennent dans la région des omoplates. Une irradiation de la douleur au bras ou à l'épaule est également observée. Le côté dépend des racines nerveuses pincées spécifiques. Lumbago douloureux causé par des dommages aux terminaisons nerveuses, qui sont pincées en raison d'une compression excessive dans le dos.

Lorsque le bas du dos est touché, le lumbago est donné à la jambe et lorsqu'une hernie cervicale se produit, la douleur est donnée à la tête. Dans toutes les situations, une hernie nécessite un traitement complexe visant à détendre le dos, à soulager le syndrome douloureux aigu et à éliminer les tensions musculaires. Avec les hernies et les saillies, il est utile d'effectuer une thérapie par l'exercice, d'assister à des procédures de physiothérapie. Dans les cas rares et avancés, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Cyphose

Il s'agit d'une courbure de type scoliose, mais en sens inverse. Si, avec une scoliose, la colonne vertébrale est pliée vers la droite ou vers la gauche, alors avec la cyphose, il y a un courbure prononcé de la ceinture scapulaire supérieure. L'un des signes caractéristiques de la maladie est une sensation de douleur dans la zone interscapulaire en présence de signes externes de pathologie. Ça fait mal sous l'omoplate gauche ou droite, selon la nature de la courbure. La douleur survient généralement des deux côtés et irradie vers les bras et le cou. Il existe deux mécanismes principaux pour la formation de la pathologie:

  1. Neurogène. Au début de la courbure, des processus dégénératifs se produisent dans la colonne vertébrale, ce qui provoque un pincement des racines nerveuses de la moelle épinière. Il y a des sensations de douleur douloureuses dans la région de l'omoplate droite et gauche, qui sont administrées au cou, à la clavicule ou au bras, moins souvent au niveau de l'articulation de l'épaule.
  2. Musclé. Être constamment dans un état concave provoque un déséquilibre musculaire et une surcharge. Dans le haut du dos, les muscles sont pincés, ce qui provoque une hypertonicité et une douleur intense. Le reste des muscles du dos est également affecté. Une hypotension peut survenir dans la région lombaire.

En conséquence, l'artère vertébrale est comprimée, ce qui provoque une violation persistante de la circulation cérébrale. Une détérioration de la santé se produit progressivement, il y a des dysfonctionnements dans le travail des organes internes. Avec un tel patient, vous devez effectuer un travail complexe, y compris les services d'un thérapeute en réadaptation, effectuant une thérapie par l'exercice.

Spondyloarthrose

Parfois, le développement de la spondylarthrose indique une douleur à droite ou à gauche dans la zone des omoplates. La maladie est caractérisée par des lésions des facettes articulaires et des disques intervertébraux. Avec le développement de la maladie, il y a une perte de mobilité, une sensation de raideur apparaît, qui se manifeste le plus fortement le matin..

La pathologie se manifeste en plusieurs étapes:

  1. Déformation et destruction du tissu cartilagineux. Si la circulation sanguine est altérée dans cette zone, l'intégrité du tissu conjonctif est détruite, ce qui amincit le disque articulaire. Les processus de récupération dans l'os et le tissu conjonctif sont considérablement altérés. Une activité physique accrue dans ce domaine entraîne des microtraumatismes.
  2. D'autres changements déformants se produisent. Des phoques apparaissent dans le disque, la mobilité se détériore, ce qui entraîne une destruction accrue du tissu cartilagineux. Le patient peut ressentir constamment des douleurs, même lorsqu'il est calme..
  3. Le stade terminal est l'ossification, la formation d'ostéophytes. Ces excroissances blessent les articulations, les tendons, les muscles et les ligaments voisins. Dans ce cas, une opération sera nécessaire.

Une manifestation caractéristique de la spondylarthrose au stade initial est l'apparition de douleurs uniquement lors d'un effort physique. L'inconfort au repos disparaît car il n'y a pas de facteur traumatique.

Névralgie intercostale

Cette condition est appelée un trouble du nerf vague. Lorsque la pathologie se produit, une douleur aiguë apparaît, tirant dans l'omoplate, les côtes et la poitrine. Ce type de douleur est souvent confondu avec une crise cardiaque. Une différence caractéristique est l'absence d'une localisation claire dans la région du cœur. Les sensations désagréables s'intensifient à l'inhalation. La douleur s'accompagne d'une sensation de constriction. Si le patient pense qu'il a une angine de poitrine, il n'y a aucun soulagement après avoir pris de la nitroglycérine.

La douleur sous l'omoplate droite ou gauche indique une innervation à des zones spécifiques. L'engourdissement et les spasmes ne sont pas typiques de ce processus pathologique. Compte tenu de la spécificité des symptômes de la maladie, un spécialiste posera un diagnostic sans aucun problème. Le traitement consiste en l'utilisation de vitamines B injectables et de médicaments myotropes (relaxants musculaires). La névralgie intercostale doit être traitée par un neurologue.

Causes de la douleur sous l'omoplate gauche dans le dos du dos - troubles cardiaques

Le mal de dos indique souvent un trouble cardiaque. Pourquoi le mal de dos est un phénomène de douleur réfléchie, qui indique une maladie coronarienne, un infarctus du myocarde ou une péricardite. S'il y a une douleur lancinante soudaine qui augmente avec l'effort physique, mais qu'il n'y a pas de symptômes de maladies de la colonne vertébrale, un besoin urgent de consulter un cardiologue pour une consultation. L'automédication ou un retard peut amener la situation à un état critique.

Les causes les plus courantes d'inconfort cardiaque provoquant une douleur sous l'omoplate gauche dans le dos du dos sont:

  1. Infarctus du myocarde. En plus de l'irradiation, le patient ressent une douleur douloureuse dans la région du muscle cardiaque. Les causes de la pathologie sont associées au blocage des grosses artères et veines par un thrombus. Si une plaque thrombotique se détache et bloque le flux vasculaire autour du cœur, une crise cardiaque se produit. Dans cet état, vous devez agir rapidement, sinon le patient mourra. La cause fondamentale de la pathologie qui est survenue est l'athérosclérose, le collage des érythrocytes, les plaquettes avec une coagulabilité accrue.
  2. Cardiopathie ischémique ou angine de poitrine. Selon les informations d'un article médical, une attaque de maladie coronarienne se développe soudainement. Une douleur sourde apparaît, qui est paroxystique. L'attaque est facilement arrêtée en prenant de la nitroglycérine. La maladie nécessite une surveillance médicale supplémentaire, car elle peut survenir précisément au moment le plus inattendu. Si l'attaque dure plus de quelques heures et que les médicaments ne vous aident pas, vous devez appeler une ambulance. En plus de l'inconfort au niveau du cœur, la respiration du patient se réalise, un essoufflement se produit, qui augmente avec l'effort physique.
  3. Une douleur sous l'omoplate gauche du dos du dos peut indiquer le développement d'une crise de péricardite. La pathologie est caractérisée par l'accumulation de liquide avec des lésions inflammatoires de la membrane séreuse du cœur. Le diagnostic comprend des tests pour les marqueurs inflammatoires, y compris des tests rhumatismaux. La péricardite est souvent une complication d'une maladie infectieuse antérieure, y compris des maladies respiratoires des voies respiratoires supérieures et inférieures. Une thérapie complexe à long terme est effectuée.

Maladies du système respiratoire

En présence de maladies respiratoires prolongées, le patient peut éventuellement développer une douleur irradiante au niveau des omoplates. Le plus souvent, les complications sont causées par de telles maladies:

  1. Bronchite chronique ou aiguë. Au stade initial, la maladie se caractérise par une toux sèche. Peu à peu, l'irritation du larynx augmente et une toux grasse se produit. Si la maladie s'est développée dans le contexte des ARVI, il y a une augmentation de la température corporelle. La maladie ne nécessite pas de traitement spécifique, il suffit de rester au lit, de boire plus de liquide chaud. Dans de rares cas, des antipyrétiques et des antibactériens peuvent être nécessaires.
  2. Pleurésie. Si un patient se plaint de douleurs thoraciques sévères avec irradiation possible, toux, essoufflement et fièvre, le spécialiste est obligé d'exclure ou de confirmer cette maladie. La pleurésie est caractérisée par une inflammation des feuilles pleurales, suivie de l'accumulation de crachats liquides dans la cavité pleurale. La maladie est difficile à supporter. Un traitement complexe avec des antibiotiques et des médicaments antituberculeux est nécessaire.
  3. Pneumonie. Il se développe souvent comme une complication des ARVI. La pneumonie se caractérise par une évolution sévère, accompagnée de toux, d'essoufflement, de douleurs thoraciques à l'inspiration et d'une forte fièvre. La maladie est confirmée par une radiographie pulmonaire et peut être traitée avec des antibiotiques.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Tous les troubles gastro-intestinaux qui provoquent une gêne au niveau des omoplates ont une nature reflétée de douleur. Quels problèmes peuvent survenir:

  1. Gastrite ou ulcère d'estomac. S'il y a un reflet du syndrome douloureux, le patient ressent une gêne désagréable dans la région thoracique inférieure (le bas des omoplates des deux côtés). Cela peut ressembler à une douleur musculaire. Avec une crise de douleur dans l'estomac, une sensation de brûlure dans la zone du plexus solaire peut être ressentie en parallèle. Les maladies sont traitées dans un complexe, en utilisant des médicaments pour réduire l'acidité, des agents cicatrisants (inhibiteurs de la pompe à protons). Si un pathogène bactérien est trouvé, des antibiotiques sont prescrits.
  2. Reflux œsophagien, brûlures d'estomac. L'inconfort se produit dans la région de la poitrine, irradiant souvent vers la zone scapulaire. La cause de la pathologie est le retour du contenu de l'estomac dans l'œsophage. Les sensations désagréables sont associées à l'effet irritant de l'acide chlorhydrique sur l'œsophage. Il y a une éructation acide, une sensation de boule dans la gorge. Dans de rares cas, des vomissements surviennent. Pour éviter une attaque, vous devez limiter l'utilisation d'aliments frits, épicés et gras. Dans le traitement symptomatique, des antiacides sont utilisés pour réduire l'acidité, à base d'hydroxyde de magnésium et d'aluminium.

Avis éditorial

Les sensations désagréables dans la zone scapulaire sont le plus souvent associées à une exacerbation des maladies du système musculo-squelettique. Moins souvent, les troubles cardiaques, les problèmes de neurologie, les maladies de l'estomac et du système respiratoire entraînent une gêne. Pour en savoir plus sur les causes des maux de dos, il est recommandé d'étudier l'article correspondant sur notre site internet..

Ça fait mal sous l'omoplate droite: raisons et que faire?

Des sensations douloureuses sous l'omoplate droite à l'arrière du dos sont une plainte assez courante. Il peut accompagner diverses maladies.Par conséquent, pour connaître la cause exacte d'un symptôme désagréable, vous devez consulter un spécialiste. Un traitement adéquat ne peut être prescrit qu'après l'établissement d'un diagnostic précis.

Pourquoi ça fait mal sous l'omoplate droite derrière?

La douleur sous l'omoplate droite n'est généralement pas le seul symptôme qui inquiète une personne. Il est important de prendre en compte tout changement dans le corps afin que le médecin puisse obtenir le tableau clinique le plus complet lors de la conversation avec le patient..

Dislocation

Une telle blessure se caractérise par un déplacement persistant des os qui forment l'articulation. L'intensité de la douleur dépend de la gravité de la luxation. Les sensations douloureuses sont exacerbées pendant le mouvement, avec la palpation, peuvent irradier vers les parties adjacentes du corps.

Les symptômes suivants sont également caractéristiques de la blessure:

  • raccourcir la ceinture scapulaire du côté affecté;
  • protrusion de l'extrémité claviculaire supérieure;
  • allongement du membre affecté (avec luxation de l'épaule);
  • restriction de mouvement.

Pyélonéphrite

Cette pathologie implique une lésion inflammatoire du rein. La douleur est généralement localisée du dos dans la région lombaire, mais irradie souvent sous l'omoplate droite.

Les symptômes suivants sont également caractéristiques de la forme aiguë de la maladie:

  • caractère terne et douloureux de la douleur, une forme paroxystique est possible;
  • fièvre - la température peut atteindre 40 degrés;
  • frissons;
  • faiblesse générale;
  • perte d'appétit;
  • nausées, vomissements possibles.

Cholécystite

Cette pathologie implique une inflammation de la vésicule biliaire et se produit souvent dans le contexte d'une maladie de calculs biliaires. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit, irradiant souvent sous l'omoplate droite, l'épaule, la clavicule.

La maladie est également caractérisée par les symptômes suivants:

  • la nausée;
  • vomissements avec bile;
  • éructations amères;
  • amertume en bouche;
  • ballonnements;
  • troubles des selles;
  • la faiblesse;
  • transpiration;
  • symptômes possibles d'intoxication générale.

Dyskinésie biliaire

La pathologie affecte le tractus gastro-intestinal et implique une violation de la motilité des voies biliaires. La douleur sous l'omoplate droite est typique de son irradiation, mais des sensations douloureuses se développent dans l'épigastre et l'hypochondre droit. La douleur peut être sourde ou vive, généralement après avoir mangé ou fait de l'exercice.

La pathologie et d'autres signes sont caractéristiques:

  • douleur à la palpation;
  • un foie hypertrophié;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • goût amer dans la bouche;
  • mauvaise haleine;
  • courte durée des crises de douleur - généralement jusqu'à une demi-heure.

Cirrhose du foie

Cette maladie est chronique et implique des changements irréversibles. La douleur survient périodiquement et est terne. Il est localisé dans l'hypochondre droit, peut céder sous l'omoplate droite.

La pathologie est également caractérisée par les symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • diminution de la capacité de travail;
  • inconfort dans l'abdomen;
  • flatulence;
  • troubles dyspeptiques;
  • haute température;
  • douleur articulaire.

Ostéochondrose

La pathologie signifie des dommages au cartilage articulaire et des changements dégénératifs. Des sensations douloureuses se développent dans la zone touchée, peuvent être administrées d'un côté, en particulier lors du pincement ou de la compression des terminaisons nerveuses.

L'ostéochondrose est caractérisée par les symptômes suivants:

  • une augmentation de la douleur avec des mouvements brusques, une charge;
  • spasmes musculaires;
  • limitation de l'amplitude des mouvements;
  • essoufflement, incapacité à respirer profondément (lésions de la région thoracique);
  • irradiation de la douleur aux organes situés dans la projection de la zone touchée.

Myosite

La maladie implique une inflammation des muscles individuels ou de leurs groupes. Les sensations douloureuses sont des douleurs, des coups de couteau, se propagent aux zones voisines et peuvent être accompagnées des symptômes suivants:

  • les phoques sont ressentis dans la zone touchée;
  • un mouvement brusque de la main s'accompagne d'une douleur vive;
  • la zone touchée gonfle, la peau devient rouge;
  • une tension musculaire se produit;
  • mal de tête possible.

Périarthrite épaule-scapulaire

La pathologie implique des lésions des tissus mous périarticulaires et des modifications inflammatoires et dégénératives de ceux-ci. Les sensations douloureuses sont douloureuses et peuvent être accompagnées des symptômes suivants:

  • augmentation de la douleur lors de la rotation de l'épaule, surmonter la résistance;
  • le membre supérieur du côté affecté a une mobilité limitée - il ne peut pas être élevé ou ramené derrière le dos;
  • la douleur peut irradier vers le cou ou le bras le long du côté affecté.

Pleurésie fibrineuse (sèche)

La maladie est inflammatoire et affecte les poumons (feuilles pleurales). La douleur sous l'omoplate droite est caractéristique de la pleurésie apicale et peut être accompagnée des symptômes suivants:

  • irradiation de la douleur au bras droit, à l'épaule;
  • souffle douloureux;
  • mal de crâne.
  • faiblesse générale;
  • augmentation de la température;
  • douleurs articulaires et musculaires.

Pneumonie

Cette maladie affecte également les poumons et est inflammatoire. Les sensations douloureuses sont douloureuses et accompagnent d'autres symptômes:

  • une forte augmentation de la température;
  • toux;
  • expectorations purulentes;
  • parfois douleur pleurale.

Névralgie intercostale (thoracalgie)

Avec cette pathologie, les nerfs périphériques sont touchés. La douleur se développe généralement dans la poitrine, peut irradier sous l'omoplate droite, dans la clavicule, dans le bas du dos. Son caractère peut être différent: terne, pointu ou perçant, douloureux ou brûlant, paroxystique.

La thoracalgie est également caractérisée par d'autres symptômes:

  • inhalation très douloureuse;
  • tension musculaire, spasmes;
  • blanchiment ou rougeur de la peau;
  • une augmentation de l'intensité de la douleur lors de la toux, des éternuements, des mouvements brusques;
  • engourdissement dans les zones des fibres nerveuses touchées.

Quel médecin contacter?

Avec des plaintes de douleur sous l'omoplate droite derrière le dos, vous pouvez consulter un thérapeute ou un neurologue. Si le fait de la blessure est connu, vous devez immédiatement consulter un traumatologue. Si nécessaire, le patient sera référé vers un autre spécialiste:

  • chirurgien;
  • orthopédiste;
  • pneumologue;
  • phthisiatre;
  • oncologiste;
  • vertébrologue;
  • physiothérapeute.

Seul un spécialiste peut poser le bon diagnostic à l'aide d'un diagnostic complet. De nombreuses maladies présentent des symptômes similaires et certaines pathologies peuvent être atypiques, ce qui rend difficile l'identification de la cause exacte de la douleur.

Diagnostique

Le diagnostic de la douleur à l'épaule droite commence par un examen physique et des antécédents de maladie et de vie. Pour découvrir la cause des symptômes désagréables, tout un ensemble d'études en laboratoire et instrumentales peut être nécessaire. Ils peuvent inclure les méthodes suivantes:

  • analyses de sang et d'urine - générales, biochimiques, spécifiques;
  • radiographie;
  • échographie;
  • CT scan;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • gastroduodénoscopie;
  • laparoscopie (examen invasif).

Traitement

Les caractéristiques du traitement de la douleur sous l'omoplate droite du dos au dos dépendent du diagnostic. Habituellement, une thérapie conservatrice est suffisante, ce qui peut inclure l'utilisation de médicaments, la physiothérapie, des exercices de physiothérapie. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Thérapie médicamenteuse

L'utilisation de divers médicaments est à la base du traitement de la plupart des maladies de divers organes et systèmes du corps. Avec une douleur sous l'omoplate droite, les caractéristiques de la pharmacothérapie dépendent du diagnostic.

Les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Les antibiotiques De tels médicaments sont nécessaires pour la nature infectieuse de la maladie, l'accession secondaire de l'infection et un processus inflammatoire étendu. Le médicament est sélectionné en fonction des résultats d'une analyse pour identifier l'agent pathogène et sa sensibilité au médicament - un antibiotique à large spectre est prescrit avant sa mise en œuvre.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils sont prescrits pour soulager la douleur et l'inflammation dans de nombreuses conditions. Recourent souvent au diclofénac, à l'ibuprofène, à l'indométacine, au Celebrex, au piroxicam, au méloxicam.
  • Si la pathologie s'accompagne de tensions musculaires, de spasmes, ils ont alors recours aux antispasmodiques (Drotaverin, Papaverin) et aux relaxants musculaires (Mikodalm, Sirdalud, Baclofen).
  • Pour le syndrome de la douleur, des analgésiques sont utilisés: Baralgin. Analgin. Si la douleur est insupportable, alors en milieu hospitalier, la novocaïne ou un autre blocage médicamenteux peut être pratiqué.
  • Pour les pathologies auto-immunes et les processus inflammatoires, des immunosuppresseurs sont prescrits qui suppriment l'activité des cellules lymphoïdes.
  • Pour activer la défense immunitaire, ils ont recours à des immunostimulants, à des complexes vitaminiques et minéraux.
  • Si la maladie affecte les structures cartilagineuses, des chondroprotecteurs tels que Structum, Teraflex, Movex, Alflutop, Chondroïtine sont nécessaires pour les restaurer..

L'automédication est dangereuse. Le traitement médicamenteux ne doit être prescrit que par un médecin, car les médicaments nécessaires dans un cas peuvent être nocifs dans un autre. Il est également important de suivre le régime et la durée du traitement - ces facteurs sont déterminés par un spécialiste.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie sont souvent incluses dans le traitement conservateur de nombreuses maladies et sont également utilisées pour accélérer la récupération et la rééducation après la chirurgie. La physiothérapie résout diverses tâches, notamment le soulagement de l'inflammation et de la douleur, l'activation des processus métaboliques et métaboliques, la circulation sanguine.

Les procédures suivantes peuvent être incluses dans le traitement:

  • électro- ou phonophorèse avec l'utilisation de médicaments;
  • Thérapie UHF;
  • ultrason;
  • thérapie au laser;
  • cryothérapie;
  • balnéothérapie;
  • thérapie diadynamique;
  • traitement de la boue;
  • applications de paraffine;
  • darsonvalisation
  • massage.

Pour les pathologies associées au système musculo-squelettique, des exercices de physiothérapie sont également souvent inclus dans le traitement. Il doit être traité avec un spécialiste de la thérapie par l'exercice. Après accord avec le médecin, la gymnastique à domicile est autorisée.

Une douleur sous l'omoplate droite peut indiquer une blessure ou une maladie. Seul un spécialiste peut poser le bon diagnostic à l'aide d'un ensemble de méthodes de diagnostic. Ce n'est qu'après avoir découvert la cause des symptômes alarmants qu'un traitement adéquat peut être prescrit, généralement basé sur un traitement médicamenteux..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte