La radiculite lombo-sacrée est définie comme un ensemble de symptômes qui surviennent lorsque les racines de la moelle épinière sont endommagées. Ce processus est pathologique, la lombalgie est secondaire..

La sciatique est une conséquence des dommages aux tissus de la colonne vertébrale. Au moment où les disques intervertébraux ne peuvent pas recevoir une nutrition suffisante, des changements de type dystrophique se produisent progressivement dans leurs tissus - protrusion. Dans ce processus, les cordons du tissu conjonctif sont considérablement affaiblis. Pour éviter le déplacement des vertèbres, les bords sont envahis par des excroissances osseuses - ostéophytes.

Les disques déplacés et les tissus irrités par les ostéophytes appuient sur les terminaisons nerveuses. Il existe donc un syndrome douloureux qui irradie vers différents membres du corps..

Ce que c'est?

La sciatique est une inflammation des racines nerveuses qui pénètrent dans le foramen intervertébral. La radiculite apparaît soudainement et la douleur est si forte qu'il est impossible de l'imaginer sans la ressentir. Dans 95% des cas, la sciatique est une conséquence de l'ostéochondrose, dans les 5% restants - le résultat de blessures, hernies, usure et déformation de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux. Les personnes qui font du sport et qui mènent une vie sédentaire sont à risque de contracter cette maladie..

La radiculite peut être aiguë - elle apparaît soudainement, à la suite d'une blessure ou d'un surmenage, et après un traitement rapide, une personne l'oublie pendant longtemps ou chronique. Cette dernière forme se produit avec le temps, en raison de l'ignorance de la maladie.

Raisons de développement

La sciatique n'est pas une maladie distincte, mais plutôt une conséquence de problèmes de santé plus graves. C'est pourquoi de nombreux facteurs peuvent influencer son apparence. La sciatique est due à une inflammation ou à des lésions des terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Toutes ces racines nerveuses sont responsables du mouvement et de la coordination corrects de tout le corps. Dès que leur travail est perturbé, il y a une douleur vive, qui peut devenir chronique..

Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de la radiculite, les médecins distinguent les principales:

  • mode de vie sédentaire;
  • grande activité physique sur la colonne vertébrale;
  • hernie intervertébrale;
  • l'apparition de croissances osseuses à la surface de la colonne vertébrale;
  • maladies oncologiques;
  • arthrite;
  • les modifications de la colonne vertébrale provoquent des maladies des organes internes, tels que le système cardiovasculaire et génito-urinaire;
  • situation stressante transférée;
  • soulever des objets lourds;
  • maladie métabolique;
  • déséquilibre hormonal;
  • faiblesse du système musculaire;
  • maladies infectieuses (FLU, ARI);
  • consommation excessive de sel.

Évidemment, il existe de nombreuses raisons à l'apparition de la radiculite, il est donc important de faire des efforts pour éviter l'apparition de la maladie..

Sciatique lombo-sacrée

Les principaux syndromes réflexes de l'inflammation lombo-sacrée des racines vertébrales sont le lumbago, la lumboischialgie, le syndrome du piriforme, ainsi que la périarthrose des articulations de la cheville, de la hanche et du genou..

Le développement du lumbago est souvent causé par la levée de poids, des mouvements brusques ou maladroits, son premier signe est une douleur soudaine et lancinante que les patients ressentent pendant un court instant ou plusieurs minutes, la douleur peut aussi avoir un caractère «déchirant» ou pulsant et s'intensifier lors des éternuements et de la toux. Le lumbago provoque une mobilité réduite dans la région lombaire. Dans le même temps, la sensibilité et les réflexes des tendons restent normaux. Le patient s'inquiète de l'inconfort, de la douleur, parfois ce phénomène dure plusieurs jours.

La lumbodynie se produit dans un contexte d'hypothermie, de tremblements au volant, d'une posture inconfortable prolongée, d'un effort physique important. Un symptôme de la lumbodynie sera une douleur sourde et douloureuse qui évolue lors du changement de position du corps (marche, assise, flexion). La douleur peut irradier vers la jambe ou la fesse. La douleur est notée lors de la palpation des ligaments interépineux et des apophyses épineuses dans la zone touchée. En se penchant en avant, les muscles du dos du patient sont fortement tendus et en se penchant en arrière, la douleur est éliminée. Les réflexes des tendons du talon et les réflexes du genou sont préservés. Souvent, le processus a une évolution subaiguë ou chronique..

Avec la lumboischialgie, une douleur de compression profonde se développe dans l'articulation et les fesses, irradiant vers la jambe. La douleur peut augmenter avec les éternuements, la toux, le changement de position du corps. De plus, les patients ont une sensation de chaleur ou de froid dans la jambe. À la palpation de ces zones, une neuroosteofibrose douloureuse est notée; lors du processus de palpation du tissu musculaire, des formations de consistance dense qui n'ont pas de limites claires sont diagnostiquées.

Le signe clinique de la sciatique dans cette forme de radiculite est une douleur localisée dans le nerf sciatique, ainsi qu'une fonte musculaire avec une diminution du réflexe d'Achille. Des symptômes similaires peuvent indiquer une autre maladie - névrite du nerf sciatique, une caractéristique distinctive de cette maladie est la nature des douleurs, car avec la sciatique, elles sont aiguës, paroxystiques, brûlantes, accompagnées d'une position forcée (généralement sur le côté avec une jambe pliée).

Symptômes de la sciatique

À partir de la longue liste des symptômes de la maladie, les trois principaux peuvent être distingués:

  1. Syndrome de la douleur. Des douleurs sourdes ou vives peuvent irradier vers diverses parties du corps reliées par des fibres nerveuses à la zone touchée de la colonne vertébrale.
  2. Diminution de la sensibilité. Les dommages aux terminaisons nerveuses provoquent un engourdissement partiel, des brûlures ou des picotements dans les tissus.
  3. Faiblesse musculaire. Les modifications physiologiques du tissu nerveux entraînent une conduction intermittente de l'influx nerveux, ce qui perturbe le fonctionnement normal des muscles, jusqu'à une atrophie complète.

Autres signes de sciatique

  • changement de démarche, raideur, manque de confiance dans les mouvements;
  • flexion spontanée de l'articulation du genou lorsqu'une personne essaie de s'allonger ou de s'asseoir;
  • diminution de la sensibilité dans le domaine de l'inflammation;
  • sensations de picotements et de brûlures dans les tissus mous près de la zone touchée;
  • augmentation de la transpiration;
  • pâleur de la peau du visage;
  • affaiblissement des fibres musculaires;
  • augmentation du syndrome de la douleur la nuit;
  • vertiges;
  • perte auditive;
  • détérioration de l'appareil visuel;
  • dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, des systèmes génito-urinaire et cardiovasculaire.

La douleur avec radiculite a des caractéristiques très diverses - il s'agit de tiraillements chroniques, de douleurs douloureuses et d'un syndrome de douleur intolérable et brûlant, en raison duquel le patient est pratiquement immobilisé. La douleur modifie considérablement le tonus musculaire du cou, du dos et du bas du dos. Le patient s'efforce involontairement d'obtenir une position dans laquelle la douleur est minimisée. La personne peut bouger en position pliée, se tourner sur le côté ou se pencher.

Sciatique lombo-sacrée: symptômes

  1. Douleur aiguë dans le coccyx et le bas du dos, lors de la flexion, de la rotation, de l'accroupissement et d'autres charges dynamiques et statiques.
  2. Une forte augmentation de la douleur lors des éternuements, de la toux et d'autres tensions involontaires dans la région lombo-sacrée.
  3. Rigidité des mouvements du corps et des membres inférieurs.
  4. Incapacité de plier les orteils ou de grimper sur les orteils du pied.

La durée de la période aiguë de radiculite dépend de la pathologie qui a provoqué l'inflammation de la racine de la moelle épinière et de l'exactitude des mesures thérapeutiques prises. L'indicateur moyen de la durée des symptômes de la sciatique lombaire est de 7 à 10 jours, conformément aux médicaments utilisés pour les lombalgies.

Diagnostique

Le traitement de la sciatique est de la compétence d'un neuropathologiste. Mais si l'évolution de la maladie est compliquée par des blessures, des hernies intervertébrales ou est de nature discogène, l'intervention de spécialistes plus étroits peut être nécessaire, tels que:

  • traumatologues orthopédiques;
  • vertébrologues;
  • neurochirurgiens.

Pour établir un diagnostic précis, il est nécessaire de procéder à un examen médical, comprenant un certain nombre de procédures:

  • Clarification des symptômes - détermination de l'intensité et des différences caractéristiques du syndrome douloureux, sa durée, la présence de troubles de la sensibilité.
  • Examen physique - vous permet d'établir l'amplitude des mouvements et la force musculaire du moment.
  • Examen neurologique - les réactions réflexes du patient, l'activité et la sensibilité de diverses parties du corps sont vérifiées.
  • X-ray - donne une image complète des processus dégénératifs en cours.
  • CT, IRM - vous permettent de déterminer avec précision le degré d'impact de la compression sur les racines nerveuses.
  • EMG - visualise la nature et l'étendue des dommages aux fibres nerveuses.

Après avoir identifié tous les symptômes de la sciatique lombaire, un traitement est prescrit, des médicaments et en utilisant diverses technologies thérapeutiques modernes.

Complications

Les complications de la radiculite sont rares, mais avec un diagnostic et un traitement intempestifs, avec compression prolongée des racines nerveuses, altération du trophisme nerveux (nutrition) et ralentissement de la circulation sanguine, le plus souvent se développent:

  1. Ischémie vertébrale et infarctus.
  2. Inflammation des méninges - épidurite rachidienne ou arachnoïdite de la moelle épinière.
  3. Hémiparésie ou paraparésie (paralysie partielle des membres).
  4. Paralysie atrophique - se développe à la suite d'une compression prolongée du nerf spinal et d'une violation de l'innervation des extrémités.

Traitement de la radiculite

Chez l'adulte, le traitement de la sciatique est un complexe de procédures médicales et physiothérapeutiques visant non seulement à éliminer la douleur, mais également à restaurer le fonctionnement normal des vertèbres..

Le traitement de la maladie doit être effectué dans un environnement convivial pour le patient. Lors du traitement de la sciatique, il doit assurer la paix. L'endroit sur lequel il repose ne doit pas se plier, c'est pourquoi un bouclier rigide est placé en dessous. Le patient doit restreindre le mouvement de l'endroit de la colonne vertébrale où l'inflammation de la racine vertébrale s'est produite. Pour cela, le médecin peut recommander un corset de fixation rigide, mais vous ne pouvez pas le porter plus de 3 heures par jour..

Pour réduire la douleur, les patients se voient prescrire un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien. Si la douleur est caractérisée par une intensité accrue, des analgésiques sont injectés par voie intramusculaire, s'ils sont faibles - utilisez des suppositoires ou des comprimés de médicaments. Dans un hôpital, pour soulager la douleur, un médecin peut effectuer un blocage à la novocaïne du nerf endommagé.

Les méthodes locales sont également efficaces dans le traitement de la sciatique, qui incluent l'utilisation de plâtre au poivre, de pommades anti-inflammatoires et chauffantes avec des huiles essentielles, du venin d'abeille et de serpent..

Dans un cadre hospitalier ou ambulatoire, le patient peut se voir prescrire des procédures d'acupuncture et de physiothérapie. Après le soulagement du syndrome douloureux, une traction de la colonne vertébrale est parfois nécessaire. Cette procédure est réalisée exclusivement dans un hôpital par un spécialiste qualifié..

Je voudrais porter une attention particulière à la question de la thérapie manuelle, qui est très efficace dans le traitement de la radiculite. Avant la nomination d'une thérapie manuelle, une consultation avec un neurologue et un examen aux rayons X sont nécessaires. Le traitement par des méthodes manuelles est catégoriquement contre-indiqué en présence d'une grande hernie discale, car pendant la procédure, elle peut se détacher.

Régime alimentaire et nutrition

La nourriture pour la radiculite doit être fractionnée et réutilisable. Le régime se compose des produits suivants:

  1. Poisson et viande maigres
  2. Légumes et fruits
  3. Les aliments qui contiennent des fibres
  4. Gruaux - sarrasin, riz, orge perlé
  5. Légumineuses: haricots, pois.
  6. Vous devez boire suffisamment de liquides tout au long de la journée.

Non recommandé: saindoux, viandes et poissons gras, pâtisseries, confiseries, produits fumés. La nourriture sèche n'est pas autorisée. Il est conseillé aux personnes souffrant de sciatique ou à risque de mener une vie active.

La prévention

En prophylaxie de la sciatique, il est recommandé de réaliser des exercices thérapeutiques (mais pas lors d'une exacerbation). Cela est nécessaire pour renforcer les muscles, ce qui supprimera le stress inutile de la colonne vertébrale, créera un corset musculaire naturel. La natation est bénéfique pour la colonne vertébrale, mais dans ce cas, il faut éviter l'hypothermie et les mouvements brusques. Il est conseillé de lutter contre le surpoids, ce qui augmente la pression sur les vertèbres. Il est préférable de faire un travail physique lourd dans un corset, essayez de ne pas soulever de poids, ne restez pas longtemps en position inclinée.

Il est également important de surveiller votre posture et une bonne nutrition. Tout d'abord, réduisez la quantité de sel dans l'alimentation, augmentez l'apport en fibres (mangez plus de crudités, de salades fraîches). Il est préférable de cuire à la vapeur en évitant les gras, les frits, les épicés. Les sucreries, le café et le thé fort, si possible, doivent également être exclus. L'ail, le jus de citron, les bananes sont utiles. Parfois, la sciatique est exacerbée en raison d'un manque de vitamine B12 dans le corps - il est conseillé de l'ajouter avec d'autres additifs alimentaires au régime..

Prévoir

Un pronostic favorable est possible en cas de diagnostic rapide et de traitement détaillé, y compris toutes les directions possibles.

Ce n'est qu'avec cette approche que l'on peut s'attendre à un rétablissement sans crainte de rechute. Dans le cas de l'ischémie et, par conséquent, de l'infarctus de la moelle épinière, il est impossible de prédire une guérison complète, car la conséquence de telles complications est souvent une violation des fonctions motrices et sensorielles du corps..

Sciatique lombaire: symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

Une personne sur dix subit une fois une douleur aiguë, qui peut soudainement "se tordre" si vous vous penchez négligemment. Cela se fait sentir une sciatique lombaire, qui peut rapidement prendre une évolution chronique de la maladie. Cependant, les méthodes modernes de traitement et de prévention peuvent faire face avec succès aux symptômes les plus graves de la radiculite..

La radiculite est une maladie du système nerveux de la colonne vertébrale, dans laquelle les racines nerveuses du canal rachidien sont pincées.

Dans les grandes lignes

La radiculite affecte des parties de la colonne vertébrale comme les cervicales, les lombaires et les thoraciques. La sciatique ou le lumbago lombaire survient le plus souvent et est considéré comme le plus grave.

Sur le site d'endommagement des fibres nerveuses, la sciatique du bas du dos peut être de deux types:

    Sciatique lombo-sacrée, causée par des changements affectant les racines, les ligaments et les disques intervertébraux.

  • Sciatique, lorsque les racines du nerf sciatique sont touchées.
  • Selon la façon dont la sciatique lombaire se manifeste, ses causes peuvent avoir une typologie différente.

    Causes de la sciatique lombaire


    La sciatique lombaire n'est pas une maladie indépendante. Il s'agit d'un complexe de manifestations douloureuses qui sont la conséquence d'autres maladies. Les processus dégénératifs modifient l'espace intervertébral de la colonne vertébrale et perturbent ses fonctions, ce qui conduit à l'apparition de symptômes de radiculite.

    Avant de commencer le traitement de la sciatique du lombaire, vous devez connaître les raisons:

      Ostéochondrose et ses manifestations: ostéophytes, processus osseux, protubérances discales.

    Ancienne blessure à la colonne vertébrale.

    Sténose foraminale, lorsque les canaux radiculaires sont rétrécis.

    Maladies des organes internes, présence de tumeurs.

    Stress sévère, hypothermie, musculation.

    Malnutrition tissulaire - dépôt de sel.

    Maladies du système génito-urinaire, grippe et autres infections antérieures.

  • Changements liés à l'âge.
  • Le plus souvent, la sciatique lombaire apparaît après quarante ans. Elle affecte également les athlètes et les personnes travaillant par temps froid et dans les industries liées à l'haltérophilie..

    Symptômes

    Trois syndromes douloureux sont distingués en fonction de la localisation de la douleur:

      Le lumbago est une douleur qui apparaît à la suite d'un effort excessif ou d'une hypothermie, après quoi un spasme musculaire peut survenir, les vertèbres peuvent se déplacer ou une hernie intervertébrale peut apparaître. L'attaque dure parfois une journée entière.

    Sciatique - la douleur lancinante se manifeste dans le bas du dos ou les fesses, et peut également souvent être ressentie le long de la jambe entière et céder dans le pied.

  • Lumboischialgie - douleur obsessionnelle brûlante dans la colonne lombaire, irradiant vers les jambes.
  • En plus de la radiculite principale, il présente des symptômes généraux:

      Les sensations de douleur sont de nature, de durée et d'intensité différentes.

    Des picotements, des brûlures dans les jambes.

    Engourdissement et faiblesse musculaire.

    Raideur et douleur insupportable lors du déplacement.

    Douleur avec mouvements brusques.

  • Lissage du pli fessier du côté douloureux.
  • Il est assez difficile de traiter la sciatique, dont les symptômes et le traitement sont très étroitement liés. Les symptômes sont très divers et le traitement est donc strictement individuel.

    Traitement


    Après avoir ressenti les premiers signes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un neuropathologiste. Avant de traiter la sciatique lombaire, un spécialiste prescrit une étude diagnostique complète.

    Le diagnostic de la radiculite est effectué par les méthodes suivantes:

      Examen aux rayons X - détermination des modifications de la structure osseuse.

    Tomodensitométrie - détermination du degré de lésion des ligaments nerveux et des disques intervertébraux.

  • Électromagnétographie - une étude plus approfondie des fibres nerveuses.
  • Traitement médical


    Après une étude complète et une identification du tableau clinique exact de la maladie, le médecin détermine les méthodes de traitement. Avec une exacerbation d'une maladie telle que la sciatique lombaire, des médicaments sont prescrits en premier lieu et visent à éliminer le syndrome douloureux:

      Les anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent l'enflure, l'inflammation et la douleur dans la zone touchée.

    Les relaxants musculaires soulagent les spasmes musculaires, éliminent le pincement des fibres nerveuses.

    Des analgésiques sont prescrits dans certains cas pour soulager rapidement la douleur sous forme de blocage de la zone touchée par des injections.

    Les antidépresseurs, sédatifs et hypnotiques sont utilisés en association avec des médicaments pour améliorer le bien-être du patient.

    Les onguents, gels et crèmes topiques soulagent l'inflammation et la douleur, rétablissent la circulation sanguine.

  • Les complexes de vitamines soutiennent l'état du patient.
  • Après avoir réussi à soulager la douleur d'une maladie telle que la sciatique, le traitement se poursuit. Le soulagement de la douleur ne signifie pas la guérison.

    La raison de l'apparition de la radiculite est découverte et, conformément à cela, un traitement supplémentaire est prescrit. Parfois, cela peut être l'utilisation de chondroprotecteurs, et parfois il suffit de prescrire des vitamines.

    Physiothérapie et autres traitements complémentaires


    Lorsque l'exacerbation de la maladie passe, un traitement physiothérapeutique est prescrit: traitement à la paraffine, réflexothérapie, phonophorèse, amplipulse, darsonvalisation.

    La thérapie à la paraffine est une méthode de thérapie thermique avec de la paraffine chauffée, qui augmente la circulation sanguine et améliore la guérison des tissus.

    La réflexologie est l'impact des aiguilles sur des zones ponctuelles du corps, déclenchant ainsi un système d'auto-guérison.

    Phonophorèse - les médicaments sont introduits dans le corps par ultrasons. Au cours de cette procédure, le métabolisme cellulaire est activé, la circulation sanguine est augmentée, le processus de régénération est accéléré et l'œdème est réduit..

    L'amplipulse est l'impact sur des parties du corps avec des courants alternatifs d'une fréquence de 2 à 5 kHz. La thérapie Amplipulse a des effets analgésiques, anti-inflammatoires, de résorption et autres.

    Darsonvalisation - Les courants D'Arsonval soulagent l'enflure et l'inflammation.

    Après la physiothérapie, si nécessaire, un traitement supplémentaire est prescrit:

      Massage thérapeutique, qui doit être effectué par un spécialiste expérimenté. En plus du massage des mains, il existe d'autres types de massage: le vide, les vibrations et l'hydromassage, qui se font à l'aide d'appareils spéciaux.

    Thérapie manuelle, dans laquelle un manuel expérimenté soulage la douleur et aide à restaurer l'activité physique.

  • La gymnastique thérapeutique, effectuée sous la supervision d'un spécialiste, renforce le corset musculaire, améliore l'apport sanguin à la colonne vertébrale, normalise les processus métaboliques et prévient l'exacerbation de la maladie.
  • La prévention

    Pour éviter de nouvelles attaques de sciatique vertébrale, vous devez suivre certaines règles de prévention de la maladie:

      Exercice systématique, marche, danse et natation, à l'exclusion des mouvements brusques, des sauts, du stress excessif.

    Séances périodiques de massage thérapeutique.

    Un lit confortable pour dormir - un matelas orthopédique peut être la solution idéale.

    Contrôle de votre poids - l'excès de poids met beaucoup de pression sur la colonne lombaire.

    Par temps froid, il est conseillé de porter une ceinture en laine ou en fourrure dans le bas du dos pour éviter l'hypothermie.

    Ne restez pas longtemps dans la même position et faites des pauses pendant le travail pour masser le bas du dos, faire des virages dans des directions différentes, marcher.

    Observer la bonne posture pendant le travail, ne pas trop travailler, contrôler le mode de travail et se reposer.

  • Évitez les mouvements brusques lorsque vous soulevez des poids, portez la charge à deux mains en répartissant le poids de manière égale.
  • Conseil d'Expert


    Quelques conseils de médecins pour les patients atteints de sciatique vertébrale:

      L'automédication de la radiculite est inacceptable! Seul un médecin sait comment traiter la sciatique du bas du dos.

    La gymnastique de rattrapage ne doit être pratiquée qu'en présence d'un professionnel.

    Le massage thérapeutique est considéré comme le meilleur moyen de prévenir l'exacerbation des crises de sciatique..

    La physiothérapie, la gymnastique et le massage ne doivent pas être pratiqués lors d'une exacerbation de la maladie.

  • Les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'après consultation d'un médecin..
  • Cette vidéo présente des exercices thérapeutiques pour la sciatique lombaire:

    La radiculite de la colonne lombaire est une maladie chronique, mais le traitement opportun prescrit par le médecin aidera à éliminer l'exacerbation de la maladie et le respect des règles de prévention empêchera leur récidive. Les mesures prises vous permettront de contrôler les symptômes désagréables de la sciatique et de vivre une longue vie active.

    Radiculite lombo-sacrée: causes, symptômes, traitement, prévention

    La sciatique lombo-sacrée est un groupe de symptômes neurologiques associés à une inflammation ou à un pincement de la racine de la moelle épinière de la colonne lombaire..

    Le plus souvent, la pathologie survient chez des personnes de plus de 30 ans. Étant donné que le segment lombaire, composé de cinq vertèbres, est le plus mobile et subit le plus de stress, la maladie est assez courante.

    Afin de soulager la douleur sciatique, le patient adopte souvent une posture défensive. Il peut s'allonger avec un oreiller sous le ventre ou s'asseoir avec une jambe pliée. La démarche peut également changer: une personne essaie de réduire la charge sur le membre auquel elle fait mal, alors elle boit.

    Les raisons

    Des malformations, des maladies dégénératives du système musculo-squelettique ou une activité physique grave peuvent provoquer l'apparition d'une radiculite.

    Les causes les plus courantes du développement de la radiculite lombo-sacrée comprennent:

    • hernie intervertébrale. Ils provoquent le déplacement du noyau pulpeux et la rupture de l'anneau fibreux, ce qui entraîne une compression des racines vertébrales et l'apparition d'un processus inflammatoire, accompagné de symptômes de radiculite;
    • ostéochondrose. La dégénérescence des disques intervertébraux contribue à un changement de la taille des trous par lesquels passent les racines de la moelle épinière. Avec une longue évolution de la maladie, des excroissances osseuses (ostéophytes) se forment sur les vertèbres, serrant les racines, et le processus inflammatoire associé conduit au développement d'un œdème, ce qui augmente la douleur;
    • Blessure de la colonne vertebrale. Les ecchymoses et les fractures contribuent à l'apparition de déformations et de cicatrices, qui à leur tour provoquent une compression des racines vertébrales;
    • néoplasmes dans la colonne vertébrale. Les symptômes de la sciatique peuvent être causés par des tumeurs bénignes et malignes provenant de disques intervertébraux, de vertèbres, de moelle épinière et de ses membranes, de névromes, d'hémangiomes ou de métastases. En grandissant, les néoplasmes pressent les racines vertébrales, provoquant des douleurs;
    • malformations congénitales de la colonne vertébrale. Selon les statistiques, ils sont observés chez 50% des enfants. Dans 30% des cas, les pathologies persistent à vie. La cause du mal de dos peut être le spondylolisthésis, ainsi que la déformation ou la division du corps vertébral, lorsqu'un côté de celui-ci devient plus haut que l'autre;
    • maladies infectieuses. La radiculite peut être causée par des abcès de la colonne vertébrale ou une ostéomyélite;
    • maladies des articulations intervertébrales. La radiculite est souvent associée à des maladies telles que les rhumatismes, la spondylarthrite, la spondylarthrose ou la spondylarthrite ankylosante;
    • raisons externes. Des symptômes de sciatique peuvent survenir après avoir soulevé des poids, un mouvement maladroit ou un séjour prolongé dans la même position ou une hypothermie.

    Symptômes de la sciatique lombo-sacrée

    Syndrome douloureux

    Le principal symptôme de la maladie est la douleur dans le bas du dos. Il peut être de nature différente: être inexprimé ou si vif et brûlant que le patient ne peut pas sortir du lit et marcher. Souvent, avec radiculite de la colonne lombaire, la douleur irradie vers la cuisse, la jambe ou le pied.

    Le syndrome douloureux peut survenir soudainement, après une levée de poids ou une hypothermie. En réponse à une irritation des terminaisons nerveuses, dont l'emplacement devient l'anneau fibreux du disque intervertébral, un spasme musculaire réflexe se produit. Une crise de douleur peut paralyser une personne, elle se fige dans une position pendant plusieurs minutes (elle peut même tomber).

    Au stade initial de la maladie, la douleur est insupportable, lancinante, lancinante. La durée d'une attaque peut aller de quelques minutes à deux heures. Le rein est raide et les muscles sont tendus, et le patient ne peut pas se plier. La personne a peur de bouger pour ne pas provoquer une nouvelle attaque avec un mouvement maladroit..

    Dans certains cas, dans la forme chronique de radiculite, la douleur est subaiguë. C'est terne, douloureux, pire avec n'importe quel mouvement ou toux. Des sensations de douleur peuvent être données à une ou aux deux jambes. Assez souvent, il y a une augmentation du tonus des muscles lombaires.

    Déficience sensorielle

    Un autre signe de sciatique lombo-sacré peut être une déficience sensorielle. La compression de la racine nerveuse entraîne un engourdissement dans la zone de son innervation.

    De plus, la sensibilité au toucher, à la douleur ou à la température de la peau peut disparaître. Parfois, avec des lésions des nerfs périphériques dans cette zone, il y a une sensation de rampement, de froid ou de picotements.

    Trouble du tonus musculaire

    En cas de lésions graves des racines nerveuses, observées chez le patient pendant une longue période, le tonus musculaire est perturbé. Dans les cas graves, une fonte musculaire peut survenir.

    La violation de la sensibilité et du mouvement, contrairement à la douleur, ne se produit que du côté de la racine nerveuse endommagée. Ce n'est jamais bilatéral.

    Diagnostique

    Avec la radiculite, le patient présente certains symptômes qui indiquent la présence de la maladie. Ils sont classiquement divisés en deux groupes:

    En raison de la compression des nerfs, la réponse réflexe des muscles à l'irritation devient faible

    Si le patient, allongé sur le dos, est invité à lever sa jambe étendue, il ressent une douleur dans le bas du dos et à l'arrière de la cuisse, ce qui indique la présence d'une sciatique. Lorsqu'il se retourne sur le ventre et que le médecin essaie de soulever le membre, une douleur apparaît à l'avant de la cuisse.

    Afin d'identifier les lésions de la colonne vertébrale, les malformations ou le déplacement des vertèbres les unes par rapport aux autres, des radiographies sont prises. La présence d'une hernie discale peut être déterminée à l'aide d'une tomodensitométrie.

    Traitement médical de la radiculite lombo-sacrée

    Jusqu'à ce que la crise de douleur soit soulagée, le patient a besoin de repos au lit. Le bas du dos doit être réchauffé avec un coussin chauffant, un sac de sel ou une écharpe en laine. Lorsque la douleur diminue un peu et que la personne commence à sortir du lit, il est nécessaire de faire des exercices thérapeutiques.

    Pour le traitement médicamenteux de la radiculite lombo-sacrée, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont le plus souvent utilisés sous forme de comprimés, pommades, suppositoires, patchs ou injections.

    En outre, dans la thérapie complexe de la maladie, des médicaments du groupe des relaxants musculaires et des vitamines B sont utilisés..

    Diclofénac

    Le diclofénac sodique est un ingrédient actif de médicaments tels que Dicloberl, Olfen, Diklak, Almiral, Voltaren, Naklofen. La substance a un effet anti-inflammatoire et analgésique prononcé. Il est le plus souvent prescrit pour le traitement de la sciatique..

    Afin de soulager l'inflammation, le diclofénac est prescrit sous forme de solution injectable. Le médicament est injecté profondément dans le muscle fessier. En cas de douleur intense, une nouvelle application est autorisée au plus tôt 12 heures plus tard. Les injections sont effectuées pendant 3 à 5 jours, puis les médicaments sont utilisés sous forme de comprimés ou de suppositoires.

    Un comprimé ou une capsule de Diclofenac peut contenir de 25 à 150 mg d'ingrédient actif. Le médicament est pris après les repas, selon les instructions. Il n'est pas recommandé d'utiliser le remède pour les personnes souffrant d'ulcères d'estomac, car cela peut entraîner une exacerbation de la maladie.

    Afin de réduire la charge sur le système digestif, le diclofénac peut être utilisé sous forme de suppositoires..

    Les onguents et les gels à base de diclofénac sont utilisés en externe. Ils sont utilisés 2 à 4 fois par jour, en fonction de la posologie. Étant donné que la substance active pénètre dans la circulation sanguine en petites quantités, les agents à usage externe n'ont pas d'effet négatif sur le tractus gastro-intestinal..

    Méloxicam

    Le méloxicam (Revmoxicam, Melbek, Movalis) appartient au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le médicament a des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques et analgésiques. Il est utilisé pour le traitement symptomatique à court terme de la maladie..

    Les préparations contenant une telle substance active sont produites sous forme d'injections, de comprimés et de suppositoires. Dans la forme aiguë de la maladie, dans la plupart des cas, le méloxicam est prescrit sous forme d'injections. Le médicament est administré par voie intramusculaire une fois par jour. La durée du traitement est de 3 à 5 jours.

    Dans la forme chronique de pathologie, le médicament est utilisé sous forme de comprimés ou de suppositoires pendant 5 jours.

    Midocalm

    Mydocalm (Midostad, Tolperil) est un relaxant musculaire avec un mécanisme d'action central. Le médicament abaisse le tonus musculaire et améliore la circulation sanguine dans la zone d'inflammation. Cela permet de réduire la douleur et d'accélérer la récupération..

    Mydocalm est utilisé sous forme de comprimés ou d'injections, selon la gravité des symptômes.

    Vitamines B

    Dans le traitement complexe des vitamines de radiculite du groupe B (B1, DANS6, DANS12). Dans la plupart des cas, des agents combinés sont utilisés, qui comprennent la thiamine et le chlorhydrate de pyridoxine, ainsi que la cyanocobalamine, tels que Milgamma, Vitaxon, Neurorubin.

    Les vitamines neurotropes ont un effet anti-inflammatoire, soulagent la douleur, améliorent la circulation sanguine et normalisent le système nerveux.

    Onguents chauffants

    Les gels et les onguents à effet chauffant donnent un bon effet pour la radiculite. Ils augmentent la circulation sanguine dans la zone touchée, éliminent l'œdème et soulagent la douleur pendant une courte période.

    Dans le traitement complexe de la maladie, des moyens tels que Finalgon, Deep Hit, Espol, Kapsikam sont utilisés. Ils sont appliqués sur la peau avec une fine couche 2 à 3 fois par jour. Si la sensation de brûlure est très forte, lavez ces produits avec de l'huile de tournesol..

    Remèdes homéopathiques

    Dans le traitement complexe de la maladie, des médicaments homéopathiques sont utilisés, tels que les comprimés et pommades Traumeel C, les injections de Coenzyme compositum, Zel-T ou Ubiquinon compositum. Ces médicaments ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques, améliorent la circulation sanguine et aident à restaurer le tissu cartilagineux..

    Les remèdes homéopathiques doivent être utilisés sur une longue période, car ils ont un effet cumulatif. La durée du traitement peut être de 3 à 4 semaines.

    Physiothérapie

    La gymnastique réparatrice est un outil polyvalent qui vous permet de faire face à la radiculite lombo-sacrée à la maison. Afin d'obtenir un résultat positif, des exercices doivent être effectués régulièrement..

    Un ensemble d'exercices pour la radiculite de la colonne lombaire:

    • exercice numéro 1: position de départ - debout, les pieds à la largeur des épaules, les mains sur la ceinture. Penchez-vous lentement vers la droite et maintenez pendant 4 secondes, puis revenez à la position de départ. Répétez le mouvement dans l'autre sens. Le nombre maximum d'inclinaisons est de 12. Si une personne ne ressent pas d'inconfort lors des inclinaisons, le rythme peut être accéléré;
    • exercice numéro 2: dans la même position, effectuez des virages en avant et en arrière. À l'inclinaison maximale, attendez 2 à 3 secondes. L'exercice doit être fait très lentement, sans secousses. Répétez-le pas plus de 8 fois. En cas d'inconfort grave, l'exercice doit être abandonné;
    • exercice numéro 3: debout dans la position de départ, tourner à gauche et à droite, en s'attardant pendant 3-4 secondes. L'exercice est effectué 8 à 10 fois;
    • exercice numéro 4: effectuez des mouvements de rotation du corps, d'abord de gauche à droite, puis de droite à gauche. Le nombre maximum de ces exercices est de 10 fois. Les rotations doivent être fluides, sans saccades;
    • exercice numéro 5: les demi-squats se font à partir de la position de départ. Le dossier de la chaise peut être utilisé comme support. L'exercice doit être répété 8 fois. Lorsque vous êtes à moitié accroupi, vous devez inspirer, lorsque vous revenez à la position de départ, expirez;
    • exercice numéro 6: position de départ - couché sur le dos, en plaçant un petit rouleau sous votre cou. La jambe est pliée au genou, enroulée autour d'elle avec vos bras et tirée doucement la cuisse vers la poitrine. L'exercice est effectué en douceur, répétez 4 fois avec une jambe, puis l'autre.

    Remèdes populaires

    Les méthodes de médecine traditionnelle aideront à réduire la douleur dans la région lombaire avec radiculite:

    • recette numéro 1: le radis noir est haché sur une râpe, le gruau fini est enveloppé dans de la gaze et appliqué sur la zone touchée. Couvrez le haut d'un film et attachez-le avec une écharpe chaude. La compresse peut être laissée pendant la nuit. Appliquez le remède quotidiennement jusqu'à ce que les symptômes se soulagent;
    • recette numéro 2: 3 dosettes de piment rouge doivent être écrasées et remplies de 100 mg d'alcool à 96%, ajouter 20 ml d'ammoniaque et laisser le produit une nuit. La longe est frottée avec de la teinture deux fois par jour;
    • recette numéro 3: 1 kg de pousses de pin doit être versé avec 5 litres d'eau et bouilli à feu doux pendant un quart d'heure. L'outil est inséré sous le couvercle pendant au moins trois heures. Un verre de sel de mer et un litre de bouillon sont ajoutés à un bain d'eau tiède. Prenez-le pendant 10 à 15 minutes. Ensuite, la taille est nouée avec une écharpe en laine;
    • recette numéro 4: 3 grosses pommes de terre sont bouillies avec la peau et pétries dans une bouillie, ajoutez une cuillère à café de soda. Le gruau résultant est appliqué sur le bas du dos. Couvrez le dessus avec du papier compressé et attachez-le avec un foulard. Une telle compresse est laissée pendant la nuit;
    • recette numéro 5: les feuilles de chou du milieu de la tête de chou sont battues avec un couteau et de l'huile essentielle de pin ou de romarin est appliquée sur la surface. Appliquer sur le bas du dos, couvrir de plastique et d'une serviette.

    Prévention de la sciatique

    Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire:

    • faites de la gymnastique et renforcez vos muscles du dos. Les exercices physiques commencent avec des charges minimales, puis les augmentent;
    • aller nager. Pour les personnes atteintes de maladies de la colonne vertébrale, c'est l'un des meilleurs sports;
    • éviter de soulever des objets lourds;
    • visitez les bains et le sauna;
    • dormir sur une surface dure et plane.

    Dans la plupart des cas, la sciatique est traitée à domicile. L'indication de l'hospitalisation est le syndrome douloureux sévère, lorsque la douleur n'est pas soulagée à l'aide de médicaments et de remèdes populaires.

    Si des symptômes de radiculite sont détectés, vous devriez consulter un neurologue ou un traumatologue.

    Vidéo

    Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

    Radiculite

    La sciatique est une maladie du système nerveux caractérisée par des lésions des racines de la moelle épinière.

    Les racines spinales forment des fibres nerveuses qui régulent le fonctionnement de tous les systèmes du corps. La symptomatologie de la maladie est déterminée par le niveau de localisation des dommages à ces mêmes fibres..

    Selon des études statistiques, la sciatique affecte un habitant sur huit de la planète âgé de plus de 40 ans. Le groupe à risque de développer la maladie comprend également les athlètes professionnels et les travailleurs mentaux dont le travail est associé à une assise prolongée..

    Types de radiculite

    En fonction de la localisation du processus inflammatoire, les types de maladies suivants sont distingués:

    • Radiculite cervicale, qui survient à la suite d'un pincement de la racine de la moelle épinière dans la colonne cervicale. Dans la plupart des cas, sa partie inférieure est affectée. Ce type de maladie se caractérise par une douleur ou un engourdissement de n'importe quel côté de l'occiput et du cou. La perte de sensibilité ou la douleur peut se propager aux épaules, aux bras. Aux stades avancés, la sciatique cervicale provoque une faiblesse et une atrophie des membres supérieurs. Les patients se plaignent parfois d'un inconfort sévère derrière le sternum et dans le haut de l'abdomen, aggravé par la rotation de la tête, la toux ou le mouvement du corps. Le hoquet, le vertige et la déficience auditive sont possibles;
    • Radiculite thoracique, qui se développe à la suite de modifications dégénératives des articulations costales-vertébrales dans le contexte de la destruction des disques intervertébraux. Les douleurs thoraciques sont aiguës et sont perçues par les patients comme un «lumbago». La sciatique thoracique se manifeste souvent sous la forme d'une névralgie intercostale. Dans ce cas, la douleur est localisée à l'avant de la poitrine et entre les omoplates, et est donnée à la tête, au visage et aux mains. Une telle radiculite, associée à une névralgie intercostale, peut présenter des signes de pathologie pulmonaire ou une crise d'angine de poitrine;
    • Sciatique lombaire (lumbago), provoquée par un travail physique intense et une hypothermie. Parfois, le «lumbago» se produit même avec des mouvements corporels imprudents et s'accompagne d'une douleur aiguë dans le bas du dos, irradiant vers les fesses et se propageant le long du bord externe de la jambe, entraînant un engourdissement. Les premières attaques de sciatique de la colonne lombaire durent généralement plusieurs minutes et disparaissent d'elles-mêmes. À l'avenir, ils peuvent s'aggraver et se répéter beaucoup plus souvent. La sciatique lombaire provoque une hypertonicité musculaire, dont la conséquence peut être une courbure de la colonne vertébrale;
    • Radiculite sacrée (sciatique), qui survient avec le syndrome radiculaire lombaire et se caractérise par un pincement des racines qui forment le nerf sciatique. La maladie s'accompagne de douleurs sévères et persistantes qui se propagent du bas du dos et du sacrum à l'arrière de la jambe. Dans le même temps, le patient ne peut pas plier complètement le membre et ressent une gêne lors de la marche.

    Causes de la sciatique

    La cause la plus fréquente du développement de la radiculite est l'ostéochondrose, dans laquelle certains changements dégénératifs se produisent dans les tissus de la colonne vertébrale dans l'ordre suivant:

    • Premièrement, les disques cartilagineux intervertébraux deviennent moins élastiques;
    • Deuxièmement, les spasmes musculaires augmentent la pression, ce qui réduit l'écart entre les deux vertèbres;
    • Troisièmement, les sels sont déposés à la jonction des disques intervertébraux altérés avec les vertèbres;
    • Quatrièmement, les saillies formées à la suite de cela exercent une forte pression sur les racines nerveuses..

    En règle générale, la radiculite se développe de manière aiguë lors de la levée de poids, des mouvements corporels brusques ou maladroits, des blessures au dos, de l'hypothermie, du stress, des infections, de l'intoxication ou des troubles métaboliques.

    Symptômes de la sciatique

    Le principal symptôme de la sciatique est une douleur aiguë, qui s'intensifie à chaque mouvement. Les patients se plaignent d'une perte complète ou partielle de sensibilité dans la zone du nerf affecté.

    Les symptômes de la sciatique comprennent également des étourdissements, une déficience auditive, une faiblesse musculaire et une perte d'équilibre lors de la marche en raison d'un mauvais apport sanguin au cerveau..

    La maladie peut être accompagnée d'un trouble des fonctions de la vessie et du tractus gastro-intestinal (le plus souvent observé avec la sciatique).

    Diagnostic de la sciatique

    Seul un neurologue peut diagnostiquer cette maladie. Pour confirmer le diagnostic, il peut orienter le patient vers des tests complémentaires:

    • tests sanguins et urinaires;
    • densitométrie;
    • examen échographique des organes rétropéritonéaux, du petit bassin et de la cavité abdominale;
    • scintigraphie osseuse de la colonne vertébrale;
    • imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie;
    • Radiographie de la colonne vertébrale dans les projections latérales et frontales du bassin et de l'articulation de la hanche, ainsi que d'autres parties du squelette (si indiqué).

    Traitement de la radiculite

    Le traitement de la radiculite est un complexe de procédures médicales et physiothérapeutiques visant non seulement à éliminer la douleur, mais également à restaurer le fonctionnement normal des vertèbres.

    Le traitement de la maladie doit être effectué dans un environnement convivial pour le patient. Lors du traitement de la sciatique, il doit assurer la paix. L'endroit sur lequel il repose ne doit pas se plier, c'est pourquoi un bouclier rigide est placé en dessous. Le patient doit restreindre le mouvement de l'endroit de la colonne vertébrale où l'inflammation de la racine vertébrale s'est produite. Pour cela, le médecin peut recommander un corset de fixation rigide, mais vous ne pouvez pas le porter plus de 3 heures par jour..

    Pour réduire la douleur, les patients se voient prescrire un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien. Si la douleur est caractérisée par une intensité accrue, des analgésiques sont injectés par voie intramusculaire, s'ils sont faibles - utilisez des suppositoires ou des comprimés de médicaments. Dans un hôpital, pour soulager la douleur, un médecin peut effectuer un blocage à la novocaïne du nerf endommagé.

    Les méthodes locales sont également efficaces dans le traitement de la sciatique, qui incluent l'utilisation de plâtre au poivre, de pommades anti-inflammatoires et chauffantes avec des huiles essentielles, du venin d'abeille et de serpent..

    Dans un cadre hospitalier ou ambulatoire, le patient peut se voir prescrire des procédures d'acupuncture et de physiothérapie. Après le soulagement du syndrome douloureux, une traction de la colonne vertébrale est parfois nécessaire. Cette procédure est réalisée exclusivement dans un hôpital par un spécialiste qualifié..

    Pour éliminer la sciatique, des exercices de physiothérapie et des massages, ainsi que la thérapie manuelle, sont efficacement utilisés. Cependant, avant de commencer les cours, le patient doit consulter un neurologue et subir un examen aux rayons X pour exclure une hernie discale, car la thérapie manuelle peut provoquer sa rupture.

    Prévention de la sciatique

    Pour prévenir le développement de la maladie, il est recommandé:

    • effectuer régulièrement des complexes d'exercices physiques visant à développer le corset musculaire;
    • éviter l'hypothermie et la position inclinée prolongée;
    • limiter la charge sur la colonne vertébrale et le bas du dos;
    • se débarrasser de l'excès de poids.

    Radiculite

    Vous pouvez souvent entendre la phrase des gens - j'ai une sciatique. Et souvent, les personnes sous ce soupçonne leur diagnostic. Cependant, peu de gens savent que la sciatique n'est pas une maladie indépendante. Il ne s'agit que d'un symptôme indiquant une lésion d'un élément du système nerveux ou simplement un nerf, une inflammation ou une déformation des racines de la moelle épinière, résultant d'une histoire d'un patient atteint d'ostéochondrose ou d'une hernie intervertébrale. Ce fait est extrêmement important dans le traitement - il ne sert à rien de traiter la sciatique lorsque des changements fonctionnels dans le corps sont évidents. Comment cela se manifeste-t-il...

    Rendez-vous principal avec un neurologue2000
    Renouvellement du mandat d'un neurologue1800
    Homéosiniatrie4000
    Thérapie par injection locale4000
    Blocus de la novocaïne3600
    Thérapie plasma5780
    Accueil psychothérapeutique2400
    Pharmacopuncture d'une zone de déclenchement1770
    Élimination de l'EEG (électroencéphalographie)1700
    Élimination de l'EEG (électroencéphalographie) + expansion2800
    NEUROLOGIE DE LA PERFUSION:
    Blocus de la novocaïne + homéosinatrie4000
    Blocus de la novocaïne du muscle piriforme3000
    Pharmacopuncture3750
    Pharmacopuncture par zones de déclenchement4500
    Blocus du point de déclenchement myofascial2500
    Thérapie plasma d'une zone de déclenchement2500
    Administration sous-périostée de Disprospan2400
    Thérapie de traction lombaire2000
    Thérapie de traction cervicale2000
    • "Docteur de Moscou"
    • INN: 7713266359
    • Point de contrôle: 771301001
    • OKPO: 53778165
    • OGRN: 1027700136760
    • LIC: LO-77-01-012765
    • «Chertanovo I»
    • INN: 7726023297
    • Point de contrôle: 772601001
    • OKPO: 0603290
    • OGRN: 1027739180490
    • LIC: LO-77-01-004101
    • "Protek"
    • INN: 7726076940
    • Point de contrôle: 772601001
    • OKPO: 16342412
    • OGRN: 1027739749036
    • LIC: LO-77-01-014453

    Vous pouvez souvent entendre la phrase des gens - j'ai une sciatique. Et souvent, les personnes sous ce soupçonne leur diagnostic. Cependant, peu de gens savent que la sciatique n'est pas une maladie indépendante. Il ne s'agit que d'un symptôme indiquant une lésion d'un élément du système nerveux ou simplement un nerf, une inflammation ou une déformation des racines de la moelle épinière, résultant d'une histoire d'un patient atteint d'ostéochondrose ou d'une hernie intervertébrale. Ce fait est extrêmement important dans le traitement - il est inutile de traiter la radiculite lorsque des changements fonctionnels dans le corps sont visibles..

    Comment se manifeste la radiculite?

    Tout d'abord, la sciatique est une douleur aiguë, presque insupportable, qu'il est très difficile de confondre avec autre chose. Le syndrome douloureux survient soudainement et peut être le résultat d'une charge sur le bas du dos ou apparaître au repos. Un spasme qui a pris une personne dans une posture non naturelle (inclinaison du corps) l'oblige à y rester jusqu'à ce qu'une crise de douleur aiguë cesse. Il n'y a pratiquement aucune possibilité de se redresser - la douleur gêne le mouvement et est associée à une paralysie chez le patient.

    Il existe trois types de radiculite:

    1. Sciatique lombaire;
    2. Radiculite cervicale;
    3. Sciatique thoracique (moins fréquente).

    La douleur peut être ressentie non seulement dans la zone touchée, mais également dans les zones et les organes voisins. Ainsi, avec le développement de la sciatique cervicale, les patients notent souvent l'irradiation de la douleur à l'épaule ou au bras entier, et avec la radiculite thoracique, ils se plaignent très souvent d'une gêne à l'intérieur de la poitrine (zone cardiaque, poumons, région iliaque).

    La douleur est le plus souvent paroxystique et dure plusieurs jours, cependant, la manifestation du syndrome douloureux n'est possible qu'avec certains mouvements.

    Pourquoi la radiculite survient?

    Comme déjà décrit ci-dessus, la radiculite est une déformation des tissus cartilagineux de la colonne vertébrale, conduisant à une inflammation des racines nerveuses. Ainsi, avec l'ostéochondrose et le dépôt excessif de sels qui l'accompagne, les racines nerveuses sont soumises à une pression excessive et sont constamment irritées. En outre, les médecins distinguent la radiculite post-traumatique et la radiculite, qui se produisent dans le contexte de processus inflammatoires dans les organes pelviens. Les raisons de ces types de radiculite sont les mêmes: compression excessive des racines nerveuses et altération de l'apport sanguin dans la zone endommagée..

    Le seul type de sciatique primaire est l'inflammation des racines de la moelle épinière à la suite d'une lésion virale. Cependant, même dans ce cas, la radiculite est considérée comme un symptôme ou un syndrome dans le contexte de la maladie sous-jacente..

    Comment déterminer s'il s'agit d'une sciatique?

    Un médecin expérimenté peut facilement distinguer la radiculite des symptômes d'autres maladies lors de l'examen et de la palpation à l'aide de tests physiologiques spéciaux. Il convient de noter que lorsque de telles douleurs apparaissent, une visite chez le médecin doit être obligatoire et urgente. Il est difficile pour une personne sans formation médicale de diagnostiquer une sciatique et de ne pas la confondre, par exemple, avec la colique rénale, qui constitue une menace sérieuse pour la vie et la santé.

    Les caractéristiques de la radiculite sont la raideur des mouvements, le désir de prendre une posture non naturelle pour soulager la douleur. Il est difficile pour le patient de lever sa jambe droite en position couchée sur le dos - dans la zone touchée, une douleur ou une gêne aiguës survient immédiatement. En position debout, il est difficile de reprendre la jambe en arrière - une crise de douleur se produit immédiatement.

    Traitement de la radiculite

    Le diagnostic doit être posé par un médecin sur la base d'une radiographie et d'une échographie. En effet, tout d'abord, il faut déterminer la cause qui a provoqué le syndrome de la sciatique et prescrire un traitement adéquat pour la maladie sous-jacente.

    Pour soulager les crises de douleur, les patients atteints de sciatique suivent des cours de massage. Dans le cadre de la médecine conservatrice, les patients atteints du syndrome de radiculite se voient prescrire des analgésiques, une thérapie manuelle, de l'acupuncture et de l'hirudothérapie.

    La thérapie est souvent longue (au moins 15 séances), mais elle est réalisée en ambulatoire et ne nécessite pas d'hospitalisation. Après le début de la rémission, il est recommandé de consolider le résultat avec un traitement au sanatorium et une thérapie par l'exercice, car la principale garantie de l'absence de rechute est le développement harmonieux des muscles du dos..

    Il convient de noter qu'avec la radiculite, les compresses chauffantes et chauffantes sont strictement interdites sans rendez-vous chez le médecin. La seule chose qui peut être utilisée est d'utiliser la chaleur naturelle de votre corps - une écharpe chaude pour la sciatique cervicale ou un corset chauffant pour les lombaires et la poitrine.

    Il Est Important De Savoir Sur La Goutte