Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule est si intense que les bras ne peuvent pas bouger confortablement, un traitement est nécessaire de toute urgence. Mais à qui s'adresser en premier?

Même une légère douleur dans le bras apporte de l'inconfort et de l'anxiété. Et si la main principale fait mal, il y a encore plus de problèmes. Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule est si intense que les bras ne peuvent pas bouger confortablement, un traitement est nécessaire de toute urgence. Mais à qui devriez-vous vous adresser et que devriez-vous vérifier en premier? Prenons tout en ordre.

Pourquoi l'épaule peut faire mal?

Les principaux facteurs qui provoquent une gêne à l'épaule sont:

  • Blessures articulaires non traitées. Le tendon ou le cartilage endommagé continue de subir un stress, ce qui entraîne une destruction encore plus importante des tissus;
  • Longue charge lourde d'un côté. En raison d'une tension constante, une inflammation du tendon peut commencer;
  • Mauvaise position. La colonne vertébrale est pliée, les vertèbres et l'articulation de l'épaule peuvent être déformées, dans les cas avancés, l'inflammation des fibres nerveuses commence;
  • Mode de vie sédentaire. Diminue la circulation sanguine autour de l'articulation, ce qui peut entraîner la destruction du cartilage qui y pénètre.

À cause d'eux, des sensations désagréables peuvent apparaître même chez une personne en bonne santé. Cependant, la douleur peut être causée non seulement par des dommages mécaniques, mais également par des infections, une inflammation et un gonflement. La douleur dans les articulations de l'épaule indique souvent les conditions suivantes:

Ostéochondrose de la colonne cervicaleEn raison de la colonne vertébrale pathologiquement altérée, les nerfs sont pincés et perturbent leur travail
ArthriteL'inflammation elle-même est douloureuse et, dans le cas d'une articulation, limite également la mobilité.
ArthroseEn raison de la destruction du cartilage, la structure de l'articulation est perturbée, ce qui entraîne une inflammation et des douleurs pendant le mouvement
TendiniteUne condition dans laquelle les tendons et autres structures des tissus mous entourant l'articulation de l'épaule deviennent enflammés
CapsuliteLa zone enflammée de la capsule articulaire est constamment exposée aux tendons et aux os.
Névrite du nerf brachialL'inflammation du nerf provoque une douleur intense et altère la sensibilité de la main
BursiteL'inflammation autour de l'articulation provoque une gêne lors du déplacement. Le sac synovial est le plus souvent touché. Il remplit une fonction importante: il protège les muscles et le cartilage articulaire des dommages dus à une charge inadéquate ou à une surcharge. Une irritation prolongée des bourses entraîne une inflammation.
Les tumeursLes néoplasmes limitent la mobilité, l'inflammation se propage aux zones adjacentes et nécessite un diagnostic précoce
Pathologies héréditairesDe nombreuses maladies congénitales (par exemple, processus auto-immuns ou hypermobilité articulaire) entraînent une destruction du cartilage, une inflammation des articulations et, par conséquent, une douleur aiguë
Maladies infectieusesDes micro-organismes dangereux par le sang pénètrent dans l'articulation, où ils provoquent une inflammation et une suppuration, en particulier en cas de blessures

Symptômes de maladies possibles

Les blessures - ecchymoses, fractures - sont les plus faciles à identifier. En plus d'être précédés d'une blessure (par exemple, une chute), ils présentent une douleur assez caractéristique: vive, aggravée par le mouvement. En cas de fracture, le bras perd complètement la capacité de bouger..

Avec l'ostéochondrose, la douleur est d'abord douloureuse et faible, mais si elle n'est pas traitée, elle s'intensifiera. Il peut se propager à tout le bras et provoquer des engourdissements et des picotements dans les doigts..

L'arthrite est une inflammation de l'articulation. Il se produit souvent sur les deux épaules en même temps, mais il peut également se développer d'un côté. La zone malade gonfle, devient inactive. La douleur est vive, presque insupportable.

L'arthrose survient généralement chez les personnes âgées. Le cartilage est détruit, ce qui entraîne une perturbation de la structure de toute l'articulation, une inflammation du liquide synovial et un affaiblissement des ligaments. La douleur à l'épaule augmente avec le levage de charges lourdes ou les mouvements actifs. En outre, le patient ressent une gêne avec la pression sur la clavicule ou l'omoplate.

La tendinite, une inflammation des tendons, survient lorsque le membre est surutilisé. Par exemple, avec des sports réguliers. La douleur peut être à la fois douloureuse et vive. Le principal symptôme est la soudaineté de chaque attaque. La mobilité des mains diminue également.

L'inflammation de la capsule articulaire - capsulite - est une maladie très rare. Avec lui, une douleur intense et douloureuse est ressentie non seulement dans l'épaule, mais également dans le cou et le haut du dos. Les sensations sont si vives que la main ne peut pas être levée ou ramenée.

Avec la névrite du nerf brachial, le patient ressent une douleur aiguë et soudaine qui traverse toute l'épaule. Il peut être confondu avec l'arthrite ou la tendinite, mais les articulations elles-mêmes sont complètement saines: le problème est précisément dans le nerf enflammé.

Une douleur constante qui ne disparaît pas pendant plusieurs semaines est un signe de bursite. Cette inflammation de la bourse périarticulaire est un processus dangereux qui peut devenir chronique sans traitement..

Avec les infections, les douleurs ressemblent à de l'arthrite: l'articulation commence à s'enflammer et à se détruire. Et n'oubliez pas que la douleur des organes internes peut être donnée à l'épaule: avec cardiopathie ischémique, pancréatite, pneumonie.

Diagnostique. Qui peut aider à soulager la douleur à l'épaule?

Cela dépend principalement de la cause de la maladie. Si vous avez une épaule contusionnée ou disloquée, consultez un traumatologue. La névrite et l'ostéochondrose sont diagnostiquées et traitées par un neurologue. Problèmes articulaires et tendineux - arthrite, tendinite, arthrose - traités par un chirurgien et un rhumatologue.

Eh bien, si vous êtes préoccupé non seulement par une douleur à l'épaule, mais également par une aggravation générale de la maladie, visitez:

  • thérapeute - il déterminera le cercle de spécialistes à contacter en premier. Cela vous permettra de diagnostiquer plus rapidement;
  • oncologue - la cause de la douleur peut être un néoplasme malin;
  • cardiologue - en cas de maladie cardiaque;
  • gastro-entérologue - si la douleur du tractus gastro-intestinal passe dans l'épaule.

Très probablement, vous devrez passer par plusieurs médecins afin d'établir avec précision un diagnostic. De plus, selon la maladie, on peut vous prescrire:

  • Radiographie d'une articulation ou d'un bras entier,
  • IRM de l'articulation de l'épaule,
  • Radiographie ou IRM de la colonne vertébrale,
  • Échographie articulaire,
  • test sanguin général, ECG, etc. (déterminé par le thérapeute).

Si tout est en ordre avec l'articulation et que l'épaule fait mal à cause de pathologies, alors, selon la raison, vous serez dirigé vers:

  • ECG,
  • gastroscopie,
  • fluorographie,
  • tests sanguins pour les infections génitales.

Pourquoi la cause de la douleur vaut la peine d'être combattue?

Même s'il vous semble que maintenant la douleur n'est pas forte et ne vous fait pas vous sentir plus mal, rappelez-vous que l'absence de traitement entraîne toujours de mauvaises conséquences. Et comme dans ce cas la douleur peut avoir de nombreuses raisons différentes, il est impossible de prédire ce qui vous attend exactement dans quelques années..

Par exemple, une ecchymose disparaîtra d'elle-même, sans aide extérieure. Mais des blessures plus graves ne peuvent être guéries sans un spécialiste. Tous les processus pathologiques des articulations entraîneront une perte complète de mouvement et peuvent éventuellement se propager à tout le corps. Les maladies cardiaques et pulmonaires entraînent de graves complications qui réduisent considérablement l'espérance de vie. Et l'oncologie est toujours traitée avec succès et du tout seulement à ses débuts. N'oubliez pas que consulter un médecin à temps peut vous éviter les conséquences..

Et n'oubliez pas la simple prévention, dont on parle régulièrement: un mode de vie actif, une posture correcte, pas d'hypothermie, un endroit pour dormir confortable. Ces règles simples vous éviteront non seulement des douleurs articulaires, mais également de nombreuses autres maladies désagréables..

Douleur au cou sur le côté droit et à l'épaule

Le cou fait mal au côté droit et à l'épaule lorsque des entorses musculaires, des blessures mécaniques et des maladies inflammatoires sont détectées. L'automédication n'est pas recommandée, le système musculo-squelettique est examiné.

Depuis combien de temps souffrez-vous de ce syndrome douloureux??

  • Plusieurs jours (25%, 578 voix)

Total des votants: 2303

Pourquoi la douleur au cou est-elle du côté droit et de l'épaule

Lorsqu'un symptôme douloureux est localisé dans la ceinture scapulaire, il irradie vers l'épaule, le plus souvent la cause est un étirement du tissu musculaire. Il est recommandé d'appliquer des pommades anti-inflammatoires et de garder son calme. S'il n'y a aucun effet, ils se tournent vers un thérapeute. Il prescrit des tests de laboratoire sous la forme d'un test sanguin clinique général, un texte biochimique. De plus, des rayons X, une IRM sont effectués.

Sur la base des données obtenues, le diagnostic est déterminé:

  1. Ostéochondrose. Dans la colonne cervicale, les disques intervertébraux deviennent plus minces, donc une névralgie se forme. Le syndrome de la douleur se propage à la ceinture scapulaire, à l'avant-bras.
  2. Maladies inflammatoires des articulations. Avec l'arthrite, l'arthrose, la cavité articulaire diminue. Les os appuient sur les terminaisons nerveuses, la douleur se propage aux formations voisines. L'inflammation peut se développer dans une partie du corps au départ. S'il n'est pas traité, la condition progresse.
  3. Inflammation de l'oreille interne. Lorsqu'un foyer bactérien apparaît dans les oreilles, le patient ressent une douleur sévère. À travers les canaux nerveux, elle donne aux zones voisines du corps, jusqu'aux épaules.
  4. Névralgie. Les troncs nerveux sont distribués du cerveau aux différentes parties du corps humain. En cas d'inflammation, de compression, de dommages mécaniques, un syndrome douloureux aigu se produit.
  5. Spasmes musculaires. La contraction des fibres entraîne des convulsions (mouvements involontaires). Ils ne peuvent s'appliquer qu'à une partie ou à l'ensemble du corps..
  6. Blessures. Les dommages mécaniques entraînent des déchirures, des ecchymoses, des fractures, des fissures. Les violations se produisent dans les tissus durs et mous. L'inconfort irradie vers les zones adjacentes de la lésion.

Pendant le traitement, les tests sont répétés et examinés par un médecin. S'il n'y a pas d'amélioration, ajustez la dose et le type de médicaments. Les recommandations sont suivies strictement.

Traitement des douleurs sévères du côté droit et de l'épaule dans le cou

Lorsqu'une sensation douloureuse survient, un traitement symptomatique est plus souvent prescrit.

Il comprend les préparations locales suivantes sous forme de pommades, crèmes, gels:

  • réchauffement, à base d'extraits de plantes;
  • analgésiques (Nise);
  • anti-inflammatoire (gel Fastum);
  • médicaments à base de diclofénac (substance anti-inflammatoire non stéroïdienne contre le syndrome douloureux, l'œdème);
  • médicaments à base de stéroïdes (médicaments contenant de la dexaméthasone, de l'hydrocortisone, éliminant un processus inflammatoire aigu, mais affectant les niveaux hormonaux).

De plus, les médicaments systémiques utilisés dans les comprimés, les injections peuvent être nécessaires:

  • analgésiques (Ketorol);
  • antipyrétique (Nurofen, qui a simultanément un effet anti-inflammatoire);
  • chondroprotecteurs - améliorent la sécrétion de liquide synovial, restaurent le cartilage.

La physiothérapie est prescrite à l'aide d'un aimant, d'un laser, d'un rayonnement infrarouge. Faites un massage général et local. Les méthodes améliorent la circulation sanguine dans les vaisseaux, normalisent le métabolisme et la régénération dans le foyer de la lésion.

Les méthodes chirurgicales sont indiquées dans les cas extrêmes lorsque les méthodes conservatrices ne fonctionnent pas. Par exemple, au stade sévère de l'ostéochondrose, lorsqu'il est difficile pour une personne d'être en position assise ou debout.

Glace sèche pour soulager la douleur

Lorsque des zones endommagées se sont formées après un traumatisme récent, le froid est appliqué. Cela élimine le processus inflammatoire. Les poches et les douleurs apparaissent moins. Réduit le risque d'hématome.

La méthode ne guérit pas la maladie sous-jacente. Ce n'est qu'un élément auxiliaire qui ralentit le développement de l'éducation pathologique..

Que dit une douleur sourde ou coupante à l'épaule?

Lorsqu'une personne a mal à l'épaule, l'inconfort signale la présence de dysfonctionnements dans le corps, qui peuvent apparaître pour de nombreuses raisons. Il est impossible d'ignorer l'inconfort qui est survenu, un examen détaillé et un traitement adéquat augmentent la possibilité de guérison.

Facteurs provoquant le syndrome:

  • hypodynamie, entraînant un affaiblissement des muscles et des ligaments;
  • troubles de la posture, scoliose;
  • activité physique constante;
  • blessures fraîches et anciennes non traitées.

A risque sont les personnes exerçant des professions associées à une charge systématique sur les membres supérieurs: athlètes, constructeurs, chargeurs.

Les sensations douloureuses ternes et coupantes dans les épaules ont diverses origines:

  • traumatique - fracture, luxation, rupture ou entorse des tendons et ligaments, contusion;
  • inflammatoire - arthrite, bursite, névrite, tendinite;
  • infectieux - polyarthrite rhumatoïde, myosite;
  • dégénératif destructeur - ostéoporose, arthrose, ostéochondrose;
  • causé par des troubles métaboliques - le dépôt de sels de calcium;
  • tumeurs bénignes et malignes - sarcome de l'articulation de l'épaule.

Dans certains cas, les douleurs à l'épaule se manifestent comme un symptôme de la pathologie des organes internes, des nerfs et des vaisseaux sanguins. Les foyers de douleur qui en résultent ont un caractère «réfléchi».

Pathologies, souvent accompagnées d'une gêne dans le haut du bras:

  • Cardiopathie ischémique - au sommet de la surmenage physique ou émotionnel, une crise d'angine de poitrine se manifeste par une douleur derrière le sternum et dans l'épaule gauche;
  • pneumonie - œdème pulmonaire, compression des tissus et des nerfs environnants provoque des douleurs;
  • lésion vertébrale - pincement des nerfs spinaux;
  • hernie intervertébrale - douleur sourde, paresthésie du membre;
  • névralgie intercostale - douleurs aiguës à la suite de nerfs pincés.

Seul un spécialiste peut traiter la cause de l'inconfort. L'automédication peut aggraver le problème. Un traumatisme non traité est souvent la cause d'un handicap.

Lorsque vous avez besoin de consulter un médecin de toute urgence

Une douleur sourde dans la région des épaules, avec une sensation d'essoufflement, d'essoufflement, une peau pâle nécessite des soins médicaux d'urgence. De tels symptômes peuvent être déclenchés par un infarctus du myocarde naissant. Dans des cas isolés, la douleur dans la main gauche est le seul signe d'une catastrophe vasculaire imminente..

Pour toute blessure à l'épaule, avec inconfort douloureux, œdème des tissus voisins, incapacité à bouger le bras, vous devez contacter la salle d'urgence. Après examen et examen aux rayons X, la présence d'une fracture, d'une ecchymose, d'une luxation, d'une entorse est établie.

La luxation doit être corrigée par un médecin en milieu hospitalier sous l'influence d'analgésiques. Les conséquences non traitées d'un traumatisme peuvent causer des souffrances au patient pour le reste de sa vie.

La consultation d'un médecin est requise dans les cas suivants:

  • douleur coupante, accompagnée d'engourdissement des mains, incapacité à fonctionner avec une brosse;
  • arthralgie articulaire douloureuse avec œdème, rougeur des tissus adjacents, fièvre;
  • douleur sourde constante, progressant dans le temps, nécessite un examen complet.

Si la situation est laissée sans surveillance, l'image de la maladie s'aggrave, les symptômes se développent, la maladie devient chronique.

Des médecins des spécialisations suivantes sont impliqués dans le traitement des pathologies de l'épaule:

  • traumatologue, traumatologue-orthopédiste;
  • chirurgien;
  • rhumatologue, arthrologue;
  • neurologue, vertébrologue.

Lors de la consultation, le médecin prescrit un examen de laboratoire et du matériel, et lors de l'établissement du diagnostic, une tactique de traitement est développée. Dans de très rares cas, un gonflement au foyer d'inflammation, accompagné d'une détérioration du bien-être général, nécessite la consultation d'un oncologue.

Top des médicaments pour réduire la douleur à l'épaule, analgésiques

Des douleurs aiguës peuvent survenir avec un traumatisme, dans la période initiale de la maladie, avec une exacerbation de pathologies chroniques.

Médicaments contre la douleur:

  1. Analgésiques - Analgin, Baralgin, Ketorol. Sous forme de comprimés, ils ne sont pas assez efficaces, le plus souvent ils sont injectés par voie intramusculaire sous forme d'injections.
  2. AINS - les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent avec succès la douleur, réduisent l'inflammation. Le plus souvent prescrit - Diclofenac, Ibuprofen, Meloxicam, Voltaren.
  3. Antispasmodiques - Baclofène, Sirdalud. Utilisé pour la douleur causée par les spasmes musculaires.
  4. Corticostéroïdes - Flostérone, Dexaméthasone, Diprospanil. Soulage efficacement la douleur et l'inflammation. Nommé en cours de courte durée, a de nombreuses contre-indications.

Pour soulager une crise de douleur sévère, des blocages de novocaïne ou de lidocaïne sont utilisés sous forme d'injections. 20 ml d'une solution à 1% du médicament sont injectés dans les tissus articulaires ou périarticulaires. Pour améliorer l'effet, l'administration simultanée d'hydrocortisone et de vitamine B12 est possible.

Comment la douleur chronique à l'épaule est-elle traitée?

La thérapie complexe comprend le traitement médicamenteux (action systémique et externe), la physiothérapie, la thérapie par l'exercice, le massage, les aliments diététiques.

Le rôle principal dans la thérapie appartient aux médicaments AINS qui éliminent la douleur, soulagent les symptômes d'inflammation, de gonflement et améliorent la microcirculation. Mieux connu: Diclofenac, Meloxicam, Nise.

Les effets secondaires négatifs des médicaments comprennent l'irritation des muqueuses de l'estomac et des intestins, les médicaments sont contre-indiqués dans les maladies du tractus gastro-intestinal.

Avec des spasmes, une augmentation du tonus musculaire, des relaxants musculaires sont prescrits - Tizanidine, Tolpérisone.

Chondroprotecteurs - Chondroxide, Artra. Les médicaments soulagent les symptômes douloureux, freinent la progression de la maladie, restaurent le tissu cartilagineux. Les médicaments sont pris en cure longue de 1,5 à 3 mois.

Complexes de vitamines - Milgamma, Arthrivin, Orthomol Artro plus.

Les onguents et gels médicinaux à usage externe sont largement utilisés:

  • agents topiques contenant des non-stéroïdes anti-inflammatoires - Fastumgel, Dolgit, Bystrumgel, Deep Relief;
  • onguents au venin d'abeille et de serpent, réchauffant l'articulation - Apizartron, Kapsikam;
  • produits à base de plantes - Sabelnik, Gevkamen.

Des exercices de physiothérapie sont effectués lors de la rééducation d'un patient après des blessures, aux premiers stades de pathologies chroniques, pendant les périodes de rémission. La gymnastique comprend un stress modéré sur les muscles, évitant de surcharger les articulations. Les exercices sont effectués en douceur, à un rythme lent.

  • rayonnement UV à ondes moyennes - effet analgésique;
  • électrophorèse - améliore l'effet des médicaments, délivre des médicaments dans la zone à problème;
  • UHF - active les phagocytes et les fibroblastes, qui réduisent l'intensité de l'inflammation;
  • phonophorèse - augmente la perméabilité cellulaire, augmente le taux de fermentation, accélère la récupération;
  • thérapie au laser - exposition au rayonnement laser pour augmenter les capacités de régénération du corps.

Massage - accélère la circulation sanguine et le mouvement de la lymphe, améliore la nutrition de la lésion. Restaure la mobilité articulaire.

Le traitement avec des remèdes populaires fait référence à une thérapie auxiliaire, l'effet se produit après un certain temps:

  1. 30 g de fleurs de lilas, 10 g de racine de bardane, 1 gousse de piment sont mélangés dans 1 litre d'alcool, insisté dans un endroit sombre pendant 3 jours, en secouant de temps en temps. La teinture d'alcool est utilisée comme broyage.
  2. Prenez 100 g de saindoux, 3 c. À thé chacun. herbe hachée de potentille des marais et millepertuis, 1 c. piment haché. La pommade préparée est appliquée sur la zone nettoyée une fois par jour le soir..
  3. Massage avec des glaçons, préparés sur la base d'une infusion de camomille en pharmacie. Les mouvements circulaires sont effectués pendant 15 minutes 2 à 3 fois par jour.
  4. Dissoudre 1 cuillère à soupe dans un verre d'eau. l. gros sel, placez un morceau de gaze dans un verre. La gaze humide est refroidie au réfrigérateur, la zone touchée est attachée et laissée à sécher.
  5. Battre 2 protéines de poulet jusqu'à ce qu'elles soient mousseuses, verser 1 c. l. vodka, ajoutez 1 cuillère à soupe. l. farine. Le mélange est agité jusqu'à ce qu'il soit lisse, appliqué sur une serviette, appliqué sur un point sensible et recouvert de polyéthylène sur le dessus. La compresse se conserve une demi-heure.

Pour accélérer la récupération, le patient doit adhérer à une alimentation saine, observer un régime alimentaire. Les aliments doivent contenir une quantité suffisante de protéines, être enrichis en vitamines et minéraux..

Requis dans l'alimentation: fruits, légumes, produits laitiers et carnés, céréales. L'utilisation d'aliments frits, en conserve et épicés est soumise à des restrictions. Le sel ne doit pas être consommé plus de 5 g par jour.

Combien de blessures à l'épaule guérissent

Les blessures à l'épaule surviennent lors de la pratique d'un sport, les blessures domestiques surviennent plus souvent chez les enfants et les personnes âgées, avec une structure squelettique plus fine et plus fragile.

Fractures humérales - les dommages peuvent être complets, partiels, déplacés, comminutifs.

Facteurs ralentissant la récupération après une blessure:

  • infection de la plaie avec fracture ouverte;
  • obtenir des parties de muscles entre des fragments osseux;
  • maladies chroniques liées à l'âge;
  • manque de rééducation adéquate (physiothérapie, massage);
  • auto-enlèvement de plâtre;
  • mauvaise nutrition.

Les fractures se produisent à divers degrés de gravité, avec divers degrés de dommages. Les blessures légères guérissent avec l'âge.

La fusion osseuse chez les enfants de 1 à 3 ans se produit en 2 semaines, chez les enfants de 5 à 7 ans en 20 à 25 jours, chez les adultes - 2,5 mois, chez les personnes âgées jusqu'à 6 mois. Les fractures déplacées, nécessitant une réduction fermée sous anesthésie générale, guérissent après 6 mois.

Rupture du ligament - le tissu conjonctif est rompu, les structures osseuses sont préservées. Le ligament peut se rompre en tout ou en partie. Les déchirures partielles sont traitées de manière conservatrice, la flexibilité des organes est rétablie en 2-3 semaines.

Avec une rupture complète de l'appareil ligamentaire, une intervention arthroscopique mini-invasive est recommandée, après quoi la récupération se produit après 1,5 mois. Avec un traitement conservateur, la flexibilité articulaire peut ne pas se rétablir complètement.

Entorse ligamentaire - la récupération dépend de l'étendue de la lésion:

  • I - la récupération se produit dans 1-2 semaines;
  • II - après 1 mois;
  • III - après 2 mois ou plus.

Blessures tendineuses - partielles avec préservation des capacités motrices du membre, complètes - perte de la motricité de la main.

En cas de traumatisme, une arthroscopie est indiquée, après l'opération, la fonctionnalité est rétablie après 10 à 14 jours. Avec un traitement conservateur, un tissu fibreux cicatriciel se forme, rendant impossible une récupération complète..

Mesures préventives pour éviter les douleurs à l'épaule

Règles simples pour la prévention des maladies:

  • répartition uniforme de la charge lors du transport de poids (en utilisant des sacs à dos au lieu de sacs de sport);
  • dormir sur un lit avec un matelas dur, un oreiller bas, un coussin élastique dans le cou;
  • correction de la posture à l'aide d'exercices de gymnastique;
  • lutter contre l'hypodynamie;
  • traitement rapide des maladies infectieuses et chroniques des organes internes;
  • faire des exercices d'étirement et renforcer les muscles des épaules;
  • choisir ses vêtements en fonction de la météo, éviter l'hypothermie.

Mener un mode de vie sain, une alimentation équilibrée, abandonner les mauvaises habitudes renforcent la santé, améliorent les processus métaboliques, la structure des os et des tissus musculaires.

Liste des mesures diagnostiques pour les médecins pour les douleurs à l'épaule

Lors du rendez-vous chez le médecin, le médecin procède à un examen physique de la zone touchée: présence de rougeur, gonflement, contractures articulaires.

Tests de dommages à l'articulation de l'épaule:

  • un test sanguin général - une augmentation de l'ESR, un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche indiquent la présence d'une inflammation;
  • biochimie du sang - une augmentation de l'indicateur du facteur rhumatoïde, la protéine C-réactive donne des raisons de suspecter une polyarthrite rhumatoïde;
  • un test sanguin pour les anticorps - la présence d'anticorps auto-immuns, d'anticorps contre divers agents pathogènes, des marqueurs de l'inflammation indiquent une arthrite de diverses étiologies;
  • coagulogramme - montre le niveau de coagulation sanguine.

Les méthodes invasives et non invasives de diagnostic instrumental fournissent les informations les plus fiables pour un diagnostic précis.

  1. X-ray - détermine l'état des os et des articulations. Examen peu coûteux, utilisé partout. En cas de blessure, il donne une image complète de la lésion, suffisante pour le diagnostic.
  2. Examen échographique (échographie) - montre des dommages aux ligaments, la présence d'hématomes, des dommages à la capsule articulaire.
  3. La tomodensitométrie (TDM) - est utilisée en cas de suspicion de dommages aux structures cartilagineuses, montre la localisation et la nature des changements. La méthode est très informative, mais elle s'accompagne d'une charge de rayons X élevée sur le corps.
  4. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - vous permet d'obtenir une compréhension informative complète de l'état des tissus durs et mous. Inconvénient - coût élevé.
  5. Arthroscopie - réalisée en préparation à la chirurgie, suspicion d'accumulation de sang dans la cavité articulaire. Une sonde, équipée à l'extrémité d'un dispositif optique, examine l'articulation, tout en prélevant un caillot sanguin, des fragments de cartilage et des os.

L'IRM est prescrite sans faute, en cas de doute sur l'exactitude du diagnostic, la différenciation de la maladie existante des autres pathologies est nécessaire.

Le traitement urgent des blessures à l'épaule, la détection précoce des maladies soulage les symptômes et augmente les chances de guérison. Une intervention médicale empêche la maladie de se propager aux tissus adjacents, entraînant de graves complications.

Causes et traitement des douleurs au cou et aux épaules

Les douleurs à l'épaule et au cou sont fréquentes chez les personnes de tous âges actives ou passives. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les épaules et le cou font mal. Certains sont insignifiants, d'autres nécessitent une intervention médicale rapide, vous devez donc vous renseigner sur la source à temps et vous débarrasser des conséquences négatives possibles..

Symptômes

La maladie se manifeste d'un côté du cou, se déplaçant progressivement vers la région de l'épaule. Une personne est privée de la possibilité d'une rotation de la tête indolore, d'un mouvement de la main. Au fil du temps, une douleur intense au cou et aux épaules bloque les articulations et s'aggrave de plus en plus. Augmentation de la douleur lors du déplacement, la transition vers le membre supérieur signifie que la maladie progresse.

Le plus souvent, les problèmes commencent par des symptômes:

  • L'épaule ou le cou devient engourdi;
  • Sensations désagréables et tiraillantes dans le cou ou les membres supérieurs;
  • Les joints se fissurent ou claquent;
  • Les muscles sont très tendus;
  • Les sensations douloureuses limitent le mouvement;
  • Les muscles font mal, deviennent enflammés;
  • Il y a une sensation de lourdeur et de brûlure dans le cou;
  • La région cervicale et de l'épaule fait mal, à la fois du côté gauche et du côté droit;
  • Douleur quand il fait froid
  • Douleur vive lorsque la tête est tournée ou levée;
  • Inconfort ligamentaire, douleur ressentie.

Causes d'occurrence

Il existe deux options pour lesquelles la douleur apparaît dans la région du cou et des épaules: des changements dans l'anatomie de la structure et une douleur qui pénètre plus loin des maladies de divers organes.

  • Dans la première version, la zone de la colonne cervicale, l'articulation de l'épaule, le tissu musculaire du squelette, les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins sont exposés à la douleur. La pathologie se reflète dans les organes, impliquant le reste, montrant un schéma clinique standard.
  • La deuxième option est les problèmes cardiaques et les maladies de la vésicule biliaire qui irradient vers le bras, l'épaule ou le cou.

L'identification des causes de la douleur dans la région cervicale de la colonne vertébrale, qui irradie vers l'épaule, est confiée à un spécialiste et non au patient. Certaines pathologies nécessitent un transfert immédiat à l'hôpital vers des chirurgiens et des thérapeutes, parfois une réanimation est nécessaire.

Pathologies de l'épaule et du cou

La zone de la colonne cervicale, y compris les canaux de la moelle épinière, les os de la ceinture des membres supérieurs, les articulations de l'épaule, beaucoup de tissu musculaire est la zone du col. Le muscle principal et le plus grand est le trapèze, dont les branches s'étendent dans toute la région du cou et des organes voisins. La zone près de la colonne vertébrale contient de nombreux vaisseaux sanguins, des plexus cervicaux du tissu nerveux.

L'artère qui délivre les cellules sanguines au cerveau est située dans le canal avec des encoches des apophyses transverses des vertèbres du cou, appelées artère vertébrale (gauche ou droite).

Départements musculaires

Les douleurs musculaires dans le cou, associées à l'épaule, résultent d'un long séjour dans une position d'une position inconfortable. Maux de cou et d'épaule pour les employés de bureau, les personnes derrière la caisse, les programmeurs, les artistes et les scientifiques. Ceux qui choisissent ce type d'activité mènent une vie passive, marchent peu, s'assoient pendant de nombreuses heures devant un chevalet, un ordinateur et d'autres choses. Si votre épaule vous fait mal, la donne au cou ou vice versa après une longue assise au même endroit, un simple échauffement et une aide à la marche, il n'est pas question de méthodes de traitement sérieuses.

Cartilage intervertébral

Une douleur dans la colonne cervicale apparaît en raison de l'ostéochondrose. Il est nécessaire de traiter une telle maladie non seulement chez les personnes d'âge mûr, mais également chez les jeunes. Le processus est dégénératif, se développe dans la structure du tissu conjonctif de la colonne vertébrale. Les changements dans les revêtements cartilagineux entraînent un déplacement des vertèbres les unes par rapport aux autres, ce qui est appelé spondylolisthésis.

La douleur dans la colonne cervicale est une conséquence de l'effritement du cartilage entre les vertèbres, de la hernie ou du blocage des vertèbres, de la prolifération du tissu osseux qui forme des épines - ostéophytes. Les processus dans lesquels les racines nerveuses sont comprimées, les tissus deviennent enflammés, des douleurs dans le cou et les épaules apparaissent, sont traités avec succès.

Articulation de l'épaule

La douleur dans l'épaule et le cou est le résultat de l'arthrite de l'articulation de l'épaule ou de la périarthrite - inflammation des tissus autour de l'articulation sans affecter la capsule. Lorsque l'articulation de l'épaule devient enflammée, elle peut se dégager vers le cou avec l'articulation touchée. Il est rare dans la polyarthrite rhumatoïde, où les articulations entre les vertèbres sont impliquées dans le processus douloureux. Un gonflement se produit, la peau devient rouge, devient chaude, il y a une forte limitation des mouvements.

Lorsqu'il y a une douleur dans la région du cou, mais qu'il n'y a pas de désir de consulter un spécialiste, mais que vous voulez vous auto-traiter, il est important de se rappeler que les articulations de l'épaule atteintes de polyarthrite rhumatoïde enflammée sous forme sévère des derniers stades ne sont pas guérissables et que le patient devient incapable de se servir lui-même, acquérant une invalidité..

Le plexus brachial des nerfs participe aux effets de la périarthrite, se déplace vers la région cervicale et la transmet à l'arrière de la tête. L'évolution subaiguë de la maladie est légère, il y a une douleur douloureuse entre le cou et l'épaule.

Les mouvements articulaires sont limités, comme dans la variante avec arthrite, mais l'inflammation n'est pas prononcée, la pathologie est bien traitée. Les appareils à ultrasons sont utilisés pour diagnostiquer les problèmes articulaires. Dans des cas particuliers, une arthroscopie est réalisée. Il permet des actions thérapeutiques supplémentaires, telles que l'administration de médicaments pour se débarrasser de l'inflammation des articulations..

Artère spinale

Lorsqu'il est difficile de comprendre la cause de la douleur dans la colonne cervicale, cela indique un syndrome de l'artère vertébrale. Il s'accompagne d'une douleur à peine exprimée, mais la tête fait mal, fait du bruit dans les oreilles, la qualité de la vision diminue, des évanouissements se produisent.

Les médecins la confondent avec la dystonie végétative-vasculaire, prescrivent de longs traitements, mais l'état de santé continue de se détériorer rapidement. Des troubles associés à la circulation cérébrale surviennent. Pour identifier la cause, ils font une IRM, établissent la cause exacte et le niveau de danger.

Maladies des organes internes

Après avoir radié les problèmes qui se sont posés sur l'ostéochondrose, les gens sont emmenés seuls pour son traitement, ou ils négligent leur propre santé, sans aller chez le médecin. Les pathologies progressent et la douleur, dont la cause est une maladie d'un organe interne, irradie vers l'épaule ou le cou.

L'angine de poitrine se manifeste sous la forme de sensations de douleur de pression compressive derrière la poitrine dans la région du cœur. La dyspnée qui survient pendant l'exercice disparaît au repos. Les médecins sont confrontés à des cas où le patient a ressenti une douleur à l'épaule et au cou gauches avec une angine de poitrine et rien d'autre. Il n'est pas ressenti dans le membre supérieur, il n'y a pas de sensation de picotement cardiaque, l'ECG révèle des changements ischémiques. Lorsque la douleur disparaît avec l'utilisation de la nitroglycérine, la présence de la maladie est confirmée.

Infarctus du myocarde

Une pathologie dangereuse - l'infarctus du myocarde, se manifeste chez une personne ayant des difficultés respiratoires soudaines avec un repos complet, la zone située derrière la poitrine est accompagnée d'une sensation de brûlure insupportable. Le patient décrit une sensation de brûlure dans le cou, l'épaule du côté gauche. Anxiété, transpiration du front, essoufflement sont les compagnons de la pathologie. Si les dommages au muscle du cœur sont importants, un choc douloureux se produit et augmente. L'aide doit être opportune et adéquate afin de ne pas aggraver la situation.

Coliques biliaires

La douleur dans la colonne cervicale et l'épaule droite parle de colique biliaire, inhérente aux personnes qui éprouvent toutes les difficultés de la cholélithiase. Lorsque la vésicule biliaire est enflammée, le nerf phrénique montre une réaction, c'est ce qu'on appelle le symptôme phrenicus.

En cas de violation du menu et du régime alimentaire, de l'utilisation de viandes fumées, d'aliments frits ou d'aliments riches en graisses, le patient se sent malade, vomit, la sclérotique et la peau jaunissent, il s'agit d'une jaunisse obstructive. Si des symptômes apparaissent, un traitement hospitalier est nécessaire, l'aide de chirurgiens pendant la «période froide». Suspectant une péritonite biliaire, l'opération est prescrite et réalisée en urgence..

Tumeur pulmonaire et syndrome de Pancoast

Les tumeurs cancéreuses dans cette zone sont rares, mais vous ne pouvez pas l'oublier, car la manifestation principale est une douleur à l'épaule près du cou. Le stade initial de la croissance d'une tumeur cancéreuse n'est pas perceptible, il n'est pas possible de l'identifier sans l'aide d'un spécialiste. Après un certain temps, en grandissant et en capturant les tissus environnants, il atteint le plexus brachial, des fibres nerveuses sympathiques situées dans l'intervalle du segment initial du cou et se terminant par les ganglions cervicaux.

Les symptômes apparaissent sous la forme d'un globe oculaire tombant - énophtalmie, constriction de la pupille - myosis, affaissement de la paupière - ptose. Le syndrome de Horner est fréquent dans les tissus affectés des tissus nerveux sympathiques du cou. Une personne se fatigue plus vite qu'avant, perd du poids sous nos yeux, ressent une faiblesse générale dans tout le corps. Il est difficile de guérir un cancer, cela prendra beaucoup de temps et d'efforts, mais le succès dépend du stade auquel la tumeur se développe. Les médecins prescrivent une chimiothérapie et une radiothérapie pour éliminer les cellules cancéreuses.

Complications

Lorsque votre cou vous fait mal, cela peut sembler être un muscle étiré ou un nerf raide. Beaucoup de gens reportent d'aller chez un médecin pour plus tard, pensant que «tout ira de lui-même». Comme le montre la pratique, les blessures mineures se révèlent souvent être des maladies dangereuses cachées qui apparaissent plus tard sous une forme grave..

La région du cou contient de nombreux vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en sang, ainsi que des terminaisons nerveuses qui sont facilement pincées et endommagées, immobilisant une personne. Le pincement cause des dommages irréparables au cerveau en raison d'un manque de nutrition.

La forme négligée d'ostéochondrose entraîne des sensations de douleur pulsatile, car les vaisseaux sont comprimés et l'hypertension apparaît, l'efficacité des vaisseaux sanguins, le cœur se détériore, la vision diminue, une personne cale et est incapable de coordonner ses propres mouvements des membres et du corps dans son ensemble.

La conséquence d'une artère comprimée de la colonne vertébrale conduit à une ischémie cérébrale, un accident vasculaire cérébral, que l'on retrouve souvent dans la pratique médicale. La radiculite est une autre maladie précédée de problèmes de vaisseaux sanguins et d'artères de la colonne vertébrale. Une hernie apparaît et lorsque la moelle épinière est comprimée, une paralysie et même la mort surviennent.

Méthodes de traitement

Le choix du traitement est influencé par l'état du patient et le type de maladie. La tâche principale est de soulager l'inflammation et d'éliminer la douleur. Pour éviter les erreurs de diagnostic, la détérioration de l'état, ne pas déclencher la maladie, il est important d'abandonner l'automédication, les remèdes populaires.

Médicament

Des méthodes conservatrices sont utilisées en utilisant des médicaments:

  • Les chondroprotecteurs améliorent la circulation sanguine ("Artracin", "Teraflex");
  • Préparations qui éliminent le processus inflammatoire, réduisent les poches (indémétacine, méthoxicam, diclofénac);
  • Analgésiques qui réduisent le niveau de douleur («Ketorol», «Analgin», «Barangin»);
  • Antispasmodiques qui améliorent la circulation sanguine («Midocalm», «Trental»);
  • Pommade et gel anti-inflammatoires ("Diclogel", "Voltaren", "Nikoflex").

Physiothérapie

Ils effectuent des procédures: ils traitent avec de la boue, des eaux curatives, font de l'acupuncture, de la magnétothérapie, utilisent l'électrophorèse.

  • L'arthrose et l'arthrite sont traitées avec des médicaments pour les processus inflammatoires, des chondroprotecteurs sont utilisés. Avec un degré avancé de la maladie, des analgésiques et des hormones sont prescrits, soulageant la douleur. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse ou intramusculaire. S'il n'y a pas de résultat, l'articulation de l'épaule est remplacée.
  • Pour soulager la douleur d'une ecchymose, des glaçons enveloppés dans un chiffon sont appliqués, et si la douleur est insupportable, des analgésiques sont utilisés.
  • Les médicaments contre l'inflammation sont utilisés pour la périarthrite. Les médecins prescrivent des onguents topiques.
  • L'ostéochondrose de la colonne cervicale est traitée par massage, exercice et physiothérapie. La forme chronique oblige à répéter les cours.

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Chiropraticien, traumatologue orthopédique, thérapeute à l'ozone. Méthodes de traitement: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique de soulagement de la douleur, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Pourquoi le dos fait-il mal dans la région des reins

Le dos fait mal après une anesthésie péridurale - que faire?

Traitement du dos et de la colonne vertébrale à domicile

Douleur à la ceinture dans l'estomac et le dos

Douleurs au cou et aux épaules (droite, gauche): causes et traitement

La douleur au cou en médecine est appelée cervicalgie. Mais seulement avec la localisation dans ce domaine particulier. Si la douleur irradie vers le bras, cette affection s'appelle la brachialgie cervicale et, si elle atteint la tête, la cervicocrânialgie. Il existe un autre terme - cervicago. C'est une condition à propos de laquelle dans la vie de tous les jours on dit "lumbago du cou".

Une tension musculaire prolongée, un mode de vie sédentaire et un stress chronique sont les principaux responsables de l'apparition de douleurs au cou et aux épaules. Ils peuvent également être le résultat d'un traumatisme et se produire dans le contexte d'autres maladies..

Pour comprendre pourquoi de telles conditions douloureuses se produisent, vous devez faire attention à la structure anatomique du cou, qui remplit de nombreuses fonctions et est donc très vulnérable. C'est là que passe le canal rachidien, formé par les sept vertèbres cervicales. Il y a des disques entre eux et à côté d'eux se trouvent des nerfs. Le cou est un système complexe de muscles, d'artères et de veines. C'est là que se trouvent la glande thyroïde et les ganglions lymphatiques. Les douleurs cervicales localisées à droite, à gauche ou à caractère diffus peuvent être associées aux vertèbres, aux muscles, aux vaisseaux sanguins et aux maladies des organes internes.

Les causes les plus courantes de douleur au cou sont:

  • cervicago (lumbago cervical);
  • fatigue musculaire;
  • myosite (inflammation des muscles du cou);
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale correspondante.

Le lumbago cervical se développe lorsque les récepteurs du nerf sinuvertébral sont comprimés. Cela n'est pas toujours dû à l'ostéochondrose de la colonne cervicale. Souvent, la compression est due à une rotation maladroite de la tête. La douleur dans de tels cas se produit sous la forme d'attaques soudaines et sévères et peut être administrée à l'arrière de la tête et de la poitrine. Les patients décrivent la douleur comme vive et très intense - d'où le nom de «lumbago», bien que beaucoup la comparent à une décharge électrique. Parfois, la douleur aiguë est remplacée par une douleur sourde, mais après un certain temps, elle s'aggrave encore.

Les sensations sont localisées profondément dans les tissus. Le plus souvent, le cervicago survient le matin, après le sommeil. La douleur augmente lorsque vous essayez de vous retourner dans votre lit. L'exacerbation des crises est déclenchée par les éternuements, la toux et même la tension dans les muscles abdominaux. Les patients notent qu'en bougeant leur tête, ils ressentent un «crépitement» dans la colonne cervicale, mais il n'y a rien de tel là-bas, et la sensation est causée par une irritation des racines nerveuses. Les muscles du cou se tendent, deviennent denses, "pierreux" au toucher. Il existe une forte limitation de la mobilité non seulement de la colonne cervicale, mais également de la colonne thoracique supérieure. Une raideur est également observée dans l'articulation de l'épaule..

La durée de l'attaque est d'environ 10 jours. Beaucoup de gens pensent que le lumbago peut être traité seul, en se réchauffant à la maison, mais il est préférable de consulter un médecin. De plus, les pommades ou compresses chauffantes peuvent parfois être nocives, car vous devez d'abord vous assurer qu'il s'agit d'un lumbago. Après tout, il existe des maladies qui se manifestent de la même manière, mais avec elles, les onguents chauffants sont contre-indiqués.

Le traitement du cervicago est réduit à l'utilisation d'analgésiques et de relaxants musculaires qui soulagent les spasmes musculaires. Ces fonds vous permettent d'éliminer le syndrome en 3-7 jours. Le médecin prescrit des exercices de physiothérapie, de massage ou de physiothérapie. Avec la bonne approche, il est progressivement possible de soulager complètement la douleur et de restaurer la fonction musculaire. Si vous ne demandez pas d'aide en temps opportun, l'attaque durera 2 à 3 semaines, après quoi elle se transformera en une forme chronique.

La tension musculaire survient chez les personnes qui sont dans une position inconfortable pendant une longue période. Le plus souvent, cela se produit pendant le travail de bureau, lorsqu'une personne passe toute la journée devant l'ordinateur. Mais il existe d'autres situations dans lesquelles un syndrome similaire se développe (longs trajets en voiture, dormir dans une position inconfortable). Récemment, un nouveau a été ajouté à la liste des raisons - l'utilisation de gadgets modernes comme un smartphone ou une tablette. Lorsqu'une personne lit du texte sur l'écran, en inclinant la tête vers l'avant, la charge sur les muscles du cou et les disques intervertébraux augmente. La tension musculaire dans cette position peut irriter le gros nerf occipital. S'il est pincé, comme avec un nerf trijumeau pincé, de graves maux de tête peuvent survenir.

La tension musculaire n'est pas toujours associée uniquement à une posture inconfortable. Parfois, le stress chronique en est la cause. Dans de telles situations, une personne enfonce inconsciemment sa tête dans ses épaules - alors il essaie instinctivement de se défendre du danger et de contracter par réflexe ses muscles, ce qui entraîne de la douleur..

Étant donné que les terminaisons nerveuses et l'artère vertébrale souffrent de tension musculaire, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître. Ceux-ci incluent des étourdissements, des acouphènes, des creeps rampants et un engourdissement qui affecte seulement un bras ou la moitié de la tête. Parfois, seuls les doigts de la main deviennent engourdis, il y a des douleurs dans la région du cœur. La démarche devient bancale.

Dans de tels cas, le traitement implique la mise en œuvre d'ensembles spéciaux d'exercices, de massage, de thérapie manuelle. Pour détendre les muscles, des médicaments tels que Mydocalm et d'autres relaxants musculaires sont pris (ils doivent être prescrits par un médecin). Ces médicaments aident à soulager la douleur, mais ils sont souvent pris avec des analgésiques. La thérapie anti-stress joue un rôle important.

En ce qui concerne la gymnastique de rattrapage, le complexe doit également être sélectionné par un médecin. Mais certains exercices peuvent être faits pour la prévention - inclinaison douce de la tête vers l'avant et sur les côtés, rotations circulaires, soulèvements des épaules. Cela aidera à soulager un symptôme désagréable..
Exercices pour l'ostéochondrose de la colonne cervico-thoracique: thérapie par l'exercice selon Bubnovsky

Le stress peut être causé par le fait de ne pas dormir suffisamment ou de se reposer dans une position inconfortable, par conséquent, les facteurs défavorables doivent être exclus. Vous devez prendre au moins 6-8 heures pour dormir, choisissez un matelas orthopédique et un oreiller suffisamment haut.

Parfois, la myosite est la cause de la douleur au cou. C'est une inflammation musculaire. Le plus souvent, cela se produit en raison du fait d'être dans un courant d'air ou sous un climatiseur, ce qui crée des conditions favorables pour contracter les ARVI, ce qui entraîne une myosite.

Dans ce cas, le traitement doit être complet. Des médicaments antiviraux sont prescrits pour éliminer la cause de la maladie et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits pour soulager la douleur. Avec une administration orale prolongée, ils peuvent donner des effets secondaires graves, par conséquent, ils sont plus souvent utilisés sous forme de pommades à effet chauffant (Kapsikam a fait ses preuves).

Une douleur intense peut être une conséquence de l'arthrose et de l'ostéochondrose. Leur prévalence augmente chaque année. Dans l'arthrose, la douleur est associée à des lésions des articulations intervertébrales.

L'ostéochondrose est un processus naturel. Avec l'âge, des changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale se produisent toujours. Tout d'abord, les disques intervertébraux deviennent plus minces, puis des excroissances osseuses, appelées ostéophytes, se développent progressivement. Les racines nerveuses sont comprimées et une douleur aiguë survient.

Parmi les raisons provoquant le développement de l'ostéochondrose figurent un mode de vie sédentaire, des troubles métaboliques, des traumatismes. Ce dernier peut se produire non seulement lors de chutes, mais même lors de tremblements pendant le transport lors de la conduite sur une route inégale..

Dans les troubles métaboliques, la prise de poids est le principal facteur de risque. Il crée un stress inutile sur la colonne vertébrale et peut donc provoquer une ostéochondrose. Mais une perte de poids soudaine n'est pas moins dangereuse, surtout si la masse musculaire a également disparu. Le plus souvent, de tels problèmes surviennent chez les femmes qui sont dépendantes de régimes alimentaires stricts..

Le groupe à risque comprend les athlètes qui pratiquent des sports à un niveau professionnel. Dans ce cas, ils sont plus susceptibles d'être blessés. Même au niveau amateur, tous les sports ne sont pas utiles. La natation est une excellente option pour votre dos et votre cou. Mais sauter dans l'eau et skier augmente le risque de blessure et le développement d'une ostéochondrose cervicale. Le jogging en tant qu'activité physique n'est pas utile pour tout le monde - si vous êtes en surpoids ou si vous avez plus de 55 ans, ils augmentent le risque de développer une ostéochondrose cervicale.

Le traitement de l'ostéochondrose vise à arrêter la poursuite de la progression de la maladie. Il ne peut pas être complètement guéri. Vous ne pouvez que retarder l'amincissement des disques intervertébraux. Le traitement médicamenteux implique l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens à base de diclofénac et d'ibuprofène, des myorelaxants. Les chondroprotecteurs sont utilisés pour restaurer les tissus articulaires. Ils contiennent de la glucosamine et du sulfate de chondroïtine. Ces remèdes aident à améliorer la nutrition des articulations et à les ramener à la normale. Ils sont souvent produits sous forme de pommades. L'alimentation joue un rôle important dans le traitement de l'ostéochondrose. Il devrait soulager les poches et aider à réduire l'excès de poids. Pour cela, la teneur en calories du régime et l'utilisation du sel sont limitées, mais les vitamines et les nutriments nécessaires sont préservés..

Le renforcement des muscles du cou est une composante obligatoire du traitement de la maladie. Pour cela, des exercices spéciaux sont effectués. Le complexe est sélectionné par le médecin, il doit également vérifier si le patient fait tel ou tel mouvement correctement. Dans les cas graves, la gymnastique est effectuée dans un col spécial en gaze de coton. Maintenant, des orthèses spéciales sont produites pour cela. Ils fixent la colonne vertébrale affectée dans la position souhaitée et préviennent les microtraumatismes aux racines nerveuses. Grâce à ces dispositifs, la douleur de la ceinture scapulaire est soulagée. Pour éviter l'influence de facteurs provocateurs, l'activité physique doit être correctement répartie. Cela signifie que les poids doivent être portés à deux mains, ne pas faire de mouvements brusques, etc..

Il existe d'autres causes de douleurs cervicales qui se font sentir à droite ou à gauche. Ils peuvent être la conséquence de blessures qui endommagent les articulations intervertébrales ou se produisent dans le contexte d'autres maladies, notamment:

  1. 1. Troubles immunitaires, y compris diverses formes d'arthrite et de polymyalgie rhumatismale.
  2. 2. Hernie du disque intervertébral (dans cette maladie, la douleur irradie vers l'épaule).
  3. 3. Maladies infectieuses affectant les os et autres tissus (ostéomyélite, thyroïdite, poliomyélite, etc.). La lymphadénite est une cause fréquente de douleurs cervicales chez les enfants..
  4. 4. Néoplasmes (malins et bénins).

La douleur au cou est également reflétée. Dans de tels cas, le processus pathologique se développe dans d'autres organes internes, mais en raison des caractéristiques structurelles du système nerveux, la douleur irradie vers le cou. Il peut s'agir de maladies du cœur, de l'œsophage, des voies respiratoires.

L'apparition d'un complexe de divers symptômes devrait être la raison d'une visite obligatoire chez un médecin. Dans ces cas, la douleur au cou n'est qu'un symptôme d'accompagnement. Pour vous en débarrasser, vous aurez besoin d'un examen complet et d'un traitement de la maladie sous-jacente..

6 causes de douleurs au cou et aux épaules - lien avec des maladies internes

La ceinture cervico-brachiale est soumise à un stress physique et fonctionnel sévère. Des plexus nerveux importants s'y accumulent, les autoroutes artérielles et veineuses passent. Un inconfort et une douleur constants dans cette zone signalent souvent le développement de pathologies graves nécessitant une intervention médicale.

L'intensité et le type de douleur au cou et aux épaules dépendent directement des causes qui les ont provoquées, et le traitement nécessite généralement une approche intégrée.

Types de symptômes

La douleur à l'épaule et au cou peut être de nature différente:

  • par temps de développement: soudain ou croissant progressivement;
  • par durée: aiguë ou chronique;
  • en sévérité: terne, arrière-plan, coupant, pulsant;
  • par localisation: il existe certains points de déclenchement ou la douleur couvre des zones entières, des muscles individuels, le long des terminaisons nerveuses qu'elle passe de la source principale à d'autres zones. Une douleur réfléchie dans le bras, la clavicule et le dos est probable.

Il est important de prêter attention aux signes tels que picotements dans les mains, engourdissement dans certaines zones de la peau et des muscles, difficulté à respirer et déformation de l'audition ou de la vision.

Des symptômes supplémentaires aident le médecin à diagnostiquer la cause. Si le cou fait mal du côté droit, par derrière, il cède sous l'omoplate ou dans l'épaule, tandis qu'une gêne est ressentie dans l'hypochondre droit, une cholécystite est probable. Si des douleurs similaires sont localisées à gauche, mais que leur source principale est derrière le sternum, on peut supposer une angine de poitrine ou un infarctus du myocarde.

Raisons principales

Chez les personnes jeunes et âgées, les douleurs au cou et aux épaules peuvent être dues aux raisons suivantes:

  1. Modifications dégénératives de la structure de la colonne vertébrale (colonne cervicale): ostéochondrose, arthrose.
  2. Blessures aux articulations, aux disques, aux ligaments (souvent anciens).
  3. Les douleurs au cou et aux épaules à droite ou à gauche peuvent être causées par une inflammation ou une surcharge des fibres musculaires.
  4. Troubles immunitaires provoquant des lésions des tissus conjonctifs, cartilagineux et osseux: polyarthrite rhumatoïde et psoriasique, syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante.
  5. Maladies infectieuses des articulations et de la colonne vertébrale (ostéomyélite, paludisme, poliomyélite, méningite).
  6. Les tumeurs.

La cause de la douleur réfléchie dans les épaules et le cou peut être des pathologies des organes internes (cœur, poumons, œsophage, vésicule biliaire).

Parfois, il y a des cas d'algopathie - douleur idiopathique causée par des troubles psychogènes. Ils sont à la fois clairement localisés et migrateurs. Les médecins, à l'aide d'images et d'analyses, ne sont pas en mesure de déterminer pourquoi la douleur apparaît, car il n'y a pas de troubles somatiques.

Maladies des organes internes

Dans les maladies des organes internes, une douleur réfléchie dans le cou du côté gauche ou droit est généralement une symptomatologie concomitante. Les principales pathologies s'accompagnent d'un certain nombre d'autres signes évidents. Les sensations de douleur irradiantes s'accumulent rarement uniquement dans le cou, se propageant principalement par vagues aux épaules, aux bras et aux omoplates.

Infarctus du myocarde

Avec l'infarctus du myocarde, une partie du tissu musculaire du cœur meurt. Le processus est provoqué par une violation de la perméabilité des vaisseaux coronaires. Les causes sont l'hypertension artérielle, l'obésité, l'athérosclérose, les maladies systémiques (diabète).

Le développement d'une crise cardiaque peut survenir selon différents scénarios avec des symptômes spécifiques. Avec une variante anginale (vasculaire) du cours, des douleurs aiguës («poignard») surviennent derrière le sternum, dans le cou et la mâchoire à gauche, ainsi que le long du bord supérieur de la ceinture scapulaire. L'épicentre est l'espace rétrosternal dans la région du plexus solaire, à partir de là, la douleur rayonnante se propage à la région cervicale, capturant la partie supérieure de l'épaule droite, l'épaule gauche complètement, l'omoplate et toute la main gauche du côté inférieur jusqu'aux doigts. Vous pouvez ressentir un engourdissement des mains, des picotements.

  • cardiopalmus;
  • sueur froide;
  • panique;
  • vertiges;
  • sensation d'oppression dans la poitrine.

Avec une crise cardiaque à grande focale, les douleurs à l'épaule et au cou, ainsi que derrière le sternum, ne sont pas soulagées par la nitroglycérine, et avec une crise cardiaque à petite focale, elles peuvent être arrêtées avec des analgésiques. Le patient nécessite dans tous les cas une hospitalisation. 15 minutes d'attaque suffisent pour démarrer le processus nécrotique.

Angine de poitrine

L'angine de poitrine est un complexe de symptômes, rappelant une affection avec infarctus du myocarde, mais sous une forme plus bénigne. L'attaque se produit avec un stress émotionnel ou physique, nécessitant une augmentation de l'apport sanguin au muscle cardiaque. Les principaux symptômes sont:

  • lourdeur, brûlure derrière le sternum;
  • douleur dans le cou, qui irradie vers le bras gauche (le long de la partie supérieure), sous l'omoplate, moins souvent dans la mâchoire. Peut couvrir toute la ceinture scapulaire;
  • Respiration rapide.

L'attaque dure plusieurs minutes et est arrêtée avec succès en prenant de la nitroglycérine.

Coliques biliaires

Des douleurs au cou et aux épaules peuvent être causées par une crise de colique biliaire. Une alimentation irrégulière et déséquilibrée est la principale cause de dysfonctionnement de la vésicule biliaire. En conséquence, il devient enflammé, formation de calculs, blocage des canaux, violation de l'écoulement de la bile en raison du fort épaississement de sa consistance. L'épicentre de la douleur se trouve à droite dans la région de l'hypochondre, de là, il irradie vers le dos, le cou et les épaules.

  • nausées Vomissements;
  • aggravation de la douleur la nuit;
  • pâleur et teint jaunâtre;
  • ballonnements;
  • assombrissement de l'urine.

Les aliments gras, la consommation d'alcool peut provoquer une attaque. Vous pouvez soulager la douleur en prenant No-shpy, Drotaverin, Baralgin. La maladie biliaire nécessite une hospitalisation.

Syndrome de Pancost

Le syndrome de Pancost se développe dans le contexte d'une lésion tumorale de la partie supérieure (sulcus) du poumon, lorsque la croissance oncologique atteint le dôme pleural et capture le plexus brachial nerveux. Il y a une faiblesse et une douleur sévères dans les épaules, les avant-bras et les mains.

  • fièvre;
  • perte de poids;
  • faiblesse constante.

Par la suite, l'ajout du syndrome de Horner est probable: surplomb de la paupière supérieure, constriction des pupilles, énophtalmie (globes oculaires enfoncés), enrouement.

Maladies de la colonne vertébrale, des articulations et des tissus mous

Les pathologies de la colonne vertébrale supérieure, des articulations de l'épaule, des ligaments et des plexus nerveux sont les principales causes de douleur dans la ceinture cervico-scapulaire.

Arthrite

La douleur synchrone à l'épaule et au cou est souvent due à une périarthrite de l'omoplate de l'épaule - inflammation de la capsule entourant l'articulation de l'épaule, ainsi que des ligaments et des tendons qui la soutiennent. Aux premiers stades de la pathologie, la dystrophie du cartilage et du tissu osseux ne se produit pas.

Les principales raisons du développement du processus inflammatoire:

  • mouvements monotones prolongés de l'articulation de l'épaule (par exemple, lancers);
  • mouvement soudain, surcharge physique;
  • blessure (coup, chute).

L'inflammation des tendons et ligaments de l'épaule survient le plus souvent lorsque la charge est inhabituelle pour une articulation non entraînée. Mais le développement de la pathologie est possible en tant que complication de maladies associées au muscle cardiaque (par exemple, infarctus du myocarde), puis la périarthrite affecte l'épaule gauche.

Une inflammation peut également survenir à la suite du syndrome radiculaire de la colonne cervicale. Le déplacement des vertèbres conduit à un pincement des terminaisons nerveuses qui forment le plexus cervico-brachial (entre la 4e et la 5e vertèbre cervicale), une réaction en chaîne se développe: les vaisseaux alimentant le spasme du bras, la circulation sanguine du membre est perturbée, ce qui conduit à un processus inflammatoire dans l'articulation, des douleurs dans l'épaule gauche ou droite et cou.

  • forme simple: la douleur à l'épaule est faible, aggravée uniquement par la levée du bras;
  • forme aiguë: les sensations douloureuses sont prononcées, constantes, s'intensifiant la nuit. Irradier au cou et à l'arrière de la tête;
  • périarthrite chronique: une douleur aiguë pénètre dans l'épaule et irradie vers le cou lorsque vous essayez de lever le bras sur le côté ou d'effectuer un mouvement de rotation. Des courbatures périodiques, des douleurs douloureuses sont possibles la nuit.

Avec l'arthrite (contrairement à la périarthrite), non seulement les tissus périarticulaires mous deviennent enflammés. La lésion recouvre le cartilage et même les éléments osseux. La cause peut être un traumatisme, une infection, une tendance héréditaire, une surcharge physique et une inactivité physique - des facteurs qui perturbent le processus normal de nutrition et de renouvellement des structures osseuses et cartilagineuses.

  • douleur intense constante;
  • gonflement et souvent rougeur de la peau sur l'articulation;
  • raideur de mouvement.

L'arthrite peut être aiguë ou chronique.

Arthrose

Une douleur douloureuse dans la zone du col peut survenir en raison de l'arthrose - des changements destructeurs dans les petites articulations à facettes reliant les vertèbres inférieures de la colonne cervicale aux supérieures. Les symptômes de la douleur apparaissent après une tension prolongée du cou en position statique, aggravée par la sensation du cou. Avec des mouvements brusques, un lumbago est probable.

Avec l'arthrose des articulations de l'épaule, une douleur sourde se produit avec des mouvements circulaires des mains, les retirant sur le côté. Périodiquement, l'inconfort peut disparaître et se manifester avec une vigueur renouvelée, y compris sous forme d'arthrite.

Ostéochondrose cervicale

Les disques intervertébraux de la région cervicale supportent une charge d'amortissement élevée. Tout changement destructeur en eux entraînera une violation des racines nerveuses et une altération de la circulation sanguine, ce qui provoque non seulement une gêne dans le cou lui-même, mais également une douleur irradiante dans la clavicule, les avant-bras, l'arrière de la tête et les articulations de l'épaule..

Avec l'ostéochondrose, le corps du disque s'assèche et s'amincit. Avec la progression de la maladie, la distance entre les vertèbres est réduite, les muscles et les ligaments s'affaissent, ce qui provoque une instabilité de la colonne vertébrale. En outre, il y a des hernies, des lésions des articulations intervertébrales. Le processus pathologique conduit à la violation de plusieurs racines nerveuses à la fois, en conséquence, des douleurs sévères dans le cou sont ressenties à la fois à droite et à gauche, engourdissement, parésie.

Vidéo

Vidéo - douleur au cou et à l'épaule

Hernie

Le corps du disque intervertébral, responsable de la fonction d'amortissement, est protégé par un anneau fibreux dense. En raison de traumatismes, d'épuisement, de troubles métaboliques, la fibre fibreuse se divise, exposant une partie du tissu pulpeux, qui fait saillie vers l'extérieur. C'est souvent la raison de la compression de la racine nerveuse voisine. Selon le segment dans lequel l'infraction s'est produite, des douleurs surviennent à l'épaule, au cou, sous les omoplates.

Une hernie est souvent provoquée par des saillies (compression des disques cervicaux par des vertèbres déplacées). En conséquence, l'anneau fibreux est déformé, une partie de celui-ci est expulsée de la position anatomique du disque. De petites hernies peuvent se manifester par une douleur de traction périodique dans le cou, s'étendant jusqu'aux bras et aux épaules.

Lorsqu'un nerf est pincé, un syndrome radiculaire se développe, dans lequel une douleur intense s'accompagne d'un engourdissement de certaines zones.

Syndrome de l'artère vertébrale

À gauche et à droite le long de la colonne vertébrale, il y a deux grandes artères. Ils jouent un rôle important dans le maintien de la vie du cerveau et des centres de contrôle qui s'y trouvent. Le rétrécissement de la lumière de la circulation sanguine en raison d'une violation des parois des artères ou de l'athérosclérose se traduit par un certain nombre de symptômes:

  • des étourdissements, surtout au lever le matin;
  • partie du cou, la zone autour des lèvres, du bras ou de l'avant-bras devient engourdie (généralement du côté de l'artère comprimée);
  • périodiquement, il y a des "mouches" dans les yeux, d'autres distorsions visuelles;
  • bruits et grincements dans les oreilles;
  • violation de la fonction respiratoire (il est difficile de respirer profondément);
  • la nausée.

La douleur quand une artère est pincée est appelée migraine cervicale, car elle se propage du cou aux tempes et peut irradier vers les épaules. La localisation et l'intensité dépendent de la position de la tête. Les exacerbations surviennent après avoir dormi dans une position inconfortable, avec des mouvements brusques du cou.

Plexite

La plexite est une inflammation des faisceaux des nerfs spinaux. La cause peut être un traumatisme, une infection, une intoxication, des allergies, une compression des plexus nerveux. Les douleurs paroxystiques aiguës dans la colonne cervicale et les épaules sont le résultat d'une plexite cervicale et de l'épaule.

Symptômes de la plexite cervicale:

  • douleur localisée sur les côtés du cou;
  • difficultés à incliner et à tourner la tête en raison de l'affaiblissement des muscles, de la perte de contrôle de ceux-ci;
  • épisodes prolongés de hoquet;
  • incapacité à respirer profondément.

Les symptômes de la plexite de l'épaule comprennent:

  • douleur intense dans la clavicule, irradiant vers l'épaule et le bras;
  • affaiblissement de la musculature du bras (le membre peut devenir complètement mou);
  • gonflement des tissus mous;
  • la peau de la main et de la main est froide et pâle, les ongles pèlent, cassants.

Les sensations de douleur sont plus prononcées dans la forme neurologique de la plexite causée par une irritation des fibres nerveuses. Dans la forme paralytique, la fonctionnalité du membre est perdue. La plexite de l'épaule peut se manifester par une douleur à l'épaule droite ou à la gauche (unilatérale), ainsi que des deux côtés en même temps.

Myalgie

Des douleurs dans le cou et la ceinture scapulaire peuvent survenir du côté des tissus mous sans implication des os et du cartilage. La fibre musculaire est constituée de cellules spéciales appelées myocytes. Un certain nombre de facteurs (pathologies vasculaires, virus, traumatismes, activité physique) les introduisent dans un état d'hypertonicité prolongée, entraînant des douleurs. En raison d'un stress constant, la nutrition des tissus est perturbée, ce qui entraîne une aggravation de la condition, les structures articulaires, les ligaments, les tendons (fibromyalgie) commencent à être impliqués dans le processus. Le corset musculaire de la région du cou et des épaules souffre souvent de cette forme de pathologie, qui est complétée par une faiblesse et des troubles du sommeil. Un seul gros muscle peut être affecté (myalgie du trapèze).

Des douleurs douloureuses dans les régions cervicales et des épaules se produisent également avec une inflammation des tissus musculaires - myosite. La raison peut être une hypothermie, une blessure, une complication après une maladie infectieuse. La zone touchée est légèrement enflée et rouge. En bougeant, la douleur devient aiguë..

Traitement

Le schéma thérapeutique des douleurs au cou et aux épaules dépend des résultats du diagnostic. Pour ce faire, vous pouvez contacter un thérapeute qui, sur la base d'un examen préliminaire, déterminera quel médecin est nécessaire dans une situation particulière. Dans la plupart des cas, un spécialiste qui traite la pathologie de la colonne vertébrale et des terminaisons nerveuses est nécessaire - un neurologue, un vertébrologue. Sur la base des résultats de l'IRM, de la TDM et des tests sanguins, le tableau de la maladie est clarifié et le traitement approprié est sélectionné.

Les mesures thérapeutiques pour les lésions de la colonne vertébrale et des articulations de l'épaule comprennent l'élimination de l'inflammation, les mesures de décompression des terminaisons nerveuses et la stabilisation des vertèbres. La physiothérapie joue un rôle important. Si les méthodes conservatrices sont inefficaces, elles recourent à des interventions chirurgicales.

Il est possible de soulager seul la douleur au cou et aux épaules si elle est causée par des causes psychogènes ou une tension musculaire. L'exercice et la gymnastique réguliers, la chaleur sèche et les massages aideront à soulager l'ostéochondrose.

Complications

La négligence à long terme des douleurs sévères au cou et aux épaules peut entraîner une progression de la maladie. Exemples de complications de diverses pathologies:

  • infarctus du myocarde: nécrose d'une grande partie du muscle, rupture des parois des ventricules, thromboembolie, péricardite, œdème pulmonaire, insuffisance cardiaque;
  • plexite: atrophie unilatérale des muscles des mains, handicap;
  • ostéochondrose: formation du «garrot», spondylarthrose, perte de mobilité du rachis cervical, détérioration de la vision et de l'audition, prolifération des ostéophytes, migraine, parésie se produisent souvent;
  • arthrite: déformation articulaire, perte de mobilité articulaire.

Le syndrome de l'artère vertébrale qui commence par une gêne avec les mouvements du cou peut entraîner un accident vasculaire cérébral et une invalidité.

Si le syndrome de la douleur dans la région du cou et de la ceinture scapulaire ne disparaît pas pendant longtemps et se développe même, l'automédication peut entraîner de graves complications, qu'il sera impossible d'éliminer. L'alerte doit être un lumbago aigu, des symptômes de l'appareil vestibulaire et des organes de la vision, un engourdissement, une restriction de la mobilité articulaire, une dépression de l'état général.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée. Nous allons certainement le réparer, et vous aurez + karma

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte