Si votre dos vous fait mal dans la région lombaire, cela peut être causé par diverses raisons. La douleur peut être localisée à la fois dans la colonne vertébrale et provenir des organes internes, des tissus mous. Parfois, la douleur accompagne les pathologies systémiques et est l'un de leurs symptômes. Pour trouver les conditions préalables à l'inconfort, vous devez subir un diagnostic complet - cela vous aidera à démarrer le traitement en temps opportun.

Ostéocondrite de la colonne vertébrale

Le plus souvent, la douleur est localisée dans la région de la colonne vertébrale, plus précisément dans sa région lombo-sacrée. Par conséquent, lorsque le dos fait mal dans la région lombaire, toutes les causes possibles sont divisées en primaire et secondaire. Les principales causes comprennent toutes les maladies des vertèbres (fonctionnelles, dégénératives, inflammatoires et autres), et toutes les autres maladies sont considérées comme secondaires.

La prémisse la plus courante pour laquelle la douleur apparaît est. Il apparaît lorsque les disques intervertébraux se rétrécissent, le cartilage perd de l'humidité et les disques se rapprochent. La douleur se développe en raison de l'effet des disques sur les racines nerveuses et d'autres symptômes (dysfonctionnements d'organes, engourdissements, "frissons", etc.) - dans le contexte d'une détérioration de l'apport sanguin dans la région.

L'ostéochondrose sans traitement est compliquée par:

  • ;
  • Hernie;
  • Destruction de disque;
  • Séquestration (perte) du disque.

La douleur dans cette pathologie augmente à mesure qu'elle progresse, la donne à la jambe, accompagnée de crises aiguës et aiguës dans la région lombaire. L'ostéochondrose avec l'âge est observée chez 60 à 80% des personnes.

Syndrome vertébral dans d'autres pathologies

Les causes de la douleur dans la colonne vertébrale peuvent être causées non seulement par l'ostéochondrose. En médecine, il existe le concept de «syndrome vertébral», qui est causé par diverses pathologies avec un changement dans la configuration de la colonne vertébrale, sa mobilité et ses fonctions, avec une posture et une démarche altérées.

Les courbures sont une autre condition préalable courante pour les maux de dos. Le bas du dos peut souffrir de:

La cyphose est congénitale - si l'enfant a une vertèbre en forme de coin, une hémivertèbre, mais c'est rare. Le plus souvent, les maux de dos avec cyphose apparaissent dans le contexte de la spondylarthrite (inflammation du cartilage et des vertèbres par type), de la spondylarthrose (articulations des processus vertébraux). En outre, une cyphose et une lordose excessive peuvent apparaître après des blessures, des opérations infructueuses, dans un contexte de vieillissement du corps. La courbure latérale (scoliose) dans la région lombaire est rare, principalement liée à la région thoraco-lombaire.

Pendant de nombreuses années, luttez-vous sans succès contre les douleurs articulaires? "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera dans 30 jours. Ce remède naturel fait quelque chose que seule la chirurgie a déjà fait."

Les douleurs vertébrales peuvent accompagner la défaite de toute la colonne avec une spondylarthrite ankylosante. Dans ce cas, une déformation arquée peut se former, ce qui entraîne une douleur du coccyx au cou. Dans les cas graves, la hauteur du corps est réduite, les vertèbres sont fixes. La défaite du bas du dos dans toute maladie peut être accompagnée d'une lumbodynie - un lumbago aigu avec un mouvement imprudent, qui se produit en raison d'une violation soudaine des racines. Une complication grave peut être le syndrome de la queue de cheval, lorsqu'un gros plexus nerveux est pincé.

Causes de la douleur chez les femmes

Les maux de dos chez les femmes peuvent avoir des causes spécifiques. La douleur, en plus des prérequis décrits ci-dessus, peut provenir des conditions suivantes:

  • Menstruation. Pendant vos règles, la douleur peut ne pas être le signe d'un problème. Chez certaines femmes, il s'agit d'une caractéristique individuelle du corps et est appelée algoménorrhée primaire, alors qu'elle n'a pas de causes organiques. Si le syndrome apparaît soudainement, cela peut indiquer des perturbations hormonales, des maladies inflammatoires. Habituellement, les sensations sont plus fortes dans l'abdomen, mais elles sont souvent données à la colonne vertébrale..
  • Ovulation. La douleur au milieu du cycle est le plus souvent le signe de la libération d'un ovule par l'ovaire. L'ovulation chez de nombreuses femmes est associée à une gêne dans le bas du dos et l'abdomen, dans l'aine.
  • Grossesse. Les maux de dos chez les femmes enceintes sont associés à une charge accrue sur la colonne vertébrale, de tels symptômes sont typiques des deuxième et troisième trimestres. À un stade précoce, après la conception, un symptôme similaire peut également survenir, et ses causes sont à la fois naturelles (attachement de l'embryon, changements hormonaux) et pathologiques (grossesse extra-utérine). Pour réduire la douleur, une femme doit porter un bandage, dormir sur des oreillers confortables et placer des oreillers sous son ventre..

Le syndrome de la lombalgie survient souvent après un avortement, avec une endométrite, une cervicite, une érosion, une colpite, avec une annexite - un diagnostic rapide est important.

Autres causes et maladies

La lombalgie est un symptôme courant de la maladie rénale. Le plus souvent, des sensations de tiraillement et de douleur associées à une température légèrement élevée sont un signe de pyélonéphrite ou d'inflammation du parenchyme rénal. La maladie est associée à la pénétration d'une infection ou d'une hypothermie. Pas moins souvent, la cause du problème est la lithiase urinaire, lorsque des calculs apparaissent dans le bassin rénal. Douleur moins courante due à:

  • Descente du rein;
  • Les tumeurs;
  • Kystes;
  • Éducation bénigne;
  • Glomérulonéphrite.

Le syndrome douloureux associé à de telles maladies irradie souvent sous les côtes, dans le nombril et le bas-ventre. Il existe d'autres causes possibles de sensations dans le bas du dos:

  • Troubles du tissu osseux. Avec l'ostéomalacie, l'ostéoporose, les vertèbres et les os s'amincissent, la douleur apparaît pendant le mouvement, plus tard au repos.
  • Tumeurs des ganglions lymphatiques, métastases dans cette zone. De nombreuses tumeurs d'autres localisations, sans traitement, métastases à la colonne vertébrale, aux reins et aux vaisseaux sanguins.
  • Infections. Une douleur intense peut être provoquée par des abcès épiduraux, la tuberculose, l'ostéomyélite vertébrale.
  • Blessures. Fracture de compression de la vertèbre, fracture des os pelviens donnent également un syndrome douloureux intense dans la zone de la ceinture.
  • Myosite. Avec l'inflammation musculaire, qui peut survenir dans n'importe quelle zone du corps, les symptômes douloureux sont localisés dans le bas du dos. Ils sont plus souvent causés par une hypothermie sévère ou une surcharge physique..

D'autres causes possibles de sensations peuvent être le syndrome de Reiter, les troubles mentaux, l'appendicite, la cholécystite, la pancréatite, chez les hommes - épididymite, prostatite aiguë.

Mal de dos chez les enfants

Dans l'enfance, le plus souvent, la colonne vertébrale fait mal dans la région lombaire en raison du développement de troubles de la posture. Les enfants ne s'assoient pas correctement à l'école, à la maison, passent beaucoup de temps devant l'ordinateur, la télévision, portent un sac sur une épaule. Tous ces facteurs provoquent le développement d'une cyphose, d'une cyphoscoliose, d'une lordose excessive. Augmenter le risque de développer des pathologies des pieds plats, des déformations des pieds.

La surmenage des muscles dans l'éducation physique devient une condition préalable banale à la douleur. L'étirement des muscles, des ligaments, des ecchymoses, un coup dans le dos, un mouvement brusque incorrect, une fracture du coccyx peuvent également provoquer des signes douloureux. Le plus souvent, les enfants obèses souffrent de douleur, dorment sur des matelas moelleux, mènent un mode de vie hypodynamique et endurent souvent le stress.

Moins souvent, dans l'enfance, la douleur est provoquée:

  • Cholécystite, stagnation biliaire, vésicule biliaire pliée;
  • Inflammation pancréatique, pancréatite réactive;
  • Pyélonéphrite, calculs ou sable dans le rein.

Cela fait mal chez les enfants de la région lombaire atteints de grippe, d'infections virales respiratoires aiguës sévères, chez les adolescentes - pendant la première menstruation ou avant elles. Chez les adolescents, la douleur matinale dans la colonne vertébrale peut signaler le développement d'une hernie ou même d'une maladie tumorale - il est important de ne pas ignorer les symptômes!

Types de maux de dos et symptômes

Lorsque vous avez mal au dos, interpréter correctement la douleur vous aidera à trouver le bon traitement. En termes de gravité, cela peut être:

  • Chronique, apparaissant régulièrement, mais de force modérée;
  • Aigu - net, prise de vue, surgissant soudainement ou après une exposition à un certain nombre de facteurs.

En outre, la douleur au bas du dos est mécanique (causée par des changements dégénératifs) ou inflammatoire (apparaît avec une inflammation de la colonne vertébrale, des tissus mous, des organes). La douleur est locale (locale), réfléchie (provient d'autres organes, donne au bas du dos), radiculaire (due à la compression des racines), diffuse (disponible dans plusieurs zones de la colonne vertébrale).

Des sensations douloureuses et convulsives associées à des contractions sont caractéristiques de la myalgie ou du spasme musculaire. Les symptômes ternes et apparaissant souvent nécessitent de vérifier les organes du système génito-urinaire, surtout s'ils augmentent en intensité. Une douleur aiguë après un travail physique peut refléter la complication de l'ostéochondrose par hernie ou protrusion. Dague, une douleur intolérable apparaît lorsque la queue de cheval est comprimée et nécessite une hospitalisation urgente.

Diagnostic des pathologies du dos

Le choix d'un spécialiste pour le traitement primaire dépend de manifestations supplémentaires et du type de douleur. Si la douleur en position couchée dans le bas du dos ne s'atténue pas, ne change pas d'un changement de position du corps, est combinée à un malaise général, nous parlons de la pathologie des organes internes. Vous devez contacter un urologue, un gastro-entérologue, s'il est impossible d'identifier les sensations - un thérapeute. Le médecin prescrira un certain nombre d'examens:

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "Le moyen le plus efficace de traiter les articulations et les problèmes de dos" Lire la suite >>>

  • Analyse sanguine générale;
  • Biochimie;
  • Échographie ou IRM des organes péritonéaux;
  • Échographie de l'espace rétropéritonéal, vessie.

Les pathologies féminines sont traitées et examinées sous la supervision d'un gynécologue après examen sur chaise, frottis et échographie du bassin. Pour clarifier la nature de la douleur et sa cause, vous devez consulter un orthopédiste, un vertébrologue - des radiographies, une IRM, une analyse du facteur rhumatoïde sont prescrites. En cas de suspicion d'ostéoporose, des tests de calcium, de phosphore et d'un certain nombre d'hormones peuvent être nécessaires. En cas de blessure à la zone lombaire, vous devez contacter la salle d'urgence ou le service de traumatologie.

Traitement médical

Le traitement sera entièrement déterminé par la cause exacte de la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aideront à soulager temporairement la douleur, mais pas à guérir la maladie. Ces fonds soulagent l'inflammation, soulagent la douleur. Les cas graves (lumbago, lumbago) nécessitent l'introduction de médicaments dans le muscle, la veine. Utilisé Amelotex, Meloxicam, Dexalgin,.

Dans les cas moins graves, vous pouvez utiliser des pommades avec des AINS (Diklak,), ils lubrifient la zone de la ceinture et d'autres zones douloureuses, la douleur disparaît rapidement. Avec l'ostéochondrose, il est généralement prescrit de boire des comprimés avec des AINS pendant des périodes allant jusqu'à 7 à 10 jours afin de soulager la douleur pendant une longue période et d'éliminer la réaction inflammatoire..

Pour les maux de dos dans la région lombaire, le traitement peut inclure de tels remèdes (si la maladie est causée par des problèmes de colonne vertébrale):

  • Vitamines du groupe B (Kombilipen, Milgamma);
  • Relaxants musculaires (Baklosan, Mydocalm);
  • Chondroprotecteurs (Artra, Dona);
  • Glucocorticostéroïdes en injections (Diprospan, Hydrocortisone).

Les maladies rénales sont traitées avec des remèdes à base de plantes, des antibiotiques, des médicaments dissolvant les calculs et le lavage du sable. Lorsque la douleur est causée par des tumeurs, le traitement est effectué sous la supervision d'un oncologue.

Autres traitements

La physiothérapie n'est généralement recommandée que pour les maladies chroniques de la colonne vertébrale. Les douleurs lombaires dues à une inflammation des organes internes pendant la physiothérapie peuvent s'aggraver, l'infection provoquera des conséquences plus graves. Des techniques de physiothérapie sont recommandées:

  • Électrophorèse avec analgésiques, magnésie, anesthésiques, corticostéroïdes;
  • Electrostimulation musculaire - détend, élimine les spasmes, optimise la circulation sanguine dans la région lombaire;
  • Amplipulse - soulage la douleur, améliore le trophisme tissulaire;
  • Balnéothérapie, traitement à la paraffine et à la boue - réchauffe, réduit la douleur, augmente le taux d'élimination des produits inflammatoires.

En outre, le patient peut se voir prescrire une traction vertébrale, une thérapie manuelle, un traitement par un ostéopathe. La thérapie par l'exercice est obligatoire - sans gymnastique, il ne sera pas possible de restaurer la santé du bas du dos. Comment traiter les maladies de la colonne vertébrale, l'orthopédiste vous le dira également - vous pouvez porter des bandages, des corsets pour former une posture et réduire la douleur.

Remèdes populaires

Vous pouvez également réduire les maux de dos à l'aide de remèdes populaires. Il existe un certain nombre de recettes utiles pour les maladies de la colonne vertébrale:

  • Râpez un morceau de racine de gingembre. Mélanger à parts égales avec du miel. Appliquez le mélange sur un chiffon, placez-le sur la zone à problèmes. Couvrir avec un chiffon sur le dessus, envelopper avec un bandage ou une écharpe, laisser reposer une heure.
  • Mélangez également le millepertuis et la consoude. Préparez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau, laissez reposer une heure. Boire 100 ml trois fois / jour pendant au moins un mois. Avec des douleurs et des sensations douloureuses dans la région lombaire, cette méthode aidera à restaurer la mobilité, à améliorer l'état du cartilage.
  • Mélangez 3 cuillères à soupe d'huile d'amande et 10 gouttes d'huile d'eucalyptus. Appliquez de l'huile pour frotter la zone à problèmes au besoin lorsque la douleur survient.

Prévention du syndrome douloureux

Afin de ne pas connaître la douleur dans la colonne vertébrale et la zone de la ceinture, vous devez suivre un certain nombre de mesures préventives. Il est important de manger avec l'inclusion de fromage cottage, de produits laitiers, de noix - sources de calcium dans le menu. L'inactivité physique et l'obésité sont inacceptables - elles doivent être combattues à l'aide de sports réalisables, de charges cardio. Toutes les pathologies infectieuses doivent être traitées à temps, buvez plus d'eau - de cette façon, vous pouvez éviter les douleurs chroniques dans le contexte de problèmes rénaux.

Le régime orthopédique est très important pour la santé de la colonne vertébrale. Vous ne pouvez pas soulever des poids sans répartir la charge - vous devez vous tenir droit avec un objet lourd entre vos mains. Lorsque vous travaillez en position assise, vous devez régulièrement vous échauffer pendant 3 à 5 minutes - cela aidera à éviter la stagnation et les processus dégénératifs. Si vous dormez sur un matelas orthopédique, évitez la courbure de la colonne vertébrale dès le plus jeune âge, cela aidera à éviter les problèmes à l'avenir..

Les maladies de la colonne vertébrale en un coup d'œil: noms, symptômes et traitement

Salutations, chers lecteurs! Je pense que chaque personne dans sa vie a rencontré un symptôme aussi désagréable que le mal de dos. Si vous en croyez les statistiques, les problèmes de colonne vertébrale inquiètent environ quatre-vingts pour cent de la population en âge de travailler des habitants du monde. Sujet de l'article d'aujourd'hui: Symptômes de la maladie de la colonne vertébrale et noms des traitements, regardons de plus près.

Le contenu de l'article

Principales maladies des noms de la colonne vertébrale

Qu'est-ce qui peut entraîner une douleur et un inconfort dans la colonne vertébrale?

  1. L'ostéochondrose est une modification dégénérative du disque intervertébral. Notre colonne vertébrale est composée de vertèbres. Ils sont reliés entre eux par un disque cartilagineux, au centre duquel se trouve un nucleus pulposus. Lorsque le disque est détruit, une partie du nucleus pulposus peut comprimer les racines nerveuses, les artères, ce qui provoque des douleurs, une altération de l'apport sanguin.
  2. Ostéoporose - un manque d'oligo-élément tel que le calcium entraîne la destruction du tissu osseux. Il provoque des douleurs, une fragilité des os.
  3. Spondylodiscite - inflammation du disque intervertébral.
  4. Tumeurs - très souvent, les néoplasmes malins donnent des métastases dans les régions thoracique et lombaire.
  5. Syndrome myofascial - se produit en raison d'une inflammation, d'une fatigue musculaire. C'est la cause la plus courante de maux de dos..
  6. Myélopathie - compression de la moelle épinière et perturbation de son travail, et une opération urgente est nécessaire.
  7. Blessures - très souvent, les blessures subies entraînent des complications, des douleurs dans le dos, même après une longue période après la blessure.
  8. Les maux de dos sont unis par la classification internationale des maladies sous le nom général de dorsopathie. Séparément, douleur dans le cou - cervicalgie, douleur thoracique - thoracalgie, dos - lumbago, lumbodynie, ischialgie lombaire (lorsque le dos fait mal et que la douleur irradie vers la jambe).
  9. La radiculite ou la radiculopathie est placée lorsque, lors de l'examen d'un médecin, en plus de la douleur, de la limitation de la mobilité dans n'importe quelle partie de la colonne vertébrale, il y a encore une diminution des réflexes, une faiblesse musculaire ou une diminution de la sensibilité dans une certaine zone.

Causes de la douleur

Un facteur de risque de problèmes de colonne vertébrale peut être le stress, l'inactivité physique, les mauvaises habitudes, une mauvaise posture, le surpoids, une mobilité excessive des vertèbres.

Pensez-y, nous mangeons plusieurs fois par jour. Mais peu de gens se demandent comment la nourriture que nous mangeons peut affecter notre santé. Et plus encore, sur la santé de la colonne vertébrale et des articulations. Vous améliorerez la santé de la colonne vertébrale et des articulations simplement en modifiant vos habitudes alimentaires et en restaurant une fonction intestinale normale!

Comment manger pour avoir une colonne vertébrale et des articulations saines?

Pour votre colonne vertébrale et vos articulations:

Un système étape par étape pour guérir la colonne vertébrale et les articulations avec l'aide d'une nutrition compétente

Le travail acharné associé à la levée de poids, les virages serrés, une longue assise au même endroit entraîne presque toujours des problèmes de dos.

Si vous souhaitez restaurer la santé de votre colonne vertébrale, vous débarrasser de l'ostéochondrose et de ses complications, ou empêcher son développement, commencez dès maintenant le traitement de l'ostéochondrose! Lire l'article d'un médecin en physiothérapie et en médecine du sport Cinq principes éprouvés du traitement de l'ostéochondrose.

Les médecins divisent les maux de dos en trois grands groupes en fonction de leur évolution.

  • aiguë - 3-6 dernières semaines,
  • subaigu - jusqu'à 12 semaines,
  • chronique - moins intense, dure plus de trois mois.

Le plus souvent inquiet de la douleur dans la colonne lombaire. Habituellement après une activité physique. Parfois, une personne ne peut pas marcher seule à cause de la douleur ou marche avec difficulté.

Où aller dans une telle situation?

S'il est difficile pour une personne de bouger à cause de la douleur, une ambulance doit être appelée. Le médecin vous administrera une injection anesthésique et vous conduira à l'hôpital. Un traitement hospitalier est absolument nécessaire ici.

Si la douleur n'est pas si forte, mais qu'il est impossible de travailler, vous devez vous rendre à la clinique, appeler un médecin à domicile ou vous rendre seul à un rendez-vous afin que le médecin ouvre le certificat d'incapacité de travail. Un neurologue s'occupe de la douleur au bas du dos. Toutes les cliniques n'ont pas un tel spécialiste. Ensuite, vous devrez contacter votre thérapeute local.

Le médecin vous examinera en premier. Ensuite, il prescrira des tests sanguins, des tests d'urine, un examen aux rayons X de la colonne lombaire. Parfois, il peut être nécessaire de réaliser un scanner et une IRM de la colonne lombaire. Avec une gravité sévère et modérée de la maladie, un arrêt de travail est indiqué. Sa durée dépend de l'évolution de la maladie. En effet, il est parfois possible de faire face à la douleur uniquement après un traitement chirurgical..

Maux de dos chez les femmes. Très souvent, ils dérangent les femmes enceintes, les jeunes mères. Cela est dû à la charge accrue sur la colonne vertébrale et à la compression des troncs nerveux par l'utérus. Des difficultés surviennent dans le traitement, car la plupart des médicaments sont contre-indiqués pour les femmes enceintes, ainsi que pour les femmes qui allaitent. Par conséquent, le traitement consiste le plus souvent à porter un bandage spécial..

Comment soulager les maux de dos?

Pour les maladies de la colonne vertébrale et du dos, le traitement de la première étape vise à soulager la douleur et les spasmes musculaires. Pour ce faire, appliquez:

  • analgésiques - analgine, paracétamol;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens AINS - kétorolac, diclofénac, ibuprofène, nimésulide, kétoprofène et autres.

Les AINS ont un avantage, car en plus de leur effet analgésique, ils ont également un effet anti-inflammatoire. Il est important de se rappeler que, comme tout médicament, ces médicaments ont un certain nombre de contre-indications. Ils ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse, l'allaitement, l'insuffisance rénale sévère, hépatique, l'ulcère gastrique et l'ulcère intestinal..

Pour soulager les spasmes musculaires qui surviennent en réaction à la douleur, des relaxants musculaires sont utilisés: tolpérisone, tizalud.

Quels autres médicaments peuvent être utiles pour les maux de dos:

  • lysine escinat - élimine l'œdème, l'inflammation;
  • euphylline - détend très bien les muscles, réduit leurs spasmes;
  • Vitamines B - les vitamines B6, B12 ont un effet bénéfique sur le système nerveux;
  • chondroprotecteurs - empêchent la destruction supplémentaire du cartilage des articulations vertébrales;
  • suppléments de calcium - nécessaires pour les os;
  • antidépresseurs - utilisés pour le syndrome douloureux prolongé;
  • analgésiques narcotiques - dans les cas graves, une crise douloureuse ne peut être éliminée qu'avec leur aide;
  • médicaments hormonaux - ont un effet anti-inflammatoire, décongestionnant et analgésique prononcé;
  • compte-gouttes efficace avec dexaméthasone, blocage avec diprospan.

Le traitement chirurgical n'est utilisé que si toutes les méthodes ci-dessus n'ont pas aidé et que le syndrome douloureux persiste, malgré le traitement. Et aussi s'il y a engourdissement du périnée, miction altérée, faiblesse des jambes, difficulté à bouger.

Avant le traitement, assurez-vous de consulter un médecin. La méthode de thérapie est choisie par le médecin traitant.

Quoi de plus dangereux qu'une hernie de la colonne vertébrale

N'oubliez pas que plus tôt vous commencerez le traitement, plus vite vous normaliserez votre état et empêcherez l'ostéochondrose de passer à des stades plus graves, comme une hernie..

En plus des méthodes de traitement médicamenteux, la physiothérapie, le massage et la physiothérapie, une première série d'exercices jouent un rôle important. Il faut se rappeler qu'ils sont contre-indiqués lors d'une exacerbation..

Chers amis! C'est tout ce que je voulais dire brièvement sur le sujet: les symptômes des maladies de la colonne vertébrale et les noms des traitements. Les informations vous intéressaient-elles? Je serais heureux si vous partagez votre opinion avec les lecteurs du blog, les amis des réseaux sociaux. réseaux, cliquez sur les boutons sous l'article.

En savoir plus sur la thérapie magnétique pour les maladies de la colonne vertébrale et du dos

Être en bonne santé! Abonnez-vous à de nouveaux articles, ce sera intéressant!

Maux de dos - maladies possibles et leur traitement

La douleur au bas du dos est un symptôme de nombreuses conditions médicales graves qui peuvent menacer votre santé globale. C'est pourquoi, pour un diagnostic précis, il est nécessaire de prendre en compte la présence de symptômes supplémentaires. Il est important de ne pas ignorer les douleurs récurrentes. Plus le traitement est effectué tôt après le diagnostic, plus la probabilité d'un pronostic positif est grande..

Types de douleurs lombaires

Il existe les types suivants de lombalgie:

  • Local. La cause première dans ce cas est des problèmes dans la colonne vertébrale inférieure..
  • Irradiant. Dans ce cas, la source de la douleur est la maladie des organes internes, la douleur est transmise au bas du dos par des connexions nerveuses.
  • Reflété. La douleur se manifeste dans un endroit opposé au foyer de la maladie.

La douleur réfléchie survient le plus souvent lorsque les intestins sont instables et qu'il y a une tumeur dans le tractus gastro-intestinal..

De plus, la douleur dans le bas du dos est classée par intensité. La douleur peut être sévère, modérément sévère ou légère. De plus, ils peuvent être périodiques ou constamment présents. Les douleurs sont localisées à un endroit spécifique ou sont de nature zona.

Lorsque vous contactez un médecin, vous devez décrire correctement la nature de la douleur (tiraillement, douleur, etc.). Cela permettra de faire un diagnostic préliminaire plus précis et de prescrire les examens nécessaires..

Causes des douleurs douloureuses dans le bas du dos

Une légère douleur dans le bas du dos, aggravée par des mouvements dans le contexte d'une augmentation des charges, s'explique par des pathologies de la colonne vertébrale. De plus, il y a une raideur le matin, il y a une augmentation de la sensibilité dans la région pelvienne, les jambes, le sacrum.

Avec les infections de la colonne vertébrale, des douleurs lombaires douloureuses sont constamment présentes. Il est initialement noté dans une zone séparée, s'étendant ensuite à d'autres parties de la colonne vertébrale. Avec le développement du processus pathologique, le syndrome douloureux augmente, une faiblesse, un trouble urinaire, une photophobie sont observés.

Les maladies des voies urinaires provoquent généralement des maux de dos unilatéraux. Dans le même temps, il y a des problèmes de miction et l'urine devient trouble. Dans les cas graves, la température augmente.

Les pathologies du tractus gastro-intestinal s'accompagnent de douleurs lombaires associées à la prise alimentaire. De plus, il y a un inconfort dans l'hypochondre. Divers troubles dyspeptiques sont parfois observés.

Le risque de douleur douloureuse dans la région lombaire augmente avec l'obésité et le développement de diverses maladies mentales. De plus, des blessures antérieures, ainsi que des maladies chroniques, peuvent provoquer des douleurs..

Chez les hommes

Chez les hommes, la douleur de traction se produit avec le développement de la prostatite. Cette maladie s'accompagne souvent d'une faiblesse générale et d'une fonction sexuelle altérée. L'épididymite, caractérisée par une inflammation des testicules, peut également provoquer une gêne..

En raison du fait que les activités de nombreux hommes sont associées à un effort physique accru, les douleurs lombaires peuvent être causées par des pathologies de la colonne vertébrale:

  • ostéochondrose, caractérisée par des lésions des structures cartilagineuses et un pincement des racines nerveuses;
  • hernie intervertébrale, dans laquelle il y a déplacement des disques.

Chez les femmes

Chez les femmes, des douleurs douloureuses peuvent être causées par des maladies gynécologiques. La cause la plus fréquente est l'inflammation des appendices. Le danger de la pathologie est que sans traitement approprié, elle peut conduire à l'infertilité..

La lombalgie survient en fin de grossesse. Cela est dû au fait que le fœtus atteint une taille considérable et a un poids important, ce qui augmente la charge. Des sensations douloureuses apparaissent souvent en cas de menace de naissance prématurée, elles ne peuvent donc pas être ignorées..

Les troubles hormonaux, typiques de l'âge de 35 à 50 ans, provoquent très souvent des douleurs lombaires.

Le risque de leur survenue augmente avec:

  • mode de vie sédentaire;
  • immunité affaiblie;
  • dépendance aux mauvaises habitudes;
  • prise incontrôlée de médicaments;
  • alimentation déséquilibrée;
  • surmenage chronique;
  • situations stressantes fréquentes.

Maladies qui causent des douleurs lombaires

La douleur dans la région lombaire peut être le symptôme d'un certain nombre de maladies graves. En particulier, les pathologies rénales en sont très souvent la cause. De plus, il y a toujours des problèmes de miction, il y a une aggravation générale de la condition.

Les pathologies les plus courantes:

  • Maladie d'urolithiase.
  • Insuffisance rénale.
  • Pyélonéphrite.
  • Inflammation de la vessie (cystite).

De plus, d'autres maladies sont également dangereuses:

  • Obésité de dernière étape. Cela s'explique par l'augmentation du stress sur la colonne vertébrale due à la prise de poids.
  • Cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire). Habituellement, l'inconfort dans ce cas se fait sentir dans l'hypochondre droit à la fois devant et derrière..
  • Pancréatite La douleur survient dans la région de la taille et irradie vers la région lombaire. De plus, des vomissements se produisent, la diarrhée est possible.
  • Tumeurs d'organes et de tissus situés dans la région lombaire. Dans ce contexte, il y a toujours une détérioration générale de la maladie, il existe également d'autres symptômes qui dépendent de la forme et du stade de la maladie..
  • Myosite, caractérisée par une inflammation musculaire. Provoque une hypothermie pathologique, une activité physique accrue ou une infection virale.
  • Thrombophlébite, caractérisée par une inflammation des veines des membres inférieurs.

La pathologie la plus courante de la colonne vertébrale, provoquant l'apparition de la douleur, est la spondylarthrite. Avec le développement de la maladie, la mobilité des articulations s'aggrave dans le contexte du processus inflammatoire.

L'inconfort au bas du dos peut être un symptôme du vieillissement. Dans ce cas, la spondylose se développe, ce qui est considéré comme un processus naturel. Une autre maladie osseuse courante est l'ostéoporose, caractérisée par le lessivage du calcium du tissu osseux..

Que faire si le bas du dos vous fait mal

Tout d'abord, si vous avez mal au dos, vous devez vous rendre dans un établissement médical pour un diagnostic. Ce n'est qu'après l'établissement du diagnostic que des mesures peuvent être prises en accord avec le médecin.

Si une douleur au bas du dos survient de manière inattendue, vous devez réchauffer le bas du dos avec une chaleur légère pour améliorer votre bien-être. Pour ce faire, nouez un foulard ou une ceinture en laine dans le bas du dos. Si le soulagement n'est pas observé, vous devez prendre un analgésique et consulter un médecin dès que possible. Il ne faut pas oublier que les compresses chaudes ne doivent pas être utilisées avant le diagnostic..

Vous pouvez essayer d'améliorer la condition en adoptant une posture qui vous permet de détendre vos muscles du dos. Pour ce faire, vous devez vous allonger sur le dos sur une surface plane et dure, lever les jambes et plier les genoux, puis mettre un oreiller ou une couverture sous eux. Vous pouvez choisir une pose différente dans chaque cas. L'essentiel est de trouver une position du corps dans laquelle la douleur sera moins intense..

Si l'inconfort de nature douloureuse est associé à la faiblesse du corset musculaire, qui provoque une surtension même avec de légères charges, il peut être éliminé avec les exercices suivants:

  • En position couchée, vous devez à tour de rôle soulever les jambes à une hauteur de 10 à 15 cm.Chaque jambe doit être maintenue en poids pendant plusieurs minutes.
  • Allongé sur le dos, vous devez plier les genoux en maintenant un angle de 90 à 100 degrés et monter à la hauteur maximale. Les jambes pliées doivent être inclinées dans différentes directions en alternance, en essayant de toucher le sol.
  • En position debout, effectuez des virages lents et lents dans différentes directions. Il est conseillé de garder le dos aussi droit que possible..
  • En position à quatre pattes, effectuez des balançoires simultanément avec la jambe droite et la main gauche et vice versa.
  • Exercice "bridge". Tout d'abord, cela doit être fait en s'appuyant contre un mur ou avec l'aide d'une autre personne..

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la douleur implique un certain nombre d'études instrumentales.

Lorsqu'il s'agit de plaintes d'inconfort dans le bas du dos, il est impératif que:

  • Échographie de la cavité abdominale afin d'identifier les pathologies dans les organes du système digestif;
  • Radiographie de la colonne vertébrale, permettant de détecter des changements pathologiques dans sa structure;
  • tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique. Grâce à ces études, il est possible de faire un diagnostic précis.

En outre, pour évaluer l'état du corps dans son ensemble, le patient se voit prescrire un test sanguin général et une analyse d'urine; si nécessaire - test sanguin biochimique.

Traitement de la douleur tirante dans la colonne lombaire

Le cours du traitement est choisi en fonction du diagnostic, de l'état du patient et du degré de négligence de la maladie. Pour soulager la douleur, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont présentés. Les pommades contenant un complexe de composants analgésiques et anti-inflammatoires sont très efficaces. Dans les cas graves, un traitement systémique est prescrit avec l'administration d'analgésiques et d'AINS par voie orale ou par injection. Lorsqu'il est injecté, la substance active du médicament pénètre rapidement dans la circulation sanguine et commence à agir. Des blocs de soulagement de la douleur peuvent être utilisés.

Le complexe pour le traitement des douleurs lombaires comprend des complexes vitaminiques et minéraux qui permettent de normaliser le métabolisme. Si une infection est confirmée, des antibiotiques sont fournis.

La physiothérapie est également utilisée pour soulager les douleurs. Grâce à elle, il est possible d'améliorer la circulation sanguine et d'accélérer la réparation des tissus. En règle générale, les procédures sont prescrites par les cours.

Si des problèmes avec le système musculo-squelettique sont détectés, des exercices thérapeutiques doivent être effectués. À l'aide d'exercices spéciaux, vous pouvez rapidement améliorer l'état du patient.

Le massage est utile s'il n'y a pas de contre-indications. Les procédures de massage sont indiquées pour le développement de l'ostéochondrose, la survenue d'une hernie de la colonne vertébrale et d'autres blessures dégénératives..

Grâce à eux, il est possible de:

  • améliorer l'apport sanguin aux tissus malades;
  • étirez les muscles, augmentant leur élasticité;
  • soulager l'inconfort;
  • éliminer les toxines accumulées dans les tissus;
  • stimuler et détendre les terminaisons nerveuses;
  • obtenir des émotions positives qui contribuent à améliorer la condition en général.

Le traitement avec des remèdes populaires est auxiliaire, mais dans certains cas, il est assez efficace. Des techniques éprouvées peuvent réduire l'inflammation et soulager les maux de dos.

La méthode la plus connue consiste à utiliser des orties fraîches. Il est nécessaire de cueillir les tiges de la plante, de les attacher sous la forme d'un paquet et de les tapoter dans le bas du dos. La méthode est douloureuse, car elle provoque une forte sensation de brûlure. Mais dans ce contexte, les sensations douloureuses et douloureuses disparaissent pendant longtemps.

Les compositions suivantes peuvent être utilisées pour les compresses:

  • Une solution de 3 cuillères à soupe de sel de mer, remplie d'un demi-litre d'eau bouillante. Un morceau de gaze y est humidifié et appliqué sur la zone lombaire. La compresse est conservée pendant quelques heures. Pour augmenter son efficacité, il est nécessaire d'envelopper le bas du dos avec une écharpe en laine chaude.
  • Un mélange de crème sure, de raifort râpé chaud et de radis haché. Une telle compresse est disposée sur le bas du dos, recouverte de polyéthylène et d'une serviette sur le dessus. La procédure peut être effectuée la nuit.
  • Feuille de bardane. Il est d'abord cuit à la vapeur dans de l'eau chaude, puis appliqué sur un point sensible pendant une heure. Après cela, il est recommandé de s'allonger au chaud pendant un moment, sans bouger..
  • Mélange de moutarde à consistance épaisse. Il est appliqué sur le dos pendant pas plus de 5 minutes. Il est permis d'utiliser des emplâtres à la moutarde achetés à des fins médicales pour la procédure.

Pour frotter, vous pouvez utiliser du miel mélangé avec du poivron rouge. La poudre de marron d'Inde imbibée d'huile de tournesol est également efficace. Pour un usage interne en cas de douleur lombaire, un mélange de citron avec une tête d'ail convient. Le gruau résultant doit d'abord être versé avec une petite quantité d'eau, insisté pendant une journée, puis filtré. Boire une potion de guérison est recommandé dans une cuillère à soupe 3 fois par jour. Un tel remède a un effet anti-inflammatoire..

Après le traitement, le médecin donne généralement toutes les recommandations nécessaires pour une récupération ultérieure à domicile. Ils concernent également une alimentation équilibrée, grâce à laquelle il sera possible de saturer le corps avec toutes les substances nécessaires et de renforcer le système immunitaire. L'exercice est également recommandé pour une récupération rapide. La natation est très utile dans ce cas..

La prévention

Si la douleur dans la région lombaire survient périodiquement et n'est pas associée à des pathologies graves, vous devez alors surveiller votre posture afin de prévenir leur apparition. Il est important d'éviter de surmenage lors d'un travail sédentaire. Il est conseillé de surélever les genoux au-dessus des articulations de la hanche, pour cela, il est recommandé d'utiliser des supports spéciaux. De plus, sur une chaise de travail inconfortable, placez un petit oreiller entre le dossier et le bas du dos. Besoin régulier de se lever pour bouger.

Pour éviter l'apparition d'inconfort dans la zone lombaire de nature douloureuse, il est conseillé de dormir sur un matelas orthopédique, qui se caractérise par la rigidité nécessaire, mais reste en même temps élastique. Cela garantit une nuit de repos complète..

Si vous devez soulever des poids, vous devez le faire au détriment de la charge sur les articulations du genou et sur les bras, et non sur le dos. Autrement dit, d'abord, les genoux sont pliés, puis la charge est soulevée et alors seulement le corps est redressé. De plus, ne portez pas un sac lourd dans une main. Cela conduit à une charge inégale sur la colonne vertébrale et les muscles du dos, ce qui est souvent un facteur provoquant la douleur dans la région lombaire..

Pour la prévention des douleurs lombaires, il est nécessaire d'arrêter de pratiquer des sports dangereux. Ceux-ci incluent l'haltérophilie, la musculation et la musculation. Il est recommandé d'éviter les virages et les virages serrés pendant l'entraînement..

Le régime doit être enrichi avec suffisamment de calcium, de phosphore et de fluor. Ces éléments garantissent le maintien du système musculo-squelettique dans son ensemble en bon état. Une teneur élevée en aliments gras ou riches en calories dans l'alimentation peut entraîner l'obésité, ce qui peut être un facteur provoquant des maux de dos.

Pour réduire le risque de sensations inconfortables, il est nécessaire de mener une vie active et de maintenir la maîtrise de soi et une attitude positive même dans les situations de vie les plus difficiles. De plus, il est important de faire attention à l'état de votre propre corps. Au moindre soupçon de développement de la maladie, vous devriez consulter un médecin. Cela exclura la possibilité de développer des maladies chroniques..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte