Une attention particulière doit être portée si les symptômes sont accompagnés de douleurs au niveau de la poitrine et de difficultés respiratoires..

Les épaules et les avant-bras, étant des parties importantes du corps humain, remplissent un certain nombre de fonctions importantes. Grâce à eux, une personne peut plier et déplier les bras. L'épaule est située du cou au bras et l'avant-bras est situé entre le coude et le poignet. Si vos épaules et vos avant-bras vous font mal, votre professionnel de la santé vous dira quoi faire pour réduire l'inconfort lors de la consultation. Selon la CIM-10, la douleur à l'épaule et à l'avant-bras est indiquée par le code M-25,52.

Étiologie [causes]

S'il y a des douleurs dans les avant-bras, les causes de l'inconfort peuvent être associées à des maladies qu'une personne a dans l'histoire. Les principaux facteurs qui font mal à l'avant-bras droit ou à l'avant-bras gauche comprennent:

  • Épicondylite;
  • Capsulite;
  • Tendinite calcifiante;
  • Zona;
  • Thrombophlébite;
  • Athérosclérose oblitérante;
  • Plexite de l'épaule;
  • Syndrome de Scalene;
  • Ostéomyélite;
  • Myosite.

Si le bras gauche fait mal du coude à la main, les raisons de ces sensations désagréables peuvent être:

  • Arthrite;
  • Arthrose;
  • Problèmes neurologiques;
  • Ostéoporose;
  • Insuffisance artérielle;
  • Tendinite

Si une douleur à l'épaule et à l'avant-bras survient en même temps, l'étiologie d'un tel inconfort peut être:

  • surmenage des fibres musculaires;
  • dystrophie des mains;
  • ischémie;
  • l'athérosclérose;
  • maladies infectieuses;
  • problèmes métaboliques;
  • mode de vie sédentaire;
  • mauvaise nutrition.

Si la main sous le coude fait mal, cela peut indiquer une blessure traumatique au membre supérieur. Dans ce cas, une douleur intense dans le bras se produira de l'extérieur..

Bien que les tumeurs cancéreuses des membres supérieurs apparaissent rarement, une telle pathologie doit encore être mentionnée, car un diagnostic intempestif d'une maladie oncologique peut avoir des effets négatifs sur la santé humaine. Des tumeurs bénignes et malignes peuvent se former dans la région de l'épaule et de l'avant-bras.

Le premier type est le lipome et le second est le mélanome, le fibrosarcome, le rhabdomyosarcome. Dans les cas avancés, les tumeurs du deuxième type peuvent donner des métastases, qui se développent le plus souvent dans la moelle osseuse du radius et du cubitus.

Symptômes

Si l'avant-bras de la main droite ou gauche fait mal, l'inconfort sera accompagné des symptômes suivants:

  • Gonflement;
  • Hyperémie;
  • Contrainte;
  • Hypersensibilité de la peau de la zone touchée de la main;
  • Augmentation locale de la température corporelle;
  • Craquements dans les articulations lors du mouvement du membre supérieur;
  • La formation de cônes;
  • Convulsions;
  • Spasmes;
  • Hémorragies;
  • Modifications de la forme de l'articulation de l'épaule.

Médecins et diagnostics

Lorsque le gonflement apparaît dans l'avant-bras, il est enflé et douloureux, vous devez alors savoir ce qui a exactement causé l'inconfort. Pour un diagnostic précis, vous devez demander l'aide d'un médecin spécialiste. Les médecins suivants aideront à examiner la zone malade du membre supérieur et à parler des causes de l'inconfort:

  • Thérapeute;
  • Neuropathologiste;
  • Traumatologue;
  • Orthopédiste;
  • Rhumatologue;
  • Neurochirurgien;
  • Chirurgien;
  • Dermatologue;
  • Oncologiste.

Si des douleurs à l'épaule et à l'avant-bras sont apparues en raison de maladies des organes internes, une consultation avec un cardiologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un gastro-entérologue peut être nécessaire.

Après un examen visuel et une palpation de la partie malade du corps, un médecin spécialiste recommandera à son patient de subir une série d'examens diagnostiques qui aideront à composer plus précisément un tableau clinique de l'inconfort survenu..

Pour les douleurs à l'épaule et à l'avant-bras, une série de tests de laboratoire sont nécessaires. Il existe les méthodes de recherche suivantes:

  • Analyse d'urine générale;
  • Tests rhumatismaux;
  • Test sanguin général et biochimique;
  • Tests d'allergie;
  • Ponction lombaire.

Si les avant-bras des mains font mal, le médecin traitant peut alors nommer:

  • IRM;
  • Ultrason;
  • Radiographie;
  • Électrocardiographie;
  • Scintigraphie osseuse;
  • Angiographie;
  • Électromyographie;
  • Méthode du potentiel évoqué;
  • Examen de la conduction nerveuse.

Après avoir reçu tous les résultats du test, le médecin traitant pourra dire à son patient pourquoi l'avant-bras gauche ou droit fait mal, et comment se débarrasser de cet inconfort..

Traitement

Après un examen approfondi, le médecin prescrira les traitements suivants à son patient:

  • médicament;
  • physiothérapie;
  • intervention chirurgicale;
  • l'utilisation de la médecine traditionnelle;
  • physiothérapie.

Il est important de se rappeler que les préparations pharmaceutiques pour le traitement médicamenteux de la douleur dans la région de l'épaule doivent toujours être prescrites par le médecin traitant.

Lors de ce type de traitement, les produits de la pharmacie peuvent être utilisés:

  • anti-inflammatoire;
  • les antibiotiques;
  • antiviral;
  • les anticoagulants;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • hormonal;
  • complexes de vitamines;
  • les anticoagulants;
  • médicaments chimiothérapeutiques (s'il y a des antécédents de cancer).

En association avec un traitement médicamenteux, pour améliorer l'état de la zone malade, il est recommandé de suivre un cours de physiothérapie comprenant au moins 10 séances. Il existe les types de traitement suivants:

  • électrophorèse utilisant de l'iodure de potassium, du magnésium et de la lidase;
  • applications de paraffine;
  • ozokérite;
  • kinesio taping;
  • réflexologie;
  • acupuncture.

Si, après un traitement conservateur, l'avant-bras fait toujours mal, le médecin traitant vous prescrira une opération. Il existe les types suivants d'opérations pour la douleur dans ces zones du membre supérieur:

  • Arthroscopie - ablation chirurgicale d'une partie du sac articulaire dans laquelle une destruction pathologique s'est produite;
  • Réparation. Pendant l'opération, le chirurgien violera l'intégrité de la capsule articulaire, rétablissant ainsi la mobilité de la main;
  • Avec la tendinite calcifiante, l'articulation est nettoyée de l'excès de sels.

Remèdes populaires

En plus des médicaments et de la physiothérapie, la douleur dans l'avant-bras lors de la levée du bras peut être arrêtée à l'aide de la médecine traditionnelle. Un effet bénéfique dans le traitement de l'inconfort dans cette zone du membre supérieur peut être obtenu en utilisant les recettes suivantes:

    • Compresse de miel. Prenez une petite quantité de miel, lubrifiez la zone douloureuse de l'épaule et couvrez-la avec un sac. Il vaut mieux laisser cette compresse pendant la nuit. Ces procédures doivent être effectuées une fois par jour pendant 10 jours;
    • Compresser avec du bischofite. Avant la procédure, l'épaule douloureuse doit être réchauffée avec un coussin chauffant. Versez ensuite 30 grammes d'ingrédient chaud dans un récipient peu profond et frottez-le dans la zone touchée avec les doigts de votre main saine. Un chiffon propre est trempé dans la solution restante et placé sur l'épaule douloureuse. Le tissu bischofite est recouvert de papier ciré, puis l'épaule est isolée avec une écharpe chaude. Il est recommandé de faire une telle compresse avant le coucher. Si le matin, il reste encore une solution sur l'épaule, elle doit être lavée à l'eau tiède. Le cours d'un tel traitement ne dépasse pas 2 semaines..
  • Teinture d'alcool. Mettez une cuillère à soupe de racine de bardane, 3 cosses de piment fort et 3 cuillères à soupe de fleurs de lilas dans un bol propre. Tous les ingrédients doivent être remplis d'un litre d'alcool. La solution résultante est perfusée pendant 72 heures dans un endroit frais. Ensuite, ils l'utilisent pour frotter la zone malade du membre supérieur;
  • Pommade de guérison avec sabre. Pour le préparer, vous devez prendre 100 grammes de saindoux fondu, une cuillère à soupe de piment rouge haché, 3 cuillères à café d'herbes hachées et séchées de potentille et de millepertuis. Mettez tous les ingrédients dans un bol et mélangez bien. Le mélange résultant est appliqué sur l'articulation de l'épaule le soir avant le coucher. Cette procédure peut être effectuée quotidiennement;
  • Compresse acétique. Versez 500 millilitres d'eau bouillie dans un récipient profond et ajoutez 1 cuillère à soupe de vinaigre avec une concentration de 9 pour cent. Dans la solution obtenue, humidifiez un chiffon et placez-le sur l'articulation douloureuse, qui doit être recouverte d'une écharpe en laine. Cette procédure est effectuée avant le coucher. Le matin, la solution restante est lavée à l'eau.

Malgré la simplicité de la préparation et de l'utilisation des remèdes populaires pour le traitement de la douleur dans l'articulation de l'épaule et la zone de l'avant-bras qui survient lors du lever de la main, une consultation avec votre médecin avant d'utiliser ce type de traitement est obligatoire.

Physiothérapie

La physiothérapie peut améliorer la circulation sanguine et soulager les spasmes musculaires de l'épaule et de l'avant-bras. Les exercices suivants sont recommandés:

  • La tête doit être inclinée alternativement vers l'épaule droite et gauche. Pendant l'exercice, la tête doit être inclinée et fixée dans cette position pendant 15 secondes;
  • Faites des mouvements circulaires avec vos épaules d'avant en arrière au moins 10 fois de chaque côté;
  • La tête doit être tournée vers la droite et rester dans cette position pendant 5 secondes. Remettez ensuite la tête dans sa position d'origine et répétez le virage vers la gauche..

La prévention

Afin d'éviter les douleurs aux épaules et aux avant-bras, vous devez respecter des règles préventives simples:

  • Massez le cou et les épaules tout au long de la journée;
  • Pendant le sommeil, il est nécessaire d'utiliser non pas un oreiller haut, mais un rouleau spécial;
  • Lors du levage et du transport de sacs lourds, la charge doit être répartie uniformément sur les deux épaules. Par conséquent, il est préférable de privilégier les sacs à dos plutôt que les sacs avec une seule sangle;
  • Habillez-vous en fonction des conditions météorologiques;
  • En marchant, vous devez surveiller votre posture;
  • Il n'est pas recommandé aux femmes de porter des chaussures avec des talons de plus de 5 centimètres;
  • Effectuer une série d'exercices quotidiennement.

Étant donné que l'épaule et l'avant-bras remplissent une fonction importante dans le mouvement du membre supérieur, il est nécessaire de surveiller leur état. Si vous ressentez de la douleur, consultez un médecin. Seul un médecin, après avoir effectué un examen et des mesures de diagnostic, sera en mesure de poser un diagnostic précis et de prescrire le traitement approprié, ce qui aidera à améliorer l'état de la zone malade et à soulager l'inconfort..

Liste de références

Lors de la rédaction de l'article, le rhumatologue a utilisé les matériaux suivants:

  • Zabolotnykh, Inga Ivanovna Maladies des articulations: mains. pour les médecins / I. I. Zabolotnykh. - SPb. : SpetsLit, 2005 (State Unitary Enterprise Type. Science). - 220 p. ISBN 5-299-00293-9
  • Evdokimenko, Pavel Valerievich Arthrite [Texte]: se débarrasser des douleurs articulaires: [causes, symptômes, diagnostic, méthodes de traitement, médicaments, exercices thérapeutiques, phytothérapie, régime: recommandations d'un spécialiste expérimenté: 16+] / [Evdokimenko P. V.]... - 3e éd., Rév. - M: Paix et éducation, 2015 - 255p. ISBN 978-5-94666-632-9
  • Référence traumatologue complète / [O.V. Ananyeva et autres]. - M: Eksmo, 2006 - 733 p. ISBN 5-699-16187-2
  • Borshchenko Igor Comment se débarrasser de la douleur dans les articulations des mains [Borshchenko I.]. - M: Astrel: Métaphore, 2012, -130s ISBN: 978-5-271-38841-5

Commentaires de l'auteur de l'article

Veuillez évaluer la qualité du matériel:

Note moyenne de l'article 3.83 sur 5 points
Total des votes 6

Douleur à l'avant-bras: comment traiter?

L'avant-bras est la partie du membre supérieur qui se compose du cubitus et du radius. Ainsi, l'avant-bras est une section du bras qui part de la main et se termine par le coude. La douleur dans ce domaine dérange souvent les gens. Les terminaisons nerveuses sont situées dans tout l'avant-bras, de sorte que les ligaments, les muscles, les tendons, les vaisseaux sanguins, les os et les articulations peuvent faire mal. Les causes de la douleur varient considérablement. Il peut s'agir de troubles nerveux, de lésions vasculaires, de maladies infectieuses, de défaillances métaboliques.

Causes de la douleur à l'avant-bras

Une douleur aiguë dans l'avant-bras survient souvent dans un contexte de maladies telles que:

Blessures osseuses et articulaires.

Si la douleur survient lors du mouvement du coude ou de l'épaule, cela indique des luxations ou des entorses. Une douleur chronique peut survenir avec une bursite, une tendinite et une rupture du tendon.

La douleur douloureuse peut être le résultat de myalgie, de périarthrose et de maladies cardiologiques.

Les raisons énumérées ne couvrent pas la liste complète des facteurs pouvant causer des douleurs à l'avant-bras. Pour connaître l'étiologie de la douleur, vous devez vous fier aux caractéristiques de son apparition..

Dommages musculaires

Les dommages aux muscles de l'avant-bras, qui causent de la douleur, peuvent être causés par des raisons telles que:

Myosite. La douleur de la myosite brûle. Si une personne est gauchère, la douleur survient dans sa main droite et vice versa. Plus une personne bouge un membre intensément, plus la douleur sera forte. Les mouvements de l'articulation du coude sont souvent difficiles. Les tissus de la zone d'inflammation deviennent rouges. La douleur disparaît lorsque la personne cesse de bouger le bras, mais elle ne disparaît pas complètement. Augmentation de l'inconfort lors d'un changement de temps.

Des convulsions. Une personne ne peut pas les contrôler par un effort de volonté. La douleur sur fond de convulsions est des crampes, assez intenses. Les causes de son apparition sont le surmenage, la circulation sanguine altérée, l'échec des processus métaboliques de l'avant-bras..

Crampe. C'est une cause traumatique de douleur. La déchirure peut être causée par des mouvements brusques de la main, par exemple pendant le sport. La douleur dérangera pendant plusieurs jours, et parfois des semaines. Après cela, elle commence à se calmer. Souvent, un œdème se forme sur le site de la rupture, l'avant-bras gonfle.

Déchirer les muscles. La cause de la blessure est la flexion ou l'extension brusque de l'articulation du poignet. Le plus souvent, de grandes zones musculaires ne sont pas affectées, mais dans les cas graves, elles peuvent se séparer complètement du tendon. La personne ressent une douleur vive, les tissus de l'avant-bras sont enflés, la mobilité de la main est limitée.

Syndrome de choc ou syndrome de compression musculaire. Il s'agit d'une blessure grave qui survient avec une pression prolongée sur l'avant-bras. Cette violation conduit à une hémorragie interne. L'hématome formé, à son tour, continue également d'exercer une pression sur les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins. Le tissu affecté gonfle, la température corporelle augmente localement. Si le patient n'est pas traité à temps, les tissus peuvent subir une nécrose. À l'avenir, les mouvements des membres deviendront impossibles..

Hématomes spontanés qui n'ont pas été précédés d'un traumatisme. Un tel saignement sous la peau est fréquent chez les personnes qui prennent des anticoagulants. Dans le domaine de la formation de l'hématome, la douleur survient, elle est tirante, pas trop intense. L'avant-bras gonfle légèrement.

Dommages aux tendons et ligaments

Le plus souvent, les ligaments et les tendons de l'avant-bras font mal dans le contexte de l'inflammation.

Les raisons qui peuvent le provoquer:

Tendinite et tendinose (inflammation des tendons). Ces troubles comprennent tout un groupe de maladies, dans lesquelles non seulement l'appareil ligamentaire souffre, mais aussi la membrane qui l'entoure. Une personne développe une tendovaginite. Le processus inflammatoire s'accompagne d'une douleur intense, la mobilité de la main est fortement limitée. La douleur s'intensifie lors des mouvements actifs de la main, s'atténue au repos. D'autres symptômes de l'inflammation des tendons comprennent le resserrement de la zone lésée, une rougeur de la peau et de la fièvre..

Fasciite diffuse. Dans ce cas, le fascia, qui relie les muscles de l'avant-bras, en souffre. Il devient difficile de bouger la main. La peau de la zone touchée grossit, devient moins élastique, la main et les doigts perdent de leur force.

Dommages articulaires et osseux

Les articulations et les os de l'avant-bras font le plus souvent mal dans le contexte de la blessure. Cependant, la douleur devient parfois le symptôme d'une maladie grave..

Les principales causes de douleur dans les articulations et les os de l'avant-bras comprennent:

Luxation de l'articulation. Cette condition est caractérisée par le déplacement des os qui forment l'articulation. La douleur est vive, la personne ne peut pas bouger la main. La déformation de l'articulation est perceptible.

Fracture de l'os. Le membre acquiert une position anatomiquement incorrecte, une mobilité anormale se produit dans la zone où l'os a été coulé. Pendant le mouvement, un craquement se fait entendre, qui est émis par des fragments d'os.

Arthrite. Avec cette maladie, les articulations deviennent enflammées et douloureuses, la mobilité des membres est limitée. La forme de l'articulation change, un craquement se fait entendre en essayant de bouger la main.

Ostéomyélite. La pathologie s'accompagne d'une nécrose et d'une suppuration du tissu osseux. À mesure que la maladie progresse, le processus inflammatoire peut atteindre la moelle osseuse. L'inflammation se propage aux tissus mous voisins. La cause de l'ostéomyélite est la reproduction de la flore pathogène. Il peut pénétrer dans les structures osseuses après une blessure. Parfois, l'ostéomyélite est le résultat d'autres pathologies osseuses. L'inflammation s'accompagne d'une augmentation significative de la température corporelle (jusqu'à 40 ° C), d'une intoxication sévère du corps, de maux de tête, de frissons, de délire. Une personne ne peut pas bouger une main malade, elle gonfle fortement, devient rouge. En plus des structures osseuses, les articulations adjacentes sont affectées..

L'arthrose. Cette maladie entraîne des modifications dégénératives-dystrophiques des articulations. À un stade précoce du développement de la pathologie, la douleur surviendra de temps en temps. L'inconfort augmente après l'effort physique, lorsque le membre est soulevé. Ensuite, la douleur commence à déranger même au repos. L'articulation craque, sa mobilité est fortement limitée.

Dommages aux vaisseaux sanguins et aux terminaisons nerveuses

La douleur dans l'avant-bras peut être causée par des dommages aux vaisseaux sanguins et aux fibres nerveuses:

Thrombose veineuse. L'inflammation se produit dans le contexte du blocage d'un gros vaisseau par un caillot sanguin. Au début, seule la veine sera enflammée, mais progressivement le processus pathologique se propage aux tissus mous. La main d'une personne fait mal, devient œdémateuse. Selon l'intensité de l'inflammation, la douleur varie de sourde à perçante et lancinante. Les charges entraînent une douleur accrue. La thrombose est une pathologie dangereuse. Si un caillot de sang est arraché, le risque de décès est élevé.

Syndrome de post-thrombophlébite. Ce terme désigne plusieurs symptômes pathologiques à la fois. Tous surviennent après une thrombose veineuse. Une personne peut ressentir une douleur dans l'avant-bras pendant une longue période, elle reste enflée. En règle générale, l'inconfort s'intensifie après une tension du membre ou après un effort physique..

Trouble de la circulation artérielle. La raison en est le rétrécissement de la lumière des vaisseaux ou leur colmatage avec des plaques de cholestérol, du calcium et d'autres substances qui peuvent se déposer sur les parois vasculaires. La main ne reçoit pas assez de puissance, ce qui cause de la douleur. Il s'intensifie après un stress sur le membre, par exemple après avoir tiré vers le haut. Si la violation de la circulation artérielle est observée pendant une longue période, la main devient faible, la peau se couvre d'ulcères, qui ne se régénèrent pas bien.

Névrite du nerf ulnaire. La pathologie se développe dans le contexte de l'inflammation du tissu nerveux. Une personne souffre de tiraillements et de douleurs, les doigts deviennent souvent engourdis. L'hypothermie, les blessures aux membres, la pression sur les fibres nerveuses, etc. peuvent provoquer une névrite..

Polyneuropathie. Dans cette maladie, les nerfs périphériques sont touchés, il existe un trouble circulatoire dans le membre, il peut être paralysé. Souvent, les patients souffrent d'une sensation d'engourdissement dans la main. La polyneuropathie est une complication du diabète.

Maladies de la colonne vertébrale. Les hernies discales et l'ostéochondrose peuvent provoquer des douleurs dans l'avant-bras. Chacune des pathologies conduit au clampage des fibres nerveuses, ce qui provoque les symptômes correspondants.

Plexite. Dans ce cas, l'inflammation est concentrée dans le nœud nerveux situé à côté de l'épaule. Le plus souvent, la plexite est la conséquence d'un traumatisme.

Autres causes de douleur

La douleur à l'avant-bras peut avoir diverses causes. Ils ne seront pas toujours associés à des maladies du tissu osseux ou des articulations, ainsi qu'à des traumatismes..

Les autres causes de sensations douloureuses comprennent:

Déséquilibre eau-sel. Si le taux de certains sels dans le sang diminue, cela peut provoquer des douleurs dans le bras. Une situation similaire est observée dans le contexte de la prise de diurétiques, avec diarrhée et vomissements sévères. Toutes ces conditions contribuent au développement de la déshydratation du corps. Les tissus gonflent, le patient a soif, la pression diminue, le pouls s'accélère, une arythmie se produit.

La panniculite est une inflammation de la couche adipeuse sous-cutanée. Des bosses et des nœuds se forment sous la peau. Ces formations sont assez douloureuses. Une personne refuse de manger, souffre d'une détérioration générale de son bien-être. La température corporelle monte à des niveaux fébriles. Le patient a des nausées, des vomissements peuvent survenir.

Crise cardiaque. La douleur avec lésion du muscle cardiaque est concentrée dans le sternum. Parfois, il peut se propager à la main, il peut donner à l'estomac, au cou, à l'omoplate. Les principaux symptômes d'une crise cardiaque comprennent: des étourdissements, une sensation de pression dans la poitrine, une peau pâle, des évanouissements, un essoufflement.

Goutte. Dans cette maladie, l'échange de purines est altéré. Les sels d'acide urique s'accumulent dans le sang. Ils commencent à se déposer autour des articulations. Si l'articulation du coude ou du poignet est affectée, la douleur sera concentrée dans l'avant-bras.

Vous devez contacter un spécialiste si...

Vous devriez consulter un médecin dans les cas suivants:

La douleur est très forte, épuisant une personne.

La partie douloureuse du bras gonfle.

En plus de la douleur, la température corporelle d'une personne augmente.

La douleur augmente pendant l'exercice sur le bras.

Le membre grince et craque pendant le mouvement.

Il y avait une blessure.

Quel médecin peut aider avec la douleur à l'avant-bras?

Si les sensations douloureuses n'ont pas été provoquées par un traumatisme, vous devez consulter un thérapeute (pour les enfants - un pédiatre). Le médecin prendra une anamnèse et identifiera les raisons qui pourraient provoquer des sensations douloureuses. Si le besoin s'en fait sentir, il orientera le patient vers un spécialiste restreint. Une fois le diagnostic clarifié, la thérapie appropriée sera sélectionnée. Dans certains cas, la consultation d'un traumatologue ou d'un neurologue est requise.

Diagnostique

Pour découvrir la cause de la douleur dans l'avant-bras, le médecin vous prescrira une série d'examens. Les mesures spécifiques dépendent du type de soupçons du spécialiste. Ils peuvent être les suivants:

Etude des antécédents médicaux, recueil de l'anamnèse.

Examen de la zone touchée et sa palpation.

Échographie des tissus mous du membre.

Test sanguin pour les maladies infectieuses, pour la carence en vitamines.

Traiter la douleur à l'avant-bras

En fonction de l'objectif poursuivi par le médecin, il peut prescrire au patient des types d'effets thérapeutiques tels que:

Étiologique. C'est le plus efficace, car il vise à éliminer la cause de la douleur..

Pathogénique. L'impact s'exercera sur les mécanismes de développement de la maladie, mais pas sur ses causes.

Symptomatique. Ce traitement ne peut qu'éliminer les symptômes du trouble..

Les approches de traitement peuvent varier.

Domaines thérapeutiques possibles:

Application des méthodes de physiothérapie.

Traitement médicamenteux des maladies

Les informations présentées dans l'article sont présentées à titre informatif uniquement. Ce n'est pas un guide d'action, car l'automédication peut être dangereuse. Afin de ne pas nuire à votre santé, vous devez contacter un spécialiste et suivre ses recommandations.

L'effet du médicament sur le corps peut être étiologique, pathogénique et symptomatique.

Pour éliminer la cause de la maladie, des médicaments antibactériens et antiviraux sont prescrits.

Le mécanisme de développement de la maladie est influencé par les antihistaminiques (Tavegil, Diphenhydramine), les AINS (Nimesil, Diclofenac), les vitamines, les anticoagulants, les antiagrégants plaquettaires, etc..

Pour soulager les symptômes, des analgésiques (Analgin, Baralgin), des antispasmodiques et des sédatifs sont prescrits. Tous peuvent être utilisés à la fois sous forme de comprimés et sous forme d'injections..

Médicaments prescrits pour le traitement de diverses maladies:

Préparations pour soulager l'inflammation: ibuprofène, diclofénac, nimésulide.

Médicaments contre la douleur: Analgin, Ketorolac, Dexketoprofen.

Antispasmodiques: Drotaverine, Mebeverin, Papaverine.

Médicaments pour le soulagement de la réaction inflammatoire: Piroxicam, Nimésulide, Diclofénac.

Médicaments contre la douleur: Dexalgin, Ketorolac, Dexketoprofen.

Antispasmodiques: Drotaverine, Mebeverin, Papaverine.

Préparations pour soulager l'inflammation: Nimesil, Indométacine, Fasknal.

Agents antibactériens: Amoxicilline, Ceftazidime, Cefepim.

Glucocorticostéroïdes locaux: dexaméthasone, hydrocortisone.

Remèdes homéopathiques: Traumeel.

Élimination de l'inflammation: Naproxen, Fastum-gel.

Soulagement de la douleur: Nimesil, Wobenzym.

Remèdes homéopathiques: Traumeel.

L'aide d'un chirurgien est sollicitée au besoin.

Médicaments du groupe AINS: Diclofénac, Indométacine, Méloxicam.

Stéroïdes anti-inflammatoires: triamcinolone, bétaméthasone, méthylprednisolone. Ces médicaments sont injectés directement dans l'articulation.

Chondroprotecteurs: sulfate de chondroïtine.

Le patient a besoin de soins chirurgicaux.

Agents antibactériens: Doxycycline, Chloramphénicol, Métronidazole.

Anti-douleur: tramadol, dexkétoprofène, mélange lytique (analgine avec diphenhydramine).

Traitement de l'athérosclérose oblitérante:

Médicaments à base de statines: Atorvastatine, Rosuvastatine.

Anticoagulants: warfarine, héparine.

Agents antiplaquettaires: Aspirine, Clopidogrel.

Stenting de l'artère affectée. Dans le domaine de la formation de plaque athéroscléreuse, un stent est installé, ce qui dilate le vaisseau.

Si nécessaire, un pontage ou une amputation du membre est effectué.

Médicaments qui préviennent la formation de caillots sanguins: warfarine, pommade à l'héparine.

Anticoagulants: Plavix, Cardiomagnet, etc..

Statines: Simvastatine, Atorvastatine.

Fibrinolytiques: Urokinase, Streptokinase, Alteplase. Ils sont administrés uniquement dans un hôpital sous contrôle médical..

Si nécessaire, faites appel à un chirurgien pour retirer la veine malade.

Traitement de physiothérapie

Les procédures de physiothérapie peuvent accélérer le processus de guérison. Procédures possibles:

Traitement laser infrarouge.

Si le médecin le juge nécessaire, il prescrira un massage au patient et choisira la thérapie par l'exercice. Le pronostic dépend de la cause qui a causé la douleur dans l'avant-bras. Cependant, plus la thérapie est commencée tôt, plus elle est favorable. Cela s'applique à toute pathologie.

Chirurgie

Intervention chirurgicale pouvant être montrée au patient:

Ablation d'un néoplasme ou d'une autre structure anatomique qui exerce une pression sur les nerfs et les vaisseaux sanguins.

L'amputation d'un membre est une mesure extrême à laquelle on a recours en cas d'urgence. Indications pour sa mise en œuvre:

Détection d'une tumeur primaire ou d'une métastase dans celle-ci.

Gelures sévères du membre qui ont conduit à une nécrose tissulaire.

Vidéo: Le Dr Evdokimenko, rhumatologue et psychophysiologiste, académicien de l'Académie russe des sciences médicales et techniques, parlera de l'arthrite et de l'arthrose:

Prévention de la douleur à l'avant-bras

Il est impossible d'être assuré à 100% contre l'apparition de douleurs à l'avant-bras. Par exemple, il ne sera pas possible d'éliminer une prédisposition héréditaire à certaines maladies ou de se protéger contre les blessures. Cependant, il est tout à fait possible de réduire la probabilité de développer de nombreuses pathologies..

Pour ce faire, vous devez respecter les recommandations suivantes:

Faire du sport. Cela améliorera le flux sanguin vers les articulations et renforcera les muscles..

Évitez l'hypothermie. Habillez-vous pour le temps, gardez vos mains au chaud.

Ne soulevez pas de poids. Répartissez uniformément la charge sur les bras.

Consultez votre médecin régulièrement. Un diagnostic précoce vous permet d'identifier le problème à temps et de vous en débarrasser.

Éducation: diplôme de spécialité «Médecine générale» obtenu en 2009 à l'Académie de médecine. I.M.Sechenov. En 2012, a terminé des études de troisième cycle en traumatologie et en orthopédie à l'hôpital clinique de la ville nommé d'après Botkin au département de traumatologie, orthopédie et chirurgie de catastrophe.

Douleur à l'épaule

La douleur aux épaules est une pathologie assez courante. De plus, en cas de douleur aiguë, une personne consulte généralement immédiatement un médecin. Mais certains peuvent ignorer de légères sensations douloureuses douloureuses, tandis que d'autres les noient en prenant des analgésiques. Tout le monde ne considère pas qu'un tel problème est grave, il ne consulte donc pas immédiatement un médecin. Mais cela peut conduire à une limitation de la mobilité des mains et même à un handicap complet. En effet, même une légère douleur à l'épaule peut être le symptôme de pathologies graves. Sans traitement, il s'aggravera et sera beaucoup plus difficile à éliminer..

Caractéristiques de la douleur

De nombreuses personnes déclarent avoir parfois des douleurs à l'épaule. Cela peut être dû à la fatigue, à une charge non standard sur l'articulation, à un traumatisme, à des maladies du système musculo-squelettique. Par conséquent, les personnes de tout âge, même les enfants, sont sensibles à cette pathologie. L'épaule est une articulation assez complexe. Cela comprend non seulement l'articulation elle-même. La partie supérieure du bras de celui-ci au coude est également appelée l'épaule. L'articulation comprend la clavicule, les omoplates - tout cela est la ceinture scapulaire. Il y a plusieurs articulations, de nombreux muscles, des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins. Par conséquent, des sensations douloureuses peuvent survenir n'importe où, mais les patients disent que l'épaule fait mal..

Si la douleur est aiguë, vive, le patient commence immédiatement le traitement. Mais souvent, les sensations douloureuses sont légères. Ils peuvent survenir périodiquement, par exemple, après une charge sur le bras, ou des douleurs d'épaule en permanence. De telles douleurs peuvent être douloureuses, tiraillantes, cuites au four. Selon la cause de l'apparition, ils peuvent être d'intensité différente..

En plus des sensations douloureuses, d'autres symptômes sont possibles. Même avec une fatigue normale, une personne en bonne santé peut ressentir des sensations d'engourdissement, de picotements, de faiblesse ou de spasmes musculaires. Et avec diverses maladies, la douleur peut être accompagnée d'un œdème, d'une rougeur de la peau, d'une déformation de l'articulation de l'épaule et d'une restriction des mouvements. Parfois, l'inconfort n'apparaît que lorsque vous levez la main, la tirez vers l'arrière et portez de lourdes charges. Pour cette raison, il peut devenir impossible d'effectuer les actions les plus simples..

Si de telles sensations ne sont pas associées à des pathologies de l'épaule, une détérioration générale de la santé se développe. Avec des maladies de la colonne vertébrale, des maux de tête, des vertiges et une raideur de la nuque surviennent. Si la douleur irradie des organes internes, vous pouvez le découvrir par l'apparition d'essoufflement, de nausées, de sensations pressantes dans la poitrine, de douleurs abdominales.

Raisons de l'apparition

Habituellement, de telles sensations apparaissent chez une personne après un effort physique accru ou un long séjour dans une position inconfortable. Après avoir peint le plafond, fait des rénovations, joué au tennis ou fait de l'exercice, une personne peut remarquer que son épaule lui fait mal. Habituellement, cet inconfort se produit dans la main droite. Les culturistes sont particulièrement sensibles à de telles sensations. Près de 80% de ces athlètes souffrent périodiquement de douleurs à l'épaule. Cela est dû à un exercice inapproprié ou à un surentraînement.

La deuxième cause fréquente de cet inconfort est la blessure. L'articulation de l'épaule est très complexe, cette articulation est capable d'effectuer de nombreux mouvements de grande amplitude. Mais c'est pourquoi il est si souvent blessé. Les athlètes ont beaucoup de telles blessures. Après tout, l'épaule est très mobile et si les muscles sont fortement sollicités, une luxation peut se produire. De plus, les athlètes se font souvent des ligaments entorsés ou déchirés, car ils surchargent l'articulation au-delà de toute mesure.

Mais même avec les gens ordinaires, les mains sont impliquées dans de nombreuses activités. Il est possible de blesser l'épaule avec un mouvement brusque, une forte insertion de la main derrière le dos ou en la soulevant, lorsqu'elle touche une surface dure ou lorsque vous essayez de soulever un poids. En cas de chute, les gens déploient généralement leurs bras pour se protéger, de sorte que l'articulation de l'épaule est la première à souffrir. Le plus souvent, il y a des ecchymoses, des luxations, des entorses. Les blessures plus graves comprennent une fracture de l'humérus ou une rupture de tendon. De plus, l'articulation de l'épaule elle-même, la clavicule, l'omoplate, les muscles ou ligaments environnants peuvent être endommagés.

Avec des blessures aussi graves, la douleur est très forte, de sorte qu'une personne consulte immédiatement un médecin. Mais les blessures légères peuvent ne pas se manifester au début. Par exemple, si une personne tombe sur les bras tendus, soulève des poids ou s'accroche à la main courante lorsque le véhicule s'arrête brusquement, il se peut qu'il n'y ait aucune sensation douloureuse tout de suite. Mais après un certain temps, des douleurs douloureuses apparaissent, que beaucoup n'associent même pas aux traumatismes passés..

En plus du surmenage et des traumatismes, diverses pathologies peuvent provoquer des sensations douloureuses douloureuses.

Le plus souvent, la douleur est localisée dans l'articulation de l'épaule. Cela peut arriver avec de telles maladies:

  • l'arthrose;
  • périarthrite huméroscapulaire;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • l'arthrose d'origine infectieuse ou non infectieuse;
  • bursite, tendinite, synovite.

De plus, les processus pathologiques de la colonne vertébrale, des omoplates, des clavicules, de la main de l'épaule et de l'avant-bras peuvent devenir une source de telles douleurs. Mais ce n'est pas seulement les maladies du système musculo-squelettique qui causent le problème. La douleur peut irradier vers l'épaule à partir des organes internes. Elle peut être causée par une diminution du tonus musculaire, des anomalies structurelles congénitales et des troubles circulatoires. Même l'hypothermie ordinaire, lorsqu'une personne travaille dans un courant d'air ou sous un climatiseur, peut provoquer une telle douleur..

Parfois, il est difficile de déterminer pourquoi les épaules font mal, car aucune pathologie n'est trouvée. Dans de tels cas, ils parlent des causes psychologiques du problème. Cela peut être le stress, l'épuisement nerveux, l'anxiété. Les spécialistes en psychosomatique des maladies notent que les épaules peuvent blesser les personnes qui ont pris de nombreuses responsabilités, oubliant leurs propres besoins.

Pathologie de l'épaule

Le plus souvent, la douleur dans l'articulation de l'épaule est due à l'arthrite. Cette maladie inflammatoire, qui survient chez les personnes de tous âges, s'accompagne d'une douleur intense et intense. Mais dans une évolution chronique, ce qui se produit, par exemple, avec la polyarthrite rhumatoïde, les sensations peuvent être douloureuses, s'intensifiant périodiquement. L'arthrite peut être reconnue car l'articulation grossit et la peau peut devenir rouge et chaude. De plus, sa mobilité est sévèrement limitée..

Ses variétés comprennent la périarthrite de l'omoplate de l'épaule, dans laquelle les tissus mous autour de l'articulation de l'épaule deviennent enflammés. Au stade initial, la maladie s'accompagne de douleurs constantes qui s'intensifient avec certains mouvements. Peu à peu, une personne ne peut pas effectuer les actions habituelles, car elle ressent une raideur et une douleur sévères.

L'arthrose affecte beaucoup moins fréquemment l'articulation de l'épaule. Les joints exposés à de lourdes charges souffrent généralement. Mais de nombreux athlètes, chargeurs, constructeurs âgés souffrent de cette pathologie. Avec l'arthrose, la couche cartilagineuse de l'articulation s'use progressivement et s'amincit. Cela est dû à une circulation sanguine et des processus métaboliques altérés, ainsi qu'à un effort physique accru. Ce processus provoque une douleur douloureuse à l'épaule. Au début, ils n'apparaissent que le soir après une charge, et au repos, ils disparaissent. Mais peu à peu la douleur s'intensifie, devient constante.

Une variante de cette pathologie dégénérative est le dépôt de sels de calcium dans l'articulation. Les tendons qui vont de l'épaule à l'omoplate ou à la clavicule sont généralement calcifiés. Pour cette raison, la mobilité de l'articulation est sévèrement limitée, le syndrome de l'épaule «gelée» se développe, lorsque les mouvements sont bloqués.

Pathologies d'autres parties du squelette

Souvent, la source de la douleur n'est pas localisée dans l'articulation, mais dans une autre partie de la zone du col ou de la ceinture scapulaire supérieure. La cause la plus fréquente de douleur est la pathologie de la colonne cervicale. Cela peut être une ostéochondrose ou une hernie intervertébrale. Ces pathologies entraînent une compression des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins. En raison de la malnutrition tissulaire, un engourdissement et une douleur douloureuse surviennent dans toute la zone du col. Cependant, ils surviennent généralement dans l'épaule droite ou gauche..

La raison de ces pathologies peut être non seulement une augmentation des charges ou des changements liés à l'âge. Maintenant, l'ostéochondrose se développe souvent chez les jeunes en raison d'un mode de vie sédentaire et d'une assise prolongée devant l'ordinateur. Des douleurs douloureuses apparaissent en raison d'une diminution du tonus musculaire et d'un ralentissement des processus métaboliques. Ce problème provient également de la scoliose, dans laquelle une épaule tombe. Dans ce cas, la charge sur la ceinture scapulaire est répartie de manière inégale et des douleurs surviennent..

Des douleurs douloureuses peuvent également survenir en raison de lésions des tissus mous de la ceinture scapulaire. Le plus souvent, l'inflammation se développe en raison d'un stress accru sur les mains. Cela peut être une tendinite de l'un des tendons, une inflammation de la coiffe des rotateurs, un syndrome myofascial, une myalgie.

Maladies internes

Si l'épaule gauche d'une personne fait mal, cela n'indique pas toujours des pathologies articulaires ou vertébrologiques. Très souvent, ce symptôme apparaît avec une maladie coronarienne. Cela peut également être le premier signe d'infarctus du myocarde. Par conséquent, lorsqu'une telle douleur apparaît, vous devez consulter un médecin dès que possible, surtout si elle augmente avec le mouvement et s'accompagne d'essoufflement, de nausées, de lourdeur dans la poitrine.

En plus des maladies cardiaques, les douleurs dans les épaules peuvent être causées par des pathologies de l'estomac, de la vésicule biliaire et du pancréas. Par exemple, la maladie de calculs biliaires peut causer des douleurs douloureuses dans l'épaule droite. Habituellement, dans ce cas, il y a encore des crampes sur le côté, des nausées, une indigestion..

Les troubles circulatoires peuvent également être référés à des problèmes similaires. Pour cette raison, la nutrition des tissus se détériore, les muscles s'affaiblissent et l'articulation commence à fonctionner plus mal. Il y a des douleurs dans la ceinture scapulaire, une sensation d'engourdissement ou des picotements dans les muscles peuvent apparaître.

Caractéristiques du traitement

Lorsqu'une personne s'inquiète depuis longtemps de douleurs à l'épaule, elle se demande toujours quoi faire pour s'en débarrasser, mais elle ne va pas toujours chez le médecin tout de suite. Certains patients essaient de soulager les sensations douloureuses en prenant des analgésiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Souvent, ce traitement est efficace. Si la douleur est associée à un surmenage ou à une blessure mineure, l'état du patient s'améliore. Mais les cas plus graves ne peuvent pas être guéris de cette manière. Vous devez consulter un médecin et vous faire tester pour déterminer leurs causes..

Si aucune anomalie n'est détectée, le médecin recommandera le repos pour l'articulation douloureuse. Il est conseillé de fixer l'épaule avec un bandage ou de mettre un bandage spécial. Cela aidera à éviter les mouvements qui provoquent une douleur accrue. Il est également recommandé de frotter dans des onguents anesthésiques et anti-inflammatoires. Voltaren, Ben-Gay, Dolgit, Apizartron, Nikoflex sont efficaces. Habituellement, dans le cas où une douleur douloureuse survient en raison d'un surmenage, ces mesures sont suffisantes et l'état du patient s'améliore après quelques jours..

Les onguents chauffants ne doivent pas être appliqués après une blessure. Au contraire, appliquer du froid aidera. De plus, même en cas de blessures mineures, telles que des ecchymoses ou des entorses, il est important de garder le bras dans une position qui ne cause pas de douleur. Habituellement, il est bandé sur le corps à l'état plié. L'immobilisation favorise une guérison plus rapide des tissus endommagés.

Le reste des mesures thérapeutiques est choisi par le médecin en fonction de la pathologie qui a provoqué les sensations douloureuses. Cela peut être de la physiothérapie, des exercices thérapeutiques, des massages. Parmi les médicaments, les chondroprotecteurs, les vitamines B, les relaxants musculaires, les vasodilatateurs peuvent être utilisés.

En plus de ce traitement, des méthodes alternatives peuvent être utilisées. Les compresses de teinture de lilas, la décoction d'ortie et de romarin, d'argile ou de feuilles de bardane aideront à soulager les douleurs douloureuses. À l'intérieur, vous pouvez prendre du café à partir de racines de pissenlit, une décoction de viorne, du lait frais additionné de quelques gouttes d'alcool.

La prévention

Le bon fonctionnement des articulations de l'épaule doit être pris en compte. Mais beaucoup n'y prêtent pas attention, estimant que seules la colonne vertébrale et les jambes doivent être protégées. Cela est particulièrement vrai pour les athlètes qui n'incluent pas d'exercices pour renforcer les muscles de la ceinture scapulaire dans le programme d'entraînement, mais qui les sollicitent en même temps..

Il existe plusieurs recommandations pour vous aider à éviter les douleurs douloureuses aux épaules:

  • Essayez de réduire le stress sur vos bras pendant la journée, ne soulevez pas de poids.
  • Avec un mode de vie sédentaire, il est nécessaire de se réchauffer périodiquement.
  • La nutrition doit être équilibrée pour éviter les dépôts de sel, vous devez limiter les conserves et les plats moins salés.
  • Surveillez votre posture.
  • Choisissez des meubles orthopédiques pour dormir et travailler.
  • Évitez les blessures, le stress et l'hypothermie.

Même une légère douleur à l'épaule ne doit pas être ignorée. Après tout, ils peuvent être le premier symptôme de pathologies graves. Et toute maladie est plus facile à guérir au stade initial..

Comment l'articulation de l'épaule fait mal (douleur sourde, douleur, en bougeant), comment la guérir

À partir de cet article, vous apprendrez: quelles maladies et blessures causent des douleurs dans l'articulation de l'épaule, la nature du syndrome douloureux dans diverses maladies et blessures. Ternes, courbatures, piqûres, douleur, brûlure lors du déplacement du bras et autres. Que faire si votre épaule vous fait mal. Causes, symptômes et traitement de la tendinite, de l'arthrose, de l'arthrite, des blessures à l'épaule, de l'ostéochondrose de la colonne cervicale, de la bursite et de la tendobursite.

Auteur de l'article: Stoyanova Victoria, médecin de 2e catégorie, chef du laboratoire du centre de traitement et de diagnostic (2015-2016).

La douleur à l'épaule signale que certains changements pathologiques se produisent ou se sont déjà produits dans les tissus articulaires et périarticulaires.

Les causes peuvent être des dommages, une inflammation ou une destruction progressive des tissus articulaires. De par la nature de la douleur, il est possible de déterminer les maladies des articulations de l'épaule et les blessures qui ont provoqué son apparition:

Se produit avec les mouvements de la main

Arthrite, lésion de la coiffe des rotateurs (complexe de muscles qui régulent le mouvement de l'épaule: supra-épineux, infraspinatus, sous-scapulaire et petit rond), bursite, traumatisme, périarthrite, calcification, capsulite, tendinite, arthrose à 2 et 3 stades, névrite, plexite

Arthrite, arthrose aux stades 2 et 3

Sharp, fort, vif, intense

Bursite aiguë, capsulite, plexite, arthrite, névrite, périarthrite, tendobursite, traumatisme, lésion de la coiffe des rotateurs

Névrite, périarthrite, tendinite à un stade avancé

Tirant, douloureux, terne

Arthrose et tendinite aux stades initiaux, périarthrite, bursite chronique

Ostéochondrose de la région cervicothoracique

Donne à d'autres domaines

Plexite, névrite, polyarthrite, ostéochondrose, tendinite

Douleur avec engourdissement dans le bras

Ostéochondrose, traumatisme, plexite et névrite

La nature de la douleurCause
1 - fracture de l'humérus, 2 - arthrose, 3 - arthrite, 4 - plexite et névrite. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

La majorité des processus pathologiques sont basés sur des lésions tissulaires dues à un stress excessif. C'est pourquoi, en raison de blessures et de maladies, les articulations de l'épaule de la main droite font souvent mal (2 à 3 fois plus souvent que la gauche), car il y a beaucoup plus de droitiers.

A risque, les personnes obligées de faire des mouvements répétitifs et de charger constamment le bras:

  • athlètes - golfeurs, lanceurs de coups, nageurs;
  • musiciens - pianistes;
  • constructeurs - plâtriers, peintres.

Un soulagement complet de la douleur est possible si le symptôme est associé à un traumatisme ou à une arthrite infectieuse. Après le traitement, le syndrome désagréable disparaît complètement. Avec l'arthrose, l'arthrite auto-immune, l'ostéochondrose, la névrite et d'autres maladies chroniques, la douleur disparaît pendant un moment - jusqu'à la prochaine exacerbation de la maladie.

Pour les douleurs à l'épaule, ils se tournent vers un thérapeute qui, après avoir déterminé le diagnostic principal, se réfère à un rhumatologue (souffrant d'arthrite), un orthopédiste, un arthrologue (souffrant d'arthrose) ou un traumatologue.

Causes de la douleur à l'épaule, leurs symptômes et traitement

Traumatisme

Ceci est une violation de l'intégrité des tissus de l'épaule dans diverses manifestations..

Fracture de la tête humérale

Raisons: tout impact mécanique - coup, ecchymose, poussée, etc..

Symptômes (plus la blessure est grave, plus la douleur est grande):

  • luxation - douleur intense immédiatement après une blessure, lors de l'extension ou du soulèvement de l'épaule, des picotements, un engourdissement dans les doigts, au repos la douleur disparaît;
  • ecchymoses et entorses mineures - la douleur dans l'articulation de l'épaule après une blessure est sévère, mais disparaît progressivement (dans les 1-2 semaines), augmente avec l'extension et le soulèvement de l'épaule;
  • rupture - douleur intense lors de l'agitation des doigts avec engourdissement;
  • fracture - une douleur aiguë qui s'aggrave avec n'importe quel mouvement, ainsi que lorsque vous essayez de bouger un membre avec l'autre main.

Les autres signes externes caractéristiques sont la déformation articulaire, l'œdème, l'hémorragie (ecchymose, hématome).

Traitement: immédiatement après la blessure, les premiers soins doivent être donnés à la victime.

Premiers secours pour l'étirement:

  1. Appliquer froid sur le point sensible: glace enveloppée dans un chiffon pendant 10 minutes.
  2. Assurer le repos du membre blessé: ne pas charger le bras, éviter les efforts excessifs, ne pas faire de sport, ne pas soulever d'objets pesant plus de 3 kg.

Premiers secours en cas de luxation et de fracture:

  • Fixez le bras blessé en position stationnaire avec une attelle, un bâton, une planche. Les articulations de l'épaule, du coude et du poignet doivent être immobilisées. Si rien n'est à portée de main, attachez le membre blessé au corps.
  • Avec une fracture ouverte (les os de la plaie sont visibles), traitez la plaie avec du peroxyde d'hydrogène et appliquez un pansement stérile.
  • Aller aux urgences.
Attelle correctement appliquée pour les fractures de l'humérus. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les étapes suivantes de la thérapie:

  • réduction ou restauration de la position correcte des os, des articulations, élimination de l'excès de liquide de la capsule;
  • fixation et immobilisation du membre;
  • la nomination d'analgésiques, d'anti-inflammatoires; Diclofénac, Piroxicam, Ibuprofène;
  • physiothérapie.

Pronostic: dépend de la gravité de la blessure.

Les blessures modérées et légères dans 80% des cas sont complètement guéries et sans conséquences pour l'articulation.

Les blessures graves (fractures comminutives, fragmentation tissulaire) peuvent entraîner une invalidité et une invalidité dans 60 à 70% des cas.

Arthrose

L'arthrose est la destruction progressive du cartilage entraînant une déformation de l'articulation de l'épaule.

Arthrose de l'épaule

  1. Troubles de l'alimentation (comme une alimentation déséquilibrée).
  2. Vieillissement du cartilage articulaire.
  3. Traumatisme.
  4. Maladies (diabète sucré, obésité, arthrite infectieuse).
  5. Exercice (par exemple, sports professionnels, levage de charges lourdes pour les chargeurs et les constructeurs).
  • dans les premiers stades de l'arthrose, des douleurs douloureuses dans l'articulation de l'épaule sont caractéristiques le soir ou après une charge maximale;
  • il est possible d'augmenter la douleur en soulevant l'épaule, en étendant l'articulation;
  • aux stades 2 et 3, la douleur devient constante, plus sévère et irradie vers l'omoplate.

Des sensations de douleur intenses et aiguës deviennent pendant la période d'exacerbation de l'arthrose.

L'exacerbation de la maladie est traitée avec des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques (AINS: Nise, Meloxicam, Ketoprofen), des glucocorticoïdes sont injectés dans une capsule (médicaments à base d'hormones du cortex surrénalien: Kenalog, Dexamethasone), la physiothérapie est prescrite (thérapie au laser, magnétothérapie, électrophorèse) et entre la thérapie par l'exercice à la récupération exacerbations.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Le remplacement articulaire aux stades avancés de l'arthrose de l'épaule est l'exception plutôt que la règle.

  • malgré le fait que l'arthrose soit incurable, elle peut être arrêtée aux premiers stades;
  • les stades tardifs de la pathologie entraînent rarement une invalidité complète, mais limitent gravement la capacité de travail et détériorent la qualité de vie du patient.

Tendinite

Il s'agit d'une inflammation des tendons de l'articulation de l'épaule.

Tendons enflammés dans l'articulation de l'épaule

  1. Mouvements répétitifs.
  2. Charges lourdes.
  3. Traumatisme.
  4. Immobilité prolongée de l'articulation.
  • au stade initial, une personne peut se plaindre d'une douleur modérée et douloureuse avec un effort intense, qui disparaît après une période de repos;
  • à l'avenir, la douleur s'intensifie à la prise de vue et se produit avec les moindres mouvements. La douleur à l'épaule irradie souvent vers d'autres zones.

Dans les dernières étapes:

Tendinite supra-épineuse

Il est difficile de reculer le bras: jusqu'à 60 degrés, l'abduction du bras est indolore, puis (de 70 à 90 degrés) - une douleur vive, si vous déplacez le bras plus loin, cela passe

Douleur persistante et intense lors de la flexion du bras avec un muscle biceps tendu en essayant d'appuyer sur le devant de l'épaule

Tendinite du sous-spinatus

Douleur en roulant l'épaule en arrière

Une sorte de pathologieLa nature de la douleur
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

  • limiter la charge, prescrire une courte cure d'AINS (Diclofenac, Voltaren, Nurofen), thérapie par l'exercice et physiothérapie;
  • avec une douleur persistante et intense, un blocage anesthésique avec des glucocorticostéroïdes (prednisolone, hydrocortisone) est effectué;
  • si les méthodes conservatrices sont inefficaces, la maladie est traitée avec des méthodes chirurgicales (plastie tendineuse - le remplacer par des tissus artificiels).

Pronostic: avec un traitement rapide, la tendinite est complètement guérie dans 80 à 90% des cas et ne provoque qu'occasionnellement des ruptures, une mauvaise adhérence et une ossification des tissus (contracture - limitation des mouvements de l'articulation, ankylose - fusion des surfaces cartilagineuses de l'articulation).

Arthrite

Ceci est une inflammation de l'articulation.

Changements articulaires dans l'arthrite

  1. Traumatisme.
  2. Arthrite goutteuse.
  3. Troubles du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde).
  4. Déficiences du développement articulaire.
  5. Hypothermie.
  6. Maladies infectieuses précédemment transférées (scarlatine, maladie de Lyme).
  7. Stress, charge.
  • arthrite aiguë - douleur sévère et persistante dans l'articulation de l'épaule, affectant parfois d'autres zones;
  • arthrite purulente - douleurs lancinantes qui s'atténuent un peu si le patient a pris une position forcée;
  • polyarthrite - plusieurs articulations deviennent enflammées et blessées à la fois, jusqu'au genou.

Dans l'arthrite chronique, tous les symptômes sont moins prononcés, les plus caractéristiques sont:

  • douleur douloureuse modérée la nuit dans la seconde moitié (le matin);
  • gonflement douloureux de l'épaule;
  • crepitus (crunch);
  • raideur matinale, raideur.
  1. Antibiotiques: Ampicilline, Augmentin, Erythromycine.
  2. Anti-inflammatoires hormonaux (Kenacort, Metipred) et non hormonaux (indométacine, butadion), antiallergiques (Erius, Clarisens).
  3. Immunosuppresseurs (supprimant l'activité de la réponse immunitaire, division cellulaire): Arava, Methotrexate, Remicade.
  4. La douleur aiguë est éliminée avec des médicaments (par exemple, des injections de novocaïne sont administrées).

Une fois les symptômes aigus disparus, la physiothérapie est prescrite (par exemple, la chaleur sèche est appliquée à l'aide d'un tissu chauffé, ainsi que la thérapie par l'exercice) et la réflexologie (acupuncture).

En cas d'arthrite infectieuse et de troubles de la mobilité graves, un traitement chirurgical de l'articulation de l'épaule est nécessaire: synovectomie - ablation de la synoviale, endoprothèses - remplacement de l'articulation par une prothèse artificielle.

Remplacement de l'épaule. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

  • certaines arthrites ne se guérissent pas (rhumatoïdes, goutteuses), elles progressent tout au long de la vie et deviennent rapidement la cause du handicap;
  • d'autres sont traités avec succès avec un traitement rapide (purulent aigu dans 70% des cas).

Ostéochondrose de la colonne cervicale

La destruction progressive du cartilage et des disques intervertébraux, entraînant leur délaminage, «affaissement», «protrusion», à la suite de quoi les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sont comprimés.

Nerf pincé à la suite d'une ostéochondrose

  • troubles de la posture, blessures à la colonne vertébrale;
  • pathologies congénitales du développement des vertèbres;
  • troubles circulatoires;
  • atteindre 40 ans;
  • hypothermie;
  • manque d'activité physique;
  • postures inconfortables en position assise, en dormant (position du corps et surtout du cou).

Symptômes: une sensation de compression, terne ou brûlante, des douleurs lancinantes dans l'articulation de l'épaule irradient vers d'autres zones, parfois un lumbago, un engourdissement des parties des membres supérieurs; il peut y avoir de la douleur en soulevant l'épaule.

  1. Soulagement de la douleur: il est nécessaire de faire un blocage avec Novocaine. Le médicament est injecté dans les muscles autour de l'articulation, après quoi la transmission de l'influx nerveux et de la douleur s'arrête dans le corps dans cette zone.
  2. Anti-inflammatoires: méloxicam, indométacine, Nise.
  3. Relaxants musculaires: Mydocalm, Ridelat, Nimbex.
  4. Médicaments qui améliorent la circulation sanguine: Actovegin, Pentoxifylline.
  5. Vitamines du groupe B (Neurobion, Milgamma, Beviplex).
  6. Physiothérapie et déchargement orthopédique de la colonne vertébrale (appareil de traction, collier Shants - fixation souple de la colonne cervicale avec une encoche pour le menton).

En cas de menace de compression de la moelle épinière, l'ostéochondrose est traitée par des méthodes chirurgicales (restauration de la hauteur du disque intervertébral).

Pronostic (les modifications du cartilage et des disques intervertébraux sont irréversibles):

  • dans les premiers stades, l'ostéochondrose peut être suspendue pendant longtemps avec des exercices de thérapie par l'exercice, si vous supprimez les facteurs provoquant une pathologie (travail dans une position inconfortable);
  • dans les stades ultérieurs, elle peut entraîner une mobilité réduite de la colonne vertébrale, parfois une incapacité due à une compression de la moelle épinière par hernie intervertébrale (pas plus de 4% des cas).

Bursite et tendobursite

Bursite - inflammation des poches périarticulaires, avec accumulation d'une grande quantité de liquide dans la cavité.

Tendobursite - maladies de l'articulation de l'épaule, lorsque l'inflammation des poches périarticulaires est associée à une modification de la structure du tendon adjacent à la bourse (amincissement, perte d'élasticité et de résistance).

Tendobursite de l'épaule

  • microtraumatisme;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • infections (scarlatine, ARVI - infection virale respiratoire aiguë, grippe et bien d'autres);
  • problèmes métaboliques (obésité, diabète);
  • charge, vieillesse;
  • effectuer les mêmes mouvements.

Douleur vive et persistante qui s'aggrave avec le mouvement

Douleur légère et sourde lors du soulèvement et de l'extension de l'épaule, gonflement douloureux

Bursite de la bourse (la plus grande cavité de l'articulation de l'épaule)

"Gèle" l'épaule, restreignant les mouvements, la douleur apparaît lorsque l'articulation est étendue

La douleur est principalement concentrée en un point

Une sorte de pathologieLa nature de la douleur
Sac sous-acromial. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Si l'articulation de l'épaule fait mal pendant la bursite, comment la traiter? La première étape est l'élimination de l'excès de liquide du sac et l'imposition d'un bandage serré, la suivante est la nomination d'un traitement médicamenteux.

Avec la bursite et la tendobursite, des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont prescrits (indométacine, diclofénac, ibuprofène), à ​​mesure que la guérison progresse, physiothérapie.

Le traitement chirurgical est effectué en cas de processus purulents aigus ou si d'autres méthodes n'aident pas. Le médecin ouvre la bourse et enlève le pus. Selon les indications, les protubérances et excroissances osseuses susceptibles de provoquer une pathologie sont supprimées.

  • avec un traitement rapide, la bursite est guérie dans 80% des cas;
  • la tendobursite est plus difficile à traiter - chez environ 3 des patients, la maladie entraîne une limitation persistante de la mobilité des épaules.

Autres maladies

Une douleur à l'épaule peut apparaître pour d'autres raisons:

  1. La calcification est le dépôt de calcium dans les tissus mous de l'épaule. La raison en est des problèmes de métabolisme minéral, de destruction progressive de la structure tissulaire, de tumeurs, de traumatisme. Douleur sourde, constante, aggravée par l'extension de l'épaule.
  2. La périarthrite de l'épaule est une inflammation des tissus autour de l'articulation de l'épaule - muscles et ligaments. Pourquoi l'articulation de l'épaule fait-elle mal avec cette maladie? Les blessures, l'ostéochondrose de la colonne cervicale, un stress excessif provoquent une inflammation des tissus autour de l'articulation. La périarthrite aiguë est caractérisée par un engourdissement du membre et une douleur vive, qui s'intensifie si l'épaule est déplacée, parfois elle capte d'autres zones.
  3. Capsulite - inflammation de la capsule articulaire. Les raisons sont des blessures, des problèmes métaboliques, un sous-développement de l'articulation, une ostéochondrose du rachis cervical, une hypothermie, etc. La douleur est d'abord faible, douloureuse à l'effort, puis devient lancinante. Avec la capsulite chronique, elle est constamment testée. Le mouvement est sévèrement limité.
  4. Blessure à la coiffe des rotateurs. La raison en est le traumatisme, le stress, le vieillissement naturel des tissus. Plus les dommages sont graves, plus l'articulation de l'épaule fait mal. Douleur sourde, aggravée par la rotation interne et l'abduction de l'épaule sur le côté, la nuit.
  5. Névrite (inflammation des fibres nerveuses) et plexite (lésions des plexus nerveux - connexions complexes entre les fibres nerveuses). La raison en est une infection, une blessure et une compression nerveuse. La douleur dans ces maladies est constante, vive, intense, fulgurante ou ennuyeuse, parfois douloureuse. Il s'intensifie avec une respiration profonde ou une toux, des mouvements et irradie vers d'autres zones. Il est difficile pour le patient de soulever des poids, de faire de petits mouvements avec une brosse.

Remèdes populaires pour le soulagement de la douleur à l'épaule

La médecine traditionnelle peut parfois soulager ou éliminer complètement la douleur au bras et à l'épaule.

Recettes de remèdes maison:

  • Avec arthrose et arthrite. Ajoutez 2 cuillères à soupe à 200 ml d'huile de maïs ou de sésame réchauffée. l. ortie, ficelle, thym, fruits d'épine-vinette, rhizomes de potentille. Réchauffez-vous au bain-marie pendant 15 minutes, à la fin, ajoutez 1 cuillère à soupe. l. gingembre râpé. Après une semaine, filtrez le mélange, frottez-en les articulations endommagées avant de vous coucher (épaules, genoux pendant 15 à 20 minutes), puis enveloppez-les avec un chiffon chaud. La pommade est traitée jusqu'à ce que les symptômes inquiétants disparaissent complètement.
  • Avec le dépôt de sels. Couper les oignons en 2 parties, déposer 1 goutte de goudron médical sur chaque moitié, appliquer sur le lieu du dépôt de sel, fixer pendant 2 à 4 heures. Continuez le traitement jusqu'à ce que les symptômes inquiétants disparaissent complètement..

Les remèdes populaires sont utilisés dans les périodes entre le début des exacerbations.

Méthodes de diagnostic: comment le problème est déterminé

Afin de diagnostiquer la cause de la douleur dans les articulations de l'épaule, diverses méthodes sont utilisées pour traiter de nombreuses maladies..

La première étape est une enquête, un examen du patient, une palpation et des tests diagnostiques.

D'autres examens comprennent:

Un test sanguin pour les anticorps contre divers agents pathogènes, les corps auto-immuns, les marqueurs de l'inflammation (séromucoïdes, acides sialiques)

Les tests sanguins peuvent détecter des anticorps dirigés contre divers micro-organismes, des marqueurs de la pathologie auto-immune et trouver la cause de la maladie

Avec son aide, la présence de changements dans l'articulation est déterminée.

Ponction thérapeutique et diagnostique: ponction articulaire et collecte de liquide synovial pour la remplir pour analyse

Permet d'améliorer rapidement l'état du patient, de réduire la pression de la bourse (poche périarticulaire) sur le tissu, d'identifier les changements

IRM, tomodensitométrie ou échographie

Diagnostiquer l'apparition de changements pathologiques dans l'articulation et les tissus mous

Une sonde avec un dispositif optique à l'extrémité révèle les changements à l'intérieur de l'articulation

Microscopie (examen au microscope) et inoculation de liquide synovial (liquide dans la cavité articulaire) dans des milieux spéciaux

Aide à identifier les agents pathogènes infectieux

Méthode de diagnosticBut de la
Arthroscopie de l'articulation de l'épaule

Principales sources d'information, matériels scientifiques sur le sujet

  • Maladies internes, V. I. Makolkin, S. I. Ovcharenko Version électronique, section "Maladies des articulations".
  • Traumatologie et orthopédie, version électronique de Kavalsky G.M., sections: méthodes d'examen, assistance d'urgence, blessures aux tendons, luxations, fractures de l'épaule, arthrose, ostéochondrose.
  • Ostéocondrite de la colonne vertébrale. Zhulaev N.M. Version électronique, sections: ostéochondrose cervicale, syndromes cliniques.
  • Maladies professionnelles. V.V. Kosarev Version électronique, section "Maladies du système musculo-squelettique dues à une surtension fonctionnelle".
  • Big Medical Encyclopedia, EKSMO, 2011, pages 57–62 (arthrose, arthrite), pages 427–429 (névrite et névralgie).
  • En contact avec
  • Camarades de classe
  • Facebook
  • Twitter
  • Mon monde

En haut du flux de commentaires se trouvent les 25 derniers blocs de questions-réponses. Galina Pivneva, enseignement supérieur dans la spécialité «Santé humaine, professeur des fondamentaux de la santé» répond aux questions sous le pseudo Admin.

Nous publions des réponses aux commentaires une fois par semaine, généralement le lundi. Veuillez ne pas dupliquer les questions - elles nous parviennent toutes.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte