Que faire si le bras fait mal du coude à la main? La réponse à cette question dépend de la cause de la douleur et de son intensité. La douleur dans l'avant-bras survient principalement après une surcharge physique - transport de sacs et de paniers lourds, nettoyage, réorganisation des meubles.

Mais aussi une douleur constante dans le bras de la main au coude peut être le symptôme d'un certain nombre de pathologies, articulaires et systémiques. Seul un spécialiste qualifié doit déterminer les causes de la douleur et de l'inconfort. À la maison, avant le diagnostic et le début d'un traitement de qualité, vous pouvez soulager la condition à l'aide de certains moyens improvisés.

Important! L'autodiagnostic et l'automédication dans 12% des cas seulement aboutissent à une guérison réussie sans conséquences. L'utilisation incontrôlée de méthodes traditionnelles pour éliminer les douleurs articulaires entraîne le plus souvent des complications et une progression de la maladie..

Raisons principales

Il est assez difficile de comprendre par vous-même pourquoi l'avant-bras fait mal, car les raisons peuvent être très différentes. Ils ne sont pas toujours directement liés aux pathologies articulaires. De plus, il y a souvent plusieurs raisons d'inconfort: le traumatisme n'exclut pas l'inflammation des tissus articulaires. Et l'arthrose chronique de l'articulation du coude peut être aggravée par une surcharge physique et un travail monotone.

Les causes les plus courantes de douleur entre le coude et le poignet sont:

  • Processus inflammatoires dans l'articulation du poignet ou du coude, accompagnés de modifications dégénératives des os et du cartilage - arthrite, arthrose, bursite, etc..
  • Surmenage des muscles de l'avant-bras pendant le travail physique ou les activités sportives.
  • Blessures - ecchymoses, entorses et ruptures de ligaments, fractures osseuses, cicatrices postopératoires.
  • Travail monotone sur une période de temps - scènes de couture, de plâtrage ou de peinture, dactylographie, etc..
  • Pathologies de la colonne vertébrale - avec une hernie intervertébrale dans une certaine partie de la colonne vertébrale, les poignets et les coudes peuvent commencer à faire mal si les racines nerveuses responsables de la fonctionnalité de cette partie des membres sont violées.
  • Maladies oncologiques se développant dans les articulations du membre supérieur ou dans d'autres organes avec métastases.
  • Perturbations des systèmes nerveux et vasculaire. L'avant-bras fait souvent mal en raison de l'inflammation des vaisseaux sanguins ou des nerfs entre le poignet et le coude.

Dans tous les cas, la douleur et l'inconfort dans les membres supérieurs sont le signe d'un trouble. Déterminez lequel, avant un examen complet, les symptômes qui l'accompagnent aideront.

Douleur dans le bras droit ou le bras gauche

Une valeur diagnostique importante est dans quelle main la douleur survient: dans la droite de travail ou dans la gauche passive. La douleur dans l'avant-bras gauche est considérée comme plus dangereuse que dans le droit. Dans ce cas, la raison ne réside clairement pas dans une surcharge physique, mais dans une pathologie latente. Pourquoi la main gauche peut faire mal:

  • déplacement des vertèbres de la colonne cervicale et atteinte des racines nerveuses du côté droit (cela est dû au croisement des terminaisons nerveuses, par conséquent, si les fibres nerveuses de droite souffrent, cela tire dans la main gauche et vice versa);
  • état de préinfarctus - douleurs brûlantes et étendues sous l'omoplate gauche, irradiant vers le membre, parlent d'un état très dangereux d'une personne. Avec un tel symptôme, il vaut mieux ne pas prendre de risques et consulter un médecin le plus tôt possible ou appeler une ambulance;
  • angine de poitrine, qui entraîne également une crise cardiaque en l'absence de surveillance médicale et de traitement approprié.

Des douleurs musculaires dans les bras de l'articulation du coude à l'articulation du poignet peuvent également survenir avec une température froide et élevée. La myalgie (muscle, douleur douloureuse) est caractéristique du processus inflammatoire, de l'intoxication du corps.

Qu'est-ce que cela signifie si vos mains font mal au poignet et aux coudes

Les douleurs de rupture ne sont pas aussi intenses que les douleurs vives et brûlantes, elles peuvent être tolérées. Mais ils peuvent vous déranger constamment, réduisant considérablement les performances d'une personne et interférant avec le repos nocturne. Les gens disent souvent que leurs mains «souffrent du temps». En fait, les causes des courbatures du coude au poignet ne sont pas du tout dues aux conditions météorologiques, la nature de l'événement est plus grave:

  • Lésion du nerf ulnaire. En cas de surcharge, d'hypothermie, de mouvements inexacts, le nerf peut être pincé et enflammé. Le plus souvent, la zone située sur la courbure du coude en souffre, car il n'y a presque pas de couche graisseuse et les faisceaux nerveux passent à proximité des éléments osseux. L'inflammation du nerf ulnaire au stade initial se manifeste par une douleur aiguë, une mobilité limitée. Si vous supportez ce moment, la douleur diminuera, mais elle deviendra constante et douloureuse, augmentant avec l'effort..
  • Dommages vasculaires. Les vaisseaux dans la zone du coude au poignet sont également situés très près de la surface de la peau, ils sont facilement blessés dans la vie quotidienne, lors de la pratique du sport ou de l'exercice de fonctions professionnelles. Dans ce cas, une douleur cassante et gênante s'accompagne d'un gonflement notable du coude et du poignet, un changement de teinte de la peau du rougeâtre au cyanosé.
  • Ostéochondrose. Avec l'ostéochondrose, les racines nerveuses des vertèbres, responsables d'une certaine partie du corps, sont enflammées et enflammées. Une douleur dans les mains inquiète si les racines nerveuses des vertèbres cervicales sont touchées.
  • Arthrite Dans l'arthrite, lorsque les éléments articulaires deviennent enflammés et changent de structure, les zones touchées des membres font également mal. Les sensations désagréables peuvent s'intensifier la nuit et le matin, après l'effort.

Dans tous les cas, les courbatures ne sont pas le signe d'un changement de temps, mais le symptôme d'une pathologie en développement, probablement déjà sous une forme chronique. Vous devriez voir un médecin dès que possible..

Douleurs musculaires et crampes dans la région du coude

Les douleurs musculaires, ou myalgie, accompagnent généralement des blessures aux extrémités ou une intoxication du corps par une infection virale et bactérienne. Maladies pour lesquelles des douleurs au poignet et au coude peuvent déranger:

  • Polyarthrite rhumatoïde.
  • Brucellose, toxoplasmose.
  • Grippe.
  • Angine.
  • Diabète.

Selon la maladie, les douleurs musculaires peuvent être accompagnées de fièvre, de faiblesse, de gonflement et de rougeur du coude. A la palpation de l'avant-bras, on a le sentiment que les muscles sont compactés et hypertrophiés. Chez les athlètes, les douleurs musculaires de l'avant-bras sont souvent causées par la dyspepsie, mais cette condition est également dangereuse en raison de complications et de transitions vers une pathologie grave si les tissus n'ont pas le temps de récupérer après l'entraînement.

Dessiner des douleurs du coude au poignet

Des douleurs tiraillantes et douloureuses accompagnées d'une raideur de la main surviennent généralement avec névralgie, syndrome du tunnel, périarthrite, tendinite. Il s'agit d'un symptôme d'inflammation lente, de lésions des nerfs ou des vaisseaux sanguins lors de charges prolongées et monotones..

Si une personne incline ou tourne la tête et en même temps commence à tirer sa main, il s'agit très probablement d'ostéochondrose cervicale, de hernie intervertébrale, de spondylose. Le médecin peut exclure ou confirmer le diagnostic présumé à l'aide de tests simples. Mais en plus, vous devrez certainement faire une radiographie ou un scanner.

De plus, les douleurs douloureuses et tiraillantes peuvent être la conséquence d'une blessure qui n'a pas été correctement traitée ou pas du tout traitée. Les ruptures ligamentaires, les luxations, les fractures qui ont guéri d'elles-mêmes peuvent ensuite répondre par une douleur constante et douloureuse dans les mains.

Attention! La douleur de traction est souvent un symptôme de douleur musculaire commune - une tension musculaire après un entraînement sportif intense. Si les athlètes se plaignent d'un tel symptôme, il vaut la peine de revoir le calendrier et l'intensité de l'exercice. Les muscles et les ligaments n'ont pas le temps de se remettre du stress, si vous ne les laissez pas reposer, l'inflammation commencera.

Douleurs brûlantes au poignet et au coude

Une douleur brûlante, débordante, parfois insupportable, est un symptôme typique de l'arthrite goutteuse. La maladie se développe en raison de l'accumulation de sels d'acide urique dans les tissus articulaires. Les cristaux microscopiques blessent les tissus mous, les irritent, provoquent une inflammation, d'où des douleurs vives et insupportables, comme si les mains étaient trempées dans l'eau bouillante.

En outre, une sensation de brûlure dans l'avant-bras est caractéristique de ces conditions pathologiques:

  • Le syndrome du tunnel, ou syndrome du canal carpien, est une inflammation du nerf qui relie le poignet et le coude, généralement due à une contrainte physique, moins souvent après une blessure. Le nerf est pincé, c'est pourquoi le patient ressent au début un engourdissement, une "chair de poule" sur la peau. Ensuite, il y a une sensation de brûlure, des chatouillements et des picotements à l'intérieur de la main, la mobilité peut être nettement limitée.
  • Neuropathie diabétique. En raison de la teneur élevée en sucre dans le sang, les vaisseaux deviennent fragiles, le sang s'épaissit, les tissus ne reçoivent pas les substances nécessaires et commencent à s'atrophier. Tout d'abord, les vaisseaux périphériques et les tissus mous environnants - mains, poignets, pieds, chevilles - en souffrent. Au début, les membres s'engourdissent, souvent le patient ressent la «chair de poule» sur la peau. Ensuite, il y a des brûlures, des douleurs désagréables et une diminution de la sensibilité. Dans les cas avancés, la nécrose tissulaire commence.
  • Ostéochondrose, arthrose. Toute pathologie articulaire associée à des modifications des tissus articulaires et à leur inflammation peut également se manifester par une sensation de brûlure dans la zone allant du poignet au coude.

Une sensation de brûlure dans la main peut être associée à la fois à des troubles articulaires et systémiques, par conséquent, avec un tel symptôme, un examen complet est généralement prescrit.

Douleurs lancinantes et picotantes

Une douleur intense et lancinante dans l'avant-bras est un signe de traumatisme et d'inflammation aiguë du poignet et du coude. Fractures, luxations, entorses, inflammation du tendon, des vaisseaux sanguins et des nerfs au stade aigu - toutes ces conditions se font ressentir par des douleurs et des pulsations dans la main.

Les pulsations dans le coude sont dangereuses et ne doivent pas être ignorées. C'est ce symptôme qui peut précéder une attaque de panique en cas de troubles nerveux, de dystonie végétative-vasculaire. Les patients présentant une crise hypertensive et la menace d'un accident vasculaire cérébral se plaignent de douleurs pulsatiles dans le bras. Si, en plus des douleurs pulsatiles dans la main gauche, un essoufflement, un mal de tête aigu, une sensation de peur sont notés, on peut parler d'une crise cardiaque, d'une crise cardiaque.

Important! Si cela fait mal et palpite dans le poignet gauche, le coude, le bout des doigts, des nausées, un assombrissement des yeux, de la transpiration, vous devez immédiatement appeler un médecin. Même s'il n'y a pas de douleur spécifiquement dans la région du cœur, il peut s'agir d'une crise cardiaque imminente - la vie d'une personne compte sans aide immédiate et adéquate pendant des heures ou des minutes.

Que faire pour la douleur à l'avant-bras

Si votre main dans la région du poignet ou du coude vous fait mal, vous devez consulter un médecin dès que possible et vous faire tester. Évidemment, les raisons peuvent être très différentes, parfois même une consultation de médecins ne peut pas déterminer immédiatement exactement quelle est la véritable cause de l'inconfort et quel est un facteur provoquant..

Il est extrêmement important de découvrir les causes de la douleur - les méthodes de traitement en dépendent. Et plus vous le démarrez tôt, plus la récupération sera rapide et plus le risque de complications sera faible. Que signifie le diagnostic standard:

  • examen du patient - par l'apparence du membre, un médecin expérimenté peut déjà poser un diagnostic préliminaire, déterminer la blessure ou l'inflammation de l'articulation;
  • enquête - il est important d'établir exactement quand la main a commencé à faire mal, quelles douleurs, après quoi elles surviennent puis s'arrêtent, combien de temps elles durent. En outre, le médecin posera certainement des questions sur les blessures et les opérations subies, les maladies chroniques;
  • Image radiographique - bien qu'une radiographie soit considérée comme une méthode de diagnostic obsolète, elle n'est pas très précise et est assez dangereuse pour le corps, les radiographies sont toujours prises sans faute pour tous les patients présentant des plaintes similaires. Les rayons X sont disponibles et aident à différencier les fractures, les inflammations, les maladies d'autres organes, les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux;
  • tests de laboratoire d'urine et de sang - en fonction de leurs résultats, il est possible d'identifier l'inflammation dans le corps, ainsi que sa nature - bactérienne ou virale.

Si, sur la base de toutes les études réalisées, il n'a pas été possible d'identifier avec précision la cause de la douleur et de poser un diagnostic, une échographie du membre et des organes internes, une IRM ou un scanner, un test sanguin biochimique détaillé, un test sanguin pour les hormones et des marqueurs tumoraux sont prescrits.

Méthodes de traitement

Pour éliminer la douleur dans le bras du poignet au coude, une combinaison de pharmacothérapie, de physiothérapie et de thérapies alternatives est généralement nécessaire. Dans les cas difficiles ou avec des blessures, une intervention chirurgicale est nécessaire. Mais après cela, un traitement réparateur suivra toujours en utilisant les mêmes médicaments, physiothérapie et remèdes populaires..

Médicaments contre les douleurs au poignet et au coude:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - soulagent la douleur, l'enflure, les rougeurs.
  • Les médicaments hormonaux - prescrits pour les douleurs très intenses qui ne peuvent être arrêtées par les analgésiques et les AINS, peuvent être administrés par voie intra-articulaire.
  • Médicaments antibactériens - administrés sous forme d'injections dans les tissus mous ou intra-articulaires, prescrits sous forme de comprimés et de poudres pour administration orale.
  • Les hodroprotecteurs sont des médicaments qui restaurent les tissus articulaires et les protègent de toute destruction ultérieure, ils peuvent également être prescrits à la fois sous forme de pommades topiques et sous forme de comprimés ou d'injections..
  • Angioprotecteurs - médicaments qui renforcent les vaisseaux sanguins et rétablissent la circulation sanguine.

La pharmacothérapie est nécessairement complétée par l'apport de complexes vitaminiques et minéraux.

Les procédures de physiothérapie, en fonction du diagnostic et de l'état du patient, peuvent être prescrites à la fois dès le premier jour du traitement et plus tard. En règle générale, il s'agit de divers chauffage, exposition à des ondes magnétiques, électromagnétiques, ultrasoniques, rayonnement laser. Il existe de nombreuses méthodes, certaines procédures sont gratuites et effectuées partout, d'autres coûtent cher et ne peuvent être obtenues que dans des établissements médicaux spécialisés..

Le complexe de traitement physiothérapeutique est compilé en tenant compte du diagnostic, des caractéristiques physiologiques du patient et de ses capacités. Il est recommandé de le compléter par des massages et des exercices thérapeutiques. La physiothérapie est particulièrement importante après un traumatisme ou une chirurgie. Si vous n'êtes pas paresseux pour suivre toutes les prescriptions du médecin, la restauration des fonctions de la main sera beaucoup plus rapide..

Que faire si un médecin n'est pas disponible

Pour diverses raisons, une personne n'a pas toujours la possibilité de consulter un médecin, même avec une blessure évidente et dans un état très grave. Que peut-on faire dans ce cas pour améliorer la condition de la victime:

  • Appliquez du froid sur un bras douloureux. Une compresse froide arrêtera le saignement, le cas échéant, réduira l'enflure et réduira la sensibilité des terminaisons nerveuses.
  • Assurer le membre du repos complet. Pour ce faire, la main est soigneusement posée en position pliée sur un support confortable et suffisamment rigide - un oreiller, un coussin de canapé, des vêtements enroulés, etc. Si le patient est incapable d'étendre le bras ou de se plier, ne le faites pas avec force. De plus, vous n'avez pas besoin de panser vous-même votre main ou d'essayer d'appliquer une attelle. S'il y a une fracture, de telles actions ne déplaceront que des fragments osseux, peuvent provoquer un pincement des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses.
  • Prendre des analgésiques. Si vous ne pouvez pas le supporter, vous pouvez prendre 1 à 2 comprimés de paracétamol, analgine, tempalgin, nimésulide et ibuprofène par vous-même. Mais pas plus. Jusqu'à ce qu'un diagnostic précis soit posé, il n'est catégoriquement pas recommandé de commencer à prendre des médicaments. L'automédication avant que la cause exacte de la douleur n'ait été établie peut entraîner des complications et des conséquences graves..

Il est préférable de laisser les remèdes populaires, les massages, les procédures thermiques et d'autres expériences si l'on ne sait pas exactement ce qui se passe dans la main et que le médecin n'est pas disponible. En cas d'infection bactérienne, par exemple, le chauffage est strictement interdit. Et en oncologie, aucune procédure physiologique ne peut être utilisée pour ne pas provoquer de métastases rapides. Si la douleur réapparaît, il y a eu une blessure, vous devriez trouver une opportunité de voir un médecin dans un proche avenir.

Résumé: Si la main fait mal du coude au poignet, la raison peut être un surmenage banal, une surcharge ou le développement de pathologies articulaires. Il existe également des maladies systémiques, dont l'un des symptômes sera une douleur d'intensité variable dans les membres supérieurs. La douleur dans le bras gauche est considérée comme plus dangereuse que dans le bras droit: c'est souvent le signe d'une crise cardiaque imminente. Mais même l'inconfort après un travail acharné, porter un sac ne doit pas être ignoré. Ce sont ces facteurs qui, à répétition constante, conduisent au développement de pathologies articulaires graves et de lésions des éléments articulaires, difficiles et chronophages à traiter..

Douleur dans l'articulation du coude de l'intérieur: causes, symptômes, traitement

De cet article, vous apprendrez: pour quelles raisons il y a des douleurs dans l'articulation du coude à l'intérieur du bras. Symptômes, traitement et pronostic des pathologies qui provoquent un tel symptôme.

Auteur de l'article: Stoyanova Victoria, médecin de 2e catégorie, chef du laboratoire du centre de traitement et de diagnostic (2015-2016).

Pourquoi l'articulation du coude droit ou gauche fait-elle mal de l'intérieur? Un tel symptôme est rarement isolé (douleur à un certain point sans autres manifestations), et le plus souvent il indique des processus pathologiques ou des dommages aux structures anatomiques du membre.

Une douleur au coude de l'intérieur peut apparaître lorsque:

  • tendinite;
  • myosite;
  • blessures;
  • épicondylite médiale;
  • arthrose;
  • syndrome du tunnel;
  • tumeurs dans l'articulation du coude.
1 - épicondylite médiale; 2 - luxation de l'articulation du coude; 3 - syndrome du tunnel cubital; 4 - arthrose de l'articulation du coude

Les premiers postes du groupe à risque sont fortement occupés par des jeunes et des personnes d'âge moyen (de 20 à 40 ans):

  • athlètes - joueurs de tennis, golfeurs, joueurs de football;
  • les personnes dont la profession est associée à l'exécution de mouvements monotones - pianistes, programmeurs;
  • personnes de professions difficiles et traumatisantes - maçons, plâtriers, mineurs.

Les modifications dégénératives de la structure du cartilage et la destruction des articulations ou l'arthrose constituent une exception. Cette maladie est plus fréquente chez les personnes âgées (après 65 ans).

Toutes les pathologies ou blessures, à cause desquelles la surface interne du coude commence à faire mal, sont dangereuses à leur manière et peuvent provoquer le développement de divers troubles du coude ou du membre. Certains d'entre eux sont relativement faciles à traiter, d'autres plus difficiles, mais vous pouvez soulager la douleur et améliorer votre état à l'aide d'une thérapie compétente dans n'importe quelle situation..

Si un symptôme apparaît, vous devez consulter un médecin généraliste qui vous orientera vers un spécialiste spécialisé. L'arthrite est traitée par un rhumatologue, l'arthrose - par un chirurgien orthopédiste, les blessures et blessures - par un traumatologue.

Tendinite

La tendinite est une inflammation des tendons qui attachent les muscles aux os du squelette. La pathologie est généralement diagnostiquée chez les personnes engagées dans un travail physique lourd et monotone, et chez les athlètes.

  1. Le stress de l'exercice.
  2. Mouvements répétitifs.
  3. Dommage.
  4. Vieillissement naturel des tissus.
  5. Infections, troubles métaboliques (diabète sucré).
  6. Maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde).

Symptômes: une douleur dans l'articulation interne du coude provoque une inflammation du tendon du biceps brachial (biceps).

Tendinite du biceps

Les symptômes augmentent progressivement:

  • au début, une douleur douloureuse survient au sommet de la charge et disparaît au repos;
  • puis dérange pendant les mouvements normaux;
  • s'intensifie en brûlure, intense avec flexion du coude, tension du biceps et pression sur le tendon;
  • se propage le long du tendon, capturant la surface antérieure de l'avant-bras;
  • gonflement et rougeur possibles dans la zone d'attache du tendon.

Les signes diagnostiques typiques sont la fissuration des tendons pendant le mouvement, l'absence de douleur lors de la flexion du membre avec l'autre main.

Pronostic: avec un traitement précoce, il est complètement guéri dans 80 à 90% des cas. Les tendinites chroniques au fil du temps peuvent être compliquées par un amincissement et une rupture des fibres tendineuses, conduire à une mauvaise adhérence et ossification des tissus (contracture, ankylose), limiter l'amplitude des mouvements actifs du coude.

Épicondylite médiale

Épicondylite médiale - inflammation des tendons des muscles fléchisseurs et pronateurs où ils se fixent à la protubérance interne de l'humérus (à l'intérieur du coude).

Une forme plus rare que l'épicondylite latérale (10 fois). Ils diagnostiquent principalement chez les personnes engagées dans un travail sédentaire monotone (programmeurs). Dans le coude gauche, l'inflammation se produit 2 fois moins souvent que dans le droit.

Causes: surmenage, stress sur les muscles de l'avant-bras.

  • l'épicondylite médiale se développe progressivement;
  • aux stades initiaux, un inconfort ou une douleur douloureuse apparaît dans la zone de l'articulation du coude de l'intérieur;
  • les symptômes s'aggravent avec l'effort, la flexion de la main, la pression sur l'épicondyle et s'atténuent au repos;
  • au fil du temps, la douleur apparaît avec tous les mouvements élémentaires.

La mobilité articulaire est maintenue.

Pronostic: dans 90% des cas guérit sans laisser de trace. Parfois, après le traitement, une légère faiblesse musculaire persiste, ce qui n'affecte pas la qualité de vie de la personne.

Syndrome du tunnel

Le syndrome du tunnel ulnaire résulte d'une lésion ou d'une compression des nerfs qui traversent le coude. L'apparition de douleurs dans l'articulation du coude de l'intérieur provoque une compression du nerf musculo-cutané au niveau de la flexion du coude.

Compression du nerf ulnaire dans le canal cubital. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Douleur localisée sur la face interne de l'articulation du coude et de l'avant-bras, augmente avec l'extension du coude et la rotation du bras

Exercice (tennis, natation, travail physique intense)

Engourdissement à l'avant de l'avant-bras

Maladies (arthrite, arthrose)

Restriction de la mobilité du coude (il ne peut pas être complètement étendu)

Chez 50% des patients, la pathologie se déroule avec des symptômes sévères (douleur brûlante, engourdissement sévère).

Pronostic: avec un traitement rapide, il est complètement guéri dans 70% des cas. Si les causes de compression ne peuvent être éliminées, cela peut entraîner des troubles persistants de la circulation sanguine, de la fonction des membres, une atrophie musculaire (perte de force et de volume) et d'autres conséquences désagréables..

Myosite

La myosite est une inflammation musculaire. La forme la plus courante est la myosite des muscles du cou et du bas du dos, l'inflammation des muscles de l'avant-bras et de l'épaule est diagnostiquée beaucoup moins souvent.

La myosite est caractérisée par une douleur dans le muscle affecté.

Les raisonsSymptômes

La douleur s'étend à tout le muscle enflammé

Augmentation lorsque le bras est plié au niveau du coude et lorsque le biceps est pressé

Le muscle est tendu au toucher, tendu

Maladies infectieuses (grippe, ARVI)

La mobilité articulaire est légèrement limitée

Pathologies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde)

Si la cause de la myosite est un processus infectieux, une rougeur, un gonflement, une augmentation de la température locale et générale rejoignent les symptômes

Infections parasitaires (échinococcose)

Une douleur aiguë dans le coude de l'intérieur est causée par une inflammation du biceps brachial.

Pronostic: avec un traitement rapide, la myosite locale (inflammation d'un muscle) due à l'hypothermie ou au stress est guérie dans 99,9% des cas.

Si la cause ne peut être éliminée, elle devient chronique, dans ce cas, elle peut provoquer une restriction stable, mais légère de la mobilité (le bras ne peut pas être complètement étendu au coude).

Blessure

Le traumatisme est une violation de l'intégrité de tout tissu dans la zone de l'articulation du coude (os, conjonctif, muscle, nerveux).

  1. Blessure.
  2. Frappé.
  3. Pousser.
  4. La chute.
  5. Tourner le poignet vers l'intérieur ou vers l'extérieur.

Plus les blessures sont graves, plus leurs symptômes sont clairs et aigus. Les fractures, fissures, ruptures de ligaments, tendons et capsules, déplacement des os de l'articulation s'accompagnent de:

  • douleur aiguë et insupportable qui irradie vers l'avant-bras, l'épaule et le poignet;
  • gonflement sévère;
  • hématome dans la zone endommagée (hémorragie de vaisseaux rompus).

Tout mouvement est très limité et provoque une douleur intense, y compris à l'intérieur du bras.

Les dommages mineurs et modérés (contusions, entorses des muscles et des ligaments situés à l'intérieur du bras) s'accompagnent de symptômes moins graves. La douleur est suffisamment intense immédiatement après la blessure, disparaît progressivement, les mouvements de l'articulation sont presque illimités et la maladie ne nécessite pas toujours de traitement.

La première étape du traitement de toute blessure ou blessure est les premiers soins:

  • une compresse de glace est appliquée sur le site de la blessure (le premier jour - pendant 15 minutes par heure);
  • le membre est immobilisé avec un bandage de fixation jeté sur le cou, ou avec une attelle (si l'articulation n'est pas déformée);
  • le patient reçoit un anesthésique (Nimesil, Ketoprofen).

Traitement en traumatologie:

  1. L'excès de liquide est éliminé de la capsule articulaire si nécessaire.
  2. Combiner les surfaces articulaires, les fragments osseux, restaurer l'intégrité des tissus (s'il n'y a pas de contre-indications).
  3. Le plâtre est appliqué sur le membre jusqu'à la guérison complète.
  4. Prescrire des analgésiques (pour la douleur) et une thérapie physique jusqu'à la guérison complète.

Pronostic: les blessures mineures et modérées dans 90% des cas guérissent sans conséquences pour le membre.

Le traitement des blessures graves ne réussit pas toujours. Dans la plupart des cas, ils sont compliqués par divers troubles de la mobilité articulaire et des fonctions de la main - des restrictions mineures au handicap complet.

Arthrose

L'arthrose est une maladie chronique. Elle commence par une malnutrition du cartilage de l'articulation sous l'influence de divers facteurs et se termine par la destruction et la déformation des surfaces articulaires. Une arthrose de gravité variable est diagnostiquée chez 85% des personnes de plus de 65 ans.

Causes et facteurs provoquants:

  • charge excessive;
  • traumatisme;
  • troubles métaboliques (goutte);
  • maladies inflammatoires (arthrite);
  • malformations congénitales dans le développement de l'articulation;
  • âge.

La maladie se développe progressivement. Dans les premiers stades, la douleur au coude survient lors de l'effort (flexion-extension) et s'intensifie le soir. Le patient peut avoir une douleur vasculaire sourde autour de l'articulation la nuit, qui disparaît généralement après le levage.

Symptômes à 2 et 3 stades de l'arthrose du coude:

  • la douleur douloureuse survient plus souvent, s'intensifie, capture toute l'articulation des côtés interne, externe et latéral;
  • le coude change de forme;
  • les muscles s'affaiblissent (atrophie);
  • le membre est raccourci.

L'amplitude des mouvements actifs du coude est limitée (il est impossible de plier ou de redresser complètement le coude). Un signe caractéristique est un clic et un craquement dans l'articulation pendant le mouvement.

Une douleur aiguë et intense dans le coude devient avec des exacerbations de l'arthrose, qui surviennent de plus en plus souvent aux stades ultérieurs.

Pronostic: la maladie est incurable. Dans les premiers stades, il est suspendu avec succès et définitivement avec des exercices de physiothérapie. Dans les derniers stades, les endoprothèses (placement de prothèse) sont les plus efficaces, mais l'articulation du coude s'effondre rarement à un état critique.

Chondrosarcome

Le chondrosarcome est un néoplasme malin dans la région de l'articulation du coude. Il provient des cellules du tissu cartilagineux, affecte les os. Un type de tumeur courant (de 7 à 16% du nombre total de tumeurs osseuses), mais le sarcome du coude est assez rare (1,5%).

Chondrosarcome de l'humérus distal (radiographie). Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Raisons: On ne sait toujours pas pourquoi les cellules cancéreuses se développent. Les facteurs prédisposants sont considérés comme l'hérédité, les traumatismes, l'effet de l'exposition aux radiations, les substances toxiques, les conditions environnementales défavorables.

La maladie se développe le plus souvent progressivement.

  • au début, une personne ressent un inconfort et une légère douleur dans l'articulation du coude, qui s'intensifie la nuit et s'affaiblit légèrement lors de la prise de médicaments contre la douleur (mais ne disparaît pas du tout);
  • le gonflement déforme sensiblement le coude;
  • la douleur devient constante, insupportable;
  • la douleur est localisée autour de l'articulation touchée (le coude fait également mal de l'intérieur, de l'extérieur et des côtés).

L'état général du patient se détériore nettement, une faiblesse, une fatigue apparaissent, l'appétit disparaît. Lorsque la tumeur comprime les faisceaux nerveux, la douleur irradie le long des terminaisons touchées.

Traitement: Dans les premiers stades, la maladie est traitée par une ablation chirurgicale de la tumeur. Dans les derniers stades, la probabilité d'amputation d'un membre est élevée. Le sarcome répond mal à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Pronostic: l'ablation du sarcome à un stade précoce pendant 5 ans prolonge la vie de 90% des patients. Stade 2 et 3 - 45-30% des patients.

Diagnostique

Différentes méthodes sont utilisées pour diagnostiquer la cause de la douleur au coude:

  1. Examen, interrogatoire, tests diagnostiques (palpation, flexion active ou passive et extension du bras) - aident à établir la cause de la douleur, à identifier certaines déviations, modifications des tissus articulaires et périarticulaires.
  2. La radiographie est informative aux derniers stades des maladies articulaires, lorsque les os sont impliqués dans le processus ou que la maladie se poursuit avec le dépôt de cristaux dans les tissus mous.
  3. IRM, échographie ou CT - vous permettent de déterminer les changements pathologiques dans les tissus articulaires et périarticulaires aux premiers stades de la maladie.
  4. Arthroscopie - aide à identifier les changements intra-articulaires. Pour ce faire, une sonde avec un dispositif optique à l'extrémité est insérée dans la capsule..
  5. Extraction diagnostique du liquide intra-articulaire (ponction) - vous permet d'identifier les agents pathogènes, de déterminer la cause et la nature du processus pathologique.
  6. Des analyses de sang en laboratoire, des morceaux de tissu de la lésion, du liquide extrait de l'articulation aident à confirmer le diagnostic précédemment établi et à exclure les maladies similaires dans les symptômes.

Si nécessaire, et pour clarifier le diagnostic ou l'état des tissus affectés, le médecin peut prescrire d'autres études:

  • densitométrie (détermination de la densité osseuse);
  • scintigraphie (examen aux rayons X avec introduction d'un produit de contraste pour déterminer une tumeur maligne ou ses métastases).

Remèdes populaires pour le soulagement de la douleur

Que faire si vous avez mal au bras? Un moyen peu coûteux et assez fiable de se débarrasser de la douleur au coude et d'autres symptômes consiste à utiliser des remèdes maison préparés selon des recettes populaires:

  • De la douleur avec la myosite. Prenez 1 cuillère à café. térébenthine, 1 jaune d'oeuf, 1 cuillère à soupe. l. vinaigre de cidre de pomme et mélanger. Frottez dans le muscle endommagé pendant la nuit, enveloppez avec un chiffon chaud. De cette façon, la myosite est traitée jusqu'à la guérison complète..
  • Douleur et gonflement avec tendinite et épicondylite. Mélangez des protéines de poulet fraîches avec la même quantité d'alcool à friction (70%). Ajoutez de la farine à la masse, pétrissez la pâte pour pouvoir mouler un gâteau et l'attacher au tendon douloureux. Fixez le gâteau avec un bandage, tenez-le sur votre main jusqu'à ce qu'il commence à sécher. Faites des compresses tous les jours jusqu'à guérison complète..
  • Pour la prévention des exacerbations de l'arthrose. Versez les rhizomes d'agropyre secs (4 cuillères à soupe remplies) avec de l'eau bouillante (3 tasses), faites bouillir sur un feu jusqu'à 1/4 de volume (150 ml). Filtrer, boire une cuillère à soupe deux fois par jour. Continuez le traitement jusqu'à 8 mois, prenez 7 jours de repos toutes les 4 semaines.

Principales sources d'information, matériels scientifiques sur le sujet

  • Maladies internes, V. I. Makolkin, S. I. Ovcharenko Version électronique, section "Maladies des articulations".
  • Traumatologie et orthopédie, version électronique de Kavalsky G.M., sections: méthodes d'examen, assistance d'urgence, blessures aux tendons, luxations, fractures des os de l'avant-bras, arthrose.
  • Maladies professionnelles. Kosarev V. V. Version électronique, section "Maladies du système musculo-squelettique dues à une surtension fonctionnelle".
  • Diagnostic différentiel des maladies nerveuses. Un guide pour les médecins. Akimov GA Version électronique, section "Neuropathies ischémiques par compression tunnel".
  • Oncologie. Didacticiel. Zalutsky I. V. El. option, rubrique 15 «Tumeurs osseuses».
  • Inflammation. Un guide pour les médecins. Serov V. V., Paukov V. S. Version électronique, section "Myosite".

CAUSES DE DOULEURS AUX JOINTS DES ÉPAULES ET DES COUDES

Luxations de l'épaule: La cause la plus fréquente est une blessure: blessure sportive, chute, accident de voiture. Comme toute luxation, une luxation de l'épaule est également très douloureuse, et si une personne elle-même ne peut pas ramener l'épaule dans la position anatomiquement correcte, vous devez demander l'aide d'un traumatologue orthopédique..

Les luxations résultant d'un traumatisme sont généralement accompagnées de blessures plus étendues - déchirures ou fractures. Ils nécessitent un traitement séparé. Les jeunes de moins de 30 ans ont 80% de chances de re-luxation après une luxation de l'épaule. Par conséquent, il est conseillé aux jeunes de subir une intervention chirurgicale pour rétablir l'équilibre anatomique de l'articulation, afin d'éviter une nouvelle luxation. En cas de luxations répétées, non seulement les ligaments de l'articulation sont endommagés, mais également l'os. En conséquence, une arthrose peut se développer..


L'épicondylite latérale, ou tennis elbow, est une inflammation de la partie externe du coude où les tendons musculaires se fixent à l'excroissance de l'os. Ces muscles relient la main à l'humérus. Le travail musculaire permet un mouvement de la main. Le coude de tennis est le problème de coude le plus courant causé par une tension, une surcharge ou une blessure spécifique. Le coude de tennis se manifeste par un gonflement et une douleur dans le bord extérieur du coude qui sont aggravés par le mouvement de la main, par exemple, secouer la main provoque de la douleur. L'une des causes les plus courantes de l'épicondylite est le travail sur ordinateur.

Pour traiter le tennis elbow, il est nécessaire de soulager l'articulation du coude. Il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires et, après consultation d'un traumatologue orthopédiste, d'assister à des cours de physiothérapie. Dans certains cas, si le problème ne peut pas être éliminé de cette manière, une intervention chirurgicale est utilisée pour restaurer ou libérer le tendon affecté..

Pendant l'opération, le foyer d'inflammation est éliminé (par résection), dont l'emplacement approximatif est déterminé avant même l'opération à l'aide d'une échographie. Dans la période postopératoire pendant une longue période (jusqu'à 8 semaines), il est nécessaire de prévoir un régime doux pour le coude. Le travail sur l'ordinateur doit également être limité.

L'épicondylite latérale ou tennis elbow est une inflammation de l'intérieur du coude où les tendons musculaires se fixent à l'excroissance de l'os. Le coude du golfeur est le résultat de mouvements de flexion répétés de la main, entraînant une surcharge des muscles qui fléchissent la main et les doigts, ainsi qu'un stress excessif sur les points d'attache des tendons de ces muscles, ce qui entraîne une inflammation, un gonflement et une douleur dans l'articulation du coude..

Pour traiter le coude d'un golfeur, il est nécessaire de soulager l'articulation du coude. Il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires et, après consultation d'un traumatologue orthopédiste, d'assister à des cours de physiothérapie. Dans certains cas, si le problème ne peut être éliminé de cette manière, une intervention chirurgicale est utilisée pour restaurer ou libérer les tendons affectés..

Pendant l'opération, le foyer d'inflammation est éliminé (par résection), dont l'emplacement approximatif est déterminé avant même l'opération à l'aide d'une échographie. Dans la période postopératoire pendant une longue période (jusqu'à 8 semaines), il est nécessaire de prévoir un régime doux pour le coude. Le travail sur l'ordinateur doit également être limité.

L'épaule «gelée» en médecine est une maladie peu claire, mais assez courante, affectant l'articulation de l'épaule. La maladie peut survenir soudainement, avec une douleur à l'épaule qui progresse pour restreindre les mouvements. "Epaule gelée" provoque la formation de tissu cicatriciel dans la capsule de l'articulation de l'épaule.

La cause de la maladie n'a pas encore été découverte dans le monde, mais son évolution a été étudiée. La maladie peut durer jusqu'à trois ans. Lorsqu'il est possible de soulager la douleur avec l'aide d'un traitement médicamenteux, il est conseillé au patient, après consultation d'un traumatologue orthopédique, de se rendre en physiothérapie afin de restaurer le mouvement de l'articulation. Dans les cas où le traitement médicamenteux et physiothérapeutique ne donne pas de résultats, un traitement chirurgical est recommandé pour libérer l'articulation du tissu cicatriciel, ce qui rétablit l'amplitude des mouvements et élimine la cause de la douleur..

La coiffe des rotateurs se déchire. Les quatre muscles de l'articulation de l'épaule qui ancrent l'humérus à l'articulation de l'épaule et assurent le mouvement sont appelés la coiffe des rotateurs. Ces quatre muscles s'attachent à l'omoplate et leurs tendons s'attachent au grand tubercule de l'humérus. La rupture de ces tendons peut résulter d'un traumatisme ainsi que de l'usure due aux processus de vieillissement. Si les tendons sont endommagés, la douleur est généralement plus prononcée la nuit et se fait sentir à un endroit spécifique - dans le bras au-dessus du coude, où le muscle deltoïde se fixe à l'humérus (tiers supérieur de l'épaule). Si les déchirures dans les tendons sont petites, les restrictions de mouvement ne sont pas prononcées et seuls les mouvements exécutés avec une très grande amplitude peuvent être difficiles.

Si la coiffe des rotateurs est enflammée, le problème est traité avec des médicaments anti-inflammatoires, une thérapie physique et des injections de stéroïdes hormonaux. Si un tel traitement ne donne pas de résultats efficaces, une intervention chirurgicale est utilisée - les zones endommagées sont suturées, éliminant la douleur et rétablissant l'amplitude des mouvements.
Les déchirures de la coiffe des rotateurs sont traitées chirurgicalement. Le traitement anti-inflammatoire en cas de rupture est utilisé uniquement pour éliminer les symptômes (douleur et inflammation).

Si les blessures de la coiffe des rotateurs ne sont pas traitées, il y a de fortes chances qu'au fil du temps, le problème doive être traité par une arthroplastie de l'épaule..

Syndrome de recul de l'épaule. Les surcharges d'épaule régulières à pleine amplitude pendant la natation, le baseball ou le tennis, les micro-blessures ou l'usure normale de l'articulation avec l'âge sont les causes les plus courantes du syndrome de rebond de l'épaule. Au stade initial, il y a une légère douleur à l'épaule, qu'une personne peut ressentir à la fois au repos et pendant le mouvement, une douleur irradie de l'épaule vers le bras, une douleur soudaine et vive lors du levage ou de la saisie d'objets. Avec la progression du syndrome, des douleurs apparaissent la nuit, une faiblesse et une limitation des mouvements, il est difficile de faire des mouvements avec les mains derrière le dos - par exemple, pour décompresser une robe.

Pour traiter le syndrome de recul de l'articulation de l'épaule, il est nécessaire de soulager l'articulation. Il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires et, après avoir consulté un traumatologue orthopédiste, d'étudier et de faire régulièrement une série d'exercices de physiothérapie. Dans certains cas, s'il n'est pas possible de résoudre le problème de cette manière, une intervention chirurgicale est utilisée..

Le syndrome de rebond du coude survient souvent après un traumatisme ou un micro-traumatisme répété, par exemple chez les athlètes. Le patient éprouve une limitation de mouvement dans une ou plusieurs directions (ne peut pas être redressé ou plié) ou dans les deux directions (l'amplitude de mouvement complète ne peut pas être obtenue).

Pour traiter le syndrome de recul du coude, il est nécessaire de soulager l'articulation. Il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires et, après avoir consulté un traumatologue orthopédiste, d'étudier et de faire régulièrement une série d'exercices de physiothérapie. Dans certains cas, s'il n'est pas possible de résoudre le problème de cette manière, une intervention chirurgicale est utilisée..

En période postopératoire, le premier jour après l'opération, un cours de physiothérapie commence à restaurer toute l'amplitude des mouvements de l'articulation.

"Souris" de l'articulation du coude. À la suite d'une blessure ou d'une maladie articulaire, un fragment de cartilage ou d'os pénètre dans la capsule articulaire. Cela provoque généralement une sensation de blocage et une douleur vive lors du déplacement. La "souris" de l'articulation du coude est traitée chirurgicalement. Pendant l'opération, un fragment est prélevé flottant librement dans l'articulation (souris articulaire).

La bursite de l'articulation de l'épaule est une inflammation qui se produit dans la membrane muqueuse de l'articulation de l'épaule. Les signes d'inflammation comprennent la douleur, l'enflure, la limitation du mouvement et la douleur au mouvement. L'inflammation provoque une surcharge de l'articulation de l'épaule, des microtraumatismes répétés ou un traumatisme isolé de l'articulation de l'épaule, ainsi qu'une tendinite calcifiante, à la suite de laquelle des cristaux de chaux se déposent dans le tendon de la coiffe des rotateurs, formant une cavité ou des cavités et provoquant une inflammation des tissus entourant le tendon.

La bursite du coude est une inflammation qui se produit dans le sac muqueux de l'articulation du coude. L'inflammation provoque généralement des douleurs, un gonflement et, dans de rares cas, une restriction des mouvements. La cause de la bursite peut être un traumatisme, une infection, une arthrite, ainsi qu'une pression prolongée sur un ou les deux coudes, par exemple chez des représentants de professions spécifiques - ferblantiers ou installateurs d'installations de réfrigération / chauffage, qui doivent effectuer une partie du travail en reposant sur leurs coudes.

L'arthrite du coude est un processus inflammatoire dans l'articulation, qui se manifeste par une douleur et une limitation des mouvements. La polyarthrite rhumatoïde est l'un des types d'arthrite les plus courants affectant l'articulation du coude. L'arthrite peut également être causée par un travail physique, qui provoque régulièrement des tensions sur les articulations du coude et des blessures.

Le traitement non chirurgical de l'arthrite consiste à soulager le stress sur l'articulation touchée, à prendre des analgésiques, des injections de stéroïdes et une thérapie physique. Si un tel traitement ne parvient pas à réduire la douleur, des restrictions de mouvement sévères dans l'articulation du coude sont observées, un traitement chirurgical est nécessaire.

Un traitement chirurgical d'urgence est nécessaire en cas d'arthrite purulente (arthrite causée par une infection - un microbe). Par exemple, le diabète sucré et l'utilisation régulière de stéroïdes (généralement chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes) peuvent contribuer à l'arthrite infectieuse. Un traitement chirurgical adéquat de l'articulation effectué en temps opportun augmente la probabilité d'un résultat positif.

Arthrose de l'épaule. À la suite de blessures, de maladies et du processus de vieillissement naturel, l'articulation de l'épaule d'une personne est progressivement endommagée. Le cartilage est endommagé, ce qui, dans l'articulation, protège les surfaces des deux os du contact direct et du frottement. Lorsque le cartilage s'use, le contact direct et la friction des os entraînent une inflammation de l'articulation, des douleurs et, par conséquent, une limitation des mouvements..

L'arthrose est un processus irréversible, mais il peut être limité ou ralenti. Pour le traitement efficace de l'arthrose, des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont utilisés, ainsi que de la physiothérapie - des procédures dont le but est d'activer la circulation sanguine autour de l'os endommagé. Après consultation avec un traumatologue orthopédique, il est recommandé d'étudier un ensemble d'exercices physiothérapeutiques dont la mise en œuvre régulière permet de maintenir voire d'améliorer l'amplitude de mouvement existante de l'articulation touchée..

Si un tel traitement ne parvient pas à soulager la douleur et qu'il existe de sévères restrictions de mouvement dans l'articulation de l'épaule, un traitement chirurgical est nécessaire.

Pourquoi la douleur au coude survient-elle??

La douleur au coude n'est pas rare et presque tous les adultes ont dû y faire face au cours de leur vie.

Mais c'est une chose lorsque la douleur est fugace ou associée à une ecchymose et est tout à fait compréhensible, et complètement différente lorsqu'elle devient obsessionnelle, causant de la souffrance et limitant les mouvements..

Principales raisons ↑

Une variété de conditions pathologiques peuvent entraîner des douleurs dans les articulations du coude des mains: processus inflammatoires, tumoraux, dégénératifs-dystrophiques, conséquences d'un traumatisme et même le reflet de la douleur dans le coude d'un processus pathologique localisé dans un organe complètement différent.

Les causes les plus courantes de douleur au coude sont les maladies suivantes:

Épicondylite

C'est une maladie très courante dans la population adulte..

Avec l'épicondylite, l'un des épicondyles de l'humérus est touché, moins souvent les deux en même temps (les épicondyles sont deux tubercules sur les côtés du coude lui-même).

L'apparition de l'épicondylite est facilitée par:

  • mouvements répétitifs monotones constants dans l'articulation du coude;
  • effort physique sur les mains avec une certaine position fixe du corps, caractéristique de certaines professions (dactylographes, musiciens, dentistes, tourneurs, serruriers, charpentiers).

De plus, l'épicondylite affecte très souvent les athlètes, en particulier les joueurs de tennis et de golf, d'où les autres noms - "tennis elbow" et "golfeur's elbow".

Blessure

Bien entendu, une luxation ou une fracture des os dans la région de l'articulation du coude s'accompagnera d'une douleur intense et d'une limitation des mouvements du coude, et les patients associent clairement l'apparition de douleur à un traumatisme..

Cependant, la subluxation, les fissures et autres blessures mineures après une blessure «frivole» passent souvent inaperçues, entraînant après un certain temps un gonflement, une douleur, un dysfonctionnement.

Dans ce cas, les patients ont parfois le temps d'oublier le traumatisme qui a eu lieu..

Douleur réfléchie dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale et thoracique

L'ostéochondrose est une autre affection courante qui peut provoquer des douleurs dans les mains et, en particulier, dans les articulations du coude.

La douleur réfléchie est due à une perception particulière où le coude est faussement ressenti comme une source de douleur, mais en fait il n'y a pas de dommage là-bas.

Une douleur irradiante se développe lorsque les racines des nerfs spinaux sont pincées, dont les branches s'étendent jusqu'à l'articulation du bras et du coude.

Arthrose déformante

Bien que l'articulation du coude ne soit pas la localisation la plus typique de l'arthrose, une dégénérescence du cartilage y est toujours possible, le plus souvent en tant que phénomène secondaire, en raison de troubles hormonaux métaboliques généraux ou des conséquences de processus inflammatoires.

La destruction du tissu cartilagineux au fil du temps peut provoquer la formation de croissances osseuses sur les surfaces articulaires, entraînant des douleurs et une mobilité limitée en raison de celles-ci.

Un symptôme caractéristique de l'arthrose déformante est un resserrement pendant le mouvement.

Arthrite

Il s'agit d'une lésion inflammatoire de l'articulation du coude, qui peut être:

  • réactif - il se développe dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës sévères, de rougeole, de rubéole, d'infections bactériennes, y compris d'arthrite spécifique (tuberculeuse, gonorrhée, syphilitique, brucellose);
  • post-traumatique;
  • résultant de maladies systémiques du tissu conjonctif (rhumatismes, lupus érythémateux disséminé), avec troubles métaboliques (goutte).

Bursite

C'est une inflammation du sac périarticulaire, se développe pour les mêmes raisons que l'arthrite.

Les principaux signes sont un gonflement prononcé autour de l'articulation, une douleur, avec une bursite aiguë - une augmentation de la température.

Irradiation de la douleur dans le coude des organes internes

Cela peut être une douleur reflétée par le cœur, le pancréas, l'estomac, le foie.

Ainsi, la douleur et la sensation de brûlure dans le coude gauche sont l'un des symptômes d'une crise d'angine de poitrine, avec crise cardiaque, exacerbation d'un ulcère d'estomac.

Une irradiation de la douleur dans l'articulation du coude de la main droite peut survenir avec colique biliaire, cholécystite.

Syndrome du canal cubital

Il s'agit d'une compression du nerf ulnaire causée par:

  • microtraumatismes répétitifs;
  • surmenage (chez les athlètes);
  • une pression prolongée (l'habitude de s'appuyer longtemps sur les coudes lorsque vous parlez au téléphone, les conducteurs mettant la main par la fenêtre).

Manifesté par une douleur et une sensation de raideur dans l'articulation du coude, un engourdissement et des picotements dans les doigts, principalement dans le petit doigt et la moitié de l'annulaire la plus proche du petit doigt.

Névrite du nerf ulnaire (inflammation)

S'accompagne de douleurs dans le coude, l'avant-bras, un engourdissement de la main et des doigts.

Néoplasmes malins dans la région de l'articulation du coude

Une telle tumeur peut se développer à partir du cartilage ou du tissu osseux..

Ils sont rares et sont généralement diagnostiqués à des stades ultérieurs, lorsque la tumeur se développe et perturbe la fonction des articulations.

Parmi les premiers symptômes figurent des augmentations de température inexpliquées, une perte de poids, un manque d'appétit, des douleurs ultérieures, un gonflement autour des jointures articulaires..

Parmi les rares causes de douleur dans l'articulation du coude, on trouve:

  • fasciite diffuse;
  • arthropathie neurotrophique;
  • chondromatose synoviale;
  • hémophilie.

Chaque pathologie est caractérisée par une sorte de symptomatologie, les sensations douloureuses se comportent différemment, survenant avec certains mouvements, après une action ou étant constamment présentes.

Pourquoi ça fait mal sous l'omoplate gauche? Découvrez les causes de la douleur sous l'omoplate gauche dans notre article.

Les articulations des doigts font mal - que faire? Lire dans cet article.

Lors de la flexion

La douleur au coude pendant la flexion est notée lorsque:

  • arthrose déformante (généralement accompagnée d'un crunch, l'extension sera également douloureuse);
  • arthrite, bursite - tous les mouvements de l'articulation du coude sont douloureux, dans la phase aiguë, un œdème, de la fièvre, une rougeur de la peau sur l'articulation touchée sont caractéristiques;
  • tumeurs;
  • après une blessure.

La douleur au coude lors de la flexion et de la rotation du poignet (rotation de la main) survient dans le contexte d'une épicondylite médiale («coude du golfeur»).

Une diminution de la flexion, des douleurs et un gonflement se produisent lorsque les tendons de l'avant-bras sont déchirés.

Lors de la flexion

La douleur d'extension est également associée à l'arthrose, l'arthrite, la bursite, les tumeurs et diverses blessures.

Une douleur intense en essayant d'étendre le bras est caractéristique du coude du joueur de tennis ou de l'épicondylite latérale aiguë.

Les patients atteints d'épicondylite latérale sont incapables de supporter la charge sur un bras tendu (un symptôme de fatigue), ressentent une douleur vive en serrant la main dans un poing et sont incapables de garder le bras tendu au coude avec une main serrée (symptôme de Thompson).

Une douleur aiguë et une obstruction de l'extension complète de l'articulation du coude accompagnées d'un raccourcissement de l'avant-bras sont caractéristiques de la luxation postérieure.

La déformation de l'articulation est déterminée visuellement, le processus olécrânien en saillie.

De l'Intérieur

La douleur à l'intérieur se produit avec une épicondylite médiale, avec des ecchymoses et d'autres blessures traumatiques à l'intérieur du coude.

Lorsqu'il est pressé

Les sensations de douleur lors de la pression et de la sensation de l'articulation du coude sont caractéristiques des lésions inflammatoires (arthrite, bursite), tandis que le gonflement est déterminé, la peau sur l'articulation est chaude au toucher.

bursite du coude

Une tumeur dans l'articulation du coude à des stades ultérieurs de développement peut également être ressentie.

L'apparition de douleur en appuyant sur l'épicondyle du coude est un signe d'épicondylite.

La pression sur le coude lui-même et l'épicondyle est très douloureuse pour les fractures et les luxations, les ecchymoses, les entorses.

Après l'entraînement

La douleur immédiatement après l'exercice peut être liée à une blessure:

  • dislocation;
  • subluxation dans l'articulation;
  • étirement des ligaments en raison d'un surmenage, d'un mouvement brusque, d'un exercice inapproprié.

Si la douleur après l'effort vous dérange constamment, une épicondylite ou un syndrome du canal cubital est très possible..

En serrant la main

La douleur qui apparaît au moment de la poignée de main est l'un des symptômes de l'épicondylite.

De plus, serrer la main peut être douloureux pour les fissures et autres blessures à l'articulation du coude..

Lors du levage de poids

L'absence de douleur lors de l'exécution de mouvements quotidiens normaux et leur apparition pendant l'exercice (soulever des poids, travaux manuels lourds) est un signe typique d'épicondylite subaiguë.

Soulever des poids peut entraîner un pincement des racines des nerfs spinaux et l'apparition de douleurs le long de leur parcours - dans l'épaule, le coude.

Après une ecchymose

Selon la force de la blessure, des blessures de degrés divers sont possibles: des microfissures aux fractures.

En conséquence, la nature de la douleur sera également différente: avec une fracture et une luxation - aiguë, en même temps une déformation de l'articulation est notée, au moment de la fracture, un craquement caractéristique est souvent entendu.

Les microfissures et les fissures peuvent ne pas causer de douleur immédiatement après une blessure, mais apparaissent après un certain temps, dans certains cas, de telles blessures subtiles provoquent un syndrome du canal cubital.

Une ecchymose des seuls tissus mous s'accompagne d'une douleur assez intense immédiatement au moment de la blessure, puis la douleur ne devient pas trop intense, la douleur à la palpation est localisée, pour ainsi dire, sur l'articulation, dans la zone de l'hématome, les mouvements du coude sont indolores et faciles à effectuer dans leur intégralité.

Après la chute

Une chute sur le coude avec un coup sur une surface dure peut entraîner une fracture.

Une fracture de l'articulation du coude se manifeste par une douleur vive, une déformation articulaire, un gonflement.

Les mouvements sont presque impossibles en raison d'une douleur intense.

En tirant vers le haut

Tirer vers le haut, comme les autres charges, provoque une douleur au coude avec une épicondylite subaiguë.

Au repos

La douleur de nature constante, sans aucun rapport avec la charge, est caractéristique de:

  • arthrite;
  • bursite;
  • névrite du nerf ulnaire;
  • Néoplasmes malins;
  • stades tardifs de l'arthrose déformante;
  • douleur reflétée dans l'ostéochondrose.

Au repos, des douleurs peuvent également apparaître, irradiant des organes internes..

Douleur qui survient la nuit

La douleur nocturne est un symptôme courant de l'arthrite goutteuse, mais elle affecte généralement non seulement le coude, mais aussi d'autres articulations.

La nuit, des sensations douloureuses dérangent les patients souffrant d'autres formes d'arthrite, de névrite ulnaire, de tumeurs.

La nuit également, une douleur réfléchie est probable..

L'enfant a

Chez les enfants, une telle douleur est le plus souvent associée à un traumatisme (les luxations et les subluxations sont très typiques avec une forte traction de l'enfant par la main), une arthrite réactive sur fond d'infections virales et bactériennes.

Nature possible de la douleur ↑

La nature de la douleur est un symptôme très spécifique par lequel un diagnostic peut souvent être présumé.

Douloureux

Une douleur constante et douloureuse est typique de la névrite ulnaire, peut survenir lorsque:

  • tumeurs;
  • certains types d'arthrite (tuberculeuse);
  • syndrome du canal cubital.

Tranchant

Des douleurs de nature aiguë surviennent lors de blessures, d'épicondylite aiguë, d'arthrite, de bursite, d'arthrose déformante.

Fort

Des douleurs sévères accompagnent toutes les lésions aiguës-inflammatoires et traumatiques du coude, devenant particulièrement insupportables en mouvement; possible dans les stades avancés de l'arthrose déformante, des tumeurs.

Tranchant

Des douleurs aiguës apparaissent dans le contexte d'une épicondylite aiguë, de l'arthrite, de la bursite; après des blessures; avec irradiation des organes internes.

Brûlant

Une douleur brûlante irradiant du cœur vers le coude, l'épaule et l'avant-bras gauches est un symptôme typique d'un infarctus aigu du myocarde ou d'une crise d'angine de poitrine.

Tirant

Une douleur de faible intensité dans le coude est notée avec névrite, syndrome du canal cubital.

Avec des lésions nerveuses, les doigts deviennent souvent engourdis.

Constant

La présence constante de douleur est possible avec:

  • arthrite;
  • arthrose déformante;
  • tumeurs.

Tournage

Une douleur sous la forme d'un lumbago de l'épaule au coude survient lorsque les racines des nerfs spinaux sont pincées dans le contexte d'une ostéochondrose de la colonne vertébrale ou d'une hernie discale intervertébrale.

Une douleur vive mais passant rapidement du coude à l'avant-bras est caractéristique des ecchymoses du coude lorsque le coup frappe le nerf ulnaire.

Chronique

La douleur chronique est un signe de lésions chroniques de l'articulation du coude:

  • l'arthrose;
  • arthrite chronique;
  • Néoplasmes malins.

Réfléchi

La douleur réfléchie dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale est d'intensité différente, leur apparence n'est en aucun cas associée à des mouvements et à une charge dans l'articulation du coude, mais peut être associée à une charge sur le cou ou le dos.

Avez-vous diagnostiqué une épicondylite du coude? Sur notre site Web, vous trouverez de nombreuses informations sur le traitement de l'épicondylite de l'articulation du coude.

Quels sont les symptômes de la luxation vertébrale? Découvrez ici.

Pourquoi la colonne vertébrale craque-t-elle? Voir dans cet article.

Méthodes de diagnostic ↑

Malgré un si grand nombre de causes de douleur au coude, le diagnostic dans la très grande majorité des cas est facile..

Déjà lors de la conversation avec le patient, le médecin fera des hypothèses sur la nature de la pathologie, en se basant sur les données de l'anamnèse (circonstances d'apparition de la douleur, etc.), les caractéristiques de la douleur.

L'examen et la palpation (sensation) aideront à confirmer la présence d'une maladie particulière, d'une blessure.

Un examen plus approfondi sera programmé en fonction du diagnostic présumé:

  • en cas de blessure, d'arthrite, d'arthrose, une radiographie est forcément prescrite;
  • lésions inflammatoires de l'articulation et douleurs d'origine inconnue, la suspicion d'un néoplasme malin nécessitera une prise de sang générale;
  • avec névrite, syndrome du canal cubital, ostéochondrose, les patients sont envoyés pour examen et traitement chez un neurologue;
  • avec des douleurs brûlantes dans le bras et le coude gauches, une consultation préalable avec un cardiologue, un ECG sera nécessaire.
  • l'imagerie par résonance magnétique calculée peut être recommandée pour les néoplasmes malins, l'ostéochondrose, l'arthrose déformante.

Traitement ↑

Le choix du traitement dépendra du diagnostic.

En fonction de la maladie, des médicaments provenant d'une grande variété de groupes sont prescrits, vous ne devez donc jamais vous soigner vous-même - cela peut entraîner une aggravation de la maladie..

Par exemple, avec des douleurs brûlantes dans le coude de la main gauche, le traitement doit nécessairement être précédé d'un examen médical, car il est nécessaire d'exclure une crise cardiaque et une angine de poitrine, en cas de suspicion, une hospitalisation d'urgence sera nécessaire.

Comment et comment soulager la douleur?

Si la douleur survient immédiatement après la blessure, fixez votre main en la suspendant à un foulard ou à un foulard, buvez tout analgésique disponible (analgine, kétorol, baralgine, nurofène) et contactez la salle d'urgence..

En cas de douleur brûlante dans le coude gauche, le bras, en particulier irradiant du sternum ou du cœur, appelez immédiatement une ambulance, vous pouvez boire de l'aspirine.

Si la douleur n'est pas associée à une blessure, mais vous dérange constamment ou apparaît lorsque le bras est chargé, essayez de la soulager avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuklin, diclofénac, voltaren, nimésulide), mais vous ne devriez pas les prendre pendant une longue période sans examen médical - cela entraîne le développement d'effets secondaires. actions et retard des diagnostics.

Toute douleur qui survient pendant le mouvement nécessite la création d'un repos maximal dans le bras affecté, il est conseillé d'utiliser des bandages de fixation spéciaux.

Pour soulager la douleur en cas d'ecchymose des tissus mous autour de l'articulation du coude, lorsqu'il n'y a pas de déformation et que les mouvements ne sont pas perturbés, mais qu'il n'y a qu'un hématome, le froid est utilisé localement le premier jour et la chaleur les jours suivants.

Pour soulager la douleur dans les néoplasmes malins, des analgésiques très puissants sont nécessaires, y compris des narcotiques.

Traitement avec des pommades et autres médicaments

L'arthrite, la bursite, l'arthrose sont traitées avec des formes galéniques locales (pommades, gels, crèmes, frottements, patchs) contenant des substances à effet anesthésique, anti-inflammatoire, chauffant:

  • gel fastum;
  • gel de voltarène;
  • alcool de camphre;
  • plâtre au poivre;
  • pommade au diclofénac, etc..

Pour l'arthrose, des pommades contenant du sulfate de chondroïtine (chondroxyde) sont prescrites localement.

Dans le traitement de l'arthrite purulente aiguë et de la bursite, les médicaments antibactériens sont largement utilisés, généralement par une série d'injections intramusculaires, après quoi des comprimés sont prescrits..

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle peut être utilisée avec succès pour le traitement, mais uniquement en complément de la pharmacothérapie, et non à la place.

Donc, pour la douleur, de tels remèdes peuvent aider:

  • Un gonflement du coude soulage bien le bandage des feuilles fraîches de bardane, de chou.
  • Pour la douleur, les compresses d'alcool, les frottements à base de miel, de moutarde, de térébenthine donnent un bon effet.
  • À l'intérieur, vous pouvez prendre des décoctions et des infusions d'herbes médicinales à effet anti-inflammatoire.

Traitement opératoire

Les opérations sont rarement nécessaires.

Les indications de la chirurgie sont:

  • tumeurs;
  • syndrome du canal cubital causé par la compression de tissus pathologiquement altérés;
  • arthrite et bursite avec une grande quantité d'épanchement (une ponction articulaire est effectuée);
  • formes avancées d'arthrose.

Physiothérapie

Les techniques de physiothérapie peuvent soulager efficacement la douleur, favoriser l'activation de la circulation sanguine dans les tissus affectés et restaurer la fonction articulaire.

Cependant, dans les périodes aiguës de lésions inflammatoires du coude (arthrite, bursite), avec tumeurs, la physiothérapie n'est pas utilisée.

Le plus utilisé:

  • électrophorèse, y compris médicinale;
  • laser;
  • thérapie par ondes de choc (pour l'épicondylite);
  • courants diadynamiques;
  • boue cicatrisante;
  • balnéothérapie;
  • massage;
  • physiothérapie.

Vous avez mal au dos? Peut-être un nerf pincé. Sur notre site Web, vous trouverez des informations sur ce qu'il faut faire si un nerf est pincé dans le dos.

Comment soigner un wen sur le dos? Lisez ici.

Prévention ↑

La prévention de la douleur dans l'articulation du coude implique la prévention des conditions pathologiques qui ont provoqué le développement du syndrome douloureux.

Cela s'applique principalement à l'épicondylite et aux blessures sportives.

Les personnes dont la profession est associée à des mouvements monotones dans les articulations du coude doivent effectuer quotidiennement des exercices de gymnastique simples pour décharger le coude, le plier et le déplier; auto-massage facile.

Les athlètes doivent prendre soin d'un stress adéquat et éviter les blessures accidentelles.

Afin de ne pas provoquer le développement du syndrome du canal cubital, ne vous appuyez pas longtemps sur votre coude lorsque vous lisez des livres, parlez au téléphone, tout en travaillant..

Les sensations douloureuses dans le coude peuvent entraîner de nombreuses minutes désagréables, alors essayez de les éviter..

Eh bien, si vous les avez déjà, ne remettez pas la visite chez le médecin - identifiez la source du problème et commencez le traitement.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte

Les causes de l'inflammation sont variées.Symptômes