La douleur à l'épaule peut survenir à tout âge, même chez les jeunes adultes. Des pressions désagréables ou des sensations de brûlure aiguës sont inhérentes à diverses maladies liées aux os, aux muscles, aux ligaments, aux capsules articulaires. Le traitement sera également différent - l'essentiel est d'établir la cause de la pathologie à temps. Il existe un risque de diminution de la fonction du bras lors du resserrement avec le traitement.

La structure et les caractéristiques de l'articulation de l'épaule

L'articulation de l'épaule est l'une des plus mobiles, elle peut se déplacer dans n'importe quelle direction - le bras est rétracté à la fois vers le haut et sur le côté, tourne en cercle, commence derrière la tête, le dos, etc. La forme de l'articulation est particulière, car la surface articulaire de l'humérus est une boule et la cavité articulaire de l'ulna est une zone plate. Pour maintenir les os stables et ne pas tomber pendant le mouvement, cette articulation a une forte couche de cartilage hyalin.

Les ligaments de l'épaule, la capsule (coquille), aident à maintenir les os dans la position souhaitée. Ce dernier est une «enveloppe» dense qui renforce l'articulation de l'épaule, mais ne limite pas son mouvement. Les muscles de la zone de l'articulation de l'épaule sont abondants - ils rejoignent la clavicule et l'autre côté - à l'humérus. Les muscles suivants forment un corset d'épaule:

  • Supraspinatus;
  • Subscapularis;
  • Infraspinatus;
  • Rond, etc..

Chacune de ces structures peut devenir enflammée ou des processus dystrophiques dégénératifs peuvent s'y produire. En conséquence, une personne note que l'articulation de l'épaule fait mal, en parallèle, le mouvement de l'épaule peut être perturbé, un gonflement, un œdème et d'autres symptômes apparaissent. Les sentiments dans cette zone anatomique peuvent être causés par diverses raisons:

  • Maladies de l'articulation de l'épaule et des tissus environnants;
  • Pathologies qui ne sont pas directement liées à l'articulation des os.

Seul un médecin pourra diagnostiquer correctement, car un grand nombre de maladies peuvent causer de la douleur.

Douleur dans l'articulation de l'épaule due à des pathologies de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose provoque des douleurs dans cette zone plus souvent que les maladies de l'articulation de l'épaule elle-même. Surtout souvent en présence de telles plaintes, des problèmes avec les vertèbres cervicales 4,5,6,7 sont révélés. L'ostéochondrose conduit à un amincissement progressif du cartilage hyalin, à une convergence des vertèbres et à la prolifération des ostéophytes osseux. De plus, l'ostéochondrose sans traitement approprié entraîne une saillie des protubérances et des hernies, qui compriment les nerfs et provoquent des douleurs dans les articulations, le dos, le cou, les bras, la tête et même les dents.

Il existe d'autres maladies qui peuvent provoquer des douleurs aux épaules:

  • Courbure de la colonne vertébrale;
  • La maladie de Bechterew;
  • Déplacement des vertèbres - spondylolisthésis;
  • La spondylarthrite est une inflammation du corps vertébral;
  • Fractures par compression, luxations.

Toutes ces pathologies peuvent bien être attribuées à l'articulation de l'épaule. Bien sûr, ce ne sera pas le seul symptôme - en parallèle, il y a une raideur dans les muscles du cou, de l'épaule (d'une part, cela se manifeste davantage), une sensation de brûlure, une sensation d'éclatement dans le cou. Si le disque intervertébral est déplacé, il comprime le nerf et le syndrome de la douleur peut être aigu, tirant. La douleur se propage souvent à la main, tout le bras devient engourdi, la chair de poule le long, il y a une sensation de chaleur ou de froid sur la peau.

Pendant de nombreuses années, luttez-vous sans succès contre les douleurs articulaires? "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera dans 30 jours. Ce remède naturel fait quelque chose que seule la chirurgie a déjà fait."

La périarthrite est une complication courante de la maladie. Il provoque une inflammation des tendons et des muscles de l'articulation de l'épaule. Parfois, avec la périarthrite huméroscapulaire, la capsule est également touchée, et même les ligaments de l'épaule. Un autre nom de la maladie est la périarthrose. Symptômes de la maladie:

  • Douleur déraisonnable dans la région de l'épaule;
  • Sensations de contractions nocturnes;
  • Renforcement du syndrome douloureux lorsque la main est enlevée derrière le dos, sur le côté.

La périarthrite de l'épaule provoque également une douleur irradiante au cou. Sans traitement approprié, les sensations peuvent disparaître d'elles-mêmes, mais la mobilité de l'articulation osseuse sera réduite.

Les maladies inflammatoires comme causes de douleur

Le plus souvent, toute articulation du corps souffre d'arthrite - une maladie qui affecte les membranes, la capsule et les surfaces articulaires. Le processus inflammatoire dans l'épaule peut être d'origine suivante:

  • Infectieux;
  • Auto-immune;
  • Allergique;
  • Traumatique.

La plus grave est la polyarthrite rhumatoïde, bien qu'elle ne couvre pas souvent cette zone anatomique. Avec une exacerbation, une douleur intense à l'épaule apparaît, dans la plupart des cas, les deux articulations sont touchées. Les sentiments peuvent être insupportables, difficiles à soulager la douleur lors de la prise d'analgésiques standard. Une caractéristique distinctive de la polyarthrite rhumatoïde est la déformation progressive des surfaces articulaires des os, la douleur au toucher de l'épaule due à un œdème constant.

L'arthrite infectieuse se développe après que l'infection pénètre dans l'articulation avec des dommages directs ou avec le flux sanguin provenant d'autres foyers. Il provoque une rougeur, un gonflement et une douleur intense avec une augmentation générale de la température corporelle. L'arthrite psoriasique survient dans le contexte d'un psoriasis existant, goutteux - avec goutte, etc..

Les anomalies musculaires et autres tissus mous peuvent également entraîner des douleurs dans l'articulation de l'épaule et nécessiter un traitement. Ils peuvent être de telles maladies:

  • Tendinite. C'est une inflammation du tendon, associée à une surcharge régulière du bras, se développe plus souvent chez les athlètes, les travailleurs manuels. Les sensations douloureuses augmentent la nuit. L'activité de la main diminue progressivement.
  • Capsulite. Les phénomènes inflammatoires dans la capsule de l'articulation de l'épaule sont rarement observés, mais perturbent gravement la qualité de la vie humaine. La douleur est presque constante, douloureuse, elle concerne non seulement la zone touchée, mais est également observée dans le cou de côté. Les muscles deviennent raides jusqu'à ce qu'ils soient complètement immobiles.
  • Bursite. En raison d'un stress constant, après des blessures, en raison de la pénétration de l'infection, une inflammation se développe dans les sacs synoviaux. À l'intérieur, une quantité abondante d'exsudat commence à être produite, l'articulation gonfle, rougit, à cause de la douleur, il est désagréable de toucher l'épaule. La maladie devient souvent chronique.

Douleurs articulaires sévères - pourquoi elles apparaissent?

Habituellement, une douleur aiguë et intense dans l'articulation de l'épaule est caractéristique d'un processus inflammatoire aigu ou d'une blessure dans cette zone. Les types de blessures les plus courants sont:

  • Contusion des muscles et autres tissus mous. Un coup soudain ou une chute sur l'épaule provoque la rupture de petits vaisseaux sanguins, entraînant un hématome sur l'épaule.
  • Luxation de l'articulation de l'épaule. La cause de cette blessure est la position incorrecte des os, qui est survenue à la suite d'une chute, d'un impact important. Les ligaments sont trop étirés, la tête articulaire sort de sa position normale.
  • Rupture des ligaments de l'articulation de l'épaule. Pour des raisons similaires, un ou plusieurs ligaments retenant les os peuvent se rompre. Dans ce cas, la main cesse de bouger, elle peut pendre mollement et le syndrome douloureux est très aigu, insupportable.
  • Rupture des fibres musculaires, des tendons, fracture osseuse de l'articulation de l'épaule. Ces blessures sont moins fréquentes, mais elles provoquent une douleur tout aussi intense..

Surtout souvent, toutes les blessures aux os et aux surfaces articulaires surviennent chez les personnes âgées et chez les personnes souffrant d'ostéoporose. Le syndrome de la douleur avec toute blessure augmente lorsque vous essayez de déplacer le bras, mais dans les cas bénins, la fonction motrice reste.

Qu'est-ce qui peut provoquer une douleur très intense dans l'articulation de l'épaule? La tendinite du supraspinatus provoque un frisson lorsque le bras est tiré sur le côté, ainsi que lorsque l'épaule est pressée. Si elle n'est pas traitée, cette condition peut entraîner une rupture du tendon. La douleur aiguë est causée par l'exacerbation de toute forme d'arthrite, en particulier goutteuse et rhumatoïde. Après une déformation articulaire, même la moindre tentative de bouger la main provoque une douleur aiguë.

Autres causes d'inconfort

Lors de la recherche des causes de la douleur dans la région de l'articulation de l'épaule, des processus dégénératifs causés par l'arthrose sont souvent révélés. Cette pathologie se développe souvent au-dessus de 50 ans et est causée par des modifications dégénératives du cartilage. Le syndrome douloureux associé à une telle maladie est léger et la compression, la pression, est particulièrement visible le matin ou après un effort physique, en soulevant des poids. Peu à peu, l'espace articulaire entre les os se rétrécit, la friction augmente. La personne essaie moins d'utiliser la main, car le mouvement lui fait mal. Au fil du temps, la mobilité du bras est perdue, sans traitement, une atrophie musculaire se produit.

L'articulation de l'épaule peut donner des sensations douloureuses même avec une longue liste de maladies:

  • La défaite du nerf brachial - névrite. Il donne généralement l'impression de douleurs musculaires à l'épaule ou d'inconfort sous la peau. L'articulation de l'épaule elle-même avec cette pathologie peut ne pas souffrir du tout. Avec un mouvement brusque de la main, le nerf affecté provoque une douleur de poignard. La cause de la pathologie est le plus souvent dans l'ostéochondrose cervicale ou l'hypothermie, un traumatisme.
  • Calcification des ligaments. Si le métabolisme du calcium d'une personne est perturbé, cela peut provoquer le dépôt de sels minéraux dans les ligaments et autres tissus mous. Dans les cas graves, de grosses calcifications apparaissent directement sur les ligaments, qui doivent être enlevés chirurgicalement.
  • Maladies tumorales. Ils sont rares, mais nécessitent une attention médicale accrue. Habituellement, ils provoquent une sensation de corps étranger, une douleur pressante, dans les stades ultérieurs, les tissus entourant l'articulation de l'épaule sont comprimés et provoquent une douleur plus intense.

D'autres causes possibles d'inconfort dans cette zone sont la scoliose, l'infarctus du myocarde, la myosite (inflammation musculaire).

Caractéristiques des douleurs articulaires

Avec une certaine nature du syndrome douloureux, le médecin pourra suggérer un diagnostic avant même les diagnostics instrumentaux et de laboratoire. Une anamnèse correctement collectée aidera également à établir le diagnostic, pour lequel le patient doit décrire avec précision toutes les sensations qui l'accompagnent.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "Le moyen le plus efficace de traiter les articulations et les problèmes de dos" Lire la suite >>>

Des sensations dans l'articulation de l'épaule, qui changent en raison de la position du corps, peuvent être observées avec:

  • Ostéochondrose du cou;
  • Arthrose;
  • Conséquences d'une blessure à l'épaule.

Si le syndrome s'aggrave par mauvais temps, après un stress, cela peut être dû à une arthrose ou à un traumatisme chronique qui n'a pas été correctement traité. Des tremblements et des douleurs brûlantes dans l'articulation de l'épaule sont un signe de bursite aiguë, d'arthrite. Si la pathologie est complétée par une déformation articulaire, il s'agit très probablement d'un symptôme de lésions rhumatismales. De légères douleurs sont caractéristiques de la tendinite chronique lorsque les tendons de l'articulation de l'épaule sont touchés. Ils deviennent plus forts en soulevant le bras, en le faisant tourner.

Traitement des articulations de l'épaule

Pour diagnostiquer des problèmes d'articulation de l'épaule, vous devez contacter un chirurgien, un traumatologue, un orthopédiste. Le médecin vous prescrira une échographie ou une radiographie. La méthode de diagnostic optimale est la tomodensitométrie, l'IRM - ces techniques refléteront l'état complet de la zone anatomique, y compris les tissus mous et les os. De plus, ils recommandent de passer une analyse du facteur rhumatoïde, un test sanguin général et d'autres études.

Des médicaments et des méthodes non médicamenteuses sont utilisés pour traiter la douleur à l'épaule. Pour soulager la douleur aiguë aidera:

  • Prendre des comprimés du groupe AINS - Diclofénac, Ibuprofène, Méloxicam;
  • L'introduction d'injections d'AINS par voie intraveineuse, intramusculaire;
  • Injection intra-articulaire de corticostéroïdes - Prednisolone, Diprospan;
  • Blocus intra-articulaire avec Novocain;
  • Onguents anesthésiques à friction - Fastum-gel, Ketoprofen, Diklak.

De telles méthodes de thérapie ne sont que symptomatiques. La thérapie par l'exercice, le massage et la physiothérapie sont utilisés pour guérir, maintenir la santé de l'articulation de l'épaule ou ralentir la progression des pathologies. L'exercice augmentera l'apport sanguin au cartilage et augmentera le taux d'élimination des produits inflammatoires, accélérant ainsi la récupération. En outre, les médecins conseillent de prendre des chondroprotecteurs dans les cours - cela est particulièrement nécessaire pour l'arthrose de l'articulation. Respect d'un régime sans abondance de sel, de marinades, de viandes fumées et de «produits chimiques», réduisant les charges lourdes sur les épaules, l'exercice modéré est un moyen sûr de restaurer la santé des articulations.

Douleur dans les muscles de l'épaule du bras

Articles d'experts médicaux

L'un des symptômes de douleur musculo-squelettique supérieure les plus courants est la douleur musculaire de l'épaule. Les sensations douloureuses peuvent être associées à une inflammation du tissu osseux, des articulations, mais le plus souvent, elles sont directement causées par la pathologie des structures périarticulaires - ligaments, muscles, tendons.

Le pourcentage élevé de maladies diagnostiquées des tissus mous de l'épaule s'explique par les spécificités de la biomécanique et de la structure anatomique de l'articulation de l'épaule, ainsi que par les caractéristiques physiologiques de la structure du tendon et du tissu musculaire..

Il est à noter que le concept généralement accepté d '«épaule» est quelque peu différent de la définition de cette zone anatomique par les médecins:

  • L'épaule est la zone supérieure du bras, commençant à l'articulation de l'épaule et se terminant au coude.
  • La ceinture scapulaire est toute la surface supérieure (ceinture) des bras qui les relie au corps, y compris les muscles deltoïde, petits et grands, supra-épineux et infraspinatus, circulaires et sous-scapulaires.

L'articulation de l'épaule et les tissus environnants sont considérés comme l'une des structures les plus complexes et multifonctionnelles du corps; la variété de l'amplitude de mouvement qu'elle contient est réalisée en raison de la mobilité du système périarticulaire, y compris les muscles. L'appareil musculo-ligamentaire développé de l'épaule permet à une personne d'effectuer des mouvements de rotation, circulaire, de flexion, d'extension, de rotation et de nombreux autres types de mouvements, cependant, à quel point le système des tissus mous et des tendons est multifonctionnel, il est donc vulnérable à diverses maladies.

La douleur dans les muscles de l'épaule peut être le résultat d'une inflammation, de lésions des tissus périarticulaires proprement dits, mais elle peut également être un signe de fond concomitant de la maladie sous-jacente, non directement liée au système musculo-squelettique. C'est pourquoi il est si important d'identifier les causes de la douleur, un diagnostic rapide.

Code CIM-10

Causes de la douleur musculaire de l'épaule

La douleur périarticulaire à l'épaule est le plus souvent déclenchée par une instabilité articulaire, qui à son tour peut être causée par de tels facteurs:

  • Surmenage, étirement des ligaments de la ceinture scapulaire lors d'un entraînement en force intense.
  • Dommages, inflammation de la capsule articulaire.
  • Étirement des muscles situés près de la capsule articulaire, à la suite de l'autocorrection compensatoire de la fonction articulaire.
  • Lésion du cartilage de la cavité glénoïde, manque de soutien du biceps.

En général, les causes de la douleur dans les muscles de l'épaule peuvent être divisées en trois catégories nosologiques:

  1. Isolement des lésions dégénératives, inflammatoires ou traumatiques du tendon musculaire:
  • Tendinite de la coiffe des rotateurs.
  • Tendinite calcifiante.
  • Tendinite du biceps.
  • Différents types de ruptures tendineuses.
  1. Lésion non inflammatoire commune (diffuse) de la capsule articulaire de l'épaule - capsulite
  2. Lésions complexes du système périarticulaire - syndrome sous-acromial.

Une description détaillée des causes de la douleur dans les muscles de l'épaule.

  • La tendinite est une inflammation aiguë ou chronique des tendons entourant l'articulation de l'épaule. Les dommages au tendon entraînent inévitablement des douleurs dans les muscles de l'épaule en raison de la relation anatomique étroite de ces structures. La tendinite peut affecter à la fois le muscle de la coiffe des rotateurs et les biceps, le sus-épineux, l'infraspinatus, les muscles sous-scapulaires. De plus, il existe une tendinite calcifiante, dans laquelle des calcifications s'accumulent dans les tissus tendineux..
  • Inflammation du tendon de la zone interne de l'épaule, muscle fléchisseur, tendinite du biceps. La douleur est intense, persistante, augmente avec le mouvement de la main.
  • Inflammation articulaire - bursite. La maladie est étroitement liée aux surtensions, aux blessures sportives. En plus du symptôme de la douleur, la bursite se manifeste par un gonflement de la zone de la bourse, souvent la douleur irradie vers le bras, limitant l'amplitude des mouvements.
  • Syndrome de l'épaule gelée ou capsulite rétractile. Il s'agit d'un syndrome de lésions dystrophiques réflexes de la capsule articulaire de l'épaule avec des lésions parallèles des structures osseuses sous forme d'ostéoporose.
  • La périarthrose épaule-scapulaire est un syndrome encore activement étudié, sa véritable étiologie n'ayant pas été élucidée. De plus, la nature de la douleur dans la périarthrose épaule-scapulaire peut varier d'une douleur aiguë, croissante à une douleur constante. La douleur ne s'atténue pas au repos, peut être accompagnée d'insomnie, restreint sensiblement les mouvements de la main.
  • Le syndrome de la douleur myofasciale est une maladie typique des tissus musculaires dans diverses zones du corps, cependant, le lieu de localisation préféré du MFBS est la ceinture scapulaire et le bas du dos. La myalgie qui accompagne les muscles tendus se développe dans des endroits bien définis - points de déclenchement.
  • Les causes vertébrogènes de la douleur dans les muscles de l'épaule résident le plus souvent dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale, lorsqu'une complication secondaire se développe - la radiculopathie. On pense que l'ostéochondrose peut être l'un des facteurs provoquant la périarthrite, la périarthrose.

En outre, la douleur dans les muscles de la ceinture scapulaire peut être causée par de tels syndromes, maladies:

  1. Conflit sous-acromial.
  2. Polymyalgie rheumatica - Polymyalgia rheumatica.
  3. Amyotrophie névralgique, myélopathie.
  4. Hernie discale de la colonne cervicale ou thoracique.
  5. Douleur dans le tissu musculaire de l'épaule en tant que symptôme reflété dans les maladies du système broncho-pulmonaire, du cœur, du diaphragme, du foie.

Étant donné que le symptôme musculaire douloureux n'est le plus souvent pas aigu, il n'est pas toujours possible d'identifier ses causes en temps opportun. Le plus souvent, le patient se tourne vers le médecin avec un syndrome de douleur chronique déjà formé et de nombreuses réactions qui l'accompagnent, des signes, ce qui complique considérablement le diagnostic de douleur musculaire dans la ceinture scapulaire.

Symptômes de la douleur musculaire de l'épaule

La douleur dans la ceinture scapulaire peut avoir des dizaines de causes différentes, respectivement, les symptômes de douleur dans les muscles de l'épaule peuvent être variables en fonction de l'étiologie et du mécanisme pathogénique du développement. La douleur à l'épaule la plus importante et la plus courante est la douleur nociceptive, qui à son tour s'accompagne de nombreux effets secondaires et réactions. De plus, la nature nociceptive du symptôme permet de lancer une cascade de sensations psychosomatiques et psychogènes, ce qui rend extrêmement difficile le diagnostic et le soulagement rapides de la douleur. On pense que dans 65 à 70% des cas, la douleur se développe lentement, progressivement sous la forme d'une réponse tonique réflexe à une surcharge systématique des muscles de la ceinture scapulaire. La charge sur les épaules peut être à la fois dynamique et statique, dans tous les cas, l'hypertonie musculaire s'accompagne de sensations de douleur constantes qui ne s'atténuent pas au repos et même la nuit.

Les symptômes de douleur dans les muscles de l'épaule peuvent être localisés dans les endroits où les tendons, les articulations, les ligaments sont endommagés, mais ils peuvent aussi être diffus mi fibromyalgie, syndrome myofascial.

Comment identifier la zone endommagée? Symptôme de douleur et limitation du mouvement du bras Ce qui peut devenir enflammé, endommagé Douleur lorsque l'un ou les deux bras sont tirés en arrière Lésion de la bourse sous-acromiale, inflammation du muscle supra-épineux, du tendon (inflammation, étirement du tendon) Les épaules font mal lorsque les deux bras sont complètement levés verticalement Inflammation, changement dégénératif de l'articulation claviculaire-acromiale et dommages aux muscles environnants Douleur lorsque vous essayez de vous peigner les cheveux, jetez vos mains derrière votre tête, avec rotation externe des mains Étirement du tendon du petit muscle rond ou infraspinatus Douleur douloureuse lors de l'insertion de la main derrière le dos Étirement ou inflammation du tendon du sous-scapulaire Symptôme de douleur lors de la flexion du bras coude et en soulevant des poids, en tournant la main - la clé est dans la porte (supination de l'épaule) Étirement, inflammation du muscle biceps de la ceinture scapulaire, tendon Douleur lors du déplacement de la main derrière le dos (retirer l'objet de la poche arrière). Douleur lors de la rotation interne de l'épaule Lésion (étirement, inflammation) du muscle sous-scapulaire de l'épaule Tous les mouvements des bras, tours de tête, mouvements du cou provoquent des sensations douloureuses, les mouvements sont sévèrement limités Processus inflammatoire dans la capsule de l'articulation de l'épaule, dans les tissus périarticulaires.

Douleur dans le muscle brachioradialis

EXTENSEURS DE POIGNET (BROSSES) (mm. Extensor carpi) et muscles brachiaux (m. Brachioradislis).

Clinique. En cas de lésions musculaires, il est très difficile d'isoler les symptômes de lésions de l'un des muscles extenseurs du poignet et du muscle brachioradial. En cas de lésions musculaires, la douleur apparaît d'abord dans l'épicondyle latéral, puis se propage au poignet et à la main, tandis que l'extenseur ulnaire du poignet est beaucoup moins touché que les extenseurs radiaux du poignet. La douleur dans le dos de la main apparaît principalement lorsque les extenseurs radiaux courts ou longs de la main sont touchés. Dans le "spasme d'écriture", le muscle brachioradialis et les muscles extenseurs de l'avant-bras sont principalement touchés, et non les antagonistes ou les muscles fléchisseurs. La défaite des extenseurs du poignet et du muscle brachioradialis est d'une grande importance dans l'apparition du syndrome du tennis elbow.
Pour un diagnostic différentiel, les symptômes les plus courants suivants de lésions musculaires doivent être pris en compte:
Extenseurs radiaux du poignet. Extenseur de poignet long - douleur et douleur dans l'épicondyle latéral et dans la zone de la tabatière anatomique.
Extenseur de poignet court - douleur à l'arrière du poignet et de la main;
Poignet extenseur ulnaire - douleur principalement du côté ulnaire de l'arrière du poignet (les lésions musculaires sont rares et résultent généralement d'une blessure grave telle qu'une fracture du cubitus ou un syndrome de l'épaule gelée);
Muscle brachioradialis - la douleur principale est projetée dans le poignet et dans la base du pouce dans la zone entre le pouce et l'index, douleur dans l'épicondyle latéral avec douleur avec tapotement faible mais sa surface inférieure, qui peut également être causée par des dommages au support du cou-de-pied de l'avant-bras (avec la défaite du support du cou-de-pied, cette douleur est la principale, alors qu'avec une lésion du muscle brachioradial, la douleur est incohérente et diffuse, la douleur avec lésion du muscle brachioradial s'étend rarement au processus olécrânien). Le muscle est souvent affecté en même temps que les extenseurs du poignet, l'extenseur des doigts et le support du cou-de-pied de l'avant-bras, ainsi que les muscles biceps et brachial..
Des maladies telles que la ténosynovite carpienne ou carpienne ou l'arthrose des petites articulations du poignet ont des manifestations cliniques très similaires aux lésions des muscles extenseurs du poignet et du muscle brachioradialis. Ces pathologies combinées sont très courantes. Une douleur résiduelle après un traitement musculaire signifie une véritable inflammation des articulations ou des tendons. Les lésions des extenseurs radiaux du poignet et du muscle brachioradialis surviennent généralement ensemble. La défaite d'un seul muscle, très probablement, peut être associée à une lésion de l'extenseur des doigts de la main ou du support du cou-de-pied. La lésion de l'extenseur ulnaire du poignet est rare sans atteinte du muscle extenseur parallèle adjacent des doigts de la main. La défaite du muscle brachioradialis se développe souvent comme secondaire à la défaite du support du cou-de-pied de l'avant-bras et du long extenseur radial du poignet, puis la lésion des longs extenseurs des doigts de la main se développe, en particulier dans les extenseurs du majeur et de l'annulaire. La tête médiale distale du triceps brachial peut également être affectée, avec des douleurs dans l'épicondyle latéral.
Le court extenseur radial du poignet peut provoquer une compression du nerf radial avec un avant-bras entièrement pénétré avec des troubles du mouvement sous forme de faiblesse des muscles innervés par ce nerf (extenseur de l'index, long extenseur du pouce de la main, court extenseur du pouce, extenseur radial du poignet, extenseur des doigts et extenseur du petit doigt ainsi que le muscle long qui enlève le pouce de la main) ou des troubles sensoriels sous forme d'engourdissement et de picotements dans le dos du métacarpe et du pouce (voir muscle - soutien du cou-de-pied de l'avant-bras).

Anatomie. Tous les muscles sont innervés par les racines C5 et C6.
Extenseurs radiaux du poignet. Long extenseur radial du poignet. Il part du tiers inférieur de la crête humérale entre l'épicondyle et la fixation du muscle brachioradialis, se poursuit avec un tendon du tiers proximal de l'avant-bras et se fixe à la surface radiale postérieure de la base du deuxième métacarpien. Extenseur radial court du poignet. Il part de l'épicondyle latéral de l'humérus, du ligament collatéral radial et du septum intermusculaire, passe par la partie la plus épaisse de l'abdomen à la frontière entre le tiers proximal et moyen de l'avant-bras et se fixe à la surface radiale postérieure de la base du troisième métacarpien..
Extenseur du coude du poignet. Il part du tendon extenseur commun s'étendant de l'épicondyle latéral et est attaché par le tendon à la surface ulnaire de la base du cinquième os métacarpien.
Muscle brachioradialis. En partant du tiers latéral inférieur de l'humérus, de la crête de l'humérus, en passant dans l'épicondyle latéral, l'humérus et le septum intermusculaire latéral sous le site de pénétration de son nerf radial et est attaché par un tendon au processus styloïde de l'os radial, se connectant avec les ligaments voisins (certaines fibres musculaires peuvent être attachées à plusieurs os carpiens et au troisième métacarpien).

Fonction. La tension des extenseurs du poignet est une composante essentielle de la compression de force manuelle..
Extenseurs radiaux du poignet. Les deux muscles: L'extension de la main dans l'articulation du poignet est principalement réalisée par le court extenseur radial du poignet avec l'extenseur du coude du poignet et les extenseurs des doigts de la main; L'abduction de la main dans l'articulation du poignet (déviation du côté radial) est principalement réalisée par le long extenseur radial du poignet en conjonction avec le fléchisseur radial du poignet.
Extenseur du coude du poignet. Extension de la main dans l'articulation du poignet (avec les extenseurs radiaux de la main). Le muscle est le principal antagoniste de la flexion du poignet au niveau de l'articulation du poignet. Adduction de la main dans l'articulation du poignet (déviation du côté du coude) - l'action principale, avec le fléchisseur du poignet.
Muscle brachioradialis. Flexion de l'avant-bras au niveau de l'articulation du coude (fonction principale), surtout lorsque le bras est en position neutre. Amener l'avant-bras à une position médiane neutre à partir d'une position de pronation ou de supination. Le muscle prend une part limitée à la pronation et très peu (voire pas du tout) participe à la supination de l'avant-bras. Approximation des surfaces articulaires de l'articulation du coude lors de la flexion de l'articulation (par opposition aux muscles biceps brachial et brachial, qui les séparent quelque peu). Abduction de la main dans l'articulation du poignet (déviation du côté radial) (avec attache atypique du muscle au scaphoïde ou au troisième métacarpien) avec le long extenseur radial du poignet.

Diagnostique.
Muscles extenseurs et supports du cou-de-pied de la main - Test de guidage - position debout. Exécution: en position debout, le patient dirige le bout des doigts des mains vers le bas ou vers le haut de sorte que les bases des paumes s'emboîtent parfaitement l'une contre l'autre. Si les bases des paumes des mains ne s'emboîtent pas étroitement et qu'il reste un espace, il existe un bloc fonctionnel de l'articulation du poignet pour l'extension.

Les muscles extenseurs de l'avant-bras (y compris les extenseurs radial et ulnaire des doigts et du muscle brachioradialis) - Test de compression à la main. Exécution: le patient serre la main du médecin, soit déviée du côté radial, soit en position neutre ou déviée du côté du coude. Évaluation des résultats de la recherche: une tentative de serrer la main entraîne une faiblesse de la poignée de main et / ou l'apparition de douleurs. La poignée de main devient encore plus faible si la main est déviée au niveau de l'articulation du poignet vers le côté du coude. Selon Travell J. G. et Simons D.G., lors de l'examen de la force de compression du poignet à l'aide d'un dynamomètre, en règle générale, on constate que lorsque la main est déviée vers le côté radial, une diminution de cette force n'est pas évidente, cependant, lorsque la main est déviée vers le côté du coude, cette force est considérablement réduite.

Les extenseurs de l'avant-bras (y compris les extenseurs radial et ulnaire des doigts et du muscle brachioradialis) - Test de compression. Exécution: le médecin saisit les muscles extenseurs sous le coude à la manière d'une tique et les serre fortement, tandis que le patient serre la main en un poing. Évaluation des résultats de la recherche: serrer les muscles extenseurs élimine généralement la réaction de la douleur lorsque l'on serre la main dans un poing; lorsque la pression musculaire s'arrête, serrer la main dans un poing provoque à nouveau de la douleur. Un effet similaire peut parfois être obtenu en pinçant avec force la peau sur ces muscles..

Extenseur radial long du poignet, muscle brachioradial, support du cou-de-pied de l'avant-bras - Test de taping. Mise en œuvre: Le tapotement de l'épicondyle latéral avec le bout du doigt révèle généralement une sensibilité de l'épicondyle distal. Remarque: atteinte du muscle triceps brachial, provoquant douleur et sensibilité dans la moitié proximale de l'épicondyle latéral.

Prolongateurs du poignet, muscle brachioradialis - Palpation. La palpation de la surface externe de l'avant-bras est effectuée et la recherche de phoques musculaires douloureux est effectuée. Prolongateurs du poignet. Long extenseur radial du poignet. L'avant-bras est plié à l'articulation du coude d'environ 30 degrés, repose sur un support, la main pend librement. La palpation musculaire transmise par les tiques est effectuée dans le tiers supérieur de l'avant-bras (2 cm en distal de la courbure du coude) plus près de l'ulna. La palpation douloureuse du muscle entraîne une déviation prononcée de la main vers le côté radial et une partie de son extension dans l'articulation du poignet. La douleur dans le long extenseur radial du poignet est beaucoup plus fréquente que dans l'extenseur radial court. Extenseur radial court du poignet. Les phoques musculaires douloureux sont palpés par palpation profonde en pressant le muscle vers le radius depuis le côté ulnaire du muscle brachioradial à 5 ​​à 6 cm sous la courbure du coude. Une palpation douloureuse par pincement entraîne une plus grande extension de la main et une faible déviation du côté radial de l'articulation du poignet. Extenseur du coude du poignet. Il ressort clairement à la surface de la peau si le patient écarte fortement ses doigts. La compaction musculaire douloureuse est déterminée par la palpation profonde du muscle à 7-8 cm sous l'épicondyle latéral et à 2-3 cm du bord pointu du cubitus à l'arrière de l'avant-bras. Une palpation douloureuse du muscle fait dévier la main du côté du coude. Muscle brachioradialis. Le patient est confortablement assis sur une chaise: son avant-bras, légèrement plié au niveau de l'articulation du coude, repose sur un accoudoir souple. Le médecin attrape les muscles avec ses doigts à la manière d'une tique. Pour que le médecin puisse saisir ce muscle, le patient s'efforce de plier l'avant-bras, qui est tenu par le médecin dans une position de flexion à 90 °. Dans le même temps, le muscle fait saillie en relief et le médecin le saisit avec ses doigts, le séparant des extenseurs du poignet se trouvant en dessous. Une palpation douloureuse du muscle entraîne une déviation (ou une extension) de la main vers le côté radial.

Prolongateurs du poignet, muscle brachioradialis - Diagnostic du raccourcissement musculaire. Exercice: un étirement musculaire passif ou une tension musculaire active est effectué. Évaluation des résultats de la recherche: en cas de lésion musculaire, des restrictions de mouvement et des douleurs lors de l'exécution d'une action apparaissent. Par exemple, si l'extenseur ulnaire du poignet est affecté, une douleur apparaît lors de la flexion passive et de l'abduction de la main dans l'articulation du poignet, ainsi que lorsque le patient essaie de s'étendre activement et d'amener la main tenue dans l'articulation du poignet..

Traitement.
Prolongateurs du poignet et du muscle brachioradialis - Mobilisation des étirements et relaxation post-isométrique - assis ou couché sur le dos. Position de départ et sens de l'étirement: Extenseurs radiaux longs et courts du poignet. Le bras affecté est redressé au niveau de l'articulation du coude, la main est pronée. La direction de l'étirement est la flexion de la main en pronation au niveau de l'articulation du poignet. Extenseur du coude du poignet. La position du coude n'a pas d'importance. La direction de l'étirement est la flexion et la supination du poignet au niveau de l'articulation du poignet. Muscle brachioradialis. Le bras est redressé au niveau de l'articulation du coude, la fosse ulnaire est tournée vers le haut, le coude est pressé contre le support (pour empêcher la rotation interne de l'épaule), l'avant-bras est complètement pronation, la main est pronée et déviée vers le côté du coude (abduction de la main). La direction de l'étirement est la flexion de la main en pronation. Docteur: debout sur le côté. Pour le traitement en position assise, le médecin saisit l'épaule du patient avec son bras opposé avec son bras opposé, et l'articulation du coude avec sa main. La main du même nom est située à l'arrière de la main gauche du patient. Exercice: étirement de la mobilisation. Le médecin augmente progressivement et lentement l'amplitude du déplacement initial de la main. Relaxation post-isométrique. 1. Le médecin effectue un étirement passif préliminaire du muscle en augmentant le déplacement initial de la main avec un petit effort jusqu'à ce qu'une légère sensation élastique et confortable de tension tissulaire (barrière élastique) apparaisse et le maintient pendant 3-5 s pour adapter (habituer) le muscle à l'étirement. 2. Le patient lève les yeux, inhale lentement et doucement, retient sa respiration et essaie de contracter le muscle, amenant la main à une position neutre avec un effort minimal contre une résistance à la lumière adéquate du médecin pendant 7 à 9 secondes. 3. Le patient expire lentement et doucement, détend doucement les muscles et regarde vers le bas, et le médecin effectue un étirement passif doux et doux supplémentaire du muscle augmentant le volume du déplacement initial de la main avec un minimum d'effort jusqu'à ce qu'une résistance élastique (tension) des tissus apparaisse ou jusqu'à ce qu'une légère douleur apparaisse dans les 5 10 s. Dans cette nouvelle position étendue, le muscle est maintenu en tension pour répéter le travail isométrique. 4. La technique est répétée 4 à 6 fois sans interrompre la force d'étirement entre les répétitions en tenant soigneusement le muscle dans un état étiré et sans le ramener à une position neutre. Auto-relaxation post-isométrique. Cela se fait de la même manière. Pour le chargement isométrique et l'étirement ultérieur du muscle, la pression est utilisée avec la main libre sur le poignet de la main affectée. Remarque: certains manuels de thérapie manuelle recommandent le traitement des extenseurs radiaux de la main en position de flexion de l'avant-bras, le traitement de l'extenseur ulnaire de la main en position de pronation sans le dévier dans aucune direction.

De quoi parle la douleur aux épaules et au cou, les principales causes

La région cervico-brachiale chez l'homme est la partie la plus mobile du système musculo-squelettique, qui est équipé de nombreux plexus ostéoarticulaires, ligamento-musculaires, nerveux et sanguins. Par conséquent, il est possible que tout processus inflammatoire résultant de dommages neurologiques, mécaniques ou autres puisse provoquer des douleurs d'intensité variable dans les épaules, le cou et les organes adjacents d'activité vitale..

Il est possible d'établir la cause de la douleur et de se débarrasser des symptômes désagréables avec une visite opportune chez un médecin qui effectuera un diagnostic de qualité et prescrira un traitement. Considérez les situations cliniques les plus probables qui fournissent à une personne un réflexe douloureux.

Syndromes cervicobrachiaux: causes, symptômes et traitement

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre les douleurs articulaires." En savoir plus.

La douleur localisée dans le cou et les épaules peut inclure tout un complexe de manifestations cliniques différentes se développant dans le contexte de lésions des racines nerveuses du cou et / ou du plexus de la ceinture scapulaire, si souvent dérangeantes pour les patients d'âge moyen ou plus avancé.

Ostéochondrose ou spondylose

Les transformations dégénératives-dystrophiques associées au développement progressif de l'ostéochondrose cervicale peuvent provoquer un réflexe douloureux du côté gauche ou une douleur apparaissant dans l'épaule et le cou droits..

La pathologie neurologique s'accompagne d'une déformation des corps spinaux et de la formation de croissances osseuses dessus - ostéophytes:

  • une personne éprouve une sensibilité particulière sous la forme de syndromes douloureux aigus, douloureux, tiraillants ou ennuyeux après un effort physique actif;
  • la douleur de la colonne cervicale irradie toujours vers la ceinture scapulaire, l'avant-bras, parfois vers le membre supérieur;
  • lors de la palpation des points paravertébraux, c'est-à-dire des endroits où sortent les troncs nerveux et les vaisseaux, la douleur est toujours ressentie.

Dans une étude diagnostique, une radiographie montre des signes d'ostéochondrose cervicale de gravité variable ou d'une autre maladie chronique - la spondylose, qui provoque une douleur similaire.

La spondylose de la colonne cervicale est un processus de destruction des vertèbres cervicales en raison de leur usure progressive, c'est-à-dire du vieillissement physiologique. La dystrophie des fibres externes de l'anneau fibreux de la colonne cervicale est associée à une activité altérée des glandes endocrines.

De telles pathologies cliniques nécessitent un traitement médicamenteux, en particulier au stade aigu. Prévention thérapeutique de l'ostéochondrose cervicale et / ou de la spondylose - charges de puissance correctement espacées, c'est-à-dire un ensemble spécial d'exercices de gymnastique.

Une hernie du disque intervertébral complique la pathologie de l'ostéochondrose cervicale, lorsque le contenu pulpeux du corps vertébral sort, brisant l'anneau fibreux. Il y a des douleurs saillantes dans la région cervico-occipitale, des douleurs irradiant vers l'épaule, le bras et la poitrine. Le patient est constamment préoccupé par les maux de tête, l'hypertension artérielle et la pression intracrânienne.

Périarthrite

En plus de la lésion de compression des racines nerveuses, un autre groupe de troubles neurodystrophiques réflexes est distingué - la périarthrite humérale-scapulaire, qui combine un groupe de diverses maladies de la périphérie du système nerveux et du système musculo-squelettique..

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la périarthrite de l'omoplate de l'épaule touche près d'un tiers de la population mondiale..

Le trouble neurodystrophique douloureux, encore défini en neurologie comme le syndrome de «l'épaule gelée», est reconnu par les caractéristiques suivantes (voir tableau).

Stade d'exacerbationLa douleur à l'épaule et au cou gauches, aux omoplates ou au côté droit survient progressivement et s'aggrave avec le temps
Étape de congélationUne rigidité accrue et une mobilité limitée réduisent considérablement l'amplitude des mouvements. En raison de la tension musculaire, les virages du cou sont douloureux ou impossibles
Étape de dégivrageLa douleur dans les épaules, le cou et les omoplates disparaît, l'amplitude des mouvements augmente et l'articulation de l'épaule devient sensible aux exercices d'étirement

Il est possible de réaliser une restauration fonctionnelle du corps cervical et de l'épaule en introduisant des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, de la physiothérapie et une gymnastique spécialement conçue pour l'articulation de l'épaule.

Neurinome (schwannome) de la colonne vertébrale

Il se trouve que la douleur entre le cou et l'épaule après un examen diagnostique confirme la présence d'un néoplasme bénin ressemblant à une tumeur dans le tronc du plexus brachial - un neurinome se développant à partir de cellules auxiliaires du tissu nerveux (cellules de Schwann), dont la taille varie de plusieurs millimètres à 5-8 centimètres.

En fonction de la localisation du point du névrome, en appuyant dessus, une douleur aiguë est ressentie avec propagation à l'épaule et à la région cervicale.

Un névrome de la colonne cervicale est excité (douloureux) après un contact avec le corps vertébral lors de la flexion ou de la rotation de la tête. L'emplacement exact du schwannome peut être déterminé à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique.

Le traitement de la maladie ne répond pas à la pharmacothérapie et à la physiothérapie..

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Le seul moyen de se débarrasser de la pathologie est la chirurgie, après quoi le pronostic de guérison sera favorable..

Plexite

Selon la localisation, la plexite cervicale ou brachiale est classiquement déterminée - une maladie des grands plexus nerveux. Un symptôme caractéristique pour l'une ou l'autre espèce est la cervicalgie paroxystique; donne à l'épaule avec plexite cervicale et à l'épaule - la douleur dans l'épaule donne au cou.

Si le nerf phrénique est impliqué dans le processus inflammatoire de la plexite cervicale, la personne commence à avoir un hoquet prolongé, l'acte de respiration est perturbé. La plexite de l'épaule peut être reconnue par une douleur aiguë dans la clavicule, une faiblesse musculaire des muscles de l'épaule, une partie de leur gonflement et une diminution de la sensibilité. La main devient léthargique, froide au toucher, la peau devient pâle.

Les causes d'un tel trouble nerveux sont une infection, des processus métaboliques ou un traumatisme. Fourni pour le traitement médicamenteux et chirurgical de la genèse ischémique par compression.

Myalgie (myosite)

Si les symptômes de la douleur - douleur dans les muscles du cou et des épaules - ne s'arrêtent pas même au repos, il s'agit probablement d'une myalgie. Les douleurs musculaires s'accompagnent d'une rougeur des zones touchées, d'une augmentation de leur température, de nausées et d'un réflexe nauséeux. Souvent, le patient a une transpiration accrue, des maux de tête et des étourdissements. En appuyant sur les muscles du cou ou de la ceinture scapulaire, une irritation réflexe apparaît.

Les causes des troubles musculaires sont les troubles métaboliques, l'hypothermie, l'infection des zones musculaires (grippe, amygdalite). D'autres maladies du système rachidien peuvent être liées à une inflammation musculaire:

En fonction du diagnostic et du type de maladie, un régime de traitement thérapeutique approprié est sélectionné, soutenu par la gymnastique, le massage et la physiothérapie. Parfois, il est recommandé d'effectuer un traitement préventif à domicile avec des remèdes populaires..

Traiter les douleurs aux épaules et au cou

Pour tout type de pathologie clinique, la tâche initiale est d'éliminer le symptôme de la douleur et d'éliminer le processus inflammatoire. La médecine moderne dispose d'un arsenal de médicaments suffisant pour rétablir un état de santé sain et pour assurer des performances normales aux muscles et aux articulations. Parmi les médicaments des groupes anti-inflammatoires non stéroïdiens, si la douleur dans la ceinture scapulaire ou le cou n'est pas associée à une blessure traumatique, on peut distinguer:

  • Voltaren® acti (Voltaren® acti) est un médicament en comprimés qui a des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques et analgésiques. Le soulagement de la douleur et une diminution de la température se produisent 15 à 20 minutes après la prise du médicament. Le médicament est très efficace pour les crampes musculaires. Contre-indications: hémorragie ulcéreuse, insuffisance rénale ou hépatique, problème clinique dans le tractus gastro-intestinal, enfants de moins de 14 ans, troisième trimestre de la grossesse;
  • Aertal® (Airtal®) est une préparation du fabricant espagnol ALMIRALL S.A. A un effet analgésique et anti-inflammatoire dans diverses lésions rhumatismales du système musculo-squelettique. Action pharmacologique - élimination de la raideur et limitation de la mobilité, en particulier le matin, réduction du gonflement et / ou de l'œdème sur le site de la lésion, amélioration de la fonctionnalité du système musculaire et de l'état général du patient. La forme posologique est recommandée pour le traitement symptomatique de nombreuses maladies neurologiques des muscles et des articulations. Contre-indications: saignements gastro-intestinaux, lésions érosives du tractus gastro-intestinal, enfance, grossesse et / ou allaitement chez la femme.

Les combinaisons pharmacologiques d'activité anti-inflammatoire à usage externe comprennent:

  • Amelotex® (Amelotex®) est un gel médicinal du fabricant russe PharmFirma SOTEX, qui a un effet analgésique pour les douleurs articulaires et musculaires du cou et / ou des épaules. Le gel n'affecte pas la progression de la maladie, c'est un moyen de traitement symptomatique. Contre-indications: maladies de la peau, hypersensibilité à l'ingrédient actif - méloxicam;
  • Voltaren® emulgel (Voltaren® emulgel) - une pommade à usage externe, son principal ingrédient actif est le Diclofenac®. Le médicament est destiné à éliminer les symptômes de douleur dans les articulations enflammées et les muscles d'origine traumatique ou rhumatismale. La seule contre-indication est un rejet allergique de la substance active..

Les amateurs d'autodiagnostic et d'automédication doivent être avertis: un dosage incorrect, un médicament mal choisi peut aggraver la pathologie clinique et entraîner le développement de complications plus graves, parfois mortelles.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Nous proposons des méthodes efficaces de traitement à domicile avec des remèdes populaires pour les douleurs musculaires dans le corset du cou et des épaules:

  • compresse chauffante de vodka et de feuilles de raifort. Les feuilles écrasées (2 cuillères à soupe L.) sont versées avec 100 ml de vodka ou d'alcool dilué. La teinture est vieillie pendant 1,5 à 2 heures. Il est conseillé d'appliquer une compresse maison avant le coucher;
  • traitement très efficace de la douleur à la racine de bardane. Un verre d'eau bouillante est pris sur une cuillère à soupe de matières premières sèches. Le produit de guérison est infusé pendant 1,5 à 2 heures et est utilisé en interne une heure avant les repas;
  • soulager les spasmes musculaires du cou ou des épaules aidera une feuille de chou blanc appliquée la nuit.

Il est conseillé que toutes les activités à domicile soient coordonnées avec le médecin traitant ou le spécialiste consultant.

Secrets de physiothérapeute

Des douleurs aux épaules et au cou peuvent survenir non seulement en raison de facteurs pathologiques compliqués, mais également après un maintien prolongé de la tête ou du dos dans une position inconfortable - à la fois debout et lors d'un travail physique.

Vous pouvez soulager votre état avec la prévention curative suivante:

  • si la cause de la douleur est l'immobilité, il sera alors efficace d'appliquer de la glace enveloppée dans une serviette en tissu ou une serviette;
  • Une fois que la glace a soulagé la douleur, une chaleur apaisante avec un coussin chauffant ou une douche chaude est très utile. Cependant, vous ne devez pas utiliser le chauffage avec un coussin chauffant et des onguents chauffants en même temps;
  • une serviette enroulée enroulée autour du bas du dos créera un soutien supplémentaire pour le dos, tandis que la douleur dans les articulations du cou et des épaules diminuera sensiblement;
  • si votre activité est entièrement consacrée au travail à l'ordinateur, rappelez-vous: l'écran du moniteur doit être au niveau des yeux. Vous devez former une posture dès le plus jeune âge;
  • avant de commencer le travail physique, vous devez bien pétrir et réchauffer les muscles des épaules et du cou;
  • le code vestimentaire doit correspondre aux conditions météorologiques;
  • un bon repos est important, qui peut être fourni à l'aide d'un matelas orthopédique et d'un oreiller achetés auprès d'un fabricant certifié;
  • la consommation de sel doit être limitée;
  • renoncer à l'alcool, au tabac et à d'autres habitudes malsaines.

Le principe principal de la prévention des douleurs aux épaules ou au cou est de développer le stéréotype correct des mouvements à la fois dans la vie quotidienne et dans le processus d'activité physique..

Les procédures de massage et les exercices spéciaux pour les articulations du cou et des épaules aident très efficacement:

  • inclinez lentement la tête vers l'avant, puis, en l'inclinant vers l'arrière, appuyez-la sur votre épaule droite. Un mouvement similaire est effectué dans l'autre sens;
  • tournez lentement la tête vers la droite puis vers la gauche, en essayant de maximiser l'angle de vue avec nos yeux;
  • la main droite est fermement appuyée contre l'arrière de la tête et la main gauche est appuyée contre le front. Nous commençons à appuyer sur le front avec notre paume gauche, en tenant notre cou avec notre main droite;
  • la paume droite est sur la zone temporale et la main gauche fixe le cou. Nous faisons un mouvement intensifié des paumes l'une vers l'autre. L'exercice est répété de l'autre côté;
  • en tenant les extrémités de la serviette autour de l'arrière de la tête avec vos mains, il faut incliner la tête en arrière avec un effort de résistance.

Chaque exercice est effectué 3 à 5 fois par jour. Lors de la gymnastique thérapeutique et prophylactique, il est nécessaire de garder le dos aussi droit que possible, mais sans trop de stress.

Le complexe cervical de la gymnastique améliorant la santé doit être alterné avec élévation et abaissement, rotation dans un sens et dans l'autre, mélange et dilution du corps de l'épaule.

En suivant ces recommandations d'un mode de vie sain, vous pouvez éviter les sensations de douleur désagréables non seulement dans l'épaule et le corps cervical, mais également améliorer considérablement votre état physique et moral général..

Comment traiter les douleurs musculaires de l'épaule

La douleur dans les muscles des épaules est assez courante. En règle générale, les gens ne font pas attention à la douleur dans l'articulation de l'épaule, elle est perçue comme un événement courant. Bien que la douleur dans le muscle de l'épaule soit la preuve de la formation d'une maladie qui, sans traitement approprié, peut causer de nombreux problèmes à l'avenir.

Dans cette publication, nous parlerons des causes de la douleur, ainsi que du traitement des muscles de l'épaule.

Causes de la douleur dans les épaules

Avant de décrire le traitement, vous devez parler des causes probables de la douleur à l'épaule, car ce n'est qu'après un diagnostic précis qu'il est possible de décider comment traiter la douleur musculaire à l'épaule. Le syndrome de la douleur périarticulaire résulte souvent d'une mauvaise stabilité de l'articulation de l'épaule..

En règle générale, les sources de ce phénomène:

  • tension excessive ou violation des ligaments de l'articulation de l'épaule en raison d'un effort physique intense;
  • la conséquence d'une blessure;
  • inflammation de la capsule articulaire;
  • violation des muscles de la ceinture scapulaire;
  • lésion du cartilage articulaire.

Symptômes de douleur dans les muscles de la ceinture scapulaire

La douleur dans les muscles de l'épaule apparaît en raison de l'influence de nombreux facteurs. La cause la plus importante et la plus fréquente est la douleur nociceptive (douleur causée par une blessure physique) dans le muscle infraspinatus de l'épaule, accompagnée de toutes sortes de symptômes secondaires..

De plus, les symptômes nociceptifs peuvent déclencher le déclenchement d'un certain nombre de sentiments psychosomatiques et psychogènes, ce qui rend très difficile le diagnostic rapide de la maladie et l'élimination de la douleur..

Les experts ont prouvé que la douleur dans les muscles de l'épaule peut augmenter lentement, progressivement, sous la forme d'une réponse instinctive à des charges excessives. Le travail de la ceinture scapulaire peut être dynamique ou statique. Avec une augmentation du tonus musculaire, une sensation de douleur profonde apparaît, qui ne disparaît pas au repos et la nuit.

La douleur à l'épaule peut être concentrée dans la zone de violation des tendons, des articulations et des ligaments, et également diffuse si le patient manifeste une fibromyalgie ou un syndrome myofascial.

Comment faire la distinction entre les douleurs articulaires et musculaires

Avec les pathologies articulaires, la douleur est constante, et avec les pathologies musculaires, elle se développe en réponse à toute action. Avec les maladies articulaires, vous pouvez remarquer un gonflement à l'œil nu, la douleur n'a pas de limites claires. Les douleurs musculaires sont précisément localisées, elles peuvent provoquer une asymétrie corporelle..

Diagnostique

Pour diagnostiquer plus précisément pourquoi les articulations de l'épaule font mal, vous devez:

  • déterminer la zone de localisation du syndrome douloureux;
  • effectuer un examen au stade initial de la formation de la douleur;
  • doit être absent ou présenter des symptômes spécifiques qui accompagnent la douleur dans les muscles du cou.

La pathologie des muscles de l'épaule est diagnostiquée en plusieurs étapes:

  • il est déterminé à quel point les omoplates, les bras et la clavicule sont symétriquement situés (en présence de parésie, vous pouvez clairement voir comment l'épaule tombe du côté affecté);
  • déterminer s'il y a des zones hypotrophes par examen visuel et palpation des muscles de l'épaule. L'hypotrophie musculaire est caractéristique si le processus neurogène se poursuit pendant plus de 2 semaines;
  • des tests sont effectués pour déterminer la présence de parésie;
  • un test est effectué pour identifier l'équilibre et la correspondance entre les fonctions actives et passives;
  • la force de résistance est déterminée, ainsi que le travail des muscles pectoraux majeurs et mineurs et des muscles des épaules;
  • des symptômes similaires à ceux du syndrome radiculaire sont révélés;
  • la réponse tendineuse est évaluée et déterminée;
  • les sorties radiculaires sont examinées par palpation pour identifier les signes de lésions radiculaires;
  • les méthodes de diagnostic identifient les points de déclenchement importants pour confirmer la fibromyalgie, MFBS (syndrome de la douleur myofasciale).

Pour concrétiser le diagnostic, le médecin prescrit parfois une radiographie de la région cervico-brachiale ou thoracique. Aussi, pour clarifier le diagnostic, des méthodes de recherche neurovisuelles sont utilisées: TDM, IRM et échographie de l'articulation, dopplerographie des vaisseaux sanguins, études électrophysiologiques pour déterminer le tonus musculaire.

Comment est-il traité

Des sensations douloureuses dans les épaules peuvent survenir sous l'influence de toutes sortes de facteurs. Pour cette raison, vous devez demander l'aide du spécialiste approprié, qui, après avoir examiné le patient et effectué certaines procédures, diagnostique la maladie et prescrit le traitement nécessaire..

Le plus souvent, un traitement conservateur est prescrit, une intervention chirurgicale est nécessaire dans de très rares cas..

Médicament

Lorsque la douleur dans les muscles de l'épaule est causée par une surcharge, il est recommandé d'utiliser une pommade qui aide à éliminer la douleur à l'épaule. Actuellement, dans les pharmacies, vous pouvez acheter toutes sortes de pommades et de gels qui élimineront le syndrome douloureux.

Il est difficile de déterminer quel médicament est le meilleur. Nommons les ingrédients qui devraient être inclus dans les produits qui peuvent faire face à ce problème. Les préparations doivent contenir:

  • le salicylate de méthyle. Un composant similaire est un analogue courant de l'aspirine, qui soulage parfaitement la douleur et élimine l'inflammation;
  • le diclofénac. Il combat avec succès la douleur et l'inflammation. En règle générale, les fonds contenant cet ingrédient sont prescrits aux patients souffrant de diverses formes d'arthrite;
  • ibuprofène. Cet ingrédient est capable d'éliminer la douleur et de soulager l'inflammation;
  • kétoprofène. Son principal avantage est un soulagement rapide de l'inflammation;
  • venin de serpent et d'abeille. Soulage l'inflammation et améliore la circulation sanguine dans le corps. De plus, ils accélèrent les processus de récupération dans les tissus.

Remèdes populaires

Vous pouvez également utiliser des remèdes populaires pour soulager la douleur. Cela aidera à utiliser:

  1. Compresse de miel. Pour cela, l'épaule affectée est enduite de miel et recouverte de cellophane. Quitte la nuit. La procédure est effectuée 5 à 10 fois sans interruption.
  2. Jeunes pommes de pin et aiguilles. Ils sont remplis d'un verre d'eau à température ambiante et infusés pendant 10 minutes. L'infusion est chauffée au feu pendant une demi-heure et infusée dans un thermos pendant la nuit. Ensuite, il est appliqué comme bain anesthésique. Le bain est pris dans les 20 minutes. Pour une procédure, vous aurez besoin de 1,5 litre d'infusion de pin.
  3. Pièces de monnaie. Les pièces sont chauffées sur un feu ouvert et nettoyées à l'émeri. Le point le plus sensible est déterminé, une pièce y est collée avec un pansement adhésif. Il doit être porté jusqu'à ce que la douleur disparaisse complètement..

Avant d'utiliser ces fonds, vous devez consulter un spécialiste..

Mesures préventives

Pour réduire le risque de douleur à l'épaule, il est recommandé de suivre des règles simples:

  • dormir sur un lit avec un matelas dur et un petit oreiller;
  • faire de la gymnastique tous les jours pour échauffer tous les groupes musculaires, y compris la ceinture scapulaire;
  • si la douleur apparaît, restreignez brièvement les mouvements des bras afin que les muscles et les articulations puissent se détendre;
  • si le travail consiste à effectuer des fonctions monotones, vous devez masser les épaules avec de l'huile essentielle et une crème ou un gel chauffant.

Conclusion

De nos jours, la douleur à l'épaule est assez courante. Souvent, la douleur dans les muscles de l'épaule survient en cas de surmenage, lorsqu'il est nécessaire de maintenir les membres supérieurs dans un état statique pendant une longue période, ainsi qu'en cas d'hypothermie. Un développement musculaire insuffisant peut également provoquer des douleurs..

Pour éviter le développement de telles pathologies, un corset musculaire doit être développé. Cela s'applique à la fois à la ceinture scapulaire et à l'ensemble du corps. Souvent, en raison d'un faible tonus musculaire, les tissus et les articulations sont endommagés. Pour cette raison, le syndrome douloureux, comme toute autre affection, est plus facile à prévenir qu'à guérir. Si des douleurs apparaissent et commencent à progresser, vous devez immédiatement demander l'aide de spécialistes..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte