La protrusion est l'un des troubles graves de la colonne vertébrale. Cette maladie n'est pas isolée, elle est donc considérée comme un syndrome d'ostéochondrose. Parfois, la maladie devient une condition limite qui survient avant l'apparition d'une hernie.

Protrusion du disque intervertébral: qu'est-ce que c'est?

Avec la saillie de la colonne vertébrale, une disposition incorrecte du disque intervertébral se forme. Dans ce cas, l'anneau entourant le noyau gélatineux reste intact dans un premier temps. En réponse à la question de savoir ce qu'est la protrusion, il convient de noter: c'est la forme la plus courante de changements dystrophiques dans laquelle se forment des hernies. À chaque étape du développement de la maladie, une violation de l'intégrité de l'anneau se produit.

Le déplacement peut atteindre 0,5 cm. Si une telle saillie atteint jusqu'à 3 mm, elle ne constitue pas une menace pour la vie. La protrusion est détectée avec un tel déplacement accidentellement lors de l'examen du corps pour d'autres anomalies.

Si la taille de la zone de déviation est plus importante, le patient ressent d'abord une gêne, puis une irritation des racines nerveuses se produit. Ce dernier devient la cause de douleurs graves, qui ne sont pas permanentes..

Les raisons du développement de la maladie

La formation d'une maladie peut survenir pour diverses raisons:

  • Mauvaise posture,
  • violation du développement du cadre musculaire,
  • être en surpoids,
  • déséquilibre hormonal,
  • changements d'âge.

Des symptômes de protrusion peuvent apparaître dans le contexte du développement de l'ostéochondrose. Le disque intervertébral commence à souffrir d'un manque de substances entrantes. Moins les cellules de cette partie du cadre vertébral sont nutritives, plus la perte d'humidité et d'élasticité se produit rapidement. Avec une telle pathologie, même un traumatisme minime peut devenir une condition préalable au développement de la maladie..

Les médecins, répondant à la question, protrusion des disques intervertébraux - qu'est-ce que c'est, disent que la pathologie peut également survenir avec un développement anormal de la tige squelettique. Ce phénomène comprend le syndrome des côtes cervicales accessoires et quelques autres. Diverses affections de la colonne vertébrale, les blessures peuvent également devenir une condition préalable..

Les facteurs indirects affectant la formation de la maladie sont les changements corporels liés à l'âge et les prérequis héréditaires..

Pendant de nombreuses années, luttez-vous sans succès contre les douleurs articulaires? "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera dans 30 jours. Ce remède naturel fait quelque chose que seule la chirurgie a déjà fait."

Étapes de développement et localisation

En répondant à la question: qu'est-ce que la protrusion du disque intervertébral, nous notons qu'elle peut être située dans différentes parties de la tige squelettique. Dans un grand nombre de cas, la maladie se développe dans la colonne lombaire, rarement dans le thorax.

La maladie lombaire peut survenir à tout âge. Il y a une sensation de traction dans la région lombaire lorsque le corps est positionné pendant une longue période dans une position. La protrusion dans la région du cou donne une douleur aux membres supérieurs, il y a une violation de la sensibilité des doigts, leur transpiration augmente.

Stades de développement de la maladie:

  • Première. La douleur apparaît en raison de la formation de fissures dans les tissus environnants. Accompagné d'une étape de violations dans la fonctionnalité du noyau.
  • Seconde. Le disque se déplace. La douleur n'est pas constante, elle peut être sourde.
  • Troisième. Des troubles statiques-dynamiques sévères surviennent, un engourdissement des membres est noté.

La classification de la maladie est basée sur la direction de la protrusion discale:

  1. Circulaire. Avec ce type de saillie, le disque change uniformément de position. Une caractéristique de cette maladie est un développement lent. Une telle maladie est sujette à une évolution prolongée sans symptômes prononcés. Une nutrition insuffisante de l'élément devient une condition préalable.
  2. Local. Le disque est mal positionné et incliné dans une direction. En étudiant la "protrusion discale", nous notons qu'il existe plusieurs sous-espèces de cette forme. Lorsqu'elle est dorsale, la saillie se produit vers la région vertébrale. C'est l'option la plus défavorable, associée à un risque élevé de compression des racines nerveuses. La vue latérale implique une saillie vers le côté droit ou gauche.

Symptômes de protrusion

Les signes du développement de la maladie dépendent de la zone dans laquelle la maladie s'est formée. Si une protrusion des disques intervertébraux apparaît dans la colonne cervicale, vous rencontrerez des symptômes:

  • chutes de pression,
  • inconfort dans le domaine de la localisation de la pathologie,
  • vertiges et migraines,
  • faiblesse dans les doigts,
  • difficulté à tenir la tête.

Le cou est la zone la plus mobile, donc la saillie des disques intervertébraux se produit souvent dans cette zone. Cette condition est dangereuse, car en plus de la compression des nerfs, le débit de l'artère est réduit. Ce dernier passe dans le canal, fournit de la nourriture et du sang au tiers postérieur du cerveau.

Avec la saillie de la poitrine, une douleur intense apparaît dans le sternum, entre les omoplates. Le patient peut se sentir raide. Un essoufflement est noté, surtout souvent ce phénomène est observé avec une respiration profonde.

La difficulté réside dans le fait que de tels symptômes peuvent également se produire en cas de perturbation du travail d'autres organes. Par conséquent, le patient se rend à la clinique, où ils commencent à le traiter pour d'autres maladies. Pendant ce temps, la maladie continue de se développer..

La protrusion des vertèbres dans la région lombaire perturbe la vie normale. La douleur apparaît, se propageant aux jambes. Les symptômes de la radiculite lombo-sacrée se développent. Une raideur et une limitation de l'amplitude des mouvements apparaissent. En raison d'une violation de l'approvisionnement en sang, une violation des organes pelviens se produit. Au fil du temps, il y a une diminution de la force musculaire des membres inférieurs et le développement de la paralysie.

Avec la saillie des vertèbres dans la colonne lombaire, les disques entre la dernière formation lombaire et le sacrum sont souvent endommagés. Dans les parties supérieures, de tels changements se produisent moins souvent..

Diagnostic de protrusion

Le diagnostic de la protrusion est une série de méthodes de laboratoire et instrumentales visant à poser le bon diagnostic et à déterminer la localisation du site de déviation. Le diagnostic est effectué de deux manières: un examen initial par un spécialiste et la nomination de méthodes d'examen supplémentaires.

Il est possible d'étudier l'écart en détail, de les comparer aux symptômes de protrusion par IRM et tomodensitométrie. En utilisant ces méthodes, vous pouvez identifier n'importe quel stade des dommages. Par exemple, au stade initial, on voit comment le nucleus pulposus fait saillie dans la direction périphérique. Une formation apparaît qui ne dépasse pas la moitié de la circonférence du disque.

L'apparition des premiers symptômes survient généralement après l'âge de 30 ans. Un neurologue ou un thérapeute utilise des tests manuels lors du rendez-vous initial pour déterminer l'emplacement de la localisation. Pour faire un diagnostic différentiel, une échographie des organes situés à proximité de la zone douloureuse est utilisée.

Si un symptôme de protrusion est prononcé, le diagnostic et le traitement peuvent être effectués en milieu hospitalier. Dans ce cas, des tests de laboratoire sont effectués pour établir simultanément la présence d'un processus inflammatoire..

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "Le moyen le plus efficace de traiter les articulations et les problèmes de dos" Lire la suite >>>

Traitement de protrusion

En fonction de la zone dans laquelle il y a des symptômes de protrusion, un effet thérapeutique est prescrit. Il comprend:

  • prendre des médicaments,
  • physiothérapie,
  • techniques chirurgicales,
  • remèdes populaires.

Recommandations générales

Pendant la maladie, vous avez besoin:

  • mange correctement,
  • surveillez votre alimentation,
  • prendre des mesures visant à normaliser le poids,
  • s'abstenir de faire de l'exercice, du stress et de l'hypothermie.

Dans le traitement de rééducation de la protrusion discale, la thérapie par l'exercice et les méthodes d'influence manuelle sont efficaces. Leur tâche principale est de détendre les muscles et d'éliminer la pression excessive sur la zone des racines, la zone de la moelle épinière.

Pendant la période de rémission de la maladie, il n'y a pratiquement pas de douleur, mais les patients se plaignent d'inconfort dans les membres, ce qui rend difficile l'exercice des activités normales. Pendant ce temps, l'accent est mis sur les méthodes de soutien..

Thérapie médicamenteuse par protrusion

La protrusion est traitée avec succès avec des méthodes conservatrices qui visent à réduire la douleur et l'inflammation, à soulager l'enflure et l'apport sanguin. Les groupes de fonds suivants sont utilisés:

  • AINS. Ils réduisent la quantité d'inflammation.
  • Relaxants musculaires. Ils visent à soulager les tensions musculaires. Cela conduit à une diminution de la gravité de la douleur..
  • Glucocorticostéroïdes. Ils sont prescrits en l'absence de l'effet souhaité de la prise d'autres médicaments. Habituellement, les injections sont effectuées dans les tissus mous dans la zone de compression nerveuse.
  • Hondoprotectors. Placé dans la zone du disque intervertébral.
  • Moyens pour améliorer la circulation sanguine.

Si la saillie provoque une douleur intense, des injections d'analgésiques sont prescrites. Parfois, le blocage des racines est prescrit.

Physiothérapie

Lors du traitement de la protrusion dans le sternum, des méthodes sont prescrites pour étirer la colonne. La pathologie cervicale nécessite souvent l'utilisation d'un collier spécial. De plus, un traitement est prescrit:

  • champ magnétique,
  • ultrason,
  • électrophorèse.

Ces méthodes peuvent être utilisées au stade aigu. Un ensemble spécial d'exercices est utilisé par précaution. Il ne devrait pas inclure de techniques dans lesquelles il y a des mouvements circulaires, car elles peuvent entraîner encore plus de blessures dans la zone. Tous les exercices de gymnastique sont supervisés par un médecin.

Le traitement de la protrusion des disques intervertébraux avec des méthodes physiothérapeutiques vous permet de vous débarrasser complètement de la maladie. Des résultats particulièrement bons peuvent être obtenus avec une exposition complexe.

Méthodes folkloriques

La protrusion peut être guérie avec l'utilisation de la médecine traditionnelle. Les compresses d'ail sont efficaces. Pour ce faire, broyer 300 gr. l'ail, mélanger avec 150 ml de vodka. La teinture doit être conservée dans un endroit sombre pendant 10 jours. Le mélange fini est appliqué en couche mince à la place de la concentration des sensations douloureuses. Le dessus est recouvert de toile cirée et de tissu chaud. Après 40 minutes, la compresse est retirée.

La protrusion des disques vertébraux est également traitée à l'aide de bains aux orties ou aux feuilles de Kalanchoe. Dans le premier cas, l'ortie est coupée au couteau. Faites une décoction à partir d'un pot d'un litre d'herbes, qui est ajouté au bain avant de vous coucher. Le jus de Kalanchoe a un puissant effet anti-inflammatoire. Il est nécessaire d'arracher plusieurs feuilles, de les éplucher, de les attacher à la zone malade, de les fixer avec un pansement.

Pour soulager la douleur dans la région du disque intervertébral, des teintures de millepertuis, de molène et d'absinthe aideront. Ils sont utilisés à la fois pour soulager la douleur et l'inflammation. Il est conseillé d'appliquer toutes ces méthodes avant le coucher..

Traitements chirurgicaux de la protrusion

La protrusion est traitée chirurgicalement à un stade avancé, lorsqu'une hernie est déjà apparue. Une opération est prescrite en cas de faiblesse sévère des bras et des jambes, la démarche est perturbée. S'il y a compression des racines, des interventions chirurgicales sont effectuées de toute urgence. Lorsque le disque intervertébral est tombé dans la région du cou, l'approche postérieure est réalisée avec le retrait des arcades vertébrales.

Ces dernières années, la technologie de traitement au laser a fait ses preuves. Ils affectent le noyau, qui devient plus petit. Le disque intervertébral prend avec succès la bonne place. Cette méthode est pertinente en cas de risque de blessure à la moelle épinière ou au cœur..

Prévision et prévention

Avec un traitement approprié et à long terme, la protrusion peut être guérie avec succès. Lorsqu'une personne n'utilise pas toutes les méthodes de traitement prescrites par un médecin, la maladie progresse et se transforme en hernie intervertébrale. Cette complication nécessite une intervention chirurgicale immédiate..

Si vous ne voulez pas que les symptômes de protrusion des disques intervertébraux apparaissent, vous devez surveiller votre posture. Pour un travail sédentaire, vous devez vous étirer le dos toutes les 50 minutes en utilisant des exercices spéciaux. Une visite à la piscine est une bonne mesure préventive. Essayez d'éviter l'hypothermie.

Qu'est-ce que la protrusion du disque vertébral: types, symptômes, méthodes de traitement de la pathologie

La protrusion du disque intervertébral est le déplacement d'une certaine partie de celui-ci au-delà des limites de l'espace vertébral. C'est le stade initial de la formation d'une hernie intervertébrale, caractérisée par des manifestations cliniques aiguës et douloureuses. La protrusion est toujours une pathologie réversible qui se prête bien à un traitement conservateur. La thérapie utilise des médicaments pharmacologiques, physiothérapie, massage, thérapie par l'exercice.

Quelle est votre protrusion discale vertébrale?

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre les douleurs articulaires." En savoir plus.

La protrusion se développe dans le contexte de l'amincissement, du compactage des disques intervertébraux, caractéristique de l'ostéochondrose de 2-3 degrés de gravité. Le tissu cartilagineux perd sa capacité à retenir l'humidité, ce qui conduit à la formation de microfissures en eux.

À la suite d'un processus destructeur:

  • la hauteur du disque intervertébral diminue;
  • l'anneau fibreux est détruit;
  • le nucleus pulposus subit un stress accru, s'aplatit.

Si les fibres de l'anneau sont suffisamment endommagées, le noyau commence à faire saillie dans le sens de la rupture. Cette condition est appelée protrusion des disques intervertébraux..

Classification des maladies

Pour faciliter le diagnostic et déterminer rapidement les tactiques de traitement, les saillies sont classées en fonction de l'emplacement, de la taille et de la direction du prolapsus du disque intervertébral.

Diffuser

La saillie diffuse est caractérisée par un renflement circulaire uniforme du noyau pulpeux dans le canal rachidien. Ce déplacement du disque intervertébral est souvent asymptomatique, car les racines spinales ne sont pas comprimées. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, l'anneau fibrosus se déforme de plus en plus, en particulier les tissus situés dans sa partie interne. Mais tandis que la membrane reste intacte, le nucleus pulposus est conservé à l'intérieur. Le plus dangereux est la protrusion diffuse, localisée dans la région lombo-sacrée. Il y a un grand plexus nerveux qui innerve les membres inférieurs et les organes pelviens. Perturbation possible de leur fonctionnement lorsque les racines vertébrales sont pincées par des disques déplacés.

Local

Il s'agit du déplacement d'environ 25% du disque dans le canal rachidien. En fonction de la direction du bombement du nucleus pulposus, les types suivants de saillies locales sont distingués:

  • dorsal. Le disque est déplacé vers le canal rachidien, où se trouvent les terminaisons nerveuses sensibles. Les saillies dorsales peuvent provoquer un traumatisme des racines vertébrales, l'apparition de symptômes neurogènes;
  • latéral. La saillie du noyau se produit à droite ou à gauche de la colonne vertébrale. Les saillies latérales sont rarement accompagnées de manifestations cliniques;
  • ventral. Il s'agit d'un déplacement vers l'avant du disque, qui est rarement diagnostiqué. La protrusion ventrale est asymptomatique et ne provoque pas le développement de complications.

Le plus dangereux est le déplacement du disque foraminal. Une telle saillie est localisée dans la zone de sortie des racines spinales. Lorsqu'ils sont pressés, des symptômes de radiculopathie apparaissent - des douleurs aiguës et perçantes qui limitent la mobilité. Les formes de protrusion rarement détectées comprennent les formes paraforaminales. Le renflement du nucleus pulposus se produit directement près de la sortie des racines spinales avec leur violation bilatérale.

Par taille

Au stade initial, le disque est déplacé de 1 à 2 cm et un renflement de 3 à 5 mm est considéré comme une saillie moyenne. Lorsqu'elle dépasse de 6 à 7 cm, une grande saillie est diagnostiquée. Le tableau clinique est souvent indépendant du degré de déplacement des disques intervertébraux. Même une petite saillie, localisée dans la région cervicale, peut provoquer des symptômes graves. Un renflement important du noyau dans la région lombaire pendant une longue période ne s'accompagne d'aucun signe caractéristique..

Du côté de la localisation

Les saillies sont classées selon la direction de la saillie vers le canal rachidien. Le déplacement des disques intervertébraux se fait du côté droit et du côté gauche. Cette dernière forme est diagnostiquée beaucoup plus souvent chez les patients. Cela est dû au meilleur développement de l'appareil ligamento-tendineux et des muscles situés à droite de la colonne vertébrale. Cette caractéristique anatomique de la structure des segments vertébraux détermine leur résistance et leur stabilité..

Causes d'occurrence

La perte d'élasticité par l'anneau fibrosus se produit plus souvent pendant le vieillissement naturel du corps - la production de collagène diminue, les niveaux hormonaux changent et les processus de récupération ralentissent. Les mauvaises habitudes (tabagisme, abus d'alcool) et un mode de vie sédentaire, qui provoquent des troubles circulatoires et un affaiblissement des muscles du dos, accélèrent la destruction des disques intervertébraux. Les facteurs prédisposant à la formation de protrusion comprennent les conditions pathologiques suivantes:

  • une activité physique excessive entraîne des microtraumatismes des tissus cartilagineux, une perte des propriétés d'amortissement des chocs des disques intervertébraux;
  • les anomalies congénitales ou acquises de la colonne vertébrale entraînent une répartition incorrecte des charges sur les segments vertébraux;
  • les pathologies endocriniennes (diabète sucré, obésité endocrinienne, hypothyroïdie) provoquent le développement de processus dysmétaboliques, une détérioration du trophisme.

L'instabilité de la colonne vertébrale, entraînant le déplacement des disques, survient après ses blessures - fractures, ecchymoses, microtraumatismes fréquents. Les tissus conjonctifs inélastiques se développent sur les sites de dommages. Assez souvent, des saillies se forment après l'ablation chirurgicale d'une hernie intervertébrale, en particulier avec un disque.

Symptômes de la pathologie

Cliniquement, la protrusion cervicale se manifeste à une taille de 0,2 cm, lombaire - 0,4 cm Et aux premiers stades, la pathologie est asymptomatique. Parfois, une personne éprouve des sensations inconfortables pour une faiblesse musculaire après un dur travail physique. À mesure que la protrusion augmente, la gravité des symptômes augmente. Les signes de déplacement des disques varient en fonction de leur emplacement.

La partie de la colonne vertébrale dans laquelle le déplacement des disques intervertébraux s'est produitManifestations cliniques spécifiques
CervicalDans la région du cou, il y a des douleurs aiguës, irradiant vers les épaules, les avant-bras, les mains. Lors du rendez-vous chez le médecin, le patient se plaint d'une sensation de "rampement" dans les mains, limitation de la mobilité du cou en tournant ou en inclinant la tête
PectoralPour le déplacement thoracique, les picotements, l'apparition de sensations désagréables dans la poitrine, les côtes sont caractéristiques. La douleur survenant dans le segment affecté de la colonne vertébrale se propage aux organes internes - cœur, estomac, foie
LombaireLa protrusion de la colonne lombaire se manifeste par une douleur intense irradiant vers les cuisses, les fesses et les pieds. Une personne restreint délibérément les mouvements de grande amplitude pour ne pas provoquer d'inconfort

L'évolution asymptomatique se distingue généralement par des saillies des formes antérieure et antérolatérale. Et les saillies postérieures et postéro-latérales après une courte période de latence manifestent soudainement une douleur dorsale perçante résultant de la violation des racines vertébrales.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic primaire est posé sur la base des plaintes du patient, de l'étude de l'anamnèse et de l'examen externe. Les résultats des tests fonctionnels sont pris en compte pour évaluer la force musculaire, la sensibilité et le degré de perte réflexe. Pour confirmer le diagnostic et un examen plus détaillé de la colonne vertébrale, un certain nombre d'analyses instrumentales sont effectuées.

radiographie

Un examen aux rayons X est effectué pour détecter les blessures antérieures, les anomalies congénitales et acquises de la colonne vertébrale. Étant donné que les saillies se forment dans le contexte de l'ostéochondrose, elles sont indiquées par ses signes typiques. Il s'agit d'une diminution de la distance entre les vertèbres, de leur déformation, du compactage et de l'amincissement des disques intervertébraux.

CT et IRM

La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique sont les méthodes de diagnostic les plus informatives pour détecter une protrusion. Sur les images tridimensionnelles obtenues, le déplacement du disque au-delà des limites du canal rachidien est bien visualisé. Un renflement est indiqué par une diminution de la largeur entre ses bords par rapport à la base..

Thérapies

La protrusion de toute localisation répond bien au traitement conservateur. Une approche intégrée de la thérapie est pratiquée, visant à éliminer la cause du déplacement des disques intervertébraux, à améliorer le bien-être du patient, à prévenir la propagation de la pathologie aux segments spinaux sains.

Traitement médical

Dans le traitement des saillies, des médicaments de divers groupes cliniques et pharmacologiques sont utilisés. Pour éliminer la douleur aiguë qui survient lors des rechutes, des solutions injectables, des médicaments sous forme de comprimés, de gélules et de pilules sont utilisés. Il est possible de faire face à un léger inconfort à l'aide de préparations pour application locale - onguents, gels, crèmes, baumes, y compris les compléments alimentaires.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les AINS sont des médicaments de premier choix dans le traitement des saillies, qui ont un effet anti-inflammatoire, analgésique et antiexudatif prononcé. Dans les schémas thérapeutiques, les médecins incluent le plus souvent des médicaments contenant des ingrédients actifs, le diclofénac, le nimésulide, le méloxicam, le lornoxicam, le kétoprofène, le kétorolac. Les AINS doivent être associés à des inhibiteurs de la pompe à protons (oméprazole, pantoprazole), qui réduisent le risque de lésions de la muqueuse gastrique..

Analgésiques combinés

Les préparations avec deux principes actifs ont un effet analgésique et décongestionnant plus prononcé. Ceux-ci incluent Panoxen (diclofénac sodique - 50 mg et paracétamol - 500 mg), Next (ibuprofène - 400 mg et paracétamol - 200 mg). Dans le traitement de toutes les pathologies du système musculo-squelettique, la neurodiclovite avec du diclofénac et des vitamines B a fait ses preuves.

Médicaments topiques

Pour soulager l'œdème aseptique inflammatoire, éliminer la douleur légère, les patients se voient prescrire des gels avec AINS - Fastum, Voltaren, Artrozilen, Finalgel, Nise.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Après avoir obtenu une rémission stable, des pommades avec un effet local irritant, distrayant et chauffant sont incluses dans les schémas thérapeutiques. Ce sont Viprosal, Finalgon, Kapsikam, Nayatoks, Apizartron, Efkamon.

Analgésiques narcotiques

Les médicaments de ce groupe ne sont utilisés que lorsque les AINS et les glucocorticostéroïdes sont inefficaces. Pour les douleurs aiguës, le tramadol et son analogue structurel Tramal sont utilisés, ainsi que des médicaments contenant de la codéine (Piralgin, Sedalgin Neo, Pentalgin H). Les analgésiques narcotiques ne sont pas destinés à un traitement en cours en raison d'une dépendance physique et psychologique en développement rapide.

Relaxants musculaires

En réponse à la violation des racines vertébrales, un spasme musculaire se produit, ce qui augmente la gravité du syndrome douloureux. Pour détendre les muscles squelettiques, des relaxants musculaires sont utilisés - Sirdalud, Tolperison, Baklosan, Baclofen. Le médicament le plus couramment prescrit est Mydocalm, notamment sous la forme d'une solution parentérale contenant de la lidocaïne anesthésique..

Anticonvulsivants

Les préparations avec l'ingrédient actif prégabaline présentent des effets analgésiques et anticonvulsivants significatifs. Dans le traitement des protubérances, des agents sont utilisés pour éliminer les douleurs neuropathiques, les paresthésies, les crampes musculaires et la sensation de "fluage rampant". Leurs effets secondaires prononcés sont la confusion, l'euphorie. Ces anticonvulsivants ne sont pas utilisés pendant longtemps en raison de leur dépendance rapide..

Chondroprotecteurs

Pour la régénération partielle des tissus cartilagineux endommagés, les patients se voient prescrire Artra, Teraflex, Structum, Alflutop, Rumalon. Les comprimés chondroprotecteurs sont utilisés pour un traitement à long terme - de plusieurs mois à 2 ans. Avec l'accumulation d'ingrédients actifs (glucosamine, chondroïtine) dans les structures vertébrales endommagées, des effets analgésiques et anti-inflammatoires se manifestent. Cela vous permet de réduire la charge pharmacologique sur l'organisme en réduisant les doses d'AINS, de myorelaxants, de glucocorticostéroïdes.

Médicaments qui améliorent la conduction de l'influx nerveux

Les médicaments contenant des vitamines B sont inclus dans les schémas thérapeutiques pour éliminer les symptômes neurologiques qui surviennent lorsque les racines vertébrales sont comprimées. L'utilisation de cours de Milgamma, Kombilipen, Pentovit, Neurobion améliore l'innervation, la transmission des impulsions aux systèmes nerveux central et périphérique. Les vitamines B renforcent également l'immunité, accélèrent les processus métaboliques et régénératifs.

Traitement sans drogue

Si l'utilisation de médicaments locaux et systémiques aide uniquement à éliminer les symptômes de protubérances, le traitement non médicamenteux vise à prévenir la progression de la pathologie. Les principaux principes du traitement sont le renforcement du corset musculaire du dos, l'amélioration de l'apport sanguin aux structures endommagées, la restauration de l'innervation.

Mode

Pendant la période de rechute, les patients doivent rester alités pendant 1 à 2 jours. La restriction des mouvements empêche le traumatisme des racines vertébrales et le développement d'une inflammation aseptique. Pendant le traitement, il est conseillé aux patients d'éviter toute activité physique, en particulier soulever des objets lourds. Il est obligatoire de porter des appareils orthopédiques - Colliers Shants, bandages souples, corsets élastiques avec inserts en métal dur ou en plastique.

C'est le traitement non médicamenteux le plus efficace pour la protrusion. Les neurologues et les vertébrologues recommandent la physiothérapie et la gymnastique au quotidien pour stabiliser les segments vertébraux en renforçant les muscles du dos. L'ensemble d'exercices est compilé par le médecin de la thérapie par l'exercice individuellement pour chaque patient. La forme physique du patient, le type de déplacement des disques intervertébraux, la présence d'autres pathologies chroniques dans l'anamnèse sont prises en compte.

Massage et thérapie manuelle

Immédiatement après l'élimination de la douleur aiguë, des procédures de massage sont prescrites aux patients pour améliorer le bien-être du patient. Après la première séance, l'intensité de tous les symptômes de protrusion est considérablement réduite en raison du soulagement des spasmes musculaires. Diverses techniques de massage sont utilisées dans la thérapie - classique, acupression, vide, segmentaire, suédoise. Une visite chez un chiropraticien aidera à consolider le résultat du traitement. Il restaure toutes les fonctions motrices en utilisant les mains sur les muscles, les ligaments, les tendons..

Élongation

Dans le traitement des pathologies de la colonne vertébrale, y compris les saillies, la traction est activement utilisée pour augmenter la distance entre les vertèbres. La traction peut être horizontale, verticale, semi-verticale. La traction sèche est effectuée sur des tables spéciales situées à un angle donné. La traction sous-marine est considérée comme plus efficace et plus douce sur le plan thérapeutique. Il est produit dans des bains ou des piscines. Pendant les procédures, des poids allant jusqu'à 10 kg sont souvent utilisés.

Physiothérapie

Le traitement non médicamenteux de la protrusion de toute localisation n'est pas complet sans physiothérapie. Les patients se voient prescrire 5 à 10 séances de magnétothérapie, de courants diadynamiques, de thérapie au laser, de thérapie UHF. Pour améliorer l'apport sanguin aux disques, des applications avec de l'ozokérite et (ou) de la paraffine, de la boue thérapeutique, des eaux minérales sont utilisées. Dans la période subaiguë, la phonophorèse ou l'électrophorèse avec des analgésiques, des AINS, des chondroprotecteurs sont utilisés.

Traitements invasifs

Les procédures médicales impliquant la pénétration à travers les barrières externes naturelles du corps sont effectuées dans la plupart des cas lorsque d'autres méthodes thérapeutiques plus douces sont inefficaces. Les indications pour eux sont un syndrome douloureux sévère et des manifestations cliniques neurologiques de protubérances..

Ébréchement des points douloureux de déclenchement

La zone de déclenchement est la zone du corps qui provoque la douleur la plus intense lorsqu'elle est pressée. En saillie, il est généralement situé dans des zones innervées par des racines spinales étranglées. Pour éliminer la douleur, des blocages médicamenteux sont effectués. Dans les points de déclenchement, des solutions d'injection de glucocorticostéroïdes (Diprospan, Triamcinolone, Dexaméthasone) et d'anesthésiques (Lidocaïne, Novocaïne) sont injectées.

Anesthésie péridurale

C'est l'une des options de blocage médicamenteux utilisées pour la douleur aiguë qui ne peut être soulagée par d'autres moyens. Les médicaments pharmacologiques sont injectés directement dans l'espace épidural de la colonne vertébrale par un cathéter par un anesthésiste. L'effet analgésique à long terme de la procédure est dû au blocage de la transmission des impulsions de douleur le long des terminaisons nerveuses de la moelle épinière..

Interventions chirurgicales mini-invasives

L'opération chirurgicale mini-invasive est généralement réalisée avec une progression rapide de l'ostéochondrose, qui menace de perte de performance. La nucléoplastie ou la discectomie percutanée est également utilisée. Le principe de l'intervention réside dans l'effet de divers facteurs physiques à travers une canule spéciale sur le disque intervertébral endommagé. En raison de la destruction partielle du noyau, la pression diminue, la saillie revient à sa position précédente.

Que ne pas faire avec la protrusion des disques spinaux

Après avoir diagnostiqué un déplacement du disque cervical, thoracique et lombaire, toutes les recommandations médicales doivent être suivies. Il est impossible d'ajuster les schémas thérapeutiques, d'augmenter les doses de médicaments dans l'espoir d'une guérison plus rapide..

Il est particulièrement dangereux de se soigner soi-même, d'utiliser des remèdes populaires sous forme de compresses, de frottements à l'alcool ou de pommades maison.

Complications possibles

En l'absence de soins médicaux, la pathologie progresse - l'anneau fibreux se brise et le noyau pulpeux se gonfle dans le canal rachidien. Une hernie intervertébrale se forme, provoquant souvent une atteinte des racines ou de la moelle épinière et répondant mal à un traitement conservateur. Avec le développement d'un syndrome radiculaire, d'une myélopathie discogène ou d'une compression de l'artère vertébrale, les patients sont indiqués pour une intervention chirurgicale.

Prévoir

Avec la détection rapide du déplacement du disque intervertébral et un traitement adéquat, le pronostic de récupération est favorable. Plus de 90% des protubérances peuvent être éliminées par des méthodes thérapeutiques conservatrices.

La prévention

La prévention primaire de la protrusion consiste à renoncer aux mauvaises habitudes, à l'exclusion des aliments riches en graisses et en glucides simples de l'alimentation. Vous ne pouvez pas rester longtemps dans une position du corps, mener une vie sédentaire.

Des mesures préventives secondaires sont indiquées pour les patients présentant des saillies déjà formées. Afin d'éviter la formation d'une protrusion herniaire, les médecins recommandent d'éviter les efforts physiques graves, de consulter régulièrement un massothérapeute, de faire de la physiothérapie ou de la gymnastique..

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et une vie épanouie...
  • Vous êtes inquiet de l'inconfort, des craquements et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Protrusion discale de la colonne lombaire

La protrusion du rachis lombaire est une complication fréquente de l'ostéochondrose, qui dure longtemps sans traitement efficace. Cette partie de la colonne vertébrale a la charge maximale d'absorption mécanique et de choc. Par conséquent, les tissus cartilagineux des disques intervertébraux s'usent rapidement et subissent des processus dystrophiques dégénératifs..

Actuellement, la protrusion de la colonne lombaire est dans la plupart des cas le résultat d'un traitement inapproprié. Le plus souvent, les patients souffrant de maux de dos caractéristiques consultent un thérapeute local. Ce médecin travaille dans le cadre des normes médico-économiques. Ils régulent la durée du traitement des maux de dos et les méthodes utilisées. Ainsi, la durée du traitement, et par conséquent la fourniture d'une feuille d'invalidité temporaire, est de 14 jours maximum. Est-il possible de restaurer le tissu cartilagineux endommagé du disque intervertébral pendant cette période? Non tu ne peux pas. Ce qui peut être fait? Bloquer le mécanisme de défense du corps, qui se traduit par une réaction inflammatoire et une tension des muscles entourant la colonne lombaire.

Par conséquent, un thérapeute d'une polyclinique de la ville est obligé de prescrire un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien et des myorelaxants lorsqu'un patient se plaint de douleurs lombaires. Les deux groupes de médicaments n'ont absolument aucun effet thérapeutique. Ils éliminent uniquement les symptômes, ce qui vous permet de ramener rapidement une personne au travail actif. Pendant ce temps, la colonne vertébrale continue de s'effondrer. Et les chondroprotecteurs prescrits sont totalement inutiles sans un cycle complet de thérapie manuelle, d'exercices thérapeutiques et de kinésithérapie. Ils ne peuvent pas être transportés au foyer de destruction du tissu cartilagineux de l'anneau fibreux du disque intervertébral, car c'est la violation de la nutrition diffuse qui est la principale cause du développement de l'ostéochondrose.

Dans cet article, vous pouvez en apprendre davantage sur les symptômes et le traitement de la protrusion de la colonne lombaire à l'aide de méthodes de thérapie manuelle. À partir de leur matériel, vous apprendrez à vous comporter en cas de douleur dans la région lombaire afin de ne pas provoquer de rupture de l'anneau fibreux et de prolapsus d'une hernie..

La protrusion des disques lombaires est la deuxième étape de l'ostéochondrose, après un certain temps, une extrusion (fissure) et une hernie se développent. Afin d'empêcher le développement ultérieur de la maladie, il est nécessaire d'éliminer sa cause principale - une violation de la nutrition diffuse.

Voyez comment se développe la saillie des disques de la colonne lombaire:

  1. dans le contexte d'une diminution de l'intensité du travail du cadre musculaire du dos, il y a un changement dans le processus de nutrition diffuse du tissu cartilagineux de l'anneau fibreux du disque intervertébral;
  2. il perd son élasticité et subit une déshydratation partielle;
  3. un réseau de petites fissures se forme à sa surface;
  4. ils sont remplis de dépôts de sels de calcium;
  5. en conséquence, l'anneau fibreux perd partiellement la capacité d'absorber le fluide qui est libéré lorsque les muscles qui l'entourent se contractent;
  6. la déshydratation totale conduit au fait que l'apport de liquide du noyau pulpeux situé à l'intérieur de l'anneau fibrosus commence;
  7. il diminue de volume et perd sa capacité d'amortissement;
  8. tout cela conduit au fait que la hauteur du disque intervertébral diminue et que la zone occupée augmente.

Avec la saillie, le disque intervertébral s'étend au-delà du corps vertébral et commence à exercer une pression sur les tissus mous environnants. En particulier, une pression peut être exercée sur les nerfs radiculaires s'étendant à travers les ouvertures foraminales des corps vertébraux et sur leurs branches. Ce stade de protrusion provoque une radiculopathie ou un syndrome radiculaire.

Si vous présentez des signes cliniques d'atteinte du disque intervertébral, ne vous soignez pas. Contactez un neurologue en temps opportun. Un spécialiste expérimenté élaborera un plan de traitement personnalisé. À Moscou, vous pouvez vous inscrire pour un rendez-vous gratuit avec un neurologue ou un vertébrologue à la clinique Free Movement pour la thérapie manuelle. Des médecins expérimentés y travaillent, qui ont de l'expérience dans le traitement efficace de l'ostéochondrose et de ses complications..

Causes de la saillie des disques intervertébraux lombaires

La saillie des disques intervertébraux de la colonne lombaire se forme sur plusieurs mois, voire des années. Ceci est une complication de la maladie dystrophique dégénérative du tissu cartilagineux de la colonne vertébrale. Par conséquent, les causes de la protrusion intervertébrale de la colonne lombaire sont exactement les mêmes que dans l'ostéochondrose:

  • maintenir un mode de vie sédentaire avec un effort physique minimal sur la structure musculaire du dos et du bas du dos;
  • surpoids, ce qui crée une charge d'amortissement accrue sur les disques;
  • violation de la posture sous forme de scoliose, voûte, habitude d'arrondir le dos;
  • violation du placement du pied sous forme de pied bot et de pieds plats;
  • blessures au dos, y compris entorses et ruptures de l'appareil ligamentaire et tendineux, fissures et fractures du tissu osseux;
  • déplacement des corps vertébraux pendant le spondylolisthésis;
  • destruction des articulations intervertébrales;
  • processus inflammatoires infectieux et aseptiques;
  • utilisation insuffisante d'eau potable propre pendant la journée;
  • porter des chaussures à talons hauts, ce qui change considérablement le processus de répartition de la charge d'amortissement le long de la colonne vertébrale;
  • travail physique dur;
  • levage brusque de poids avec un poids insuffisant;
  • tomber de haut.

Très souvent, la cause de la saillie du disque intervertébral dans la colonne lombaire est une mauvaise organisation du lieu de sommeil et de travail. Une tension musculaire statique prolongée dans le dos et la région lombaire entraîne une perturbation de la microcirculation du sang et du liquide lymphatique. Cela affecte négativement la nutrition diffuse du tissu cartilagineux. Une situation encore plus dangereuse est lorsqu'une personne a passé plusieurs heures de travail dans un stress statique, puis s'est soudainement levée et a commencé à marcher. Cela crée une énorme charge d'amortissement sur le disque intervertébral complètement déshydraté. En conséquence, il se fissure. Un tableau clinique d'inflammation compensatoire apparaît. Ainsi, une crise d'exacerbation de l'ostéochondrose peut commencer.

Vous devez également éviter l'exposition à des températures élevées et basses critiques sur la région lombaire. Les tissus cartilagineux sont situés très près de la peau ici. Par conséquent, l'hypothermie ou la surchauffe peuvent entraîner un processus accéléré de destruction de l'anneau fibreux..

Signes et symptômes de protrusion de la colonne lombaire

Les symptômes cliniques de la protrusion de la colonne lombaire ne diffèrent pratiquement pas des manifestations de l'ostéochondrose. Ce stade de la maladie ne peut être distingué qu'à l'aide d'une image radiographique, qui montrera une diminution de la hauteur du disque intervertébral.

Les principaux symptômes de protrusion de la colonne lombaire sont:

  • douleur dans la région lombaire, qui est exacerbée lorsque vous essayez de faire un mouvement;
  • raideur de mouvement, limitation de l'amplitude de l'inclinaison du corps dans différentes directions;
  • tension musculaire excessive d'un ou des deux côtés;
  • palpation douloureuse des apophyses épineuses de la colonne vertébrale;
  • détérioration de l'état de santé général, faiblesse, somnolence.

Très rapidement, les signes de protrusion de la colonne lombaire sont complétés par des manifestations neurologiques. C'est une sensation d'engourdissement le long du nerf radiculaire pincé. Des paresthésies, une diminution de la température locale, une pâleur de la peau peuvent également survenir. Lorsque certaines branches des nerfs radiculaires sont endommagées, une boiterie ou une parésie des membres inférieurs apparaît.

De plus, les signes de protrusion de la colonne lombaire peuvent inclure une perturbation des organes internes de la cavité abdominale et du petit bassin. Les femmes ont souvent un syndrome de vessie hyperactive, une constipation de nature spastique avec des douleurs aiguës le long du côlon. Les hommes peuvent avoir des difficultés à uriner et également une violation des selles. Cela est dû au fait que lors de la protrusion, il y a compression des branches des nerfs radiculaires responsables de l'innervation des organes abdominaux et pelviens..

Protrusions lombaires L5-S1 et L4-L5

Avec la protrusion de la colonne lombaire L5-S1, des pathologies vasculaires des membres inférieurs se produisent souvent. Cela est dû au fait que les nerfs sciatiques et fémoraux proviennent d'ici. Ils sont responsables de l'innervation des membres inférieurs, régulent le tonus vasculaire et assurent le fonctionnement du système valvulaire des veines.

Avec la protrusion du lombaire L4-L5, les symptômes de pathologies somatiques des organes abdominaux sont souvent mis en évidence. Cela peut être une duodénite, une colite, une entérite, une gastrite. Très souvent, la protrusion de ce disque se retrouve chez des patients se plaignant de douleurs dans l'hypochondre droit. L'une des branches du nerf radiculaire L4-L5 est responsable de l'innervation des voies biliaires et de la vésicule biliaire. Par conséquent, avec une innervation insuffisante, une dyskinésie et une stagnation de la bile se développent. Avec une évolution prolongée de cette condition pathologique, une maladie de calculs biliaires se développe..

Protrusion ou exacerbation de l'ostéochondrose de la colonne lombaire?

Souvent, le patient pose la question, qu'est-ce que c'est: ostéochondrose de la colonne lombaire, protrusion ou prolapsus d'une hernie intervertébrale? Seul un spécialiste peut y répondre après avoir effectué des examens..

Ainsi, une exacerbation de la protrusion de la colonne lombaire peut être détectée lors de la prise d'une radiographie. Il montrera une diminution de la hauteur du disque intervertébral et une disposition inégale des corps vertébraux avec destruction segmentaire. Une hernie discale ne peut être détectée qu'avec une IRM.

Un neurologue expérimenté sera en mesure de poser un diagnostic préliminaire précis après l'examen initial du patient et une série de tests diagnostiques fonctionnels. Il est important de comprendre qu'au premier stade de l'ostéochondrose, lorsque la protrusion ne s'est pas encore développée, il n'y a jamais de signes cliniques de lésion des nerfs radiculaires. Le processus inflammatoire est localisé dans la zone de lésion de l'anneau fibreux. Si la douleur irradie vers la jambe ou la paroi abdominale antérieure, cela indique qu'il existe un risque de développer une protrusion ou une extrusion.

Avant de traiter la protrusion de la colonne lombaire

Il existe de nombreuses façons de traiter la protrusion lombaire, mais la plupart d'entre elles sont purement symptomatiques. Par conséquent, avant de traiter la protrusion de la colonne lombaire, il est nécessaire d'aborder le choix d'un médecin avec toute la responsabilité. Comme mentionné ci-dessus, vous ne pouvez contacter votre thérapeute local avec un problème similaire que si vous avez besoin d'une feuille d'invalidité temporaire. Pour un traitement complet et efficace, vous devez contacter un neurologue ou un vertébrologue. Ces médecins aideront à éliminer la cause même du développement de la protrusion et à restaurer complètement la santé de votre colonne vertébrale..

Avant de commencer le traitement, assurez-vous de passer tous les examens recommandés par votre médecin. En cas de suspicion de maladies somatiques des organes internes de la cavité abdominale et du petit bassin, effectuez une échographie, une coloscopie, une sigmoïdoscopie, consultez un gynécologue ou un andrologue. Une fois qu'un diagnostic précis a été posé, un traitement personnalisé peut commencer.

Traitement de la protrusion des disques intervertébraux de la colonne lombaire

Il est nécessaire de commencer le traitement de la protrusion lombaire en identifiant et en éliminant les causes potentielles de son développement. Un médecin expérimenté doit donner au patient des recommandations concernant l'organisation du lieu de travail et de sommeil, l'élaboration d'un régime et d'un régime alimentaire, l'activité physique.

Ensuite, le traitement de la protrusion de la colonne lombaire devrait inclure la création de conditions pour restaurer la hauteur physiologique de l'anneau fibreux. Le moyen le plus simple de le faire est d'utiliser la procédure de traction par traction. Il vous permet d'augmenter les espaces intervertébraux et d'augmenter l'élasticité de l'appareil ligamentaire. Cela ne peut être fait qu'après un massage préparatoire et sous la surveillance constante d'un vertébrologue.

Un traitement complet de la protrusion discale lombaire peut prendre plusieurs mois. Il est très important d'arrêter l'inflammation, d'augmenter les espaces intervertébraux et de démarrer le processus de régénération. À ce jour, pour traiter la protrusion des disques lombaires, il est efficace d'utiliser les méthodes de thérapie manuelle:

  • massage et ostéopathie afin de restaurer la microcirculation du sang et du liquide lymphatique dans le foyer de la lésion, augmenter l'élasticité des tissus mous;
  • kinésiothérapie et gymnastique curative pour restaurer le processus de nutrition diffuse, augmenter le tonus musculaire;
  • réflexologie pour démarrer le processus de régénération des zones endommagées de l'anneau fibreux du disque intervertébral;
  • physiothérapie, traitement au laser, etc..

Le traitement médical de la protrusion des disques intervertébraux de la colonne lombaire ne peut être efficace qu'avec une approche intégrée. L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et de relaxants musculaires est fortement déconseillée. Le syndrome de la douleur aiguë peut être soulagé à l'aide de la traction de traction de la colonne vertébrale et de la pharmacopuncture. Pour le traitement, des vitamines B, de l'acide nicotinique et des chondroprotecteurs peuvent être utilisés. Mais seulement en combinaison avec la thérapie manuelle et la gymnastique de rattrapage. Sinon, l'introduction de ces médicaments n'aura aucun effet positif..

Il y a des contre-indications, l'avis d'un spécialiste est nécessaire.

Vous pouvez utiliser le service d'un rendez-vous gratuit avec un médecin de premier recours (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la clinique du libre mouvement. Lors de la consultation gratuite initiale, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de radiographie, il analysera les images et posera un diagnostic. Sinon, il écrira les instructions nécessaires.

Qu'est-ce que et comment traiter la protrusion des disques de la colonne lombaire

Tout le monde ne sait pas ce qu'est la saillie des disques de la colonne lombaire. Ce diagnostic est rencontré par les personnes qui consultent un médecin pour des douleurs et autres problèmes de dos. Cependant, après l'avoir entendu, ils ne comprennent pas complètement ce que c'est, comment et pourquoi se forment des protubérances discales, de quoi il s'agit et comment faire face au fléau..

L'essence de la pathologie

L'essence de cette pathologie réside dans la saillie des disques cartilagineux, qui remplissent une fonction protectrice, au-delà des limites des vertèbres. En fait, c'est l'une des étapes de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, lorsque l'élasticité diminue et que la hauteur du cartilage séparant les os diminue. Le développement ultérieur de la maladie provoque la formation d'une hernie intervertébrale, lorsque la gaine de l'annulus fibrosus se brise.

La protrusion se forme après une lésion des fibres de l'anneau fibreux. Grâce à la membrane, la partie gélatineuse du noyau reste dans les limites de la vertèbre, mais il y a déjà un renflement partiel de l'anneau fibreux vers l'extérieur de 1 à 5 mm. Selon l'emplacement, le renflement peut presser et irriter les racines nerveuses, ce qui s'accompagne de douleurs périodiques, d'engourdissements, de manifestations, de lumbago, etc..

Les saillies sont divisées en:

  • dorsale, lorsque le renflement fait face au point de passage de la moelle épinière;
  • circulaire - saillies le long du périmètre de la vertèbre;
  • latéral - sur les côtés;
  • diffus - ont un renflement irrégulier dans différentes directions.

Causes de la protrusion du disque

Les principaux facteurs provoquant la pathologie sont:

  1. Ostéochondrose. En raison du manque de micro-éléments, de fluides et d'acides aminés dans les tissus environnants et à l'intérieur des disques intervertébraux, ils perdent leur élasticité, se stratifient et se déforment.
  2. Déformations de la colonne vertébrale (scoliose, etc.).
  3. Pathologies congénitales du système musculo-squelettique.
  4. Blessure au dos.
  5. L'ostéoporose est une maladie systémique dans laquelle la densité osseuse diminue et leur structure est perturbée.
  6. Modifications du squelette liées à l'âge.
  7. Faible activité physique, entraînant une atrophie des muscles entourant la colonne vertébrale.
  8. Activité de travail associée à un effort physique intense.

Étapes de développement de la pathologie

La maladie débute imperceptiblement pour une personne et passe successivement par 3 étapes:

  1. Troubles dystrophiques dans les tissus du disque.
  2. Le disque intervertébral dépasse de 1 à 3 mm du bord extérieur de la vertèbre.
  3. Augmenter la taille du renflement.

À l'avenir, il y a une rupture de l'anneau fibrosus et la formation d'une hernie vertébrale. Les 2 premiers stades de la maladie se guérissent assez facilement avec des changements de style de vie, des cours de massage, une thérapie physique systématique et des médicaments auxiliaires. Dans les derniers stades du développement de la maladie, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide de médecins et d'une thérapie complexe sérieuse.

Manifestations symptomatiques

Les symptômes de la maladie sont très divers, mais le plus souvent ils sont associés à la neurologie, car la compression de la moelle épinière et de ses racines se développe. Les symptômes sont dus au stade de la maladie, à l'emplacement et à la prévalence de la protrusion.

La protrusion du disque intervertébral lombaire se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur constante dans le bas du dos, irradiant vers les membres inférieurs;
  • douleur intense périodique après l'exercice;
  • crampes épisodiques dans les jambes;
  • faiblesse musculaire des membres inférieurs;
  • le patient se sent différemment toucher la partie externe de la cuisse et du mollet;
  • parfois des picotements apparaissent dans les pieds et les mollets;
  • le bas du dos est comme contraint par un spasme;
  • attaques de sciatique de la région lombo-sacrée.

La colonne lombaire elle-même comprend 5 vertèbres. En fait, cette zone porte la plus grande charge axiale, mais elle est renforcée avec moins de muscles que la zone pectorale. Les lésions vertébrales les plus courantes surviennent à la frontière avec la région sacrée L4-L5 et L5-S1.

La saillie des disques de la colonne lombaire dans différents segments a ses propres caractéristiques:

  • si le disque est endommagé entre L1-L2, c'est-à-dire à la frontière avec les vertèbres thoraciques, une douleur apparaît dans la région lombaire et les fesses;
  • le problème entre L2-L3 provoque des douleurs sur l'intérieur des cuisses, ainsi que sur les muscles fessiers;
  • le pincement entre L3 et L4 répand la douleur sur toute la longueur des muscles des jambes le long du côté interne;
  • l'ostéochondrose avec protubérances de la vertèbre L4-L5 provoque un syndrome douloureux sur les côtés interne et externe des muscles du mollet;
  • la pathologie à la frontière L5-S1 donne lieu à une douleur du bas du dos au pied sur tout le côté externe de la jambe.

Diagnostic et traitement

Plus tôt le patient consulte un médecin, plus tôt il pourra être guéri. Cependant, un examen externe ne suffit pas pour poser un diagnostic précis. Le plus souvent, les médecins se réfèrent à l'imagerie par résonance magnétique et à la tomodensitométrie. À l'aide d'images, vous pouvez voir dans quel segment se trouve la protrusion, sa taille, sur quelles racines nerveuses la protrusion appuie, sur quelle vertèbre est affectée, etc..

La principale stratégie de traitement consiste à soulager la douleur, à réduire l'inflammation et à éliminer les spasmes musculaires. Un peu plus tard, des exercices sont prescrits pour renforcer les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale. Un bon effet est donné par des exercices associés à l'étirement de la colonne vertébrale dans le segment lombaire..

Dans la phase aiguë de la maladie, des analgésiques puissants et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés. La réduction de l'inflammation entraîne une diminution de la pression sur les racines nerveuses, ce qui élimine à son tour la cause de la douleur. Il peut s'agir d'injections, de comprimés et de produits topiques (pommades, crèmes et gels). Selon l'état du patient, les prescriptions peuvent inclure des médicaments qui détendent les muscles et combattent l'œdème. L'intervention chirurgicale dans la grande majorité n'est pas réalisée.

Si, selon les résultats d'études instrumentales, on trouve de l'ostéoporose et de l'ostéochondrose, des complexes vitamines-minéraux, des médicaments améliorant la nutrition des tissus cartilagineux, etc. sont prescrits..

Physiothérapie

Les avantages de la recharge sont souvent évoqués, mais peu de gens le font tous les jours. Le manque de temps le matin ou la paresse banale conduit à une mauvaise posture, les muscles perdent leur élasticité et ne soutiennent et ne nourrissent plus correctement la colonne vertébrale. 20 à 30 minutes d'exercice quotidien peuvent éliminer de nombreux problèmes, douleurs et la nécessité de prendre un tas de médicaments.

Les exercices de physiothérapie ne commencent qu'après l'élimination de la douleur, mais ces procédures ont également leurs propres règles:

  1. Le programme de thérapie par l'exercice doit être développé par un médecin expérimenté. Les premières formations sont effectuées sous sa supervision..
  2. Prenez une douche chaude ou faites quelques exercices simples pour réchauffer vos muscles avant de charger.
  3. Si la douleur apparaît, la leçon doit être interrompue. Évitez les exercices douloureux plus tard.
  4. L'augmentation de la charge est un processus progressif mais planifié.
  5. La thérapie par l'exercice est effectuée systématiquement.

Voici quelques exercices simples:

  1. Allongez-vous sur le tapis, étirez vos bras le long du corps, pliez vos jambes au niveau des genoux. Soulevez votre bassin, tout en soutenant vos pieds, vos omoplates et vos épaules. Congeler pendant 5 à 10 secondes et revenir à la position de départ.
  2. Allongé sur le dos, étirez vos bras et vos jambes. Soulevez vos jambes du sol, tournez-les vers la droite puis vers la gauche.
  3. La position de départ est la même. Tirez vos orteils vers vous, tout en essayant de toucher votre menton contre votre poitrine.

Chaque exercice est répété 5 à 10 fois.

Thérapie non médicamenteuse supplémentaire

Parallèlement à la thérapie par l'exercice, la protrusion discale peut être traitée avec des cours de physiothérapie et des procédures manuelles, des massages, de l'acupuncture et des étirements de la colonne vertébrale. Il est très difficile de dire sans équivoque quelle méthode de physiothérapie vous aidera dans votre cas. Très probablement, vous devrez tout essayer à votre tour. Dans tous les cas, les effets électriques, ondulatoires, thermiques et mécaniques soulagent l'inflammation, réduisent le gonflement et améliorent les processus métaboliques dans les tissus de la colonne vertébrale.

Thérapie par ondes de choc.

Une méthode de traitement assez nouvelle, mais très prometteuse, basée sur l'effet d'une onde sonore avec une fréquence de 16-25 Hertz sur le cartilage et les tissus osseux. UHT est prescrit en cours de 6 procédures avec une pause de 7 jours. Le patient ne ressent pas de douleur, mais le flux sanguin augmente au site d'exposition, ce qui a un effet bénéfique sur la nutrition du cartilage intervertébral.

Thérapie au laser.

Habituellement, un rayonnement optique continu ou pulsé des spectres rouge et infrarouge est utilisé. En médecine, un laser est appliqué sur la zone d'inflammation et les tissus environnants, les sites de projection de l'organe malade, les nerfs moteurs, les racines dorsales et les points biologiquement actifs.

La thérapie au laser aide à augmenter la résistance non spécifique du corps, à normaliser les processus métaboliques. Il a des effets anti-inflammatoires et détoxifiants.

Magnétothérapie.

En médecine, des champs magnétiques constants ou alternatifs haute et basse fréquence sont utilisés. Sous l'action d'un aimant, l'inflammation diminue, l'œdème disparaît et, en raison de l'amélioration de l'apport sanguin, l'immunité locale est renforcée.

Acupuncture.

Cet ancien traitement non conventionnel vient de Chine. Selon la théorie, tout le corps humain est imprégné de flux d'énergie qui passent près de la surface de la peau à certains points d'acupuncture. Pour obtenir le résultat souhaité, le réflexologue applique des aiguilles longues spéciales à ces endroits, activant ou supprimant certaines énergies. Tout le monde ne note pas l'effet de l'acupuncture, mais certains patients ressentent un soulagement de la douleur.

Massage.

Un massage relaxant est une procédure très utile, mais elle est contre-indiquée dans la phase aiguë. Une fois la crise éliminée, ce type de thérapie soulage les spasmes musculaires et la douleur.

Système de kinésithérapie intégré.

Il combine diagnostic kinésiologique complexe, correction et effet kinésithérapeutique sur le corps du patient. Grâce au SIK, la circulation sanguine et la nutrition des disques sont améliorées, l'élasticité et la mobilité de la colonne vertébrale sont restaurées, les ligaments et les muscles sont renforcés, rétablissant ainsi l'activité motrice humaine normale.

Thérapie manuelle.

Le médecin, en utilisant des techniques spéciales, agit sur la colonne vertébrale et les tissus environnants, ramenant les vertèbres et les disques dans la bonne position. La protrusion des disques intervertébraux est un diagnostic difficile, mais ce n'est pas une phrase. Il est tout à fait possible de récupérer, mais cela nécessitera un changement de mode de vie et de gros efforts de la part d'une personne..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte