La lombalgie est l'une des plus courantes et des plus fréquentes.

Le plus souvent, les personnes de plus de 35 à 40 ans en souffrent, bien qu'il y ait des exceptions.

Des douleurs lombaires pulsatiles ou aiguës peuvent être le résultat de blessures à la colonne vertébrale, de maladies orthopédiques ou rhumatologiques ou de lésions d'organes internes.

La douleur aiguë couvre non seulement le bas du dos, mais irradie également vers les membres.

La douleur lancinante est souvent causée par un lumbago et se manifeste lors de la levée de poids et de la marche.

Causes et localisation exacte de la lombalgie

Il existe de nombreuses raisons qui provoquent des douleurs dans le bas du dos, et chacune d'elles a sa propre localisation. Dans le même temps, chez les hommes et les femmes, les causes du syndrome douloureux peuvent être différentes. En outre, il existe un certain groupe à risque, qui comprend les personnes qui mènent une vie sédentaire, qui sont dans une position pendant longtemps. Ainsi que les athlètes et les personnes engagées dans des travaux physiques difficiles.

Toutes les lombalgies sont divisées en deux groupes: primaire et secondaire.

Les principaux comprennent les maladies et les pathologies de la colonne vertébrale, par exemple la destruction des disques intervertébraux, le pincement des terminaisons nerveuses. Et les secondaires sont une conséquence de dommages aux organes internes, de maladies infectieuses, d'oncologie.

La lombalgie primaire est à la fois des pathologies congénitales du développement des disques vertébraux et des maladies acquises.

La hernie intervertébrale est un prolapsus ou un déplacement de la vertèbre, accompagné d'une douleur forte et aiguë. Souvent, une hernie s'accompagne d'un pincement des racines nerveuses et des douleurs peuvent être infligées aux hanches et à la jambe.

L'ostéochondrose est une modification pathologique du tissu cartilagineux qui provoque une déformation des vertèbres. La douleur associée à cette maladie peut être aiguë et vive (à l'effort) ou lancinante et douloureuse.

La protrusion des vertèbres se développe dans le contexte de l'ostéochondrose, mais sans pincer les nerfs. Au début de la maladie, la douleur est légère, mais avec le temps, elle devient de plus en plus aiguë, irradiant vers les extrémités.

La spondylose lombaire est une maladie chronique caractérisée par un aplatissement des disques vertébraux. Elle s'accompagne d'un syndrome douloureux aigu au site de la lésion, en particulier lors d'une exacerbation.

Des douleurs secondaires apparaissent en raison de la présence de certaines affections chroniques, qui provoquent un fort inconfort.

Les affections les plus courantes sont:

Douleur aiguë

Des accès de douleur aigus et violents sont caractéristiques de maladies telles que la luxation des vertèbres, les fractures et les blessures de la colonne lombaire. Le cancer, l'hyperparatériose et l'ostéoporose provoquent les mêmes sensations. Les pathologies de l'articulation de la hanche, de l'abcès épidural et du syndrome des facettes provoquent également une douleur intense non seulement pendant le mouvement, mais également dans un état calme. La douleur est localisée exactement sur le site de la lésion.

Douleur lancinante

Les pulsations dans la région lombaire peuvent être causées par des pathologies du tissu musculo-squelettique, des racines nerveuses pincées, des maladies des organes internes.

Les problèmes les plus courants qui provoquent une douleur lancinante sont:

Seul un spécialiste peut diagnostiquer correctement et prescrire un traitement, après un examen complet du patient.

Quels peuvent être les symptômes associés?

Avec l'ostéochondrose et la spondylose, les principaux symptômes seront une pulsation constante dans le bas du dos, des restrictions de mouvement, un engourdissement des jambes.

L'étirement des muscles du dos, caractérisé par une forte douleur pendant le mouvement, s'atténue au repos.

Avec les fractures, les blessures et le déplacement des vertèbres, le syndrome douloureux devient très fort et ne se fait sentir que dans la zone blessée du bas du dos.

Les hernies discales, la myosite et les nerfs pincés provoquent des pulsations dans le bas du dos, une mobilité limitée, un engourdissement des membres et des douleurs musculaires.

Si la cause de la douleur lombaire est une maladie des organes internes, les symptômes qui l'accompagnent peuvent être très différents.

Ainsi, la gastrite, la pancréatite ou les ulcères sont souvent accompagnés de nausées et vomissements, de flatulences, de diarrhée. Avec l'hépatite, la douleur au bas du dos s'étend à l'hypochondre droit et à l'omoplate. La maladie est caractérisée par un jaunissement de la peau et des yeux, une hypertrophie du foie. Les symptômes concomitants de pyélonéphrite sont considérés comme des troubles urinaires, une température élevée.

Vidéo: "Mal de dos: test de Bubnovsky"

Élimination des maux de dos aigus et lancinants

Le plus souvent, la douleur au bas du dos apparaît soudainement et peut être si grave que le patient ne peut pas bouger de lui-même.

Important! En cas de blessure ou de lombalgie associée à des symptômes supplémentaires (douleurs abdominales, fièvre, vomissements), appeler d'urgence un médecin.

À la maison, seules les entorses musculaires mineures et les stades initiaux des maladies chroniques des organes internes sont traités.

Premiers secours

Si l'attaque a commencé soudainement, il est nécessaire de poser le patient sur une surface dure, dans une position qui lui convient et d'assurer un repos complet. Pour soulager une crise, les médecins recommandent de prendre une pilule d'un médicament anesthésique (Ketanov) ou d'un antispasmodique (No-Shpa, Spazmalgon). Si la douleur est tout à fait tolérable ou intermittente, la plaie peut être enduite d'une pommade contenant du diclofénac. Après cela - consultez immédiatement un médecin.

Vidéo: "Auto-assistance pour les douleurs lombaires aiguës"

Médicament

Tout d'abord, pour soulager l'attaque, le médecin peut prescrire des injections de médicaments contre la douleur. Dans les cas graves, le blocage de la novocaïne peut être nécessaire, mais il ne dure pas longtemps. Pour soulager rapidement les douleurs dans le dos, vous pouvez utiliser des analgésiques légers (Paracetamol, Baralgin, Analgin).

Important! Il n'est pas recommandé de prendre un tel médicament pendant plus de 5 jours..

Si l'effet du soulagement de la douleur ne se produit pas dans un délai d'une demi-heure, vous devrez prendre des médicaments plus puissants (Diclofenac, Solpadein, Ketorol). La douleur causée par un spasme musculaire sévère aidera à soulager No-Shpa ou Spazgan.

Lorsque les terminaisons nerveuses sont pincées, des diurétiques sont utilisés (Furosémide, Veroshpiron). En outre, il est nécessaire de prendre en plus des complexes vitaminiques contenant des vitamines C, B6 et B12, ainsi que des minéraux (calcium, potassium, phosphore, magnésium et manganèse).

Vous pouvez soulager une légère attaque de lombalgie à l'aide de pommades. Tout d'abord, des onguents avec Piroxicam, Anestezin et Voltaren sont utilisés. Quelques heures plus tard, des onguents chauffants (Finalgon, Kapsikam) sont utilisés. Mais, avant d'utiliser ces fonds, vous devez lire les instructions, car elles comportent de nombreuses contre-indications.

Avec une douleur pulsatile (en particulier avec des symptômes concomitants), l'automédication n'est pas autorisée. Une telle douleur peut être le résultat d'un grand nombre de maladies dangereuses qui nécessitent un examen minutieux. Pour connaître la cause exacte, le médecin doit prescrire des tests généraux (sang et urine), des rayons X, une échographie, une IRM ou un scanner de la région lombaire.

Chirurgie

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Cela s'applique aux pathologies telles que la hernie intervertébrale, la protrusion des vertèbres, les blessures graves et les fractures de la colonne vertébrale..

Remèdes populaires

Souvent, les experts conseillent de compléter le traitement médicamenteux traditionnel par des recettes de médecine traditionnelle.

Pour soulager une crise aiguë, vous pouvez utiliser des frottements et des compresses à base de teintures à base de plantes alcoolisées. Préparez-les avec des herbes qui ont des effets anti-inflammatoires: aneth, lilas, persil. Les décoctions des mêmes plantes sont prises par voie orale.

Bien recommandé pour les maux de dos aigus, une infusion à base de 3 cuillères à soupe de menthe, une cuillerée de sauge et un verre d'eau bouillante. Tout cela est mélangé et insisté pendant une demi-heure. Des compresses sont fabriquées à partir de la perfusion résultante (pas plus de 30 minutes).

Un excellent remède contre la douleur dans le bas du dos est une teinture de poivre alcoolisée. Pour ce faire, prenez la même quantité de piment broyé et d'alcool, insistez pendant une semaine et frottez.

La gymnastique réparatrice ne peut pas être pratiquée lors d'une crise de douleur aiguë, ce qui est impossible. En cas de douleur pulsatile, la pertinence de l'exercice doit être déterminée par un spécialiste.

En effet, avec des lésions graves des organes internes, les exercices de physiothérapie non seulement n'aideront pas, mais peuvent également nuire. Avec les maladies de la colonne vertébrale, la thérapie par l'exercice est incluse dans le complexe obligatoire de la thérapie, ainsi que les médicaments, la physiothérapie et les massages. Mais seulement à condition que l'exacerbation soit supprimée et que l'état général s'améliore.

Massage et auto-massage

Dans un premier temps, le massage ne doit être effectué que par un spécialiste, comme prescrit par un médecin. Lorsque la douleur est soulagée, un soulagement sérieux est venu, alors vous pouvez faire un auto-massage. Il consiste à frotter et à caresser la région lombaire. Dans ce cas, vous pouvez utiliser des pommades chauffantes ou des frottements à l'alcool.

Pourquoi l'ondulation sous la côte gauche est-elle dangereuse??

Les sensations désagréables dans la poitrine nécessitent un diagnostic minutieux. La pulsation sous la côte gauche peut être le symptôme de nombreuses maladies et pathologies: de la névralgie intercostale à l'exacerbation des ulcères d'estomac. Il s'agit souvent d'une manifestation d'une violation du rythme cardiaque, indiquant des changements dangereux dans les muscles du myocarde. La nature et la fréquence de la douleur, la présence de bruits parasites affectent le diagnostic..

Causes de pulsation sous la côte gauche

Lorsque des tremblements douloureux apparaissent sur le côté gauche de la poitrine, la plupart des patients commencent à prendre des médicaments de manière intensive pour normaliser le fonctionnement du cœur, soupçonnant des problèmes avec cet organe important. En effet, l'examen doit commencer par un thérapeute: une pulsation sous la côte gauche dans 70% des cas indique un dysfonctionnement de la fonctionnalité de la rate, de l'estomac, du pancréas.

Le symptôme se produit avec les problèmes de santé suivants:

  1. inflammation de la rate sur fond d'intoxication;
  2. une attaque de pancréatite;
  3. calculs ou néoplasmes dans le pancréas;
  4. gastrite;
  5. ulcère de l'estomac.

Une douleur pulsatile dans l'hypochondre gauche peut être donnée par l'intestin supérieur. Avec la dysbiose, la colite, l'ulcère gastro-duodénal, les spasmes commencent dans les boucles. Ils affectent les terminaisons nerveuses, donnent sous le cœur. Dans de rares cas, des sensations similaires se produisent après avoir trop mangé, lorsque l'estomac appuie sur le diaphragme, mais ne s'accompagne pas de douleur.

Si le patient se plaint de contracter l'hypochondre gauche et de faire mal, le médecin suggère une ostéochondrose de la colonne thoracique. Le problème apparaît avec un travail constant en position assise, lorsqu'une personne se penche sur la table et serre la poitrine. Des crampes sévères peuvent provoquer:

  • diverticulite;
  • processus rhumatoïde;
  • inflammation du poumon (lobes inférieurs);
  • oncologie;
  • pression d'une côte cassée.

Lorsqu'il y a une pulsation sous la côte gauche, il faut écouter la nature des sensations. Si la douleur irradie sous l'omoplate et dans le dos, se propage avec des spasmes, on parle de névralgie intercostale. Elle est causée par un nerf pincé avec des saillies ou des hernies, des maladies virales passées, une hypothermie, un stress. La maladie n'affecte pas le travail du cœur, mais elle se caractérise par une douleur insupportable, souvent confondue avec un infarctus du myocarde.

Les problèmes énumérés sont considérés comme des conditions aiguës, nécessitant un traitement obligatoire. En fonction du diagnostic posé, l'assistance est fournie par un gastro-entérologue, un chirurgien, un pneumologue ou un oncologue.

Causes cardiaques de la pulsation

Pour toute sensation désagréable, vous devez absolument consulter un spécialiste. S'il se contracte fortement dans l'hypochondre gauche et fait mal, il est nécessaire d'exclure les problèmes cardiaques qui nécessitent une intervention immédiate:

  1. hypertension artérielle;
  2. infarctus du myocarde;
  3. inflammation de la valve;
  4. notocorde dans l'un des ventricules;
  5. myocardite;
  6. la cardiopathie ischémique.

Avec l'hypertension artérielle, la pression reste constamment élevée, ce qui incite le cœur à travailler plus fort. Il doit pomper beaucoup plus de sang, ce qui use considérablement les vaisseaux et les valves. Des douleurs thoraciques douloureuses, des picotements, des sensations de brûlure pendant les périodes d'exacerbation s'ajoutent progressivement à la pulsation. Sans la prise quotidienne de médicaments spéciaux, la situation ne fait qu'empirer, elle devient la cause d'un accident vasculaire cérébral précoce, d'une crise cardiaque et d'une fatigue rapide.

Les accords congénitaux dans le cœur sont considérés comme la pathologie organique la plus diagnostiquée. Selon les cardiologues, environ 10 à 20% de toutes les personnes vivent avec un tel trouble. La plupart des patients ne connaissent même pas l'existence d'une carence, ils l'apprennent par hasard lors d'un examen de routine..

Il existe plusieurs types et étapes de développement de la notocorde. Dans 80% des cas détectés, il n'interfère pas avec le fonctionnement des vannes, n'affecte pas la pression. Mais avec une forte prise de poids, un travail dans des conditions difficiles, une poussée de croissance, un adolescent peut éprouver des étirements. Il se manifeste sous forme de pulsation dans l'hypochondre gauche après un effort physique ou un stress..

La myocardite est un problème plus dangereux et imprévisible. Il s'agit d'une inflammation aiguë de la muqueuse du cœur, qui affecte les muscles du myocarde, la poche cardiaque. Il s'agit souvent d'une conséquence de maladies à évolution infectieuse et purulente: angor, otite moyenne, pneumonie, amygdalite, diphtérie. Les principaux symptômes sont:

  • battements indolores sous la côte gauche;
  • essoufflement;
  • lèvres et muqueuses bleues;
  • développement de poches;
  • inflammation du foie.

La myocardite se transforme rapidement en une maladie cardiaque purulente. L'exsudat inflammatoire enveloppe l'organe, comme s'il le serrait dans un étau. Chez les jeunes, la maladie se développe progressivement et se transforme souvent en une forme chronique. Si l'infection n'est pas arrêtée à temps, une insuffisance cardiaque se produit et le risque de thromboembolie augmente. Selon les statistiques, la myocardite est la cause de décès chez 12 à 15% des patients de moins de 35 ans.

Pulsation comme signe d'ischémie

Les cardiopathies ischémiques représentent environ 60 à 70% des décès avec diagnostic cardiaque. Le principal groupe à risque est constitué des représentants du sexe fort de plus de 55 ans, avec de mauvaises habitudes, en surpoids, qui travaillent depuis longtemps dans des travaux dangereux.

La cause de la pathologie est la mort de certaines parties du cœur sur les murs. Ils arrêtent de soutenir le travail, pompant le sang au même niveau. Les vaisseaux endommagés sont fermés avec des caillots sanguins ou des plaques sclérosantes, mal conduisant l'oxygène, le potassium, le magnésium. Les symptômes d'une pathologie dangereuse sont les signes suivants:

  1. des pulsations se produisent périodiquement sous les côtes gauches;
  2. des crises d'arythmie surviennent;
  3. la pression artérielle augmente;
  4. il y a une sensation constante de manque d'oxygène;
  5. difficile de mener une vie active

Avec une maladie avancée, une personne subit souvent des crises de panique, provoquées par une altération de la circulation sanguine et de la nutrition du cerveau. Le cœur bat vite et fort, vertiges, faiblesse, somnolence tourmente. La personne note qu'elle transpire abondamment, souffre d'oubli, souffre d'insomnie par peur d'une crise cardiaque.

Méthodes de traitement de l'ischémie

La cardiopathie ischémique nécessite un traitement obligatoire. Plus la pathologie est détectée tôt, plus les chances d'éviter une opération complexe sont élevées. Au stade initial, les cardiologues choisissent un traitement médicamenteux qui élimine la cause de l'ischémie, soulage les symptômes douloureux et rétablit la circulation sanguine. Les principales mesures pour réduire les brûlures et les pulsations dans la poitrine:

  • traitement avec des agents antiplaquettaires, des bloqueurs adrénergiques;
  • régime spécial avec restriction de sel, protéines animales, aliments gras;
  • diminution de l'activité physique;
  • perte de poids;
  • lutter contre les poches.

Dans les situations difficiles, le seul moyen d'éviter des conséquences tragiques est l'opération d'un pontage coronarien. Avec son aide, la circulation sanguine se forme dans les zones mourantes en contournant les vaisseaux affectés. Parfois, un stenting plus doux est utilisé avec l'introduction d'un ballon miniature qui dilate l'aorte ou la veine bloquée. Le canal créé artificiellement est une sorte de chirurgie plastique du cœur, qui redonne au patient la possibilité de vivre et de travailler.

Qu'est-ce qui cause des maux de dos lancinants??

Les maux de dos peuvent être de nature différente - douloureux, aigus, lancinants et autres. Cela dépend de la cause qui les a provoqués, de la localisation, de la nature de la pathologie. Les raisons de la manifestation de maux de dos pulsés, les moyens de les éliminer sont décrits dans le matériel.

Causes courantes

Des douleurs dorsales pulsées dans le bas du dos surviennent lorsque le tissu nerveux est fortement pincé. Dans les cas où c'est précisément l'inconfort pulsatoire d'autres organes qui s'érode le long de celui-ci. Les symptômes sont localisés à l'arrière dans les cas suivants:

  • L'ostéochondrose est un processus de dégradation des tissus du disque intervertébral. En conséquence, le disque devient plus mince, les vertèbres se rejoignent, le tissu nerveux est pincé;
  • La spondylose est un processus de déformation du ligament longitudinal de la colonne vertébrale, son périoste, à la suite duquel les vertèbres sont déplacées, les muscles de la colonne vertébrale deviennent hypertoniques. C'est un processus douloureux;
  • Les processus inflammatoires des muscles, des tissus mous, survenant pour une raison ou une autre, s'accompagnent d'une augmentation de la température corporelle, d'un œdème, d'une rougeur de la peau, s'ils sont situés près de la surface;
  • Les blessures peuvent endommager les tissus, les vertèbres, les ruptures ligamentaires, les luxations, les subluxations, l'irritation des tissus nerveux, les fractures, les fissures. Chacune des pathologies est capable de se manifester avec les symptômes décrits;
  • La hernie est une saillie du noyau du disque intervertébral dans le canal rachidien, où elle produit une forte compression du tissu nerveux, provoquant l'apparition de sensations désagréables. Ils augmentent avec un changement de position du corps, une inactivité physique prolongée, des charges;
  • La myosite est une maladie du cadre musculaire, qui se caractérise par une inflammation du tissu musculaire. L'inconfort augmente avec le mouvement, le matin après le sommeil;
  • Pincement (accidentel / exacerbation de la radiculite) - compression du tissu nerveux dans différentes parties du dos, de la colonne vertébrale, douleur à partir de laquelle peut être donnée à d'autres zones. Il apparaît brusquement, se caractérise par une intensité élevée, augmente avec le mouvement;
  • Ulcère - lésion de la muqueuse gastrique, violation de son intégrité. L'estomac est situé près du centre nerveux - la douleur qui en résulte s'érode dans le dos;
  • La gastrite est une maladie de la muqueuse gastrique, accompagnée de douleurs après avoir mangé. Pendant ces périodes, l'inconfort s'érode dans la région dorsale;
  • La pancréatite est une maladie inflammatoire du pancréas, dans laquelle la douleur est de nature ceinture, également intense dans tous les domaines - le dos, l'abdomen, les côtés;
  • L'hépatite est un processus de destruction, de dégradation du tissu hépatique. Il survient à la suite d'un empoisonnement toxique, avec des pathologies virales infectieuses. La douleur est plus intense la nuit;
  • Maladie biliaire - présence de calculs dans la vésicule biliaire. L'inconfort se manifeste lorsqu'ils commencent à bouger, blessant le conduit.

Toutes ces conditions peuvent évoluer rapidement, provoquer des symptômes graves et nuire considérablement à la santé..

Douleur lancinante au bas du dos

Lorsque les battements douloureux sont localisés exclusivement dans le bas du dos, ils sont souvent provoqués par les mêmes problèmes que ceux énumérés dans la liste précédente. Mais avec la localisation du processus pathologique dans la colonne lombaire. L'ondulation est causée par:

  1. Ostéochondrose de la région lombaire, lombo-sacrée;
  2. Blessures à la colonne lombaire, au sacrum, au coccyx;
  3. Ostéochondrose;
  4. Spondylose
  5. Inflammation des tissus mous dans cette zone;
  6. Myosite lombaire;
  7. Hernie, protrusion;
  8. Dans de rares cas - hépatite, maladie du foie, en cas de localisation du processus dans la partie inférieure de l'organe, conduits.

Les symptômes sont les mêmes que pour la localisation dans d'autres parties de la colonne vertébrale.

Qu'est ce que ça pourrait être?

Les maladies spécifiques des organes internes, en raison desquelles il y a une douleur lancinante dans la colonne vertébrale dans la région lombaire, sont les suivantes:

  1. Pyélonéphrite - une maladie inflammatoire des reins, accompagnée d'un inconfort intense, une augmentation significative de la température corporelle la nuit;
  2. Urolithiase - la présence de calculs dans les reins, qui, lorsqu'ils sont déplacés, blessent, obstruent les conduits et l'inconfort augmente considérablement lors de la miction;
  3. Les maladies de la vessie, les processus inflammatoires qui s'y trouvent sont également caractérisés par une augmentation / manifestation de la douleur pendant la miction, parfois - fièvre, douleur dans le bas-ventre.

La pulsation parle le plus souvent de problèmes du système musculo-squelettique et beaucoup moins souvent de pathologies des organes internes (car dans cette situation, la douleur est généralement douloureuse / aiguë). Mais des processus inflammatoires puissants peuvent provoquer des pulsations, il est donc nécessaire de rester très attentif aux symptômes concomitants de la pathologie.

Traitement

Le traitement, les moyens de soulager les symptômes désagréables dépendent de la pathologie qui a provoqué son apparition. Avec les pathologies du système musculo-squelettique, peu importe où exactement la douleur est concentrée - dans le dos / le bas du dos - la thérapie est effectuée selon le schéma standard.

  1. La prise d'un comprimé d'un anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène, Nurofène, Diclofénac, Ortofène, Nimesil) aide à soulager la douleur;
  2. Si l'inconfort n'est pas intense, un médicament AINS local (pommade, gel) est appliqué - Nise, Diclofenac, Voltaren s'appliquent directement sur la zone touchée jusqu'à 4 fois par jour;
  3. En cas d'inconfort très intense, une injection intramusculaire de Diclofenac est prescrite à une dose individuelle;
  4. S'il n'y a personne pour faire une injection, une dose unique d'un comprimé d'Analgin est autorisée (s'il n'y a pas de contre-indications de la muqueuse gastrique, des processus circulatoires, de l'hématopoïèse);
  5. Une douleur intense difficile à arrêter est soulagée par un blocage de la novocaïne / lidocaïne effectué par un médecin - l'anesthésique est injecté directement dans le canal rachidien.

L'exacerbation de la pathologie du système musculo-squelettique nécessite un traitement. Avec l'ostéochondrose, un long cours d'administration (jusqu'à 14 jours) est prescrit pour les AINS oraux (1 comprimé 2-3 roubles / jour), un lieu (3-4 applications de pommade). La physiothérapie (magnétothérapie, micro-ondes, UHF) permet de soulager la douleur, l'inflammation. Au stade de la rééducation, des exercices thérapeutiques, des massages sont prescrits.

Un cours similaire est prescrit pour la protrusion, la hernie. Mais dans le second cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer le disque affecté, en le remplaçant par un implant. Faites de même pour la spondylose, le pincement accidentel des nerfs. Les blessures sont traitées individuellement en milieu hospitalier, selon leur nature. Montre le repos au lit, l'immobilisation de la zone touchée de la colonne vertébrale (porter une orthèse).

Les maladies musculaires sont traitées avec du repos, une longue cure d'AINS par voie externe, par voie orale (comme dans l'ostéochondrose), de la physiothérapie. En l'absence de processus inflammatoire, la chaleur locale aide à soulager la douleur (onguent de Fenistil réchauffant), ainsi que générale (bains chauds).

La thérapie des pathologies des organes internes est plus spécifique, en fonction de la nature de la pathologie, des caractéristiques de son évolution. Les schémas généraux sont les suivants:

  1. Gastrite: régime spécial, médicaments pour réduire la sécrétion gastrique, médicaments antiulcéreux;
  2. Ulcère: le même que pour la gastrite, en cas de perforation - chirurgie;
  3. Pancréatite: médicaments pour réduire la sécrétion du pancréas, réduire l'agressivité de l'environnement, analgésiques avec AINS, dans les cas graves - chirurgie;
  4. Maladie biliaire: préparations pour dissoudre les calculs, avec mouvement actif des calculs - moyens pour réduire la sécrétion / activité de la vésicule biliaire, avec blocage par de gros calculs - chirurgie / écrasement par ultrasons;
  5. Hépatite: alimentation, hépatoprotecteurs, avec étiologie virale - médicaments antiviraux, immunomodulateurs, avec étiologie toxique - sorbants, antitoxicants;
  6. Pyélonéphrite: immunomodulateurs, antibiotiques à large spectre, uroseptiques;
  7. Urolithiase: préparations pour dissoudre les calculs, dans les cas graves - ablation chirurgicale / écrasement par ultrasons des calculs;
  8. Processus inflammatoires de la vessie: antibiotiques à large spectre, uroseptiques.

La thérapie doit être prescrite par un spécialiste.

Pulsation sans douleur

Une pulsation désagréable dans le dos sans douleur peut également survenir. Dans de rares cas, il s'agit d'une sorte de signe de nerf pincé et la douleur peut apparaître plus tard. Le plus souvent, cela indique un spasme musculaire local insignifiant après une surcharge. Elle est enlevée avec la paix et la chaleur locale, ainsi que la chaleur générale.

Comment diagnostiquer?

Pour établir la cause des symptômes, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Examen manuel du dos;
  2. Radiographie de la colonne vertébrale;
  3. Electroneurogramme;
  4. Gastroscopie;
  5. Échographie des reins, du foie, de la vessie, de la cavité abdominale.

Le scanner, l'IRM sont prescrits en cas d'ambiguïté avec le diagnostic.

Production

Ripple est capable de parler de problèmes graves. Lorsqu'il apparaît, il est important de faire attention aux symptômes qui l'accompagnent et de consulter un médecin.

Douleur lancinante au bas du dos

Toute personne peut développer une douleur dans le bas du dos de nature pulsatile, quel que soit son groupe d'âge. Elle a un impact significatif sur la vie d'une personne: elle limite les mouvements, vous fait ressentir beaucoup d'inconfort. Au lieu d'être examinés par un médecin, les gens commencent souvent à se diagnostiquer eux-mêmes. On pense que la douleur lancinante au bas du dos est déclenchée par des changements destructeurs de la colonne vertébrale. Cette version n'est pas toujours correcte, car diverses affections de la colonne vertébrale ont parfois un caractère de manifestation complètement différent..

À propos des maux de colonne vertébrale

Pour découvrir la véritable cause profonde de l'apparition de sensations désagréables dans la région lombaire, il est bien sûr nécessaire de déterminer le lieu de localisation de la douleur. Il peut être limité:

  • d'en haut. Les bords des douzièmes nervures agissent comme un limiteur;
  • Sur les côtés. Il y a une restriction sur la ligne axillaire postérieure;
  • par le bas. Dans cette partie, le trouble est limité à la région des crêtes iliaques. De plus, il est présent dans la région du sacrum, en particulier sur son bord supérieur..

Si nous parlons d'anatomie, la colonne vertébrale lombaire a cinq vertèbres dans sa structure, interconnectées non seulement par des disques et des muscles intervertébraux, mais également par des ligaments. Ce service est considéré comme assez vulnérable et, par conséquent, les causes profondes de l'apparition de la douleur à cet endroit y sont associées. Il est impératif de se soumettre à un examen complet si vous devez en être sûr à 100%.

Les causes possibles de ce problème dans le bas du dos sont répertoriées ci-dessous..

La névralgie, qui est une irritation de la région lombo-sacrée, ou plus précisément des racines nerveuses, dans lesquelles commence le nerf sciatique. Le syndrome de la douleur a généralement deux localisations dans le bas du dos: à gauche ou à droite.

Radiculite. Une douleur accrue se produit lors de la levée d'objets lourds, de la marche et également en raison d'un effort physique excessif. Le principal symptôme est souvent le «lumbago» (également appelé «lumbago»). Elle se caractérise par une surcharge musculaire, une diminution de la sensibilité du bas du dos et des jambes. Avec une exacerbation, le patient essaie de moins bouger pour ressentir moins d'inconfort.

Rhumatisme puis polyarthrite rhumatoïde. En plus de l'apparition de processus destructeurs dans les articulations et le cœur, le patient présente une inflammation de la colonne vertébrale. Il est à noter que les douleurs dans le bas du dos avec le développement de ces maladies ne surviennent que le matin et qu'elles disparaissent pendant la journée en raison de l'activité physique..

La douleur dans la spondylarthrite ankylosante (également connue sous le nom de spondylarthrite ankylosante) est perturbée le matin ou la nuit. Il s'agit d'une maladie extrêmement grave qui se développe rapidement et provoque par la suite une atrophie musculaire et une perte d'activité physique de la colonne vertébrale. Pour la plupart, c'est à cause de cette maladie qu'une personne souffre de la région lombo-sacrée..

Il est tout à fait naturel qu'après une longue période assise devant la télévision ou l'ordinateur, une douleur désagréable apparaisse. Dans ce cas, il est causé par une charge statique excessive. Si une personne vit à ce rythme tout le temps, la scoliose se développe avec le temps..

Les conséquences des accidents de voiture et de diverses blessures et blessures deviennent également la cause principale de l'inconfort de la colonne lombaire..

Autres pathologies

Comme indiqué précédemment, certains muscles du bas du dos sont disposés en un grand nombre de couches. Le plus souvent, ce sont eux qui sont affectés par l'inflammation. Presque toujours, cela s'accompagne de sensations de tiraillement désagréables et elles n'apparaissent qu'après un effort physique dans le bas du dos. En outre, la maladie provoque une augmentation de la température corporelle..

L'inflammation est généralement causée par deux choses:

  • hypothermie du corps;
  • infections.

Important! Il existe également des cas où les facteurs provoquants sont des blessures, des infections intestinales, des troubles métaboliques, une sciatique.

L'espace rétropéritonéal est situé dans la région lombaire. Il ressort déjà clairement du nom qu'il est situé derrière la membrane du péritoine. Les organes suivants sont situés à cet endroit:

  • glandes surrénales;
  • reins;
  • sections initiales des uretères.

Il est important de noter que les organes eux-mêmes ne peuvent pas tomber malades. Il en va tout autrement si le bassin rénal est enflammé - surtout si ce processus est devenu chronique. Ce type de maladie est appelé «pyélonéphrite». Elle se caractérise par une douleur sourde similaire aux principaux symptômes de la radiculite..

Une forme aggravée de pyélonéphrite, la lithiase urinaire (à condition que le bassin rénal soit bloqué par une pierre) - avec ces maladies, une douleur très forte et désagréable se manifeste. Avec une maladie rénale, en plus de cela, les symptômes suivants sont observés:

  • vomissements et réflexes qui en découlent;
  • la nausée;
  • augmentation de la miction.

Important! Le troisième symptôme de cette liste est caractérisé par une vessie enflammée. De plus, les conditions se présentent pour une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés..

Lorsque les femmes ressentent de la douleur dans ce domaine, elles devraient penser à une visite à l'hôpital, car ce symptôme est tout à fait un indice d'une maladie du domaine de la gynécologie. Parmi eux, l'inflammation de l'utérus et des appendices (ovaires et trompes de Fallope) apparaît le plus souvent. La grossesse extra-utérine dans la plupart des cas est aiguë. En règle générale, une femme malade nécessite une intervention chirurgicale immédiate par des spécialistes..

La survenue régulière de douleurs lombaires sévères accompagnées d'épuisement ne doit pas être ignorée - elles vous font réfléchir, car elles sont le premier signe de cancer.

Un néoplasme de la colonne vertébrale ou des organes internes (reins, tractus gastro-intestinal et chez la femme, utérus et ovaires), associé à d'autres symptômes, s'accompagne de sensations désagréables dans le bas du dos sous forme de douleur.

Lorsqu'une aide urgente est nécessaire?

Pour tous les symptômes énumérés ci-dessus, le patient doit appeler une ambulance. Les médecins n'interdisent pas de traiter les entorses légères et les formes initiales de maladies chroniques à domicile. Mais dans tous les cas, pour savoir quoi et comment traiter, vous devez d'abord subir un diagnostic et un examen complet. Une attention médicale urgente est importante pour les maux de dos sévères (insupportables), pour toute lésion de la colonne vertébrale, surtout si cela s'accompagne de symptômes supplémentaires. Si une gêne au bas du dos est associée à une douleur abdominale aiguë, cela indique souvent une pancréatite ou une exacerbation de l'ulcère gastroduodénal. Chaque minute perdue peut vous coûter la vie, alors ne tardez pas à appeler une ambulance.

Fourniture de premiers secours

L'essentiel est d'apporter la paix au patient. Si la colonne vertébrale est blessée ou si une blessure est suspectée, il est strictement interdit de déplacer la victime. De telles actions ne peuvent qu'aggraver la condition et même conduire à la paralysie. En l'absence de blessures ou autres blessures, placez le patient sur une surface plane et dure (sol, table, etc.). S'il est debout pour avaler, il doit prendre une pilule: «Ketorol», «Ketanov», «Spazgan» ou «Spazmalgon».

Si la douleur n'est pas sévère et survient rarement, une pommade à base de diclofénac est utilisée. De plus, vous pouvez assister à des cours de massage, suivre une thérapie physique et une thérapie par l'exercice. Les traitements des maux de dos doivent être discutés avec un professionnel de la santé. Avec les premiers symptômes de pathologies chroniques, des mesures préventives doivent être prises. Par exemple, faites de la gymnastique pour renforcer les muscles de la colonne vertébrale, adhérez à un mode de vie sain et à une bonne nutrition, prévenez l'hypothermie, suivez les règles pour soulever divers poids.

Souvent, les patients qui mènent une vie sédentaire se plaignent de telles douleurs - par exemple, tout leur travail se déroule au bureau derrière un écran d'ordinateur. Afin de les prévenir, une personne doit prendre soin de sa santé dans un premier temps et ne pas s'engager dans un traitement lorsqu'une affection particulière survient. Le secret d'une vie longue et saine est plus d'activité et d'aliments naturels dans l'alimentation quotidienne.

Mesures diagnostiques

Pour comprendre la raison de l'inflammation dans le bas du dos, il est nécessaire de subir un diagnostic.

Table. Méthodes de diagnostic de la lombalgie pulsée.

GroupeLa description
Recherche en laboratoireLes examens de laboratoire comprennent des analyses de sang et d'urine (nous parlons de général et biochimique). Si les médecins soupçonnent qu'un patient est atteint d'oncologie, ils prélèvent également du sang et recherchent des marqueurs tumoraux. Ils déterminent si des anticorps indiquant la présence d'une tumeur sont présents dans le plasma. Dans certains cas, des études histologiques sont effectuées, pour lesquelles les médecins utilisent l'épithélium des organes et / ou des systèmes internes, obtenu par biopsie. Cette méthode aidera également à reconnaître la présence de cellules cancéreuses..
Recherche instrumentaleMéthodologies instrumentales: examen échographique de la cavité abdominale, radiographie de la colonne vertébrale, hystéroscopie, gastroscopie du tractus gastro-intestinal. Si nécessaire, fixez en outre une résonance magnétique ou une tomodensitométrie - cela est particulièrement nécessaire si la douleur est causée par des problèmes de colonne vertébrale.

Important! Après avoir reçu les résultats de l'examen, le spécialiste prescrit un traitement et donne des recommandations supplémentaires sur la nutrition et la santé générale. Vous ne devriez pas rechercher des conseils utiles qui aident à vous débarrasser des maux de dos à la maison, dans le domaine public. La santé doit être approuvée exclusivement par des professionnels certifiés.

Traitement

Le moyen le plus simple de soulager la douleur est de prendre des analgésiques. Ces méthodes ne sont pas toujours appropriées lorsqu'il s'agit de lombalgie en combinaison avec d'autres symptômes indiquant des lésions des organes internes. Comme indiqué ci-dessus, certains d'entre eux sont traités par chirurgie, et tout d'abord, il est nécessaire de subir un examen afin que la prise d'analgésiques ne provoque pas l'évolution d'une maladie chronique..

Après avoir subi des diagnostics, qui ont révélé un lien entre les maux de dos et la pathologie du système locomoteur, le médecin prescrit une thérapie complexe. Cela comprend la prise de médicaments, la physiothérapie, les massages et la thérapie par l'exercice. Le traitement médicamenteux consiste à prendre des AINS. Ils soulagent la douleur et éliminent également la cause première de son apparition - l'inflammation. Mais lors de la prise, il est important de prendre en compte leur effet destructeur sur la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum. À cet égard, il existe un certain nombre de contre-indications - il est strictement interdit de les prendre pour la gastrite, les ulcères d'estomac, la duodénite.

Les relaxants musculaires aident à détendre les muscles spasmodiques, ce qui réduit l'intensité de l'inconfort. Procédures de physiothérapie, massage, exercices de physiothérapie - tous ne sont pas en mesure de soulager la douleur et il n'est pas recommandé de les prescrire en cas d'exacerbations. Pendant la période de rééducation, ces méthodes sont recommandées à titre préventif, car elles aident à améliorer le métabolisme, la circulation sanguine et à renforcer les muscles de la colonne vertébrale..

La réflexologie est un nom général pour les méthodes de guérison des maux de dos, basées sur le travail avec des points actifs biologiques du tronc en les irritant. Lorsqu'il y est exposé, une réaction réflexe apparaît de la part des organes internes et de tous les systèmes corporels.

L'acupuncture est également utilisée, ou comme on l'appelle autrement - l'acupuncture. Dans celui-ci, tout comme en réflexologie, le médecin travaille avec des points actifs biologiques du corps, mais à l'aide d'aiguilles spéciales.

Si la douleur se manifeste en raison de modifications de la structure de la colonne vertébrale (hernie, tumeur, etc.), la seule méthode de traitement est la chirurgie. Au cours de celui-ci, les médecins réalisent divers types de plastiques de la colonne vertébrale, visant finalement à une guérison complète..

Comment traiter la lombalgie chez les femmes?

La douleur au bas du dos peut vous déranger lorsque vous portez un enfant, ce qui est tout à fait naturel. Tout passera après la naissance du bébé. Mais que faire pendant la grossesse, car des douleurs périodiques devront être endurées pendant 40 semaines? Rien ne peut éclipser la période de naissance d'un enfant si vous adhérez aux recommandations suivantes ci-dessous..

  1. Manger un régime à base de produits laitiers.
  2. Incluez plus de viandes maigres dans votre menu quotidien: poulet, dinde, lapin, bœuf, veau.
  3. Éviter les positions corporelles inconfortables qui provoquent des crises de douleur.
  4. Abandonnez les talons. Si cela n'est pas possible, leur hauteur ne doit pas dépasser cinq centimètres..
  5. Faire de l'aérobic, de la natation.

Même pendant la grossesse, une femme doit pouvoir s'asseoir correctement, sans mouvements brusques. Toutes les procédures thérapeutiques et les recommandations générales sur la façon de se débarrasser des douleurs lombaires lors du port d'un enfant sont données par un spécialiste spécialisé. S'il y a d'autres maladies, il est nécessaire de subir un examen complet. Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir, car on ne sait pas comment cette thérapie se terminera.

Mais que faire lorsque la douleur au bas du dos est devenue régulière - elle se fait sentir chaque mois pendant la menstruation? Nous en parlerons ci-dessous..

Traitements traditionnels pour les lombalgies lancinantes

Remarque! Cette méthode de traitement doit être utilisée lorsque l'examen ne révèle aucun problème de santé. Sinon, il vaut mieux obéir à votre médecin en tout pour ne pas vous blesser encore plus..

Alors, les recettes de la médecine traditionnelle:

  • dans un verre d'eau bouillie, prélever 6 grammes du mélange de la racine d'élécampane. Insistez sur le bouillon pendant une heure. Consommez 2 cuillères à café toutes les 5 heures. Idéal pour les filles qui souffrent de lombalgies pendant les menstruations;
  • Prenez 25 grammes de prêle (sèche) pour 0,5 litre d'eau bouillie. Retirer pendant 90 minutes dans un endroit froid et sombre. Prenez 2 cuillères à soupe. cuillères toutes les heures;
  • versez 100 grammes de feuilles de framboisier avec 400 ml d'eau bouillante. Insistez trente minutes. Prenez une cuillère à dessert sur plusieurs jours.

Vous devez savoir que les méthodes traditionnelles de traitement d'une crise de douleur dans la région lombaire ne contribuent qu'à une manifestation naturelle: grossesse, menstruation. Si la douleur est provoquée par d'autres raisons, il est nécessaire de suivre un traitement médicamenteux. Mais dans tous les cas, ne vous soignez pas - certains médicaments ne font que supprimer le symptôme, mais ne traitent pas la cause elle-même. Seules des informations superficielles peuvent être trouvées dans le domaine public - pour comprendre ce qui provoque une crise de douleur dans la région lombaire, vous devez contacter un spécialiste.

Actions préventives

Les maux de dos chroniques sont précédés d'un inconfort lombaire. Dès que ces sensations désagréables ont commencé à se manifester, cela vaut la peine de faire de la gymnastique. Il est très utile de le faire pour ceux qui travaillent constamment à l'ordinateur. Ainsi, il sera possible de prévenir l'apparition de douleurs intenses et de ne pas provoquer d'exacerbation après le traitement..

Si une personne ne change pratiquement pas de position tout au long de la journée de travail, vous devez périodiquement décharger les muscles de la colonne vertébrale - faire de la gymnastique. Il est utile non seulement lorsque des douleurs lancinantes dans le bas du dos apparaissent, mais également lorsqu'une personne se sent en parfaite santé. Des muscles forts sont la clé d'un grand bien-être.

D'autres méthodes de prévention comprennent les suivantes.

  1. Loisir. Par exemple, cela vaut la peine de faire de l'aérobic et d'autres sports. Cependant, il est important de contrôler vos mouvements - vous ne devez pas permettre de mouvements brusques et de fortes charges sur les disques spinaux. L'objectif principal est d'atteindre, à l'aide de l'activité physique, le renforcement du corset musculaire, qui soutient les vertèbres dans la bonne position. Dans le cas de maladies chroniques, une consultation avec un spécialiste certifié est requise.
  2. Soulever des objets lourds avec seulement deux mains. Dans ce cas, vous devez garder votre posture et ne pas vous affaler. Gardez les genoux pliés. Il est nécessaire de déplier progressivement les jambes lors de la levée de poids. Vous ne devez pas faire de mouvements brusques.
  3. Évitez la surcharge physique. Sauter, courir, soulever la barre sont certainement bons, mais vous devez pratiquer ce genre de sports avec modération. Et il est encore mieux pour le médecin de recommander personnellement ce qu'il faut faire et quelles charges sont autorisées. Chaque personne étant différente, il est impossible de donner le même conseil à plusieurs personnes. Le médecin traitant a déjà une histoire sur la base de laquelle il tire certaines conclusions.
  4. Habillez-vous pour la météo et évitez les courants d'air.
  5. Ne vous laissez pas emporter par le port de chaussures à talons hauts. Il est souhaitable que la hauteur du talon ne dépasse pas 5 cm. Chaque centimètre "supplémentaire" augmente la charge sur le dos d'environ quinze kilogrammes..

En plus de tout ce qui précède, il est conseillé de réaliser un «audit» dans la chambre. Voyez sur quel matelas vous dormez - il ne devrait pas être trop mou ou trop dur. Mieux vaut choisir un matelas orthopédique.

La position du corps pendant le sommeil est également importante. Le plus optimal est la «position fœtale» - une personne est allongée sur le côté, repliant ses genoux contre son ventre. Dormir sur le ventre n'est pas recommandé, bien que cette position soit la plus populaire. Dormir sur le dos n'est pas interdit si les genoux sont pliés ou avec un rouleau en dessous.

Résumer

Des douleurs lombaires pulsées peuvent survenir pour diverses raisons: à la fois dues à la fatigue et à des affections associées aux organes internes ou au système locomoteur. Si cet inconfort n'est pas parti depuis plusieurs jours, il est important de ne pas hésiter et de demander de l'aide..

Vidéo - Exercices pour éliminer les lombalgies

Symptômes - cliniques à Moscou

Choisissez parmi les meilleures cliniques en fonction des avis et des meilleurs prix et prenez rendez-vous

Clinique de médecine orientale "Sagan Dali"

  • Consultation à partir de 1500
  • Diagnostics à partir de 0
  • Réflexologie à partir de 1000

Pourquoi le bas du dos dans la région des reins et le dos dans la région de la colonne vertébrale sont très douloureux

Le mal de dos pulsé dans le bas du dos est un phénomène courant que chaque personne a rencontré au moins une fois dans sa vie..

Le plus souvent, ils sont associés à des processus pathologiques dans les structures et les tissus des vertèbres et des disques intervertébraux, mais parfois la raison réside dans d'autres maladies.

Dans la projection du bas du dos chez une personne se trouvent les organes de la cavité abdominale, des systèmes urinaire et reproducteur, et si leur travail est perturbé, le syndrome douloureux peut être ressenti dans le bas du dos. Quelles maladies causent des douleurs dans la colonne lombaire et comment déterminer la cause de l'inconfort?

Pourquoi ça fait mal dans la colonne vertébrale

L'inconfort près de la colonne vertébrale dans la région lombaire est le premier symptôme de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale, qui, en règle générale, sont observés chez les personnes de plus de 30 ans.

En outre, au centre de la colonne vertébrale passe la moelle épinière, à partir de laquelle passent les fibres nerveuses responsables du travail des organes internes.

En conséquence, toutes les pathologies de sa partie inférieure affectent non seulement négativement les fonctions du système musculo-squelettique, mais provoquent également des maladies des systèmes génito-urinaire, digestif, biliaire et autres. Qu'est-ce que cela signifie et à quoi cela est-il lié?.

Facteurs de risque

Les processus pathologiques de la colonne vertébrale se développent sous l'influence d'un certain nombre de facteurs négatifs:

  1. Travail sédentaire ou sédentaire. Travailler devant un ordinateur, rester constamment dans la même position perturbe la circulation sanguine et les processus métaboliques dans la colonne vertébrale, à la suite de quoi les tissus osseux et cartilagineux commencent à s'effondrer.
  2. Activité physique intense. La douleur lombaire est souvent ressentie par les personnes obligées de soulever des poids, car presque toute la charge dans ce cas tombe sur la région lombaire.
  3. Surpoids. L'obésité contribue également à surcharger la colonne vertébrale inférieure, et en plus, elle provoque des troubles métaboliques et une nutrition normale de ses structures..

En plus des facteurs ci-dessus, les troubles de la colonne lombaire provoquent des lésions osseuses, des modifications du corps liées à l'âge et des maladies concomitantes du système musculo-squelettique..

Causes de la douleur ci-dessous

La douleur dans la colonne lombaire et sacrée peut être causée non seulement par des pathologies de la colonne vertébrale, mais également par des troubles des organes internes - afin de distinguer les symptômes de différentes maladies les uns des autres, il faut faire attention à la nature des sensations et des symptômes qui les accompagnent.

La scoliose

La scoliose est une pathologie courante caractérisée par une courbure de la colonne vertébrale dans différentes parties de celle-ci. Dans le même temps, une personne ressent une douleur de nature et d'intensité différentes - avec des lésions de la colonne thoracique ou inférieure, elles sont localisées dans la région lombaire.

Aux premiers stades de la maladie, les sensations désagréables s'accompagnent d'une fatigue rapide et d'une légère courbure, mais à mesure que le processus pathologique progresse, une grave déformation du squelette apparaît, une limitation de la mobilité, des perturbations de divers organes et systèmes.

Ostéochondrose

Si la scoliose survient le plus souvent dans l'enfance, l'ostéochondrose se développe après 30 à 40 ans en raison de la destruction du tissu cartilagineux, puis osseux.

La région lombaire subit le plus souvent un processus pathologique, car elle porte les plus grandes charges.

Le principal symptôme de l'ostéochondrose est une douleur sourde ou douloureuse dans la région lombaire, qui peut irradier vers l'aine ou les membres inférieurs, augmente après un effort physique, être dans une position, tousser, éternuer.

Dans les derniers stades, un engourdissement des membres inférieurs, une sensation de «chair de poule» rampante, une parésie et une paralysie, des problèmes de miction et de défécation rejoignent le syndrome douloureux.

Contrairement aux manifestations d'autres maladies, la douleur dans l'ostéochondrose lombaire et d'autres pathologies du système musculo-squelettique sont généralement associées à l'activité physique et s'accompagnent de troubles neurologiques - détérioration des membres inférieurs et du tube digestif.

Radiculite

La radiculite est une complication de l'ostéochondrose, des saillies, des hernies et d'autres processus pathologiques, et se produit en raison du pincement des racines nerveuses dans la zone touchée. Le principal symptôme est un syndrome douloureux sévère, qui se manifeste après un effort physique, des mouvements brusques ou après un certain temps de repos.

La douleur est si intense qu'elle empêche la personne de bouger ou de se redresser. Aux stades avancés de la maladie, il peut y avoir une raideur des mouvements, une acceptation instinctive d'une certaine position par le patient, dans laquelle l'inconfort disparaît.

Hernie intervertébrale

Avec une hernie intervertébrale, une violation de l'intégrité du disque intervertébral est observée, en raison de laquelle le contenu gélatineux de son noyau sort et les racines nerveuses sont violées. Le syndrome de la douleur dans cette maladie, en règle générale, est aigu et fort, mais parfois il peut avoir un caractère douloureux ou tirant.

Spondylose

Les médecins appellent la spondylose un processus dégénératif de la colonne vertébrale, qui conduit à la formation de croissances osseuses caractéristiques le long des bords des vertèbres. La douleur au bas du dos avec spondylose de la colonne vertébrale inférieure n'est généralement pas aiguë ou de nature tirante, et dans les premiers stades de la maladie peut être complètement absente.

Le plus souvent, les patients se plaignent de sensations douloureuses qui passent après un léger massage, d'une sensation de raideur dans la zone touchée et d'une fatigue musculaire rapide. Un syndrome douloureux intense est possible avec un processus pathologique avancé, lorsqu'il y a fusion de deux vertèbres ou autres complications.

Malgré le fait que la spondylose ne provoque pas de douleur intense ou d'autres symptômes graves, la maladie peut avoir des conséquences graves, y compris des lésions de la moelle épinière.

Protrusion du disque intervertébral

La protrusion du disque intervertébral agit comme un précurseur d'une hernie - à ce stade, le disque dépasse les limites de la colonne vertébrale, mais son intégrité n'est pas violée.

Le syndrome douloureux aux premiers stades est mal exprimé, mais après que le processus pathologique affecte les terminaisons nerveuses, il devient aigu ou chronique, localisé dans la région lombaire et irradie vers les jambes. De plus, une personne peut ressentir une faiblesse dans les jambes et les muscles du dos, une raideur et une mobilité limitée de la zone touchée, des brûlures et un engourdissement de la peau.

Les infections

Les lésions infectieuses des tissus durs et mous de la colonne lombaire (discite, ostéomyélite, abcès) peuvent se développer en tant que maladie primaire et agir comme des complications d'autres processus pathologiques, interventions chirurgicales, etc..

L'un des symptômes qui l'accompagnent est la douleur, et ses caractéristiques et son intensité dépendent de l'emplacement et de l'échelle du foyer de l'infection.

Les manifestations peuvent aller d'un léger inconfort à une douleur aiguë et atroce qui est indépendante de l'activité physique ou d'autres facteurs.

Les signes supplémentaires incluent rougeur cutanée, fièvre, frissons, malaise général, faiblesse.

Hernie coccygienne

Les hernies dans la région du coccyx et du sacrum surviennent assez rarement et peuvent être asymptomatiques pendant une longue période. La première manifestation d'une hernie coccygienne est l'inconfort qui survient après s'être assis sur une surface dure, à laquelle s'ajoutent des sensations désagréables dans le périnée et l'anus. Le syndrome douloureux augmente après la palpation de la zone touchée, un long séjour dans une position, pendant la miction et la défécation.

Une hernie coccygienne ne présente pas de symptômes spécifiques - ses manifestations ressemblent à des signes d'autres maladies (infections génito-urinaires, spasmes musculaires, troubles intestinaux, etc.), ce qui complique grandement le diagnostic et conduit souvent à des complications dues à l'absence de traitement approprié.

Fracture d'ostéoporose

L'ostéoporose est une affection pathologique caractérisée par une diminution de la densité osseuse, la rendant cassante et fragile.

Le plus souvent, il se développe chez la femme pendant la ménopause et entraîne des lésions et des fractures osseuses, y compris dans la région lombaire. De tels dommages peuvent survenir même après un léger coup ou après un mouvement soudain, et les symptômes ressemblent aux manifestations de l'ostéochondrose et d'autres maladies du système musculo-squelettique.

Maladies gynécologiques

Dans la projection de la région lombaire chez la femme, les organes reproducteurs sont localisés.Par conséquent, les maladies gynécologiques (infections, inflammation, kystes, tumeurs bénignes et malignes) se manifestent souvent par une douleur dans cette zone..

Les sentiments sont de nature tiraillante ou douloureuse, surviennent souvent après un rapport sexuel ou certains jours du mois. Les symptômes associés comprennent des irrégularités menstruelles, une faiblesse générale, de la fièvre, une infertilité, des sautes d'humeur fréquentes, une dépression, une sensation de brûlure en urinant.

Parfois, la douleur au bas du dos chez les femmes est une norme physiologique - un symptôme similaire se produit souvent avant les règles ou au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse.

Léger inconfort qui disparaît d'elle-même et ne s'accompagne pas de manifestations supplémentaires, en règle générale, n'indique pas de processus pathologiques et ne nécessite pas de visite chez un médecin.

Si le syndrome douloureux est suffisamment intense et qu'il y a des écoulements sanguins du vagin, une faiblesse sévère et de la fièvre, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Une douleur intense dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, accompagnée d'un écoulement sombre semblable à du goudron, peut indiquer une grossesse extra-utérine, une condition dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Pathologie rénale

La maladie rénale est une autre cause fréquente de lombalgie.

En règle générale, ils sont localisés sous les côtes du côté droit ou gauche et, en fonction de l'évolution clinique de la pathologie, ils peuvent être douloureux ou aigus..

Des sensations de traction constantes sont observées dans les maladies chroniques (pyélonéphrite, néphroptose, etc.), et le syndrome douloureux aigu et atroce est caractéristique de la colique rénale, lorsqu'une pierre obstrue l'uretère et que l'urine s'accumule dans les reins.

Les symptômes supplémentaires de ces conditions sont des troubles de la miction, une envie fréquente d'aller aux toilettes, des brûlures dans l'urètre, de la fièvre.

Maladie du foie

Les principales causes des processus pathologiques dans le foie sont les lésions infectieuses, l'empoisonnement du corps par des substances toxiques, les troubles du système circulatoire et immunitaire, les processus métaboliques et métaboliques..

Les symptômes des lésions aiguës des organes sont assez prononcés - douleur dans l'hypochondre droit, irradiant vers l'épaule et le bas du dos, nausées et vomissements sévères, jaunissement de la peau, décoloration des matières fécales et de l'urine.

Les pathologies chroniques pendant une longue période peuvent être asymptomatiques et se manifester avec des symptômes généraux: diminution des performances, fatigue, troubles du sommeil, amertume constante dans la bouche.

Infections intestinales

Les infections intestinales surviennent à la suite de la pénétration de micro-organismes pathogènes dans le tube digestif - bactéries, champignons, virus, qui, au cours de leur activité vitale, libèrent des toxines qui empoisonnent le corps. En règle générale, l'apparition de la maladie est aiguë - douleur intense irradiant dans le bas du dos ou à l'aine, nausées, vomissements et diarrhée, détérioration de l'état de santé général, signes de déshydratation. Les matières fécales pour les infections intestinales peuvent avoir une teinte non naturelle (vert, jaune, noir), du sang et du mucus.

Système génito-urinaire

Les infections et processus inflammatoires des organes génito-urinaires chez l'homme et la femme (cystite, chlamydia, lithiase urinaire, etc.) se manifestent souvent par des douleurs tiraillantes ou sourdes dans le bas-ventre et dans la région lombaire.

Le syndrome douloureux s'accompagne de troubles de la miction - envie fréquente d'aller aux toilettes, sensation de brûlure et d'inconfort, sensation de vidange incomplète de la vessie, impuretés de sang et de pus dans l'urine. De plus, les patientes ont des écoulements non naturels de l'urètre ou du vagin, chez les hommes - dysfonctionnement sexuel, inconfort lors d'une érection, chez les femmes - irrégularités menstruelles.

Oncologie

Les tumeurs malignes sont l'une des causes les plus dangereuses de douleur dans le bas du dos. Le plus souvent, de telles douleurs sont observées dans les cancers des reins, de la vessie, des intestins, des organes reproducteurs et de la moelle épinière, mais elles apparaissent parfois dans des tumeurs distantes qui métastasent vers les organes ci-dessus.

Dans les premiers stades du cancer, l'inconfort peut être faible, douloureux et terne, ou totalement absent.

L'inconfort augmente uniquement lorsque la tumeur devient suffisamment grosse et commence à appuyer sur les terminaisons nerveuses, et les néoplasmes négligés provoquent une douleur intense et insupportable, qui n'est arrêtée que par des analgésiques narcotiques.

Il est possible d'identifier les tumeurs malignes au début de leur développement par les symptômes suivants:

  • perte de poids inexpliquée,
  • faiblesse constante,
  • diminution des performances,
  • température subfébrile,
  • changements de goût,
  • problèmes gastro-intestinaux.

Corset musculaire

Il est assez difficile de distinguer la douleur musculaire des autres types de syndrome douloureux, mais le plus souvent, elles présentent plusieurs caractéristiques - elles augmentent avec la palpation, l'effort physique ou la tension. Certaines des raisons qui causent une gêne musculaire comprennent:

  • surmenage et étirement des muscles (typiques des athlètes, en particulier des débutants);
  • blessures, ecchymoses et autres influences mécaniques;
  • hypothermie du corps, diminution de l'immunité;
  • myosite ou inflammation des tissus musculaires;
  • défauts congénitaux et acquis du système musculo-squelettique, qui contribuent à une mauvaise répartition de la charge sur les muscles (pieds plats, lordose, cyphose, etc.).

En outre, toute pathologie de la colonne vertébrale et les maladies des organes internes peuvent être à l'origine de douleurs dans les muscles de la région lombaire. Le mécanisme de leur développement est la violation des fibres musculaires ou la transition du processus inflammatoire, localisé dans un organe particulier, vers les tissus et structures voisins.

En cas de douleur dans les muscles du bas du dos, vous pouvez lubrifier la zone touchée avec une pommade à effet irritant ou anti-inflammatoire (Diklak, Apizartron, Voltaren, etc.), mais si l'inconfort n'a pas disparu dans les 2-3 jours, il est recommandé de consulter un médecin.

Après l'opération

Toute intervention chirurgicale entraîne un certain inconfort, par conséquent, après une chirurgie de la colonne vertébrale, une personne peut ressentir de la douleur pendant une longue période.

Il s'agit d'un phénomène normal, qui indique une régénération tissulaire, et la seule chose que le patient doit faire est de suivre les recommandations médicales..

Si la douleur s'intensifie, accompagnée de fièvre, de faiblesse et d'autres symptômes, vous devez consulter un spécialiste dès que possible - de telles manifestations peuvent indiquer des complications postopératoires.

Quand consulter immédiatement un médecin

La plupart des gens attribuent la douleur dans le bas du dos à une surcharge, à une hypothermie ou à d'autres facteurs, et ne sont pas pressés de se rendre dans un établissement médical. Pendant ce temps, de nombreuses pathologies accompagnées de ce symptôme peuvent entraîner de graves conséquences, et certaines maladies nécessitent une intervention médicale immédiate..

Il est nécessaire d'appeler une ambulance ou d'emmener une personne à l'hôpital le plus tôt possible dans les cas où la douleur dans le bas du dos est de haute intensité, de nature aiguë et coupante, ou s'accompagne des symptômes suivants:

  • nausées, vomissements ou diarrhée sévères;
  • une augmentation de la température à 38-39 degrés et plus;
  • faiblesse, perte de conscience;
  • tout saignement;
  • manque de miction ou de défécation.

Méthodes de diagnostic de base

Étant donné que la douleur dans la colonne lombaire peut être une manifestation d'un certain nombre de maladies, pour poser un diagnostic précis, il est nécessaire de subir un examen complet, qui comprend des méthodes cliniques et instrumentales..

  1. Examen médical. En cas d'inconfort dans le bas du dos, vous devez contacter un thérapeute qui procédera à un examen initial du patient, palpera la zone touchée, recueillera les plaintes et l'anamnèse..
  2. Analyses. Des analyses cliniques de l'urine et du sang (générales, biochimiques) sont prescrites dans tous les cas - elles aident à identifier les processus inflammatoires et infectieux dans le corps. En cas de suspicion de maladies des organes internes, des études supplémentaires peuvent être prescrites - culture bactériologique d'échantillons, analyse d'urine selon Nechiporenko ou Zimnitsky, frottis du vagin et de l'urètre, etc..
  3. Les radiographies sont le plus souvent effectuées pour les patients présentant des lésions de la colonne vertébrale - elles permettent d'évaluer l'état du tissu osseux, de diagnostiquer les dommages mécaniques, la protrusion, la hernie et d'autres pathologies. Pour les maladies des organes internes, les médecins préfèrent d'autres méthodes de recherche - échographie ou procédures endoscopiques (fibrogastroduodénoscopie, cystoscopie, etc.).
  4. IRM et CT. Techniques modernes et les plus informatives qui vous permettent d'obtenir une image couche par couche des organes internes et de déterminer les moindres défauts ou processus pathologiques aux premiers stades.

Sur la base des résultats d'un examen complet, le patient se voit attribuer une consultation avec un spécialiste étroit (néphrologue, gynécologue, urologue, etc.), qui choisit la tactique de traitement optimale.

Traitement

Le traitement du syndrome douloureux consiste à éliminer la cause de l'inconfort. Si l'inconfort n'est pas trop sévère et n'est pas accompagné de symptômes alarmants:

  • chaleur,
  • vomissement,
  • saignement,
  • perte de conscience,

l'état du patient peut être soulagé indépendamment à l'aide de moyens simples.

Premiers secours

Les premiers soins pour les douleurs lombaires aiguës consistent à allonger confortablement le patient et à appeler une ambulance. Avant de déterminer la cause des symptômes désagréables, il est préférable pour une personne de ne pas manger ni de boire, et également de ne pas essayer de la bouger (cela est particulièrement vrai dans les cas où une douleur dans le bas du dos est ressentie après une chute ou un stress mécanique).

De plus, vous devez essayer de vous souvenir de tous les détails qui peuvent aider à poser un diagnostic - quels aliments le patient a mangés, ce qu'il a fait avant que le bas du dos ne tombe malade, etc..

Élimination des symptômes

  1. L'utilisation de médicaments. Pour l'inconfort dans le bas du dos, des analgésiques (Ketorol, Ketanov, Tempalgin), des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ibuprofène, Nurofen) ou des antispasmodiques (No-shpa, Papaverine) sont utilisés sous forme de comprimés ou d'injections intramusculaires.
  2. Repos et la paix. Parfois, pour éliminer les sensations désagréables, il suffit qu'une personne s'allonge pendant un moment dans une position qui cause le moins d'inconfort. Une compresse fraîche peut être appliquée sur le point sensible - il est important qu'il soit exactement frais, et non froid ou chaud, car des températures trop élevées ou trop basses peuvent causer de graves dommages.
  3. Massage. Vous pouvez soulager la douleur avec un léger massage, qui est effectué en frottant et en caressant des mouvements pendant 10 à 15 minutes.
  4. Thérapie par l'exercice et exercices de respiration. Avec certains types de douleur (inconfort pendant la menstruation ou ostéochondrose), des exercices de respiration et des exercices thérapeutiques donnent un bon effet.

Amélioration générale du corps

Le traitement de la maladie est prescrit en fonction de l'emplacement, de la prévalence et d'autres caractéristiques du processus pathologique. Pour les infections et les inflammations, les antibiotiques constituent la base du traitement, les maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, hernie, protrusion) sont traitées avec des médicaments symptomatiques, la physiothérapie et la thérapie par l'exercice.

Les kystes, néoplasmes et pathologies à un stade avancé nécessitent une intervention chirurgicale et une rééducation ultérieure.

Faites un programme d'exercices spécialement formulé pour renforcer votre dos..

Conclusion

La lombalgie est un symptôme grave qui indique souvent un problème de santé grave.

Il Est Important De Savoir Sur La Goutte