Les maladies de la moelle épinière (myélopathie) sont un grand groupe de pathologies qui diffèrent à bien des égards. La moelle épinière est un organe important du système nerveux situé dans le canal rachidien..

Le tissu cérébral est composé de matière grise et blanche. La matière grise ce sont les cellules nerveuses, la matière blanche est leurs processus. La moelle épinière, dont la longueur totale est d'environ 45 cm, est un régulateur de la fonctionnalité de tous les organes internes, qui effectue son travail en raison de la transmission d'une impulsion nerveuse.

Les maladies du cerveau et de la moelle épinière provoquent des troubles similaires dans leurs manifestations: sensorielles, motrices et autonomes.

Signes et types de maladies

Les symptômes de la maladie de la moelle épinière sont multiples. Classiquement, cet organe est divisé en segments associés à une paire spécifique de nerfs spinaux. Chaque paire est responsable d'une zone spécifique du corps. Il est à noter que les fibres nerveuses de la matière grise se croisent, donc les processus pathologiques à gauche se manifestent par une violation de la fonction du côté droit.

Troubles du mouvement

La restriction du mouvement peut être complète (paralysie) ou partielle (parésie). Ces symptômes sont associés à une augmentation ou à une diminution du tonus musculaire. Si la pathologie affecte tous les membres, il s'agit de tétraparésie, deux supérieurs ou deux inférieurs sont paraparésie, l'un est monoparésie, la moitié gauche ou droite du corps est une hémiparésie. En règle générale, les troubles du mouvement sont symétriques, mais il existe des exceptions si la lésion est ponctuée ou si la pathologie est située dans la région de la queue de cheval (sacrum).

Les dommages dans la région de la 4e vertèbre cervicale sont très dangereux. La pathologie située au-dessus provoque un dysfonctionnement du diaphragme, ce qui entraîne une mort rapide. La pathologie sous la vertèbre entraîne une insuffisance respiratoire, qui peut se terminer tragiquement si vous ne fournissez pas d'aide à temps.

Troubles de la sensibilité

Les symptômes, la nature et le lieu des violations dépendent de la localisation de la pathologie et de son degré.

La sensibilité est toujours perdue en dessous du niveau du segment endommagé.

La défaite des parties périphériques de la moelle épinière entraîne une diminution de la sensibilité superficielle et cutanée, ainsi que de la température, de la douleur et des vibrations. Souvent, paresthésie (picotements, engourdissement).

Troubles végétatifs

Ils se manifestent par un changement de température corporelle, une transpiration, des troubles métaboliques, une modification de la nature des selles, des mictions, des anomalies du système digestif, etc..

Sensations de douleur

Lorsque la moelle épinière est comprimée, la douleur se manifeste au milieu du dos; le pincement des nerfs cervicaux entraîne des douleurs dans les mains; la pathologie de la colonne lombaire se traduit par un syndrome douloureux des membres inférieurs. Tous les symptômes de la maladie de la moelle épinière dépendent à la fois de la substance touchée (blanche ou grise) et de l'emplacement de la blessure. Il y a 5 segments: cervical, thoracique, lombaire, sacré et coccygien.

Dommages aux racines

Presque toujours, toutes les fibres des racines spinales, responsables des fonctions motrices, sensorielles et autonomes, sont affectées. Les lésions isolées sont très rares. La pathologie se manifeste comme suit:

  • douleur de la zone d'innervation (la zone d'influence des fibres nerveuses);
  • engourdissement ou fourmillement;
  • paresthésie;
  • parésie dans la zone d'innervation (se manifestant parfois par l'apparition d'une position forcée);
  • changement du tonus des muscles innervés;
  • tremblements musculaires;
  • sensation de froid ou de chaud, transpiration altérée.

La défaite de plusieurs racines n'est malheureusement pas exclue. Il s'agit d'une polyradiculonévrite. Les symptômes énumérés sont aggravés en même temps..

Avec la défaite de la matière grise, l'exécution des fonctions d'un certain segment est complètement terminée.

La pathologie des cornes antérieures de la matière grise se manifeste par une paralysie, une atrophie du tissu musculaire, des contractions dans le segment affecté, une pathologie des cornes postérieures - une diminution de plusieurs types de sensibilité dans la zone touchée; cornes latérales - une manifestation du syndrome de Horner (elle est associée à la vision et aux structures oculaires), si le défaut est situé au niveau de 5 cervicales - 1 vertèbre thoracique.

Lésions nerveuses périphériques

De nombreux nerfs sont mélangés et remplissent toutes les fonctions de base, par conséquent, leurs perturbations se reflètent dans les mouvements, la sensibilité et les fonctions autonomes. Tout cela s'accompagne de douleur, de parésie ou de paralysie..

Défaut thoracique:

  • paralysie des jambes;
  • perte de sensibilité dans la zone sous les côtes;
  • perturbation des organes internes;
  • si la pathologie est située dans la région thoracique supérieure, trouble respiratoire;
  • s'il y a un défaut de 3-5 vertèbres thoraciques - perturbation du cœur.

Lésion lombaire

Cette pathologie se caractérise par une paralysie et une perte complète de tous types de sensibilité des jambes et du périnée, des douleurs radiculaires, des lombalgies sévères.

Lésion du sacrum

Cette forme de maladie affecte grandement la qualité de vie. Il se caractérise par:

  • douleur intense dans les jambes, le périnée et la région du sacrum;
  • perte de sensibilité des zones ci-dessus;
  • parésie ou paralysie des muscles des jambes;
  • diminution de tous les réflexes dans ce domaine;
  • perturbation des organes internes du petit bassin (impuissance, incontinence intestinale et vésicale, etc.).

La défaite du coccyx s'accompagne de:

  • douleur dans cette zone et dans le bas de l'abdomen;
  • incapacité de s'asseoir;
  • augmentation de la douleur lors de la marche.

La scoliose est l'une des maladies les plus courantes de la colonne vertébrale. Découvrez comment prévenir son apparition, ainsi que comment surmonter cette maladie, si elle est déjà diagnostiquée, lisez ici. En savoir plus sur toutes sortes de blessures à la colonne vertébrale ici.

Causes de myélopathie

Il existe de nombreuses raisons au développement de maladies. Les principaux sont:

  • hernie intervertébrale;
  • processus tumoraux;
  • déplacement des vertèbres;
  • blessures traumatiques;
  • violation du trophisme et de la circulation sanguine;
  • accident vasculaire cérébral de la moelle épinière;
  • processus inflammatoires;
  • complication après des mesures diagnostiques (ponction, anesthésie, etc.).

Classification

Les myélopathies suivantes sont distinguées:

  • compression;
  • tumeurs;
  • les conséquences des hernies intervertébrales;
  • myélopathie néoplasique sans compression;
  • myélite (maladies inflammatoires);
  • les maladies vasculaires;
  • myélopathie chronique;
  • maladies dégénératives et héréditaires.

Les maladies vasculaires de la moelle épinière sont causées par la thrombose, l'athérosclérose, l'anévrisme et d'autres anomalies vasculaires. Dans 12 à 14%, ils sont à l'origine de décès. La plus grande difficulté pour le diagnostic est montrée par la malformation vasculaire, car elle est déguisée en d'autres maladies.

L'infarctus de la moelle épinière se produit lorsque la circulation sanguine est altérée, ce qui peut se développer dans n'importe quel segment de la colonne vertébrale. Les raisons sont multiples et il est difficile de les reconnaître immédiatement. Des symptômes tels que des maux de dos sévères, une diminution de la sensibilité, une parésie bilatérale des membres, une faiblesse générale, des étourdissements sont caractéristiques.

Traitement

Le traitement des maladies est complexe et complexe. Tout d'abord, il vise la cause du développement de la maladie, puis le soulagement des symptômes et la restauration de la fonction. La prévention des maladies joue un rôle important, car tout le monde sait qu'il est plus facile de prévenir que de guérir.

En cas de blessure et de développement d'un processus aigu, le patient a besoin d'une aide urgente:

  • immobilisation du patient (fixation dans une position);
  • arrivée d'air;
  • se libérer d'objets qui compriment le cou, la poitrine, la tête ou l'abdomen.

Vous pouvez administrer un anesthésique (analgine).

Le traitement médicamenteux repose sur l'administration des médicaments suivants:

  • les hormones;
  • les diurétiques;
  • neuroprotecteurs.

Le traitement chirurgical est prescrit dans les cas extrêmes et avec une forte progression des processus, une douleur intense.

Le patient a besoin de soins particuliers: changements fréquents de position du corps, massage, coussinets anti-escarres, exercices de respiration, flexion passive des membres.

Troubles de la moelle épinière

L'activité de la moelle épinière est importante pour le système nerveux central du corps humain. Il transmet des impulsions à tous les organes internes par l'intermédiaire des fibres nerveuses. Diverses maladies et même des processus pathologiques mineurs peuvent non seulement être dangereux pour la santé humaine, mais également constituer une menace pour sa vie..

Les lésions de la moelle épinière sont accompagnées de signes caractéristiques, lorsqu'elles apparaissent, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.

Pathologies et leurs signes cliniques

Les symptômes courants lors de l'apparition de troubles comprennent des étourdissements, des nausées et des douleurs musculaires. Selon la pathologie spécifique, les symptômes peuvent être variables et modérés. Les symptômes courants de la maladie de la moelle épinière sont les suivants:

  • perte de sensation,
  • douleur intense dans la colonne vertébrale,
  • incontinence fécale et urinaire,
  • paralysie des membres inférieurs et supérieurs,
  • symptômes psychosomatiques,
  • atrophie des tissus musculaires.

Les patients deviennent limités dans les mouvements, se plaignent de fortes sensations douloureuses dans les muscles et les articulations. Le tableau clinique dépend de la substance affectée par les processus pathologiques. Ne peut pas manquer les manifestations du changement.

Maladie de compression de la moelle épinière

Les patients présentent une gamme de signes neurologiques. Ils surviennent en raison du déplacement et de la déformation de la moelle épinière. Le mal de compression interfère avec son travail. Sa source est des formations pathologiques ou un déplacement des vertèbres.

Ces maladies comprennent un abcès épidulaire. Cela peut affecter n'importe quelle partie de la colonne vertébrale. La pathologie provoque des processus infectieux dans le cerveau et la moelle épinière.

Il survient après une otite moyenne, une inflammation des sinus paranasaux. La même chose se produit avec l'ostéomyélite des os. Sans traitement adéquat, des complications graves apparaissent sous forme de méningite et de méningo-encéphalite.

Pourquoi une ponction de la moelle épinière est-elle dangereuse??

Apprenez à traiter la myélite de la moelle épinière.

Le groupe des maladies de compression comprend l'hématomyélie (hémorragie de la moelle épinière). Un symptôme d'accompagnement est une myélopathie transversale aiguë avec une douleur intense. Des processus pathologiques se développent après une blessure ou dans le contexte de dommages aux vaisseaux spinaux.

Les symptômes de la maladie apparaissent en fonction du lieu de sa localisation. Cela peut être la moelle épinière cervicale, le segment thoracique ou la région lombaire. Il est nécessaire de subir un examen médical et un traitement, qui seront prescrits par un médecin.

Tumeurs cérébrales

Avec le développement de formations pathologiques, il est important pour les médecins de déterminer le lieu de leur localisation. Compte tenu de l'origine et de l'emplacement, les tumeurs de la moelle épinière sont divisées en plusieurs types:

  1. Néoplasmes extraduraux. Tumeurs malignes caractérisées par une croissance rapide. Moelle épinière destructrice.
  2. Intradural. Tumeurs extramédullaires qui se forment dans la plupart des cas sous la dure-mère.
  3. Intramédullaire. Tumeurs pathologiques, qui incluent le tissu glial. Leur emplacement principal est la substance de la moelle épinière..

Pour diagnostiquer les maladies, les médecins prescrivent aux patients des examens neurologiques, des rayons X, une imagerie par résonance magnétique (IRM) et une tomodensitométrie (TDM). Dans la plupart des cas, il est conseillé aux patients de subir une intervention chirurgicale. De l'utilisation des médicaments, le résultat est court.

Myélopathie néoplasique sans compression

Les métastases intramédullaires, ainsi que les radiations et la myélopathie paracarcinomateuse sont plus souvent diagnostiquées. Il n'y a aucun signe de compression externe et les résultats de CT et d'IRM montreront un gonflement de la moelle épinière. La radiothérapie est utilisée pour le traitement.

La myélopathie nécrosante progressive appartient au groupe non compressif des maladies de la moelle épinière. Les processus pathologiques affectent les segments adjacents, provoquent des processus inflammatoires légers.

Le plus souvent, une myélopathie nécrosante progressive survient après des tumeurs cancéreuses graves. Les patients ont une paraparésie spastique, ce qui entraîne des troubles du fonctionnement des organes pelviens.

Comment traiter le syndrome de la moelle épinière fixe?

Méningite carcinomateuse de la moelle épinière. Les processus pathologiques perturbent le fonctionnement du système nerveux central. La pression artérielle augmente, des crises d'épilepsie apparaissent, la fonction cérébrale est perturbée, le patient ressent une somnolence constante.

Myélopathie et inflammation

Dans la plupart des cas, les médecins diagnostiquent une arachnoïdite chez les patients (photos des patients). La maladie fait référence à des pathologies inflammatoires qui affectent le cerveau ou la moelle épinière..

Les spécialistes prescrivent un examen détaillé supplémentaire pour établir un diagnostic précis. Le processus inflammatoire est une conséquence de l'otite moyenne transférée, de la sinusite ou se développe dans le contexte d'une intoxication du corps humain.

La myélite aiguë présente également des symptômes caractéristiques après le développement d'une infection virale. Le patient a besoin d'une ambulance qualifiée. Il est important d'identifier la source de l'infection en temps opportun. La maladie se caractérise par une parésie et une faiblesse du corps, qui se développe rapidement.

La myélopathie infectieuse survient après le zona. La pathologie est complexe et nécessite un traitement qualifié pendant une longue période. Le tableau clinique est prononcé, il est difficile pour le patient de comprendre et de décrire correctement son état.

Les maladies vasculaires

La source des processus pathologiques est constituée d'anomalies congénitales, de modifications des parois des vaisseaux sanguins ou de lésions de compression. Dans de rares cas, des maladies vasculaires du cerveau et de la moelle épinière se développent dans le contexte de la structure anormale des capillaires eux-mêmes..

Des changements pathologiques peuvent survenir dans le corps humain sans signes caractéristiques pendant une longue période.

Les manifestations suivantes sont des signes courants de maladies vasculaires de la moelle épinière:

  • maux de tête,
  • faiblesse du corps,
  • trouble du sommeil,
  • vertiges,
  • perte de conscience,
  • hypertension artérielle,
  • irritabilité,
  • problèmes de mémoire et d'attention,
  • manque de coordination des mouvements.

La thérapie est prescrite par un médecin sur la base des résultats obtenus après un examen et un diagnostic approfondis. Un traitement inapproprié peut aggraver l'état du patient, les processus pathologiques commenceront à progresser activement. Dans certaines situations, une intervention chirurgicale est nécessaire pour rétablir la circulation sanguine vers la moelle épinière.

Comment traiter le cancer de la moelle épinière?

Apprenez quoi faire en cas d'AVC de la moelle épinière.

Crise cardiaque et ses conséquences

Les modifications de la circulation vertébrale entraînent de graves troubles du fonctionnement de la moelle épinière. La circulation sanguine devient difficile, dans le contexte de laquelle une crise cardiaque se produit. Toute partie de la colonne vertébrale est à risque.

Le plus souvent, des processus pathologiques se développent dans la zone de dommages graves. La cause est difficile à déterminer, mais dans la plupart des cas, il s'agit d'un caillot sanguin dans de petits vaisseaux sanguins. À travers eux, le sang pénètre dans la moelle épinière même lorsque les artères extravertébrales sont touchées..

L'infarctus de la moelle épinière est plus fréquemment diagnostiqué chez les personnes de plus de 50 ans. Elle est provoquée par un thrombus ou une dissection aortique, une lésion du gros vaisseau de la moelle épinière (maladie traumatique).

Les causes de la maladie peuvent également être une artérite et une pathologie sérique. Dans le contexte de troubles de la circulation vertébrale ou de myéloischémie, un infarctus ischémique de type général se développe. Les processus pathologiques affectent plusieurs parties de la moelle épinière à la fois.

Le tableau clinique est varié dans chaque cas. Les patients se plaignent de douleurs sévères dans le dos. Réduit la température et la sensibilité à la douleur.

Dans certaines situations, une paralysie bilatérale faible des membres supérieurs et inférieurs apparaît. Un fort infarctus de la colonne vertébrale se traduit par une douleur constante dans la tête, des nausées et une faiblesse, accompagnées d'une perte de conscience..

Les conséquences de la myélopathie ischémique incluent la parésie d'un ou plusieurs membres, tandis que la faiblesse des muscles persiste. Les actes de défécation et de miction sont violés, il est difficile pour une personne de contrôler ces processus. Il y a des zones du corps où la sensibilité est réduite ou complètement absente. Rarement, une crise cardiaque entraîne la mort d'un patient.

Maladie chronique

L'ostéochondrose est une maladie dangereuse, après laquelle de graves complications surviennent. Dans la plupart des cas, les processus pathologiques ne peuvent pas être inversés. La raison en est que 95% des patients évitent une visite préventive chez un spécialiste.

La maladie ne peut pas être détectée à un stade précoce de développement. Une personne se rend à l'hôpital lorsqu'elle n'est plus capable de tolérer des signes spécifiques de pathologie.

À un stade avancé, l'ostéochondrose provoque le développement de la spondylose. La maladie se développe dans le contexte de modifications dégénératives des tissus de la moelle épinière. Les excroissances osseuses (ostéophytes) compriment le canal rachidien et provoquent des perturbations.

Sous l'influence d'une forte pression, une sténose du canal central se produit. Une maladie dangereuse, en raison de laquelle se déclenchent des processus pathologiques qui se propagent au cerveau et au système nerveux central.

Le traitement de la maladie de la moelle épinière est symptomatique dans la plupart des cas. Les médecins choisissent une thérapie efficace pour soulager l'état du patient. Le résultat le plus positif est une rémission stable, lorsque les spécialistes parviennent à reporter la progression des processus pathologiques. La plupart des maladies de la moelle épinière ne peuvent pas être inversées.

Dégénérescence et hérédité

Les pathologies héréditaires-dégénératives s'accompagnent de divers signes cliniques, mais l'évolution des maladies est similaire. Les premiers symptômes chez une personne surviennent après l'influence négative d'un facteur provoquant sur le système nerveux central.

Peu à peu, l'état du patient s'aggrave, les processus pathologiques progressent.

Les maladies dégénératives héréditaires de la moelle épinière affectent négativement les fonctions du corps humain. Nous parlons d'audition, de vue, de processus de pensée. Il en va de même pour la parole et le mouvement. Dans la plupart des cas, la cause du développement de la pathologie est le gène.

Conclusion

Afin de trouver le traitement le plus efficace pour toute maladie de la moelle épinière, il est conseillé aux patients de subir un examen complet. Les tumeurs, les abcès, la dégénérescence combinée, la syphilis, la mycose et l'inflammation de la muqueuse cérébrale dans la tuberculose peuvent être facilement traités à un stade précoce.

Un traitement tardif aura des conséquences et des complications graves en cas de perte de la fonction de la moelle épinière..

Syndrome de lésion transversale de la moelle épinière. Les raisons. Symptômes Diagnostique

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Les lésions transversales de la moelle épinière impliquent un ou plusieurs segments et interrompent complètement ou partiellement la moelle épinière. Une transection complète de la moelle épinière au niveau cervical ou thoracique provoque les symptômes suivants:

  1. Tétrapalégie complète, finalement spastique ou, si seules les jambes sont atteintes, paraplégie inférieure, qui, si elle est complètement endommagée, prend le caractère de paraplégie en position de flexion;
  2. Anesthésie conductrice totale en dessous du niveau de la lésion;
  3. Dysfonctionnement des organes pelviens;
  4. Violation des fonctions végétatives et trophiques (escarres, etc.);
  5. paralysie segmentaire flasque et atrophie musculaire due à l'atteinte des cornes antérieures au niveau d'un ou plusieurs segments endommagés.

Le syndrome de lésion transversale incomplète (partielle) est plus fréquent.

Les symptômes sont différents avec des lésions de la moelle épinière au niveau cervical supérieur (segments C1 - C4), au niveau de l'épaississement cervical, avec des lésions de la moelle épinière thoracique, du rachis lombaire supérieur (L1 - L3), de l'épicone (L4 - L5, S1 - S2) et cône (S3 - S5). Les lésions isolées du cône de la moelle épinière sont moins fréquentes qu'en association avec des lésions de la queue de cheval (dans ce dernier cas, on observe une douleur radiculaire sévère, une paralysie flasque des membres inférieurs, une anesthésie dans ceux-ci, des troubles de la miction tels qu'une rétention ou une «vraie» incontinence urinaire sont observés).

Les blessures au niveau de la moelle épinière inférieure ont leurs propres caractéristiques cliniques. Ainsi, le syndrome épicone (L4 - S2) se caractérise par une atteinte des muscles innervés par le plexus sacré avec une lésion prédominante du muscle péronier et une relative préservation du tibial. La flexion de la hanche et l'extension du genou sont préservées. Paralysie flasque (de gravité variable) des muscles de la région fessière, de l'arrière de la cuisse, de la jambe et du pied (extension de la hanche et flexion du genou défectueuse, mouvements du pied et des orteils). Les réflexes d'Achille abandonnent; genou - intact. Troubles sensoriels sous le segment L4. Détérioration des fonctions de la vessie et du rectum («vessie autonome»).

Le syndrome du cône de la moelle épinière (S3 et segments plus distaux) est caractérisé par l'absence de paralysie (avec une lésion isolée du cône); la présence d'une anesthésie en selle, une paralysie flasque de la vessie et une paralysie du sphincter anal, l'absence de réflexes anal et bulbe-caverneux; les réflexes tendineux sont intacts; aucun signe de pyramide.

Les maladies qui endommagent seulement la moitié de la moelle épinière conduisent au fameux syndrome de Brown-Sequard, qui n'est pas discuté en détail ici (dans la plupart des cas, des variantes incomplètes du syndrome de Brown-Sequard se produisent).

Avec des lésions de la colonne thoracique et cervicale se développant lentement, il est possible de développer un syndrome d'automatisme rachidien avec réflexes protecteurs, qui peut être utilisé pour déterminer le bord inférieur du processus rachidien, par exemple, une tumeur.

Les principales causes de lésions transversales incomplètes (partielles):

  1. Occlusion de l'artère vertébrale antérieure.
  2. Pathologie vertébrale (colonne vertébrale).
  3. Tumeur extramédullaire et intramédullaire (provenant du tissu de la colonne vertébrale, métastases, sarcome, gliome, angiome rachidien, épendymome, méningiome, neurinome).
  4. Compression non néoplasique (hernie discale, abcès épidural, hémorragie épidurale (hématome), sténose lombaire.
  5. Myélite, épidurite, abcès, maladies démyélinisantes.
  6. Myélopathie radiologique.
  7. Lésion médullaire (contusion) et compression traumatique tardive de la moelle épinière.

Occlusion de l'artère vertébrale antérieure

L'artère spinale antérieure, qui longe la surface ventrale de la moelle épinière, alimente les deux tiers antérieurs de la moelle épinière via les nombreuses artères sulcus-commissurales qui pénètrent dans la moelle épinière dans le sens ventrodorsal. Ces artères irriguent les cornes antérieure et latérale de la moelle épinière, les voies spinothalamique, corticospinale antérieure et, surtout, latérales, corticospinales..

Le point le plus important est le manque d'implication des cordes postérieures et des cornes postérieures. Sur la base de ces relations anatomiques, le syndrome de l'artère vertébrale antérieure (identique au syndrome de la lésion médullaire centrale) est représenté par les symptômes suivants): paraparésie inférieure centrale (parfois monoparésie de la jambe), qui dans la phase aiguë de la maladie peut être flasque (choc rachidien) avec aréflexie, mais ensuite, plus tard Depuis plusieurs semaines, on observe une augmentation progressive du tonus musculaire de type spastique, hyperréflexie, clonus, symptôme de Babinsky, rétention urinaire, qui se transforme progressivement en incontinence urinaire (vessie hyperréflexe), diminution de la douleur et perte de sensibilité à la température. Contrairement à la douleur et à la sensibilité à la température altérées, la sensibilité tactile et la capacité à localiser le stimulus sont préservées, il en va de même pour la sensibilité aux vibrations. Une douleur radiculaire est souvent observée, correspondant au niveau supérieur de la lésion. Parfois, l'infarctus de la moelle épinière est précédé de crises ischémiques transitoires de la colonne vertébrale.

L'occlusion peut être causée par une embolie ou un processus athérosclérotique local. Moins fréquemment, les maladies systémiques (par exemple, la périartérite noueuse) deviennent la cause de l'infarctus de la colonne vertébrale. La maladie commence de manière aiguë. Une lésion transversale incomplète de la moelle épinière se produit aux niveaux cervicaux ou thoraciques inférieurs, où de gros vaisseaux d'alimentation s'écoulent dans l'artère spinale antérieure. L'âge des patients est majoritairement âgé (mais pas toujours). Des signes d'athérosclérose généralisée sont révélés. L'examen aux rayons X n'a ​​montré aucune anomalie. L'alcool n'est pas changé. Parfois, comme avec un AVC cérébral, l'hématocrite est augmenté.

L'infarctus de l'artère vertébrale postérieure ne montre pas d'image de lésion de la moelle épinière transversale.

Une cause rare de syndrome de compression de la moelle épinière est l'infarctus veineux.

La compression de la moelle épinière peut être causée par une pathologie de la colonne vertébrale (tumeur, spondylarthrite, prolapsus du disque intervertébral) dans laquelle des tissus vertébraux dystorophiquement altérés, des tissus néoplasiques ou inflammatoires sont introduits dans le canal rachidien. Les antécédents peuvent indiquer une douleur radiculaire au niveau de la lésion, précédant le développement aigu des symptômes, mais ces informations peuvent ne pas être disponibles. Assez souvent, le syndrome de lésion de la moelle épinière transversale incomplète se développe sans aucun précurseur. L'examen neurologique ne peut que déterminer approximativement le niveau des dommages. L'examen neurologique peut généralement être utilisé pour déterminer la nature transversale de la lésion plutôt que le niveau de la lésion de la moelle épinière. La raison en est la soi-disant disposition excentrique de longues fibres ascendantes et descendantes. Tout foyer qui affecte la moelle épinière de l'extérieur vers l'intérieur affectera principalement ces fibres longues, par conséquent les premières manifestations cliniques se produisent généralement dans des zones anatomiques localisées en dessous du niveau de localisation de la lésion elle-même..

Certaines informations utiles peuvent être obtenues à partir de tests de laboratoire (par exemple, ESR). D'autres tests diagnostiques nécessaires peuvent ne pas être disponibles au moment de l'admission (p..

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour clarifier le diagnostic. Les méthodes traditionnelles sont la radiographie et la neuroimagerie en mode imagerie osseuse, qui permettent d'identifier des modifications destructives des vertèbres dues à l'effet local d'un néoplasme ou d'un processus inflammatoire sur celles-ci. En l'absence de changements dans la radiographie ou la neuroimagerie, la scintigraphie rachidienne est utile sur le plan diagnostique. L'examen scintigraphique joue le rôle d'une méthode de recherche lorsque le niveau de lésion de la colonne vertébrale ne peut être établi. Lors de la détermination du niveau de lésion, le degré de compression de la moelle épinière et l'exposition extrarachidienne sont jugés par les résultats de la myélographie en combinaison avec la TDM.

Tumeur extramédullaire ou intramédullaire

Pour identifier les processus volumétriques intraduraux extramédullaires, la myélographie associée à la tomodensitométrie ou à l'IRM est la plus informative. L'avantage de la myélographie est sa capacité à bien visualiser la localisation du processus pathologique.De plus, en même temps, il est possible de prendre le liquide céphalo-rachidien pour la recherche et d'obtenir des informations diagnostiques précieuses. Le spectre des processus pathologiques extramédullaires est large: du névrome ou du méningiome (généralement situé sur la surface postéro-latérale de la moelle épinière et nécessitant une intervention chirurgicale) au lymphome, qui se prête mieux à la radiothérapie, et au kyste arachnoïdien.

Les tumeurs intramédullaires de la moelle épinière sont rares. Ce n'est pas la douleur qui apparaît dans le tableau clinique, mais les paresthésies, la paraparésie et les troubles urinaires. Avec de tels symptômes, s'il existe des hypothèses sur la pathologie neurologique, le premier suspect est la forme spinale de la sclérose en plaques. Cependant, il n'y a pas de multifocale, pas de cours avec des exacerbations et des rémissions dans cette condition. L'évolution progressive de la pathologie rachidienne avec l'implication de différents systèmes (sensible, moteur, autonome) devrait être à la base de la recherche d'un processus volumétrique.

Compression de la moelle épinière non néoplasique

Un prolapsus d'une hernie discale au niveau cervical conduit généralement au syndrome de Brown-Séquard, mais un syndrome de l'artère spinale antérieure est également possible. Pour qu'une hernie tombe, aucun impact extraordinaire n'est requis: dans la plupart des cas, cela se produit dans des situations totalement banales, par exemple lors de l'étirement (étirement des bras) en position couchée sur le dos. Parmi les méthodes de recherche supplémentaires, la méthode de choix est la neuroimagerie.

Un abcès épidural est caractérisé par un syndrome de lésions transversales incomplètes de la moelle épinière de nature progressive: douleur et tension locales presque insupportables dans la partie concernée de la colonne vertébrale; douleur locale; et des changements inflammatoires dans le sang. Dans cette situation, il n'y a pas de temps pour des études supplémentaires, à l'exception de la radiographie et de la myélographie. Intervention chirurgicale urgente requise.

L'épidurite nécessite un diagnostic différentiel de la myélite. L'IRM ou la myélographie est d'une valeur diagnostique cruciale. La ponction lombaire est absolument contre-indiquée en cas de suspicion d'épidurite..

Le développement aigu d'un syndrome de la moelle épinière transverse chez un patient recevant des anticoagulants est très probablement dû à une hémorragie dans l'espace épidural (hématome épidural). Ces patients doivent être traités immédiatement avec des antagonistes anticoagulants, car cette situation nécessite des études de neuroimagerie, une myélographie et une chirurgie urgente..

Myélite et sclérose en plaques

Une lésion transversale plus ou moins complète de la moelle épinière survient au cours d'un processus inflammatoire (viral, paranéplasique, démyélinisant, nécrosant, post-vaccination, mycoplasmique, syphilitique, tuberculose, sarcoïde, myélite idiopathique) de la moelle épinière. En d'autres termes, l'étiologie virale et autre de la myélite est possible; il se produit souvent sous la forme d'une réponse immunitaire post-infectieuse, se manifestant sous la forme d'une démyélinisation périveneuse multifocale. Cette condition n'est parfois pas facile à différencier de la sclérose en plaques. Un signe caractéristique de ce dernier est le syndrome de paraparésie atactique. Cependant, le syndrome atactique peut être absent au stade aigu..

La myélite survient de manière aiguë ou subaiguë, souvent dans le contexte de symptômes infectieux généraux. La douleur et la paresthésie apparaissent dans la zone d'innervation des racines affectées; ils sont rejoints par la tétraplégie ou paraplégie inférieure (paraparésie), qui sont lentes dans la période aiguë. Les dysfonctionnements des organes pelviens, les troubles trophiques (escarres) sont caractéristiques. Les fonctions des montants arrière ne sont pas toujours violées.

La clarification de l'étiologie de la myélite nécessite un ensemble d'études cliniques et paracliniques, comprenant l'étude du liquide céphalo-rachidien, l'IRM de la moelle épinière, les potentiels évoqués de différentes modalités (y compris visuelles), le diagnostic sérologique de l'infection virale, y compris l'infection à VIH. Dans environ la moitié des cas d'inflammation isolée de la moelle épinière, la cause ne peut être identifiée.

La myélopathie radiologique peut se développer tardivement (6 à 15 mois) après la radiothérapie pour des tumeurs de la poitrine et du cou. Les nerfs périphériques sont plus résistants à ces dommages. Des paresthésies et des dysesthésies des pieds et le phénomène de Lermitt apparaissent progressivement; puis une faiblesse se développe dans une ou les deux jambes avec des signes pyramidaux et des symptômes d'atteinte des voies spinothalamiques. Il y a une image de myélopathie transverse ou syndrome de Brown-Séquard. Le LCR ne montre aucune anomalie notable, à l'exception d'une légère augmentation de la teneur en protéines. L'IRM aide à voir les foyers vasculaires de densité réduite dans le parenchyme rachidien.

Traumatisme rachidien et compression de la moelle épinière traumatique tardive

Le diagnostic d'une lésion médullaire aiguë ne pose aucune difficulté, car il existe des informations anamnestiques correspondantes. Si la blessure s'est produite il y a de nombreuses années, le patient peut oublier d'en informer le médecin, car il ne soupçonne pas que cette blessure puisse être la cause des symptômes de la colonne vertébrale progressifs existants. Par conséquent, la myélopathie vasculaire chronique due à une lésion de compression vertébrale peut être difficile à diagnostiquer sans radiographie..

Autres (rares) causes de syndrome de compression de la moelle épinière: adhérences cicatricielles, hématomyélie, hématorrachis, syphilis spinale (gomme), cysticercose, kystes.

Traitement des racines vertébrales

Traitement dans notre clinique:

  • Consultation médicale gratuite
  • Élimination rapide du syndrome douloureux;
  • Notre objectif: récupération complète et amélioration des fonctions altérées;
  • Améliorations visibles après 1-2 séances; Méthodes non chirurgicales sûres.

Les racines de la moelle épinière sont les principales structures du système nerveux autonome qui sont responsables de l'innervation de tout le corps humain. Malheureusement, ils sont souvent comprimés, provoquant des dommages et une inflammation. Ils sont divisés en paires avant et arrière et comportent un ensemble spécifique de fonctions. Selon le type de blessure et son emplacement, la sensibilité peut se détériorer ou les fonctions motrices peuvent être altérées..

L'inflammation des racines vertébrales est appelée radiculite. Cette condition est un complexe de symptômes accompagnant l'exacerbation de l'ostéochondrose et le développement de ses complications. Si vous n'effectuez pas de traitement efficace et opportun, vous pouvez amener votre état à une violation partielle ou complète de la sensibilité dans certaines zones du corps, un dysfonctionnement des organes internes de la cavité abdominale ou thoracique et une modification du travail du système coronaire. Si les paires motrices de nerfs radiculaires sont endommagées, une paralysie des membres supérieurs ou inférieurs peut se développer, ce qui conduit finalement à un handicap.

Racines antérieures et postérieures, motrices et nerveuses de la moelle épinière

Les plexus axonaux s'étendant de la moelle épinière sont subdivisés en plexus innervationnel et moteur. La fonction est déterminée par la localisation de la fibre nerveuse. Les racines antérieures de la moelle épinière (ventrales) sont principalement constituées de formations efférentes d'axones. Ils sont subdivisés en neurones ganglionnaires et prégangliolaires. Cela leur permet d'exercer la fonction motrice du système nerveux autonome. En pratique, cela signifie que les racines motrices de la moelle épinière transmettent une impulsion des structures du cerveau aux muscles des membres supérieurs ou inférieurs, du squelette du dos et de la paroi abdominale antérieure, du diaphragme et des muscles intercostaux..

Cette impulsion contient des informations selon lesquelles les myocytes doivent se contracter ou se détendre. Le rythme ou le chaos des mouvements dépend de l'ensemble de ces impulsions. Les nerfs radiculaires ventraux (antérieurs) endommagés de la moelle épinière entraînent une altération partielle ou complète de l'activité motrice.

Les racines dorsales de la moelle épinière sont appelées dorsales et sont responsables de la sensibilité. Ce sont les soi-disant racines nerveuses de la moelle épinière, en raison de la fonction desquelles le corps humain a un certain seuil de sensibilité. Une personne peut déterminer la température et la structure, la texture et la forme de divers objets. Il est possible d'évaluer les conditions environnementales de manière tactile. La douleur est protégée du danger. Et pour toutes ces manifestations du travail du système nerveux autonome, les nerfs radiculaires dorsaux ou postérieurs de la moelle épinière sont responsables..

Naturellement, lorsqu'ils sont comprimés ou endommagés d'une autre manière, il se produit tout d'abord une perte de sensibilité. Au niveau de la zone d'innervation, la sensibilité cutanée tombe, l'épiderme peut devenir encore plus frais au toucher. Bien qu'au stade initial, cela se manifeste au contraire, une hypesthésie - une sensibilité accrue, une sensation de rampement, etc..

Causes de dommages aux racines vertébrales: compression ou dégénérescence

La défaite des racines de la moelle épinière peut être accompagnée de diverses maladies. Il peut s'agir de l'ostéochondrose et de la destruction progressive du disque intervertébral, qui protège la fibre nerveuse de la pression des corps vertébraux et de leurs apophyses épineuses. Dans ce cas, une compression des racines de la moelle épinière se produit, entraînant un processus inflammatoire secondaire et une radiculite..

Les autres causes de dommages aux racines de la moelle épinière peuvent inclure les facteurs négatifs suivants:

  • dégénérescence des axones due à une carence dans l'alimentation en certains oligo-éléments (magnésium), vitamines (pyridoxine) et acides aminés;
  • le développement de modifications sclérotiques dans les tissus mous entourant la colonne vertébrale;
  • les maladies de la moelle épinière (myélite, poliomyélite, encéphalite à tiques, etc.);
  • blessures à la colonne vertébrale et à la moelle épinière;
  • sclérose latérale amyotrophique, entraînant une invalidité permanente en peu de temps;
  • la spondylose et la spondylarthrose;
  • instabilité de la position des corps vertébraux dans le contexte de la destruction de l'appareil ligamentaire et tendineux des articulations non vertébrales;
  • spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde et autres maladies de genèse inflammatoire, causées par des changements auto-immunes dans le corps humain.

La recherche et l'élimination de toutes les causes alléguées du développement de telles pathologies font partie intégrante d'un traitement efficace et rapide..

Vous pouvez vous inscrire pour une première consultation gratuite dans notre clinique de thérapie manuelle. Ici, vous serez examiné par un médecin expérimenté de la plus haute catégorie. Un diagnostic précis sera fait et ce qui doit être fait maintenant pour commencer à progresser vers la guérison.

Symptômes de lésions et de dysfonctionnements des racines vertébrales

Le tableau clinique peut se manifester sous forme de radiculite, de diminution de la sensibilité ou de troubles du mouvement. Les symptômes dépendent du nerf radiculaire de la moelle épinière endommagé (postérieur ou antérieur) et de la partie de la colonne vertébrale dans laquelle il se trouve.

Les dommages les plus courants à la racine de la moelle épinière se situent au niveau de la colonne lombaire et lombo-sacrée. Cette condition entraîne les symptômes de la maladie suivants:

  • douleur intense dans le bas du dos;
  • la douleur peut être donnée en tirant dans la jambe gauche ou droite;
  • diminution de la sensibilité cutanée dans la région fessière, fémorale, la jambe inférieure, le pied;
  • une sensation de crampes dans les membres inférieurs;
  • violation de la performance des organes internes de la cavité abdominale du bassin écarlate (il peut y avoir un retard dans les selles et la miction);
  • limitation sévère de la mobilité, incapacité à incliner et à redresser le dos tout seul.

La deuxième section la plus courante dans laquelle un dysfonctionnement des racines vertébrales est observé est la zone du cou et du col. Ici se trouvent les paires de nerfs radiculaires les plus importantes responsables de l'innervation du système coronaire, des poumons, du diaphragme, des muscles intercostaux, de la glande thyroïde, etc. Par conséquent, toute lésion des nerfs radiculaires antérieurs ou postérieurs de la moelle épinière s'accompagne de diverses manifestations cliniques. Le plus souvent, les patients remarquent les symptômes suivants:

  • maux de tête et vertiges, accompagnés d'une diminution des performances mentales et d'une sensation constante de fatigue;
  • augmentation et diminution des niveaux de pression artérielle, indépendamment des facteurs pathogènes externes;
  • douleur des muscles du cou et de la zone du col;
  • douleur et engourdissement dans les membres supérieurs;
  • violation du rythme cardiaque;
  • limitation de la mobilité de la main gauche ou droite;
  • changement compensatoire de posture avec formation du garrot dans la zone du col.

Les dysfonctionnements et les lésions des racines de la moelle épinière dans la colonne thoracique sont très rares. Le plus souvent, ce phénomène s'accompagne de diverses blessures au dos. Il se manifeste par une douleur thoracique intense, aggravée par une respiration profonde. Des difficultés peuvent être observées en essayant de se plier brusquement, de tourner le corps dans un sens ou dans un autre, etc..

Une radiographie est utilisée pour le diagnostic. S'il n'est pas efficace, une TDM ou une IRM est prescrite. Le diagnostic différentiel est effectué avec des processus inflammatoires et tumoraux, des traumatismes et diverses dégénérescences liées à l'âge.

Traitement de l'inflammation des racines spinales

L'inflammation des racines de la moelle épinière est la radiculite, une condition qui est un symptôme de la réponse compensatoire du corps aux dommages à la structure de la fibre nerveuse. Une réaction inflammatoire se produit dans toute blessure, y compris la compression par les tissus durs de la colonne vertébrale dans le contexte de la saillie du disque intervertébral avec une forte diminution de sa hauteur.

La réaction inflammatoire implique les mécanismes d'attraction des facteurs au foyer de changements pathologiques qui provoquent une accélération du flux sanguin capillaire et le développement d'un œdème tissulaire pour éliminer le phénomène de compression. En conséquence, une douleur intense se produit, un syndrome de tension des fibres musculaires, un spasme des vaisseaux sanguins, un engourdissement et une limitation de l'amplitude des mouvements..

Le traitement des racines de la moelle épinière commence toujours par l'élimination de la cause du développement du processus pathologique. Il est important de supprimer la compression. Cela ne peut être fait que d'une seule manière - à l'aide de la traction de traction de la colonne vertébrale. Dans un certain nombre de cas, cet effet peut être remplacé par une séance d'ostéopathie. Il est presque impossible d'éliminer la compression du nerf radiculaire à la maison. Par conséquent, les médecins de la clinique prescrivent à leurs patients des médicaments pharmacologiques qui éliminent non pas la cause elle-même, mais l'effet. Ce sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui combattent le corps du patient. Ils bloquent les réponses protectrices et compensatoires. Cela élimine la douleur, l'enflure et l'inflammation. Mais en retour, une personne reçoit une accélération multiple du processus de destruction des tissus cartilagineux des disques intervertébraux.

La thérapie manuelle est le seul moyen efficace de traiter et de restaurer les nerfs de la moelle épinière. Le massage et l'ostéopathie appliqués, la réflexologie et la kinésithérapie, la gymnastique médicale et le laser contribuent au retour d'un état sain de la colonne vertébrale. Au cours du traitement, le patient restaure complètement sa capacité de travail et la mobilité de la colonne vertébrale.

Nous vous invitons à une première consultation gratuite. Prenez rendez-vous à un moment qui vous convient. Venez chez nous et vous recevrez toutes les informations nécessaires sur les méthodes de traitement pouvant être utilisées dans votre cas individuel..

Causes des lésions de la moelle épinière

Les lésions de la moelle épinière peuvent survenir en raison de blessures (jusqu'à 90% de tous les cas), ainsi que de maladies, de processus néoplasiques et de lésions dégénératives de la colonne vertébrale. Les manifestations et les conséquences d'une lésion de la moelle épinière dépendent directement du degré de lésion des structures de la moelle épinière et de ses éléments, dont les plus graves peuvent menacer une douleur chronique sévère, une altération des fonctions motrices, jusqu'à l'immobilité complète d'une personne, et même constituer une menace pour la vie..

Symptômes de lésion de la moelle épinière

En cas de lésion de diverses structures de la moelle épinière, de perte partielle ou totale des fonctions motrices et sensorielles des membres inférieurs et supérieurs, diverses parties du corps ou tout le corps sous la lésion peuvent survenir. Des violations graves des organes internes peuvent survenir, mettant la vie en danger.

Signes et symptômes de lésion de la moelle épinière:

  • Maux de dos, maux de tête, cervicalgies très sévères.
  • Perte totale de sensation dans les doigts et / ou les orteils, picotements dans les doigts et les muscles des membres.
  • Perte de sensation totale ou partielle dans une partie du corps, un membre ou tous les membres.
  • Incapacité à marcher, manque de coordination lors de la marche ou immobilité totale.
  • Perte de contrôle de la fonction urinaire et de la fonction intestinale - rétention urinaire et selles - ou, au contraire, incontinence fécale et urinaire.
  • Dysfonction respiratoire, jusqu'à l'arrêt complet de la respiration - cette condition menace la vie de la victime!
  • Une sensation de compression dans le dos, la poitrine.
  • Gonflement de la tête ou du dos.

Il est à noter qu'en cas de blessure, ces symptômes peuvent apparaître immédiatement après l'incident traumatique..

Mais, si des dommages à la moelle épinière se sont produits dans le contexte d'une maladie ou d'une croissance tumorale, sa compression se produit progressivement et, en conséquence, les symptômes de dommages n'apparaissent pas immédiatement, mais augmentent, progressent.

Types de lésions de la moelle épinière - manifestation de lésions de la moelle épinière, en fonction de leur emplacement et de leur type

  1. Tétraplégie
    Si la moelle épinière est blessée au niveau de la colonne cervicale supérieure, la victime développe une faiblesse musculaire dans tous les membres, il est à noter qu'il est impossible d'effectuer des mouvements.
  2. Paraplégie
    Perte de la capacité à effectuer des mouvements des jambes, la paralysie des jambes survient à la suite de lésions de la moelle épinière dans les régions lombaires ou thoraciques. En règle générale, la paraplégie est également associée à une violation du fonctionnement des organes pelviens - la vessie, le rectum, la perte de contrôle de la miction et de la défécation.
  3. Lésion médullaire complète
    Elle est causée par une transection complète ou une rupture de la moelle épinière, ainsi que par une compression ou une contusion sévère. Avec un dommage complet, il y a immobilité complète d'une personne et perte de sensibilité sous le site de la blessure. Les lésions de la moelle épinière sont les mêmes sur les côtés droit et gauche du corps..
  4. Lésion médullaire incomplète
    On note la préservation de certaines fonctions motrices ou zones de sensibilité corporelle en dessous du niveau de dommage. En cas de lésion de la moelle épinière incomplète, les syndromes suivants sont courants:
  5. Syndrome de la racine antérieure
    Il se produit à la suite de dommages aux racines nerveuses motrices et sensorielles à l'avant de la moelle épinière. Comme l'arrière du cerveau n'est pas affecté, la personne peut conserver une certaine sensibilité et une fonction motrice faible et non coordonnée..
  6. Syndrome de la corne centrale de la moelle épinière
    Il est noté lorsque les voies nerveuses qui transportent les signaux vers le cerveau sont endommagées. Il y a une perte de la capacité de faire des mouvements précis avec les mains et les mains, mais la capacité de se déplacer dans les membres inférieurs demeure. Ce syndrome s'accompagne d'une incapacité à contrôler la miction, ainsi que d'une perte de sensibilité corporelle sous la zone lésée..
  7. Syndrome de Brown-Sequard
    Complexe symptomatique observé lorsque la moitié du diamètre de la moelle épinière est atteinte: du côté de la lésion, on note une paralysie centrale (ou parésie) et une perte de sensibilité musculo-articulaire et vibratoire, du côté opposé - perte de la douleur et de la sensibilité à la température.
  8. Dommages aux racines nerveuses de la moelle épinière
    La perte de sensibilité et de fonction motrice avec ces blessures se produit en fonction de l'emplacement de la racine nerveuse endommagée et de la partie du corps dont elle est responsable.
  9. Commotion cérébrale
    Une commotion cérébrale de la moelle épinière peut être accompagnée de douleurs très intenses, d'une altération de la fonction motrice et de la sensibilité. Mais, contrairement aux blessures, tous les symptômes pathologiques associés à une commotion cérébrale peuvent disparaître après un certain temps dans le contexte d'un traitement médicamenteux..
  10. Lésion de la moelle épinière
    La contusion des segments de la moelle épinière s'accompagne de son œdème sur le site de la lésion, ainsi que d'une hémorragie dans les structures cérébrales. La victime perd le contrôle de la fonction de miction et de défécation, il y a une perte de sensibilité et de fonctions motrices sous le site de la blessure.
15 septembre 2014 ->

Dernières nouvelles

Récemment, un programme unique de l'État de l'Union pour aider les enfants atteints de pathologies et de déformations de la colonne vertébrale a été lancé, développé par des spécialistes de premier plan dans le domaine de la vertébrologie de Russie et de Biélorussie..

Aujourd'hui, ces plans ont été mis en pratique, donnant aux premiers petits patients un avenir sain, sans douleur ni restrictions..

Dans le communiqué de presse de la chaîne de télévision Diyor 24, un reportage a été publié de la région de Namangan en République d'Ouzbékistan au sujet de la visite à l'hôpital régional de traumatologues de l'Institut de recherche en traumatologie et orthopédie de Tachkent et du professeur S.V. Vissarionova de l'Institut de recherche en orthopédie pédiatrique, Saint-Pétersbourg.

28 février 2018 En savoir plus

Pouchkine (banlieue de Saint-Pétersbourg), rue Parkovaya 64-68, Institution fédérale de l'État «Institut de recherche scientifique pour l'orthopédie infantile nommé d'après G.I. Turner "

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte