Résumé: La douleur au bas du dos peut parfois être ressentie d'un seul côté, qu'il s'agisse d'une douleur constante ou d'exacerbations périodiques qui apparaissent pendant un certain temps puis disparaissent. La douleur au bas du dos à gauche peut être sévère, aiguë, perçante, ou elle peut être terne, mais constante. Parfois, la douleur dans le bas du dos gauche peut s'améliorer ou s'aggraver avec certains mouvements et peut également être sensible à la pression.

Mots clés: douleur au bas du dos gauche

Causes courantes de la douleur au dos gauche

La douleur au bas du dos gauche est généralement causée par l'un des éléments suivants:

  • des dommages aux tissus mous qui soutiennent la colonne vertébrale et / ou certaines structures vertébrales telles que les muscles, les ligaments, les articulations;
  • la hernie intervertébrale ou la saillie du disque intervertébral avec déplacement du contenu du disque vers le paramédian gauche ou foraminale sont les causes les plus courantes de douleur dans le bas du dos ou la jambe gauche.
  • problèmes avec les organes internes situés au milieu du dos, dans les régions abdominales ou pelviennes, comme les reins, les organes reproducteurs, les intestins.

D'autres cas de lombalgie peuvent être un signe de problèmes abdominaux ou même un symptôme de problèmes plus graves, tels que la fibromyalgie ou la spondylarthrite ankylosante.

Comprendre les causes possibles de la douleur au bas du dos gauche, ainsi que ses caractéristiques et symptômes typiques, peut aider les patients lors du rendez-vous chez le médecin à obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié..

Quand voir un médecin?

Si la douleur dans le bas du dos gauche répond bien aux analgésiques en vente libre (pas plus de 1 à 2 jours), aux compresses froides ou chaudes, et diminue avec les changements de niveau d'activité, des soins médicaux peuvent ne pas être nécessaires. Il est généralement recommandé de consulter un médecin lorsque la douleur survient après une blessure (chute, blessure sportive, accident de voiture), lorsque la douleur ne s'améliore pas d'elle-même, s'aggrave ou interfère avec les activités normales telles que se tenir debout, marcher ou dormir, ou situations où la douleur s'accompagne d'autres symptômes anxieux ou progressifs.

Parfois, une lombalgie à gauche peut être le signe d'une pathologie grave et nécessiter une attention médicale immédiate. Par exemple, les symptômes suivants accompagnant les maux de dos peuvent indiquer une pathologie grave:

  • maux de dos intenses ou soudains qui ne s'améliorent pas au repos;
  • douleur extrêmement sévère et persistante dans le bas du dos et / ou dans la région abdominale;
  • étourdissements, confusion, essoufflement;
  • forte fièvre persistante ou sporadique, frissons;
  • nausées Vomissements;
  • miction douloureuse ou sang dans l'urine;
  • difficultés à contrôler les fonctions de miction et / ou de défécation;
  • faiblesse grave, engourdissement ou picotements dans le bas du corps;
  • perte de poids inexpliquée et significative.

Chacun de ces symptômes peut être le signe d'une maladie grave et nécessite une hospitalisation urgente..

Étirer les muscles du bas du dos

L'étirement des muscles du bas du dos gauche est une cause fréquente de douleur au bas du dos gauche à court terme. L'étirement des muscles qui entourent et soutiennent la colonne vertébrale peut résulter d'une surutilisation ou de blessures mineures telles qu'une mauvaise position de sommeil ou une position debout ou assise prolongée.

Les symptômes d'un muscle du bas du dos étiré comprennent généralement:

  • douleur sur le côté gauche du bas du dos avec une localisation claire;
  • la douleur peut être suffisamment vive et intense;
  • douleur qui augmente avec le mouvement musculaire;
  • douleur au toucher;
  • spasmes musculaires;
  • douleur qui disparaît au repos, par exemple en position assise en position inclinée avec soutien.

La douleur au bas du dos à gauche peut également être causée par des problèmes de structures vertébrales telles que les articulations facettaires et les disques intervertébraux.

Ces conditions se produisent souvent des deux côtés de la colonne vertébrale et ont tendance à provoquer des douleurs lombaires centrées. Cependant, il est possible que la douleur causée par des problèmes de dos soit davantage ressentie du côté gauche..

Si la douleur au bas du dos gauche dure plus de 3 jours ou ne s'améliore pas avec des traitements simples (repos au lit pendant 1 à 2 jours, analgésiques en vente libre, glace et / ou coussin chauffant), consultez votre médecin pour un diagnostic..

Problèmes de colonne vertébrale

La douleur au bas du dos gauche, comme discuté ci-dessus, peut également être causée par des dommages ou un traumatisme aux structures de la colonne vertébrale, y compris les vertèbres, les articulations vertébrales et le tissu conjonctif. Les problèmes de colonne vertébrale les plus courants comprennent:

Hernie intervertébrale ou protrusion du disque intervertébral

Une partie du matériau du disque intervertébral peut s'échapper du côté gauche du segment vertébral, provoquant ainsi une douleur sourde dans le bas du dos et une douleur aiguë et perçante qui traverse la cuisse gauche et descend le long de l'arrière de la jambe gauche. Le plus souvent, la douleur dans la jambe gauche sera plus forte que la douleur dans le bas du dos. La douleur au dos gauche et la douleur à la jambe peuvent s'aggraver après une longue période assise. En règle générale, les hernies intervertébrales ou les saillies de la colonne lombaire ne surviennent pas de manière aiguë sans facteur traumatique préalable et sont le résultat du développement à long terme d'une ostéochondrose de la colonne vertébrale. Le fait que la lombalgie à gauche soit associée à une pathologie discogène de la colonne vertébrale peut être indiqué par des épisodes antérieurs de syndrome douloureux dans le bas du dos, des douleurs de la jambe au pied, une sensation d'engourdissement ou une paresthésie sous forme de fluage dans le bas du dos et la jambe jusqu'aux orteils.

Problèmes d'articulation facettaire (spondylarthrose)

Une autre complication de l'ostéochondrose est la spondylarthrose de la colonne vertébrale, car avec une diminution de la distance intervertébrale, la charge sur les articulations des facettes augmente plusieurs fois, ce qui entraîne une raideur, une gêne et une douleur sourde au dos. Les excroissances osseuses (spondylose) sur le côté gauche de la colonne lombaire peuvent irriter les racines nerveuses, entraînant une douleur lancinante qui traverse la cuisse gauche et descend dans la jambe gauche;

En règle générale, toutes les complications de l'ostéochondrose se développent en parallèle, ce qui aggrave considérablement l'état de la colonne vertébrale et nécessite une prévention ou un traitement précoce de l'ostéochondrose développée.

Dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque

Un dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque peut provoquer des douleurs dans le bas du dos et la région pelvienne d'un ou des deux côtés du corps si sa mobilité devient limitée. Un mouvement excessif de l'articulation peut provoquer des douleurs dans le bas du dos gauche et / ou des douleurs à la hanche, qui peuvent irradier vers l'aine. Une mobilité insuffisante provoque généralement des douleurs au bas du dos à gauche, irradiant vers la fesse et le long de la jambe. La maladie de Bechterew commence souvent par une douleur dans l'articulation sacro-iliaque.

En règle générale, pour les problèmes de colonne vertébrale, le traitement initial est non chirurgical et peut inclure des massages, des exercices thérapeutiques, de la physiothérapie, une traction vertébrale sans charge et une hirudothérapie. Le traitement médicamenteux de la hernie discale ou de la protrusion est extrêmement inefficace et a un spectre étroit d'effets sur le lien pathologique. Le choix des traitements varie en fonction de l'état et des symptômes ressentis par le patient. Une intervention chirurgicale peut être envisagée si la douleur devient chronique ou si sévère qu'elle interfère avec la vie normale de la personne..

Causes moins courantes de douleur au dos gauche

D'autres conditions qui causent des douleurs lombaires à gauche peuvent inclure des problèmes localisés de la colonne vertébrale ou des conditions avec des conséquences graves possibles affectant l'ensemble du système musculo-squelettique, par exemple:

Spondylolisthésis dégénératif

Dans le spondylolisthésis dégénératif, une vertèbre glisse vers l'avant par rapport à la inférieure à la suite du développement de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. Cette condition provoque souvent des douleurs radiculaires d'un côté du bas du dos, car ce processus est généralement associé à d'autres complications de l'ostéochondrose, qui ont été mentionnées précédemment.

Syndromes de douleur chronique

Les syndromes de douleur chronique tels que la fibromyalgie et le syndrome de douleur myofasciale provoquent des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, une faiblesse et une sensibilité dans des zones spécifiques appelées points de déclenchement.

D'autres causes possibles de douleur au bas du dos gauche, telles qu'une tumeur de la colonne vertébrale, une fracture et une infection de la colonne lombaire sont relativement rares.

Douleur au bas du dos à gauche en raison de problèmes avec les organes internes

La douleur au bas du dos à gauche peut être sévère, aiguë et perçante, ou elle peut être terne et chronique. Il peut être difficile de faire la différence entre les maux de dos causés par des problèmes tissulaires avec les structures du dos ou de la colonne vertébrale et les maux de dos causés par des problèmes internes. La douleur au bas du dos, en particulier la douleur au bas du dos gauche, peut être causée par des problèmes avec un ou plusieurs organes, y compris les reins et le gros intestin.

Certaines causes courantes de douleurs dans le bas du dos gauche causées par des problèmes internes sont:

Pierres dans les reins

La douleur dans le bas du dos gauche due à un calcul rénal peut être ressentie lorsque la pierre se déplace à l'intérieur du rein gauche ou passe à travers les uretères, les tubes minces qui relient les reins à la vessie. D'autres symptômes comprennent des douleurs lors de la miction, des difficultés à uriner malgré une envie constante de vider la vessie, du sang dans les urines, des nausées et / ou des vomissements;

Infection rénale

Une infection du rein gauche peut provoquer une douleur intense ou sourde dans le bas du dos à gauche. L'infection débute généralement dans l'urètre et la vessie et de là peut se propager aux reins, provoquant une inflammation et une douleur locales. D'autres symptômes d'infection comprennent la fièvre, des nausées et / ou des vomissements et des mictions douloureuses ou brûlantes. La douleur est généralement ressentie sur l'aine, près de la colonne vertébrale, et est généralement aggravée par le mouvement ou la pression;

Problèmes gynécologiques

Les fibromes utérins et l'endométriose, deux affections courantes chez les femmes, peuvent provoquer des douleurs lombaires à gauche. La douleur dans l'endométriose est généralement sporadique, aiguë et perçante, et est causée par une prolifération de tissu utérin à l'extérieur de l'utérus. D'autres symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, de la fatigue et des douleurs intenses pendant les règles. Les fibromes utérins - généralement des excroissances bénignes qui se développent dans l'utérus - peuvent causer des douleurs lombaires à gauche, ainsi que diverses irrégularités menstruelles, des mictions fréquentes et des douleurs pendant les rapports sexuels;

Rectocolite hémorragique

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire de l'intestin et se traduit par une inflammation persistante, principalement du côlon. L'inflammation provoque généralement une diarrhée chronique, des douleurs rectales et une perte de poids. Les crampes et la douleur abdominales sont des symptômes courants de la colite ulcéreuse, qui peuvent causer de graves lombalgies, unilatérales ou bilatérales;

Grossesse

Une lombalgie unilatérale peut survenir pendant la grossesse, car le corps de la mère s'adapte à la croissance du bébé dans l'utérus. La douleur peut aller de douloureuse et chronique à aiguë et perçante. L'exercice, le repos fréquent et certaines des techniques utilisées en thérapie complémentaire peuvent aider à soulager la douleur;

Pancréatite

La pancréatite fait référence à une inflammation du pancréas, qui peut provoquer une douleur dans le haut de l'abdomen qui se propage dans le quadrant inférieur gauche du dos. Les patients peuvent décrire cette douleur comme terne et douloureuse, aggravée par la consommation d'aliments, en particulier les aliments gras.

Pour établir la cause exacte de la lombalgie gauche, un examen approfondi doit être effectué. Parfois, votre médecin peut recommander de passer une radiographie, une IRM, un scanner ou un test sanguin. Dans certains cas, il est important de commencer le diagnostic et, par conséquent, le traitement le plus tôt possible..

L'article a été ajouté à Yandex Webmaster 27/10/2017, 15:59.

Douleur dans le côté gauche du dos

Lorsque le mal de dos apparaît à gauche, de nombreuses personnes commencent à suspecter des maladies de la colonne vertébrale. Mais non seulement la pathologie de la colonne vertébrale peut provoquer des symptômes désagréables. Près de 95% des personnes, après 35 ans, commencent à ressentir des douleurs dans le dos..

Plusieurs raisons peuvent en être la cause: dysfonctionnement des organes internes, rhumes, hypothermie, sédentarité, mauvaise posture et bien d'autres. Vous ne devez pas commencer à prendre des mesures médicales en cas de douleur dans le côté gauche du dos. Seul un spécialiste compétent reconnaîtra correctement la pathologie et prescrira un traitement. En attendant, il convient d'examiner plus en détail les causes possibles de l'apparition de la maladie..

Causes d'inconfort

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de rechercher la cause de la douleur, d'établir sa localisation exacte, l'heure. Peut-être que la cause était une surcharge musculaire due à un effort physique intense ou à une hypothermie. Voici les principales pathologies dans lesquelles le dos fait mal du côté gauche.

Névralgie intercostale

Syndrome douloureux qui survient lorsque les nerfs situés entre les côtes sont comprimés, irrités ou enflammés. Il existe de nombreuses causes de la maladie. Les principaux sont: une réaction allergique, des maladies du système nerveux, une diminution des forces immunitaires de l'organisme, des néoplasmes des poumons ou de la plèvre, l'hypothermie, certaines maladies infectieuses (tuberculose, zona), des blessures au dos et à la poitrine, des maladies de la colonne vertébrale (scoliose, hernie intervertébrale, etc.) etc.). Si les nerfs sont endommagés à gauche, le côté gauche de la poitrine fait mal, aggravé par le mouvement ou l'inhalation, augmentation de la transpiration, larmoiement, chair de poule, engourdissement des zones touchées, troubles du sommeil.

Pyélonéphrite

Maladie rénale, associée à des lésions du parenchyme, du calice et du bassinet rénal. Dans la plupart des cas, la pyélonéphrite se développe en raison de la présence d'agents infectieux dans la vessie qui remontent les uretères. D'autres maladies contribuent également au développement de la pathologie: lithiase urinaire, diabète sucré, maladies de l'appareil reproducteur féminin, etc..

Les symptômes de la maladie rénale sont une douleur dans la région lombaire du côté affecté, qui irradie vers la région pubienne, une faiblesse générale et un malaise, de la fièvre accompagnée d'une transpiration accrue, l'urine devient trouble et devient rougeâtre, dans l'analyse des protéines de l'urine et la teneur en bactéries sera augmentée dans le sang augmentation de la VS et de la leucocytose.

Maladie d'urolithiase

Une maladie dans laquelle il existe des formations en forme de pierre dure dans les organes du système urinaire. Ces pierres ne sont rien de plus que des cristaux de sels dissous dans l'urine. Plusieurs raisons conduisent à l'apparition de la maladie: prédisposition héréditaire, utilisation d'eau contenant une grande quantité de sels minéraux, apport hydrique insuffisant, sédentarité. En fonction de l'emplacement de la douleur, le médecin peut comprendre exactement où se trouve la pierre..

Cela peut être confirmé à l'aide d'une étude échographique. En plus des maux de dos, les patients ressentent des crampes et des brûlures dans le bas de l'abdomen au-dessus du pubis et dans l'urètre, une augmentation de la température corporelle, des coliques rénales, une opacification de l'urine mélangée à du sang.

Infarctus du myocarde

Forme de maladie ischémique, caractérisée par une nécrose du muscle cardiaque due à un apport sanguin insuffisant. Le plus souvent, la maladie survient chez les hommes de plus de 45 ans. Les causes d'une crise cardiaque peuvent être le diabète sucré, l'obésité, l'hypertension artérielle, l'abus d'alcool, le tabagisme, le stress mental.

Un surmenage psycho-émotionnel aigu peut provoquer une crise cardiaque dans le contexte d'une cardiopathie ischémique et de l'angine de poitrine. Les manifestations cliniques comprennent des brûlures et des douleurs vives dans la région du cœur, qui peuvent irradier vers le bras gauche, la mâchoire, l'omoplate et le bas du dos. De plus, essoufflement, sueurs froides et moites, sensation de manque d'air et sensation de peur de la mort, acrocyanose.

Ulcère de l'estomac

Une maladie chronique caractérisée par l'apparition d'ulcères sur la muqueuse gastrique. La pathologie est sujette à des rechutes fréquentes, à une progression et à la survenue de diverses complications. Un ulcère de l'estomac se développe pour plusieurs raisons: maladies antérieures non traitées du système digestif, exposition à la bile et aux acides chlorhydriques, utilisation prolongée d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, ischémie du tissu gastrique.

Il a été prouvé que l'hérédité joue un rôle important et qu'il existe des cas de morbidité entre parents par le sang. L'ulcère gastroduodénal est caractérisé par la présence de douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen (sous le processus xiphoïde), parfois elle peut irradier vers le dos ou l'hypochondre. Habituellement, les patients peuvent indiquer l'emplacement du symptôme désagréable. En plus de la douleur, les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur, de remplissage de l'estomac à jeun ou après avoir mangé, de selles dérangées, de nausées, de vomissements, conduisant à l'élimination des symptômes désagréables et de la douleur.

Pneumothorax

Une condition pathologique dans laquelle il y a une accumulation de gaz ou d'air dans la cavité pleurale. Elle est causée par des maladies du système respiratoire, des traumatismes, des néoplasmes malins, des maladies du tissu conjonctif, la tuberculose, etc., survient le plus souvent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.

Le pneumothorax se développe toujours soudainement et la gravité des symptômes dépend du degré de collapsus pulmonaire. Les principaux signes de la maladie sont pris en compte: douleur vive au sommet de la poitrine du côté affecté, qui augmente avec l'inhalation et peut être administrée à la main, toux sèche, essoufflement, cyanose de la peau, sueurs froides et moites, baisse de la tension artérielle et parfois évanouissement. Avec une forme ouverte de pneumothorax, du sang moussant de la plaie peut être observé.

Tuberculose pulmonaire

Une maladie infectieuse grave qui affecte les tissus pulmonaires. La tuberculose pulmonaire est la forme la plus courante de la maladie. La cause de la pathologie est le bacille de Koch. Les facteurs provoquant sa reproduction sont des conditions défavorables et certaines maladies qui affaiblissent considérablement le système immunitaire: tabagisme, infection par le VIH, prise de glucocorticostéroïdes, diabète sucré, cancer, insuffisance rénale chronique et autres.

Les personnes incarcérées, les migrants, les toxicomanes et les alcooliques sont également à risque. Au début du développement, la maladie ne présente aucun symptôme ou ils sont bénins et se présentent sous la forme d'un rhume. La toux est absente ou apparaît rarement avec la décharge d'expectorations visqueuses, qui a une odeur désagréable, le dos fait mal à gauche ou à droite lorsque le poumon est affecté d'un côté. En outre, les patients se plaignent d'une fatigue accrue, de transpiration, d'une température corporelle basse, de ganglions lymphatiques enflés, de palpitations cardiaques, parfois d'hémoptysie.

Chez la femme, un kyste de l'ovaire gauche

Un néoplasme bénin avec un contenu liquide à l'intérieur et une tendance à se développer. L'apparition d'un kyste est associée à des irrégularités menstruelles, des troubles du système endocrinien et un mode de vie inapproprié. La pathologie ne dépend pas de l'âge. Au début, le néoplasme ne se manifeste d'aucune façon. Le seul symptôme peut être une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen.

Quand la consultation d'un médecin urgentiste est nécessaire

Si le côté gauche du dos fait mal et que la douleur ne s'atténue pas, alors, après quelques jours, vous devriez suspecter une maladie grave qui nécessite une attention médicale immédiate.

N'ignorez pas non plus l'apparition d'autres signes cliniques:

  • douleur aiguë et soudaine dans l'abdomen;
  • perte de poids injustifiée;
  • mauvais fonctionnement du tube digestif et du système génito-urinaire;
  • faiblesse sévère, augmentation de la température corporelle.

Examen obligatoire

Pour diagnostiquer la maladie, vous devez subir un examen complet. Le médecin peut prescrire les types d'études suivants: sang pour analyse clinique et biochimique, analyse d'urine générale, électrocardiographie, échographie, radiographie ou fluorographie, si nécessaire, IRM et CT, sang et autres matériels biologiques pour les marqueurs.

Tir de maux de dos: causes, traitement

Publié le 18 décembre 2018 Mis à jour le 19 décembre 2019

"Maux de dos" - les causes de la maladie

«Mal de dos» est le nom populaire de la douleur intense dans la région lombaire. Ceux qui ont vécu cette attaque caractérisent les sensations comme des pulsations, des déchirures et des tirs. C'est ce qui a donné le nom populaire au terme médical lumbago (du mot latin lumbus rein).

Le plus souvent, la maladie est causée par:

  • ostéochondrose des disques spinaux;
  • hernie;
  • déplacement des vertèbres;
  • traitement inapproprié des maladies infectieuses;
  • séjour prolongé dans une position inconfortable;
  • forte activité physique.

Une maladie qui dure d'un jour à plusieurs mois peut également provoquer un mouvement brusque du corps sur le côté au moment de l'inclinaison ou des changements de température dans l'air.

Cette maladie survient chez des personnes d'âges différents, à l'exception des enfants qui n'ont pas atteint l'adolescence. Pour la plupart, ce sont des hommes qui travaillent physiquement et se fatiguent le dos avec des poids. En hiver, par exemple, le nettoyage de la neige sur le site peut être une option classique pour l'inactivité forcée..

Si une douleur au dos apparaît pour la première fois chez une femme enceinte, la maladie doit être traitée de toute urgence. De cette façon, vous pouvez éviter la récidive du lumbago au moment de l'accouchement et des progrès après la naissance.

Apparue soudainement, la douleur peut également lâcher le bas du dos du patient. Les gens décrivent le sentiment comme si «tout était en place». Pendant un certain temps, la douleur est encore ressentie lors de l'effort ou de la toux. Il est important de comprendre que la localisation de la douleur ne se fait pas sous la peau, mais dans les profondeurs du tissu musculaire et des os. Une sorte de douleur profonde qui survient à la suite de dommages à l'un des disques lombaires.

Traitement et prévention

La colonne vertébrale humaine a une structure très complexe. C'est la raison pour laquelle le médecin ne peut qu'aider à trouver le point le plus douloureux dans lequel, au moindre mouvement, une douleur terrible est donnée. À l'examen, les muscles sont visiblement tendus. La mobilité du haut du corps est limitée. Si vous appuyez sur le nombril du patient, une douleur est notée.

Après avoir diagnostiqué la maladie, le médecin prescrit un traitement. Les points obligatoires sont:

  • radiographie de la colonne vertébrale;
  • analyses d'urine et de sang;
  • consultation avec un neurologue;
  • tomogramme.

La tâche principale du traitement du lumbago est de prévenir les rechutes. Dans les trois mois, il faut utiliser des vitamines du groupe B. Les pommades à effet chauffant sont utilisées au plus tôt le troisième jour d'une attaque. Le frottement local dans la région lombaire est combiné à diverses procédures qui soulagent le stress de la colonne vertébrale. Les corticostéroïdes sont prescrits pour augmenter la douleur intense. Ceci est beaucoup plus efficace que le bloc spinal Novocaine.

La principale recommandation est le repos au lit le plus strict. Il est préférable de s'allonger sur le dos, les jambes sur les oreillers. Les jambes pliées au niveau des genoux permettent aux muscles de la colonne vertébrale de se détendre le plus possible. Le lit doit être très ferme.

Parmi les médicaments, les antispasmodiques sont efficaces, ce qui soulage la douleur intense. L'échographie et un certain nombre d'autres procédures physiothérapeutiques sont prescrites pour la rechute de la maladie. Les bains chauds et le patch au poivre aident à soulager la douleur aiguë et agissent comme une prévention. Les pommades à effet anesthésique sont utilisées pour frotter le bas du dos avec une douleur constante ou récurrente.

Un régime alimentaire restreint épicé est recommandé pour les crises récurrentes. Il est particulièrement déconseillé de manger des aliments qui retiennent les liquides dans l'organisme. Les repas végétariens maigres sont excellents pendant les périodes de maladie et de rémission..

Le traitement avec des méthodes non traditionnelles ne fera qu'accélérer la récupération et deviendra une excellente prévention à l'avenir. Il est très bon de faire du massage et de l'acupuncture. La physiothérapie et la thérapie manuelle sont utiles. Les phénomènes inflammatoires soulagent bien les courants diadynamiques. La thérapie Amplipulse et le massage jusqu'à ce que la peau devienne rouge, soulageant la tension musculaire, soulagent l'état du patient. L'inactivité physique est un ennemi très dangereux pour la colonne vertébrale. De 30 à 40 ans, il est recommandé de commencer la prévention du lumbago à l'aide d'activités sportives.

En cours de rémission à long terme, il est recommandé de séjourner dans les sanatoriums et les stations balnéologiques. Dans de telles structures médicales, ils pratiquent des bains de radon, des applications de boue et bien d'autres procédures qui aident à se remettre d'un lumbago..

L'essentiel est de prendre les mesures recommandées par les médecins pour restaurer le corps et ne pas oublier les points principaux. A savoir: surveillez le confort du lieu de travail, dormez de votre côté, évitez de soulever des poids et de l'hypothermie.

Mal de dos et douleur aiguë

Le lumbago du dos est une condition dans laquelle le nerf radiculaire ou sa branche est pincé. Le plus souvent, des douleurs et des lombalgies dans le bas du dos apparaissent chez des personnes souffrant de maladies dystrophiques dégénératives de la colonne vertébrale (ostéochondrose). Absolument toutes les personnes ayant franchi la limite d'âge de 25 ans y sont soumises. À cet âge, toutes les zones de croissance sont déjà complètement fermées, la fusion des vertèbres sacrées se produit, ce qui redistribue la charge d'amortissement sur les disques intervertébraux de la colonne lombaire. Par conséquent, lorsqu'ils mènent une vie sédentaire sans effort physique suffisant sur la structure musculaire du dos à l'âge de 24 à 25 ans, environ la moitié de la population moderne au moins une fois dans sa vie a éprouvé divers degrés d'intensité de douleur dans la région lombaire..

La douleur aiguë et le mal de dos dans le bas du dos sont appelés le terme médical lumbago. Le mécanisme de développement est la compression de la fibre nerveuse à différents niveaux.

La colonne vertébrale est constituée de vertèbres individuelles et de disques intervertébraux qui suivent leur forme. Avec les processus, le corps de chaque vertèbre forme une ouverture ovale. La colonne vertébrale entière forme le canal rachidien interne. À l'intérieur se trouve la moelle épinière - c'est la partie structurelle la plus importante du système nerveux autonome. Il est responsable de l'innervation et du fonctionnement de tout le corps humain, des organes et systèmes internes.

Dans les corps vertébraux, il y a des ouvertures foraminales à travers lesquelles les nerfs radiculaires appariés partent de la moelle épinière. Après être sortis par l'ouverture foraminale, ils se ramifient et se dirigent vers les organes et parties du corps humain, dont ils sont responsables de l'innervation. Les nerfs radiculaires sont protégés de manière fiable de la compression par le disque intervertébral.

Le disque intervertébral est une structure anatomique complexe:

  • à l'extérieur, il est recouvert d'une coque dense de l'anneau fibreux (il peut résister à des charges physiques et amortissantes colossales;
  • à l'intérieur se trouve le corps gélatineux du nucleus pulposus - il est responsable de la répartition de la charge d'amortissement et du maintien de la forme physiologique du disque;
  • entre le corps vertébral et le disque intervertébral, il y a une plaque terminale - elle fournit partiellement la nutrition de l'anneau fibreux;
  • le disque n'a pas son propre réseau circulatoire;
  • la nutrition se fait par échange diffus avec les tissus musculaires environnants au moment où ils sont soumis à une activité physique adéquate.

L'ostéochondrose est une destruction dystrophique dégénérative du disque intervertébral. Cela se passe comme suit:

  1. les échanges diffus entre les tissus cartilagineux et les fibres musculaires sont perturbés;
  2. la surface déshydratée de l'anneau fibrosus commence à se fissurer et des dépôts de sels de calcium apparaissent dessus;
  3. l'annulus fibrosus perd sa capacité à recevoir du fluide lors d'un échange diffus et commence à le prélever de la structure du nucleus pulposus;
  4. il diminue de volume et perd sa capacité à conserver sa forme physiologique;
  5. il y a une diminution de la hauteur du disque intervertébral (protrusion).

Avec tout mouvement maladroit, cela conduit au fait que le nerf radiculaire ou sa branche est serré. Il y a une douleur aiguë sous la forme d'un lumbago. Si cela se produit au niveau de la cinquième vertèbre lombaire, la douleur peut irradier vers la jambe le long du nerf sciatique.

Il est impossible de traiter de telles conditions par vous-même. Il est impossible de déterminer sans un médecin expérimenté ce qui a déclenché l'apparition d'un tel syndrome douloureux. Il peut s'agir d'ostéochondrose ou d'un degré extrême de développement - une hernie intervertébrale. Si, quand cela apparaît, aucune mesure d'urgence n'est prise pour le traitement, une personne peut être paralysée à l'avenir.

Causes d'un lumbago dans le bas du dos

Les raisons de l'apparition d'un lumbago dans le bas du dos peuvent être différentes et cela doit être pris en compte lors de l'auto-diagnostic. Il est impossible de poser un diagnostic précis sans une radiographie, un examen IRM et un simple examen par un vertébrologue. Il est peu probable que le patient soit capable de distinguer indépendamment une protrusion herniaire dans la cavité du canal rachidien d'un déplacement du corps vertébral par le type de rétrolisthésis. Avec les deux maladies, un rétrécissement du canal rachidien se produit et de multiples lombalgies dans le bas du dos avec une faiblesse musculaire dans les membres inférieurs peuvent survenir. Mais le traitement est complètement différent et peut différer considérablement.

Les principales raisons de l'apparition de lumbago dans le bas du dos:

  • en surpoids;
  • activité physique insupportable avec tension excessive des muscles du bas du dos;
  • maintenir un mode de vie sédentaire;
  • travail sédentaire dans un lieu de travail mal organisé;
  • hypothermie du corps et être dans le hammam plus longtemps que recommandé (pas plus de 45 minutes au total pour une visite au bain);
  • mauvaise organisation d'une couchette en violation des règles d'ergonomie;
  • mauvais positionnement du pied, ce qui entraîne une déformation des grosses articulations des membres inférieurs et la redistribution de la charge d'amortissement de manière inégale le long de la colonne vertébrale.

Tous ces prérequis conduisent au développement d'un certain nombre de changements dystrophiques dégénératifs dans les tissus de la colonne vertébrale. Le lumbago (lumbago du dos) n'apparaît pas seulement. Ce n'est pas une maladie isolée indépendante. C'est toujours un symptôme concomitant qui peut apparaître dans le contexte de maladies telles que:

  1. ostéochondrose et ses complications sous forme de protrusion (diminution de la hauteur du disque intervertébral), extrusion (apparition d'une fissure profonde dans le corps du disque), hernie intervertébrale (perte d'une partie du nucleus pulposus);
  2. la spondylose et la spondylarthrose, maladies dans lesquelles le tissu des vertèbres et les articulations qui les relient sont déformés;
  3. position instable des corps vertébraux et leur déplacement vers l'avant (antélisthésis) ou vers l'arrière (rétrolisthésis);
  4. changement de posture avec déformation de la colonne vertébrale;
  5. déformation cicatricielle des ligaments et des tendons;
  6. sténose spinale;
  7. sténose du plateau vertébral et bien plus.

Chez les jeunes menant une vie active, les effets traumatiques peuvent devenir la cause d'un lumbago dans le bas du dos. Cela peut être une entorse ou une rupture de l'appareil ligamentaire, une fracture par compression du corps vertébral, une fracture comminutive ou une fracture de l'apophyse épineuse, une rupture musculaire, une subluxation de la vertèbre, etc..

Dans la vieillesse, l'ostéoporose, l'ostéomalacie et d'autres changements dégénératifs liés à l'âge deviennent la cause la plus probable de lumbago dans le bas du dos. Il peut y avoir une perte progressive de mobilité de la colonne vertébrale en raison de la formation de changements cicatriciels grossiers.

Chez les patients souffrant de processus rhumatoïdes, tels que la spondylarthrite ankylosante, le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie et la spondylarthrite rhumatoïde, le lumbago peut être une conséquence de processus inflammatoires aigus et de l'oedème dense des tissus mous environnants. Dans de tels cas, dans le but de fournir les premiers soins, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés et, s'ils ne sont pas efficaces, des corticostéroïdes. Dans tous les autres cas, l'utilisation de ce groupe de médicaments n'est en aucun cas justifiée et il est possible d'arrêter le syndrome douloureux avec un lumbago dans le bas du dos de manière plus sûre. Par exemple, en utilisant la traction de traction de la colonne vertébrale.

Les autres causes potentielles comprennent les processus inflammatoires aigus dans la cavité abdominale et le petit bassin, les tumeurs de la colonne vertébrale, la tuberculose de la moelle épinière, etc..

Un lumbago aigu dans la jambe se dégage

Un lumbago dans la région lombaire peut être localisé, c'est-à-dire la douleur est ressentie uniquement au site de compression du nerf radiculaire, ou généralisée. Dans le second cas, un lumbago dans le bas du dos est donné à la jambe, une douleur apparaît dans la fesse, la cuisse, le bas de la jambe, le talon.

Dans la plupart des cas cliniques, des lombalgies et des douleurs aux jambes apparaissent lorsque le disque intervertébral L5-S1 est affecté. Ici, les nerfs radiculaires, responsables de l'innervation des membres inférieurs, se ramifient. En particulier, les fibres de ces structures forment le nerf sciatique - le plus long de tout le corps humain..

Un lumbago aigu dans le bas du dos irradiant vers le membre inférieur nécessite une attention médicale immédiate. Un danger particulier est une situation où un lumbago dans le bas du dos se dégage de la jambe du côté opposé à l'endroit où le mal de dos est localisé. Par exemple, la douleur dans la région lombaire est ressentie à droite et le rayonnement est ressenti dans la jambe gauche. Cela suggère qu'une personne développe une hernie dans la cavité du canal rachidien et une compression de la moelle épinière est observée. Une attention médicale d'urgence est requise. Si le rétrécissement du canal rachidien n'est pas empêché, la probabilité de parésie ou de paralysie des membres inférieurs est élevée..

Symptômes: un lumbago aigu et sévère dans le bas du dos

Le mal de dos est un symptôme d'une maladie de la colonne vertébrale. Cette condition ne peut pas être isolée, c'est-à-dire qu'avec l'état normal de tous les tissus de la colonne vertébrale, un fort lumbago dans le bas du dos ne peut pas se produire.

L'exception concerne les situations d'impact traumatique (chute de hauteur, accident de la route, blessure pénétrante, fracture vertébrale). Dans tous les autres cas, il est nécessaire de comprendre que tout lumbago aigu dans le bas du dos est une conséquence du développement d'une ostéochondrose, d'une spondylarthrose ou d'un spondylolisthésis de la colonne vertébrale dans la région lombaire ou lombo-sacrée.

En conséquence, il est nécessaire de traiter cette affection après un diagnostic différentiel approfondi et l'élimination de la cause potentielle de l'apparition. Pour le diagnostic, une image radiographique en plusieurs projections et un examen IRM sont utilisés. Le diagnostic et le traitement sont effectués par un vertébrologue ou un neurologue. Il est peu probable qu'un thérapeute local souffrant d'un lumbago soit en mesure de fournir des soins médicaux qualifiés.

Aide: comment enlever rapidement un lumbago dans le bas du dos

Il n'y a qu'un seul moyen efficace et sûr d'éliminer rapidement un lumbago dans le bas du dos: éliminer l'influence d'un facteur négatif. S'il s'agit d'une ostéochondrose avec protrusion du disque intervertébral, une assistance avec un lumbago dans le bas du dos peut être fournie par la méthode de traction par traction de la colonne vertébrale. Au cours de la procédure, les espaces intervertébraux sont augmentés et un espace est créé pour restaurer la hauteur normale du disque intervertébral, qui a subi une compression.

Si un mal de dos apparaît lors d'un spondylolisthésis, la première chose à faire est de rechercher un ostéopathe expérimenté. Ce médecin pourra corriger la vertèbre déplacée par une intervention manuelle, renforcer les muscles et les ligaments environnants et ainsi éliminer la cause du syndrome douloureux.

Comment traiter les maux de dos avec l'utilisation de médicaments pharmacologiques? Cela n'est permis que si la douleur est causée par des processus rhumatoïdes inflammatoires. Si vous savez que vous n'avez pas de spondylarthrite ankylosante ou de lupus érythémateux disséminé, il n'est pas recommandé d'utiliser des médicaments pharmacologiques pour soulager la douleur. Ceci est dangereux pour la santé et peut entraîner des conséquences négatives inattendues. À ce jour, il n'existe aucun médicament pharmacologique efficace qui pourrait être utilisé pour traiter les maladies dystrophiques dégénératives de la colonne vertébrale..

Il existe un autre moyen efficace de soulager le lumbago du dos - c'est la pharmacopuncture. À l'aide d'aiguilles, une petite quantité de substance active est injectée dans des points biologiquement actifs et le patient subit une élimination complète de la douleur. La réflexologie aide également à soulager la tension musculaire excessive et à démarrer le processus de régénération tissulaire. La combinaison de massage, d'exercices thérapeutiques et de kinésiothérapie vous permet de traiter avec succès même les cas avancés d'ostéochondrose.

Comment soulager les maux de dos par soi-même? Pour ce faire, allongez-vous sur le dos sur une surface dure et essayez de détendre les muscles de votre dos. Allongez-vous comme ça pendant quelques minutes. Ensuite, vous devez vous retourner, vous agenouiller et incliner doucement votre corps vers l'avant, étirer vos bras le long du sol au-dessus de votre tête et appuyer autant que possible votre corps sur vos genoux. De cette façon, vous pouvez étirer un peu la colonne vertébrale et éliminer temporairement la compression du nerf radiculaire. Seul un vertébrologue ou un neurologue expérimenté peut traiter la lumbago dans le bas du dos. Par conséquent, dès que vous ressentez de la douleur, consultez immédiatement un médecin. Ne vous auto-diagnostiquez pas et ne vous soignez pas. Cela peut avoir des conséquences négatives sous la forme de diverses complications. Il est peu probable que vous puissiez guérir vous-même l'ostéochondrose. Et prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens symptomatiques pour soulager la douleur est dangereux. Ils peuvent provoquer le développement d'un ulcère gastrique et d'un ulcère duodénal.

Il y a des contre-indications, l'avis d'un spécialiste est nécessaire.

Vous pouvez utiliser le service d'un rendez-vous gratuit avec un médecin de premier recours (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la clinique du libre mouvement. Lors de la consultation gratuite initiale, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de radiographie, il analysera les images et posera un diagnostic. Sinon, il écrira les instructions nécessaires.

21 causes de lombalgie à gauche

Chaque personne a probablement ressenti des douleurs dans le bas du dos du côté gauche. Parfois, cette condition est de courte durée et ne nécessite aucun traitement. Cependant, dans certains cas, cela peut indiquer une maladie grave. Parfois, c'est une douleur irradiante qui irradie vers le bas du dos. Ensuite, le centre de la manifestation primaire doit être recherché parmi d'autres organes et systèmes..

Les principales causes et maladies

Selon les statistiques, les maux de dos occupent la deuxième place après les infections virales. Dans ce cas, les symptômes se manifestent souvent précisément dans le dos à gauche. La raison peut être des changements liés à l'âge ou des facteurs physiologiques, lorsque la charge sur la colonne vertébrale est mal répartie. Cependant, plus souvent, les maladies provoquent de la douleur:

  1. Perturbation du tube digestif (en particulier, des intestins). Cela peut être une colite chronique, une entérite, etc..
  2. Maladies musculaires. Lorsque le côté gauche du dos fait mal, la raison peut être la défaite des muscles lombaires ou sciatiques.
  3. L'urolithiase apparaît généralement sur fond de gros dépôts de sel. Ensuite, des calculs et du sable se forment dans les reins, bloquant progressivement l'uretère. Dans ce cas, une personne ressent une douleur très intense, qui irradie vers le bas du dos. L'urolithiase peut être causée par l'inactivité physique, la prédisposition héréditaire, etc..
  4. Hémochromatose.
  5. Les tumeurs. S'il s'agit d'une maladie bénigne, elle ne présente pas de danger en soi. Cependant, avec la croissance, le néoplasme commence à presser non seulement les organes voisins, mais également les terminaisons nerveuses. Cela peut provoquer une douleur irradiant dans le bas du dos..
  6. Inflammation du pancréas (toute forme de pancréatite).
  7. Maladie du rein. Dans ce cas, la douleur s'intensifie en tapotant sur le côté du dos avec le bord de la paume. Par exemple, avec la pyélonéphrite, le parenchyme, le bassin et le calice sont affectés. D'autres pathologies contribuent souvent au développement de la maladie. Les symptômes commencent du côté affecté. Tout d'abord, le bas du dos à gauche fait mal, puis il commence à céder à la région pubienne. De plus, un malaise général apparaît, l'urine change de couleur, le nombre de leucocytes dans le sang augmente.
  8. Rhumes. Surtout lorsqu'il est accompagné d'une toux persistante sévère.
  9. L'infarctus du myocarde peut être causé par le diabète, l'obésité, l'hypertension, l'alcoolisme, etc. Manifestations cliniques - douleur aiguë et brûlante au cœur, irradiant vers d'autres parties du corps, y compris le bas du dos.
  10. Discite purulente.
  11. Dégâts nerveux. Ils peuvent être affectés par le processus inflammatoire (névrite, plexite, arthrite, etc.), les pathologies neurologiques, la radiculite.
  12. Spondylarthrite tuberculeuse.
  13. Un ulcère d'estomac se caractérise par des rechutes et des complications fréquentes. Cette pathologie est caractérisée par l'apparition de douleurs d'abord dans le haut de l'abdomen. Puis elle commence à céder dans l'hypocondre ou dans le dos.
  14. Grippe.
  15. Avec la cystite, la douleur apparaît d'abord dans la région de la vessie. Puis il commence à donner au bas du dos.
  16. Ostéomalacie (ramollissement du tissu osseux)
  17. L'une des maladies les plus courantes est la névralgie intercostale. Il apparaît lorsqu'un nerf est irrité, enflammé ou comprimé. Les raisons de la pathologie sont nombreuses: perturbation du système nerveux central, traumatisme, néoplasmes, diminution de l'immunité, réactions allergiques, maladies infectieuses. Avec la névralgie, le bas du dos fait mal à gauche si le nerf est pincé de ce côté.
  18. Endocardite.
  19. Pneumothorax. C'est une condition dans laquelle les gaz s'accumulent dans la région pleurale. De nombreuses maladies peuvent en être la cause: tuberculose, cancer, etc. Le pneumothorax se distingue par son apparition soudaine. Premièrement, il y a une douleur dans la poitrine supérieure du côté de la lésion. Puis elle commence à donner dans les mains, parfois - dans le dos ou le bas du dos.
  20. Cancer ou métastase, lymphomes, myélome, lymphogranulomatose.
  21. La tuberculose pulmonaire est une pathologie infectieuse. De nombreuses autres maladies peuvent le provoquer. Au début, les symptômes ressemblent à un rhume, puis une toux apparaît, le dos commence à faire mal du côté du poumon affecté. Puis d'autres symptômes se rejoignent.

Les autres causes de maux de dos dans la région lombaire à gauche sont:

  • immobilité prolongée dans une position;
  • hypothermie;
  • fractures par compression;
  • Blessure de la colonne vertebrale;
  • Crampe;
  • hypodynamie;
  • déformation des vertèbres;
  • position du corps incorrecte dans un rêve;
  • obésité;
  • fatigue musculaire;
  • trouble de la posture (cyphose, scoliose, ostéochondrose);
  • consommation excessive de café, tabagisme, alcoolisme.

Les symptômes peuvent être ressentis après un exercice intense ou un manque d'exercice. Apparaît en raison d'une baisse constante.

Douleur au bas du dos à gauche chez les hommes

En plus des maladies courantes répertoriées, le bas du dos fait mal à la gauche chez les hommes atteints de prostatite. Les sensations négatives sont localisées autour de l'anus. Dans le bas du dos, la douleur donne rarement, généralement avec une intoxication du corps. La hernie discale est diagnostiquée plus souvent chez l'homme que chez la femme. Le sexe fort est plus exposé au stress physique. Les lombalgies peuvent être le résultat d'activités professionnelles (chez les lutteurs, les chargeurs, etc.).

Douleur au bas du dos à gauche chez la femme

Les lombalgies chez les femmes peuvent être causées par un kyste ovarien. C'est une masse bénigne avec du fluide à l'intérieur. Le kyste apparaît à la suite de troubles du système endocrinien, de menstruations, d'un mode de vie inapproprié. Le premier symptôme est des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Lorsque la formation commence à grossir, les symptômes affectent le dos et le bas du dos..

Souvent, des douleurs lombaires sur le dos gauche chez les femmes pendant la grossesse. Cela est dû à une augmentation du poids corporel et à un stress supplémentaire sur la colonne vertébrale. En outre, les maux de dos peuvent indiquer une menace de fausse couche. En plus des raisons générales, il existe également des raisons purement féminines: inflammation des appendices, érosion ou myome utérin, vulvite, annexite.

Comment réduire la douleur?

La douleur peut être soulagée à l'aide d'analgésiques et d'antispasmodiques - «No-Shpy», «Tempalgin», «Spazgan», etc. Les médicaments peuvent être utilisés sous forme de comprimés ou d'injections. Si la douleur est causée par des processus inflammatoires, les médicaments appropriés sont sélectionnés. Si le bas du dos fait mal dans la zone à gauche et à l'arrière, cela a commencé soudainement ou s'intensifie, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques. Vous devez appeler immédiatement une ambulance.

Cependant, pour un certain nombre de maladies, seuls les médecins devraient fournir une assistance. Par exemple, en cas d'infarctus du myocarde, le patient doit être hospitalisé d'urgence. Ensuite, l'attaque est arrêtée, l'ischémie est éliminée et un traitement de soutien est prescrit.

L'autotraitement peut même être fatal. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire pour soulager la douleur.

Des antibiotiques peuvent également être prescrits (par exemple, pour l'inflammation des ovaires). Pour le traitement des lombalgies, la thérapie est complétée par des exercices de physiothérapie, des massages, de la physiothérapie. Vous pouvez utiliser des remèdes selon des recettes folkloriques (onguents, compresses, frottements, décoctions et infusions). Cependant, ils ne sont utilisés que comme auxiliaires.

Quand voir un médecin?

Si le bas du dos fait mal du côté gauche, le médecin doit être consulté lorsque les symptômes sont devenus permanents, ne disparaissent pas pendant plusieurs jours ou ne s'intensifient pas. Dans ce cas, la douleur indique déjà le développement de maladies. Il est particulièrement important de consulter un médecin d'urgence si le mal de dos est complété par des coupures abdominales, une perte de poids soudaine, une perturbation du tube digestif et du système génito-urinaire. En outre, une faiblesse soudaine et persistante, une augmentation de la température corporelle doit être alertée.

Vidéo utile

Vous ne pouvez pas traiter vous-même les douleurs dorsales ou lombaires. Avant cela, il est important d'établir la cause de l'apparition de symptômes négatifs. Par exemple, parfois le réchauffement de la zone touchée ne peut qu'accroître la douleur et entraîner des complications supplémentaires. Seul un médecin doit être impliqué dans le traitement. Il donne également des conseils sur le choix des remèdes populaires. Ils ne peuvent être utilisés que comme auxiliaires.

Pourquoi la douleur au bas du dos à gauche et que faire?

Lorsque la douleur au bas du dos survient à gauche, les gens n'y attachent pas toujours d'importance, croyant à tort que cela est dû à une fatigue normale après un travail physique. Cependant, si ce symptôme survient, vous devez immédiatement vous rendre à la clinique et subir un examen complet, car la douleur apparaît souvent dans des pathologies graves..

Causes et symptômes associés

Le syndrome de douleur lombaire est généralement associé à des troubles de la fonctionnalité de la colonne vertébrale, mais la cause peut être des maladies d'absolument d'autres organes internes - ovaires, reins, organes du tube digestif, etc..

Pourquoi cela arrive-t-il? Le fait est que dans la zone lombaire, il existe un grand nombre de terminaisons nerveuses et de gros nerfs interconnectés avec le reste des systèmes du corps. C'est pourquoi la douleur du cœur, par exemple, est transmise au bas du dos. Il y a aussi des violations graves, qui seront discutées plus loin..

Crampe

Lorsque les muscles sont étirés, le syndrome douloureux est caractérisé par une manifestation à court terme. Autrement dit, il est présent jusqu'à ce que le système musculaire se rétablisse. Cela se produit avec un stress excessif dans le dos, lors d'une blessure, après des exercices de force ou des performances inappropriées. Une autre raison est la mauvaise position du corps lors de poses statiques prolongées. Durée du syndrome douloureux - 3-4 jours (lors de l'utilisation d'anesthésiques).

Symptômes supplémentaires d'entorses:

  • localisation claire de la douleur;
  • caractère - vif et fort, s'intensifiant avec le mouvement;
  • mobilité réduite;
  • affaiblissement du seuil de douleur en position assise avec une inclinaison ou un support;
  • spasmes musculaires.

Hernie intervertébrale

Une hernie se développe pendant une longue période, par conséquent, avant son apparition, une personne souffre d'autres maladies de la colonne vertébrale. En conséquence, une légère douleur survient parfois. Une hernie est une formation qui apparaît entre les vertèbres. Cette pathologie est considérée comme dangereuse, vous devez donc contacter immédiatement un spécialiste.

Signes spécifiques:

  • la douleur irradie vers la cuisse gauche par l'arrière;
  • l'inconfort augmente après un long séjour dans une position - plus souvent assis;
  • engourdissement de la colonne lombaire;
  • sensation de chair de poule sur le dos, les jambes, les pieds et les orteils;
  • la nature de la douleur est douloureuse, qui est brusquement remplacée par une.

Spondyloarthrose

La spondylarthrose est une complication de l'ostéochondrose vertébrale. Lorsque la distance intervertébrale diminue, la charge sur les articulations à facettes augmente..

Dans ce contexte, les symptômes suivants se développent:

  • raideur;
  • Douleur contondante;
  • inconfort;
  • croissance osseuse.

Lorsque la spondylose progresse rapidement, les racines nerveuses sont irritées, ce qui entraîne des sensations de douleur lancinantes qui sont localisées non seulement dans le bas du dos, mais également dans la jambe gauche.

Dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque

La douleur du côté gauche du bas du dos survient lorsque la mobilité de l'articulation sacro-iliaque est restreinte. La maladie se caractérise par un blocus de cette zone dans un contexte de raisons diverses - d'un traumatisme banal à une infection.

Il peut être reconnu par les caractéristiques suivantes:

  • la douleur irradie vers la région pelvienne, l'aine, puis se déplace vers la cuisse et la jambe;
  • mobilité réduite;
  • l'inconfort apparaît.

Un dysfonctionnement du SIJ peut indiquer des troubles graves tels que la spondylarthrite ankylosante, la tuberculose des articulations, etc. Par conséquent, des soins médicaux urgents sont nécessaires.

Protrusion du disque intervertébral

Avec la saillie, la localisation des disques intervertébraux est perturbée. La maladie est caractérisée par des changements dégénératifs-dystrophiques. La principale raison est la lésion vertébrale et la vieillesse. Le syndrome de la douleur ne se manifeste que lorsqu'un nerf voisin est pincé. Sinon, il est impossible de détecter la pathologie par la douleur, car elle est absente.

Caractéristiques:

  • raideur de la colonne vertébrale inférieure;
  • engourdissement de tous les membres;
  • affaiblissement du système musculaire des jambes;
  • la nature de la douleur est intense et brûlante;
  • inconfort lors de la montée;
  • affaiblissement de la mobilité;
  • rarement - fonctionnalité altérée de la vessie.

Spondylolisthésis dégénératif

Dans cette maladie, les vertèbres sont déplacées les unes par rapport aux autres. La maladie est une conséquence d'autres pathologies vertébrales, elle ne survient donc pas immédiatement. Initialement, la douleur est localisée dans les segments lombo-sacrés, puis se déplace vers le côté gauche du bas du dos.

Symptômes spécifiques:

  • augmentation du seuil de douleur après un effort statique ou physique prolongé;
  • la formation d'une dépression et la présence d'une apophyse épineuse au sommet de la 5e vertèbre lombaire;
  • tension musculaire rachidienne;
  • déformation du dos (surcroissance de la bosse);
  • perte de sensibilité dans l'aine, les jambes;
  • faiblesse musculaire;
  • perturbation des organes pelviens.

Caractéristique - à mesure qu'elle progresse, une démarche se développe, comme un funambule. Le patient se déplace sur les genoux légèrement pliés, met ses pieds sur une ligne.

Pierres dans les reins

Avec la lithiase urinaire du rein gauche, la douleur n'apparaît que dans les cas où les formations de calculs se déplacent activement. Reconnaître la lithiase urinaire est assez simple:

  • la douleur survient pendant la miction;
  • la présence de caillots sanguins dans l'urine;
  • envie trop fréquente d'uriner;
  • nausée et vomissements;
  • la nature de la douleur est vive et lancinante;
  • l'inconfort se déplace vers les reins et d'autres organes;
  • sueurs froides ou fièvre;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • ballonnements.

Pancréatite

Avec la pancréatite, une inflammation se produit dans le pancréas, de sorte que le syndrome douloureux se produit dans le haut de l'abdomen et se propage rapidement vers le dos gauche. La principale cause de la maladie est une sortie perturbée d'enzymes, contre laquelle non seulement les tissus sont détruits, mais également les organes internes.

La maladie est mortelle, alors faites attention aux symptômes supplémentaires suivants:

  • la douleur peut être à la fois sourde et vive ou douloureuse;
  • augmentation de l'inconfort après avoir mangé de la nourriture;
  • un choc douloureux peut survenir;
  • avec une inflammation de toute la glande, la douleur entoure le corps;
  • fièvre très élevée;
  • saute de la pression artérielle vers le haut ou vers le bas;
  • aiguisage des traits du visage;
  • blanchiment de la peau;
  • nausées et vomissements de résidus non digérés;
  • hoquet, éructations;
  • constipation ou, au contraire, diarrhée;
  • dyspnée;
  • ballonnements;
  • jaunissement du blanc des yeux;
  • plus loin - un changement de couleur de la peau: du gris au jaune avec formation de taches bleues.

Infection rénale

La cause de l'infection rénale est la pénétration de microbes pathogènes à travers la lymphe et le liquide sanguin. Les reins nettoient le corps des substances nocives et des agents pathogènes, mais lorsqu'une quantité excessive d'entre eux s'accumule, des processus inflammatoires se produisent. Le plus souvent, en cas d'infection, une pyélonéphrite, une pyélite et une glomérulonéphrite surviennent..

En cas de lésion du rein gauche, la douleur survient dans la région lombaire à gauche. La pathologie est complétée par de tels signes:

  • douleur de nature intense ou sourde;
  • nausée et vomissements;
  • fièvre;
  • sensation de brûlure en urinant;
  • une forte augmentation de la température corporelle;
  • la présence de caillots purulents ou sanguins dans l'urine, ce qui modifie l'odeur et l'ombre;
  • vertiges;
  • affaiblissement du corps;
  • augmentation de la pression artérielle.

Problèmes gynécologiques

Le système génito-urinaire de la femme est directement interconnecté avec les gros nerfs de la colonne vertébrale, de sorte que la douleur est souvent transmise à la région lombaire. Il y a plusieurs raisons à cela:

  1. Kyste, fibromes et autres néoplasmes de nature bénigne et maligne.
  2. Varices du plancher pelvien.
  3. Rupture ovarienne.
  4. L'endométriose.
  5. Menstruation.
  6. Apoplexie des appendices.
  7. Infection.
  8. Polypose et trucs.

Les problèmes gynécologiques apparaissent de cette manière:

  • douleur abdominale basse;
  • fatiguabilité rapide;
  • violation du cycle menstruel;
  • inconfort dans la vie intime;
  • décharge abondante (avec ou sans odeur désagréable);
  • urination fréquente.

Rectocolite hémorragique

Dans la colite ulcéreuse, le gros intestin est touché, l'inflammation se manifeste à différentes intensités. Par conséquent, la douleur au bas du dos à gauche peut avoir un caractère différent..

Pour reconnaître la maladie, recherchez les symptômes suivants:

  • diarrhée chronique;
  • perte de poids;
  • la présence de sang dans les selles;
  • très rarement la constipation survient;
  • les matières fécales peuvent contenir un exsudat purulent;
  • envie fréquente de déféquer, ce qui s'avère être faux;
  • pendant les selles, le mucus sort à la place des matières fécales;
  • incontinence fécale;
  • ballonnements;
  • signes d'intoxication - nausées et vomissements, fièvre, arythmie, perte d'appétit.

Grossesse

Pendant la gestation, en particulier au 2ème et au 3ème trimestre, le corps féminin est exposé à un stress important, contre lequel une pression est exercée sur la colonne vertébrale. De l'intérieur, l'utérus en croissance appuie, donc la douleur dans le bas du dos gauche est une condition normale. Cependant, pour éliminer le risque de maladie, vous devez contacter votre gynécologue avec cette question..

Le lieu de localisation du syndrome douloureux est le bas du dos, l'aine, le périnée. Le personnage est terne et enveloppé. Si une femme commence à bouger, la douleur devient plus forte, mais après un bon repos, elle disparaît d'elle-même.

Pathologie de la rate

La rate est un organe très sensible qui réagit rapidement à tout processus inflammatoire avec douleur. Dans le bas du dos, à gauche, cela peut faire mal à cause de telles pathologies:

  • kyste de la rate;
  • infarctus d'organe;
  • inflammation;
  • infection;
  • splénomégalie (augmentation de la taille);
  • croissance cancéreuse.

Symptômes autres que les maux de dos:

  • la transition de la douleur dans l'abdomen, l'aine;
  • la nausée;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • fièvre;
  • ceint toute la région lombaire;
  • douleur douloureuse.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Lorsque des processus inflammatoires se produisent dans les organes du tractus gastro-intestinal, la douleur irradie toujours vers le bas du dos à gauche. La raison peut être de tels processus pathologiques:

  • gastrite;
  • ulcère;
  • hernie dans l'œsophage;
  • obstruction intestinale.

Comment distinguer les douleurs à l'estomac des autres:

  • la douleur augmente pendant le mouvement;
  • nausée et vomissements;
  • une attaque est notée après un repas abondant;
  • lourdeur dans l'estomac;
  • brûlures d'estomac fréquentes;
  • perte d'appétit;
  • la nature de la douleur - de la coupure très vive à la douleur sourde.

Paradoxalement, dans les cardiopathies ischémiques (infarctus du myocarde, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral, etc.), la douleur est localisée dans la région lombaire, respectivement, du côté de l'organe malade. Le syndrome douloureux est de nature différente - des douleurs, des pincements, des brûlures, des coups de couteau doivent être présents dans le sternum.

Autres symptômes:

  • arythmie, tachycardie ou bradycardie;
  • diminution ou augmentation de la pression artérielle;
  • maux de tête, étourdissements;
  • lors de la prise d'analgésiques, l'effet ne se produit pas;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • pâleur ou rougeur de la peau du visage;
  • sensation de muet dans les membres;
  • tremblement de la main;
  • évanouissement.

Oophorite

L'ophorite est la formation d'une tumeur maligne dans les glandes de l'utérus d'une femme. Avec un processus inflammatoire dans la glande utérine et l'ovaire gauche, la douleur irradie toujours vers la région lombaire à gauche, car les trompes de Fallope deviennent enflammées.

Avec une exacerbation de la maladie, les signes suivants sont révélés:

  • augmentation de la température corporelle, fièvre, frissons;
  • faiblesse dans tout le corps;
  • douleur intense dans le bas de l'abdomen;
  • douleur en urinant;
  • douleur dans la tête et les muscles;
  • écoulement du vagin avec exsudat purulent;
  • inconfort sévère pendant les rapports sexuels;
  • saignement de l'utérus.

Tumeurs des organes pelviens

Le petit bassin et la région lombaire sont donc étroitement liés aux maladies de ces organes (reins, glandes surrénales, côlon, ovaires, etc.), des sensations douloureuses se propageant à la partie inférieure de la colonne vertébrale. Il peut s'agir de toute inflammation, infection, formation de tumeur, adénome de la prostate, etc..

Les symptômes dépendent de la pathologie, mais la douleur est toujours localisée non seulement dans le bas du dos, mais également dans les organes pelviens.

Autres raisons

Il existe un certain nombre de raisons relativement inoffensives qui peuvent être facilement éliminées:

  1. Hypothermie, qui provoque une inflammation des tissus musculaires.
  2. Surmenage musculaire lors d'un effort physique (travail acharné, sport).
  3. Inactivité (la congestion se développe).
  4. Post-partum lorsque le système squelettique et musculaire revient à la normale.
  5. Certaines maladies pulmonaires - tuberculose, pleurésie, pneumonie, etc. Les symptômes sont complétés par des douleurs dans les poumons, une toux, une hémoptysie, une forte fièvre, un essoufflement et une faiblesse.
  6. Inflammation intestinale - colite, entérite, duodénite, etc. La nature de la douleur dans ce cas est aiguë, des spasmes apparaissent toujours et une douleur est présente dans le bas du dos et dans le nombril. Souvent, des diarrhées, des nausées et des vomissements surviennent.

Types de maux de dos à gauche

Tranchant. Avec une douleur aiguë, un lumbago se produit. La douleur irradie vers les membres inférieurs, l'aine. L'acuité des sensations apparaît soudainement, elle contraint le mouvement du patient, provoque des tensions musculaires. Le lumbago peut survenir après un effort physique, une flexion et des actions brusques. Le plus souvent, la raison réside dans les maladies de la colonne vertébrale..

Stupide. La douleur sourde est caractérisée par la persistance. Il survient avec diverses maladies des reins, des intestins, de la colonne vertébrale, etc. Le syndrome de douleur sourde accompagne le développement de néoplasmes tumoraux. Il peut apparaître après un effort physique excessif, des postures statiques, avec un mode de vie sédentaire, pendant la grossesse. Chez les femmes, cela peut indiquer des pathologies gynécologiques, chez les hommes - à propos de la prostatite.

Tirant. Avec les douleurs de traction, le plus souvent l'inconfort se propage au bas de l'abdomen, couvrant une zone assez large. Cela est dû au fait que les sensations de traction surviennent lors des processus inflammatoires de tous les organes internes. Si la vessie ou les reins sont affectés, une douleur est présente pendant la miction. Un tel inconfort est très épuisant pour le patient, créant une sensation de fatigue..

Premiers secours pour le syndrome douloureux

Pour fournir avec compétence les premiers soins en cas de douleur dans la colonne lombaire, vous devez connaître exactement la cause de l'événement. Mais avant d'aller à la clinique, vous devez respecter ces règles:

  1. L'activité physique est éliminée immédiatement après l'apparition de la douleur. Le patient doit s'allonger en prenant une position confortable pour lui. Dans ce cas, le lit ne doit pas être trop mou, la dureté du matelas est moyenne.
  2. Il est également impossible de rester immobile pendant longtemps, car cela aggrave la situation. Par conséquent, changez régulièrement de position..
  3. La douleur peut être soulagée au moyen d'analgésiques, ainsi que d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Cela peut être Analgin, Ibuprofen, Diclofenac, Ketoprofen, Meloxicam.
  4. Si la mobilité est altérée, des myorelaxants sont utilisés: Tizanidine, Tolpérisone, Baclofène.
  5. Le dos doit être influencé en interne et en externe à l'aide de comprimés et de pommades..
  6. Si vous avez étiré vos muscles, vous pouvez faire un léger massage.

Une fois la douleur soulagée, vous devrez vous rendre à l'hôpital. Cela est nécessaire pour un diagnostic précis, ce qui élimine le risque de progression de la maladie existante.

Quel médecin traite?

Le premier médecin auquel un patient devrait s'adresser est un thérapeute. Il collecte les données primaires et les envoie aux diagnostics. De plus, en fonction de l'étiologie de l'origine du syndrome douloureux, le patient est orienté vers un spécialiste hautement spécialisé. Cela pourrait être:

Diagnostique

Les mesures diagnostiques commencent par une anamnèse. Le thérapeute interroge le patient sur les causes présumées, les maladies passées et existantes. Le patient doit décrire avec précision la nature de la douleur ainsi que les symptômes qui l'accompagnent. En outre, une telle enquête est réalisée:

  1. Collecte d'urine pour analyse générale et divers échantillons, identifiant ainsi les problèmes du système urinaire.
  2. Prélèvement de sang pour la recherche biochimique et générale. Le médecin examine la composition du liquide sanguin, la quantité de certaines substances. Cela révélera quel organe est affecté, s'il y a une infection.
  3. Examen échographique de l'espace rétropéritonéal, des organes pelviens et d'autres organes internes.
  4. En cas de suspicion de CHD, une échocardiographie et un électrocardiogramme sont prescrits.
  5. Urographie de contraste.
  6. Imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie.
  7. radiographie.
  8. Cystoscopie.

Traitement

Le choix du traitement médicamenteux est basé sur la cause de la douleur lombaire:

  1. Si la nature infectieuse de la lésion est détectée, un traitement antibactérien est prescrit. Les médicaments sont sélectionnés en fonction du type d'agent pathogène.
  2. En cas d'endommagement du système urinaire, antibiotiques, prémélanges multivitamines, régime.
  3. Tout en portant un enfant, une femme doit réduire son activité physique et porter un bandage. Une attention particulière est portée au repos et au travail.
  4. Pour les maladies de la colonne vertébrale, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. La physiothérapie, les massages, les procédures de physiothérapie sont obligatoires. Dans certains cas, la chirurgie est indiquée.
  5. Si le système musculaire est enflammé ou si des étirements sont observés, il est recommandé au patient des analgésiques et des onguents chauffants.
  6. Pour les maladies pulmonaires, l'antibiothérapie, des médicaments mucolytiques sont utilisés.
  7. Pour les problèmes gynécologiques, des antibiotiques, des anesthésiques et des agents pathologiques appropriés sont prescrits.
  8. Si les organes du tractus gastro-intestinal sont affectés, le traitement vise à restaurer la microflore, en détruisant l'agent pathogène.
  9. Avec cardiopathie ischémique, fibrates et statines, diurétiques et bêtabloquants, inhibiteurs de l'ECA, etc..
  10. Pour les néoplasmes bénins, une intervention chirurgicale est prescrite, pour les néoplasmes malins - chimiothérapie.

Pour toute maladie, des analgésiques sont prescrits, qui peuvent être administrés par voie orale ou par injection. Assurez-vous d'utiliser des médicaments externes (crèmes, pommades, gels). Produits recommandés qui soulagent les spasmes et les gonflements, renforcent le système immunitaire.

Mesures de prévention

Pour éviter les maux de dos, suivez ces règles préventives simples:

  1. Évitez un mode de vie sédentaire - exercice et sports modérés.
  2. Évitez la surcharge physique.
  3. Si vous pliez votre torse, pliez vos genoux. Cela éliminera les étirements..
  4. Ne faites pas de mouvements brusques, soulevez les poids en douceur.
  5. Gardez le dos droit en marchant et en restant assis. Cela réduira le stress sur le bas du dos..
  6. Évitez l'hypothermie.
  7. Contactez l'hôpital en temps opportun et traitez toute maladie.

Douleur au dos gauche chez un enfant

La lombalgie peut survenir même dans l'enfance. Contrairement à un adulte, chez un bébé, les processus inflammatoires, les tumeurs et autres troubles pathologiques sont rares, mais les raisons suivantes peuvent être considérées comme les principales raisons:

  1. Surcharge physique. En raison de son âge, l'enfant n'est pas capable de contrôler sa propre activité, donc parfois cela dépasse ses capacités.
  2. Le port de sacs à dos lourds joue un rôle important, ce qui entraîne une courbure de la colonne vertébrale.
  3. Chutes, blessures.
  4. Séjour prolongé d'un élève dans une position inconfortable (avec le dos penché), en particulier devant un écran d'ordinateur, lorsque l'enfant ne peut pas contrôler sa posture.
  5. Inactivité, qui est inhérente aux enfants et adolescents modernes. Après tout, ils consacrent presque tout leur temps libre aux tablettes, ordinateurs portables, téléphones et téléviseurs..
  6. Scoliose. Il se développe le plus souvent dans l'enfance et chez les filles. Par conséquent, il est important de surveiller la posture de l'enfant et de lui apprendre à s'asseoir avec le dos droit..
  7. Myosite. Cela se produit lorsqu'une infection pénètre dans le corps, après une hypothermie, un empoisonnement et une blessure.

Si vous ressentez constamment des douleurs au bas du dos à gauche et que vous ne connaissez pas la raison, consultez immédiatement un thérapeute et subissez un examen complet. Cela vous protégera des complications imprévues et du développement de nombreuses maladies..

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte