Le mal de dos à droite survient rarement en raison de causes naturelles, comme une fatigue musculaire après une dure journée de travail. Bien plus souvent, leur apparence signale une pathologie se développant dans le corps. Par conséquent, même un léger mal de dos devrait être une raison de consulter un médecin. Un traitement conservateur et parfois chirurgical en temps opportun évitera le développement de complications, souvent irréversibles.

Où est-ce que ça fait mal

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre les douleurs articulaires." En savoir plus.

Lors de la première visite, le médecin demande au patient d'indiquer exactement où la douleur survient le plus souvent. Leur localisation suggère la raison de la détérioration de la santé. Une description détaillée des symptômes d'accompagnement et de la nature de la douleur par le patient permet également de poser un diagnostic préliminaire. Ils sont douloureux, tirant, pressant, palpitant, brûlant, perçant. Une douleur légère indique généralement un processus inflammatoire ou dégénératif chronique, de fortes douleurs indiquent son exacerbation.

Entre les omoplates

La localisation de la douleur entre les omoplates est caractéristique des lésions inflammatoires des poumons, surtout si elle s'accompagne d'une augmentation de la température, d'un essoufflement, de sensations de manque d'air lors de l'inhalation et d'une toux sèche et improductive. Ils surviennent également en cas de lésion, compression des racines vertébrales dans le rachis thoracique par des disques déplacés, vertèbres déformées, excroissances osseuses (ostéophytes).

Sous les côtes

Dans cette zone du dos, de nombreux organes internes sont localisés, dont les dommages se manifestent par des maux de dos à droite. Ils peuvent signaler l'apparition et l'aggravation de problèmes au niveau du foie, de la vésicule biliaire, de la rate et du pancréas. La confirmation de la pathologie en développement de l'un des organes internes est des troubles gastro-intestinaux, y compris des crises de nausées et de vomissements.

Sur le côté à droite

La douleur dans le côté droit est l'un des principaux symptômes des pathologies du système urinaire. Ils accompagnent toujours le processus inflammatoire qui se produit dans les reins, les uretères et la vessie. Une lésion infectieuse avec atteinte rapide de tissus et d'organes sains est particulièrement dangereuse pour ses complications graves. Beaucoup moins souvent, l'appendicite devient la cause de la douleur du côté droit..

Dans le bas du dos

Une douleur tiraillante et constante dans le bas du dos peut être déclenchée par une inflammation des organes pelviens. Mais dans l'écrasante majorité des cas, cela indique des changements destructeurs et dégénératifs des disques intervertébraux et des vertèbres. La douleur aiguë dans la colonne lombaire est caractéristique de l'inflammation de la racine nerveuse ou de sa compression, d'une lésion de la hernie intervertébrale formée.

Causes possibles de douleur

Diverses pathologies peuvent provoquer des maux de dos à droite, qu'une personne ne peut pas diagnostiquer par elle-même. Presque toutes les maladies de la colonne vertébrale se manifestent avec un symptôme similaire. Mais on ne peut pas soutenir que ce sont les dommages aux disques et aux vertèbres qui ont causé la détérioration de la santé. Les racines vertébrales sont situées le long de la colonne vertébrale, innervant non seulement ses structures, mais également les organes internes. Si un processus pathologique se produit dans les reins ou le foie, la douleur qui en résulte se propage le long des fibres nerveuses, elle se fait sentir dans le dos. Cette douleur est appelée "réfléchie", irradiante.

Raisons familiales

L'inconfort dans le dos à droite peut être causé par un étirement musculaire résultant de mouvements trop intenses ou après un long séjour dans une position du corps, en soulevant des poids. La douleur est tout à fait naturelle après des chutes, des ecchymoses, des coups. Il devient souvent un compagnon constant d'une personne qui a déjà été diagnostiquée avec des fractures par compression de la colonne vertébrale, une subluxation des vertèbres, une compression de la moelle épinière. Dans de tels cas, la douleur est relativement légère et survient généralement avec un changement brusque de temps, un stress accru au dos, une hypothermie.

Mais sans diagnostic approfondi, on ne peut pas parler du naturel de telles sensations. Après tout, le levage et le transport constants de poids, la présence fréquente dans une position non physiologique peuvent provoquer un microtraumatisme des disques avec le développement ultérieur d'une pathologie grave de la colonne vertébrale.

Maladies de la colonne vertébrale

Le principal symptôme de toutes les pathologies de la colonne vertébrale est le mal de dos. Son apparence à droite est typique de l'atteinte unilatérale de la racine nerveuse. Cela se produit souvent avec l'ostéochondrose de la colonne cervico-thoracique, thoracique, lombaire et lombo-sacrée. La douleur survient particulièrement souvent avec ses complications déjà développées: protrusion, hernie intervertébrale, myélopathie discogène, syndrome radiculaire.

La douleur du côté droit du dos peut également signaler de telles maladies:

  • spondyloarthrose - arthrose des facettes articulaires;
  • spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante) - une maladie systémique chronique avec une localisation prédominante dans les articulations sacro-iliaques;
  • sciatique - dommages aux racines de la moelle épinière;
  • rhumatisme - une lésion systémique inflammatoire infectieuse-allergique du tissu conjonctif.

Les lésions des disques, des vertèbres et surtout la compression des racines vertébrales se manifestent rarement par une douleur clairement localisée. Ils se propagent aux zones adjacentes du corps, irradient vers les bras, les jambes, les côtés.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Pathologies du système digestif

La cause de la douleur dans la colonne lombaire et thoracique est souvent la pathologie du système digestif. Ils sont caractéristiques de la cholécystite, de la pancréatite, des maladies inflammatoires de l'intestin, y compris celles de nature auto-immune. À mesure que le processus inflammatoire s'intensifie, la gravité de la douleur augmente également. Ils deviennent tranchants, encerclant, ne disparaissent pas même après un long repos..

Si la douleur est brûlante, lancinante, coupante, le risque d'appendicite est élevé, surtout si l'appendice est dans une position atypique (rétrocecal).

Maladie cardiovasculaire

La douleur du côté droit du dos avec des pathologies du système cardiovasculaire n'est pas typique. Mais dans certains cas, une telle localisation est également possible. Les patients atteints d'ostéochondrose thoracique souffrent souvent d'une douleur irradiante au cœur. Mais il est très important de les différencier des symptômes de l'angine de poitrine ou de l'infarctus du myocarde - des maladies qui menacent non seulement la santé, mais aussi la vie humaine. L'intensité de la douleur cardiaque est affaiblie par la prise de nitroglycérine.

Maladie du rein

C'est une cause assez courante de douleurs lombaires pressantes ou perçantes, en raison de l'innervation commune des structures vertébrales et des organes urinaires. L'inconfort dans le dos est associé à une maladie polykystique, une hydronéphrose, un cancer, qui entraînent une augmentation de la taille d'un ou deux reins.

Pathologie rénale se manifestant par des maux de dos à droiteCaractéristiques
PyélonéphriteLe principal symptôme de cette pathologie rénale infectieuse non spécifique est une douleur sourde dans la région lombaire d'intensité variable, souvent unilatérale, accompagnée d'une augmentation de la température.
GlomérulonéphriteCes lésions rénales immuno-inflammatoires se manifestent par des douleurs dans la région lombaire, une hyperthermie, des frissons, une faiblesse générale, des nausées et une diminution de l'appétit.
Maladie d'urolithiaseLorsqu'une pierre, en particulier une grosse, part, il y a une douleur intense dans la région lombaire, quelle que soit la position du corps. Si le tartre est situé dans les parties inférieures des uretères, la douleur irradie vers l'aine, les cuisses, les fesses

Grossesse

À partir d'environ 16 semaines de gestation, l'utérus commence à grossir. Il appuie sur les terminaisons nerveuses sensorielles du côté droit, ce qui provoque une douleur «réfléchie» dans le bas du dos. Ils disparaissent généralement après un court repos en position couchée..

À partir de 30 semaines de gestation, le centre de gravité se déplace considérablement en raison d'une augmentation de l'abdomen. Afin de ne pas s'affaisser en marchant, une femme doit forcer les muscles de tout son dos. Quelques heures plus tard, des douleurs sourdes et douloureuses apparaissent. C'est ainsi que le corps signale le besoin de repos..

En fin de grossesse, la cause de la douleur est la production de relaxine, qui augmente l'élasticité de l'appareil ligamento-tendineux pour la préparation du canal de naissance. Comme cette hormone agit sans discrimination, elle affecte tous les ligaments, ce qui provoque des douleurs dans le bas du dos et la région sacrée..

Raisons gynécologiques

Des douleurs tiraillantes et douloureuses dans la colonne lombaire indiquent souvent le développement du côté droit du processus inflammatoire dans l'un des organes du système reproducteur. Ils accompagnent une grossesse extra-utérine, la formation d'un kyste ovarien, des fibromes utérins. La douleur progressivement croissante est caractéristique des tumeurs génitales, la menace d'une fausse couche pendant la grossesse. Lorsqu'une femme se plaint d'une gêne dans le bas du dos, un diagnostic différentiel est toujours effectué pour exclure les pathologies gynécologiques.

Troubles du système respiratoire

Un essoufflement, des douleurs dans la partie médiane du dos, une sensation de transpiration et une "boule" dans la gorge, une toux improductive peuvent être des signes à la fois d'ostéochondrose thoracique et de pathologies du système respiratoire. Ces derniers comprennent:

  • pleurésie sèche - inflammation réactive de la plèvre, caractérisée par une douleur dans la poitrine, aggravée par la respiration, s'étendant sur le côté droit du dos;
  • pneumothorax - une accumulation de gaz dans la cavité pleurale, entraînant une compression des vaisseaux sanguins du médiastin, un dysfonctionnement de la respiration et de la circulation sanguine, l'apparition d'une douleur lancinante perçante du côté du poumon affecté;
  • la pneumonie est une lésion aiguë des poumons de nature infectieuse et inflammatoire, dont l'un des symptômes est une douleur irradiante dans la poitrine.

Une douleur en constante augmentation du côté droit du dos accompagne l'élargissement de la tumeur dans le poumon, y compris maligne.

Quand avez-vous besoin d'urgence de l'aide?

Non seulement une douleur aiguë devrait être un signal pour consulter un médecin. Un grand danger est une légère douleur qui persiste pendant plusieurs jours, qui ne disparaît pas même après un long repos. C'est une réaction protectrice du corps aux dommages inflammatoires ou dégénératifs des organes internes, la colonne vertébrale.

Un médecin doit être consulté immédiatement en cas de symptômes concomitants sévères - fièvre, pics de tension artérielle, troubles visuels et auditifs, étourdissements, nausées, vomissements.

Que faire si vous avez mal au dos à droite

Si le rendez-vous avec le médecin n'est prévu que le lendemain et que la douleur ne s'améliore pas, vous pouvez prendre une pilule de n'importe quel anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Ce sont Ketorol, Nise, Nurofen, Ketoprofen, Diclofenac. Avec un léger inconfort, il suffit d'appliquer des AINS locaux - les gels Voltaren, Fastum, Artrozilen. Il est strictement interdit d'utiliser des compresses froides ou de s'échauffer jusqu'à ce que la cause du mal de dos à droite soit établie. Cela peut entraîner une inflammation accrue ou un spasme musculaire persistant..

TOP 20 des causes de douleur du côté droit chez l'adulte

Lorsque les gens parlent de douleur du côté droit, ils signifient souvent différentes conditions et maladies associées à l'une ou l'autre localisation et cause.

Le problème peut être causé par un traumatisme, une inflammation aiguë, une exacerbation d'une maladie chronique et d'autres raisons. Dans tous les cas, lorsque le patient s'inquiète de la douleur douloureuse du côté droit, le médecin prendra certainement des mesures diagnostiques pour exclure les pathologies nécessitant une attention médicale immédiate..

Il existe un certain nombre de signes qui permettent de comprendre la nature des changements dans le corps qui ont conduit à l'état où le patient a un gémissement dans le côté droit.

La nature de la douleur

La douleur dans le côté droit a plusieurs signes qui aident à déterminer sa cause. En termes d'intensité et de caractère, les types suivants sont distingués:

  • douleur aiguë, caractérisée par une apparition soudaine, une intensité - un symptôme de colique hépatique avec maladie de calculs biliaires;
  • une douleur sourde apparaît progressivement, persiste pendant longtemps - cela se produit avec des maladies chroniques des organes péritonéaux;
  • une douleur douloureuse de faible intensité se produit avec une inflammation chronique de la membrane muqueuse du gros intestin (colite) et de la vésicule biliaire (cholécystite chronique);
  • crampes douloureuses caractérisées par des périodes d'intensité élevée et faible - provient d'un spasme dans les intestins.

Selon la localisation du syndrome douloureux, il existe:

  • douleur dans l'hypochondre - le foie et la vésicule biliaire sont situés à droite, par conséquent, les maladies de ces organes provoquent des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen et sous l'arc costal;
  • douleur dans l'abdomen moyen - manifestation d'une pathologie dans le côlon ascendant du gros intestin (colite);
  • des douleurs dans le bas-ventre apparaissent avec des maladies des organes: l'appendice (appendicite), les ovaires et leurs appendices chez la femme (annexite, ovariite), l'inflammation du caecum, chez l'homme, des douleurs dans le bas-ventre à droite apparaissent également en raison du piégeage d'une hernie inguinale;
  • la douleur au niveau du nombril accompagne l'inflammation de l'intestin grêle (entérite);
  • les maux de dos dans le côté droit peuvent être une manifestation d'une pleurésie du bas de la poitrine (inflammation de la plèvre qui tapisse les poumons et la poitrine) ou d'un abcès hépatique (foyer purulent).

L'apparition de la douleur peut être influencée par des facteurs provoquants:

  • ingestion de nourriture: les aliments frits et gras provoquent des crises de douleur avec des calculs biliaires et une hépatite (inflammation du foie);
  • blessures: un coup violent, une commotion cérébrale du foie et de la vésicule biliaire s'accompagnent d'une douleur aiguë, qui peut indiquer une rupture d'organe;
  • activité physique: une douleur lancinante lors de la marche, de la course, du saut parle d'une possible péritonite (inflammation des tissus tapissant les organes du péritoine).

Causes de la douleur du côté droit: maladies possibles

La douleur dans le côté peut être aiguë ou douloureuse, constante ou survenant périodiquement, passant d'elle-même ou persistante pendant une longue période, malgré les mesures prises. La douleur peut changer de caractère: terne s'aggrave soudainement et devient vive et forte, et, au contraire, la douleur aiguë se transforme en douleur de faible intensité. Vous devez informer votre médecin de tout cela..

Étant donné que la situation où le côté droit fait mal peut être critique, il est impossible de reporter la visite à l'hôpital, et en cas de douleur intense, en particulier en cas d'augmentation de la température corporelle, de faiblesse générale, de baisse de la pression artérielle, d'augmentation de la fréquence cardiaque, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

Maladies du foie et des voies biliaires

  1. La maladie biliaire est une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la vésicule biliaire et les canaux. La douleur associée aux calculs biliaires est souvent sourde, douloureuse, irradie vers l'omoplate et l'épaule droites. Il y a une augmentation de la douleur pendant le stress, une violation du régime alimentaire, des tremblements et un changement brusque de temps. Avec la progression de la maladie, il y a une douleur intense, coupante et lancinante dans le côté droit par le haut, irradiant vers la région de l'omoplate droite, l'épaule. une crise aussi douloureuse est appelée colique biliaire. Lors d'une crise, les patients sont agités, se précipitent, crient ou gémissent. Des vomissements, des nausées peuvent survenir.
  2. L'hépatite est une inflammation aiguë ou chronique du foie causée par des virus, l'abus d'alcool, des maladies auto-immunes et des toxines. Toute hépatite est caractérisée par une pâleur, une faiblesse, une légère augmentation de la température corporelle, une perte de poids, un manque d'appétit, un jaunissement de la peau, des démangeaisons, des douleurs du côté droit sous les côtes.
  3. La cholécystite (acalculeuse) est une inflammation de la vésicule biliaire. Le principal symptôme de la cholécystite est la douleur dans l'hypochondre droit. Il augmente avec l'utilisation abondante d'aliments épicés et gras, d'alcool, d'eau gazeuse. Peut donner à l'épaule droite, à l'omoplate. Chez la plupart des patients, il s'accompagne de vomissements, de nausées, d'éructations, de peau amère et de démangeaisons.
  4. La dyskinésie biliaire (BAD) est une violation de la conduction de la bile dans l'intestin. Avec une hypotension de la vésicule biliaire, la douleur du côté droit est généralement douloureuse, constante, se manifestant parfois uniquement par une sensation de lourdeur sous les côtes à droite. Se produisent une heure après avoir mangé. Dans le même temps, les patients peuvent ressentir des nausées et une faiblesse. Avec l'hypertension de la vésicule biliaire, des douleurs sont notées dans le côté droit sous les côtes et près du nombril, de nature forte, paroxystiques, coupantes, similaires aux coliques biliaires. Apparaissez une demi-heure après avoir mangé. Le plus souvent, la DVP accompagne l'évolution de la cholécystite.

Maladies de l'estomac et du duodénum

  1. L'ulcère duodénal. Le principal symptôme est une douleur dans le côté droit de l'abdomen par le haut. Cela peut être douloureux, crampe, coupant, parfois faible, terne. L'ulcère se caractérise par des douleurs périodiques, dont l'apparition est remplacée par une période de repos relatif. Symptômes associés: brûlures d'estomac, éructations, nausées et vomissements, constipation.
  2. La duodénite est accompagnée de douleurs douloureuses dans le côté droit sous les côtes deux heures après avoir mangé. La douleur peut irradier (donner) à l'omoplate droite, au dos, elle peut être encerclante. De plus, les patients peuvent être dérangés par des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations amères, de la faiblesse, de la transpiration, de la diarrhée.
  3. Gastrite. Elle se caractérise par une légère douleur périodique sourde dans le côté droit sous les côtes et le sternum, apparaît plus souvent deux heures après avoir mangé, ou à jeun le matin. Les patients se plaignent d'une perte d'appétit, d'éructations d'air acide, de constipation ou de diarrhée.
  4. Une hernie diaphragmatique est un déplacement d'une partie de l'œsophage, de la partie supérieure de l'estomac et parfois de l'intestin à travers un trou dans le diaphragme dans la cavité thoracique. Avec cette maladie, il peut y avoir une douleur sourde à la ceinture qui apparaît après un repas copieux, avec une toux, en position couchée. Réduit la douleur des éructations, des respirations profondes, des vomissements.

Maladies du rein et de la vessie

  1. La glomérulonéphrite est une inflammation des reins d'origine immunitaire. Les enfants et les jeunes tombent plus souvent malades. Avec la glomérulonéphrite, la douleur est ressentie dans les côtés droit et gauche, dans le bas du dos, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, de la libération d'urine rouge. Les patients se plaignent d'essoufflement, d'augmentation de la pression artérielle, d'œdème du visage le matin. En l'absence d'œdème, le poids corporel peut augmenter en raison de la rétention d'eau dans le corps.
  2. La pyélonéphrite est une inflammation infectieuse des reins. La douleur associée à la pyélonéphrite survient plus souvent d'un côté. Si le rein droit est affecté, une douleur intense et douloureuse est notée dans le côté droit du dos, dans le bas du dos, elle peut faire mal dans le côté droit de l'abdomen par le bas. Les principales manifestations de la pyélonéphrite: fièvre le soir, miction douloureuse, soif constante, pâleur avec cernes sous les yeux, gonflement du visage le matin, maux de tête et vomissements. L'urine est évacuée avec une odeur désagréable, trouble.
  3. L'urolithiase se manifeste par une douleur sourde et sourde dans la région lombaire, des mictions fréquentes, du sang dans les urines, en particulier après l'effort. Le passage d'un calcul rénal à travers l'uretère s'accompagne d'une douleur aiguë sévère irradiant dans le bas du dos - le patient est agité, se précipitant. Voici comment se produit la colique rénale.

Maladies intestinales et pancréatiques

  1. L'entérite est une inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. Une douleur dans le côté inférieur droit (dans la région iliaque droite) apparaît lorsque l'iléon est touché. Avec l'entérite, la nature de la douleur peut être constante ou paroxystique. Accompagné de grondements dans l'estomac, de ballonnements, de diarrhée.
  2. L'appendicite commence par une douleur aiguë, généralement du côté droit sous les côtes. Peu à peu, la douleur descend vers le nombril puis vers la région iliaque. Dans le même temps, la température augmente, il peut y avoir des nausées et des vomissements, une faiblesse et une diminution de l'appétit.
  3. Une hernie inguinale à droite s'accompagne d'une douleur aiguë transitoire dans le côté droit et l'aine, qui apparaît après un effort physique et la levée de poids, et irradie vers la jambe. De plus, lors d'une crise de douleur dans le côté droit par le bas, une saillie apparaît, disparaissant en position couchée..
  4. La pancréatite est une inflammation aiguë ou chronique du pancréas. Elle se caractérise par l'apparition d'épisodes de douleurs intenses aux ceintures, accompagnées de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement. Avec la défaite de la tête du pancréas, la douleur dérange dans le côté droit. Un assombrissement de l'urine, une jaunisse, des selles légères (presque blanches), des démangeaisons sont également observés.

Maladies gynécologiques

  1. Une grossesse extra-utérine entraîne l'apparition de douleurs intermittentes dans le bas de l'abdomen, dans le contexte desquelles un écoulement sanglant du tractus génital peut apparaître. Plus la grossesse se développe, plus la douleur devient forte, commençant à se donner à l'omoplate et au rectum. Si un tube se rompt, il s'accompagne de douleurs très vives et de saignements internes, qui entraînent souvent une perte de conscience.
  2. L'annexite est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope. Avec cette maladie, une attaque de douleur aiguë dans le bas-ventre à droite ou à gauche se produit, elle peut donner au bas du dos. L'attaque est très similaire à la colique rénale. L'annexite chronique peut provoquer des douleurs du côté droit pendant les rapports sexuels.
  3. L'apoplexie (rupture) de l'ovaire entraîne une douleur intense dans le bas de l'abdomen, qui peut être accompagnée de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience. L'apoplexie ovarienne survient très souvent au milieu du cycle menstruel (pendant l'ovulation). Les rapports sexuels ou l'activité physique peuvent provoquer une rupture.
  4. Le kyste ovarien (endométroïde) se manifeste par la survenue d'une douleur constante et douloureuse dans le bas de l'abdomen, qui s'intensifie pendant la menstruation. Lorsqu'un kyste se rompt, se tord ou suppure, les patients ressentent une douleur aiguë au poignard.

Diagnostique

Les mesures diagnostiques commencent par un examen physique et un entretien avec le patient.

Lors du diagnostic, il est pris en compte:

  • la nature et l'intensité, l'évolution du syndrome douloureux;
  • sa localisation;
  • histoire générale du patient;
  • le comportement du patient lors de l'activation de sensations désagréables;
  • symptômes supplémentaires et leurs manifestations;
  • le patient prend-il des médicaments.

Les méthodes d'imagerie matérielle sont utilisées comme outil de diagnostic différentiel:

  • radiographie;
  • Échographie - la gynécologie, l'urologie, les intestins sont examinés;
  • IRM - pour exclure la diverticulite, diagnostiquer les néoplasmes de diverses natures, les hernies et les tumeurs de la colonne vertébrale, les modifications des têtes articulaires de l'articulation de la hanche;
  • interventions chirurgicales diagnostiques laparoscopiques et générales de cavité.

Comment traiter la douleur du côté droit et que faire?

Étant donné que la douleur du côté droit est un symptôme, il n'est pas nécessaire de la traiter, mais la maladie qui l'a provoquée. À quelle fréquence prenons-nous des analgésiques ou des antispasmodiques dans n'importe quelle situation. Et combien de fois les chirurgiens ou les gynécologues réprimandent-ils les patients pour le fait qu'ils n'ont pas immédiatement demandé de l'aide. Mais toute maladie est plus facile à traiter au tout début et non au stade de développement de complications graves.

Dans le traitement des maladies décrites, toutes les méthodes disponibles en médecine moderne sont utilisées:

  • refus de gras, frit, épicé - avec des maladies de la vésicule biliaire;
  • exclusion des fibres grossières, des épices - pour les maladies intestinales;
  • faim complète pendant plusieurs jours - avec pancréatite aiguë;
  • pour l'inflammation dans n'importe quel domaine - antibiotiques;
  • pour les maladies oncologiques - radiothérapie, chimiothérapie et radiothérapie;
  • avec l'herpès zoster - médicaments antiviraux, les seuls efficaces dans cette pathologie;
  • antispasmodiques et analgésiques - tout comme un élément de traitement complexe;

L'intervention chirurgicale est une mesure extrême, et parfois la seule efficace pour combattre la pathologie:

  • appendicite;
  • torsion des jambes de la tumeur ovarienne;
  • son apoplexie;
  • grossesse extra-utérine;
  • maladie de calculs biliaires;
  • certaines formes de maladie de Crohn;
  • tumeurs du mamelon Vater.

La question de savoir pourquoi le côté droit fait mal n'a pas de réponse définitive. Il y a de nombreuses raisons à ce phénomène - des troubles de la vésicule biliaire, des intestins et du foie, à l'inflammation des organes génitaux. Un examen et un diagnostic complets aideront à poser un diagnostic..

Le côté droit fait mal derrière

Des douleurs de nature différente surgissent et nous tourmentent pour différentes raisons. Tous indiquent divers types de troubles ou de maladies graves et, par des signes supplémentaires, ils peuvent être diagnostiqués si vous consultez un médecin en temps opportun. Par exemple, les causes de la douleur du côté droit du dos sont assez diverses, mais elles ne peuvent en aucun cas être ignorées afin d'éviter l'aggravation de la situation et le développement de maladies complexes..

Le côté droit du dos peut faire mal chez les hommes et les femmes, mais certaines douleurs sont propres à un certain sexe. Parmi les raisons les plus simples et les moins dangereuses, il y a un dîner copieux juste avant le coucher ou une suralimentation banale. Dans ce cas, le dos droit peut tomber malade même la nuit en dormant, et les gens dans de tels cas prennent souvent du Mezim, du No-shpa ou d'autres médicaments similaires. Il y a des raisons plus sérieuses pour lesquelles le côté droit fait mal au niveau du bas du dos à droite.

Caractéristiques de la douleur

Habituellement, les douleurs à droite au niveau de la taille derrière sont localisées dans la zone où se trouve l'organe à problèmes, mais les douleurs dites rayonnantes qui surviennent dans les endroits les plus inattendus ne peuvent être exclues. Toutes les douleurs du côté droit à l'arrière à la taille sont divisées en:

  • crampes (résultant généralement d'une forte contraction musculaire);
  • permanent (peut être causé par l'étirement des structures parenchymateuses);
  • intensification (à cause de l'inflammation);
  • aigu (signal de lésions organiques dangereuses, hémorragie intra-abdominale, etc.);
  • tir (se produisent avec des troubles de la moelle épinière);
  • à long terme ou à court terme;
  • tirant et émoussé.

Quelle que soit la nature de la douleur à l'arrière droit du dos, ce n'est pas la norme, il est donc préférable de consulter un spécialiste en temps opportun. Pour la première fois, vous pouvez prendre un analgésique, mais si la douleur revient, nous vous déconseillons de commencer le traitement. Dans certains cas, vous devriez même appeler une ambulance, par exemple, lorsqu'une douleur aiguë apparaît soudainement et ne disparaît pas.

Causes courantes de maux de dos droit

Il existe un nombre incroyable de maladies à cause desquelles le côté droit du dos fait mal temporairement ou définitivement. Certains d'entre eux sont particulièrement dangereux et nécessitent un examen et un diagnostic urgents. Considérez ce qui pourrait être le cas si le côté droit du dos vous faisait mal:

  1. Déformation des vertèbres, exacerbation de l'ostéochondrose lombaire ou lésion de la moelle épinière.
  2. Une douleur lancinante dans le côté droit du dos signale parfois des pathologies des voies urinaires.
  3. Troubles du système respiratoire.
  4. Dommages aux organes digestifs.
  5. Anomalies endocriniennes.
  6. Troubles gynécologiques.

Toutes ces raisons pour lesquelles le bas du dos droit au niveau de la taille peut tomber malade indiquent divers types de maladies qui ne disparaîtront pas sans traitement. Ensuite, nous analyserons plus en détail plusieurs situations courantes qui causent la douleur ci-dessus..

Maladies respiratoires

Les douleurs latérales du côté droit du dos sont liées à divers troubles des organes respiratoires. Par exemple, la cause peut être une pleurésie, qui est divisée en sèche et exsudative. Dans le même temps, une douleur vive lors de la respiration n'est pas exclue, surtout le matin. La forme sèche est accompagnée de douleurs coupantes qui apparaissent avec la toux ou la mobilité générale du corps.

La pneumonie du côté droit est une autre raison pour laquelle elle fait mal dans le côté droit. De plus, une respiration sifflante se produit dans les poumons, une toux apparaît et la température corporelle augmente. L'intensité de la douleur est différente. La raison la plus dangereuse pour laquelle le côté droit du dos fait constamment mal est une lésion cancéreuse des bronches ou des poumons. Avec cette maladie, la douleur est principalement tirante et peut également être transmise à l'épaule droite ou à l'omoplate. Le syndrome est aggravé par la croissance de la tumeur, ainsi que par la toux ou la mobilité.

Désordres digestifs

Avec les maladies affectant les organes digestifs, cela fait souvent mal aussi dans le dos droit, plus près du bas du dos. Parmi eux, la cholécystite sous forme aiguë, dans laquelle la douleur est localisée dans la partie inférieure, mais peut être donnée à l'omoplate ou à l'épaule de la main droite. Parfois, une sensation de brûlure est ressentie dans la région lombaire. L'attaque peut durer quelques heures ou plusieurs jours, et en plus le patient vomit et la température augmente.

Les coliques intestinales font également référence aux causes de la douleur dans le dos droit. Pour éliminer la cause profonde, vous devez prendre No-shpa ou d'autres médicaments similaires. Dans le côté droit du dos au niveau de la taille, la douleur peut également provoquer une appendicite aiguë.

Vidéo

Pathologie rénale

Parfois, le côté droit fait mal au-dessous ou au-dessus du bas du dos, et les douleurs sont de nature douloureuse et terne, probablement le cas dans un rein malade. Dans ce cas, la douleur est exacerbée par une pression ou un déplacement. Souvent, le point entier est dans la pyélonéphrite aiguë. La douleur n'irradie pas, mais le patient a de la fièvre, des frissons et veut constamment aller aux toilettes.

Avec la pyélonéphrite, le mal de dos dans le dos à droite est généralement douloureux et plutôt faible. Elle est visiblement exacerbée par l'hypothermie, et parmi les symptômes supplémentaires figurent une fièvre légère et une envie fréquente d'aller aux toilettes. Au début de la maladie, des signes supplémentaires, à l'exception de la douleur, peuvent ne pas être.

De vives douleurs de couture, du sang dans les urines et une détérioration générale du bien-être accompagnent une lésion rénale. Vous ne pouvez pas hésiter ici, les saignements internes sont très dangereux.

Une douleur sourde récurrente dans le côté droit qui survient lors d'un mouvement ou après un exercice dans le dos vers la droite peut indiquer une luxation du rein appelée néphroptose. La particularité de la pathologie est que la douleur ne survient que lorsque le corps est debout, mais disparaît progressivement lorsqu'une personne prend une position allongée. Avec le développement de la maladie sans traitement, la douleur augmentera..

Lorsqu'il y a une douleur vive et que les crises ressemblent à des douleurs de travail et que la douleur irradie vers le bas de l'abdomen, il s'agit presque certainement d'une colique rénale. La température du patient augmente, des vomissements se produisent et l'abdomen gonfle. Il vaut mieux dans ce cas boire un antispasmodique et appeler les urgences.

Douleur au dos chez les femmes

Toutes les raisons ci-dessus pour lesquelles il fait mal du côté droit se retrouvent chez les hommes et les femmes, mais il existe des troubles qui ne sont caractéristiques que de ces derniers. Lorsque le côté droit est tiré de l'arrière chez la femme, il s'agit d'un signal alarmant de processus inflammatoires affectant le système reproducteur. Le développement de kystes, de pathologies des organes pelviens, ainsi que de tumeurs dangereuses sur les ovaires peuvent avoir un effet similaire sur le corps..

Les douleurs aiguës du côté droit dans le dos sont assez insidieuses, car généralement les femmes n'y attachent pas beaucoup d'importance. Peu à peu, la douleur disparaît et la femme s'y habitue sans consulter le médecin. Ceci est très indésirable, car dans ce cas, la maladie se développera et deviendra plus compliquée..

Causes de la douleur chez les hommes

La douleur provenant du côté droit dans le dos chez les hommes peut également signaler diverses maladies et pathologies, y compris des calculs qui se sont formés à l'intérieur de la prostate. Ils apparaissent généralement dans le contexte de la prostatite chronique ou d'autres maladies. Avec cette déviation chez les hommes, le côté droit tire par derrière après une pastèque ou une forte consommation d'alcool.

Un homme peut tomber malade du côté droit derrière un homme en raison d'une prostatite, ce qui est assez dangereux pour le sexe fort. Cela suggère un gonflement dû à une inflammation de la prostate. La maladie est classée en stagnante, bactérienne et calculeuse..

L'adénome de la prostate est les raisons les plus courantes pour lesquelles il fait mal et tire sur le côté droit du dos chez un homme. Un trouble se développe en raison de la prolifération de tissus et de tumeurs de nature bénigne. Les formations se développent lentement et compriment les voies urinaires, dans le contexte desquelles la douleur se produit et la miction devient difficile.

Quand une ambulance est nécessaire?

L'automédication dans ces situations peut être inefficace voire dangereuse. Premièrement, un examen physique approfondi et un examen diagnostique sont nécessaires, que seuls les cliniques et hôpitaux spécialisés peuvent fournir.

Quand cela se produit et que faire de la douleur dans l'hypochondre droit de l'arrière de l'arrière

La plupart des gens qui éprouvent des sensations douloureuses les ignorent. Mais les médecins avertissent qu'il est dangereux de supporter la douleur dans l'hypochondre droit par derrière par le dos. Le syndrome de la douleur, quelle que soit la durée et l'intensité, indique un dysfonctionnement du corps, et c'est peut-être la seule manifestation d'une maladie grave.

Qu'est-ce qui peut blesser

Les récepteurs de la douleur sont situés à tous les points du corps. Lorsqu'ils sont exposés à des facteurs externes et internes destructeurs, ils sont irrités, transmettant une impulsion de signal au cerveau.

La douleur elle-même a une localisation, correspondant le plus souvent au lieu des changements pathologiques. Mais la douleur a la capacité de se propager loin du foyer de la maladie, simulant une similitude avec une autre maladie.

Dans la projection du quadrant droit de l'abdomen se trouvent:

  • organes du système biliaire (foie, vésicule biliaire et ses canaux);
  • une partie du pancréas;
  • nerf intercostal;
  • côlon ascendant;
  • rein du côté droit
  • Duodénum.

Mais non seulement la défaite des organes répertoriés provoque des maux de dos à droite sous les côtes. Les muscles du dos et de la colonne lombaire font mal dans la même projection. Les sensations de douleur réfléchies peuvent donner des pathologies des poumons et du système nerveux périphérique.

Caractéristiques du syndrome douloureux

L'origine du symptôme affecte les spécificités de sa manifestation. En fonction de la durée, de la nature et d'autres indicateurs, le médecin spécialiste détermine le domaine du diagnostic détaillé.

Variétés de douleur dans l'hypochondre droit du dos:

PersonnageFonctionnalités:Étiologie (origine)
De côtéLa localisation sur le côté droit est le sujet de diagnostic le plus complet. La douleur dans cette zone peut être tolérable ou se présenter sous la forme d'une attaque avec une douleur perçante. Une douleur sourde ou douloureuse "informe" sur la chronicité de la pathologie, et la réaction physiologique passe rapidement "sans laisser de trace".Blessures mineures et graves, lésions musculaires, colonne vertébrale. Douleur irradiante - avec des pathologies du pancréas, du foie, du système biliaire. En tant que symptôme courant de lésions rénales ou signe de maladie respiratoire.
StupideCette variété est caractérisée par la constance. Malgré des manifestations modérées, la présence du syndrome indique des changements négatifs persistants. Lorsque la douleur persiste au repos, vous dérange la nuit, cela signifie que la maladie prend le statut de chronique.Changements destructeurs persistants dans les tissus de la colonne vertébrale, apparition de saillies et de hernies entre les vertèbres. Processus inflammatoire chronique dans la vésicule biliaire, le foie, les intestins.
Sharp et netUne impulsion soudaine et douloureuse de nature perçante indique des processus pathologiques à évolution rapide. La douleur viscérale aiguë est très intense, provoque la panique et chez les personnes ayant un seuil de douleur élevé - convulsions, évanouissements, forte diminution de la pression artérielle.Traumatisme externe et interne grave, inflammation aiguë, pénétration de calculs dans le canal ou l'uretère.
BrûlantUne douleur brûlante aiguë indique le développement rapide de la maladie, apparaît lorsque la peau est endommagée par des irritants chimiques, des blessures mécaniques.Brûlures de l'épiderme, ses dommages mécaniques. Une sensation de brûlure "interne" apparaît lorsque les fibres nerveuses sont comprimées, le foie est endommagé par des médicaments toxiques, le développement de hernies et d'autres formations dans la colonne vertébrale.
DouloureuxIl s'agit d'une réaction à une surcharge musculaire, ainsi qu'au développement de maladies des organes internes qui se développent progressivement.Blessures, surentraînement, pathologies hépatiques et intestinales.
FortLa gravité du symptôme indique une évolution aiguë de la maladie, le développement de coliques hépatiques ou rénales et une douleur à long terme qui ne disparaît pas peut s'atténuer. Mais il est trop tôt pour se réjouir - un soulagement temporaire s'accompagne souvent d'une détérioration ultérieure.Inflammation localisée dans les organes situés dans la projection de l'hypochondre droit, migration des calculs biliaires et rénaux, avec des pathologies du système respiratoire et parfois cardiovasculaire.
InconfortLes sensations désagréables peuvent être accompagnées d'une légère douleur, se produire après l'influence de facteurs provoquants, passer rapidement.Modifications pathologiques à un stade précoce de développement, réaction physiologique à l'activité physique, séjour prolongé dans une position inconfortable.
TirantLa douleur primaire dans l'hypochondre droit du dos avec des pathologies à développement lent a un caractère tirant et une localisation claire.Les premiers stades des maladies somatiques du système digestif et excréteur.
Accompagné de nauséesDes manifestations dyspeptiques accompagnent un dysfonctionnement du système digestif.Dysfonctionnement du foie, de la vessie, avec dysfonctionnement des valves du système biliaire, du pancréas.
Après mangerLa douleur causée par la prise alimentaire est associée à des troubles fonctionnels du tractus hépatobiliaire.Mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire, des voies biliaires, du sphincter d'Oddi, du pancréas.
Lors de l'inhalation, du mouvementUn symptôme caractéristique de graves lésions des organes internes de la digestion et de la respiration.Lésions sévères du tractus gastro-intestinal, du foie, des troncs nerveux, avec inflammation des voies respiratoires inférieures.

Diagnostic de la douleur

S'il y a une douleur dans l'hypochondre droit, irradiant vers le dos, la personne n'est pas pressée de consulter un médecin. La plupart des gens ne sont pas sérieux au sujet de leur santé. Mais quand on a mal au ventre, il est dangereux de retarder! Il n'est pas possible de poser seul un diagnostic à domicile. La cause du mal de dos ne peut être identifiée par un médecin spécialiste qu'après un examen complet, qui comprend:

  • identification des plaintes des patients, des caractéristiques de l'hérédité et de la génétique;
  • examen externe, palpation, percussion;
  • analyses de sang et d'urine en laboratoire;
  • Échographie de la cavité abdominale, des organes pelviens;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • gastroduodénoscopie;
  • électrocardiogramme.

Compte tenu de l'énorme liste des causes probables, le médecin recommandera une consultation avec des spécialistes restreints - un neurologue, un urologue, un néphrologue, un vertébrologue. Avec une douleur intense, une personne est immédiatement envoyée chez un chirurgien.

Causes physiologiques

La douleur dans l'hypochondre n'est pas toujours le signe d'une maladie. Parfois, c'est la cause d'un trouble physiologique. De telles douleurs ne causent pas de souffrance et passent rapidement sans laisser de trace. Le plus souvent, le symptôme est lié à l'activité physique, qui n'est pas inhérente à la force de l'activité physique habituelle d'une personne..

Les douleurs physiologiques du côté droit et du dos du dos sont plus fréquentes chez les personnes dont les muscles sont atrophiés. Des douleurs temporaires peuvent apparaître après un long séjour dans une position inconfortable ou en raison d'une mauvaise organisation du lieu de couchage - reposez-vous sur un matelas inconfortable.

Une faible douleur sous la côte droite, passant dans le dos, chez une femme enceinte n'est pas considérée comme une pathologie. À partir du deuxième trimestre de la grossesse, lorsque le bébé commence à grandir activement, le ventre augmente, la femme prend du poids. En plus de tout, des troubles hormonaux se produisent, la digestion change, mais les changements sont temporaires, donc après l'accouchement, la douleur disparaît.

Et si la douleur ne disparaît pas après l'accouchement? Lire dans cet article

Causes pathologiques

Le plus souvent, la douleur est une sensation qui se produit en réponse à l'apparition de changements pathologiques dans le travail et la structure de l'organe malade. Si une personne a mal au dos et à droite sous les côtes, c'est peut-être l'un des signes inclus dans le complexe de symptômes pour les pathologies suivantes.

Maladies du foie et du système biliaire

Les causes les plus courantes de douleur dans l'hypochondre droit à droite du dos sont les maladies des organes du système biliaire:

  • cirrhose, hépatite, hépatose;
  • cholécystite aiguë et chronique;
  • cholangite, en présence de calculs dans le canal cholédoque;
  • abcès sous-hépatique;
  • empyème de la vésicule biliaire, formation de fistules dans les parois de l'organe;
  • dyskinésie de la vésicule biliaire et des canaux;
  • cancer de la vésicule biliaire.

En premier lieu, vous pouvez mettre la maladie de calculs biliaires. La maladie se manifeste par une douleur dans la région de la vésicule biliaire, irradiant vers le bas du dos, se propageant sous l'omoplate, dans la clavicule, le long du cou, atteignant l'arrière de la tête. La douleur dans la cholélithiase prend un caractère différent, mais le plus dangereux est la colique hépatique. Il s'agit d'une douleur intense et aiguë de nature paroxystique..

Maladies de la colonne vertébrale

Au cours de la vie, la charge principale tombe sur la colonne lombaire, ce qui a un impact négatif sur la santé de la colonne vertébrale. Les problèmes émergents sont associés à une modification de la structure, d'abord du cartilagineux, puis du tissu osseux, ce qui conduit à l'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit, recouvrant le bas du dos:

  • ostéochondrose lombaire;
  • hernie du disque intervertébral dans la région lombo-sacrée;
  • spondylolisthésis - déplacement des vertèbres lombaires;
  • radiculopathie;
  • spondylarthrite ankylosante.

Périodiquement, une douleur peut survenir avec une déformation de la colonne vertébrale - lordose lombaire pathologique, scoliose.

Pathologie rénale

L'organe urinaire apparié est situé juste dans la projection de la douleur, par conséquent, une violation de ses fonctions entraîne une irritation des récepteurs dans cette zone. La douleur est un symptôme:

  • pyélonéphrite, glomérulonéphrite;
  • lithiase urinaire;
  • colique rénale;
  • la présence de formations oncologiques.

Habituellement, les lésions rénales ont des manifestations typiques - l'apparition d'un œdème, du sang dans les urines, une diminution ou une augmentation de la production d'urine. Parfois, la maladie s'accompagne d'une intoxication du corps (faiblesse, fièvre), de problèmes de tension artérielle.

Maladies du tractus gastro-intestinal

La majeure partie du système digestif est innervée dans la zone de l'hypochondre droit, de sorte que la douleur est localisée dans cette zone à l'avant et peut être transmise à l'arrière. Le plus souvent, le syndrome douloureux est associé aux pathologies suivantes:

  • lésion ulcéreuse de l'estomac et du duodénum;
  • pancréatite de nature différente;
  • entérocolite, duodénite.

Une impulsion douloureuse passant de l'épigastre au côté droit peut être observée avec l'appendicite.

Dommages au système respiratoire

Si la douleur apparaît dans le contexte de difficultés respiratoires, d'hyperthermie, de toux, le patient est examiné par des pneumologues pour des maladies:

  • pleurésie sans formation d'exsudat - inflammation «sèche»;
  • pneumonie du poumon droit;
  • la tuberculose est une maladie infectieuse grave;
  • pneumothorax - pénétration d'air dans la cavité pleurale.

En cas de suspicion de formation d'une tumeur cancéreuse dans les poumons, un examen spécifique et une consultation avec un oncologue sont nécessaires..

Autres raisons

L'apparition de douleurs dans le dos et dans l'hypochondre droit peut également contribuer à:

  • myosite - inflammation des muscles du dos;
  • névralgie intercostale;
  • lésions du nerf phrénique.

La cause de la douleur est des blessures - ecchymoses, entorses, fractures, ainsi que brûlures, coupures profondes de la peau.

Premiers secours en cas de douleur aiguë: ce qui peut et ne peut pas être fait

L'apparition d'un syndrome douloureux n'est pas une raison d'auto-traitement. Il n'est pas nécessaire de deviner et d'essayer de vous diagnostiquer. La douleur dans le côté droit de l'abdomen est un signal pour une visite immédiate chez le médecin, et une douleur soudaine et intense est une indication pour appeler une ambulance.

En cas de mal de dos sévère, les premiers soins peuvent être apportés avant l'arrivée des médecins. Mais cela doit être fait correctement pour que la condition s'améliore et ne s'aggrave pas avec de nouveaux problèmes..

  1. Le patient doit s'allonger sur le côté droit et rester au repos.
  2. Il est conseillé de déboutonner les vêtements pour qu'ils ne retiennent pas votre souffle.
  3. Il est permis de mettre du froid sur la zone de l'hypochondre droit. Cela peut être un sac de boule de neige hypothermique, des aliments surgelés ou un sac de glace. Un objet froid doit d'abord être enveloppé dans un chiffon fin pour éviter les engelures. La durée de la compresse de glace ne doit pas dépasser 5 à 10 minutes, après quoi vous devez faire une pause de 15 minutes.
  4. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques pour le traitement. Leur action peut brouiller le tableau clinique, ce qui entraînera des difficultés pour poser un diagnostic. Avec une douleur insupportable, ils sont autorisés à boire un antispasmodique.
  5. Lors de l'auto-accouchement d'un patient à l'hôpital, cela doit être fait avec soin. Une forte secousse peut provoquer une migration de pierre, ce qui compliquera considérablement la situation.

Avant un examen médical, le patient ne doit ni boire ni manger. Les lavements, les laxatifs sont interdits. Il est interdit de chauffer la zone douloureuse, donc un coussin chauffant ou autre "chaleur" ne doit pas être appliqué.

Recommandations

La douleur dans l'hypochondre droit du dos du dos peut causer de nombreux facteurs étiologiques, il n'est donc pas réaliste de déterminer la cause vous-même. Un diagnostic correct est impossible sans équipement médical et les connaissances d'un médecin. De plus, les conditions liées à la catégorie mortelle de «l'abdomen aigu» sont accompagnées de telles sensations douloureuses. Dans de tels cas, chaque minute est importante pour un résultat positif, donc une visite chez un médecin doit être immédiate..

Pourquoi le côté droit fait-il mal le long des côtes?

La douleur dans le côté droit sous les côtes provoque non seulement une gêne, mais est également un signal alarmant du corps.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles la douleur survient, mais elles sont toutes une raison de subir un examen médical.

Les principales causes de douleur ↑

En règle générale, la douleur du côté droit est un signe de la présence de maladies de la cavité abdominale (foie, pancréas, vésicule biliaire et voies biliaires, rein droit, flexion hépatique du côlon), de la colonne vertébrale, des organes de la poitrine.

Une telle pathologie peut être thérapeutique (ne nécessitant pas d'intervention médicale urgente) et d'urgence.

Conditions thérapeutiques

Dans le côté droit sous les côtes et la nausée

Ces symptômes sont caractéristiques de la pancréatite chronique ou aiguë..

L'inconfort se produit lors de l'inflammation de la tête du pancréas et la douleur elle-même se propage au-delà de la zone d'inflammation, donne au dos.

En règle générale, dans cette condition, le patient ressent une faiblesse générale et un malaise, souffre d'un trouble du système digestif.

Une douleur sourde du côté droit et des nausées s'accompagnent également de processus inflammatoires dans le foie:

  • cirrhose;
  • hépatite (aiguë; chronique);
  • tumeurs.

Les signes caractéristiques de la présence de telles maladies, en plus des sensations de douleur sourdes typiques, sont:

  • jaunissement de la peau;
  • pâleur et faiblesse;
  • nausées et troubles dyspeptiques;
  • malaise général;
  • diminution de l'appétit.

La douleur dans le côté droit sous les côtes après avoir mangé est accompagnée d'une duodénite.

Dans ce cas, la douleur irradie vers le dos, l'omoplate. Les patients s'inquiètent des nausées et des vomissements, des troubles du système digestif, de la faiblesse et de la transpiration, des éructations avec de l'air amer.

Du côté droit sous les côtes et de l'amertume en bouche

Ces symptômes sont souvent causés par des maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires..

En règle générale, la douleur est donnée à l'épaule droite, le patient ressent une lourdeur dans l'hypochondre du côté droit, une faiblesse, un malaise, parfois des vomissements.

Douleur sourde et éclatante

Cette nature de la douleur peut être associée à une cholécystite chronique et à la présence de calculs dans la vésicule biliaire..

Une caractéristique de cette maladie est la nature cyclique de la douleur: des sensations désagréables apparaissent souvent, elles sont liées aux repas.

Le régime aide à prévenir la douleur, à réduire sa fréquence et son intensité.

Photo: vésicule biliaire avec des calculs

Une autre cause possible de douleur sourde est la dyskinésie de la vésicule biliaire..

L'évolution de cette maladie, causée par une violation de la contractilité de l'organe, s'accompagne également de douleurs douloureuses ou lancinantes, qui disparaissent également avec un régime alimentaire et un traitement médicamenteux approprié..

Dans l'hypochondre droit et éructations

Ces symptômes peuvent être caractéristiques de la cholangite (inflammation des voies biliaires) et de la bulbite (inflammation du duodénum proximal).

Côté droit sous les côtes et diarrhée (constipation)

Ces symptômes peuvent indiquer une gastrite..

Des sensations douloureuses avec cette maladie apparaissent quelques heures après avoir mangé ou le matin, à jeun.

Un symptôme supplémentaire est les éructations d'air aigre.

Conditions d'urgence

Souvent, la présence de douleur dans le côté droit est un symptôme de la présence de maladies potentiellement mortelles (dites chirurgicales), dans lesquelles le patient a besoin d'une aide d'urgence.

Cholécystite aiguë

Il s'agit d'une inflammation aiguë de la vésicule biliaire, dont les symptômes sont:

  • la douleur du côté droit est aiguë, irradie vers le cou, l'épaule droite et l'omoplate;
  • une forte augmentation de la température;
  • frissons;
  • la faiblesse;
  • nausées et vomissements répétés.

L'apparition de la maladie est associée à la présence de calculs dans la vésicule biliaire, qui bloquent les voies et empêchent la bile de sortir.

Ceci est lourd de rupture de la vésicule biliaire, de péritonite et même de mort..

Maladie du foie

Dans de tels cas, la douleur est vive, lancinante, paroxystique, a le caractère de colique hépatique, qui est causée par la présence de calculs ou de spasmes, un gonflement, des adhérences.

L'écoulement obstrué de la bile conduit à une distension excessive de la vésicule biliaire. En règle générale, cette condition est accompagnée de vomissements répétés..

Maladie du rein

La douleur s'accompagne également de processus inflammatoires dans les reins, de lithiase urinaire.

La nature de la douleur dans ce cas n'est pas locale: elle donne aux organes génitaux, au dos.

Souvent, ces maladies s'accompagnent de rétention urinaire, de nausées et de faiblesse..

Photo: lithiase urinaire

La localisation de la douleur dans l'hypochondre droit se produit parfois avec une pyélonéphrite aiguë - inflammation du rein droit. Dans ce cas, la maladie s'accompagne d'une miction altérée..

Appendicite aiguë

Cette condition provoque souvent des douleurs dans l'hypochondre droit..

Malgré le fait que la source soit située dans le bas de l'abdomen, la douleur se reflète et commence à se faire sentir sous les côtes et au-dessus de l'abdomen, induisant le patient en erreur..

Maladies du cœur et des poumons

La douleur dans l'hypochondre est un symptôme courant des maladies des organes thoraciques:

  • péricardite;
  • infarctus du myocarde;
  • pleurésie droite.

Des symptômes supplémentaires aideront à reconnaître la zone à problème.

Avec les maladies des organes thoraciques, la température augmente généralement, il y a un essoufflement, une faiblesse et une toux fréquente et douloureuse. Douleur lors de la déglutition et hoquet accompagné de pleurésie.

Une douleur à droite sous les côtes survient parfois avec une pneumonie aiguë.

Vous pouvez diagnostiquer correctement en étudiant d'autres symptômes:

  • toux avec expectorations, pus;
  • la présence d'une forte fièvre et d'une hypothermie antérieure.

Tumeurs et blessures

La douleur peut être causée par une modification de la taille du diaphragme due à la pression d'autres organes, une hernie, des tumeurs du diaphragme et ses ruptures en cas de blessures abdominales.

La douleur dans l'hypochondre droit peut être causée par des blessures:

  • Côtes cassées;
  • dommages au foie;
  • rein rompu, vésicule biliaire.

Cependant, une douleur dans l'hypochondre droit peut survenir en raison d'un effort physique inhabituel pour le corps, de virages serrés, de virages, de contact des organes internes avec des côtes.

Pendant la grossesse

Les femmes enceintes méritent une attention particulière: leur douleur dans le côté droit sous les côtes peut être soit associée à des maladies des organes internes, soit pas du tout causées par elles.

Chez les femmes enceintes, la douleur apparaît le plus souvent en raison d'une augmentation des organes internes et de leur déplacement à l'intérieur de la cavité abdominale..

Pour exclure la pathologie, avec des douleurs fréquentes et prolongées dans l'hypochondre, les femmes enceintes sont recommandées:

  • être examiné par un spécialiste;
  • sur ses instructions, faites des analyses de sang et d'urine;
  • faire un examen échographique des organes abdominaux.

Pourquoi l'hygroma apparaît-il? Comment s'en débarrasser? Vous pouvez trouver de nombreuses informations à ce sujet dans notre article sur le traitement de l'hygroma de l'articulation du poignet..

Pour quelle raison un nerf dans le dos peut-il se pincer soudainement? Lisez ici.

Quelle est la nature de la douleur? ↑

En vous concentrant sur la nature de la douleur, vous pouvez découvrir quelle maladie cause de l'inconfort. Ainsi, une douleur intense s'accompagne de maladies du foie, des reins, de la vésicule biliaire et des voies biliaires.

Inconfort accompagné de lourdeur, de nausées et de vomissements

L'inconfort survient lorsque:

  • cholécystite;
  • colique hépatique;
  • cirrhose;
  • lithiase urinaire;
  • hépatite aiguë.

Cette nature de la douleur incite une personne à rechercher une position confortable et tout changement provoque un frisson.

Fig.: Cirrhose du foie

Le patient souffre de vomissements, de troubles dyspeptiques, souvent - des ballonnements.

Avec les maladies des voies biliaires et de la vésicule biliaire, la douleur survient après avoir mangé des aliments gras et frits.

Avec la colique rénale, la douleur ne s'atténue pas même au repos.

Localisation de la douleur - sous les côtes dans le dos, alors qu'elle peut changer, forçant la douleur à se déplacer vers l'abdomen.

Les pathologies hépatiques s'accompagnent non seulement de douleurs dans l'hypochondre droit, mais également d'une gravité tangible, d'un changement de la couleur de l'urine en couleur de la bière, de l'apparition de jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux.

Douleur douloureuse dans l'hypochondre droit

Il est caractéristique de la dyskinésie biliaire. En règle générale, un tel trouble s'accompagne d'amertume dans la bouche, de faiblesse et de fatigue, de perte d'appétit, d'apathie.

Une douleur sourde et douloureuse est souvent un symptôme de la maladie des calculs biliaires.

Des douleurs douloureuses et tiraillantes dans l'hypochondre droit surviennent souvent lors de troubles de l'alimentation et de congestion des voies biliaires.

Parfois, de telles sensations douloureuses apparaissent lors d'un effort physique..

Les raisons de la manifestation peuvent être:

  • pyélonéphrite chronique;
  • rein droit polykystique;
  • pancréatite chronique;
  • inflammation du rein droit, poumon droit;
  • maladies parasitaires des voies biliaires, du foie.

Douleurs de couture

Harceler souvent les gens en courant.

La raison en est l'étirement de la capsule hépatique..

Cela se produit en raison d'une diminution de l'écoulement sanguin, d'une perturbation du diaphragme due à une mauvaise respiration..

Pour éviter l'apparition d'inconfort, il est nécessaire de faire un échauffement avant l'exercice, de surveiller la respiration correcte, de prendre de grandes respirations et de respirer dans l'estomac.

Dans ce cas, l'aide d'un médecin n'est pas nécessaire..

La douleur piquante est accompagnée d'une pneumonie du côté droit.

Dans ce cas, le patient souffre:

  • troubles dyspeptiques;
  • essoufflement;
  • l'élévation de température est caractéristique;
  • cyanose du triangle nasolabial.

La douleur de piqûre survient également avec des pathologies du rein droit.

Douleur vive et aiguë

Ce type de douleur est paroxystique et se manifeste par des coliques hépatiques, généralement la nuit..

Cette nature de la douleur est également observée dans les coliques rénales, qui sont associées au passage d'une pierre à travers l'uretère.

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit peut être un symptôme de rupture de la vésicule biliaire, de la trompe de Fallope, du kyste, de l'ovaire, de l'appendicite, de la pyélonéphrite aiguë.

Une douleur aiguë survient avec un ulcère de l'estomac, du duodénum.

Dans ce cas, le patient est tourmenté par des troubles dyspeptiques, des nausées et des vomissements, des brûlures d'estomac et des éructations.

Photo: ulcère peptique

La douleur dans l'hypochondre droit peut également être causée par une dystonie végétative-vasculaire, alors que leur nature est instable.

Une douleur intense est caractéristique de la cholécystite aiguë.

Douleur sourde et constante

Souvent associé à des maladies du foie et du pancréas:

  • Hépatite A;
  • inflammation de la tête du pancréas;
  • tumeurs;
  • intoxication du corps;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • inflammation de la vésicule biliaire.

Douleur à la ceinture

Cette douleur peut être causée par:

  • perturbation du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas;
  • le développement de la pleurésie;
  • névralgie.

Si la douleur est vive et ceinturée, il s'agit d'un symptôme de pancréatite aiguë. Une telle douleur est intense, ne disparaît pas même au repos.

De plus, cette maladie s'accompagne de:

  • vomissements répétés;
  • cyanose de la peau;
  • "Marbrure" de la peau de l'abdomen;
  • petites hémorragies autour du nombril et sur les côtés.

Diagnostic des sensations de douleur ↑

Pour déterminer ce qui a causé la douleur, vous pouvez spécifier l'emplacement de la douleur.

Donne dans le dos

Cette douleur peut être un symptôme:

  • pancréatite aiguë;
  • névralgie intercostale.

Une douleur incessante irradiant vers le dos, moins souvent vers l'omoplate, la clavicule, la région cardiaque, qui s'accompagne de nombreux vomissements, de la fièvre, indique une crise de cholécystite aiguë.

De derrière

Une douleur dans le côté droit du dos sous l'omoplate peut survenir en raison de:

  • nerf pincé;
  • pleurésie;
  • pneumonie du côté droit;
  • le développement de tumeurs dans les poumons, les bronches.

La douleur sous les côtes irradie vers le dos, l'omoplate ou l'épaule et en cas de troubles du pancréas, du foie, de la vésicule biliaire et des voies.

Avec l'inflammation des reins, le syndrome de Pasternatsky est observé - la manifestation d'une douleur intense avec un faible impact avec le bord de la paume par derrière le long de la côte inférieure.

Avec la lithiase urinaire, le mal de dos s'étend au bas du dos.

Lors de l'inhalation

Une douleur accrue à l'inhalation indique également le développement d'une cholécystite aiguë..

Une forte augmentation de la douleur lors de l'inhalation peut être un symptôme d'une péritonite locale naissante.

Devant la poitrine

Si la douleur irradie vers l'avant de l'hypochondre droit, c'est un signe de maladies:

  • poumons (pneumonie);
  • vésicule biliaire (cholécystite chronique ou aiguë);
  • foie (cirrhose, hépatite, tumeurs, dégénérescence graisseuse des cellules);
  • estomac et duodénum (ulcères, gastrite, érosion).

Avec une maladie pulmonaire, une douleur de couture, aggravée par l'inhalation, accompagnée de fièvre, de faiblesse; en cas de dysfonctionnement de la vésicule biliaire, une douleur intense dans la région épigastrique est caractéristique.

Dans les maladies de l'estomac et du duodénum, ​​la douleur est ressentie dans la partie antérieure de l'hypochondre, alors qu'elle peut irradier vers le bas du dos et le dos, terne avec la pression.

Une douleur sourde et persistante dans l'hypochondre droit peut être un symptôme d'une maladie du foie, généralement une stéatose hépatique (accumulation excessive de graisse).

Les causes sont l'abus d'alcool, la malnutrition, les troubles métaboliques.

La douleur qui survient après avoir mangé ou bu de l'alcool est également un signe de cholécystite..

La consommation d'alcool provoque le développement d'hépatite et de cirrhose, qui provoquent également l'apparition d'inconfort.

Douleur en toussant

La douleur lors de la toux, qui a un caractère "tirant", est un signal du développement de la névralgie intercostale.

Si cette douleur se propage progressivement, elle peut être causée par une colique rénale..

Figure: Causes des coliques rénales

La douleur de la ceinture dans l'hypochondre lors de la toux peut être un signe de la présence de cellules cancéreuses dans les tissus pleuraux.

La douleur lors de la toux se produit également en raison de blessures aux côtes.

Pendant la conduite et l'inclinaison

Avec la névralgie, la douleur dans l'hypochondre droit se produit également lors de la flexion..

  • La douleur dans le côté droit lors du déplacement est dérangeante lorsque:
  • appendicite aiguë;
  • ulcère d'estomac perforé;
  • inflammation de la capsule hépatique.

Parfois, une telle douleur se reflète dans l'hypochondre droit en raison d'une inflammation des appendices et de l'utérus.

Que faire si ça fait mal sous les côtes? ↑

La douleur du côté droit sous les côtes ne peut à elle seule poser un diagnostic précis..

Afin de détecter la maladie à temps et de commencer le traitement approprié, vous devez demander une aide médicale qualifiée..

En cas de douleur, tout d'abord, vous devez contacter un thérapeute qui vous dirigera vers le bon spécialiste:

  • chirurgien;
  • gastro-entérologue;
  • cardiologue;
  • gynécologue;
  • traumatologue;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • endocrinologue.

L'autotraitement ne peut être utilisé qu'après le diagnostic..

Quand devriez-vous voir un médecin immédiatement? ↑

Un examen immédiat est nécessaire pour un patient souffrant de nombreux vomissements, diarrhée ou constipation, qui ne s'arrête pas dans les 24 heures.

Il convient de rappeler que l'apparition de douleurs peut signaler la présence d'un danger pour la vie et la santé du patient (appendicite, grossesse extra-utérine, rupture d'organe, etc.).

Une élévation de la température à des degrés élevés sert également d'excuse pour consulter immédiatement un médecin..

Presque toutes les personnes de plus de 40 ans souffrent d'une maladie telle que l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. Lisez sur les raisons du développement de l'ostéochondrose de la région lombo-sacrée dans notre article - Ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée.

Le deuxième plus fréquent est l'ostéochondrose de la colonne cervicale. Vous pouvez le découvrir ici.

Moins souvent, l'ostéochondrose affecte la colonne thoracique. Vous pouvez lire sur lui ici.

Comment soulager la douleur? ↑

Afin de soulager la douleur, vous pouvez boire du no-shpa, mais vous ne devez pas abuser des analgésiques - cela ne permettra pas d'établir correctement la cause des sensations inconfortables.

Vous ne pouvez pas appliquer de coussin chauffant sur le site de localisation de la douleur, seul le froid est possible.

Comment réduire la douleur chez un enfant?

Afin de soulager la douleur chez un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Les causes de la douleur dans le côté droit sous les côtes chez les enfants peuvent être un dysfonctionnement des organes internes.

Dois-je suivre un régime?

Afin de prévenir ou de se débarrasser des maladies qui provoquent des douleurs dans l'hypochondre droit, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire approprié..

Le régime consiste à éviter les aliments frits et gras, à limiter l'utilisation d'épices et d'herbes, d'alcool et de fumer. Les boissons gazeuses, les viandes fumées et les bonbons, les conserves sont également exclus.

Dans les maladies chroniques, l'adhésion à un régime fournira une rémission à long terme, un repos pour l'organe endommagé..

Il est important non seulement de respecter le régime alimentaire approprié, mais également de surveiller le rythme des repas..

Manger de petites portions avec une augmentation de la fréquence accélérera non seulement le métabolisme, mais normalisera également l'écoulement de la bile, répartira uniformément la charge sur les organes internes.

Névralgie intercostale. La raison pour laquelle le côté droit d'une personne tire, devient engourdi dans l'hypochondre, peut être une névralgie intercostale. Dans cet état, tire parfois de l'arrière, les côtes font mal des deux côtés à l'avant. Avec la névralgie, elle pique fortement dans différentes zones, jusqu'à la limitation de la mobilité. La douleur devient plus forte en se pliant, en tournant. En outre, la raison pour laquelle il poignarde soudainement dans l'estomac ou des contractions des deux côtés peut être une myosite, lorsque les muscles d'une personne sont enflammés..

Quels médecins dois-je contacter? En fonction de la localisation (dans l'hypochondre, dans la région pelvienne, plus près du bas du dos), la source de la douleur peut être conditionnellement différenciée. Les femmes souffrant de tiraillements dans le bas de l'abdomen devraient consulter un gynécologue. Dans tous les autres cas de douleurs légères lors de la marche et de la course, la première consultation est effectuée par le thérapeute. Lors de la détection d'indicateurs dans les analyses d'urine et de sang qui sont caractéristiques des maladies rénales ou pancréatiques, le thérapeute oriente le thérapeute vers un néphrologue ou un gastro-entérologue. Pour les douleurs causées par le pincement des nerfs intercostaux, il est nécessaire de consulter un neurologue. Que devez-vous faire si vous ressentez de la douleur en marchant? Indépendamment de l'emplacement et de l'intensité de la douleur, son apparence sert de signal pour arrêter l'activité physique. Si la cause de la douleur est physiologique, la fin de la charge conduira à la normalisation des processus et à l'affaissement de la douleur. Dans tous les cas, suivre quelques règles sera utile. Premièrement, il n'est pas recommandé de pratiquer une activité physique forcée sans échauffement préalable. Deuxièmement, tout exercice physique, course à pied, marche rapide immédiatement après un repas sont catégoriquement contre-indiqués. Si vous êtes préoccupé par des tiraillements ou des douleurs constantes en marchant, vous devez en établir la cause sans retarder une visite chez le médecin..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte