La douleur et l'enflure dans la zone de la main sont un symptôme alarmant. Il peut accompagner diverses blessures, troubles circulatoires, maladies des articulations et des nerfs. Les patients qui ont un gonflement soudain de la main dans le poignet ne peuvent pas effectuer les tâches quotidiennes les plus simples. Il est important de poser le bon diagnostic à temps, car certaines maladies (thrombose) nécessitent une attention médicale rapide. Un certain nombre de pathologies peuvent être distinguées à la maison, mais il vaut la peine de consulter un médecin pour confirmation.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un gonflement peut survenir au niveau du poignet et de la main. Certains d'entre eux représentent la réaction du corps à une mauvaise alimentation et à de mauvaises habitudes, d'autres sont les conséquences de blessures et de symptômes de diverses maladies. En plus des poches, ils peuvent se manifester par des signes supplémentaires, grâce auxquels vous pouvez poser le bon diagnostic..

Blessures et leurs conséquences

Les ecchymoses, les entorses musculaires et autres lésions tissulaires dans la zone des mains sont l'une des principales causes de gonflement. Le bras peut gonfler le lendemain ou même pendant plusieurs heures après la blessure. Le processus s'accompagne d'une douleur constante, qui s'intensifie lors des mouvements, d'une rougeur de la peau ou de l'apparition d'un hématome. Si la main gonfle après une chute ou un coup, il vaut la peine de prendre des rayons X pour exclure la possibilité de fracture osseuse.

Contusion - dommages aux tissus mous, qui préserve l'intégrité de la peau. Il tombe souvent sur la zone du poignet lors d'une chute sur le bras. Les ecchymoses accompagnent la plupart des sports, mais elles surviennent également dans la vie de tous les jours. Les principaux symptômes sont l'enflure et la douleur. Les articulations deviennent moins mobiles et, pendant les premiers jours après l'impact, il est recommandé de réduire la charge sur le bras blessé. Le traitement comprend l'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires (pommades ou comprimés) et dure de plusieurs jours à 2-3 semaines..

Les entorses musculaires sont une blessure courante due aux chutes. Il se produit avec des mouvements brusques de l'articulation, qui entraînent des micro-déchirures des fibres musculaires. Au moment de l'étirement, une douleur intense apparaît, qui s'intensifie ensuite lorsque vous essayez d'effectuer un mouvement dans l'articulation. La récupération musculaire peut prendre jusqu'à 1 à 1,5 mois. Pendant cette période, il est recommandé de porter un bandage élastique ou un bandage, pour éviter les mouvements brusques. Ils prescrivent également des exercices spéciaux au cours d'exercices de physiothérapie, des onguents anti-inflammatoires et des analgésiques.

Les entorses sont une autre blessure qui provoque des douleurs et un gonflement du poignet. Il s'agit d'une blessure dangereuse qui réduit la mobilité du membre pendant une longue période et peut se manifester à l'avenir. Le traitement peut prendre plusieurs mois, car les ligaments ne sont pas élastiques et se rétablissent lentement. Pendant ce temps, il est important de porter des bandes de soutien et de faire des exercices simples pour développer les ligaments..

Pour réduire le gonflement de la main après une ecchymose, vous devez immédiatement appliquer une compresse froide sur la zone endommagée. Un morceau de glace enveloppé dans un tissu resserre les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi le gonflement.

Maladies des articulations

L'une des principales raisons pour lesquelles les mains gonflent est due à des maladies articulaires. Auparavant, on pensait qu'ils surviennent à un âge avancé, mais chez les patients - des personnes d'âges et de sexes différents. Ils peuvent survenir en raison d'une inflammation ou de troubles métaboliques dans le cartilage articulaire. Mauvaise nutrition, efforts intenses, blessures sportives et domestiques, surpoids et processus liés à l'âge dans les tissus - ces facteurs peuvent entraîner des maladies articulaires dangereuses.

L'arthrite est une inflammation des articulations. Le plus souvent, il est chronique, non purulent, se développe après des blessures ou est associé à un stress fréquent sur les mains. Les petites articulations des mains et des doigts augmentent en taille et gonflent. Il y a une douleur constante qui augmente pendant le mouvement et vers la fin de la journée. Traitement à long terme, consiste à prendre des anti-inflammatoires et des compresses, à faire de la gymnastique et à doser des charges.

L'arthrose est une maladie chronique caractérisée par une détérioration de l'état du cartilage articulaire en raison de troubles métaboliques. Si normalement, le cartilage absorbe pendant le mouvement et protège les surfaces articulaires des os de l'abrasion, mais avec l'arthrose, il ne peut pas remplir ses fonctions. La maladie affecte souvent les mains, se manifestant par leur gonflement et leurs sensations douloureuses. Le processus de destruction du cartilage est irréversible, mais il peut être arrêté avec un régime spécial, des anti-inflammatoires et des médicaments à base de chondroïtine et de glucosamine.

La goutte (arthrite goutteuse) est une forme spécifique d'inflammation qui se produit lorsque l'équilibre eau-sel est perturbé et que des cristaux de sel se déposent dans les tissus sous-cutanés. La maladie commence souvent par de petites articulations des mains et des doigts, et son premier symptôme est une raideur des articulations le matin. Si vous ne commencez pas le traitement à ce stade et que vous ne commencez pas à suivre un régime alimentaire spécial, les dépôts de sel entraînent une douleur aiguë et une déformation des articulations. Dans les cas avancés, la peau des zones touchées peut devenir rouge, des ulcères et des fissures apparaissent dessus. Le traitement est à long terme, y compris la prise de médicaments pour réguler le métabolisme du sel et un régime strict.

Des excroissances dures sous la peau, des douleurs, un gonflement et une déformation des articulations sont des symptômes qui apparaissent aux stades avancés de l'arthrose ou de l'arthrite. Avec une diminution de la fonctionnalité du cartilage articulaire, le corps entame des mécanismes d'adaptation. Ils consistent à construire du tissu osseux pour protéger les os de l'abrasion pendant le mouvement. Le processus est irréversible et, dans certains cas, les articulations ne peuvent être restaurées que chirurgicalement, en les remplaçant par des implants. Comme les maladies sont chroniques et évolutives, elles sont plus susceptibles de toucher un adulte ou une personne plus âgée qu'un enfant..

Maladie vasculaire

Les mains enflées sont un symptôme alarmant de maladie cardiaque et vasculaire. Les poches se manifestent par une violation de la circulation sanguine et de la sortie de liquide. Si les mains et les pieds sont enflés après un effort ou après un long repos, cela peut indiquer une violation de la perméabilité des parois vasculaires et l'accumulation d'un excès de liquide dans le corps. Si ce symptôme apparaît souvent, c'est une raison pour examiner les organes du système cardiovasculaire..

L'insuffisance cardiaque, les anomalies valvulaires ou les anomalies de leur développement sont l'une des causes de l'insuffisance circulatoire. Les bras et les jambes distaux (inférieurs) sont principalement touchés parce qu'ils sont éloignés du cœur. Les poches, qui s'accompagnent d'une sensation d'engourdissement, de picotements, de douleurs, sont l'un des symptômes de la maladie cardiaque chronique. Traitement complexe, souvent prescrit des médicaments diurétiques (diurétiques) pour éliminer l'excès de liquide et réduire la charge sur le cœur.

L'athérosclérose est une maladie vasculaire chronique dans laquelle des dépôts apparaissent sur les parois des artères. Leur lumière se rétrécit et les parois deviennent fragiles et perdent leur élasticité. Dans de telles conditions, l'apport sanguin vers les zones éloignées du cœur se détériore sensiblement et le processus s'accompagne d'un gonflement. La maladie se manifeste souvent de manière symétrique, mais elle ne peut survenir que sur la main gauche ou droite - plus souvent sur celle qui effectue une lourde charge. L'une des causes de l'athérosclérose est la consommation d'aliments gras d'origine animale, qui contiennent une grande quantité de cholestérol. Il s'accumule sur les parois des vaisseaux sanguins et forme des plaques.

La thrombose est une condition dangereuse dans laquelle le sang coagule (plaques) de toute origine dans les vaisseaux. Ils obstruent leur lumière et entraînent une altération de la circulation sanguine dans certaines zones. La thrombophlébite est une inflammation des veines qui se développe à la suite de la formation de caillots sanguins. La maladie s'accompagne d'une modification de la composition du sang et de son épaississement, ainsi que d'une détérioration de la nutrition et de l'apport sanguin aux mains. La thrombose se manifeste de manière asymétrique, uniquement sur le bras droit ou gauche, en fonction de l'emplacement du thrombus. Le traitement est individualisé et peut inclure des anticoagulants et une intervention chirurgicale.

Le lymphœdème est une maladie des vaisseaux lymphatiques. S'ils sont endommagés, l'écoulement du liquide tissulaire est perturbé et s'accumule dans les tissus sous-cutanés. Un symptôme caractéristique est une augmentation du volume de la main des doigts au coude. Si, au stade initial, l'œdème n'apparaît qu'après l'effort, il devient alors permanent. L'accumulation de lymphe est dangereuse en raison de la multiplication des bactéries et du développement d'une inflammation purulente.Par conséquent, le traitement doit être effectué immédiatement après le diagnostic. Le complexe peut inclure la radiothérapie, ainsi que l'ablation chirurgicale des vaisseaux endommagés.

Si une seule main est enflée, cela indique un trouble circulatoire local dû à des dommages ou à un blocage des vaisseaux sanguins. L'œdème bilatéral permanent est considéré comme un symptôme dangereux - il peut être le signe de maladies chroniques du cœur, des reins, du foie et d'autres organes.

Allergies et intoxication

Lorsque les mains sont enflées, les réactions allergiques doivent être exclues. Ils représentent la réaction du système immunitaire à toute substance qu'il reconnaît comme étrangère. Les allergènes sont des protéines auxquelles le système immunitaire ne réagit normalement pas: savon et produits chimiques ménagers, aliments, poils d'animaux et toutes autres substances. Pour réduire les manifestations d'allergies, il existe des antihistaminiques - ils sont pris s'il n'est pas possible d'exclure le contact avec des allergènes.

Les allergies peuvent être déterminées par les critères suivants:

  • l'apparition rapide d'une tumeur dans l'articulation ou la main;
  • augmentation des démangeaisons, sensation de brûlure et engourdissement;
  • peau rouge dans la zone touchée;
  • éruption cutanée possible.

L'intoxication se manifeste par des symptômes similaires, mais il s'agit d'une réponse immunitaire normale aux substances toxiques. Ainsi, la brosse peut gonfler après avoir été mordue par des serpents et des insectes, dans la salive desquels se trouve du poison. L'œdème se propage au-dessus du site de la morsure lorsque les composants de la salive sont transportés dans la circulation sanguine. En cas d'empoisonnement, des antidotes spécifiques (antidotes) sont utilisés, mais ils n'existent pas pour tous les poisons. En outre, les compte-gouttes sont utilisés pour fluidifier le sang et réduire la concentration de composés toxiques qu'il contient..

Autres raisons

Les poches sont un symptôme caractéristique d'un certain nombre de conditions et de maladies. Ils sont tous pris en compte par le médecin traitant lors du diagnostic et diffèrent par des caractéristiques supplémentaires. Dans certains cas, l'œdème est une sorte de norme, mais il est préférable de se faire tester et de s'assurer que le symptôme est sans danger.

Le gonflement des mains après un effort physique est un phénomène courant. Après le repos, l'état des mains revient à la normale, mais il est important de faire attention à la fréquence et à l'intensité de l'exercice. Il est recommandé d'utiliser un bandage de soutien pendant le sport.

L'enflure pendant la grossesse est un symptôme typique. Les changements dans le corps entraînent une altération de la circulation sanguine et une sortie de liquide des mains et de la table, de sorte qu'ils gonflent souvent après l'effort et après le repos. Les médecins recommandent de suivre une bonne nutrition, de doser la quantité de sel et d'épices.

Les maladies du foie et de la vésicule biliaire sont l'une des causes de gonflement des bras et des jambes. Le foie joue un rôle dans la circulation sanguine et agit comme un filtre. Avec ses maladies, y compris l'hépatite, une stagnation du sang se produit dans la circulation pulmonaire. Le traitement est choisi individuellement et comprend la prise de médicaments hépatoprotecteurs.

L'état des vaisseaux sanguins et des organes internes est affecté par le mode de vie du patient. Une mauvaise alimentation avec une prédominance d'aliments gras, frits et de sucreries, un sommeil insuffisant et d'autres facteurs augmentent le risque d'athérosclérose, de thrombophlébite, de maladies cardiaques et hépatiques.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Il est important de comprendre quoi faire en cas de gonflement et de gonflement de la main, quels médicaments utiliser et comment se débarrasser de ce symptôme. Tout d'abord, le patient se voit attribuer un schéma d'examen individuel, qui peut inclure une échographie, un ECG (pour examiner le cœur), des tests sanguins, ainsi que des techniques spéciales pour évaluer la conductivité vasculaire. Des radiographies ou des données IRM peuvent être nécessaires si une maladie vasculaire est suspectée.

Le traitement est sélectionné individuellement et peut comprendre plusieurs étapes:

  • thérapie médicamenteuse (analgésiques, anti-inflammatoires, diurétiques et autres médicaments);
  • chirurgie (élimination des caillots sanguins ou des vaisseaux endommagés, restauration des articulations);
  • physiothérapie pour améliorer la circulation sanguine et l'innervation.

La meilleure façon d'éviter les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, du foie et des articulations est un mode de vie sain. Une activité physique modérée, une bonne nutrition et un bon sommeil ont un effet positif sur tous les processus du corps.

Quelles sont les causes du gonflement et de la douleur dans les articulations des mains: maladies et autres facteurs

La main humaine est un appareil unique qui vous permet d'effectuer les travaux les plus délicats. Lorsque les articulations des mains font mal et gonflent, cela affectera votre vie quotidienne. Parfois, la raison est immédiatement claire - traumatisme ou activité physique excessive. Mais de tels symptômes sont inhérents à de nombreuses maladies. Si vous ignorez le gonflement et la douleur, vous pouvez attendre la destruction de l'articulation, et la seule méthode de «traitement» sera de la remplacer par une artificielle..

Anatomie des mains et caractéristiques de leur fonctionnement

Avec l'épaule et l'avant-bras, la main est l'un des composants des membres supérieurs humains. Il comporte trois sections: le poignet, le métacarpe et les doigts. Le poignet comprend huit petits os, ainsi que des tendons et des muscles qui permettent à la paume de se plier en un poing. Les doigts se composent de trois phalanges, la seule exception est la grande, qui en a deux. Un grand nombre de terminaisons nerveuses sont collectées au bout des doigts, offrant une forte sensibilité tactile.

Une personne peut bouger le bras grâce aux muscles et aux tendons, mais pour que les os ne frottent pas les uns contre les autres, il y a des articulations au niveau de leurs articulations qui jouent le rôle de charnières.

Facteurs provoquant un gonflement et des douleurs dans les articulations des mains

Les processus pathologiques qui provoquent des sensations douloureuses et un gonflement des articulations sont divisés en deux catégories: dégénératifs et inflammatoires. Les processus inflammatoires sont généralement accompagnés de raideur et de douleur même au repos; avec des dommages dégénératifs, l'inconfort ne survient que pendant l'effort physique.

Indépendamment de la raison pour laquelle les mains gonflent et les articulations douloureuses, ces symptômes sont une raison de consulter un médecin.

Arthrite

L'arthrite est une pathologie inflammatoire qui se produit dans les articulations, les amenant à s'amincir et à se déformer. L'arthrite peut être:

  • rhumatoïde. La forme la plus courante de la maladie a des causes auto-immunes. Avec cette forme, les articulations osseuses souffrent symétriquement, c'est-à-dire que si l'articulation du poignet de la main droite est affectée, une articulation similaire à gauche en souffrira;
  • infectieux. Il survient en raison d'infections et se développe beaucoup plus rapidement que les rhumatoïdes;
  • goutteux. Comme son nom l'indique, une telle arthrite se produit dans le contexte de la goutte;
  • psoriarthrique. Cette variante de la maladie est une complication du psoriasis.

Quelle que soit la forme de l'arthrite, leurs symptômes sont les mêmes: douleur, gonflement de la zone touchée, raideur des mouvements le matin, faiblesse générale, fièvre.

L'arthrose

Dans l'arthrose, le tissu cartilagineux à la jonction des os est détruit, ce qui provoque une déformation articulaire. Le plus souvent, les personnes âgées souffrent de cette maladie, mais les jeunes peuvent aussi tomber malades, car parmi les causes de la maladie, il y a des blessures et une alimentation déséquilibrée.

L'arthrose est une pathologie qui se développe lentement et, aux premiers stades, ne se manifeste en rien. Au fil du temps, les articulations commencent à faire mal, en particulier avec un changement brusque de temps, la zone touchée gonfle, un craquement se fait entendre lors du déplacement.

Bien que l'arthrose puisse également toucher l'articulation du poignet, elle est le plus souvent localisée au niveau des doigts. L'absence de traitement entraîne une limitation importante de la mobilité, l'incapacité de tenir même la chose la plus légère dans la main et une déformation visible des doigts.

Goutte

La goutte est une accumulation excessive d'acide urique dans le corps et le dépôt de ses sels à la jonction des os. Le plus souvent localisé sur les orteils, mais peut affecter le coude, le genou, l'auriculaire et d'autres doigts.

Les symptômes de la goutte sont similaires à ceux d'autres maladies articulaires: douleur, gonflement sévère, rougeur et sensation de malaise. La seule différence majeure est la formation de tofus - des amas de cristaux d'acide urique. Si la zone touchée est proche de la peau, au fur et à mesure qu'elle grandit, le tofus deviendra clairement visible.

La goutte étant causée par des troubles métaboliques, les médicaments seuls ne peuvent être dispensés. Une bonne alimentation est essentielle pour traiter cette maladie..

Synovite

La synovite est une inflammation de la paroi interne de la capsule articulaire, accompagnée d'une accumulation d'épanchement inflammatoire. Les genoux sont le plus souvent touchés, mais les mains peuvent également l'être..

La plupart du temps, la synoviale s'enflamme lorsque des agents pathogènes y pénètrent. L'infection se produit par une plaie ouverte ou du sang. Cette synovite est appelée infectieuse. Les autres causes de cette affection comprennent les ecchymoses, les troubles métaboliques et les allergies..

La présence de synovite est indiquée par des douleurs lors des mouvements et des sensations, un gonflement, de la fièvre, des frissons. Dans la forme aiguë de la maladie, tous les symptômes sont plus visibles que dans la forme chronique.

Autres maladies

Les articulations des mains ne souffrent pas seulement des maladies ci-dessus. La douleur et le gonflement des mains peuvent également causer:

  • bursite - inflammation du liquide dans le sac périarticulaire (bourse). La cause de la pathologie est une blessure ou une charge constante du même type sur les mains. Le symptôme caractéristique est la formation de bosses lorsque la bourse se remplit de liquide et s'étire;
  • la tendinite est une inflammation des tendons. Comme dans le cas de la bursite, la survenue de la maladie est associée à un traumatisme et à un stress prolongé intense. Avec le développement de la maladie, le patient commence à ressentir des douleurs dans les articulations;
  • vascularite hémorragique - inflammation des petits vaisseaux de la peau et des organes internes. Son principal symptôme est une éruption cutanée rouge, mais chez une proportion importante de patients, la maladie s'accompagne d'un gonflement et d'une douleur dans les articulations;
  • névrite - inflammation d'un nerf, le plus souvent associée à sa violation. En plus du gonflement et de la douleur, avec des lésions du nerf médian ou radial chez une personne, la sensibilité des mains diminue, les fonctions de flexion du pouce, de l'index et du majeur sont altérées. La névrite radiale est également appelée syndrome du canal carpien;
  • l'ostéosarcome est une tumeur maligne du tissu osseux. Le stade initial de cette maladie dangereuse est caractérisé par la présence de douleurs sourdes dans les articulations..

Facteurs non liés à la maladie

Bien sûr, la douleur et l'enflure ne sont pas toujours associées à une maladie. De tels symptômes peuvent être causés par les facteurs suivants:

  1. Blessures. Les mains peuvent être meurtries ou heurtées contre une surface dure. Dans ce cas, la douleur et l'enflure disparaissent d'elles-mêmes lorsque la blessure guérit, mais vous devez toujours surveiller l'état du corps, car les blessures provoquent souvent des maladies articulaires..
  2. Grossesse. Pendant cette période, le corps de la femme se prépare à la naissance d'un enfant, par conséquent, le fond hormonal change et un gonflement peut apparaître.
  3. Allergie. En plus des démangeaisons et des rougeurs, la réponse du corps aux stimuli peut se traduire par un gonflement et des sensations douloureuses. Les allergies sont le plus souvent associées à la nourriture, aux produits chimiques ménagers, au gel ou à la chaleur sévères.
  4. Mauvaise nutrition. Les mains peuvent être enflées en raison de l'abus d'aliments épicés et salés, de l'alcool ou du simple fait de boire beaucoup de liquides la nuit.
  5. Une forte activité physique. Si une personne travaille dur depuis longtemps, le lendemain, ses mains peuvent enfler.
  6. Activité monotone pendant une longue période. Pour les personnes dont le travail ou le passe-temps est lié à l'activité des mains, par exemple, les informaticiens ou les musiciens, avec le temps, leurs mains commencent à gonfler et à se faire mal. Si vous ne prenez pas de pauses et ne vous étirez pas les mains, tôt ou tard, des pathologies articulaires se développeront..

Comment le diagnostic est-il effectué?

Un médecin peut poser un diagnostic précis sur la base d'une combinaison d'études. Tout d'abord, vous devez examiner le patient et prendre une histoire. L'état de l'articulation est le plus souvent contrôlé par rayons X, échographie ou IRM.

Si une inflammation est suspectée, du sang et du liquide synovial sont prélevés pour analyse. Dans certains cas, le médecin peut prescrire une arthroscopie - l'introduction d'une petite caméra dans la capsule articulaire.

Groupes de médicaments qui affectent les symptômes

Étant donné que les maladies articulaires ont des symptômes similaires, comment traiter la maladie, seul un spécialiste peut dire après avoir effectué les recherches nécessaires.

Si l'articulation est enflammée en raison d'une exposition à des microorganismes pathogènes, elle est exposée à des antibiotiques, le plus souvent de la classe des macrolides. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) constituent un autre groupe de médicaments utilisés contre ces maladies. Ces comprimés et pommades soulagent la douleur et l'enflure, améliorent le bien-être du patient. Si, pendant le traitement, les articulations font encore mal ou si la pathologie a été causée par des maladies auto-immunes, des corticoïdes sont prescrits. Ils ont une longue liste d'effets secondaires et ne peuvent être utilisés que sous la supervision d'un spécialiste..

La médecine traditionnelle

Vous pouvez également soulager l'œdème et soulager les douleurs en utilisant des méthodes traditionnelles, mais il est préférable de le faire après avoir consulté un médecin:

  • les fleurs de lilas doivent être infusées dans de l'alcool pendant deux semaines. Le liquide qui en résulte lubrifie l'articulation douloureuse la nuit;
  • insister une cuillère à soupe de feuilles d'airelles et de baies dans de l'eau bouillante et boire un verre deux fois par jour;
  • mélanger un petit morceau de propolis avec de l'huile de tournesol, oindre la zone d'inflammation avec la composition résultante.

Il est possible de traiter l'inflammation non seulement par des méthodes domestiques. Ces dernières années, les méthodes de la médecine tibétaine sont devenues populaires.

Les remèdes populaires sont un excellent complément aux médicaments qui accélèrent la guérison, mais ils ne peuvent guérir seuls la maladie..

L'importance de la prévention

Au lieu de perdre du temps et de l'argent à traiter les maladies, il est préférable de surveiller votre santé à l'avance et de prendre des mesures visant à prévenir les affections articulaires:

  1. Refuser des mauvaises habitudes.
  2. Surveillez votre poids, ajustez votre alimentation.
  3. Observez la routine quotidienne, dormez suffisamment, évitez le stress.
  4. Protégez les mains des blessures.
  5. Faites des pauses et étirez vos mains pendant le travail.

Physiothérapie

Des exercices spéciaux aident à garder le corps en bonne forme et à renforcer les mains:

  1. Serrez la main dans un poing et maintenez dans cette position pendant une demi-minute. Ensuite, redressez la brosse et écartez les doigts pour que la tension se fasse sentir. Répéter 5 fois.
  2. Posez votre main sur la table, détendez votre main et tambourinez sur la surface du bout des doigts. Effectuer en alternance avec chaque main pendant plusieurs minutes.
  3. Pliez vos coudes et gardez vos paumes vers vous. Avec des mouvements fréquents, mais pas forts, serrez les mains en un poing pendant une minute.

Les personnes souffrant de maladies articulaires doivent se rappeler que l'exercice ne peut être fait qu'en rémission. Avec une exacerbation de la maladie, l'activité physique sur les articulations est interdite.

Massage

Masser les doigts en eux normalise le travail des capillaires, qui éliminent l'excès de liquide, soulageant ainsi le gonflement.

Le massage doit être effectué vers le cœur, en commençant par le bout des doigts..

Nutrition adéquat

Pour que les articulations reçoivent tous les nutriments et restent en bonne santé, vous devez surveiller votre alimentation. Le régime a un effet particulièrement fort sur l'état du tissu cartilagineux..

Le cartilage tapissant la partie interne des articulations et l'os à la jonction n'a aucun lien avec le système circulatoire, et toutes les substances nécessaires sont obtenues par le fluide qui remplit la membrane synoviale. Si l'état de l'articulation s'aggrave, cela affecte principalement le tissu cartilagineux. Et une mauvaise alimentation aggrave encore le problème..

Il est préférable de manger plus souvent, mais en petites portions, tandis que les aliments frits et salés doivent être exclus de l'alimentation, en privilégiant le poisson, la viande maigre, les produits laitiers et les légumes.

Procédures de physiothérapie

Les méthodes suivantes sont utilisées pour éliminer les poches:

  • électrophorèse des médicaments, c.-à-d. administration de médicaments en courant continu;
  • barothérapie - l'effet sur le corps d'une pression élevée ou basse;
  • thérapie par micro-ondes - traitement de l'articulation avec des micro-ondes;
  • UST (thérapie par ultrasons) - traitement utilisant des vibrations ultra-haute fréquence.

Conclusion

La douleur et le gonflement peuvent indiquer à la fois une surcharge des bras et des pathologies graves des articulations osseuses. Une visite chez le médecin en temps opportun aidera à découvrir la cause et, si nécessaire, à commencer le traitement. Et pour les personnes qui ne se soucient pas de tels symptômes, il sera utile de suivre des mesures préventives afin de protéger leurs articulations des maladies..

Causes et traitement de l'œdème des mains

Si les mains sont enflées, il peut y avoir une raison à cela. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une pathologie grave qui nécessite une thérapie spécifique. Le symptôme peut survenir dans le contexte d'une maladie cardiaque, d'une maladie rénale, d'une maladie du foie. Une telle manifestation clinique ne doit pas être négligée. Plus tôt la cause de l'œdème est trouvée, plus le pronostic est favorable..

Causes du gonflement des mains

Avant d'analyser les causes du gonflement des mains, il est nécessaire de déterminer quel est ce phénomène. Si la circulation sanguine dans les tissus est altérée, il y a une accumulation de liquide dans ceux-ci, appelée transsudat (sans la présence d'un processus inflammatoire). Dans le cas contraire, lorsqu'il y a inflammation, le liquide dans les tissus est un exsudat ou un épanchement inflammatoire..

Lorsqu'une main est enflée, une personne n'est pas pressée de contacter immédiatement un spécialiste et, en fait, un tel symptôme peut indiquer le développement d'une pathologie dangereuse. Les causes physiologiques en sont souvent la source. Un exemple de ceci est la consommation excessive de liquide avant le coucher. Le symptôme n'apparaît que dans les membres supérieurs et disparaît de lui-même quelques heures après le réveil.

Si les poches persistent tout au long de la journée, il vaut la peine de sonner l'alarme et de demander l'aide d'un spécialiste dès que possible. Ceci est le signe d'un dysfonctionnement du corps, qui ne peut pas faire face indépendamment aux fonctions qui lui sont assignées..

La principale raison de l'apparition d'un œdème est une maladie d'un organe interne, par exemple le cœur et ses muscles. Les personnes de plus de 40 ans ont un risque accru de développer une insuffisance veineuse et cardiaque. Le fonctionnement du cœur se détériore et, par conséquent, le débit sanguin se détériore, ce qui provoque une congestion. Le gonflement des mains et des membres inférieurs est un symptôme caractéristique de la congestion..

Une autre cause fréquente de gonflement des mains est la lymphostase, une pathologie dans laquelle l'écoulement du liquide lymphoïde, drainé par le plexus lymphatique du membre, est perturbé. Souvent, la cause du gonflement des mains, y compris des doigts, survient chez les femmes après une mastectomie et pendant la grossesse (au 3ème trimestre).

En fait, il existe de nombreuses autres raisons qui contribuent à l'apparition d'un symptôme. Considérons les plus courants.

Rhumatisme

Une raison courante pour laquelle les mains et les doigts gonflent est le rhumatisme. La maladie fait référence à des pathologies inflammatoires systémiques et est localisée principalement dans la muqueuse du cœur et la membrane synoviale de l'articulation. À risque - personnes ayant une prédisposition héréditaire à la maladie.

Le développement de la maladie est caractérisé par l'implication de plusieurs articulations dans le processus inflammatoire en même temps. Dans la plupart des cas, les grosses articulations (genou, hanche) tombent malades, se propageant éventuellement aux mains. Les premiers symptômes sont un syndrome léger et un gonflement des articulations. Au fil du temps, les symptômes suivants commencent à déranger une personne: augmentation de la température générale du corps, altération de l'activité motrice de la zone touchée, douleur dans les articulations et derrière le sternum (du cœur), hyperémie de la peau.

Avec un début de traitement intempestif de la maladie, le risque de développer une cardiopathie rhumatismale, un processus inflammatoire dans le cœur, qui nécessite un autre traitement spécifique.

Arthrite

L'arthrite est une maladie auto-immune causée par un système immunitaire défectueux. Ce dernier perçoit les propres cellules du corps comme étrangères, et commence à les détruire, ce qui suivra la destruction du cartilage.

Le premier symptôme de la maladie est le gonflement des mains, dont le développement est associé à l'accumulation d'exsudat inflammatoire près des articulations. Les doigts et les os sont impliqués dans la lésion, qui dépassent lorsque la main est serrée dans un poing. Les articulations sont affectées symétriquement: si un gonflement de la main droite se produit, avec le temps, l'arthrite couvrira le membre gauche..

Parmi d'autres manifestations cliniques de la pathologie - une sensation de raideur le matin, une rougeur de la peau au niveau des articulations de la main, la formation de nodules rhumatoïdes, des symptômes de malaise général (frissons, diminution de l'appétit, augmentation de la température générale).

Si le traitement n'est pas commencé à temps, non seulement une douleur intense et un gonflement de la main se produisent, mais également une déformation des articulations. La peau devient pâle et sèche en raison d'une nutrition insuffisante. L'appareil musculaire s'atrophie en raison de l'immobilité des membres.

Au fil du temps, la mobilité des mains est complètement perdue, ce qui peut amener une personne à se voir attribuer un groupe de handicap. Une complication dangereuse de la pathologie est l'inflammation des petits vaisseaux sanguins..

Arthrose

L'arthrose des mains est une maladie primaire qui survient d'elle-même, quel que soit l'impact de facteurs externes. La raison du gonflement et de l'engourdissement des articulations des mains avec arthrose réside dans la violation des processus métaboliques dans le corps.

Au stade initial du développement de la maladie, le gonflement des mains et d'autres symptômes prononcés sont absents. Une personne ne s'inquiète que d'un léger inconfort douloureux qui se produit lorsque la brosse est chargée. La mobilité des membres n'est pas limitée. Au fil du temps, le gonflement et la douleur dans les articulations augmentent rapidement et sont présents même au repos.

Au stade 3, les articulations sont déformées, des excroissances se forment sur elles, ce qui provoque un gonflement sévère des doigts des mains, ainsi qu'une douleur intense.

Blessure

La cause de la douleur et de l'enflure de la main peut résider dans une blessure antérieure. Par exemple, il peut s'agir d'une ecchymose - blessure aux tissus mous du membre supérieur, qui peut être obtenue à la suite d'un coup direct, d'une chute, d'une compression de la main.

En plus de l'enflure et de la douleur, une personne présente des symptômes tels qu'une hémorragie sous-cutanée sur le site de la blessure, une activité motrice altérée. Avec un syndrome douloureux sévère, une personne peut même s'évanouir ou être en état de choc.

Réaction allergique

Si les mains sont enflées, un syndrome de démangeaisons est apparu, c'est-à-dire qu'elles démangent, cela peut être un signal du corps à une irritation avec un certain allergène. Le plus souvent, il y a une réaction individuelle à tout aliment ou médicament. Une éruption cutanée caractéristique apparaît sur la peau (petite ou sous forme de taches rouges) qui démange. Les taches peuvent fusionner et s'étendre sur de grandes surfaces de peau.

Il existe également un syndrome d'œdème persistant. Le symptôme des mains des membres supérieurs apparaît tous les jours après un long réveil. Cela indique indirectement l'évolution d'une maladie spécifique dans le corps, qui se développe depuis plus d'une semaine, mais lorsqu'elle est exposée à un facteur ou à un allergène spécifique, elle s'est aggravée..

Syndrome de Parhon

Si les mains gonflent sans raison apparente, ce symptôme peut indiquer le syndrome de Parkhon. Cette pathologie est associée à un dysfonctionnement de l'hypothalamus et à une augmentation de la production de l'hormone vasopressine. Ce dernier contribue à la régulation du volume de fluide dans l'organisme, à savoir, à augmenter la concentration d'urine et à diminuer son volume en sortie des reins. Ce processus empêche la déshydratation dans un état sain..

Ce symptôme ne survient pas seul, mais se développe dans le contexte d'une autre maladie. Cela peut être une réaction à une lésion cérébrale ou crânienne, un symptôme concomitant de maladie cardiaque ou de pathologies du SNC.

En cas d'oncologie ou de pneumonie, l'état général du patient s'aggrave avec l'apparition concomitante du syndrome de Parkhon. Dans ce cas, divers œdèmes (y compris ceux des mains) apparaissent, ainsi que d'autres symptômes: malaise, vertiges, convulsions, syndrome nausées-vomissements, augmentation ou diminution brutale du poids corporel, etc..

Hypoprotéinémie physiologique

L'hypoprotéinémie physiologique est un syndrome associé à une diminution de la quantité de protéines dans le sang. Ce phénomène n'est le symptôme d'aucune maladie. Le plus souvent, l'hypoprotéinémie est diagnostiquée chez les jeunes enfants, chez les femmes pendant la grossesse et l'allaitement. De plus, le syndrome peut se développer en raison d'un alitement prolongé..

En plus de l'hypoprotéinémie physiologique, il existe également une hypoprotéinémie absolue. Maladies du foie, des reins, des intestins, des pathologies endocriniennes, du VIH, un apport insuffisant en protéines provenant des aliments dans le corps peut provoquer une hypoprotéinémie absolue.

Le critère clinique le plus courant pour la pathologie est le syndrome d'œdème, qui peut impliquer les mains. De plus, dans un cas avancé, une exsudation pleurale et péritonéale se produit, qui se traduit par une détresse respiratoire persistante.

Maladies cardiaques

Dans les parties droites du cœur, le processus de pompage du sang du système veineux dans les artères et les vaisseaux pulmonaires, où se déroule l'échange gazeux, a lieu. Pour diverses raisons, ces services peuvent ne pas fonctionner correctement, ce qui perturbe le pompage du sang, ce qui stagne dans les veines des tissus et des organes. Le manque de fonction cardiaque s'accompagne d'un gonflement des mains gauche et droite, d'une peau bleue, de varices.

En règle générale, un gonflement avec cette condition pathologique se produit le soir. Cela peut s'expliquer par le fait que le soir, le cœur se fatigue et commence à mal fonctionner, contribuant ainsi au développement de l'insuffisance veineuse..

Syndrome d'apnée obstructive du sommeil (AOS)

L'apnée obstructive du sommeil est un syndrome qui arrête de respirer par intermittence pendant le sommeil. En pleine santé, une personne peut arrêter de respirer pendant une courte période, mais cela est tout à fait normal et n'affecte en aucun cas l'activité de tous les organes et systèmes du corps. Il est anormal lorsque l'apnée dure plus de 10 secondes et se produit plus de 30 fois en 7 heures de sommeil.

En état d'apnée, une personne est à la limite entre l'éveil et le sommeil: elle ne parvient pas à s'endormir complètement et en même temps elle n'est pas dans un état conscient. Dans ce cas, la restauration des ressources du corps ne se produit pas et le système nerveux ne se repose pas.

Au cours d'un tel traitement, la respiration normale est rétablie, le mécanisme d'excrétion excessive de liquide du corps la nuit est bloqué. La fréquence des envies est réduite, ce qui provoque une rétention d'eau et un gonflement. C'est l'une des principales causes physiologiques du gonflement des avant-bras et des mains le matin..

Autres

Un gonflement de la main est le signe d'un néoplasme ressemblant à une tumeur (cancer). La tumeur est formée à la suite d'une division incontrôlée de cellules atypiques. Compte tenu de la nature de la croissance, de la prévalence du processus pathologique, le néoplasme peut être malin ou bénin..

Le gonflement des mains et d'autres parties du corps pendant la grossesse est un phénomène qui signale l'accumulation de liquide dans le corps, ce qui est nécessaire pour remplir le placenta et améliorer l'activité du système circulatoire. Si les mains gonflent le soir ou la nuit au troisième trimestre de la grossesse (à 38 semaines et plus), cela est également normal. De cette manière, le corps prévoit de compenser la perte de sang naturelle lors de l'accouchement..

Le gonflement des mains pendant la saison chaude signale une violation de l'écoulement lymphatique. Cela est dû à une mauvaise excrétion du liquide du corps, à la stagnation et à la détérioration du drainage lymphatique. La violation de l'écoulement du sang veineux est une autre cause d'œdème.

Un régime amaigrissant peut provoquer un gonflement occasionnel des mains et des coudes. Après avoir normalisé le régime et l'avoir reconstitué avec toutes les vitamines et micro-éléments nécessaires, le symptôme disparaît de lui-même.

Les maladies de l'intestin grêle et du gros intestin, les maladies de certains autres organes internes, le plus souvent les reins, peuvent provoquer un gonflement des mains et d'autres zones du corps. La toux et l'œdème cardiaques sont courants dans la cardiosclérose et la cardiomyopathie..

Que dit le gonflement des mains le matin?

Si les mains sont enflées le matin, cela peut être dû au long séjour d'une personne allongée et immobile. Dans ce cas, le processus d'élimination du liquide des tissus est interrompu. La situation peut être aggravée par la consommation d'une personne de grandes quantités de liquides avant le coucher..

Le gonflement des mains et la douleur le matin sont des symptômes qui accompagnent des maladies telles que l'insuffisance cardiaque, le cancer de Pancost, la thrombose veineuse sous-clavière.

Comment se débarrasser de l'œdème

Que faire si la main est enflée, en particulier la main? La méthode la plus efficace pour traiter l'œdème, en plus de ceux causés par l'insuffisance cardiovasculaire, est la physiothérapie, qui aide à restaurer le drainage veineux et lymphatique. Cela contribue à la normalisation de l'activité musculaire, au déplacement des tissus mous, à la compression des vaisseaux veineux et lymphatiques, qui régule la sortie de liquide du corps. Vous pouvez serrer la brosse en un poing, effectuer l'exercice 10 à 20 fois, appuyer légèrement dessus avec une autre brosse, masser.

Dans tous les cas, le traitement du gonflement des mains dépend de la cause qui l'a provoqué. Si le symptôme est causé par un facteur physiologique (par exemple, apport hydrique excessif, stress accru sur le membre, etc.), des compresses froides peuvent être appliquées sur la main enflée. Cela peut être une bouillotte avec de l'eau froide, tout aliment froid du réfrigérateur. Le froid favorise la vasoconstriction, améliore la circulation sanguine.

Médicament

L'enflure de la main, qui se produit de manière irrégulière, n'est pas difficile à éliminer. Les médicaments généralement acceptés viendront à la rescousse:

  • les diurétiques, qui aident à éliminer l'excès de liquide du corps (furosémide, triamzid, etc.);
  • antiallergique, capable de traiter le gonflement des mains causé par une réaction allergique du corps à un allergène spécifique (Suprastin, Diazolin, Tavegil);
  • antibiotiques qui éliminent l'inflammation infectieuse ou purulente (Amoxiclav, Lincomycine);
  • remèdes contenant du potassium et du magnésium, comblant le manque de substances dans le corps (Panangin, Kudesan).

Que pouvez-vous traiter d'autre un gonflement de la main? L'utilisation de pommades spéciales est souvent prescrite pour aider à éliminer l'enflure et la douleur locales. L'intervention chirurgicale est extrêmement rare si un processus inflammatoire purulent et une septicémie sont présents. En outre, l'opération est prescrite pour la formation de tumeurs formées..

Remèdes et recettes populaires

Vous pouvez soulager le gonflement de la main à l'aide de remèdes populaires. Il peut s'agir de citron (3 pièces) et de raifort frais (130 g). Passer les composants dans un hachoir à viande, mélanger, après avoir pris 1 c. à jeun et avant le coucher. La durée totale du traitement est de 2 semaines.

Les poches d'une zone du membre comme une brosse sont traitées avec des bains et des compresses. Versez la solution saline préparée dans un rapport de 1 cuillère à café dans un récipient contenant de l'eau. sel pour 200 ml de liquide. Abaissez le membre enflé dans le bain, en le maintenant pendant 10 minutes. Effectuez la procédure 5 à 6 fois par jour.

Des remèdes locaux pour éliminer le gonflement et les ecchymoses de la main causés par des blessures traumatiques, une compresse de pommes de terre crues est souvent utilisée. Le produit est frotté avec une râpe pour obtenir un jus dans lequel un morceau de gaze est imprégné et appliqué sur la zone enflée. Effectuer des manipulations 3 à 4 fois par jour.

Recommandations préventives

Vous pouvez éviter le gonflement de la main, suivez simplement quelques recommandations simples:

  • exclure le port de bijoux sur les doigts et les mains (ceux-ci contribuent à la détérioration du flux sanguin local et ralentissent l'écoulement du liquide);
  • limiter la consommation de sel et d'aliments en contenant;
  • exclure la consommation excessive d'alcool avant le coucher;
  • inclure le céleri, les concombres, la pastèque (en saison) et d'autres aliments diurétiques dans l'alimentation quotidienne;
  • porter des gants lors de l'utilisation de produits contenant des produits chimiques;
  • mise en œuvre systématique d'exercices pour les mains, qui améliorent la circulation sanguine dans les muscles, augmentent le tonus vasculaire.

Dans tous les cas, le gonflement des mains n'est pas un phénomène naturel. N'expérimentez pas l'automédication. Qui, sinon un spécialiste, pourra déterminer la véritable cause du symptôme et prescrire le traitement le plus efficace. Ce n'est qu'avec un début de traitement opportun que les conséquences dangereuses peuvent être évitées et la guérison accélérée..

J'écris des articles dans divers domaines qui, à un degré ou à un autre, affectent une maladie telle que l'œdème..

Que faire si vos mains sont enflées

De nombreuses personnes se plaignent d'un gonflement des mains et de démangeaisons dans les mains. Parfois, la main gauche gonfle plus que la droite.

Pourquoi les mains gonflent

De nombreuses personnes se plaignent d'un gonflement des mains et de démangeaisons dans les mains. Parfois, la main gauche gonfle plus que la main droite. Les raisons de ce phénomène peuvent être différentes. Même les spécialistes ne sont pas en mesure de déterminer immédiatement pourquoi les mains sont enflées. En conséquence, vous devez subir un examen à grande échelle, dont les résultats aideront à confirmer ou à nier la présence de telle ou telle maladie..

Pour certaines personnes, avec un gonflement, les articulations des mains sont très douloureuses. Nous devons essayer d'éliminer le gonflement à la maison. Mais pour lutter efficacement contre la maladie, il est nécessaire de trouver la cause et les facteurs qui affectent le gonflement des mains..

La raison la plus courante pour laquelle vos mains gonflent un peu le matin est de boire trop de liquides juste avant de vous coucher. La quantité de nourriture consommée, l'alcool consommé, l'état général de la santé humaine et le travail de ses organes internes affectent également. L'enflure des mains peut disparaître quelques heures après le réveil.

Cependant, certains œdèmes peuvent ne pas disparaître pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Le soi-disant «symptôme constant» de mains enflées peut indiquer la présence de maladies humaines graves ou même graves évidentes, ainsi qu'une complication ou une exacerbation de toute maladie antérieure. Il existe également de tels œdèmes qui ne peuvent être éliminés qu'en prenant des diurétiques..

Les maladies des organes internes sont la raison principale et la plus convaincante du gonflement des mains. Le plus souvent, l'œdème est associé à une maladie rénale, car ces organes sont responsables de l'équilibre de l'eau dans le corps. Et s'ils ne fonctionnent pas bien, cela peut entraîner un excès de liquide. En conséquence, la personne découvre qu'elle a la main enflée. Dans certains cas, des démangeaisons des mains peuvent survenir.

Les maladies cardiovasculaires peuvent également affecter vos mains. Dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, la circulation sanguine est altérée, ce qui entraîne des processus stagnants. Le plasma doit quitter les parois des vaisseaux sanguins, entraînant un gonflement des mains.

Un autre facteur important est l'intervention mécanique. Dans cette situation, la sortie du sang veineux des tissus est bloquée. Lorsque les veines qui sont sur le dessus sont pressées, elles se rétrécissent. En conséquence, les artères qui doivent acheminer le sang vers les tissus sont situées très profondément. Conclusion - le sang ne peut pas quitter les tissus et commence à s'accumuler entre les fibres et les cellules.

Souvent, un gonflement des mains survient chez les femmes pendant la grossesse, en particulier au troisième trimestre et juste avant l'accouchement..

DONC, LES PRINCIPALES CAUSES DU SWEELING DES MAINS:

1. L'une des causes de l'œdème peut être une obstruction mécanique qui empêche le sang veineux et la lymphe d'excréter des tissus. Les veines situées sur le dessus peuvent être rétrécies sous pression sur la surface. Dans ce cas, les artères sont situées plus profondément, qui continuent à acheminer le sang vers les tissus. En raison des conditions créées, le sang ne peut pas quitter les tissus et commence à s'accumuler entre les cellules et les fibres.

2. Modifications de la composition du sang ou de la lymphe. En outre, l'œdème peut être associé à des lésions des parois des vaisseaux sanguins. En conséquence, le sang s'infiltre littéralement à travers les parois des capillaires..

3. Trouble du système nerveux. Ce problème est appelé «œdème paralytique». Ils peuvent apparaître après une paralysie associée à des lésions de la moelle épinière ou du cerveau.

4. En cas de blessures et de contusions, un œdème peut également apparaître. Mais le plus souvent, ce phénomène est associé au manque de sommeil et à la fatigue. En outre, un gonflement des mains peut apparaître en cas de mode de vie malsain, d'abus d'alcool et de stress excessif aux poignets. De plus, un gonflement peut apparaître pendant le sommeil si vous avez pris une position inconfortable..

5. Si un gonflement apparaît sur les mains uniquement par temps chaud, la cause peut être de nature vasculaire-lymphatique. Par temps chaud, le liquide est éliminé du corps pire. Cela peut entraîner une stagnation et une altération du flux lymphatique. Les femmes sont souvent confrontées à ce problème pendant la grossesse en raison de changements hormonaux.

6. Notez que l'œdème de la main est rare seul. Le plus souvent, les mains deviennent enflées avec d'autres parties du corps. Les causes de l'œdème dans ce cas peuvent être des maladies du cœur, des reins ou du foie. Avec ces maladies, un excès de liquide s'accumule dans le corps. Une augmentation du poids corporel total est également possible.

7. Une autre cause de gonflement des mains est une maladie grave appelée lymphœdème. Dans cette maladie, l'écoulement de la lymphe ne se produit pas par les vaisseaux lymphatiques. En conséquence, le gonflement non seulement ne disparaît pas, mais provoque également un changement de teinte de la peau.

QUE FAIRE SI LES MAINS MOUILLES?

Un signe clair de gonflement peut être considéré comme un gonflement des doigts au point qu'il devient impossible de retirer l'anneau. Une autre façon de vérifier l'œdème est d'appuyer votre doigt sur la peau de la main: s'il y a une bosse, alors nous pouvons parler de gonflement.

Si nous prenons en compte uniquement le fait que le gonflement des mains ne se produit dans la plupart des cas que pendant la saison chaude, ou dans de petites pièces étouffantes dans lesquelles il y a beaucoup de monde en même temps ou beaucoup d'équipement fonctionne, alors le déséquilibre hormonal, les réactions allergiques, les ecchymoses peuvent très probablement être exclus. et traumatisme, varices dans les bras. Très probablement, la cause du gonflement des mains dans ce cas sera la violation habituelle du métabolisme de l'eau..

Avec de telles violations, le fluide peut ne pas être suffisamment éliminé du corps. C'est juste que les reins ne peuvent pas faire leur travail en raison d'une trop grande quantité d'eau dans le corps..

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE POUR SUPPRIMER LE SWEAMING?

Tout d'abord, retirez tous les objets qui compriment votre poignet (montres, boules, bracelets, etc.). Cela aidera dans une certaine mesure à améliorer le flux sanguin vers la main. De plus, la circulation sanguine est affectée par le fait que de nombreuses femmes préfèrent porter leurs sacs pas très légers sur le coude, tout en serrant les veines. C'est pourquoi les médecins recommandent de porter des sacs soit sur l'épaule, soit dans leurs mains, surtout s'ils sont suffisamment lourds.

En cas de gonflement des doigts sur les mains, il faut refuser de manger des aliments très épicés et salés, ainsi que de l'utilisation de boissons alcoolisées et faiblement alcoolisées. À cause de ces produits, le liquide peut rester longtemps dans le corps..

Si vos mains sont enflées, essayez de limiter la quantité de liquide que vous buvez tout au long de la journée. Cela comprend également non seulement l'eau propre, mais également les soupes, les thés, le café, les boissons lactées fermentées. Essayez de ne pas boire quelque part 2-3 heures avant le coucher afin que le corps puisse éliminer tout excès de liquide à temps. Le matin, des poches peuvent être présentes non seulement sur les mains, mais également sur les pieds et les paupières..

Lorsque vos mains sont enflées, vous devez inclure dans votre menu autant de produits que possible, tels que le kéfir, la pastèque, le fromage cottage, les concombres, ainsi que les jus de viorne, de céleri et de sorbier. Grâce à sa composition riche en vitamines et minéraux, ce menu vous aidera à vous débarrasser de l'œdème..

Dans une pièce étouffante pendant les mois chauds, essayez de ventiler la pièce aussi souvent que possible, utilisez un ventilateur ou un climatiseur.

Un exercice simple peut aider à améliorer le métabolisme de l'eau dans le corps, ce qui tonifiera également vos muscles. Pour se débarrasser du gonflement des mains, il est préférable de choisir la course à pied, la marche, la natation, le cyclisme ou l'aquagym. Essayez de passer au moins 5 à 10 minutes d'exercice chaque matin. Si possible, faites certains des exercices les plus simples le soir, 2 heures avant le coucher.

Avec le gonflement des doigts, une douche de contraste aide bien. Un changement brusque de la température de l'eau a un effet bénéfique sur la circulation sanguine dans le corps et réduit considérablement le gonflement des mains et des pieds. Un sauna ou un bain public au moins une fois toutes les deux semaines peut aider à améliorer l'échange d'eau..

Les bains avec une petite quantité de sel marin peuvent souvent être efficaces. De plus, la température de l'eau ne doit pas dépasser 35 à 37 degrés. Pour une salle de bain complète, 300 g de sel de mer suffisent. Vous pouvez prendre des traitements de l'eau tout de suite. Il faut environ 25 à 30 minutes pour se détendre dans une eau chaude et aromatique. Le sel de mer se dissout tout seul en quelques minutes, ne nécessite pas d'agitation spéciale de l'eau. publié par econet.ru

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Les mains gonflent. La cause de l'œdème, le diagnostic, le traitement de l'œdème de la main

Questions fréquemment posées

Un gonflement des mains se développe en raison d'une accumulation excessive de liquide interstitiel dans leurs divers tissus. Un tel œdème peut apparaître dans des pathologies qui violent le sel d'eau (rein, foie, etc.), le fond hormonal (syndrome de Parkhon, myxœdème, syndrome prémenstruel). Dans certains cas, ils peuvent être causés par un drainage vasculaire insuffisant des tissus des membres supérieurs, qui se produit avec une maladie cardiaque, des occlusions (blocages) de grosses veines (syndrome de la veine cave supérieure, syndrome de Paget-Schrötter, cancer du pancoast), des lésions des vaisseaux lymphatiques (filariose, blessures à la main, etc.) etc.).

Anatomie de la main, du poignet, de l'avant-bras, du coude et de l'épaule

Le membre supérieur d'une personne se compose de l'épaule, de l'avant-bras et de la main. L'épaule est le sommet du bras. La main avec les doigts sert de fin aux membres supérieurs. L'avant-bras est placé entre l'épaule et la main et interagit avec elles à travers deux articulations - le coude et le poignet. Chaque bras est attaché au corps par l'interaction de la tête (extrémité supérieure) de l'humérus avec les os de la ceinture scapulaire - l'omoplate et la clavicule.

D'un point de vue anatomique, les zones suivantes peuvent être distinguées sur chaque membre supérieur:

  • région des épaules;
  • zone du coude;
  • zone de l'avant-bras;
  • zone de l'articulation du poignet;
  • zone de la main.

Zone des épaules

La région de l'épaule est la partie la plus haute du bras et se situe entre l'humérus (la jonction entre l'humérus et l'omoplate) et les articulations ulnaire (jonction de l'humérus et des os de l'avant-bras). L'humérus sert de seule base osseuse de la région de l'épaule. Par le haut, il est recouvert par les muscles antérieur (biceps, brachial, coracohuméral) et postérieur (triceps, muscles ulnaire, muscle articulaire du coude) par des groupes de muscles des épaules et de peau.

Le sang artériel dans le membre supérieur est transporté par l'artère axillaire, qui est une continuation directe de l'artère sous-clavière. Il y a deux artères sous-clavières, droite et gauche. La première part du tronc artériel brachiocéphalique (part de l'aorte), la seconde artère sous-clavière sert de branche de l'aorte. L'artère axillaire a de nombreuses branches qui irriguent l'aisselle, l'omoplate, le cou, la poitrine, etc. Dans la région de l'épaule (au niveau du bord inférieur du muscle grand pectoral), l'artère axillaire passe dans l'artère brachiale, qui fournit directement le sang artériel aux tissus de l'épaule par petits vaisseaux (artère profonde de l'épaule, artère deltoïde, artère collatérale moyenne, etc.).

Les veines des membres supérieurs sont divisées en superficielles, qui se trouvent sous la peau dans sa graisse sous-cutanée et profondes, situées sous les muscles (ou entre eux). Les veines superficielles sont nécessaires pour la collecte du sang veineux de la peau. Le sang veineux des os, des muscles, des articulations et des ligaments est recueilli par des veines profondes.

Le système veineux de l'épaule est représenté par deux veines superficielles (saphène latérale et médiale) et deux veines brachiales profondes formées dans la fosse cubitale par la jonction des veines ulnaire et radiale. Dans l'aisselle, les veines brachiales sont interconnectées dans une veine axillaire (les veines saphènes latérale et médiale du bras y pénètrent), qui se jette dans la veine sous-clavière. Cette veine transporte tout le sang veineux du membre supérieur et se connecte à la veine brachiocéphalique, qui la décharge (sang veineux) plus loin dans la veine cave supérieure.

Le système lymphatique de la région de l'épaule se compose de deux groupes (externe et interne) des vaisseaux lymphatiques superficiels, qui ont la même localisation que les veines saphènes latérale et médiale du bras. Ces deux groupes sont connectés dans la région supérieure de l'épaule avec les ganglions lymphatiques axillaires..

En plus des vaisseaux lymphatiques superficiels, cette zone contient également des vaisseaux lymphatiques profonds. Dans la partie inférieure de l'épaule, le système lymphatique est représenté par un seul grand vaisseau lymphatique, commençant dans la région de la fosse cubitale. Ce vaisseau suit l'artère brachiale et se termine dans la partie médiane de la région de l'épaule, s'écoulant dans le ganglion lymphatique de l'épaule. Deux vaisseaux lymphatiques sortants sortent de ce nœud, collectant la lymphe de la partie supérieure de l'épaule. Dans l'aisselle, ils s'écoulent dans les ganglions lymphatiques axillaires.

Les tissus de la région de l'épaule sont innervés par des faisceaux de nerfs médian (nerf ulnaire, nerf cutané médial de l'épaule, racine médiale du nerf médian), latéral (nerf musculo-cutané, racine latérale du nerf médian) et postérieur (nerf axillaire et radial) se ramifiant à partir du plexus nerveux brachial.

Zone du coude

La zone du coude est proche de la jonction de l'humérus avec les os de l'avant-bras (cubitus et radius), appelée articulation du coude. Dans cette zone se trouvent également de nombreux muscles et tendons musculaires de l'épaule et de l'avant-bras. Au dessus d'eux est la peau.

La région du coude est alimentée en sang par les branches des artères brachiales (artères ulnaire collatérales inférieures et supérieures, ainsi que l'artère profonde de l'épaule), ulnaire (artère récurrente ulnaire) et radiale (artère récurrente radiale). Les branches de ces vaisseaux dans la région ulnaire sont étroitement imbriquées et forment le réseau artériel du coude.

L'écoulement du sang veineux des tissus de la région ulnaire est effectué par deux veines brachiales, les veines ulnaire et radiale, ainsi que par les veines saphènes ulnaire intermédiaire, latérale (latérale externe) et médiale (latérale interne).

La région du coude est drainée par le plexus lymphatique ulnaire, qui comprend les ganglions lymphatiques ulnaire et les vaisseaux entrant (une partie des vaisseaux lymphatiques superficiels internes et des vaisseaux lymphatiques profonds de l'avant-bras) et sortant (vaisseaux lymphatiques profonds de l'épaule) de ces ganglions. Le reste du groupe interne de vaisseaux lymphatiques superficiels et le groupe externe de vaisseaux lymphatiques superficiels, à côté de l'épaule avec la veine saphène latérale du bras, participent également à la formation du plexus lymphatique ulnaire..

La zone ulnaire est innervée par les nerfs ulnaire, radial, médian, ainsi que par les nerfs cutanés latéraux et médiaux de l'avant-bras.

Zone de l'avant-bras

Les limites de la zone de l'avant-bras au-dessus sont l'articulation du coude et en dessous - l'articulation du poignet. Le squelette osseux de cette zone est formé de deux os droits - le radius et le cubitus. Tout au long de l'avant-bras, ces os sont situés presque parallèlement les uns aux autres. Le rayon est situé sur le côté latéral (latéral externe) de l'avant-bras. Le cubitus se trouve du côté opposé, c'est-à-dire du côté médial (côté intérieur) de l'avant-bras.

Les os de l'avant-bras sont recouverts d'en haut par des groupes musculaires latéraux (extenseurs radiaux longs et courts du poignet, muscle brachioradial), antérieur (pronateur carré, fléchisseur radial du poignet, pronateur rond, etc.) et postérieur (appui du cou-de-pied, extenseur ulnaire du poignet, extenseur de l'index, etc.) les avant-bras. Les muscles du haut du bras sont recouverts de graisse et de peau sous-cutanées.

Les tissus de l'avant-bras sont alimentés en sang par deux vaisseaux artériels principaux - les artères radiale et ulnaire. Ces artères se forment dans la région de l'articulation du coude par bifurcation de l'artère brachiale. Ils répètent le parcours des os du même nom (radius et cubitus) et les suivent sur toute la longueur de l'avant-bras, en descendant vers l'articulation du poignet et la main. Dans la région de l'avant-bras, les artères interosseuses récurrentes et communes ulnaire partent de l'artère ulnaire. L'artère récurrente radiale se sépare de l'artère radiale.

À partir de tissus plus superficiels de l'avant-bras (peau, tissu sous-cutané), le sang veineux est collecté par les veines saphènes latérale et médiale, la veine intermédiaire du coude et la veine intermédiaire de l'avant-bras (pas toujours présente). À partir des tissus profonds, le sang veineux est délivré par les veines ulnaire et radiale, répétant le cours des vaisseaux artériels du même nom.

Des tissus de l'avant-bras, le liquide lymphatique est éliminé par les vaisseaux lymphatiques profonds, en suivant les artères radiale et ulnaire et à travers les vaisseaux lymphatiques superficiels, en répétant le parcours des veines saphènes latérales (groupe externe de vaisseaux lymphatiques) et médiale (groupe interne de vaisseaux lymphatiques) des veines saphènes de la main.

La région de l'avant-bras est innervée par les nerfs cutanés latéraux et médiaux de l'avant-bras, ainsi que par les nerfs ulnaire, radial et médian.

Zone de l'articulation du poignet

La zone de l'articulation du poignet comprend l'articulation du poignet et ses tissus de couverture (ligaments, tendons et muscles). L'articulation du poignet est la connexion entre les extrémités inférieures des os de l'avant-bras et la rangée supérieure des os du poignet.

La zone de l'articulation du poignet est pourvue de sang provenant des branches des artères radiale et ulnaire, ainsi que des branches des artères interosseuses antérieure et postérieure (au départ de l'artère interosseuse commune, qui est une branche de l'artère ulnaire). Le sang veineux des tissus de la région de l'articulation du poignet est collecté par les branches des veines saphènes médiale et latérale de la main. En outre, il y a deux veines profondes - ulnaire et radiale.

La collecte de la lymphe à partir des tissus de la région de l'articulation du poignet est effectuée au moyen des groupes internes (suit avec la veine saphène médiale) et externes (répète le cours de la veine saphène latérale) de vaisseaux lymphatiques superficiels. En plus d'eux (vaisseaux lymphatiques superficiels), les vaisseaux lymphatiques profonds participent également à la collecte de la lymphe, passant dans cette zone avec les artères radiale et ulnaire.

La zone de l'articulation du poignet, ainsi que la main, est innervée par des branches des nerfs ulnaire, radial et médian.

Zone de la main

La main est la zone du membre supérieur sous l'articulation du poignet. Les os de la main sont les os du poignet, les métacarpes et les os des phalanges des doigts. Les os du poignet sont disposés en deux rangées horizontales. La rangée supérieure (os lunaires, scaphoïdes, triangulaires, pisiformes) est située plus près de l'articulation du poignet et participe à sa formation.

La rangée inférieure (en forme de crochet, trapézoïdale, capitée, os-trapèze) des os du poignet est reliée aux bases des cinq os tubulaires métacarpiens, qui, à leur tour, sont joints aux phalanges proximales des doigts. Ces phalanges se connectent aux phalanges moyennes des doigts, rejoignant finalement les phalanges distales (inférieures). Il est à noter que le pouce n'a pas la phalange moyenne, et que seules les phalanges proximale et distale sont présentes.

Les os de la main interagissent les uns avec les autres à travers les articulations. Les noms de ces articulations dépendent des os qui se connectent les uns aux autres. Par exemple, les articulations entre les phalanges des doigts sont appelées articulations interphalangiennes. Il existe également des articulations carpienne-métacarpienne, métacarpo-phalangienne, intercarpienne, etc..

Les os de la main sont recouverts d'en haut par de nombreux muscles (muscles de la paume et de l'arrière de la main), des ligaments (ligaments intercarpiens, carpométacarpiens, métacarpiens, etc.), des tendons et de la peau.

La zone de la main est alimentée en sang par quatre réseaux artériels. Deux d'entre eux se trouvent sur la surface arrière et les deux autres - sur le côté palmaire de la main. De chaque côté de la main, on distingue un réseau superficiel de vaisseaux, directement sous la peau, et un réseau plus profond, localisé près des articulations et des os.

Les artères interosseuses antérieures et postérieures et les branches carpiennes dorsales des artères ulnaire et radiale participent à la formation des réseaux artériels dorsaux (superficiels et profonds) de la main. Le réseau palmaire superficiel de la main est formé principalement par l'artère ulnaire. Le réseau palmaire profond de la main forme une connexion entre l'artère radiale (qui est la principale de ce réseau) et la branche palmaire profonde de l'artère ulnaire.

Les doigts de la main sur le dos de la main sont alimentés en sang par les artères numériques dorsales (branches des artères métacarpiennes dorsales) et par le palmaire - par leurs propres artères numériques palmaires (branches des artères palmaires numériques communes).

Les veines superficielles de la main prennent naissance dans la zone du bout des doigts. Ici, ces veines forment les réseaux numériques veineux palmaire et dorsal (via les veines numériques palmaires et dorsales). Le réseau veineux palmaire s'écoule ensuite dans les veines métacarpiennes palmaires, formant les arcades veineuses superficielles et profondes palmaires, qui, à leur tour, donnent naissance aux veines ulnaire et radiale profondes..

Les veines digitales veineuses dorsales déchargent le sang dans les veines métacarpiennes dorsales. La première veine métacarpienne dorsale s'écoule dans la veine saphène latérale (latérale externe) du bras. La quatrième veine métacarpienne dorsale transporte le sang veineux vers la veine saphène médiale (latérale interne) du bras.

Le système lymphatique dans cette zone est représenté par les réseaux lymphatiques superficiels palmaires et dorsaux, ainsi que par le plexus lymphatique profond situé à côté de l'arc artériel.

Causes du gonflement des mains

La principale cause d'œdème des deux mains est un trouble de la microcirculation vasculaire dans les tissus veineux (syndrome de la veine cave supérieure, cancer de Pancost, syndrome de Paget-Schrötter, pathologie cardiaque), lymphatique (congestion lymphatique) ou artériel (allergie, syndrome de Steinbroker) des membres supérieurs. D'autres raisons de l'apparition d'un œdème sur les mains peuvent être des pathologies endocriniennes (myxœdème, syndrome de Parkhon, cidre prémenstruel), une gestose, une diminution de la quantité de protéines dans le sang dans les maladies du foie, des reins, des intestins.

Un gonflement des mains peut apparaître pour les raisons suivantes:

  • pathologie cardiaque;
  • une diminution de la quantité de protéines dans le sang;
  • Syndrome de Parkhon;
  • syndrome prémenstruel;
  • Syndrome de Paget-Schrötter;
  • Le cancer de Pancost;
  • syndrome de la veine cave supérieure;
  • la gestose;
  • stagnation de la lymphe;
  • allergie;
  • Syndrome de Steinbroker;
  • myxœdème.

Pathologie cardiaque

Les parties droites du cœur sont engagées à pomper le sang du système veineux dans les vaisseaux des poumons, où se produit un échange de gaz (entre le sang veineux et les alvéoles pulmonaires). Si, pour une raison quelconque, le travail de ces services est perturbé, le cœur ne pourra pas aspirer tout le sang veineux des vaisseaux périphériques, il commencera donc à stagner dans les veines de divers organes et tissus (y compris les mains). L'insuffisance cardiaque est appelée insuffisance cardiaque. Elle peut être causée par une variété de pathologies cardiaques qui endommagent le myocarde (la couche musculaire du cœur) ou l'endocarde (la couche interne du cœur), ou l'épicarde du cœur (la couche externe du cœur). Par exemple, il peut être causé par une myocardite, un infarctus du myocarde, une intoxication, des malformations cardiaques, une amylose, etc..

Un gonflement avec insuffisance cardiaque se développe généralement dans les jambes. Cependant, à mesure que les processus pathologiques dans le cœur s'aggravent (c'est-à-dire une décompensation accrue du travail de l'activité cardiaque), l'œdème peut également se propager aux régions anatomiques supérieures - le tronc, les bras, le cou, le visage.

Un œdème avec insuffisance cardiaque apparaît immédiatement sur les deux mains. Le gonflement lui-même, en règle générale, n'est pas prononcé, uniforme. Les endroits enflés sur les mains sont froids au toucher et ont une consistance dense. La peau a une teinte bleuâtre. Les veines des bras sont dilatées. Le gonflement des mains avec une maladie cardiaque est le plus souvent associé à des symptômes indiquant une insuffisance cardiaque. Il peut s'agir de palpitations, de douleurs au cœur, d'essoufflement, de fatigue, de cyanose (décoloration bleue) de la peau.

En cas d'insuffisance cardiaque, les mains gonflent principalement le soir. Le matin et l'après-midi, les poches sont le plus souvent absentes. L'apparition d'un œdème sur les mains le soir s'explique par le fait que lorsque l'activité physique est pratiquée pendant la journée, le cœur se fatigue et commence à mal fonctionner le soir, ce qui entraîne une insuffisance veineuse (c'est-à-dire un pompage insuffisant du sang veineux dans les veines).

Diminution de la quantité de protéines dans le sang

Les molécules de protéines circulant dans le lit vasculaire jouent un rôle important dans la régulation de la pression artérielle oncotique. Cette pression aide à aspirer et à retenir le liquide des tissus à l'intérieur des vaisseaux sanguins. Les principales protéines qui contribuent à cette attraction sont l'albumine. L'albumine est synthétisée dans les cellules hépatiques, puis à partir de celle-ci pénètre dans la circulation sanguine, où elles remplissent leurs fonctions spéciales. On pense que l'albumine de 75 à 80% détermine la valeur totale de la pression artérielle oncotique, car elle a une très forte capacité à lier les molécules d'eau.

Une diminution de la pression oncotique conduit au fait que les vaisseaux dans les tissus sont incapables de retenir l'eau en eux, à la suite de quoi il quitte le lit vasculaire et est retenu dans ces tissus. Cela explique le mécanisme de développement de l'œdème hypooncotique, c'est-à-dire de l'œdème associé à de faibles taux de protéines dans le sang. De par leur nature, ces œdèmes sont principalement généralisés et recouvrent les bras, les jambes, le visage et parfois le tronc. À l'inspection visuelle, la peau sur les zones œdémateuses est rose pâle. À la palpation, le gonflement est lâche, mixte, indolore.

Un faible niveau de pression artérielle oncotique peut survenir dans les situations suivantes:

  • maladie du foie;
  • carence en protéines alimentaires;
  • maladie de l'intestin grêle;
  • pathologie rénale.
Les maladies du foie
Les maladies du foie (inflammation, cirrhose, cancer, kyste hépatique, etc.) peuvent détruire les cellules hépatiques, ce qui entraîne souvent une perte de la fonction de synthèse des protéines du foie et une diminution de la quantité d'albumine dans le sang.

Carence en protéines alimentaires
Une diminution des protéines dans le sang peut également se produire avec une carence dans l'apport en protéines provenant des aliments. Cela peut survenir pendant le jeûne, le kwashiorkor (une maladie associée au retrait prématuré de l'enfant du sein) après tout régime, le jeûne. Le manque d'apport en protéines dans le corps entraîne une diminution de la synthèse de l'albumine dans le foie, ce qui, à son tour, entraîne une diminution de leur libération dans le sang et, par conséquent, une diminution de sa pression oncotique.

Maladies de l'intestin grêle
De nombreuses maladies de l'intestin grêle (entérite, amylose, maladie de Crohn, tuberculose, maladie de Whipple, maladie coeliaque, etc.) provoquent une inflammation et un durcissement (prolifération du tissu conjonctif) de ses parois. La défaite de la paroi intestinale entraîne dans de nombreux cas une diminution de la pénétration des nutriments de la cavité intestinale dans le sang, car c'est dans cette section du tube digestif que la majeure partie de la nourriture reçue de l'extérieur est absorbée. Ainsi, les maladies de l'intestin grêle peuvent provoquer une carence dans l'apport en protéines des aliments et perturber indirectement la formation d'albumine dans le foie..

Pathologie rénale
Les reins sont des organes qui filtrent et éliminent les substances nocives et les toxines du sang. Pendant la filtration rénale, normalement, les protéines sériques (et, en particulier, l'albumine) sont pratiquement incapables de pénétrer dans l'urine en raison de leur grande taille et de leur petit diamètre des pores du filtre rénal. Dans certains cas, la perméabilité de ces pores aux protéines augmente et ils pénètrent librement dans l'urine..

L'apparition de protéines dans l'urine est appelée protéinurie. La protéinurie est le plus souvent observée dans diverses pathologies rénales, par exemple avec la glomérulonéphrite, l'amylose, la polykystique, la pyélonéphrite, le cancer du rein, la neuropathie diabétique, etc..

Avec des dommages importants aux pores du filtre rénal et une protéinurie excessive dans le corps humain, un déséquilibre se produit entre la production de protéines dans le foie et sa perte par les reins. Ce déséquilibre devient négatif. Autrement dit, avec lui, les reins excrètent beaucoup plus de protéines que le foie n'en synthétise et les transportent dans le sang en même temps. Ainsi, diverses pathologies rénales peuvent conduire au développement d'une protéinurie et induire indirectement une diminution de la pression artérielle oncotique..

Syndrome de Parhon

Le syndrome de Parkhon est une maladie associée à la production et à la libération de grandes quantités d'une hormone - la vasopressine (hormone antidiurétique) dans la circulation sanguine. La vasopressine est une hormone protéique qui est synthétisée dans l'hypothalamus, puis transportée vers la glande pituitaire du cerveau, où elle s'accumule (s'accumule). C'est à partir de l'hypophyse que cette hormone pénètre dans la circulation sanguine. La vasopressine est acheminée par le sang jusqu'aux reins, puis agit sur les cellules rénales, les forçant à absorber une grande quantité d'eau et un minimum de molécules de sodium avec elle de l'urine primaire..

La synthèse de cette hormone par l'hypophyse est normalement un mécanisme d'adaptation du corps, qui vise à niveler le volume sanguin total dans des conditions d'hypohydration du corps (c'est-à-dire une diminution du volume total d'eau dans le corps) qui se produit dans diverses situations (avec saignement, diminution de l'apport hydrique, etc..).

Dans certaines situations, une production excessive de vasopressine peut se produire, ce qui entraîne une rétention de quantités excessives de liquide, d'abord dans le lit vasculaire, puis dans les tissus du corps, ce qui se manifeste à l'extérieur par un œdème des bras, des jambes, du visage et d'autres parties du corps. Le syndrome d'œdème dans le syndrome de Parkhon est caractérisé par une gravité variable, une localisation uniforme et symétrique de l'œdème. En règle générale, la peau avec un tel œdème est lâche, indolore, de couleur rose pâle, peut être déplacée à la palpation. L'œdème dans ce syndrome peut être associé à des maux de tête, une dépression, une faiblesse, des convulsions, des troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, douleurs abdominales, etc.).

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est un complexe de réactions pathologiques qui surviennent chez les femmes peu de temps avant le début des règles. L'une des manifestations de ce syndrome est l'œdème, qui peut apparaître sur diverses parties du corps. Ils se trouvent le plus souvent dans la zone des doigts et des orteils. L'enflure des mains, dans la plupart des cas, est légère, légère, indolore, inégale et temporaire. La peau sous les zones enflées a une couleur rose normale.

Le mécanisme de développement de l'œdème sur les mains dans le syndrome prémenstruel est associé à une libération réduite de progestérone dans le sang pendant la période prémenstruelle. Cette hormone régule le volume de liquide dans le corps et favorise l'élimination de l'eau (par les reins). Par conséquent, avec une diminution du taux de progestérone dans le sang dans le corps, un excès de liquide est retenu, s'accumulant principalement dans les vaisseaux et les tissus, ce qui provoque l'apparition d'un syndrome œdémateux..

Le gonflement des bras n'est pas la seule manifestation du syndrome prémenstruel. Ils sont souvent associés à des troubles mentaux (dépression, agressivité, irritabilité, apathie, etc.), à des perturbations du système cardiovasculaire (palpitations, augmentation de la pression artérielle, douleurs au cœur), gastro-intestinaux (nausées, vomissements, manque d'appétit, flatulences, etc.) etc.) systèmes. En outre, avec le syndrome prémenstruel, il y a parfois une augmentation de la transpiration, des démangeaisons cutanées, une faiblesse, des étourdissements, un engourdissement des mains, une hypersensibilité (hypersensibilité) à différentes odeurs.

Syndrome de Paget-Schrötter

Le syndrome de Paget-Schrötter est une affection dans laquelle l'un des bras développe soudainement un gonflement dû à une thrombose veineuse sous-clavière aiguë. La veine sous-clavière est un tronc veineux qui prélève le sang veineux du membre supérieur et le délivre à la veine cave supérieure. En raison de la thrombose de ce vaisseau, il y a une violation de l'écoulement du sang veineux, à la suite de quoi il s'accumule dans les veines du membre affecté. Le manque de drainage veineux conduit à l'accumulation de liquide interstitiel dans les espaces interstitiels (en raison d'une violation de l'élimination de ce liquide par les veines) des tissus du bras affecté, ce qui entraîne le développement rapide d'un œdème.

Le plus souvent, le syndrome de Paget-Schrötter est observé chez les hommes qui ont développé les muscles de la ceinture scapulaire et effectuent constamment un travail physique intense ou de l'exercice. Cela est dû au fait qu'une partie de la veine sous-clavière est située dans l'espace entre la clavicule et la première côte et est entourée d'un grand nombre d'os, de tissu conjonctif et de formations musculaires qui forment un canal pour elle. Le diamètre de ce canal est déterminé par la constitution (construction) de la personne et le degré de développement musculaire. Par exemple, chez les hypersthéniques (un type de physique dans lequel les dimensions transversales du corps sont plus grandes que les longitudinales) et les personnes ayant des muscles développés de la ceinture scapulaire, elle est plus étroite que chez les personnes ayant un physique asthénique (un type de physique dans lequel les dimensions longitudinales du corps sont plus grandes que les transversales) et l'atrophie musculaire ( faible développement musculaire).

La raison du développement de la thrombose et de l'œdème des mains dans le syndrome de Paget-Schrötter est que lorsque des actions physiques lourdes sont effectuées, les muscles entourant la veine sous-clavière serrent et blessent progressivement son intima (membrane interne). La traumatisation de l'intima est l'un des déclencheurs du système de coagulation sanguine et de formation de thrombus.Par conséquent, des masses thrombotiques commencent à se déposer aux endroits où elle est endommagée. En se combinant les uns avec les autres, ils forment un thrombus qui bloque toute la lumière de la veine sous-clavière et, ainsi, bloquant l'écoulement normal du sang veineux des veines du membre supérieur.

L'œdème dans le syndrome de Paget-Schrötter apparaît le plus souvent sur la main la plus impliquée dans le travail (pour les droitiers - à droite, et pour les gauchers - à gauche). Il recouvre tout le membre supérieur (doigts, main, avant-bras), et parfois l'épaule et la région sous-clavière. Le bras affecté a une couleur cyanosée (cyanosée), les veines sont fortement dilatées. L'œdème lui-même est dense, indolore, constant. Il est plus prononcé le premier jour après le début de la pathologie. En outre, les patients se plaignent parfois de douleurs sourdes et douloureuses et de fatigue dans le membre supérieur œdémateux..

Cancer du pancost

Le cancer du pancost est un néoplasme malin (tumeur) qui apparaît à la surface du poumon, sous la plèvre, dans la région de son segment apical. De taille importante, cette tumeur est capable de serrer et de presser de l'extérieur la veine brachiocéphalique ou sous-clavière. Dans les deux cas, cela s'accompagne d'une violation de leur perméabilité et d'une diminution de la sortie de sang veineux des tissus des membres supérieurs, ce qui conduit inévitablement à bloquer l'élimination du liquide intercellulaire, son accumulation et le développement d'un œdème dans les mains.

L'œdème dans cette maladie est unilatéral, ne se produit que sur le bras, dont la veine principale (sous-clavière, brachiocéphale) est comprimée, uniforme (c'est-à-dire que tout le bras gonfle des doigts à l'épaule). En raison de la stagnation du sang veineux, la peau acquiert une teinte cyanotique (cyanotique), des plexus veineux élargis et dilatés sont visibles dans son épaisseur. À la palpation, il est indolore et a une consistance modérée. L'obturation (blocage) de la veine brachiocéphalique dans le cancer du pancoast entraîne non seulement un gonflement du membre supérieur, mais également un gonflement du visage et du cou.

Une tumeur du pancost est capable de comprimer les nerfs, les artères et les ganglions nerveux situés à proximité des vaisseaux veineux susmentionnés (veines sous-clavières, brachiocéphaliques). La compression du ganglion nerveux étoilé conduit à l'apparition du syndrome de Horner (affaissement de la paupière supérieure, rétraction du globe oculaire, constriction de la pupille, diminution de la transpiration) du côté affecté. La compression des formations nerveuses du plexus brachial (syndrome de Pancoast) dans le cancer du pancoast s'accompagne d'une douleur et d'un engourdissement constants dans diverses zones (épaule, coude, avant-bras, main) du bras affecté, ainsi que d'une atrophie de ses muscles. En plus de l'œdème, du syndrome de Horner et de Pancost, cette maladie peut avoir de la fièvre (fièvre), une sensation de faiblesse, une perte de poids, des maux de tête.

Syndrome de la veine cave supérieure

Le syndrome de la veine cave supérieure est une affection pathologique qui se développe en violation de la perméabilité de la veine cave supérieure et se caractérise par l'apparition d'un œdème sur les deux bras, le haut du corps, le cou et le visage. Ce syndrome n'est pas une maladie distincte, mais seulement une complication de diverses maladies (cancer du poumon, anévrisme de l'aorte thoracique, médiastinite fibreuse, tumeur du thymus, kyste pulmonaire, etc.) de la poitrine, dans laquelle se produit une compression externe de cette veine. Dans de rares cas, une occlusion (blocage) de la veine cave supérieure peut survenir lors de sa thrombose, qui se développe dans le contexte de dommages périodiques à sa membrane interne (par exemple, lors de son cathétérisme).

Un gonflement des bras, du cou, de certaines parties du tronc et du visage est souvent associé à une cyanose (décoloration bleue) de la peau, une forte expansion des veines saphènes, un essoufflement, une toux, des maux de tête, une faiblesse, une somnolence. Un enrouement, des crises d'étouffement, des douleurs thoraciques, des saignements du nez, de la bouche et des organes internes (œsophage, poumons) peuvent également survenir..

Le tableau clinique de ce syndrome s'explique par le fait qu'une violation de la perméabilité de la veine cave supérieure provoque le blocage de l'écoulement normal du sang veineux des tissus des membres supérieurs, de la ceinture scapulaire, du cou, de la tête et provoque sa stagnation, ainsi que l'accumulation de liquide interstitiel, qui ne peut être retiré sans veineuse adéquate. drainage tissulaire.

Gestose

La gestose (ou toxicose tardive des femmes enceintes) est une affection pathologique dans laquelle le niveau de pression artérielle augmente chez la femme enceinte, un œdème de diverses zones du corps (principalement les jambes) apparaît et les reins excrètent de grandes quantités de protéines du sang dans l'urine. Dans les cas cliniques sévères de pré-éclampsie, un œdème peut être observé sur les bras, le visage, le tronc.

Habituellement, les doigts et les mains gonflent avec cette pathologie, les zones supérieures du membre supérieur sont rarement touchées - l'avant-bras, le coude, l'épaule. Le syndrome de l'œdème apparaît le plus souvent sur les deux mains en même temps, sa gravité, sa prévalence, sa symétrie sont constamment individuelles. La peau sur les zones enflées des mains est indolore et a une couleur normale. Le gonflement même des mains est lâche, déplaçable, instable. En plus de l'œdème, de l'hypertension artérielle (augmentation de la pression artérielle) et de la protéinurie (augmentation de l'excrétion de protéines dans l'urine) avec gestose, il peut y avoir une augmentation du poids corporel, des convulsions, des maux de tête sévères, des étourdissements, des nausées, des vomissements, des palpitations, des douleurs cardiaques.

L'œdème des mains avec pré-éclampsie est un œdème hypooncotique (c'est-à-dire un œdème associé à une diminution des protéines dans le sang), car cette pathologie s'accompagne de pertes de protéines prononcées par les reins et de leur synthèse insuffisante dans le tissu hépatique. Dans le développement du syndrome œdémateux avec gestose, la libération accrue de diverses hormones (aldostérone, adrénaline, rénine, etc.) dans le sang est également d'une grande importance, ce qui contribue à une augmentation de la pression artérielle, à une augmentation de la perméabilité des parois vasculaires, ainsi qu'à la rétention d'eau dans le corps.

Stagnation lymphatique

Le système lymphatique participe normalement à l'élimination d'une partie du liquide interstitiel des tissus et organes du corps. Il y a des cas où la perméabilité des vaisseaux lymphatiques est altérée, la pression dans ceux-ci augmente et le liquide intercellulaire ne peut plus entrer dans le système lymphatique (puisque la pression hydrostatique dans les vaisseaux lymphatiques devient supérieure à la pression dans l'environnement intercellulaire qui entoure ces vaisseaux). Il y a un retard dans le liquide intercellulaire et son accumulation dans les tissus des mains, qui se manifeste extérieurement par le développement d'un œdème.

Les facteurs suivants peuvent contribuer à la congestion lymphatique des membres supérieurs:

  • Filariose. Il existe certaines maladies parasitaires (brugiasis, wuchereriasis) qui peuvent endommager, provoquer une inflammation et une sclérose (contamination par le tissu conjonctif) des parois des vaisseaux lymphatiques.
  • Mastectomie. Très souvent, un gonflement unilatéral du bras peut se développer après une mastectomie (ablation du sein). Cela est dû au fait qu'à la fin de la procédure d'ablation du sein lui-même, le chirurgien extrait également les ganglions lymphatiques axillaires, où les cellules cancéreuses s'accumulent généralement. Cette mesure préventive conduit souvent à une violation de l'écoulement de la lymphe du membre supérieur, car la plupart des vaisseaux lymphatiques du bras s'écoulent dans ces ganglions lymphatiques (axillaires).
  • Chirurgie de la main. Lors d'interventions chirurgicales (effectuées, par exemple, pour des fractures des os des bras), des connexions lymphatiques importantes et des ganglions peuvent être endommagés mécaniquement.
  • Anomalies dans le développement des vaisseaux lymphatiques. Les facteurs génétiques sont très importants dans le développement du système lymphatique, car ils régulent leur formation, leur taille, leur perméabilité et leur ramification dans les tissus. Dans certains cas, les patients, en raison de la présence de défauts génétiques, peuvent présenter diverses anomalies dans le développement des vaisseaux lymphatiques sous la forme d'un rétrécissement, d'un raccourcissement, d'un manque d'anastomoses lymphatiques à part entière (connexions).
  • Érésipèle. Avec l'érysipèle (inflammation bactérienne de la peau), il est possible d'endommager les capillaires lymphatiques situés dans l'épaisseur de la peau, à la suite de quoi ils se rétrécissent, durcissent (prolifération de tissu conjonctif) et se déforment.
  • Blessures. Les blessures à la main sont des causes très courantes de dommages aux gros vaisseaux lymphatiques et aux nœuds..

Allergie

L'allergie est une réaction pathologique du corps à la pénétration de substances ayant des propriétés immunogènes élevées (c'est-à-dire des propriétés qui stimulent et provoquent fortement une réponse immunitaire). En termes simples, on peut dire que l'allergie est une sensibilité accrue du corps humain à certaines substances (allergènes). Les allergies peuvent souvent provoquer un gonflement des mains. L'œdème allergique peut être à la fois local, c'est-à-dire n'apparaître que sur les bras, et généralisé (se produire simultanément sur les bras, les jambes, le visage, le cou, etc.).

Le gonflement des mains avec des allergies est souvent asymétrique et irrégulier, accompagné de démangeaisons, de rougeurs de la peau et de l'apparition d'une éruption cutanée rouge. Les mains gonflent, principalement au niveau des mains, des doigts, de l'avant-bras, moins souvent au niveau des épaules. L'apparition du syndrome œdémateux a toujours une relation claire avec le contact du corps avec un allergène et, dans la plupart des cas, peu importe la manière dont la personne a interagi avec lui..

Un gonflement allergique des mains peut survenir lorsque l'allergène est consommé avec de la nourriture (médicaments, ingrédients alimentaires, diverses boissons, etc.), lorsque l'air est inhalé, qui contient des particules de l'allergène (poussière, produits chimiques, pollen, etc.). Les allergies peuvent également se développer lorsque l'allergène entre en contact direct avec les mains du patient. Dans de tels cas, la soi-disant dermatite de contact (inflammation allergique locale de la peau), qui est un type de réaction allergique, apparaît très souvent.

Le mécanisme de l'apparition d'un œdème sur les mains allergiques est associé à l'expansion d'un grand nombre de vaisseaux qui nourrissent la peau et à une augmentation de la perméabilité de leur paroi vasculaire, ce qui conduit à une augmentation de l'extravasation (sortie) du liquide intravasculaire dans les tissus des membres supérieurs.

Syndrome de Steinbroker

Le syndrome de Steinbroker est un complexe de symptômes qui apparaissent lorsque la régulation autonome (nerveuse) du tonus vasculaire de l'un des membres supérieurs est perturbée. Ce syndrome est le plus souvent une complication de l'ostéochondrose des vertèbres cervicales, dans laquelle se développe le clampage des racines nerveuses qui émergent de la moelle épinière et innervent les vaisseaux de la main. Il peut également se développer avec des blessures de la partie supérieure de la colonne vertébrale, un infarctus du myocarde.

Les principaux symptômes du syndrome de Steinbroker sont des douleurs prononcées (dans l'épaule, l'avant-bras, la main, les doigts), qui ne diminuent pas lors de la prise d'analgésiques, un gonflement de la main (moins souvent de l'articulation du poignet et de l'avant-bras), des contractures musculaires (épaule, avant-bras, main), altération de la sensibilité cutanée diverses zones du bras et l'apparition de faiblesse. Le gonflement de la main avec cette pathologie n'est pas exprimé, dense et uniforme. Le développement d'un œdème sur le bras dans le syndrome de Steinbroker s'explique par le manque de régulation vasculaire adéquate et une perméabilité accrue des vaisseaux alimentant les tissus du membre supérieur.

La peau du bras affecté est pâle et brillante, et parfois une acrocyanose (décoloration bleue) de la main et des doigts peut survenir. Si le patient ne demande pas d'aide médicale pendant une longue période, une atrophie musculaire de divers muscles, une ostéoporose des os, une ankylose partielle (immobilité) de l'articulation de l'épaule peuvent se développer progressivement sur le bras affecté..

Myxœdème

Le myxœdème est une forme grave d'hypothyroïdie dans laquelle un gonflement se développe dans les bras, les jambes, le visage et, moins fréquemment, dans d'autres parties du corps. L'hypothyroïdie est une affection pathologique associée à un manque d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) dans le corps. L'hypothyroïdie peut survenir avec des tumeurs de la glande thyroïde, une thyroïdite auto-immune (inflammation de la glande thyroïde), une irradiation de la glande thyroïde, un manque d'iode, etc. Les hormones thyroïdiennes régulent le métabolisme dans le corps. Avec leur insuffisance, le niveau de protéines dans le sang du patient diminue rapidement et dans les tissus, au contraire, il augmente (principalement en raison de l'accumulation de protéines de la matrice extracellulaire du tissu conjonctif - les glycosaminoglycanes). L'augmentation de la teneur en protéines dans les tissus crée des conditions favorables à la rétention d'eau et au développement d'un œdème.

Avec cette maladie, les mains sont généralement enflées, moins souvent les parties les plus proximales (supérieures) des membres supérieurs. Gonflement des mains avec myxœdème, dans la plupart des cas, symétrique, uniforme, dense. La peau sur les zones œdémateuses ne fait pas mal lorsqu'elle est pressée, pâle, lissée, sèche, froide, les cheveux tombent dessus, des fissures apparaissent. Les ongles sont atrophiques (fins et cassants), fracturés et remodelés.

En plus de l'œdème avec myxœdème, il y a les mêmes signes qu'avec l'hypothyroïdie. Avec elle, vous pouvez retrouver un trouble mental (apathie, dépression, somnolence, etc.), des fonctions sexuelles (infertilité, diminution de la libido), gastro-intestinales (nausées, vomissements, manque d'appétit, constipation, douleurs abdominales, etc.).

Très souvent, ces patients présentent divers troubles cardiaques sous forme de bradycardie (diminution de la fréquence cardiaque), de diminution de la pression artérielle, d'arythmies (rythme cardiaque perturbé), de douleurs cardiaques. En outre, avec le myxoedème, il peut y avoir une aménorrhée (absence de menstruation), une faiblesse générale, des maux de tête, une prise de poids.

Causes du gonflement des mains qui apparaît le matin

Le principal facteur de l'apparition d'un œdème sur les mains le matin est la position allongée prolongée du patient pendant la nuit, au cours de laquelle le drainage (élimination) des tissus du liquide interstitiel est insuffisant, qui, à son tour, est fourni par les vaisseaux veineux et lymphatique. En plus de ce facteur, l'augmentation de l'apport nocturne du patient en sel alimentaire, qui contient une énorme quantité d'ions sodium, peut servir. Ces ions, pénétrant dans les tissus par le sang, attirent et lient les molécules d'eau et contribuent ainsi à sa rétention dans les tissus et au développement d'un œdème sur les mains le matin..

La quantité de liquide que le patient consomme avant de se coucher est également d'une grande importance. Une consommation excessive d'eau la nuit est un autre facteur aggravant du développement des poches dans les mains, car les reins ne peuvent pas éliminer l'excès de liquide du corps pendant le sommeil.

Le prochain facteur défavorable dans le développement de l'œdème de la main le matin est la présence de pathologies chez le patient qui provoquent une perturbation de l'écoulement du liquide intercellulaire des tissus des membres supérieurs. Par exemple, il peut s'agir de maladies qui augmentent la pression veineuse dans les veines des bras (insuffisance cardiaque, syndrome de la veine cave supérieure, cancer de Pancost, thrombose veineuse sous-clavière, etc.).

Il existe également des pathologies qui peuvent perturber l'écoulement du liquide interstitiel non pas à travers les veines, mais à travers les vaisseaux lymphatiques, en les affectant. Cela peut souvent être trouvé dans la filariose (maladies parasitaires qui provoquent une inflammation des vaisseaux lymphatiques), des anomalies dans le développement du système lymphatique des mains, après diverses opérations chirurgicales au cours desquelles les vaisseaux lymphatiques et les ganglions sont enlevés (par exemple, après mastectomie - ablation de la glande mammaire chez la femme).

Le gonflement des mains qui se développe le matin peut parfois être déclenché par une dilatation excessive des vaisseaux artériels et une augmentation de leur perméabilité, ce qui se produit souvent dans les réactions allergiques. Les allergies sont souvent observées chez les patients utilisant divers produits cosmétiques et lubrifiant leurs mains la nuit.

Causes du gonflement des doigts

Les causes du gonflement des doigts sont assez variées. Une partie importante de cet œdème est souvent associée à des maladies rhumatismales (polyarthrite rhumatoïde, arthrose, lupus érythémateux systémique, psoriasis, dermatomyosite, sclérodermie, etc.) des doigts, qui provoquent une inflammation de leurs tissus articulaires et périarticulaires. Les doigts peuvent gonfler avec des réactions allergiques et, en particulier, avec une dermatite de contact (c'est-à-dire une inflammation locale de la peau qui se développe avec le contact direct des mains avec un allergène).

Les blessures mécaniques, les brûlures des doigts sont une autre raison du développement de l'œdème sur les mains, car elles provoquent une inflammation de la peau et des couches sous-cutanées (graisse sous-cutanée, muscles, ligaments, etc.). Dans certains cas, une infection peut pénétrer la peau des doigts, ce qui peut provoquer un érysipèle (inflammation bactérienne de la peau), dans lequel les zones touchées de la peau gonflent souvent.

Les doigts peuvent gonfler avec un myxœdème (manifestation extrême de l'hypothyroïdie - diminution de la fonction thyroïdienne). Le syndrome de l'œdème se produit en raison du fait qu'une grande quantité de protéines s'accumule dans les espaces intercellulaires, ce qui attire l'eau des vaisseaux. Le syndrome prémenstruel peut être une autre raison du développement d'un œdème sur les doigts de la main, car il provoque un déséquilibre hormonal dans le sang des patients entre le niveau d'œstrogène et de progestérone, ce qui contribue à la rétention d'eau dans le corps.

Causes du gonflement des mains pendant la grossesse

Pendant certaines périodes de grossesse, les femmes enceintes peuvent ressentir un gonflement des bras. Cet événement n'est toujours associé à aucune pathologie. Dans la plupart des cas, les mains deviennent enflées en raison du fait que pendant la grossesse, divers changements physiologiques se produisent dans le corps de la femme, ce qui contribue à l'augmentation et à la rétention d'une grande quantité de liquide dans le corps. Ainsi, pendant la grossesse dans le corps féminin, il y a une diminution de l'osmose du sang (la capacité du sang à retenir le liquide), le volume total de sang circulant (BCC) augmente, la fréquence cardiaque augmente, la quantité d'albumine dans le sang diminue, etc. Ceci est nécessaire pour une interaction normale entre la mère et le fœtus.

Les changements physiologiques survenant dans le corps de la mère sont toujours individuels. Il y a des cas où une telle restructuration va au-delà des normes physiologiques, entraînant un œdème. L'enflure des mains pendant la grossesse peut souvent être le résultat de la consommation de grandes quantités de sel de table (contribue à la rétention d'eau dans le corps) et de liquide.

Bien sûr, le syndrome œdémateux chez la femme enceinte peut également apparaître à la suite d'une maladie des organes internes. Tout d'abord, il convient de mentionner la gestose (un syndrome caractérisé par l'apparition de convulsions, une augmentation de la pression artérielle et une perte de protéines dans les urines), qui est l'une des principales causes pathologiques de gonflement des mains.

Outre la gestose, l'œdème des mains pendant la grossesse peut être déclenché par des maladies des reins (glomérulonéphrite, pyélonéphrite, polykystose, etc.), du foie (hépatite, cirrhose, tumeur du foie), de l'intestin grêle (entérite, maladie de Crohn, lymphangiectasie intestinale, etc.), dans lesquelles il y a une diminution du taux de molécules de protéines dans le sang, qui s'accompagne d'une baisse de sa pression oncotique et du développement d'un œdème.

Un gonflement des mains pendant la grossesse peut souvent être observé avec une maladie cardiaque (myocardite, amylose, péricardite restrictive, etc.), des allergies, une hypothyroïdie (diminution de la production d'hormones dans la glande thyroïde), le syndrome de Parkhon (pathologie associée à une production accrue de vasopressine).

Méthodes de traitement de l'œdème des mains

La principale méthode de traitement de l'œdème qui apparaît sur les mains est l'utilisation de divers médicaments. Très souvent, le traitement médicamenteux est associé à d'autres méthodes thérapeutiques conservatrices - bandage serré et physiothérapie. L'utilisation généralisée de ces trois méthodes est déterminée, tout d'abord, par leur non-invasivité, c'est-à-dire l'absence de dommages mécaniques aux tissus lors de leur application..

Contrairement à la pharmacothérapie (ou à la physiothérapie, bandages serrés), le traitement chirurgical implique certaines procédures invasives (mesures thérapeutiques associées à une violation de l'intégrité des téguments de surface) qui contribuent à la correction des troubles anatomiques et à l'élimination de certains processus pathologiques (par exemple, tumeurs, kystes) des tissus et organes.

Il existe les traitements suivants pour le gonflement des mains:

  • traitement médical;
  • physiothérapie;
  • chirurgie;
  • bandage serré.

Traitement médical

Dans le traitement de l'œdème des mains, dans la plupart des cas, un traitement médicamenteux est prescrit. Le choix d'un groupe de certains médicaments dépend de la cause qui a causé cette maladie..

Pour le traitement médicamenteux de l'œdème des mains, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • agents antibactériens;
  • médicaments antiparasitaires;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • les anticoagulants;
  • les fibrinolytiques;
  • les diurétiques;
  • médicaments antihypertenseurs;
  • les bloqueurs des récepteurs de la vasopressine;
  • les hormones;
  • glycosides cardiaques;
  • antihistaminiques.

Agents antibactériens
Les agents antibactériens sont utilisés pour les blessures aux mains, les maladies infectieuses des reins, du foie, de l'intestin grêle, de l'érysipèle de la peau des mains.

Médicaments antiparasitaires
Les agents antiparasitaires sont nécessaires pour lutter contre les maladies parasitaires des intestins, du foie, des poumons, des vaisseaux lymphatiques (filariose).

Médicaments anti-inflammatoires
Les médicaments anti-inflammatoires sont prescrits pour réduire la gravité de la douleur et de l'enflure qui surviennent lors de l'inflammation après des dommages à divers tissus du corps. Ils sont utilisés pour les maladies des intestins, des reins, du foie, l'inflammation des vaisseaux lymphatiques, le syndrome prémenstruel, l'érysipèle, les blessures traumatiques de la main, les allergies, le syndrome de Steinbroker.

Anticoagulants
Les anticoagulants sont des médicaments que les médecins prescrivent pour rendre le sang moins susceptible de coaguler et de former des caillots sanguins. Ils sont largement utilisés pour traiter l'œdème de la main associé à la pathologie cardiaque, au blocage de la veine sous-clavière, au syndrome de la veine cave supérieure.

Fibrinolytiques
Les fibrinolytiques sont des médicaments conçus pour détruire les caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins. Les indications pour leur nomination sont le syndrome de la veine cave supérieure et le syndrome de Paget-Schrötter..

Diurétiques
Les diurétiques favorisent l'élimination du liquide du corps par les reins, ils sont donc souvent utilisés pour la gestose, le syndrome de Parkhon, la pathologie cardiaque, l'œdème hypooncotique (maladies intestinales du foie, des reins), le syndrome de la veine cave supérieure.

Médicaments antihypertenseurs
Les antihypertenseurs sont prescrits pour la gestose, les maladies rénales et cardiaques pour réduire la pression artérielle.

Bloqueurs des récepteurs de la vasopressine
Les inhibiteurs des récepteurs de la vasopressine empêchent la liaison de cette hormone à ses récepteurs situés sur les cellules rénales. Grâce à ces récepteurs, la vasopressine agit sur les reins et les amène à stocker de l'eau dans le corps. Par conséquent, ces médicaments (bloqueurs des récepteurs de la vasopressine) sont souvent utilisés dans le traitement de l'œdème de la main causé par le syndrome de Parkhon..

Les hormones
Le traitement hormonal est indiqué pour tous les patients dont l'œdème de la main est provoqué par un myxœdème ou des lésions rénales dans le diabète sucré.

Glycosides cardiaques
Les glycosides cardiaques sont utilisés pour l'insuffisance cardiaque de toute genèse (origine). Leur action vise à normaliser la fonction contractile du cœur..

Antihistaminiques
Les antihistaminiques sont un groupe de médicaments visant à bloquer l'interaction entre l'histamine (une substance active allergique) et ses récepteurs dans divers tissus du corps, ce qui entraîne une diminution de la réponse allergique du corps aux allergènes. Ces remèdes sont principalement utilisés pour traiter les allergies..

Physiothérapie

La physiothérapie est une méthode de traitement supplémentaire pour les patients présentant un gonflement des mains. Ils sont utilisés en association avec un traitement médical ou chirurgical. L'utilisation d'un traitement physiothérapeutique dans la pratique médicale aide à réduire l'inflammation, l'œdème et la douleur dans le membre affecté. L'effet thérapeutique de la physiothérapie vise également à dilater les vaisseaux sanguins, à accélérer et à améliorer l'écoulement du liquide lymphatique.

Lors du traitement de l'œdème des mains, les procédures de physiothérapie de base suivantes peuvent être utilisées:

  • électrophorèse de médicaments;
  • magnétothérapie basse fréquence;
  • Thérapie UHF (thérapie ultra haute fréquence);
  • Irradiation SUV (irradiation ultraviolette à ondes moyennes);
  • thérapie CMW de faible intensité (thérapie par ondes centimétriques).
Électrophorèse des médicaments
L'électrophorèse des médicaments est une procédure de physiothérapie dans laquelle des médicaments sont injectés dans les tissus affectés sous l'action d'un champ électrique. Cette méthode présente certains avantages par rapport aux autres méthodes d'administration de médicaments (injections, pilules). Premièrement, les médicaments administrés par électrophorèse ont un meilleur effet thérapeutique. Deuxièmement, leur effet thérapeutique est allongé (puisque certains des médicaments sont retenus pendant un certain temps dans la peau). Troisièmement, l'électrophorèse médicamenteuse est une procédure locale qui vise à traiter une lésion locale. Quatrièmement, cette procédure de physiothérapie est absolument indolore et non invasive (c'est-à-dire que l'intégrité des téguments de surface n'est pas perturbée), contrairement, par exemple, aux injections.

L'effet de l'électrophorèse sur le corps est déterminé par le médicament administré avec son aide. Le choix du médicament lui-même dépend de la cause du gonflement des mains. En général, avec un œdème des mains, l'utilisation de protéolytiques (violation du flux lymphatique), d'anti-inflammatoires (filariose, lymphostase, érysipèle, traumatisme, opérations chirurgicales sur les mains), d'antibiotiques (érysipèle des mains) est indiquée..

Magnétothérapie basse fréquence
Cette méthode utilise des ondes magnétiques basse fréquence à des fins de traitement, qui font partie intégrante du champ électromagnétique. Cette méthode est utilisée pour obtenir des effets thérapeutiques décongestionnants, analgésiques, trophiques (améliore le métabolisme dans les tissus), vasoactifs (stimule l'apport sanguin et le drainage lymphatique). La magnétothérapie basse fréquence est prescrite aux patients ayant des problèmes de drainage lymphatique des mains, ainsi qu'à ceux qui ont subi une intervention chirurgicale aux mains. Il peut également être utilisé dans le traitement des blessures traumatiques des membres supérieurs..

Thérapie UHF
Pour la thérapie UHF (thérapie ultra-haute fréquence), les ondes du composant électrique d'un champ électromagnétique ultra-haute fréquence sont utilisées. Avec l'aide de cette méthode de traitement, des effets anti-inflammatoires, vasodilatateurs, trophiques (améliorant la nutrition des tissus), relaxants musculaires (muscles relaxants) sont obtenus. Le traitement à ultra-haute fréquence est indiqué pour les patients présentant des blessures, un érysipèle des mains et des pathologies associées à une violation de l'innervation des vaisseaux des membres supérieurs (syndrome de Steinbrocker). Il est également recommandé pour ceux qui ont récemment subi une chirurgie de la main..

Irradiation SUV
L'irradiation SUV (irradiation ultraviolette à ondes moyennes) est basée sur l'utilisation d'ondes ultraviolettes de longueur d'onde moyenne. Ce rayonnement a des effets anti-inflammatoires, bactéricides (détruisant les microbes), immunorégulateurs. Il est principalement prescrit dans le traitement de l'œdème se développant en raison de l'érysipèle et des blessures aux mains. Il est parfois utilisé après une chirurgie du membre supérieur.

Thérapie SMV de faible intensité
Dans la thérapie CMW de faible intensité (thérapie par ondes centimétriques), des ondes électromagnétiques d'une gamme de fréquences centimétriques sont utilisées pour traiter l'œdème de la main. Ce type de thérapie est principalement prescrit pour stimuler le fonctionnement normal de la glande thyroïde et réduire l'œdème qui est une manifestation clinique du myxœdème. En outre, la thérapie CMV a un effet anti-inflammatoire, vasodilatateur et analgésique (analgésique), elle est donc souvent utilisée pour traiter l'ostéochondrose cervicale, qui est la cause du syndrome de Steinbroker..

Chirurgie

La chirurgie n'est pas la principale méthode de traitement de l'enflure des mains. Ils sont utilisés dans les cas sévères et avancés, lorsqu'un traitement conservateur (médicamenteux, physiothérapeutique) n'a plus de sens à utiliser. Le traitement chirurgical de l'œdème de la main est principalement utilisé pour éliminer les tumeurs et les kystes de diverses localisations, par exemple le foie, les reins, les poumons, la colonne vertébrale, les organes médiastinaux. Ces masses sont capables de pincer les vaisseaux alimentant les membres supérieurs (tumeur des poumons, organes médiastinaux), d'affecter leurs terminaisons nerveuses (tumeur de la colonne vertébrale, des poumons), et également de provoquer un œdème hypooncotique (en cas de cancer du rein et du foie).

Un traitement chirurgical peut être nécessaire dans les situations cliniques suivantes:

  • pathologie cardiaque;
  • une diminution de la quantité de protéines dans le sang;
  • Syndrome de Paget-Schrötter;
  • Le cancer de Pancost;
  • syndrome de la veine cave supérieure.
Pathologie cardiaque
En cas de pathologie cardiaque (malformations du cœur, infarctus du myocarde, endocardite, etc.), provoquant une insuffisance cardiaque et une stagnation du sang dans les veines des membres supérieurs, certaines méthodes chirurgicales sont parfois utilisées (pose de stimulateurs cardiaques, prothèses de vaisseaux cardiaques, transplantation cardiaque), qui rétablissent une fonction cardiaque normale.

Diminution de la quantité de protéines dans le sang
Dans certaines maladies du foie, des reins, des intestins, caractérisées par une diminution des protéines dans le sang, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour éliminer le processus pathologique de ces organes (tumeur, kyste, abcès, malformation, etc.) et corriger leur activité physiologique.

Syndrome de Paget-Schrötter
Dans le traitement du syndrome de Paget-Schrötter, on a souvent recours à un traitement thrombolytique régional, c'est-à-dire à l'introduction de médicaments thrombolytiques dans la veine sous-clavière à travers un tube (cathéter) qui peut détruire le thrombus formé dans la lumière de la veine.

Cancer du pancost
Le traitement chirurgical du cancer de Pancost est le principal. Il consiste à retirer la tumeur elle-même, les zones adjacentes du poumon, ainsi qu'à retirer d'autres tissus impliqués dans le processus oncologique (plèvre, vaisseaux, ganglions lymphatiques, etc.).

Syndrome de la veine cave supérieure
Le but principal de l'application du traitement chirurgical du syndrome de la veine cave supérieure est d'éliminer la cause du blocage de l'écoulement du sang veineux à travers cette veine. À cette fin, le prélèvement direct d'un caillot sanguin d'une veine est souvent utilisé - thrombectomie ou pontage de ce tronc veineux, c'est-à-dire la création d'un chemin supplémentaire par lequel le sang veineux contournera la partie bloquée de la veine. Si la cause de ce syndrome est une compression externe par des formations pathologiques (kyste, tumeur pulmonaire, etc.), ils ont généralement recours à leur élimination.

Bandage serré

Le bandage serré est un type de traitement de compression pour le gonflement des mains. La signification générale du bandage des mains enflées (à l'aide d'un bandage élastique) est qu'après cette manipulation, les téguments de surface (ainsi que les vaisseaux) des membres supérieurs sont comprimés de l'extérieur. Comme la majeure partie du fluide intercellulaire s'accumule à ces endroits (téguments de surface), après un bandage serré, il ne peut tout simplement pas surmonter une résistance aussi forte que le matériau élastique crée de l'extérieur. Par conséquent, le fluide intercellulaire pénètre dans le lit vasculaire des systèmes lymphatique et veineux et est retiré des zones œdémateuses..

Le bandage serré des mains est le plus souvent utilisé pour les pathologies associées à un drainage lymphatique altéré. Il peut s'agir d'anomalies dans le développement du système lymphatique, de lésions des vaisseaux lymphatiques après une intervention chirurgicale et de blessures à la main. En outre, un blocage du drainage lymphatique peut être observé après une mastectomie (ablation du sein).

Dans certains cas, un bandage serré peut être utilisé en cas d'insuffisance veineuse (œdème cardiaque, blocage des veines sous-clavières, axillaires, etc.) ou d'œdème provoqué par une diminution des protéines dans le sang (avec des pathologies des reins, du foie, des intestins, etc.). En plus du bandage pour gonflement des mains, vous pouvez également utiliser un autre type de traitement de compression, appelé sous-vêtements de compression (manches élastiques, gants).

Pourquoi la main droite gonfle?

Un œdème limité de tout le bras droit se retrouve généralement dans les pathologies du système veineux (compression de la veine sous-clavière par une tumeur, syndrome de Paget-Schrötter, etc.) ou lymphatique (congestion lymphatique après ablation mammaire, chirurgie du bras, etc.). Avec eux, il y a une violation de l'écoulement du sang veineux ou de la lymphe (et avec eux du liquide interstitiel) des tissus du membre supérieur vers la poitrine.

En règle générale, le gonflement de la main droite avec ces pathologies est prononcé, constant (c'est-à-dire qu'il ne disparaît pas le matin ou le soir), accompagné d'une décoloration bleue (avec des veines obstruées) ou d'un blanchiment (avec insuffisance lymphatique) de la peau. Un gonflement de la pathologie du système veineux est souvent associé à une douleur, une faiblesse et une augmentation du schéma veineux dans le bras affecté (c'est-à-dire une augmentation et une expansion des veines saphènes).

Un œdème local du bras droit (par exemple, main, avant-bras, coude, etc.) peut le plus souvent être observé avec ses blessures (fractures, luxations, brûlures, ecchymoses), érysipèle (infection cutanée), ostéomyélite (inflammation des os), myosite (inflammation muscles). Le gonflement de la main avec ces pathologies est causé par une forte expansion des petits vaisseaux (résultant d'une inflammation) dans les zones endommagées du membre supérieur droit. En outre, un œdème local peut être provoqué par une formation pathologique volumétrique, par exemple une tumeur ou un kyste des tissus de la main..

Pourquoi la douleur et l'enflure apparaissent-elles dans les mains??

La douleur et le gonflement des mains sont des signes d'inflammation des structures anatomiques qui forment les deux membres supérieurs. Le processus inflammatoire est une réaction du corps qui se développe en réponse à des dommages à l'une de ses structures. La peau, la graisse sous-cutanée, les articulations, les muscles, les ligaments, les nerfs, etc. peuvent devenir enflammés dans les mains..

La combinaison de ces deux symptômes (douleur et gonflement) est la plus fréquente dans les maladies (insuffisance cardiaque, syndrome de Paget-Schrötter, syndrome de la veine cave supérieure) dans lesquelles le transport normal du sang veineux des mains vers le cœur est bloqué. Avec eux, avec le sang veineux dans les tissus de la main, s'accumulent des produits toxiques du métabolisme cellulaire, qui endommagent les terminaisons nerveuses et les tissus des membres supérieurs, à la suite desquels se développent des syndromes d'inflammation, de douleur et d'œdème..

La douleur et le gonflement des mains peuvent être le résultat d'un clampage des vaisseaux artériels des mains, ce qui est assez souvent observé dans le cancer de Pancost (cancer de l'apex du poumon), des lésions des membres supérieurs et des anomalies dans le développement des artères. La perturbation de l'apport sanguin artériel aux mains entraîne généralement une hypoxie (manque d'oxygène) de leurs tissus, ils commencent à mourir rapidement. Les processus de mort s'accompagnent souvent du développement d'une inflammation..

La violation du tonus nerveux des vaisseaux alimentant les tissus des membres supérieurs peut être un autre facteur entraînant un gonflement et une douleur dans les mains. La pathologie la plus connue dans laquelle une telle violation se produit est le syndrome de Steinbroker. Avec lui, les nerfs provenant de la moelle épinière et les vaisseaux innervants des membres supérieurs sont comprimés dans la région de la colonne vertébrale. En conséquence, les vaisseaux reçoivent moins (ou, au contraire, reçoivent plus) d'influx nerveux. Cela entraîne une perte de tonus, une expansion instantanée (ou un rétrécissement), une augmentation de leur perméabilité, ce qui, en général, affecte négativement les processus de nutrition des tissus, l'élimination (nettoyage) du liquide interstitiel, ce qui provoque un gonflement et une douleur dans les mains..

Pourquoi un gonflement du visage et des mains se développe-t-il??

Un gonflement du visage et des mains peut apparaître pour diverses raisons. Tout d'abord, le gonflement de ces deux zones anatomiques peut être causé par un dysfonctionnement du cœur, du foie, des reins et des intestins. Parfois, un gonflement des mains et du visage se développe avec des allergies, des maladies thyroïdiennes, une sécrétion anormale de vasopressine. Souvent, l'apparition simultanée d'un œdème sur le visage et les membres supérieurs est associée à un déséquilibre hormonal qui se développe pendant la grossesse ou pendant la période prémenstruelle.

Il existe les principales raisons suivantes pour le gonflement du visage et des mains:

  • allergie;
  • insuffisance de la fonction cardiaque;
  • syndrome de la veine cave supérieure;
  • hypersécrétion de vasopressine;
  • syndrome prémenstruel;
  • toxicose tardive des femmes enceintes;
  • hypothyroïdie;
  • fonction hépatique insuffisante;
  • une maladie intestinale;
  • défaillance de la fonction rénale.
Allergie
Le développement d'un œdème sur le visage et les mains allergiques est associé à une forte expansion des vaisseaux superficiels de leurs tissus.

Manque de fonction cardiaque
Le manque de fonction cardiaque peut souvent entraîner une violation de l'écoulement du sang veineux des tissus des mains et du visage, ce qui peut provoquer leur œdème.

Syndrome de la veine cave supérieure
Dans le syndrome de la veine cave supérieure, il y a un blocage de l'écoulement du sang veineux à travers la veine cave vers le cœur, à la suite de quoi il (sang veineux) stagne dans les veines des mains qui y pénètrent. L'accumulation de sang veineux dans les tissus du visage et des mains, d'une part, contribue à l'expansion des vaisseaux veineux et, d'autre part, à une violation de l'élimination du liquide interstitiel des tissus de la moitié supérieure de la poitrine et au développement d'un œdème dans ceux-ci.

Hypersécrétion de vasopressine
La vasopressine est une hormone qui affecte l'équilibre hydrique dans le corps. Il favorise l'absorption d'eau dans le tissu rénal de l'urine primaire et son excrétion (eau) dans le sang. Une sécrétion accrue de cette hormone peut entraîner une augmentation du volume total de liquide dans le corps et l'apparition d'un œdème sur le visage et les mains..

Syndrome prémenstruel
La cause de l'apparition d'un œdème sur le visage et les mains avec le syndrome prémenstruel est une augmentation du taux de progestérone dans le sang. La progestérone est une hormone synthétisée dans les glandes surrénales et les ovaires. Cette hormone peut augmenter la rétention d'eau dans le corps et contribuer à l'œdème..

Toxicose tardive des femmes enceintes
Avec une toxicose tardive de la femme enceinte (prééclampsie), la cause de l'œdème du visage et des mains peut être une augmentation de la sécrétion de certaines hormones (aldostérone, rénine, hormone natriurétique, adrénaline, etc.), responsables de l'équilibre eau-électrolyte dans le corps et de la régulation du tonus vasculaire.

Hypothyroïdie
Le développement d'un œdème sur les mains et le visage avec hypothyroïdie est associé à une diminution du métabolisme général dans le corps et à l'accumulation dans les espaces interstitiels de grandes quantités de protéines hydrophiles (qui aiment l'eau) (glycosaminoglycanes), qui attirent l'eau des vaisseaux et contribuent à sa rétention dans les tissus environnants.

Manque de fonction hépatique
Le foie est une "plante" pour la production de protéines du plasma sanguin, qui, dans une large mesure, déterminent l'osmose (c'est-à-dire la capacité à retenir le fluide) du sang circulant dans les vaisseaux. Le manque de fonction hépatique peut souvent entraîner une diminution de l'osmose du sang, à la suite de laquelle sa partie liquide pénètre dans les tissus, ce qui servira de raison principale au développement d'un œdème sur le visage et les mains..

Une maladie intestinale
Dans les maladies de l'intestin, l'absorption des protéines de sa cavité dans le sang est insuffisante. Un manque de protéines dans le sang peut réduire la pression oncotique (capacité du plasma sanguin à retenir l'eau, médiée par la quantité de protéines). En raison du fait que dans les tissus du corps, cette pression devient plus élevée que dans les vaisseaux (puisqu'elle y tombe en l'absence de protéines), le liquide interstitiel ne peut normalement pas pénétrer dans les vaisseaux et être retiré des tissus. Par conséquent, avec les maladies intestinales, un gonflement des mains et du visage se développe..

Manque de fonction rénale
Avec une fonction rénale insuffisante, un gonflement du visage et des mains peut très souvent se produire. Cela est dû au fait qu'avec lui, les reins en grande quantité éliminent du sang par l'urine l'albumine (protéines sanguines), qui joue un rôle décisif dans le maintien de la pression oncotique sanguine et protège les tissus de l'œdème..

Dans quels cas les deux mains sont-elles gravement enflées??

Un œdème sévère des deux mains est le plus fréquent dans les pathologies vasculaires dans lesquelles la circulation normale du sang veineux et du liquide lymphatique est perturbée. Des réactions allergiques sévères peuvent également provoquer le développement d'un tel œdème. La maladie rénale peut rarement provoquer un gonflement sévère des mains, mais dans certains cas, elle peut être un facteur majeur de son développement..

Les mains peuvent gonfler considérablement dans les situations pathologiques suivantes:

  • augmentation de la pression veineuse;
  • augmentation de la pression lymphatique;
  • réactions allergiques;
  • maladie du rein.
Augmentation de la pression veineuse
Le système veineux est conçu pour éliminer l'excès de liquide et les produits métaboliques des zones périphériques (bras, jambes, cou, tête, etc.) vers les organes (cœur, reins, foie, etc.). Dans certains cas (avec thrombose veineuse, lorsqu'ils sont comprimés de l'extérieur par un kyste ou une tumeur pulmonaire), la pression veineuse peut augmenter dans ce système. Une augmentation de cette pression entraîne souvent un blocage du transport du liquide interstitiel des tissus vers les veines, à la suite de quoi il stagne et s'accumule dans les tissus, ce qui est la raison de l'apparition d'un œdème sévère sur les mains.

Augmentation de la pression lymphatique
Le système lymphatique est également impliqué dans l'élimination du liquide interstitiel des tissus. La détérioration du flux lymphatique entraîne souvent une stagnation de la lymphe dans les vaisseaux lymphatiques, une augmentation de la pression lymphatique et empêche un excès de liquide interstitiel de pénétrer dans le système lymphatique. Un œdème sévère des deux mains survient dans des maladies parasitaires (wucherériose, brugiose) et des anomalies dans le développement de leurs vaisseaux lymphatiques.

Réactions allergiques
Le développement d'un œdème sévère des mains en cas de réactions allergiques est dû à la libération dans le sang d'une quantité importante de médiateurs allergiques (facteurs) qui provoquent une vasodilatation de la peau des membres supérieurs et augmentent la perméabilité de leurs parois..

Maladie du rein
La défaite du parenchyme rénal (tissu), qui survient dans diverses maladies rénales (glomérulonéphrite, diabète sucré, pyélonéphrite, amyloïdose, polykystique, etc.), peut être accompagnée d'une altération de la filtration sanguine, à la suite de laquelle une quantité accrue de protéines plasmatiques sera excrétée dans l'urine. Ces protéines régulent en permanence la pression oncotique sanguine et maintiennent le transport normal du liquide entre les tissus et les vaisseaux sanguins. La protéinurie (augmentation de l'excrétion de protéines dans l'urine) est la principale cause qui contribue à un gonflement sévère des mains d'une maladie rénale.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte