La douleur vertébrale est un symptôme non spécifique d'un certain processus pathologique concernant le système musculo-squelettique ou d'autres systèmes corporels. Peut être le résultat d'une blessure. En l'absence de traitement opportun et adéquat, la douleur peut devenir chronique, ce qui peut entraîner de graves complications. En fonction de l'étiologie de ce symptôme et de la nature de la manifestation, l'immobilité complète du patient, c'est-à-dire la paralysie, n'est pas exclue. Cependant, il ne faut pas exclure le fait que la manifestation de la douleur dans la colonne lombaire peut être symptomatique et résulter d'une fatigue physique..

Étiologie

Les pathologies du système musculo-squelettique, dans le tableau clinique duquel se trouve ce symptôme, devraient inclure les pathologies suivantes:

  • radiculopathie;
  • ostéochondrose;
  • la spondylopathie;
  • spondylarthrite tuberculeuse;
  • instabilité vertébrale;
  • spasme musculaire, ce qui entraîne une restriction de l'activité motrice;
  • le développement d'une hernie intervertébrale;
  • lésion infectieuse de la colonne vertébrale avec infection staphylococcique;
  • la conséquence d'une intervention opérable;
  • les mauvaises actions d'un massothérapeute ou d'un chiropraticien;
  • spondylarthrite.

En outre, la cause de ce symptôme, si l'on considère l'attitude vis-à-vis du système musculo-squelettique, peut être un traumatisme ou des dommages mécaniques graves.

Les processus pathologiques généraux qui peuvent conduire au développement d'une maladie, dans le tableau clinique duquel se trouve ce symptôme, comprennent:

  • pathologie pancréatique;
  • maladie du système respiratoire - pleurésie, processus oncologiques;
  • dommages aux grands vaisseaux et au cœur;
  • cholécystite chronique et aiguë;
  • pathologie de l'œsophage;
  • maladies du système génito-urinaire;
  • stress fréquent et tension nerveuse sévère, ce qui conduit à la nature somatique de la douleur;
  • caractéristiques de l'activité professionnelle - activité physique excessive ou, au contraire, travail sédentaire;
  • surpoids;
  • hypothermie;
  • changements d'âge.

La douleur dans la colonne vertébrale peut être le résultat de tout processus pathologique, par conséquent, l'automédication, dans ce cas, est fortement déconseillée. Cela s'applique à la fois à la prise de certains médicaments et à la thérapie par l'exercice ou à des cours de massage.

Symptômes

Il n'y a pas de tableau clinique général, car tout dépendra de la localisation de la douleur et du facteur sous-jacent. Si la cause de ce symptôme était simplement une surcharge physique, alors, en règle générale, les symptômes disparaissent entre 1-1,5..

Une douleur dans la colonne vertébrale entre les omoplates peut indiquer des pathologies du système génito-urinaire. Le tableau clinique peut se manifester comme suit:

  • douleur dans l'hypochondre droit avec irradiation dans le dos;
  • la sensation d'inconfort et l'intensité de la manifestation de ce symptôme peuvent augmenter avec l'activité physique ou après avoir mangé des aliments gras et lourds;
  • amertume en bouche;
  • douleur à la palpation de la zone dans laquelle se trouve la vésicule biliaire;
  • Difficulté à uriner, envie fréquente qui n'apporte pas de soulagement;
  • dans certains cas, des troubles dyspeptiques du tractus gastro-intestinal peuvent être présents.

En fonction du facteur étiologique et du degré de son développement, une douleur dans la colonne vertébrale entre les omoplates peut s'accompagner d'un jaunissement de la peau et d'un malaise général.

La douleur dans la colonne cervicale peut être causée à la fois par des facteurs externes d'influence (mauvaise position du corps, lieu de travail inconfortable) et par des processus pathologiques. En particulier, une telle localisation d'un symptôme peut indiquer une ostéochondrose et être accompagnée d'un syndrome radiculaire, d'une compression des terminaisons nerveuses et d'une circulation sanguine altérée dans le cerveau. Le tableau clinique peut être le suivant:

  • mal de tête sans raison apparente;
  • vertiges;
  • troubles visuels - taches devant les yeux, assombrissement des yeux pendant une courte période, double vision périodique;
  • évanouissement;
  • bruit dans les oreilles;
  • légère altération de la perception sonore;
  • changement dans la perception du goût - une personne peut ressentir un goût de nourriture différent de ce qu'il est réellement, ou même son absence est observée;
  • trouble du sommeil;
  • irritabilité;
  • violation de la sensibilité des doigts et des orteils, tremblements;
  • larmoiement, accès d'hystérie sans raison apparente.

Si la douleur dans cette partie de la colonne vertébrale est due à un syndrome radiculaire, une irradiation dans la ceinture scapulaire est possible. Si le traitement n'est pas commencé à temps, il y a une forte probabilité de fonte musculaire..

La douleur dans la colonne thoracique peut indiquer les deux pathologies du système musculo-squelettique et être le signe d'un processus oncologique. Il va sans dire que les dommages mécaniques ne sont pas exclus. Dans de tels cas, le symptôme peut être accompagné du tableau clinique suivant:

  • la douleur peut passer dans les bras, la région cervicale, la région lombaire;
  • l'inconfort augmente avec un effort physique minimal, une activité physique;
  • l'atrophie musculaire se produit progressivement si le symptôme est un signe de syndrome radiculaire ou de spondylarthrite ankylosante;
  • faiblesse musculaire;
  • lorsqu'un processus infectieux est attaché - une augmentation de la température, des signes d'intoxication générale du corps.

La douleur dans la colonne lombaire peut être une manifestation d'une insuffisance vasculaire de la moelle épinière, d'une compression des terminaisons nerveuses. Dans de tels cas, le symptôme peut être accompagné du tableau clinique suivant:

  • attaques fortes et aiguës de douleur irradiant vers les muscles fessiers;
  • violation de l'acte de défécation et de miction;
  • violation de la sensibilité dans la région de l'aine;
  • chez les hommes - détérioration de la puissance, courte durée des rapports sexuels;
  • faiblesse du pied;
  • douleur dans les membres inférieurs;
  • "Lumbago" lors de la flexion ou de la rotation du corps;
  • dans les cas plus complexes, il peut y avoir une déformation de la colonne vertébrale.

La douleur dans la colonne lombaire chez les femmes peut indiquer des maladies gynécologiques. Dans de tels cas, ce symptôme peut être accompagné des signes caractéristiques suivants:

Il faut comprendre qu'un tel tableau clinique peut également être une conséquence d'une simple hypothermie. Dans de tels cas, la douleur dans la colonne vertébrale et les symptômes qui l'accompagnent disparaissent en 1 à 2 semaines, si aucun mal ne survient.

La douleur dans la colonne vertébrale sacrée est l'un des symptômes les plus controversés, car elle peut être le signe à la fois de troubles du travail du système musculo-squelettique et d'un processus infectieux. Les symptômes supplémentaires peuvent inclure:

  • la douleur s'intensifie avec des mouvements imprécis, des éternuements, de la toux;
  • irradiation possible vers la région lombaire, vers la région du coccyx;
  • dysfonctionnements du tube digestif, du foie;
  • le patient perd du poids sans raison apparente;
  • maux de tête;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • douleur cyclique chez les femmes, qui ne s'intensifie que dans les premiers jours de la menstruation;
  • détérioration de la puissance, envie fréquente d'uriner;
  • changement de démarche.

Il convient de noter que des troubles du tractus gastro-intestinal et du système génito-urinaire sont observés en cas de déformations du sacrum du côté droit. Cela est dû au fait qu'il y a un déplacement des organes pelviens.

Vous devez comprendre que toute douleur dans la colonne vertébrale est la manifestation d'un certain trouble dans le corps. Ignorer un symptôme ou une auto-médication, dans ce cas, est extrêmement dangereux, car cela peut conduire à un processus pathologique irréversible - paralysie partielle ou complète.

Diagnostique

Pour les douleurs dans la colonne vertébrale, quelle que soit la localisation, vous devriez consulter un neurologue, un traumatologue, un orthopédiste. Si nécessaire, vous pouvez avoir besoin d'une consultation supplémentaire avec un urologue, un gynécologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un psychologue.

Le programme de diagnostic standard peut inclure les éléments suivants:

  • un examen physique approfondi du patient, avec la collecte d'une histoire générale et familiale;
  • test sanguin biochimique et général;
  • Radiographie en cas de suspicion de lésion médullaire;
  • Échographie des organes internes;
  • CT;
  • IRM;
  • ECG.

Après avoir établi le diagnostic du facteur étiologique, le traitement correct est prescrit. Il est à noter qu'un traitement conservateur n'est pas toujours conseillé dans ces cas..

Traitement

Il n'y a pas de tableau général du traitement. La thérapie de base est purement individuelle et dépendra du diagnostic.

Le traitement médicamenteux peut inclure les éléments suivants:

  • analgésique;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • les chondroprotecteurs;
  • antibiotiques si un processus infectieux est la cause du symptôme.

En général, le traitement peut inclure les mesures thérapeutiques suivantes:

  • procédures de physiothérapie;
  • cours de thérapie manuelle;
  • Thérapie par l'exercice;
  • massage;
  • normalisation de la nutrition.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

La prévention

Il n'y a pas de méthodes de prévention ciblées, car il s'agit d'un symptôme non spécifique d'un certain processus pathologique. Il est possible de prévenir les douleurs dans la colonne vertébrale si vous observez le régime de la journée et vous reposez, excluez l'effort physique excessif, les traumatismes et le stress.

Pourquoi la colonne vertébrale au milieu du dos fait-elle mal? Traitements et soulagement de la douleur.

Souvent, une personne est comparée à un écureuil qui ne s'arrête pratiquement jamais et est constamment en mouvement. En effet, le rythme de vie moderne nous oblige à pouvoir nous adapter rapidement à différentes conditions et à un rythme effréné. Un stress excessif, une sédentarité, de mauvaises habitudes marquent notre santé. L'un des problèmes courants de bien-être est la douleur de la colonne vertébrale au milieu du dos. Les prérequis pour cela sont très différents, parfois même inattendus. C'est probablement pourquoi il n'y a pas de traitement unique de la pathologie. Un diagnostic correct est nécessaire pour sélectionner le type de thérapie.

Blessure mécanique et fatigue musculaire

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre les douleurs articulaires." En savoir plus.

Tout dommage à la colonne vertébrale de nature mécanique provoque des douleurs et interfère avec une vie bien remplie. Les plus courants sont:

  • entorses musculaires dues à des mouvements brusques;
  • lourdes charges sur le dos, portant des poids;
  • ecchymoses vertébrales.

Dans ce cas, non seulement l'activité motrice d'une personne est accompagnée de douleur, mais elle se produit également au repos..

Symptômes

Lorsque les fibres musculaires se rompent, l'intégrité des vaisseaux sanguins est perturbée, ce qui entraîne l'apparition d'œdèmes et d'hématomes dans la zone endommagée. Signes typiques de lésions mécaniques de la colonne vertébrale:

  • mobilité réduite;
  • inconfort lors des virages et des flexions;
  • l'apparition d'hématomes et d'écorchures;
  • gonflement des tissus mous.

Pour exclure les pathologies graves, des radiographies doivent être prises.

Traitement

Comment traiter les douleurs au milieu du dos causées par une blessure? Il est nécessaire de rassurer la victime et d'appliquer du froid sur le point sensible. Si les blessures au dos sont graves, la personne devra porter un corset de soutien pendant le traitement et la rééducation ultérieure. Pour réduire l'inflammation dans la zone blessée, réduire la manifestation de la douleur, éliminer le gonflement, le médecin prescrira des anti-inflammatoires non stéroïdiens au patient. Pour se débarrasser rapidement des ecchymoses, on utilise des venotoniques, par exemple Troxevasin, une pommade à l'héparine, Voltaren. Si l'intégrité de la peau a été compromise lors d'une blessure, un traitement antimicrobien ou antibactérien est nécessaire pour que les microbes piégés dans la plaie ne provoquent pas d'infection.

Dès que la douleur aiguë disparaît, le traitement médicamenteux peut être renforcé par la physiothérapie, le massage et la thérapie par l'exercice. L'ensemble d'exercices doit être sélectionné par un instructeur de réadaptation médicale, en tenant compte de l'état du patient.

Mauvaise position

Une mauvaise posture est l'une des causes les plus courantes de maux de dos. Un habitant sur trois de la terre souffre de troubles similaires et éprouve une gêne dans le dos et le cou..

Le courbure est provoqué par la tête en avant et l'arrondissement des épaules, il y a un écart important de la position du corps par rapport à son axe normal, il y a une charge supplémentaire sur le bas du dos. En soumettant la colonne vertébrale à un stress constant, nous provoquons involontairement un étirement du cartilage rachidien. Peu à peu, le dos perd son support habituel et des douleurs apparaissent dans la région lombaire. Si vous ne vous engagez pas dans la correction de la posture, la probabilité de formation d'une hernie intervertébrale augmente..

La courbure de la colonne vertébrale se forme lorsque le corps est dans la mauvaise position pendant le travail, soulèvement systématique des poids. Même le choix d'un matelas peut affecter l'état de la posture et provoquer par la suite des maux de dos..

Symptômes

Les stades initiaux de courbure de la colonne vertébrale ne sont pas visuellement perceptibles, la pathologie se fait sentir par une fatigue accrue, une douleur légère ou modérée dans la zone de déformation. Avec des problèmes posturaux plus graves, le problème devient visible à l'œil nu. La position du corps s'écarte de l'axe correct de la colonne vertébrale, une épaule peut s'élever vers le haut, éventuellement la formation d'une bosse. Avec de graves déformations, une personne ressent de graves maux de dos, des difficultés à bouger. La courbure entraîne des dommages aux organes internes, provoquant le développement de pathologies en eux.

Traitement

Dans les premiers stades de la scoliose, le traitement vise à renforcer le corset musculaire afin qu'il puisse maintenir la colonne vertébrale dans la bonne position. Le patient se voit prescrire des cours de massage et de gymnastique de rattrapage. Plus le degré de courbure est élevé, plus le traitement durera longtemps. Avec des changements pathologiques complexes dans l'axe de la colonne vertébrale, la seule issue est la chirurgie.

Pathologies dégénératives-dystrophiques

Le développement de troubles dystrophiques est précédé de nombreux facteurs. Ce sont des maladies de la colonne vertébrale, l'empreinte du mode de vie d'une personne et des problèmes de métabolisme. Le plus souvent, les maux de dos associés à des problèmes dégénératifs-dystrophiques surviennent avec des hernies, une ostéochondrose, des saillies.

Disques herniés

Une douleur vertébrale au milieu du dos peut signaler la présence d'une hernie entre les vertèbres. La pathologie s'accompagne d'un renflement ou d'une rupture de l'anneau fibreux, dans lequel son contenu se déplace dans le canal rachidien et appuie sur les terminaisons nerveuses et les racines autour de la vertèbre. Ce trouble se caractérise par une douleur brûlante au centre du dos. Il augmente avec la toux, l'activité physique et la sortie du lit après le sommeil. L'intensité de la douleur dépend de la gravité de l'état du patient, elle peut être faible ou forte.

Symptômes

Une hernie peut être reconnue par les signes suivants:

  • limitation de la mobilité, incapacité à redresser le dos après un repos prolongé;
  • la douleur se fait sentir avec tout changement de position du corps;
  • engourdissement dans les membres ou sensation de picotement;
  • faiblesse, perte de sensibilité dans le dos;
  • problèmes de miction.

Le diagnostic repose sur la tomodensitométrie, l'IRM, l'examen et la palpation du patient, l'analyse sanguine et la radiographie.

Traitement

Le traitement des affections associées à des douleurs de la colonne vertébrale au milieu du dos dues à une hernie entre les vertèbres est pris en charge par des orthopédistes ou des neuropathologistes. Aux premiers stades de la pathologie, les méthodes de traitement conservatrices peuvent être limitées. Pour soulager l'état du patient, réduire l'œdème des tissus mous autour de la zone à problème, éliminer le foyer de l'inflammation, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des relaxants musculaires et des chondroprotecteurs sont utilisés. Ils aident à améliorer la circulation sanguine dans les tissus voisins, à soulager les spasmes musculaires.

En combinaison avec un traitement médicamenteux, les méthodes de physiothérapie sont largement utilisées: électrophorèse, thérapie par la boue, ultrasons, magnétothérapie, stimulation interstitielle, physiothérapie, massage et autres. Si ces techniques ne donnent pas l'effet souhaité, les médecins utilisent des méthodes radicales - opérations chirurgicales.

Ostéochondrose thoracique

Un problème de cette nature se pose pour de nombreuses raisons, les principales sont des troubles métaboliques et des charges excessives sur les disques intervertébraux. Subissant des changements dystrophiques, ils s'usent, s'effondrent, la microcirculation sanguine se détériore, les tissus et les structures osseuses ne reçoivent pas suffisamment de nutrition. L'annulus fibrosus s'amincit et se rétrécit, les terminaisons nerveuses subissent une forte compression et le nucleus pulposus cesse de fonctionner. Les articulations intervertébrales sont détruites, des ostéophytes se forment.

Symptômes

La nature de la douleur en violation peut être de deux types - dorsago et dorsalgie. Le premier est localisé dans la région de la poitrine et entre les omoplates, ressemble à un lumbago, de nature soudaine et tranchante. Le dorsago est toujours accompagné de spasmes musculaires. Le deuxième type de douleur apparaît progressivement et diffère du précédent par son intensité. Si pendant le lumbago dorsal est aigu et fort, la dorsalgie est caractérisée par une intensité modérée, le syndrome douloureux apparaît progressivement. Avec des mouvements brusques et une respiration profonde, son intensité augmente.

Autres signes de la maladie:

  • limitation de la fonction motrice de la colonne vertébrale;
  • respiration difficile;
  • l'apparition de douleurs intercostales;
  • engourdissement des mains et des pieds;
  • fragilité, détérioration de l'état des ongles;
  • problèmes du tube digestif.

Traitement

L'ostéochondrose thoracique peut être diagnostiquée par IRM, TDM et radiographie. Alors que la maladie est sous une forme aiguë, le patient se voit prescrire des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, des glucocorticostéroïdes, des relaxants musculaires pour soulager la douleur, éliminer le foyer inflammatoire et le gonflement des tissus. Pour normaliser le travail des articulations, le médecin prescrit des chondroprotecteurs au patient.

Dans la forme chronique de la pathologie, la physiothérapie est liée au complexe avec des médicaments: électrophorèse, chauffage UHF, correction laser, iontophorèse, phonophorèse. La période de récupération après le traitement comprend la thérapie physique..

Protrusion du disque

L'une des manifestations de l'ostéochondrose est la protrusion vertébrale. La maladie est caractérisée par la saillie du disque au-delà de l'espace entre les vertèbres. La protrusion est la même hernie intervertébrale, seulement au stade initial de sa formation.

Symptômes

Avec la pathologie, la colonne vertébrale au milieu du dos fait généralement mal dans la zone où la violation de sa structure est localisée. Au début de la formation de la protrusion, l'inconfort est modéré, douloureux, mais avec le développement de la maladie, il ne s'intensifie pas, il devient plus aigu et brûlant.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Traitement

Pour clarifier le diagnostic, le patient se voit prescrire des méthodes d'examen telles que l'électrocardiogramme, la radiographie ou la tomodensitométrie, l'IRM, l'échographie du sternum et le test sanguin. La douleur dans la colonne vertébrale au milieu du dos causée par une protrusion peut être traitée avec des médicaments, une thérapie manuelle et physique, et si elles sont inefficaces, une intervention chirurgicale est indiquée..

Presque toutes les pathologies dégénératives-dystrophiques du dos s'accompagnent de l'apparition de douleurs. Leurs signes sont très similaires les uns aux autres, par conséquent, pour poser le bon diagnostic, il est nécessaire de subir un examen approfondi par un spécialiste..

Maladies du système cardiovasculaire

Avec une douleur brûlante dans la colonne vertébrale au milieu du dos après le sommeil ou la nuit, on peut supposer la probabilité de développer des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Par exemple, l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde sont simplement caractérisés par ce symptôme..

Infarctus du myocarde

Cette maladie est comprise comme des modifications nécrotiques du muscle cardiaque dues à une ischémie aiguë. Avec cette pathologie, une thrombose se forme dans l'artère coronaire. Cet état de fait provoque une violation soudaine du processus de circulation sanguine et un blocage de l'artère cardiaque principale. Cette condition conduit souvent à la mort du patient. Pour réduire le risque de décès, il est nécessaire de prendre des mesures de sauvetage en temps opportun par rapport au patient..

Symptômes de crise cardiaque

Afin de fournir à une personne les premiers soins pour une crise cardiaque à temps, vous devez connaître les signes de pathologie. Il:

  • douleur au centre du dos et au sternum;
  • au repos, sensation de brûlure au milieu de la colonne vertébrale;
  • faiblesse, vertiges;
  • une sensation de tension dans le sternum;
  • nausée et vomissements;
  • pâleur de la peau;
  • essoufflement, essoufflement;
  • sueur froide et moite;
  • difficulté à respirer profondément.

Pour diagnostiquer la maladie, il est nécessaire d'étudier la clinique de la maladie, de faire un électrocardiogramme, un test de troponine et d'effectuer les tests de laboratoire nécessaires.

Si vous pensez qu'un patient a une crise cardiaque, vous ne pouvez pas hésiter, vous devez appeler d'urgence une ambulance qui emmènera le patient à l'unité de soins intensifs.

Angine de poitrine

Cette forme de maladie ischémique est causée par un écart entre la quantité d'oxygène délivrée au myocarde et la quantité consommée par celui-ci. La nature de la douleur est pressante, brûlante, apparaissant après une crise. La localisation des sensations de compression est la région du sternum, elles descendent le long de l'axe vertébral. Parfois, il se concentre dans le péritoine supérieur.

Symptômes de l'angine

D'autres signes comprennent:

  • dyspnée;
  • sentiments d'anxiété, crises de panique;
  • douleur dans la colonne vertébrale au milieu du dos après le sommeil;
  • arythmie;
  • sensation d'oppression dans la poitrine lors d'une activité physique.

Pour diagnostiquer la maladie, les indications suivantes sont nécessaires:

  • test sanguin de laboratoire;
  • Électrocardiogramme Holter;
  • tomodensitométrie multispinale;
  • échocardiographie;
  • tests de charge.

Traitement des maux de dos dans les pathologies cardiaques

Lorsque la maladie cardiaque provoque des douleurs dans la colonne vertébrale au milieu du dos, le but du traitement est de restaurer la circulation sanguine dans les vaisseaux. À cette fin, des médicaments sont utilisés qui inhibent la formation de plaquettes, par exemple l'aspirine, le Plavix, les thrombolytiques, qui aident à dissoudre les caillots sanguins déjà formés. Les bêta-bloquants sont largement utilisés pour réduire la demande myocardique en oxygène et prévenir la mort des cellules cardiaques. Les bêta-bloquants (Bisaprolol, Metaprolol et autres) sont utilisés pour réduire le niveau d'anxiété et d'hormones de stress qui affectent négativement l'état d'un cœur malade. Pour réduire la charge sur le myocarde, on prescrit au patient des nitrates qui dilatent les veines et les artères (dinitrate, nitroglycérine) et pour réduire la quantité d'oxygène consommée, des antagonistes du calcium (vérapamil).

Le traitement comprend des changements de mode de vie, l'abandon des mauvaises habitudes et la révision de la nutrition. L'augmentation de l'activité physique - course, marche, natation, aérobic, tennis - améliore l'état du myocarde et soulage les douleurs à la poitrine et au dos.

Avec une faible efficacité de la thérapie conservatrice, les médecins traitent avec des méthodes chirurgicales radicales, effectuant un pontage coronarien ou une angioplastie coronarienne par ballonnet.

Maladies respiratoires

Les sensations douloureuses dans le dos peuvent être expliquées par des maladies du système respiratoire (bronchite et pneumonie).

Bronchite

En pathologie, la membrane muqueuse ou toute l'épaisseur des parois de l'organe est affectée, ce qui entraîne une violation de la sécrétion et de l'activité motrice des cils, et le processus de nettoyage des bronches devient difficile. Lors d'une toux constante et épuisante, une tension excessive et des spasmes des muscles pectoraux et intercostaux se produisent, les douleurs thoraciques apparaissent plus près du milieu du dos.

Symptômes de bronchite

Autres symptômes caractéristiques de la maladie:

  • toux sévère, pire la nuit;
  • une augmentation de la température corporelle à 37,5-38 degrés;
  • augmentation de la transpiration, malaise;
  • essoufflement, faiblesse musculaire;
  • autres symptômes de maladie respiratoire.

Pour déterminer la bronchite, le médecin prescrit les méthodes de diagnostic suivantes: bronchoscopie, bronchographie, radiographie des poumons, test sanguin (clinique, immunologique, biochimie), analyse des expectorations, électrocardiogramme, échocardiographie.

Pneumonie

Un processus inflammatoire de nature infectieuse qui se produit dans le tissu pulmonaire est appelé pneumonie en médecine. Ses agents pathogènes sont des virus, des bactéries et des champignons. En fonction de la localisation du foyer inflammatoire, la maladie est définie comme une pneumonie droite, gauche ou bilatérale.

Panneaux

La douleur dans la colonne vertébrale au milieu du dos avec des maladies respiratoires ne se produit pas toujours. Mais si c'est le cas, sa localisation tombe sur la zone centrale du sternum. L'inconfort est terne, douloureux, irradiant vers le dos sous les côtes. Par conséquent, les patients se plaignent souvent de douleurs au milieu de la colonne vertébrale..

Autres signes de pneumonie:

  • essoufflement, essoufflement;
  • une sensation de lourdeur entre les omoplates et dans le sternum;
  • une toux productive et fréquente, surtout en essayant de respirer profondément;
  • température corporelle élevée, frissons;
  • hypocondrie saillante.

Traitement des maux de dos en cas de maladies respiratoires

Pour diagnostiquer une pneumonie, le médecin n'a besoin que d'écouter les poumons avec un phonendoscope et de prendre une radiographie. Pour clarifier le diagnostic, une échographie et une échocardiographie de la cavité pleurale, un test sanguin clinique et un examen des expectorations sont prescrits.

La thérapie antibactérienne est à la base du traitement des maladies inflammatoires des bronches et des poumons. Le choix du médicament est choisi individuellement par le médecin. Parmi les remèdes populaires pour le traitement de la bronchite et de la pneumonie, des antibiotiques des groupes pénicilline, macrolytique et céphalosporine sont prescrits. Les mucolytiques et les expectorants sont utilisés pour fluidifier et drainer les expectorations..

Après l'arrêt de la phase aiguë de la maladie, le patient est autorisé à faire de la physiothérapie: électrophorèse, échauffement, inhalation, massage, exercices de respiration, UHF.

Lorsqu'une aide urgente est nécessaire

Telle est la mentalité du peuple russe que même avec de graves douleurs, il ne se précipite pas pour voir un médecin. Au lieu de cela, ils continuent obstinément à être traités avec des remèdes populaires, ignorant que parfois tout retard peut coûter des vies ou entraîner un handicap..

Vous ne pouvez pas reporter une visite chez un médecin dans les situations suivantes:

  • si la douleur est aiguë et dure plus de 2-3 jours sans s'arrêter;
  • s'il y a une manifestation de maladies chroniques, accompagnées de sensations douloureuses inconfortables pendant plus de 10 jours;
  • si la douleur survient brusquement et soudainement, a une intensité élevée;
  • si la cause était une blessure;
  • s'il y a une sensation d'engourdissement dans les bras ou les jambes.

Dans les situations où la douleur irradie vers l'épaule ou sous l'omoplate, une sensation d'étouffement ou de désorientation d'une personne dans l'espace est observée, une ambulance doit être appelée d'urgence.

Les méthodes de premiers secours à la victime dépendent de son diagnostic, qui ne peut être posé que par un spécialiste compétent. Pour soulager la souffrance du patient, essayez de lui apporter la paix avant l'arrivée de l'ambulance, réduisez la charge sur la colonne vertébrale, prenez de l'ibuprofène ou de l'acétoaminophène pour soulager la douleur. Si vous soupçonnez une crise cardiaque, vous devez lui donner de la nitroglycérine et appeler une ambulance.

S'il y a une douleur dans la colonne vertébrale au milieu du dos, vous ne devez en aucun cas vous soigner vous-même. Les massages, les activités sportives et la prise incontrôlée de médicaments peuvent non seulement échouer à apporter l'effet escompté, mais également aggraver l'état du patient et le conduire à un fauteuil roulant..

Causes des maux de dos dans la région lombaire et leur traitement

Si votre dos vous fait mal dans la région lombaire, cela peut être causé par diverses raisons. La douleur peut être localisée à la fois dans la colonne vertébrale et provenir des organes internes, des tissus mous. Parfois, la douleur accompagne les pathologies systémiques et est l'un de leurs symptômes. Pour trouver les conditions préalables à l'inconfort, vous devez subir un diagnostic complet - cela vous aidera à démarrer le traitement en temps opportun.

Ostéocondrite de la colonne vertébrale

Le plus souvent, la douleur est localisée dans la région de la colonne vertébrale, plus précisément dans sa région lombo-sacrée. Par conséquent, lorsque le dos fait mal dans la région lombaire, toutes les causes possibles sont divisées en primaire et secondaire. Les principales causes comprennent toutes les maladies des vertèbres (fonctionnelles, dégénératives, inflammatoires et autres), et toutes les autres maladies sont considérées comme secondaires.

La prémisse la plus courante pour laquelle la douleur apparaît est. Il apparaît lorsque les disques intervertébraux se rétrécissent, le cartilage perd de l'humidité et les disques se rapprochent. La douleur se développe en raison de l'effet des disques sur les racines nerveuses et d'autres symptômes (dysfonctionnements d'organes, engourdissements, "frissons", etc.) - dans le contexte d'une détérioration de l'apport sanguin dans la région.

L'ostéochondrose sans traitement est compliquée par:

  • ;
  • Hernie;
  • Destruction de disque;
  • Séquestration (perte) du disque.

La douleur dans cette pathologie augmente à mesure qu'elle progresse, la donne à la jambe, accompagnée de crises aiguës et aiguës dans la région lombaire. L'ostéochondrose avec l'âge est observée chez 60 à 80% des personnes.

Syndrome vertébral dans d'autres pathologies

Les causes de la douleur dans la colonne vertébrale peuvent être causées non seulement par l'ostéochondrose. En médecine, il existe le concept de «syndrome vertébral», qui est causé par diverses pathologies avec un changement dans la configuration de la colonne vertébrale, sa mobilité et ses fonctions, avec une posture et une démarche altérées.

Les courbures sont une autre condition préalable courante pour les maux de dos. Le bas du dos peut souffrir de:

La cyphose est congénitale - si l'enfant a une vertèbre en forme de coin, une hémivertèbre, mais c'est rare. Le plus souvent, les maux de dos avec cyphose apparaissent dans le contexte de la spondylarthrite (inflammation du cartilage et des vertèbres par type), de la spondylarthrose (articulations des processus vertébraux). En outre, une cyphose et une lordose excessive peuvent apparaître après des blessures, des opérations infructueuses, dans un contexte de vieillissement du corps. La courbure latérale (scoliose) dans la région lombaire est rare, principalement liée à la région thoraco-lombaire.

Pendant de nombreuses années, luttez-vous sans succès contre les douleurs articulaires? "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera dans 30 jours. Ce remède naturel fait quelque chose que seule la chirurgie a déjà fait."

Les douleurs vertébrales peuvent accompagner la défaite de toute la colonne avec une spondylarthrite ankylosante. Dans ce cas, une déformation arquée peut se former, ce qui entraîne une douleur du coccyx au cou. Dans les cas graves, la hauteur du corps est réduite, les vertèbres sont fixes. La défaite du bas du dos dans toute maladie peut être accompagnée d'une lumbodynie - un lumbago aigu avec un mouvement imprudent, qui se produit en raison d'une violation soudaine des racines. Une complication grave peut être le syndrome de la queue de cheval, lorsqu'un gros plexus nerveux est pincé.

Causes de la douleur chez les femmes

Les maux de dos chez les femmes peuvent avoir des causes spécifiques. La douleur, en plus des prérequis décrits ci-dessus, peut provenir des conditions suivantes:

  • Menstruation. Pendant vos règles, la douleur peut ne pas être le signe d'un problème. Chez certaines femmes, il s'agit d'une caractéristique individuelle du corps et est appelée algoménorrhée primaire, alors qu'elle n'a pas de causes organiques. Si le syndrome apparaît soudainement, cela peut indiquer des perturbations hormonales, des maladies inflammatoires. Habituellement, les sensations sont plus fortes dans l'abdomen, mais elles sont souvent données à la colonne vertébrale..
  • Ovulation. La douleur au milieu du cycle est le plus souvent le signe de la libération d'un ovule par l'ovaire. L'ovulation chez de nombreuses femmes est associée à une gêne dans le bas du dos et l'abdomen, dans l'aine.
  • Grossesse. Les maux de dos chez les femmes enceintes sont associés à une charge accrue sur la colonne vertébrale, de tels symptômes sont typiques des deuxième et troisième trimestres. À un stade précoce, après la conception, un symptôme similaire peut également survenir, et ses causes sont à la fois naturelles (attachement de l'embryon, changements hormonaux) et pathologiques (grossesse extra-utérine). Pour réduire la douleur, une femme doit porter un bandage, dormir sur des oreillers confortables et placer des oreillers sous son ventre..

Le syndrome de la lombalgie survient souvent après un avortement, avec une endométrite, une cervicite, une érosion, une colpite, avec une annexite - un diagnostic rapide est important.

Autres causes et maladies

La lombalgie est un symptôme courant de la maladie rénale. Le plus souvent, des sensations de tiraillement et de douleur associées à une température légèrement élevée sont un signe de pyélonéphrite ou d'inflammation du parenchyme rénal. La maladie est associée à la pénétration d'une infection ou d'une hypothermie. Pas moins souvent, la cause du problème est la lithiase urinaire, lorsque des calculs apparaissent dans le bassin rénal. Douleur moins courante due à:

  • Descente du rein;
  • Les tumeurs;
  • Kystes;
  • Éducation bénigne;
  • Glomérulonéphrite.

Le syndrome douloureux associé à de telles maladies irradie souvent sous les côtes, dans le nombril et le bas-ventre. Il existe d'autres causes possibles de sensations dans le bas du dos:

  • Troubles du tissu osseux. Avec l'ostéomalacie, l'ostéoporose, les vertèbres et les os s'amincissent, la douleur apparaît pendant le mouvement, plus tard au repos.
  • Tumeurs des ganglions lymphatiques, métastases dans cette zone. De nombreuses tumeurs d'autres localisations, sans traitement, métastases à la colonne vertébrale, aux reins et aux vaisseaux sanguins.
  • Infections. Une douleur intense peut être provoquée par des abcès épiduraux, la tuberculose, l'ostéomyélite vertébrale.
  • Blessures. Fracture de compression de la vertèbre, fracture des os pelviens donnent également un syndrome douloureux intense dans la zone de la ceinture.
  • Myosite. Avec l'inflammation musculaire, qui peut survenir dans n'importe quelle zone du corps, les symptômes douloureux sont localisés dans le bas du dos. Ils sont plus souvent causés par une hypothermie sévère ou une surcharge physique..

D'autres causes possibles de sensations peuvent être le syndrome de Reiter, les troubles mentaux, l'appendicite, la cholécystite, la pancréatite, chez les hommes - épididymite, prostatite aiguë.

Mal de dos chez les enfants

Dans l'enfance, le plus souvent, la colonne vertébrale fait mal dans la région lombaire en raison du développement de troubles de la posture. Les enfants ne s'assoient pas correctement à l'école, à la maison, passent beaucoup de temps devant l'ordinateur, la télévision, portent un sac sur une épaule. Tous ces facteurs provoquent le développement d'une cyphose, d'une cyphoscoliose, d'une lordose excessive. Augmenter le risque de développer des pathologies des pieds plats, des déformations des pieds.

La surmenage des muscles dans l'éducation physique devient une condition préalable banale à la douleur. L'étirement des muscles, des ligaments, des ecchymoses, un coup dans le dos, un mouvement brusque incorrect, une fracture du coccyx peuvent également provoquer des signes douloureux. Le plus souvent, les enfants obèses souffrent de douleur, dorment sur des matelas moelleux, mènent un mode de vie hypodynamique et endurent souvent le stress.

Moins souvent, dans l'enfance, la douleur est provoquée:

  • Cholécystite, stagnation biliaire, vésicule biliaire pliée;
  • Inflammation pancréatique, pancréatite réactive;
  • Pyélonéphrite, calculs ou sable dans le rein.

Cela fait mal chez les enfants de la région lombaire atteints de grippe, d'infections virales respiratoires aiguës sévères, chez les adolescentes - pendant la première menstruation ou avant elles. Chez les adolescents, la douleur matinale dans la colonne vertébrale peut signaler le développement d'une hernie ou même d'une maladie tumorale - il est important de ne pas ignorer les symptômes!

Types de maux de dos et symptômes

Lorsque vous avez mal au dos, interpréter correctement la douleur vous aidera à trouver le bon traitement. En termes de gravité, cela peut être:

  • Chronique, apparaissant régulièrement, mais de force modérée;
  • Aigu - net, prise de vue, surgissant soudainement ou après une exposition à un certain nombre de facteurs.

En outre, la douleur au bas du dos est mécanique (causée par des changements dégénératifs) ou inflammatoire (apparaît avec une inflammation de la colonne vertébrale, des tissus mous, des organes). La douleur est locale (locale), réfléchie (provient d'autres organes, donne au bas du dos), radiculaire (due à la compression des racines), diffuse (disponible dans plusieurs zones de la colonne vertébrale).

Des sensations douloureuses et convulsives associées à des contractions sont caractéristiques de la myalgie ou du spasme musculaire. Les symptômes ternes et apparaissant souvent nécessitent de vérifier les organes du système génito-urinaire, surtout s'ils augmentent en intensité. Une douleur aiguë après un travail physique peut refléter la complication de l'ostéochondrose par hernie ou protrusion. Dague, une douleur intolérable apparaît lorsque la queue de cheval est comprimée et nécessite une hospitalisation urgente.

Diagnostic des pathologies du dos

Le choix d'un spécialiste pour le traitement primaire dépend de manifestations supplémentaires et du type de douleur. Si la douleur en position couchée dans le bas du dos ne s'atténue pas, ne change pas d'un changement de position du corps, est combinée à un malaise général, nous parlons de la pathologie des organes internes. Vous devez contacter un urologue, un gastro-entérologue, s'il est impossible d'identifier les sensations - un thérapeute. Le médecin prescrira un certain nombre d'examens:

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "Le moyen le plus efficace de traiter les articulations et les problèmes de dos" Lire la suite >>>

  • Analyse sanguine générale;
  • Biochimie;
  • Échographie ou IRM des organes péritonéaux;
  • Échographie de l'espace rétropéritonéal, vessie.

Les pathologies féminines sont traitées et examinées sous la supervision d'un gynécologue après examen sur chaise, frottis et échographie du bassin. Pour clarifier la nature de la douleur et sa cause, vous devez consulter un orthopédiste, un vertébrologue - des radiographies, une IRM, une analyse du facteur rhumatoïde sont prescrites. En cas de suspicion d'ostéoporose, des tests de calcium, de phosphore et d'un certain nombre d'hormones peuvent être nécessaires. En cas de blessure à la zone lombaire, vous devez contacter la salle d'urgence ou le service de traumatologie.

Traitement médical

Le traitement sera entièrement déterminé par la cause exacte de la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aideront à soulager temporairement la douleur, mais pas à guérir la maladie. Ces fonds soulagent l'inflammation, soulagent la douleur. Les cas graves (lumbago, lumbago) nécessitent l'introduction de médicaments dans le muscle, la veine. Utilisé Amelotex, Meloxicam, Dexalgin,.

Dans les cas moins graves, vous pouvez utiliser des pommades avec des AINS (Diklak,), ils lubrifient la zone de la ceinture et d'autres zones douloureuses, la douleur disparaît rapidement. Avec l'ostéochondrose, il est généralement prescrit de boire des comprimés avec des AINS pendant des périodes allant jusqu'à 7 à 10 jours afin de soulager la douleur pendant une longue période et d'éliminer la réaction inflammatoire..

Pour les maux de dos dans la région lombaire, le traitement peut inclure de tels remèdes (si la maladie est causée par des problèmes de colonne vertébrale):

  • Vitamines du groupe B (Kombilipen, Milgamma);
  • Relaxants musculaires (Baklosan, Mydocalm);
  • Chondroprotecteurs (Artra, Dona);
  • Glucocorticostéroïdes en injections (Diprospan, Hydrocortisone).

Les maladies rénales sont traitées avec des remèdes à base de plantes, des antibiotiques, des médicaments dissolvant les calculs et le lavage du sable. Lorsque la douleur est causée par des tumeurs, le traitement est effectué sous la supervision d'un oncologue.

Autres traitements

La physiothérapie n'est généralement recommandée que pour les maladies chroniques de la colonne vertébrale. Les douleurs lombaires dues à une inflammation des organes internes pendant la physiothérapie peuvent s'aggraver, l'infection provoquera des conséquences plus graves. Des techniques de physiothérapie sont recommandées:

  • Électrophorèse avec analgésiques, magnésie, anesthésiques, corticostéroïdes;
  • Electrostimulation musculaire - détend, élimine les spasmes, optimise la circulation sanguine dans la région lombaire;
  • Amplipulse - soulage la douleur, améliore le trophisme tissulaire;
  • Balnéothérapie, traitement à la paraffine et à la boue - réchauffe, réduit la douleur, augmente le taux d'élimination des produits inflammatoires.

En outre, le patient peut se voir prescrire une traction vertébrale, une thérapie manuelle, un traitement par un ostéopathe. La thérapie par l'exercice est obligatoire - sans gymnastique, il ne sera pas possible de restaurer la santé du bas du dos. Comment traiter les maladies de la colonne vertébrale, l'orthopédiste vous le dira également - vous pouvez porter des bandages, des corsets pour former une posture et réduire la douleur.

Remèdes populaires

Vous pouvez également réduire les maux de dos à l'aide de remèdes populaires. Il existe un certain nombre de recettes utiles pour les maladies de la colonne vertébrale:

  • Râpez un morceau de racine de gingembre. Mélanger à parts égales avec du miel. Appliquez le mélange sur un chiffon, placez-le sur la zone à problèmes. Couvrir avec un chiffon sur le dessus, envelopper avec un bandage ou une écharpe, laisser reposer une heure.
  • Mélangez également le millepertuis et la consoude. Préparez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau, laissez reposer une heure. Boire 100 ml trois fois / jour pendant au moins un mois. Avec des douleurs et des sensations douloureuses dans la région lombaire, cette méthode aidera à restaurer la mobilité, à améliorer l'état du cartilage.
  • Mélangez 3 cuillères à soupe d'huile d'amande et 10 gouttes d'huile d'eucalyptus. Appliquez de l'huile pour frotter la zone à problèmes au besoin lorsque la douleur survient.

Prévention du syndrome douloureux

Afin de ne pas connaître la douleur dans la colonne vertébrale et la zone de la ceinture, vous devez suivre un certain nombre de mesures préventives. Il est important de manger avec l'inclusion de fromage cottage, de produits laitiers, de noix - sources de calcium dans le menu. L'inactivité physique et l'obésité sont inacceptables - elles doivent être combattues à l'aide de sports réalisables, de charges cardio. Toutes les pathologies infectieuses doivent être traitées à temps, buvez plus d'eau - de cette façon, vous pouvez éviter les douleurs chroniques dans le contexte de problèmes rénaux.

Le régime orthopédique est très important pour la santé de la colonne vertébrale. Vous ne pouvez pas soulever des poids sans répartir la charge - vous devez vous tenir droit avec un objet lourd entre vos mains. Lorsque vous travaillez en position assise, vous devez régulièrement vous échauffer pendant 3 à 5 minutes - cela aidera à éviter la stagnation et les processus dégénératifs. Si vous dormez sur un matelas orthopédique, évitez la courbure de la colonne vertébrale dès le plus jeune âge, cela aidera à éviter les problèmes à l'avenir..

Pourquoi le dos fait mal - 67 causes de douleur, selon son emplacement

Presque chaque personne est confrontée à l'apparition d'un inconfort dans la colonne vertébrale. Utilisant des analgésiques, la plupart de la population ne se demande même pas pourquoi le dos fait mal, attribuant des manifestations négatives aux rhumes, aux courants d'air ou aux conséquences des entorses. Pendant ce temps, le syndrome douloureux (BS) peut être un signal alarmant de l'apparition de pathologies graves.

Dans différentes parties

Le mal de dos est d'une nature différente.

Parmi eux se distinguent:

  • Des crampes. Différence de fréquence.
  • Croissance. Au cours du processus d'apparition de conditions pathologiques, le degré d'intensité des manifestations inconfortables augmente..
  • Dague. Sont une conséquence des conditions d'urgence.
  • Sous forme de lumbago. Sont enregistrés en cas de troubles fonctionnels de la colonne vertébrale.
  • Constante ou monotone.

De plus, les maux de dos peuvent être de deux types:

  • Projeté. Il se propage le long des fibres nerveuses. Peut irradier vers les zones distales du corps.
  • Reflété. Apparaît en cas de dysfonctionnement des organes internes.

Sur le côté droit

Il existe un certain nombre de circonstances qui expliquent pourquoi le dos droit fait mal. Elles sont:

  • le résultat d'une inactivité physique, à cause de laquelle les muscles de la presse abdominale perdent leur fermeté et leur élasticité, tandis que toute la charge est placée sur la colonne vertébrale;
  • blessures et ecchymoses des tissus mous;
  • effectuer un travail physique dans une posture non naturelle (avec une charge inégale).

En plus des facteurs naturels, la cause de l'inconfort dans le dos peut être des maladies des organes internes et du système musculo-squelettique..

Ce symptôme peut faire partie du tableau clinique des maladies suivantes:

  • Maladies du système respiratoire. Avec une pneumonie (pneumonie du côté droit), en plus des maux de dos, le patient se plaint d'une toux sèche, d'une faiblesse générale, d'une augmentation de la température corporelle.
  • Un BS poignardant à droite est observé avec pleurésie. Il s'accompagne d'un écoulement d'expectorations purulentes et de difficultés respiratoires..
  • Pathologie du foie et de la vésicule biliaire. BS diffère par la durée du flux. Pour l'arrêter, des analgésiques ou des antispasmodiques sont utilisés. Le tableau clinique est complété par des signes d'intoxication (nausées, vomissements, violation de l'acte de défécation).
  • Maladies du tractus gastro-intestinal. Avec une pancréatite ou une gastrite, le syndrome douloureux est généralement localisé du côté gauche, mais irradie souvent vers le côté droit.
  • Les maladies des voies urinaires se manifestent par une douleur prolongée ou sourde. Cela se produit dans le contexte de mictions fréquentes, avec l'apparition de globules rouges (sang) dans l'urine. La caractéristique est que la personne malade ne peut pas trouver une position confortable pour réduire les maux de dos.
  • Appendicite. En plus de l'inconfort dans l'abdomen, le patient note que le dos fait mal du côté droit. Les symptômes supplémentaires sont l'apparition de nausées et d'un réflexe nauséeux, une augmentation de la température du corps, une perte générale de force.
  • Pathologies gynécologiques. Les manifestations inconfortables à droite sont enregistrées lorsqu'une grossesse extra-utérine se produit, une inflammation des appendices ou en raison de la croissance de phoques ovariens kystiques.
  • Ostéochondrose. La douleur peut être localisée sur les côtés droit et gauche. Elle s'accompagne d'une raideur dans les mouvements et augmente avec le travail physique (surtout si une personne le fait pour la première fois). Dans les formes avancées, il y a irradiation des doigts avec leur engourdissement.

Sur le côté gauche

La localisation des maux de dos à gauche peut être le symptôme principal ou supplémentaire du tableau clinique de nombreuses maladies..

Cela peut se produire dans les cas suivants:

  • Maladies de la colonne vertébrale. Le plus souvent, le patient se plaint que son dos lui fait mal en raison d'une ostéochondrose, d'une névralgie intercostale ou d'un nerf pincé. Le tableau clinique est complété par une raideur des mouvements, une irradiation du membre supérieur, une perte de sensibilité des doigts.
  • Maladies de l'estomac et des intestins. Les symptômes des manifestations douloureuses sont complétés par la présence de nausées, de vomissements, de selles dérangées et d'une augmentation de la production de gaz. Ces signes apparaissent avec le développement d'une pancréatite, de coliques intestinales, de cholécystite.
  • Maladies cardiaques. Un syndrome douloureux aigu derrière les côtes associé à un essoufflement et une sensation de brûlure derrière le sternum est un signe caractéristique d'infarctus du myocarde.
  • Dans les bronches et les poumons, la BS peut être observée avec le développement d'un pneumothorax, d'une pleurésie, d'une bronchite ou d'une pneumonie. Il peut augmenter avec l'inhalation et diminuer avec l'expiration..

Dans la région lombaire

La région lombaire commence à partir de la fin des côtes et se termine par le coccyx. Le plus souvent, les patients, qui recherchent une aide médicale pour des plaintes de maux de dos, désignent exactement le bas du dos.

Les conditions suivantes deviennent les causes de la douleur lombaire:

  • 90% de tous les cas de douleurs lombaires s'expliquent par une violation de la fonctionnalité de la colonne vertébrale (ostéochondrose, hernie entre les vertèbres, scoliose, radiculite). Ces conditions sont caractérisées par des symptômes sous forme de lumbago soudain.
  • Dans 6% des cas, les douleurs dans le bas du dos sont le résultat d'un dysfonctionnement des organes urinaires. Ce symptôme se manifeste par une pyélonéphrite, une cystite, une glomérulonéphrite ou la formation de calculs (calculs) dans les reins.
  • 4% sont des maladies d'autres organes internes (estomac, intestins).

Au niveau des omoplates

Une personne peut ressentir des douleurs dans la région des omoplates à différents endroits de localisation:

  • Le syndrome douloureux est localisé sous les omoplates. Ce caractère de BS est noté en présence d'ulcères et d'érosions dans l'estomac. Dans ce cas, l'épicentre principal des sensations négatives est concentré dans la zone épigastrique et l'irradiation donne sous l'omoplate.
  • La compression de la poitrine, les douleurs douloureuses et sourdes provoquent souvent une ostéochondrose ou une myosite.
  • Lorsque le dos entre les omoplates fait mal, alors avec un degré élevé de probabilité, nous pouvons supposer la localisation de la névralgie intercostale (si le BS se produit sous la forme d'un lumbago). En cas de pneumonie, les sensations douloureuses augmentent avec la toux et au pic d'un soupir.
  • La BS dans l'omoplate se manifeste le plus souvent comme une conséquence post-traumatique. La symptomatologie des sensations négatives augmente avec le mouvement des membres supérieurs.

Le long de la colonne vertébrale

Les conditions suivantes peuvent causer des maux de dos le long de la colonne vertébrale:

  • Lumbodynie. Il se manifeste nettement après avoir soulevé des poids.
  • Les affaissements, la scoliose ou la cyphose provoquent une gêne, qui se manifeste par un BS tiraillant ou douloureux.
  • Une protrusion herniaire entre les vertèbres entraîne une compression des racines nerveuses, ce qui provoque une sensation de brûlure le long de la colonne vertébrale. Dans ce cas, il y a une perte de sensibilité dans le dos..
  • L'ostéochondrose cervicale et thoracique entraîne des modifications des apophyses épineuses des vertèbres, ce qui devient le résultat d'une lésion constante de leurs terminaisons nerveuses. Cela provoque des maux de dos et des raideurs..
  • Les blessures provoquent un syndrome douloureux aigu et sévère. Si la moelle épinière est blessée, il y a une perte de sensation dans les membres inférieurs.
  • L'arthrite se caractérise par une augmentation progressive de l'inconfort, avec des craquements et des cliquetis dans les vertèbres.
  • L'endométriose et l'annexite provoquent une sensation d'inconfort dans la colonne vertébrale en raison de l'emplacement anatomique des organes reproducteurs féminins (dans le bas de l'abdomen).

Sous la longe

La région lombo-sacrée subit le plus souvent un stress dû à une mauvaise levée de poids, à une longue marche ou à une position assise. Mais ces situations n'expliquent que partiellement pourquoi le dos fait mal sous le lombaire.

L'inconfort survient lorsque:

  • changements pathologiques de la colonne vertébrale (arthrose, ostéochondrose, protrusion herniaire entre les vertèbres);
  • après une blessure au sacrum ou au coccyx;
  • en cas de mauvaise posture (scoliose ou lordose).

La douleur dans la région sacrée apparaît avec des maladies de la sphère génito-urinaire, la constipation, la cholécystite ou la gastrite. Chez la femme, ce symptôme peut indiquer une grossesse ou une ménopause. Parfois, cela laisse présager le début du cycle menstruel..

Mal de dos après le sommeil

Parfois, une personne note une fatigue et une faiblesse sévères après une nuit de repos.

Le plus souvent, les facteurs suivants y contribuent:

  • mauvaise organisation du lieu de couchage (matelas trop dur ou mou);
  • une activité physique accrue ou une grande quantité de travail pendant la journée;
  • changements destructeurs avec une fonctionnalité altérée des vertèbres et des disques entre eux;
  • changements liés à l'âge dans le tissu cartilagineux des disques intervertébraux;
  • les conséquences du traumatisme subi;
  • inflammation des organes internes de la cavité abdominale.

Douleur dans les muscles

Les processus pathologiques dans les vertèbres et les disques intervertébraux modifient la structure des tissus osseux et cartilagineux. Pour cette raison, il y a une surcharge des muscles et du fascia tendineux. Cela conduit au fait que le corps réagit avec l'apparition de BS.

Dans certains cas, il est à noter que le dos fait mal après un long séjour dans un courant d'air ou en cas d'hypothermie. Ces deux facteurs contribuent à la manifestation de la myosite, dans laquelle la douleur est localisée dans les muscles superficiels. Sa particularité est une augmentation de l'inconfort à la palpation ou lorsque le patient tente de faire des virages ou des inclinaisons du tronc. Parfois, ses symptômes apparaissent après des entorses et des ecchymoses..

Le syndrome de la douleur dans les groupes musculaires survient souvent en raison d'un entraînement intense chez les athlètes. Dans ce cas, les fibres musculaires surchargées perdent leur élasticité, des phoques y apparaissent, qui sont détectés par palpation.

Causes des maladies

La douleur dans le dos est diagnostiquée pour diverses maladies.

  • processus pathologiques de la colonne vertébrale (hernie, spondylarthrite, arthralgie, radiculite);
  • infarctus du myocarde, anévrisme de l'aorte;
  • maladies de l'estomac et des intestins (pancréatite, colite);
  • formation de calculs dans les reins, cholécystite, colique hépatique.

De plus, toutes les maladies ont une étiologie différente, qui est prise en compte lors du choix des tactiques de traitement.

Pathologies dégénératives

Des changements dégénératifs se produisent dans le cartilage et le tissu osseux. La violation de la structure morphologique provoque une dystrophie, à la suite de laquelle une ostéochondrose, une spondylose ou une spondylarthrose se produit.

Parmi les facteurs provoquant des changements destructeurs figurent:

  • trouble métabolique, entraînant un apport insuffisant de nutriments aux disques intervertébraux;
  • apport limité d'oligo-éléments utiles dans le corps;
  • lourdes charges et blessures subies;
  • dysfonctionnements du système endocrinien;
  • les mauvaises habitudes, par exemple le tabagisme et une dépendance excessive aux boissons alcoolisées;
  • inactivité physique et mode de vie sédentaire.

Maladies inflammatoires

Les maladies conduisant à une inflammation de la colonne vertébrale peuvent survenir à la fois indépendamment et à la suite de complications de pathologies. Ils sont enregistrés dans de rares cas, mais constituent une menace sérieuse pour la santé du patient.

Le foyer de l'inflammation peut être localisé dans différentes parties de la vertèbre:

  • dans la section antérieure, la spondylarthrite, la discite ou la spondylodiscite est le plus souvent diagnostiquée;
  • la localisation dans la région postérieure provoque le développement d'une ostéomyélite, d'une spondylarthrite ou d'un abcès paravertébral;
  • si le canal rachidien s'infecte, l'inflammation se manifeste par le développement d'un abcès ou d'une épidurite.

De plus, les tissus de la colonne vertébrale peuvent être affectés par la tuberculose, la brucellose, la trichinose (un type d'helminthiase).

Ce type de pathologie se caractérise par de vives crises de douleur dans les groupes musculaires, difficiles à éliminer en prenant des analgésiques. Le tableau clinique peut être complété par des symptômes concomitants, par exemple une augmentation brusque de la température du corps et une perte de sensibilité dans certaines zones de la colonne vertébrale.

Syndrome myofascial

Le syndrome myofascial est caractérisé par une évolution chronique avec la formation de phoques dans le tissu musculaire sous la forme de points de douleur (déclencheurs). Cela provoque non seulement un inconfort sévère, mais entraîne également une diminution de l'activité physique, à la suite de laquelle le patient se fatigue rapidement, même après une activité physique mineure..

La probabilité de développer un syndrome myofascial augmente considérablement dans les situations suivantes:

  • ostéochondrose, spondylarthrose, traumatisme et ecchymoses;
  • dans le cas d'un diagnostic de scoliose ou de pieds plats;
  • si l'œuvre implique la répétition de mouvements stéréotypés;
  • en violation de l'état psycho-émotionnel (si cela se produit avec une augmentation de la tension musculaire).

L'état des points de déclenchement est d'une grande importance dans la pratique clinique. Ils sont actifs ou latents.

Dans cet esprit, ils sont classés comme suit:

  • Forme aiguë. Les points de déclenchement sont actifs et provoquent une gêne lorsque vous essayez d'effectuer un mouvement.
  • Subaigu. Les manifestations négatives disparaissent au repos.
  • Chronique. L'état latent ne provoque qu'un inconfort mineur dans la zone correspondante.

De plus, afin de faire le bon choix de thérapie, la neurologie a adopté une classification basée sur le principe étiologique:

  • les points de déclenchement primaires sont formés en raison de lésions musculaires;
  • les secondaires sont enregistrés en cas de violation de la fonctionnalité des articulations et des organes somatiques.

Causes physiologiques

D'une autre manière, un groupe de causes physiologiques qui causent des douleurs dans le corset musculaire est appelé ménage. Ils n'ont pas besoin de traitement et s'en vont d'eux-mêmes après un court repos..

  • effectuer un travail physique dur pendant une longue période;
  • affaiblissement ou fatigue du corps;
  • posture mal choisie lors du repos la nuit ou lors de l'exécution d'actions monotones pendant le travail;
  • mauvaise organisation d'un endroit pour une nuit de sommeil;
  • matelas ou oreiller mal ajusté.

Pour établir la cause du mal de dos, vous devez consulter un médecin, car cela peut nécessiter un certain nombre de mesures diagnostiques. Cela vous permettra de déterminer les tactiques du processus de traitement, ce qui ne permettra pas la transition de la maladie vers une forme avancée..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte