La douleur au gros orteil est l'une des plaintes les plus courantes que les patients adressent aux médecins. Ce symptôme peut avoir de nombreuses explications, allant du traumatisme domestique à une maladie systémique grave..

Les raisons

Étant donné que les membres inférieurs sont soumis à un stress important lors de la marche et de la position debout, les petites articulations des doigts peuvent devenir surchargées et douloureuses. Une autre cause fréquente est les chaussures inconfortables qui exercent une pression excessive sur l'avant du pied, faisant souffrir un ou plusieurs orteils..

Un inconvénient important est causé à une personne par la défaite de la peau par des champignons, des callosités et des ongles incarnés. Les déformations congénitales ou acquises du pied peuvent également causer des douleurs au premier orteil..

Séparément, il convient de mentionner les facteurs internes qui provoquent une douleur au pouce et nécessitent un examen médical obligatoire. Il s'agit notamment de la goutte, de l'arthrite d'origines diverses, de l'arthrose, du diabète sucré et des pathologies vasculaires des membres inférieurs - athérosclérose, endartérite oblitérante, etc..

Parfois, la cause de la douleur dans la région du pouce est l'ostéochondrose, les hernies intervertébrales et les syndromes radiculaires causés par le pincement des nerfs rachidiens.

Traumatisme

Les blessures comprennent non seulement les ecchymoses, mais aussi les fractures, les luxations, les entorses et les ruptures des ligaments, ainsi que les dommages causés par l'exposition à des températures extrêmes - brûlures et gelures. Le plus souvent, des fractures phalangiennes se produisent, car elles sont mal protégées et ont un petit diamètre.

Les premier et deuxième doigts sont les plus vulnérables, car ils sont généralement les plus longs et saillants vers l'avant. Même une petite fissure après une ecchymose peut causer une douleur importante, surtout lorsque le doigt est fléchi..

Les symptômes d'une fracture sont les suivants:

  • douleur sur le site des dommages, aggravée par la pression;
  • le doigt peut être très enflé;
  • des ecchymoses et des ecchymoses apparaissent sur le côté et à la base du pouce;
  • ça fait mal de marcher sur ton pied.

À cause de la douleur, la personne commence à boiter, essayant de s'appuyer sur le talon. Si le lit de l'ongle est endommagé, une infection et le développement de complications sont possibles. Il convient de noter que le syndrome douloureux en violation de l'intégrité de l'os du 1er doigt est prononcé, tandis que les fractures des autres doigts peuvent passer longtemps inaperçues. En savoir plus sur les causes de la douleur dans les orteils ici.

Goutte

Le dépôt de cristaux d'acide urique peut se produire dans presque toutes les articulations, mais ce sont les gros orteils qui sont le plus souvent touchés. La pathologie affecte un membre ou les deux, provoquant une douleur insupportable dans l'orteil du pied gauche ou droit.

La goutte est caractérisée par une évolution paroxystique avec des exacerbations la nuit. Chaque attaque survient soudainement et dure de plusieurs heures à plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Le nom «goutte» dans la traduction du grec sonne comme «piège à pied», qui reflète pleinement l'essence de la maladie.

La goutte se développe en 4 étapes et au début, il n'y a aucun symptôme. Au cours de la transition vers la deuxième étape, la maladie se fait sentir brusquement et de manière inattendue, obligeant une personne à se réveiller au milieu de la nuit et à boire des analgésiques. Les analgésiques conventionnels n'aident pas toujours parce que les crises sont causées par des taux élevés d'acide urique dans le sang..

Au 3ème stade, la fréquence et l'intensité des crises augmentent, ce qui, si elles ne sont pas traitées, conduit à une accumulation chronique d'urates et à l'apparition de formations caractéristiques - tophus - sur l'orteil du pied droit ou gauche.

Arthrite

Les douleurs articulaires dans l'arthrite sont causées par un processus inflammatoire qui se produit dans le contexte de troubles métaboliques, d'allergies, d'infections, de traumatismes et d'autres conditions. Une douleur accrue après minuit et plus près du matin est caractéristique. L'intensité du syndrome douloureux varie de légère à sévère et les mouvements peuvent être considérablement limités. Un gonflement et une rougeur se produisent sur le site de la lésion, l'articulation du pouce est douloureuse et chaude au toucher.

Si les doigts font mal à la fois à la jambe droite et à la jambe gauche, on peut supposer une arthrite d'origine rhumatismale. Avec cette pathologie, les articulations sont affectées symétriquement et le processus implique principalement les mains et les pieds..

L'arthrite peut survenir sous forme aiguë et chronique, et également être accompagnée de symptômes d'intoxication générale - fièvre, faiblesse, maux de tête et courbatures. La maladie survient à la fois chez les adultes et les enfants, qui souffrent le plus souvent d'arthrite rhumatoïde et infectieuse..

Il convient de noter que les enfants tombent particulièrement malades. Un enfant de moins de 2 ans a non seulement des douleurs dans les jambes, mais aussi les organes vitaux - le cœur, les reins et le foie - sont affectés. Dans 25% des cas, l'arthrite juvénile entraîne une invalidité.

Arthrose

Comment le gros orteil fait-il mal avec l'arthrose? Un symptôme typique commence la douleur après une période de repos ou de repos. Le matin, le doigt ne fléchit pas bien et il faut un certain temps pour développer l'articulation douloureuse. Les premiers symptômes sont une fatigue des jambes après une longue marche, une rougeur et un léger gonflement près de l'articulation.

Au fur et à mesure que l'arthrose progresse, l'amplitude des mouvements diminue et une croissance douloureuse apparaît près de l'articulation. L'os métatarsien dévie progressivement vers l'extérieur, déplaçant le gros orteil vers l'intérieur du pied.

À l'avenir, la déformation augmente, le syndrome douloureux inquiète même la nuit et au repos. Après le stress, l'articulation gonfle beaucoup et une inflammation de la synoviale peut commencer - synovite réactive.

Comme l'arthrose décompose le cartilage articulaire, ses particules forment un film à la surface des os appelé détritus. Les détritus peuvent bouger pendant le mouvement, soulageant temporairement les patients de la douleur. Cependant, lorsqu'un fragment de cartilage pénètre dans la cavité articulaire, le doigt "cale" dans une position.

Hallux valgus, oignon

La cause de cette déformation dans la plupart des cas est la dysplasie congénitale du tissu conjonctif. L'impact négatif, conduisant au développement du valgus, est rendu par des blessures, un excès de poids et des troubles métaboliques dans le corps.

Avec hallux valgus, l'axe du pied se déplace, la voûte plantaire descend, le talon tourne vers l'extérieur. En raison de la redistribution de la charge, le 1er doigt est plié en raison de la déviation de la tête de l'os métatarsien vers le petit doigt.

Hallus Valgus est la cause la plus fréquente de douleurs aux jambes chez les femmes de plus de 30 ans. Le problème n'est pas seulement de nature esthétique, mais entraîne également de graves difficultés lors de la marche, du choix et du port de chaussures. Les symptômes du valgus sont particulièrement prononcés avec une forte courbure, lorsque l'angle de déviation atteint 30 degrés ou plus.

Pourquoi le gros orteil fait-il mal avec une telle déformation? En raison du changement de l'angle de l'articulation et de la relation entre les os, le tissu cartilagineux s'use plus rapidement et l'os subit également des transformations structurelles. En raison de la friction et de la pression constantes sur l'os saillant, le sac synovial de l'articulation (bursite) devient enflammé, ce qui provoque les symptômes correspondants - douleur, rougeur et gonflement.

Au fil du temps, la taille de «l'os de la jambe» augmente, ce qui entraîne une douleur débilitante à l'avant-pied en raison d'un traumatisme constant.

Premiers secours pour les blessures

Si votre doigt vous fait mal après une grave ecchymose, appliquez d'abord de la glace ou une compresse froide. En cas de fracture, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un traumatologue, en cas de blessure ouverte - appelez immédiatement une ambulance.

Et que faire quand il n'y a aucun moyen d'appeler une ambulance ou que cela prend trop de temps? La procédure pour une fracture ouverte d'un doigt est la suivante: rincer la plaie à l'eau claire, puis la traiter avec un antiseptique (peroxyde, permanganate de potassium). Enveloppez votre doigt avec un bandage stérile et appliquez ensuite de la glace.

Afin de minimiser les conséquences et d'éviter de nouveaux traumatismes, le doigt doit être fixé dans une position fixe. Tout analgésique peut soulager la douleur, y compris un médicament aussi puissant que le tramadol..

Traiter la goutte

Le traitement de la goutte est complexe et comprend non seulement des médicaments, mais également une bonne nutrition. C'est le régime qui joue le rôle le plus important, car l'utilisation d'aliments «nocifs» annule l'effet de la prise de médicaments.

Le principe principal du traitement est de contrôler le niveau d'acide urique, pour lequel la colchicine, l'allopurinol, le fébuxostat, la peglocticase et le probénécide sont prescrits. Pour éliminer l'inflammation, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés - Diclofénac, Ibuprofène, Aspirine. Lors d'une crise aiguë, de la glace ou des compresses froides peuvent être appliquées, il est préférable de garder la jambe douloureuse sur une élévation, en plaçant un oreiller en dessous.

Comment se débarrasser de l'arthrite

La cause des douleurs articulaires dans l'arthrite est l'inflammation, qui est mieux aidée par les AINS. Cependant, la condition principale de la guérison est l'élimination des troubles qui ont provoqué le processus inflammatoire. Si une arthrite infectieuse est diagnostiquée, des antibiotiques sont prescrits.

Pour l'arthrite allergique, des antihistaminiques sont nécessaires - Suprastin, Diazolin, Zirtek, Parlazin. Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, qui a une nature auto-immune, comprend nécessairement l'utilisation de médicaments de base, qui comprennent le méthotrexate, la sulfasalazine, le léflunomide.

Comment arrêter l'arthrose

Le début du traitement de l'arthrose aux stades précoces est le plus efficace et tout à fait capable de prévenir le développement de déformations et de complications graves. La tâche principale est d'arrêter la destruction du tissu cartilagineux, qui est obtenue en prenant des médicaments en combinaison avec des exercices thérapeutiques.

Il est impossible de restaurer complètement le cartilage, mais il est tout à fait possible de ralentir le processus dégénératif-dystrophique lorsqu'il n'est pas allé trop loin. La principale condition pour un traitement réussi est de réduire le stress sur l'articulation. Cela signifie des temps de repos plus courts, moins de marche et moins de position debout..

La perte de poids est cruciale, car perdre même 5 à 7 kg facilite grandement le travail conjoint. En combinaison avec des exercices thérapeutiques, cela permet une amélioration significative de la circulation sanguine et un renforcement des structures périarticulaires. Ainsi, la carence nutritionnelle du cartilage est éliminée et sa destruction est ralentie..

Si la boule du pouce fait mal ou si une douleur survient lors de la marche, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens à base d'ibuprofène ou de diclofénac sont prescrits. Ils peuvent être pris par voie orale ou topique en fonction de la gravité des symptômes.

En cas de douleur intense, des médicaments hormonaux sont utilisés, qui sont injectés directement dans la cavité articulaire. Le plus souvent, des injections sont administrées avec Diprospan, Kenalog, Hydrocortisone, ainsi qu'avec Celeston et Flosterone..

Dans les premiers stades, il est conseillé d'utiliser des chondroprotecteurs conçus pour améliorer la nutrition du cartilage et normaliser la composition du liquide synovial. Les médicaments chondroprotecteurs modernes contiennent des composants anti-inflammatoires supplémentaires, grâce auxquels 2 objectifs sont atteints à la fois - réduire le syndrome douloureux et stimuler la régénération du cartilage.

Il est conseillé à de nombreux patients de traiter l'arthrose par des injections d'acide hyaluronique, appelées «prothèses liquides». Après plusieurs injections, le doigt n'a plus mal à se plier, car l'hyaluron crée un film protecteur qui protège le cartilage des frottements excessifs.

Le traitement chirurgical est effectué uniquement en cas de déformation articulaire sévère et d'absence d'effet des méthodes conservatrices.

Comment corriger l'hallux valgus

Avec une légère déviation du gros orteil à l'intérieur du pied, des appareils orthopédiques peuvent être utilisés - semelles intérieures, supports de cou-de-pied, coussinets de talon et chaussures spéciales. La physiothérapie et des exercices thérapeutiques pour les pieds sont également prescrits. Ce traitement aide également en cas de déformation du marteau, qui peut se développer dans tous les doigts, y compris les petits doigts..

La courbure en forme de marteau se caractérise par une flexion forcée constante du doigt dans la première articulation de la phalange et son appui sur le bord de l'ongle. Le plus souvent, le deuxième doigt subit une telle déformation, mais avec la progression de Hallus Valgus, la position des doigts restants peut changer..

La déformation en forme de marteau est accompagnée de douleurs, de changements de démarche et de callosités. Il est à noter que lorsque vous portez des chaussures à talons hauts, le petit doigt est déformé, car il représente la majeure partie de la charge. En savoir plus sur les autres causes de la douleur pinky ici.

Les stades avancés du valgus peuvent nécessiter une intervention chirurgicale, en particulier avec le syndrome de la douleur persistante. Aujourd'hui, il existe plus de 100 techniques chirurgicales qui permettent aux patients de retrouver une démarche facile. L'inconvénient de toute opération de ce type est l'absence de garantie à 100%, car une rechute ne peut être complètement exclue.

Les opérations les plus douces sont réalisées à l'aide d'un laser, ce qui présente des avantages indéniables:

  • la procédure ne prend pas plus d'une heure, tandis que les opérations ordinaires sont effectuées en quelques heures;
  • une anesthésie locale suffit pour soulager la douleur;
  • il n'y a presque pas de saignement;
  • la fonction des jambes se rétablit rapidement, ce qui prend environ deux semaines. Avec des opérations ouvertes, la réhabilitation dure au moins un an.

Types d'opérations laser:

  • exostectomie. Le faisceau laser «évapore» une partie de la croissance osseuse et des tissus mous voisins;
  • ostéotomie. Une excision partielle de la première phalange est réalisée, raccourcissant le doigt;
  • arthroplastie de résection. L'articulation déformée est complètement remplacée par une prothèse.

Ainsi, il existe de nombreuses raisons à la douleur au pouce et la plupart des maladies présentent des symptômes similaires. Pour que le traitement fonctionne, il est nécessaire de savoir pourquoi la douleur apparaît. Sur la base des résultats de l'examen, le médecin prescrira les médicaments nécessaires, la physiothérapie et donnera des recommandations concernant les exercices thérapeutiques. être en bonne santé!

Le gros orteil fait mal - que faire et comment traiter

Un gonflement, des sensations douloureuses, une lourdeur dans les jambes, que la plupart des gens éprouvent périodiquement, introduisent une disharmonie et perturbent le rythme de vie habituel. Des chaussures inconfortables, un horaire de travail spécial, des charges sportives, des blessures peuvent causer de l'inconfort. Le talon ou la voûte plantaire, l'articulation de la cheville, les orteils sont ciblés pour diverses maladies. Pourquoi le gros orteil fait mal et comment y faire face est l'un des problèmes brûlants du rythme de vie moderne.

Causes possibles de la douleur au gros orteil

Des chaussures inconfortables, une alimentation malsaine, un excès de poids, des blessures et des chocs lors de la pratique du sport entraînent douleur et engourdissement dans les membres inférieurs. La présence d'une bosse sur le côté du pied, une gêne lors de la flexion, un gonflement des zones des ongles ou de la plante du pied peuvent être causés par les raisons suivantes:

  • Blessures au foyer. La chute d'objets lourds sur la jambe, les entorses et les entorses sont souvent la source de gonflement et de douleur au gros orteil.
  • Activité physique intense avec un entraînement sportif insuffisant. Un mode de vie sédentaire, des kilos en trop donnent une charge supplémentaire.
  • Sports professionnels. Les luxations des articulations du gros orteil à la fois sur le pied droit et sur le pied gauche des athlètes et des athlètes sont souvent associées à une charge accrue pendant la poussée.
  • "Mauvaises" chaussures.
  • Caractéristiques du travail. Une journée de travail de huit heures sans possibilité de s'asseoir menace de lourdeur du bas du pied, gonflement des gros orteils.
  • Mauvaise pédicure.
  • Maladies congénitales ou acquises.

Quelles maladies peuvent provoquer de la douleur

L'inflammation de toute articulation du corps humain est appelée arthrite. Si votre gros orteil vous fait mal, qu'il y a une rougeur ou un gonflement de cette zone, la mobilité de la phalange métatarsienne a diminué, vous devez absolument consulter un médecin. L'arthrite survient:

  1. Infectieux. Les maladies virales non traitées réduisent l'immunité globale. Les streptocoques envahissent l'articulation, détruisant le tissu cartilagineux. Il commence de manière asymptomatique, se transformant progressivement en douleur douloureuse et lancinante. Les attaques sont plus fortes la nuit et s'atténuent progressivement le matin..
  2. Déficient (excès). Le manque, ainsi qu'un excès de minéraux, de vitamines, de sels, conduit à des troubles métaboliques. Le résultat est l'accumulation de dépôts nocifs dans la zone du gros orteil, qui fait souvent mal pendant l'exercice..

Les raisons des changements dans la structure, l'action des articulations du pouce sont des maladies telles que:

  • L'arthrose. Ce sont des troubles des tissus mous et des modifications négatives du cartilage..
  • Ostéoporose. Tissu osseux réduit, ce qui augmente la fragilité osseuse. Causé par une carence en calcium et en phosphore.
  • Oignon du gros orteil. Inflammation du sac inter-articulaire - sacs. Causes: excès de sel dans le corps, déformation des pieds, troubles immunitaires.
  • Déformation planovalgus du pied. Une condition appelée goutte, un os dans la jambe. C'est le déplacement des gros orteils vers l'intérieur, alors qu'ils perdent fortement leur mobilité, font mal.
  • Névrome de Morton. Nerfs pincés, provoquant l'épaississement des tissus mous autour d'eux. Sensation de brûlure aux extrémités des membres, crampes et picotements - symptômes de la maladie.
  • Blessure à la cheville. La déchirure des ligaments, les luxations, les entorses perturbent la circulation sanguine du pied, les gros orteils deviennent engourdis, gonflent.
  • Diabète. Avec de telles maladies, toute douleur dans les extrémités est une raison de consulter un spécialiste. La violation de la circulation sanguine du pied sans traitement chirurgical entraîne une gangrène et une amputation.

Si l'os près du pouce fait mal

La formation d'un gonflement au début de la phalange du pouce est souvent le début de gros ennuis. Il est nécessaire de rechercher la cause de la formation sur l'os:

  • Goutte. Cela se produit à la suite de l'accumulation de sels d'acide urique dans l'articulation. Ils se calcifient progressivement, provoquant la croissance d'une bosse latérale sur les jambes..
  • Hallux valgus - déformation du pouce. Les causes physiologiques sont l'inclinaison interne du pied, qui provoque une croissance osseuse significative sur le côté et un déplacement (déviation) sur le côté. Considéré comme une "maladie féminine".
  • La bursite favorise la croissance d'une bosse douloureusement rouge et enflée près de la phalange du premier orteil en raison de la prolifération et de l'élimination intempestive du liquide articulaire dans le «sac».

L'articulation du gros orteil fait mal

Les douleurs au pouce sont causées par l'arthrose ou l'arthrite. Une visite opportune chez un spécialiste aidera à se débarrasser de l'inconfort. Sinon, l'articulation «s'usera» progressivement, une intervention chirurgicale sera nécessaire. La cause d'une douleur brûlante et douloureuse à la base du gros orteil est une lésion des ligaments de la cheville à la suite d'un effort physique important ou d'un poids.

Douleur intense près de l'ongle en appuyant ou en marchant

Pourquoi la zone autour du gros orteil fait-elle mal au repos ou en marchant? Une pédicure infructueuse, des lésions de la cuticule de la plaque à ongles, des lésions fongiques, des conditions insalubres, des coins incarnés des ongles déclenchent souvent l'apparition de rougeurs, d'enflures et de douleurs de nature différente. En cas d'infection purulente, il est préférable de consulter un chirurgien pour éviter d'endommager les articulations..

Chaussures inconfortables avec un orteil pointu, l'écart entre la taille des chaussures et le pied provoque un effet mécanique sur le gros orteil, le serrant; marcher avec les talons augmente la pression sur les coussinets, pinçant les terminaisons nerveuses.

Si votre gros orteil est enflé et douloureux

Pour comprendre quoi faire si votre gros orteil est enflé et douloureux, vous devez en découvrir la raison. Souvent, la base de la douleur est un traumatisme physique, lorsqu'un œdème survient au site d'une ecchymose, d'un coup ou d'une entorse. Gardez le repose-pied pendant plusieurs jours, utilisez des anesthésiques, des pommades vasculaires pour soulager les symptômes.

Un ongle incarné qui se purge provoque une douleur aiguë et des contractions dans l'articulation et un gonflement. Des bains chauds de solution saline, des antiseptiques, des remèdes populaires - chélidoine, camomille - aideront à se débarrasser de l'inflammation. Les chaussures inconfortables, les talons hauts en combinaison avec le travail "sur les pieds" sont une cause fréquente de gonflement de la plante du pied et des gros orteils.

Que faire et quel traitement prendre

Pour les douleurs dans les gros orteils, il est conseillé de consulter un spécialiste. Les recommandations générales de prévention sont les suivantes:

  • porter des chaussures confortables avec un talon de 3 à 5 cm;
  • achat de chaussures orthopédiques;
  • l'adhésion à un régime sans sel, au moins gras, épicé, sucré;
  • perte de poids;
  • sélection de salons de manucure éprouvés;
  • porter des chaussures spéciales dans les lieux publics: piscines, plages, clubs sportifs.

Pour l'ostéoporose déformante

La destruction du cartilage autour de l'articulation à la suite du vieillissement rapide, de l'usure entraîne des fissures, voire une destruction complète. En conséquence, le tissu articulaire est déformé et l'os est exposé. Si votre gros orteil vous fait mal, vous devez réduire votre activité physique pendant une exacerbation. Les procédures de physiothérapie - électrophorèse, UHF, magnétothérapie - aident à soulager la douleur. Les onguents chondroprotecteurs, les anti-inflammatoires, les analgésiques sont des compagnons constants dans le traitement de l'arthrose déformante.

Avec la goutte

Le dépôt de sels de lithiase urinaire est lourd d'inflammation douloureuse et de grosseur sur le côté du pied. Une crise de douleur aiguë est soulagée à la maison par l'application de glace. Limitez votre apport en protéines pendant votre convalescence. Consulter un rhumatologue aidera à déterminer le degré de développement de la goutte. Pour arrêter l'attaque, le médecin sélectionnera des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, des médicaments qui éliminent rapidement l'acide urique du corps. Un régime strict sans sel avec un apport limité en protéines sera le moyen le plus important de lutter contre la maladie..

Avec mycose des ongles

Les lésions mycotiques sont difficiles à guérir seules. Les médicaments à spectre général annoncés soulagent souvent les symptômes mais ne guérissent pas la maladie. L'enflure, l'inflammation autour de la plaque à ongles, les rougeurs peuvent être efficacement éliminées après avoir passé des tests et consulté un mycologue. Après avoir déterminé le type de champignon infectant, la zone d'infection, la gravité, le spécialiste prescrit des médicaments antimycosiques, des immunostimulants, des pommades et des crèmes. A la maison, des bains de savon et de soude, les décoctions à base de plantes seront d'une bonne aide.

Traitement des ongles incarnés

La plaque à ongles incarnée est la raison pour laquelle les ongles des pouces font mal. Les crises de douleur aiguës sont éliminées par chirurgie. Le stade initial de cette maladie est guérissable à domicile:

  • Les bains adoucissants au sel aideront à soulager les tensions. Peau douce, cuticule "libère" l'ongle incarné.
  • La longueur de la plaque à ongles doit atteindre le bout du doigt. Évitez les pédicures courtes et les vernis réguliers.
  • La forme de l'ongle est droite. Attaché avec des ciseaux pointus. Les coins pointus sont supprimés avec une lime.
  • Les infusions à base de plantes agissent comme un antiseptique, soulagent l'enflure et l'inflammation.

Quel médecin devriez-vous contacter pour diagnostiquer la maladie

Si le gros orteil fait mal pendant une longue période, la douleur est aiguë, elle disparaît avec difficulté - c'est une raison de consulter un spécialiste. Le thérapeute procédera à un examen initial et, si nécessaire, vous dirigera vers un médecin spécialisé. Une visite chez un cardiologue et un rhumatologue aidera à exclure les maladies cardiaques. Les troubles hormonaux sont sous l'autorité d'un endocrinologue. Un chirurgien orthopédiste combattra l'arthrite, l'arthrose et d'autres troubles du pied. Le traumatologue vous expliquera comment se débarrasser de la douleur dans les gros orteils due aux entorses, contusions, luxations.

Douleur dans les orteils - causes, nature, traitement

Le site fournit des informations de base à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Douleur aiguë dans les orteils avec goutte

La goutte est une maladie causée par une altération du métabolisme des purines. Elle se caractérise par une augmentation de la quantité d'acide urique dans le sang et des dépôts de ses sels (urates) dans les tissus articulaires.

Habituellement, une crise de goutte commence juste avec l'apparition de la douleur dans l'articulation du gros orteil. Avec le développement de la maladie, le processus pathologique peut se propager à un nombre croissant d'articulations - une polyarthrite se produit. Mais le plus souvent avec la goutte, les articulations des membres inférieurs sont touchées: genou, cheville, articulations du pied. Et les troubles et les douleurs les plus prononcés sont observés dans les articulations des orteils..

Les attaques de goutte commencent principalement la nuit. Une telle attaque se caractérise par une augmentation rapide de la température locale autour de l'articulation et par sa rougeur. Son gonflement et sa douleur augmentent rapidement. Une douleur brûlante atroce s'étend des orteils jusqu'à la jambe. L'inflammation peut également capturer les tissus mous, formant un tableau clinique de phlébite ou de cellulite. La durée moyenne des crises de goutte est de plusieurs jours, et parfois des semaines. Une fois les symptômes disparus, l'articulation prend progressivement sa forme normale..

Avec la goutte, des exacerbations se produisent de deux à six fois par an, et les facteurs qui déclenchent le début d'une crise sont:

  • abus de boissons alcoolisées;
  • inexactitudes dans le régime alimentaire sous la forme d'un grand nombre de viandes ou de plats gras;
  • abus de café, de cacao ou de thé fort;
  • procédures de bain intensives.

Un autre symptôme caractéristique de la goutte est le tophus, qui ressemble à des foyers de phoques pathologiques situés dans le tissu sous-cutané. Ils sont généralement localisés sur les articulations touchées, sur les surfaces extenseurs de la jambe et de la cuisse, sur les oreillettes, sur les tendons d'Achille ou sur le front.

Douleur dans les articulations des orteils avec arthrite

L'arthrite est une inflammation chronique ou aiguë de l'articulation et des tissus environnants. Cette pathologie est l'une des manifestations de toute maladie systémique du tissu conjonctif:

  • rhumatisme;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • psoriasis;
  • Troubles métaboliques;
  • pathologies auto-immunes.

Les lésions isolées des orteils dans l'arthrite sont assez rares. Le plus souvent, chez ces patients, le processus inflammatoire se propage à d'autres articulations. De plus, la douleur symétrique est très caractéristique de l'arthrite, c'est-à-dire des lésions des mêmes articulations sur les deux jambes.

La douleur arthritique dans une articulation enflammée est généralement très intense. Il apparaît non seulement pendant le mouvement, mais également au repos. Un gonflement et un gonflement sévères se développent également sur les articulations touchées par l'arthrite. La peau sur les zones enflammées acquiert une teinte rouge et violette, la température locale augmente.

En plus de la douleur, les symptômes de l'arthrite sont également:
1. Restriction de mouvement dans l'articulation.
2. Modifications de sa forme.
3. Crunch non naturel sous charge.

Différents types d'arthrite développent des douleurs dans différents doigts. Par exemple, pour l'arthrite psoriasique et réactive, il est plus courant d'endommager les gros orteils..

Douleur dans les articulations des orteils avec arthrose

L'arthrose est une maladie articulaire dégénérative-dystrophique qui se développe à la suite de la destruction du tissu cartilagineux sur la surface articulaire. Avec cette pathologie, la douleur survient d'abord périodiquement, seulement après un effort physique, et disparaît rapidement au repos. Mais avec le développement de la maladie, l'intensité de la douleur augmente, elle ne disparaît pas après le repos et peut apparaître la nuit..

Les signes d'arthrose sont les symptômes suivants:

  • raideur matinale;
  • bosses douloureuses sur les bords de l'espace articulaire;
  • limitation du mouvement dans l'articulation;
  • crunch caractéristique pendant le mouvement.

L'arthrose des orteils touche principalement les femmes. L'apparition de la maladie est déclenchée par le port de chaussures à la mode avec un bout pointu pendant de nombreuses années. En conséquence, le pouce se déforme et sa courbure vers le deuxième doigt. De plus, son os commence à faire saillie, qui est frotté par la surface de la chaussure, et subit également au fil du temps une déformation. En conséquence, toutes les articulations du gros orteil sont courbées et élargies. Cela provoque l'apparition de douleurs et une mobilité limitée..

Si l'arthrose progresse, alors le doigt peut tellement changer sa forme originale qu'il ne peut pas être ramené à sa position initiale, en utilisant même un effort physique considérable..

Une complication de l'arthrose du gros orteil est également le fait qu'après elle, les deuxième et troisième orteils subissent des déformations. Le résultat est une déformation combinée du pied. De plus, en raison du frottement constant et du traumatisme de l'articulation du 1er doigt, une bursite s'y développe..

Douleur dans le gros orteil avec bursite

L'inflammation de la capsule articulaire du gros orteil avec accumulation de liquide (exsudat) dans sa cavité est appelée bursite. Cette pathologie est caractérisée par un gonflement, une douleur, une rougeur et une chaleur dans la zone du pouce..

La principale manifestation de la bursite est la présence d'un gonflement flexible et arrondi dans la zone de l'articulation touchée, qui a une consistance molle. Un tel gonflement est assez douloureux à la palpation et est facilement déterminé visuellement..

De plus, la température locale augmente dans la zone d'inflammation et la peau acquiert une teinte violette. Avec une évolution prolongée, la bursite peut se transformer en une forme chronique. Dans de tels cas, le dépôt de sels de calcium s'ajoute à l'inflammation, ce qui provoque l'apparition d'une douleur constante..

Si la cause de la bursite était une blessure au gros orteil, la microflore pathologique peut également rejoindre le processus inflammatoire. Une bursite purulente se produit et tous les symptômes deviennent plus prononcés:

  • douleur intense dans tout le pied;
  • augmentation de la température corporelle globale;
  • mal de crâne;
  • la faiblesse;
  • nausées, etc..

Douleur dans les gros orteils avec tendinite

Blessures aux orteils

Les blessures aux orteils les plus courantes sont les fractures phalangiennes. Cela est dû au fait que les phalanges des doigts sont mal protégées des influences extérieures et que ces os eux-mêmes sont de petit diamètre et n'ont pas de résistance significative. Le plus souvent, les phalanges terminales des 1er et 2ème orteils du pied sont sujettes aux fractures, car elles dépassent considérablement en avant par rapport au reste.

Avec une fracture de la phalange de l'orteil dans les premières heures suivant la blessure, les éléments suivants sont déterminés:

  • douleur au site de la fracture lors de la sensation;
  • gonflement important;
  • douleur avec stress sur le doigt blessé;
  • douleur avec mouvements passifs des doigts;
  • ecchymoses sur les surfaces latérale et dorsale.

La douleur et la boiterie lors d'une fracture persistent longtemps. Un symptôme caractéristique est que pour réduire la douleur, une personne essaie généralement de transférer un soutien au talon. Souvent, le lit de l'ongle est également endommagé, ce qui sert plus tard de site d'infection.

Les dysfonctionnements dans les fractures des orteils II, III, IV et V peuvent ne pas être particulièrement visibles. Par conséquent, au début, le patient peut même ne pas être conscient de la présence d'une fracture. Ce n'est qu'après un certain temps, avec une augmentation de la douleur, qu'une personne consulte un médecin.

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est un processus purulent-nécrotique qui se produit dans l'os et la moelle osseuse, affectant les tissus mous environnants. La raison de cette pathologie est la pénétration de la microflore qui produit du pus dans le corps. Souvent, l'ostéomyélite des orteils se développe comme une complication de diverses pathologies osseuses, par exemple avec des fractures ouvertes.

L'ostéomyélite aiguë commence par une forte augmentation de la température corporelle à 39-40 o С.
L'état du patient se détériore considérablement, ce qui est dû à l'intoxication croissante du corps. Cette maladie se manifeste également par les symptômes suivants:

  • douleur aiguë dans le pied;
  • frissons;
  • maux de tête;
  • vomissements répétés;
  • parfois perte de conscience et délire;
  • jaunisse possible.

Au cours des premiers jours, une douleur intense au pied apparaît, qui peut se propager à la jambe. Des contractures douloureuses se développent dans les os et les articulations affectés. Le mouvement actif des orteils est impossible et le mouvement passif est sévèrement limité. L'œdème des muscles et des tissus mous du pied et du bas de la jambe augmente rapidement. La peau de la zone touchée devient cramoisie, très tendue. Souvent, un motif veineux prononcé y apparaît..

Avec la transition de la maladie vers une forme chronique, le bien-être du patient peut s'améliorer quelque peu, la gravité de la douleur au pied diminue et la douleur elle-même devient douloureuse. Les signes d'intoxication corporelle disparaissent et la température corporelle revient à la normale. Des fistules avec un écoulement purulent peu abondant se forment souvent dans la zone touchée. Plusieurs de ces fistules peuvent former un réseau de canaux sous-cutanés, qui s'ouvrent ensuite à une grande distance du foyer pathologique. À l'avenir, il y a une immobilité persistante des articulations du pied et une courbure des os des doigts.

Ongle incarné

La cause de la douleur dans les orteils peut être l'ingestion de l'ongle. Surtout, cette pathologie est affectée par le gros orteil. Le développement de ce trouble est provoqué par le port de chaussures inconfortables, ainsi que par la coupe des ongles trop courts.

Les sensations douloureuses dans ce cas peuvent être assez intenses. De plus, une rougeur de la peau autour de l'ongle incarné, son gonflement, ainsi que l'ajout d'infections.

Douleur dans l'articulation du gros orteil avec son hallux valgus

L'hallux valgus est une courbure de l'articulation métatarsophalangienne dans laquelle le pouce est dévié vers ses voisins. La principale raison du développement de ce trouble est les pieds plats et la faiblesse de l'appareil tendon-ligamentaire. Facteurs supplémentaires contribuant à l'apparition de l'hallux valgus et, par conséquent, à une augmentation de la douleur - porter des chaussures serrées ou des chaussures à talons trop hauts.

Mauvaise position du pied

Dans de tels cas, l'apparition de douleurs dans les orteils est associée à des troubles du système musculo-squelettique sous la forme d'un pied bot d'un degré ou d'un autre. En raison de la position incorrecte du pied pendant la marche, une répartition inégale de la charge se produit. Le pouce est progressivement poussé vers l'extérieur et vers le haut, déplaçant le reste derrière lui-même..

Orteils en marteau

Le développement des orteils en marteau est associé à l'aplatissement du pied et à l'application d'une pression accrue sur celui-ci. Cela se produit le plus souvent avec les pieds plats..

Comme les tendons de la voûte plantaire tentent de stabiliser le pied, les muscles responsables de la mobilité des orteils sont soumis à un stress supplémentaire. Les orteils sont tirés vers l'arrière et rentrés, ce qui entraîne une saillie significative de leurs articulations. Cela conduit à l'apparition d'une déformation du marteau. De plus, des callosités douloureuses se forment rapidement sur les articulations saillantes..

Les orteils de marteau déformés frappent la chaussure à divers endroits et sont sujets à des frottements. L'irritation se produit dans les zones où les orteils tordus touchent la surface de la chaussure. Une irritation et une friction continues peuvent même entraîner une ulcération cutanée dans la zone touchée. À mesure que ces déformations s'intensifient, il devient plus douloureux et difficile pour le patient de bouger..

Cors

Les excroissances de cellules mortes qui forment des bosses dures sur la peau sont appelées callosités. Dans la plupart des cas, ces excroissances se produisent sur la pointe des orteils, les talons ou les côtés du gros orteil. Souvent, un tel durcissement a une longue base sous la forme d'une racine pénétrant profondément dans le tissu. Les callosités sont généralement indolores au repos, mais ont une intensité de douleur prononcée avec l'effort, la marche et la pression sur la zone touchée.

Douleur sous les orteils avec névrome de Morton

Le névrome de Morton, ou fasciite plantaire, est une inflammation des propres ligaments du pied. La cause de la douleur dans cette maladie réside dans une pression excessive sur les nerfs qui courent le long de la voûte plantaire. Les femmes sont beaucoup plus sensibles à cette pathologie que les hommes, en raison de microtraumatismes chroniques des pieds lorsqu'ils portent des chaussures à talons.

La névrite traumatique se développe à la suite d'un piégeage nerveux. L'inflammation est chronique, entraînant une douleur persistante sous les orteils.

La douleur dans cette maladie est généralement localisée dans la zone de la base des deuxième, troisième et quatrième orteils. Il a tendance à augmenter avec la marche prolongée et le port de charges lourdes. De plus, il se dégage souvent des doigts eux-mêmes, ainsi que du bas de la jambe.

Diabète sucré

L'un des symptômes courants du diabète sucré est les changements de sensation et la douleur dans les orteils qui survient lors de la marche. De plus, avec le diabète, il y a souvent une sensation de brûlure dans les pieds, principalement la nuit. La cause de ces conditions est une circulation sanguine altérée dans les membres inférieurs et des dommages aux terminaisons nerveuses..

Les maladies vasculaires

La douleur dans les orteils peut être une manifestation de lésions des vaisseaux artériels des membres inférieurs. Les symptômes courants de ces maladies sont:
1. Blanchiment des orteils.
2. Douleur pendant l'exercice.
3. Douleur avec hypothermie.

Les deux principales pathologies caractérisées par des symptômes similaires sont l'endartérite oblitérante et l'athérosclérose des artères des membres inférieurs.

Endartérite

Athérosclérose des artères

La cause de la douleur dans les orteils peut être l'athérosclérose des artères des membres inférieurs. Cette pathologie se produit lorsque la plaque de cholestérol se dépose sur la surface interne des parois des vaisseaux.

Cette maladie se caractérise par un épaississement de la paroi vasculaire, qui se manifeste par une sensation de douleur constrictive dans les muscles des jambes et du pied. Les sensations de douleur augmentent lors de la marche. De plus, un signe caractéristique d'athérosclérose des artères des membres inférieurs est une sensation de pieds froids, quelle que soit la saison..

Douleur entre les orteils dans les pathologies dermatologiques

La douleur dans les orteils, en particulier dans les espaces entre eux, peut être due à des maladies dermatologiques. Le plus souvent, il s'agit de lésions fongiques massives des pieds..

En plus de la douleur entre les orteils, des troubles similaires se manifestent également:

  • démangeaisons et brûlures sur la peau du pied;
  • rougeur des ongles et changement de forme;
  • gonflement du bout des doigts;
  • troubles de la couleur de la peau.

Traitement

Quel médecin dois-je contacter en cas de douleur aux orteils?

La douleur dans les orteils est causée par un large éventail de maladies différentes et, par conséquent, ce symptôme s'avère être une raison de se référer à divers médecins spécialistes, dont la compétence comprend le diagnostic et le traitement de la maladie qui les a provoqués. Ainsi, la réponse à la question de savoir à quel médecin s'adresser pour la douleur dans les orteils dépend du type de maladie de la personne. Et l'hypothèse de la maladie est basée non seulement sur la douleur dans les orteils, mais également sur la base d'autres symptômes présents. Ainsi, il est clair que le choix du médecin à consulter dans un cas particulier de douleur aux orteils dépend des autres symptômes de la personne. Ci-dessous, nous indiquerons quels médecins de spécialités doivent être consultés en fonction des symptômes qui l'accompagnent.

Ainsi, si une personne s'inquiète des attaques périodiques de douleur dans les orteils (principalement la nuit), au cours desquelles les articulations des doigts deviennent rouges, gonflent et deviennent chaudes au toucher, et la douleur irradie le long de la jambe, et une telle attaque dure de plusieurs heures à plusieurs semaines, et après Une fois terminé, des phoques (tophus) se forment sur les articulations, puis la goutte est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un rhumatologue (inscription).

Si une personne s'inquiète d'une douleur intense dans l'un des orteils, apparaissant non seulement pendant les mouvements, mais également présente au repos, associée à un œdème, un gonflement, un échauffement (la peau est chaude au toucher), une couleur de peau cramoisie dans la zone de douleur, des craquements pendant l'effort physique et une restriction des mouvements dans articulaire, une arthrite est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un rhumatologue..

Lorsque la douleur dans les orteils survient périodiquement et toujours après un effort physique, et après le repos, elle peut diminuer ou disparaître complètement, associée à une raideur du pied le matin, des craquements lors du mouvement, une mobilité limitée et, éventuellement, une déformation de l'orteil malade, une arthrose est alors suspectée. Dans ce cas, vous devez consulter un traumatologue-orthopédiste (inscription).

Si la douleur dans les orteils est associée à des symptômes de tendinite (douleur dans les doigts lors de la marche et lors de la sensation des tendons, craquements lors du mouvement, rougeur et sensation de chaleur de la peau sur la zone douloureuse) ou bursite (gonflement, douleur, rougeur (la peau est violette) et peau chaude dans le grand doigts, associés à un léger gonflement autour de l'articulation, et parfois à des douleurs dans tout le pied, fièvre, faiblesse et nausées), il est alors nécessaire de consulter un traumatologue orthopédique.

Si une douleur dans les orteils est ressentie après un effet traumatique sur eux (par exemple, frapper un objet dur, tomber lourd sur la jambe, serrer le pied par des portes à fermeture-ouverture automatique, etc.), alors vous devriez consulter un médecin traumatologue orthopédiste ou, en son absence, au chirurgien général (inscription).

Si la douleur dans les orteils survient dans le contexte d'une forte augmentation de la température corporelle jusqu'à 39-40 o С, elle est associée à une douleur vive dans tout le pied (parfois aussi dans la partie inférieure de la jambe), un gonflement et une couleur violette de la peau du pied et de la jambe, avec l'incapacité de bouger les doigts, des frissons, vomissements, maux de tête, éventuellement couleur jaune de la peau et de la sclérotique des yeux, perte de conscience et après un certain temps, la douleur disparaît, l'état général s'améliore, mais des fistules se forment, à partir desquelles du pus s'écoule, une ostéomyélite est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter soit un traumatologue orthopédiste soit un chirurgien.

Si la douleur dans l'un des orteils (généralement un gros orteil) est intense et est associée à une rougeur de la peau et un gonflement dans la zone du bord de l'ongle, alors une croissance de l'ongle est suspectée, et dans ce cas, il est nécessaire de contacter un dermatologue (inscription) et un chirurgien en même temps. Un dermatologue s'occupera du traitement conservateur (sans chirurgie) d'un ongle incarné, mais si cela n'est pas possible, il vous référera à un chirurgien pour le retirer. Si une personne ne souhaite pas traiter un ongle incarné avec des méthodes non chirurgicales, mais souhaite l'enlever chirurgicalement, vous pouvez immédiatement contacter un chirurgien..

Si la douleur dans la zone du doigt est associée à un maïs, vous devriez consulter un dermatologue.

Si la douleur dans les orteils est causée par l'hallux valgus (le gros orteil est incliné vers les autres orteils et un «os» apparaît sur le côté du pied), le pied bot ou les orteils en marteau (orteils pliés avec une forte saillie des articulations), alors vous devriez consulter un chirurgien orthopédique (inscription).

Lorsqu'une personne a une douleur persistante sous les deuxième, troisième et quatrième orteils, aggravée par la marche et la compression du pied, s'étendant jusqu'aux doigts et au bas de la jambe, un névrome de Morton est suspecté, et dans ce cas, vous devriez consulter un neurologue (inscription), un traumatologue ou un podiatre ( s'inscrire).

Si une personne souffre de douleurs et de troubles sensoriels dans les orteils, ressentis lors de la marche, qui sont associés à des brûlures dans les pieds, une soif constante, des mictions abondantes et fréquentes, une augmentation de l'appétit, de la transpiration, le diabète est suspecté. Dans ce cas, vous devez consulter un endocrinologue (inscription).

Lorsque, en plus de la douleur dans les orteils, une personne s'inquiète des signes de «claudication intermittente» (douleur, engourdissement et lourdeur dans les jambes qui surviennent un certain temps après avoir commencé à marcher, obligeant la personne à s'arrêter pour attendre la douleur, puis à continuer à bouger) ou à l'athérosclérose vaisseaux des jambes (douleur de compression dans les muscles des jambes et des pieds, sensation de pieds froids par tout temps), vous devez alors contacter un angiologue (inscription), un chirurgien vasculaire (inscription) ou un phlébologue (inscription). S'il est impossible d'accéder à ces spécialistes pour quelque raison que ce soit, vous devez contacter un chirurgien général..

Lorsqu'une personne s'inquiète de la douleur dans les orteils et des espaces interdigitaux combinée à des démangeaisons et des brûlures, une rougeur des ongles et un changement de forme, un gonflement du bout des doigts, une couleur anormale de la peau dans certaines zones du pied, une maladie fongique est alors suspectée, et dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin. dermatologue.

Quels tests et examens un médecin peut prescrire pour la douleur dans les orteils?

Étant donné que la douleur dans les orteils est provoquée par diverses pathologies, dans chaque cas, avec un symptôme donné, le médecin peut prescrire divers tests et examens, qu'il choisit en fonction de la maladie alléguée. En conséquence, la liste des examens dépendra toujours du diagnostic présomptif, qui est posé par le médecin sur la base de symptômes autres que la douleur chez une personne. Par conséquent, nous indiquerons ci-dessous quels tests et examens le médecin peut prescrire pour la douleur dans les orteils, en fonction des autres symptômes auxquels ils sont associés..

Lorsque des sensations douloureuses dans les orteils apparaissent sporadiquement, associées à une rougeur, un gonflement et un échauffement (orteils chauds), irradiant vers le haut de la jambe, durant plusieurs heures ou semaines, et après plusieurs crises douloureuses conduisant à la formation de phoques (tophus) sur les articulations doigts, la goutte est suspectée. Dans ce cas, le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Test sanguin général (inscription);
  • Test sanguin biochimique (inscription) (acide urique, protéines totales, fractions protéiques, séromucoïde, fibrine, acides sialiques, haptoglobine, bilirubine (inscription), urée, créatinine, cholestérol, AST, ALT, amylase);
  • Radiographie des articulations (inscription);
  • Ponction d'articulations enflammées avec examen microscopique et culture bactériologique (inscrite) du liquide articulaire;
  • Ponction des tophus avec examen microscopique du contenu;
  • Échographie rénale (inscription).

En cas de suspicion de goutte, votre médecin prescrira généralement tous les tests ci-dessus, car ils sont nécessaires pour confirmer le diagnostic suspecté. Les études les plus importantes pour le diagnostic de la goutte sont la détermination de la concentration d'acide urique dans le sang, l'identification des cristaux de sels d'acide urique dans le liquide articulaire et le contenu du tofus. Sur la base des résultats de l'échographie des reins, des calculs d'urate peuvent être détectés. Sur les images radiographiques, les changements caractéristiques de la goutte ne deviennent visibles que cinq ans après le début des crises de douleur dans les articulations.

Lorsque dans les orteils, à la fois au repos et pendant les mouvements, une douleur intense est ressentie, associée à un gonflement, un gonflement, un échauffement (la peau est chaude au toucher), une couleur de peau cramoisie dans la zone de douleur, des craquements pendant l'exercice et une restriction des mouvements dans l'articulation - le médecin soupçonne une arthrite. et dans ce cas, prescrit les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour le facteur rhumatoïde (inscription) et la protéine C-réactive;
  • Test sanguin biochimique (protéines totales, fractions protéiques, séromucoïdes, acides sialiques);
  • Un test sanguin pour la concentration d'immunoglobulines IgG, IgA (inscription);
  • Test sanguin pour les complexes immuns circulants (CIC);
  • Radiographie agrandissante du pied (inscription);
  • Échographie du pied (inscription);
  • Tomographie (ordinateur et imagerie par résonance magnétique) du pied;
  • Thermographie du pied;
  • Scintigraphie du pied;
  • Ponction des articulations (inscription) de la main avec analyse du liquide intra-articulaire.

Tout d'abord, en cas de suspicion d'arthrite, des tests sanguins sont prescrits (généraux, biochimiques, pour la protéine C-réactive, le facteur rhumatoïde, pour les CIC, pour les immunoglobulines), car cela est nécessaire pour confirmer le caractère inflammatoire de la maladie. Donc, si les tests sanguins sont normaux, alors nous ne parlons pas d'arthrite, et le médecin devra reparler en détail et examiner le patient afin de poser un autre diagnostic présomptif..

Mais si les tests sanguins ne sont pas normaux (ESR est augmentée, la quantité de séromucoïde, d'acides sialiques, de CEC, d'immunoglobulines, de protéine C-réactive et de facteur rhumatoïde), alors nous parlons d'arthrite, et dans ce cas, en fonction des paramètres du test, le médecin prescrit les examens suivants, nécessaire pour le diagnostic final correct. Ainsi, si une concentration accrue d'immunoglobulines et de CEC est détectée dans le contexte de l'absence de facteur rhumatismal, le médecin diagnostique une polyarthrite non rhumatoïde et, pour évaluer l'état des tissus articulaires et la nature de l'inflammation, prescrit des radiographies (inscription) et une analyse du liquide intra-articulaire obtenu par ponction. S'il y a une possibilité technique, la radiographie est remplacée par une tomodensitométrie, car elle donne un peu plus d'informations.

Si la présence de protéine C-réactive et de facteur rhumatoïde est détectée dans le sang, le médecin diagnostique la polyarthrite rhumatoïde et prescrit des rayons X, une imagerie par résonance magnétique et une ponction du liquide articulaire avec son analyse ultérieure pour évaluer l'état de l'articulation et la nature de l'inflammation.

Dans la polyarthrite rhumatoïde et non rhumatoïde, une échographie peut être prescrite comme méthode de diagnostic supplémentaire (inscription), ce qui vous permet d'identifier un épanchement dans la cavité articulaire et d'évaluer la gravité des changements pathologiques dans les tissus entourant l'articulation. S'il est nécessaire d'évaluer l'activité du processus inflammatoire et la réaction du tissu osseux, une scintigraphie est prescrite. Et la thermographie n'est considérée que comme une méthode supplémentaire de l'arthrite elle-même, car elle vous permet d'enregistrer l'augmentation de la température corporelle caractéristique de la pathologie dans la zone des articulations malades.

Si une douleur dans les orteils est ressentie périodiquement et que leur apparition ou leur intensification est provoquée par un effort physique, et après le repos, elles diminuent ou disparaissent, sont associées à un resserrement lors du mouvement, une mobilité limitée et, éventuellement, une déformation des doigts malades, le médecin soupçonne une arthrose des articulations, et dans ce cas cas prescrit les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour la protéine C-réactive et le facteur rhumatoïde;
  • Radiographie du pied;
  • Échographie du pied;
  • Tomodensitométrie du pied;
  • Imagerie par résonance magnétique du pied (inscription).

Tout d'abord, pour exclure une éventuelle arthrite, le médecin prescrit une formule sanguine complète et un test sanguin pour la protéine C-réactive et le facteur rhumatoïde. Si tous les tests sont normaux, alors nous parlons d'arthrose, et déjà pour son diagnostic, le médecin prescrit tout d'abord des rayons X et une échographie. S'il existe une possibilité technique, il est préférable de remplacer la radiographie par une tomodensitométrie, car elle vous permet d'obtenir plus de données. En règle générale, après l'échographie et la radiographie / tomographie, l'examen n'est pas poursuivi, car les résultats de ces examens sont suffisants pour un diagnostic précis. Mais si l'arthrose a entraîné une déformation sévère des articulations des orteils, une inflammation du sac articulaire, des ligaments ou des tendons, ou si une opération est nécessaire, une imagerie par résonance magnétique est également prescrite..

Lorsque la douleur dans les orteils indique une tendinite (une douleur est ressentie en marchant et en sentant les tendons, un craquement caractéristique se fait entendre lors du mouvement des doigts, la peau dans la zone douloureuse est rouge et chaude) ou une bursite (il y a un gonflement et une douleur dans la zone du gros orteil, la peau est chaude et violette, environ articulation du pouce, un gonflement doux et douloureux est visible lors de la palpation, parfois une douleur dans tout le pied, de la fièvre, une faiblesse et des nausées sont notées) - le médecin prescrit une radiographie et une échographie. La radiographie dans de tels cas est nécessaire pour exclure les fractures osseuses et une échographie est nécessaire pour évaluer l'état et la gravité de l'inflammation dans les tendons et la capsule articulaire, ainsi que pour distinguer la bursite de la tendinite. S'il y a une possibilité technique, en plus de l'échographie, une imagerie par résonance magnétique est prescrite.

Lorsque des douleurs dans les orteils apparaissent après une blessure (par exemple, frapper un objet dur, tomber lourd sur la jambe, serrer le pied avec des portes à fermeture-ouverture automatique, etc.), le médecin procédera nécessairement à un examen et prescrira une radiographie pour identifier d'éventuelles fractures osseuses... Si aucune fracture n'est trouvée, une radiographie peut être prescrite pour évaluer le degré de modifications pathologiques des tissus mous. D'autres examens de la douleur traumatique dans les orteils ne sont généralement pas prescrits, car cela n'est pas nécessaire.

Lorsque la douleur dans les orteils survient dans le contexte d'une forte augmentation de la température corporelle à 39-40 o С, elle est associée à une douleur vive dans tout le pied (parfois aussi dans la partie inférieure de la jambe), un gonflement et une couleur violette de la peau du pied et de la jambe inférieure, avec l'incapacité de bouger les doigts, des frissons, des vomissements, mal de tête, mais après un certain temps, la douleur disparaît, l'état général s'améliore, mais des fistules se forment avec la sortie de contenu purulent, puis le médecin soupçonne une ostéomyélite et prescrit une radiographie pour confirmer le diagnostic sans faute. S'il existe une possibilité technique, la radiographie est remplacée par une tomodensitométrie, qui donne des informations plus complètes. S'il est également nécessaire d'évaluer l'état des tissus mous du pied et le degré de leur implication dans le processus pathologique, une imagerie par résonance magnétique est prescrite ou, si la tomographie n'est pas disponible, une simple échographie. S'il y a des fistules, une fistulographie est prescrite (à enregistrer) pour déterminer leur emplacement, leur longueur, leur communication avec l'os, etc..

Lorsque la douleur dans un orteil (généralement un gros orteil) est sévère, associée à une rougeur et à un gonflement de la peau dans la zone de douleur, et est localisée au bord de l'ongle, alors la croissance de l'ongle est suspectée. Dans ce cas, le médecin ne prescrit aucun test ni examen, mais effectue uniquement un examen sur la base duquel le diagnostic est déjà évident..

Lorsque la douleur à l'orteil est causée par un maïs, le médecin l'examine, l'appuie et le tord pour distinguer le maïs de la verrue plantaire, de la maladie de Morton, etc. Le diagnostic se fait sur la base d'un examen, des examens complémentaires ne sont pas prescrits.

Lorsque la douleur dans les orteils est associée à un hallux valgus (le gros orteil est incliné vers les autres orteils et un «os» fait saillie sur le côté du pied), au pied bot ou aux orteils en marteau (orteils pliés avec une protrusion sévère des articulations), le médecin diagnostique la maladie sur la base des données d'un examen externe. Cependant, pour évaluer l'état des articulations, des os et mesurer différentes tailles du pied, le médecin peut prescrire des radiographies, une plantographie (inscription) et une podométrie..

Si la douleur est localisée sous les deuxième, troisième et quatrième orteils, est constamment présente, s'intensifie lors de la marche et de la compression du pied, donne aux doigts et au bas de la jambe, alors le névrome de Morton est suspecté, et dans ce cas, le médecin prescrit les examens suivants:

  • Radiographie du pied;
  • Échographie du pied;
  • Imagerie par résonance magnétique (inscription).

Habituellement, les rayons X et l'échographie sont prescrits en premier. Les rayons X peuvent révéler des déformations des os et des ultrasons - le névrome lui-même. C'est pourquoi l'échographie est la méthode optimale pour diagnostiquer le névrome de Morton. La tomographie est rarement prescrite car, bien qu'elle permette de détecter un névrome, son contenu informatif est inférieur à celui de l'échographie.

Lorsque, en marchant, une personne souffre de douleurs dans les doigts et de troubles sensoriels, qui sont associés à des brûlures dans la plante des pieds, une soif intense, des mictions abondantes et fréquentes, une augmentation de l'appétit, de la transpiration, une sensation de sécheresse des muqueuses - le médecin soupçonne un diabète sucré et prescrit les tests et examens suivants :

  • Détermination de la glycémie (inscription) à jeun;
  • Détermination du glucose dans l'urine;
  • Détermination du taux d'hémoglobine glycosylée dans le sang;
  • Détermination du taux de peptide C et d'insuline dans le sang;
  • Test de tolérance au glucose (inscription);
  • Échographie des reins;
  • Rhéoencéphalographie (inscription);
  • Rhéovasographie (inscription) des vaisseaux des jambes.

Pour le diagnostic du diabète, des tests de glycémie et un test de tolérance au glucose sont obligatoires, dont les résultats sont suffisants pour un diagnostic. D'autres analyses peuvent être négligées si elles ne peuvent être effectuées, car elles sont complémentaires. Ainsi, le taux de C-peptide dans le sang permet de distinguer les premier et second types de diabète (mais cela peut se faire sans tests), et la concentration d'hémoglobine glycosylée permet d'évaluer le risque de complications. Si le médecin soupçonne la présence de complications du diabète (et avec des douleurs dans les orteils, leur probabilité est élevée), une échographie des reins, une rhéoencéphalographie du cerveau et une rhéovasographie des vaisseaux des jambes sont prescrites.

Si la douleur dans les orteils est associée à des signes d'endartérite (pendant la marche, une douleur intense, un engourdissement et une lourdeur apparaissent dans les jambes, la personne doit donc s'arrêter et attendre que la douleur se calme, et seulement après cela, elle peut continuer à bouger) ou l'athérosclérose des vaisseaux des jambes ( il y a toujours des douleurs de compression dans les muscles des jambes ou des pieds et les pieds sont froids par tous les temps), puis le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Écouter les bruits du cœur avec un stéthophonendoscope (inscription);
  • Mesure de la pression artérielle (inscription);
  • Détermination de la pulsation des artères des jambes avec les mains;
  • Test sanguin biochimique (cholestérol, triglycérides, lipoprotéines de haute et basse densité);
  • Artériographie vasculaire;
  • Angiographie (imagerie par résonance magnétique ou tomographie multispirale) (inscription);
  • Échographie des vaisseaux des extrémités (inscription);
  • Échographie Doppler des vaisseaux des extrémités (inscription);
  • Rhéovasographie des extrémités (pour évaluer la vitesse du flux sanguin);
  • Thermographie;
  • Capillaroscopie (inscription);
  • Tests fonctionnels (inscription) (thermométrique, Goldflam, Shamova, blocage périrénal ou paravertébral des ganglions lombaires).

Tout d'abord, le médecin mesure la pression, écoute les sons du cœur, détermine la pulsation des artères des jambes, après quoi il doit prescrire une échographie, une échographie Doppler, une artériographie et une rhéovasographie des vaisseaux des membres inférieurs. Dans la pratique, dans la plupart des cas, ces études suffisent amplement à diagnostiquer et à distinguer l'endartérite de l'athérosclérose, mais en cas de doute, le médecin peut prescrire d'autres examens parmi ceux ci-dessus. Ainsi, pour confirmer l'athérosclérose, une angiographie est prescrite et une endartérite - thermographie, capillaroscopie et tests fonctionnels.

Si une personne souffre de douleurs dans les orteils et les espaces interdigitaux, qui sont associées à des démangeaisons et des brûlures, une rougeur des ongles, un changement de forme des ongles, un gonflement du bout des doigts, un changement de la couleur normale de la peau du pied, alors une infection fongique est suspectée, et dans ce cas, le médecin prescrit les tests suivants et sondages:

  • Dermatoscopie (inscription);
  • Inspection des zones touchées sous une lampe à bois;
  • Détermination du pH cutané;
  • Microscopie des raclures de la peau et des ongles;
  • Semer des raclures de la peau et des ongles sur des milieux nutritifs.

Habituellement, le médecin prescrit tout d'abord une dermatoscopie, un examen sous lampe de Wood et une microscopie des raclures de la peau et des ongles, car ce sont ces études qui permettent de diagnostiquer dans la plupart des cas. Cependant, s'il n'était pas possible de poser un diagnostic précis, le médecin prescrit de semer des raclures de la peau et du champignon sur des milieux nutritifs afin de déterminer l'agent causal de l'infection fongique et de poser un diagnostic..

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte

OBJECTIF T

Colonne vertébrale